29- EXTRACTION DES ACIDE HUMIQUES ET FULVIQUES DOSAGE DU CARBONE PAR ROCK-EVAL OU CHN (PHASE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "29- EXTRACTION DES ACIDE HUMIQUES ET FULVIQUES DOSAGE DU CARBONE PAR ROCK-EVAL OU CHN (PHASE"

Transcription

1 29- EXTRACTION DES ACIDE HUMIQUES ET FULVIQUES DOSAGE DU CARBONE PAR ROCK-EVAL OU CHN (PHASE SOLIDE) I- Principe Cette méthode a été adaptée d après Eric Lichtfouse (comm. Pers.) pour un traitement des résultats en %. Cette analyse va nous permettre de comparer la proportion de carbone contenue dans les acides fulviques (AF) et les acides humiques (AH) (carbone organique extrait) à celle de l'humine (carbone organique non extrait). La figure 29.1 donne une représentation graphique des diverses fractions du carbone dans le sol. Le TEX est le rapport du carbone organique extrait (AF et AH) au carbone organique total. La séparation des AF et AH peut se faire par la suite. Cette méthode a pour but, dans le liquide issu de l'extraction alcaline de séparer les composés peu humifiés acidosolubles (acides fulviques jaunâtres de faible poids moléculaire) des composés plus humifiés acido-insolubles (acides humiques brunâtres, de poids moléculaire supérieur). Par l'abaissement du ph à des valeurs très basses, on provoque la précipitation des AH, que l'on peut récupérer par centrifugation, alors que les AF restent en solution. Figure 29.1: Répartition du carbone dans le sol. carbone total du sol CaCO3 C org. extrait = AF et AH C org. non extrait = humine et frais C minéral C organique total II- Méthode 1) Matériel Mortier et pilon (matériel "solide") ou broyeuse rotative (pulvérisette) pour le matériel fibreux. Balance analytique, précision g. Pots à centrifuger BECKMAN de 250 ml avec bouchon étanche. PH-mètre. Centrifugeuse montant à 15'000 t/min. 1

2 Branleuse. Bain à ultrasons. Système d aspiration de la trompe à vide pour le siphonage. Système de filtration millipore avec pompe à vide. Filtres GF9 (whatman sans liant organique). Récipient erlenmeyers et béchers de taille variable selon la quantité de surnageant récupéré. Cylindres gradués de taille variable. Chambre froide à 4 C. Analyseur CHN pour doser le carbone total ou Rock-Eval pour séparer le Corg et le Cmin. 2) Réactifs NaOH 0.001N à ph=10 (diluer 1 ml de NaOH 1N dans un ballon jaugé d 1l et compléter à la jauge avec H 2 O et ajuster le ph à 10 si nécessaire avec NaOH ou HCl). NaOH 1N. NaOH 2N HCl 0.1N. HCl 1N. HCl 2N. 3) Mode opératoire a) Echantillon de départ L analyse se fait sur sol séché à l air et tamisé à 2mm (sauf les matériaux très organiques) ou sur une fraction granulométrique résultant d un tamisage et séchée à l air. La prise d essai est de 1 à 2 g pour les tourbes, litières, composts, et de 5g pour les matériaux organominéraux. Pour les échantillons de tourbe ou de compost, il est nécessaire de faire des tests de prise d échantillon au préalable. b) Blancs Il n existe pas de blancs pour cette expérience. c) Procédure Extraction de la matière organique 1. Placer la prise d'essai dans un pot à centrifuger de 250 ml. 2. Ajouter 200 ml de NaOH 0.001N et bien fermer le bouchon. 3. Passer ensuite les échantillons au bain à ultrasons pendant 15 minutes à température ambiante. 4. Ajuster le ph à 10 à l aide de NaOH (soit avec NaOH 1N ou 2N) Dans le cas d'une extraction sur de la tourbe acide, le très fort pouvoir tampon du matériau abaisse immédiatement le ph au-dessous de 5! On utilisera alors NaOH 0.01N comme extractant puis on ajustera le ph avec NaOH 1N si la baisse est très forte, de manière à le maintenir à 10. 2

3 5. Mettre les échantillons 1h à la branleuse. 6. Equilibrer les pots à 0.01g près! pour ce faire, ajouter du NaOH 0.001N dans les pots. Ne pas oublier de peser les pots avec leurs bouchons à côté!!! Conserver toujours un volume minimal de 200 ml dans les pots (RISQUE DE DEFORMATIONS DES POTS!!!) 7. Centrifuger les tubes à 15'000 t/min durant 15 minutes. Avec le réglage suivant de la centrifugeuse : - Rotor : Speed : 15'000 RPM - Time : 00 :15 - Temp : 20 C - Temp max : 24 C - Accel : 5 min (aide à ce que le culot se colle mieux au fond du pot et moins sur les côtés) - Decel : max 8. Récupérer délicatement le surnageant en le siphonnant à l aide du système d aspiration et le transvaser dans un bécher ou erlenmeyer de grand volume (au moins 1l). 9. Recommencer les étapes 2 à 8 sur le culot, jusqu'à l obtention d'un surnageant limpide, incolore ou jaune très pâle selon les sols, mais au maximum 5x en ajoutant chaque fois le surnageant aux extraits précédents. Attention à re-suspendre au mieux le culot entre chaque extraction! (agitez vigoureusement à la main avant et après les ultasons et si nécessaire le décoller à l aide d une spatule). ATTENTION : REAJUSTER LE PH à CHAQUE EXTRACTION!! 10. Filtrer tout le surnageant obtenu sur un filtre GF9 à l aide du système de filtration millipore. Si la pellicule restée accroché au filtre est vraiment importante on peut essayer de la récupérer et l ajouter au culot (culot contenant les humines) Le surnageant contient les AH et AF dissous. 11. Conserver tout le surnageant pour la séparation des AF/AH. 12. Le culot au final contient les humines, le récupérer à l aide d H 2 O dans un bécher de 250 ml préalablement annoté et pesé. Laisser sécher le contenu du bécher à l air libre sous une hotte de ventilation réservée et vidée de tout autre matériel au préalable et mise sous grande ventilation (GV). Cette étape peut prendre plusieurs jours. 13. Peser le contenu sec du bécher. Merci de signaler le contenu de vos pots pour les autres utilisateurs! 14. Après séchage du culot, une aliquote sera analysée au CHN pour obtenir le C total (ou au Rock-Eval pour le Corg et le Cmin). Remarques : Il n est généralement pas possible de faire 5 extractions en 1 journée. Il est donc conseillé de s arrêter à la fin d une série d extraction en protégeant l erlenmeyer d une feuille de parafilm et de placer ce dernier ainsi que le pot à centrifuger contenant les humine au frigo à 4 C durant une nuit. Reprendre la suite des extractions le lendemain. A la fin des extractions et si la séparation des AF et AH est nécessaire 15. Récupérer l erlenmeyer contenant tous les AF/AH dissous. 16. Amener à ph 1.5 avec de l'hcl 1N ou 2N. Couvrir l erlenmeyer avec du parafilm et laisser reposer une nuit en chambre froide à 4 C. 3

4 Séparation des AF et AH (SUITE) Le lendemain 1. Mettre le surnageant contenant les AF et les AH dissous dans MAX 2 tubes à centrifuger de 250 ml. (attention!! conserver un volume minimal de 200ml, risque de déformation des pots), équilibrer avec de l HCl 0.1N!!! 2. Centrifuger à 15'000 t/min durant 15 minutes. Réglage de la centrifugeuse : idem que pour la 1 ère extraction. 3. Récupérer le surnageant (AF) en le transvasant délicatement dans un récipient type erlenmeyer ou bécher de 2litres (là, le culot colle fortement au fond du pot, il n est pas nécessaire d utiliser le système de siphonage.) 4. Répéter les étapes 1 à 3 toujours dans les même pots afin de centrifuger tout le volume de surnageant AF/AH. S il ne reste pas assez de liquide pour la dernière centrifugation, utiliser le surnageant récupérer précédemment (au point 3) contenant les AF. Selon la quantité d échantillon, si nécessaire, équilibrer la centrifugeuse avec des pots d eau désio. 5. Laver le culot (AH) avec 200 ml d'hcl 0.1N, Décoller et re-suspendre le culot à l aide d une spatule, puis agiter à la main durant quelques minutes et passer aux ultrasons 2 minutes. 6. Centrifuger à nouveau à 15'000 t/min durant 15 minutes, toujours avec la même programmation de la centrifugeuse. 7. Récupérer le surnageant et l ajouter aux extraits d AF précédents. 8. Le surnageant contient les AF dissous. A priori, on ne le conserve pas puisque qu'on obtiendra leur quantité par déduction dans les calculs. 9. Récupérer le culot contenant les AH à l aide d un minimum d eau désio et le transvaser dans un bécher de 250 ml. Laisser sécher le contenu du bécher à l air libre sous une hotte ventilée réservée et vidée de tout autre matériel au préalable. Cette étape peut prendre plusieurs jours. 10. Doser le culot au CHN pour obtenir le C total (ou au Rock-Eval pour le Corg et le Cmin).!!! Afin d avoir suffisamment d AH en vu du dosage CHN ou rock-eval il est parfois nécessaire de répéter 2 à 3 fois l expérience complète!!!! 4) Récupération Jeter les filtres à la poubelle et vider les échantillons à l évier sous flux d eau important. 5) Conservation Le culot sera re-dissout immédiatement en cas de purification ou séché et conservé dans des boîtes plastiques pour le dosage du CHN par exemple. 4

5 6) Calculs Cas des échantillons passés au Rock-Eval Soit A la mesure du carbone organique total dans le sol de départ (en %), corrigée par l humidité résiduelle. Soit B la mesure du carbone organique total dans le culot contenant les humines (en %), corrigée par l humidité résiduelle. Soit C la mesure du carbone total dans le culot des AH (en %), corrigée par l humidité résiduelle. TEX = [(% de carbone de AF+AH) / (% de carbone organique total)] x 100 TEX = (A-B)/A x 100 Soit D le pourcentage de carbone des AH par rapport au pourcentage de C org calculé dans la fraction AF/AH D = [C x(a-b)] / 100 Soit E le pourcentage de carbone des AF par rapport au pourcentage de C org calculé dans la fraction AF/AH E = (A-B)-D ou (100-C) x (A-B) / 100 Ainsi, AF/AH = E/D 5

6 Cas des échantillons passés au CHN Soit A la mesure du carbone total dans le sol de départ (en %), corrigée par l humidité résiduelle. Soit Z la teneur en carbonates de calcium = C min (en %), selon 9_Les carbonates. Dans le cas des tourbes, on néglige le C min et donc Z 0. Soit B la mesure du carbone total dans le culot contenant les humines (en %), corrigée par l humidité résiduelle. Attention, cette valeur est surestimée car il peut y avoir du C min dans la mesure de ce culot!!! Soit C la mesure du carbone total dans le culot des AH (en %), corrigée par l humidité résiduelle. Ici, la valeur est correcte car en milieu acide le C min est dissous. TEX = [(% de carbone de AF+AH) / (% de carbone organique total)] x 100 TEX = ((A-Z)-B)/A x 100 Soit D le pourcentage de carbone des AH par rapport au pourcentage de C org calculé dans la fraction AF/AH D = [C x ((A-Z)-B)] / 100 Soit E le pourcentage de carbone des AF par rapport au pourcentage de C org calculé dans la fraction AF/AH E = [(A-Z)-B]-D ou (100-C) x [(A-Z)-B] / 100 Ainsi, AF/AH = E/D 6

Expérience : Extraction de la caféine dans des sodas et dosage.

Expérience : Extraction de la caféine dans des sodas et dosage. Expérience : Extraction de la caféine dans des sodas et dosage. On propose dans ce fichier de doser la caféine contenue dans une boisson. La première étape consiste à extraire la caféine d une à l aide

Plus en détail

E-II-2.1V1 : DOSAGE DU MERCURE DANS LES EAUX METHODE PAR SPECTROMETRIE ATOMIQUE DE VAPEUR FROIDE. 4. Conditionnement et conservation de l échantillon

E-II-2.1V1 : DOSAGE DU MERCURE DANS LES EAUX METHODE PAR SPECTROMETRIE ATOMIQUE DE VAPEUR FROIDE. 4. Conditionnement et conservation de l échantillon E-II-2.1V1 : DOSAGE DU MERCURE DANS LES EAUX METHODE PAR SPECTROMETRIE ATOMIQUE DE VAPEUR FROIDE 1. Objet Description du dosage du mercure par spectrométrie atomique de vapeur froide. 2. Domaine d application

Plus en détail

33-Dosage des composés phénoliques

33-Dosage des composés phénoliques 33-Dosage des composés phénoliques Attention : cette manip a été utilisée et mise au point pour un diplôme (Kayumba A., 2001) et n a plus été utilisée depuis au sein du labo. I. Principes Les composés

Plus en détail

Granulométrie, humidité résiduel et ph d un sol

Granulométrie, humidité résiduel et ph d un sol Granulométrie, humidité résiduel et ph d un sol ECHANTILLONNAGE ET ANALYSE Echantillonnage : Echantillonnage et préparation des échantillons de sol en vue de l analyse (Norme X 31-100 et Normes NF X 31-101

Plus en détail

Les nitrates fiche guide

Les nitrates fiche guide Les nitrates fiche guide Notions abordées Chimie Sciences Mathématiques - Réactions chimiques - Concentration - Filtration - Rôle de l azote - Etude d un écosystème - Proportionnalité Objectifs d apprentissage

Plus en détail

SOMMMAIRE INTRODUCTION AUX TRAVAUX PRATIQUES DE PEDOLOGIE...2 PREPARATION DES ECHANTILLONS DE TERRE...3 DETERMINATION DE L'HUMIDITE DU SOL...

SOMMMAIRE INTRODUCTION AUX TRAVAUX PRATIQUES DE PEDOLOGIE...2 PREPARATION DES ECHANTILLONS DE TERRE...3 DETERMINATION DE L'HUMIDITE DU SOL... SOMMMAIRE PAGE INTRODUCTION AUX TRAVAUX PRATIQUES DE PEDOLOGIE...2 PREPARATION DES ECHANTILLONS DE TERRE...3 DETERMINATION DE L'HUMIDITE DU SOL...5 LE PH ET LE POUVOIR TAMPON DU SOL...6 LE CALCAIRE TOTAL

Plus en détail

Laboratoire #3 : Dosage des carbonates

Laboratoire #3 : Dosage des carbonates Laboratoire #3 : Dosage des carbonates Au cours de cette expérience, vous allez obtenir de façon simple du dioxyde de carbone, caractériser quelques unes de ses propriétés et effectuer quelques réactions

Plus en détail

Expérience # 7 Identification des composés d un mélange

Expérience # 7 Identification des composés d un mélange Expérience # 7 1. But Le but de l expérience consiste à isoler chacun des composés d un mélange par les techniques de purification connues, à prouver la pureté de chacun et à déterminer la nature des composés

Plus en détail

Expérience # 3. Extraction de la caféine du thé

Expérience # 3. Extraction de la caféine du thé Expérience # 3 1. But Le but de l expérience consistera à extraire la caféine du thé. ous pourrons ainsi nous familiariser avec les techniques d extraction par solvant et d évaporation sous vide. 2. Théorie

Plus en détail

TECHNIQUE: Recristallisation

TECHNIQUE: Recristallisation TECHNIQUE: Recristallisation Utilité La recristallisation est une méthode de purification d un produit solide. Elle permet de séparer un solide de ses impuretés après une réaction ou une extraction. Le

Plus en détail

Cyanures non oxydables au chlore : fraction massique des cyanures totaux moins la fraction massique des cyanures libres.

Cyanures non oxydables au chlore : fraction massique des cyanures totaux moins la fraction massique des cyanures libres. 1. Objet E.II.4.V1 DOSAGE DES CYANURES TOTAUX ET LIBRES : MÉTHODES D ANALYSE EN FLUX CONTINU Cette procédure a pour objet la détermination de la teneur en cyanures libres, en cyanures non oxydables au

Plus en détail

Principe de la séparation sur une résine échangeuse d ions

Principe de la séparation sur une résine échangeuse d ions Principe de la séparation sur une résine échangeuse d ions La réaction d échange entre la résine et le mélange à séparer dépend de l affinité relative de la résine pour le contre ion qu elle porte et pour

Plus en détail

Estimation de la biomasse microbienne par électrophorèse en gel d agarose

Estimation de la biomasse microbienne par électrophorèse en gel d agarose Version : 1 Page : 1 / 8 microbienne par Version Date Modificateur Descriptif 1 22/10/2012 M. Lelievre MAJ mise en page (en tete, filigrane) et corrections générales Version : 1 Page : 2 / 8 1- Mots clés

Plus en détail

Thème 4 Chapitre 1 Activité 2

Thème 4 Chapitre 1 Activité 2 Thème 4 Chapitre 1 Activité 2 EXTRACTION ET ANALYSE DE L HEXOKINASE DE SACCHAROMYCES CEREVISIAE Éléments de réponse ANALYSE DES RÉSULTATS 1.1. Cela permet de faciliter la lyse alcaline de la membrane de

Plus en détail

Contrôles des traitements thermiques du lait

Contrôles des traitements thermiques du lait T BTK AT de biotechnologies Contrôles des traitements thermiques du lait L objectif de la séance est de réaliser une pasteurisation du lait avec différents protocoles de chauffage. Au cours du chauffage

Plus en détail

Dureté d'une eau - Dosage complexométrique

Dureté d'une eau - Dosage complexométrique Dureté d'une eau - Dosage complexométrique Objectifs : Découvrir un autre type de dosage, Prendre conscience de l existence de critères auxquels doit répondre une eau potable. A Introduction : 1 Généralités

Plus en détail

ANTITHROMBINE III HUMAINE (CONCENTRÉ D ) Antithrombinum III humanum densatum

ANTITHROMBINE III HUMAINE (CONCENTRÉ D ) Antithrombinum III humanum densatum NOTERELATIVEÀLAMONOGRAPHIE Cettemonographieaétécorrigéepourréintroduire et décrire in extenso la méthode de titrage de l héparine qui, jusqu au Supplément 8.3 de la Ph. Eur., figurait dans le chapitre

Plus en détail

GenoLyse VER 1.0. Notice d'utilisation IFU-51610-09. pour usage diagnostique in vitro uniquement

GenoLyse VER 1.0. Notice d'utilisation IFU-51610-09. pour usage diagnostique in vitro uniquement GenoLyse VER 1.0 Notice d'utilisation IFU-51610-09 pour usage diagnostique in vitro uniquement 10/2012 GenoLyse Kit d Extraction d ADN Bactérien Veuillez lire attentivement la notice d utilisation dans

Plus en détail

1 Contrôle au laboratoire de la pasteurisation du lait

1 Contrôle au laboratoire de la pasteurisation du lait Exploitation d informations scientifiques et présentation d un travail de synthèse Durée : 1,5 h (préparation 1 h et soutenance orale 30 minutes) 1 Etude de la fabrication du Saint-Nectaire Les différentes

Plus en détail

Méthode. Détermination des cyanures totaux et disponibles dans l eau par colorimétrie automatisée

Méthode. Détermination des cyanures totaux et disponibles dans l eau par colorimétrie automatisée Page : 1 de 15 AVERTISSEMENT : Avant d appliquer cette méthode, consulter les manuels d instructions, les fiches signalétiques et autres documents portant sur la sécurité. Le timbre d'encre coloré indique

Plus en détail

Préparation et réalisation de réactions de séquence (Quick Start Kit, Beckman Coulter)

Préparation et réalisation de réactions de séquence (Quick Start Kit, Beckman Coulter) MODE OPERATOIRE Code : SSG / 001 UMR 1229 MGS Microbiologie et Géochimie des Sols 17 rue Sully BP86510 21065 Dijon Cedex Rédigé par : D. Bru Préparation et réalisation de réactions de séquence (Quick Start

Plus en détail

3- PREPARATION DES ECHANTILLONS

3- PREPARATION DES ECHANTILLONS 3- PREPARATION DES ECHANTILLONS PRINCIPE... 1 ENREGISTREMENT DES ECHANTILLONS... 1 ANALYSES SUR SOL FRAIS... 2 SECHAGE... 2 TAMISAGE ET TENEUR EN ELEMENTS GROSSIERS... 4 BROYAGE... 6 REFERENCES DE BASE...

Plus en détail

Méthode. dans l eau par colorimétrie Page : 1 de 6

Méthode. dans l eau par colorimétrie Page : 1 de 6 dans l eau par colorimétrie Page : 1 de 6 AVERTISSEMENT : Avant d appliquer cette méthode, consulter les manuels d instructions, les fiches signalétiques et autres documents portant sur la sécurité. Le

Plus en détail

Nettoyage et étalonnage d'une burette et d'une pipette

Nettoyage et étalonnage d'une burette et d'une pipette Collège Shawinigan Département de Chimie Expérience #1 Nettoyage et étalonnage d'une burette et d'une pipette par Rédacteur: Gr: Collaborateur: Rapport de laboratoire présenté dans le cadre du cours PRÉPARATION

Plus en détail

LV1 Module Molécules de la Vie Travaux Dirigés n 2

LV1 Module Molécules de la Vie Travaux Dirigés n 2 LV1 Module Molécules de la Vie Travaux Dirigés n 2 Equilibre acide-base, préparation de tampons asamuel@unice.fr Objectif : Assimiler les relations acide-base en sachant écrire les équations de dissociation

Plus en détail

Spectroscopie UV-visible : Bonbons Schtroumpf

Spectroscopie UV-visible : Bonbons Schtroumpf I Terminale S Spectroscopie UV-visible : Bonbons Schtroumpf Objectifs : - Etablir un protocole et le réaliser afin d extraire un colorant et l identifier par spectroscopie UV-visible. - Utiliser la loi

Plus en détail

Atelier A : Polyprod. APO01 : Régler et paramétrer une pompe doseuse. APO01 : Régler et paramétrer une pompe doseuse Page 1

Atelier A : Polyprod. APO01 : Régler et paramétrer une pompe doseuse. APO01 : Régler et paramétrer une pompe doseuse Page 1 Atelier A : Polyprod APO01 : Régler et paramétrer une pompe doseuse APO01 : Régler et paramétrer une pompe doseuse Page 1 Buts de l exercice : Les lignes de productions sont sujettes à des campagnes de

Plus en détail

10a: La PCR (locus D1S80)

10a: La PCR (locus D1S80) 10a: La PCR (locus D1S80) Pour des raisons techniques, ce protocole n'est plus utilisé. Il a été remplacé par le protocole "PCR locus PV92" ainsi que le nouveau protocole "PCR sensibilité au PTC". Il reste

Plus en détail

S-II-1V2 EXTRACTION DES ÉLÉMENTS MÉTALLIQUES EN TRACE (ETM) SOLUBLES DANS L EAU RÉGALE

S-II-1V2 EXTRACTION DES ÉLÉMENTS MÉTALLIQUES EN TRACE (ETM) SOLUBLES DANS L EAU RÉGALE S-II-1V2 EXTRACTION DES ÉLÉMENTS MÉTALLIQUES EN TRACE (ETM) SOLUBLES DANS L EAU RÉGALE 1. Objet Méthode pour l extraction des éléments en traces présents dans les sols (y compris les sédiments), les matières

Plus en détail

TP : Détermination de la concentration en glucose d une boisson de réhydratation Première Partie

TP : Détermination de la concentration en glucose d une boisson de réhydratation Première Partie TP : Détermination de la concentration en glucose d une boisson de réhydratation Première Partie Lorsque l on chauffe un mélange d une solution de glucose et d une solution d acide 3,5- dinitrosalycilique

Plus en détail

Analyse des PBDE dans les biotes marins

Analyse des PBDE dans les biotes marins Analyse des PBDE dans les biotes marins Références de la méthode La méthode qui suit est dérivée de la publication suivante Norme française et/ou européenne dont est tirée la méthode Niveau de validation

Plus en détail

LC 19 Colorants : extraction, synthèse, identification. Niveau TS Spécialité

LC 19 Colorants : extraction, synthèse, identification. Niveau TS Spécialité LC 19 Colorants : extraction, synthèse, identification. Niveau TS Spécialité Binôme 14 : Geoffroy Aubry, Moussa Dicko Leçon présentée par Moussa Dicko le lundi 17 décembre 2007 corrigée par Thérèse Zobiri

Plus en détail

4. Conditionnement et conservation de l échantillon

4. Conditionnement et conservation de l échantillon 1. Objet S-II-3V1 DOSAGE DU MERCURE DANS LES EXTRAITS D EAU RÉGALE Description du dosage du mercure par spectrométrie d absorption atomique de vapeur froide ou par spectrométrie de fluorescence atomique

Plus en détail

Dosage ph-métrique d un polyacide. L acide phosphorique (E338) dans une boisson au cola

Dosage ph-métrique d un polyacide. L acide phosphorique (E338) dans une boisson au cola 3 2 4 1 11 8 9 3 2 4 1 10 8 9 http://theobromine.uchini.be Dosage ph-métrique d un polyacide. L acide phosphorique (E338) dans une boisson au cola La manipulation Les boissons au cola (style coca cola)

Plus en détail

Détermination du carbone inorganique dissous, du carbone organique dissous et du carbone organique total : méthode par détection infrarouge

Détermination du carbone inorganique dissous, du carbone organique dissous et du carbone organique total : méthode par détection infrarouge Centre d'expertise en analyse environnementale du Québec MA. 300 C 1.0 Détermination du carbone inorganique dissous, du carbone organique dissous et du carbone organique total : méthode par détection infrarouge

Plus en détail

Composés perfluorés PFCs Méthode d analyse dans les biotes

Composés perfluorés PFCs Méthode d analyse dans les biotes Composés perfluorés PFCs Méthode d analyse dans les biotes Références de la méthode La méthode qui suit est dérivée de la publication suivante Fernandez-Sanjuan M., Meyer J., Damasio J., Faria M., Barata

Plus en détail

GRAVIMETRIE + NO. 1 - Principe de la gravimétrie. a - Quelques exemples. b - Facteurs influençant la solubilité

GRAVIMETRIE + NO. 1 - Principe de la gravimétrie. a - Quelques exemples. b - Facteurs influençant la solubilité GRAVIMETRIE 1 - Principe de la gravimétrie Cette méthode d analyse quantitative a pour but d obtenir une séparation quantitative (c'est-àdire totale) d'un cation ou d'un anion (en solution aqueuse) par

Plus en détail

TP III. Caractérisation de l équilibre de la calcite dans une solution aqueuse

TP III. Caractérisation de l équilibre de la calcite dans une solution aqueuse CHAMPREDONDE Renaud DAUNIS Mélanie TP III Caractérisation de l équilibre de la calcite dans une solution aqueuse Module de géochimie Responsable : J.-L. DANDURAND SOMMAIRE INTRODUCTION I / Etude théorique

Plus en détail

Collège Shawinigan. Département de Chimie. Expérience #6. Solutions tampons. par. Rédacteur: Gr: Collaborateur:

Collège Shawinigan. Département de Chimie. Expérience #6. Solutions tampons. par. Rédacteur: Gr: Collaborateur: Collège Shawinigan Département de Chimie Expérience #6 Solutions tampons par Rédacteur: Gr: Collaborateur: Rapport de laboratoire présenté dans le cadre du cours PRÉPARATION DE SOLUTIONS à, professeur

Plus en détail

Introduction. La formulation

Introduction. La formulation Recette et procédé de fabrication à froid d une pâte protéinée pour l élevage de reines d abeilles et la conduite des nuclei Egalement pour soutenir la ponte en cas de disette en pollen (par Daniel Petit,

Plus en détail

Toujours utiliser une seringue propre et sèche pour prélever le réactif

Toujours utiliser une seringue propre et sèche pour prélever le réactif MODE D EMPLOI NAOCL, HTH, NADCC ET EAU DE JAVEL Le contrôle de la qualité de la solution d hypochlorite de sodium produite par WATA est indispensable afin de déterminer le dosage à appliquer en fonction

Plus en détail

Chromiting basse teneur en cobalt Passivation en couche épaisse pour Zinc et alliages de zinc

Chromiting basse teneur en cobalt Passivation en couche épaisse pour Zinc et alliages de zinc SurTec 680 LC Chromiting basse teneur en cobalt Passivation en couche épaisse pour Zinc et alliages de zinc Propriétés Liquide concentré à base de chrome trivalent. Meilleure protection anticorrosion que

Plus en détail

MPS : Eaux de consommation

MPS : Eaux de consommation Activité expérimentale n 1 M. Suet 2nd Compétences travaillées Compétences S approprier : Réaliser : Mobiliser et Exploiter ses connaissances : Mettre en œuvre une démarche expérimentale : Valider : Communiquer

Plus en détail

Analyses de sol et interprétation 4des résultats

Analyses de sol et interprétation 4des résultats Analyses de sol et interprétation 4des résultats 4 Analyses de sol et interprétation des résultats Pour optimiser la fumure, il faut prendre en considération, en plus du besoin des plantes, différentes

Plus en détail

MLVA Streptococcus pneumoniae

MLVA Streptococcus pneumoniae H.I.A. Robert Picqué Bordeaux Laboratoire de Biologie moléculaire Version Internet 2 MLVA Streptococcus pneumoniae 1. DESCRIPTION DES OPERATIONS 1.1 Culture et extraction des ADN NB : prévoir dans la série

Plus en détail

S.L - THEME Utilisation des ressources naturelles : séquence de 5 séances de 3 h

S.L - THEME Utilisation des ressources naturelles : séquence de 5 séances de 3 h S.L - THEME Utilisation des ressources naturelles : séquence de 5 séances de 3 h Domaine exploré : l eau Problématique générale : Des millions d hommes, dans les pays défavorisés, meurent encore, chaque

Plus en détail

S-I-1V3 PRÉTRAITEMENT DES ÉCHANTILLONS POUR ANALYSES PHYSICO-CHIMIQUES ET LIXIVIATION. 1. Objet. 2. Domaine d application. 3.

S-I-1V3 PRÉTRAITEMENT DES ÉCHANTILLONS POUR ANALYSES PHYSICO-CHIMIQUES ET LIXIVIATION. 1. Objet. 2. Domaine d application. 3. 1. Objet S-I-1V3 PRÉTRAITEMENT DES ÉCHANTILLONS POUR ANALYSES PHYSICO-CHIMIQUES ET LIXIVIATION Prétraitement des échantillons de sols (y compris les sédiments), les matières utilisées sur ou dans les sols

Plus en détail

Fiche de présentation 2.2.b

Fiche de présentation 2.2.b Fiche de présentation 2.2.b Classe : 1 ère Enseignement : Chimie-biochimie-sciences du vivant THEME du programme : 2 Sous-thème : 2.2 Chez l Homme, les aliments sont d abord digérés, puis les nutriments

Plus en détail

Préparations de solutions aqueuses

Préparations de solutions aqueuses Préparations de solutions aqueuses. Rappels : qu est-ce qu une solution aqueuse? * Introduis grâce à une spatule quelques cristaux de permanganate de potassium dans un tube à essai. Décris l aspect de

Plus en détail

CONSEIL OLEICOLE INTERNATIONAL

CONSEIL OLEICOLE INTERNATIONAL CONSEIL OLEICOLE INTERNATIONAL COI/T.20/Doc. nº 11/Rév.2 2001 FRANÇAIS Original: ESPAGNOL Príncipe de Vergara, 154 28002 Madrid Espagne. Tel.: +34 915 903 638 Fax: +34 915 631 263 - e-mail: iooc@internationaloliveoil.org

Plus en détail

Formulation et détermination du type de liants hydrocarbonés et mixte à froid et en centrale. Alan Carter, ÉTS

Formulation et détermination du type de liants hydrocarbonés et mixte à froid et en centrale. Alan Carter, ÉTS et détermination du type de liants hydrocarbonés et mixte à froid et en centrale Formation sur le retraitement à froid des chaussées souples Montréal, 4-6 décembre 2007 Plan de la présentation Méthode

Plus en détail

Le soleil, source d énergie pour la biosphère

Le soleil, source d énergie pour la biosphère 3. ENTREE DE L ENERGIE DANS LE MONDE VIVANT. Le soleil, source d énergie pour la biosphère Activités pratiques Ex.A.O. De la lumière solaire à la matière organique Connaissances La lumière solaire permet,

Plus en détail

WATER TRANSFER PRINTING KITS - INSTRUZIONE

WATER TRANSFER PRINTING KITS - INSTRUZIONE TM WATER TRANSFER PRINTING KITS - INSTRUZIONE Veuillez lire le manuel d instructions en entier avant de débuter votre projet. Le Kit de Base de l Impression Hydrographique comprend: 1 x Spray de Dissolvant

Plus en détail

9- LES CARBONATES INTRODUCTION GENERALE

9- LES CARBONATES INTRODUCTION GENERALE 9- LES CARBONATES INTRODUCTION GENERALE...1 CALCAIRE TOTAL (METHODE DU CALCIMETRE BERNARD)...3 CALCAIRE TOTAL (METHODE PAR TITRATION)...7 CALCAIRE ACTIF (METHODE DROUINEAU-GALET)... 10 INTERPRETATION DES

Plus en détail

ADDITIF MOTEUR DIESEL ET ADDITIF MOTEUR ESSENCE

ADDITIF MOTEUR DIESEL ET ADDITIF MOTEUR ESSENCE MODE D EMPLOI CERAMIZER ADDITIF MOTEUR DIESEL ET ADDITIF MOTEUR ESSENCE L'additif pour moteur Diesel et pour moteur essence Ceramizer est recommandé pour la restauration de moteur à combustion à 4 temps

Plus en détail

KIT PRINCIPE DE LA PCR A RECEPTION DU COLIS : COMPOSITION (pour 5 gels de 8 puits soit 40 dépôts d ADN) MATERIEL NECESSAIRE

KIT PRINCIPE DE LA PCR A RECEPTION DU COLIS : COMPOSITION (pour 5 gels de 8 puits soit 40 dépôts d ADN) MATERIEL NECESSAIRE : 0033 (0)169922672 : 0033 (0)169922674 : @ :sordalab@wanadoo.fr KIT PRINCIPE DE LA PCR Ref: PCR A RECEPTION DU COLIS : Vérifier la composition du colis indiquée ci-dessous en page 1 Stocker les articles

Plus en détail

MODE OPERATOIRE Colorations et Examen microscopique

MODE OPERATOIRE Colorations et Examen microscopique P 1/12 Indice de révision A Nature de la modification Création SOMMAIRE I - Objet... 2 II - Réactifs... 2 III - Méthodologie... 2 IV - Lecture des lames... 5 V - Notation des résultats... 7 VI - Annexes...

Plus en détail

Français. MANUEL DE L UTILISATEUR Equilibreuse de roues. Ref: AB12001. Page - 1

Français. MANUEL DE L UTILISATEUR Equilibreuse de roues. Ref: AB12001. Page - 1 Français MANUEL DE L UTILISATEUR Equilibreuse de roues. Ref: AB12001 Page - 1 Sommaire 1. Général...3 2. Assemblage de la machine...3 3. Contrôle et Boutons...4 4. Indication et procédure d utilisation

Plus en détail

Mallette «Chromatographie sur colonne»

Mallette «Chromatographie sur colonne» 1 MATERIEL 1.1 Contenu de la mallette 1.2 Description du matériel VANNE D INJECTION COLONNE SERINGUE D INJECTION RÉSERVE D ÉLUANT POMPE MISE SOUS TENSION SÉLECTEUR DE LA GAMME DE VITESSE X1 X10 MAX RÉGLAGE

Plus en détail

E-III-6V1 : DÉTERMINATION PAR CHROMATOGRAPHIE GAZEUSE ET DÉTECTION PAR CAPTURE D ÉLECTRONS DES PCB N 28, 52, 101, 118, 138, 153 ET 180 DANS LES EAUX

E-III-6V1 : DÉTERMINATION PAR CHROMATOGRAPHIE GAZEUSE ET DÉTECTION PAR CAPTURE D ÉLECTRONS DES PCB N 28, 52, 101, 118, 138, 153 ET 180 DANS LES EAUX E-III-6V1 : DÉTERMINATION PAR CHROMATOGRAPHIE GAZEUSE ET DÉTECTION PAR CAPTURE D ÉLECTRONS DES PCB N 28, 52, 101, 118, 138, 153 ET 180 DANS LES EAUX 1. Objet La présente méthode de référence spécifie une

Plus en détail

Stratégie de synthèse et sélectivité en chimie organique.

Stratégie de synthèse et sélectivité en chimie organique. FICHE 14 Stratégie de synthèse et sélectivité en chimie organique. I. Stratégie à employer lors d une synthèse On veut synthétiser un composé au laboratoire. On doit donc imaginer les différentes étapes

Plus en détail

LE METABOLISME DU GLUTATHION (GSH):

LE METABOLISME DU GLUTATHION (GSH): Laboratoire de Physiologie végétale Université de Neuchâtel Travaux pratiques de Physiologie végétale 2009 LE METABOLISME DU GLUTATHION (GSH): ETUDE DES EFFETS DES ANTIDOTES DES HERBICIDES INTRODUCTION

Plus en détail

Résumé. Introduction

Résumé. Introduction Résumé Dans cette expérience, la haute sélectivité d un biosenseur va être développée sur la base de la technique des microbalances à cristal de quartz. Pour cela nous allons tester la détection d une

Plus en détail

Activité 34 : Réalisation d une digestion «in vitro»

Activité 34 : Réalisation d une digestion «in vitro» Activité 34 : Réalisation d une digestion «in vitro» 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie : Fonctionnement de l organisme et besoin en énergie 2. PLACE DE L ACTIVITE DANS UNE PROGRESSION Chapitre I :

Plus en détail

L'ASSIMILATION DU NITRATE PAR LES PLANTES

L'ASSIMILATION DU NITRATE PAR LES PLANTES Université de Neuchâtel Laboratoire de Physiologie végétale Travaux pratiques de Physiologie végétale L'ASSIMILATION DU NITRATE PAR LES PLANTES En général, les plantes couvrent leur besoin en azote par

Plus en détail

04. LAITIER, SCHISTE ROUGE, CENDREES, SCORIES,

04. LAITIER, SCHISTE ROUGE, CENDREES, SCORIES, 04. LAITIER, SCHISTE ROUGE, CENDREES, SCORIES, CENDRES VOLANTES 04.01 ESSAI DE STABILITE DES SCHISTES ROUGES DANS L EAU. 04.08 CONSTANCE DE QUALITE DES CENDRES VOLANTES (ESSAI OPTICOMPACT). 04.01 ESSAI

Plus en détail

laborantin laboratoire-école

laborantin laboratoire-école EPFL SB-ISIC laboratoire-école appren tis laborantin laboratoire-école en chimie La formation des apprentis laborantins en chimie à l EPFL SB-ISIC La formation des apprentis laborantins en chimie au sein

Plus en détail

La cuisine moléculinaire

La cuisine moléculinaire La cuisine moléculinaire Projet scientifique Ecole Georges Dagneaux, CM2 Élèves de l IMED, intégrés dans la classe de CM2 Avec la participation de Jean Matricon Atelier amidon La farine est un mélange

Plus en détail

SP32 02-80M SP32 02-80E INFORMATIONS TECHNIQUES. Instructions de montage et de mise en service À l'usage des professionnels de la branche

SP32 02-80M SP32 02-80E INFORMATIONS TECHNIQUES. Instructions de montage et de mise en service À l'usage des professionnels de la branche INFORMATIONS TECHNIQUES Instructions de montage et de mise en service À l'usage des professionnels de la branche SP32 02-80M SP32 02-80E Caractéristiques techniques : ELECTRIQUES HYDRAULIQUES MECANIQUES

Plus en détail

(bicarbonates ) et CO 3

(bicarbonates ) et CO 3 2/ Les eaux gazeuses LE SYSTÈME CARBONATE est l'ensemble formé par trois types de composés chimiques, qui sont : - dans l'atmosphère : le gaz carbonique (CO2) ; - dans l'eau : les composés de l'acide carbonique

Plus en détail

CODEX ŒNOLOGIQUE INTERNATIONAL. Mesure de la viscosité COEI-2-VISCPE : 2009

CODEX ŒNOLOGIQUE INTERNATIONAL. Mesure de la viscosité COEI-2-VISCPE : 2009 DETERMINATION DE LA CAPACITE D'UNE PREPARATION ENZYMATIQUE A COUPER LES CHAINES PECTIQUES PAR LA MESURE DE LA VISCOSITE (OIV-Oeno 351-2009) 1. PRINCIPE On se propose ici de mesurer la quantité d'enzyme

Plus en détail

PARTIE 1 : DETERMINATION DE LA DURETE DE L HEPAR

PARTIE 1 : DETERMINATION DE LA DURETE DE L HEPAR TP 11 : RESINES ECHANGEUSES D IONS OU COMMENT ADOUCIR L EAU? Objectif : Déterminer la composition d une eau par titrage complexométrique. Utiliser une résine échangeuse d ions. PARTIE 1 : DETERMINATION

Plus en détail

Notice technique Le collage des vins

Notice technique Le collage des vins Notice technique Le collage des vins 1 POURQUOI COLLER? Le collage est l opération qui consiste à incorporer un adjuvant au vin (ou au moût). Elle permet de : 1.1 AMÉLIORER LA LIMPIDITÉ La limpidité, c

Plus en détail

1 Activité documentaire : L érosion (25 min)

1 Activité documentaire : L érosion (25 min) Séance de Spécialité n o 13 Érosion & eaux minérales Mots-clefs «dissolution», «érosion» et «eau potable». 1 Activité documentaire : L érosion (25 min) Paysage érodé de Cappadoce en Turquie. 1.1 L érosion

Plus en détail

TP 8 Détermination de l activité spécifique d une enzyme.

TP 8 Détermination de l activité spécifique d une enzyme. TP 8 Détermination de l activité spécifique d une enzyme. Les objectifs de cette séance : - Apprendre à faire une réaction enzymatique. - Adapter les manipulations de chimie en TP de biologie. - Savoir

Plus en détail

EXTRACTION ET IDENTIFICATION DE L EUGENOL

EXTRACTION ET IDENTIFICATION DE L EUGENOL 1 T.P-cours de Chimie n 1 : EXTRACTION ET IDENTIFICATION DE L EUGENOL Les clous de girofle sont les boutons floraux séchés du giroflier, un arbuste cultivé à Madagascar, en Indonésie et en Afrique. Le

Plus en détail

METHODES DE SEPARATION DE PROTEINES : PURIFICATION DE LA GST PAR AFFINITE AU GLUTATHION

METHODES DE SEPARATION DE PROTEINES : PURIFICATION DE LA GST PAR AFFINITE AU GLUTATHION Laboratoire de Physiologie Végétale Université de Neuchâtel (2005) Travaux pratiques METHODES DE SEPARATION DE PROTEINES : PURIFICATION DE LA PAR AFFINITE AU GLUTATHION INTRODUCTION: Les protéines tiennent

Plus en détail

Pour observer, identifier ou comparer des protéines, plusieurs étapes sont requises :

Pour observer, identifier ou comparer des protéines, plusieurs étapes sont requises : Techniques de séparation, identification et caractérisation des protéines enzymatiques Pour observer, identifier ou comparer des protéines, plusieurs étapes sont requises : l Obtention de l'extrait brut

Plus en détail

Méthode. Détermination des composés phénoliques totaux dans l eau par colorimétrie à ph 10

Méthode. Détermination des composés phénoliques totaux dans l eau par colorimétrie à ph 10 Page : 1 de 12 AVERTISSEMENT : Avant d appliquer cette méthode, consulter les manuels d instructions, les fiches signalétiques et autres documents portant sur la sécurité. Le timbre d'encre coloré indique

Plus en détail

Professeur SAALAOUI Ennouamane

Professeur SAALAOUI Ennouamane Professeur SAALAOUI Ennouamane الأستاذ السعلاوي النعمان Filière SVI : S5 Élément de module: Méthodes de séparation et d analyses Biologiques Année universitaire 2011/2012 Bonne réussite pour cette année

Plus en détail

KIT REALISATION DE LA PCR A RECEPTION DU COLIS : COMPOSITION (pour 5 gels de 8 puits et 10 réactions de PCR)

KIT REALISATION DE LA PCR A RECEPTION DU COLIS : COMPOSITION (pour 5 gels de 8 puits et 10 réactions de PCR) : 0033 (0)169922672 : 0033 (0)169922674 : @ :sordalab@wanadoo.fr KIT REALISATION DE LA PCR Ref: PCRREA A RECEPTION DU COLIS : Vérifier la composition du colis indiquée ci-dessous en page 1 Stocker les

Plus en détail

Opération Goutte d'eau

Opération Goutte d'eau Analyse de l Arsenic Révisé le 14 mai, 2010 École Secondaire But: Déterminer la concentration d'arsenic de l'eau potable provenant de 4 sources différentes, et d'un échantillon à la valeur limite proposé

Plus en détail

TP 7: Titrage de solutions commerciales - Correction

TP 7: Titrage de solutions commerciales - Correction TP 7: Titrage de solutions commerciales - Correction Objectifs: le but de ce TP et de mettre en œuvre les méthodes de détermination du point équivalent d'un dosage vues précédemment. Ainsi on pourra remonter

Plus en détail

E-IV-2.3V1 : PROCEDURE PARTICULIERE RELATIVE AUX PRELEVEMENTS DES EAUX DE PISCINES EN VUE DE LEURS ANALYSES BACTERIOLOGIQUES ET CHIMIQUES

E-IV-2.3V1 : PROCEDURE PARTICULIERE RELATIVE AUX PRELEVEMENTS DES EAUX DE PISCINES EN VUE DE LEURS ANALYSES BACTERIOLOGIQUES ET CHIMIQUES E-IV-2.3V1 : PROCEDURE PARTICULIERE RELATIVE AUX PRELEVEMENTS DES EAUX DE PISCINES EN VUE DE LEURS ANALYSES BACTERIOLOGIQUES ET CHIMIQUES 1. Objet Cette procédure a pour objet d expliciter les modalités

Plus en détail

DETERMINATION DE LA TENEUR EN PROTEINES BRUTES (Aliments des animaux crème glacée (non accrédité)) Version 10 Date d application 2012-06-27

DETERMINATION DE LA TENEUR EN PROTEINES BRUTES (Aliments des animaux crème glacée (non accrédité)) Version 10 Date d application 2012-06-27 Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Administration des Laboratoires MET-LFSAL-003 DETERMINATION DE LA TENEUR EN PROTEINES BRUTES (Aliments des animaux crème glacée (non accrédité))

Plus en détail

E-II-6V1 : DÉTERMINATION DE L AZOTE NITREUX PAR ANALYSE EN FLUX ET DETECTION SPECTROMETRIQUE

E-II-6V1 : DÉTERMINATION DE L AZOTE NITREUX PAR ANALYSE EN FLUX ET DETECTION SPECTROMETRIQUE E-II-6V1 : DÉTERMINATION DE L AZOTE NITREUX PAR ANALYSE EN FLUX ET DETECTION SPECTROMETRIQUE 1. Objet La présente méthode de référence spécifie une méthode de détermination de l azote nitreux dans l eau

Plus en détail

Contrôle des adhésifs

Contrôle des adhésifs Contrôle des adhésifs Masse volumique On utilise un pycnomètre de type Hubbard uniquement pour la mesure de la masse volumique des adhésifs liquides comportant des solvants volatils. - Nettoyer puis sécher

Plus en détail

Détermination du titre alcoométrique volumique acquis(tav) des mouts concentrés (MC) et du sucre du raisin (MOUTS CONCENTRES RECTIFIES, MCR)

Détermination du titre alcoométrique volumique acquis(tav) des mouts concentrés (MC) et du sucre du raisin (MOUTS CONCENTRES RECTIFIES, MCR) Méthode OIV-MA-F1-03 Méthode Type IV Détermination du titre alcoométrique volumique acquis(tav) des mouts concentrés (MC) et du sucre du raisin (MOUTS CONCENTRES (Résolution Oeno 419A/2011) 1. Introduction

Plus en détail

Travaux Pratiques de Chimie Organique

Travaux Pratiques de Chimie Organique Préparation du savon I. INTRODUCTION a) Composition d un corps gras : Les corps gras sont des composés naturels d origine végétale ou animale, appelés lipides. Ils sont essentiellement constitués de triglycérides,

Plus en détail

Dosage des polyols derivant des sucres et des sucres résiduels dans les vins secs par chromatographie en phase gazeuse (Résolution Oeno 9/2006)

Dosage des polyols derivant des sucres et des sucres résiduels dans les vins secs par chromatographie en phase gazeuse (Résolution Oeno 9/2006) Méthode OIV-MA-AS311-06 Méthode Type IV Dosage des polyols derivant des sucres et des sucres résiduels dans les vins secs par chromatographie en phase gazeuse (Résolution Oeno 9/2006) 1. Domaine d'application

Plus en détail

Protocole d électrophorèse bidimensionnelle version1.0

Protocole d électrophorèse bidimensionnelle version1.0 Livret de PROTOCOLE Protocole d électrophorèse bidimensionnelle version1.0-1 SOMMAIRE Préparation des échantillons... 3 1-Extraction des protéines... 3 2-Dosage des protéines avec le kit Pharmacia, PlusOne

Plus en détail

Démonstration par l enseignante ou l enseignant Transformer de l eau en vin, en lait puis en bière

Démonstration par l enseignante ou l enseignant Transformer de l eau en vin, en lait puis en bière SNC2D/SNC2P Réactions chimiques/réactions chimiques Démonstration par l enseignante ou l enseignant Transformer de l eau en vin, en lait puis en bière Sujets preuves d un changement chimique types de réactions

Plus en détail

CHIMIE ORGANIQUE OUTIL POUR LA BIOTECHNOLOGIE TRAVAUX PRATIQUES DE CHIMIE ORGANIQUE

CHIMIE ORGANIQUE OUTIL POUR LA BIOTECHNOLOGIE TRAVAUX PRATIQUES DE CHIMIE ORGANIQUE L3 BE Biotechnologie et TACB CHIMIE ORGAIQUE OUTIL POUR LA BIOTECHOLOGIE TRAVAUX PRATIQUES DE CHIMIE ORGAIQUE 2014-2015 Avertissement Avant toute manipulation, se renseigner sur les pictogrammes et conseils

Plus en détail

CGH à partir d ADN génomique AGILENT

CGH à partir d ADN génomique AGILENT Page 1 sur 6 Ce protocole décrit les différentes étapes d une expérience de CGH array à partir d ADN génomique de l étape de digestion à celle de lavage des lames hybridées. REACTIFS ET KITS NECESSAIRES

Plus en détail

TP : Mesure de la dureté de l eau

TP : Mesure de la dureté de l eau TP : Mesure de la dureté de l eau Mots-clés : Production d eau potable / Traitement des eaux Document 1 : Les conséquences de la dureté de l eau Une eau alimentaire ne doit pas être trop douce car l Homme

Plus en détail

E-I-4V1 : DÉTERMINATION DES MATIERES EN SUSPENSION METHODE PAR FILTRATION SUR FILTRE EN FIBRES DE VERRE ET GRAVIMETRIE

E-I-4V1 : DÉTERMINATION DES MATIERES EN SUSPENSION METHODE PAR FILTRATION SUR FILTRE EN FIBRES DE VERRE ET GRAVIMETRIE E-I-4V1 : DÉTERMINATION DES MATIERES EN SUSPENSION METHODE PAR FILTRATION SUR FILTRE EN FIBRES DE VERRE ET GRAVIMETRIE 1. Objet La présente méthode de référence spécifie une méthode de détermination gravimétrique

Plus en détail

Baccalauréat STL Biotechnologies juin 2014 Polynésie Correction

Baccalauréat STL Biotechnologies juin 2014 Polynésie Correction Baccalauréat STL Biotechnologies juin 014 Polynésie Correction EXERCICE 1 Les trois parties de cet exercice peuvent être traitées de manière indépendante. Les résultats seront arrondis, si nécessaire,

Plus en détail

Valise environnement UW600 avec ph mètre

Valise environnement UW600 avec ph mètre Valise environnement UW600 avec ph mètre Ce kit peu coûteux de mesure de l environnement facilite l analyse rapide de l eau sur place. L ensemble des tests que contient cette valise sont caractérisés par

Plus en détail

Opération Unitaire : LA CENTRIFUGATION

Opération Unitaire : LA CENTRIFUGATION Opération Unitaire : LA CENTRIFUGATION Gaëtane COLLARD Nicolas MADET Licence IUP SIAL Thomas TEISSIER Année universitaire 2003/2004-1 - INTRODUCTION : La centrifugation est une technique largement utilisée

Plus en détail

Partir en voyage. Comme tout bon voyageur, les personnes diabétiques doivent prévoir d avance leurs déplacements et se préparer en conséquence.

Partir en voyage. Comme tout bon voyageur, les personnes diabétiques doivent prévoir d avance leurs déplacements et se préparer en conséquence. Partir en voyage Comme tout bon voyageur, les personnes diabétiques doivent prévoir d avance leurs déplacements et se préparer en conséquence. Tout voyageur diabétique devrait s identifier comme étant

Plus en détail