Le parc éolien de la cimenterie de Tétouan. Courtesy of Patrick Rimoux (architecte)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le parc éolien de la cimenterie de Tétouan. Courtesy of Patrick Rimoux (architecte)"

Transcription

1 Le parc éolien de la cimenterie de Tétouan Courtesy of Patrick Rimoux (architecte)

2 Sommaire Lafarge Maroc en bref Choix de l électricité éolienne Parc éolien de Tétouan Exploitation du parc éolien Conclusion 2 -EcoMed 21 - Agadir 10 & 11 juin

3 Lafarge Maroc en bref Choix de l électricité éolienne Parc éolien de Tétouan Exploitation du parc éolien Conclusion 3 -EcoMed 21 - Agadir 10 & 11 juin

4 Lafarge Maroc est un partenariat à 50/50, instauré en juillet 1995, entre le Groupe Lafarge leader mondial des matériaux de construction et la SNI/ONA, premier groupe industriel privé du Maroc. Activités: Ciments : premier cimentier marocain avec 3 cimenteries (Bouskoura, Meknès et Tétouan) et une station de broyage à Tanger BPE : une vingtaine de centrales à béton situées à Casablanca, Berrechid, El Jadida, Mohammedia, Rabat, Salé, Meknès,Tanger Plâtre : une usine à Safi Granulats : une carrière à Khyayta ( Berrechid) Chaux : une usine à Tétouan Présentation de Lafarge Maroc CMS: une structure pour la valorisation des déchets comme combustibles alternatifs et comme matières de substitution 4 -EcoMed 21 - Agadir 10 & 11 juin

5 Présentation de Lafarge Maroc Une usine Granulats Une carrière Ventes 2009: m3 Plâtre Capacité: tonnes Vente 2009: tonnes de plâtres Station de broyage Chaux Une usine Capacité : tonnes Ventes 2009 : tonnes en Ciments 3 usines et une station de broyage Capacité : 6,6 Millions de tonnes Ventes 2009 : 5,947 Millions de tonnes BPE Une vingtaine de centrales à béton 5 CMS Valorisation des déchets comme: -combustibles alternatifs -matières de -EcoMed 21 - Agadir 10 & 11 juin substitution5

6 L USINE DE TETOUAN Capacité Ciment : tonnes Capacité Broyage: tonnes Deux lignes de production : 1ére ligne en septembre éme ligne en avril 2009 Investissement : 3 milliard DH 15 % du budget dédié à la préservation de l environnement Système de Management Intégré Qualité et Environnement: ISO 9001 et EcoMed 21 - Agadir 10 & 11 juin

7 Lafarge Maroc en bref Choix de l électricité éolienne Parc éolien de Tétouan Exploitation du parc éolien Conclusion 7 -EcoMed 21 - Agadir 10 & 11 juin

8 Choix de l él électricité éolienne Dans le cadre de sa politique de développement durable, Lafarge Maroc a décidé en 2001 de construire un parc éolien d une capacité de 10 MW, pour fournir à la nouvelle cimenterie de TETOUAN une partie importante de sa consommation électrique, en énergie renouvelable. Par ailleurs, pour améliorer la rentabilité de cet investissement, il a été décidé aussi de mener les démarches pour l enregistrer comme projet MDP afin de bénéficier des crédits carbone. Ce projet, en adéquation avec l engagement du groupe Lafarge qui est de réduire ses émissions de CO2 de 20% par tonne de ciment sur la période , contribue au développement durable du Maroc. 8 -EcoMed 21 - Agadir 10 & 11 juin

9 Choix de l él électricité éolienne (suite) La contribution de ce projet au développement durable du Maroc peut être résumée par les avantages et bénéfices suivants : Diversification de l'approvisionnement national en énergie ; Développement des énergies renouvelables qui présente pour les entreprises marocaines un intérêt stratégique et économique certain du fait du coût élevé de l énergie au Maroc. Réduction des dépenses en devises par l utilisation de l énergie éolienne en lieu et place de l énergie électrique issue de la combustion du charbon. Réduction des émissions de CO2 qui devient un enjeu important dans le cadre des accords de KYOTO relatifs aux changements climatiques (gaz à effet de serre). Contribution au développement des investissements (nationaux et étrangers) dans le secteur de l'énergie ; Transfert de technologie propre et renforcement des capacités. 9 -EcoMed 21 - Agadir 10 & 11 juin

10 Lafarge Maroc en bref Choix de l électricité éolienne Parc éolien de Tétouan Exploitation du parc éolien Conclusion 10 -EcoMed 21 - Agadir 10 & 11 juin

11 1 er er Parc éolien de TétouanT Dates clés: 1995 : Premières prospections dans la région de Tétouan 1996 : Première campagne de mesures du potentiel éolien 2000 : Premier rapport technico économique 2001 : Décision d investir avec l initiation des démarches MDP 2002 : Appel d offres pour le marché clés en main 2003: Caractérisation du potentiel éolien 11 -EcoMed 21 - Agadir 10 & 11 juin

12 Historique (suite): : Étude d Impact sur l Environnement et campagne ornithologique Août 2004 : Signature du contrat Lafarge / LCV pour le 1 er parc avec option pour l extension Octobre 2004 : Ouverture du chantier du 1 er parc éolien Décembre 2004: Acceptabilité environnementale par le Comité National des Études d Impact Juin 2005 : Mise en service du 1 er parc éolien Septembre 2005: Enregistrement du projet MDP par l Entité Opérationnelle Désignée( EOD) du 1 er parc éolien Octobre 2005: Début du processus de suivi de la production du 1 e parc, de la certification annuelle des CER et des campagnes ornithologiques 12 -EcoMed 21 - Agadir 10 & 11 juin

13 Caractéristiques du 1 er parc éolien. Site à fort potentiel éolien (vitesse du vent > 9 m/s). Autoproduction électrique limitée par la réglementation à 10 MW er PARC 10 MW (12*850 kw) % de l énergie électrique consommée par l usine est fournie par le parc éolien 110 MDh Productible moyen 38 GWh/an 13 Réduction GES t/an -EcoMed 21 - Agadir 10 & 11 juin

14 Emplacement du 1 er parc éolien Cimenterie Tétouan 14 -EcoMed 21 - Agadir 10 & 11 juin

15 Démarche MDP 1- Note Information Projet NIP en Transfert CER à l acheteur Certification CER par EOD 3 périodes de 7ans, 1 certification novembre 2006 Exploitation 7- Mesure réductions d émission à partir d octobre Approbation NIP par AND en 2001 Etudes techniques site impact environnement Cycles du projet parc éolien Tétouan et MDP juillet Financement Construction parc éolien Enregistrement UNFCCC 23 septembre Préparation du PDD janv-avril 2005 août Approbation PDD par AND mai Vérification PDD par EOD juin 2005 MDP : Mécanisme de Développement Propre PK Kyoto : Protocole de NIP : Note d information du projet AND : Autorité Nationale Désignée (l AND du Maroc) PDD : Descriptif détaillé du projet DNV : Der Norsk Veritas (Auditeur indépendant) CCNUCC/UNFCCC : Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques EOD : Entité opérationnelle désignée 15 -EcoMed 21 - Agadir 10 & 11 juin

16 Extension du parc éolien (+22 MW) Contexte: Nouveau cadre réglementaire au Maroc pour l autoproduction de l énergie électrique (50 MW) Nouvelle stratégie de l ONE :Utilisation de son réseau de transport pour le transit de l énergie électrique produite à partir des énergies renouvelables des sites de production vers d autres sites de consommation 16 -EcoMed 21 - Agadir 10 & 11 juin

17 Principales étapes pour l extension du parc éolien Début 2008: Étude d Impact sur l Environnement Avril 2008: Début des travaux Décembre 2008: mise en service phase 1 (+10 MW) Juin 2009: mise en service phase 2 (+12 MW) Démarche MDP en cours: Février 2009: Consultation publique Septembre 2009: Acceptabilité du projet par l AND (Autorité Nationale Désignée pour le MDP) 17 -EcoMed 21 - Agadir 10 & 11 juin

18 Caractéristiques de l extension du parc éolien (+22 MW) er PARC 10 MW Extension PARC + 22 MW 10 MW (12*850 KW) 110 MDh Phase MW (5*2 MW) Phase MW (6*2 MW) 18 Productible moyen 38 GWh/an Réduction GES t/an 386 MDH Productible moyen 77 GWh/an Réduction GES t/an Le parc répond au besoin de la cimenterie de Tétouan et l excédent est utilisé exclusivement par les autres usines Lafarge (via le réseau ONE) -EcoMed 21 - Agadir 10 & 11 juin

19 Emplacement de l extension parc éolien 19 -EcoMed 21 - Agadir 10 & 11 juin

20 Lafarge Maroc en bref Choix de l électricité éolienne Caractéristiques du projet Exploitation du parc éolien Conclusion 20 -EcoMed 21 - Agadir 10 & 11 juin

21 ONE Transformateur de puissance 63 KV/5.5 KV (L2) Transformateur de puissance 63 KV/5.5 KV (L1) Réseau L2 Réseau L1 Ligne 2 Ligne 1 21 Parcs Éoliens 2 & 3 Parc Éolien 1 -EcoMed 21 - Agadir 10 & 11 juin

22 Exploitation du parc éolien 2005 (à partir juin) Energie ONE Energie fournie par ONE (Kwh) Energie Eolienne Totale produite par le parc 1 (Kwh) Energie Eolienne Totale produite par le parc 2 (Kwh) Energie Eolienne Totale produite Energie Eoliennes par le parc 3 (Kwh) Energie Eolienne Injectée dans le réseau ONE P1 (Kwh) Energie Eolienne Injectée dans le réseau ONE P2&3 (Kwh) Energie Eolienne consommée par l'usine (Kwh) Energie Total consommée par l'usine (Kwh) Environnement Economies CO2 (Tonnes) Performances Taux Substitution (%) 43,86% 40,33% 38,79% 33,67% 52,84% 22 -EcoMed 21 - Agadir 10 & 11 juin

23 Lafarge Maroc en bref Caractéristiques du «Parc éolien» La démarche MDP L exploitation du parc Conclusion 23 -EcoMed 21 - Agadir 10 & 11 juin

24 Conclusion A travers ce projet Lafarge Maroc renforce son rôle de pionnier dans le domaine du Développement Durable: le premier parc éolien privé au Maroc, la première cimenterie au monde alimentée directement par l énergie éolienne. 24 -EcoMed 21 - Agadir 10 & 11 juin

25 Merci pour votre attention 25 -EcoMed 21 - Agadir 10 & 11 juin

Lafarge Maroc. Rencontre avec les Médias et les Analystes Financiers

Lafarge Maroc. Rencontre avec les Médias et les Analystes Financiers Lafarge Maroc Rencontre avec les Médias et les Analystes Financiers > Le 13 mai 2014 Notre matinée d échanges Résultats de l exercice 2013 Projets d avenir de Lafarge Maroc Construire des villes meilleures

Plus en détail

AND MDP Maroc : Organisation, procédures et portefeuille de projets MDP

AND MDP Maroc : Organisation, procédures et portefeuille de projets MDP Royaume du Maroc Ministère de l Aménagement du Territoire, de l Eau et de l Environnement Direction du Partenariat, de la Communication et de la Coopération AND MDP Maroc : Organisation, procédures et

Plus en détail

3 ème Forum régional des ANDS africaines Marrakech, 08 09 juillet 2011

3 ème Forum régional des ANDS africaines Marrakech, 08 09 juillet 2011 Royaume du Maroc Secrétariat d Etat chargé de l Eau et de l Environnement Département de l Environnement 3 ème Forum régional des ANDS africaines Marrakech, 08 09 juillet 2011 PLAN Mise en place de l AND

Plus en détail

«L initiative 1000 MW» un projet qui vise la réalisation de 14 sites de production de l électricité à partir des énergies éoliennes.

«L initiative 1000 MW» un projet qui vise la réalisation de 14 sites de production de l électricité à partir des énergies éoliennes. Totalement propre et indéfiniment renouvelable, l'énergie éolienne constitue aujourd hui une importante source de production d'électricité permettant de concilier croissance économique et respect de l

Plus en détail

CILSS - PREDAS FICHE NORMATIVE FINANCEMENTS MDP 1/5 FONDS DE RACHAT D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE (PROTOCOLE DE KYOTO)

CILSS - PREDAS FICHE NORMATIVE FINANCEMENTS MDP 1/5 FONDS DE RACHAT D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE (PROTOCOLE DE KYOTO) CILSS - PREDAS FICHE NORMATIVE FINANCEMENTS MDP 1/5 FONDS DE RACHAT D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE (PROTOCOLE DE KYOTO) MECANISMES DE DEVELOPPEMENT PROPRE (MDP) ETAT ACTUEL TUTELLE INTERNATIONALE

Plus en détail

ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale

ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale GRANDS AXES DE LA POLITIQUE ENERGÉTIQUE DU MAROC Le renforcement de la sécurité d approvisionnement en energies à travers la diversification des sources et ressources,

Plus en détail

Possibilités de financement pour projets d énergie renouvelable. Joachim Schnurr, GFA ENVEST Casablanca, Novembre 2010

Possibilités de financement pour projets d énergie renouvelable. Joachim Schnurr, GFA ENVEST Casablanca, Novembre 2010 Possibilités de financement pour projets d énergie renouvelable Joachim Schnurr, GFA ENVEST Casablanca, Novembre 2010 Le module de financement de l Initiative d Exportation du Ministère d Economie et Technologie

Plus en détail

NOUVELLE CIMENTERIE à AIT BAHA

NOUVELLE CIMENTERIE à AIT BAHA NOUVELLE CIMENTERIE à AIT BAHA UN PROJET > à la hauteur des exigences du développement économique de la Région > conçu pour être durablement respectueux de son environnement SOMMAIRE 1 Objectifs du projet

Plus en détail

développement durable

développement durable développement durable LAFARGE MAROC RAPPORT 2012 Construire des villes meilleures «Siège de Lafarge Maroc - Casablanca» PAGE 2 / LAFARGE MAROC / DÉVELOPPEMENT DURABLE / RAPPORT 2012 introduction Sommaire

Plus en détail

Energies renouvelables : le Maroc lance de grandioses projets pour un environnement propre

Energies renouvelables : le Maroc lance de grandioses projets pour un environnement propre Energies renouvelables : le Maroc lance de grandioses projets pour un environnement propre Rabat 19 nov. 2012 (MAP) - Un grand engouement pour les énergies renouvelables se fait sentir au Maroc, notamment

Plus en détail

Alstom au Maroc. Alstom partenaire de longue date des projets d infrastructures au Maroc. Présence d Alstom. Chiffres clés: (April 2014)

Alstom au Maroc. Alstom partenaire de longue date des projets d infrastructures au Maroc. Présence d Alstom. Chiffres clés: (April 2014) Présence d Alstom Rabat Bureau et dépôt Tramway Mohammedia Atelier de maintenance Roches Noires atelier de maintenance locomotive ONCF - Alstom Casablanca Siège Alstom Maroc Ain Sebaa Plate Forme Logistique

Plus en détail

Autoroutes du Maroc. Situation du programme autoroutier National

Autoroutes du Maroc. Situation du programme autoroutier National Autoroutes du Maroc Situation du programme autoroutier National C O N T E N U Présentation de la Société Nationale des Autoroutes Programmes Autoroutiers Actuel et Additionnel Programme actuel / Section

Plus en détail

Evolution du système d échange de quotas de CO2

Evolution du système d échange de quotas de CO2 Evolution du système d échange de quotas de CO2 DREAL PACA Service Prévention Risques Unité Risques Chroniques et Sanitaires Un système européen (EU ETS) Elément central de la politique européenne climatique

Plus en détail

module 5 LES POLITIQUES CANADIENNES DE RÉDUCTION D ÉMISSIONS DE GES par Sebastian Weissenberger

module 5 LES POLITIQUES CANADIENNES DE RÉDUCTION D ÉMISSIONS DE GES par Sebastian Weissenberger module 5 LES POLITIQUES CANADIENNES DE RÉDUCTION D ÉMISSIONS DE GES par Sebastian Weissenberger 2 ENV 1110 CHANGEMENTS CLIMATIQUES SOMMAIRE 1. Le Plan vert de 1990........................................

Plus en détail

Les émissions de gaz carbonique (CO2)

Les émissions de gaz carbonique (CO2) Fiche 21 Les émissions de gaz carbonique (CO2) 1. Quelles émissions pour les différentes énergies fossiles? La quantité de CO2 produit par la combustion d une tep de combustible fossile dépend de sa composition

Plus en détail

Défis du secteur de l énergie électrique face aux besoins de développement du pays

Défis du secteur de l énergie électrique face aux besoins de développement du pays Office National de l Electricité et de l Eau Potable (ONEE) Défis du secteur de l énergie électrique face aux besoins de développement du pays Novembre 2014 PARC DE PRODUCTION DIVERSIFIE Tiers nationaux

Plus en détail

LA STRATEGIE CARBONE DU GROUPE OCP Saïd Mouline Conseiller du Président CONFERENCE NATIONALE LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES AU MAROC: DEFIS ET OPPORTUNITES RABAT, 11-12 février 2009 50% des réserves du Monde

Plus en détail

LISBONNE- 20 avril 2015 TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: EXPÉRIENCE DU MAROC

LISBONNE- 20 avril 2015 TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: EXPÉRIENCE DU MAROC LISBONNE- 20 avril 2015 TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: EXPÉRIENCE DU MAROC Sommaire de la présentation MAROC EN CONSTANTE EVOLUTION DES RÉFORMES ET DES VISIONS STRATÉGIQUES TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: ENJEUX ET DÉFIS

Plus en détail

Ecoval : Solution économique et écologique pour le traitement de déchets

Ecoval : Solution économique et écologique pour le traitement de déchets Ecoval : Solution économique et écologique pour le traitement de déchets Présentation d Ecoval Maroc 2 Sommaire Présentation d Ecoval Maroc Perception du Marché de déchets Objectifs de la plateforme Ecoval

Plus en détail

L AFD ET LA TURQUIE. Pont du Bosphore à Istanbul, Turquie Fotolia. Partenaires pour un développement durable

L AFD ET LA TURQUIE. Pont du Bosphore à Istanbul, Turquie Fotolia. Partenaires pour un développement durable L AFD ET LA TURQUIE Pont du Bosphore à Istanbul, Turquie Fotolia Partenaires pour un développement durable LA TURQUIE Puissance émergente de la région euro-méditerranéenne, la Turquie connaît un développement

Plus en détail

CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE. Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières

CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE. Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières 1. CONSOMMATION FINALE D ELECTRICITE...2 1.1 EVOLUTION SUR LA PERIODE 2000-2013... 2 1.2 ENTRE 2010

Plus en détail

PLAN NATIONAL DE NUMEROTATION TELEPHONIQUE MAROCAIN

PLAN NATIONAL DE NUMEROTATION TELEPHONIQUE MAROCAIN PLAN NATIONAL DE NUMEROTATION TELEPHONIQUE MAROCAIN Le plan national de numérotation téléphonique actuel du Royaume du Maroc est un plan fermé à neuf chiffres, au format suivant: CC + N(S)N avec : L indicatif

Plus en détail

ATELIER REGIONAL AFRICAIN DU MDP. Koffi VOLLEY E-mail: koffivolley@yahoo.fr. REFORME DU MDP: POINT DE VUE DE L AND- TOGO Par

ATELIER REGIONAL AFRICAIN DU MDP. Koffi VOLLEY E-mail: koffivolley@yahoo.fr. REFORME DU MDP: POINT DE VUE DE L AND- TOGO Par ATELIER REGIONAL AFRICAIN DU MDP Marrakech, Maroc,11-12 Avril 2015 REFORME DU MDP: POINT DE VUE DE L AND- TOGO Par Koffi VOLLEY E-mail: koffivolley@yahoo.fr PLAN DE L EXPOSE Présentation sommaire de l

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et

GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et Plan Climat Energie Territorial GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et énergétiques? Plan de la réunion

Plus en détail

Chaleur solaire et stockage thermique haute température. Une solution durable, bas coût, écologique et performante. 27 mars 2014

Chaleur solaire et stockage thermique haute température. Une solution durable, bas coût, écologique et performante. 27 mars 2014 Chaleur solaire et stockage thermique haute température Une solution durable, bas coût, écologique et performante 27 mars 2014 Présentation de la société Société d Ingénierie/R&D avec le statut de Jeune

Plus en détail

LE MARCHE DE L ENERGIE ELECTRIQUE AU MAROC

LE MARCHE DE L ENERGIE ELECTRIQUE AU MAROC LE MARCHE DE L ENERGIE ELECTRIQUE AU MAROC L ONEE BRANCHE ELECTRICITE EN CHIFFRES 2012 Collaborateurs 8 700 Clients 4,7 millions Chiffre d affaire 24 milliards DH Investissements 4,6 milliards DH Puissance

Plus en détail

Programme National d Efficacité Energétique dans le Bâtiment

Programme National d Efficacité Energétique dans le Bâtiment Programme National d Efficacité Energétique dans le Bâtiment Abdelali DAKKINA ADEREE / Maroc FORUM ECO-CITES 11-12 Octobre 2011 Marseille, Auditorium MPM Le Pharo Contexte législatif Loi cadre sur les

Plus en détail

Plan Maroc Solaire Contribution du secteur bancaire marocain au développement énergétique national. Casablanca, 15 Mars 2010 1

Plan Maroc Solaire Contribution du secteur bancaire marocain au développement énergétique national. Casablanca, 15 Mars 2010 1 Plan Maroc Solaire Contribution du secteur bancaire marocain au développement énergétique national Casablanca, 15 Mars 2010 1 UNE PROMOTION COHERENTE DES ENERGIES RENOUVELABLES DANS LE CADRE DE LA NOUVELLE

Plus en détail

Guide sur le Mécanisme pour un Développement Propre dans le Secteur de l Energie

Guide sur le Mécanisme pour un Développement Propre dans le Secteur de l Energie République Tunisienne Ministère de l Industrie, de l Energie et des Petites et Moyennes Entreprises Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie Guide sur le Mécanisme pour un Développement Propre dans

Plus en détail

SOLUTIONS ENERGETIQUES. professionnelles

SOLUTIONS ENERGETIQUES. professionnelles SOLUTIONS ENERGETIQUES professionnelles Afriquia Gaz Sommaire L énergie d un leader 5 6 8 11 14 15 21 22 Afriquia Gaz, un leader gazier tourné vers l avenir Chiffres clés Une offre complète de produits

Plus en détail

LA PRATIQUE DES CREDITS CARBONE EN CHINE CONTINENTALE ET A HONG KONG

LA PRATIQUE DES CREDITS CARBONE EN CHINE CONTINENTALE ET A HONG KONG Dans le cadre de notre engagement pour l environnement et de l accompagnement de nos clients dans ce sens, nous sommes fiers de pouvoir traiter dans cette nouvelle newsletter trimestrielle de la pratique

Plus en détail

La filière bois énergie en Bretagne

La filière bois énergie en Bretagne La filière bois énergie en Bretagne 2012 En Bretagne, une ressource àla fois abondante et limitée Total : 3.8 millions de tep la ressource en bois couvre entre 5 et 10% des besoins actuels en énergie :

Plus en détail

Geocycle : La poursuite du développement durable

Geocycle : La poursuite du développement durable Geocycle : La poursuite du développement durable Eric Waeyenbergh Nous n héritions pas la terre de nos parents, nous l empruntons à nos enfants. Antoine de Saint-Exupéry 1900-1944 Geocycle s.a. membre

Plus en détail

SOMMAIRE 1 PANORAMA DU SECTEUR DU TOURISME AU MAROC... 7

SOMMAIRE 1 PANORAMA DU SECTEUR DU TOURISME AU MAROC... 7 Page 5 SOMMAIRE 1 PANORAMA DU SECTEUR DU TOURISME AU MAROC... 7 1.1 LES PRINCIPAUX INDICATEURS TOURISTIQUES... 7 1.2 LES ARRIVEES DE TOURISTES... 8 1.3 LA CAPACITE D ACCUEIL... 10 1.4 LA FREQUENTATION

Plus en détail

Pour l environnement. Strength. Performance. Passion.

Pour l environnement. Strength. Performance. Passion. Strength. Performance. Passion. Pour l environnement Réduire les émissions de CO 2 en optimisant les matériaux de construction et les méthodes de production Holcim (Suisse) SA Les fondements de notre avenir

Plus en détail

Stratégie et actions structurantes du secteur de l Equipement, du Transport et de la Logistique AU MAROC

Stratégie et actions structurantes du secteur de l Equipement, du Transport et de la Logistique AU MAROC Stratégie et actions structurantes du secteur de l Equipement, AU MAROC Septembre 2014 1 Atouts du Maroc comme plate-forme pour l investissement une excellente connectivité et des marchés en libre échange

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC. Ministère de l Agriculture et de la Pêche Maritime Département de la Pêche Maritime

ROYAUME DU MAROC. Ministère de l Agriculture et de la Pêche Maritime Département de la Pêche Maritime ROYAUME DU MAROC Ministère de l Agriculture et de la Pêche Maritime Département de la Pêche Maritime HALIEUTIS Stratégie de développement et de compétitivité du secteur halieutique marocain à l horizon

Plus en détail

2. Quel a été l'événement majoritairement responsable d'un développement massif de la technologie éolienne?

2. Quel a été l'événement majoritairement responsable d'un développement massif de la technologie éolienne? 1. Décrire rapidement l'origine de l'exploitation de l'énergie du vent. Les premières éoliennes datent de 200 ans avant JC ressemblant à des roues à aubes et utilisées principalement pour écraser les céréales.

Plus en détail

La Chine et le marché international des crédits carbone

La Chine et le marché international des crédits carbone La Chine et le marché international des crédits carbone Xuan Wang Économie Avril 2010 Le China Institute est un groupe de réflexion français qui se consacre aux questions de civilisation, d économie, de

Plus en détail

CENTRE GÉNIE CIVIL. Génie Civil

CENTRE GÉNIE CIVIL. Génie Civil Au service du Maroc depuis 1962 Depuis sa création en 1962, GTR a toujours eu pour ambition d être exemplaire en matière d éthique, de sécurité, de gestion des hommes, de respect de l environnement et

Plus en détail

PRIX. Maroc : Projet de centrale thermo-solaire de Ain Beni Mathar ASSURER L APPROVISIONNEMENT ÉNERGÉTIQUE DANS LE FUTUR GRÂCE À L INNOVATION

PRIX. Maroc : Projet de centrale thermo-solaire de Ain Beni Mathar ASSURER L APPROVISIONNEMENT ÉNERGÉTIQUE DANS LE FUTUR GRÂCE À L INNOVATION PRIX PRÉSIDENTIEL BAD 2014 Maroc : Projet de centrale thermo-solaire de Ain Beni Mathar ASSURER L APPROVISIONNEMENT ÉNERGÉTIQUE DANS LE FUTUR GRÂCE À L INNOVATION Maroc : Projet de centrale thermo-solaire

Plus en détail

INVESTIR DANS LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU MAROC. www.siem.ma

INVESTIR DANS LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU MAROC. www.siem.ma INVESTIR DANS LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU MAROC www.siem.ma «Compte tenu du développement considérable que ces nouveaux gisements énergétiques seront appelés à connaître, ils doivent être dès aujourd

Plus en détail

Programmes de développement des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique au Maroc

Programmes de développement des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique au Maroc Programmes de développement des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique au Maroc Mohamed EL Haouari Directeur du Pôle des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique Consommation

Plus en détail

10 chantiers pour un Maroc propre et performant

10 chantiers pour un Maroc propre et performant 10 chantiers pour un Maroc propre et performant La présente note se propose de jeter les bases de dix chantiers pour un meilleur environnement, en partant des acquis et des accumulations de données et

Plus en détail

Ciments du Maroc Italcementi Group. Ciments. Rapport annuel. du Maroc

Ciments du Maroc Italcementi Group. Ciments. Rapport annuel. du Maroc Ciments du Maroc Italcementi Group Rapport annuel Ciments du Maroc 2007 Développement Une conjoncture favorable, une stratégie de développement tous azimuts, des investissements conséquents et, surtout,

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE Le groupe GICA c est: 12 sociétés des ciments: capacité totale: 11 500 000 tonnes production réalisée en 2012: 11 102 557 tonnes soit un η de 96 % 02 sociétés

Plus en détail

LES PROGRAMMES D APPUI A LA COMPETITIVITE DES PME. Hanane SADEQ

LES PROGRAMMES D APPUI A LA COMPETITIVITE DES PME. Hanane SADEQ LES PROGRAMMES D APPUI A LA COMPETITIVITE DES PME Hanane SADEQ Date: 25-9-2013 Sommaire L APPUI AUX PME: AU CŒUR DES DIFFÉRENTES STRATÉGIES SECTORIELLES LES PROGRAMMES D APPUI A LA PME CONSISTANCE ET OBJECTIFS

Plus en détail

Le marché du carbone État de le situation et Projets concrets

Le marché du carbone État de le situation et Projets concrets Le marché du carbone État de le situation et Projets concrets Guy Drouin ing., Président Biothermica Carbone Inc Sommet national 2010 en droit de l environnement, de l énergie et des ressources Château

Plus en détail

Dexia devient la première banque à engager une politique de neutralité carbone grâce à l acquisition d un parc éolien

Dexia devient la première banque à engager une politique de neutralité carbone grâce à l acquisition d un parc éolien C O M M U N I Q U E D E P R E S S E Dexia devient la première banque à engager une politique de neutralité carbone grâce à l acquisition d un parc éolien Le plan stratégique de développement durable de

Plus en détail

Les mécanismes de projet

Les mécanismes de projet Les mécanismes de projet Changement climatique du protocole de Kyoto Franck Jésus Conseiller Environment du Directeur des Relations Internationales DGTPE MINEFI 04 juillet 2005 Le protocole de Kyoto: limiter

Plus en détail

PRESENTATION DE L AGENCE NATIONALE DES PORTS. Avril 2011

PRESENTATION DE L AGENCE NATIONALE DES PORTS. Avril 2011 PRESENTATION DE L AGENCE NATIONALE DES PORTS Avril 2011 1 Mise en place d un cadre législatif et réglementaire L instauration par la Loi 15-02 de: l obligation d exercice des activités portuaires dans

Plus en détail

Véhicules Électriques

Véhicules Électriques INFRASTRUCTURES DE RECHARGE POUR Véhicules Électriques Votre éco-mobilité à la carte Les Enjeux de la mobilité électrique : climatiques, économiques et sociétaux Les entreprises et les collectivités adoptent

Plus en détail

AGENCE NATIONALE POUR LE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES ET DE L EFFICACITE ENERGETIQUE

AGENCE NATIONALE POUR LE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES ET DE L EFFICACITE ENERGETIQUE AGENCE NATIONALE POUR LE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES ET DE L EFFICACITE ENERGETIQUE PLAN D ACTION DE L ADEREE POUR PROMOUVOIR LES ENERGIES RENOUVELABLES - CAS DE LA BIOMASSE-ENERGIE Abdelhaq

Plus en détail

Le Bilan réglementaire des Emissions de GES Au titre de l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010

Le Bilan réglementaire des Emissions de GES Au titre de l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 Le Bilan réglementaire des Emissions de GES Au titre de l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 Schneider Electric Energy France Publication Décembre 2012 Emissions de l année fiscale 2011

Plus en détail

Etude relative à l'analyse du secteur de l'industrie des matériaux de construction SOMMAIRE I. RAPPEL DE L OBJECTIF ET DES PHASES DE L ETUDE...

Etude relative à l'analyse du secteur de l'industrie des matériaux de construction SOMMAIRE I. RAPPEL DE L OBJECTIF ET DES PHASES DE L ETUDE... ETUDE RELATIVE A L ANALYSE DU SECTEUR DE L INDUSTRIE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION SOMMAIRE I. RAPPEL DE L OBJECTIF ET DES PHASES DE L ETUDE...... 2 II. ANALYSE DU SECTEUR DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION...

Plus en détail

EDF, ACTEUR ENGAGÉ POUR LE CLIMAT

EDF, ACTEUR ENGAGÉ POUR LE CLIMAT EDF, ACTEUR ENGAGÉ POUR LE CLIMAT Une électricité bas carbone et compétitive est un formidable atout pour décarboner l économie. EDF, électricien responsable, partenaire officiel de la conférence Paris

Plus en détail

Compte rendu d activité 2007 sur la loi sur les énergies renouvelables (EEG)

Compte rendu d activité 2007 sur la loi sur les énergies renouvelables (EEG) Compte rendu d activité 2007 sur la loi sur les énergies renouvelables (EEG) conformément à l article 20 de la loi EEG - Projet du BMU - Résumé 5.7.2007 1 Résumé du projet du BMU de compte rendu d activité

Plus en détail

LE PROFIL DU CONSOMMATEUR MAROCAIN

LE PROFIL DU CONSOMMATEUR MAROCAIN LE PROFIL DU CONSOMMATEUR MAROCAIN Le profil du consommateur Marocain 1. La population en chiffres Population totale : 31.992.592 Population urbaine : 55,0% Population rurale : 43,6% Densité de la population:

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Mai 2013

DOSSIER DE PRESSE Mai 2013 La centrale thermique à flamme de Vitrysur-Seine Crédit photo : Yves Soulabaille N imprimez ce message que si vous en avez l utilité. EDF CPT Vitry-sur-Seine 18 rue des fusillés 94400 Vitry-sur-Seine www.edf.fr

Plus en détail

Pour une harmonisation des méthodes et des paramètres économiques. de comparaison entre les filières de production ou d économie d énergie

Pour une harmonisation des méthodes et des paramètres économiques. de comparaison entre les filières de production ou d économie d énergie Pour une harmonisation des méthodes et des paramètres économiques de comparaison entre les filières de production ou d économie d énergie Benjamin Dessus 13 mars 2013 www.global-chance.org 13 mars 2013

Plus en détail

Commission Développement Durable

Commission Développement Durable Commission Développement Durable Obligation d audit énergétique 1 Origine : Transposition de la directive 2012/27 Article 8 : obligation d audits énergétiques ou de systèmes de management de l énergie

Plus en détail

COMPRENDRE LE CONTENU GAZ À EFFET DE SERRE DE L ÉLECTRICITÉ.

COMPRENDRE LE CONTENU GAZ À EFFET DE SERRE DE L ÉLECTRICITÉ. COMPRENDRE LE CONTENU GAZ À EFFET DE SERRE DE L ÉLECTRICITÉ. LE CO 2 AU CŒUR DE L ENVIRONNEMENT EDF est très impliqué dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre. EDF s engage à une communication

Plus en détail

Avertissement. Version 2.3. Juin 2003. Les objectifs poursuivis. Les principes du régime des certificats verts

Avertissement. Version 2.3. Juin 2003. Les objectifs poursuivis. Les principes du régime des certificats verts Commission Wallonne Pour l Energie Version 2.3. Juin 2003 LE REGIME DES CERTIFICATS VERTS dans le cadre de l ouverture du Marché de l Electricité en Wallonie Sommaire Les objectifs poursuivis Les principes

Plus en détail

Le traitement mécano-biologique des déchets Important pour le Maroc? Casablanca, 23 Mars 2011

Le traitement mécano-biologique des déchets Important pour le Maroc? Casablanca, 23 Mars 2011 Le traitement mécano-biologique des déchets Important pour le Maroc? Casablanca, 23 Mars 2011 Plan de la présentation Partie I Pourquoi le TMB? Partie II Variantes techniques Partie III Conclusions pour

Plus en détail

Le mécanisme pour un développement propre (MDP)

Le mécanisme pour un développement propre (MDP) TOME B Changement climatique : Guide des mécanismes de projet prévus par le protocole de Kyoto 2 e ÉDITION Le mécanisme pour un développement propre (MDP) MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L

Plus en détail

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010 Energie photovoltaïque Filière Physique des Composants Nanostructurés PHELMA Septembre 2010 Anne Kaminski 1, Mathieu Monville 2 1 INP Grenoble - INSA Lyon 2 Solarforce 1 PLAN DU COURS 1- Panorama de l

Plus en détail

LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE DANS L IMMOBILIER. Présentation du 11 mars 2014 aux étudiants en BTS Professions Immobilières

LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE DANS L IMMOBILIER. Présentation du 11 mars 2014 aux étudiants en BTS Professions Immobilières LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE DANS L IMMOBILIER Présentation du 11 mars 2014 aux étudiants en BTS Professions Immobilières SOMMAIRE Le bâtiment et l énergie, un double enjeu L évolution et la valorisation

Plus en détail

Atelier de formation sur les Contributions Prévues Déterminées au niveau National (CPDN)

Atelier de formation sur les Contributions Prévues Déterminées au niveau National (CPDN) Atelier de formation sur les Contributions Prévues Déterminées au niveau National (CPDN) Pépinière A Ligne de base et données concernant les CPDN Intervention d un pays: Cas de la CPDN du Maroc Abdelkarim

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS

COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS Pour conjuguer rendement et environnement COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS 2014 1. Introduction La présente vise à renouveler l engagement de National Écocrédit envers les dix principes établis dans le Pacte

Plus en détail

BILAN CARBONE FedEx Corp HUB de Roissy Charles-de-Gaulle

BILAN CARBONE FedEx Corp HUB de Roissy Charles-de-Gaulle BILAN CARBONE FedEx Corp HUB de Roissy Charles-de-Gaulle 1. Description de la personne morale concernée Raison Sociale : Fedex Corp Code NAF : 621Z Code Siren : 351 630 371 Code SIRET 351 630 371 000 42

Plus en détail

Supports de formation du GCE Inventaires nationaux de gaz à effet de serre

Supports de formation du GCE Inventaires nationaux de gaz à effet de serre Supports de formation du GCE Inventaires nationaux de gaz à effet de serre Secteur des procédés industriels Version 2, avril 2012 Public cible et objectif des supports de formation Ces supports de formation

Plus en détail

Royaume du Maroc AUTOROUTE DE DESSERTE DE LA VILLE DE NADOR ANTENNE DE DESSERTE DU PORT NADOR WEST MED

Royaume du Maroc AUTOROUTE DE DESSERTE DE LA VILLE DE NADOR ANTENNE DE DESSERTE DU PORT NADOR WEST MED Royaume du Maroc Ministère de l'equipement, du Transport et de la Logistique Direction des Routes AUTOROUTE DE DESSERTE DE LA VILLE DE NADOR ANTENNE DE DESSERTE DU PORT NADOR WEST MED 1 P L A N D E P R

Plus en détail

Je tiens aussi à remercier M. Hakim Benzakour, Directeur Financier de la société pour m'avoir confier la direction du projet Data Mart Finance.

Je tiens aussi à remercier M. Hakim Benzakour, Directeur Financier de la société pour m'avoir confier la direction du projet Data Mart Finance. INSTITUT SUPERIEUR DE COMMERCE ET D ADMINISTRATION DES ENTREPRISES - I S C A E - CASABLANCA En vue de l'obtention du Mastère en Contrôle de Gestion préparé et soutenu par Monsieur Msougar Younès Jury :

Plus en détail

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DES FORETS ------------- STRATEGIE NATIONALE DU MECANISME DE DEVELOPPEMENT PROPRE A MADAGASCAR

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DES FORETS ------------- STRATEGIE NATIONALE DU MECANISME DE DEVELOPPEMENT PROPRE A MADAGASCAR MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DES FORETS ------------- STRATEGIE NATIONALE DU MECANISME DE DEVELOPPEMENT PROPRE A MADAGASCAR 1 Acronymes AND MDP CBD CCNUCC CLD GES MDP PK SN MDP : Autorité Nationale

Plus en détail

l essentiel Guide pratique des Fiches de Déclaration environnementale et sanitaire des produits en béton

l essentiel Guide pratique des Fiches de Déclaration environnementale et sanitaire des produits en béton l essentiel Guide pratique des Fiches de Déclaration environnementale et sanitaire des produits en béton Éléments d aide à la décision pour l éco-réalisation d ouvrages introduction Construction en béton

Plus en détail

Guide pour remplir le formulaire de demande de crédits pour réductions hâtives (CRH)

Guide pour remplir le formulaire de demande de crédits pour réductions hâtives (CRH) Guide pour remplir le formulaire de demande de crédits pour réductions hâtives (CRH) Système de plafonnement et d échange de droits d émission de gaz à effet de serre Janvier 2013 Avertissement Les renseignements

Plus en détail

Quelques chiffres clés de l énergie et de l environnement

Quelques chiffres clés de l énergie et de l environnement Quelques chiffres clés de l énergie et de l environnement GSE 2011-2012 I.1 Que représente : - 1 kcal en kj? : 1 kcal = 4,187 kj - 1 frigorie (fg) en kcal? : 1 fg = 1 kcal - 1 thermie (th) en kcal? : 1

Plus en détail

Production d électricité d origine renouvelable (Projets réalisés) Octobre 2014

Production d électricité d origine renouvelable (Projets réalisés) Octobre 2014 Production d électricité d origine renouvelable (Projets réalisés) Octobre 2014 Sommaire I. Présentation de la société CEEG. Spa II. Présentation des Projets EnR réalisés 2/25 I. Présentation de la société

Plus en détail

Introduction au MDP. Le projet est financé par le Ministère Néerlandais des Affaires Etrangères. Laboratoire National RisØ Roskilde Danemark

Introduction au MDP. Le projet est financé par le Ministère Néerlandais des Affaires Etrangères. Laboratoire National RisØ Roskilde Danemark Introduction au MDP Synthétise les apports et les bénéfices nationaux découlant de la participation au MDP. Il inclut, par ailleurs, une description du processus par lequel un projet MDP peut être identifié,

Plus en détail

Direction Générale des Impôts. Taxe d'habitation et Taxe de Services Communaux

Direction Générale des Impôts. Taxe d'habitation et Taxe de Services Communaux Direction Générale des Impôts Taxe d'habitation et Taxe de Services Communaux Edition 2010 Direction Générale des Impôts Service de la Communication Rue Haj Ahmed Cherkaoui, Agdal, Rabat Tél. : 212 (0)

Plus en détail

PRESENTATION SOCIETE GENERALE D INGENIERIE THERMIQUE ET ELECTRIQUE

PRESENTATION SOCIETE GENERALE D INGENIERIE THERMIQUE ET ELECTRIQUE D INGENIERIE THERMIQUE ET ELECTRIQUE PRESENTATION SOCIETE GENERALE D INGENIERIE THERMIQUE 71, Rue AL Fourat Résidences les 2 Palmiers App N Maârif Casablanca Tel : 212 (0) 522 25 27 90 / Fax : 212 (0)

Plus en détail

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES CHAPITRE 1 NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1 suite Chapitre 1 : NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1.1 Généralités 1.2 L'énergie dans le monde 1.2.1 Qu'est-ce que l'énergie? 1.2.2 Aperçu sur

Plus en détail

Master Marketing Année Universitaire : 2010-2011

Master Marketing Année Universitaire : 2010-2011 Master Marketing Année Universitaire : 010-011 PLAN Introduction Partie 1 : Analyse contextuelle Chapitre I : Présentation générale des Ciments du Maroc I- Structure de Ciments du Maroc II- Historique

Plus en détail

La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie. Journée PEXE 20 novembre 2013

La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie. Journée PEXE 20 novembre 2013 La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie Journée PEXE 20 novembre 2013 MEUR 3 axes Stratégie et Activités sur l Energie de l AFD (2007-2011) Energie sobre (renouvelable, efficace et économe

Plus en détail

Transition énergétique / Energiewende : L exemple de la Ville de Metz

Transition énergétique / Energiewende : L exemple de la Ville de Metz «Transition énergétique» vs «Energiewende» Rencontre de collectivités territoriales françaises et allemandes Stuttgart, 19 mars 2013 Transition énergétique / Energiewende : L exemple de la Ville de Metz

Plus en détail

E.ON France, troisième opérateur multi-énergies en France, acteur clé de l ouverture des marchés.

E.ON France, troisième opérateur multi-énergies en France, acteur clé de l ouverture des marchés. E.ON France, troisième opérateur multi-énergies en France, acteur clé de l ouverture des marchés. 2 3 E.ON, une dimension internationale Un grand énergéticien privé Né en 2000, le groupe E.ON est devenu

Plus en détail

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château Réseau de chaleur Cantagrelh Commune d Onet-le-Château Maître d ouvrage : Mairie d Onet-le-château 12, rue des Coquelicots BP 5-12850 Onet le Château Télécopie : 05 65 78 00 91 - www.onet-le-chateau.fr

Plus en détail

L Or Noir! Vérités et opportunités reliées au marché du carbone. Par : Monsieur Yves Legault Chef de l exploitation L2i-Solutions financières

L Or Noir! Vérités et opportunités reliées au marché du carbone. Par : Monsieur Yves Legault Chef de l exploitation L2i-Solutions financières L Or Noir! Vérités et opportunités reliées au marché du carbone Par : Monsieur Yves Legault Chef de l exploitation L2i-Solutions financières 31 janvier 2008 - BOMA Partie 1 : Les changements climatiques

Plus en détail

Le Maroc : Acteur engagé dans la lutte contre les changements climatiques

Le Maroc : Acteur engagé dans la lutte contre les changements climatiques Royaume du Maroc Ministère Délégué auprès du Ministre de L Energie, des Mines, de l Eau et de L Environnement Chargé de l environnement Le Maroc : Acteur engagé dans la lutte contre les changements climatiques

Plus en détail

MDP. Bamako, Octobre 2008 faouzi senhaji Risø. faouzi.senhaji@risoe.dk

MDP. Bamako, Octobre 2008 faouzi senhaji Risø. faouzi.senhaji@risoe.dk Rappel sur l architecture du MDP Bamako, Octobre 2008 faouzi senhaji Risø faouzi.senhaji@risoe.dk Architecture du MDP 1. Bref historique des négociations 2. Le Protocole de Kyoto et ses mécanismes 3. Accords

Plus en détail

Les résultats de la 2ème édition du baromètre Averty sur le E-commerce au Maroc en partenariat avec le salon E-commerce.ma. Maroc Telecommerce

Les résultats de la 2ème édition du baromètre Averty sur le E-commerce au Maroc en partenariat avec le salon E-commerce.ma. Maroc Telecommerce Les résultats de la 2ème édition du baromètre Averty sur le E-commerce au Maroc en partenariat avec le salon E-commerce.ma Maroc Telecommerce Objectifs. Paiement de taxes & factures Fréquence Motivations

Plus en détail

Perspectives des marchés d électricité Maghrébin et Méditerranéen

Perspectives des marchés d électricité Maghrébin et Méditerranéen Les Enjeux énergétiques en méditerranée (2 ème séance Panel 3) Rôle de l interconnexion Tuniso-Italienne dans le développement des échanges de l énergie électrique en Méditerranée Présenté par Ameur Bchir

Plus en détail

I.1. OBJECTIF DE L ETUDE I.2. CHAMP DE L'ETUDE

I.1. OBJECTIF DE L ETUDE I.2. CHAMP DE L'ETUDE "Bilan énergétique et des émissions de gaz à effet de serre tout au long du cycle de vie du gaz naturel et du mazout comme combustible pour le chauffage domestique" Synthèse I.1. OBJECTIF DE L ETUDE Il

Plus en détail

Une dynamique à votre service

Une dynamique à votre service Une dynamique à votre service Spécialiste en Machines Electriques Créé en 1894 sous le nom de T.B.T.*, T-T ELECTRIC est un fabriquant de moteurs électriques à courant continu et alternatif de haute qualité

Plus en détail

Production d énergie et environnement

Production d énergie et environnement SESSION 4 Production d énergie et environnement par Philippe Delaisse 1 SOMMAIRE Source d énergie renouvelable (SER) et Changement climatique Biomasse et commerce de quotas d émission Q/R 2 www.ef4.be

Plus en détail

PROGRAMMES IMTIAZ & MOUSSANADA. Casablanca 25 Septembre 2013

PROGRAMMES IMTIAZ & MOUSSANADA. Casablanca 25 Septembre 2013 PROGRAMMES IMTIAZ & MOUSSANADA Casablanca 25 Septembre 2013 1 SOMMAIRE IMTIAZ, votre tremplin vers le développement Consistance Bilan Impact MOUSSANADA, pour prendre le cap de la compétitivité Consistance

Plus en détail

ETUDE SCOOTER HYBRIDE PIAGGIO MP3 ( L hybridation(adtdelle(un(intérêt(sur(un(scooter(?(

ETUDE SCOOTER HYBRIDE PIAGGIO MP3 ( L hybridation(adtdelle(un(intérêt(sur(un(scooter(?( ETUDE SCOOTER HYBRIDE PIAGGIO MP3 ( L hybridation(adtdelle(un(intérêt(sur(un(scooter(?( PRESENTATION DU SCOOTER CHAPITRE 1 : LE CONTEXTE Le premier véhicule électrique, contrairement à ce que l on pourrait

Plus en détail

Notre ambition. Rapport d activités 2007 - Office National de l Electricité. n Accompagnement de nos clients. n Meilleure gestion de la demande

Notre ambition. Rapport d activités 2007 - Office National de l Electricité. n Accompagnement de nos clients. n Meilleure gestion de la demande Notre Notre ambition ambition n Accompagnement de nos clients n Meilleure gestion de la demande n Développement durable n Développement des compétences et évolution des métiers n Respect des engagements

Plus en détail

La finance carbone pour les villes

La finance carbone pour les villes 1 La finance carbone pour les villes Source de revenus et levier d action pour des villes plus propres A travers la présentation de trois mécanismes de finance carbone mobilisables par les villes, cette

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre de la société Fromageries BEL SA

Bilan des émissions de gaz à effet de serre de la société Fromageries BEL SA Bilan des émissions de gaz à effet de serre de la société Fromageries BEL SA 1. Description de la société Fromageries Bel SA : Code NAF : 1051C Code SIREN : 542.088.067, les numéros SIRET associés sont

Plus en détail