SCHÉMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SCHÉMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE"

Transcription

1 - Département de l'isère - Commune de BEAUFIN Mairie BEAUFIN 5 rue du portail rouge VIF SCHÉMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE Phase 2 : Propositions d améliorations Mémoire explicatif Dossier Juin 2012 Bureau d'études Techniques Tél. : , rue Mayoussard - CENTR ALP Fax : MOIRANS E.mail :

2 Sommaire I Problématique générale sur la commune... 4 II Sécurisation de la ressource... 5 II.1 Qualité... 5 II.2 Quantité... 5 III Réseaux... 6 III.1 Renouvellement / renforcement... 6 III.2 Extension... 7 IV Ouvrages... 8 IV.1 Ouvrages existants... 8 IV.2 Ouvrages à créer... 8 V Branchements - Compteurs... 9 VI Défense incendie...10 VII Hiérarchisation des travaux proposés...12 VIII Impact sur le prix de l eau...13 IX Conclusion...15 Mai 2012 Page 1

3 SERVICE 25 habitants permanents et un peu plus de personnes dont c'est la résidence secondaire Eau non facturée ADDUCTION 3 sources alimentent la commune, dont une par pompage (principalement utilisée l'été) Pas de jaugeage des sources Pas suffisamment de nettoyage/désinfection des ouvrages Non-conformités sur les eaux brutes en 2008 (pas d'autres occurrences depuis) Périmètres de protection et DUP non réalisés, à l'exception du captage de Pré La Cour où un hydrogéologue est passé Réseau ayant entre 20 et 55 ans Travaux à prévoir, en particulier sur le captage de Font Froide DISTRIBUTION Réseau et réservoir anciens (plus de 55 ans), travaux à réaliser sur le réservoir Installation récente d'un compteur en sortie de réservoir Pas de traitement des eaux Présence de branchements en Plomb sur plus d'un-tiers des habitations Les compteurs particuliers existants sont anciens Rendement du réseau médiocre (53%) Conditions de pression satisfaisantes Temps de séjour de l'eau dans le réservoir satisfaisant (2 jours) Mise en place d'un traitement UV Remplacement de l'antenne principale sur la distribution et reprise des branchements particuliers encore en plomb DEFENSE INCENDIE Volume de réserve incendie actuellement insuffisant Poteaux incendie en nombre suffisant mais non conformes (mais conformes au projet de décret pour 2 poteaux sur 3) Poteaux incendie non numérotés BILAN BESOINS-RESSOURCES Le pompage est aujourd'hui indispensable (y compris pour un débit moyen des sources) ; avec un rendement de 85%, il pourrait être possible de se passer du pompage lors du pic de population en période de débits "moyens" Remplacement de l'antenne principale sur la distribution par du Ø100 Mai 2012 Page 2

4 Objectif de la phase 2 Suite au diagnostic de l alimentation en eau potable sur la commune, des aménagements et travaux permettant l amélioration de la situation vis-à-vis de la ressource, des réseaux, des ouvrages et de la défense incendie ont été proposés. Les aménagements retenus par la commune seront présentés et chiffrés. L impact de ces travaux sur le prix de l eau sera également étudié. Mai 2012 Page 3

5 I PROBLEMATIQUE GENERALE SUR LA COMMUNE La commune de Beaufin est alimentée par 3 ressources dont 2 gravitaires. Le réseau de distribution est aujourd hui ancien (1955) et présente un rendement médiocre (53%). De plus, avec la réserve incendie, il ne permet pas la conformité de la défense incendie (circulaire de 1951). Des aménagements seront donc proposés, notamment pour améliorer le rendement du réseau et les conditions de défense incendie. Mai 2012 Page 4

6 II SECURISATION DE LA RESSOURCE II.1 QUALITE L étude préliminaire à la DUP est en cours sur les 3 captages. L eau présente parfois des non-conformités bactériologiques. C est pourquoi il peut être intéressant d installer un traitement UV en sortie du réservoir, en parallèle d un nettoyage/désinfection réalisé au moins tous les ans. Toutefois, nous attirons votre attention sur le fait que la mise en place d un traitement UV au réservoir nécessite une extension du réseau électrique (travaux dont nous ne pouvons pas estimer le montant). TRAVAUX PARTICULIERS Traitement UV Prix unitaire unité Quantité Sous Total Dispositif de traitement Robinetterie Raccordement au réseau électrique TOTAL TRAVAUX HT (*) MAITRISE D'ŒUVRE, DIVERS ET IMPREVUS (15 %) TOTAL GENERAL HT (*) (*) Total HT Travaux : Estimation travaux Hors Taxes valeur octobre u u Par ailleurs, il faut éventuellement prévoir la modification des plages de fonctionnement du pompage. Il serait effectivement intéressant que le pompage ne fonctionne la nuit, lorsqu il y a peu ou pas de consommation d eau potable, de manière à ce que l eau pompée parvienne au réservoir et soit donc également traitée. II.2 QUANTITE Le pompage est indispensable pour répondre aux besoins en eau de la population. Cette station ne requiert pas d aménagement. Mai 2012 Page 5

7 III RESEAUX III.1 RENOUVELLEMENT / RENFORCEMENT La loi grenelle 2 et son décret d application du 27 janvier 2012 imposent aux collectivités locales, avant fin 2013, la réalisation d un inventaire détaillé de leurs réseaux, une évaluation des fuites, et un programme de travaux de réparation lorsque les pertes d'eau dans les réseaux de distribution dépassent les seuils fixés par le décret. A défaut, une majoration de la redevance pour prélèvement sur la ressource en eau est appliquée. Comme vu en phase 1 de l étude, 83% du réseau date des années 55 et est en amiante ciment. Le rendement du réseau est de 53%. De plus, les compteurs particuliers datent de 1955 et plus d un tiers des branchements sont encore en plomb. Il n y a actuellement pas de programme de renouvellement du réseau, uniquement des travaux lorsque d importantes fuites sont détectées. Or, des travaux d assainissement sont prévus. Ce réseau devant être crée parallèlement au réseau d eau potable, c est une opportunité de renouveler l antenne principale, supprimer les branchements plomb et poser des compteurs particuliers en vue d une mise en place de la facturation et d un suivi des consommations. L antenne principale peut être remplacée par un diamètre identique (Ø80), ou bien légèrement supérieur (Ø100) de manière à ce que les poteaux incendie puissent délivrer un volume de 60 m 3 /h. Nous proposons donc de réaliser les travaux de renouvellement du réseau d eau potable en concomitance avec les travaux de pose du réseau d assainissement, ce qui impose de partir de l aval vers l amont du réseau d assainissement (c est-à-dire des repères B6 vers B1 sur le plan n A). Remplacement de l'antenne principale Longueur Sous Prix unitaire Longueur Type AutoCad Troncon composé (le ml) ( le ml ) ( le ml ) Sous Total B1-B2 Voirie communale 177, ,45 B2-B3 Prairie 139, ,35 B3-B4 Voirie communale 177, ,10 B4-B5 Prairie 139, ,10 B5-B6 Voirie communale 177, ,40 Travaux Particuliers Prix Unitaires Nombre Sous Total Raccordement Réseau Existant (H) ,00 Branchement voirie communale + compteur ,00 TOTAL TRONCON ,40 MAITRISE D'ŒUVRE, DIVERS ET IMPREVUS (15 %) TOTAL GENERAL HT (*) (*) Total HT Travaux : Estimation travaux Hors Taxes valeur octobre 2011 Il faudra également prévoir le renouvellement de l antenne B5-B7 (en Ø100 si la commune souhaite que ces travaux de remplacement permettent la conformité des poteaux d incendie), à réaliser avant Mai 2012 Page 6

8 ou après le renouvellement de l antenne principale selon la période choisie par la commune pour débuter les travaux d assainissement. Sous Troncon Type Remplacement de l'antenne B5-B7 Prix unitaire Longueur AutoCad Longueur composé (le ml) ( le ml ) ( le ml ) Sous Total B5-B7 Voirie communale 177, ,45 Travaux Particuliers Prix Unitaires Nombre Sous Total Raccordement Réseau Existant (H) ,00 Branchement voirie communale + compteur ,00 TOTAL TRONCON MAITRISE D'ŒUVRE, DIVERS ET IMPREVUS (15 %) TOTAL GENERAL HT (*) (*) Total HT Travaux : Estimation travaux Hors Taxes valeur octobre , Une fois ces travaux réalisés, il faudra mettre en place, et respecter, un programme de renouvellement du réseau de distribution de manière à maintenir un bon rendement. La répartition dans le temps de ce programme de renouvellement se base sur un renouvellement d environ 30 ml de réseau par an puisque le réseau de distribution a un linéaire de 775 ml et que l on considère une durée de vie de 50 ans pour les conduites. III.2 EXTENSION Aucune extension de réseau n est proposée. Mai 2012 Page 7

9 IV OUVRAGES IV.1 OUVRAGES EXISTANTS Des travaux d entretien et clôture sont à réaliser sur les ouvrages de captage. Ils seront précisés dans le cadre de la DUP des sources. Pour ce qui est du réservoir, qui date de 1955, d importants travaux sont à réaliser. TRAVAUX PARTICULIERS Réservoir communal Prix unitaire unité Quantité Sous Total Nettoyage haute pression des murs extérieurs Reprise de l'étanchéité de la dalle de couverture et de la cuve 700 u 1, m² 12,0 480 Mise à neuf de la tuyauterie et du vannage u 1, Porte à repeindre / changer u 1, Serrure de la porte à changer 300 u 1,0 300 Remplacement de l'échelle intérieure 400 u 3, Remplacement d'un pavé en verre _ ou pas 500 u 1,0 500 Reprise du trop-plein (diamètre, pente et exutoire) u 1, TOTAL TRAVAUX HT (*) MAITRISE D'ŒUVRE, DIVERS ET IMPREVUS (15 %) TOTAL GENERAL HT (*) (*) Total HT Travaux : Estimation travaux Hors Taxes valeur octobre 2011 La réhabilitation des ouvrages existants doit être programmée à moyen terme. IV.2 OUVRAGES A CREER Il n y a pas d ouvrage à créer. Mai 2012 Page 8

10 V BRANCHEMENTS - COMPTEURS Plus d un tiers des branchements de la commune sont en plomb et les compteurs ont presque 60 ans. Le programme de renouvellement des canalisations proposé comprend le remplacement des branchements ainsi que des compteurs. Mai 2012 Page 9

11 VI DEFENSE INCENDIE La défense incendie n est actuellement pas conforme à la circulaire en vigueur mais elle pourrait le devenir si le décret en projet était adopté et en considérant un rayon d action des poteaux de 400 ml (zone rurale). Pour que la défense incendie sur la commune soit conforme à la réglementation en vigueur, il faudrait : Soit mettre en place une bâche textile souple de 120 m 3 à une distance inférieure à 400 m, par la voirie, des bâtiments à défendre (par exemple sur les parcelles 155, 156, 157 ). Défense incendie : mise en place d'une bâche de 120m3 Prix unitaire Quantité TRAVAUX PARTICULIERS Sous Total Bache textile souple Raccordement et alimentation de la bâche Poteau d'aspiration TOTAL TRAVAUX HT (*) MAITRISE D'ŒUVRE, DIVERS ET IMPREVUS (15 %) TOTAL GENERAL HT (*) (*) Total HT Travaux : Estimation travaux Hors Taxes valeur octobre 2011 Les poteaux incendie existants doivent être signalés comme inutilisables et la lyre incendie supprimée (ouverture de la vanne de la réserve incendie). Cela permettra également d augmenter le volume stocké pour la consommation, donc de limiter le recours au pompage, sans trop augmenter le temps de séjour. Dans ce cas, il n est pas utile d augmenter le diamètre des canalisations lors de leur renouvellement et, le temps de séjour étant limité (inférieur à 3j), la mise en place d un traitement au réservoir n est pas indispensable. Soit augmenter la réserve incendie de 90 m 3 (ou reconstruire un réservoir de volume total 200 m 3 ) et augmenter le diamètre des canalisations pour qu un débit de 60 m 3 /h puisse y transiter. Volume incendie réglementaire, solution 1 Prix unitaire unité Quantité TRAVAUX PARTICULIERS Sous Total Ajout d'une cuve de 100 m3 au réservoir TOTAL TRAVAUX HT (*) MAITRISE D'ŒUVRE, DIVERS ET IMPREVUS (15 %) (*) Total HT Travaux : Estimation travaux Hors Taxes valeur octobre 2011 TOTAL GENERAL HT (*) forfait 1, Mai 2012 Page 10

12 Volume incendie réglementaire, solution 2 Prix unitaire unité Quantité TRAVAUX PARTICULIERS Sous Total Création d'un nouveau réservoir, de volume 200 m forfait 1, TOTAL TRAVAUX HT (*) MAITRISE D'ŒUVRE, DIVERS ET IMPREVUS (15 %) TOTAL GENERAL HT (*) (*) Total HT Travaux : Estimation travaux Hors Taxes valeur octobre 2011 Avant réalisation, ces aménagements doivent être validés par le SDIS. Un calcul montre que la perte de charge unitaire est trois fois plus faible dans une canalisation en Ø100 qu en Ø80. Formule de Lechapt et Calmon Avec J, la perte de charge unitaire L=1.1, M = 1.89 et N = 5.01 D, le Ø, en m Q, le débit, en m 3 /s Ø80 Ø100 Perte de charge unitaire (mm/m) Les poteaux incendie étant à une certaine altitude et distance par rapport au réservoir, la pression en ces points, si le réseau en Ø100 délivre 60 m 3 /h, est la suivante : Altitude (m) Lineaire (ml) Perte de charge linéaire (m) H (m) P (Bar) Réservoir 1012 PI ,3 6, ,7 2,6 PI , ,7 4,1 PI ,82 993,8 5,9 Les conduites en Ø100 permettront donc bien de fournir un débit de 60 m 3 /h à une pression supérieure ou égale à 1 Bar. De plus, la différence de montant (canalisation en Ø100 ou Ø80) est assez faible. Toutefois, ces aménagements auront un impact négatif sur les temps de séjour. En effet : o o en doublant le volume du réservoir, on double le temps de séjour dans le réservoir en augmentant le volume des canalisations, on passe de 0.6 à 0.8j de temps de séjour dans les canalisations. On passe donc de 2,7 à 5,1 jour de temps de séjour au total (de l entrée dans le réservoir jusqu au dernier abonné desservi). Le traitement de l e au en sortie du réservoir devient alors essentiel. C est ce deuxième scénario (remplacement des canalisations et création d une cuve de 100 m 3 ) qui a été retenu par la commune. Mai 2012 Page 11

13 VII HIERARCHISATION DES TRAVAUX PROPOSES Les travaux proposés concernent le renouvellement et le renforcement du réseau mais également la défense incendie. La commune a validé et hiérarchisé les aménagements suivants: Court terme : mise en place d un traitement UV et rénovation du réservoir Court / moyen terme : remplacement des canalisation existantes (en Ø 60 et 80) par des canalisations de plus gros diamètre (Ø100) permettant la défense incendie. Les travaux sur l antenne principale doivent être réalisés conjointement avec une partie des travaux d assainissement. Ceux sur l antenne B5-B7 peuvent être réalisés indépendamment des travaux d assainissement. Moyen terme : création d une cuve d un volume de 100 m 3 SYNTHESE DES TRAVAUX A REALISER AMELIORATION DE LA QUALITE DE L'EAU Traitement UV RENOVATION DU RESEAU Remplacement de l'antenne principale Remplacement de l'antenne B5-B AMELIORATION DE LA DEFENSE INCENDIE Volume incendie réglementaire : ajout d'une cuve RENOVATION DES OUVRAGES Captages (attente des demandes de l'hydrogéologue) Réservoir communal Mai 2012 Page 12

14 VIII IMPACT SUR LE PRIX DE L EAU Ces résultats ne sont donnés qu à titre indicatif. Ils permettent d'avoir un ordre de grandeur sur l'augmentation du prix de l'eau si la commune décide de réaliser les travaux listés ci-dessus. Nous attirons votre attention sur le fait que les travaux de défense incendie ne sont pas pris en compte pour réaliser l impact sur le prix de l eau ; en effet, la défense incendie relève du budget général et non de celui de l eau. Les frais de fonctionnement (produit de chloration, analyses ), entretien et réparation résultent d une moyenne sur les années 2008 à Ils ont été appliqués sur toute la durée d amortissement via un taux d actualisation de 2%. Les modélisations de l impact des aménagements sur le prix de l eau (voir annexe 2) ont pris en compte différents paramètres : Subventions Contribution du budget général Calcul des subventions Les aides du Conseil Général et de l Agence de l Eau L Agence de l Eau a des critères d attribution de subvention très restrictifs, c est pourquoi nous ne prendrons pas ces subventions en compte. Nous attirons votre attention sur le fait que ces programmes de subvention ne sont valables que jusqu à fin Il est très difficile de connaître les règles de subventionnement qui seront retenues au-delà de cette échéance. Dans ce contexte, nous ne pouvons pas certifier que les subventions prises en compte dans nos calculs pourront être obtenues. Par ailleurs, les subventions (pour les travaux d eau potable comme d assainissement) dépendent du prix de l eau. L eau n étant actuellement pas facturée, il parait peu réaliste d envisager l atteinte d un prix supérieur à 1.6 /m 3 avant le début des travaux. Nous faisons donc l hypothèse d un prix de l eau de 0.7 /m 3 au début des travaux (2013) et d une contribution du budget général. Mai 2012 Page 13

15 En l absence de subvention, le budget général de la commune doit contribuer au budget eau potable à hauteur de 11 k /an pendant le remboursement de l emprunt. Si la commune bénéficie de subventions, le budget général de la commune doit contribuer au budget eau potable à hauteur de 10 k /an pendant le remboursement de l emprunt. La commune peut également : Attendre de connaitre le prochain programme de subventions en commençant toutefois à facturer l eau Entamer les travaux avec un prix de l eau inférieur à 0.7 /m 3, dans ce cas, elle ne pourra peut-être pas prétendre à des subventions et devra contribuer davantage au budget de l eau que ce que nous avons calculé La commune a décidé de mettre en place, dans les années à venir, une tarification de l eau mais elle ne compte pas atteindre un prix de l eau permettant de bénéficier de subventions. Mai 2012 Page 14

16 IX CONCLUSION Le présent schéma directeur d alimentation en eau potable a permis de mettre en place un programme de travaux permettant d assurer une bonne qualité de l eau, de renouveler le réseau et donc améliorer son rendement, et d avoir une défense incendie conforme. Mai 2012 Page 15

17 Annexes Annexe 1 : Résumé des travaux à engager et leurs coûts Annexe 2 : Impact sur le prix de l eau Mai 2012 Page 16

18 SYNTHESE DES TRAVAUX A REALISER AMELIORATION DE LA QUALITE DE L'EAU Traitement UV RENOVATION DU RESEAU Remplacement de l'antenne principale Remplacement de l'antenne B5-B AMELIORATION DE LA DEFENSE INCENDIE 1/ ou Volume incendie réglementaire : mise en place d'une bâche de 120 m / Déplacement du PI n Volume incendie réglementaire : ajout d'une cuve ou Volume incendie réglementaire : remplacement du réservoir RENOVATION DES OUVRAGES Captages (attente des demandes de l'hydrogéologue) Réservoir communal Mai 2012 Page 17

19 Impact sur le prix de l eau Mai 2012 Page 18

20 SYNTHESE DES TRAVAUX A REALISER AMELIORATION DE LA QUALITE DE L'EAU Traitement UV RENOVATION DU RESEAU Remplacement de l'antenne principale Remplacement de l'antenne B5-B AMELIORATION DE LA DEFENSE INCENDIE 1/ ou Volume incendie réglementaire : mise en place d'une bâche de 120 m / Déplacement du PI n Volume incendie réglementaire : ajout d'une cuve ou Volume incendie réglementaire : remplacement du réservoir RENOVATION DES OUVRAGES Captages (attente des demandes de l'hydrogéologue) Réservoir communal Mai 2012 Page 18

21 En l'absence de subvention taux d'actualisation 2% Travaux Court terme Moyen terme Long terme TOTAL Consommation annuelle (m3) Prix de l'eau ( HT/m3) 0,70 0,72 0,74 0,75 0,77 0,79 0,81 0,83 0,85 0,87 0,90 0,92 0,94 0,97 0,99 Inflation 2,0% 2,0% 2,0% 2,0% 2,0% 2,0% 2,0% 2,0% 2,0% 2,0% 2,0% 2,0% 2,0% 2,0% 2,0% Augmentation prix eau 0,5% 0,5% 0,5% 0,5% 0,5% 0,5% 0,5% 0,5% 0,5% 0,5% 0,5% 0,5% 0,5% 0,5% 0,5% Augmentation annuelle : 2,5% 2,5% 2,5% 2,5% 2,5% 2,5% 2,5% 2,5% 2,5% 2,5% 2,5% 2,5% 2,5% 2,5% 2,5% Redevance Fonctionnement, entretien et réparation : Emprunt : Annuité emprunt : Budget général Solde annuel : Solde cumulé : taux 5,0% durée 15 ans i 0,0963 Conclusion Sans subventions, le budget général doit contribuer à hauteur de 11 k /an pendant le remboursement de l'emprunt Bilan financier travaux eau potable Beaufin

22 taux d'actualisation 2% Travaux Court terme Moyen terme Long terme TOTAL Consommation annuelle (m3) Prix de l'eau ( HT/m3) 0,70 0,72 0,74 0,75 0,77 0,79 0,81 0,83 0,85 0,87 0,90 0,92 0,94 0,97 0,99 Inflation 2,0% 2,0% 2,0% 2,0% 2,0% 2,0% 2,0% 2,0% 2,0% 2,0% 2,0% 2,0% 2,0% 2,0% 2,0% Augmentation prix eau 0,5% 0,5% 0,5% 0,5% 0,5% 0,5% 0,5% 0,5% 0,5% 0,5% 0,5% 0,5% 0,5% 0,5% 0,5% Augmentation annuelle : 2,5% 2,5% 2,5% 2,5% 2,5% 2,5% 2,5% 2,5% 2,5% 2,5% 2,5% 2,5% 2,5% 2,5% 2,5% Redevance Fonctionnement, entretien et réparation : Emprunt : Annuité emprunt : Avec subventions CG (sécurisation) 15% CG (renouvellement) 10% Budget général Solde annuel : Solde cumulé : taux 5,0% durée 15 ans i 0,0963 Conclusion Avec subventions du CG, le budget général doit contribuer à hauteur de 10 k /an pendant le remboursement de l'emprunt Bilan financier travaux eau potable Beaufin

SCHÉMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE

SCHÉMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Département de l'isère - Commune de AMBEL Mairie Le village 38970 AMBEL 5 rue du portail rouge 38450 VIF SCHÉMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE Phase 1 : Diagnostic de la situation actuelle Diagnostic

Plus en détail

Ville de Bulle Novembre 2014

Ville de Bulle Novembre 2014 Ville de Bulle Novembre 2014 SEANCE DU CONSEIL GENERAL DES 15 ET 16 DECEMBRE 2014 Point 3.1.9 de l ordre du jour Construction d'un nouveau réservoir d'eau potable 1. Préambule Afin d éviter toute ambiguïté

Plus en détail

Commune de PISIEU. SYNDICAT des EAUX DOLON-VAREZE. Département de l ISERE. Gilles Nicot Ingénieur Conseil Eau, Assainissement, Environnement.

Commune de PISIEU. SYNDICAT des EAUX DOLON-VAREZE. Département de l ISERE. Gilles Nicot Ingénieur Conseil Eau, Assainissement, Environnement. Département de l ISERE SYNDICAT des EAUX DOLON-VAREZE Commune de PISIEU Etude des possibilités d assainissement collectif / non collectif Octobre 2005 Gilles Nicot Ingénieur Conseil Eau, Assainissement,

Plus en détail

SCHEMA DIRECTEUR D'ALIMENTATION EN EAU POTABLE

SCHEMA DIRECTEUR D'ALIMENTATION EN EAU POTABLE FEVRIER 2009 SCHEMA DIRECTEUR D'ALIMENTATION EN EAU POTABLE SIÈGE SOCIAL PARC DE L'ILE - 15/27 RUE DU PORT 92022 NANTERRE CEDEX Agence de CHAMBERY : Savoie Technolac BP 318 73377 LE BOURGET DU LAC CEDEX

Plus en détail

Syndicat Intercommunal des Eaux de Dampierre

Syndicat Intercommunal des Eaux de Dampierre DEPARTEMENT DU JURA Arrondissement de DAMPIERRE Dampierre Evans Salans Ranchot Syndicat Intercommunal des Eaux de Dampierre Rapport annuel 2012 sur le prix et la qualité de l eau potable. RAPPORT DE PRESENTATION

Plus en détail

Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public de l eau potable

Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public de l eau potable Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public de l eau potable Récolte de Miscanthus Décret n 95-636 du 6 mai 1995 Exercice 2013 SIAEP 2, rue de l école 68210 AMMERTZWILLER Tél 03 89 25 34

Plus en détail

EN EAU POTABLE ANNEXES SANITAIRES

EN EAU POTABLE ANNEXES SANITAIRES COMMUNE DE NERNIER Révision du Plan Local d Urbanisme ALIMENTATION EN EAU POTABLE ANNEXES SANITAIRES Edition Mai 2012 Page 1 sur 5 SOMMAIRE 1 - GENERALITES 2 - LE SYNDICAT INTERCOMMUNAL DES EAUX DES MOISES

Plus en détail

Appel à projets 2016

Appel à projets 2016 Appel à projets 2016 Réduction des fuites dans les réseaux d eau potable Agence de l Eau Artois Picardie RÉGLEMENT Date de lancement de l appel à projets : 15 Mars 2016 Date limite de réception des candidatures

Plus en détail

Pour l amélioration de l approvisionnement en eau d Eslex

Pour l amélioration de l approvisionnement en eau d Eslex Commune de LAVEY-MORCLES Préavis de la Municipalité au Conseil communal N 20/2015 Pour l amélioration de l approvisionnement en eau d Eslex Lavey, le 26 août 2015 Au Conseil communal de Lavey-Morcles,

Plus en détail

Schéma Directeur d Alimentation en Eau Potable

Schéma Directeur d Alimentation en Eau Potable Département de la Savoie Commune de Saint FRANC PHASE 2 : MODELISATION Schéma Directeur d Alimentation en Eau Potable CY00618 Siège social : 2, rue des Glénans - ZA du Pontay 35760 ST GRÉGOIRE (RENNES)

Plus en détail

Participation financière à la transformation d'un réservoir de Lausanne pour bénéficier de l utilisation d un volume d eau

Participation financière à la transformation d'un réservoir de Lausanne pour bénéficier de l utilisation d un volume d eau COMMUNE DE LUTRY PREAVIS MUNICIPAL N 1114/ 2007 Participation financière à la transformation d'un réservoir de Lausanne pour bénéficier de l utilisation d un volume d eau Au Conseil communal de Lutry,

Plus en détail

RÉGLEMENT INTÉRIEUR I - Compétences : II - Fonctionnement : Le Groupe de Travail : III - Champs d intervention :

RÉGLEMENT INTÉRIEUR I - Compétences : II - Fonctionnement : Le Groupe de Travail : III - Champs d intervention : RÉGLEMENT INTÉRIEUR Le présent règlement intérieur est établi en conformité avec les statuts du Syndicat Mixte Départemental d Eau et d Assainissement I - Compétences : Le SMDEA est chargé par le Conseil

Plus en détail

SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC)

SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC) SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC) Demande d attestation de conformité du projet d assainissement individuel dans le cadre d une demande d urbanisme Accueil du public 1 boulevard Maréchal

Plus en détail

ALIMENTATION EN EAU POTABLE DES COMMUNES RURALES

ALIMENTATION EN EAU POTABLE DES COMMUNES RURALES ALIMENTATION EN EAU POTABLE DES COMMUNES RURALES NATURE DES OPERATIONS - Infrastructures liées à la protection de la ressource, au traitement et à la distribution de l eau potable. BENEFICIAIRES Communes

Plus en détail

Extension réseau assainissement et station de relevage Boulangerie

Extension réseau assainissement et station de relevage Boulangerie M A I R I E D E L U R S Hôtel de Ville 04700 - LURS Extension réseau assainissement et station de relevage Boulangerie L O T u n i q u e Cahier des charges M ARCHE P UBLIC E N P R O CÉ D URE ADAPTÉE -

Plus en détail

Rapport annuel. Commune de CESSON-SEVIGNE

Rapport annuel. Commune de CESSON-SEVIGNE Commune de CESSON-SEVIGNE Rapport relatif au prix et à la qualité du service public d'eau potable pour l'exercice 2012 présenté conformément à l article L.2224-5 du code général des collectivités territoriales.

Plus en détail

Service public d eau d

Service public d eau d Service public d eau d potable Syndicat Mixte du Canton de Saint Peray Présentation RAD année 2013 Comité Syndical Mercredi 10 décembre 2014 Les chiffres clés s 2013 Les chiffres clés des services d Eau

Plus en détail

DEPARTEMENT DU MORBIHAN COMMUNE DE SENE REGLEMENT DU SERVICE D ASSAINISSEMENT COLLECTIF REGLEMENT DU SERVICE DE L EAU POTABLE ANNEXE 1

DEPARTEMENT DU MORBIHAN COMMUNE DE SENE REGLEMENT DU SERVICE D ASSAINISSEMENT COLLECTIF REGLEMENT DU SERVICE DE L EAU POTABLE ANNEXE 1 DEPARTEMENT DU MORBIHAN COMMUNE DE SENE REGLEMENT DU SERVICE D ASSAINISSEMENT COLLECTIF REGLEMENT DU SERVICE DE L EAU POTABLE ANNEXE 1 TARIFS DES SERVICES DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT COLLECTIF Adoptés

Plus en détail

LE SPANC SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF. Réunion d information

LE SPANC SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF. Réunion d information LE SPANC SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Réunion d information LES EAUX USEES DOMESTIQUES : Définition Quelles solutions de traitement? Quelle règlementation? Oct.09 Les Eaux Usées Domestiques

Plus en détail

Rapport Annuel 2014 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement COMMUNE D'OPOUL-PÉRILLOS

Rapport Annuel 2014 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement COMMUNE D'OPOUL-PÉRILLOS Rapport Annuel 2014 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement COMMUNE D'OPOUL-PÉRILLOS Caractéristiques techniques du service d'eau potable Le service d'eau

Plus en détail

BUDGET PRIMITIF BUDGET ANNEXE DE L EAU

BUDGET PRIMITIF BUDGET ANNEXE DE L EAU DIRECTION DE LA PROPRETE ET DE L EAU DIRECTION DES FINANCES BUDGET PRIMITIF De l exercice 2011 DPE 2010-38 DF 2010-24 BUDGET ANNEXE DE L EAU PROJET DE DELIBERATION SECTIONS D EXPLOITATION ET D INVESTISSEMENT

Plus en détail

Distribution d eau potable. Proposition d'améliorations

Distribution d eau potable. Proposition d'améliorations Proposition d'améliorations -1- Sommaire : 1. Situation actuelle 2. Solution proposée 3. Variante étudiée 4. Proposition de raccordement au GRAC 5. Projet d'adhésion -2- 1. Situation actuelle Réserve principale

Plus en détail

REGIE MUNICIPALE DU SERVICE DES EAUX DE LA COMMUNE DE PAULHAN RAPPORT 2013

REGIE MUNICIPALE DU SERVICE DES EAUX DE LA COMMUNE DE PAULHAN RAPPORT 2013 REGIE MUNICIPALE DU SERVICE DES EAUX DE LA COMMUNE DE PAULHAN RAPPORT 2013 La Commune de Paulhan exploite en régie directe le service des eaux, dont le siège social est situé dans les locaux administratifs

Plus en détail

COMMUNE DE SEILLANS REGIE DIRECTE. Délibération du Conseil Municipal en date du 13 août 1996

COMMUNE DE SEILLANS REGIE DIRECTE. Délibération du Conseil Municipal en date du 13 août 1996 COMMUNE DE SEILLANS REGIE DIRECTE Délibération du Conseil Municipal en date du 13 août 1996 & Modification du Conseil Municipal en date du 27 septembre 2005 1 S E R V I C E D E S E A U X -----------------------------------

Plus en détail

Rapport annuel sur le prix et la qualité du service de l eau potable

Rapport annuel sur le prix et la qualité du service de l eau potable COMMUNAUTE DE COMMUNES EURE MADRIE SEINE Rapport annuel sur le prix et la qualité du service de l eau potable SERVICE GAILLON, SAINT-AUBIN-SUR-GAILLON, COURCELLES-SUR-SEINE Année 2011 SOMMAIRE I. CARACTERISATION

Plus en détail

Compte rendu n 3 de la Réunion du 06/03/15 EAU POTABLE - RDV SOCIETE VEOLIA

Compte rendu n 3 de la Réunion du 06/03/15 EAU POTABLE - RDV SOCIETE VEOLIA Secteur Travaux Urbanisme Mandat Avril 2014 Avril 2020 Rédacteur : Laurent BACH (3 ème Adjoint) Saint Sauveur-sur-Ecole, le 07/03/15 Compte rendu n 3 de la Réunion du 06/03/15 EAU POTABLE - RDV SOCIETE

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D EAU POTABLE Du 1er juillet 2012 au 30 Juin 2013

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D EAU POTABLE Du 1er juillet 2012 au 30 Juin 2013 RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D EAU POTABLE Du 1er juillet 2012 au 30 Juin 2013 1- INDICATEURS TECHNIQUES : 1.1 - POINT DE PRELEVEMENT : La station de pompage «Le Petit Bois»

Plus en détail

Détail Quantitatif Estimatif

Détail Quantitatif Estimatif MARCHES PUBLICS DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES Commune de LOUVEMONT Mairie 4 Rue du Grand Puits 52130 LOUVEMONT ETUDE DIAGNOSTIQUE DU RESEAU D EAU POTABLE N de marché Détail Quantitatif Estimatif 1/5 Détail

Plus en détail

OBJET : ADOPTION DU RAPPORT ANNUEL RELATIF AU PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC DE L' EAU POTABLE / ANNEE 2013.

OBJET : ADOPTION DU RAPPORT ANNUEL RELATIF AU PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC DE L' EAU POTABLE / ANNEE 2013. (1/15) DÉPARTEMENT DES BOUCHES-DU-RHONE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE ------- Extrait du Registre des Délibérations du CONSEIL MUNICIPAL Arrondissement d Aix-en-Provence -------- Séance du 30 septembre 2014 COMMUNE

Plus en détail

PROGRAMME DE L'OPERATION

PROGRAMME DE L'OPERATION MARCHE DE MAITRISE D'OEUVRE POUR L'EXTENSION DU RÉSEAU DE COLLECTE DES EAUX USÉES VERS L'HABITAT EXISTANT ET LA RÉHABILITATION DU RÉSEAU D'EAU POTABLE «LE FORT» - TRANCHE 2 PROGRAMME DE L'OPERATION Maître

Plus en détail

Commune de Vovray en Bornes. Schéma Directeur de la Défense Incendie de la Commune

Commune de Vovray en Bornes. Schéma Directeur de la Défense Incendie de la Commune . Commune de Vovray en Bornes. Schéma Directeur de la Défense Incendie de la Commune Octobre 2011. Régie Départementale d Assistance. 1 Rue du 30 ème Régiment d Infanterie. BP 2444. 74041 Annecy Cedex.

Plus en détail

Rapport Annuel 2014 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement COMMUNE DE SAINT-FÉLIU-D'AVALL

Rapport Annuel 2014 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement COMMUNE DE SAINT-FÉLIU-D'AVALL Rapport Annuel 2014 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement COMMUNE DE SAINT-FÉLIU-D'AVALL Caractéristiques techniques du service d'eau potable Le service

Plus en détail

SECTORISATION ET PRELOCALISATION ACOUSTIQUE A LA ROCHELLE

SECTORISATION ET PRELOCALISATION ACOUSTIQUE A LA ROCHELLE SECTORISATION ET PRELOCALISATION ACOUSTIQUE A LA ROCHELLE Régie Municipale de l eau Ville de La Rochelle Missions dédiées à ce service : Maîtrise d ouvrage déléguée Maîtrise d œuvre Exploitation: Production

Plus en détail

COMMUNE DE SENE. Zone d Aménagement Concerté Cœur de Poulfanc DOSSIER DE REALISATION. Septembre 2012

COMMUNE DE SENE. Zone d Aménagement Concerté Cœur de Poulfanc DOSSIER DE REALISATION. Septembre 2012 COMMUNE DE SENE Zone d Aménagement Concerté Cœur de Poulfanc DOSSIER DE REALISATION Modalités prévisionnelles de financement Septembre 2012 ZAC cœur de Poulfanc - modalités prévisionnelles de financement

Plus en détail

Québec, le 6 novembre 2012

Québec, le 6 novembre 2012 Québec, le 6 novembre 2012 1 L'aquaresponsabilité municipale Une approche intégrée Englobe toutes les actions réalisées par une ville Pour garantir : la gestion responsable de la ressource eau sur son

Plus en détail

Service Eau et Assainissement

Service Eau et Assainissement Service Eau et Assainissement Sommaire Description du service d'eau potable 3-4 Une eau d'origine variée 5 Le stockage de l'eau 6 La qualité de l'eau 7 Le réseau de distribution 8 Le profil de la consommation

Plus en détail

Commune de CHAUX-LA-LOTIERE

Commune de CHAUX-LA-LOTIERE COMMISSION EAU, ASSAINISSEMENT et Environnement COMPTE-RENDU DE RÉUNION DU 09 OCTOBRE 2014 Membres de la commission présents : Mme DURAND Michèle, Mme FRANCHINI Annaïck, M. MENETRIER Denis, M. HUCHON Jean-Michel,

Plus en détail

Fiche eau potable. Synthèse :

Fiche eau potable. Synthèse : Synthèse : Fiche eau potable La forêt du Rousset dont une partie pourrait accueillir le projet de Center-Parcs n est actuellement pas desservie en eau potable. La commune du Rousset adhère au SIE de l

Plus en détail

N 56/12.04 - Direction des travaux, énergies et services industriels - Direction de la sécurité sociale et des espaces verts

N 56/12.04 - Direction des travaux, énergies et services industriels - Direction de la sécurité sociale et des espaces verts PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL N 56/12.04 - Direction des travaux, énergies et services industriels - Direction de la sécurité sociale et des espaces verts Objet : Demande de crédits de

Plus en détail

PHASE 3 ELABORATION DE SCENARIOS ET ETUDES COMPARATIVES

PHASE 3 ELABORATION DE SCENARIOS ET ETUDES COMPARATIVES COMMUNAUTE D AGGLOMERATION SALON ETANG DE BERRE DURANCE «AGGLOPOLE PROVENCE» COMMUNE DE ROGNAC -ooo- -ooo- SCHEMA DIRECTEUR EN EAU POTABLE PHASE 3 ELABORATION DE SCENARIOS ET ETUDES COMPARATIVES Indice

Plus en détail

Rapport 2015 sur le Prix et la Qualité du Service Distribution de l Eau potable En 2014

Rapport 2015 sur le Prix et la Qualité du Service Distribution de l Eau potable En 2014 Rapport 2015 sur le Prix et la Qualité du Service Distribution de l Eau potable En 2014 1 Sommaire Préambule :...4 1. Caractérisation technique du service :... 5 2 Présentation du territoire desservi :...

Plus en détail

Marché n : 2015_BRIEC_S_001_Diagnostic assainissement. Objet : Prestations d inspection des réseaux d assainissement

Marché n : 2015_BRIEC_S_001_Diagnostic assainissement. Objet : Prestations d inspection des réseaux d assainissement CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES (CCP) VALANT ACTE D ENGAGEMENT Marché n : 2015_BRIEC_S_001_Diagnostic assainissement Objet : Prestations d inspection des réseaux d assainissement Cette consultation a

Plus en détail

Réhabilitation des assainissements non collectifs situés en zone sensible

Réhabilitation des assainissements non collectifs situés en zone sensible Réhabilitation des assainissements non collectifs situés en zone sensible Communauté de Communes de la Vallée de l Ouche Qu est-ce qu un ANC? Epurer les eaux usées, une obligation : Les eaux usées doivent

Plus en détail

LE SERVICE COMMUNAL DES EAUX

LE SERVICE COMMUNAL DES EAUX LE SERVICE COMMUNAL DES EAUX En créant un budget unique du service de l eau et de celui de l assainissement à compter du er janvier 23, le conseil municipal a confirmé sa volonté d'assurer en régie directe

Plus en détail

Rapport du Conseil communal. au Conseil général

Rapport du Conseil communal. au Conseil général Rapport du Conseil communal relatif à l'appui d'une demande de crédit d'investissement de CHF 11'950'000.- HT liée à la deuxième étape du projet de rénovation et renouvellement du système d'adduction d'eau,

Plus en détail

Rencontre n 4 : Impact de la défense incendie sur la gestion et le dimensionnement des réseaux

Rencontre n 4 : Impact de la défense incendie sur la gestion et le dimensionnement des réseaux Cycle de rencontres techniques : Gestion patrimoniale AEP Rencontre n 4 : Impact de la défense incendie sur la gestion et le dimensionnement des réseaux 23 juin 2011 Besançon 1 Déroulement de la rencontre

Plus en détail

TRANSPARENCE DU PRIX DE L'EAU ET DU SERVICE PUBLIC DE L'EAU Exercice 2011

TRANSPARENCE DU PRIX DE L'EAU ET DU SERVICE PUBLIC DE L'EAU Exercice 2011 DEPARTEMENT DU VAR REPUBLIQUE FRANÇAISE Liberté Egalité Fraternité MAIRIE DE SAINT MAXIMIN LA SAINTE BAUME TRANSPARENCE DU PRIX DE L'EAU ET DU SERVICE PUBLIC DE L'EAU Exercice 2011 Rapport annuel du maire

Plus en détail

Les origines du SDAEP

Les origines du SDAEP Les origines du SDAEP Syndicat créé en 1983 avec 2 vocations : Eviter la disparité des prix de l eau Un prix unique de vente d eau aux abonnés pour toutes les collectivités adhérentes (collège distribution)

Plus en détail

SCHÉMA DIRECTEUR DES EAUX PLUVIALES

SCHÉMA DIRECTEUR DES EAUX PLUVIALES SCHÉMA DIRECTEUR DES EAUX PLUVIALES 1. PRINCIPES. Bien que la gestion des eaux pluviales urbaines soit un service publique à la charge des communes, il semble indispensable d imposer aux aménageurs, qui

Plus en détail

CONSULTATION PAR PROCEDURE ADAPTEE

CONSULTATION PAR PROCEDURE ADAPTEE CONSULTATION PAR PROCEDURE ADAPTEE Pouvoir adjudicateur : Centre Hospitalier de Béziers 2 rue Valentin Haüy BP 740 34525 BEZIERS Libellé de la consultation* : CONTRAT ANNUEL D ENTRETIEN ET DE MAINTENANCE

Plus en détail

Consultation publique Accès au Génie Civil de France Télécom Du 17 décembre 2009 au 15 février 2010. Réponse de COVAGE à la consultation publique

Consultation publique Accès au Génie Civil de France Télécom Du 17 décembre 2009 au 15 février 2010. Réponse de COVAGE à la consultation publique Consultation publique Accès au Génie Civil de France Télécom Du 17 décembre 2009 au 15 février 2010 Réponse de COVAGE à la consultation publique Question n 1 : COVAGE cautionne la démarche retenue par

Plus en détail

Municipalité N o de téléphone : 021 781 17 17

Municipalité N o de téléphone : 021 781 17 17 Municipalité N o de téléphone : 021 781 17 17 La Municipalité de Forel (Lavaux) au Conseil communal de 1072 Forel (Lavaux) PREAVIS MUNICIPAL NO 2/2012 concernant le déplacement de la conduite d eau potable

Plus en détail

Commune de CASTELLARD-MELAN. LETTRE SEMESTRIELLE N 7 : Août 2011. Edito. Session budgétaire 2011

Commune de CASTELLARD-MELAN. LETTRE SEMESTRIELLE N 7 : Août 2011. Edito. Session budgétaire 2011 Commune de CASTELLARD-MELAN LETTRE SEMESTRIELLE N 7 : Août 2011 Edito Ce bulletin intervenant à la fin de la période estivale, nous gardons à l esprit le renouveau de la fête du Castellard-Mélan. Les articles

Plus en détail

Alimentation en eau potable et assainissement

Alimentation en eau potable et assainissement Qualité et cadre de vie Environnement Alimentation en eau potable et assainissement Alimentation en eau potable : Cf : tableau page suivante Assainissement Cf : tableau page suivante Contact Les dossiers

Plus en détail

REGLEMENT DEPARTEMENTAL D AIDE AUX COMMUNES ET A LEURS GROUPEMENTS

REGLEMENT DEPARTEMENTAL D AIDE AUX COMMUNES ET A LEURS GROUPEMENTS REGLEMENT DEPARTEMENTAL D AIDE AUX COMMUNES ET A LEURS GROUPEMENTS Les dispositions du présent règlement s appliquent à toutes les aides octroyées par le Département dans les domaines suivants : - Voirie

Plus en détail

Réalisation, exploitation, maintenance d une chaufferie bois conçue sur un mode biénergie- Approbation du projet

Réalisation, exploitation, maintenance d une chaufferie bois conçue sur un mode biénergie- Approbation du projet CONSEIL MUNICIPAL 13 Séance du 02 avril 2015 Réalisation, exploitation, maintenance d une chaufferie bois conçue sur un mode biénergie- Approbation du projet Direction Environnement - Architecture et Patrimoine

Plus en détail

OPÉRATION D AMÉNAGEMENT DU GRAND STADE DE LA FFR. Diagnostic des réseaux existants Étude prévisionnelle de dimensionnement

OPÉRATION D AMÉNAGEMENT DU GRAND STADE DE LA FFR. Diagnostic des réseaux existants Étude prévisionnelle de dimensionnement OPÉRATION D AMÉNAGEMENT DU GRAND STADE DE LA FFR Diagnostic des réseaux existants Étude prévisionnelle de dimensionnement Préambule Tous les calculs et dimensionnements ont été faits sur la base du plan

Plus en détail

Etude diagnostic du réseau d assainissement. Résultats des inspections nocturnes du réseau Résultats des investigations de phase III.

Etude diagnostic du réseau d assainissement. Résultats des inspections nocturnes du réseau Résultats des investigations de phase III. Etude diagnostic du réseau d assainissement Résultats des inspections nocturnes du réseau Résultats des investigations de phase III Mars 2013 Adresse postale : RDA Conseil Général 74 1 rue du 30 ème R.I.

Plus en détail

RAPPORT N 04.228 DELEGATION DU SERVICE PUBLIC DE L'ASSAINISSEMENT COMPTE-RENDU DE L'ANNEE 2003

RAPPORT N 04.228 DELEGATION DU SERVICE PUBLIC DE L'ASSAINISSEMENT COMPTE-RENDU DE L'ANNEE 2003 RAPPORT N 04.228 DELEGATION DU SERVICE PUBLIC DE L'ASSAINISSEMENT COMPTE-RENDU DE L'ANNEE 2003 COMMISSION : EQUIPEMENT, VOIRIE, CIRCULATION, TRANSPORTS, ENVIRONNEMENT ET QUALITE DE LA VIE DIRECTION GENERALE

Plus en détail

Identification : Version : 1 Nombre de pages : 13. Document(s) associé(s) et annexe(s) Résumé / Avertissement ERDF-FOR-RES_27E

Identification : Version : 1 Nombre de pages : 13. Document(s) associé(s) et annexe(s) Résumé / Avertissement ERDF-FOR-RES_27E Modèle de Document d'étude Préalable (DEP) pour le raccordement au Réseau Public de Distribution d Électricité Basse Tension d une Installation de production de puissance comprise entre 36 et 250 kva relevant

Plus en détail

SCHEMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE

SCHEMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE Département de l Isère COMMUNE DU CHEYLAS SCHEMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE RAPPORT DE PHASE 3 PROPOSITIONS D AMENAGEMENTS Mémoire explicatif E 42-12 189, chemin du Bac à Traille 69 300 CALUIRE

Plus en détail

Conseil municipal du 9 avril 2013

Conseil municipal du 9 avril 2013 Conseil municipal du 9 avril 2013 Présents : Mmes FROMONOT, ZANOTTO, M GARNIER, CANCIANI, BOC, CANONICI, HENRIAT, MAZURIER, PERVILHAC, SAPOLIN. Excusés : Mme GARCIA (pouvoir) Absent : Mme DAMIANI - Approbation

Plus en détail

SCHÉMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE

SCHÉMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Département de l'isère - Commune de MENS Place de la mairie 38710 MENS 5 rue du portail rouge 38450 VIF SCHÉMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE Phase 2 : Propositions d amélioration Mémoire explicatif

Plus en détail

DIAGNOSTIC DU RESEAU D ALIMENTATION EN EAU POTABLE SCHEMA DIRECTEUR

DIAGNOSTIC DU RESEAU D ALIMENTATION EN EAU POTABLE SCHEMA DIRECTEUR COMMUNE DE LA VALLA EN GIER Le Bourg 42131 La Valla-en-Gier DIAGNOSTIC DU RESEAU D ALIMENTATION EN EAU POTABLE SCHEMA DIRECTEUR Rapport de Phase III Juin 2012 ICA ENVIRONNEMENT 6 Rue Emile Noirot - 42300

Plus en détail

VILLE DE DOL DE BRETAGNE COMMUNE DE MONT DOL

VILLE DE DOL DE BRETAGNE COMMUNE DE MONT DOL DOL DE BRETAGNE Département d Ille et Vilaine VILLE DE DOL DE BRETAGNE COMMUNE DE MONT DOL COMPAGNIE DES EAUX ET DE L OZONE Service Public d Assainissement : convention d autorisation de rejet d effluents

Plus en détail

VILLE D'YVERDON-LES-BAINS MUNICIPALITE

VILLE D'YVERDON-LES-BAINS MUNICIPALITE VILLE D'YVERDON-LES-BAINS MUNICIPALITE SI Préavis no 20 1er juin 1999 RAPPORT AU CONSEIL COMMUNAL D'YVERDON-LES-BAINS concernant une demande de crédit de fr. 1'547'000.-- pour la construction du réservoir

Plus en détail

SECTORISATION ET PRELOCALISATION ACOUSTIQUE A LA ROCHELLE

SECTORISATION ET PRELOCALISATION ACOUSTIQUE A LA ROCHELLE SECTORISATION ET PRELOCALISATION ACOUSTIQUE A LA ROCHELLE Régie Municipale de l eau Ville de La Rochelle Missions dédiées à ce service : Maîtrise d ouvrage déléguée Maîtrise d œuvre Exploitation: Production

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX

RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DEMANDE D INSTALLATION IMPORTANT!: Les renseignements demandés dans ce document permettront au Service Public d Assainissement Non Collectif (SPANC) de donner un avis technique

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 septembre 2015

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 septembre 2015 Corbère Les Cabanes, le 24 septembre 2015 COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 septembre 2015 Etaient Présents : Monsieur PUJOL Henri, Monsieur SOLER Gérard, Madame BLIC Charlotte, Monsieur

Plus en détail

SCHEMA DIRECTEUR D'ALIMENTATION EN EAU POTABLE

SCHEMA DIRECTEUR D'ALIMENTATION EN EAU POTABLE 08CCY020 JUIN 2009 SCHEMA DIRECTEUR D'ALIMENTATION EN EAU POTABLE Phase 3 : Notice du SDAEP SIÈGE SOCIAL PARC DE L'ILE - 15/27 RUE DU PORT 92022 NANTERRE CEDEX Agence de CHAMBERY : Savoie Technolac BP

Plus en détail

CAPIPLAN 1. 1 Cette fiche info financière décrit les modalités du produit qui s appliquent le 07 février 2014.

CAPIPLAN 1. 1 Cette fiche info financière décrit les modalités du produit qui s appliquent le 07 février 2014. CAPIPLAN 1 Type d assurance-vie Assurance-vie avec taux d intérêt garanti (Branche 21). Garanties Garantie principale En cas de vie de l assuré à l échéance du contrat : Le contrat garantit le paiement

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2013 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

RAPPORT ANNUEL 2013 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Service Public d Assainissement Non Collectif 57, Grande Rue 01 290 PONT-DE-VEYLE RAPPORT ANNUEL 2013 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Lorette CLEMENT Mars 2014 SOMMAIRE

Plus en détail

Règlement Communal d Assainissement

Règlement Communal d Assainissement PARTIE II Règlement Communal d Assainissement SOMMAIRE PAGES CHAPITRE I - DISPOSITIONS GENERALES. ARTICLE 1 - OBJET DU REGLEMENT...3 ARTICLE 2 - DEVERSEMENTS INTERDITS...3 ARTICLE 3 - DEFINITION DU BRANCHEMENT...3

Plus en détail

REGLEMENT COMMUNAL concernant la distribution d eau potable

REGLEMENT COMMUNAL concernant la distribution d eau potable Commune de Châbles Adresse Tél 026/663 20 16 Fax 026/663 30 26 e-mail secretariat@chables.ch Châbles, le 1er octobre 2008 REGLEMENT COMMUNAL concernant la distribution d eau potable L'assemblée communale

Plus en détail

S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Non Collectif

S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Non Collectif S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Non Collectif DÉPARTEMENT DE LA DORDOGNE Date de dépôt du dossier : Cadres réservés au S.P.A.N.C. DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON

Plus en détail

comprendre ma facture d eau

comprendre ma facture d eau comprendre ma facture d eau Vous venez de recevoir votre facture d eau. A quoi correspondent les rubriques qui la composent et à qui sont elles destinées? Voici quelques éléments de réponse. Zoom sur votre

Plus en détail

VILLE DE BULLE Règlement sur l évacuation et l épuration des eaux SITUATION ACTUELLE

VILLE DE BULLE Règlement sur l évacuation et l épuration des eaux SITUATION ACTUELLE SITUATION ACTUELLE SITUATION ACTUELLE Secteur AIS (secteur Bulle) : Taxe de raccordement : 17.16 Fr/m 2 x IBUS (indice brut d utilisation du sol) Taxe annuelle de base : 0.15 Fr/m2 x IBUS Taxe de consommation

Plus en détail

PROGRAMME DE MAITRISE D ŒUVRE

PROGRAMME DE MAITRISE D ŒUVRE PROGRAMME DE MAITRISE D ŒUVRE Maître de l ouvrage : Pouvoir adjudicateur : Perpignan Méditerranée Communauté d Agglomération Monsieur le Président Objet du marché : Maîtrise d œuvre pour les travaux de

Plus en détail

ASSAINISSEMENT DU HAMEAU DE LA MARTELIERE COMMUNE DE SAINT-JULIEN-EN-VERCORS MARCHE DE MAITRISE D ŒUVRE - PROGRAMME DE L OPERATION AVRIL 2013

ASSAINISSEMENT DU HAMEAU DE LA MARTELIERE COMMUNE DE SAINT-JULIEN-EN-VERCORS MARCHE DE MAITRISE D ŒUVRE - PROGRAMME DE L OPERATION AVRIL 2013 DEPARTEMENT DE LA DRÔME DIRECTION DE L ENVIRONNEMENT SERVICE GESTION DE L EAU Cellule d Assistance Technique ASSAINISSEMENT DU HAMEAU DE LA MARTELIERE COMMUNE DE SAINT-JULIEN-EN-VERCORS MARCHE DE MAITRISE

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE D AUTORISATION D INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

FORMULAIRE DE DEMANDE D AUTORISATION D INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF 0 3 8 4 5 4 7 0 8 0 - Fax 0 3 8 4 5 4 6 6 5 4 Ce document permettra l examen de votre projet d assainissement non collectif (ou autonome = habitation non raccordable au tout à l égout) et sera joint à

Plus en détail

EQUIPEMENT ET ENVIRONNEMENT

EQUIPEMENT ET ENVIRONNEMENT ASSAINISSEMENT COLLECTIF FICHE N 4 Favoriser l équipement en dispositif d assainissement des collectivités et maîtres d ouvrages publics Vauclusiens au travers du contrat Départemental d Assainissement.

Plus en détail

SPANC. (Service Public d Assainissement Non Collectif) GRAND GUÉRET. www.agglo-grandgueret.fr

SPANC. (Service Public d Assainissement Non Collectif) GRAND GUÉRET. www.agglo-grandgueret.fr GRAND GUÉRET Communauté d'agglomération SPANC (Service Public d Assainissement Non Collectif) «Contribuer à protéger efficacement l eau, garantir la salubrité de l environnement et la santé des populations»

Plus en détail

Marché à Procédure Adapté (MAPA) Cahier des Charges. LOCATION et MAINTENANCE des PHOTOCOPIEURS de la COMMUNE DU ROURET

Marché à Procédure Adapté (MAPA) Cahier des Charges. LOCATION et MAINTENANCE des PHOTOCOPIEURS de la COMMUNE DU ROURET Marché à Procédure Adapté (MAPA) Cahier des Charges LOCATION et MAINTENANCE des PHOTOCOPIEURS de la COMMUNE DU ROURET 1- Objet de la consultation : La présente consultation a pour objet la location et

Plus en détail

Rencontre n 3 : Télégestion et logiciels, des auxiliaires pour une gestion patrimoniale performante

Rencontre n 3 : Télégestion et logiciels, des auxiliaires pour une gestion patrimoniale performante Cycle de rencontres techniques : Gestion patrimoniale AEP Rencontre n 3 : Télégestion et logiciels, des auxiliaires pour une gestion patrimoniale performante 26 Mai 2011 Besançon 1 Déroulement de la rencontre

Plus en détail

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Vous envisagez de réaliser des travaux sur votre installation d assainissement non collectif, vous devez obtenir l accord du SPANC Service Public d Assainissement Non Collectif. Document à retourner au

Plus en détail

Nouvelles structures tarifaires

Nouvelles structures tarifaires Direction Départementale de l Agriculture et de la Forêt Préfecture de Saône-et-Loire b) Assainissement Nouvelles structures tarifaires Les modifications apportées par la Loi sur l'eau et les Milieux Aquatiques

Plus en détail

Les relevés, mesures, questions, données et informations à obtenir portent sur : - L environnement de l équipement :

Les relevés, mesures, questions, données et informations à obtenir portent sur : - L environnement de l équipement : OBJECTIF DU DIAGNOSTIC Le diagnostic énergétique doit permettre, à partir d une analyse détaillée des données du site, de dresser des propositions chiffrées et argumentées de programmes de sobriété énergétique

Plus en détail

Rapport annuel ARLES CRAU CAMARGUE MONTAGNETTE. commune de Tarascon

Rapport annuel ARLES CRAU CAMARGUE MONTAGNETTE. commune de Tarascon Rapport annuel ARLES CRAU CAMARGUE MONTAGNETTE commune de Tarascon Rapport relatif au prix et à la qualité du service public d'eau potable pour l'exercice 2012 présenté conformément à l article L.2224-5

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DU 25/06/2012

CONSEIL MUNICIPAL DU 25/06/2012 CONSEIL MUNICIPAL DU 25/06/2012 28-2012 L an deux mille douze et le vingt cinq Juin à 18h30, le Conseil Municipal de la commune de VILLAUDRIC s est réuni au lieu ordinaire de ses séances, après convocation

Plus en détail

Fuites dans les réseaux d eau potable : Enjeux, obligations règlementaires et aides de l Agence de l eau

Fuites dans les réseaux d eau potable : Enjeux, obligations règlementaires et aides de l Agence de l eau Fuites dans les réseaux d eau potable : Enjeux, obligations règlementaires et aides de l Agence de l eau Agence de l eau Rhin-Meuse Julie CORDIER Les fuites dans les réseaux d eau potable Quels enjeux?

Plus en détail

CONSULTATION DES CITOYENS SUR LA RÉORGANISATION TERRITORIALE DE CERTAINES MUNICIPALITÉS

CONSULTATION DES CITOYENS SUR LA RÉORGANISATION TERRITORIALE DE CERTAINES MUNICIPALITÉS CONSULTATION DES CITOYENS SUR LA RÉORGANISATION TERRITORIALE DE CERTAINES MUNICIPALITÉS Résumé de l étude sur les conséquences et les coûts du démembrement de L ACTUELLE VILLE DE TROIS-RIVIÈRES et de la

Plus en détail

DIAGNOSTIC ECLAIRAGE PUBLIC. Cahier des charges

DIAGNOSTIC ECLAIRAGE PUBLIC. Cahier des charges DIAGNOSTIC ECLAIRAGE PUBLIC Cahier des charges SOMMAIRE I Objet page 2 II Objectifs page 2 III Champs du diagnostic page 2 IV Inventaire technique page 2 V Inventaire financier page 3 VI Schéma directeur

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL REUNION DU 27/01/2014

CONSEIL MUNICIPAL REUNION DU 27/01/2014 CONSEIL MUNICIPAL REUNION DU 27/01/2014 Date de convocation : 17/01/2014 Date d affichage : 17/01/2014 L an deux mille quatorze, le vingt-sept janvier à dix neuf heures, le Conseil Municipal légalement

Plus en détail

IV- PROJET RETENU : «LE SCHEMA DIRECTEUR D ASSAINISSEMENT»

IV- PROJET RETENU : «LE SCHEMA DIRECTEUR D ASSAINISSEMENT» IV- PROJET RETENU : «LE SCHEMA DIRECTEUR D ASSAINISSEMENT» IV.1. INTRODUCTION Le présent chapitre intitulé «schéma directeur d assainissement» permet de formaliser les choix opérés par la collectivité

Plus en détail

2012 Service Public d'assainissement Non Collectif (S.P.A.N.C.)

2012 Service Public d'assainissement Non Collectif (S.P.A.N.C.) RAPPORT D ACTIVITES 2012 Service Public d'assainissement Non Collectif (S.P.A.N.C.) Communauté de Communes du Pays de LANDERNEAU DAOULAS 20/02/2014 Page 1 sur 14 SOMMAIRE 1 CARACTÉRISTIQUES DU SERVICE

Plus en détail

Présentation des solutions mises en œuvre pour la gestion de l eau en Ile-de-France. 23 octobre 2012

Présentation des solutions mises en œuvre pour la gestion de l eau en Ile-de-France. 23 octobre 2012 Présentation des solutions mises en œuvre pour la gestion de l eau en Ile-de-France 23 octobre 2012 Sommaire Le contexte Présentation générale du SEDIF Historique du SIG du SEDIF Le SIG et le contrat de

Plus en détail

Circulaire du 4 septembre 2009

Circulaire du 4 septembre 2009 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l Etat NOR : BCFF0920191C Circulaire du 4 septembre 2009 relative à l organisation, aux attributions

Plus en détail

Le point en recherche

Le point en recherche Le point en recherche Juin 2002 Série socio-économique 106 Introduction Le présent projet de recherche porte sur l'analyse et l'évaluation des mesures fiscales applicables à l habitation qui, selon les

Plus en détail

Investissement immobilier : modalités juridiques

Investissement immobilier : modalités juridiques JUILLET 2013 FICHE PRATIQUE Investissement immobilier : modalités juridiques 1. Préambule 2. Le propriétaire assume seul l investissement 3. Participation du locataire aux charges découlant de l investissement

Plus en détail

PREAMBULE. Ce SPANC dont le technicien é été recruté début 2007, est effectif depuis le 13 octobre 2006. Ce service est assuré par M.LAB Gaëtan.

PREAMBULE. Ce SPANC dont le technicien é été recruté début 2007, est effectif depuis le 13 octobre 2006. Ce service est assuré par M.LAB Gaëtan. PREAMBULE Dans le cadre de la mise en œuvre de la loi sur l'eau du 03 janvier 1992 la Communauté de Communes de la Haute-Vallée de l'ognon a reçu de ses 12 communes membres la responsabilité de mettre

Plus en détail