Session 4 : Le financement de l éolien

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Session 4 : Le financement de l éolien"

Transcription

1 Session 4 : Le financement de l éolien PRÉSIDENT: Vincent Demby Wilkes, Directeur ACCES, EDF, FRANCE RAPPORTEURS: Sidi Mohamed Ould Maadh, Aimable Sekata Présentation de cadrage sur les aspects du financement de l éolien, Edgar Blaustein, Consultant, Politique énergétique et financement PRÉSENTATIONS SUR LES SOURCES DE FINANCEMENT: Les modalités et les conditions de financement des projets, Ibrahima Diagne, Chargé d investissement en Chef, Département du Secteur privé, Banque Africaine de Développement Les montages de financement international de l éolien dans les pays du Sud, Pierre Langlois, Président, Éconoler International, Québec, Canada Le financement de l éolien, l exemple du programme éolien au Maroc, Henri Boyé, Délégué Général, EDF-Maroc Le financement de l ERD en éolien en Mauritanie, Fall Yohbe Ould Taleb, ADER, Mauritanie Point de vue d un industriel sur le financement éolien/diesel, Denis Lefebvre, Société Vergnet S.A., France Le mandat du bureau canadien du MDP et Application conjointe, et le potentiel de financement des projets éoliens en Afrique de l Ouest, Jane Desbarats, Agente de programme MDP et application conjointe, Ministère des Affaires extérieures et du Commerce international, Canada Table ronde 2: Comment rendre un projet viable financièrement? PRÉSIDENT: Richard Legault, Président, Hélimax, Canada, Quebec RAPPORTEUR: Amadou Sow Henri Boyé, EDF-Maroc Pierre Langlois, Éconoler International, Canada, Québec Fall Yohbe Ould Taleb, ADER, Mauritanie Denis Lefebvre, Société Vergnet S.A., France

2

3 Présentation de cadrage sur les aspects du financement de l éolien Edgar BLAUSTEIN Consultant, Politique énergétique et financement 207

4 208

5 209

6 210

7 211

8 212

9 213

10 214

11 215

12 216

13 217

14 218

15 Les modalités et les conditions de financement des projets Ibrahima DIAGNE Chargé d investissement en Chef, Département du Secteur privé, Banque Africaine de Développement 219

16 220

17 221

18 222

19 223

20 224

21 225

22 226

23 227

24 228

25 Les montages de financement international de l éolien dans les pays du Sud Pierre LANGLOIS Président, Éconoler International, Québec, Canada 229

26 230

27 231

28 232

29 233

30 234

31 235

32 236

33 237

34 238

35 239

36 Des énergies renouvelables dans le développement de la production électrique au Maroc : le parc éolien de Koudia Al Baïda Henri BOYÉ Délégué Général d Électricité de France au Maroc L énergie du vent est une ressource naturelle inépuisable employée depuis l antiquité pour la navigation à voile, puis pour les moulins à grains ou le pompage de l eau. Depuis une quinzaine d années, la production d électricité éolienne connaît renouveau et modernisation. Des progrès techniques considérables, nouveaux matériaux, nouvelles conceptions, effet de taille par de grandes machines et effet de série par une fabrication industrielle sur le plan mondial, ont permis un gain de taille et une réduction des coûts. En dehors de l hydroélectricité, c est aujourd hui une énergie renouvelable des plus compétitives si le site est bien venté et le gisement éolien significatif. Ainsi le vent est une énergie intéressante en bord de mer et dans les îles (aux Antilles, par exemple) là où la viabilité économique des projets éoliens peut être assurée par la seule différence de coût entre le kwh éolien et le kwh diesel. JM Germa EDF 1 PARIBAS 15,5% 49 % 35,5 % La CED est propriétaire de la centrale pendant la construction ONE Sevillana (Ingénieur Indépendant) EDF-CIH (Assistant Maître d Ouvrage) Cabinet GERMA (Maîtrise d œuvre) VESTAS (éoliennes) SOGEA (Génie Civil) ELECAM SLM (Supports) Alstom Maroc Cegelec Ent. (Électricité) 240

37 LE PARC ÉOLIEN DE KOUDIA AL BAÏDA (SITE ABDELKHALEK TORRES) Situé au nord du Maroc dans la Wilaya de Tétouan, le parc éolien d Al Koudia Al Baïda est le premier au Maroc et un des plus grands du monde arabe et africain, avec une puissance totale installée de 50,4 mégawatts. À Koudia Al Baïda, sur un site de hautes collines orientées Nord-Sud à 500 mètres d altitude, perpendiculairement aux vents dominants du Détroit de Gibraltar entre Atlantique et Méditerranée qui sont de direction Est-Ouest, le gisement éolien est exceptionnel: près de 10 m/s en moyenne annuelle et un productible d environ 4000 heures à pleine puissance par an. Ainsi, le coût de revient du kwh éolien y est particulièrement compétitif. Un autre parc éolien «modèle» de financement et matériel allemands, de 7 machines et 3,5 MW de puissance totale, est également installé sur la même crête de Koudia Al Baïda. D autres projets de parcs éoliens de puissance au Maroc sont envisagés, pour 200 MW, dans le Nord et sur la côte Atlantique. Et également des projets d électrification rurale décentralisée par petite éolienne, notamment en bord de mer près d Essaouira à Moulay Bouzerktoune et Sidi Kaouki. LE POTENTIEL ÉOLIEN DANS LA ZONE DE KOUDIA AL BAÏDA La zone du détroit de Gibraltar a un potentiel éolien exceptionnel: les vents du Détroit, orientés Est Ouest entre Méditerranée et Atlantique et encadrés par les massifs montagneux du Rif, sont puissants et réguliers. D ailleurs, des éoliens existaient déjà du côté espagnol près de Tarifa. À Koudia Al Baïda, cette ressource nationale naturelle exceptionnelle permet une production annuelle équivalente à près de 4000 heures à pleine puissance, soit plus de la moitié du nombre d heures annuel. Les vents ont une vitesse soutenue comprise entre 7 et 15 m/s pendant plus de 50 % du temps. La vitesse ne descend que 8 % du temps au-dessous du minimum technique qui est de 4 m/s. La direction des vents est relativement stable: 56% des vents sont de secteur Est et Sud-Est et 40% de secteur Ouest. Les premières études de potentiel éolien ont été menées il y a déjà près de 10 ans par le Centre de Développement des Énergies renouvelables (CDER) de Marrakech et elles ont été confirmées depuis 1995 par les mesures effectuées sur le site par le Cabinet Germa. LA PRODUCTION CONCESSIONNELLE AU MAROC Au Maroc comme dans tous les pays en fort développement, les moyens de financement constituent une denrée rare et en tout cas limitée. Aussi les autorités marocaines ont pris la décision, en 1994, de faire supporter le financement des nouveaux moyens de production d électricité nécessaires par des investisseurs privés. Cette solution a été retenue par les autorités marocaines au travers d un montage original et satisfaisant à la double contrainte de conserver à la fois la maîtrise du développement et la propriété des équipements dès leur mise en service, que la loi marocaine a appelé la «production concessionnelle» (Décret loi du 23/10/94). Dans ce montage, le concessionnaire, retenu sur appel d offres, apporte le financement de l ouvrage défini par le concédant (l ONE), et il construit les ouvrages et les exploite pendant la durée convenue contractuellement, l ONE devenant propriétaire des ouvrages dès leur mise en service. Les kwh électriques produits sont achetés par l ONE dans le cadre d un contrat d achat d énergie qui constitue le point fort de cette nouvelle règle du jeu contractuelle. Après la durée de la concession (19 ans), le parc éolien doit être remis en bon état de marche, à l ONE. Le projet de Koudia Al Baïda est le deuxième du genre au Maroc, après la centrale thermique à charbon de Jorf Lasfar. En fin 1994, l ONE a lancé un appel d offres international dans le schéma institutionnel nouveau de la «production concessionnelle», en faisant appel à des investisseurs opérateurs privés pour réaliser une centrale éolienne à Koudia Al Baïda. À l issue de cet appel d offres auquel ont soumissionné des groupements américain, espagnol, japonais et français, le consortium EDF/Germa/ Paribas, avec le constructeur danois Vestas pour les aérogénérateurs, a été retenu. 241

38 Le financement et l exploitation sont assurés par une société de droit marocain créée à cet effet, la Compagnie Eolienne du Détroit dont le capital est réparti à hauteur de 49% pour Electricité de France (EDF), 35,5% pour BNP Paribas et 15,5% pour Jean Michel Germa, le promoteur du projet éolien. Le 2 octobre 1998 ont été signés les trois contrats de fourniture et d achat d énergie électrique, de construction et de mise en service et de transfert de jouissance. Le montant total des investissements s élève à 52 millions de dollars; il a été financé à 31% par apport en fonds propres et à 69% par emprunts bancaires. Producteur concessionnel: Compagnie Éolienne du Détroit (CED) dont le capital est réparti entre: EDF: 49% Paribas Affaires Industrielles: 35% Germa: 16% Financement du projet: Capital: 34% Dettes: 66% (BEI), (PROPARCO) LES CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES DU PARC ÉOLIEN DE KOUDIA AL BAÏDA Situé à une vingtaine de kilomètres au nord de Tétouan, le parc éolien de Koudia Al Baïda est constitué de 84 éoliennes identiques, chacune de puissance 600 kw, fabriquées par le constructeur danois Vestas. Elles sont disposées sur une longueur de 8 km sur une série de hautes crêtes peu habitées de direction Nord-Sud à une altitude comprise entre 370 et 560 mètres, bien orientées perpendiculairement aux vents dominants qui proviennent des secteurs Est et Ouest, là où la vitesse du vent est la plus forte. Chaque éolienne possède une hélice tripale, d un diamètre selon les cas de 42 ou 44 mètres, située à une hauteur de 35 à 50 mètres audessus du sol, et dont la vitesse de rotation est de 30 tours/minute. PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT Il est intéressant de signaler qu une étude d impact sur l environnement très sérieuse et approfondie a été effectuée pour le projet de la centrale éolienne de Koudia Al Baïda, en prenant en compte quatre aspects très importants: Les effets du parc éolien et des travaux du chantier sur le milieu physique. Les aspects esthétiques et d insertion dans le paysage des 84 éoliennes. Le bruit des installations pour les populations riveraines. Les conséquences pour les oiseaux migrateurs qui sont nombreux à traverser le détroit de Gibraltar ( cigognes par an, des gypaètes barbus, des passereaux par millions, etc.). C est une des premières études d impact environnementales d importance à être ainsi réalisées pour un investissement au Maroc, et ceci avant qu une réglementation marocaine ne l impose. Cette étude a été faite selon les critères européens les plus sévères, d autant que parmi les Banques prêteuses figurait la BEI (Banque Européenne d Investissement). La conception du parc a été étudiée de façon à optimiser à la fois l esthétique des éoliennes et leur insertion dans le paysage, le bruit des installations et la protection des oiseaux. Afin de ménager des passages pour la migration des oiseaux, les turbines sont rassemblées en trois groupes distincts séparés les uns des autres par des espaces de plusieurs centaines de mètres. Un suivi ornithologique approfondi est effectué par un cabinet spécialisé en études environnementales et le GOMAC (Groupement des Ornithologues du Maroc). L énergie éolienne permet de produire de l électricité sans brûler de combustible fossiles (la combustion du charbon, fuel, gaz naturel, etc. est responsable de la plus grande partie de la pollution atmosphérique de notre planète et d émission de gaz à effet de serre. Par conséquent, la production du parc éolien de Koudia Al Baïda évitera chaque année 242

39 le rejet à l atmosphère de tonnes de gaz carbonique par rapport à une centrale électrique brûlant du charbon. Il faudrait planter plus de 12 millions d arbres pour obtenir un effet équivalent de réduction de gaz carbonique. De même, le parc éolien réduira de 700 tonnes par an la production des agents responsables des pluies acides par rapport à une centrale à charbon. LE FINANCEMENT DU PROJET Sur le plan financier, nous indiquerons que les fonds propres apportés par les trois actionnaires, cités cidessus, de la Compagnie éolienne du Détroit, constituent environ 31% du coût de l investissement, qui est de près de 52 millions de dollars. Les deux principales institutions qui ont accordé des prêts au projet sont la BEI (Banque Européenne d Investissement) et PROPARCO. Le rôle d arrangeur financier du projet a été assuré par Crédit Agricole Indosuez avec un syndicat de banques européennes (DEXIA PROJECT & PUBLIC FINANCE INTERNATIONAL BANK, KBC BANK N.V. succursale française et NATEXIS Banque), qui est donc la banque garante de la société du projet visà-vis des prêteurs BEI et PROPARCO. Le projet ne bénéficie d aucune garantie souveraine du gouvernement marocain. Parmi les garanties du projet, la «garantie bancaire à première demande» originale est souscrite par un consortium de 5 banques marocaines (SGMB, BMCE, BCM, WAFA BANK et Crédit du Maroc) pour couvrir le risque de paiement du «montant de résiliation» qui serait dû par l ONE. On peut souligner qu il s agit d un véritable projet privé, qui a été réalisé sans aucune subvention directe, à la différence de beaucoup d autres projets utilisant les énergies renouvelables. AU PLAN DU CALENDRIER L appel d offres a été lancé par l ONE en fin de Après des études et de longues négociations, la convention générale fut signée le 3 novembre 1997 à Rabat. Ensuite, le 2 octobre 1998 à Matignon à Paris, en présence des deux premiers ministres français et marocains, ont été signés les 3 contrats principaux, de transfert de jouissance, de construction et de mise en service, et de fourniture et d achat d énergie électrique. La ressource étant le vent, il n y a pas de contrat d achat de combustible. Les travaux sur site ont débuté en février 1999 pour une mise en service en fin d août Les aérogénérateurs fabriqués par le constructeur danois Vestas, leader mondial de l industrie éolienne, représentent les deux tiers de l investissement. Des appels d offres ont été lancés courant 1998 auprès d entreprises marocaines et européennes pour les lots génie civil, les tours et le lot électricité, avec une phase préalable d appel à pré-qualification. Le Roi Mohammed VI a donné le nom du résistant «Abdelkhalek Torres» au parc éolien de Koudia Al Baïda à l occasion de sa visite inaugurale du 10 mai Ensuite, l exploitation a débuté le 30 août 2000 après achèvement des travaux et réception définitive. Le budget initial et le délai de construction de 18 mois ont été respectés malgré des vents forts qui ont rendu la progression des travaux difficile DES ENTREPRISES MAROCAINES Excepté les aérogénérateurs du constructeur Vestas, importés depuis le Danemark, la construction a été entièrement assurée par des entreprises marocaines: SOGEA et EMT pour le génie civil, ELECAM et DLM pour les tours, Alstom Entreprise et Alcatel Maroc pour le lot électricité, transformateurs et câbles. Les contrôles techniques ont été effectués par le bureau d études Veritas Maroc et le LPEE Tétouan. Les aciers composant les tours treillis ont été usinés et traités à Casablanca. Parallèlement, les travaux de terrassement et de génie civil ont été menés sur les crêtes ventées de Koudia Al Baïda. L objectif était de disposer de bons emplacements pour chaque éolienne permettant l accès des grues et le montage des grandes hélices de 44 mètres de diamètre, de routes d accès permettant une circulation sécurisée des différents engins de travaux et des camions tout en respectant l environnement géographique et humain du site. 243

40 Une population de 150 employés marocains en moyenne a travaillé sur le site même du chantier de Koudia Al Baïda. Les conditions climatiques y sont souvent difficiles (vent, froid, brouillard fréquent avec «l effet de fœhn» où un nuage permanent paraît accroché aux crêtes). Quand le vent est trop fort il empêche même, parfois pendant plusieurs jours, le montage spectaculaire mais délicat des tours et aérogénérateurs et il faut attendre une accalmie. Sur les plans humain et sociologique, les éoliennes sont bien acceptées par les populations vivant à proximité du site, qui ont été informées et associées et qui bénéficient de retombées économiques positives. Régulièrement, des villageois des douars voisins venaient s informer de l état d avancement de travaux du chantier, des caractéristiques techniques Les pistes d accès et les plates-formes des éoliennes se sont même vu accorder de nouvelles fonctions: parties de football improvisées, pentes jugées idéales par les jeunes cyclistes chevronnés, accès commode aux pâturages pour les troupeaux de chèvres et de vaches. UNE ANNÉE D EXPLOITATION La réception définitive officielle du parc éolien a eu lieu le 30 août Après une première année d exploitation, le bilan de fonctionnement apparaît comme satisfaisant. L exploitation est assurée par le personnel de la CED (un directeur et six techniciens), avec le soutien du fournisseur des éoliennes le constructeur danois Vestas. Une grande attention est apportée à une bonne maintenance préventive, pour assurer de bonnes performances d exploitation en disponibilité, en capitalisant bien le retour d expérience sur le fonctionnement du parc éolien. Quelques difficultés initiales ont un peu perturbé le fonctionnement du parc éolien lors de la première année d exploitation (notamment des petits problèmes électriques et des vibrations). Elles ont été progressivement résolues et au mois de décembre 2001 une production record de MWh a été obtenue, grâce à un vent élevé et constant et une disponibilité des éoliennes supérieure à 98%. Cette production correspond à un facteur de charge de près de 55%, ce qui est très bon pour de l éolien, par rapport à la production théorique maximale à pleine charge. 244 La qualité exceptionnelle du potentiel éolien du site, l un des meilleurs du pays, permet au parc éolien de produire quelque mégawattheures d électricité par an. L électricité produite est livrée sur le réseau de l ONE qui en est l unique acheteur. Cette production représente environ 2 % de la consommation annuelle du Maroc. Elle équivaut à la consommation annuelle d une population d environ habitants, soit environ la ville de Tétouan. À PROPOS DE LA PRODUCTION INDÉPENDANTE D ÉLECTRICITÉ L opération Koudia Al Baïda est un projet innovant et exemplaire. L expérience montre que les projets de production indépendante d électricité dans le monde sont particulièrement complexes, car ils font intervenir de très nombreux acteurs et s accompagnent de questions juridiques et financières ardues avec un grand nombre de contrats liant les divers intervenants. Il faut imaginer, négocier et mettre en place des solutions originales, dans le cadre d une nouvelle règle du jeu, et obtenir le consensus par de longues négociations. Il s agit là d un changement très important par rapport au schéma traditionnel qui régnait jusqu ici, où l investissement des infrastructures était pris en compte par l Etat et où les divers rôles d investisseur, concepteur, constructeur, opérateur exploitant et acheteur de l énergie sont plus ou moins confondus dans l entreprise publique étatique classique. La production indépendante change la règle du jeu et crée de nouveaux rapports entre les acteurs. Il y a dès le départ concurrence et compétition, sur la base claire de la meilleure performance et de la transparence des prix proposés, mais il faut satisfaire à des règles juridiques nouvelles et bâtir tout un ensemble de garanties complexes. Le «facteur temps» est à prendre en compte. De longues mises au point des contrats sont nécessaires pour prévenir toutes les difficultés qui pourraient survenir entre le concessionnaire et le concédant au long des 19 années de la concession et il importe de cohabiter pendant cette longue période dans le meilleur climat possible mais aussi pour satisfaire les exigences des bailleurs de fonds et pour mettre en

41 place les sûretés nécessaires permettant le bouclage du financement. L expérience montre que cette mise au point est très longue et peut durer plusieurs années, d autant plus s il s agit d un mode de fonctionnement nouveau et sans modèle éprouvé ni jurisprudence disponible. LE POTENTIEL ÉOLIEN GLOBAL DU MAROC Le Maroc dispose d un potentiel éolien important avec beaucoup de côtes bien ventées; ce potentiel est estimé à MW de puissance totale équitable d après le CDER. Après le premier parc de Koudia Al Baïda, il est prévu à l échéance 2005 un programme de 200 MW de puissance éolienne pour le pays et des appels d offres ont été lancés par l ONE pour les sites ventés du Nord près du détroit, et au Sud dans les provinces sahariennes (Parcs de Tanger, site de Sendouk 65 MW et site de Dhar Sadane 75 MW, Parc de Tarfaya, 60 MW). Près du site de Koudia Al Baïda, la société Ciments Lafarge Maroc envisage la construction d un parc éolien de 10 MW pour la nouvelle cimenterie de Tétouan en construction. Le vent peut aussi servir à l électrification rurale décentralisée, en petit éolien. Ainsi le projet pilote d électrification décentralisée du village isolé de pécheurs Moulay Bouzerktoune, près d Essaouira (par petite éolienne du constructeur français Vergnet, avec batteries pour stocker l énergie et diesels), pour 70 foyers, réalisé avec la FONDEM (Fondation Energie pour le Monde) l ONE et EDF, avec un autre projet analogue à Sidi Kaouki. QUELQUES RÉFLEXIONS FINALES Les vents sont variables, et l énergie éolienne n est pas une énergie garantie. Il faut pouvoir l insérer dans un système électrique assurant sécurité et équilibre, et la part de l éolien dans «le mix énergétique» ne peut guère dépasser un maximum de 7 à 10%. Nous insisterons sur l extrême importance du choix des sites et la nécessité de bien réaliser des études approfondies et souvent assez longues du gisement éolien. Il faut en particulier bien garder à l esprit que l énergie éolienne varie comme le cube de la vitesse du vent (E = KSV 3 ). Cela signifie que, pour une vitesse du vent doublée, par exemple une vitesse de 10 m/s au lieu de 5 m/s, l énergie produite sera multipliée par huit! Ainsi les variations de vent auront donc un impact économique considérable. Il est intéressant de remarquer que le gisement éolien est bien supérieur dans le Nord du Maroc à la plupart des pays européens, comme à Koudia Al Baïda avec 10 m/s de vitesse moyenne annuelle et plus de heures de production à pleine puissance. Cependant il n y avait encore aucune éolienne en fonctionnement au Maroc avant la fin de l an 2000, faute d investisseurs dans un schéma institutionnel le permettant. En tout cas, d un point de vue économique, il est logique de construire des éoliennes en priorité là où il y a plus de vent. Si l on se soucie de contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, dans l esprit de l application du protocole de Kyoto et de la COP 7 qui s est tenue à Marrakech en novembre 2001, un même investissement éolien permettra d économiser plus de gaz carbonique en produisant davantage d électricité là où il sera plus compétitif grâce au meilleur gisement éolien! Ainsi aujourd hui des chercheurs universitaires allemands ou danois imaginent même, de façon sans doute un peu futuriste, des montages institutionnels et financiers qui permettraient de construire des éoliennes au Maroc en produisant ainsi de «l électricité verte» moins coûteuse et donc plus compétitive que celle produite en Europe du Nord. 245

42 Le financement de l ERD en éolien en Mauritanie Fall Yohbe OULD TALEB ADER, Mauritanie 246

43 247

44 248

45 249

46 250

47 251

48 252

49 253

50 254

51 255

52 256

53 257

54 258

55 Point de vue d un industriel sur le financement éolien/diesel Denis LEFEBVRE Société Vergnet S.A., France 259

56 260

57 261

58 262

59 263

60 264

61 265

62 266

63 267

64 268

65 269

66 270

67 271

68 272

69 273

70

«L initiative 1000 MW» un projet qui vise la réalisation de 14 sites de production de l électricité à partir des énergies éoliennes.

«L initiative 1000 MW» un projet qui vise la réalisation de 14 sites de production de l électricité à partir des énergies éoliennes. Totalement propre et indéfiniment renouvelable, l'énergie éolienne constitue aujourd hui une importante source de production d'électricité permettant de concilier croissance économique et respect de l

Plus en détail

Plan Maroc Solaire Contribution du secteur bancaire marocain au développement énergétique national. Casablanca, 15 Mars 2010 1

Plan Maroc Solaire Contribution du secteur bancaire marocain au développement énergétique national. Casablanca, 15 Mars 2010 1 Plan Maroc Solaire Contribution du secteur bancaire marocain au développement énergétique national Casablanca, 15 Mars 2010 1 UNE PROMOTION COHERENTE DES ENERGIES RENOUVELABLES DANS LE CADRE DE LA NOUVELLE

Plus en détail

Défis du secteur de l énergie électrique face aux besoins de développement du pays

Défis du secteur de l énergie électrique face aux besoins de développement du pays Office National de l Electricité et de l Eau Potable (ONEE) Défis du secteur de l énergie électrique face aux besoins de développement du pays Novembre 2014 PARC DE PRODUCTION DIVERSIFIE Tiers nationaux

Plus en détail

ACTIVITE INDUSTRIELLE

ACTIVITE INDUSTRIELLE ACTIVITE INDUSTRIELLE 28 ENERGIE ELECTRIQUE APPELEE L énergie électrique nette appelée au cours de l année 2002 a atteint 15 539.6 GWh, en progression de 5 % par rapport à l année 2001. ENERGIE APPELEE

Plus en détail

Conférence «Les contrats de PPP : Alliances Publics-Privés pour le développement économique et social»

Conférence «Les contrats de PPP : Alliances Publics-Privés pour le développement économique et social» Conférence «Les contrats de PPP : Alliances Publics-Privés pour le développement économique et social» Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement

Plus en détail

LA FERME À MATURIN INC. ÉNONCÉ

LA FERME À MATURIN INC. ÉNONCÉ JEUX DU COMMERCE 2008 CAS COMPTABILITÉ FINANCIÈRE LA FERME À MATURIN INC. ÉNONCÉ Éric Déry, CA, MBA Département des Sciences comptables Université du Québec à Trois-Rivières 2007 Toute reproduction, en

Plus en détail

3 ème Forum régional des ANDS africaines Marrakech, 08 09 juillet 2011

3 ème Forum régional des ANDS africaines Marrakech, 08 09 juillet 2011 Royaume du Maroc Secrétariat d Etat chargé de l Eau et de l Environnement Département de l Environnement 3 ème Forum régional des ANDS africaines Marrakech, 08 09 juillet 2011 PLAN Mise en place de l AND

Plus en détail

LISBONNE- 20 avril 2015 TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: EXPÉRIENCE DU MAROC

LISBONNE- 20 avril 2015 TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: EXPÉRIENCE DU MAROC LISBONNE- 20 avril 2015 TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: EXPÉRIENCE DU MAROC Sommaire de la présentation MAROC EN CONSTANTE EVOLUTION DES RÉFORMES ET DES VISIONS STRATÉGIQUES TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: ENJEUX ET DÉFIS

Plus en détail

AND MDP Maroc : Organisation, procédures et portefeuille de projets MDP

AND MDP Maroc : Organisation, procédures et portefeuille de projets MDP Royaume du Maroc Ministère de l Aménagement du Territoire, de l Eau et de l Environnement Direction du Partenariat, de la Communication et de la Coopération AND MDP Maroc : Organisation, procédures et

Plus en détail

PRIX. Maroc : Projet de centrale thermo-solaire de Ain Beni Mathar ASSURER L APPROVISIONNEMENT ÉNERGÉTIQUE DANS LE FUTUR GRÂCE À L INNOVATION

PRIX. Maroc : Projet de centrale thermo-solaire de Ain Beni Mathar ASSURER L APPROVISIONNEMENT ÉNERGÉTIQUE DANS LE FUTUR GRÂCE À L INNOVATION PRIX PRÉSIDENTIEL BAD 2014 Maroc : Projet de centrale thermo-solaire de Ain Beni Mathar ASSURER L APPROVISIONNEMENT ÉNERGÉTIQUE DANS LE FUTUR GRÂCE À L INNOVATION Maroc : Projet de centrale thermo-solaire

Plus en détail

L AFD ET LE SECTEUR DE L ENERGIE AU MAROC

L AFD ET LE SECTEUR DE L ENERGIE AU MAROC Energie MAROC Note sectorielle L AFD ET LE SECTEUR DE L ENERGIE AU MAROC 1/ Présentation générale du secteur Le secteur de l'électricité au Maroc est caractérisé par une très forte dépendance aux énergies

Plus en détail

CENTRALES HYDRAULIQUES

CENTRALES HYDRAULIQUES CENTRALES HYDRAULIQUES FONCTIONNEMENT Les différentes centrales hydrauliques Les centrales hydrauliques utilisent la force de l eau en mouvement, autrement dit l énergie hydraulique des courants ou des

Plus en détail

Présentation du système électrique Marocain

Présentation du système électrique Marocain Présentation du système électrique Marocain Activités de l ONEE-BE Production Transport DISTRIBUTION Challenges pour le secteur électrique Evolution de la demande en énergie Forte dépendance au pays étranger

Plus en détail

CILSS - PREDAS FICHE NORMATIVE FINANCEMENTS MDP 1/5 FONDS DE RACHAT D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE (PROTOCOLE DE KYOTO)

CILSS - PREDAS FICHE NORMATIVE FINANCEMENTS MDP 1/5 FONDS DE RACHAT D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE (PROTOCOLE DE KYOTO) CILSS - PREDAS FICHE NORMATIVE FINANCEMENTS MDP 1/5 FONDS DE RACHAT D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE (PROTOCOLE DE KYOTO) MECANISMES DE DEVELOPPEMENT PROPRE (MDP) ETAT ACTUEL TUTELLE INTERNATIONALE

Plus en détail

La transition énergétique L Energiewende allemande. 7 Conclusions clés. Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012

La transition énergétique L Energiewende allemande. 7 Conclusions clés. Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012 7 Conclusions clés La transition énergétique L Energiewende allemande Par Craig Morris et Martin Pehnt Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012 www. 7 Conclusions clés La

Plus en détail

L AFD ET LE SECTEUR DE L ENERGIE AU MAROC

L AFD ET LE SECTEUR DE L ENERGIE AU MAROC Energie MAROC Note sectorielle L AFD ET LE SECTEUR DE L ENERGIE AU MAROC 1/ Présentation générale du secteur Le secteur de l'électricité au Maroc est caractérisé par une très forte dépendance aux énergies

Plus en détail

EDF, ACTEUR ENGAGÉ POUR LE CLIMAT

EDF, ACTEUR ENGAGÉ POUR LE CLIMAT EDF, ACTEUR ENGAGÉ POUR LE CLIMAT Une électricité bas carbone et compétitive est un formidable atout pour décarboner l économie. EDF, électricien responsable, partenaire officiel de la conférence Paris

Plus en détail

module 5 LES POLITIQUES CANADIENNES DE RÉDUCTION D ÉMISSIONS DE GES par Sebastian Weissenberger

module 5 LES POLITIQUES CANADIENNES DE RÉDUCTION D ÉMISSIONS DE GES par Sebastian Weissenberger module 5 LES POLITIQUES CANADIENNES DE RÉDUCTION D ÉMISSIONS DE GES par Sebastian Weissenberger 2 ENV 1110 CHANGEMENTS CLIMATIQUES SOMMAIRE 1. Le Plan vert de 1990........................................

Plus en détail

PRINCIPALES LIGNES DE FINANCEMENT

PRINCIPALES LIGNES DE FINANCEMENT PRINCIPALES LIGNES DE FINANCEMENT Pays ALLEMAGNE CANADA ESPAGNE FRANCE GRANDE BRETAGNE ITALIE ORGANISMES FINANCIERS INTERNATIONAUX MAROC LIGNE DE FINANCEMENT F.O.D.E.P. (Fonds de Dépollution Industrielle)

Plus en détail

Energies renouvelables : le Maroc lance de grandioses projets pour un environnement propre

Energies renouvelables : le Maroc lance de grandioses projets pour un environnement propre Energies renouvelables : le Maroc lance de grandioses projets pour un environnement propre Rabat 19 nov. 2012 (MAP) - Un grand engouement pour les énergies renouvelables se fait sentir au Maroc, notamment

Plus en détail

Alstom au Maroc. Alstom partenaire de longue date des projets d infrastructures au Maroc. Présence d Alstom. Chiffres clés: (April 2014)

Alstom au Maroc. Alstom partenaire de longue date des projets d infrastructures au Maroc. Présence d Alstom. Chiffres clés: (April 2014) Présence d Alstom Rabat Bureau et dépôt Tramway Mohammedia Atelier de maintenance Roches Noires atelier de maintenance locomotive ONCF - Alstom Casablanca Siège Alstom Maroc Ain Sebaa Plate Forme Logistique

Plus en détail

Lors du sommet mondial de Johannesburg, il y a eu la création de la Coalition de Johannesburg pour les énergies renouvelables, JREC.

Lors du sommet mondial de Johannesburg, il y a eu la création de la Coalition de Johannesburg pour les énergies renouvelables, JREC. La Conférence des Nations Unies sur l'environnement et le Développement (Sommet de la Terre), organisée à Rio de Janeiro en 1992, a adopté le concept de Développement Durable qui concilie entre le développement

Plus en détail

Le stockage de l énergie : le point faible de la filière énergétique

Le stockage de l énergie : le point faible de la filière énergétique Le stockage de l énergie : le point faible de la filière énergétique Christian Ngo Résumé Stocker de l'énergie (électricité ou chaleur) pour l'utiliser quand on en a besoin est une nécessité. Le stockage

Plus en détail

Réunion d information du samedi 13 juin 2015 à Etretat

Réunion d information du samedi 13 juin 2015 à Etretat Projet de parc éolien en mer de Fécamp Réunion d information du samedi 13 juin 2015 à Etretat ************************* OUVERTURE DE LA REUNION Plus d une vingtaine de personnes étaient réunies le samedi

Plus en détail

BL Finance. Bruno LECONTE Président de BL Finance Bruno.leconte@bl-finance.com www.bl-finance.com

BL Finance. Bruno LECONTE Président de BL Finance Bruno.leconte@bl-finance.com www.bl-finance.com Agence Locale de l Energie - Lyon BL Finance Bruno LECONTE Président de BL Finance Bruno.leconte@bl-finance.com www.bl-finance.com Les métiers de BL Finance Conseil / Ingénierie financière Levée de fonds

Plus en détail

LA STRATEGIE CARBONE DU GROUPE OCP Saïd Mouline Conseiller du Président CONFERENCE NATIONALE LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES AU MAROC: DEFIS ET OPPORTUNITES RABAT, 11-12 février 2009 50% des réserves du Monde

Plus en détail

Production électrique : la place de l énergie éolienne

Production électrique : la place de l énergie éolienne Production électrique : la place de l énergie éolienne I Production électrique : principes de base L énergie électrique n est pas un fluide que l on pourrait «mettre en conserve», l énergie électrique

Plus en détail

PROJET D ELECTRIFICATION PAR CENTRALE HYBRIDE SOLAIRE-DIESEL A DJENNE ------ TERMES DE REFERENCE

PROJET D ELECTRIFICATION PAR CENTRALE HYBRIDE SOLAIRE-DIESEL A DJENNE ------ TERMES DE REFERENCE MINISTERE DE L ENERGIE ET REPUBLIQUE DU MALI DE L HYDRAULIQUE Un Peuple Un But Une Foi ***** ***** DIRECTION NATIONALE DE L ENERGIE ***** PROJET D ELECTRIFICATION PAR CENTRALE HYBRIDE SOLAIRE-DIESEL A

Plus en détail

Autoroutes du Maroc. Situation du programme autoroutier National

Autoroutes du Maroc. Situation du programme autoroutier National Autoroutes du Maroc Situation du programme autoroutier National C O N T E N U Présentation de la Société Nationale des Autoroutes Programmes Autoroutiers Actuel et Additionnel Programme actuel / Section

Plus en détail

La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie. Journée PEXE 20 novembre 2013

La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie. Journée PEXE 20 novembre 2013 La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie Journée PEXE 20 novembre 2013 MEUR 3 axes Stratégie et Activités sur l Energie de l AFD (2007-2011) Energie sobre (renouvelable, efficace et économe

Plus en détail

Le Maroc : Acteur engagé dans la lutte contre les changements climatiques

Le Maroc : Acteur engagé dans la lutte contre les changements climatiques Royaume du Maroc Ministère Délégué auprès du Ministre de L Energie, des Mines, de l Eau et de L Environnement Chargé de l environnement Le Maroc : Acteur engagé dans la lutte contre les changements climatiques

Plus en détail

La gestion déléguée. l expérience de la LYDEC

La gestion déléguée. l expérience de la LYDEC NOT AN OFFICIAL UNCTAD RECORD Partenariat Public-Privé Privé pour le développement du secteur énergétique en Afrique Vendredi 30 avril 2004 - Marrakech La gestion déléguée de la distribution de l'électricité

Plus en détail

Les enjeux liés aux changements climatiques régionaux et les solutions applicables aujourd hui

Les enjeux liés aux changements climatiques régionaux et les solutions applicables aujourd hui Animatrice : Mme Stella Anastasakis Transfert Environnement Mathieu Castonguay Martin Vaillancourt Cosmin Vasile Les enjeux liés aux changements climatiques régionaux et les solutions applicables aujourd

Plus en détail

Paris, le 14 mars 2012. Contacts presse Mairie de Paris Damien Stéffan 01 42 76 49 61 service.presse@paris.fr

Paris, le 14 mars 2012. Contacts presse Mairie de Paris Damien Stéffan 01 42 76 49 61 service.presse@paris.fr Paris, le 14 mars 2012 Rénovation énergétique des écoles parisiennes grâce au Contrat de Partenariat et de Performance Energétique (CPPE) Visite de l école Asseline, le 14 mars 2012 Dossier de presse Contacts

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Mai 2013

DOSSIER DE PRESSE Mai 2013 La centrale thermique à flamme de Vitrysur-Seine Crédit photo : Yves Soulabaille N imprimez ce message que si vous en avez l utilité. EDF CPT Vitry-sur-Seine 18 rue des fusillés 94400 Vitry-sur-Seine www.edf.fr

Plus en détail

Environment and more GTZ Conference Funding and Financing Issues Casablanca, May 18th, 2010 Dr. Joachim Richter

Environment and more GTZ Conference Funding and Financing Issues Casablanca, May 18th, 2010 Dr. Joachim Richter Environment and more GTZ Conference Funding and Financing Issues Casablanca, May 18th, 2010 Dr. Joachim Richter 28.04.2010 0 Profile de l entreprise Project Finance International Entreprise de conseil

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L ASSOCIATION DES MAIRES DE FRANCE ET RTE Entre L Association des Maires de France, sise 41 quai d Orsay, 75343 Paris cedex

Plus en détail

ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale

ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale GRANDS AXES DE LA POLITIQUE ENERGÉTIQUE DU MAROC Le renforcement de la sécurité d approvisionnement en energies à travers la diversification des sources et ressources,

Plus en détail

Christine Delamarre Directeur Général délégué UNIFERGIE. Rencontres Nationales Energie Positive 26 septembre 2014

Christine Delamarre Directeur Général délégué UNIFERGIE. Rencontres Nationales Energie Positive 26 septembre 2014 LE CREDIT AGRICOLE, ACTEUR DE LA TRANSITION ENERGETIQUE Christine Delamarre Directeur Général délégué UNIFERGIE Rencontres Nationales Energie Positive 26 septembre 2014 1 ACCOMPAGNER NOS CLIENTS DANS LA

Plus en détail

Discovering Hidden Value

Discovering Hidden Value Discovering Hidden Value A la découverte de la valeur cachée Consultation pour les Opérations de Forage Proposées en Offshore Marocain 2013 Qui est Cairn Energy? Cairn est une société de pétrole et de

Plus en détail

Lafarge Maroc. Rencontre avec les Médias et les Analystes Financiers

Lafarge Maroc. Rencontre avec les Médias et les Analystes Financiers Lafarge Maroc Rencontre avec les Médias et les Analystes Financiers > Le 13 mai 2014 Notre matinée d échanges Résultats de l exercice 2013 Projets d avenir de Lafarge Maroc Construire des villes meilleures

Plus en détail

CARTOGRAPHIE DANS LE CADRE DES ENERGIES. Alejandro MAMIAN GIS Project Manager

CARTOGRAPHIE DANS LE CADRE DES ENERGIES. Alejandro MAMIAN GIS Project Manager CARTOGRAPHIE DANS LE CADRE DES ENERGIES RENOUVELABLES SIG pour le développement des projets éoliens Département de Développement International Alejandro MAMIAN GIS Project Manager 1 Sommaire 1. Introduction

Plus en détail

Objectifs de la présentation

Objectifs de la présentation Analyse de projets d énergies propres et RETScreen International www.retscreen.net Gregory J. Leng, Gestionnaire Kevin Bourque, Support technique Objectifs de la présentation Sensibilisation à RETScreen

Plus en détail

Plan Climat-Energie Territorial

Plan Climat-Energie Territorial Plan Climat-Energie Territorial Carnet de Voyage au Vorarlberg, Juillet 2011 Axe IV : Relier & informer les acteurs locaux Objectif 2 : Encourager l exemplarité Voyage d études au Vorarlberg sur l architecture

Plus en détail

Succursale Auto Hall à Marrakech

Succursale Auto Hall à Marrakech Succursale Auto Hall à Marrakech DOSSIER DE PRESSE JEUDI 27 MAI 2004 Voitures Véhicules utilitaires Véhicules industriels Matériel agricole Engins de Travaux Publics p l u s d e s e r v i c e s à p r o

Plus en détail

APPEL D OFFRES EOLIEN EN MER Ambitions et expertises pour une filière industrielle française. DOSSIER DE PRESSE Mars 2012

APPEL D OFFRES EOLIEN EN MER Ambitions et expertises pour une filière industrielle française. DOSSIER DE PRESSE Mars 2012 DOSSIER DE PRESSE Mars 2012 APPEL D OFFRES EOLIEN EN MER Ambitions et expertises pour une filière industrielle française Une filière industrielle française Une ambition en marche Une technologie de pointe

Plus en détail

Production d électricité. Teacher: M.Malaty & M.Morel

Production d électricité. Teacher: M.Malaty & M.Morel Production d électricité Différentes productions mondiales Différentes productions mondiales d origine renouvelable Les centrales hydrauliques Les centrales hydrauliques L'énergie hydraulique est

Plus en détail

L ÉLECTRIFICATION DU TRANSPORT INDIVIDUEL LE SAVEZ-VOUS?

L ÉLECTRIFICATION DU TRANSPORT INDIVIDUEL LE SAVEZ-VOUS? L ÉLECTRIFICATION DU TRANSPORT INDIVIDUEL LE SAVEZ-VOUS? L ÉLECTRIFICATION DU TRANSPORT INDIVIDUEL L électricité est appelée à jouer un rôle de plus en plus important dans les transports collectifs et

Plus en détail

LE MARCHE DE L ENERGIE ELECTRIQUE AU MAROC

LE MARCHE DE L ENERGIE ELECTRIQUE AU MAROC LE MARCHE DE L ENERGIE ELECTRIQUE AU MAROC L ONEE BRANCHE ELECTRICITE EN CHIFFRES 2012 Collaborateurs 8 700 Clients 4,7 millions Chiffre d affaire 24 milliards DH Investissements 4,6 milliards DH Puissance

Plus en détail

L AFD ET LE REDRESSEMENT DU SECTEUR DE L ÉLECTRICITÉ AU SÉNÉGAL

L AFD ET LE REDRESSEMENT DU SECTEUR DE L ÉLECTRICITÉ AU SÉNÉGAL L AFD ET LE REDRESSEMENT DU SECTEUR DE L ÉLECTRICITÉ AU SÉNÉGAL Vers une énergie durable Agent de la Senelec en intervention L ÉLECTRICITÉ, UN LEVIER POUR LA CROISSANCE ET LE DÉVELOPPEMENT DU SÉNÉGAL Le

Plus en détail

Chapitre 8 production de l'énergie électrique

Chapitre 8 production de l'énergie électrique Chapitre 8 production de l'énergie électrique Activité 1 p 116 But Montrer que chaque centrale électrique possède un alternateur. Réponses aux questions 1. Les centrales représentées sont les centrales

Plus en détail

Responsabilité sociale et environnementale POLITIQUE SECTORIELLE PRODUCTION D ELECTRICITE A PARTIR DU CHARBON

Responsabilité sociale et environnementale POLITIQUE SECTORIELLE PRODUCTION D ELECTRICITE A PARTIR DU CHARBON Responsabilité sociale et environnementale POLITIQUE SECTORIELLE PRODUCTION D ELECTRICITE A PARTIR DU CHARBON P.1/11 Sommaire Préambule... 3 1. Politique sectorielle... 4 1.1 Objectif... 4 1.2 Portée...

Plus en détail

Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches

Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches Présenté par : Joël Leblond et Martin Loiselle 19 novembre 2010 Plan de la présentation Introduction Objectifs des Rendez-vous de l énergie Constats nationaux

Plus en détail

Projet Nador West Med

Projet Nador West Med ROYAUME DU MAROC Projet Nador West Med NOTE DE PRESENTATION SOMMAIRE Mai 2014 Sommaire EXECUTIVE SUMMARY 3 PARTIE I - PRESENTATION GENERALE DU PROJET NWM 5 1. Positionnement stratégique du Projet 2. Composantes

Plus en détail

Enjeux et défis du financement des infrastructures - Études de cas sur les partenariats public-privé (PPP)

Enjeux et défis du financement des infrastructures - Études de cas sur les partenariats public-privé (PPP) Enjeux et défis du financement des infrastructures - Études de cas sur les partenariats public-privé (PPP) Yves Boudot, Directeur du département Afrique de l AFD Conference régionale FMI, Yaoundé, Cameroun

Plus en détail

NOTE CONCERNANT LA CRÉATION DU PARC INDUSTRIEL DE BOUSKOURA

NOTE CONCERNANT LA CRÉATION DU PARC INDUSTRIEL DE BOUSKOURA SOCIETE DE GESTION ET D EXPLOITATION DU PARC INDUSTRIEL DE BOUSKOURA NOTE CONCERNANT LA CRÉATION DU PARC INDUSTRIEL DE BOUSKOURA C est en Septembre 1996 que la C.F.C.I.M. a décidé de lancer un projet concernant

Plus en détail

Chaleur solaire et stockage thermique haute température. Une solution durable, bas coût, écologique et performante. 27 mars 2014

Chaleur solaire et stockage thermique haute température. Une solution durable, bas coût, écologique et performante. 27 mars 2014 Chaleur solaire et stockage thermique haute température Une solution durable, bas coût, écologique et performante 27 mars 2014 Présentation de la société Société d Ingénierie/R&D avec le statut de Jeune

Plus en détail

VOUS OFFRIR UN SERVICE IMMOBILIER COMPLET ET UNIQUE, POUR VOUS ACCOMPAGNER EN TOUTE INDEPENDANCE DANS LA REUSSITE DE VOS PROJETS IMMOBILIERS.

VOUS OFFRIR UN SERVICE IMMOBILIER COMPLET ET UNIQUE, POUR VOUS ACCOMPAGNER EN TOUTE INDEPENDANCE DANS LA REUSSITE DE VOS PROJETS IMMOBILIERS. VOUS OFFRIR UN SERVICE IMMOBILIER COMPLET ET UNIQUE, POUR VOUS ACCOMPAGNER EN TOUTE INDEPENDANCE DANS LA REUSSITE DE VOS PROJETS IMMOBILIERS. Yamed Capital est un groupe indépendant de services immobiliers

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 2012 : une année de construction très chargée a commencé pour C-Power Ostende le 16 mars 2012 2012 est l année la plus importante pour la construction du parc éolien offshore C-Power

Plus en détail

NOUVELLE CIMENTERIE à AIT BAHA

NOUVELLE CIMENTERIE à AIT BAHA NOUVELLE CIMENTERIE à AIT BAHA UN PROJET > à la hauteur des exigences du développement économique de la Région > conçu pour être durablement respectueux de son environnement SOMMAIRE 1 Objectifs du projet

Plus en détail

Perspectives des marchés d électricité Maghrébin et Méditerranéen

Perspectives des marchés d électricité Maghrébin et Méditerranéen Les Enjeux énergétiques en méditerranée (2 ème séance Panel 3) Rôle de l interconnexion Tuniso-Italienne dans le développement des échanges de l énergie électrique en Méditerranée Présenté par Ameur Bchir

Plus en détail

FORUM REGIONAL SUR L INITIATIVE ENERGIE SOLAIRE DE LA CEDEAO Présentation de la Côte d Ivoire

FORUM REGIONAL SUR L INITIATIVE ENERGIE SOLAIRE DE LA CEDEAO Présentation de la Côte d Ivoire FORUM REGIONAL SUR L INITIATIVE ENERGIE SOLAIRE DE LA CEDEAO Présentation de la Côte d Ivoire GNIGBOGNIMA Siriki N CHO Pâcome Chargés d études à la Direction Générale de l Energie Dakar, 18-21 octobre

Plus en détail

Possibilités de financement pour projets d énergie renouvelable. Joachim Schnurr, GFA ENVEST Casablanca, Novembre 2010

Possibilités de financement pour projets d énergie renouvelable. Joachim Schnurr, GFA ENVEST Casablanca, Novembre 2010 Possibilités de financement pour projets d énergie renouvelable Joachim Schnurr, GFA ENVEST Casablanca, Novembre 2010 Le module de financement de l Initiative d Exportation du Ministère d Economie et Technologie

Plus en détail

REPOBLIKAN IMADAGASIKARA

REPOBLIKAN IMADAGASIKARA REPOBLIKAN IMADAGASIKARA Fitiavana-Tanindrazana-Fandrosoana *********** MINISTERE DE L ENERGIE 1. CONTEXTE GENERAL : PRODUCTION INDEPENDANTE D ELECTRICITE POUR NOSY-BE Partenariat Public Privé TERMES DE

Plus en détail

La PME Marocaine. Levier de développement économique et d innovation. Saad Hamoumi Président de la commission PME

La PME Marocaine. Levier de développement économique et d innovation. Saad Hamoumi Président de la commission PME La PME Marocaine Levier de développement économique et d innovation Saad Hamoumi Président de la commission PME Rencontre des PME Ibéro Américaines et d Afrique du Nord Madrid 22 octobre 2012 I: L économie

Plus en détail

Etablissements Adresse Spécialité

Etablissements Adresse Spécialité Université Ibn Zohr Agadir- Faculté Polydisciplinaire -Ouarzazate- B.P: 32/S 80000 -Agadir- Informatique Faculté Polydisciplinaire -Taroudant- B.P: 32/S 80000 -Agadir- Génie industriel Faculté des Lettres

Plus en détail

Inde : l Electricité, clef de la croissance. Le choix du charbon.

Inde : l Electricité, clef de la croissance. Le choix du charbon. Lionel Taccoen Juillet 2011(revu janvier 2012) Inde : l Electricité, clef de la croissance. Le choix du charbon. Le 21 juin 2011, l Agence de notation Fitch a mis en doute les objectifs de croissance officiels

Plus en détail

Les tendances du marché de. la production d électricité. dans le monde. participation d entreprises privées locales ou internationales

Les tendances du marché de. la production d électricité. dans le monde. participation d entreprises privées locales ou internationales Les tendances du marché de la production d électricité dans le monde Samir Allal La globalisation économique a favorisé une plus grande expression des mécanismes concurrentiels. Désormais la concurrence

Plus en détail

L approvisionnement d électricité est vraiment mauvais ces derniers jours!

L approvisionnement d électricité est vraiment mauvais ces derniers jours! Learning by Ear Environnement 06 Energies renouvelables Texte : Richard Lough Rédaction et idée: Johannes Beck Introduction Bienvenue dans notre série d émissions Learning by Ear, consacrée à l environnement.

Plus en détail

ARRETE DE MONSIEUR LE MAIRE

ARRETE DE MONSIEUR LE MAIRE ARRETE DE MONSIEUR LE MAIRE ARRETE 2008-119 Commune MEYREUIL Département BOUCHES DU RHONE Canton AIX SUD OUEST Nous, Maire de la commune de MEYREUIL, VU le Code Général des Collectivités Territoriales

Plus en détail

Avertissement. Version 2.3. Juin 2003. Les objectifs poursuivis. Les principes du régime des certificats verts

Avertissement. Version 2.3. Juin 2003. Les objectifs poursuivis. Les principes du régime des certificats verts Commission Wallonne Pour l Energie Version 2.3. Juin 2003 LE REGIME DES CERTIFICATS VERTS dans le cadre de l ouverture du Marché de l Electricité en Wallonie Sommaire Les objectifs poursuivis Les principes

Plus en détail

Dexia devient la première banque à engager une politique de neutralité carbone grâce à l acquisition d un parc éolien

Dexia devient la première banque à engager une politique de neutralité carbone grâce à l acquisition d un parc éolien C O M M U N I Q U E D E P R E S S E Dexia devient la première banque à engager une politique de neutralité carbone grâce à l acquisition d un parc éolien Le plan stratégique de développement durable de

Plus en détail

U N I O N D E S P R O F E S S E U R S D E P H Y S I Q U E E T D E C H I M I E 719 Les voitures électriques

U N I O N D E S P R O F E S S E U R S D E P H Y S I Q U E E T D E C H I M I E 719 Les voitures électriques U N I O N D E S P R O F E S S E U R S D E P H Y S I Q U E E T D E C H I M I E 719 Les voitures électriques par 78310 Maurepas michel.meallet@orange.fr RÉSUMÉ Pourquoi se poser des questions sur les voitures

Plus en détail

l EfficacitéEnergétique Dans l industrie Mohamed EL Haouari Directeur du Pôle des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique ADEREE

l EfficacitéEnergétique Dans l industrie Mohamed EL Haouari Directeur du Pôle des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique ADEREE l EfficacitéEnergétique Dans l industrie Mohamed EL Haouari Directeur du Pôle des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique ADEREE Contexte et conjoncture nationale L ADEREE met en œuvre la

Plus en détail

Paribas dans les régions d Amérique latine, d Asie et d Europe de l Est. 1. Les initiatives microfinance des banques représentées

Paribas dans les régions d Amérique latine, d Asie et d Europe de l Est. 1. Les initiatives microfinance des banques représentées Microfinance à l international et les banques : Engagement sociétal ou pur Business? Evènement co-organisé par le Groupe Solidarité d HEC Alumni et le Club Microfinance Paris Rappel du thème : L Engagement

Plus en détail

Réseau de Chaleur Biomasse Val de Ranguin chaufferie bois de l est la région PACA. INAUGURATION le 30 mars 2012

Réseau de Chaleur Biomasse Val de Ranguin chaufferie bois de l est la région PACA. INAUGURATION le 30 mars 2012 Réseau de Chaleur Biomasse Val de Ranguin La plus importante chaufferie bois de l est la région PACA INAUGURATION le 30 mars 2012 1 1 réseau de chaleur pour 900 équivalents logements Au sein du quartier

Plus en détail

Bilan de l opération de Cogénération de 1999 Les Nouveaux Contrats d Energie

Bilan de l opération de Cogénération de 1999 Les Nouveaux Contrats d Energie Bilan de l opération de Cogénération de 1999 Les Nouveaux Contrats d Energie Historique de l opération cogénération Le Centre Hospitalier Régional Universitaire (CHRU) de Montpellier est un établissement

Plus en détail

Alstom publie des résultats 2011/12 conformes à ses prévisions et enregistre un niveau élevé de commandes

Alstom publie des résultats 2011/12 conformes à ses prévisions et enregistre un niveau élevé de commandes Communiqué de presse 4 mai 2012 Alstom publie des résultats 2011/12 conformes à ses prévisions et enregistre un niveau élevé de commandes Entre le 1 er avril 2011 et le 31 mars 2012, Alstom a enregistré

Plus en détail

Cadre de Partenariat Stratégique 2014-2017 entre la Banque mondiale et le gouvernement du Maroc. Cadre proposé du CPS

Cadre de Partenariat Stratégique 2014-2017 entre la Banque mondiale et le gouvernement du Maroc. Cadre proposé du CPS Cadre de Partenariat Stratégique 2014-2017 entre la Banque mondiale et le gouvernement du Maroc Cadre proposé du CPS Introduction Le Cadre de Partenariat Stratégique (CPS) définit les priorités de développement

Plus en détail

MOBILITE ELECTRIQUE : EDF ET CITIZ PRESENTENT LE 1 ER DISPOSITIF D AUTOPARTAGE DE VEHICULES ELECTRIQUES DE LA REGION CENTRE

MOBILITE ELECTRIQUE : EDF ET CITIZ PRESENTENT LE 1 ER DISPOSITIF D AUTOPARTAGE DE VEHICULES ELECTRIQUES DE LA REGION CENTRE MOBILITE ELECTRIQUE : EDF ET CITIZ PRESENTENT LE 1 ER DISPOSITIF D AUTOPARTAGE DE VEHICULES ELECTRIQUES DE LA REGION CENTRE Le 12 septembre prochain, EDF Commerce Grand Centre présentera en collaboration

Plus en détail

Financement des infrastructures par la BEI

Financement des infrastructures par la BEI Financement des infrastructures par la BEI Conférence régionale sur le financement des infrastructures en Afrique centrale Yaoundé, 10 mars 2014 Laurence Doumenc, Département ACP-IF 1 I. Qui est la BEI?

Plus en détail

BIC. les GUIDES DE PLANéte copropriété. de Copropriété. Tous les questionnaires. Fiche téléchargeable sur www.planetecopropriete.

BIC. les GUIDES DE PLANéte copropriété. de Copropriété. Tous les questionnaires. Fiche téléchargeable sur www.planetecopropriete. les GUIDES DE PLANéte copropriété LE Bilan Initial de Copropriété BIC Tous les questionnaires 2 LE GUIDE DU BIC Des questionnaires pour mieux comprendre sa copropriété Les données de base permettant de

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR DOMOTIQUE U32 SCIENCES PHYSIQUES

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR DOMOTIQUE U32 SCIENCES PHYSIQUES BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR DOMOTIQUE U32 SCIENCES PHYSIQUES SESSION 2012 Durée : 2 heures Coefficient : 2 Matériel autorisé : - Toutes les calculatrices de poche y compris les calculatrices programmables,

Plus en détail

1. La production d électricité dans le monde : perspectives générales

1. La production d électricité dans le monde : perspectives générales Quinzième inventaire Édition 2013 La production d électricité d origine renouvelable dans le monde Collection chiffres et statistiques Cet inventaire a été réalisé par Observ ER et la Fondation Énergies

Plus en détail

SOLIRA Solaire investissement local Rhône Alpes. Solaire investissement local Rhône Alpes

SOLIRA Solaire investissement local Rhône Alpes. Solaire investissement local Rhône Alpes Solaire investissement local Pourquoi? Face aux menaces sur la planète : bouleversements climatiques, tensions autour des ressources, fin programmée des énergies fossiles, accroissement des risques nucléaires...

Plus en détail

Energies Renouvelables: un moteur principal du développement durable en Algérie

Energies Renouvelables: un moteur principal du développement durable en Algérie Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Direction Générale de la Recherche Scientifique et du Développement Technologique Centre de Développement des Energies Renouvelables

Plus en détail

Attijariwafa bank : un Groupe au service d une Afrique qui avance

Attijariwafa bank : un Groupe au service d une Afrique qui avance Attijariwafa bank : un Groupe au service d une Afrique qui avance En bref : Président Directeur Général: Mohamed EL KETTANI Siège Social : 2. Bd Moulay Youssef - BP: 11141 20000 Casablanca - Maroc Capital:

Plus en détail

INVESTIR DANS LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU MAROC. www.siem.ma

INVESTIR DANS LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU MAROC. www.siem.ma INVESTIR DANS LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU MAROC www.siem.ma «Compte tenu du développement considérable que ces nouveaux gisements énergétiques seront appelés à connaître, ils doivent être dès aujourd

Plus en détail

L implantation des banques marocaines en Afrique

L implantation des banques marocaines en Afrique L implantation des banques marocaines en Afrique L intégration de l économie marocaine à l économie mondiale est désormais une évidence qui fait l unanimité, le dynamisme de cette intégration a été rendu

Plus en détail

Zones franches et places financières offshore au Maroc

Zones franches et places financières offshore au Maroc Zones franches et places financières offshore au Maroc Actualisation au 1 mai 2002 MINEFI DREE/TRÉSOR Soucieux de consolider sa politique d ouverture commerciale, d améliorer ses capacités d exportation

Plus en détail

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR CPTF et CSC CYCLES COMBINES A GAZ (CCG) COGÉNÉRATION DÉVELOPPEMENT DES RENOUVELABLES SOLUTIONS DE STOCKAGE CPTF ET CSC Le parc thermique est un outil essentiel pour ajuster l offre et la demande, indispensable

Plus en détail

Schéma synthétique du bilan énergétique d un territoire (réalisation : Etheis Conseil)

Schéma synthétique du bilan énergétique d un territoire (réalisation : Etheis Conseil) F ENERGIE CHAMPS ABORDES Schéma synthétique du bilan énergétique d un territoire (réalisation : Etheis Conseil) Le schéma ci-dessus représente les éléments à analyser pour l évaluation du bilan énergétique

Plus en détail

La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée

La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée Dalkia, le leader européen des services énergétiques Dalkia filiale de EDF et de Veolia Environnement, place les enjeux environnementaux au cœur

Plus en détail

Consultation sur le livre blanc du financement de la TEE Préparation de la conférence bancaire et financière : Contribution de la Caisse des Dépôts

Consultation sur le livre blanc du financement de la TEE Préparation de la conférence bancaire et financière : Contribution de la Caisse des Dépôts 24 janvier 2014 Consultation sur le livre blanc du financement de la TEE Préparation de la conférence bancaire et financière : Contribution de la La place sa priorité stratégique «Transition Énergétique

Plus en détail

Les émissions de gaz carbonique (CO2)

Les émissions de gaz carbonique (CO2) Fiche 21 Les émissions de gaz carbonique (CO2) 1. Quelles émissions pour les différentes énergies fossiles? La quantité de CO2 produit par la combustion d une tep de combustible fossile dépend de sa composition

Plus en détail

CNR. pionnier de la filière hydrogène renouvelable

CNR. pionnier de la filière hydrogène renouvelable CNR pionnier de la filière hydrogène renouvelable Barrage de retenue de Pierre-Bénite sur le Rhône Perspectives Frédéric Storck, Directeur de l Énergie Les énergies renouvelables sont depuis 80 ans le

Plus en détail

DOSSIER DE COMPÉTENCES. Paul NAVARRO Ingénieur électricien thermicien expert

DOSSIER DE COMPÉTENCES. Paul NAVARRO Ingénieur électricien thermicien expert www.skymon.info DOSSIER DE COMPÉTENCES Paul NAVARRO Ingénieur électricien thermicien expert SKYMON CONSULTING Ltd «Birchin Court» 20 Birchin Lane LONDON EC3V 9DJ Company n : 6437773 / VAT n : GB 927 9580

Plus en détail

GASN. Fiche N 31 Ind. 3 du 26 mars 2014 ASSOCIATION DES RETRAITÉS DU GROUPE CEA GROUPE ARGUMENTAIRE SUR LE NUCLÉAIRE L ÉNERGIE ÉOLIENNE

GASN. Fiche N 31 Ind. 3 du 26 mars 2014 ASSOCIATION DES RETRAITÉS DU GROUPE CEA GROUPE ARGUMENTAIRE SUR LE NUCLÉAIRE L ÉNERGIE ÉOLIENNE Fiche N 31 Ind. 3 du 26 mars 2014 GASN ASSOCIATION DES RETRAITÉS DU GROUPE CEA GROUPE ARGUMENTAIRE SUR LE NUCLÉAIRE L ÉNERGIE ÉOLIENNE 1. L ÉNERGIE ÉOLIENNE C est l énergie tirée du vent au moyen d un

Plus en détail

GESTION DES MOUVEMENTS D ENERGIE - ECONOMIE D ENERGIE-

GESTION DES MOUVEMENTS D ENERGIE - ECONOMIE D ENERGIE- GESTION DES MOUVEMENTS D ENERGIE - ECONOMIE D ENERGIE- Adoptez notre Technologie Rendez vos bâtiments et sites techniques Intelligents Réduisez votre consommation d électricité Réduisez votre facture de

Plus en détail

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES CHAPITRE 1 NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1 suite Chapitre 1 : NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1.1 Généralités 1.2 L'énergie dans le monde 1.2.1 Qu'est-ce que l'énergie? 1.2.2 Aperçu sur

Plus en détail