Investissements et levées de fonds en Afrique Enjeux et perspectives

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Investissements et levées de fonds en Afrique Enjeux et perspectives"

Transcription

1 1 Compte Rendu de Conférence Investissements et levées de fonds en Afrique Enjeux et perspectives 24 octobre 2013 Auditorium de Deloitte En partenariat avec

2 2 CONTEXTE ET OBJECTIFS: La levée de fonds est une problématique récurrente et d envergure pour les entreprises et Etats africains. Après la crise financière de 2008, le marché des financements en Afrique s est considérablement développé, avec des taux de rendements élevés. Nous avons franchi une étape, mais nous nous attendons à davantage car le développement des économies locales engendre des besoins financiers de plus en plus importants. La recherche de financement demeure donc un véritable parcours du combattant. Pour mieux comprendre l action des fonds d investissement en Afrique d une part - et les difficultés que rencontrent les porteurs de projets dans le cadre de la levée de fonds, le club d affaires Afrique en partenariat avec Deloitte Afrique Francophone et AFRIMARKET, ont organisé cet évènement. La conférence a été organisée autour de 2 types d acteurs : les investisseurs et les porteurs de projet. Trois panels ont ponctué les débats : le premier panel dédié aux fonds d investissements, le deuxième présentait les autres moyens de financements et enfin le dernier panel qui portait sur les retours d expériences des porteurs de projet. Les problématiques soulevées portaient sur : l attractivité du continent africain, la stratégie des acteurs du financement sur ce marché et leurs performances. INTERVENANTS : - Olivier MAGNIN, Directeur Deloitte - David MUNNICH, Investment officer I&P - Dominique DEMARQUETTE, Président Phoenix Capital - Khady KONE-DICOH, Investment Manager AMETHIS Finance - Michel LOBE EWANE, Executive Editor Forbes Afrique - Francis SEMPORE, Directeur du Technopole 2IE - Olivier Bozier, Directeur Adjoint du Technopole 2IE - Raphael BOUKRIS, Business Angel et Entrepreneur PDG de XLRender - Thierry KIENTEGA Co-fondateur d AFROMANIA GROUP

3 - Florimond LABULLE Co-fondateur d AFROMANIA GROUP - Laurent GOUDE, Porteur de projet Direct Finance Plus 3 SUPPORTS DE PRÉSENTATION Panel Investisseurs : INTRODUCTION - DELOITTE Dans un contexte de croissance économique africaine forte, le recours au financement en capital des entreprises du continent devient incontournable, notamment lorsqu il s agit pour les compagnies africaines de promouvoir l innovation industrielle. La montée en puissance des fonds d investissement observée ces dernières années atteste de cette réalité. Pour autant, le gap de financement en capital (ou «equity gap») est de plus en plus visible. En effet, quelle que soit la phase dans laquelle se trouve l entreprise africaine (démarrage, développement ou restructuration), le nombre d entrepreneurs connaissant des difficultés pour lever des fonds est croissant. En tant que partenaire des fonds d investissement et des entreprises Africaines, Deloitte a identifié les principaux enjeux et challenges suivants en termes d investissement et de levée de fonds en Afrique : - Une attractivité à consolider vis-à-vis des investisseurs: o une perception du risque encore trop élevée, malgré des espérances de rentabilité forte o un manque de professionnels justifiant d un track record suffisant dans la zone o une liquidité du marché à améliorer : par exemple, peu de sortie en IPO (introduction en bourse) o un cadre réglementaire, juridique et fiscal à harmoniser et à stabiliser : o le cadre règlementaire des sociétés d investissement en capital est encore en cours de construction o contrairement à d autres zones économiques, l Afrique francophone ne présente pas de dispositif fiscal attractif pour l investissement en capital - Une nécessité de s adapter aux spécificités locales

4 4 o Taille des entreprises cibles o Besoin d assistance technique PANEL 1 : FONDS D INVESTISSMENT ATTRACTIVITE DE L AFRIQUE Plusieurs raisons sont évoquées pour justifier l afflux des fonds d investissement en Afrique, les plus récurrentes étant : - La croissance structurelle du continent à 5% - Le développement d une classe moyenne exigeante ; 250 millions de personnes ; environ un quart de la population, qui tire 75% de la croissance - Les besoins financiers importants des Etats : ces besoins sont estimés à 80 milliards de dollars, et ce pour les infrastructures uniquement - Une forte croissance démographique, avec une population jeune dominante (avec un âge médian à 20 ans) - La croissance du nombre de gestionnaires issues des meilleures formations à travers le monde - Un taux de pénétration du marché en progression permanente - Le capital investissement toujours soutenu par les D&FI - Le constat que l Afrique anglophone est plus avancé que l Afrique francophone - Un TRI moyen d environ 20% - Une diversification de l économie, les matières premières ne représentant plus que 40% des investissements - De fortes performances brutes. cependant, nous notons des performances nettes faibles, liés aux temps passés sur les dossiers. LES FREINS AU DEVELOPPEMENT DES ACTIVITES D INVESTISSEMENT EN AFRIQUE - L instabilité politique - Une forte volatilité du marché

5 5 - Un marché fortement soumis aux coûts des matières premières, ce qui peut être un facteur de découragement des fonds de Private Equity qui ont des délais de sortie relativement courts - Une législation et une règlementation quasi inexistante et non appliquées lorsqu elles existent - Le manque de profils spécialisés, bien que nous assistions à une amélioration ces dernières années - Le manque de retour d expérience et de données chiffrées, afin de convaincre et d encourager les investisseurs de venir sur le continent / Opacité - Une place financière encore limitée : l ordre de grandeur des investissements Dans le cadre du développement de ses activités, les fonds d investissements essaient de créer des véhicules. C est notamment le cas au Niger, Burkina Faso, etc. PROFILS DES INVESTISSEURS QUI OPERENT SUR LE MARCHE AFRICAIN On note une diversification des profils d investisseurs qui s implantent sur le marché africain. Fortement occupé par les FDI jusqu au début des années 2000, on assiste à une forte progression du nombre d investisseurs appartenant à des catégories diverses : les familles ; les industriels déjà implantés en Afrique (CFAO, Bolloré etc.), les Business Angels, Private Equity, etc. - 80% des 1 milliards levés se sont effectués auprès des D&FI POURQUOI LES FONDS D INVESTISSMENT PREFERENT L AFRIQUE ANGLOPHONE? Constat : Les pays anglophones absorbent plus de 80% des fonds investis en Afrique. Les derniers rapports montrent que 4% des fonds investis dans les pays émergents par les fonds de Private Equity sont dédiés à l Afrique subsaharienne ; la partie francophone concentrant moins de 1% des investissements globaux. Ainsi, plus de 3% des fonds dédiés à l Afrique subsaharienne anglophone sont repartis comme suit: 50% dédiés à l Afrique du Sud, le reste se répartit en majorité entre le Nigeria, le Kenya et le Ghana. Notons que le Togo est le seul pays d Afrique francophone présent dans le classement des investissements des fonds de Private Equity. - Une Législation et des réglementations ont été définies et appliquées en Afrique du Sud et au Nigeria pour encadrer le marché des investissements - Une présence plus importante des gestionnaires formés dans les grandes écoles anglo-saxonnes, associée au fait que la majorité des fonds actifs soient présents en Afrique anglophone - Une démographie permettant une taille de marché intérieur plus importante dans les pays suivants : Nigéria, Kenya, Ghana etc.

6 6 - Des taux de croissance plus importants POURQUOI LES FONDS EVOLUANT EN AFRIQUE PRIVILEGIENT LE CAPITAL DEVELOPPEMENT? Pour la grande majorité des fonds d investissement implantés en Afrique, les investissements concernent les opérations de capital développement. C est le cas d HELIOS INVESTMENT présent sur la transmission. AMETHIS accompagne le développement des entreprises avec un siège au Conseil d Administration. Cette stratégie d investissement se justifie par le fait que l Afrique reste encore un «Mystère» pour les fonds d investissement qui souhaitent minimiser les risques encourus en investissant dans les structures qui ont faits leur preuves sur le marché. Cette méconnaissance de l Afrique est dû à : - L absence d informations sur le marché et les entreprises : peu d études de marché - Les processus KYC (Know Your Customer, instrument de lutte anti blanchiment) sont difficiles à implémenter SECTEURS DANS LESQUELS LES FONDS INVESTISSENT Les principaux domaines d investissement sont les suivants : - Infrastructures - Agriculture - Agro-industrie - Green business STRATEGIE D INVESTISSEMENT - Une diversification géographique afin de réduire le risque pays. - Principalement des prises de participation minoritaires avec donnant accès au conseil d administration - Des horizons plus longs : la durée d investissement des fonds en Afrique est plus longue. Les fonds espèrent une sortie au bout de 6 ou 7 ans au lieu de 3 ou 4 ans = amélioration de multiples qui prennent de la valeur assez rapidement (Exemple de la CI: au lieu de sortir juste après la crise, la sortie a été repoussée de 1 à 2 ans plus tard; cette stratégie a été payante car les multiples se sont vraiment améliorés) PERSPECTIVES : Les perspectives du marché des investissements en Afrique sont encourageantes. Elles le sont encore plus pour les pays d Afrique subsaharienne francophones où tout est à faire. De plus la saturation et

7 7 son corollaire, la baisse des prix dans le marché subsaharien anglophone sont propices à la croissance de l engouement que portent les FI occidentaux et mêmes locaux sur le marché : - 30 milliards de dollars de flux en provenance de l OCDE loin devant les autres investissements étrangers à destination de l Afrique - Suite à la crise financière de 2008 qui a fortement affecté les grandes puissances et les investisseurs, ces dernières recherchent des zones propices à l investissement - Une tendance à la hausse concernant le niveau des investissements effectués sur le continent - Après les infrastructures, le secteur de l agro-industrie représente un potentiel important, soit 25% des investissements pressentis par les fonds de Private Equity en Afrique. PANEL 2 : AUTRES MODES DE FINANCEMENT - Les Business Angels (BA) souhaitent toujours investir dans des secteurs qu ils maîtrisent - Le BA demande à être minoritaire au capital. POURQUOI LES ENTREPRENEURS FONT-ILS APPEL AUX BUSINESS ANGELS? - L expérience des business angels dans leur domaine d activités (possibilité de retour d expérience sur la gestion d un métier) - La solitude de l entrepreneur dans la conduite de son projet - TRI faible sur 10 investissements: 6 ou 8 échouent et 1 ou 2 explosent - Les Compétences sectorielles (la vision du BA) : vision stratégique dans des domaines précis - Le réseau : on y retrouve des profils divers (commercial; technique; HR;etc). En d autres termes, il s agit d un regroupement des compétences au sein des réseaux BA - La qualité de la relation humaine très importante, puisque les BA interviennent majoritairement dans les opérations de capital-risque - La distance n est pas un handicap à l investissement à l Afrique. Le véritable obstacle auquel doit faire face les Business Angels est lié à leur méconnaissance du continent africain. PRESENTATION DU TECHNOPOLE DE 2IE: 2IE est une école d ingénieur basée à Ouagadougou (Burkina Faso). Il y a quelques mois, 2IE a lancé un Technopole de recherche, qui est un incubateur permettant d accompagner les étudiants et jeunes diplômés dans leur projet de création d entreprise. L objectif est de rapprocher l école et les entreprises, et de créer un écosystème qui facilitera la création de PME. Dans l accompagnement des incubés, le Technopole assure :

8 - Une mise à disposition des laboratoires pour les incubés - L accompagnement des incubés par une R&D - L assistance dans la recherche de financement 8 - Une aide à la formalisation du business plan (La formation est aussi axée sur la rédaction de projets par les étudiants) - Une rémunération aux incubés afin de leur permettre d aller jusqu au bout de leur projet. Les difficultés financières constituent le principal frein au développement de l esprit d entreprise, puisque les jeunes entrepreneurs ont souvent tendance à abandonner leur projet d entreprise pour un emploi salarié Quelques observations : - Le taux de placement de 90% des diplômés à la sortie de l école demeure l une des menaces dans la poursuite des projets entrepris par les étudiants. - Le constat de l école est que l informel a un poids important en Afrique subsaharienne DEVELOPPEMENT D UN RESEAU DE BUSINESS ANGELS EN AFRIQUE COMMENT SUSCITER L INTÉRÊT DES BUSINESS ANGELS POUR L AFRIQUE? - Les opportunités économiques - La transmission des informations fiables aux investisseurs : Une forte connaissance du pays où l on veut investir est capitale - L aspect humain étant très important dans les rapports entre BA et porteurs de projet. Le fait de collaborer avec des interlocuteurs qualifiés rassurerait les investisseurs - Le développement d une structure crédible, telle que le Technopole de 2IE - Le risque-pays est aussi un des éléments importants pris en compte par les BA - Au final, la dimension financière ne représente pas toujours l élément le plus important pour les BA Dans ce contexte, le technopole a fait appel aux compétences de ses réseaux de Business Angels (constitué d une dizaine de BA majoritairement implantés en Afrique) et de Mentors qui sont des facilitateurs et porteurs de conseils aux jeunes entrepreneurs. FINANCEMENT ALTERNATIF : LE CROWDFUNDING

9 9 En complément des différents modes de financements répandus en Afrique notamment : les tontines, la famille et les banques, on note l apparition du crowdfunding. - Le développement du crowdfunding est indéniable, les entreprises spécialisées dans ce mode de financement alternatif ne cessent de se développer - L engouement pour le crowdfunding et l Afrique est une opportunité à saisir par les entrepreneurs qui n ont pas accès aux modes de financements classiques - Il existe un coût caché dans le crowdfunding (exigence de fournir des informations aux apporteurs de fonds) - Le fait de faire lire les dossiers par des personnes compétentes avant de se lancer dans le crowdfunding serait un atout, car cela susciterait une confiance plus accrue des investisseurs dans le projet. 3EME PANEL: LEVÉE DE FONDS Trois porteurs de projets ont accepté de partager leurs expériences de recherche de fonds dans le cadre du financement de leurs projets respectifs. RETOUR D EXPERIENCE N 1 : DIRECT FINANCE PLUS Direct Finance Plus est un projet de création d un établissement de crédit en ligne, qui à terme évoluera vers une banque en ligne, en proposant des produits tels que l épargne et la gestion de comptes courants : - Des prêts très courts termes entre 6 et 48 mois; - Cibles : Particuliers ; Salariés du secteur privé et du secteur public, étudiants boursiers ; - Tarification compétitive grâce à une structure de coût optimisée (banque en ligne, frais généraux faibles); - Délais courts de réponse et de décaissement du crédit. A ce jour, les porteurs de cet ambitieux projet ont encore du mal à lever des fonds malgré les nombreux rendez-vous réalisés. Cependant, ces nombreuses déceptions ont permis à ces jeunes entrepreneurs de se remettre en question et d adapter leur business model, afin de transcender les obstacles auxquels ils sont confrontés dans la levée de fonds. RETOUR D EXPERIENCE N 2 : AFROMANIA Accompagné par le Club d Affaires Afrique pour la structuration de son business plan en vue d effectuer ses premières levées de fonds (Love money), Afromania est une entreprise spécialisée dans le marché virtuel pour l Afrique. Le modèle d Afromania consiste à mettre à la disposition de ses

10 10 clients les produits commandés sur son site Internet en 7 jours avec 0 stock. La chaîne logistique est déclenchée dès lors que le client valide sa commande sur le site marchand. Les produits distribués par Afromania sont d origine et garantis. - Présent au Burkina Faso et au Sénégal - Distribution de produits d origine à des prix relativement bas - Ouverture de showroom adaptés aux besoins des clients : o exposition des produits vendus, o mise à disposition de postes de travail pour se connecter sur le site marchand et passer sa commande, o SAV pour accompagner les clients dans le processus d achat et l accompagnement post acquisition. - Moyens de paiement acceptés : espèces, cartes bancaires, mobile money - Une meilleure structuration grâce au soutien financier - Exemple intéressant : La levée de 45 millions de dollars par Jumia au Nigeria, qui est un marché de 50 millions d internautes par un groupe opérant au Nigeria. RETOUR D EXPERIENCE N 3 : AFRIMARKET - Description du projet : premier service de transfert d argent «Cash To Goods» vers l Afrique - Envoie d argent en spécifiant l usage qui en sera fait - 40 milliards de dollars envoyés en moyenne par an par les migrants africains - 70% de ces migrants souhaitent s assurer que l argent envoyé est utilisé à bon escient - Aucun cash ne circule, l argent envoyé est reçu sous forme de bon d achat dans le type d établissement correspondant au besoin spécifié par l expéditeur - Agréés par la banque de France en tant que distributeur de monnaie électronique - Levée de Euros auprès de Business Angels et Fonds d Investissement majoritairement européens - avec 1/3 de capitaux levés étant africains. Les investisseurs européens ne sont pas tous fins connaisseurs du marché africain. Ainsi, l opportunité que représente le continent a suffi à les convaincre d investir. DECRYPTATAGE DU MARCHÉ DES INVESTISSMENTS AFRICAIN PAR LES MEDIAS

11 11 Le développement du marché des fonds d investissement en Afrique fait couler beaucoup d encre. Trois mots retenus par Michel Lobe Ewane pour le marché de l investissement en Afrique francophone: - Ignorance : - Opacité : - Espérance : o Les concepts de capital-risque, capital investissement, business angels etc. sont des notions encore ignorées en Afrique Francophone. o La communication sur ces sujets reste très orientée vers les spécialistes du secteur o La culture de l information financière relève encore du «secret d entreprise» o Transparence dans la gestion de l entreprise o Plusieurs initiatives qui promeuvent le marché des investissements en Afrique concourent à nous fortifier dans l espérance d un environnement où la culture de la levée des fonds pour financer un projet soit un recours naturel pour les porteurs de projet.

Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers

Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers U Etude réalisée sous la direction d IDEFIE par Charline Jacob-Nassimian Juillet 2010 UI. La situation économique

Plus en détail

Forum International de la Finance en Afrique Subsaharienne 1ère Edition

Forum International de la Finance en Afrique Subsaharienne 1ère Edition Forum International de la Finance en Afrique Subsaharienne 1ère Edition Réguler l économie régionale: Quels produits financiers adaptés pour réduire la situation de surliquidité bancaire et drainer l Epargne

Plus en détail

Récapitulatif: Du 17 au 28 Août 2015. Mesures de développement de la place de Paris. Retard dans l implémentation du format SWIFT au Maroc.

Récapitulatif: Du 17 au 28 Août 2015. Mesures de développement de la place de Paris. Retard dans l implémentation du format SWIFT au Maroc. Du 17 au 28 Août 2015 Récapitulatif: Mesures de développement de la place de Paris. Retard dans l implémentation du format SWIFT au Maroc. Accord de partenariat entre la Bourse de Casablanca et London

Plus en détail

Orange Money un service de paiement et de transfert d argent mobile pour l Afrique

Orange Money un service de paiement et de transfert d argent mobile pour l Afrique dossier de presse 24 novembre 2011 Orange Money un service de paiement et de transfert d argent mobile pour l Afrique Conférence de presse «Orange Money» - 24 novembre 2011-1 Partie 1 L Afrique, un enjeu

Plus en détail

Assemblées Annuelles de la BAD: mot introductif de la ministre Kaba Nialé lors de la journée promotionnelle dédiée à la Côte d Ivoire

Assemblées Annuelles de la BAD: mot introductif de la ministre Kaba Nialé lors de la journée promotionnelle dédiée à la Côte d Ivoire Assemblées Annuelles de la BAD: mot introductif de la ministre Kaba Nialé lors de la journée promotionnelle dédiée à la Côte d Ivoire (source abidjan.net) La Ministre auprès du Premier Ministre chargée

Plus en détail

Présentation de la Note d analyse «Renforcer l amorçage» par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique

Présentation de la Note d analyse «Renforcer l amorçage» par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique Paris, le 27 février 2012 Présentation de la Note d analyse «Renforcer l amorçage» Lundi 27 février 2012 par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique Seul le prononcé fait foi

Plus en détail

Préprogramme thématique

Préprogramme thématique Préprogramme thématique Avec plus de 100 conférences et ateliers sur 2 jours, le Salon des Entrepreneurs s impose comme un lieu de formation, d information et d échanges, incontournable pour les créateurs

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Sommaire Préambule - Kickstarter dépasse le milliard de dollars collectés - Mouvement de fonds ou épiphénomène? - Un ensemble d opportunités et d enjeux pour les différents acteurs

Plus en détail

Financer votre projet en fonds propres : acteurs

Financer votre projet en fonds propres : acteurs Acteur majeur du capital investissement pour les PME Forum 1ers contacts Financer votre projet en fonds propres : acteurs et modalités juin 2011 LES ACTIONS ET MOYENS DE CDC ENTREPRISES CDC Entreprises,

Plus en détail

Par Claude d Almeida, mai 2012.

Par Claude d Almeida, mai 2012. 1 er FORUM ÉCONOMIQUE DU PATRONAT IVOIRIEN Thème : «MÉCANISMES INNOVANTS ET ALTERNATIFS DE FINANCEMENT DU SECTEUR PRIVÉ» Par Claude d Almeida, mai 2012. CLAUDE D ALMEIDA, CONSULTANT ANCIEN STATISTICIEN

Plus en détail

Séminaire sur les services économiques et financiers pour les P.M.E.

Séminaire sur les services économiques et financiers pour les P.M.E. Séminaire sur les services économiques et financiers pour les P.M.E. Organisé par l Institut Multilatéral d Afrique et la Banque Africaine du Développement en partenariat avec le Fond Monétaire International

Plus en détail

Soutenir la microf inance. responsable

Soutenir la microf inance. responsable Soutenir la microf inance responsable L ACCÈS AU CRÉDIT POUR TOUS : UN SECTEUR PRIORITAIRE Dans de nombreux pays, la grande majorité de la population est exclue du système bancaire. L accès aux services

Plus en détail

Dossier de presse 2011. Contact presse Carole BASSON carole.basson@sage.com Tél. : +33 (0)5 61 00 09 62

Dossier de presse 2011. Contact presse Carole BASSON carole.basson@sage.com Tél. : +33 (0)5 61 00 09 62 Dossier de presse 2011 Contact presse Carole BASSON carole.basson@sage.com Tél. : +33 (0)5 61 00 09 62 Sommaire Sommaire... 2 Sage : la gestion au service des entreprises... 3 Une présence mondiale...

Plus en détail

DEFIS ET OPPORTUNITES DU SECTEUR FINANCIER DANS LA PROMOTION DE L INCLUSION FINANCIERE AU SENEGAL

DEFIS ET OPPORTUNITES DU SECTEUR FINANCIER DANS LA PROMOTION DE L INCLUSION FINANCIERE AU SENEGAL Dialogue sur le développement du secteur financier au Sénégal 16 avril 2013, BCEAO-Siège DEFIS ET OPPORTUNITES DU SECTEUR FINANCIER DANS LA PROMOTION DE L INCLUSION FINANCIERE AU SENEGAL Présentation :

Plus en détail

Récapitulatif: Du 1 er au 12 Juin 2015. Dispositions du livre vert relatif à la construction d une union des marchés des capitaux.

Récapitulatif: Du 1 er au 12 Juin 2015. Dispositions du livre vert relatif à la construction d une union des marchés des capitaux. Du 1 er au 12 Juin 2015 Récapitulatif: Dispositions du livre vert relatif à la construction d une union des marchés des capitaux. Mise en place d un référentiel de données en Turquie. Test de continuité

Plus en détail

7 métiers d avenir pour renforcer la compétitivité du secteur financier africain Avril 2012

7 métiers d avenir pour renforcer la compétitivité du secteur financier africain Avril 2012 7 métiers d avenir pour renforcer la compétitivité du secteur financier africain Avril 2012 Fabrice KOM TCHUENTE Fabrice.kom-tchuente@finafrique.com Deux chiffres pour caractériser le marché financier

Plus en détail

www.entrepreneurs en afrique.com Entrepreneurs en Afrique

www.entrepreneurs en afrique.com Entrepreneurs en Afrique Entrepreneurs en Afrique Une idée Contribuer à l émergence de PME/PMI technologiques en Afrique grâce à la collaboration entre des entrepreneurs africains et des Ecoles d Ingénieurs françaises (Réseau

Plus en détail

NEGOCIER AVEC UN FONDS

NEGOCIER AVEC UN FONDS REPRISE D ENTREPRISE NEGOCIER AVEC UN FONDS INTERVENANT : Laurent JULIENNE HEC ENTREPRENEURS 9 septembre 2014 A. LE MONTAGE FINANCIER Obligations convertibles A. LA STRUCTURE TYPE 1. Structure financière

Plus en détail

Fonds Commun de Placement dans l Innovation. innovation pluriel 2. Les atouts de la multigestion au service de vos placements en FCPI

Fonds Commun de Placement dans l Innovation. innovation pluriel 2. Les atouts de la multigestion au service de vos placements en FCPI Fonds Commun de Placement dans l Innovation Fcpi innovation pluriel 2 Les atouts de la multigestion au service de vos placements en FCPI Qu est-ce qu un FCPI? Créé par la Loi de finances de 1997, le Fonds

Plus en détail

NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA

NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA MFW4A La finance au service de l afrique

Plus en détail

La chaine de financement de l entreprise et les Business Angels Maher Kallel

La chaine de financement de l entreprise et les Business Angels Maher Kallel La chaine de financement de l entreprise et les Business Angels Maher Kallel Différences principales Business Angel Spécialistes du capital-risques Personnel Entrepreneurs Gestionnaires financiers Argent

Plus en détail

[ les éco_fiches ] Capital investissement et cycle de vie des PME en croissance

[ les éco_fiches ] Capital investissement et cycle de vie des PME en croissance Des fiches pour mieux compren- dre l'actualité économique et les enjeux pour les PME Ce que la crise nous a appris, c est que le seul financement bancaire ne peut suffire pour assurer la pérennité des

Plus en détail

FONDS D INVESTISSEMENT DES INDUSTRIES CREATIVES SYNTHESE DE L ETUDE

FONDS D INVESTISSEMENT DES INDUSTRIES CREATIVES SYNTHESE DE L ETUDE FONDS D INVESTISSEMENT DES INDUSTRIES CREATIVES SYNTHESE DE L ETUDE 1. Contexte territorial A l initiative du Pôle Media Grand Paris, et en relation avec les Pôles et Clusters franciliens concernés 1,

Plus en détail

Bpifrance, partenaire des entreprises innovantes. Véronique Jacq Directrice Investissement Numérique, Bpifrance Janvier 2014

Bpifrance, partenaire des entreprises innovantes. Véronique Jacq Directrice Investissement Numérique, Bpifrance Janvier 2014 Bpifrance, partenaire des entreprises innovantes Véronique Jacq Directrice Investissement Numérique, Bpifrance Janvier 2014 01. Bpifrance en bref 02. L offre pour les entreprises innovantes L investissement

Plus en détail

Performance comparée des classes d'actifs au niveau national

Performance comparée des classes d'actifs au niveau national 4 ème Journée du Capital Investissement Performance comparée des classes d'actifs au niveau national Décembre 2014 Rapport sur le Capital Investissement AMIC 2013 1 ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE NATIONAL ET

Plus en détail

Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal

Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal Session plénière : Séance introductive De l'importance de l'investissement productif des migrants en milieu rural Stéphane Gallet (Ministère

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008

RÉSULTATS ANNUELS 2008 RÉSULTATS ANNUELS 2008 SOMMAIRE Carte d identité L année 2008 2008 : des résultats en croissance Une situation financière solide Les atouts du groupe face à la crise Perspectives et conclusion 2 CARTE

Plus en détail

Création de Fonds Communs de Placement à Risque

Création de Fonds Communs de Placement à Risque LA RÉGION SOUTIENT LES ENTREPRISES LOCALES Création de Fonds Communs de Placement à Risque Pour mieux accompagner la création d entreprise, pour soutenir sa croissance et faciliter sa reprise DOSSIER DE

Plus en détail

PREPROGRAMME THEMATIQUE

PREPROGRAMME THEMATIQUE PREPROGRAMME THEMATIQUE Procédure de réservation Pour réserver une conférence, téléchargez le dossier d inscription en cliquant ici. Parmi les thématiques proposées, choisissez celles que vous souhaitez

Plus en détail

En quelques années dans les. Les Due dilligences. le magazine de L investisseur. Capital-Investissement

En quelques années dans les. Les Due dilligences. le magazine de L investisseur. Capital-Investissement Les due diligences sont un passage obligé pour tout entrepreneur désireux de lever des fonds, d ouvrir son capital ou de vendre sa société. Il s agit surtout d une étape cruciale car elle se situe, juste

Plus en détail

JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE. 1 ère journée contributive : croissance, innovation, disruption Junior ESSEC 28/11/2014

JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE. 1 ère journée contributive : croissance, innovation, disruption Junior ESSEC 28/11/2014 JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE CONCERTATION NATIONALE SUR LE NUMÉRIQUE 1ère journée Compte-rendu de l atelier 3 : Nouveaux modèles de financement 1 ère journée contributive : croissance, innovation,

Plus en détail

Réduire les coûts des transferts d argent des migrants et optimiser leur impact sur le développement :

Réduire les coûts des transferts d argent des migrants et optimiser leur impact sur le développement : Réduire les coûts des transferts d argent des migrants et optimiser leur impact sur le développement : Outils et produits financiers pour le Maghreb et la Zone franc RÉSUMÉ EXÉCUTIF Naceur Bourenane Saïd

Plus en détail

CONFERENCE DAUPH INNOV

CONFERENCE DAUPH INNOV CONFERENCE DAUPH INNOV AVEC LE PARRAINAGE DE INTERNET PEUT-IL FINANCER L ENTREPRENEURIAT INNOVANT? UNIVERSITÉ PARIS-DAUPHINE 31 mars 2010, 18h30 ANIMATION : Didier REYNAUD, Directeur Fondateur AFFILIANCE,

Plus en détail

Regards croisés sur l entreprise

Regards croisés sur l entreprise Regards croisés sur l entreprise Quelles perspectives de financement pour les PME depuis la crise? 10 juin 2014 Fiche mémo Eléments de contexte Situation des PME françaises L accès au financement des PME

Plus en détail

FONDS AQUI-INVEST. I. Présentation de l action. Contexte Développement de l action et enjeux

FONDS AQUI-INVEST. I. Présentation de l action. Contexte Développement de l action et enjeux FONDS AQUI-INVEST I. Présentation de l action AQUI-INVEST, est le premier fonds de co-investissement en capital risque régional français. Il s'agit d une nouvelle génération d investissement public impulsée

Plus en détail

Startups, TPE et PME : Comment créer un écosystème favorable à leur développement

Startups, TPE et PME : Comment créer un écosystème favorable à leur développement Startups, TPE et PME : Comment créer un écosystème favorable à leur développement INTERVENANTS Mardi 8 septembre 14:00-15:30 Salon d honneur, Palais Brongniart Lucie Brux- Convergences Daniel Demeulenaere,

Plus en détail

Rapport 2012 de l Observatoire de la téléphonie mobile en Afrique subsaharienne. Résumé

Rapport 2012 de l Observatoire de la téléphonie mobile en Afrique subsaharienne. Résumé Rapport 2012 de l Observatoire de la téléphonie mobile en Afrique subsaharienne Résumé 1 Rapport 2012 de l Observatoire de la téléphonie mobile en Afrique subsaharienne Au cours de la dernière décennie,

Plus en détail

La Bourse de Casablanca a besoin d'une réforme réglementaire structurelle

La Bourse de Casablanca a besoin d'une réforme réglementaire structurelle AU FAIT MAROC 08/06/2012 La Bourse de Casablanca a besoin d'une réforme réglementaire structurelle Le siege de la Bourse de Casablanca La Bourse de Casablanca (BC) a besoin d'une nouvelle réforme profonde

Plus en détail

FinAfrique Research. Performances bancaires dans les zones CEMAC & UEMOA

FinAfrique Research. Performances bancaires dans les zones CEMAC & UEMOA FinAfrique Research Performances bancaires dans les zones CEMAC & UEMOA Octobre 2015 Dans ce document nous comparons la performance du secteur bancaire des zones CEMAC et UEMOA depuis 2006. Si la pénétration

Plus en détail

TERANGA CAPITAL. Véhicule d investissement dédié aux TPE-PME du Sénégal. Présentation à l Atelier FIDA. 5 Décembre 2014.

TERANGA CAPITAL. Véhicule d investissement dédié aux TPE-PME du Sénégal. Présentation à l Atelier FIDA. 5 Décembre 2014. TERANGA CAPITAL Véhicule d investissement dédié aux TPE-PME du Sénégal Présentation à l Atelier FIDA 5 Décembre 2014 Olivier Furdelle VISION, MISSION ET OBJECTIFS La vision de TERANGA CAPITAL est de soutenir

Plus en détail

Rabat, le 20 mars 2014

Rabat, le 20 mars 2014 المملكة المغربية Royaume du Maroc المرجع : Rabat, le 20 mars 2014 Durant les dix dernières années, les flux d investissements directs étrangers réalisés en Afrique ont enregistré, selon les données de

Plus en détail

Aides publiques Décembre 2015

Aides publiques Décembre 2015 La fabrique de start-ups Aides publiques Décembre 2015 2015 Incubateur Midi-Pyrénées Tous droits réservés Les subventions Les subventions aux porteurs de projets : Projets technologiques : I-LAB Emergence

Plus en détail

Le secteur bancaire syrien, levier de reprise Réalités et Perspectives

Le secteur bancaire syrien, levier de reprise Réalités et Perspectives Le secteur bancaire syrien, levier de reprise Réalités et Perspectives Juin 2013 Agenda Facteurs de développement du secteur bancaire syrien Le secteur bancaire syrien: performance solide, mais La Syrie

Plus en détail

Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie

Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie Intervention de Mohammed Laksaci Gouverneur de la Banque d Algérie 21 e Conférence des Gouverneurs

Plus en détail

GUIDE INVESTISSEURS. Donnez du sens à votre argent

GUIDE INVESTISSEURS. Donnez du sens à votre argent GUIDE INVESTISSEURS Donnez du sens à votre argent Happy Capital vous propose d investir via sa plateforme de crowdequity. Le but de ce guide est de vous présenter la méthode Happy Capital et le processus

Plus en détail

Jean-Charles COTIN Janvier 2015

Jean-Charles COTIN Janvier 2015 Jean-Charles COTIN Janvier 2015 INTRODUCTION : Le crowdfunding (financement par la foule) permet à un grand nombre de personnes de participer à l accompagnement financier de projets de toutes natures.

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Présentation de CoFundy

DOSSIER DE PRESSE. Présentation de CoFundy DOSSIER DE PRESSE Présentation de CoFundy SOMMAIRE I. CoFundy. 2 1. Une plateforme de crowdfunding pour la Tunisie 2. Un nouveau mode de financement 1 3. Les projets soutenus 4. La diaspora tunisienne

Plus en détail

Le Marketing Territorial

Le Marketing Territorial Le Marketing Territorial Eléments de méthodologie pour construire une stratégie Laurent Sansoucy Formation ANIMA Rabat, 7-8-9 mai 2003 Plan Démarche générale Stratégies marketing Segmentation En guise

Plus en détail

Rappel du PARCOURS DE LA BOURSE D ALGER.

Rappel du PARCOURS DE LA BOURSE D ALGER. Journée de restitution des Travaux relatifs a la Reforme du Marché Financier Intervention du Directeur National du Projet de la Reforme du Marché Financier en Algérie Messieurs les ministres, les PDG des

Plus en détail

Le FMI et son rôle en Afrique

Le FMI et son rôle en Afrique Le FMI et son rôle en Afrique M a r k P l a n t, V a l e r i a F i c h e r a, N o r b e r t F u n k e D a k a r, l e 3 n o v e m b r e 2 0 1 0 Sommaire Comment fonctionne le FMI? Comment l Afrique a-t-elle

Plus en détail

Point marché hôtellerie

Point marché hôtellerie Point marché hôtellerie Débat animé par Gérard EZAVIN, Président - GE CONSULT SAS, Président - Collège Hôtellerie du CDIF Mercredi 4 décembre 2013 Intervenants : Olivier CARVIN, Président GROUPE MARANATHA

Plus en détail

Energies Renouvelables

Energies Renouvelables Energies Renouvelables Le plus industriel des financiers Deux fonds sectoriels FCPR institutionnels français dédiés aux EnR Un positionnement sur tous les segments et sur l ensemble de la chaîne de valeur

Plus en détail

L offre advancity d accès aux financements pour les PME

L offre advancity d accès aux financements pour les PME Petit-déjeuner advancity du 29 avril 2014 Association Française des Investisseurs pour la Croissance L offre advancity d accès aux financements pour les PME Domaines stratégiques et CS octobre 2008-1 Introduction

Plus en détail

LES ACTIONNAIRES INDIVIDUELS S AFFIRMENT COMME UNE PARTIE PRENANTE INCONTOURNABLE DE L ENTREPRISE

LES ACTIONNAIRES INDIVIDUELS S AFFIRMENT COMME UNE PARTIE PRENANTE INCONTOURNABLE DE L ENTREPRISE CONSULTATION CAPITALCOM AUPRES DES ACTIONNAIRES INDIVIDUELS LES ACTIONNAIRES INDIVIDUELS S AFFIRMENT COMME UNE PARTIE PRENANTE INCONTOURNABLE DE L ENTREPRISE A quelques jours de la 1 ère Edition du «Village

Plus en détail

Au cours de la dernière décennie, les IDE vers l Afrique ont connu une croissance spectaculaire

Au cours de la dernière décennie, les IDE vers l Afrique ont connu une croissance spectaculaire Par Soraya Oulad Benchiba, Chargée d'études à l'institut Amadeus Au cours de la dernière décennie, les IDE vers l Afrique ont connu une croissance spectaculaire L afflux d IDE en Afrique a été spectaculaire

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC Avril 2014 TDR pour l élaboration d une stratégie de mobilisation de ressources

Plus en détail

Le Baromètre 2 de l accompagnement des PME en Afrique (2014)

Le Baromètre 2 de l accompagnement des PME en Afrique (2014) Le Baromètre 2 de l accompagnement des PME en Afrique (2014) Réalisé par l Union des Chambres de Commerce d Industrie et d Agriculture de l Union des Comores Avec la Conférence Permanente des Chambres

Plus en détail

POUR UNE BANQUE MEDITERRANEENNE DE

POUR UNE BANQUE MEDITERRANEENNE DE POUR UNE BANQUE MEDITERRANEENNE DE DEVELOPPEMENT 11 mai 2011 - Paris Constats Les besoins en investissements des pays du bassin méditerranéen sont considérables tant en matière d infrastructures que de

Plus en détail

COMMENT OPTIMISER SA GESTION DE DEVISES?

COMMENT OPTIMISER SA GESTION DE DEVISES? Dossier spécial Après une reprise observée en 2012 et 2013 (de l ordre de 2 et 2,5 %), l Organisation Mondiale du Commerce prévoit une croissance du commerce international de l ordre de 4 à 4,5 % en 2014.

Plus en détail

«Les Fonds Français, une solution pour financer nos PME?»

«Les Fonds Français, une solution pour financer nos PME?» Entreprendre Financer Réussir «Les Fonds Français, une solution pour financer nos PME?» Raphaël Abou Administrateur Délégué Allyum 20 octobre 2010 Forum Financier Mons Introduction Notre métier : Accompagner

Plus en détail

ce pays n a pas une politique d innovation soutenue (voir le tableau 1), augmentant ainsi le risque d une crise durable sans leviers structurels.

ce pays n a pas une politique d innovation soutenue (voir le tableau 1), augmentant ainsi le risque d une crise durable sans leviers structurels. Introduction La crise financière puis économique de la fin de la décennie soulève plusieurs questions fondamentales et retient l attention de la communauté internationale. Les nations doivent faire face

Plus en détail

Asset Management. A Commitment to Excellence

Asset Management. A Commitment to Excellence Asset Management A Commitment to Excellence L ambition que nous poursuivons et que nous partageons avec nos partenaires et clients s enracine profondément dans la culture d un groupe qui met l excellence

Plus en détail

Réforme du Code des assurances :

Réforme du Code des assurances : Réforme du Code des assurances : orienter l épargne des Français vers les entreprises Pierre Moscovici, ministre de l économie et des finances «Une des priorités de mon action est de réconcilier l épargne

Plus en détail

SEMINAIRE SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT EN AFRIQUE DE L OUEST

SEMINAIRE SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT EN AFRIQUE DE L OUEST SEMINAIRE SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT EN AFRIQUE DE L OUEST Allocution d ouverture du Secrétaire Général du Conseil Régional de l Epargne Publique et des Marchés Financiers (CREPMF) Monsieur Edoh Kossi

Plus en détail

20-24 AVRIL 2015 ROYAL BEACH HÔTEL OUAGADOUGOU, BURKINA FASO DOSSIER DE PRESSE. Ce projet est financé par l Union européenne

20-24 AVRIL 2015 ROYAL BEACH HÔTEL OUAGADOUGOU, BURKINA FASO DOSSIER DE PRESSE. Ce projet est financé par l Union européenne Si m p li f ie r le s p r o c é dur e s, a c c é lé r e r la c r o is s a n c e 20-24 AVRIL 2015 ROYAL BEACH HÔTEL OUAGADOUGOU, BURKINA FASO DOSSIER DE PRESSE Ce projet est financé par l Union européenne

Plus en détail

Evaluation du projet FAIR Mali Rapport de mission

Evaluation du projet FAIR Mali Rapport de mission Evaluation du projet FAIR Mali Rapport de mission pg 1/5 1 Fact sheet (français) Contexte de l évaluation Objectifs du mandat Durée du projet Type évaluation Budget planifié Budget estimatif de réalisation

Plus en détail

LES LBO. Une technique particulière de financement des entreprises

LES LBO. Une technique particulière de financement des entreprises LES LBO Une technique particulière de financement des entreprises Les LBO («leverage buy-out») font aujourd hui la une de l actualité financière et économique. Plus de 5000 entreprises françaises seraient

Plus en détail

Ouvrez-vous à de nouveaux horizons

Ouvrez-vous à de nouveaux horizons Ouvrez-vous à de nouveaux horizons Avec le crowdlending, investissez dans des projets porteurs de sens www.pretgo.fr Le crowdlending, le nouvel eldorado de l économie réelle Réelle alternative au financement

Plus en détail

MARCHÉS FINANCIERS ET INVESTISSEMENTS INDUSTRIELS SEPTEMBRE 2015

MARCHÉS FINANCIERS ET INVESTISSEMENTS INDUSTRIELS SEPTEMBRE 2015 MARCHÉS FINANCIERS ET INVESTISSEMENTS INDUSTRIELS SEPTEMBRE 2015 DES TAUX D INTÉRÊT TRÈS BAS DEPUIS LONGTEMPS SANS REDÉCOLLAGE SENSIBLE DE LA CROISSANCE MONDIALE Les taux d intérêt réels à court et moyen

Plus en détail

Inauguration de la Maison Régionale des Entreprises DOSSIER DE PRESSE

Inauguration de la Maison Régionale des Entreprises DOSSIER DE PRESSE Inauguration de la Maison Régionale des Entreprises DOSSIER DE PRESSE 14 novembre 2007 Le contexte La Région Guadeloupe a mis en place son Schéma Régional de Développement Economique (S.R.D.E). Ce schéma

Plus en détail

Un holding d'investissement dans les PME

Un holding d'investissement dans les PME Un holding d'investissement dans les PME La Financière Viveris Diversifier Optimiser Capitaliser L objet de la Financière Viveris est de prendre des participations dans les petites et moyennes entreprises

Plus en détail

Le capital-investissement en Afrique

Le capital-investissement en Afrique Neuvième Forum pour le développement de l'afrique Le capital-investissement en Afrique Document de travail Neuvième Forum pour le développement de l'afrique Des finan cements innovants pour l a transformation

Plus en détail

Quel regard portent les investisseurs financiers sur le secteur du Tour Operating? FORUM SETO 10 décembre 2013. Serge Mesguisch

Quel regard portent les investisseurs financiers sur le secteur du Tour Operating? FORUM SETO 10 décembre 2013. Serge Mesguisch ḃpifrance Quel regard portent les investisseurs financiers sur le secteur du Tour Operating? FORUM SETO 10 décembre 2013 Serge Mesguisch 1 Rappel de l action de Bpifrance Investissement dans le secteur

Plus en détail

MASSERAN PATRIMOINE INNOVATION 2014

MASSERAN PATRIMOINE INNOVATION 2014 MASSERAN PATRIMOINE INNOVATION 2014 INVESTISSEZ DANS DES PME EUROPÉENNES INNOVANTES FONDS COMMUN DE PLACEMENT DANS L INNOVATION PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL POURQUOI INVESTIR DANS MASSERAN

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE PRIVATE EQUITY COMMUNIQUE DE PRESSE 6 octobre 2015 LE GROUPE EDMOND DE ROTHSCHILD DEVOILE DES AMBITIONS IMPORTANTES EN PRIVATE EQUITY POUR LES PROCHAINES ANNEES IDENTIFIER DE NOUVEAUX TERRITOIRES ET PARTICIPER

Plus en détail

LEVEE DE FONDS. Avant-Pendant-Après

LEVEE DE FONDS. Avant-Pendant-Après LEVEE DE FONDS Avant-Pendant-Après ATELIER VILLAGE BY CA 25 mars 2015 Laurent JULIENNE Avocat Associé LERINS JOBARD CHEMLA AVOCATS LERINS JOBARD CHEMLA AVOCATS 50, boulevard de Courcelles 75017 PARIS 01

Plus en détail

FONDS I&P AFRIQUE ENTREPRENEURS : CONCILIER PERFORMANCE ET IMPACT

FONDS I&P AFRIQUE ENTREPRENEURS : CONCILIER PERFORMANCE ET IMPACT FONDS I&P AFRIQUE ENTREPRENEURS : CONCILIER PERFORMANCE ET IMPACT LEGENI, entreprise partenaire d I&P au Niger entre 2003 et 2012 QUI SOMMES NOUS? Notre Histoire Créé en 2002, Investisseurs & Partenaires

Plus en détail

Marché financier et Processus d introduction en Bourse

Marché financier et Processus d introduction en Bourse Marché financier et Processus d introduction en Bourse Centre des Jeunes Dirigeants d entreprises de Sfax 04 juin 2013 Fadhel ABDELKEFI Tunisie Valeurs Plan Présentation du marché financier tunisien Bourse

Plus en détail

Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée Pour: le Maroc

Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée Pour: le Maroc Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée Pour: le Maroc Un projet financé par l Union Européenne Réunion de Travail des Coordonnateurs du SBA et des Conseillers

Plus en détail

Réunion d information 2 décembre 2015

Réunion d information 2 décembre 2015 Réunion d information 2 décembre 2015 Séché Environnement : acteur de référence des métiers du déchet Une «success story» entrepreneuriale Un Groupe familial né en 1985 de la vision d un entrepreneur,

Plus en détail

Fonds French Tech Accélération

Fonds French Tech Accélération Fonds French Tech Accélération Appel à manifestation d intérêts pour les investissements dans des structures d accélération de la croissance de startups innovantes («accélérateurs de startups») 1. L INITIATIVE

Plus en détail

Présentation d Helix international

Présentation d Helix international 31 ème Congrès international de l Ordre des Experts Comptable de Tunisie En partenariat avec «Développement économique : modèle et gouvernance de la décentralisation» Sfax, les 17 et 18 septembre 2014

Plus en détail

Réussir don développement en Méditerranée. Quels points de vigilance? Réunion Finances Conseil Méditerranée / CCIMP Marseille, le 23 février 2012

Réussir don développement en Méditerranée. Quels points de vigilance? Réunion Finances Conseil Méditerranée / CCIMP Marseille, le 23 février 2012 Conseil en stratégies de changement Réussir don développement en Méditerranée Quels points de vigilance? Réunion Finances Conseil Méditerranée / CCIMP Marseille, le 23 février 2012 Laurent WEIL BPI Group

Plus en détail

Le capital-risque est-il une option viable pour financer les projets innovants en matière d énergie? Le point de vue d un entrepreneur

Le capital-risque est-il une option viable pour financer les projets innovants en matière d énergie? Le point de vue d un entrepreneur Clubs Mines-Energie et Mines-Finance - Le capital-risque est-il une option viable pour financer les projets innovants en matière d énergie? Le point de vue d un entrepreneur Franck Rabut - NovaWatt Président

Plus en détail

Promotion des investissements au Maroc

Promotion des investissements au Maroc Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Promotion des investissements au Maroc Mai 1996 Document de travail n 08 Promotion des investissements au Maroc Mai 1996 L objet de la

Plus en détail

Conférence du 14 juin 2012

Conférence du 14 juin 2012 Soutenu par : Conférence du 14 juin 2012 «Mobile banking : les premiers succès et les défis du futur» Présentation Le mobile banking est un formidable vecteur d inclusion financière. Des offres de mobile

Plus en détail

Colloque international francophone Nancy 9 février 2015 Formation à distance : Défis et opportunités de l assurance qualité interne et externe

Colloque international francophone Nancy 9 février 2015 Formation à distance : Défis et opportunités de l assurance qualité interne et externe Colloque international francophone Nancy 9 février 2015 Formation à distance : Défis et opportunités de l assurance qualité interne et externe Février 2015 L expérience de 2iE : 2007 à 2015 10.02.15 2

Plus en détail

Sommaire. Présentation Générale 3. Nos Métiers 4. Nos Services 5. Notre Valeur ajoutée 6. Notre Philosophie 7. Nos Clients 8.

Sommaire. Présentation Générale 3. Nos Métiers 4. Nos Services 5. Notre Valeur ajoutée 6. Notre Philosophie 7. Nos Clients 8. 1 Sommaire Présentation Générale 3 Nos Métiers 4 Nos Services 5 Notre Valeur ajoutée 6 Notre Philosophie 7 Nos Clients 8 Notre Equipe 9 Contact 12 2 Présentation Advise UP Associés Cabinet de conseil,

Plus en détail

L accélération du développement économique et social du Maroc a engendré une progression significative de la demande en énergie.

L accélération du développement économique et social du Maroc a engendré une progression significative de la demande en énergie. Cluster Solaire Immeuble ZENITH 1, Rez-de Chaussée et 4 ème étage, Lotissement CIVIM, Lots N 19-20, Le Zénith 1, Sidi Maârouf, Casablanca Standard: 0522585350 Fax: 0522787986 contact@clustersolaire.ma

Plus en détail

www.cercledoutremanche.com

www.cercledoutremanche.com LE FINANCEMENT DES PME : LES BUSINESS ANGELS P our placer l entreprise et l emploi au cœur de l économie de marché, du processus de plein-emploi et de justice sociale, encore faut-il avoir les moyens de

Plus en détail

FORMALISATION ET CAPITALISATION DES

FORMALISATION ET CAPITALISATION DES FORMALISATION ET CAPITALISATION DES CONNAISSANCES DANS L ECOSYSTEME DE L INNOVATION 1 Le constat 1.1 L apparition des écosystèmes Depuis une trentaine d années, des écosystèmes dédiés à l innovation se

Plus en détail

MASSERAN INNOVATION VII

MASSERAN INNOVATION VII MASSERAN INNOVATION VII INVESTISSEZ DANS DES PME EUROPÉENNES INNOVANTES FONDS COMMUN DE PLACEMENT DANS L INNOVATION PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL POURQUOI INVESTIR DANS MASSERAN INNOVATION VII?

Plus en détail

RÉSULTATS JUIN 2014 FORTE PROGRESSION DES INDICATEURS SEMESTRIELS RENCONTRE AVEC LES ANALYSTES ET LES MEDIAS LE 30 SEPTEMBRE 2014

RÉSULTATS JUIN 2014 FORTE PROGRESSION DES INDICATEURS SEMESTRIELS RENCONTRE AVEC LES ANALYSTES ET LES MEDIAS LE 30 SEPTEMBRE 2014 RÉSULTATS JUIN 2014 FORTE PROGRESSION DES INDICATEURS SEMESTRIELS RENCONTRE AVEC LES ANALYSTES ET LES MEDIAS LE 30 SEPTEMBRE 2014 SOMMAIRE MESSAGES CLES 3 PERFORMANCES CONSOLIDEES 9 DEVELOPPEMENT EN AFRIQUE

Plus en détail

Les Rencontres de la création et de la reprise d entreprise

Les Rencontres de la création et de la reprise d entreprise DOSSIER DE PRESSE La 6 e édition des Rencontres de la création et de la reprise d entreprise se tiendra le jeudi 12 février 2009 au Zénith de Limoges, de 8h30 à 18h. L accès est gratuit et ouvert à tous,

Plus en détail

la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire

la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire HISTORIQUE Le Centre pour le Développement des Exportations Africaines CEDEXA S.A. CEDEXA

Plus en détail

ENTREPRENEURS EN AFRIQUE

ENTREPRENEURS EN AFRIQUE Entrepreneurs ENTREPRENEURS EN AFRIQUE Entrepreneurs Campus France Agence nationale qui a une double tutelle Ministère des affaires étrangères et du développement international Ministère de l éducation

Plus en détail

Le secteur financier dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) Aperçu pour les réunions annuelles 2008

Le secteur financier dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) Aperçu pour les réunions annuelles 2008 Le secteur financier dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) Aperçu pour les réunions annuelles 2008 Dans l ensemble, le secteur financier dans les pays de la région MENA continue de jouer

Plus en détail

Salon de la création d entreprises

Salon de la création d entreprises Salon de la création d entreprises Tunis 17 octobre 2008 «Comment mettre l innovation au cœur de l entreprise» soutient l innovation et la croissance des PME oseo.fr 2 OSEO Soutient l innovation et la

Plus en détail

Impact sur l emploi, les métiers et les compétences Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit

Impact sur l emploi, les métiers et les compétences Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit EXPERTISE COMPTABLE (1/3) Les cabinets de grande taille sont affectés par des évolutions similaires à celles qui touchent les cabinets de petite taille. Cette page reprend la description donnée pour les

Plus en détail

STARTUPS. Le guide pour les investisseurs

STARTUPS. Le guide pour les investisseurs STARTUPS Le guide pour les investisseurs 2016 2 Le guide pour les investisseurs 2016 Vous souhaitez diversifier votre patrimoine? Vous êtes soucieux du choix de vos placements? Vous êtes avant tout motivés

Plus en détail