Guide administratif «Vers une Transition secondaire-cégep réussie»

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Guide administratif «Vers une Transition secondaire-cégep réussie»"

Transcription

1 Guide administratif «Vers une Transition secondaire-cégep réussie» CÉGEP de Sherbrooke Produit en collaboration par Jeannine Gouin et le Projet PRÉE OCTOBRE 2012

2 «À l intention de nos partenaires des écoles secondaires» Ce guide a été créé pour vous informer du projet «Vers une transition secondaire-cégep réussie» initié par le projet PRÉE et le CÉGEP de Sherbrooke et vous permettre d adhérer à ce projet. Votre implication à ce projet permettra à des élèves du 5 e secondaire de recevoir de l information sur la réalité des études collégiales et ainsi se préparer à vivre une transition réussie. Des cégépiens auront pour mission de rencontrer les élèves, de communiquer et d échanger avec eux sur la transition qu ils seront appelés à vivre lors de leur passage vers le CÉGEP. Ce projet se déroulera à la session d hiver (soit entre les mois de janvier et mai), moment crucial où plus de 60 % des élèves font une demande d admission au CÉGEP et reçoivent une réponse de leur acceptation dans le programme de leur choix. Ce projet associe donc, des étudiants 1 collégiaux représentants plusieurs programmes, des élèves du secondaire, ainsi que leurs enseignants et professionnels de leur école secondaire. Votre travail consiste, dans un premier temps, à prendre connaissance du dit projet et de le véhiculer au sein de votre personnel enseignant auprès des élèves de 5 e secondaire. Dans un second temps, de nous référer un enseignant répondant qui accepterait de recevoir en classe une équipe d étudiants préparés à partager leur expérience d études collégiales et répondre aux questions des élèves. Une fois le contact créé entre le répondant de l école et l enseignante-responsable du projet au CÉGEP, la communication se fera entre eux. Le répondant sera invité à vous faire un suivi (dates des activités, qualité des interventions, etc.). Un guide d intervention sera fourni au répondant afin de préparer les élèves à ces rencontres. Dans le présent guide administratif, nous précisons le contexte du projet, un bref historique, les objectifs et modalités du projet ainsi que les rôles et responsabilités de chacun. Pour toute information supplémentaire, il vous est possible de communiquer soit avec la professionnelle d intervention locale du Projet PRÉE de votre Commission scolaire ou encore avec Mme Jeannine Gouin, responsable du projet au CÉGEP de Sherbrooke. Coordonnées : ou au , poste Nous vous remercions de votre collaboration et espérons avoir la chance de côtoyer vos élèves de 5 e secondaire et leurs enseignants. Jeannine Gouin Enseignante-responsable du projet 1 Pour une meilleure compréhension du guide, lorsqu'on parle d'un élève, il s'agit d'un jeune de niveau secondaire et lorsqu'on parle d'un étudiant, il s'agit d'un jeune adulte au niveau collégial. Lorsqu on parle de répondant, il s agit d un enseignant au niveau du secondaire et enseignante-responsable il s agit de l enseignante qui dispense le cours complémentaire au CÉGEP et qui accompagne les étudiants. 2

3 CONTEXTE DU PROJET La transition secondaire-cégep constitue un moment critique dans le cheminement scolaire d un étudiant et les risques d abandon et de réorientation sont très présents. Comment faire en sorte qu ils soient mieux préparés à la nouvelle réalité collégiale qui les attend? Les questions qui influencent la poursuite aux études post-secondaires méritent qu on s y intéresse de façon particulière étant donné que c est un moment crucial et une source d anxiété, de changement et de nouveauté pour les futurs collégiens. (Voir Annexes p.7) Le CÉGEP de Sherbrooke, en collaboration avec le Projet Partenaires pour la Réussite Éducative en Estrie (PRÉE), s est associé avec les commissions scolaires de l Estrie et des écoles privées afin d expérimenter des mesures favorisant la transition des élèves. HISTORIQUE DU PROJET À l automne 2008, développement d un concept de mentorat entre des élèves du collégial et du secondaire. Cette première expérimentation, sous forme presque exclusive de visioconférences, a eu lieu avec l école secondaire du Tournesol. À l automne 2009, le projet a été rendu accessible à une école secondaire par commission scolaire francophone (école du Tournesol, Le Triolet et de la Frontalière). Le projet comportait des visioconférences ainsi qu une ou deux rencontres réelles entre «les mentors et les mentorés». À l automne 2010, le partenariat a été maintenu avec les 3 écoles participantes de 2009 et élargi à une école secondaire anglophone (Alexander Galt). Au total, 18 activités variées ont eu lieu (visioconférences, rencontres en classe, dîner au CÉGEP, etc.). À l automne 2011, le projet a été maintenu avec les mêmes écoles francophones et élargi à six nouvelles, pour un total de 9 écoles participantes (Le Triolet, La Montée, Montcalm, St-Michel, Le Tournesol, L Escale, La Frontalière, Le Mont-Ste-Anne et Le Salésien). Un menu «à la carte» a été offert aux écoles participantes (kiosque-midi, activités-classe, ateliers, visioconférences, etc.). VERS UNE TRANSITION SECONDAIRE-CÉGEP RÉUSSIE Édition Hiver 2013 Objectif poursuivi : Préparer les élèves de 5 e secondaire à vivre harmonieusement une transition vers le collégial Moyen proposé : Mettre en contact des étudiants du collégial avec des élèves du secondaire afin de permettre à ces derniers de «démystifier» le CÉGEP 3

4 Clientèle cible : Élèves de 5 e secondaire Étudiants de 1 re année du CÉGEP (voir Annexes p. 8) Activités offertes : Témoignages et échanges via visioconférence, blogue étudiant et visites des classes (Voir Annexes p. 8) Conditions essentielles pour la réussite du projet : La préparation des élèves avant les activités est essentielle pour optimiser les échanges, tant au niveau de la qualité que de la participation. La présence d un professionnel de l information et de l orientation est demandée pour assister aux rencontres virtuelles ET lors des visites en classe afin de rectifier les informations erronées ou superficielles. (voir Annexes p.9) Thèmes abordés : Le choc, quelle transition/ Étudier au Cégep veut dire/ Comment faire pour m intégrer/ Réussir au Cégep demande des notes/ Développer mon sentiment d appartenance/ J ai appris de mes erreurs/ Mes moyens pour réussir au Cégep/ (Voir la liste, Annexes p.9) Outils proposés : Guide administratif (information, rôles et responsabilités) Guide d intervention (logistique, activités de préparation, pistes d intervention) RÔLES ET RESPONSABILITÉS DES ÉCOLES PARTICIPANT AU PROJET Direction d école secondaire Prendre connaissance du projet Manifester son intérêt à participer au projet auprès de sa direction des services éducatifs (D.S.E.) Cibler un répondant parmi le personnel enseignant des élèves de 5 e secondaire prêt à accueillir des animations dans sa classe et lui remettre une copie du guide administratif Cibler un professionnel de l information et de l orientation prêt à soutenir le répondant-école et à assister aux rencontres entre les étudiants et les élèves et lui remettre une copie du guide administratif Transmettre à la PIL de la CS les noms du répondant-école et du professionnel de l information et de l orientation identifiés Novembre Novembre 15 novembre 15 novembre 1 er décembre 4

5 Répondant-école Prendre connaissance du projet par le biais du guide administratif Communiquer avec l enseignante-responsable du projet au CÉGEP dans le but de planifier les rencontres élèves-étudiants Préparer, en collaboration avec le professionnel de l information et de l orientation, les élèves à la venue des étudiants (utilisation du guide d intervention) Animer les rencontres élèves-étudiants Évaluer les activités et faire un suivi auprès de sa direction d école 1 er décembre 15 décembre Professionnel de l information et de l orientation Prendre connaissance du projet par le biais du guide administratif Communiquer avec le répondant-école afin de connaitre la logistique établie avec le CÉGEP Soutenir le répondant-école dans la préparation des élèves et dans l animation des rencontres (utilisation du guide d intervention) 1 er décembre 15 décembre Enseignante-responsable du projet au CÉGEP Planifier les rencontres avec les enseignants-répondants des écoles Préparer les étudiants aux rencontres Rendre compte des évaluations reçues S assurer de la bonne gestion du projet 15 décembre à janvier 5

6 ANNEXES 6

7 UNE TRANSITION SCOLAIRE MAIS UN GRAND PAS VERS LA VIE ADULTE À son entrée au préscolaire et à son passage au primaire, il est tout à fait normal que des proches s enquièrent de l intégration d un élève qui amorce son cheminement scolaire : on l interroge sur ses nouveaux amis, sur son enseignante ou son enseignant et sur son école. La société reconnaît également que le passage au secondaire est une étape à la fois scolaire et développementale liée à l adolescence. Le regard social porté sur la transition d une étudiante ou d un étudiant vers les études supérieures est tout autre : tout se passe, parce que l étudiant est au seuil de sa vie d adulte, comme s il devait nécessairement trouver en lui les ressources nécessaires pour s intégrer à sa vie d étudiant, ou encore comme si les difficultés qu il pouvait rencontrer au collège ou à l université avaient une fonction de révélation des impératifs «de la vraie vie» 2. Comme nous savons qu environ 60 % (tableau 1) d une génération 3, à tout âge, accède aux études collégiales, il apparaît alors important de bien préparer les élèves du secondaire à ce passage. De plus, pour la cohorte 2010 le taux de réussite des cours de la première session, au CÉGEP de Sherbrooke, est demeuré stable à 83 %. Même s il est supérieur de 2 points à l ensemble du réseau public 4, il n en demeure pas moins que 17% des étudiants échouent. Tableau 1 2 Conseil supérieur de l éducation, REGARDS RENOUVELÉS SUR LA TRANSITION ENTRE LE SECONDAIRE ET LE COLLÉGIAL, mai 2010, p Portrait régional La persévérance et la réussite scolaire en Estrie, automne 2008, Plan de mobilisation et d action pour contrer le décrochage et augmenter la qualification et la diplomation des jeunes estriens 4 Bilan des réussites 2010/2011, CÉGEP de Sherbrooke 7

8 PROFIL DES ÉTUDIANTS DU COLLÉGIAL Un groupe de plus de 20 étudiants représentant des programmes d études différents est formé. Chaque étudiant doit avoir terminé au moins une session d études collégiales dans son programme de formation pré-universitaire ou technique et être recommandé par la coordination de son programme de formation. La qualité du dossier scolaire, les expériences de travail communautaire et la connaissance des lieux d intervention sont des critères favorables à sa collaboration. L étudiant doit s inscrire à un cours complémentaire de 45 heures intitulé «Engagement communautaire Transition secondaire-cégep» qui lui sera crédité. L enseignante du cours, Mme Jeannine Gouin, prépare les étudiants à rencontrer les élèves, à réaliser un projet s adressant aux élèves du secondaire et à les encadrer lors des activités. Elle voit à la logistique des rencontres avec le groupe-classe. LES ACTIVITÉS DU PROJET «VERS UNE TRANSITION SECONDAIRE-CÉGEP RÉUSSIE» Le témoignage comme outil pour susciter des échanges Les étudiants livreront des témoignages de leurs parcours personnels. Provenant de parcours variés, ils seront ainsi en mesure de brosser un portrait différent et réaliste de la réalité collégiale. «Le recours au témoignage peut avoir comme objectif d établir des vérités, des faits et remplir une fonction plus symbolique qui convoque la vérité de l expérience personnelle. Le témoignage est un moyen par lequel la société se vit et se pense, le témoin est un passeur, il mobilise simultanément et avec force les sentiments et affects, imagination et cadres de références. Le témoignage peut avoir une fonction d initiation, de formation et de participation». 5 Activités virtuelles Le projet d accompagnement proposé aux élèves du secondaire peut être réalisé de façon virtuelle. Les technologies utilisées sont entre autres la visioconférence et le blogue des étudiants. Les rencontres par visioconférence se déroulent toujours en classe et 2-3 étudiants sont en ligne pour échanger et pour témoigner sur des thèmes déterminés à l avance. La durée des rencontres est d environ 60 minutes. Ces visioconférences exigent la manipulation de matériel tel que : un ordinateur avec un système de son branché sur Internet, projecteur multimédia, un accès à «SKYPE» et une caméra vidéo pouvant capter les élèves. Les visioconférences se déroulent en classe et sont sous la supervision de l enseignant répondant ET du professionnel de l orientation de l école. Les élèves seront invités à lire et à communiquer avec les étudiants via le blogue du projet. 5 Bezille, Hélène, Vers un usage éthiquement correct du témoignage, L Harmattan,

9 Visites dans les classes La visite de 2-3 étudiants avec des groupes d élèves sont aussi proposées aux écoles secondaires selon les disponibilités des étudiants (horaire et transport). Ces rencontres se déroulent dans la classe d un enseignant. La durée des rencontres est d environ 60 minutes. Les rencontres se déroulent en classe et sont sous la supervision de l enseignant répondant ET du professionnel de l information et de l orientation de l école. PRÉSENCE D UN PROFESSIONNEL DE L INFORMATION ET DE L ORIENTATION Depuis l automne 2010, la présence d un professionnel est demandée pour assister aux rencontres virtuelles et présentielles afin de rectifier les informations erronées. «Il y a beaucoup de confusion dans les images du CÉGEP qui sont transmises aux étudiants du secondaire. Ces images sont de multiples provenances et pas nécessairement plus fiables. Les jeunes insisteront parfois sur les aspects plutôt superficiels de la liberté au collégial et sur les dimensions sociales plutôt que scolaires, certains témoignages portant sur l aspect scolaire varient beaucoup en fonction des programmes d études de leurs auteurs. Ces contradictions, quoi qu on pense, font partie de la réalité du CÉGEP.» THÈMES ABORDÉS LORS DES RENCONTRES - Le choc, quelle transition - Étudier au collégial veut dire - Comment faire pour m intégrer - Réussir au CÉGEP demande des notes - Développer mon sentiment d appartenance - J ai appris de mes erreurs - L accompagnement de mes parents - Mes moyens pour réussir au CÉGEP - Que veut-dire abandonner un cours? - Conciliation études travail - La relation avec mes enseignants - Qui aller voir si j ai besoin d aide? - Services qui m aident à réussir - La cote «R» - Quand je suis arrivé, je pensais que le CÉGEP était - Vivre en appartement - Comment s est fait mon choix professionnel - La présence au cours La majorité des garçons et certaines filles constatent qu ils n ont pas développé l habitude d étudier régulièrement et ils se retrouvent sous la menace d être rapidement dépassés et de prendre du retard. Au secondaire, ils avouent que le temps consacré aux études était assez court; la majorité n étudiait pas ou peu et réussissait quand même. La transition entre le secondaire et le CÉGEP est donc difficile pour plusieurs d entre eux. D une part, la réputation de difficulté du niveau CÉGEP peut amener certains étudiants et étudiantes à relativiser et à aborder leurs études d une manière désinvolte, du moins pour les premières semaines. D autre part, ils ne sont pas habitués à des heures de cours aussi intenses et à une charge de travail imposante. Les premières semaines au CÉGEP sont donc un temps d adaptation à de nouvelles exigences. 6 6 LES YEUX GRANDS FERMÉS, Le passage du secondaire au collégial dans des programmes de formation technique, Décembre 2003 Vol. 17 no 2 Pédagogie collégiale 9

Semaine de la persévérance scolaire: 10 au 14 février 2014

Semaine de la persévérance scolaire: 10 au 14 février 2014 Le grand-petit journal Semaine de la persévérance scolaire: 10 au 14 février 2014 Les Journées de la persévérance scolair e (JPS) rappellent l importance de la persévérance et de la réussite scolaire des

Plus en détail

Intensification de l anglais Pistes de réflexion et modèles proposés

Intensification de l anglais Pistes de réflexion et modèles proposés Intensification de l anglais Pistes de réflexion et modèles proposés Introduction «Le développement et l expérimentation de l enseignement de l anglais intensif de l anglais, langue seconde, au Québec

Plus en détail

Les taux de décrocheurs et de diplomation au secondaire dans Lanaudière

Les taux de décrocheurs et de diplomation au secondaire dans Lanaudière Les taux de décrocheurs et de diplomation au secondaire dans Lanaudière Louise Lemire avec la collaboration de Josée Payette Service de surveillance, recherche et évaluation Direction de santé publique

Plus en détail

Mobiliser la communauté pour prévenir l abandon scolaire : l exemple du Saguenay Lac-Saint-Jean

Mobiliser la communauté pour prévenir l abandon scolaire : l exemple du Saguenay Lac-Saint-Jean Rencontre régionale de mobilisation, Comité mauricien sur la persévérance et la réussite scolaires, Cap-de-la-Madeleine, 11 novembre 2009 Mobiliser la communauté pour prévenir l abandon scolaire : l exemple

Plus en détail

Une école adaptée à tous ses élèves

Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS Une école adaptée à tous ses élèves PLAN D'ACTION EN MATIÈRE D'ADAPTATION SCOLAIRE Québec Ministère de l'éducation Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS

Plus en détail

Les partis politiques se prononcent sur les enjeux liés aux troubles d apprentissage

Les partis politiques se prononcent sur les enjeux liés aux troubles d apprentissage L association québécoise des troubles d apprentissage (AQETA) profite du déclenchement de la campagne électorale provinciale pour rappeler aux partis politiques l importance de la question des troubles

Plus en détail

L éducation postsecondaire : la clé pour atteindre l autosuffisance

L éducation postsecondaire : la clé pour atteindre l autosuffisance Résumé du plan action pour transformer l éducation postsecondaire du Nouveau-Brunswick 1 Introduction Le Nouveau-Brunswick est en voie de traverser une période de croissance et de possibilités historiques.

Plus en détail

Programme de bourses des Alouettes

Programme de bourses des Alouettes Critères d admissibilité et de sélection 2015 Niveau secondaire Bourse d excellence sportive pour finissant 5 e secondaire Encourager l étudiant-athlète du 5 e secondaire qui a réussi des performances

Plus en détail

Contenu du Guide du parent

Contenu du Guide du parent Guide des parents Contenu du Guide du parent Introduction du Guide du parent... 3 Les activités avec les parents.... 4 Rencontres personnelles avec le coach... 4 Petites rencontres entre parents et coach....

Plus en détail

Mon portrait Renseignements généraux Les renseignements généraux font état des principales caractéristiques du jeune. On y trouve quand, où et avec

Mon portrait Renseignements généraux Les renseignements généraux font état des principales caractéristiques du jeune. On y trouve quand, où et avec MON PORTRAIT Ce portrait, obtenu à partir du questionnaire en ligne, permet de structurer l échange avec le jeune en vue de planifier les actions à entreprendre. Il procure à celui-ci un bilan de ses réponses

Plus en détail

Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi

Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi Éléments principaux de Passeport pour ma réussite Passeport pour ma réussite

Plus en détail

Rapport de données sur les élèves des programmes à double reconnaissance de crédit - Année scolaire 2012-2013

Rapport de données sur les élèves des programmes à double reconnaissance de crédit - Année scolaire 2012-2013 Rapport de données sur les élèves des programmes à double reconnaissance de crédit - 2012-2013 Renseignements généraux Les programmes à double reconnaissance de crédit, introduits dans le cadre de la stratégie

Plus en détail

Règlement des études

Règlement des études 3 Règlement des études Conformément à l article 78 du décret «Missions» du 24 juillet 1997, le règlement des études définit, en lien avec les projets éducatifs et pédagogiques, les critères qui doivent

Plus en détail

CV EN SUISSE LES 5 ERREURS À ÉVITER. A lire absolument si vous voulez avoir une approche professionnelle sur le marché suisse

CV EN SUISSE LES 5 ERREURS À ÉVITER. A lire absolument si vous voulez avoir une approche professionnelle sur le marché suisse Travailler- en- Suisse.ch CV EN SUISSE LES 5 ERREURS À ÉVITER A lire absolument si vous voulez avoir une approche professionnelle sur le marché suisse CV en Suisse Les 5 erreurs à éviter A lire absolument

Plus en détail

COURS COLLÉGIAL RÈGLEMENT D ADMISSION 1

COURS COLLÉGIAL RÈGLEMENT D ADMISSION 1 DI RECTIO N DE S ÉTUDE S COURS COLLÉGIAL RÈGLEMENT D ADMISSION 1 1. CHAMP D APPLICATION Tout en respectant la tradition du Collège quant à ses hauts standards de formation académique ainsi que sa vocation

Plus en détail

ANNÉE D INITIATION AU LEADERSHIP À L INTENTION DES AUTOCHTONES (AILA) RENSEIGNEMENTS ET QUESTIONNAIRE À L INTENTION DES POSTULANTS PARTIE I

ANNÉE D INITIATION AU LEADERSHIP À L INTENTION DES AUTOCHTONES (AILA) RENSEIGNEMENTS ET QUESTIONNAIRE À L INTENTION DES POSTULANTS PARTIE I RENSEIGNEMENTS ET QUESTIONNAIRE À L INTENTION DES POSTULANTS RENSEIGNEMENTS ET INSTRUCTIONS GÉNÉRALES PARTIE I 1. Ce document se divise en trois parties. La Partie I (pages I-1/2 à I-2/2) présente des

Plus en détail

Texte 9 Analyse des causes de la non-persistance Études portant sur la non-persistance dans trois programmes du Collège

Texte 9 Analyse des causes de la non-persistance Études portant sur la non-persistance dans trois programmes du Collège Texte 9 Analyse des causes de la non-persistance Études portant sur la non-persistance dans trois programmes du Collège LASNIER, Monique. Plan institutionnel d'aide à la réussite et à la persistance.collège

Plus en détail

Des stratégies de distanciation au travail différentes selon l'âge?

Des stratégies de distanciation au travail différentes selon l'âge? Des stratégies de distanciation au travail différentes selon l'âge? Par: Nancy Côté, Romaine Malenfant & Andrée LaRue Avec la collaboration de Janic Allard, Véronique Paradis et Marie-Michèle Racine La

Plus en détail

Prix des collectivités durables de la FCM Gagnant 2010 Aménagement résidentiel

Prix des collectivités durables de la FCM Gagnant 2010 Aménagement résidentiel Prix des collectivités durables de la FCM Gagnant 2010 Aménagement résidentiel Ville de Kelowna (Colombie-Britannique) Population : 106 707 Source : Ville de Kelowna Le zonage en faveur du logement Résumé

Plus en détail

Avis de la Fédération des commissions scolaires du Québec

Avis de la Fédération des commissions scolaires du Québec Avis de la Fédération des commissions scolaires du Québec dans le cadre de la consultation de la Commission des relations avec le citoyen sur le deuxième plan d action gouvernemental pour l égalité entre

Plus en détail

Nos clients une réussite!

Nos clients une réussite! BULLETIN SARCA Commission scolaire des Premières-Seigneuries Volume 4, n o 3 Juin 2014 CONTENU Au babillard... 1 Nos clients une réussite!... 1 Retourner en classe Moi?.. 2 Démystifier la formation professionnelle...

Plus en détail

Présentation du Pacte (support Prezi) Texte à l intention des directions Septembre 2015

Présentation du Pacte (support Prezi) Texte à l intention des directions Septembre 2015 Présentation du Pacte (support Prezi) Texte à l intention des directions Septembre 2015 Préambule Ce document a pour objectif de fournir un outil aux directions, en vue de présenter le processus du Pacte

Plus en détail

Projet Pédagogique de l Ecole:

Projet Pédagogique de l Ecole: Projet Pédagogique de l Ecole: Organisation de l école et du temps de classe : L'école accueille des enfants de 2ans1/2 à 11 ans, c'est-à-dire de la maternelle jusqu à l entrée au collège. L école fonctionne

Plus en détail

PROGRAMME COURT EN ENSEIGNEMENT DE L ANGLAIS LANGUE SECONDE DE L UQAR

PROGRAMME COURT EN ENSEIGNEMENT DE L ANGLAIS LANGUE SECONDE DE L UQAR Volume 16, numéro 10 Le 6 mai 2014 PROGRAMME COURT EN ENSEIGNEMENT DE L ANGLAIS LANGUE SECONDE DE L UQAR SÉANCE D INFORMATION Profitez d une occasion unique et complétez le programme court de premier cycle.

Plus en détail

Le M.B.A. professionnel

Le M.B.A. professionnel Le M.B.A. professionnel Un M.B.A. à temps partiel pour les professionnels qui travaillent un programme unique Le nouveau M.B.A. professionnel de la Faculté de gestion Desautels de l Université McGill est

Plus en détail

Transcription médicale

Transcription médicale Attestation d études collégiales (AEC) de perfectionnement Transcription médicale LCC.07 Formation en mode virtuel 2014 Transcription médicale LCC.07 (Formation en mode virtuel) Responsable du programme

Plus en détail

EXCLUSION ET PÉRIODE PROBATOIRE

EXCLUSION ET PÉRIODE PROBATOIRE EXCLUSION ET PÉRIODE PROBATOIRE Vous venez de prendre connaissance de vos résultats de la session et on vous annonce que vous êtes exclue ou exclu de votre programme d études! Ceci indique que vous ne

Plus en détail

RÉSEAUTAGE ET VISIOCONFÉRENCE

RÉSEAUTAGE ET VISIOCONFÉRENCE RÉSEAUTAGE ET VISIOCONFÉRENCE En Comptabilité de management offert à distance CLIFAD Nicole Racette Télé-université 8 avril 2011 Plan de la présentation Introduction: le contexte Les logiciels utilisés

Plus en détail

Tu quittes l école. Démarches à faire :

Tu quittes l école. Démarches à faire : Tu quittes l école. Démarches à faire : 1. Tu dois t inscrire, le plus rapidement possible (avant le 8 août) comme demandeur d emploi au Forem (Office Régional de l Emploi et de la Formation professionnelle)

Plus en détail

AGIR MAINTENANT : INVESTIR DANS LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE AUPRÈS DES JEUNES

AGIR MAINTENANT : INVESTIR DANS LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE AUPRÈS DES JEUNES POPULATION REFERENCE BUREAU AGIR MAINTENANT : INVESTIR DANS LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE AUPRÈS DES JEUNES SCÉNARIO DE LA PRÉSENTATION UNE PRÉSENTATION > La présentation commencera par

Plus en détail

Message du président de la Table de l éducation de Lanaudière

Message du président de la Table de l éducation de Lanaudière Mise à jour Septembre 2011 Message du président de la Table de l éducation de Lanaudière Une première dans Lanaudière! Les commissions scolaires des Affluents et des Samares, le Cégep régional de Lanaudière

Plus en détail

Guide de participation aux 14 es Olympiades québécoises des métiers et des technologies (4 au 7 mai 2016)

Guide de participation aux 14 es Olympiades québécoises des métiers et des technologies (4 au 7 mai 2016) Guide de participation aux 14 es Olympiades québécoises des métiers et des technologies (4 au 7 mai 2016) à l intention des centres de formation professionnelle Document révisé le 19 mars 2015 Introduction

Plus en détail

Cours de Civilisation Française de la Sorbonne

Cours de Civilisation Française de la Sorbonne COURS DE CIVILISATION FRANCAISE DE LA SORBONNE 47 Rue des Ecoles 75005 Paris Cours de Civilisation Française de la Sorbonne Conditions générales de souscription Paris mars 2014 1 1. Application des conditions

Plus en détail

QUELLES PORTES S OUVRENT À LA FIN DE LA 11 E (12 E )

QUELLES PORTES S OUVRENT À LA FIN DE LA 11 E (12 E ) SI VOUS CHERCHEZ POUR VOTRE FILLE UNE ÉCOLE SECONDAIRE QUI CONTRIBUE À SA RÉUSSITE ET À SON ÉPANOUISSEMENT, QUI LUI DONNE CONFIANCE EN ELLE-MÊME, QUI STIMULE SON ENVIE D APPRENDRE. QUELLES PORTES S OUVRENT

Plus en détail

Adoptée : En vigueur : Amendement :

Adoptée : En vigueur : Amendement : SCOLARISATION À LA MAISON Adoptée : En vigueur : Amendement : 9 novembre 2010 (CC-2010-463) 9 novembre 2010 TABLE DES MATIÈRES 1. DISPOSITIONS GÉNÉRALES.. 3 1.1 Objet et but de la politique 3 1.2 Champ

Plus en détail

Québec. Métiers d avenir. Étudier, travailler, vivre. Choisir la formation professionnelle au Québec, c est se donner les moyens de ses ambitions!

Québec. Métiers d avenir. Étudier, travailler, vivre. Choisir la formation professionnelle au Québec, c est se donner les moyens de ses ambitions! Québec Métiers d avenir Étudier, travailler, vivre Choisir la formation professionnelle au Québec, c est se donner les moyens de ses ambitions! Québec métiers d avenir service en recrutement Le Québec

Plus en détail

Petit guide du stage de 3 ème à usage des parents

Petit guide du stage de 3 ème à usage des parents Petit guide du stage de 3 ème à usage des parents Pourquoi un stage? Sensibiliser les élèves au monde du travail : Aimer le monde du travail. Souvent, nos enfants n ont qu une idée très partielle de ce

Plus en détail

Description de voie pour les formateurs et les personnes apprenantes Études secondaires

Description de voie pour les formateurs et les personnes apprenantes Études secondaires Curriculum en littératie des adultes de l Ontario Description de voie pour les formateurs et les personnes apprenantes Études secondaires Ministère de la Formation et des Collèges et Universités de l Ontario

Plus en détail

Plan de formation. Centre d'action bénévole de Sherbrooke. Formations pour tous. Formations spécifiques pour les gestionnaires de ressources humaines

Plan de formation. Centre d'action bénévole de Sherbrooke. Formations pour tous. Formations spécifiques pour les gestionnaires de ressources humaines Plan de formation Centre d'action bénévole de Sherbrooke 2015-2016 Formations pour tous Les médias sociaux Le marketing social : Le marketing de la cause Formations spécifiques pour les gestionnaires de

Plus en détail

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à :

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à : Ma vie Mon plan Cette brochure est pour les adolescents(es). Elle t aidera à penser à la façon dont tes décisions actuelles peuvent t aider à mener une vie saine et heureuse, aujourd hui et demain. Cette

Plus en détail

Programme Transit. Visant à soutenir les apprentissages à la vie autonome des personnes adultes présentant une déficience intellectuelle

Programme Transit. Visant à soutenir les apprentissages à la vie autonome des personnes adultes présentant une déficience intellectuelle Programme Transit Visant à soutenir les apprentissages à la vie autonome des personnes adultes présentant une déficience intellectuelle Développé par l Association des personnes handicapées de la rive-sud

Plus en détail

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage 00 : 00 ANIMATEUR : Bienvenue à cette série de quatre vidéos portant sur l évaluation du rendement. Depuis de nombreuses

Plus en détail

Quand vient le temps de choisir leur profession, 85 % des jeunes consultent leurs parents. GUIDE FUTÉ POUR PARENTS ENGAGÉS

Quand vient le temps de choisir leur profession, 85 % des jeunes consultent leurs parents. GUIDE FUTÉ POUR PARENTS ENGAGÉS Quand vient le temps de choisir leur profession, 85 % des jeunes consultent leurs parents. GUIDE FUTÉ POUR PARENTS ENGAGÉS COMMENT L AIDER À FAIRE SON CHOIX? Votre jeune doit faire un choix de programme

Plus en détail

Stratégies favorisant la rétention des familles dans les Services Intégrés en Périnatalité et pour la Petite Enfance : un

Stratégies favorisant la rétention des familles dans les Services Intégrés en Périnatalité et pour la Petite Enfance : un Stratégies favorisant la rétention des familles dans les Services Intégrés en Périnatalité et pour la Petite Enfance : un changement culturel à l ordre du jour dans les pratiques d intervention Frances

Plus en détail

DEUXIÈME POSITION. Essai soumis par Marie-Josée Boudreau FRANCOPHONIE ET GRATUITÉ SCOLAIRE : UN ACCÈS UNIVERSEL AU SAVOIR?

DEUXIÈME POSITION. Essai soumis par Marie-Josée Boudreau FRANCOPHONIE ET GRATUITÉ SCOLAIRE : UN ACCÈS UNIVERSEL AU SAVOIR? DEUXIÈME POSITION Essai soumis par Marie-Josée Boudreau FRANCOPHONIE ET GRATUITÉ SCOLAIRE : UN ACCÈS UNIVERSEL AU SAVOIR? CONCOURS D ESSAIS JEAN-ROBERT-GAUTHIER ÉDITION 2012-2013 Alors que le Québec ressent

Plus en détail

Synthèse réalisée par. Karine Messier Newman. Stéphane Martineau UQTR CRIFPE

Synthèse réalisée par. Karine Messier Newman. Stéphane Martineau UQTR CRIFPE Shepherd, Monica Lynn (2009). Evaluating the impact of the Beginning Teacher Induction Program on the Retention Rate of Beginning Teachers. Gardner-Webb University, School of Education, Thèse, 117 pages.

Plus en détail

LES ÉLÈVES INSCRITS EN FORMATION PROFESSIONNELLE ET LEURS BESOINS SPÉCIFIQUES DE SOUTIEN À LA PERSÉVÉRANCE ET À LA RÉUSSITE. QUI SONT-ILS VRAIMENT?

LES ÉLÈVES INSCRITS EN FORMATION PROFESSIONNELLE ET LEURS BESOINS SPÉCIFIQUES DE SOUTIEN À LA PERSÉVÉRANCE ET À LA RÉUSSITE. QUI SONT-ILS VRAIMENT? LES ÉLÈVES INSCRITS EN FORMATION PROFESSIONNELLE ET LEURS BESOINS SPÉCIFIQUES DE SOUTIEN À LA PERSÉVÉRANCE ET À LA RÉUSSITE. QUI SONT-ILS VRAIMENT? Élisabeth Mazalon et Sylvain Bourdon Université de Sherbrooke

Plus en détail

2. Eléments de langage/speaking points

2. Eléments de langage/speaking points A10278 - Mme Quintin participe à la conférence "Gérer les transitions: l'orientation tout au long de la vie dans l'espace européen." Lyon, 17-18 septembre 2008 2. Eléments de langage/speaking points [Salutations

Plus en détail

MARKETING Édition Collégiale

MARKETING Édition Collégiale MARKETING Édition Collégiale Table des matières Introduction... 1 Quelques spécificités de la FSA ULaval... 2 Le baccalauréat de FSA ULaval... 4 Les cours en anglais... 5 Mandat... 7 Introduction On entend

Plus en détail

FOCUS Aperçu de la situation des travailleurs «seniors» sur le marché de l emploi bruxellois

FOCUS Aperçu de la situation des travailleurs «seniors» sur le marché de l emploi bruxellois Observatoire bruxellois de l Emploi Avril 2014 FOCUS Aperçu de la situation des travailleurs «seniors» sur le marché de l emploi bruxellois 1. Introduction : contexte et tendances générales Depuis maintenant

Plus en détail

Demande d admission. Programmes intensifs de langues

Demande d admission. Programmes intensifs de langues Demande d admission Programmes intensifs de langues Pour présenter une demande d admission aux programmes intensifs d anglais ou de français, veuillez remplir et soumettre le présent formulaire accompagné

Plus en détail

Guide du tutorat 1 ère année Semestre d automne

Guide du tutorat 1 ère année Semestre d automne Pôle Egalité des chances et Diversité Guide du tutorat 1 ère année Semestre d automne Nicolas Vinci Margarete Sturm-Foucault 1 SOMMAIRE Introduction...3 Le tutorat en pratique...4 Programme indicatif...5

Plus en détail

Rapport sur le sondage du Service de l inscription et des services aux membres de l OEPE :

Rapport sur le sondage du Service de l inscription et des services aux membres de l OEPE : Rapport sur le sondage du Service de l inscription et des services aux membres de l OEPE : Transition vers l accès à la profession et le début de carrière Préparé par : L Ordre des éducatrices et des éducateurs

Plus en détail

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Transcription et traduction de la communication de Verity DONNELLY colloque Éducation inclusive, la question

Plus en détail

CPE La Grande Ourse, Intégration d enfants à besoins particuliers, 2006. Révisée par l administration provisoire, Avril 2011.

CPE La Grande Ourse, Intégration d enfants à besoins particuliers, 2006. Révisée par l administration provisoire, Avril 2011. POLITIQUE D INTÉGRATION DES ENFANTS AVEC DES BESOINS PARTICULIERS OU HANDICAPÉS CENTRE DE LA PETITE ENFANCE LA GRANDE OURSE INTÉGRATION D ENFANTS À BESOINS PARTICULIERS Le centre de la petite enfance La

Plus en détail

Formation infirmière au Luxembourg - Propositions ANIL Réunion MENFP et MISA du 7 février 2008

Formation infirmière au Luxembourg - Propositions ANIL Réunion MENFP et MISA du 7 février 2008 Formation infirmière au Luxembourg - Propositions ANIL Réunion MENFP et MISA du 7 février 2008 Remarques et questionnements par rapport à la préformation (avant l entrée au LTPS) Âge de décision pour la

Plus en détail

Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) ISBN 0-7711-3999-9

Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) ISBN 0-7711-3999-9 Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) 371.9 Un travail collectif : Renseignements aux parents d élèves ayant des besoins spéciaux ISBN 0-7711-3999-9 1. Éducation

Plus en détail

LA SCOLARISATION À LA MAISON. Orientations

LA SCOLARISATION À LA MAISON. Orientations LA SCOLARISATION À LA MAISON Orientations Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2010 ISBN 978-2-550-57703-4 (PDF) Dépôt légal - Bibliothèque et Archives nationales du

Plus en détail

www.fondationcb.ca ET DE avril

www.fondationcb.ca ET DE avril www.fondationcb.ca PROGRAMME DE de BOURSES ET DE SOUTIEN FINANCIER ÉDITION RÉVISÉE avril 2015 1 2 Table des matières Préambule 4 Sommaire du programme 4 Logistique 5 VOLET A Les bourses d études 6 Tableau

Plus en détail

TRAVERSIÈRE ÉCOLE. jury & admission JURY CENTRAL & ADMISSION À L UNIVERSITÉ I SOUTIEN SCOLAIRE

TRAVERSIÈRE ÉCOLE. jury & admission JURY CENTRAL & ADMISSION À L UNIVERSITÉ I SOUTIEN SCOLAIRE ÉCOLE TRAVERSIÈRE JURY CENTRAL & ADMISSION À L UNIVERSITÉ I SOUTIEN SCOLAIRE jury & admission Ecole Traversière asbl Place de l Université 25-1348 Louvain-la-Neuve - Tél.: 010/246.369 www.traversiere.be

Plus en détail

Canada. Bulletin d information. Réfugiés pris en charge par le gouvernement. Réinstallation des réfugiés au

Canada. Bulletin d information. Réfugiés pris en charge par le gouvernement. Réinstallation des réfugiés au Réfugiés pris en charge par le gouvernement Canada Réinstallation des réfugiés au Bulletin d information Vous souhaitez vous réinstaller au Canada et votre demande a fait l objet d un examen initial par

Plus en détail

BIENVENUE! CERTIFICAT DE SANTÉ ET SÉCURITÉ DU TRAVAIL SÉANCE D ACCUEIL AUTOMNE 2015

BIENVENUE! CERTIFICAT DE SANTÉ ET SÉCURITÉ DU TRAVAIL SÉANCE D ACCUEIL AUTOMNE 2015 BIENVENUE! CERTIFICAT DE SANTÉ ET SÉCURITÉ DU TRAVAIL SÉANCE D ACCUEIL AUTOMNE 2015 Présentation de la Faculté Plan de la séance Présentation du certificat Objectif À qui s adresse le certificat Profil

Plus en détail

Diplômes professionnels pour adultes

Diplômes professionnels pour adultes Diplômes professionnels pour adultes Quatre manières d obtenir le certificat fédéral de capacité ou l attestation fédérale de formation professionnelle Direction de l instruction publique du canton de

Plus en détail

La Puissance des métiers (Power of Trades) FAQ À l intention des participants potentiels et des fournisseurs de services

La Puissance des métiers (Power of Trades) FAQ À l intention des participants potentiels et des fournisseurs de services La Puissance des métiers (Power of Trades) FAQ À l intention des participants potentiels et des fournisseurs de services Partie à l intention des participants potentiels : Qu est-ce que la Puissance des

Plus en détail

programme Moi j adhère au Présenté par la et ses principaux partenaires Les jeunes au service de la communauté... La communauté au service des jeunes

programme Moi j adhère au Présenté par la et ses principaux partenaires Les jeunes au service de la communauté... La communauté au service des jeunes Moi j adhère au programme Présenté par la et ses principaux partenaires Les jeunes au service de la communauté... La communauté au service des jeunes 2 Historique Depuis 10 ans maintenant, la CAJA (Coopérative

Plus en détail

devoirs de AIDES AUX DEVOIRS

devoirs de AIDES AUX DEVOIRS Conseils et strategies pour les devoirs Lorsque Hal Gill était jeune, le hockey n était pas son unique priorité. Les devoirs ont toujours été important aussi. Hal ne pouvait rien faire avant d avoir complété

Plus en détail

Annexe 1 : Modèles de plans de transition

Annexe 1 : Modèles de plans de transition 35 Annexe 1 : Modèles de plans de transition Les quatre modèles de plans de transition ci-après sont fondés sur des cas fictifs, qui ont été conçus uniquement à titre d illustration. Les trois premiers

Plus en détail

Soutenir les transitions de l école vers le monde du travail:

Soutenir les transitions de l école vers le monde du travail: www.oecd.org/employment/youth/forum Soutenir les transitions de l école vers le monde du travail: Le dispositif JOBTONIC: accompagnement renforcé destiné aux jeunes vers le marché de l emploi. Le Forem

Plus en détail

Sondage sur les bulletins scolaires de la province Résumé des résultats

Sondage sur les bulletins scolaires de la province Résumé des résultats Sondage sur les bulletins scolaires de la province Résumé des résultats Présenté à la ministre de l Éducation et du Développement de la petite enfance par le Comité d examen des bulletins scolaires de

Plus en détail

AIDE FINANCIÈRE À L ÉTUDIANT (AFE)

AIDE FINANCIÈRE À L ÉTUDIANT (AFE) AIDE FINANCIÈRE À L ÉTUDIANT (AFE) Voici la description des documents à regrouper pour compléter une demande d aide financière selon votre statut, pour la session hiver 2015. ÉTUDIANT PARENTS S ils vivent

Plus en détail

Témoignage. Gabrielle Charron-Rainville. Moka

Témoignage. Gabrielle Charron-Rainville. Moka Moka Gabrielle Charron-Rainville Témoignage À l été 2005, j'ai suivi une formation en leadership / apprenti-moniteur dans un camp en Ontario. J y ai amélioré mon anglais et eu énormément de plaisir. L

Plus en détail

INFORMATION SCOLAIRE ET PROFESSIONNELLE

INFORMATION SCOLAIRE ET PROFESSIONNELLE INFORMATION SCOLAIRE ET PROFESSIONNELLE École Des Rives Soirée de parents - 5 e secondaire Présenté par Magali Laurenceau, c.o. Réalisé par Bianca Levasseur, c.o., et adapté par Magali Laurenceau, c.o.

Plus en détail

POUR QUE LES JEUNES. adoptent les modes de transport actif

POUR QUE LES JEUNES. adoptent les modes de transport actif POUR QUE LES JEUNES adoptent les modes de transport actif 1 L activité physique Le saviez-vous? Un mode de vie physiquement actif, c est une manière d être, une façon de vivre où l activité physique, sous

Plus en détail

L engagement en pratique des gestionnaires de cas

L engagement en pratique des gestionnaires de cas L engagement en pratique des gestionnaires de cas Cyrille Lesenne Président de l'association Française des Gestionnaires de Cas (AFGC) Samuel Lesplulier Vice Président de l AFGC La gestion des cas La gestion

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE BOURSE Bourse de besoin : Régie générale des services à l enfant et à la famille

FORMULAIRE DE DEMANDE DE BOURSE Bourse de besoin : Régie générale des services à l enfant et à la famille FORMULAIRE DE DEMANDE DE BOURSE Bourse de besoin : Régie générale des services à l enfant et à la famille L Université de Saint-Boniface décerne annuellement aux étudiantes et aux étudiants des bourses

Plus en détail

financement public des écoles privées. http://www.csq.qc.net/educat/publique/financement_prive_public.pdf

financement public des écoles privées. http://www.csq.qc.net/educat/publique/financement_prive_public.pdf Financement public des écoles privées : le collégial est-il également touché? Réflexion sur le financement public des collèges privés suite à la déclaration du Regroupement pour la défense et la promotion

Plus en détail

Le service de formation à distance pour adultes de l Ontario 2012-2013

Le service de formation à distance pour adultes de l Ontario 2012-2013 Le service de formation à distance pour adultes de l Ontario 2012-2013 Un programme de la Graphisme : Vincent Kember Impression : Merriam Print Tous droits réservés. COFA 2012 Table des matières Introduction

Plus en détail

Sommaire. 1. Vie pratique...2. 1.1. Logement...2 1.2. Argent...2 1.3. Santé...3 1.4. Télécommunication...3 1.5. Stage...3 1.6. Vie quotidienne...

Sommaire. 1. Vie pratique...2. 1.1. Logement...2 1.2. Argent...2 1.3. Santé...3 1.4. Télécommunication...3 1.5. Stage...3 1.6. Vie quotidienne... Université Pierre Mendès France Rapport de fin de séjour / Stage de fin d études Canada, Ontario 11 Sommaire 1. Vie pratique...2 1.1. Logement...2 1.2. Argent...2 1.3. Santé...3 1.4. Télécommunication...3

Plus en détail

L endettement chez les jeunes Rapport final

L endettement chez les jeunes Rapport final L endettement chez les jeunes Rapport final Résultats du sondage pour le secteur d Alma L école secondaire Séminaire Marie-Reine-du-Clergé ainsi que le Collège d Alma Remis au : Service budgétaire de Lac-

Plus en détail

paration à la vie autonome en centres jeunesse

paration à la vie autonome en centres jeunesse La préparation paration à la vie autonome en centres jeunesse Martin Goyette, PhD,, professeur Marie Noële Royer, Msc,, professionnelle de recherche ENAP université du Québec Les bailleurs de fonds Ph.D

Plus en détail

MOI-questionnaire sur le concept de soi

MOI-questionnaire sur le concept de soi MOI-questionnaire sur le concept de soi Wilfrid LAROCHELLE QUEBEC conseiller d'orientation Atelier de pratique :français / Workshop of practices :French Nom des intervenants & Institutions d appartenance

Plus en détail

Demande d admission Programmes intensifs de langues

Demande d admission Programmes intensifs de langues Demande d admission Programmes intensifs de langues Pour présenter une demande d admission au programme intensif d anglais ou au programme intensif de français, veuillez compléter et soumettre le présent

Plus en détail

L université en bref

L université en bref FICHE D INFORMATIONS POUR LES ÉTUDIANTS EN ÉCHANGE 2014-2015 Cette fiche d informations résume l essentiel des renseignements que doivent connaître les étudiants et les établissements partenaires sur le

Plus en détail

BILAN DE L EDUCATION PHYSIQUE A L ECOLE PRIMAIRE RAPPORT DE LA COMMISSION DES INSPECTEURS DU VALAIS ROMAND (CPI)

BILAN DE L EDUCATION PHYSIQUE A L ECOLE PRIMAIRE RAPPORT DE LA COMMISSION DES INSPECTEURS DU VALAIS ROMAND (CPI) Département de l'éducation, de la culture et du sport Service de l enseignement Inspectorat de la scolarité obligatoire BILAN DE L EDUCATION PHYSIQUE A L ECOLE PRIMAIRE RAPPORT DE LA COMMISSION DES INSPECTEURS

Plus en détail

PETIT GUIDE DE SURVIE

PETIT GUIDE DE SURVIE PETIT GUIDE DE SURVIE PRÉPARATION POUR LA CARAVANE La Caravane démystifiée! Vous trouverez dans ce petit guide une multitude d information qui vous permettra de mieux comprendre l étape importante qu est

Plus en détail

Retour d expérience d équipe innovante accompagnée par la MEIP 2009/2010

Retour d expérience d équipe innovante accompagnée par la MEIP 2009/2010 Retour d expérience d équipe innovante accompagnée par la MEIP 2009/2010 Coordonnées de l établissement Lycée Joseph Desfontaines 2 rue Guillotière 79500 MELLE Tél. : 05.49.27.00.88 - fax : 05.49.27.91.06

Plus en détail

RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS. Faculté des lettres et sciences humaines

RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS. Faculté des lettres et sciences humaines RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS Faculté des lettres et sciences humaines PRÉAMBULE Ce règlement facultaire sur la reconnaissance des acquis s inscrit dans le cadre de la Politique

Plus en détail

Demande d admission Candidats étrangers

Demande d admission Candidats étrangers Demande d admission Candidats étrangers Ce document contient les instructions et le formulaire qui vous permettront de déposer une demande d admission à l UQAM. Vous y trouverez également, la liste des

Plus en détail

EN TOUT TEMPS ET EN TOUS LIEUX, EN GESTES COMME EN PAROLES, JE RESPECTE TOUTES LES PERSONNES DE L ÉCOLE, ADULTES ET ENFANTS

EN TOUT TEMPS ET EN TOUS LIEUX, EN GESTES COMME EN PAROLES, JE RESPECTE TOUTES LES PERSONNES DE L ÉCOLE, ADULTES ET ENFANTS EN TOUT TEMPS ET EN TOUS LIEUX, EN GESTES COMME EN PAROLES, JE RESPECTE TOUTES LES PERSONNES DE L ÉCOLE, ADULTES ET ENFANTS ÉCOLE DU MOULIN Bonjour à toi, Tu sais, sans doute, que pour vivre ensemble dans

Plus en détail

Évaluation de Reading, de la lecture et des notions de calcul des élèves de 3 e année et évaluation de la lecture des élèves de 4 e année d immersion

Évaluation de Reading, de la lecture et des notions de calcul des élèves de 3 e année et évaluation de la lecture des élèves de 4 e année d immersion Évaluation de Reading, de la lecture et des notions de calcul des élèves de 3 e année et évaluation de la lecture des élèves de 4 e année d immersion française É VALUATION DE R EADING, DE LA LECTURE ET

Plus en détail

Politique de scolarisation à la maison

Politique de scolarisation à la maison Code : 2521-02-12-01 POLITIQUE X DIRECTIVE RÈGLEMENT PROCÉDURE Politique de scolarisation à la maison Date d approbation : 12 juin 2012 Service dispensateur : Date d entrée en vigueur : 13 juin 2012 Services

Plus en détail

Questions et Réponses. DESS en comptabilité professionnelle (DESS CPA)

Questions et Réponses. DESS en comptabilité professionnelle (DESS CPA) Questions et Réponses DESS en comptabilité professionnelle (DESS CPA) Admission 1. Quel est la date limite pour déposer une demande d admission pour l année 2015-2016? 2. Y aura-t-il des admissions à d

Plus en détail

Bilan de la destination des finissants 2013-2014

Bilan de la destination des finissants 2013-2014 Service d orientation scolaire et professionnelle École secondaire Mont-Royal Bilan de la destination des finissants 2013-2014 École secondaire Mont-Royal Pour l année scolaire 2013-2014, il y avait 131

Plus en détail

La littératie numérique est-elle vraiment une littératie? Pour quelle raison se soucie-t-on de la définition de la littératie numérique?

La littératie numérique est-elle vraiment une littératie? Pour quelle raison se soucie-t-on de la définition de la littératie numérique? Tiré de Adult Literacy Education, un article de blogue écrit par David J. Rosen, D.Ed. http://davidjrosen.wordpress.com/2013/01 TEACH Magazine, disponible en version imprimée et numérique, est la plus

Plus en détail

Conseils. pour les enfants, les adolescents et les adultes atteints de TDAH

Conseils. pour les enfants, les adolescents et les adultes atteints de TDAH Conseils pour les enfants, les adolescents et les adultes atteints de TDAH Conseils pour aider votre enfant atteint de TDAH Même si le traitement par VYVANSE peut permettre de gérer les symptômes du TDAH,

Plus en détail

Plan pluriannuel du Conseil scolaire Viamonde : 2012-2015

Plan pluriannuel du Conseil scolaire Viamonde : 2012-2015 Annexe A Plan pluriannuel du Conseil scolaire Viamonde : 2012-2015 Afin de jouer son rôle de chef de file dans le développement et la croissance des diverses communautés de langue française sur son territoire

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT SUIVI DU RAPPORT DU VÉRIFICATEUR GÉNÉRAL RELATIVEMENT AUX SERVICES DE GARDE EN MILIEU SCOLAIRE

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT SUIVI DU RAPPORT DU VÉRIFICATEUR GÉNÉRAL RELATIVEMENT AUX SERVICES DE GARDE EN MILIEU SCOLAIRE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT SUIVI DU RAPPORT DU VÉRIFICATEUR GÉNÉRAL RELATIVEMENT AUX AVRIL 2005 Note au lecteur : Le texte en caractères blancs indique les modifications apportées

Plus en détail

DÉTAIL DE L OFFRE GOUVERNEMENTALE DU 5 MAI 2012

DÉTAIL DE L OFFRE GOUVERNEMENTALE DU 5 MAI 2012 Acces DÉTAIL DE L OFFRE GOUVERNEMENTALE DU 5 MAI 2012 Document à l attention des associations étudiantes Léo Bureau- Blouin, président de la (FECQ) CONTENU Ce document vise à vulgariser l offre faite par

Plus en détail

LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015

LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015 LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015 Table des matières Message du président-directeur général 3 Orientation gouvernementale 1 : Informer, sensibiliser, éduquer,

Plus en détail