Loi de Financement de la sécurité sociale pour 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Loi de Financement de la sécurité sociale pour 2014"

Transcription

1 Loi de Financement de la sécurité sociale pour 2014 Eléments de contexte : Compte tenu d une croissance du PIB de 0,9% et de la masse salariale privée de 2,2% attendues en 2014, le déficit de la sécurité sociale atteindrait 21,5 milliards d euros l an prochain en l absence de mesures de redressement. La loi de financement de la sécurité sociale s inscrit dans la stratégie gouvernementale de réduction des déficits. Elle prévoit une réduction du déficit du régime général et du fonds de solidarité vieillesse de 16,2 milliards d euros en 2013 à 12,8 milliards d euros en La loi prévoit que le déficit de la branche vieillesse devrait se réduire à 1,2 milliard d euros en 2014, notamment sous l effet du report au 1er octobre 2014 de l indexation des pensions, sauf pour les pensions les plus modestes, et de la hausse de 0,15 point des cotisations patronales et salariales. Cet effort repose sur plus de 4 milliards d euros d économies : près de 2,5 milliards d euros, en limitant à 2,4 % la progression de l ONDAM ; 800 millions d euros du fait du décalage de la date de revalorisation des pensions (hors minimum vieillesse) dans le cadre de la réforme des retraites ; 200 millions d euros dans le cadre de la réforme des prestations familiales ; 500 millions d euros d économies de gestion des organismes de sécurité sociale. La hausse de l objectif national des dépenses d assurance maladie (ONDAM) est fixée à 2,4% pour 2014 afin de réduire le déficit de la branche maladie à -6,2 milliards d'euros en Des ressources seront également apportées en 2014 à la sécurité sociale. Il s agit de la hausse des cotisations vieillesse prévue dans le cadre de la réforme des retraites ainsi que des mesures proposées en projet de loi de finances dans le cadre de la réforme des prestations familiales et de la généralisation des complémentaires santé, dont le rendement sera transféré à la sécurité sociale en modifiant le partage de la TVA entre État et sécurité sociale, au profit de cette dernière, à hauteur de 3Mds. La loi de financement de la sécurité sociale pour 2014 est la première étape dans la mise en œuvre de la stratégie nationale de santé qui a pour objectif de : renforcer les soins de premier recours dans le cadre du pacte territoire santé, engager la réforme du financement des établissements de santé, rénover la stratégie de soutien aux investissements des établissements de santé, améliorer l accès aux soins grâce à la généralisation de la complémentaire santé, prendre en charge les substituts nicotiniques pour les jeunes, mettre en œuvre le tiers-payant pour les actes en lien avec la prescription d un contraceptif à une mineure de plus de 15 ans, favoriser une politique du médicament efficiente et favorable à l innovation et expérimenter la dispensation des médicaments à l unité pour certains antibiotiques. 1

2 La fixation d un objectif des dépenses d assurance maladie en hausse de 2,4% pour 2014(niveau historiquement bas depuis 1998) implique un effort d économie de 2,4 milliards d euros par rapport à une évolution des dépenses tendancielles de 4% au-delà de la sous-exécution de 500 millions. Ces efforts s accompagneront d évolutions structurantes destinées à consolider le modèle français de protection sociale solidaire. La loi de financement de la sécurité sociale pour 2014 a été publiée au Journal officiel du mardi 24 décembre Parmi les nombreuses mesures contenues dans ce texte, on retient notamment celles concernant la santé qui sont retracées ci-dessous. Santé -Article 27 : Prolongation de l expérimentation de Nouveaux Modes de Rémunération jusqu au 31 décembre Article 28 : Réforme du cadre d autorisation des coopérations (article 51 loi HPST) : création d un collège des financeurs chargés de mettre des avis sur les protocoles émis par l ars -Article 29 : expérimentation des actes de télémédecine : à compter du 1 er janvier 2014, pour une période de 4 ans dans les régions pilotes, afin notamment d en accélérer l usage pour les patients pris en charge dans les EPHAD. L expérimentation sera pilotée par les ARS. -Article 33 : Réforme de la T2A des établissements de santé Instauration d un financement pour les établissements situés dans des zones à faible densité de population répondant à des critères d isolement géographiques Mise en place de facturation de consultations externes par les médecins salariés Possibilité d un mécanisme instaurant des tarifs nationaux dégressifs pour certaines prestations d hospitalisations des établissements de santé -Article 34 : expérimentation de la tarification pour le parcours pour l Insuffisance Rénale Chronique et le traitement du cancer par radiothérapie -Article 36 : report de la facturation individuelle des établissements de santé à 2018(contre 2016 pour les actes et consultations externes) -Article 37 : expérimentation de la délivrance de médicaments à l unité Expérimentation de la délivrance d unités antibiotiques au sein de pharmacie d officine pour une durée de 3 ans -Article 38 : Promotions de médicaments biologiques similaires -Article 43 : renforcement de l aide au sevrage tabagique pour les personnes ayant un traitement de substitution nicotinique, Afin de renforcer l aide à l arrêt du tabac des jeunes adultes de 20 à 25 ans, il est décidé de mettre en place une aide au sevrage tabagique comportant trois volets, conformément aux recommandations les plus récentes : une aide financière renforcée, un accompagnement 2

3 personnalisé à l arrêt du tabac et une facilité d accès à la prescription aux traitements de substituts nicotiniques. Le forfait financé par les fonds de prévention des caisses d assurance maladie (FNPEIS pour le régime général) permettant de rembourser les traitements de substituts nicotiniques (patch, gomme, pastille, inhalateur) utilisés dans le sevrage tabagique, sera relevé de 50 par an et par assuré à 150 par an et par assuré pour les jeunes de 20 à 25 ans. -Article 44 : mise en œuvre du tiers-payant pour les actes en lien avec la prescription d un contraceptif à une mineure d au moins 15 ans, Afin de faciliter le recours à la contraception, il est proposé d'instaurer un tiers-payant sur la part prise en charge par l assurance maladie pour les consultations et examens préalables réalisés par les assurées mineures de plus de 15 ans en vue de leur contraception. Les assurées concernées n'auront donc plus que la part correspondant au ticket modérateur (30% du coût de la consultation) à avancer lors de leur visite chez le praticien -Article 45 : amélioration de la couverture santé des étudiants et simplification de l accès à la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) pour les étudiants en situation précaire, Objectifs : - Améliorer la qualité des contrats proposés aux bénéficiaires de l ACS et simplifier leur recours à ce dispositif, en mettant en œuvre une mise en concurrence des organismes complémentaires permettant de sélectionner plusieurs contrats offrant un bon rapport qualité prix pour les bénéficiaires de l ACS L aide à la complémentaire santé sera réorientée vers ces contrats. Cette mesure entrera en vigueur au 1 er janvier Simplifier l accès à la CMUc pour certains jeunes en situation précaire, en ouvrant droit, à titre personnel, à la CMUc pour les étudiants précaires et isolés bénéficiant de certaines aides sociales. Il devrait ainsi être possible de permettre aux 2 % de personnes qui aujourd hui renoncent à une complémentaire santé pour des raisons financières de pouvoir enfin y accéder. Il s agit aussi de mieux réguler les complémentaires santés par un resserrement des règles ouvrant droit aux avantages sociaux et fiscaux accordés aux contrats responsables. - Plafonnement de la prise en charge des dépassements d honoraires par les médecins à 150% du tarif opposable. - Fixation de limites de prix sur les soins dispensés en cure thermale aux bénéficiaires de la CMU-C et de l aide à l acquisition d une assurance complémentaire santé (ACS). -Article 49 : Objectifs de dépenses 3

4 - Pour l ensemble des régimes de bases : 194.1Md - Pour le régime général : 169.9Md -Article 50 : ONDAM - Fixation ODAM 2014 : 179.2Md - Taux d évolution à 2.4% - Intégration du FIR dans l ONDAM L ONDAM Le montant de l ONDAM sera ainsi fixé à 179,2 milliards d euros en 2014 A périmètre inchangé, cela représente 4,2 milliards d euros supplémentaires pour financer les dépenses de santé des Français. Cela implique cependant un effort d économie de 2,4 milliards d euros par rapport à l évolution spontanée des dépenses d assurance maladie. Sans mesures d économies, les dépenses de santé évolueraient en effet de 3,8% en En milliards d Euros : Synthèse 2014 Prévisions d exécution 2013 Sous objectifs 2014 Taux d évolution Soins de ville % Etablissements de santé Contributions de l assurance maladie aux dépenses en établissements et services pour personnes âgées % % 4

5 Contributions de l assurance maladie aux dépenses en établissements et services pour personnes handicapées Dépenses relatives au FIR % % Autres % ONDAM total % Ainsi, afin de clarifier les modalités de pilotage des dépenses d assurance maladie, le fonds d intervention régional (FIR) sera pour la première fois identifié en tant que sous-objectif de l ONDAM. Le FIR constitue une enveloppe déléguée aux agences régionales de santé pour la mise en œuvre de leurs politiques en matière de prévention, d accompagnement des établissements de santé ou encore de permanence des soins. Ce fonds était jusqu à présent constitué de dépenses retracées dans les différents sous-objectifs de l ONDAM. Conformément à la priorité donnée au renforcement du premiers recours dans le cadre de la stratégie nationale de santé, le sous-objectif «soins de ville» évoluera à un niveau supérieur à celui des «établissements de santé» en L ONDAM soins de ville augmentera ainsi de 2,4%, l ONDAM hospitalier de 2,3% Le FIR évoluera comme l ONDAM, à 2,4 % ce qui permettra aux agences régionales de santé de disposer des moyens nécessaires au pilotage de leurs actions en région, notamment en matière de politique de prévention. Le taux d évolution de l ONDAM médico-social sera fixé à 3% en 2014 (soit 0,6 point audessus de l ONDAM), ce qui traduit la priorité du gouvernement en la matière. Les réserves de la CNSA permettront en outre d abonder les moyens dévolus au secteur à hauteur de 70 millions d euros ce qui équivaut à 0,4 point d ONDAM médico-social. Enfin, les «autres prises en charge» évolueront de 5,6% en

La complémentaire santé pour tous : chef d entreprise, ce que vous devez savoir!

La complémentaire santé pour tous : chef d entreprise, ce que vous devez savoir! La complémentaire santé pour tous : chef d entreprise, ce que vous devez savoir! AGAMY 25/06/15 Par Philippe BARRAUD, Inspecteur Collectives AXA ENTREPRISES & Dominique THIERY, Agent AXA Patrimoine & Prévoyance

Plus en détail

Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ

Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ Édition 2011 Environnement de la protection sociale Le déficit du régime général En milliards d euros 2009 2010 Prévisions 2011-0,7-0,7 0-1,8-2,7-2,6-7,2-6,1-8,9-10,6-9,9-11,6-20,3-23,9-18,6

Plus en détail

Loi de Financement de la Sécurité Sociale pour 2014

Loi de Financement de la Sécurité Sociale pour 2014 Loi de Financement de la Sécurité Sociale pour 2014 Rappel du calendrier : Projet de loi déposé : 9 octobre 2013 Voté en première lecture à l Assemblée Nationale : 29 octobre 2013 Rejeté en première lecture

Plus en détail

CE QUI CHANGE EN 2014!

CE QUI CHANGE EN 2014! Paris, le 13 janvier 2014 CE QUI CHANGE EN 2014! Loi de Financement de la Sécurité sociale pour 2014 Loi de Finances pour 2014 Cher partenaire, Après un parcours agité, le budget 2014 de la Sécurité sociale

Plus en détail

La sécurité sociale est notre bien commun

La sécurité sociale est notre bien commun PROJET DE LOI DE FINANCEMENT DE LA SÉCURITÉ SOCIALE 2014 La sécurité sociale est notre bien commun Ces dernières années, elle a été fragilisée par des déficits qui ont sapé la confiance dans sa pérennité

Plus en détail

ASSOCIATIONS INTERMÉDIAIRES 28 MAI - TOURCOING 02 JUIN - BRUAY

ASSOCIATIONS INTERMÉDIAIRES 28 MAI - TOURCOING 02 JUIN - BRUAY LA GENERALISATION DE L ACCES A UNE COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE ET COLLECTIVE AU 1 ER JANVIER 2016 ASSOCIATIONS INTERMÉDIAIRES 28 MAI - TOURCOING 02 JUIN - BRUAY CCN ESS 1 OBJET DE LA REFORME La réforme

Plus en détail

Financement des soins. Hélène Marini Mardi 10 mai 2010

Financement des soins. Hélène Marini Mardi 10 mai 2010 Financement des soins Hélène Marini Mardi 10 mai 2010 Plan Dépenses de santé Organisation de la sécurité sociale Origine des financements Dépenses de santé Principaux agrégats Données 2009 pour la France

Plus en détail

COMPLÉMENTAIRE SANTÉ : LE COMPTE À REBOURS EST LANCÉ

COMPLÉMENTAIRE SANTÉ : LE COMPTE À REBOURS EST LANCÉ COMPLÉMENTAIRE SANTÉ : LE COMPTE À REBOURS EST LANCÉ Employeurs, salariés et assureurs sont tous concernés par la généralisation de la complémentaire santé à partir du 1 er janvier. Il reste peu de temps

Plus en détail

Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2014 :

Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2014 : 2014S é c u r i t é s o c i a l e Projet de loi de financement de la Sécurité sociale - plfss Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2014 : poursuivre le redressement des comptes sociaux

Plus en détail

PLAQUETTE D INFORMATION

PLAQUETTE D INFORMATION Mutuelle du personnel du groupe Société Générale PLAQUETTE D INFORMATION Registre National des Mutuelles N 784 410 805 Juillet 2010 Comment calculer un taux de remboursement de Mutuelle? Les remboursements

Plus en détail

Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ

Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ Édition 2015 ENVIRONNEMENT DE LA PROTECTION SOCIALE Le déficit du régime général En milliards d 2012 2013 Prévisions 2014 0,6 0,2-0,2-2,5-3,2-2,9-5,9-6,8-6

Plus en détail

projet de loi de financement de la sécurité sociale

projet de loi de financement de la sécurité sociale projet de loi de financement de la sécurité sociale 2015Dossier de Presse 29 septembre 2014 présenté par Marisol Touraine Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes Laurence Rossignol

Plus en détail

Avis relatif au projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2016

Avis relatif au projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2016 Avis relatif au projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2016 Délibération n CONS. 18 30 septembre 2015 Projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2016 L article L. 182-3

Plus en détail

projet de loi de financement de la sécurité sociale

projet de loi de financement de la sécurité sociale projet de loi de financement de la sécurité sociale 2015Dossier de Presse 29 septembre 2014 présenté par Marisol Touraine Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes Laurence Rossignol

Plus en détail

La protection sociale en France

La protection sociale en France 18 La protection sociale en France FONCTIONNEMENT La protection sociale peut fonctionner selon trois logiques. LA LOGIQUE D ASSURANCE SOCIALE La logique d assurance sociale a pour objectif de prémunir

Plus en détail

FRMJC-IDF. Catégorie de personnel : Ensemble du Personnel Adhésion à caractère obligatoire Proposition n 3S00427-1 Proposition réalisée le 02/10/2015

FRMJC-IDF. Catégorie de personnel : Ensemble du Personnel Adhésion à caractère obligatoire Proposition n 3S00427-1 Proposition réalisée le 02/10/2015 FRMJC-IDF Catégorie de personnel : Ensemble du Personnel Adhésion à caractère obligatoire Proposition n 3S00427-1 Proposition réalisée le 02/10/2015 Votre contact : Marc RICHARD Tel : 01 53 68 13 65 E-mail

Plus en détail

La santé en chiffres

La santé en chiffres La santé en chiffres Edition 2008-2009 La dépense de soins et de biens médicaux Financement Répartition 2007 par financeur Complémentaires : 13,6 % des dépenses soit 22,3 milliards d euros Assurances 3,2

Plus en détail

Discours Sous réserve du prononcé

Discours Sous réserve du prononcé Xavier Bertrand Ministre de la Santé et des Solidarités Discours Sous réserve du prononcé «Audition à l Assemblée nationale PLFSS 2007» (Le texte et les annexes sont en ligne sur www.sante.gouv.fr) Mercredi

Plus en détail

AVENANCE. Adaptation des régimes Prévoyance et Santé. Réunion du 26 février 2009. www.mercer.fr

AVENANCE. Adaptation des régimes Prévoyance et Santé. Réunion du 26 février 2009. www.mercer.fr AVENANCE Adaptation des régimes Prévoyance et Santé Réunion du 26 février 2009 www.mercer.fr Préambule taxe Bachelot 1 Préambule taxe Bachelot Principe Mesure souhaitée par l Etat dans son projet de Loi

Plus en détail

Orthèses et Petit Appareillage

Orthèses et Petit Appareillage Orthèses et Petit Appareillage Protection sociale et LégislationL 1/ Protection sociale et Législation Historique Organisation de l Assurance Maladie Le régime général Procédures et circuits de prise en

Plus en détail

Atout Collectif. Une carte à jouer pour prendre soin de vos salariés. www.francemutuelle.fr

Atout Collectif. Une carte à jouer pour prendre soin de vos salariés. www.francemutuelle.fr Atout Collectif Une carte à jouer pour prendre soin de vos salariés. www.francemutuelle.fr Atout Collectif 4 niveaux de garanties, pour s adapter aux besoins de vos salariés et à votre budget. Entre obligation

Plus en détail

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR SUR LE CONTRAT RESPONSABLE ET LA GÉNÉRALISATION DE LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR SUR LE CONTRAT RESPONSABLE ET LA GÉNÉRALISATION DE LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR SUR LE CONTRAT RESPONSABLE ET LA GÉNÉRALISATION DE LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ SOMMAIRE LA GÉNÉRALISATION DE LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ 05 DES GARANTIES MINIMALES... 06... ET DES RÈGLES

Plus en détail

ESPAGNE. 1. Principes généraux.

ESPAGNE. 1. Principes généraux. ESPAGNE Les dépenses de protection sociale en Espagne représentent 21,6%PIB. Le système espagnol est devenu récemment plus beveridgien. Ce système est relativement récent, le service national de santé

Plus en détail

Réforme des contrats responsables : Contexte règlementaire

Réforme des contrats responsables : Contexte règlementaire Réforme des contrats responsables : Contexte règlementaire Unité de Distribution Unité de Distribution Direction Formation-Département Conception 150218 Direction Formation-Département Conception 1 Le

Plus en détail

Aide à l acquisition d une complémentaire

Aide à l acquisition d une complémentaire Les définitions présentées ci-dessous sont extraites du glossaire de l assurance complémentaire santé édité par l Union Nationale des Organismes d Assurance Maladie Complémentaire. Aide à l acquisition

Plus en détail

Mutuelle Obligatoire : attention à bien vérifier la conformité de votre contrat

Mutuelle Obligatoire : attention à bien vérifier la conformité de votre contrat N U M E R O 2 - M A R S 2 0 1 5 LEGISLATION Mutuelle Obligatoire : attention à bien vérifier la conformité de votre contrat Dans le cadre de l Accord National Interprofessionnel du 11 janvier 2013, les

Plus en détail

NOUVELLE RÈGLEMENTATION DES CONTRATS DITS "RESPONSABLES"

NOUVELLE RÈGLEMENTATION DES CONTRATS DITS RESPONSABLES NOUVELLE RÈGLEMENTATION DES CONTRATS DITS "RESPONSABLES" Entrée en vigueur de la nouvelle réglementation pour les contrats santé individuels et collectifs bénéficiant d aides fiscales et sociales. Contrats

Plus en détail

COTISATIONS OFFRE ENSEIGNEMENT PRIVE OBLIGATOIRE REGIME GENERAL DE LA SECURITE SOCIALE

COTISATIONS OFFRE ENSEIGNEMENT PRIVE OBLIGATOIRE REGIME GENERAL DE LA SECURITE SOCIALE Les avantages d un contrat à adhésion obligatoire: Des garanties de bon niveau. Un coût moins élevé qu un contrat individuel. Une prise à hauteur 50% de la cotisation par l établissement. Une cotisation

Plus en détail

La complémentaire frais de santé

La complémentaire frais de santé La complémentaire frais de santé Dans le cadre de la généralisation de la complémentaire santé au 1 er janvier 2016, la Fédération Nationale de l Habillement et la Chambre Nationale des Détaillants en

Plus en détail

CMUC OU ACS PEUT-ÊTRE Y AVEZ VOUS DROIT?

CMUC OU ACS PEUT-ÊTRE Y AVEZ VOUS DROIT? Des aides existent pour financer votre complémentaire santé. CMUC OU ACS PEUT-ÊTRE Y AVEZ VOUS DROIT? Parlez-en avec votre conseiller. SANTÉ PRÉVOYANCE PRÉVENTION CMUC OU ACS LA MUTUELLE FAMILIALE VOUS

Plus en détail

SANTÉ 2012 LES PROPOSITIONS DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE. Face au problème de l accès aux soins, des solutions existent.

SANTÉ 2012 LES PROPOSITIONS DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE. Face au problème de l accès aux soins, des solutions existent. SANTÉ 2012 LES PROPOSITIONS DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE Face au problème de l accès aux soins, des solutions existent. Dans la France de 2012, de plus en plus de Français doivent renoncer à des soins ou

Plus en détail

PLAN SALARIÉS - Entreprise. particuliers PROFESSIONNELS entreprises. Des garanties de prévoyance complètes pour vos salariés

PLAN SALARIÉS - Entreprise. particuliers PROFESSIONNELS entreprises. Des garanties de prévoyance complètes pour vos salariés particuliers PROFESSIONNELS entreprises Des garanties de prévoyance complètes pour vos salariés Vous êtes dirigeant d entreprise. Vous choisissez dans le cadre de votre politique sociale de souscrire un

Plus en détail

La franchise médicale en pratique

La franchise médicale en pratique Information presse le 26 décembre 2007 La franchise médicale en pratique La franchise médicale s applique à partir du 1 er janvier 2008 sur les boîtes de médicaments, les actes paramédicaux et les transports

Plus en détail

Monceau Santé Entreprise, une offre conforme à vos obligations conventionnelles

Monceau Santé Entreprise, une offre conforme à vos obligations conventionnelles Monceau Santé Entreprise, une offre conforme à vos obligations conventionnelles Monceau Santé vous propose une solution conforme à vos obligations de mise en place d un contrat de complémentaire santé

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3115 Convention collective nationale IDCC : 2335. PERSONNELS DES AGENCES GÉNÉRALES

Plus en détail

MUTUELLE GÉNÉRALE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE. Multi Santé. des prestations renforcées

MUTUELLE GÉNÉRALE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE. Multi Santé. des prestations renforcées MUTUELLE GÉNÉRALE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE 2015 Multi Santé des prestations renforcées Vos prestations* Multi Santé intègre une participation sur les dépassements d honoraires et offre

Plus en détail

100% NOUS : SOLUTION MUTUELLE SANTÉ OFFRE PARTICULIERS. Une approche mutualiste responsable

100% NOUS : SOLUTION MUTUELLE SANTÉ OFFRE PARTICULIERS. Une approche mutualiste responsable 100% NOUS : SOLUTION MUTUELLE SANTÉ OFFRE PARTICULIERS Une approche mutualiste responsable La mutuelle 100% personnalisable! La mutuelle qui vous ressemble! Vous ne vivez pas tous les mêmes moments de

Plus en détail

MUTUELLE GÉNÉRALE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE. Vita Santé. une couverture complète et équilibrée

MUTUELLE GÉNÉRALE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE. Vita Santé. une couverture complète et équilibrée MUTUELLE GÉNÉRALE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE 2015 Vita Santé une couverture complète et équilibrée Vos prestations* Vita Santé concilie une couverture santé complète, de qualité et une

Plus en détail

LES SOLUTIONS D AG2R LA MONDIALE

LES SOLUTIONS D AG2R LA MONDIALE DOSSIER DE PRESSE Paris, 20 mai 2015 NOUVELLE DONNE EN COMPLÉMENTAIRE SANTÉ : LES SOLUTIONS D AG2R LA MONDIALE - Un marché de la santé bousculé, plus particulièrement par l ANI Santé 2 - AG2R LA MONDIALE

Plus en détail

DÉCODEZ LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ. Edition 2015

DÉCODEZ LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ. Edition 2015 1 dddd 2 1. vous informe sur DÉCODEZ LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ Edition 2015 Votre salarié a l obligation de réaliser une journée de travail non rémunérée, dites «journée de solidarité». En contrepartie,

Plus en détail

LA COMPLEMENTAIRE SANTE DEVIENT OBLIGATOIRE

LA COMPLEMENTAIRE SANTE DEVIENT OBLIGATOIRE LA COMPLEMENTAIRE SANTE DEVIENT OBLIGATOIRE Aux termes de la loi du 14 juin 2013 relative à la sécurisation de l'emploi, tous les salariés doivent bénéficier d une complémentaire santé. L employeur devra,

Plus en détail

Garanties 2010 Santé TNS

Garanties 2010 Santé TNS [ La Santé ] Professionel Garanties 2010 Santé TNS [ des solutions ] pour les professionnels indépendants La complémentaire santé spécialement conçue pour le chef d entreprise L assurance qui me fait gagner

Plus en détail

Accord de branche «couverture complémentaire santé»

Accord de branche «couverture complémentaire santé» Accord de branche «couverture complémentaire santé» Madame, Monsieur, Au plus tard le 1 er janvier 2016, tous les employeurs (quel que soit l effectif de la structure) devront mettre en place pour tous

Plus en détail

Généralisation de la complémentaire santé. Guide D INFORMATION. Harmonie Mutuelle vous accompagne dans la mise en place de ce nouveau dispositif

Généralisation de la complémentaire santé. Guide D INFORMATION. Harmonie Mutuelle vous accompagne dans la mise en place de ce nouveau dispositif Guide D INFORMATION Généralisation de la complémentaire santé Harmonie Mutuelle vous accompagne dans la mise en place de ce nouveau dispositif Généralisation de la complémentaire santé La loi du 14 juin

Plus en détail

CHOISISSEZ ILLICO VOTRE COUVERTURE SANTÉ. ILLICO SANTÉ Entreprise > ENTREPRISES, SALARIÉS. Vous protéger, c est notre priorité

CHOISISSEZ ILLICO VOTRE COUVERTURE SANTÉ. ILLICO SANTÉ Entreprise > ENTREPRISES, SALARIÉS. Vous protéger, c est notre priorité Vous protéger, c est notre priorité SANTÉ Entreprise > ENTREPRISES, SALARIÉS CHOISISSEZ VOTRE COUVERTURE SANTÉ Pour nous, l essentiel c est vous SANTÉ Entreprise La solution clé en main des entreprises...

Plus en détail

Prémi Santé. assurer l essentiel

Prémi Santé. assurer l essentiel M U T U E L L E G É N É R A L E D E L É C O N O M I E, D E S F I N A N C E S E T D E L I N D U S T R I E Prémi Santé assurer l essentiel 2015 Vos prestations* Prémi Santé vous rembourse les actes les plus

Plus en détail

LE NOUVEAU CONTRAT RESPONSABLE TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR

LE NOUVEAU CONTRAT RESPONSABLE TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR GUIDE ENTREPRISE LE NOUVEAU CONTRAT RESPONSABLE TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR SOMMAIRE Qu est-ce que le nouveau contrat responsable? 3 Quelles sont ses caractéristiques? 3 Et précisément? 3 Récapitulatif des

Plus en détail

ACTIVANCE ANI : SOLUTIONS MUTUELLE SANTÉ FESP SANTÉ. Une approche mutualiste responsable

ACTIVANCE ANI : SOLUTIONS MUTUELLE SANTÉ FESP SANTÉ. Une approche mutualiste responsable ACTIVANCE ANI : SOLUTIONS MUTUELLE SANTÉ FESP SANTÉ Une approche mutualiste responsable LE MOT DU PRÉSIDENT Chères Adhérentes, Chers Adhérents, Vous, chefs et dirigeants d entreprise, et vos salariés constituez

Plus en détail

PROTÉGER LA SANTÉ DE VOS SALARIÉS AVANTAGES RÉSERVÉS À L ENTREPRISE ET AUX SALARIÉS

PROTÉGER LA SANTÉ DE VOS SALARIÉS AVANTAGES RÉSERVÉS À L ENTREPRISE ET AUX SALARIÉS PROTÉGER LA SANTÉ DE VOS SALARIÉS AVANTAGES RÉSERVÉS À L ENTREPRISE ET AUX SALARIÉS COMPLÉMENTAIRE SANTÉ COLLECTIVE ASSURER LE REMBOURSEMENT DE VOS DÉPENSES PRÉVOIR LE REMBOURSEMENT DE SES DÉPENSES DE

Plus en détail

Avenant n 19 à la convention collective nationale de la Mutualité relatif aux garanties de santé

Avenant n 19 à la convention collective nationale de la Mutualité relatif aux garanties de santé Avenant n 19 à la convention collective nationale de la Mutualité relatif aux garanties de santé Préambule L article 15.3 de la convention collective nationale de la Mutualité a créé «l obligation pour

Plus en détail

La protection Sociale : avenir ou souvenir? Les solidarités en temps de crise

La protection Sociale : avenir ou souvenir? Les solidarités en temps de crise La protection Sociale : avenir ou souvenir? Les solidarités en temps de crise ALBI - 10 janvier 2014 Fabrice Henry Petit état des lieux au travers de la loi de financement de la Sécurité Sociale La loi

Plus en détail

L ORGANISATION DU SYSTEME DE SANTE EN FRANCE

L ORGANISATION DU SYSTEME DE SANTE EN FRANCE L ORGANISATION DU SYSTEME DE SANTE EN FRANCE Dr AELBRECHT Février 2011 SOMMAIRE INTRODUCTION ET DEFINITIONS LA DEMANDE DE SOINS L OFFRE DE SOINS LE FINANCEMENT LE PILOTAGE LES GRANDS ENJEUX 2 INTRODUCTION

Plus en détail

LE CONTRAT RESPONSABLE CONFORME CONTRAT RESPONSABLE

LE CONTRAT RESPONSABLE CONFORME CONTRAT RESPONSABLE LE CONTRAT RESPONSABLE CONFORME CONTRAT RESPONSABLE SOMMAIRE 1 - CONTEXTE P.03 2 - LEXIQUE ET QUESTIONS / RÉPONSES P.14 2 1 - CONTEXTE 3 UNE DYNAMIQUE QUI S INSCRIT DANS LE TEMPS Loi du 4 mars 2002 La

Plus en détail

L ESSENTIEL SUR LE PANIER DE SOIN MINIMUM

L ESSENTIEL SUR LE PANIER DE SOIN MINIMUM L ESSENTIEL SUR LE PANIER DE SOIN MINIMUM Introduction Depuis la loi relative à la sécurisation de l emploi du 14/06/2013, tous les employeurs ont l obligation, au plus tard le 01/01/2016, de proposer

Plus en détail

L assurance soins de santé en Belgique : une introduction. Thomas Rousseau 12 juin 2014

L assurance soins de santé en Belgique : une introduction. Thomas Rousseau 12 juin 2014 L assurance soins de santé en Belgique : une introduction Thomas Rousseau 12 juin 2014 Introduction L assurance maladie obligatoire L assurance soins de santé L assurance indemnités (maladie, accident,

Plus en détail

Mutuelle d'entreprise obligatoire : tout ce qu'il faut savoir

Mutuelle d'entreprise obligatoire : tout ce qu'il faut savoir Mutuelle d'entreprise obligatoire : tout ce qu'il faut savoir 7 Juillet 2015 - CEEI Provence 1 Pierrick DUPERRON Agent Général d assurance exclusif AXA Prévoyance et Patrimoine 1 Le sommaire 1 Présentation

Plus en détail

PROFITER D une AVANTAGES DE LA FISCALITÉ MADELIN. Santé Gérant Majoritaire

PROFITER D une AVANTAGES DE LA FISCALITÉ MADELIN. Santé Gérant Majoritaire santé Santé Gérant Majoritaire PROFITER D une MUTUELLE dédiée AVANTAGES DE LA FISCALITÉ MADELIN Qualité / prix Offres respectant votre budget avec des garanties de qualité. Un tarif indépendant de l âge.

Plus en détail

À quoi servent les cotisations?

À quoi servent les cotisations? À quoi servent les cotisations? [ Le réseau Urssaf vous rend des comptes À quoi servent les cotisations? ] Depuis 1945, la France a fait le choix d une Sécurité sociale protégeant solidairement l ensemble

Plus en détail

La généralisation de la complémentaire santé

La généralisation de la complémentaire santé La généralisation de la complémentaire santé istya collectives 7 square Max Hymans - 75015 Paris Numéro ORIAS : 14007239 - www.orias.fr www.istyacollectives.fr Le cadre réglementaire Au plus tard le 1er

Plus en détail

particuliers PROFESSIONNELS entreprises La prévoyance et la retraite des Gérants Majoritaires

particuliers PROFESSIONNELS entreprises La prévoyance et la retraite des Gérants Majoritaires particuliers PROFESSIONNELS entreprises La prévoyance et la retraite des Gérants Majoritaires Le statut de gérant majoritaire vous permet d alléger vos charges sociales puisque vous êtes rattaché au régime

Plus en détail

REGIME «PLUS» TARIFS 2013. Part salarié : 36 50 Part employeur : 19 Supplément conjoint : 15 REMBOURSEMENTS 2013

REGIME «PLUS» TARIFS 2013. Part salarié : 36 50 Part employeur : 19 Supplément conjoint : 15 REMBOURSEMENTS 2013 REGIME «PLUS» TARIFS 2013 Part salarié : 36 50 Part employeur : 19 Supplément conjoint : 15 REMBOURSEMENTS 2013 N.B : Ces remboursements s ajoutent à ceux de la sécurité sociale. HOSPITALISATION Hospitalisation

Plus en détail

anté tns La complémentaire santé spécialement conçue pour le chef d entreprise [ Santé ] [ Prévoyance profession [ Prévoyance particulier [ Mobilité ]

anté tns La complémentaire santé spécialement conçue pour le chef d entreprise [ Santé ] [ Prévoyance profession [ Prévoyance particulier [ Mobilité ] PERSONNES [ COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ] professionnels [ Santé ] [ Prévoyance profession [ Prévoyance particulier anté tns [ Mobilité ] [ Assurance de prêt ] [ Patrimoine ] La complémentaire santé spécialement

Plus en détail

Connaître. facultatif. le régime. de complémentaire. santé Pour les anciens salariés

Connaître. facultatif. le régime. de complémentaire. santé Pour les anciens salariés 1 Connaître le régime facultatif de complémentaire santé Pour les anciens salariés Préambule Le 12 août 2008, l Union des Caisses Nationales de Sécurité sociale et des organisations syndicales ont signé

Plus en détail

Tableau des prestations Vita Santé 2015

Tableau des prestations Vita Santé 2015 pour vous aujourd hui et demain Tableau des prestations Vita Santé 2015 AGENTS DE Vita Santé, la formule active la formule active Hospitalisation, Court séjour, Maternité, Psychiatrie, Soins de Suite et

Plus en détail

Comptes de la protection sociale 2006 en Md 2006 PIB Budget Prot.Sociale Retraites 1800 272 526 218 44,4% 15% 29,4% 12,2%

Comptes de la protection sociale 2006 en Md 2006 PIB Budget Prot.Sociale Retraites 1800 272 526 218 44,4% 15% 29,4% 12,2% Comptes de la protection sociale 2006 en Md 2006 PIB Budget Prot.Sociale Retraites 1800 272 526 218 44,4% 15% 29,4% 12,2% Répartition de la Protection sociale (2006) Santé Retraite Famille Emploi Logement

Plus en détail

Bref social du 11 décembre 2015

Bref social du 11 décembre 2015 Bref social du 11 décembre 2015 SOMMAIRE REGLEMENTATION - Complémentaire santé : la future liste des cas de dispenses de plein droit ; - Maintien de la complémentaire santé : un projet de décret encadre

Plus en détail

Le financement des soins de santé en France

Le financement des soins de santé en France Le financement des soins de santé en France Présenté par Hans-Martin Späth Maître de Conférences en Economie de la Santé Département pharmaceutique de Santé Publique Plan La protection sociale en France

Plus en détail

Le Data WareHouse à l INAMI Exploitation des données

Le Data WareHouse à l INAMI Exploitation des données www.coopami.org Le Data WareHouse à l INAMI Exploitation des données TUNIS 17 décembre 2013 Michel Vigneul Conseiller Actuaire PLAN de l exposé : Partie 1 : Contexte général du système de remboursement

Plus en détail

Au service exclusif des Personnels de l Enseignement Privé depuis 1945 GAMME COLLECTIVE

Au service exclusif des Personnels de l Enseignement Privé depuis 1945 GAMME COLLECTIVE 1 GAMME COLLECTIVE Au service exclusif des Personnels de l Enseignement Privé depuis 1945 2 NOTRE EXPERIENCE A VOTRE SERVICE Plus de 65 ans d expérience dans la protection sociale de l enseignement privé.

Plus en détail

Consultation pour une mutuelle santé pour les habitants de Lagord

Consultation pour une mutuelle santé pour les habitants de Lagord 1 Centre Communal d Action Sociale Consultation pour une mutuelle santé pour les habitants de Lagord DOCUMENT UNIQUE VALANT : ACTE D ENGAGEMENT CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES REGLEMENT DE CONSULTATION Date

Plus en détail

Santhia, la complémentaire santé qui vous en donne plus. Selon la formule choisie, vous pouvez bénéficier de : Plus d avantages.

Santhia, la complémentaire santé qui vous en donne plus. Selon la formule choisie, vous pouvez bénéficier de : Plus d avantages. Santhia, la complémentaire santé qui vous en donne plus Selon la formule choisie, vous pouvez bénéficier de : Plus d avantages > Le remboursement total des frais d hospitalisation* Le forfait journalier

Plus en détail

SwissLife Prévoyance Entreprises + Santé Collaborateurs bien protégés, cadre fiscal et social avantageux

SwissLife Prévoyance Entreprises + Santé Collaborateurs bien protégés, cadre fiscal et social avantageux Cotisations déductibles du bénéfice imposable et exonération sociale. * SwissLife Prévoyance Entreprises + Santé Collaborateurs bien protégés, cadre fiscal et social avantageux Votre complémentaire santé

Plus en détail

Loi n 2011-1906 du 21 décembre 2011 de financement de la sécurité sociale pour 2012. Volet Recettes Recouvrement Trésorerie

Loi n 2011-1906 du 21 décembre 2011 de financement de la sécurité sociale pour 2012. Volet Recettes Recouvrement Trésorerie Loi n 2011-1906 du 21 décembre 2011 de financement de la sécurité sociale pour 2012 Volet Recettes Recouvrement Trésorerie Article 10, instaurant une communication obligatoire du montant et de la composition

Plus en détail

Loi de financement de la sécurité sociale pour 2012

Loi de financement de la sécurité sociale pour 2012 Loi de financement de la sécurité sociale pour 2012 Rappel du calendrier : Projet déposé le 5 octobre 2011 Voté à l Assemblée Nationale le 2 novembre 2011 Voté au Sénat le 14 novembre 2011 Echec de la

Plus en détail

La solution santé et prévoyance modulable de Generali.

La solution santé et prévoyance modulable de Generali. La solution santé et prévoyance modulable de Generali. 2 Pour faire face aux aléas de la vie La Prévoyance Entreprise 6-20 de Generali est un contrat de prévoyance/santé qui vous permet d apporter à vos

Plus en détail

... des solutions pour les salariés cadres et non cadres Une protection sociale complète adaptée à toutes les TPE/PME

... des solutions pour les salariés cadres et non cadres Une protection sociale complète adaptée à toutes les TPE/PME [ SANTÉ ] ENTREPRISES APRIL changer l image de l assurance A sa création en 1988, APRIL a pris l engagement de changer l image de l assurance en plaçant le client au cœur de son organisation. Aujourd hui,

Plus en détail

PREPAR Sérénité Garantie Santé, c est quoi?

PREPAR Sérénité Garantie Santé, c est quoi? PREPAR Sérénité Garantie Santé Une complémentaire santé sur mesure pour vous et votre famille PREPAR Sérénité Garantie Santé, c est quoi? C est une complémentaire santé conçue pour les travailleurs nonsalariés

Plus en détail

Simple efficace. pour garantir la santé de vos salariés!

Simple efficace. pour garantir la santé de vos salariés! Simple efficace pour garantir la santé de vos salariés! AVEC SEREO Mutuelle, PRIVILÉGIEZ SIMPLICITÉ ET PERFORMANCE pour bien protéger et fidéliser vos salariés Une couverture au plus près de vos attentes

Plus en détail

Projet Fonds Assuétudes 2007

Projet Fonds Assuétudes 2007 Lutte contre le Tabagisme : Soutien et démarches des pharmaciens Projet Fonds Assuétudes 2007 Phn G. Guillaume - Apr J. Saevels Lutte contre le Tabagisme : Soutien et démarches des pharmaciens APB = Association

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3212 Accords nationaux ENTREPRISES DE TRAVAIL TEMPORAIRE (Personnel intérimaire)

Plus en détail

LES ETUDES DE LA. MUTUALITE FRANÇAISE La prise en charge des dépenses de santé : les évolutions du poids des différents acteurs depuis 2000

LES ETUDES DE LA. MUTUALITE FRANÇAISE La prise en charge des dépenses de santé : les évolutions du poids des différents acteurs depuis 2000 LES ETUDES DE LA MUTUALITE FRANÇAISE La prise en charge des dépenses de santé : les évolutions du poids des différents acteurs depuis 2000 -Analyse réalisée à partir des comptes nationaux de la santé 2011-

Plus en détail

Dossier de presse à l occasion de la présentation du PLFRSS 2014

Dossier de presse à l occasion de la présentation du PLFRSS 2014 Dossier de presse à l occasion de la présentation du PLFRSS 2014 Mercredi 18 juin 2014-1 - Sommaire Le Pacte de responsabilité et de solidarité pour la croissance et l emploi... 3 Les dates clés du Pacte

Plus en détail

e.nov SANTE Assurance Complémentaire Santé

e.nov SANTE Assurance Complémentaire Santé Des niveaux de garanties totalement modulables pour offrir une complémentaire santé sur mesure 54 formules de souscriptions possibles! 1- CIBLE CLIENTS Les familles (couples avec ou sans enfants, les familles

Plus en détail

ANNEXE 7 ONDAM ET DÉPENSES DE SANTÉ

ANNEXE 7 ONDAM ET DÉPENSES DE SANTÉ ANNEXE 7 ONDAM ET DÉPENSES DE SANTÉ PLFSS 2015 SOMMAIRE PLFSS 2015 - Annexe 7 PARTIE I: Exécution, périmètre et construction de l ONDAM... 5 I.1 Retour sur l exécution de l ONDAM 2013 et prévisions 2014...

Plus en détail

A u g m e n t a t i o n c o t i s a t i o n s a u 1 er J a n v i e r 2 0 1 4

A u g m e n t a t i o n c o t i s a t i o n s a u 1 er J a n v i e r 2 0 1 4 A u g m e n t a t i o n c o t i s a t i o n s a u 1 er J a n v i e r 2 0 1 4 Réforme des Retraites Points évoqués : - Augmentation des cotisations vieillesse Caisse Urssaf - Augmentation des cotisations

Plus en détail

Commission mutuelle du 13 novembre 2013

Commission mutuelle du 13 novembre 2013 Résultats 2005-2013 Commission mutuelle du 13 novembre 2013 Sommaire 1 2 3 4 5 6 Bénéficiaires Statistiques 2009/2013 Rappels 2013 Résultats 2005-2013 Tendances 2013 Budgets 2014 2 Santé Bénéficiaires

Plus en détail

Avis relatif au projet de loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014

Avis relatif au projet de loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014 Paris, le 12 juin 2014 Avis relatif au projet de loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014 Délibération n CONS. 13 12 juin 2014 Projet de loi de financement rectificative de la

Plus en détail

PACTE DE RESPONSABILITÉ

PACTE DE RESPONSABILITÉ PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ Loi de finances rectificative pour 2014 Loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014 10 septembre 2014 1 LES PRINCIPALES MESURES SOCIALES DU

Plus en détail

sociale DSS La Direction de la sécurité Un système de protection sociale générale fondé sur le principe de la solidarité

sociale DSS La Direction de la sécurité Un système de protection sociale générale fondé sur le principe de la solidarité La Direction de la sécurité sociale DSS Un système de protection sociale générale fondé sur le principe de la solidarité 1, Place de Fontenoy 75350 Paris cedex Tél : 01 40 56 60 00 Fax : 01 40 56 72 88

Plus en détail

Être aux petits soins

Être aux petits soins L offre AG2R LA MONDIALE pour les PROFESSIONNELS Partout en France un acteur de référence de l assurance de protection sociale et patrimoniale santé Complémentaire santé Prévoyance Incapacité et invalidité

Plus en détail

Avec Sereo Mutuelle, pour mieux vous protéger. c'est aussi assurer votre santé et celle de votre famille. DES PrEstations innovantes.

Avec Sereo Mutuelle, pour mieux vous protéger. c'est aussi assurer votre santé et celle de votre famille. DES PrEstations innovantes. pour mieux vous protéger OPTIMISER VOTRE COMPLéMENTAIRE c'est aussi assurer votre santé et celle de votre famille Contactez-nous pour une étude personnalisée Photo thinkstock.com / Document non contractuel

Plus en détail

Historique et organisation générale de la Sécurité sociale et de l Assurance maladie UE Organisation de la Sécurité Sociale 19 janvier 2015

Historique et organisation générale de la Sécurité sociale et de l Assurance maladie UE Organisation de la Sécurité Sociale 19 janvier 2015 Historique et organisation générale de la Sécurité sociale et de l Assurance maladie UE Organisation de la Sécurité Sociale 19 janvier 2015 Direction régionale du Service médical PACA-C - 1 -Public - Historique

Plus en détail

Offre Santé. Notice d information

Offre Santé. Notice d information Offre Santé des Professionnels Indépendants Notice d information Version janvier 2011 SOMMAIRE Article 1 : Adhésion...5 Article 2 : Conditions d adhésion...5 Article 3 : Formalités d adhésion...5 Article

Plus en détail

Conférence Débat AFTA. Conférence

Conférence Débat AFTA. Conférence Conférence Conférence Débat AFTA PRÉVOYANCE SANTÉ DES SALARIES DES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF Vos interlocuteurs : Alexandra REPIQUET Jean-Philippe FERRANDIS : 01 49 64 45 15 : 01 49 64 12 88 : 01 49

Plus en détail

Comment réduire ma cotisation Santé?

Comment réduire ma cotisation Santé? Santé Comment réduire ma cotisation Santé? Chèque Complémentaire Santé Une contribution significative à votre cotisation et un accès facilité à la plupart des solutions Santé d AXA Chèque Complémentaire

Plus en détail

M U T U E L L E D U M I N I S T E R E D E L A J U S T I C E. Etre bien protégé, c est. essentiel. Offre MMJ. Ouverture

M U T U E L L E D U M I N I S T E R E D E L A J U S T I C E. Etre bien protégé, c est. essentiel. Offre MMJ. Ouverture M U T U E L L E D U M I N I S T E R E D E L A J U S T I C E Etre bien protégé, c est essentiel Offre MMJ Ouverture Choisir votre en Mutuelle protégeant les magistrats et fonctionnaires du Ministère de

Plus en détail

PEPS PRO L OFFRE SANTÉ DES PROFESSIONNELS INDÉPENDANTS

PEPS PRO L OFFRE SANTÉ DES PROFESSIONNELS INDÉPENDANTS PEPS PRO L OFFRE SANTÉ DES PROFESSIONNELS INDÉPENDANTS UNE COUVERTURE SANTE ADAPTÉE LES GARANTIES PEPS PRO DES SERVICES PERFORMANTS UNE COUVERTURE SANTÉ ADAPTÉE AUX PROFESSIONNELS INDEPENDANTS Malakoff

Plus en détail

1. Code de la sécurité sociale

1. Code de la sécurité sociale Points-clés de la loi du 17 décembre 2010 portant réforme du système de soins de santé et modifiant : 1. le Code de la sécurité sociale ; 2. la loi modifiée du 28 août 1998 sur les établissements hospitaliers.

Plus en détail

Avis relatif au projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2014

Avis relatif au projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2014 Paris, le 3 octobre 2013 Avis relatif au projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2014 Délibération n CONS. 29 3 octobre 2013 Projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2014

Plus en détail

REGARDS CROISES SUR LA PROTECTION SOCIALE

REGARDS CROISES SUR LA PROTECTION SOCIALE REGARDS CROISES SUR LA PROTECTION SOCIALE Nous sommes tous conscients des efforts à réaliser dans le contexte économique difficile que nous traversons. Un projet de loi de financement qui a pour ambition

Plus en détail