L AVOCAT ET LES HONORAIRES. Ordre des barreaux francophones et germanophone

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L AVOCAT ET LES HONORAIRES. Ordre des barreaux francophones et germanophone"

Transcription

1 ibis advertising >coufopandelis L AVOCAT ET LES HONORAIRES Ordre des barreaux francophones et germanophone 65 av. de la Toison d Or Bruxelles t f avocat.be -

2 La relation de confiance qui doit s établir entre l avocat et son client, et qui persistera tout au long de son intervention, comprend une bonne entente sur la question des honoraires. Cette brochure répond à toutes les questions que vous pourriez vous poser sur les honoraires et les frais de l intervention d un avocat.

3 1 LES HONORAIRES ET LES FRAIS D AVOCAT EN QUOI CONSISTENT LES HONORAIRES? COMMENT SE CALCULENT LES HONORAIRES? Les honoraires de l'avocat constituent la contrepartie du travail qu'il accomplit. Ce travail intègre notamment la consultation juridique, la représentation du client devant diverses instances dont plus couramment les cours et tribunaux, le travail intellectuel et enfin le travail administratif lié à la gestion de son cabinet. L avocat calcule ses honoraires en fonction de diverses méthodes dépendant du type de dossier, de l organisation de son cabinet et de la demande du client. En Belgique, il n'existe pas de barème imposé, ni par la loi, ni par les Ordres des avocats. L'avocat fixe librement le montant de ses honoraires et a le devoir de le faire avec une juste modération (article 459 du Code judiciaire). Il tient compte de la situation financière du client, de l importance du litige, de la spécialisation de l avocat, de son expérience et de sa notoriété. Les Ordres des avocats exercent, avec les tribunaux, une mission de contrôle à cet égard. En cas de litige, la décision finale appartiendra au tribunal. Voici les méthodes les plus répandues La méthode du taux horaire L avocat enregistre le temps qu il consacre au dossier et calcule ses honoraires sur la base d un taux horaire. Dès le début de l intervention, l avocat et le client conviennent de ce taux - (montant fixe d euros par heure). Le taux horaire peut varier en fonction de l importance du litige, de la spécialisation de l avocat, de son expérience et de sa notoriété. Les clients sont en droit de demander à leur avocat de les informer de leurs méthodes de calcul des honoraires. Les Ordres encouragent les avocats à informer leurs clients et à se mettre d accord avec eux à ce sujet. «La modération est le trésor du sage» (Voltaire)

4 La méthode du pourcentage sur l'enjeu du litige L avocat calcule ses honoraires en fonction d un pourcentage de la valeur financière du litige en tenant compte du résultat obtenu. La méthode du forfait selon le type d intervention L avocat fixe ses honoraires forfaitairement en fonction de la nature de la prestation ou des prestations à effectuer. LES HONORAIRES SERONT-ILS DIFFERENTS SI L AVOCAT GAGNE L AFFAIRE OU S IL LA PERD? Parmi toutes les méthodes qui précèdent, le résultat obtenu peut jouer un rôle déterminant dans le montant des honoraires. La loi interdit toutefois de faire dépendre les honoraires exclusivement du résultat obtenu, c est-à-dire de prévoir un paiement seulement en cas de résultat positif. Exemple Montant fixe d euros pour: une récupération de créance devant le tribunal de commerce, un conseil avisé pour la création d une société, une négociation à l occasion de la rupture d un contrat de travail, un divorce par consentement mutuel, une défense pénale devant un tribunal de police, une procédure au Conseil d Etat. L'abonnement Lorsque l'avocat traite un nombre important de dossiers de même nature pour un même client, il peut convenir d appliquer un forfait par dossier, ou par période (mois, trimestre, année). QUAND ET COMMENT SE PAIENT LES HONORAIRES? Les frais et honoraires se règlent soit à la clôture du dossier, soit régulièrement par le biais de provisions ou d états intermédiaires qui couvrent les prestations déjà accomplies. Lorsqu une procédure dure plusieurs années, l'avocat veille à établir des états de frais et honoraires provisionnels ou intermédiaires. Le client peut ainsi mesurer le coût de l intervention de son avocat. Cela lui permet également d étaler ses paiements dans le temps.

5 COMMENT ESTIMER LE COUT D UNE PROCEDURE? QUE REPRESENTENT LES FRAIS DE L AVOCAT? Par son expérience des procédures, et sa connaissance des frais de justice, l avocat peut donner une estimation globale du montant habituel des honoraires et frais qu il applique au type d affaire qui lui est soumis. Il indique à son client qu il n est pas, dès l abord d un dossier, maître de tous les paramètres ou aléas. En toute circonstance, l avocat veille à tenir au courant son client de l état d avancement de la procédure, des raisons d un retard éventuel et des prestations qu il a effectuées. Les frais de l'avocat sont les frais spécifiques imputables au dossier. Il existe deux méthodes de calcul des frais de l avocat Le coût unitaire L'avocat détermine un coût unitaire par type de frais et le multiplie par le nombre d'unités exposées dans le cadre d'un dossier déterminé - (ex.: prix de la lettre, de la copie, du km, du mail, du téléphone, du fax...). Le pourcentage global L'avocat applique pour chacun de ses dossiers un montant déterminé en fonction de l ensemble de ses frais généraux. SI LE PROCES EST GAGNE, LA PARTIE ADVERSE DOIT-ELLE PAYER LES FRAIS DE L'AVOCAT? En droit belge, les honoraires et frais versés à l avocat sont à charge du client, qu il perde ou qu il gagne son affaire. Toutefois, s il la gagne, il percevra dans certains cas, une indemnité de procédure, qui représente un remboursement partiel de certains actes matériels accomplis par l avocat.

6 2 LA PREMIERE CONSULTATION QUE FAUT-IL FAIRE AVANT DE RENCONTRER UN AVOCAT? Il est conseillé de constituer un dossier. Une chronologie écrite et détaillée des évènements de votre cause peut être très utile à votre avocat, ainsi qu une liste des questions que vous souhaitez lui poser. Il est important également de vérifier si vous bénéficiez d une assurance protection juridique qui couvre l'intervention de l'avocat. Pour toute question d orientation juridique, l avocat donne un premier conseil au cours d un entretien de l ordre de trente minutes pour la somme de 25. Une liste des avocats participant à cette action est disponible à l Ordre des barreaux et sur le site En d autres termes, il est important de préparer la rencontre avec son avocat. QUE COUTE UNE PREMIERE CONSULTATION CHEZ UN AVOCAT? 25 LA PREMIERE CONSULTATION CHEZ UN AVOCAT Les honoraires de la première consultation chez l avocat sont fixés librement par celui-ci. L Ordre des barreaux francophones et germanophone a lancé une campagne de premier conseil pour un prix forfaitaire de 25. Cette campagne offre un accès à la justice à tous, pour un prix modéré et déterminé à l avance.

7 3 L AIDE JURIDIQUE FAUT-IL PAYER L'AVOCAT DES LA PREMIERE CONSULTATION? QUI PEUT BENEFICIER DE L AIDE JURIDIQUE? Si la première consultation est donnée sans engagement de part et d autre, l avocat demande en principe qu elle soit payée immédiatement. Et si les relations se poursuivent au-delà de cette première consultation, l avocat pourra demander à son client une provision. PEUT-ON DEMANDER UN DEVIS A UN AVOCAT? L avocat n est pas un commerçant et n a pas pour habitude de remettre de devis à son client. Par son expérience des procédures et sa connaissance des frais de justice, l avocat peut donner une estimation globale du montant habituel des honoraires et frais qu il applique au type d affaire qui lui est soumis. Cette estimation doit être considérée comme telle et n engage pas l avocat sur un montant fixe d honoraires et de frais. L aide juridique est fournie par les avocats et financée en partie par l Etat. Dans certains cas, l intervention de l avocat est totalement gratuite et dans d autres cas, des honoraires peuvent être demandés. Si la personne est isolée, elle bénéficie de la gratuité totale lorsque ses revenus sont inférieurs à 666 par mois, et inférieurs à 857 si elle cohabite avec des personnes à charge.

8 4 LES FRAIS DE JUSTICE EN QUOI CONSISTENT LES FRAIS DE JUSTICE? Les frais de justice constituent des sommes induites par la procédure et parfois avancées par l avocat pour le compte d un client. L avocat veille à se faire provisionner pour l avance de ces frais; il pourra également demander au client de les verser directement au prestataire de service concerné (huissier de justice, greffe, expert ). Droit de greffe Toute affaire judiciaire peut entraîner le paiement d'un droit de greffe, d une mise au rôle, d un droit de rédaction, de frais de copies, d expédition Frais d'huissier Pour introduire une affaire devant un tribunal, porter un jugement à la connaissance d'une partie, faire courir un délai de recours, exécuter une décision, pratiquer une saisie, l avocat fait appel à un huissier de justice qui doit être honoré. Le tarif des actes des huissiers de justice est fixé par arrêté royal et mentionné sur l'original de ces actes. Vous pouvez utilement consulter à ce sujet le site Frais d'expertise Lorsqu'une expertise est ordonnée par le tribunal, l'avance des frais et honoraires de l expert doit être prise en charge par la partie qui la demande. Sinon, l expert ne commencera pas sa mission. PEUT-ON RECUPERER LES FRAIS DE JUSTICE AUPRES DE LA PARTIE ADVERSE? Lorsqu'une partie gagne sa procédure, le juge condamne l autre partie à payer tout ou partie des frais de justice. Toutefois, elle ne les récupère que si la partie perdante est solvable.

9 5 LES QUESTIONS EVENTUELLES COMMENT SAVOIR SI LES HEURES COMPTEES ONT ETE REELLEMENT PRESTEES? La relation entre l avocat et son client est une relation de confiance. En cas de doute, le client ne doit pas hésiter à en parler à son avocat. Si celui-ci semble réticent à répondre, il est toujours possible de contacter le bâtonnier du barreau auquel appartient l avocat. QUE FAIRE SI LES HONORAIRES DE L'AVOCAT SONT TROP ELEVES OU S'IL N'Y A PAS D ACCORD SUR LES PRESTATIONS MENTIONNEES DANS SON ETAT? Il ne faut pas hésiter à lui en parler ouvertement. Si une solution amiable n est pas possible, l Ordre des avocats de chaque barreau propose plusieurs modes de règlement des contestations d honoraires. Dans certains barreaux, il existe un ombudsman, auquel il peut être fait appel en cas de difficultés. L estimation d honoraires Celle-ci est donnée par un avocat désigné par le bâtonnier. Cette estimation pourra être discutée devant les tribunaux. Ombudsman de Bruxelles: Ombudsman de Liège: La médiation d honoraires Un avocat médiateur suggéré ou non par le bâtonnier, tentera de mettre les parties d accord sur le litige d honoraires qui les oppose. L arbitrage d honoraires Un ou trois arbitres avocats désignés, décident des honoraires dus. Leur décision est contraignante et s impose tant à l avocat qu au client.

10 Le tribunal avis sur honoraires Le litige peut être porté devant les tribunaux qui habituellement, avant de se prononcer, demandent au conseil de l Ordre un «avis sur honoraires». Les parties peuvent faire valoir leur point de vue sur cet avis mais c est le tribunal qui tranche. TROUVER UN AVOCAT, C EST FACILE! INTERNET > ORDRE DES BARREAUX FRANCOPHONES ET GERMANOPHONE Maison de l avocat 65 av. de la Toison d Or 1060 Bruxelles > tél: > fax: > mail: E.R. Florence van de Putte 65 av. de la Toison d Or Bruxelles

Conditions Générales d intervention

Conditions Générales d intervention Claudine EUTEDJIAN Docteur en Droit Nathalie MOULINAS LE GO I.A.E. de PARIS Avocats au Barreau de TARASCON Cabinet d Avocats Sud-Juris Conditions Générales d intervention Le Cabinet est libre d accepter

Plus en détail

Principes d intervention et de facturation Bours & Associés. A.- Application des principes de facturation et d intervention.

Principes d intervention et de facturation Bours & Associés. A.- Application des principes de facturation et d intervention. Albert Dominique Lejeune Michel Delnoy Xavier Thiébaut Vanessa Veriter Avocats associés Adeline Römer Delphine Grisard Céline Genin Bénédicte Biemar Martin Lauwers Charlotte Beaujean Alexandre Pirson Muriel

Plus en détail

JURIDIC ACCESS. Le droit pour les professionnels de santé F9. ETRE ASSISTE D UN AVOCAT : OUI MAIS COMMENT?

JURIDIC ACCESS. Le droit pour les professionnels de santé F9. ETRE ASSISTE D UN AVOCAT : OUI MAIS COMMENT? Comme vous le savez, vous êtes libre de choisir l avocat que vous désirez. Attention! Il est conseillé de trouver un avocat spécialisé dans le type de droit qui intéresse, selon votre affaire (exemple

Plus en détail

C. et D. PELLOUX & M. LETOUBLON Société d Avocats au Barreau d ANNECY CONDITIONS GENERALES D INTERVENTION 2015

C. et D. PELLOUX & M. LETOUBLON Société d Avocats au Barreau d ANNECY CONDITIONS GENERALES D INTERVENTION 2015 C. et D. PELLOUX & M. LETOUBLON Société d Avocats au Barreau d ANNECY CONDITIONS GENERALES D INTERVENTION 2015 Le Cabinet facture des honoraires destinés à couvrir l ensemble de ses charges (personnel,

Plus en détail

L huissier de justice

L huissier de justice La Justice et vous Les acteurs de la Justice Les institutions S informer Justice pratique L huissier de justice auxiliaire de justice et partenaire 1. QUI EST L HUISSIER DE JUSTICE? L huissier de justice

Plus en détail

{#02}{} {#03}{} {#04}{} {#05}{} {#06}{} {#07}{}

{#02}{} {#03}{} {#04}{} {#05}{} {#06}{} {#07}{} Bruxelles, le {$date} Philippe Declercq * Karine Gargadennec Amélie Beaudet Elisabeth De Rudder Florence Van Den Broucke Advocaten - Avocats {#08} {#09} {#02}{} {#03}{} {#04}{} {#05}{} {#06}{} {#07}{}

Plus en détail

CONVENTION D HONORAIRES

CONVENTION D HONORAIRES CONVENTION D HONORAIRES Le, à Evere, au cabinet de l avocat Olivier DUPONT, sis rue Frans Pepermans, n 14, Entre Et ci-après dénommés conjointement «le client», Maître Olivier DUPONT, dont le cabinet est

Plus en détail

Numéro du rôle : 4588. Arrêt n 149/2009 du 30 septembre 2009 A R R E T

Numéro du rôle : 4588. Arrêt n 149/2009 du 30 septembre 2009 A R R E T Numéro du rôle : 4588 Arrêt n 149/2009 du 30 septembre 2009 A R R E T En cause : la question préjudicielle concernant l'article 1022 du Code judiciaire, tel qu'il a été remplacé par l'article 7 de loi

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ NOTE DE PRÉSENTATION - AVIS N 2006-15 DU 24 OCTOBRE 2006

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ NOTE DE PRÉSENTATION - AVIS N 2006-15 DU 24 OCTOBRE 2006 CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ NOTE DE PRÉSENTATION - AVIS N 2006-15 DU 24 OCTOBRE 2006 Relatif au projet d arrêté relatif au plan comptable applicable par les huissiers de justice prévu à l article

Plus en détail

L avocat et l assurance de protection juridique

L avocat et l assurance de protection juridique Chapitre 20 L avocat et l assurance de protection juridique Section 1 - Comment aborder un client assuré en protection juridique?... 1 Section 2 - À partir de quand l intervention de l avocat est-elle

Plus en détail

COMMUNE DE FERNEY-VOLTAIRE CAHIER DES CHARGES

COMMUNE DE FERNEY-VOLTAIRE CAHIER DES CHARGES COMMUNE DE FERNEY-VOLTAIRE CAHIER DES CHARGES MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES DE PRESTATIONS DE SERVICES JURIDIQUES : CONSEIL ET REPRESENTATION EN JUSTICE Article 1 - Objet du contrat 1-1 Présentation Le

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES. Il propose également à ses clients une prestation de service consistant en un conseil juridique personnalisé en ligne.

CONDITIONS GENERALES. Il propose également à ses clients une prestation de service consistant en un conseil juridique personnalisé en ligne. CONDITIONS GENERALES Le cabinet d avocat GROUSELLE assure au profit de ses clients le conseil, l assistance, la défense, la représentation et la rédaction des actes, avec le sérieux et la rigueur inhérents

Plus en détail

Pour bénéficier du service, vous devez satisfaire aux conditions suivantes :

Pour bénéficier du service, vous devez satisfaire aux conditions suivantes : Qu est-ce que le SAH? Le SAH est un service juridique disponible à l aide juridique qui permet aux parents de demander la modification d un jugement déjà obtenu, lorsque celui-ci porte sur la garde d enfant,

Plus en détail

www.secal.belgium.be

www.secal.belgium.be Vous n'avez pas reçu vos pensions alimentaires? Le Service des Créances Alimentaires (SECAL) vous aide www.secal.belgium.be Service Public Fédéral Finances - 2012 - Cette brochure a été réalisée par un

Plus en détail

La transaction immobilière par les Avocats

La transaction immobilière par les Avocats La transaction immobilière par les Avocats Vous souhaitez vendre un bien immobilier? Parlez-en avec votre Avocat. L avocat et la vente immobilière Pour répondre à un besoin de leur clientèle juridique

Plus en détail

Majoritairement, cependant, l honoraire horaire sera de 100,00/heure.

Majoritairement, cependant, l honoraire horaire sera de 100,00/heure. HONORAIRE HORAIRE Les prestations peuvent être tarifées sur base d un honoraire horaire et d un honoraire de résultat. Pour un enjeu inférieur à 10.000,00, le taux horaire des prestations sera de +- 100,00heure.

Plus en détail

CONVENTION. Maître., Avocat au Barreau de Bruxelles, dont le cabinet est établi

CONVENTION. Maître., Avocat au Barreau de Bruxelles, dont le cabinet est établi CONVENTION ENTRE: Maître., Avocat au Barreau de Bruxelles, dont le cabinet est établi ; ci-après dénommé : «L avocat» ; ET: Madame/Monsieur.., ci-après dénommé : «Le client» ; ARTICLE 1 : DROITS ET OBLIGATIONS

Plus en détail

A R R E T. En cause : la question préjudicielle relative à l article 1675/19, 2, du Code judiciaire, posée par le Tribunal du travail de Bruxelles.

A R R E T. En cause : la question préjudicielle relative à l article 1675/19, 2, du Code judiciaire, posée par le Tribunal du travail de Bruxelles. Numéro du rôle : 5046 Arrêt n 143/2011 du 22 septembre 2011 A R R E T En cause : la question préjudicielle relative à l article 1675/19, 2, du Code judiciaire, posée par le Tribunal du travail de Bruxelles.

Plus en détail

Vous divorcez, vous vous séparez?

Vous divorcez, vous vous séparez? Service Com&Doc - Crédit image : drx - Fotolia.com - Imprimerie Caf35 - Mars 2014 Vous divorcez, vous vous séparez? 5 questions pour mieux comprendre Vous informer et vous aider dans vos démarches Vous

Plus en détail

LA REQUETE DEVANT LE TRIBUNAL ADMINISTATIF

LA REQUETE DEVANT LE TRIBUNAL ADMINISTATIF GT ABORIT DOCUMENTATION : REQUETE TRIBUNAL ADMINITRATF 05 49 44 57 96 www.cgtlaborit.fr LA REQUETE DEVANT LE TRIBUNAL ADMINISTATIF DOCUMENT EDITE PAR LE SYNDICAT CGT DU C.H Henri LABORIT Procédure de requête

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES :

CONDITIONS GÉNÉRALES : CONDITIONS GÉNÉRALES : 1. Services La SPRL Cabinet d avocats Beele, ayant son siège social à B 9000 Gent, Gebroeders De Cockstraat 2, BCE 0862.344.846 (ci- après «la SPRL»), propose une assistance juridique

Plus en détail

Le règlement collectif de dettes en pratique

Le règlement collectif de dettes en pratique Le règlement collectif de dettes en pratique Centre d Appui aux services de médiations de dettes de la Région de Bruxelles-Capitale Janvier 2014 Boulevard du Jubilé, 153-155 à 1080 Bruxelles Tél : 02 217

Plus en détail

10c - L avocat. Service juridique droit des personnes et des familles

10c - L avocat. Service juridique droit des personnes et des familles 10c - L avocat L avocat peut vous défendre, vous assister et vous représenter pour régler un conflit ou pour obtenir un droit, soit dans le cadre d un procès, soit pour régler un litige à l amiable. Il

Plus en détail

GUIDE DE l enquête sociale dans les CPAS. Version mai 2015 L enquête sociale

GUIDE DE l enquête sociale dans les CPAS. Version mai 2015 L enquête sociale GUIDE DE l enquête sociale dans les CPAS Version mai 2015 L enquête sociale GUIDE DE L ENQUETE SOCIALE en neuf pas... Une enquête sociale, qu est-ce que c est? Une enquête sociale, pourquoi? Qui fait l

Plus en détail

Vous êtes cité. devant le tribunal de police devant le tribunal correctionnel

Vous êtes cité. devant le tribunal de police devant le tribunal correctionnel Vous êtes cité devant le tribunal de police devant le tribunal correctionnel Introduction Si vous devez comparaître devant le tribunal de police ou le tribunal correctionnel, vous vous posez peut-être

Plus en détail

Vous n avez pas reçu vos pensions alimentaires? Le SECAL vous aide!

Vous n avez pas reçu vos pensions alimentaires? Le SECAL vous aide! Vous n avez pas reçu vos pensions alimentaires? Le SECAL vous aide! www.secal.belgium.be Service Public Fédéral Finances - 2016 - Cette brochure a été réalisée par un groupe de travail constitué de collaborateurs

Plus en détail

Les différents cas de divorce et les procédures applicables. Le divorce par consentement mutuel :

Les différents cas de divorce et les procédures applicables. Le divorce par consentement mutuel : Les différents cas de divorce et les procédures applicables Les différents cas de divorce et les procédures applicables L'article 229 du Code Civil énumére quatre cas de divorce : - Le consentement mutuel

Plus en détail

Vous êtes cité: devant la justice de paix. La justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer.

Vous êtes cité: devant la justice de paix. La justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. La justice et vous Les acteurs de la Justice Les institutions S informer Justice pratique Ministère de la Justice Vous êtes cité: devant la justice de paix Cette brochure vous explique : > ce que la partie

Plus en détail

Conditions générales 2010/2011

Conditions générales 2010/2011 Conditions générales 2010/2011 SCP Berger avocats 36, av. Amans-Rodat 12000 Rodez MAJ 22/11/2010 RCS RODEZ 389 879 099 Table des matières I N T R O D U C T I O N 2 CHAPITRE 1 Dossiers classiques 4 CHAPITRE

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES FISCOVER PROTECTION JURIDIQUE 1/8 175913A002_201509

CONDITIONS GÉNÉRALES FISCOVER PROTECTION JURIDIQUE 1/8 175913A002_201509 CONDITIONS GÉNÉRALES FISCOVER PROTECTION JURIDIQUE 1/8 FISCOVER 2/8 CONDITIONS GÉNÉRALES PROTECTION JURIDIQUE SOMMAIRE ARTICLE 1. QUELQUES DÉFINITIONS... 3 ARTICLE 2. LE BÉNÉFICIAIRE... 4 ARTICLE 3. L

Plus en détail

Procédure de convocation de l assemblée générale fixation de l ordre du jour établissement des rapports

Procédure de convocation de l assemblée générale fixation de l ordre du jour établissement des rapports Dissolution de sociétés avant le 1 er 10 % octobre 2014 au taux de Dans notre précédente lettre d information, nous vous avons parlé de la mesure transitoire prévue par la loi-programme du 28 juin 2013

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D INTERVENTION 2014

CONDITIONS GENERALES D INTERVENTION 2014 CONDITIONS GENERALES D INTERVENTION 2014 Le cabinet facture des honoraires destinés à couvrir l ensemble de ses charges (personnel, cotisations sociales et fiscales, loyer, charges diverses ) et à assurer

Plus en détail

Séparation Divorce. La justice pratique

Séparation Divorce. La justice pratique Séparation Divorce La justice pratique www.ge.ch/justice Sommaire Vous êtes marié-e et vous voulez mettre fin à votre vie conjugale? Il existe plusieurs moyens de le faire : recourir à une suspension de

Plus en détail

LE PROCESSUS DE L EXPERTISE EN RESPONSABILITE CIVILE

LE PROCESSUS DE L EXPERTISE EN RESPONSABILITE CIVILE Association pour le Management des Risques et des Assurances de l Entreprise LE PROCESSUS DE L EXPERTISE EN RESPONSABILITE CIVILE AMRAE 28 JUIN 2013 COMMENT VOYEZ VOUS L EXPERTISE «RC»? COMMENT VOYEZ VOUS

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES

CONDITIONS GENERALES CONDITIONS GENERALES 1. INTRODUCTION 1.1 Le Cabinet s engage à assurer la prestation des services dans la plus grande diligence professionnelle, en respectant les attentes légitimes du Client, ainsi que

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR PREVU PAR LES STATUTS DE L ASSOCIATION ANIMATION EMPLOI 14

REGLEMENT INTERIEUR PREVU PAR LES STATUTS DE L ASSOCIATION ANIMATION EMPLOI 14 REGLEMENT INTERIEUR PREVU PAR LES STATUTS DE L ASSOCIATION ANIMATION EMPLOI 14 PREAMBULE L association Animation Emploi 14 propose des actions d accompagnement en direction de ses membres actifs, dans

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTES DE PRESTATIONS DE SERVICES

CONDITIONS GENERALES DE VENTES DE PRESTATIONS DE SERVICES CONDITIONS GENERALES DE VENTES DE PRESTATIONS DE SERVICES 1 OBJET : Les Conditions Générales de Vente (C.G.V.) de prestations de services décrites ci-dessous détaillent les droits et obligations de l entreprise

Plus en détail

Du 8 avril 2015 au 22 avril 2015

Du 8 avril 2015 au 22 avril 2015 Conditions de participation au jeu «1 chance sur 1000 de gagner vos achats Le Drive Intermarché» Du 8 avril 2015 au 22 avril 2015 En participant au jeu «1 chance sur 1000 de gagner vos achats Le Drive

Plus en détail

Les impayés : prévention et recouvrement

Les impayés : prévention et recouvrement Les impayés : prévention et recouvrement Conférence organisée à la Chambre des Métiers, le jeudi 10 octobre 2013. 1 Introduction Le nombre d impayés est de plus en plus important... Le mois de septembre

Plus en détail

COUR D'APPEL DE DOUAI

COUR D'APPEL DE DOUAI COUR D'AEL DE DOUAI CHAMBRE 1 SECTION 2 ARRÊT DU 11/04/2007 * * * N RG : 05/03877 JUGEMENT (N 2000/1641) rendu le 12 Mai 2005 par le Tribunal de Grande Instance de VALENCIENNES ARRÊT AVANT DIRE DROIT rendu

Plus en détail

Digital Prod CONDITIONS GENERALES DE VENTE CREATIONS GRAPHIQUES. Article 1 Application et opposabilité des conditions générales.

Digital Prod CONDITIONS GENERALES DE VENTE CREATIONS GRAPHIQUES. Article 1 Application et opposabilité des conditions générales. CONDITIONS GENERALES DE VENTE CREATIONS GRAPHIQUES Article 1 Application et opposabilité des conditions générales. Les présentes conditions générales s appliqueront de plein droit à toute prestation de

Plus en détail

Agnès PROTON - Avocat au Barreau de Grasse

Agnès PROTON - Avocat au Barreau de Grasse Agnès PROTON - Avocat au Barreau de Grasse Le décès de l Oncle d Amérique : à propos de la révélation successorale et de la rémunération du généalogiste. Il n est pas rare qu une personne âgée hospitalisée

Plus en détail

CONDITIONS PARTICULIERES DE VENTE

CONDITIONS PARTICULIERES DE VENTE CONDITIONS PARTICULIERES DE VENTE Office de Tourisme de Bayonne Place des basques BP 819 64108 Bayonne Cedex Tél. 0820 42 64 64 / Fax 33 (0) 5 59 59 37 55 resa@bayonne tourisme.com www.bayonne tourisme.com

Plus en détail

Comment vous constituer un capital pension le plus élevé possible en profitant au mieux des avantages fiscaux?

Comment vous constituer un capital pension le plus élevé possible en profitant au mieux des avantages fiscaux? Dossier Pension Libre Complémentaire Association d assurances mutuelles Un regard prévoyant sur votre avenir Comment vous constituer un capital pension le plus élevé possible en profitant au mieux des

Plus en détail

CONDITIONS ET PROCEDURE D INSCRIPTION A LA LISTE DES STAGIAIRES

CONDITIONS ET PROCEDURE D INSCRIPTION A LA LISTE DES STAGIAIRES CONDITIONS ET PROCEDURE D INSCRIPTION A LA LISTE DES STAGIAIRES I. CONDITIONS D INSCRIPTION A LA LISTE DES STAGIAIRES 1. NATIONALITÉ A. Candidat belge ou ressortissant d un état membre de l Union européenne

Plus en détail

Modifications du Code de l arbitrage en matière de Sport (entrée en vigueur le 1.1.2012)

Modifications du Code de l arbitrage en matière de Sport (entrée en vigueur le 1.1.2012) Modifications du Code de l arbitrage en matière de Sport (entrée en vigueur le 1.1.2012) S5 Les membres du CIAS sont désignés pour une période renouvelable de quatre ans. Les nominations doivent avoir

Plus en détail

Le tribunal de commerce

Le tribunal de commerce I N S T I T U T I O N S Le tribunal de commerce Février 2000 Qu'est-ce que le tribunal de commerce? Quelles sont ses compétences? Comment est-il composé? Quelle est la procédure? Quels sont les recours?

Plus en détail

L Arbitrage face aux Moyens Alternatifs de Règlement des Conflits (MARC)

L Arbitrage face aux Moyens Alternatifs de Règlement des Conflits (MARC) L Arbitrage face aux Moyens Alternatifs de Règlement des Conflits (MARC) Paris, 15 juin 2006 Me Detlev Kühner, Pôle Arbitrage dkuehner@bmhavocats.com BMHAVOCATS www.bmhavocats.com I. Introduction: Imaginons

Plus en détail

Aide juridictionnelle

Aide juridictionnelle Procédure de recouvrement de l indemnité allouée sur le fondement de l article 37 de la loi n 91-647 du 10 juillet 1991 Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 169, rue de Rennes F 75006 PARIS

Plus en détail

De meilleures garanties pour les pensions alimentaires

De meilleures garanties pour les pensions alimentaires vous guider De meilleures garanties pour les pensions alimentaires n Familles monoparentales www.msa.fr Qu est-ce que l ASF? Tout comprendre sur l Allocation de soutien familial (ASF) et les Garanties

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE DE VENTE PAR INTERNET DE «ENFANTILLAGES & CO» ET MENTIONS LÉGALES

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE DE VENTE PAR INTERNET DE «ENFANTILLAGES & CO» ET MENTIONS LÉGALES CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE DE VENTE PAR INTERNET DE ET MENTIONS LÉGALES Il est expressément précisé que les présentes conditions générales (ci-après les «Conditions Générales») régissent

Plus en détail

Maître Christophe LENOIR loco Maître Roland FORESTINI - pour la requérante. Maître Nicolas BERCHEM loco Maître Dominique LEONARD - pour l Etat Belge

Maître Christophe LENOIR loco Maître Roland FORESTINI - pour la requérante. Maître Nicolas BERCHEM loco Maître Dominique LEONARD - pour l Etat Belge Tribunal de Ière Instance de Bruxelles Jugement du 5 novembre 2004 - Rôle n 2000/11722/A Exercice d'imposition 1994 Note : Ou de l imputation d un remboursement d impôts sur une dette d impôts contestée

Plus en détail

CONVENTION ANNEXE «A» ASSURANCE «CORPS»

CONVENTION ANNEXE «A» ASSURANCE «CORPS» Les clauses ci-dessous sont mises à la disposition de toute personne intéressée, sur simple demande. Elles sont indicatives, les parties pouvant convenir de conditions d assurance différentes. Pour toute

Plus en détail

N 07/00481 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

N 07/00481 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE COUR D APPEL DE NOUMÉA N 07/00481 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Président : M. THIOLET AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Greffier lors des débats : Cécile KNOCKAERT Chambre sociale Arrêt du 4 Juin 2008 PARTIES EN CAUSE

Plus en détail

Cessation d activité. Cessation d activité : les procédures à suivre

Cessation d activité. Cessation d activité : les procédures à suivre Cessation d activité Cessation d activité : les procédures à suivre Adie Conseil Cessation d activité Introduction Cette fiche récapitule les formalités de cessation pour les cas les plus fréquemment rencontrés

Plus en détail

GUIDE RELATIF À LA GESTION DES DROITS DU PARENT NON-GARDIEN EN MILIEU SCOLAIRE

GUIDE RELATIF À LA GESTION DES DROITS DU PARENT NON-GARDIEN EN MILIEU SCOLAIRE GUIDE RELATIF À LA GESTION DES DROITS DU PARENT NON-GARDIEN EN MILIEU SCOLAIRE à être produit par le comité des secrétaires généraux de la Montérégie et de l Estrie Mario Champagne Francine Julien Daniel

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE CAEN N 1001422 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Mlle Virginie C et autres AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Hommeril Rapporteur

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE CAEN N 1001422 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Mlle Virginie C et autres AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Hommeril Rapporteur TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE CAEN EB N 1001422 Mlle Virginie C et autres M. Hommeril Rapporteur M. Mondésert Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Caen

Plus en détail

CONDITIONS DE VENTE CONGRES TERRAFORMA

CONDITIONS DE VENTE CONGRES TERRAFORMA CONDITIONS DE VENTE CONGRES TERRAFORMA Conditions Générales de Vente Les conditions générales de vente régissant les rapports entre les agences de voyages et leur clientèle, ont été fixées par le décret

Plus en détail

La procédure d alerte des copropriétés en pré-difficulté

La procédure d alerte des copropriétés en pré-difficulté ARC / DOSSIER DU MOIS D AVRIL 2009 / WWW.UNARC.ASSO.FR Copropriétés fragiles : mise en place d une procédure d alerte lorsque les impayés atteignent 25 % Nous présentons ci-dessous le détail d une nouvelle

Plus en détail

Conditions Générales d Utilisation pour les prestations de nettoyage à domicile réservées par le biais de www.helpling.fr

Conditions Générales d Utilisation pour les prestations de nettoyage à domicile réservées par le biais de www.helpling.fr Conditions Générales d Utilisation pour les prestations de nettoyage à domicile réservées par le biais de www.helpling.fr Ou «CGU Prestation de Nettoyage à domicile» La société HELPLING France SAS, dont

Plus en détail

1. Principes généraux concernant la transaction

1. Principes généraux concernant la transaction ACCORDS TRANSACTIONNELS Fondements : Article 2044 CV : «La transaction est le contrat par lequel les parties terminent une contestation née ou préviennent une contestation à naître. Circulaire du 1 er

Plus en détail

MANDAT EXCLUSIF ET SEMI EXCLUSIF HORS ÉTABLISSEMENT : COMMUNICATION DES INFORMATIONS PRÉCONTRACTUELLES AU CONSOMMATEUR

MANDAT EXCLUSIF ET SEMI EXCLUSIF HORS ÉTABLISSEMENT : COMMUNICATION DES INFORMATIONS PRÉCONTRACTUELLES AU CONSOMMATEUR MANDAT EXCLUSIF ET SEMI EXCLUSIF HORS ÉTABLISSEMENT : COMMUNICATION DES INFORMATIONS PRÉCONTRACTUELLES AU CONSOMMATEUR (À REMETTRE AVANT LA CONCLUSION DE VOS MANDATS HORS ÉTABLISSEMENT) En application

Plus en détail

Déclaration à la police

Déclaration à la police Vous êtes victime Introduction Vous avez été victime d une infraction. C est un événement traumatisant et vous vous posez sûrement de nombreuses questions : quels sont mes droits? Que dois-je faire pour

Plus en détail

LE RÔLE DE L AVOCAT DANS LA PROCEDURE PARTICIPATIVE Par Alain Provansal, Avocat honoraire au barreau de Marseille, Ancien Président de l'aappe

LE RÔLE DE L AVOCAT DANS LA PROCEDURE PARTICIPATIVE Par Alain Provansal, Avocat honoraire au barreau de Marseille, Ancien Président de l'aappe LE RÔLE DE L AVOCAT DANS LA PROCEDURE PARTICIPATIVE Par Alain Provansal, Avocat honoraire au barreau de Marseille, Ancien Président de l'aappe L avocat du début à l issue de la Convention de Procédure

Plus en détail

Conditions générales de vente applicables à partir du 1 er janvier 2008 Achat d espaces publicitaires

Conditions générales de vente applicables à partir du 1 er janvier 2008 Achat d espaces publicitaires Conditions générales de vente applicables à partir du 1 er janvier 2008 Achat d espaces publicitaires Article 1 Application et opposabilité des conditions générales. Les présentes conditions générales

Plus en détail

CONVENTION DE TRANSFERT DE MAITRISE D'OUVRAGE. Pour la réalisation de l'opération d'aménagement d'un Pôle d échanges multimodal

CONVENTION DE TRANSFERT DE MAITRISE D'OUVRAGE. Pour la réalisation de l'opération d'aménagement d'un Pôle d échanges multimodal CONVENTION DE TRANSFERT DE MAITRISE D'OUVRAGE Pour la réalisation de l'opération d'aménagement d'un Pôle d échanges multimodal sur le site de la porte de Paris Entre les soussignés: D'une part, La commune

Plus en détail

CONTRAT TYPE DE TRAVAUX Date

CONTRAT TYPE DE TRAVAUX Date Madame, Monsieur, CONTRAT TYPE DE TRAVAUX Date Réf. : / / [INSÉRER LE NUMÉRO ET L INTITULÉ DU PROJET]] Le Programme des Nations Unies pour le développement (ci-après dénommé le «PNUD»), souhaite engager

Plus en détail

ARTICLE 2186 *** Mise en situation 1

ARTICLE 2186 *** Mise en situation 1 Table des matières Avant-propos... 1 Comment utiliser ce livre... 3 Abréviations... 5 Code civil du Québec... 7 Sociétés... 7 Sociétés par actions... 39 Code civil du Québec... 39 Loi canadienne sur les

Plus en détail

Conditions générales et Tarif de Maître BECK. Tous les montants sont majorés de la TVA de 21 % à dater du 1er Janvier 2014

Conditions générales et Tarif de Maître BECK. Tous les montants sont majorés de la TVA de 21 % à dater du 1er Janvier 2014 Conditions générales et Tarif de Maître BECK Tous les montants sont majorés de la TVA de 21 % à dater du 1er Janvier 2014 1. L avocat BECK travaille au mieux des intérêts du client sur base des présentes

Plus en détail

Epreuve n 1 : Réglementation professionnelle et. déontologie de l expert-comptable et du commissaire aux comptes

Epreuve n 1 : Réglementation professionnelle et. déontologie de l expert-comptable et du commissaire aux comptes DIPLOME D EXPERTISE COMPTABLE Session de novembre 2012 Epreuve n 1 : Réglementation professionnelle et déontologie de l expert-comptable et du commissaire aux comptes Durée : 1 heure Aucune documentation

Plus en détail

Règlement Parcours 1,2,3,GO

Règlement Parcours 1,2,3,GO Article 1 : Organisateurs Règlement Parcours 1,2,3,GO a. L organisation du parcours et du réseau 1,2,3,GO est pilotée par à Luxembourg en collaboration avec des relais locaux, à savoir : Luxinnovation,

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 CADRE JURIDIQUE ET INTÉRÊT DE L'ESCOMPTE

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 CADRE JURIDIQUE ET INTÉRÊT DE L'ESCOMPTE CADRE JURIDIQUE ET INTÉRÊT DE L'ESCOMPTE L'escompte Introduction Les délais de paiement que les PME sont souvent contraintes d'accorder à leurs cocontractants peuvent être un vrai handicap à leur développement.

Plus en détail

Un seul droit de la famille pour toutes les femmes.

Un seul droit de la famille pour toutes les femmes. 7 Arbitrage familial FR 007 LE DROIT DE LA FAMILLE ET LES FEMMES EN ONTARIO Un seul droit de la famille pour toutes les femmes. Renseignez-vous sur vos droits. Arbitrage familial La présente brochure est

Plus en détail

Contrat d'assurance de protection et de défense des adhérents de l'adgcf

Contrat d'assurance de protection et de défense des adhérents de l'adgcf Contrat d'assurance de protection et de défense des adhérents de l'adgcf Résumé des garanties 2016 RÉSUMÉ DES GARANTIES (ARTICLE L.141-4 DU CODE DES ASSURANCES) L ADGCF (Association des Directeurs Généraux

Plus en détail

«LA MEDIATION AU SERVICE DES BANQUES, DES ASSURANCES ET DES ENTREPREPRISES : INTERETS AU NIVEAU ECONOMIQUE INTERNE ET INTERNATIONAL»

«LA MEDIATION AU SERVICE DES BANQUES, DES ASSURANCES ET DES ENTREPREPRISES : INTERETS AU NIVEAU ECONOMIQUE INTERNE ET INTERNATIONAL» 1 ER FORUM DE MEDIATION BEYROUTH 26, 27 ET 28 JUIN 2008 «LA MEDIATION AU SERVICE DES BANQUES, DES ASSURANCES ET DES ENTREPREPRISES : INTERETS AU NIVEAU ECONOMIQUE INTERNE ET INTERNATIONAL» Silvestre TANDEAU

Plus en détail

CELLULE JURIDIQUE LA PROCEDURE DEVANT LE CONSEIL DE PRUD HOMMES

CELLULE JURIDIQUE LA PROCEDURE DEVANT LE CONSEIL DE PRUD HOMMES COMMISSION DE DEVELOPPEMENT ACCOMPAGNEMENT DES CLUBS CELLULE JURIDIQUE LA PROCEDURE DEVANT LE CONSEIL DE PRUD HOMMES En cas de litige survenu en cours l exécution du contrat de travail lequel oppose :

Plus en détail

Particuliers & Immobilier

Particuliers & Immobilier Particuliers & Immobilier Consignations Les particuliers et les consignations en matière immobilière L a Caisse des Dépôts est une institution financière publique, en charge de missions d intérêt général

Plus en détail

Tarifaire indicatif des honoraires

Tarifaire indicatif des honoraires Tarifaire indicatif des honoraires Tarifs applicables au 01/01/2015 (mise à jour) MARC TELLO-SOLER Avocat 20 rue du 14 juillet 31100 Toulouse www.mts-avocat.net tello-soler@mts-avocat.net Sommaire NOTICE

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES PRESTATIONS DE SERVICES

CONDITIONS GENERALES PRESTATIONS DE SERVICES http://www.droitbelge.net infos@droitbelge.net CONDITIONS GENERALES PRESTATIONS DE SERVICES Auteur: Me Marie Dupont, avocat AVERTISSEMENT Ce document est une version d évaluation du contrat. Il a pour

Plus en détail

Conditions générales de prestations et de services

Conditions générales de prestations et de services Conditions générales de prestations et de services I- OBJET Les présentes conditions générales ont pour objet de régir les relations contractuelles entre le Client d une part, et la société 4D CREA dont

Plus en détail

CAHIER SPECIAL DES CHARGES MARCHE DE SERVICE

CAHIER SPECIAL DES CHARGES MARCHE DE SERVICE CAHIER SPECIAL DES CHARGES MARCHE DE SERVICE Article 1 : Objet et durée du marché Le présent marché a pour objet la désignation 1/ d un avocat à titre principal 2/ d un avocat à titre secondaire pour les

Plus en détail

CONTRAT DE CONSEIL EN PILOTAGE D ENTREPRISES

CONTRAT DE CONSEIL EN PILOTAGE D ENTREPRISES ARTISANS I COMMERÇANTS I PROFESSIONS LIBÉRALES I TPE CONTRAT DE CONSEIL EN PILOTAGE D ENTREPRISES Solutions de pilotage d entreprises en temps réel www.rivalis.fr ENTRE LES SOUSSIGNES : (SOCIÉTÉ), au capital

Plus en détail

Guide pratique genevois Tribunal des prud hommes

Guide pratique genevois Tribunal des prud hommes Guide pratique genevois Tribunal des prud hommes Vous avez un litige avec votre employeur ou votre employé? Edition octobre 2014 Sommaire Sommaire Préambule 3 Compétence du Tribunal genevois des prud hommes

Plus en détail

CONVENTION D'HONORAIRES EN MATIERE DE PROTECTION JURIDIQUE

CONVENTION D'HONORAIRES EN MATIERE DE PROTECTION JURIDIQUE CONVENTION D'HONORAIRES EN MATIERE DE PROTECTION JURIDIQUE ENTRE LES SOUSSIGNES : - M. Né le De nationalité française, Demeurant.. Ci-après dénommé "le client" D'une part, ET : - LA SCPI DUPUY, BONNECARRERE,

Plus en détail

WWW.IMMOBUSINESS.FR CONTRAT DE SYNDIC

WWW.IMMOBUSINESS.FR CONTRAT DE SYNDIC CONTRAT DE SYNDIC ENTRE LES SOUSSIGNÉS : 1 LE SYNDICAT DES COPROPRIÉTAIRES de la résidence LES JARDINS DE SAINT JEAN, Saint Jean, 97 133 SAINT BARTHELEMY, Représenté par le Président de l Assemblée Générale

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMÉRIQUE Décret n o 2015-1382 du 30 octobre 2015 relatif à la médiation des litiges de la consommation NOR :

Plus en détail

P L ACE ROYAL E 7 1 0 00 BRUXEL L ES

P L ACE ROYAL E 7 1 0 00 BRUXEL L ES LA COUR C ON S T I T U T I O N N E L LE D E B E LG I QU E P L ACE ROYAL E 7 1 0 00 BRUXEL L ES 2014 3 TABLE DES MATIERES 1 1. DE LA COUR D ARBITRAGE À LA COUR CONSTITUTIONNELLE 5 a) Création de la Cour

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE 30 avril 2016 AMENDEMENT

ASSEMBLÉE NATIONALE 30 avril 2016 AMENDEMENT ASSEMBLÉE NATIONALE 30 avril 2016 Adopté ACTION DE GROUPE ET ORGANISATION JUDICIAIRE - (N 3204) AMENDEMENT présenté par le Gouvernement ---------- ARTICLE ADDITIONNEL APRÈS L'ARTICLE 17 BIS, insérer l'article

Plus en détail

Le Tribunal Administratif

Le Tribunal Administratif Thème : Le tribunal administratif Le Tribunal Administratif I. Les textes de référence : Les dispositions concernant le tribunal administratif et les autres juridictions de l'ordre administratif figurent

Plus en détail

Charte de la Médiation de l eau

Charte de la Médiation de l eau Charte de la Médiation de l eau 1 La Médiation de l eau a pour objectif de favoriser le règlement amiable des litiges entre les consommateurs et leur service d eau ou d assainissement en leur proposant

Plus en détail

PROTECTION JURIDIQUE GENERALE CONDITIONS PARTICULIERES

PROTECTION JURIDIQUE GENERALE CONDITIONS PARTICULIERES PROTECTION JURIDIQUE GENERALE CONDITIONS PARTICULIERES ASSURANCES : - PREVENTION ET INFORMATION JURIDIQUES - DEFENSE AMIABLE DES INTERETS - DEFENSE JUDICIAIRE DES INTERETS Les présentes conditions particulières

Plus en détail

Contrat-type de bail à réhabilitation

Contrat-type de bail à réhabilitation ANNEXE 5 Contrat-type de bail à réhabilitation Entre : (dénomination sociale et adresse de la société bailleresse). Et (nom, prénom, adresse du ou des locataires) Il a été convenu ce qui suit : Objet Article

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Conseil d État N 325834 Inédit au recueil Lebon 8ème et 3ème sous-sections réunies M. Arrighi de Casanova, président Mme Eliane Chemla, rapporteur M. Olléon Laurent, rapporteur public LE PRADO, avocat(s)

Plus en détail

L agent commercial en Allemagne

L agent commercial en Allemagne 1 L agent commercial en Allemagne Introduction Le statut juridique de l agent commercial («Handelsvertreter») est défini dans le Code de commerce allemand («Handelsgesetzbuch»- HGB) aux Articles 84 à 92c.

Plus en détail

L ENTREPRISE GENERALE:

L ENTREPRISE GENERALE: L ENTREPRISE GENERALE: LA SOLUTION POUR TOUTE CONSTRUCTION FABA FEGC Fédération des Entrepreneurs Généraux de la Construction asbl Rue du Lombard 42 - B-1000 Bruxelles TEL: 02 511 65 95 FAX: 02 514 18

Plus en détail

Bulletin officiel n 4482 du 8 moharrem 1418 (15 mai 1997)

Bulletin officiel n 4482 du 8 moharrem 1418 (15 mai 1997) Bulletin officiel n 4482 du 8 moharrem 1418 (15 mai 1997) Dahir n 1-97-65 du 4 chaoual 1417 (12 février 1997) portant promulgation de la loi n 53-95 instituant des juridictions de commerce Titre I : TABLE

Plus en détail

Protection Juridique ASSOCIATIONS ADHERENTES AU CODEVER. CFDP Assurances. Délégation d Orléans

Protection Juridique ASSOCIATIONS ADHERENTES AU CODEVER. CFDP Assurances. Délégation d Orléans Protection Juridique ASSOCIATIONS ADHERENTES AU CODEVER CFDP Assurances Délégation d Orléans SOMMAIRE Article 1. Article 2. Article 3. Article 4. Article 5. Article 6. QUELQUES DÉFINITIONS LES BÉNÉFICIAIRES

Plus en détail

CONTRAT DE PRESTATIONS. AVOCAT ou CABINET D'AVOCAT*

CONTRAT DE PRESTATIONS. AVOCAT ou CABINET D'AVOCAT* ORENSIC CONSULTING RANCE www.forensic-france.com CONTRAT DE PRESTATIONS AVOCAT ou CABINET D'AVOCAT* la mention INUTILE sera effacée lors de la rédaction La société FORENSIC CONSULTING FRANCE au capital

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES Article 1 : Champ d application Article 2 : Promotion et offre

CONDITIONS GENERALES Article 1 : Champ d application Article 2 : Promotion et offre CONDITIONS GENERALES Article 1 : Champ d application Ces conditions générales sont applicables aux contrats d organisation et d intermédiaire de voyages, tels que définis par la loi du 16 février 1994

Plus en détail

CE Cour de Justice, le 28 janvier 1992. Affaire C-204/90. Hanns-Martin Bachmann contre État belge. Sur l article 48 du traité

CE Cour de Justice, le 28 janvier 1992. Affaire C-204/90. Hanns-Martin Bachmann contre État belge. Sur l article 48 du traité CE Cour de Justice, le 28 janvier 1992 Affaire C-204/90 Hanns-Martin Bachmann contre État belge 1. Par arrêt du 28 juin 1990, parvenu à la Cour le 5 juillet suivant, la Cour de cassation de Belgique a

Plus en détail