Reproduction autorisé à des fins non commerciales avec mention de la source : Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie, 2011

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Reproduction autorisé à des fins non commerciales avec mention de la source : Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie, 2011"

Transcription

1

2 Ce document présente le plan d action de la Planification stratégique de l Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie Partenaires pour l amélioration. Reproduction autorisé à des fins non commerciales avec mention de la source : Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie, 2011 Tous droits réservés Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie, 2011

3 Présentation Afin d'améliorer la performance du système de santé et de services sociaux, l'agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie s'est dotée d'une planification stratégique afin d'augmenter sa capacité d'exécution. Cette planification stratégique intègre à la fois les objectifs transmis par le ministère de la santé et des services sociaux et les objectifs spécifiques à la Montérégie. Un plan d'action annuel précisera les engagements pris par l'agence. Vous trouverez dans le présent document les engagements pour l'année afin de réaliser la planification stratégique Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie 3

4 Santé publique Pourcentage des CHSGS ayant des taux d'infections nosocomiales inférieurs ou égaux aux seuils établis N/A 90% 90% 90% Pourcentage des activités du Programme national de santé publique (PNSP) implantées N/A 85% 85% 85% Pourcentage des pratiques cliniques préventives prioritaires qui ont fait l'objet d'activités de soutien N/A 85% 35% 60% Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie 4

5 Services généraux Pourcentage des appels au service de consultation téléphonique en matière de services psychosociaux auxquels on a répondu dans un délai de quatre minutes ou moins Mise en place du service de consultation téléphonique en matière de services psychosociaux à l'échelle de la région 1 ETC (par quart de travail jour, soir et nuit) 90% des appels Non Oui Fiche descriptive non disponible. Il n'existe pas de système d'information pour calculer le %. Le service d'info-social est partiellement développé depuis Avec les ressources en place (1 poste / 7 postes), il ne sera pas possible d'atteindre la cible identifiée. Définition des dessertes ambulancières et des critères d'orientation 30% 100% 30% 40% Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie 5

6 Perte d'autonomie liée au vieillissement Degré d'implantation des réseaux de services intégrés pour les personnes en perte d'autonomie lié au vieillissement (RSIPA) Pourcentage des centres hospitaliers ayant mis en place la majorité des composantes de l'approche gériatrique Nombre total d'heures de services de soutien à domicile de longue durée rendues par les différents modes de dispensation de services (CSSS) Nombre de places en ressources résidentielles de proximité 44% 55% 54% 55% Mise en place de 4 préalables % 12% 24% Augmentation de 10% Augmentation Selon l'échéancier d'implantation du MSSS : : repérage des clientèles âgées vulnérables à l'urgence et mise en place de l'évaluation gériatrique (ECGT, intervant de liaison, équipe multidisciplinaire) : consolidation des préalables mis en place en 10-11; début du déploiement des programmes de formation en ligne (délirium et syndrome d'immobilisation) avec des secteurs ciblés (urgence ou unités d'hospitalisation); amorcer graduellement l'adaptation de l'environnement physique. Pour l'année financière , les résultats obtenus () ne seront pas représentatifs en raison des mesures de boycottage des tâches administratives par les infirmières et les inhalothérapeutes lors du renouvellement de leur convention collective. L'optimisation à partir de la transformation des lits actuels CHSLD est impossible compte tenu des ratios actuels (manque de lits est estimé entre et lits LD en 2016 et ce, selon le groupe d'âge de 65 ans et plus ou de 75 ans et plus, retenu lors du calcul des lits requis). Pour l'engagement est conditionnel à l'approbation du projet soumis au MSSS. Pourcentage de territoires locaux ayant adopté des critères d'accès harmonisés en matière de SAD 100% Réaliser les travaux pour préciser l'offre de service en aide à domicile et l'échelle des délais maximaux d'attente et du niveau minimal des services d'aide à domicile 30% Les travaux d'optimisation des services de soutien à domicile permettront de réviser et d'harmoniser les critères d'accès tout en appliquant les orientations de la politique de soutien à domicile. Pourcentage de CSSS utilisant le progiciel (projet régional d'optimisation) Pourcentage d'établissements régionaux utilisant le progiciel (projet régional d'optimisation) Pourcentage de centres hospitaliers (CH) ayant un projet concret d'amélioration visant l'utilisation de l'urgence par les personnes de 75 ans et plus Nombre de CH ayant un programme de maintien de la mobilité fonctionnelle et de la réduction des effets de délirium lors des épisodes de soins 55% (6/11) 90% 55% 60% 75% du SAD 20% 40% 0% 50% 10% (2/11) 20% (3/11) 100% 20% 40% Le projet SyMO-Constellation en déploiement en cours, vise plusieurs volets : Volet 1: Interopérabilité par le développement d'une interface bidirectionnel I-CLSC; Volet 2: Interdisciplinarité par le développement des dictionnaires d'intervention pour favoriser l'approche multidisciplinaire (ergothérapie, physiothérapie, services sociaux, etc.); Volet 3: Déploiement régional permettant l'intégration de l'ensemble des CSSS et établissements régionaux. Cet indicateur est étroitement lié au déploiement des programmes de formation soutenant l'implantation de l'approche adaptée. Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie 6

7 Déficience physique Nombre d'usagers différents pour lesquels le CSSS est impliqué dans leur plan de services individualisé (PSI) Nombre d'usagers différents pour lequels le CRDP est impliqué dans leur plan de services individualisé (PSI) Pourcentage de personnes ayant une déficience physique traitées dans les délais établis (urgent - CSSS) Pourcentage de personnes ayant une déficience physique traitées dans les délais établis (élévé - CSSS) Pourcentage de personnes ayant une déficience physique traitées dans les délais établis (modéré - CSSS) Pourcentage de personnes ayant une déficience physique traitées dans les délais établis (urgent - CRDP) Pourcentage de personnes ayant une déficience physique traitées dans les délais établis (élevé - CRDP) Pourcentage de personnes ayant une déficience physique traitées dans les délais établis (modéré - CRDP) Nombre total d'heures de services de soutien à domicile de longue durée rendues par les différents modes de dispensation de services (CSSS) Nombre de places en ressources résidentielles de proximité Pourcentage des établissements ayant implanté des trajectoires de services Taux de conformité des trajectoires locales aux trajectoires régionales Augmentation Augmentation Identifier l'engagement (point de départ ) Identifier l'engagement (point de départ ) À déterminer selon résultat À déterminer selon résultat Tributaire du déploiement du système d'information. Actuellement système d'information non disponible. 46,5% 90% 70% 75% Révision en cours de la fiche descriptive. 66,3% 90% 70% 75% Révision en cours de la fiche descriptive. 90% 70% 75% Révision en cours de la fiche descriptive. 90% 70% 75% 78,1% 90% 78% 80% 90% 70% 75% Augmentation de 10% 32 Augmentation % 100% 10% 40% Tributaire du déploiement du système d'information SIPAD. Actuellement système d'information non disponible. Tributaire du déploiement du système d'information SIPAD. Actuellement système d'information non disponible. Tributaire du déploiement du système d'information SIPAD. Actuellement système d'information non disponible. Fiche descriptive non disponible. 0% 75% 15% Travaux en cours pour déterminer la méthode de collecte d'information. Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie 7

8 Déficience intellectuelle et TED Nombre d'usagers différents pour lesquels le CSSS est impliqué dans leur plan de services individualisé (PSI) Nombre d'usagers différents pour lesquels le CRDI est impliqué dans leur plan de services individualisé (PSI) Pourcentage de personnes ayant une déficience intellectuelle et un TED traitées dans les délais établis (urgent - CSSS) Pourcentage de personnes ayant une déficience intellectuelle et un TED traitées dans les délais établis (élevé - CSSS) Pourcentage de personnes ayant une déficience intellectuelle et un TED traitées dans les délais établis (modéré - CSSS) Pourcentage de personnes ayant une déficience intellectuelle et un TED traitées dans les délais établis (urgent - CRDI) Pourcentage de personnes ayant une déficience intellectuelle et un TED traitées dans les délais établis (élevé - CRDI) Pourcentage de personnes ayant une déficience intellectuelle et un TED traitées dans les délais établis (modéré - CRDI) Nombre total d'heures de services de soutien à domicile de longue durée rendues par les différents modes de dispensation de services (CSSS) Nombre de places en ressources résidentielles de proximité Pourcentage des établissements ayant implanté des trajectoires de services Taux de conformité des trajectoires locales aux trajectoires régionales Augmentation Augmentation Identifier l'engagement (point de départ) Identifier l'engagement (point de départ) À déterminer selon résultat À déterminer selon résultat Tributaire du déploiement du système d'information. Actuellement système d'information non disponible. 90% 70% 75% Révision en cours de la fiche descriptive. 30% 90% 70% 75% Révision en cours de la fiche descriptive. 90% 70% 75% Révision en cours de la fiche descriptive. 80% 90% 70% 75% 73,08% 90% 73% 75% 90% 70% 75% Augmentation de 10% Augmentation % 100% 20% Fiche descriptive non disponible. 0% 75% 15% Travaux en cours pour déterminer la méthode de collecte d'information. Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie 8

9 Jeunes en diffficulté Pourcentage de territoires locaux où est offert un programme d'intervention en négligence reconnu efficace Nombre moyen de déplacements vécus par les enfants/jeunes au cours d'une période de trois ans à compter de leur prise en charge Pourcentage de territoires locaux où est offert un programme d'intervention de crise et de suivi intensif dans le milieu reconnu efficace (CAFE) 0% 100% Rédiger la programmation régionale Préciser les étapes de déploiement Diminution Adopter la programmation régionale et les étapes de déploiement Identifier l'engagement (point de départ) L'indicateur reste à être précisé par le MSSS. 100% 100% 100% 100% CAFE: Crise Ado Famille Enfance Taux de resignalement suivant la fin de l'application des mesures en protection de la jeunesse Diminution Fiche descriptive non disponible. Durée moyenne des placements Diminution Identifier l'engagement (point de départ) Fiche descriptive non disponible. Nombre d'usagers requérant des services de plus d'un établissement ayant un PSI Identifier l'engagement (point de départ) À déterminer selon résultat Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie 9

10 Dépendances Nombre de jeunes et d'adultes ayant reçu des services en toxicomanie et en jeu pathologique de première ligne offerts par les CSSS Augmentation Identifier l'engagement (point de départ) À identifier selon les résultats Fiche descriptive non disponible. Pourcentage des personnes qui sont évaluées en centre de réadaptation dans un délai de 15 jours ouvrables ou moins 80% Identifier l'engagement (point de départ) Fiche descriptive non disponible. Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie 10

11 Santé mentale Nombre de places offertes en CSSS pour les adultes ayant des troubles mentaux graves, mesuré par le nombre moyen d'adultes qui ont reçu des services de soutien d'intensité variable (SIV) Nombre de places offertes en CSSS pour les adultes ayant des troubles mentaux graves, mesuré par le nombre moyen d'adultes qui ont reçu un suivi intensif dans le milieu (SIM) 260 places (établis.) places (O.C.) 550, places* Augmentation 851 places* Augmentation 1 438** 1 581** * 250 places / adultes. ** Engagements incluant les O.C * 100 places / adultes Nombre de jeunes et d'adultes ayant des troubles mentaux qui reçoivent des services de santé mentale de première ligne offerts en CSSS (projet régional d'optimisation) adultes* Augmentation * Seuil de services de 1.7% de la population La cible ne pourra être atteinte avec les ressources actuellement disponibles Pourcentage d'usagers dont les services spécifiques de santé mentale de 1re ligne offerts par les CSSS ont débuté à l'intérieur de 30 jours Pourcentage d'usagers dont les services spécialisés de santé mentale de 2e-3e lignes offerts par les CSSS ont débuté à l'intérieur de 60 jours Nombre de places en ressources résidentielles de proximité Pourcentage de territoires ayant un projet d'amélioration dans les RLS pour le continuum de services santé mentale-jeunes Pourcentage de RLS offrant un accès à des services de crise 90% Fiche descriptive non disponible. 90% Fiche descriptive non disponible. 801 Augmentation % 75% Démarche d'analyse et d'identification et des pistes d'action 20% 100% 100% 100% 100% Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie 11

12 1.9.1 Séjour moyen sur civière 21, Pourcentage de séjours de 48 heures et plus sur civière A Pourcentage de personnes traitées à l'intérieur des délais établis en hémodynamie - catégorie A moins de 2 semaines B Pourcentage de personnes traitées à l'intérieur des délais établis en hémodynamie - catégorie B de 2 semaines à 2 mois Pourcentage de personnes inscrites au mécanisme central traitées à l'intérieur de 6 mois pour une arthroplastie totale de la hanche Pourcentage de personnes inscrites au mécanisme central traitées à l'intérieur de 6 mois pour une arthroplastie totale du genou Pourcentage de personnes inscrites au mécanisme central traitées à l'intérieur de 6 mois pour une chirurgie de la cataracte Pourcentage de personnes inscrites au mécanisme central traitées à l'intérieur de 6 mois pour une chirurgie d'un jour Pourcentage de personnes inscrites au mécanisme central traitées à l'intérieur de 6 mois pour une chirurgie avec hospitalisation Pourcentage de personnes inscrites au mécanisme central traitées à l'intérieur de 6 mois pour autres chirurgies Pourcentage de séjours de 24 heures et plus sur civière Pourcentage de territoires locaux où est implanté un programme d'autogestion et de réadaptation (projet d'intervention systématique auprès des grands consommateurs MPOC) 11 heures ou moins ,51% 0% ,57% 100% 99,62% 99,75% 100% 90% 90% 90% 86,71% 90% 87,76% 88% 82,15% 90% 86,78% 87% 98,93% 90% 90% 90% 97,80% 90% 90% 90% 98,10% 90% 90% 90% 90% N/A N/A Au plus 15% des séjours 50% Santé physique 15% 15% Identifier l'engagement (point de départ) À déterminer selon les résultats Nouvelle orientation ministérielle. Nouvelle orientation ministérielle. Fiche descriptive non disponible. Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie 12

13 Santé physique Pourcentage de personnes ayant reçu un diagnostic de cancer disposant d'une infirmière pivot dans un délai de 48 heures Pourcentage de personnes traitées à l'intérieur d'un délai de 28 jours en radio-oncologie Pourcentage de personnes traitées à l'intérieur d'un délai de 28 jours en chirurgie oncologique Pourcentage de personnes traitées à l'intérieur d'un délai de 28 jours en chimio/traitements systémiques Pourcentage des CSSS ayant mis en place un mécanisme d'accès aux services diagnostiques et aux médecins spécialistes pour les personnes présentant des conditions cliniques de nature subaigüe ou semiurgente et référées par un médecin de famille. 70% 90% 0% 69%* 90% 60,23% Sensibiliser les établissements à procéder à la collecte de l'information 90% 75% Identifier l'engagement (point de départ) Identifier l'engagement (point de départ) Mise en fonction du programme 70% Identifier l'engagement (point de départ) Indicateur en expérimentation en * Problème de collecte de données. non valide. Pour , la priorité sera de réduire les patients en attente et programmés hors délais. Fiche descriptive non disponible. Pourcentage d'établissements ayant un projet concret d'amélioration pour le continuum de soins et de services lutte contre le cancer Nombre global de chirurgies effectuées dans la région (utilisation optimale des plateaux techniques et opératoires) 50% Augmentation Ateliers reflexifs en ce moment pour identifier des projets. Un projet en élaboration 25% (3/11) Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie 13

14 Administration et soutien aux services Adoption des orientations concernant les achats regroupés et la standardisation de la radiologie numérique (PACS), du système d'information pour la pharmacie (SIP), du dossier médical électronique (DME) et ordinateurs personnels. (projet régional d'optimisation) N/A Achat regroupé d'ordinateurs personnels, SIP, PACS Déploiement complet des systèmes PACS, SIP Déploiement partiel DME Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie 14

15 Ressources humaines 3.1 Ratio des heures en assurance salaire par rapport aux heures travaillées 5,69% 5,28% (Diminution de 7,1%) 5.58% 5.51% Pourcentage des heures travaillées en heures supplémentaires - infirmières 6.08% 5,48% (Diminution de 10%) 5,96% 5,83% Pourcentage des heures travaillées en heures supplémentaires - personnel réseau 3.83% 3,44% (Diminution de 10%) 3,75% 3,67% Pourcentage des heures travaillées par du personnel clinique à l'emploi des agences privées par les infirmières 5.51% 4,11% (Diminution de 25%) 5,17% 4,88% Pourcentage des heures travaillées par du personnel clinique à l'emploi des agences privées par les infirmières auxiliaires 2.54% 1,9% (Diminution de 25%) 2,39% 2,26% Pourcentage des heures travaillées par du personnel clinique à l'emploi des agences privées par les préposés bénéficiaires 1.92% 1,44% (Diminution de 25%) 1,82% 1,71% 3.7 Nombre d'ips en soins de première ligne titularisées et offrant des services de première ligne 3.8 Pourcentage des établissements et des agences ayant mis à jour annuellement un plan de main d'oeuvre 3.9 Pourcentage d'établissements ayant réalisé une démarche concertée de révision des processus de soins et de services et de réorganisation du travail 3.10 Pourcentage d'établissements ciblés ayant mis en œuvre leur programme de soutien clinique - Volet préceptorat 3.11 Pourcentage de cadres supérieurs admis au programme de relève des hors cadre sur la cible fixée % 100% 100% 100% Inclus les établissements privés conventionnés. 100% 100% 100% 100% Vise 4 établissements. 100% 100% 100% 100% Déterminer annuellement Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie 15

16 Ressources humaines 3.12 Pourcentage de projets réalisés au plan sur l'amélioration des conditions d'exercice et de soutien des cadres 3.13 Pourcentage des établissements accrédités par un programme reconnu visant l'amélioration du climat de travail 3.14 Pourcentage d'établissements ayant obtenu un agrément incluant le volet de mobilisation des ressources humaines Pourcentage des établissements ayant mis en œuvre un programme de soutien à la relève professionnelle 0% 100% 0% 0% 80% 50% 85% 95% Cible les établissements publics. 90% 100% 95% 100% La majorité des établissements sont en renouvellement d'agrément. 100% En attente de précisions du MSSS. Mise en œuvre de la stratégie (pour mettre en place un processus régional d'identification des titres d'emploi en vulnérabilité et déployer une stratégie régionale pour augmenter la visibilité et l'attraction) Non Oui Oui Oui Pourcentage des gestionnaires qui pilotent des projets ayant participé au programme de formation 0% 75% Travaux en cours À déterminer selon résultats des travaux Nombre de professionnels et de cadres intermédiaires admis aux programmes de relève de chaque établissement Nombre de personnes qui ont accédé à un poste de cadre 0% 0% Déterminer annuellement Déterminer annuellement Travaux en cours Travaux en cours À déterminer selon résultats des travaux À déterminer selon résultats des travaux Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie 16

17 Direction des affaires médicales, universitaires et des partenariats professionnels Niveau d'atteinte des PREM en médecine spécialisée par catégorie de régions Niveau d'atteinte des cibles de recrutement de nouveaux médecins aux PREM en médecine de famille par catégorie de régions 1.9.P Pourcentage des postes de résidence comblés par des étudiants inscrits dans un programme de médecine familiale 92% 80% 92% 92% 100% 80% 100% 100% N/A N/A N/A N/A Sous la responsabilité des universités. Nombre total de GMF implantés Nombre total d'ips en soins de première ligne titularisées actives dans la région Adoption d'un cadre de référence régional pour l'intégration des IPS dans le réseau montérégien Pourcentage d'installations (établissements, GMF et les cliniquesréseau) ayant adopté au moins une ordonnance collective Modalités de collaboration établies entre le CSSS et le médecin responsable Pourcentage d'établissements visés par des ententes formelles avec les différents RUIS en fonction des critères d'accessibilité, de continuité et en prenant en compte les corridors traditionnels Plan quinquennal d'effectifs en médecine spécialisée par territoire de RLS et pour l'hôpital Charles Lemoyne et les établissements régionaux 10 sous contrat Non Dépendant du plan ministériel de déploiement. Oui 100% 100% Implantater le comité régional 50% (25/50) 60% (5/11) Élaborer le cadre de référence 60% (35/50) 70% (8/11) 100% 60% 80% 50% 60% Comité conjoint Agence 16 et -Agence 6 (fev.2011) corridors hémodynamie-radio-oncologie-traumatologie et neurologie dans un premier temps. L'exercice d'une planification quinquennal est nouveau et par le fait même sujet à plusieurs réajustements et modifications. Il est fort probable qu'une révision de l'indicateur et des cibles soit faite à la suite de l'année 1 du plan. Indicateur = nombre de territoires ayant recrutés 70% des postes autorisés au PEM médecine spécialisée. Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie 17

18 Direction des affaires médicales, universitaires et des partenariats professionnels Plan régional d'effectifs en médecine générale (assurer une répartition équitable de nouveaux médecins de famille dans tous les territoires de la Montérégie) Atelier de formation continue offert aux médecins de famille, infirmières de GMF et pharmaciens communautaires (diabète, maladies pulmonaires ou cardiaques, santé mentale) Pourcentage de CH participant au projet de prise en charge rapide et de détection précoce des infarctus du myocarde 70% 100% 70% 1 atelier par RLS annuellement 100% % (2/10) 60% (6/10) Indicateur = nombre de territoires ayant recrutés 70% (car plus de postes offerts que d'autorisés) des postes de nouveaux facturant autorisés. Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie 18

19 Direction des ressources financières, immobilières et technologiques Pourcentage d'établissements ayant amorcé des travaux d'implantation du DCI (projet régional d'optimisation) 0% N/A Approuver le plan d'affaires et débuter l'analyse détaillée Procéder à l'appel d'offre et débuter le déploiement Pourcentage des GMF et nombre de cliniques privées où le dossier médical électronique (DME) est implanté 0% 100% des GMF et la majorité des cliniques privées Approuver le plan d'affaires et débuter l'analyse détaillée Procéder à l'appel de candidature et débuter le déploiement Adoption des orientations pour la standardisation et le regroupement pour SIATH, salles de traitement, Lotus Notes et DCI - SIGDU (projet régional d'optimisation) 0% 100% DCI - SIATH - SIGDU : Approuver le plan d'affaires Salles de traitement : N/A Lotus Notes : En cours DCI : Procéder à l'analyse détaillée et débuter l'ouverture du système - Débuter l'appel d'offres SIATH - SIGDU : 100% Salles de traitement : Approuver le plan d'affaires Lotus Notes : En cours Implantation du bureau de projet régional (projet provincial d'optimisation) Approbation plan d'affaires 100% Débuter l'implantation du bureau 100% Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie 19

20 Asssurance qualité Pourcentage des établissements ayant adopté une politique d'assurance qualité 0% 100% En attente de la politique ministérielle. Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie 20

21 Performance Analyses du benchmarking (intégrer les données sur le suivi financier et la productivité au modèle d'appréciation de la performance utilisé dans la région N/A Analyses disponibles Des travaux visant l'intégration des données financières seront entrepris au cours des prochaines années. Identification et réalisation de portraits d'appréciation de la performance sur une base annuelle N/A 1 ou 2 portraits/an Réalisation du portrait continuums DP et PALV Réalisation du portrait continuums PALV et MPOC Production et diffusion des rapports de performance N/A Selon les portraits réalisés N/A DP, PALV Des ateliers pour diffuser les rapports et faciliter l'appropriation et l'interprétation des données de performance sont offerts aux établissements. Pourcentage d'organisation ayant réalisé au moins un projet d'amélioration de la performance N/A 100% 15 / 18 À venir (mai 2011) Les projets-vitrines sont choisis par les établissements en début d'année financière, sur une base volontaire. Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie 21

22 Trajectoire des clientèles Nombre moyen de patients en processus ou en attente d'évaluation/orientation vers la longue durée ou vers les lits post hospitaliers et occupant des lits de courte durée (CD) 65* et moins et moins et moins * Donnée provenant de RQSUCH Nombre moyen de patients en attente de soins palliatifs occupant des lits de courte durée (CD) Nombre moyen de patients en attente de convalescence occupant des lits de courte durée (CD) Nombre moyen de patients en attente de réadaptation occupant des lits de courte durée (CD) Nombre moyen de patients en attente de centre d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) occupant des lits de courte durée (CD), excluant la santé mentale Nombre moyen de patients en attente de ressources non institutionnelles (RNI) occupant des lits de courte durée (CD), exluant la santé mentale Nombre moyen de patients en attente d'hébergement longue durée en santé mentale occupant des lits de courte durée (CD) Taux de déclaration en hébergement à partir du CHSGS des 75 ans et plus 19* 21* 21* 79* 17* 15* et moins et 60% à dom. et 60% à dom. et 60% à dom. * Donnée provenant de RQSUCH * Donnée provenant de RQSUCH * Donnée provenant de RQSUCH * Donnée provenant de RQSUCH * Donnée provenant de RQSUCH * Donnée provenant de RQSUCH 7,5* Moins de 5% Moins de 5% Moins de 5% * Donnée provenant d'image Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie 22

23 Autres projets régionaux d'optimisation Optimisations des services psychosociaux multiprogrammes - volet santé mentale Indicateur SIV : 260 places Indicateur SI : 550 places 277 places (SIV) 17,6 usagers/intev (SIV) 775 places (SI) 9,3 usagers/interv (SI) À déterminer selon résultats Approvisionnement : comité de travail sur le plan de réduction des dépenses - Volet administration et soutien N/A N/A Mettre en place le comité et débuter les travaux Selon résultats des travaux Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie 23

24

stratégique2010 plan du Ministère de la Santé et des Services sociaux

stratégique2010 plan du Ministère de la Santé et des Services sociaux stratégique2010 plan 2015 du Ministère de la Santé et des Services sociaux 2010 2015 du Ministère de la Santé et des Services sociaux plan stratégique Édition La Direction des communications du ministère

Plus en détail

Niveau d'avancement et d'atteinte des cibles d'impact des projets, par objectif stratégique Planification stratégique 2012-2017

Niveau d'avancement et d'atteinte des cibles d'impact des projets, par objectif stratégique Planification stratégique 2012-2017 et d'atteinte des cibles d'impact des 1. Formaliser l'offre de services pour l'ensemble des programmes-services et des programmes de soutien. Définir et promouvoir l'offre de services en Dépendances (2013-12-

Plus en détail

Direction de l'hébergement. Tous les services en CLSC

Direction de l'hébergement. Tous les services en CLSC Direction de l'hébergement ADMISSIONS ET TAUX D'OCCUPATION Centre d'hébergement Quatre-Saisons 34 28 90,20% 99,47% Centre d'hébergement Quatre-Temps 168 190 99,40% 98,45% Centre d'hébergement Saint-Michel

Plus en détail

Projet clinique express

Projet clinique express d; CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DE MONTMAGNY- L ISLET 4 juillet Vol 1, Numéro 1 Dans ce numéro : Un nouvel outil d information Le projet clinique 2 Les membres du comité 2 Perte d autonomie liée

Plus en détail

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES Sommaire de la démarche de réorganisation SOMMAIRE Le programme régional Traité santé offre des services de réadaptation

Plus en détail

d infirmières et d infirmiers Pour être admissible au répit spécialisé sur référence Des services spécialisés intégrés en

d infirmières et d infirmiers Pour être admissible au répit spécialisé sur référence Des services spécialisés intégrés en DES SERVICES DES INTERVENTIONS DE RÉADAPTATION CIBLÉES ET SPÉCIFIQUES VISANT LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DE LA PERSONNE ET AYANT COMME OBJECTIFS de favoriser l intégration et la participation sociales de

Plus en détail

Politique de déplacement des bénéficiaires 2011-09-22. La présente politique inclut entre autres les deux documents suivants :

Politique de déplacement des bénéficiaires 2011-09-22. La présente politique inclut entre autres les deux documents suivants : POLITIQUE TITRE : NUMÉRO : AD 001-001 REMPLACE DOCUMENT(S) SUIVANT(S), S IL Y A LIEU : Politique de déplacement des bénéficiaires PERSONNEL VISÉ : gestionnaires personnel de soutien soins aux patients

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE 2010 2015 DE LA MAURICIE ET DU CENTRE DU QUÉBEC

PLAN STRATÉGIQUE 2010 2015 DE LA MAURICIE ET DU CENTRE DU QUÉBEC PLAN STRATÉGIQUE 2010 2015 DE LA MAURICIE ET DU CENTRE DU QUÉBEC PLAN STRATÉGIQUE 2010-2015 DE LA MAURICIE ET DU CENTRE-DU-QUÉBEC Le présent document a été publié en quantité limitée et est disponible

Plus en détail

Cadre de référence. Implantation de l Accueil Clinique au CIUSSS du Centre Est-de-l Île-de-Montréal

Cadre de référence. Implantation de l Accueil Clinique au CIUSSS du Centre Est-de-l Île-de-Montréal Cadre de référence Implantation de l Accueil Clinique au CIUSSS du Centre Est-de-l Île-de-Montréal Révisé en février 2015 1 TABLE DES MATIÈRES Abréviations utilisées. 3 Mise en contexte. 4 Buts et objectifs.

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DE GESTION 2012-2013

RAPPORT ANNUEL DE GESTION 2012-2013 RAPPORT ANNUEL DE GESTION 2012-2013 Aussi disponible sur notre site internet : www.csssetchemins.qc.ca Adopté par le conseil d administration du Centre de santé et de services sociaux des Etchemins le

Plus en détail

Résultats du sondage sur la collaboration entre les CSSS et la première ligne médicale hors établissement

Résultats du sondage sur la collaboration entre les CSSS et la première ligne médicale hors établissement Résultats du sondage sur la collaboration entre les CSSS et la première ligne médicale hors établissement Janvier 2015 Contributions Équipe de travail Réal Cloutier, Hôpital Rivière-des-Prairies Louise

Plus en détail

Planification stratégique 2012-2015

Planification stratégique 2012-2015 DE CHAUDIÈRE-APPALACHES Planification stratégique 2012-2015 Reprendre du pouvoir sur sa vie. 23681_CRDCA_Planification 2012.indd 1 Description de la démarche La démarche de planification stratégique du

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CLINIQUE CHIRURGICALE DU LIBOURNAIS

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CLINIQUE CHIRURGICALE DU LIBOURNAIS ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CLINIQUE CHIRURGICALE DU LIBOURNAIS 119 rue de la marne - 33500 - Libourne NOVEMBRE 2014 SOMMAIRE PREAMBULE 1. Présentation du document 2. Les niveaux de certification

Plus en détail

ENTENTE DE PRINCIPE INTERVENUE ENTRE LA FMOQ ET LE MSSS AFIN D ACCROÎTRE ET D AMÉLIORER L ACCESSIBILITÉ AUX SERVICES MÉDICAUX DE PREMIÈRE LIGNE

ENTENTE DE PRINCIPE INTERVENUE ENTRE LA FMOQ ET LE MSSS AFIN D ACCROÎTRE ET D AMÉLIORER L ACCESSIBILITÉ AUX SERVICES MÉDICAUX DE PREMIÈRE LIGNE ENTENTE DE PRINCIPE INTERVENUE ENTRE LA FMOQ ET LE MSSS AFIN D ACCROÎTRE ET D AMÉLIORER L ACCESSIBILITÉ AUX SERVICES MÉDICAUX DE PREMIÈRE LIGNE CONSIDÉRANT les réels problèmes d accessibilité aux services

Plus en détail

3152 Infirmiers autorisés/infirmières autorisées

3152 Infirmiers autorisés/infirmières autorisées 3152 Infirmiers autorisés/infirmières autorisées Ce groupe de base comprend les infirmiers autorisés, les infirmiers praticiens, les infirmiers psychiatriques autorisés et les finissants d'un programme

Plus en détail

Les offres de services spécialisés

Les offres de services spécialisés Les offres de services spécialisés Le contexte et les enjeux, incluant les offres de services spécialisés aux familles et aux proches, aux partenaires ainsi que notre engagement dans la collectivité. PAVILLON

Plus en détail

Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession

Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession Position adoptée par Conseil national de l Ordre des infirmiers le 14 septembre 2010 Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail

Journée e dialogue al chef de file en santé mentale

Journée e dialogue al chef de file en santé mentale Journée e dialogue Le réseau r de l Est l de Montréal al chef de file en santé mentale UN PROCESSUS DE TRANSFERT DE LA CLIENTÈLE ENTRE LES ÉTABLISSEMENTS DE L EST DE MONTRÉAL POUR ASSURER LA CONTINUITÉ

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Offre de santé : Le groupe Malakoff Médéric et le régime minier de Sécurité sociale signent un accord de partenariat

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Offre de santé : Le groupe Malakoff Médéric et le régime minier de Sécurité sociale signent un accord de partenariat COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 28 janvier 2009 Offre de santé : Le groupe Malakoff Médéric et le régime minier de Sécurité sociale signent un accord de partenariat Le groupe Malakoff Médéric et la Caisse

Plus en détail

RÉGION DE LANAUDIÈRE (14) PLAN D'ACTION - JEU PATHOLOGIQUE 2002-2005

RÉGION DE LANAUDIÈRE (14) PLAN D'ACTION - JEU PATHOLOGIQUE 2002-2005 RÉGION DE LANAUDIÈRE (14) PLAN D'ACTION - JEU PATHOLOGIQUE 2002-2005 préparé par Lysane Ouimet Régie régionale de Lanaudière JANVIER 2003 Adopté par le Conseil d'administration de la Régie régionale de

Plus en détail

Fiche d information à l intention des parents. Volet 2 Les options résidentielles

Fiche d information à l intention des parents. Volet 2 Les options résidentielles Centre de réadaptation en déficience intellectuelle de Québec (CRDI de Québec) 7843, rue des Santolines Québec (Québec) G1G 0G3 Téléphone : 418 683-2511 Télécopieur : 418 683-9735 www.crdiq.qc.ca Fiche

Plus en détail

INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN LE 6 MAI 2015 PRÉSENTÉ AU COLLOQUE EN SCIENCES SOINS DE PREMIÈRE LIGNE QU EN EST-IL? INFIRMIÈRES DE L UQAC

INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN LE 6 MAI 2015 PRÉSENTÉ AU COLLOQUE EN SCIENCES SOINS DE PREMIÈRE LIGNE QU EN EST-IL? INFIRMIÈRES DE L UQAC INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN SOINS DE PREMIÈRE LIGNE QU EN EST-IL? PRÉSENTÉ AU COLLOQUE EN SCIENCES INFIRMIÈRES DE L UQAC LE 6 MAI 2015 PLAN DE LA PRÉSENTATION Quel type de formation une IPSPL doit-elle suivre?

Plus en détail

Justice Équité Respect Impartialité Transparence Rapport du Protecteur du citoyen

Justice Équité Respect Impartialité Transparence Rapport du Protecteur du citoyen Justice Équité Respect Impartialité Transparence Rapport du Protecteur du citoyen L accès, la continuité et la complémentarité des services pour les jeunes (0-18 ans) présentant une déficience intellectuelle

Plus en détail

L infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne (IPSPL) : Portrait des pratiques en UMF sur le territoire Abitibi-Témiscamingue

L infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne (IPSPL) : Portrait des pratiques en UMF sur le territoire Abitibi-Témiscamingue L infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne (IPSPL) : Portrait des pratiques en UMF sur le territoire Abitibi-Témiscamingue Marie-Christine Lemieux, M.Sc. Inf., IPSPL 2 e Symposium

Plus en détail

Livret de Présentation (Extrait du livret des patients distribué à leur accueil)

Livret de Présentation (Extrait du livret des patients distribué à leur accueil) Livret de Présentation (Extrait du livret des patients distribué à leur accueil) Centre de Rééducation et de Réadaptation Fonctionnelles PASTEUR «Tout faire pour la personne, ne rien faire à sa place»

Plus en détail

FICHES D INFORMATION Agence de la santé et des services sociaux de Montréal Août 2011

FICHES D INFORMATION Agence de la santé et des services sociaux de Montréal Août 2011 FICHES D INFORMATION Agence de la santé et des services sociaux de Montréal Août 2011 Agence de la santé et des services sociaux de Montréal 3725, rue Saint-Denis Montréal (Québec) H2X 3L9 514 286-6500

Plus en détail

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Établissements de santé Droits et accueil des usagers Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Recommandations et indicateurs Préface Faire face aux inégalités de santé qui touchent tout

Plus en détail

Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris)

Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris) Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris) 1. Contexte local Géographie La psychiatrie adulte de l hôpital Sainte-Anne est orientée vers 7 secteurs psychiatriques adultes, que ce soit pour les hospitalisations,

Plus en détail

PRADO, le programme de retour à domicile

PRADO, le programme de retour à domicile , le programme de retour à domicile Enjeux et objectifs du programme Répondre à une volonté croissante des patients Adapter et renforcer le suivi post hospitalisation Optimiser le retour à domicile et

Plus en détail

Avantages - Voordelen. Organisation - Organisatie. Mutualité socialiste et syndicale de la province de Liège 319. Rue Douffet, 36 4020 Liège

Avantages - Voordelen. Organisation - Organisatie. Mutualité socialiste et syndicale de la province de Liège 319. Rue Douffet, 36 4020 Liège Organisation Organisatie Mutualité socialiste et syndicale de la province de Liège 319 Acupuncture Avantages Voordelen Assistance à l'étanger Biotélévigileance Détails Details Remboursement de 10 par séance,

Plus en détail

Ministère de la Santé et des Services sociaux

Ministère de la Santé et des Services sociaux Ministère de la Santé et des Services sociaux Projet de loi modifiant l organisation et la gouvernance du réseau de la santé et des services sociaux notamment par l abolition des agences régionales Contexte

Plus en détail

ww.sanitairesocial sanitairesocial-lo lorrain Ambulancier

ww.sanitairesocial sanitairesocial-lo lorrain Ambulancier www. ww.sanitairesocial sanitairesocial-lo lorrain rraine.fr Ambulancier Définition L ambulancier est un auxiliaire sanitaire pleinement intégré dans la chaîne des soins. En urgence ou sur rendez-vous

Plus en détail

Un métier en évolution pour répondre aux nouvelles. Face à ces évolutions, un nouveau métier

Un métier en évolution pour répondre aux nouvelles. Face à ces évolutions, un nouveau métier Les métiers de la pharmacovigilance Des métiers en évolution dans une industrie de haute technologie et d'innovation Une mission d'évaluation et de gestion des risques liés à l'utilisation des médicaments

Plus en détail

Doit-on craindre une dévalorisation de la formation technique en soins infirmiers pour l avenir?

Doit-on craindre une dévalorisation de la formation technique en soins infirmiers pour l avenir? CG 08-02-29 / 011 (FEC) Doit-on craindre une dévalorisation de la formation technique en soins infirmiers pour l avenir? Document de réflexion présenté au Conseil général de la Fédération des enseignantes

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2012-2013. Conseil des Infirmières et Infirmiers

RAPPORT ANNUEL 2012-2013. Conseil des Infirmières et Infirmiers RAPPORT ANNUEL 2012-2013 Conseil des Infirmières et Infirmiers PRÉSENTATION DES MEMBRES ÉLUS Fréderic Drolet, vice-président infirmier au soutien à domicile, CLSC Saint-Laurent Nicole Exina, secrétaire

Plus en détail

HARMONISATION DES SERVICES GÉNÉRAUX

HARMONISATION DES SERVICES GÉNÉRAUX HARMONISATION DES SERVICES GÉNÉRAUX MISSION CLSC, CH ET CHSLD Regroupement des CSSS et du CHA de la Montérégie Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie Septembre 2007 REMERCIEMENTS

Plus en détail

La prise en charge de votre affection de longue durée

La prise en charge de votre affection de longue durée La prise en charge de votre affection de longue durée Édition 2012 LA PRISE EN CHARGE DE VOTRE AFFECTION DE LONGUE DURÉE Sommaire Votre protocole de soins en pratique p 4 Comment êtes-vous remboursé? p

Plus en détail

Séminaire du Pôle Santé

Séminaire du Pôle Santé 1 Séminaire du Pôle Santé Les télésoins à domicile au Québec représentent-ils une solution économiquement viable? Guy Paré, Ph.D., MSRC Titulaire de la Chaire de recherche du Canada en technologies de

Plus en détail

Les différentes structures d accueil des secteurs médicaux sociaux, sanitaires, et résidences services / Glossaire

Les différentes structures d accueil des secteurs médicaux sociaux, sanitaires, et résidences services / Glossaire Les différentes structures d accueil des secteurs médicaux sociaux, sanitaires, et résidences services / Glossaire E.H.P.A.D E.H.P.A.D (Etablissement d hébergement pour personnes agées dépendantes) Un

Plus en détail

SONDAGE NATIONAL SUR LA MÉDECINE PALLIATIVE QUESTIONNAIRE

SONDAGE NATIONAL SUR LA MÉDECINE PALLIATIVE QUESTIONNAIRE SONDAGE NATIONAL SUR LA MÉDECINE PALLIATIVE QUESTIONNAIRE Société canadienne des médecins de soins palliatifs Association médicale canadienne Collège des médecins de famille du Canada Collège royal des

Plus en détail

Une école adaptée à tous ses élèves

Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS Une école adaptée à tous ses élèves PLAN D'ACTION EN MATIÈRE D'ADAPTATION SCOLAIRE Québec Ministère de l'éducation Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS

Plus en détail

L accès au suivi et au traitement pour les personnes atteintes de l hépatite C au Québec 1

L accès au suivi et au traitement pour les personnes atteintes de l hépatite C au Québec 1 L accès au suivi et au traitement pour les personnes atteintes de l hépatite C au Québec 1 DOCUMENT SYNTHÈSE Lina Noël, Julie Laforest, Pier-Raymond Allard, Marc Dionne, INTRODUCTION Au Québec, près de

Plus en détail

Annexe A : tableau des Indicateurs GRI

Annexe A : tableau des Indicateurs GRI Annexe A : tableau des Indicateurs GRI Ce tableau présente les indicateurs de la Global Reporting Initiative (GRI) ayant été utilisés dans la préparation de notre rapport. Symboles I Inclus P Partiellement

Plus en détail

Contenu. Introduction. Établissement des priorités pour l élaboration des indicateurs. Retrait de certains indicateurs. Répondants au sondage

Contenu. Introduction. Établissement des priorités pour l élaboration des indicateurs. Retrait de certains indicateurs. Répondants au sondage Contenu Introduction Répondants au sondage Établissement des priorités pour l élaboration des indicateurs Pour chacun des quadrants Pour les dimensions des quadrants Retrait de certains indicateurs Indicateurs

Plus en détail

Nos expertises au service des salariés et des entreprises. Entreprises de. la restauration rapide, votre formule santé

Nos expertises au service des salariés et des entreprises. Entreprises de. la restauration rapide, votre formule santé Nos expertises au service des salariés et des entreprises Entreprises de la restauration rapide, votre formule santé Votre régime frais de santé Entreprise, salariés : une solution Gagnant - Gagnant La

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E Madame/Monsieur 1. DÉFINITION DE LA FONCTION Au service du projet institutionnel, la titulaire du poste : Exerce dans un cadre législatif et un contexte sanitaire connus (loi sur l exercice professionnel,

Plus en détail

Rapport de recherche Présenter au Comité des usagers du CSSS Lucille-Teasdale

Rapport de recherche Présenter au Comité des usagers du CSSS Lucille-Teasdale Le comité des usagers des gens à votre écoute Rapport de recherche Présenter au Comité des usagers du CSSS Lucille-Teasdale Étude exploratoire visant l identification de pistes de réflexion stratégique

Plus en détail

FICHE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS. Volet 2 - Les options résidentielles

FICHE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS. Volet 2 - Les options résidentielles FICHE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS Volet 2 - Les options résidentielles LES OPTIONS RÉSIDENTIELLE La Fiche d information à l intention des parents porte sur différents sujets susceptibles d

Plus en détail

Plan thérapeutique infirmier et stratégies pédagogiques

Plan thérapeutique infirmier et stratégies pédagogiques Plan thérapeutique infirmier et stratégies pédagogiques Jacinthe Savard, inf. M. Sc. Andrée-Anne Picard, inf. B. Sc. AEESICQ St-Jean-sur-Richelieu 2009 Plan de présentation Activités d apprentissage et

Plus en détail

«WHEN ALL IS SAID AND DONE, MUCH MORE HAS BEEN SAID THAN DONE»

«WHEN ALL IS SAID AND DONE, MUCH MORE HAS BEEN SAID THAN DONE» IMPLANTATION D UN MODÈLE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE : UN PROJET INTÉGRÉ D ORGANISATION DU TRAVAIL 27 e colloque Jean-Yves Rivard Climat de travail : gage de qualité et de performance Esther Leclerc, inf.,

Plus en détail

Planification stratégique 2012-2015

Planification stratégique 2012-2015 Planification stratégique 2012-2015 A Agence de la santé et des services sociaux des Laurentides Rédaction : Données, graphiques et analyses statistiques : Révision : Nadia Poulin, conseillère cadre, Direction

Plus en détail

GARANTIES. Étudiants NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE

GARANTIES. Étudiants NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE Étudiants NOUS SOMMES PARCE BIEN QUE PLACÉS VOUS ÊTES POUR PLUS VOUS QU UN COMPRENDRE MÉDECIN, NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE Étudiants 5 raisons de choisir la Mutuelle du Médecin Une

Plus en détail

G U I D E S O C I AU X

G U I D E S O C I AU X G U I D E D ACCÈS SANTÉ ET SERVICES S O C I AU X 2012 Le Centre de santé et de services sociaux (CSSS) du Sud de Lanaudière a pour mission d améliorer l état de santé et le bien-être de la population des

Plus en détail

1 ère partie Amont de l'hôpital : organiser la permanence des soins une obligation médicale!

1 ère partie Amont de l'hôpital : organiser la permanence des soins une obligation médicale! Plan «Urgences» 1 ère partie Amont de l'hôpital : organiser la permanence des soins une obligation médicale! Fiche 1.1 La permanence des médecins généralistes Mesure 1 Assurer la permanence de soins Mesure

Plus en détail

Comment payer votre mutuelle moins cher. Guide pratique. Aide à la Complémentaire Santé

Comment payer votre mutuelle moins cher. Guide pratique. Aide à la Complémentaire Santé Comment payer votre mutuelle moins cher Guide pratique Aide à la Complémentaire Santé Les avantages de l Aide à la Complémentaire Santé Vous pouvez obtenir une aide au financement de votre mutuelle. Avec

Plus en détail

Référentiel Officine

Référentiel Officine Référentiel Officine Inscrire la formation dans la réalité et les besoins de la pharmacie d officine de demain - Ce référentiel décrit dans le cadre des missions et des activités du pharmacien d officine

Plus en détail

Membres du groupe de travail sur l accessibilité aux soins de première ligne. Ont collaboré aux travaux du groupe de travail

Membres du groupe de travail sur l accessibilité aux soins de première ligne. Ont collaboré aux travaux du groupe de travail Membres du groupe de travail sur l accessibilité aux soins de première ligne D r Sylvain Dion, président du groupe de travail. secrétaire général, FMOQ D r Marc-André Asselin, premier vice-président, FMOQ

Plus en détail

Le Pack Expat CFE collectif

Le Pack Expat CFE collectif Pour mes salariés, la parfaite continuité avec leur protection sociale française! Le Pack Expat CFE collectif Humanis et la CFE, vous permettent de protéger efficacement vos salariés Santé Une couverture

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DE GESTION

RAPPORT ANNUEL DE GESTION RAPPORT ANNUEL DE GESTION 2013-2014 12 juin 2014 Ensemble, pour la santé et le mieux-être au cœur de notre communauté 2 TABLE DES MATIÈRES Message des autorités... 6 Mot de la présidente et du directeur

Plus en détail

A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE

A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE Référentiel des Activités Professionnelles A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE L assistant prend en charge l essentiel du processus administratif des ventes. Il met en place certaines actions de

Plus en détail

Parcours du patient cardiaque

Parcours du patient cardiaque Parcours du patient cardiaque Une analyse HAS à partir de la base QualHAS, des Indicateurs Pour l Amélioration de la Qualité & Sécurité des Soins (IPAQSS)- Infarctus du myocarde Linda Banaei-Bouchareb,

Plus en détail

Ordonnance collective

Ordonnance collective Centre de Santé et de Services sociaux de Québec-Nord NUMÉRO DE L ORDONNANCE: OC-31 Ordonnance collective Nom de l ordonnance: Initier des analyses de laboratoire pour le suivi de la clientèle présentant

Plus en détail

Standards d accès, de continuité, de qualité, d efficacité et d efficience

Standards d accès, de continuité, de qualité, d efficacité et d efficience Standards d accès, de continuité, de qualité, d efficacité et d efficience Ligne provinciale d intervention téléphonique en prévention du suicide 1 866 APPELLE Octobre 2014 Table des matières Contexte...

Plus en détail

Régimes publics d assurance-maladie au Canada :

Régimes publics d assurance-maladie au Canada : Comparaison des régimes provinciaux et territoriaux Dispositions en date du 1 er octobre 2010 Comparaison des régimes provinciaux et territoriaux i CANADA Comme leur nom l indique, les régimes complémentaires

Plus en détail

Guide de bonnes pratiques de sécurisation du système d information des cliniques

Guide de bonnes pratiques de sécurisation du système d information des cliniques Guide de bonnes pratiques de sécurisation du système d information des cliniques Le CNA a diligenté un audit de sécurité du système de facturation des cliniques et de transmission à l Assurance Maladie,

Plus en détail

UEMS - OB/GYN SECTION LA FORMATION DU SPECIALISTE EN GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE PROPOSITIONS DU GROUPE DE TRAVAIL DE L' EBCOG 1.

UEMS - OB/GYN SECTION LA FORMATION DU SPECIALISTE EN GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE PROPOSITIONS DU GROUPE DE TRAVAIL DE L' EBCOG 1. UEMS - OB/GYN SECTION Board et Collège Européen de Gynécologie et d' Obstétrique ( EBCOG) LA FORMATION DU SPECIALISTE EN GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE PROPOSITIONS DU GROUPE DE TRAVAIL DE L' EBCOG 1. ADOPTEES

Plus en détail

DISTRIBUTION DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PAR VOIE ORALE PAR L INFIRMIERE : RISQUE DE NON PRISE DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PAR LE PATIENT

DISTRIBUTION DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PAR VOIE ORALE PAR L INFIRMIERE : RISQUE DE NON PRISE DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PAR LE PATIENT INSTITUT DE FORMATION DES CADRES DE SANTE ASSISTANCE PUBLIQUE HOPITAUX DE PARIS ACTIVITE PROFESSIONNELLE N 8 : LE CADRE GERE LES RISQUES CONCERNANT LES PRESTATIONS, LES CONDITIONS DE TRAVAIL DES PERSONNELS,

Plus en détail

Les soins infirmiers en oncologie : une carrière faite pour vous! Nom de la Présentatrice et section de l'acio

Les soins infirmiers en oncologie : une carrière faite pour vous! Nom de la Présentatrice et section de l'acio Les soins infirmiers en oncologie : une carrière faite pour vous! Nom de la Présentatrice et section de l'acio Grandes lignes Pourquoi les soins en cancérologie sont-ils un enjeu de santé important? Les

Plus en détail

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE 1 LA POLITIQUE QUALITE-GESTION DES RISQUES Depuis 2003, la Direction s engage à poursuivre, la démarche qualité et à développer une gestion

Plus en détail

ACTUALITÉS LÉGISLATIVES ET RÉGLEMENTAIRES. Août - Septembre 2013

ACTUALITÉS LÉGISLATIVES ET RÉGLEMENTAIRES. Août - Septembre 2013 ACTUALITÉS LÉGISLATIVES ET RÉGLEMENTAIRES SANTÉ ET SERVICES SOCIAUX Août - Septembre 2013 Notre équipe de droit de la santé vous propose, mensuellement, une vigie des textes législatifs et réglementaires

Plus en détail

Guide pratique. Aide à la Complémentaire Santé

Guide pratique. Aide à la Complémentaire Santé Guide pratique Aide à la Complémentaire Santé Les avantages de l Aide à la Complémentaire Santé Vous pouvez obtenir une aide au financement de votre mutuelle. Avec l Aide à la Complémentaire Santé (ACS),

Plus en détail

5 raisons de choisir la Mutuelle du Médecin. Une mutuelle dédiée aux médecins et à leur famille

5 raisons de choisir la Mutuelle du Médecin. Une mutuelle dédiée aux médecins et à leur famille Complémentaire santé NOUS SOMMES PARCE BIEN QUE PLACÉS VOUS ÊTES POUR PLUS VOUS QU UN COMPRENDRE MÉDECIN, NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE Complémentaire santé + 5 raisons de choisir la

Plus en détail

«Les actions publiques en faveur de l action aux soins de proximité»

«Les actions publiques en faveur de l action aux soins de proximité» «Les actions publiques en faveur de l action aux soins de proximité» Mai 2014 La définition de territoires prioritaires : les espaces d équipes de soins fragiles et sous vigilances Enjeux des espaces d

Plus en détail

Politique des services d aide à la vie autonome pour les personnes âgées à risque élevé, 2011

Politique des services d aide à la vie autonome pour les personnes âgées à risque élevé, 2011 à risque élevé, 2011 Programme révisé de logements avec services de soutien pour les personnes âgées frêles ou ayant une déficience cognitive Janvier 2011 Ministry of Health and Long Term Care Ministère

Plus en détail

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V.

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V. Siège social : 9 bis, rue Armand Chabrier 47400 TONNEINS Tél. : 05.53.64.61.57 Fax : 05.53.64.63.12 e-mail : adestonneins@yahoo.fr Site : www.adesformations.fr Antenne de Bazas 7 chemin Larriou 33430 BAZAS

Plus en détail

Médecin Responsable volet hospitalier - Koulikouro - MALI

Médecin Responsable volet hospitalier - Koulikouro - MALI Médecin Responsable volet hospitalier - Koulikouro - MALI L ASSOCIATION ALIMA The Alliance for International Medical Action (ALIMA) est une organisation médicale internationale, fondée en 2009. ALIMA a

Plus en détail

Le développement des compétences

Le développement des compétences Le développement des compétences Comment, qui Pas LE modèle mais UN modèle Je vous propose * Portrait de la région * D où je viens la performance * Pourquoi ce choix et les thèmes abordés * Arrivé du nouveau

Plus en détail

Le genre féminin utilisé dans ce document désigne aussi bien les femmes que les hommes.

Le genre féminin utilisé dans ce document désigne aussi bien les femmes que les hommes. Programme d intéressement pour l implantation du rôle de l infirmière praticienne spécialisée Modalités d application 15-919-04W RÉDACTION Direction des soins infirmiers Direction générale des services

Plus en détail

L hôpital de jour de gériatrie

L hôpital de jour de gériatrie Le D r Pierre-Michel Roy, omnipraticien et professeur agrégé au département de médecine de famille de l Université de Sherbrooke, exerce à l Institut universitaire de gériatrie, à Sherbrooke. L e s s o

Plus en détail

CAMPUS SANTÉ OUTAOUAIS : UNE SYNERGIE REMARQUABLE POUR PRENDRE SOIN DE LA SANTÉ DE L OUTAOUAIS

CAMPUS SANTÉ OUTAOUAIS : UNE SYNERGIE REMARQUABLE POUR PRENDRE SOIN DE LA SANTÉ DE L OUTAOUAIS Communiqué CAMPUS SANTÉ OUTAOUAIS : UNE SYNERGIE REMARQUABLE POUR PRENDRE SOIN DE LA SANTÉ DE L OUTAOUAIS Gatineau, le 14 septembre 2009. Campus santé Outaouais, le consortium créé en juin 2008 et dont

Plus en détail

Guichets d'accès clientèle orpheline (GACO) : Recension de pratiques sur les facteurs. favorisant la collaboration

Guichets d'accès clientèle orpheline (GACO) : Recension de pratiques sur les facteurs. favorisant la collaboration Guichets d'accès clientèle orpheline (GACO) : Recension de pratiques sur les facteurs favorisant la collaboration Pascale Navert Courtière de connaissances Direction de la planification, de la performance

Plus en détail

LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING

LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Michel Coutu, F. Adm.A., CMC Conseiller en gestion Publié par la Direction des communications

Plus en détail

Proposition d un MODÈLE D ORGANISATION DE SERVICES

Proposition d un MODÈLE D ORGANISATION DE SERVICES Proposition d un MODÈLE D ORGANISATION DE SERVICES JUIN 2007 Nous tenons à remercier Madame Suzanne Nicolas, consultante en santé primaire et gestion, pour la consultation qu elle a effectué et le rapport

Plus en détail

VOTRE BIEN-ÊTRE UNE OFFRE DE SERVICE ADAPTÉE AUX VISAGES DE BELLECHASSE CHUTES-CHAUDIÈRE DESJARDINS LOTBINIÈRE NOUVELLE-BEAUCE

VOTRE BIEN-ÊTRE UNE OFFRE DE SERVICE ADAPTÉE AUX VISAGES DE BELLECHASSE CHUTES-CHAUDIÈRE DESJARDINS LOTBINIÈRE NOUVELLE-BEAUCE UNE OFFRE DE SERVICE ADAPTÉE AUX VISAGES DE VOTRE BIEN-ÊTRE BELLECHASSE CHUTES-CHAUDIÈRE DESJARDINS LOTBINIÈRE NOUVELLE-BEAUCE www.csssalphonsedesjardins.ca Mot du directeur général... 3 Centre de santé

Plus en détail

Conférence de presse «Bientôt le nouvel hôpital» - Toulon - Lundi 4 avril 2011. Sommaire. 1 > Relever les défis de la santé du futur...

Conférence de presse «Bientôt le nouvel hôpital» - Toulon - Lundi 4 avril 2011. Sommaire. 1 > Relever les défis de la santé du futur... 1 Sommaire 1 > Relever les défis de la santé du futur... 3 Assurer les missions de santé publique du territoire... 3 Une tradition séculaire en santé publique... 3 Une réponse à la hauteur des besoins

Plus en détail

Régime d assurance collective des employés et retraités du Mouvement Desjardins

Régime d assurance collective des employés et retraités du Mouvement Desjardins Régime d assurance collective des employés et retraités du Mouvement Desjardins Desjardins Sécurité financière Centre de contact avec la clientèle : 1 866 666-7049 Site Internet : www.rcd-dgp.com Vice-présidence

Plus en détail

ACCESSIBILITÉ INNOVATION DÉVELOPPEMENT

ACCESSIBILITÉ INNOVATION DÉVELOPPEMENT ACCESSIBILITÉ INNOVATION DÉVELOPPEMENT L art de cultiver des savoirs, des expériences, des compétences et des talents www.chuq.qc.ca/fr/info_plus/formations_en_ligne DES ACTIVITÉS DE FORMATION EN LIGNE

Plus en détail

Garantie Senior Régime général ou local Sécurité Sociale

Garantie Senior Régime général ou local Sécurité Sociale Garantie Senior Régime général ou local Sécurité Sociale Remboursement total R.O. + Mutuelle Visites, consultations, actes, majorations des médecins généraliste et spécialistes 150% Analyses et examens

Plus en détail

L'expérience client au centre de nos priorités. RAPPORT ANNUEL de gestion

L'expérience client au centre de nos priorités. RAPPORT ANNUEL de gestion L'expérience client au centre de nos priorités RAPPORT ANNUEL de gestion 2013 2014 Adopté par le conseil d administration le 11 juin 2014 Le Rapport annuel de gestion 2013-2014 est disponible qu en version

Plus en détail

LE FINANCEMENT DES HOPITAUX EN BELGIQUE. Prof. G. DURANT

LE FINANCEMENT DES HOPITAUX EN BELGIQUE. Prof. G. DURANT LE FINANCEMENT DES HOPITAUX EN BELGIQUE Prof. G. DURANT La Belgique (11 millions d habitants) est un pays fédéral. Le financement est organisé au niveau national sauf le financement des infrastructures

Plus en détail

Les défibrillateurs cardiaques implantables

Les défibrillateurs cardiaques implantables Les défibrillateurs cardiaques implantables Etudes d'évaluation économique Etudes d'évaluation technologique Avant-propos Cette étude a été réalisée, à la demande de la Caisse Nationale de l'assurance

Plus en détail

L hôpital dans la société. L expérience du CHU de Paris, l AP HP. Pierre Lombrail, Jean-Yves Fagon

L hôpital dans la société. L expérience du CHU de Paris, l AP HP. Pierre Lombrail, Jean-Yves Fagon L hôpital dans la société. L expérience du CHU de Paris, l AP HP. Pierre Lombrail, Jean-Yves Fagon Colloque Santé et Société Quels déterminants de santé et quel système de soins pour la santé de toute

Plus en détail

Congé de soutien/solidarité familiale

Congé de soutien/solidarité familiale Congé de soutien/solidarité familiale Si un membre de votre famille, handicapé ou dépendant, a besoin de votre présence pour quelques temps, sachez que vous pouvez désormais bénéficier d'un congé spécifique.

Plus en détail

P.A.R.M. (Permanencier Auxiliaire de Régulation Médicale) Quelle est cette profession de santé Méconnue et non reconnue?

P.A.R.M. (Permanencier Auxiliaire de Régulation Médicale) Quelle est cette profession de santé Méconnue et non reconnue? P.A.R.M. (Permanencier Auxiliaire de Régulation Médicale) Quelle est cette profession de santé Méconnue et non reconnue? Référentiel métier de PARM Vr 4 - Mai 2007 Page 1 sur 9 Ce document a été rédigé

Plus en détail

Infirmieres libérales

Infirmieres libérales Détail des programmes- Feuillets complémentaires à la plaquette générale Infirmieres libérales Stages courts 2012 Durées et dates disponibles sur un calendrier en annexe Santé formation Formations gratuites

Plus en détail

SONDAGE NATIONAL DES MÉDECINS 2014

SONDAGE NATIONAL DES MÉDECINS 2014 1 SONDAGE NATIONAL DES MÉDECINS 2014 Document d information Le 2 décembre 2014. Le Sondage national des médecins est un important projet de recherche continu qui permet de recueillir les opinions de médecins,

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE LA LIRONDE. Saint-Clément-de-Rivière 34980 Saint-Gély-du-Fesc

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE LA LIRONDE. Saint-Clément-de-Rivière 34980 Saint-Gély-du-Fesc COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE LA LIRONDE Saint-Clément-de-Rivière 34980 Saint-Gély-du-Fesc Avril 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION

Plus en détail