Formes histologiques des cancers du sein

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Formes histologiques des cancers du sein"

Transcription

1 Formes histologiques des cancers du sein DESC Régional Rennes 24/01/2013 Giretti Giovanni Tours

2 Plan Introduction Histologie du tissu mammaire Carcinome in situ (intra-canalaire et intra-lobulaire) Carcinomes infiltrants Adénocarcinome canalaire infiltrant Adénocarcinome lobulaire infiltrant Formes plus rares Maladie de Paget Classification histo-pronostique Critères de mauvais pronosctic Récepteurs hormonaux / Récepteurs HER 2 Conclusion

3 Introduction L anatomopathologiste peut être amené à examiner: Cytologie: écoulement mammaire, ponction à l aiguille fine Histologie: biopsie, tumorectomie, mastectomie, curage axillaire

4 Histologie tissu mammaire (1) Glande exocrine, tubulo-alvéolaire composée, sécrétant le lait. Chaque glande est constituée de 10 à 20 lobes drainés par des canaux galactophores s ouvrant individuellement au niveau du mamelon. Chaque lobe est constitué de lobules eux mêmes constitués de tubulo-alvéoles (unité fonctionnelle entouré de cellules myoépithéliales)

5 Histologie du tissu mammaire (2) Lobe mammaire Lobule mammaire Canaux excréteurs galactophores Tubulo-alvéoles

6 Carcinome in situ Prolifération épithéliale maligne à l intérieur des canaux Pas de franchissement de la membrane basale. Pas d envahissement ganglionnaire Atteinte peut être diffuse. Evolution possible vers un type infiltrant Microcalcifications à la mammographie

7 Carcinomes infiltrants: canalaire infiltrant Le plus fréquent Macroscopiquement tumeur stellaire mal limitée Prolifération maligne d origine épithéliale, franchissant la membrane basale. Cellules organisées en travées ou en ilôt. Envahissement tissu conjonctif Envahissement ganglionnaire et métastatique

8 Carcinomes infiltrants: lobulaire infiltrant Plus rare (4 à 10% des infiltrants) Tumeur indurée mal limitée Cellules organisées en file indienne, aspect en cible autour des galactophores sains. Souvent bilatéral ou multicentrique

9 Formes frontières Carcinome micro-invasif: présence de rares zones invasives dans un carcinome intra canalaire (5 à 10% de la surface tumorale) Carcinome infiltrant à composante intra-canalaire prédominante (10 à 25% de la surface tumorale) Carcinome infiltrant: invasion>25%

10 Formes rares Carcinome mucineux: carcinome riche en mucus épithélial extra cellulaire. Carcinome médullaire: limitée, de bon pronostic. Stroma riche en lymphocyte. Carcinome papillaire, tubuleux Sarcomes mammaires, lymphomes malins.

11 Maladie de Paget du mamelon Invasion néoplasique du mamelon par les canaux galactophoriques. Lésion eczémateuse du mamelon, écoulement sanglant. Analyse histo: cellules carcinomateuses au sein du revêtement malpighien du mamelon.

12 Que doit contenir un CR d anatomo-pathologie? Quels critères histologiques doivent être mentionnés dans un compte-rendu? Type histologique Grade histopronostique de Scarff Bloom et Richardson (SBR) Présence de carcinome intra-canalaire Caractère HER 2 Présence de récepteurs hormonaux Taille La qualité des limites d exérèse chirurgicale Les embols carcinomateux Nombres de ganglions examinés, le caractère envahi et/ou rompu.

13 Classification histo-pronostique Scarff Bloom Richardson (SBR) 3 grades (I, II et III) Addition de 3 critères: architecture, atypies cytonucléaires et nombre de mitoses 3 points pour chaque critère SBR I: 3,4,5pts SBR II: 6,7pts SBR III: 8, 9pts Utilisé pour tous les carcinomes infiltrants sauf le médullaire. SBR III: mauvais pronostic

14 Critères de mauvais pronostic Statut ganglionnaire: N+/ N analysés; rupture capsulaire. Présence de métastases SBRIII Emboles vasculaires Absence de récepteurs hormonaux.

15 Récepteurs hormonaux Dosage récepteurs à l œstrogène ou à la progestérone sur les fragments de tumeur. Si plus de 10% des cellules sont positives, récepteur considéré positif. Détermine l hormonodépendance de la tumeur. Etude immunohistochimique Permet une hormonothérapie: empêcher la stimulation des cellules tumorales par les hormones (tamoxifène, anastrozole)

16 Récepteurs HER 2 Récepteur 2 des facteurs de croissance épidermique humains. 15% des cancers sur expriment cette protéine. Tumeur en général plus agressive. Trastuzumab (Herceptin): anticorps monoclonal murin humanisé ciblé contre la région extracellulaire du récépteur HER2 Tumeur triple négative: tumeur n exprimant pas HER2 et aucun recepteur hormonal

17 Conclusion Rôle primordial de l analyse histologique des tumeurs du sein dans la prise en charge médicale. Critères de mauvais pronostic. Traitement complémentaire possible si: recepteurs hormonaux positifs ou présence de HER2

18 Références Cytopathologie mammaire EMC tml Gynecologie obstétrique, B. Courbiere, X.Carpocino

Enseignement d Anatomopathologie DCEM 1 2011/2012. TP n 6. Pathologie mammaire. Dystrophie et Cancer du sein

Enseignement d Anatomopathologie DCEM 1 2011/2012. TP n 6. Pathologie mammaire. Dystrophie et Cancer du sein Enseignement d Anatomopathologie DCEM 1 2011/2012 TP n 6 Pathologie mammaire Dystrophie et Cancer du sein Lames virtuelles TP 6 Mastose Carcinome mammaire HES 1 Carcinome mammaire HES 2 Carcinome mammaire

Plus en détail

PATHOLOGIE MAMMAIRE. Plan de cours I RAPPEL STRUCTURAL. II - MOYENS D ETUDE A - Aspiration à l aiguille fine : orientation diagnostique

PATHOLOGIE MAMMAIRE. Plan de cours I RAPPEL STRUCTURAL. II - MOYENS D ETUDE A - Aspiration à l aiguille fine : orientation diagnostique 1 Plan de cours I RAPPEL STRUCTURAL II - MOYENS D ETUDE A - Aspiration à l aiguille fine : orientation diagnostique B - Ponction à l aiguille tournante (drill biopsie) ou tranchante (trucut) C - Tumorectomie

Plus en détail

Le rôle du pathologiste en cancérologie. PCEM2 Faculté Denis Diderot année 2007-2008

Le rôle du pathologiste en cancérologie. PCEM2 Faculté Denis Diderot année 2007-2008 Le rôle du pathologiste en cancérologie PCEM2 Faculté Denis Diderot année 2007-2008 Qu est ce que la Pathologie? patients tissus cellules diagnostic formation recherche Un bon diagnostic permet : d expliquer

Plus en détail

Item 309 (ex item 159) Tumeurs du sein Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 309 (ex item 159) Tumeurs du sein Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 309 (ex item 159) Tumeurs du sein Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Prérequis... 3 1.1. Rappel d anatomie... 3 1.2. Rappel histologique... 3 2. Fréquence, épidémiologie...

Plus en détail

1. Cancérogénèse et anatomopathologie. 1.1. Cancérogénèse. 1.2. Anatomie-Pathologique

1. Cancérogénèse et anatomopathologie. 1.1. Cancérogénèse. 1.2. Anatomie-Pathologique Diagnostiquer une tumeur du sein : argumenter l'attitude thérapeutique et justifier le suivi du patient Professeur X Pivot, Professeur M Marty, Docteur M Espié CHU de Besançon, Hôpital Saint Louis-Paris

Plus en détail

CANCER DU SEIN. Matthieu MULLER

CANCER DU SEIN. Matthieu MULLER CANCER DU SEIN Matthieu MULLER le 20/12/2012 EPIDEMIOLOGIE Epidémiologie Incidence Mortalité Sein 49814 / 53000 11201 / 11500 Colon Rectum 17500 / 19000 7964 / 8300 Poumon 6714 / 12000 5674 / 8100 Endomètre

Plus en détail

Comment je traite un cancer infiltrant du sein?

Comment je traite un cancer infiltrant du sein? Comment je traite un cancer infiltrant du sein? Pr Carole Mathelin Unité de sénologie, hôpital de Hautepierre CHRU Strasbourg Strasbourg le 15 Novembre 2014 Qu est ce qu un cancer infiltrant? Canaux galactophores

Plus en détail

Tumeur du Sein. Service de Pathologie Hôtel-Dieu de France Beyrouth- Liban Juillet 2007 Julien DAHDAH

Tumeur du Sein. Service de Pathologie Hôtel-Dieu de France Beyrouth- Liban Juillet 2007 Julien DAHDAH Tumeur du Sein Service de Pathologie Hôtel-Dieu de France Beyrouth- Liban Juillet 2007 Julien DAHDAH Cas Clinique En Juillet 2006, Patiente de 34 ans, mariée, mère d un enfant de 5 ans, se plaint depuis

Plus en détail

Recommandations régionales Prise en charge des cancers du sein non métastatiques

Recommandations régionales Prise en charge des cancers du sein non métastatiques Recommandations régionales Prise en charge des cancers du sein non métastatiques - juin 2005 - CARCINOMES INTRA-CANALAIRES Diagnostic Dépistage (le plus souvent examen clinique normal ; parfois tumeur,

Plus en détail

Comptes rendus d anatomopathologie : données minimales à renseigner pour une tumeur primitive

Comptes rendus d anatomopathologie : données minimales à renseigner pour une tumeur primitive traitements, soins et innovation Comptes rendus d anatomopathologie : données minimales à renseigner pour une tumeur primitive Dispositif d autorisation des établissements de santé pour la pratique de

Plus en détail

Masses kystiques compliquées et complexes du sein de l image échographique à l histologie S.Kechaou, M.Jrad, A.Ayedi,M.Chaabane Ayedi Service de radiologie de l hôpital de l Ariana. Tunis.Tunisie INTRODUCTION

Plus en détail

Rôle du pathologiste dans le diagnostic des cancers

Rôle du pathologiste dans le diagnostic des cancers UE : Biopathologie Oncologie Date : 23 mars 2011 Promo : PCEM2 Plage horaire : 16h-18h Enseignant : M.Coindre Ronéistes : de LABARRE Marie (marie.delabarre40@laposte.net) ALLOUCHE Justine (justine_ptitezoe@hotmail.fr)

Plus en détail

FACTEURS PRONOSTIQUES DU CANCER DU SEIN

FACTEURS PRONOSTIQUES DU CANCER DU SEIN FACTEURS PRONOSTIQUES DU CANCER DU SEIN DESC de chirurgie viscérale Poitiers 2004 Katy WELSCHBILLIG CHU d Angers Intérêt d identifier les facteurs pronostiques Définition des populations à haut risque

Plus en détail

P artie 2... PATHOLOGIES

P artie 2... PATHOLOGIES P artie 2 PATHOLOGIES Gynécologie AU PROGRAMME Cancer du sein Processus tumoral 1. Épidémiologie C est le cancer le plus fréquent chez la femme. Au cours de sa vie, 1 femme/11 présentera un cancer du

Plus en détail

A. GAMOUDI. H. BOUSSEN

A. GAMOUDI. H. BOUSSEN CLASSIFICATION MOLECULAIRE DU CANCER DU SEIN: ETUDE RETROSPECTIVE DE 1514 CAS A L INSTITUT SALAH AZAIEZ DE TUNIS ET REVUE DE LA LITTERATURE. A. GAMOUDI. H. BOUSSEN INTRODUCTION Cancer du sein: 1 ère pathologie

Plus en détail

Le parcours sein DR VÉRONIQUE LORGIS DR ISABELLE DESMOULINS

Le parcours sein DR VÉRONIQUE LORGIS DR ISABELLE DESMOULINS Le parcours sein DR VÉRONIQUE LORGIS DR ISABELLE DESMOULINS La première consultation Patiente adressée par le médecin traitant Par le radiologue Venue d elle-même Adressée par un service Par le chirurgien

Plus en détail

INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LE CANCER DU SEIN

INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LE CANCER DU SEIN Calformed, 09/02/2007, Dr J.M Loez, Calais INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LE CANCER DU SEIN I - RAPPEL DE LA CLASSIFICATION CLINIQUE DES CANCERS DU SEIN A - TUMEUR PRIMITIVE Tx non déterminé To pas de

Plus en détail

Traitement du carcinome intracanalaire du sein

Traitement du carcinome intracanalaire du sein Traitement du carcinome intracanalaire du sein Eric SEBBAN 241 rue du faubourg St Honoré, Paris INTRODUCTION 20% des tumeurs mammaires malignes appartiennent à la famille du carcinome intra canalaire et

Plus en détail

CONCEPT DU GANGLION SENTINELLE

CONCEPT DU GANGLION SENTINELLE 1 CONCEPT DU GANGLION SENTINELLE En 1994, GIULIANO (Annal of Surgery) applique le concept du ganglion sentinelle dans la prise en charge chirurgicale du cancer du sein. Les bénéfices attendus sont : -

Plus en détail

LE CANCER DU SEIN +++

LE CANCER DU SEIN +++ R.T LE CANCER DU SEIN +++ Plan du cours : I. introduction II. rappel anatomique et physiologique III. épidémiologie IV. Anatomopathologie V. Dépistage VI. Diagnostic positif VII. Diagnostic différentiel

Plus en détail

Le carcinome mammaire chez l'homme est exceptionnel, représentant environ 1 % de l'ensemble des cancers mammaires.

Le carcinome mammaire chez l'homme est exceptionnel, représentant environ 1 % de l'ensemble des cancers mammaires. Le carcinome mammaire chez l'homme est exceptionnel, représentant environ 1 % de l'ensemble des cancers mammaires. Environ 300 hommes par an sont diagnostiqués comme ayant un cancer du sein. L'âge moyen

Plus en détail

J. Maladie du sein. Sommaire 01 J 02 J 03 J 04 J 05 J 06 J 07 J 08 J 09 J 10 J 11 J 12 J 13 J 14 J 15 J 16 J 17 J 18 J 19 J

J. Maladie du sein. Sommaire 01 J 02 J 03 J 04 J 05 J 06 J 07 J 08 J 09 J 10 J 11 J 12 J 13 J 14 J 15 J 16 J 17 J 18 J 19 J J. Maladie du sein Sommaire 1 J 2 J 3 J 4 J 5 J 6 J 7 J 8 J 9 J 1 J 11 J 12 J 13 J 14 J 15 J 16 J 17 J 18 J 19 J Dépistage : femmes de moins de 4 ans sans risque génétique... 1 Dépistage : femmes de 4-49

Plus en détail

Stratégies thérapeutiques

Stratégies thérapeutiques Chapitre 2 Stratégies thérapeutiques Moyens thérapeutiques Les options sont à discuter en RCP en présence : - d un Anatomopathologiste - d un Chirurgien gynécologique +/- gynécologue médical - d un Radiothérapeute

Plus en détail

Aspects radiologiques des cancers du sein de phénotype triple négatif

Aspects radiologiques des cancers du sein de phénotype triple négatif Aspects radiologiques des cancers du sein de phénotype triple négatif M Boisserie-Lacroix, G Hurtevent-Labrot, M Asad-Syed, S Ferron Institut Bergonié Bordeaux Assez abondante littérature en biologie moléculaire

Plus en détail

Fertilité après cancer du sein. Anne-Sophie HAMY, Marc ESPIE Journées de Sénologie Interactives Centre des maladies du sein 22/09/2011

Fertilité après cancer du sein. Anne-Sophie HAMY, Marc ESPIE Journées de Sénologie Interactives Centre des maladies du sein 22/09/2011 Fertilité après cancer du sein Anne-Sophie HAMY, Marc ESPIE Journées de Sénologie Interactives Centre des maladies du sein 22/09/2011 Introduction Cancer du sein=1er cancer de la femme Cancer du sein chez

Plus en détail

Problématiques de recherche en chirurgie du sein. Problématiques de recherche en chirurgie du sein. Incidence et mortalités des cancers féminins

Problématiques de recherche en chirurgie du sein. Problématiques de recherche en chirurgie du sein. Incidence et mortalités des cancers féminins Problématiques de recherche en chirurgie du sein Problématiques de recherche en chirurgie du sein C MATHELIN 1, MF BRETZ-GRENIER 2, S CROCE 3, D BRASSE 4, A GANGI 2 1. Pôle de gynécologie-obstétrique,

Plus en détail

Place du pathologiste dans la prise en charge des cancers

Place du pathologiste dans la prise en charge des cancers Place du pathologiste dans la prise en charge des cancers DU oncogériatrie 1er février 2010 Dr Delphine Loussouarn, Anatomie Pathologique, CHU Nantes Le rôle du pathologiste en cancérologie est de donner

Plus en détail

L examen clinique doit permettre de recueillir un certain nombre d informations.

L examen clinique doit permettre de recueillir un certain nombre d informations. Chapitre 1 Bilans Généralités Examen clinique L examen clinique doit permettre de recueillir un certain nombre d informations. Le compte-rendu doit comporter : - âge de la patiente, le statut ménopausique

Plus en détail

Traitement chirurgical des tumeurs cutanées Pr. Philippe PELISSIER

Traitement chirurgical des tumeurs cutanées Pr. Philippe PELISSIER Traitement chirurgical des tumeurs cutanées Pr. Philippe PELISSIER Service de Chirurgie Plastique Centre F.X. Michelet CHU de Bordeaux www.e-plastic.fr Tumeurs cutanées Mélanome Carcinome basocellulaire

Plus en détail

FAUT IL ENCORE FAIRE DES CURAGES AXILLAIRES? Journée de formation 25 avril 2015 Dr Isabelle Jeanjot

FAUT IL ENCORE FAIRE DES CURAGES AXILLAIRES? Journée de formation 25 avril 2015 Dr Isabelle Jeanjot FAUT IL ENCORE FAIRE DES CURAGES AXILLAIRES? Journée de formation 25 avril 2015 Dr Isabelle Jeanjot INTRODUCTION Nécessité de connaître l état des ganglions axillaires (staging, pronostic) 80% des T1 sont

Plus en détail

Qu est-ce qu un bilan exhaustif?

Qu est-ce qu un bilan exhaustif? Qu est-ce qu un bilan exhaustif? Référentiel interrégional (Alsace, Bourgogne, Franche-Comté, Lorraine) Examen clinique Mammographie Incidences face et oblique Le profil permet de préciser la topographie

Plus en détail

PRINCIPES DU TRAITEMENT CONSERVATEUR DU CANCER DU SEIN. Valeria de Franco, Nantes DESC - SCVO Poitiers, 8 juin 2007

PRINCIPES DU TRAITEMENT CONSERVATEUR DU CANCER DU SEIN. Valeria de Franco, Nantes DESC - SCVO Poitiers, 8 juin 2007 PRINCIPES DU TRAITEMENT CONSERVATEUR DU CANCER DU SEIN Valeria de Franco, Nantes DESC - SCVO Poitiers, 8 juin 2007 DEFINITION Exérèse totale de la tumeur = tumorectomie Conservant le sein (mamelon et aréole)

Plus en détail

CHIRURGIE DANS LES CANCERS DU SEIN

CHIRURGIE DANS LES CANCERS DU SEIN CHIRURGIE DANS LES CANCERS DU SEIN FORMATION IDE ONCOLOGIE-HÉMATOLOGIE «Connaissance de la maladie cancéreuse» T. de Lapparent, unité de pathologie mammaire, CHBM PLAN Définitions Place de la chirurgie

Plus en détail

PLAN ----------------------------------------------------------------- 2 INTRODUCTION - DEFINITION-------------------------------------------- 10

PLAN ----------------------------------------------------------------- 2 INTRODUCTION - DEFINITION-------------------------------------------- 10 1 PLAN 2 PLAN ----------------------------------------------------------------- 2 INTRODUCTION - DEFINITION-------------------------------------------- 10 RAPPEL ANATOMIQUE --------------------------------------------------

Plus en détail

Tumeur du sein. Présentée par Eliane EL KHOURY

Tumeur du sein. Présentée par Eliane EL KHOURY Tumeur du sein Présentée par Eliane EL KHOURY Histoire Femme de 59 ans. Il y a 6 ans: apparition d une masse au niveau du QIE du sein droit, de 2x2 cm. Depuis quelques mois: augmentation rapide de la taille

Plus en détail

PLACE DE L IRM MAMMAIRE DANS LE BILAN D EXTENSION

PLACE DE L IRM MAMMAIRE DANS LE BILAN D EXTENSION PLACE DE L IRM MAMMAIRE DANS LE BILAN D EXTENSION LOCORÉGIONALE PRÉTHÉRAPEUTIQUE DU CANCER DU SEIN TEXTE COURT DU RAPPORT D ÉVALUATION TECHNOLOGIQUE Mars 2010 Service évaluation des actes professionnels

Plus en détail

Moyens d'exploration tissulaires

Moyens d'exploration tissulaires 27/10/2014 SABEG Marine L2 (Relecteur : Hamza Berguigua) BTIME Pr. Charpin 12 pages Moyens d'exploration tissulaires Plan A. Examen macroscopique B. Examen microscopique de base C. Techniques complémentaires

Plus en détail

CHAPITRES DU COURS LE TISSU CANCEREUX ET CELLULES CANCEREUSES MOYENS DE DIAGNOSTIC ANATOMOPATHOLOGIQUE DU CANCER

CHAPITRES DU COURS LE TISSU CANCEREUX ET CELLULES CANCEREUSES MOYENS DE DIAGNOSTIC ANATOMOPATHOLOGIQUE DU CANCER CHAPITRES DU COURS GENERALITES SUR LES TUMEURS LE TISSU CANCEREUX ET CELLULES CANCEREUSES HISTOIRE NATURELLE ET BASES MOLECULAIRES DU CANCER MOYENS DE DIAGNOSTIC ANATOMOPATHOLOGIQUE DU CANCER 1 OBJECTIFS

Plus en détail

FACULTE DE MEDECINE HENRI WAREMBOURG

FACULTE DE MEDECINE HENRI WAREMBOURG UNIVERSITE DU DROIT ET DE LA SANTE - LILLE 2 FACULTE DE MEDECINE HENRI WAREMBOURG Année : 2014 T H E S E P O U R L E D I P L O M E D ' E T A T D E D O C T E U R E N M E D E C I N E Néoplasie lobulaire,

Plus en détail

A. SALEM, R. BENNACEUR, M. DRISS, S. MEHIRI, H. RAJHI, N. MNIF. Service d'imagerie de l'hôpital Charles Nicolle, Tunis, Tunisie

A. SALEM, R. BENNACEUR, M. DRISS, S. MEHIRI, H. RAJHI, N. MNIF. Service d'imagerie de l'hôpital Charles Nicolle, Tunis, Tunisie A. SALEM, R. BENNACEUR, M. DRISS, S. MEHIRI, H. RAJHI, N. MNIF. Service d'imagerie de l'hôpital Charles Nicolle, Tunis, Tunisie Aider le radiologue à comprendre les subtilités de la sémiologie en imagerie

Plus en détail

Qu est-ce qu HER2 et comment le détecter? Pr Frédérique Penault Llorca Pathologiste Centre Jean Perrin, Clermont-Ferrand

Qu est-ce qu HER2 et comment le détecter? Pr Frédérique Penault Llorca Pathologiste Centre Jean Perrin, Clermont-Ferrand Qu est-ce qu HER2 et comment le détecter? Pr Frédérique Penault Llorca Pathologiste Centre Jean Perrin, Clermont-Ferrand Qu est-ce que HER2? HER2 est un récepteur. Il signifie human epidermal growth factor

Plus en détail

Surveillance. Éléments de la surveillance. Principe : alternance. Examen d imagerie. Examen clinique. Le suivi post thérapeutique en ville

Surveillance. Éléments de la surveillance. Principe : alternance. Examen d imagerie. Examen clinique. Le suivi post thérapeutique en ville Le suivi post thérapeutique en ville Surveillance Docteur Elisabeth LUPORSI Centre Alexis Vautrin-CHU 25 mai 2012 Strasbourg CNGOF Quelle indications? Quel rythme? Que surveiller? Quand changer l hormonothérapie?

Plus en détail

Les TIPMP ; place de l'imagerie dans le diagnostic et la surveillance

Les TIPMP ; place de l'imagerie dans le diagnostic et la surveillance Les TIPMP ; place de l'imagerie dans le diagnostic et la surveillance canal pancréatique principal (main duct) D. Régent et coll. CHU Nancy-Brabois Radiologie Adultes "prolifération anormale de type papillaire

Plus en détail

RÔLE DU CENTRE DU SEIN EN SUISSE EN 2015

RÔLE DU CENTRE DU SEIN EN SUISSE EN 2015 RÔLE DU CENTRE DU SEIN EN SUISSE EN 2015 Formation continue pour pharmaciens Bourguillon, le 09 juin 2015 Prof. David Stucki Spécialiste FMH en gynécologie/obstétrique Spéc. en gynécologie opératoire Spéc.

Plus en détail

IRM mammaire : quelles indications?

IRM mammaire : quelles indications? JIM.fr 05 mars 2015 IRM mammaire : quelles indications? Centre d imagerie médicale JURAS, Paris Service de radiodiagnosic, Hôpital René Huguenin, Institut CURIE L'IRM améliore la détection des tumeurs

Plus en détail

Cas cliniques interactifs

Cas cliniques interactifs Cas cliniques interactifs Carole Mathelin, Anas Chebib, Sabrina Croce, Véronique Bouté, Yasser Safi Ali Strasbourg, Tulle, Bordeaux, Caen, Damas France, Syrie Damas le 2 avril 2011 Cas clinique 1 Présentation

Plus en détail

REFERENTIEL REGIONAL CANCER DU SEIN

REFERENTIEL REGIONAL CANCER DU SEIN INFILTRANT DIAGNOSTIC (mise à jour juin 2004) Examen clinique : Imagerie Médicale : Biologie : Autres : - Mammographie bilatérale - Echographie mammaire - +/- IRM à évaluer - Radiographie pulmonaire -

Plus en détail

Éric Poirier, MD, FRCSC Chirurgien Oncologue Clinique des Maladies du Sein Deschênes-Fabia CHU de Québec

Éric Poirier, MD, FRCSC Chirurgien Oncologue Clinique des Maladies du Sein Deschênes-Fabia CHU de Québec Éric Poirier, MD, FRCSC Chirurgien Oncologue Clinique des Maladies du Sein Deschênes-Fabia CHU de Québec Conflits d intérêts Aucun avec la présente présentation Masse palpable F 54 ans Masse palpable

Plus en détail

Cancer du sein. Comprendre le diagnostic. Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca

Cancer du sein. Comprendre le diagnostic. Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca Cancer du sein Comprendre le diagnostic Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca Cancer du sein Comprendre le diagnostic Vous venez d apprendre que vous avez un cancer Une telle nouvelle

Plus en détail

Pour l'obtention du Doctorat en Médecine

Pour l'obtention du Doctorat en Médecine UNIVERSITE MOHAMMED V- SOUISSI FACULTE DE MEDECINE ET DE PHARMACIE -RABAT- ANNEE: 200 THESE N : Le carcinome medullaire du sein: A propos de 21 cas (Experience de l'ino) THESE Présentée et soutenue publiquement

Plus en détail

Les tumeurs épithéliales

Les tumeurs épithéliales VINSONNEAU Laura DUTERTRE Florence 25/02/11, anapath, N. Rioux-Leclerc I. Introduction Les tumeurs épithéliales A. Epithéliums Les tumeurs épithéliales malignes : carcinome sont les tumeurs les plus fréquentes

Plus en détail

Examen clinique des seins

Examen clinique des seins Examen clinique des seins Dr Amouri Habib, Dr Dhouib M, Pr Ag Guermazi. M, Service de gynécologie obstétrique de Sfax Public cible o Les étudiants 2ème année médecine o Les élèves sage femme Objectifs

Plus en détail

GY MATERNITE - GYNECOLOGIE LE SEIN

GY MATERNITE - GYNECOLOGIE LE SEIN GY MATERNITE - GYNECOLOGIE LE SEIN I - RAPPEL ANATOMO-PHYSIOLOGIQUE A - ANATOMIE Trois parties : La peau La glande La graisse a) La peau Seul système de soutien du sein. Plaque aréolo-mamelonnaire. Mamelon

Plus en détail

Les petites tumeurs infiltrantes ( 10mm) : prescrire ou non un traitement systémique? Dominique Mille Médipôle de Savoie 07/10/2014

Les petites tumeurs infiltrantes ( 10mm) : prescrire ou non un traitement systémique? Dominique Mille Médipôle de Savoie 07/10/2014 Les petites tumeurs infiltrantes ( 10mm) : prescrire ou non un traitement systémique? Dominique Mille Médipôle de Savoie 07/10/2014 Un peu de considération historique On a commencé, et c est dommage, à

Plus en détail

Arbre 1 Diagnostic d un CCIS infraclinique

Arbre 1 Diagnostic d un CCIS infraclinique Arbre 1 Diagnostic d un CCIS infraclinique Anomalie infraclinique à la mammographie Mammographie de bonne qualité? Nouvelle mammographie s Incidences complémentaires Agrandissements si micro-calcifications

Plus en détail

Cliquez pour modifier le style des soustitres. Patiente 37 ans qui consulte pour un suivi de contraceptif oral

Cliquez pour modifier le style des soustitres. Patiente 37 ans qui consulte pour un suivi de contraceptif oral Cliquez pour modifier le style des soustitres du masque Patiente 37 ans qui consulte pour un suivi de contraceptif oral Antécédents PR a 13 ans 2 accouchements normaux à terme Chir=0 Med=0 Fam= 2 sœurs

Plus en détail

Cancer du sein : bénéfices de la radiothérapie per-opératoire

Cancer du sein : bénéfices de la radiothérapie per-opératoire Cancer du sein : bénéfices de la radiothérapie per-opératoire Ramona ITTI, physicienne médicale Service de Cancérologie - Radiothérapie hôpital St. Louis Les Matinées de l Innovation, 27 septembre 2013

Plus en détail

Chimiothérapie première des cancers du sein et expérience de l hôpital Saint Louis

Chimiothérapie première des cancers du sein et expérience de l hôpital Saint Louis Chimiothérapie première des cancers du sein et expérience de l hôpital Saint Louis M. Espié, J Lehman Che, A de Roquancourt, C. Cuvier, E. Bourstyn, L. Cahen-Doidy, C. de Bazelaire,M. Maylin, M. Marty,

Plus en détail

ENSEIGNEMENT DIRIGE N 7. Biopathologie Tissulaire 2015

ENSEIGNEMENT DIRIGE N 7. Biopathologie Tissulaire 2015 ENSEIGNEMENT DIRIGE N 7 Biopathologie Tissulaire 2015 Cas clinique n 1 Femme, 53 ans, consulte pour une hémoptysie survenue à 3 reprises Une radio du poumon révèle une lésion de 4,5 cm du lobe inférieur

Plus en détail

RÉSUMÉ La biopsie des ganglions sentinelles dans le cadre du traitement du cancer du sein : indications et contre-indications

RÉSUMÉ La biopsie des ganglions sentinelles dans le cadre du traitement du cancer du sein : indications et contre-indications RÉSUMÉ La biopsie des ganglions sentinelles dans le cadre du traitement du cancer du sein : indications et contre-indications Mars 2012 Une production de l Institut national d excellence en santé et en

Plus en détail

LE CANCER DU SEIN DE PHENOTYPE BASAL

LE CANCER DU SEIN DE PHENOTYPE BASAL UNIVERSITE CLAUDE BERNARD LYON 1 LE CANCER DU SEIN DE PHENOTYPE BASAL Mémoire du diplôme d études spécialisées en anatomie pathologique Soutenu par Blandine MORELLON MIALHE Le 29 Septembre 2008 Sous la

Plus en détail

Thyroide? Nodule?? Cancer???

Thyroide? Nodule?? Cancer??? Thyroide? Nodule?? Cancer??? Plan 1. Anatomie 2. Histologie 3. Cancer 4. Echographie Données de tt CR TIRADS ANATOMIE HISTOLOGIE 2 types d hormones: - H. thyroidiennes: T3 et T4: métabolisme énergétique,

Plus en détail

RADIOTHÉRAPIE DES CANCERS DU SEIN: VERS UNE INDIVIDUALISATION BASÉE SUR LE PHÉNOTYPE TUMORAL? Anthony TURPIN

RADIOTHÉRAPIE DES CANCERS DU SEIN: VERS UNE INDIVIDUALISATION BASÉE SUR LE PHÉNOTYPE TUMORAL? Anthony TURPIN RADIOTHÉRAPIE DES CANCERS DU SEIN: VERS UNE INDIVIDUALISATION BASÉE SUR LE PHÉNOTYPE TUMORAL? Anthony TURPIN INTRODUCTION RECOMMANDATIONS INCA NOV 2008 Schéma standard: o 50 Gy en 25 fractions sur 33 jours

Plus en détail

Classification histologique- voies de cancérogénèse. Marie-Aude Le Frère-Belda Anatomopathologiste Hôpital Européen Georges Pompidou, Paris

Classification histologique- voies de cancérogénèse. Marie-Aude Le Frère-Belda Anatomopathologiste Hôpital Européen Georges Pompidou, Paris Classification histologique- voies de cancérogénèse Marie-Aude Le Frère-Belda Anatomopathologiste Hôpital Européen Georges Pompidou, Paris Cancers de l endomètre Epidémiologie Cancer gynécologique le plus

Plus en détail

Micrométastases, ganglion sentinelle

Micrométastases, ganglion sentinelle Micrométastases, ganglion sentinelle 3- Marqueurs spécifiques d organes, utiles si métastases inaugurales Carcinome métastatique d origine inconnue biopsie du site métastatique (os, poumon, foie, ) ex.

Plus en détail

Référentiel du cancer du sein

Référentiel du cancer du sein Référentiel du cancer du sein Référentiel du cancer du sein... 1 Introduction... 3 I. BILAN... 4 A. BILAN LOCAL... 4 1. Examen clinique... 4 2. Mammographie... 5 3. Echographie... 5 4. Prélèvements percutanés...

Plus en détail

Histologie et cytologie du sein normal. Méthodologie en anatomie pathologique mammaire

Histologie et cytologie du sein normal. Méthodologie en anatomie pathologique mammaire Histologie et cytologie du sein normal Méthodologie en anatomie pathologique mammaire DIU des Maladies du Sein Année 2016-2017 philippe.bertheau@gmail.com Embryologie La crête mammaire . peau. mamelon

Plus en détail

Le cancer du sein. Yolande Maisonnette Jean-Loup Sautière. Judith 1, Klimt

Le cancer du sein. Yolande Maisonnette Jean-Loup Sautière. Judith 1, Klimt Le cancer du sein Yolande Maisonnette Jean-Loup Sautière Judith 1, Klimt Anatomie du sein Vascularisation lymphatique Rappels histologiques LES CARCINOMES IN SITU Prolifération carcinomateuse qui se développe

Plus en détail

Pathologie mammaire de l homme

Pathologie mammaire de l homme Pathologie mammaire de l homme B DUTOUQUET, M CAGNEAUX, M DHOOSSCHE, N LAURENT, M LERNOUT, L BOULANGER, E PONCELET Service d imagerie de la femme CHRU LILLE Hôpital Jeanne de Flandre Généralités Physiologie

Plus en détail

Les cancers du sein. Pr Jean-Louis Merlin. Centre Alexis Vautrin Unité de Biologie des Tumeurs EA4421 SiGReTO Nancy Université

Les cancers du sein. Pr Jean-Louis Merlin. Centre Alexis Vautrin Unité de Biologie des Tumeurs EA4421 SiGReTO Nancy Université Les cancers du sein Pr Jean-Louis Merlin Centre Alexis Vautrin Unité de Biologie des Tumeurs EA4421 SiGReTO Nancy Université jl.merlin@nancy.fnclcc.fr www.alexisvautrin.fr ÉPIDÉMIOLOGIE 1ère cause de décès

Plus en détail

TUMEURS DU BAS APPAREIL URINAIRE

TUMEURS DU BAS APPAREIL URINAIRE 1 Plan de cours I - TUMEURS PRIMITIVES DE LA VESSIE c1 - Tumeurs papillaires non infiltrantes c2 - Tumeurs papillaires infiltrantes c3 - Carcinome in-situ en muqueuse plane D - Pronostic : II - TUMEURS

Plus en détail

LA CHIRURGIE DES CANCERS INVASIFS DU SEIN

LA CHIRURGIE DES CANCERS INVASIFS DU SEIN LA CHIRURGIE DES CANCERS INVASIFS DU SEIN Dr Loïc BOULANGER, Pr Denis VINATIER Service de chirurgie gynécologique et mammaire Hôpital Jeanne de Flandre, CHRU de Lille Introduction La prise en charge chirurgicale

Plus en détail

QUAND DEMANDER UNE IRM MAMMAIRE?

QUAND DEMANDER UNE IRM MAMMAIRE? QUAND DEMANDER UNE IRM MAMMAIRE? Dr Loïc BOULANGER, Pr Denis VINATIER Service de chirurgie gynécologique et mammaire Dr Marion DEWAILLY, Dr Nathalie FAYE Service d imagerie de la femme Hôpital Jeanne de

Plus en détail

L IRM dans le. cancer du sein

L IRM dans le. cancer du sein L IRM dans le cancer du sein J.P. BRETTES Hôpitaux Universitaires de Strasbourg FAFEM Alger 2009 IRM généralités Apport diagnostique de l IRM dynamique - injection d un produit de contraste le gadolinium

Plus en détail

Référentiel régional Prise en charge des cancers du sein non métastatiques Version 3 Mise à jour septembre 2010

Référentiel régional Prise en charge des cancers du sein non métastatiques Version 3 Mise à jour septembre 2010 Référentiel régional Prise en charge des cancers du sein non métastatiques Version 3 Mise à jour Sommaire Contexte 5 Epidémiologie... 5 Objectifs... 5 Champ d application... 5 Utilisateurs cibles... 5

Plus en détail

GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Tumeur maligne, affection maligne du tissu lymphatique ou hématopoïétique. Cancer du sein

GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Tumeur maligne, affection maligne du tissu lymphatique ou hématopoïétique. Cancer du sein GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE Tumeur maligne, affection maligne du tissu lymphatique ou hématopoïétique Cancer du sein Version relecture nationale Note à l attention des relecteurs : Ce document, proposé

Plus en détail

Avez-vous dit sein dense, unilatéral? M. El Khoury, A. Aldis, E. Kao, B. Mesurolle Clinique du sein des Cèdres, Université McGill, Montréal

Avez-vous dit sein dense, unilatéral? M. El Khoury, A. Aldis, E. Kao, B. Mesurolle Clinique du sein des Cèdres, Université McGill, Montréal Avez-vous dit sein dense, unilatéral? M. El Khoury, A. Aldis, E. Kao, B. Mesurolle Clinique du sein des Cèdres, Université McGill, Montréal Avez-vous dit sein dense, unilatéral? Introduction Etiologies

Plus en détail

RÉFÉRENTIELS SEIN. Centre des Maladies du Sein FAMA Hôpital Saint-Louis 4/2010

RÉFÉRENTIELS SEIN. Centre des Maladies du Sein FAMA Hôpital Saint-Louis 4/2010 RÉFÉRENTIELS SEIN Centre des Maladies du Sein FAMA Hôpital Saint-Louis 4/2010 1 A- Cancers infiltrants 2 Traitements loco-régionaux 3 Traitements loco-régionaux T > 4 cm non inflammatoire N0/N1 et 1 des

Plus en détail

Quality-Dashboard Explications

Quality-Dashboard Explications Quality-Dashboard Explications pour la certification de centres du sein Ligue suisse contre le cancer / Société suisse de sénologie Label de qualité de la Ligue suisse contre le cancer de sénologie Société

Plus en détail

SUIVI DES FEMMES AYANT EU UN CANCER DU SEIN Dr Jocelyne Chiquette 26 septembre 2008 1 SUIVI DES CANCERS POURQUOI????? 2 3 Suivi Cancers: infiltrants - 80% DCIS (CCIS) - 20% 4 CCIS et cancer infiltrant

Plus en détail

Imagerie mammaire: et après le cancer? S.Dechoux, A. Morel, I.Thomassin-Naggara, J.Chopier

Imagerie mammaire: et après le cancer? S.Dechoux, A. Morel, I.Thomassin-Naggara, J.Chopier Imagerie mammaire: et après le cancer? S.Dechoux, A. Morel, I.Thomassin-Naggara, J.Chopier Les problématiques rencontrées Détection de reliquat tumoral Detection récidive Patiente asymptomatique Patiente

Plus en détail

Traitement chirurgical du cancer du sein. Dr C. Nadeau, Service de Gynécologie CHU de Poitiers

Traitement chirurgical du cancer du sein. Dr C. Nadeau, Service de Gynécologie CHU de Poitiers Traitement chirurgical du cancer du sein Dr C. Nadeau, Service de Gynécologie CHU de Poitiers Principes de traitement des cancers Quand possible chirurgie d exérèse première Radicale Conservatrice Thérapeutique

Plus en détail

Variation de l aspect l imagerie de l hamartome mammaire chez la femme enceinte et allaitante

Variation de l aspect l imagerie de l hamartome mammaire chez la femme enceinte et allaitante Variation de l aspect l en imagerie de l hamartome l mammaire chez la femme enceinte et allaitante A. SALEM, S. MEHIRI, N. BOUASSIDA, F. B. AMARA, M. FELFEL, H. RAJHI, R. HAMZA, N.MNIF Service d imagerie

Plus en détail

PATHOLOGIE DU SEIN CHEZ L HOMME

PATHOLOGIE DU SEIN CHEZ L HOMME PATHOLOGIE DU SEIN CHEZ L HOMME F Réty (1), M Charlot (1), O Beatrix (2) PJ Valette (1) (1) Service d imagerie, d (2) Service de chirurgie gynécologique Centre Hospitalier Lyon Sud, Pierre Bénite B Rappel

Plus en détail

PLAN I-INTRODUCTION...6 II-MATERIEL ET METHODE...6 III- OBSERVATIONS...7 IV-RESULTATS...22 1- DONNEES CLINIQUES...22. 1-1 âge...22

PLAN I-INTRODUCTION...6 II-MATERIEL ET METHODE...6 III- OBSERVATIONS...7 IV-RESULTATS...22 1- DONNEES CLINIQUES...22. 1-1 âge...22 PLAN I-INTRODUCTION...6 II-MATERIEL ET METHODE...6 III- OBSERVATIONS...7 IV-RESULTATS...22 1- DONNEES CLINIQUES...22 1-1 âge...22 1-2 taille de la tumeur...22 1-3 siège...23 1-4 signes inflammatoires...23

Plus en détail

INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE

INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE DIAGNOSTIC DES RECIDIVES LOCOREGIONALES GENERALITES VIVIANE FEILLEL INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE OBJECTIFS DE LA SURVEILLANCE Evaluation des séquelles post-thérapeutiques Diagnostic précoce des récidives

Plus en détail

UE11.3 RÉVISIONS HEM DFASM3

UE11.3 RÉVISIONS HEM DFASM3 DC2 UE11.3 HEM 10 nov 2015 1 UE11.3 RÉVISIONS HEM DFASM3 DC2 CG/ TB 10 nov 2015 DC2 révision Chez une femme de 59 ans, une échographie abdominale a été réalisée devant des douleurs abdominales intermittentes

Plus en détail

Apport des nouvelles classes moléculaires dans la prise en charge.des cancers du sein

Apport des nouvelles classes moléculaires dans la prise en charge.des cancers du sein Apport des nouvelles classes moléculaires dans la prise en charge.des cancers du sein MC Mathieu 26 octobre 2012 Classification classique Type de carcinome infiltrant : classification OMS avec 18 types

Plus en détail

LACLASSIFICATION MOLÉCULAIRE DU CANCER DU SEIN

LACLASSIFICATION MOLÉCULAIRE DU CANCER DU SEIN UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH FACULTE DE MEDECINE ET DE PHARMACIE FES UNIVERSITESIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH FES Année 2009 Thèse N 135/09 LACLASSIFICATION MOLÉCULAIRE DU CANCER DU SEIN THESE PRESENTEE

Plus en détail

Élaboré dans le cadre de la

Élaboré dans le cadre de la Traitements et soins Cancer du sein C O L L E C T I O N Recommandations Outil d aide à la décision Consensus d experts à partir de recommandations internationales Focus sur les indications de la radiothérapie

Plus en détail

I. Stratégie diagnostique face à une anomalie clinique du sein

I. Stratégie diagnostique face à une anomalie clinique du sein STRATÉGIE DIAGNOSTIQUE FACE À UNE ANOMALIE CLINIQUE OU INFRACLINIQUE DU SEIN I. Stratégie diagnostique face à une anomalie clinique du sein 1. Anomalie à la palpation (ou à l inspection : capiton, rétraction

Plus en détail

CANCER DU SEIN. Formes localisées 60 % 98,4 % 33 % 83,9 % 5 % 23,8 % 2 % 50,7 % Toutes formes 100 % 89,0 %

CANCER DU SEIN. Formes localisées 60 % 98,4 % 33 % 83,9 % 5 % 23,8 % 2 % 50,7 % Toutes formes 100 % 89,0 % CANCER DU SEIN Le cancer du sein est le plus fréquent en termes d incidence chez la femme.. En France, on estime à 53 041 nouvelles patientes atteintes de cancer du sein invasif. Après une augmentation

Plus en détail

CANCERS DU SEIN. Dr PERNAUT, Dr DUQUESNOY 21 Janvier 2015 EPU-B

CANCERS DU SEIN. Dr PERNAUT, Dr DUQUESNOY 21 Janvier 2015 EPU-B CANCERS DU SEIN Dr PERNAUT, Dr DUQUESNOY 21 Janvier 2015 EPU-B Dépistage 1 Patiente de 43 ans Pas d ATCD familiaux ni personnels 3 enfants, allaitement maternel Contraception par stérilet au Levonorgestrel

Plus en détail

Le carcinome canalaire in situ (CCIS) en 2005

Le carcinome canalaire in situ (CCIS) en 2005 Le carcinome canalaire in situ (CCIS) en 2005 B. Cutuli Introduction Le carcinome canalaire in situ (CCIS) correspond à une prolifération de cellules tumorales à l intérieur des canaux galactophoriques

Plus en détail

Sarcomes des tissus mous Liposarcome Pr. Philippe PELISSIER

Sarcomes des tissus mous Liposarcome Pr. Philippe PELISSIER Liposarcome Pr. Philippe PELISSIER Service de Chirurgie Plastique Centre F.X. Michelet CHU de Bordeaux www.e-plastic.fr Cellule adipeuse Source de cellules souches Source de facteurs de croissance Possibilité

Plus en détail

Quand demander un TEP? Situations actuelles et émergentes

Quand demander un TEP? Situations actuelles et émergentes Quand demander un TEP? Situations actuelles et émergentes Eric ZERBIB Médecine Nucléaire, CIMEN Centre Chirurgical Val d Or, 92210 Saint-Cloud, Eric.zerbib@cimen.fr Conflit d intérêt : aucun Quand demander

Plus en détail

Cancer du sein chez l homme: aspects écographiques

Cancer du sein chez l homme: aspects écographiques Cancer du sein chez l homme: aspects écographiques F. Sarquis (1), M. Castro Barba (1), B. Miller (1), P. Cobos Bombardiere (1), R. Garcia Monaco (1) (1) Service d Imagerie, Hospital Italiano, Buenos Aires,

Plus en détail

ED2 de Biopathologie

ED2 de Biopathologie ED2 de Biopathologie Objectif Donner des exemples de tumeurs nécessitant une intégration des données clinique, d imagerie-radiologie, de pathologie et de génétique somatique pour le diagnostic et/ou la

Plus en détail

DIAGNOSTIC - STRATEGIE

DIAGNOSTIC - STRATEGIE Formation Médicale Continue Cancers du sein DIAGNOSTIC - STRATEGIE Yann Delpech, Emmanuel Barranger. 16 Mai 2013 Hôpital Lariboisière, APHP, Paris Université René Diderot, Paris 7 3 principaux cancers

Plus en détail

********** Un Peuple Un But Une Foi. Faculté de Médecine de Pharmacie et d Odonto-Stomatologie TITRE

********** Un Peuple Un But Une Foi. Faculté de Médecine de Pharmacie et d Odonto-Stomatologie TITRE 1 MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE REPUBLIQUE DU MALI ********** Un Peuple Un But Une Foi Faculté de Médecine de Pharmacie et d Odonto-Stomatologie Année Universitaire 2006-2007 Nº. TITRE CANCER DU SEIN

Plus en détail