DIRECTION DU TOURISME

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DIRECTION DU TOURISME"

Transcription

1 LA CLIENTELE TOURISTIQUE BELGE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON DIRECTION DU TOURISME Données économiques : La population belge: millions : 57,8% en Flandre, 32,5% en Wallonie, 9,7% à Bruxelles 5e plus petit pays et 7e puissance européenne Villes les plus peuplées: Bruxelles, Anvers, Gand, Charleroi, Liège et Bruges. Partenaires commerciaux : Exportations $279,2 milliards (2010) : Allemagne 19,6 %, France 17,7 %, Pays-Bas 11,8 %, Royaume-Uni 7,2 %, États-Unis 5,4 %, Italie 4,8 %(2009) Importations $281,7 milliards (2010) : Allemagne 17,1 %, Pays-Bas 17,9 %, France 11,7 %, Royaume-Uni 5,1 %, États-Unis 5,7 %, Irlande 6,3 %, Chine 4,1 % (2009) Perspectives économiques OCDE - Belgique Prévisions Moyenne Croissance PIB (volume) 2.8% 0.9% -2.7% 2.3% 2.0% 0.5% 1.6% 1.1% Consommation privee 1.7% 1.9% 0.8% 2.3% 1.0% 0.5% 1.2% 1.3% Consommation publique 2.0% 2.4% 0.8% 0.2% 0.5% 1.2% 0.9% 1.1% Investissements 6.1% 2.2% -8.1% -0.9% 4.6% 0.0% 1.9% 0.8% Demande finale hors stocks 2.7% 2.1% -1.3% 1.1% 1.6% 0.5% 1.3% 1.1% Demande finale 2.7% 1.7% -2.0% 1.1% 2.2% 0.5% 1.3% 1.1% Exportations 5.2% 1.8% -11.3% 9.9% 6.1% 3.1% 5.7% 2.9% Importations 5.2% 2.9% -10.6% 8.7% 6.5% 3.2% 5.4% 3.0% Prix, deficit et taux de chomage Deflateur du PIB 2.3% 2.1% 1.2% 1.8% 2.4% 2.1% 1.7% 1.9% Prix à la consommation 1.8% 4.5% 0.0% 2.3% 3.4% 2.3% 1.7% 2.3% Deficit public (% du PIB) -0.3% -1.3% -5.9% -4.2% -3.5% -3.2% -2.2% -2.9% Taux de chomage 7.5% 7.0% 7.9% 8.3% 7.0% 7.3% 7.6% 7.5% Balance courante (% du PIB) 1.6% -1.6% -1.7% 1.5% -0.5% -0.3% -0.2% -0.2% L économie ralentit sous l effet de turbulences internationales répétées qui pèsent sur les exportations et l investissement. La croissance devrait repartir progressivement vers mi grâce à des conditions monétaires favorables et une plus forte demande internationale de produits belges. Cependant, le nécessaire assainissement budgétaire freinera cette reprise. Le chômage devrait progresser pendant le plus clair de la période considérée. Les augmentations salariales et les hausses de prix demeureront toutefois supérieures à celles des autres pays européens, en raison du mécanisme d indexation automatique, ce qui rognera la compétitivité extérieure.

2 Données touristiques : Source : Atout France Taux de départ en vacances en 2009 : 65% des Belges ont voyagé en 2009 (raisons privées et professionnelles); dont : 18% en courts séjours privés + en vacances principales (= au moins 4 nuitées) 42% uniquement en vacances principales 3% uniquement en courts séjours privés Principales motivations: 36% pour le repos et la détente 16% pour le soleil et la plage 16% pour rendre visite à la famille et aux amis 36% des Belges ne sont pas partis en vacances en 2009 dont: 22.4% pour raisons personnelles (16.3% en 2008) 21% pour raisons financières (20.3% en 2008) 19% car restés à la maison ou avec la famille et les amis (7.9% en 2008) Critères pour le choix d une destination en 2009: Environnement: 27% Héritage culturel: 26% Loisirs : 18% Organisation du séjour 47% organisent eux-mêmes leurs vacances 29% par agences de voyages dont 13% y achètent des packages 14% achètent des packages par internet Moyens de transport en 2009: 52.8% en voiture et moto 37.5% en avion 5% en bus 4.1% en train

3 Le marché belge, de par sa dualité est un marché complexe. C est un marché mature pour la partie francophone du pays, mais encore en développement en ce qui concerne la Flandre. Logiquement, les attentes de ces clientèles sont différentes et il est donc nécessaire de s y adapter. Globalement, comme pour beaucoup de clientèles européennes, le choix des vacances passe dans un premier temps par le choix de la destination de séjour, puis du type de vacances. La France est la destination privilégiée par la clientèle belge pour ses vacances principales, devant la Belgique, mais aussi pour ses courts séjours à l étranger. Paris est même leur première destination pour un city trip. Lors de vacances en France, les régions préférées sont PACA, Rhône-Alpes et Languedoc Roussillon. La location (meublés, gîtes, villas ) est le principal mode d hébergement utilisé par ces touristes en vacances en France, suivi de l hôtel et du camping. Mais le charme de l établissement reste le premier critère de choix de l établissement, et le 3* est la catégorie favorisée. Pour cette clientèle, la France est une destination disposant d une bonne image, notamment de charme et d authenticité, proche et facile d accès, avec des patrimoines (culturel, gastronomique, oenologique ) reconnus. Par ailleurs, elle présente globalement un bon rapport qualité prix et propose une grande diversité d offres. Par contre, pour beaucoup de Belges, la destination manque d originalité, fait partie du «déjà vu», ils sont davantage attirés par les destinations bon marché du bassin méditerranéen et les nouvelles destinations touristiques. A noter aussi qu ils déplorent les prix pratiqués pour les prestations en «extra» et par les sociétés d autoroutes. Les vacances soleil, plage demeurent le type de vacances préféré de cette clientèle, devant les vacances culturelles et les city trips. L objectif pour les années à venir est notamment de conquérir de nouvelles clientèles sur le marché flamand, en valorisant la facilité d accès et en mettant en avant le label charme. Source : Présentation du marché belge et luxembourgeois ATOUT France Vacances scolaires Belgique - Toussaint 2011 : du lundi 31 octobre 2011 au dimanche 6 novembre Noël 2011 : du lundi 26 décembre 2011 au dimanche 8 janvier Carnaval 2012 : du lundi 20 février 2012 au dimanche 26 février Printemps/Pâques 2012 : du lundi 2 avril 2012 au dimanche 15 avril Ascension 2012 : jeudi 17 mai 2012 et vendredi 18 mai Eté 2012 : du dimanche 1er juilet 2012 au vendredi 31 août 2012.

4 Analyse des clientèles : cumul hôtellerie traditionnelle et hôtellerie de plein air Janvier Juillet (2011/2010) Avec nuitées, la clientèle belge enregistre une progression avec +2%. Les nuitées ont progressé sur le littoral (+6%) et dans les zones rurales (+1%). En revanche, les villes affichent un retrait avec -7% de nuitées. L hôtellerie de plein air représente 84% des nuitées. Les résidences secondaires détenues par la clientèle Belge en Languedoc Roussillon : résidences secondaires sont détenues par le Belges en Languedoc Roussillon soit 17% des résidences secondaires détenues par la clientèle internationale. Elle occupe le 3 ème rang après la clientèle allemande (19%) et la clientèle britannique (18%). La clientèle Belge dans l hôtellerie traditionnelle en 2010 Source : Insee Observatoire Régional du Tourisme Partenaires régionaux La clientèle belge enregistre en 2010, près de nuitées soit une hausse de +2.8% par rapport à Elle représente 11% des nuitées totales étrangères dans l hôtellerie traditionnelle et se classe ainsi au 4ème rang des nuitées étrangères. La zone passage-ville enregistre 46% des nuitées totales belges. Nuitées 2010 % des nuitées étrangère s Durée moyenne de séjours Evolution 2010/200 9 Littoral % % HAUSSE (4%) Ville- Passage HAUSSE (7%) Rural BAISSE (-7%)

5 La clientèle Belge dans l hôtellerie de plein air en 2010 Source : Insee Observatoire Régional du Tourisme Partenaires régionaux La clientèle belge enregistre nuitées en 2010 soit une hausse de 0.4% par rapport à Elle représente près de 14.4% des nuitées étrangères dans l hôtellerie de plein air et se classe ainsi au 3ème rang des nuitées étrangères derrière les Pays-Bas et l Allemagne. Nuitées 2010 % des nuitées étrangère s Durée moyenne de séjours Evolution 2010/200 9 Littoral % % HAUSSE (3%) Ville- Passage HAUSSE (0%) Rural BAISSE (-4%) Evolution et comparaison des nuitées 20109/2009 de la clientèle belge (l hôtellerie de plein air + l hôtellerie traditionnelle). Source : Insee Observatoire Régional du Tourisme Partenaires régionaux Au regard des résultats (HPA + hôtellerie traditionnelle) 2010, la clientèle belge enregistre une hausse des nuitées de +1% par rapport à HPA + HOTEL 2009 HPA + HOTEL 2010 Evolution 10/09 Pays-Bas % Allemagne % Royaume-Uni % Belgique % Suisse % Espagne % Italie %

6 Source : Observatoire Régional du Tourisme Enquête 4V Les dépenses par nationalité de la clientèle touristique en Languedoc Roussillon Dépense journalière moyenne de la clientèle française : 42.8 / nuitée et par personne Dépense journalière moyenne de la clientèle étrangère : 53.9 / nuitée et par personne Répartition de la dépense journalière moyenne de la clientèle belge en Languedoc Roussillon La clientèle belge : un budget vacances bien réparti Comme la clientèle britannique, elle ne se distingue sur aucun poste dépense en particulier. Sa dépense moyenne est de 50.8 euros en 2009, soit 2.6 euros en moins qu en Dépenses Hébergement Restauration Courses alimentaires Transport sur place Loisirs, activités, visites Cadeaux, souvenirs Biens de consommation courante 17.2 Fr : 10.2 Etr : Fr : 9.2 Etr : Fr : 8 Etr : Fr : 4 Etr : Fr : 4.8 Etr : Fr : 4.4 Etr : Fr : 2.2 Etr : 2.8

7 Etude de la satisfaction de la clientèle belge en Languedoc Roussillon L analyse des résultats concernant la satisfaction montre que les belges sont plus enthousiastes que la moyenne des étrangers sur l hébergement et la restauration, par contre ils se montrent plus critiques sur le rapport qualité. Parmi les autres points remarquables, la clientèle belge se montre moins satisfaite que la moyenne des étrangers concernant les sites touristiques et le séjour en général. Le balisage des chemins de randonnées ne paraît pas non plus satisfaisant pour 45% des belges. Les services sur la plage sont insuffisants pour 54% des belges. Qualité de l accueil Qualité de l hébergement Rapport qualité/prix Qualité de l accueil Qualité de la restauration Rapport qualité/prix La mise en valeur des produits du terroir La mise en valeur des vins régionaux Qualité de l accueil La propreté des sites Les accès et le stationnement Les services sur les plages Le balisage des chemins de randonnée L accueil de la population locale Les efforts linguistiques envers les étrangers La qualité des animations et des activités La mise en valeur des paysages Satisfaits L hébergement 90% Fr : 89% Etr : 86% 80% Fr : 77% Etr : 74% 73% Fr : 70% Etr : 65% Restauration 82% Fr : 77% Etr : 76% 72% Fr : 64% Etr : 65% 66% Fr : 51% Etr : 49% 65% Fr : 64% Etr : 64% 66% Fr : 69% Etr : 70% Sites touristiques 85% Fr : 81% Etr : 79% 71% Fr : 63% Etr : 66% 60% Fr : 50% Etr : 60% 46% Fr : 48% Etr : 49% 55% Fr : 57% Etr : 54% Votre séjour 81% Fr : 72% Etr : 78% 69% Etr : 59% 65% Fr : 61% Etr : 58% 70% Fr : 70% Etr : 73% La clientèle belge Insatisfaits 10% Fr : 11 % Etr : 14% 20% Fr : 23 % Etr : 26% 27% Fr : 30% Etr : 35% 18% Fr : 23% Etr : 24% 28% Fr : 36% Etr : 35% 34% Fr : 49% Etr : 51% 35% Fr : 36% Etr : 36% 34% Fr : 31% Etr : 30% 15% Fr : 19% Etr : 21% 29% Fr : 37% Etr : 34% 40% Fr : 50% Etr : 40% 54% Fr : 52 % Etr : 51% 45% Fr : 43% Etr : 46% 19% Fr : 28% Etr : 22% 31% Etr : 41% 35% Fr : 39% Etr : 42% 30% Fr : 30% Etr : 27%

8 Source : Observatoire Régional du Tourisme /Cabinet Euroeka Les résultats et synthèse de ce dossier doivent être interprétés dans le contexte d une étude réalisée sur chaque marché européen étudié auprès d un échantillon de 500 touristes ayant effectué un séjour dans un pays méditerranéen au cours des 5 dernières années, dont 100 en Languedoc Roussillon (enquête par Internet). S il ne s agit ainsi pas d un échantillon national représentatif les conclusions qui suivent permettent d identifier le positionnement du Languedoc Roussillon et les axes de réflexion pour optimiser la stratégie et le développement sur chaque marché. Comportement touristique : Même s il ne s agit pas d évaluer des parts de marché des destinations internationales fréquentées par les Belges, ces derniers fréquentent plus qu en moyenne la France, comme pays Méditerranéen (74 % versus 66 % auprès des populations européennes consultées : Espagne, Italie, Pays Bas). Les Belges fréquentent aussi de façon importante les pays Méditerranéens d Europe du Sud comme destination Méditerranéenne (67 %, à un même niveau que celui mesuré sur les autres marchés). Parmi les destinations non Méditerranéennes, on observe une moindre fréquentation par les Belges des autres pays d Europe (Est Européen et Portugal). Les courts séjours sont le plus souvent réalisés au printemps (62 %) et à l automne par les Belges (53 %), dans un même volume que celui observé sur l ensemble des marchés étudiés. En termes de préparation on n observe pas de comportement général, même si l on semble moins qu en moyenne préparer ses courts séjours dans les 15 derniers jours (20 % versus 27 % en moyenne sur les marchés européens étudiés). Si les longs séjours sont majoritairement réalisés l été (71 %), la population Belge interrogée opte aussi pour des longs séjours au printemps et à l automne (respectivement 26 % et 24 %, supérieurs à la moyenne européenne observée). Pour ces longs séjours et de façon spécifique à la Belgique, la plupart préparent leur voyage plus de 2 mois à l avance (61 % versus 51 % en moyenne). Pour leurs hébergements, les Belges s orientent le plus vers l hôtellerie (59 % et 51 % pour respectivement courts et longs séjours), à un même niveau que sur les autres marchés. Une spécificité restituée concerne «l hébergement non marchand chez des amis, dans de la famille» (14 % et 11 % de citations). Si le résultat observé pour Internet est amplifié dans notre étude par l interrogation d Internautes (56 % des Belges décrivent une réservation par Internet versus 61 % au niveau des marchés européens étudiés), il confirme ce que toutes les études dans le secteur révèlent déjà sur le développement important de ce vecteur pour réserver. A noter une moindre tendance chez les Belges à réserver par Internet avec paiement en ligne (30 % versus 39 % en moyenne) : ce constat est confirmé avec une moindre réservation de séjours sur des sites touristiques marchands (14 % versus 24 % en moyenne). Les TO, agences de voyages sont cités de façon importante comme interlocuteurs pour réserver (39 %) ainsi que la réservation en direct auprès des hôteliers et campings (25 %). *

9 En troisième rang, la réservation en direct auprès des particuliers, de façon plus importante qu au niveau européen étudié (20 % versus 12 %). Ces différents constats sont aussi vérifiés voire parfois amplifiés auprès de la clientèle Belge du Languedoc Roussillon. Processus d information et de décision des Belges : Lors du choix d une destination de vacances, c est Internet qui est massivement restitué (en Belgique comme dans les autres pays d étude) : 67 % (77 % sur le total européen), résultat qui confirme toute l importance d Internet dans le processus de choix, même s il est à relativiser par le mode d enquête auprès d internautes. Le bouche à oreille, en s informant sur des expériences positives vécues par d autres est en deuxième rang, renchérissant ainsi toute l importance à accorder à la satisfaction des visiteurs (44 % de citations en Belgique). Les brochures et guides sont restitués par 37 % des interviewés, les reportages TV et les agences de voyages obtenant respectivement 33 % et 32 % de citations. 26 % répondent lire des magazines et journaux pour choisir leur destination de week-ends ou vacances. Les informations en agences de voyage sont plus citées par les personnes ne connaissant pas le Languedoc Roussillon. On soulignera les 12 % d évocations des salons du tourisme qui caractérisent le comportement des Belges (7 % en moyenne). Pour s informer sur les activités, Internet reste essentiel (83 % de citations). Les brochures et guides reprennent toute leur importance, une fois la destination choisie, dans l objectif de s informer sur les activités proposées (65 % de citations), de la même façon que la consultation des organismes de tourisme de la région de destination (27 %). Les salons du tourisme restent plus évoqués qu en moyenne (10 % contre 6 % au niveau des marchés européens étudiés). Les résultats sont différenciés selon les cibles (âge, catégorie socioprofessionnelle ) traduisant la complémentarité des supports. Les critères de choix des touristes Belges (week-ends) : Une des caractéristiques des touristes belges dans l exposé de leurs critères de choix d une destination de week-ends est l importance qu ils déclarent accorder à l environnement proposé par la destination choisie (64 % de citations pour les week-ends, 52 % au niveau européen étudié). Pour leurs week-ends, les Belges sont massivement à la recherche du soleil et d un environnement naturel de qualité. Si les prix bas, les vols low-coast figurent en deuxième rang parmi l ensemble des critères énoncés, ils sont très nettement en retrait comparativement aux autres marchés étudiés (48 % de citations contre 59 %). Parmi les critères de choix importants on note : les motivations culturelles (45 %, patrimoine, villes mais aussi gastronomie), la recherche de dépaysement, calme (44 %). Les spécificités du marché Belge apparaissent les suivantes : recherche d une destination facilement accessible (39 %), attention portée à la qualité des structures d accueil (30 %), et adhésion plus qu en moyenne à des séjours tout compris (21 %). En termes d activités privilégiées pour les week-ends à l étranger, les Belges restituent leur intérêt pour la découverte des traditions locales et marchés (58 %) ainsi que pour la gastronomie et les vins (48%).

10 Pour ces deux domaines leurs citations sont supérieures à la moyenne européenne. Les activités du tourisme culturel les impliquent également : visite de villes (55 % contre 66 %), visite de sites culturels (49 %, 56 % au niveau européen). Parmi la population Belge ayant fréquenté le Languedoc Roussillon, on retrouve effectivement les centres d intérêt décrits précédemment : marchés, traditions locales (57 %), visite de sites culturels (55 %), visite de villes (54 %), découverte gastronomie et vins (52 %). Les critères de choix des touristes Belges (vacances, longs séjours) : L importance accordée à l environnement et à la recherche en particulier d une destination ensoleillée est confirmée pour les vacances à l étranger (74 % de citations versus 64 % pour les marchés européens étudiés). Pour les longs séjours, les critères restitués sont très proches de ceux identifiés pour les courts séjours : le prix est important (50 %) mais moins que sur les autres marchés étudiés Parmi les critères, on retrouve une démarche culturelle (47 %) mais aussi la volonté de se dépayser (48%). Les critères spécifiques du marché Belge sont également confirmés : qualité des hébergements et de l accueil (35 %), facilité d accès (20%), séjours tout compris (27 %). Parmi les activités préférées pour les vacances, souvent réalisées l été, on notera la fréquentation de la mer, de la plage (56 %, 50 % au niveau européen). Ainsi, si les Belges citent toujours leurs motivations culturelles, leur intérêt pour la découverte des traditions locales et de la gastronomie, l une des activités importantes durant l été est de se baigner, d aller à la mer. Les Belges venus en visite en Languedoc Roussillon restituent les mêmes centres d intérêt pour leurs vacances à l étranger. Notoriété des destinations touristiques : Comme l approche qualitative l a révélé, les régions administratives françaises sont peu citées en spontanée en Belgique hormis quatre d entre elles : la Bretagne (47 %), la Normandie (38 %), l Alsace (31 %) et la Bourgogne (19%). Dans ce contexte, le Languedoc Roussillon recueille 6 % de citations spontanées (15 % si l on inclut Languedoc cité seul, Roussillon ) à un niveau proche des régions administratives voisines : la Corse (7 %), Midi Pyrénées (6 %), Aquitaine (6 %), PACA (4 %). Les restitutions spontanées du Languedoc Roussillon ne sont pas beaucoup plus importantes auprès de la clientèle Belge de la destination (10 %). En fait les interviewés restituent plus massivement la Provence (39 %), Côte d Azur Rivera (22%) En assisté, Bretagne, Normandie, Alsace et Bourgogne sont les plus connues auprès des Belges (entre 84 % et 91 % de notoriété globale). Dans l univers concurrentiel direct de la destination Languedoc Roussillon, c est la région PACA qui est la plus connue : 84 % de notoriété globale. Le Languedoc Roussillon et la Corse se situent à un même niveau : respectivement 74 % et 73 %. Midi Pyrénées est connue par 65 % des interviewés Belges. L Aquitaine est en retrait avec seulement 48 % de notoriété globale. Auprès de sa clientèle Belge, la notoriété globale du Languedoc Roussillon est égale à 87 %. Ainsi, globalement, la destination Languedoc Roussillon apparaît assez bien connue par la population Belge voyageant à l étranger, en particulier dans les Pays Méditerranéens. Cette bonne connaissance globale est confirmée avec la mesure de notoriété des villes et sites du Languedoc Roussillon : tous les scores (ou presque tous) mesurés sur le marché Belge sont supérieurs à ceux observés sur les

11 autres marchés étudiés. Dans ce contexte, les sites et villes les plus connus sont : Montpellier (89%), Perpignan (88%), Nîmes (85 %), la Camargue (83 %) Fréquentation touristique des régions françaises : Auprès de la population Belge interrogée, c est la région PACA qui s avère la plus fréquentée au cours des cinq dernières années : 31 % de citations. Bretagne, Alsace, Ile de France, Normandie, Nord Pas de Calais, régions de proximité sont également largement fréquentées (24 % à 28 % de citations). Le Languedoc Roussillon (12 %) et Midi Pyrénées (11 %) sont proches. L Aquitaine et la Corse sont en retrait (5 % et 4 %). A noter seulement 22 % de citations auprès des Belges qui ensuite se souviendront avoir fréquenté la région Languedoc Roussillon quand une carte leur sera présentée (il y a moins de 5 ans ou plus de cinq ans). Le même constat a été effectué en phase d étude qualitative. Fréquentation touristique du Languedoc Roussillon : Dans un contexte de constitution d un échantillon raisonné (avec un quota de 100 personnes ayant fréquenté le Languedoc Roussillon au cours des 5 dernières années) on observe 51 % de Belges répondant avoir visité le Languedoc Roussillon (séjour, passage ), 49 % ne l ayant pas fréquenté (versus 55 % de non clients au niveau européen). Ce sont les «51-65 ans» qui restituent le plus cette visite : 64 % versus 44 % auprès des moins de 50 ans. Ce sont les longs séjours en Languedoc Roussillon qui prédominent avec 62 % de citations. Spontanément ce sont la beauté de la région Languedoc Roussillon et son climat ensoleillé qui motivent la fréquentation (35 % de citations). Les autres motivations sont restituées à un niveau moindre : de passage (21 %), vacances (18 %), visite de proches (11%), tourisme culturel (10 %). Au-delà du manque d occasions évoqué par les non clients, on retiendra principalement l éloignement décrit, avec ainsi une accessibilité moindre (15 % de citations). Image du Languedoc Roussillon, ses points forts : Auprès de ceux connaissant le Languedoc Roussillon (pour y être allés, de nom seulement ou en reconnaissant le territoire sur une carte) la note globale d image est égale à 7,6 / 10, correspondant à une bonne image auprès de la population Belge. Ce résultat est égal à 8,1/10 auprès de la clientèle Belge ayant fréquenté le Languedoc Roussillon au cours des 5 dernières années, résultat satisfaisant. Parmi les points forts de la destination auprès de la population Belge (mais aussi auprès de la clientèle) on note les éléments suivants, qui s avèrent importants dans la construction de l image de la destination auprès des Belges Son offre culturelle Les activités de tourisme vert qui y sont proposées Un territoire aux activités et paysages diversifiés entre mer et montagne, plage et découverte Région très animée (thème très important pour la cible Belge) Authentique Destination familiale Image du Languedoc Roussillon, axes de réflexion et d amélioration : «Le trop de monde en été» n est que peu associé au Languedoc Roussillon. Le résultat suivant doit amener réflexions et actions : «Les professionnels et habitants du Languedoc Roussillon sont très accueillants». Ce constat est insuffisamment associé à la destination, et s avère pourtant très important

12 dans la construction de l image globale. Les clients notent un peu mieux cet item relatif à l accueil. La question de l accessibilité est aussi posée par le marché Belge éloignée de la région et l appréciant pourtant. Il convient également d être très vigilant sur la qualité d hébergement proposée. L item «Le Languedoc Roussillon est réputé pour la qualité de ses hébergements» est peu associé au Languedoc Roussillon et s avère quand même assez important. Le même constat est réalisé auprès des clients pour ce déficit. Parmi les domaines à surveiller (ils sont assez peu ou peu associés au Languedoc Roussillon mais s avèrent moins importants dans l image globale) Le rapport qualité prix des hébergements, produits et loisirs L identification d une spécificité du Languedoc Roussillon avec «une offre de séjours itinérants» L identification d une destination farniente, baignade, valeur d image correctement associée à la destination. Le thème de l étude et l échantillon n étaient pas centrés sur les activités hiver. On notera dans ce contexte, la faible association «Languedoc Roussillon» à une destination pour l hiver. Attractivité du Languedoc Roussillon : 55 % des interviewés Belges restituent une intention de fréquentation du Languedoc Roussillon au cours des 3 prochaines années, intention certaine pour 8 % mais seulement probable pour 47%. Ce résultat se situe au niveau de celui observé au niveau de l ensemble des marchés européens étudiés. A noter un résultat supérieur auprès des clients (84 %), traduisant la fidélisation de la clientèle. Ce sont les «35-65 ans» qui restituent le plus une intention de visite (62 %). Positionnement concurrentiel (régions de proximité) Hormis l Aquitaine (60 %) et, à un niveau moindre Midi Pyrénées (76 %) et la Catalogne (84 %), les autres régions sont très proches pour cet indicateur de notoriété et/ou de reconnaissance du territoire : La Côte d Azur (98 %) La Provence (96 %) La Corse (91 %) Pour mémoire, dans les mêmes conditions d évaluation, la notoriété du Languedoc Roussillon ressort à 93 % auprès de la population Belge. En termes d image globale, les différentes régions de proximité étudiées sont très proches : 7,6 pour le Languedoc Roussillon, au même niveau que la Corse, proche de Côte d Azur et Midi Pyrénées (7,5) Seule la Provence se situe au dessus avec une note globale d image égale à 8,2, l Aquitaine étant un peu en retrait (7,3). Sur ses points spécifiques de positionnement, le Languedoc Roussillon apparaît souvent en concurrence directe avec la Provence, sans bénéficier le plus souvent d un avantage dans le comparatif avec cette région. Le Languedoc Roussillon est bien associé à une offre culturelle large (26 de citations, la Provence, 25 %). Pour la qualité d accueil, notamment valorisée par les clients du Languedoc Roussillon (14 % sur le marché Belge et 23 % auprès des clients), c est la Provence qui est la plus citée (33 %).

13 Le bon rapport qualité prix de l offre du Languedoc Roussillon est plus restitué par ses clients (19 %, 14 % sur le marché Belge) loin derrière la Catalogne (37 %). En approche comparative, les séjours itinérants sont aussi parfois associés au Languedoc Roussillon (13 %). Dans le contexte concurrentiel analysé, le Languedoc Roussillon n est pas identifié par les Belges (et par les clients Belges) comme une destination soleil, plage (6 % de citations, Côte d Azur : 55 %). En termes de positionnement des régions de proximité, on observe les associations suivantes : La Côte d Azur : destination à la mode (61 %), destination pour le soleil et la plage (55 %), où les festivités sont nombreuses (35%). La Provence : se situe plus sur un axe «qualité d accueil» (33%), «beaux paysages, nature préservée» (30 %), «offre culturelle» (25%), «authentique» (24%), «séjours itinérants» (22 %). La Corse : est identifiée pour sa «beauté des paysages et nature préservée» (32 %) et comme une «destination authentique» (30 %). La Corse apparaît également positionnée sur le thème «des séjours itinérants» (18%). La Catalogne : C est «le bon rapport qualité prix» (37 %), les «nombreuses festivités» (26%) qui sont les plus associés à la destination. Plus généralement la Catalogne est citée pour un ensemble de critères appréciés : offre culturelle, qualité d accueil, soleil et plage, à la mode Dans cette approche Midi Pyrénées et Aquitaine sont peu cités par les Belges. En termes de positionnement, ils n apparaissent pas en concurrence directe avec le Languedoc Roussillon et les autres destinations. Positionnement concurrentiel (destinations internationales) : Remarque : dans le comparatif qui suit pour les besoins de l étude ont été comparées une région, le Languedoc Roussillon à des pays ou à des régions citées avec leur pays d appartenance. Dans le comparatif international, le Languedoc Roussillon bénéficie d une bonne image globale en comparaison aux autres destinations étudiées : seule la Grèce, la Crête obtiennent une note supérieure avec 7,8/10, les autres destinations étant en retrait 7/10 ou moins). Selon les thématiques analysées ce sont la Grèce, la Crête et l Andalousie, voire la Croatie qui apparaissent sur des perceptions proches auprès du marché Belge. En comparatif international, le Languedoc Roussillon apparaît identifié comme une région «aux nombreuses festivités» (1 er Andalousie avec 23 %), à l accueil apprécié (20 % versus 25 % pour la Grèce, la Crête), avec une offre de séjours itinérants (20 %, Grèce, Crête : 28 %). Les clients de la destination Languedoc Roussillon ont restitué les mêmes constats dans ce comparatif international. A noter une perception plus satisfaisante de la qualité d accueil en approche comparative : l évaluation précédente de l image de la destination Languedoc Roussillon avait révélé un déficit en ce domaine : ces résultats révèlent ainsi les fortes attentes des touristes à ce niveau même si dans un contexte concurrentiel le Languedoc Roussillon s avère plus ou autant performant que d autres régions, pays. Auprès des clients, les résultats se sont avérés précédemment plus satisfaisants pour l accueil et également déficitaires pour la qualité des hébergements.

14 En comparatif international, on observe les positionnements suivants pour les destinations internationales concurrentes : La Grèce et la Crête : C est en particulier son «offre culturelle» qui caractérise la destination (54 % de citations). La destination est aussi positionnée sur : «destination soleil, plage» (30 %),, «séjours itinérants» (28 %), «accueil» (25 %), «authentique» (24 %), «à la mode» (22 %), «les beaux paysages, nature préservée» (21 %) L Andalousie : ce sont les nombreuses festivités proposées par la destination qui sont citées (23 %), ainsi que le bon rapport qualité/prix proposé (20 %). Destination authentique et la qualité d accueil sont aussi restituées (18 % et 16 %) La Croatie : est valorisée pour «ses nombreuses festivités» (19%), «son bon rapport qualité /prix» (25 %), «une destination dite à la mode» (23 %) La Tunisie qui recueille une note d image globale très médiocre est identifiée pour son positionnement prix (25%) associé à «une destination mer, soleil» (24 %), voire à la mode (22%) «Sardaigne Sicile» est exclusivement évoquée pour «ses beaux paysages, nature préservée» (22%).

DIRECTION DU TOURISME

DIRECTION DU TOURISME LA CLIENTELE TOURISTIQUE ITALIENNE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON DIRECTION DU TOURISME Données économiques et touristiques : Population globale : 60 millions d habitants PIB/habitant : 25 500 /habitant Densité

Plus en détail

DIRECTION DU TOURISME

DIRECTION DU TOURISME LA CLIENTELE TOURISTIQUE ALLEMANDE EN LANGUEDOC- ROUSSILLON DIRECTION DU TOURISME DONNEES GENERALES Données économiques et touristiques Population globale : 82,1 millions d habitants Densité de population

Plus en détail

Présentation du marché belge et luxembourgeois

Présentation du marché belge et luxembourgeois Présentation du marché belge et luxembourgeois 1. Aperçu général du marché touristique et économique luxembourgeois et belge 2. Destination France 3. Tendances été 2009 4. Objectifs et orientations stratégiques

Plus en détail

DIRECTION DU TOURISME

DIRECTION DU TOURISME LA CLIENTELE TOURISTIQUE ESPAGNOLE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON DIRECTION DU TOURISME Données économiques et touristiques : Population globale : 45,8 millions d habitants PIB/habitant : 22 700 /habitant Densité

Plus en détail

Étude des processus de décision auprès des touristes français et étrangers

Étude des processus de décision auprès des touristes français et étrangers Étude des processus de décision auprès des touristes français et étrangers Enquête quantitative (1ère partie) - Juin 2005 - SOMMAIRE!"#$%&'(! )! *+, -!! $./ 0 1#2'3# 4! & 5 1.1 Destinations de vacances

Plus en détail

DIRECTION DU TOURISME

DIRECTION DU TOURISME LA CLIENTELE TOURISTIQUE SUISSE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON DIRECTION DU TOURISME Données économiques et touristiques : Population globale : 7,7 millions d habitants Densité de population : 186 habitants/km2

Plus en détail

BILAN HÔTELLERIE ANNÉE 2014

BILAN HÔTELLERIE ANNÉE 2014 BILAN HÔTELLERIE ANNÉE 2014 Cette publication a été réalisée par le Comité Départemental du Tourisme Haute Bretagne Ille-et-Vilaine à partir de l analyse des résultats de l Enquête de fréquentation hôtelière

Plus en détail

Visiteurs du marché de Noël de Strasbourg

Visiteurs du marché de Noël de Strasbourg Visiteurs du marché de Noël de Strasbourg Une analyse de l Observatoire Régional du Tourisme d (ORTA) Mars 2013 Méthodologie L enquête avait pour objectif de : quantifier le nombre de visiteurs des Marchés

Plus en détail

Fiche marché. La clientèle néerlandaise en Champagne-Ardenne. Réalisé par l Observatoire Régional du Tourisme

Fiche marché. La clientèle néerlandaise en Champagne-Ardenne. Réalisé par l Observatoire Régional du Tourisme Fiche marché La clientèle néerlandaise en Champagne-Ardenne Réalisé par l Observatoire Régional du Tourisme Données de cadrage Données économiques PPopulation : 16,8 millions d habitants Taux de croissance

Plus en détail

CONJONCTURE SAISON ESTIVALE 2014

CONJONCTURE SAISON ESTIVALE 2014 CONJONCTURE SAISON ESTIVALE 2014 LA GRANDE-MOTTE NOTE DE TENDANCES L AVIS DES PROFESSIONNELS DU TOURISME GRAND-MOTTOIS TENDANCES GENERALES JUIN 2014 : TENDANCES EQUIVALENTES A CELLES DE 2013 Juin 2014

Plus en détail

Le marché étranger. Fiche n 2 : La Suisse Romande. Données de cadrage. Observatoire d Aintourisme

Le marché étranger. Fiche n 2 : La Suisse Romande. Données de cadrage. Observatoire d Aintourisme LAin et ses principaux marchés touristiques Date : janvier 2011 Observatoire d Aintourisme Le marché étranger Fiche n 2 : La Suisse Romande Cette fiche marché s intéresse à la clientèle Suisse romande.

Plus en détail

Baromètre annuel de conjoncture - Provence Alpes Côte d Azur Période de Mars/Avril 2014 et Vacances de Pâques

Baromètre annuel de conjoncture - Provence Alpes Côte d Azur Période de Mars/Avril 2014 et Vacances de Pâques Baromètre annuel de conjoncture - Provence Alpes Côte d Azur Période de Mars/Avril 2014 et Vacances de Pâques Ce qu il faut retenir! Des professionnels satisfaits de la fréquentation touristique dans notre

Plus en détail

ATOUT FRANCE. Agence de développement touristique de la France

ATOUT FRANCE. Agence de développement touristique de la France ATOUT FRANCE Agence de développement touristique de la France Tourisme à vélo des opportunités pour PACA Rencontres professionnelles «Ecotourisme et vélo» Jeudi 10 avril - Forcalquier Intervention 1/ Contexte

Plus en détail

Chiffres clés. du tourisme

Chiffres clés. du tourisme Chiffres clés du tourisme Édition 2007 Le poids économique du tourisme en France en 2006 Échanges extérieurs Dépenses en France des visiteurs étrangers : 36,9 milliards d euros (+4,3%*) Dépenses à l étranger

Plus en détail

Le Tourisme en Provence-Alpes-Côte d Azur. CCI commission Tourisme le 4 février 2016

Le Tourisme en Provence-Alpes-Côte d Azur. CCI commission Tourisme le 4 février 2016 Le Tourisme en Provence-Alpes-Côte d Azur CCI commission Tourisme le 4 février 2016 Une destination de proximité de plus en plus accessible! La Méditerranée, 1 ière destination touristique au Monde Réseau

Plus en détail

Etat des lieux du tourisme sur le littoral aquitain. Brigitte BLOCH / Comité Régional du Tourisme d Aquitaine /

Etat des lieux du tourisme sur le littoral aquitain. Brigitte BLOCH / Comité Régional du Tourisme d Aquitaine / Etat des lieux du tourisme sur le littoral aquitain Brigitte BLOCH / Comité Régional du Tourisme d Aquitaine / Echanges introductifs La fréquentation en Aquitaine en 2009 : 94,8 millions de nuitées, -1%

Plus en détail

SUIVI DE LA DEMANDE TOURISTIQUE

SUIVI DE LA DEMANDE TOURISTIQUE SUIVI DE LA DEMANDE TOURISTIQUE Baromètre du 4ème trimestre 2014 24 eme ème trimestre 2013 2014 Au cours du, 2.18 millions de touristes ont visité le Maroc en baisse de 4,6% par rapport au 4 ème trimestre

Plus en détail

Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important

Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important Direction du Tourisme Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques N 2008-6 Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important En 2007,

Plus en détail

RECHERCHE DOCUMENTAIRE ET RÉSULTATS DE L ÉTUDE DES CLIENTÈLES TOURISTIQUES 2014 ALTIMAX - NOVEMBRE 2014 F I C H E M A R C H É

RECHERCHE DOCUMENTAIRE ET RÉSULTATS DE L ÉTUDE DES CLIENTÈLES TOURISTIQUES 2014 ALTIMAX - NOVEMBRE 2014 F I C H E M A R C H É L E M A R C H É B E L G E RECHERCHE DOCUMENTAIRE ET RÉSULTATS DE L ÉTUDE DES CLIENTÈLES TOURISTIQUES 2014 ALTIMAX - NOVEMBRE 2014 33 F I C H E M A R C H É SOMMAIRE 1. DONNÉES DE CADRAGE 2. TENDANCES DE

Plus en détail

NOTE D'AVANT SAISON ESTIVALE 2014 : UN DÉMARRAGE EN DOUCEUR. Les tendances générales concernant la clientèle pour cette saison touristique :

NOTE D'AVANT SAISON ESTIVALE 2014 : UN DÉMARRAGE EN DOUCEUR. Les tendances générales concernant la clientèle pour cette saison touristique : NOTE D'AVANT SAISON ESTIVALE 2014 : UN DÉMARRAGE EN DOUCEUR Note réalisée par l observatoire économique du Comité Départemental du Tourisme et des Loisirs du Gers, par l'envoi d'un courriel avec questionnaire

Plus en détail

Études. Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001

Études. Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001 Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001 La rentabilité des établissements de crédit français a continué de progresser en 2000 et, malgré un infléchissement, s est

Plus en détail

FAV Montpellier 2014. Direction Action Territoriale et Etudes Economiques. En partenariat avec l association Champ Libre Organisatrice de l événement

FAV Montpellier 2014. Direction Action Territoriale et Etudes Economiques. En partenariat avec l association Champ Libre Organisatrice de l événement FAV Montpellier 2014 Septembre 2014 En partenariat avec l association Champ Libre Organisatrice de l événement Direction Action Territoriale et Etudes Economiques Enquête visiteurs MÉTHODOLOGIE Méthodologie

Plus en détail

Profil des prospects européens de la destination campagne/moyenne montagne

Profil des prospects européens de la destination campagne/moyenne montagne Profil des prospects européens de la destination campagne/moyenne montagne Janvier 2014 www.auvergne-tourisme.fr Les Européens en vacances 1 sur 2 voyage à l intérieur de son pays 72% de voyageurs 31%

Plus en détail

RECHERCHE DOCUMENTAIRE ET RÉSULTATS DE L ÉTUDE DES CLIENTÈLES TOURISTIQUES 2014 ALTIMAX - NOVEMBRE 2014 F I C H E M A R C H É

RECHERCHE DOCUMENTAIRE ET RÉSULTATS DE L ÉTUDE DES CLIENTÈLES TOURISTIQUES 2014 ALTIMAX - NOVEMBRE 2014 F I C H E M A R C H É L E M A R C H É N É E R L A N D A I S RECHERCHE DOCUMENTAIRE ET RÉSULTATS DE L ÉTUDE DES CLIENTÈLES TOURISTIQUES 2014 ALTIMAX - NOVEMBRE 2014 18 F I C H E M A R C H É SOMMAIRE 1. DONNÉES DE CADRAGE 2.

Plus en détail

Bilan de l activité touristique 2015. Résultats du 1 er semestre et de l été

Bilan de l activité touristique 2015. Résultats du 1 er semestre et de l été Bilan de l activité touristique 2015 Résultats du 1 er semestre et de l été Analyse de la conjoncture économique Contexte international En raison d un ralentissement de l activité au cours du 1 er trimestre

Plus en détail

Comportement touristique des Belges en 2012 Source WES Traitements OTW

Comportement touristique des Belges en 2012 Source WES Traitements OTW 1 Comportement touristique des Belges en 2012 Source WES Traitements OTW Préambule Quelques définitions : vacances : période qui correspond à un séjour de loisirs hors domicile de 4 nuits et plus ; vacances

Plus en détail

Enquête IPSOS/MediaVacances.com Mars 2013. La location de vacances de particulier à particulier, un secteur dopé par la crise!

Enquête IPSOS/MediaVacances.com Mars 2013. La location de vacances de particulier à particulier, un secteur dopé par la crise! Enquête IPSOS/MediaVacances.com Mars 2013 La location de vacances de particulier à particulier, un secteur dopé par la crise! Si certains secteurs de l'économie touristique souffrent de la situation économique,

Plus en détail

L Observatoire officiel hôtelier & para-hôtelier du Grand Lyon réalisé pour le compte de la CCI de Lyon et du Grand Lyon

L Observatoire officiel hôtelier & para-hôtelier du Grand Lyon réalisé pour le compte de la CCI de Lyon et du Grand Lyon Les résultats du mois de janvier 2015 L Observatoire officiel hôtelier & para-hôtelier du Grand Lyon réalisé pour le compte de la CCI de Lyon et du Grand Lyon GRAND LYON, les performances de janvier 2015

Plus en détail

BILAN GRAND PUBLIC 2000

BILAN GRAND PUBLIC 2000 BILAN GRAND PUBLIC 2000 LES CLIENTELES TOURISTIQUES LES TYPES DE CLIENTELES La Martinique reçoit deux catégories de visiteurs : - Les excursionnistes qui séjournent moins de 24 heures dans l île : ce sont

Plus en détail

Indice sage de confiance des entreprises

Indice sage de confiance des entreprises Indice sage de confiance des entreprises Tendances mondiales L indice Sage de confiance des entreprises est une mesure annuelle effectuée auprès des PME dans le monde, afin de présenter une image claire

Plus en détail

Marketing Sujet. Marketing Ce cas a été rédigé par l IESC Strasbourg Durée : 2 heures. CONSIGNES SUJET TRAVAIL ÀFAIRE LE MARCHÉ DE L HÔTELLERIE

Marketing Sujet. Marketing Ce cas a été rédigé par l IESC Strasbourg Durée : 2 heures. CONSIGNES SUJET TRAVAIL ÀFAIRE LE MARCHÉ DE L HÔTELLERIE Marketing Ce cas a été rédigé par l IESC Strasbourg Durée : heures. CONSIGNES Aucun document n est autorisé. SUJET LE MARCHÉ DE L HÔTELLERIE Sous l impulsion de la globalisation des marchés et de la concurrence,

Plus en détail

BIVB. Le BIVB et les ventes de Bourgogne

BIVB. Le BIVB et les ventes de Bourgogne BIVB Le BIVB et les ventes de Bourgogne Eléments clés de la Bourgogne viticole BIVB/ PôleMarchés et Développement Le système Bourguignon : l exceptionnelle diversité 5 grands terroirs Chablis - Auxerrois

Plus en détail

OFFICE DE TOURISME DU GRAND AUCH. Assemblée Générale du lundi 18 juin 2012

OFFICE DE TOURISME DU GRAND AUCH. Assemblée Générale du lundi 18 juin 2012 OFFICE DE TOURISME DU GRAND AUCH Assemblée Générale du lundi 18 juin 2012 BILAN D ACTIVITÉS 2011 ACCUEIL, INFORMATION DES VISITEURS L OFFICE DE TOURISME DU GRAND AUCH est ouvert toute l année du lundi

Plus en détail

Enquêtes sur les aires d autoroutes auprès des clientèles de la destination Paris Ile-de-France

Enquêtes sur les aires d autoroutes auprès des clientèles de la destination Paris Ile-de-France Enquêtes sur les aires d autoroutes auprès des clientèles de la destination Paris Ile-de- Résultats cumulés du 2 ème semestre 2013 et du 1 er semestre 2014 Méthodologie Face à la nécessité de disposer

Plus en détail

BAROMETRE RHONE-ALPES TOURISME Conjoncture Hiver 2011-2012 Montagne Loire Rhône - Ain. Bilan sur les mois de janvier-février 2012

BAROMETRE RHONE-ALPES TOURISME Conjoncture Hiver 2011-2012 Montagne Loire Rhône - Ain. Bilan sur les mois de janvier-février 2012 BAROMETRE RHONE-ALPES TOURISME Conjoncture Hiver 2011-2012 Montagne Loire Rhône - Ain Bilan sur les mois de janvier-février 2012 8 mars 2012 Malgré un début de saison placé sous le signe de la prudence,

Plus en détail

Les hébergements dans les Yvelines

Les hébergements dans les Yvelines BILAN DE FREQUENTATION TOURISTIQUE YVELINES 2013 Les hébergements dans les Yvelines Statistiques liées à l offre d hébergement Etablissements hôteliers = 138 établissements dont : Sans classement : 33

Plus en détail

Pour tous les territoires, l attractivité touristique est un enjeu important.

Pour tous les territoires, l attractivité touristique est un enjeu important. Pour tous les territoires, l attractivité touristique est un enjeu important. En effet, source de richesse et d emplois directs ou induits, le tourisme est un ballon d oxygène pour la viabilité de certains

Plus en détail

SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 CE QU IL FAUT RETENIR... 4 LES HOTELS...6 LES CHAMBRES D HOTES...12 LES MEUBLES CLEVACANCES... 17 LES CAMPINGS...

SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 CE QU IL FAUT RETENIR... 4 LES HOTELS...6 LES CHAMBRES D HOTES...12 LES MEUBLES CLEVACANCES... 17 LES CAMPINGS... ETUDE DE POSITIONNEMENT DES TARIFS DES HEBERGEMENTS TOURISTIQUES EN AQUITAINE 2 SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 CE QU IL FAUT RETENIR... 4 LES HOTELS...6 LES CHAMBRES D HOTES...12 LES MEUBLES CLEVACANCES...

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 10 au 14 mars 2014 n 153 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 10 au 14 mars 2014 n 153 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 1 au 14 mars 214 n 153 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en janvier 214 : +,7% sur un mois, +,4% en moyenne mobile sur trois mois 2. Balance commerciale en janvier 214

Plus en détail

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9%

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Paris, le 3 mai 2012. Prix de vente : +2,4%, avec une contribution positive de tous les

Plus en détail

Les résidences secondaires en France métropolitaine Essor des propriétaires résidant à l étranger

Les résidences secondaires en France métropolitaine Essor des propriétaires résidant à l étranger Direction du Tourisme Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques N 2008-3 Les résidences secondaires en France métropolitaine Essor des propriétaires résidant à

Plus en détail

L hôtellerie en Alsace en 2014. Juin 2015

L hôtellerie en Alsace en 2014. Juin 2015 L hôtellerie en Alsace en 2014 Juin 2015 1 Principales données.. 3 Remarques.. 6 L offre dans l hôtellerie. 10 La fréquentation. 13 Les nuitées 14 La taux d occupation 27 Prix moyen, revenu par chambre,

Plus en détail

Présentation de marché Pays-Bas Novembre 2010

Présentation de marché Pays-Bas Novembre 2010 Présentation de marché Pays-Bas Novembre 2010 Le marché néerlandais Données générales Le Néerlandais part souvent en vacances Taux de participation de 81% en 2009 (. le taux de départ en vacances des Français

Plus en détail

L année a incontestablement été marquée par l impact de

L année a incontestablement été marquée par l impact de Une année marquée par l'impact de Lille 2004 L année a incontestablement été marquée par l impact de «Lille 2004 - Capitale européenne de la culture». Cet évènement a eu des répercussions très importantes

Plus en détail

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGE-Banque de France auprès des visiteurs venant

Plus en détail

Le regard des Français de l'hexagone sur l Outre-Mer

Le regard des Français de l'hexagone sur l Outre-Mer Le regard des Français de l'hexagone sur l Outre-Mer Enquête «miroir» auprès des Français de l'hexagone originaires et non-originaires d Outre-Mer A l occasion de la 5 ème édition de la JOMD (Journée Outre-Mer

Plus en détail

Panorama du marché hôtelier parisien

Panorama du marché hôtelier parisien OFFICE DU TOURISME ET DES CONGRÈS DE PARIS, AOUT 215 1 Sommaire Introduction..... 3 1. Evolution du nombre d hôtels à Paris par catégorie depuis 199.. 4 Un besoin de chambres supplémentaires en 22...5

Plus en détail

Etude sur les habitudes de voyage des Suisses

Etude sur les habitudes de voyage des Suisses Etude sur les habitudes de voyage des Suisses réalisée pour Maison de la France Avril 2009 2 Chapitre 1 : Descriptif de la recherche Objectifs de l étude 3 L étude avait pour premier objectif de fournir

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 L ASF (Association Française des Sociétés Financières) regroupe l ensemble des établissements de crédit spécialisés :

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGCIS-Banque de France auprès des visiteurs venant de l étranger

Plus en détail

Les différents types et motifs du tourisme en Polynésie Enquête sur les Dépenses Touristiques 2007 auprès des touristes internationaux

Les différents types et motifs du tourisme en Polynésie Enquête sur les Dépenses Touristiques 2007 auprès des touristes internationaux Les différents types et motifs du tourisme en Polynésie Enquête sur les Touristiques 2007 auprès des touristes internationaux n 2007, les touristes internationaux ont dépensé 6,8 milliards de F.CFP sur

Plus en détail

Montagne et Zones de revitalisation rurale

Montagne et Zones de revitalisation rurale Montagne et Zones de revitalisation rurale Politique, méthodologie, bilan Marie-Aimée BUFFET Master 2 Montagne Photo 1 : Résidence de tourisme Odalys «Les Balcons de la Vanoise» à La Norma (Savoie) Source

Plus en détail

Le concept touristique unique de Center Parcs rencontre un succès avéré depuis 45 ans en Europe du Nord et plus de 25 ans en France.

Le concept touristique unique de Center Parcs rencontre un succès avéré depuis 45 ans en Europe du Nord et plus de 25 ans en France. Le concept touristique unique de Center Parcs rencontre un succès avéré depuis 45 ans en Europe du Nord et plus de 25 ans en France. Dans un environnement naturel préservé, piétonnier, il offre de séjourner

Plus en détail

C o m m u n i q u é d e P r e s s e

C o m m u n i q u é d e P r e s s e C o m m u n i q u é d e P r e s s e Paris, le 3 Mars 2010 publie Profiling 2009, toutes les tendances de l internet en France A travers la crise, internet poursuit sa croissance En 2009, plus de 33 millions

Plus en détail

www.tourisme-essonne.com Les chiffres tourisme Essonne année 2011

www.tourisme-essonne.com Les chiffres tourisme Essonne année 2011 www.tourisme-essonne.com Les chiffres du tourisme Essonne en année 211 Les chiffres clés de l année 211 2 318 743 nuitées en Essonne Capacité d accueil : 13 hôtels, 94 hébergements Gîtes de France (meublés

Plus en détail

Une amélioration qui demande confirmation

Une amélioration qui demande confirmation JANVIER 2016 Une amélioration qui demande confirmation 2015 s avère plus favorable que prévu pour les TPE-PME de Rhône-Alpes. Contrairement aux années précédentes, les entreprises qui déclarent un chiffre

Plus en détail

1er Observatoire National du Tourisme de Groupe

1er Observatoire National du Tourisme de Groupe 1 OBJECTIFS 1. Apporter, aux professionnels et aux institutionnels du tourisme, une vision précise sur le poids et les caractéristiques du marché du voyage en groupe des Français ; 2. leur fournir l image

Plus en détail

PARIS / Départs en vacances : Les drives sont de plus en plus plébiscités en période de grandes vacances

PARIS / Départs en vacances : Les drives sont de plus en plus plébiscités en période de grandes vacances PARIS / Départs en vacances : Les drives sont de plus en plus plébiscités en période de grandes vacances PARIS / Les courses représentent 15,5 % [1] du budget vacances des 63% des Français qui partent

Plus en détail

Animateur du territoire Saison 2014

Animateur du territoire Saison 2014 OFFICE DE TOURISME BALARUC-LES-BAINS Animateur du territoire Saison 2014 Mardi 19 mai 2015 1/16 Balaruc-les-Bains Fiche d identité Premiere station thermale de France (> 46.000 curistes) Station balnéaire,

Plus en détail

LES ALLEMANDS EN FRANCE. 1 er marché pour la destination France en termes d arrivées et de nuitées en 2012. BASSE -NORMANDIE

LES ALLEMANDS EN FRANCE. 1 er marché pour la destination France en termes d arrivées et de nuitées en 2012. BASSE -NORMANDIE LA CLIENTÈLE ISSUE DU TOURISME ÉTRANGER POUR LE COMMERCE DE DÉTAIL EN FRANCE DE LA CHAUSSURE DE L HABILLEMENT COMMERCE DES ARTICLES DE SPORTS ET ÉQUIPEMENTS DE LOISIRS LES ALLEMANDS EN FRANCE OÙ VONT-ILS?

Plus en détail

Tourisme : Bilan de la saison estivale 2013

Tourisme : Bilan de la saison estivale 2013 Tourisme : Bilan de la saison estivale 2013 Lundi 26 août 2013 Alors que la saison estivale a été plutôt maussade pour le tourisme en France, Marseille a fait le plein de visiteurs en juillet et août et

Plus en détail

Utilisation des TC par les touristes à Paris et en Ile de France. Présentation STIF 20 juin 2013

Utilisation des TC par les touristes à Paris et en Ile de France. Présentation STIF 20 juin 2013 Utilisation des TC par les touristes à Paris et en Ile de France Présentation STIF 20 juin 2013 Sommaire Objectifs et Méthodologie Profil des visiteurs Modes de déplacements à Paris/Ile de France L usage

Plus en détail

Le Var. La demande touristique par mode d hébergement & par marché Année 2012

Le Var. La demande touristique par mode d hébergement & par marché Année 2012 Le Var La demande touristique par mode d hébergement & par marché Année 2012 Double dimension Un marché «hors place» Une intention de séjour, de découverte Une attente d information, un «panier» à concevoir,

Plus en détail

Le marché de la profession comptable

Le marché de la profession comptable DOSSIER Le marché de la profession comptable NOVEMbre 2010 Sic 290 15 DOSSIER Les perspectives de développement de la profession passent plus par l élargissement des missions aux clients actuels que par

Plus en détail

La clientèle internationale de la destination Paris Île-de-France. Résultats cumulés du 2 ème semestre 2013 et du 1 er semestre 2014

La clientèle internationale de la destination Paris Île-de-France. Résultats cumulés du 2 ème semestre 2013 et du 1 er semestre 2014 La clientèle internationale de la destination Paris Île-de-France Résultats cumulés du 2 ème semestre 2013 et du 1 er semestre 2014 Indicateurs globaux 20 millions de touristes internationaux à Paris Île-de-France

Plus en détail

Etude d image et notoriété de la destination Pyrénées Atlantiques / Béarn / Pays Basque

Etude d image et notoriété de la destination Pyrénées Atlantiques / Béarn / Pays Basque Etude d image et notoriété de la destination Pyrénées Atlantiques / Béarn / Pays Basque 1 Objectifs Objectifs Evaluer la perception de la destination Pyrénées Atlantiques / Béarn / Pays Basque et ses points

Plus en détail

Fiche relative au taux d intérêt

Fiche relative au taux d intérêt Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Fiche relative au taux d intérêt Juillet 1999 Document de travail n L une des priorités du Gouvernement est de hisser l économie marocaine

Plus en détail

Édition 2012. Notoriété. et image touristique de la région Aquitaine en France et en Europe

Édition 2012. Notoriété. et image touristique de la région Aquitaine en France et en Europe Édition 0 et image touristique de la région en France et en Europe Conna tre la notoriété de l aquitaine pour affiner nos stratégies Confronté à une concurrence toujours plus vive, le Comité régional de

Plus en détail

Le système d éducation secondaire luxembourgeois : une analyse coûts/bénéfices

Le système d éducation secondaire luxembourgeois : une analyse coûts/bénéfices CHAMBRE DE COMMERCE LUXEMBOURG Actualité & tendances n 16 Le système d éducation secondaire luxembourgeois : une analyse coûts/bénéfices 20 octobre 2014 1 CHAMBRE DE COMMERCE LUXEMBOURG Sommaire 1. Actualité

Plus en détail

RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT

RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT LE QUATRE PAGES INSEE AQUITAINE RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT EN AQUITAINE INSEE AQUITAINE INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES Souvent située à la 6 e place des régions métropolitaines,

Plus en détail

Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France

Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France Résultats annuels 2014 des dispositifs permanents d enquêtes dans les aéroports, dans les trains et sur les aires d autoroutes

Plus en détail

Observatoire de la Consommation Alimentaire. Rapport 2011. Filière agriculture biologique

Observatoire de la Consommation Alimentaire. Rapport 2011. Filière agriculture biologique Ministère de la Région Wallonne Observatoire de la Consommation Alimentaire Rapport 2011 Filière agriculture biologique Unité d'economie et Développement rural Unité de Statistique, Informatique et Mathématique

Plus en détail

Marchés flamand et wallon Comportements touristiques des Belges Synthèse de l étude WES, avril 2010 mars 2011

Marchés flamand et wallon Comportements touristiques des Belges Synthèse de l étude WES, avril 2010 mars 2011 Marchés flamand et wallon Comportements touristiques des Belges Synthèse de l étude WES, avril 2010 mars 2011 Stavelot WBT Joseph Jeanmart Campagne WBT J L Flémal Département Perspectives & Stratégie de

Plus en détail

Identifier les effets de compétitivité et d entraînement des échanges extérieurs

Identifier les effets de compétitivité et d entraînement des échanges extérieurs Identifier les effets de compétitivité et d entraînement des échanges extérieurs Rencontre Moyen Terme 2014/2018 Grégori Colin Economiste LA BALANCE COMMERCIALE (incluant les services marchands) Les flux

Plus en détail

Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important

Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important Numéro 145 : décembre 2012 Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important En 2009, le tourisme en Midi-Pyrénées génère 44 000 emplois salariés, soit 4,5 % de l emploi salarié total.

Plus en détail

ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01. Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016

ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01. Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016 DOSSIER DE PRESSE Le mardi 9 février 2016, ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01 Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016 EN SYNTHESE «La reprise amorcée en

Plus en détail

PROFIL DU TOURISTE HANDICAPE. CDT de Bayonne

PROFIL DU TOURISTE HANDICAPE. CDT de Bayonne PROFIL DU TOURISTE HANDICAPE CDT de Bayonne novembre 2012 Les touristes handicapés 1. Qui sont-ils? 2. Comment voyagent-ils? 3. Quelles sont leurs attentes? 4. Quels sont leurs niveaux de satisfaction?

Plus en détail

L'OFFRE EN THALASSOTHERAPIE LOCALISATION DES ETABLISSEMENTS

L'OFFRE EN THALASSOTHERAPIE LOCALISATION DES ETABLISSEMENTS SOMMAIRE L'offre La fréquentation Les indicateurs économiques Synthèse Un peu de prospective... p1 p2 p4 p5 p5 La Charente-Maritime est identifiée comme l un des départements leader en France en termes

Plus en détail

Impact économique du Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes 2015. Les résultats de l étude

Impact économique du Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes 2015. Les résultats de l étude Impact économique du Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes 2015 Les résultats de l étude - novembre 2015 Méthodologie des enquêtes festivaliers Interrogation en vis-à-vis de 962 festivaliers du

Plus en détail

Panorama du marché du crédit à la consommation en Europe en 2014

Panorama du marché du crédit à la consommation en Europe en 2014 Panorama du marché du crédit à la consommation en Europe en 2014 Pour la 8 ème année consécutive, Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du marché du crédit à la consommation

Plus en détail

La clientèle touristique dans les Ardennes saison 2012

La clientèle touristique dans les Ardennes saison 2012 La clientèle touristique dans les Ardennes saison 2012 Réalisation : D.Sikouk / JB.Monte Observatoire Économique Direction de la formation, des études économiques et de l information Avril 2013 1 Origine

Plus en détail

Résultats de l enquête client 2010-2011. Golfe de Saint-Tropez

Résultats de l enquête client 2010-2011. Golfe de Saint-Tropez Résultats de l enquête client 2010-2011 Golfe de Plan de la présentation L enquête Les chiffres-clés Quand et où viennent nos clients Qui sont nos clients Pratiques et comportements Satisfaction Les réponses

Plus en détail

«La contribution du trafic aérien intérieur au développement de l activité touristique»

«La contribution du trafic aérien intérieur au développement de l activité touristique» www.4v.fr SEMINAIRE THEMATIQUE «La contribution du trafic aérien intérieur au développement de l activité touristique» Les plates formes aéroportuaires a de la région Languedoc-Roussillon LANGUEDOC ROUSSILLON

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 L activité des marchés immobiliers résidentiels a connu une nouvelle dégradation en 1996 ( 4,2 %). Le logement individuel et le logement

Plus en détail

Évaluation de l impact économique des résidences secondaires et analyse de leur mise en marché

Évaluation de l impact économique des résidences secondaires et analyse de leur mise en marché Nombre de résidences secondaires par commune en 2006 5 000 à 30 241 (73) 1 000 à 5 000 (325) 100 à 1 000 (3588) 30 à 0à 100 (9811) 30 (22816) Évaluation de l impact économique des résidences secondaires

Plus en détail

Synthèse Zone Asie. Enquête exclusive CampusFrance - TNS Sofres Les étudiants étrangers en France : image et attractivité

Synthèse Zone Asie. Enquête exclusive CampusFrance - TNS Sofres Les étudiants étrangers en France : image et attractivité Synthèse Zone Asie Enquête exclusive CampusFrance - TNS Sofres Les étudiants étrangers en France : image et attractivité A la demande de CampusFrance et en accord avec ses ministères de tutelle, TNS Sofres

Plus en détail

COUR DES COMPTES. Synthèse. du Rapport public thématique Novembre 2009

COUR DES COMPTES. Synthèse. du Rapport public thématique Novembre 2009 COUR DES COMPTES Synthèse du Rapport public thématique Novembre 2009 Le transfert aux régions du transport express régional (TER) : un bilan mitigé et des évolutions à poursuivre Avertissement La présente

Plus en détail

La demande touristique et ses évolutions. 1. État actuel de la demande touristique

La demande touristique et ses évolutions. 1. État actuel de la demande touristique III. La demande touristique et ses évolutions 1. État actuel de la demande touristique Les statistiques internationales et européennes : Croissance du tourisme international de 5 à 6 % en 2005 Forte croissance

Plus en détail

Observatoire de l e-tourisme. Sommaire

Observatoire de l e-tourisme. Sommaire 2 Sommaire Présentation de Next Content... 9 Nos activités... 9 NC Etudes... 9 NC Event... 10 NC Factory... 11 NC Formation... 12 NC Conseil... 13 Qui sommes-nous?... 13 L Observatoire des décideurs de

Plus en détail

Cette nouvelle édition met en évidence les enseignements suivants :

Cette nouvelle édition met en évidence les enseignements suivants : 7 ème baromètre annuel Energie-Info sur l ouverture des marchés, réalisé par le médiateur national de l énergie et la Commission de régulation de l énergie. Enquête réalisée par l institut CSA du 5 au

Plus en détail

ENQUETE SUR LES SOLIDARITES FAMILIALES

ENQUETE SUR LES SOLIDARITES FAMILIALES OBSERVATOIRE REGIONAL DE LA FAMILLE ENQUETE SUR LES SOLIDARITES FAMILIALES INTRODUCTION Une étude américaine considère que les liens entre frères et sœurs, plutôt affectifs et égalitaires, représentent

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ASF. L activité des établissements spécialisés en 2014

TABLEAU DE BORD ASF. L activité des établissements spécialisés en 2014 TABLEAU DE BORD ASF L activité des établissements spécialisés en 2014 Février 2015 Le financement des investissements des entreprises et des professionnels Le financement des investissements d équipement

Plus en détail

Etude sur les résidences de vacances à la Côte belge

Etude sur les résidences de vacances à la Côte belge Etude sur les résidences de vacances à la Côte belge SusTRIP Partenariat en matière de recherche et de renseignements sur le tourisme durable Juillet 2012 Coordonnées Darline Vandaele Département de gestion

Plus en détail

GÎTES DE FRANCE VAUCLUSE Dossier de presse 2014

GÎTES DE FRANCE VAUCLUSE Dossier de presse 2014 GÎTES DE FRANCE VAUCLUSE Dossier de presse 2014 L Esprit Gîtes de France Le Vaucluse Le Vaucluse en quelques chiffres 800 adhérents Gîtes de France 847 Gîtes 176 Maisons d hôtes 4 campings 20 gîtes d étape

Plus en détail

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes CENTRE ETUDES & PROSPECTIVE DU GROUPE ALPHA Fiches pays Économies développées - Europe Zone euro... 2 Allemagne... 5 France... 8

Plus en détail

Nouvelle-Calédonie - Analyse du potentiel du marché touristique européen Cahier des charges

Nouvelle-Calédonie - Analyse du potentiel du marché touristique européen Cahier des charges Nouvelle-Calédonie - Analyse du potentiel du marché touristique européen Cahier des charges 1- Contexte 1- Des flux européens hors France aujourd hui marginaux La Nouvelle-Calédonie, territoire français

Plus en détail

Campagne 2013-14 Bilan du commerce extérieur

Campagne 2013-14 Bilan du commerce extérieur Campagne 2013-14 Bilan du commerce extérieur Source : Douanes françaises Commerce extérieur français des pommes de terre de conservation Une campagne dans la moyenne 1,76 million de pommes de terre françaises

Plus en détail

Les clientèles internationales du tourisme à vélo en France

Les clientèles internationales du tourisme à vélo en France Les clientèles internationales du tourisme à vélo en France LE VELOTOURISME UN MARCHE A PART ENTIERE En France, le vélotourisme c est : - Près de 2 milliards d euros de chiffre d affaires - 16 500 emplois

Plus en détail

Le panel de l enquête

Le panel de l enquête Afin de mieux cerner globalement la demande des entreprises de Loire-Atlantique en matière d implantation économique, la CCI Nantes St-Nazaire a réalisé une enquête auprès des chefs d entreprise sur leurs

Plus en détail