LE POINT SUR LES MARCHES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE POINT SUR LES MARCHES"

Transcription

1 N 34 février Etats-Unis - La croissance américaine reste conduite essentiellement par le consommateur mais n arrive plus à surprendre favorablement ; - La baisse du pétrole conjuguée à la hausse du dollar pourrait retarder le retour à la normalisation de la politique monétaire de la Fed et la hausse des taux courts 2. Europe - La croissance économique européenne et les publications de résultats des sociétés pour 2015 apparaissent enfin crédibles pour la première fois depuis la crise de 2008 ; - Les annonces de la Banque centrale européenne sont au-delà des anticipations des investisseurs ; - L arrivée au pouvoir en Grèce du parti Syriza n a pas engendré de risques systémiques sur la zone euro. 3. Marchés - Un contexte de QE euphorisant pour les marchés en Zone Euro ; - Un scénario de reprise des indices boursiers ; - Une progression des bénéfices par actions anticipée autour de 10% semble réaliste. Convictions : nous avons écrêté quelques positions avant l annonce de la BCE en Janvier mais maintenu une surexposition actions. En cas de consolidation des indices suite à la forte hausse des marchés, notre objectif est d accroître notre surexposition en privilégiant de nouveau les actions européennes. LE POINT SUR LES MARCHES Des signaux plus encourageants pour la zone euro sont intervenus en ce début d année. D un point de vue macro-économique la bonne orientation de l activité en Allemagne (Indices ZEW, IFO, commandes à l industrie, ) conjure les risques de récession. Mais c est surtout l action de la BCE qui suscite tous les espoirs au travers de la mise en place d un «Quantitative Easing» incluant des titres de dette souveraine. La Banque centrale achètera 60Mds de titres obligataires chaque mois dont 40 Mds de titres d Etats jusqu à fin 2016, soit au total 1140 Mds bien au-delà des 500/600M anticipés. Les objectifs affichés sont notamment la relance du crédit en zone euro et le rebond des anticipations d inflation. L injection massive de liquidités, alors que la demande de crédit est en phase de normalisation depuis plusieurs mois, semble de nature à amplifier l amélioration conjoncturelle en zone euro. Les catalyseurs à l œuvre : - baisse de 20% de la parité Eur/Usd depuis mai 2014, - baisse de 50% du pétrole depuis juin 2014, - mise en place du QE à partir de mars 2015, sont inédits dans leur ampleur et leur concomitance et de nature à stimuler significativement la croissance européenne. L action de la BCE apparaît d autant plus nécessaire que l inflation européenne est passée en territoire négatif pour l ensemble de la zone, à -0.6% sur un an. 1 / 4

2 La lettre mensuelle des Gestions Dans ce contexte de QE euphorisant pour les marchés, les élections législatives en Grèce et la formation d un gouvernement dirigé par A. Tsipras, n auront pas provoqué de réaction des marchés, hors le marché grec très fortement pénalisé notamment sur son secteur bancaire et les taux d intérêt. C est néanmoins un bras de fer qui s est engagé entre le nouveau gouvernement grec d une part, la troïka (BCE, UE, FMI) et les dirigeants allemands d autre part. S il semble hors de question de procéder à une nouvelle annulation de la dette, des mesures d aménagement pourraient être trouvées pour baisser les taux et/ou allonger les maturités. Cependant ces accommodements ne se feront pas sans la garantie de poursuite des réformes en Grèce, ce qui semble peu conforme au programme anti-austérité de Syriza et à l état d esprit de l opinion publique. Dans l immédiat les banques grecques pourront compter sur un refinancement d urgence de 60Mds accordé par la BCE ce qui laisse quelques semaines pour une négociation sur des bases plus réalistes. Aux Etats-Unis c est à un changement progressif de tonalité que l on est en train d assister de la part de la Fed. La banque centrale affirme de nouveau faire preuve de patience avant de normaliser sa politique monétaire. Elle qualifie la croissance de «solide» - au lieu de «modérée» auparavant - confirmant que le relèvement des taux directeurs aura lieu en Les taux d intérêt semblent en effet s éloigner de plus en plus des fondamentaux de l économie alors que la consommation et l emploi sont en constante amélioration. Seul bémol la faiblesse de l inflation, du fait de la baisse généralisée des prix de l énergie, et l absence de tension sur les salaires qui devraient permettre à la Banque centrale de faire preuve de patience comme elle l indique dans ses communiqués. LES PRINCIPAUX INDICATEURS NIVEAU AU EVOLUTION 30/01/ /12/ /12/2013 CAC 40 (France) % 7.18% DAX (Allemagne) % 11.96% DJ Euro-Stoxx 50 (Euro) % 7.80% DOW JONES (US) % 3.55% S&P % 7.93% FOOTSIE % 0.00% NIKKEI 225 (Japon) % 8.49% HANG SENG (Chine H-K) % 5.15% MSCI EMERGING MKTS ($) % -4.10% MSCI WORLD ($) % 23.32% OAT 10 ans (France) BUND 10 ans (Allemagne) BOND 10 ans (US) EURO MTS EURIBOR 3 mois (Euro) EONIA EUR/USD GOLDS ($) BRENT ($) Principaux indices de marché - cours de clôture. Source : Bloomberg. Les évolutions des marchés actions sont en %, le reste est exprimé en niveau. 2 / 4

3 NOS CONVICTIONS La lettre mensuelle des Gestions Ce mois de Janvier est venu étayer le scénario de reprise des indices boursiers que nous développions depuis le décrochage de l automne dernier et que nous avions exposé en début d année pour les perspectives Sur les Etats-Unis tout d abord, alors que la croissance était très équilibrée en 2014, entre toutes ses composantes, il était anticipé que les consommateurs allaient surtout être les grands gagnants et contributeurs de la croissance américaine, du fait de l amélioration du marché du travail relayée par la baisse du prix de l essence. Par contre, avec la hausse du dollar pénalisant les exportations, et les investissements en baisse liés à la baisse du pétrole, la croissance américaine n a pas pu en effet se maintenir sur le rythme des derniers trimestres. La publication du PIB est ressortie ainsi plus faible qu attendu à 2.6%. Les statistiques économiques américaines ne parviennent plus à surprendre favorablement les économistes. Parallèlement, les valorisations paraissent plus tendues que sur d autres zones géographiques et les liquidités sont dorénavant pilotées par d autres banques centrales que la Fed. - Sur la zone euro, le quantitative easing de plus en plus largement anticipé au fil des mois a bien eu lieu. La baisse du prix du pétrole, la faiblesse de l euro et l assouplissement de la politique monétaire permettent de confirmer que la zone euro connaîtra en 2015 une croissance supérieure à 2014 et au-dessus des niveaux de 1%. Nous pouvons donc réaffirmer que pour la première fois depuis la crise financière de 2008, les hypothèses budgétaires mises en avant par les pays européens sont enfin crédibles ; - Les développements politiques récents autour de la Grèce et les réactions des marchés sont venus également confirmer que les risques autour de ce pays sont très différents de la situation de 2011 et ne provoqueront pas de crise systémique ; - En matière de flux d investissement, parmi les grandes zones géographiques, l Europe est celle sur laquelle les investisseurs ont été les moins présents l année dernière. De plus, la baisse du prix du pétrole représente un véritable contre-choc pétrolier favorable aux marchés ; - A l image de la hausse de la croissance en Europe qui apparait enfin crédible aux yeux des investisseurs, une progression des bénéfices par actions anticipée autour de 10% semble tout-à-fait réaliste et ne pas devoir être révisée cette fois-ci en cours d année, du fait de l euro et du pétrole ; - Dans ce contexte, nous surpondérons les actions par rapport aux obligations, en privilégiant toujours la zone euro sur 2015 qui devrait connaître une meilleure performance que le marché américain. Nous maintenons également notre surexposition sur les émergents au travers des investissements sur la zone asiatique. Durant le mois de Janvier, juste avant l annonce de la BCE et face à la forte progression des indices, nous avons réduit notre surexposition. Si le marché était en mesure de consolider suite au fort mouvement récent, notre objectif serait d accroître de nouveau notre exposition sur les actions européennes. 3 / 4

4 La lettre mensuelle des Gestions Informations juridiques et légales Le présent document a un caractère purement informatif. Il ne saurait constituer un conseil en investissement ni une quelconque recommandation personnalisée. Il a été réalisé sur la base de données financières et/ou conjoncturelles valables à un instant donné et émanant de sources extérieures à VEGA INVESTMENT MANAGERS filiale de Banque Privée 1818, dont VEGA INVESTMENT MANAGERS et Banque Privée 1818 ne sauraient garantir la parfaite exactitude. La responsabilité de VEGA INVESTMENT MANAGERS et de Banque Privée 1818 ne saurait être engagée à quelque titre que ce soit en raison des informations contenues dans le présent document. Il est rappelé qu avant toute décision d investissement/ désinvestissement, il appartient à l investisseur de s assurer, auprès de ses conseils juridiques, fiscaux, financiers, comptables et tous autres professionnels compétents, que l investissement/ désinvestissement envisagé est conforme à ses besoins au regard notamment de sa situation financière, juridique, fiscale ou comptable et de ses objectifs d investissement. L ensemble des données graphiques, numériques et statistiques sont issues de Bloomberg. Document achevé de rédiger le 12/01/ / 4

5 ACTIONS France Élite 1818 France Opportunité Part R : Part R : FR / Part I : FR (au 30/01/2015) Part I : CAC 40 DNR (1) % % % % % % % % % % % % 16.82% Soprane Actions France Part C : Part C : FR / Part D : FR (au 30/01/2015) Part D : CAC 40 DNR (2) % % % % % % % % % % % % 16.82% Europe Élite 1818 Europe Opportunité Part R : Part R : FR / Part I : FR (au 30/01/2015) Part I : DJ Euro Stoxx Large DNR (3) % % % % % % % % % % % % 16.97% Soprane Sélection Europe Part C : 8.17 Part C : FR / Part D : FR (au 30/01/2015) Part D : DJ Euro Stoxx 50 DNR (2) % % % % % % % % % % % % 17.50% Sonic Grande Europe (4) Part I : Part I : FR / Part R : FR (au 30/01/2015) Part R : MSCI Europe DNR % % % % % % % % % % % % 15.08% VEGA Europe Convictions FR (au 30/01/2015) MSCI Europe DNR (5) % % % % % % % % % % % % 15.08% Amérique Sonic Grande Amérique (4) Part I : % % % % Part I : FR / Part R : FR (au 30/01/2015) Part R : SP500 DNR (EUR) % % % % % % % % % % % % 14.63% Asie Sonic Grande Asie OPCVM / Benchmark * FR (au 30/01/2015) MSCI AC Asia Pacific DNR (EUR) % % % % % % % % % % % % 13.40% Internationales Élite 1818 Monde Multi Secteurs Périodicité FR (au 30/01/2015) MSCI AC World DNR (1) % % % % % % % % % % % % 13.61% Sonic Monde FR (au 30/01/2015) MSCI AC World DNR (6) % % % % % % % % % % % % 13.51% Thématiques Élite 1818 Secteur Immobilier FR (au 30/01/2015) Actif net global (en M ) Valorisation /01/2015 (en ) % % % % % Dernière % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % IEIF Europe Continentale DNR (1) % % % % % % % % % % % % 13.06% Glissantes 1 mois 3 mois 1 an 3 ans % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % 2015 (YTD) % % % % % % % % % % % % % Performances 5 ans (ou depuis création) % % Années Civiles % % % % % % % % % % % % % % % % Indicateurs de risque (rend. hebdo.) Volatilité 1 an 15.81% 17.51% 16.73% 17.96% 15.28% 15.06% 15.38% 13.96% 14.49% 14.63% % % % % % % % % % 12.63% Tracking Error 4.09% 2.77% 1.67% 2.10% 3.57% 3.24% 2.86% 3.14% 2.14% 2.35% 2.29% Page 1/3

6 DIVERSIFIÉS (7) ALTERNATIFS (11) Diversifiés (7) VEGA Eoflex OPCVM / Benchmark * Périodicité FR (au 30/01/2015) Actif net global (en M ) 30/01/2015 Valorisation (en ) Dernière Glissantes 1 mois 3 mois 1 an 3 ans Performances 5 ans (ou depuis création) Années Civiles Eonia Capitalisé (OIS) + 1% % % % % % % % % % % % % 0.02% Élite 1818 Euro Rendement FR (au 30/01/2015) 42,5% Euro MTS 3-5 ans + 42,5% Euro MTS 5-7 ans + 15% DJ Euro Stoxx 50 DNR (1) % % % % % % % % % % 3.70% Élite 1818 Modération (8) FR (au 30/01/2015) 25% EONIA OIS + 50% Euro MTS 3-5 ans + 25% MSCI World DNR (EUR) (1) % % % % % % % % % 3.79% Soprane Gestion Patrimoine Part C : % Part C : FR / Part D : FR (au 30/01/2015) Part D : % CAC 40 DNR + 30% Euro MTS 5-7 ans + 25% EONIA (2) % % % % % % % % % % % % 7.83% Élite 1818 Equilibre (9) FR (au 30/01/2015) 35% Euro MTS 3-5 ans + 50% MSCI World DNR (EUR) + 15% EONIA (1) % % % % % % % % % 7.05% Élite 1818 Stratégies (10) FR (au 30/01/2015) 50% MSCI World DNR (EUR) + 50% Euro MTS 5-7 ans (1) % % % % % % % % % % % % 7.34% Soprane Gestion Optimum FR (au 30/01/2015) 60% CAC 40 DNR + 20% Euro MTS 5-7 ans + 20% EONIA (2) % % % % % % % % % % % % 10.24% Reactis Opportunités Part C : Part C : FR / Part D : FR (au 30/01/2015) Part D : % EONIA + 30% Citi EGBI +30% MSCI AC World ex EMU DNR + 30% DJ Euro Stoxx 50 DNR % % % % % % % % % % % % 9.02% Reactis Emerging FR (au 30/01/2015) 60% MSCI EMF DNR EUR + 40% JPM GBI EM % % % % % % % % % % % % 13.34% Élite 1818 Dynamisme (9) FR (au 30/01/2015) 85% MSCI World DNR (EUR) + 15% EONIA (1) % % % % % % % % % 11.60% Alternatifs (11) Alpha Credit FR (au 30/01/2015) EONIA capitalisé (OIS) % % % % % % % % % % % % 0.02% Alpha Hedge + Bimensuelle FR (au 31/12/2014) EONIA capitalisé (OIS) % % % % % % % % % % % 0.02% Alpha Equity ** FR (au 30/01/2015) EONIA capitalisé (OIS) + 2,02% % % % % % % % % % % % % 0.02% ** Modification de la politique de gestion du fonds Alpha Equity le 29/06/ % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % 2015 (YTD) % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % Indicateurs de risque (rend. hebdo.) Volatilité 1 an % % % % % % 1.65% % % % % % % 3.05% % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % 2.36% 4.40% 4.59% 9.14% 8.07% 8.95% 11.04% 12.37% 11.33% 14.63% 4.54% Tracking Error 2.36% 2.47% 1.53% 1.72% 1.95% 2.58% 1.91% 4.22% 4.71% 3.99% 1.65% 3.05% 4.54% Page 2/3

7 TAUX OPCVM / Benchmark * Obligations zone Euro Élite 1818 Court Terme Dynamique Périodicité FR (au 01/02/2015) Actif net global (en M ) 30/01/2015 Valorisation (en ) Dernière Glissantes 1 mois 3 mois 1 an 3 ans Performances 5 ans (ou depuis création) Années Civiles EONIA capitalisé (OIS) % % % % % % % % % % % % 0.02% Élite 1818 Crédit 2017 FR (au 30/01/2015) OAT avril bp % % % % % % % % 3.60% Élite 1818 Obligations Euro Part C : Part C : FR / Part D : FR (au 30/01/2015) Part D : Euro MTS Global (12) % % % % % % % % % % % % 2.54% Élite 1818 Euro Spread (13) Part C : FR / Part D : FR (au 30/01/2015) 50% Euro MTS 1-3 ans + 50% Euro MTS 3-5 ans % % % % % % % % % % % % 1.10% Monétaire Élite 1818 Sécurité FR (au 01/02/2015) EONIA capitalisé (OIS) % % % % % % % % % % % % 0.02% Élite 1818 PEA Tranquillité FR (au 01/02/2015) EONIA capitalisé (OIS) % % % % % % % % % % % % 0.02% Sources : VEGA Investment Managers, Bloomberg, IEIF * Les performances des benchmarks composés sont calculées avec un re-balancement mensuel % % % % % % % % % % % % % % Notes : (1) L'indice tient compte des dividendes nets réinvestis (DNR) depuis le 01/01/2013. (2) L'indice tient compte des dividendes nets réinvestis (DNR) depuis le 01/07/2012. (3) Modifications de l'indice de référence : le 16/12/2009 (passage d'un indice en prix d'ouverture à un indice en prix de clôture) et le 31/12/2012 (passage à un indice dividendes nets réinvestis). (4) Les performances affichées sont celles de la part I, la part R ayant été créée récemment. (5) Modification de la politique de gestion le 28/12/2012 et passage d'un indice dividendes non réinvestis à un indice dividendes nets réinvestis. (6) Modification de l indice de référence le 31/12/2012 (ancien benchmark : 50% DJ Euro Stoxx 50 DNR + 50% MSCI World ex EMU DNR Euro). (7) Les fonds diversifiés sont classés ici de façon croissante selon leur exposition au risque actions. (8) Modification de la politique de gestion du support le 21/12/2010 (changement de fonds maître). Pas d indice de référence avant cette date. (9) Modification de la politique de gestion du support le 16/12/2010 (changement de fonds maître). Pas d indice de référence avant cette date. (10) Modification de la politique de gestion du support le 21/12/2010 (passage de fonds nourricier à fonds de fonds). Modification de l indice de référence (ancien benchmark : 30% DJ Euro Stoxx 50 DNR (EUR) + 30% MSCI AC World ex EMU DNR (EUR) + 30% CTG EMU GBI (EUR) + 10% EONIA capitalisé) (YTD) Indicateurs de risque (rend. hebdo.) (11) Les OPCVM Alpha Crédit, Alpha Hedge + et Alpha Equity sont des OPCVM de fonds alternatifs. Ils ne sont pas soumis aux mêmes règles que les OPCVM «tous souscripteurs» et peuvent donc être plus risqués. Seules les personnes mentionnées à la rubrique «souscripteurs concernés» du DICI peuvent acheter des parts de ces OPCVM. L AMF appelle l attention du public sur le niveau élevé des frais directs et indirects auxquels sont exposés ces fonds. La rentabilité de l investissement envisagé suppose donc une performance élevée. (12) Modification de l'indice de référence le 01/07/2013 (passage d'un indice en prix d'ouverture à un indice en prix de clôture). (13) Modification de la politique de gestion du support le 07/10/2011 (changement de libellé et absorption du fonds Soprane Court Terme). Modification de l indice de référence (ancien benchmark : Euro MTS 3-5 ans) % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % Volatilité 1 an % % % % % % % % % % % % 0.93% 2.19% % 0.80% % 0.01% % 0.72% 0.02% Tracking Error 0.93% 3.60% 0.99% 0.88% 0.01% 0.02% Ce document présente un caractère privé et confidentiel. Il est à l'usage exclusif de la personne à laquelle il a été remis par VEGA Investment Managers. Il ne peut être diffusé, reproduit ou publié partiellement ou intégralement à destination de tout tiers sans l'accord écrit préalable de VEGA Investment Managers. Il a été réalisé dans un but d'information uniquement et ne constitue ni une offre, ni une sollicitation, ni un conseil en investissement en vue de la souscription à ces produits. Cette présentation n'est donnée qu'à titre indicatif et ne présente aucune valeur contractuelle. Avant toute souscription, l'investisseur doit s'assurer auprès de son conseiller que les supports choisis correspondent à sa situation financière et à ses objectifs en matière de placement ou de financement ; il doit également prendre connaissance des prospectus de chaque OPCVM, comprendre la nature des supports choisis, leurs caractéristiques et leurs risques, notamment de perte en capital. Les informations légales devant être remises avant toute souscription d'opcvm, à savoir les prospectus simplifiés ou les DICI, sont disponibles auprès de VEGA Investment Managers ou de la Banque Privée Conformément à l'article du règlement général de l'amf, pour les OPCVM ne disposant pas d'un historique de performance supérieur à 12 mois, les sociétés de gestion ne peuvent communiquer sur les performances passées. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps. Page 3/3

-.! / * 0' / '+ 2 -# (+) 3 4/ $ $- ' +3 * ' + + # 5 ++ - - + -# 6 0 / 1 -. 3+ +*0 % ()"+ 0'*. * -/# $ + * &

-.! / * 0' / '+ 2 -# (+) 3 4/ $ $- ' +3 * ' + + # 5 ++ - - + -# 6 0 / 1 -. 3+ +*0 % ()+ 0'*. * -/# $ + * & #$ & '()* *+ #, -. &# * 0' '+ +0& + $-#, + #, 2 -# (+) 3 4 $ $- ' +3 * ' + + # 5 ++ - - '-* + -# 6 0-0&+ -. 3+ +*0 #+' + ()+ 0'*. +# LE POINT SUR LES MARCHÉS 7&8, && - +# 9 + #, : ;* '# < ** + *. * & *#

Plus en détail

LES POINTS CLES DU MOIS DE MARS

LES POINTS CLES DU MOIS DE MARS N 12 avril 2013 LES POINTS CLES DU MOIS DE MARS 1. La zone Euro est de nouveau sous pression, avec la crise politique ouverte en Italie, 2. Le sauvetage chypriote, témoignant pourtant de la volonté européenne

Plus en détail

Juillet-Août 2010. LETTRE MENSUELLE numéro 8 L IMMOBILIER

Juillet-Août 2010. LETTRE MENSUELLE numéro 8 L IMMOBILIER Juillet-Août 2010 LETTRE MENSUELLE numéro 8 L IMMOBILIER Les prix qui avaient baissé de 5 à 10% en 2009 ont regagné le terrain perdu depuis le début de l année. Les prix de l ancien nous semble toutefois

Plus en détail

PARAMETRES DE MARCHE. Rapport au 30 Juin 2014. Paramètres de marché au 30 juin 2014

PARAMETRES DE MARCHE. Rapport au 30 Juin 2014. Paramètres de marché au 30 juin 2014 PARAMETRES DE MARCHE Rapport au 30 Juin 2014 Paramètres de marché au 30 juin 2014 Malgré la publication de chiffres de croissance du 1 er trimestre décevants en zone euro et, plus encore, aux Etats-Unis,

Plus en détail

BRYAN GARNIER CREDIT FUND

BRYAN GARNIER CREDIT FUND BRYAN GARNIER CREDIT FUND L'investisseur est invité à consulter la page 6 de ce document, qui contient une définition des facteurs de risque du fonds. L investisseur est également invité à consulter la

Plus en détail

L évolution du marché des Fonds à fin Janvier

L évolution du marché des Fonds à fin Janvier L évolution du marché des Fonds à fin Janvier Le marché des fonds de droit français débute cette nouvelle année sur une formidable progression de +4,6% de son niveau d encours, l équivalent de 35,7 milliards

Plus en détail

Environnement Economique

Environnement Economique (Fond Commun de placement) Rapport semestriel (27 juin 2014-29 décembre 2014) Environnement Economique L année 2014 aura été une nouvelle année économiquement contrastée pendant laquelle les Etats-Unis

Plus en détail

Lettre hebdomadaire OFP

Lettre hebdomadaire OFP Lettre hebdomadaire OFP 17/10/ - 24/10/ Octobre - Semaine 333 Performances des Fonds et Grandes classes d'actifs 1 sem 1 mois 3 mois 6 mois 1 an Creation Valeur Fonds OFP et Indices de Référence OFP 150

Plus en détail

La croissance mondiale (Croissance du PIB - Volume, en % ) Perspectives 2011 : la croissance contrainte par les politiques économiques

La croissance mondiale (Croissance du PIB - Volume, en % ) Perspectives 2011 : la croissance contrainte par les politiques économiques Economie et Marchés : Bilan 2010 et Perspectives 2011 Paris, le 27 décembre 2010 ECONOMIE Tendances 2010 : poursuite de la reprise dans les pays développés, signes de surchauffe dans certains pays émergents

Plus en détail

Contexte de marché au 30 juin 2010

Contexte de marché au 30 juin 2010 DeriveXperts Spécialiste de la valorisation indépendante des produits structurés Contexte de marché au 30 juin 2010 Le second trimestre 2010 a vu se développer une crise dont le déclenchement a été une

Plus en détail

Inflation américaine % Chômage américain %

Inflation américaine % Chômage américain % FLASH MARCHÉS Rédigé le 17 juin 2013 Violent décrochage de la dette émergente : l opportunité d accroître ses positions? Le point avec Brigitte Le Bris, directeur taux internationaux et devises, Clothilde

Plus en détail

PERSPECTIVES ALLOCATION

PERSPECTIVES ALLOCATION PERSPECTIVES ALLOCATION Document destiné aux clients professionnels La patience de la Fed bientôt à bout? Raphaël Gallardo Stratégiste - Investissement et Solutions Clients A lors que la grande majorité

Plus en détail

Votre patrimoine est une histoire qui s écrit. Macroéconomie. novembre 2015. Olivier KELSCH Conseiller Privé Gérant. Mob.

Votre patrimoine est une histoire qui s écrit. Macroéconomie. novembre 2015. Olivier KELSCH Conseiller Privé Gérant. Mob. Votre patrimoine est une histoire qui s écrit Macroéconomie novembre 2015 Olivier KELSCH Conseiller Privé Gérant Mob. 06 25 83 20 79 SYNTHESE Les fondamentaux économiques restent positifs aux Etats-Unis

Plus en détail

LE POINT SUR LES MARCHES

LE POINT SUR LES MARCHES N 20 - Décembre 2013 1. A la suite de la publication de l inflation touchant un point bas de 0,7% sur la zone euro, la baisse des taux directeurs de la BCE de 0,25% a surpris la plupart des investisseurs,

Plus en détail

LE FONDS EUROS DE SPIRICA Reporting au 30 septembre 2014

LE FONDS EUROS DE SPIRICA Reporting au 30 septembre 2014 LE FONDS EUROS DE SPIRICA Reporting au 30 septembre 2014 Objectif de gestion Style de gestion Modalités de gestion L objectif de gestion du fonds euros de Spirica est de dégager, sur la durée, une performance

Plus en détail

GT Opportunités RAPPORT 2014

GT Opportunités RAPPORT 2014 GT Opportunités RAPPORT 2014 Code ISIN : FR0010308783 (Parts A) Dénomination : GT Opportunités Forme juridique : Fonds commun de placement de droit français Classification : OPCVM de fonds alternatif Objectif

Plus en détail

PREVISIONS DE RENDEMENTS

PREVISIONS DE RENDEMENTS Perspectives PREVISIONS DE RENDEMENTS 2015-2019 Perspectives «L avenir est comme un couloir dans lequel nous ne voyons que grâce à la lumière venant de derrière.» Cette citation d Edward Weyer Jr. résume

Plus en détail

NOTRE SCENARIO. Les dividendes de la baisse des prix pétroliers se font attendre. juin 2015. Conjoncture économique Conjoncture financière

NOTRE SCENARIO. Les dividendes de la baisse des prix pétroliers se font attendre. juin 2015. Conjoncture économique Conjoncture financière NOTRE SCENARIO Les dividendes de la baisse des prix pétroliers se font attendre Conjoncture économique Conjoncture financière juin 2015 Philippe Brossard David Hennequin Synthèse Les dividendes de la baisse

Plus en détail

H PERFORMANCE 7 TITRES DE CRÉANCE PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET À L ÉCHÉANCE

H PERFORMANCE 7 TITRES DE CRÉANCE PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET À L ÉCHÉANCE H PERFORMANCE 7 TITRES DE CRÉANCE PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET À L ÉCHÉANCE Plusieurs opportunités de remboursement automatique anticipé pour un gain (1) potentiel de : ou

Plus en détail

Espagne: Une Reprise Fragile

Espagne: Une Reprise Fragile Focus OFP 28 Aout 2015 Frédéric Mackel (33) 1 85 08 13 73 f.mackel@oaksfieldpartners.com Timothée Sohm-Quéron t.sohm@oaksfieldpartners.com Chloe-Elizabeth Challier chloeelizabeth.challier@esade.edu Introduction

Plus en détail

PARAMETRE DE MARCHE. Rapport au 30 mars 2012. Paramètres de marché au 30 mars 2012. 1 Marchés Actions

PARAMETRE DE MARCHE. Rapport au 30 mars 2012. Paramètres de marché au 30 mars 2012. 1 Marchés Actions PARAMETRE DE MARCHE Rapport au 30 mars 2012 Paramètres de marché au 30 mars 2012 Le premier trimestre de l année 2012 a été marqué par l apaisement des tensions sur les dettes souveraines et une nette

Plus en détail

Les Web Conférences Cortal Consors

Les Web Conférences Cortal Consors Les Web Conférences Cortal Consors Des formations gratuites! Échangez en direct avec des experts un large choix de formations accessibles et interactives tout au long de l'année Comment diversifier ses

Plus en détail

D ici 2019, le rendement annuel moyen composé, y compris les dividendes, se situerait approximativement entre 6 et 14 %.

D ici 2019, le rendement annuel moyen composé, y compris les dividendes, se situerait approximativement entre 6 et 14 %. LE RAPPORTEUR PERSPECTIVES 2015 Le jeu des prévisions est inévitable et toujours très captivant. Toutefois, avec les années, nous avons appris à les mettre en perspective, particulièrement les prévisions

Plus en détail

L évolution du marché des OPCVM à fin novembre

L évolution du marché des OPCVM à fin novembre L évolution du marché des OPCVM à fin novembre Après avoir enregistré une belle progression en octobre, le marché des fonds de droit français voit son encours se replier de -0,2%, l équivalent de 1,6 milliard

Plus en détail

PLACEMENTS FINANCIERS

PLACEMENTS FINANCIERS PLACEMENTS FINANCIERS ÉDITION 2015 2 ÉCONOMIE PERSPECTIVES 2015 3 PLACEMENTS LES ESSENTIELS 4 NOUVEAU SG PATRIMOINE PEA 5 VIE PRATIQUE ALLIAGE GESTION 6 PERFORMANCES NOS PLACEMENTS [ ÉCONOMIE ] NICOLAS

Plus en détail

La situation économique et financière de Taiwan en 2015

La situation économique et financière de Taiwan en 2015 La situation économique et financière de Taiwan en 215 Résumé L économie taiwanaise a progressé de 3,74% en 214, plus forte croissance des économies avancées en Asie. Le commerce extérieur, la consommation

Plus en détail

Perspectives et stratégie de placement 2012. Premier trimestre 2012

Perspectives et stratégie de placement 2012. Premier trimestre 2012 Perspectives et stratégie de placement 2012 Premier trimestre 2012 Macro-économie générale & marchés obligataires Les perspectives économiques mondiales se sont significativement détériorées depuis cet

Plus en détail

Pictet-Timber. Meilleure visibilité sur l immobilier américain

Pictet-Timber. Meilleure visibilité sur l immobilier américain Pictet-Timber Meilleure visibilité sur l immobilier américain Frédéric Rollin Août 2014 L activité immobilière américaine reprend fortement et devrait accélérer en 2015. Dès lors, les prix du bois de construction

Plus en détail

49 BIS AVENUE FRANKLIN ROOSEVELT 75008 PARIS TÉL : 01 55 34 97 00 FAX : 01 55 34 97 01 S.A. AU CAPITAL DE 2 026 213..68-384 115 887 PARIS 671C

49 BIS AVENUE FRANKLIN ROOSEVELT 75008 PARIS TÉL : 01 55 34 97 00 FAX : 01 55 34 97 01 S.A. AU CAPITAL DE 2 026 213..68-384 115 887 PARIS 671C 49 BIS AVENUE FRANKLIN ROOSEVELT 75008 PARIS TÉL : 01 55 34 97 00 FAX : 01 55 34 97 01 S.A. AU CAPITAL DE 2 026 213..68-384 115 887 PARIS 671C -SOCIÉTÉ DE GESTION DE PORTEFEUILLE AGRÉMENT N GP95012 TVA

Plus en détail

FCM NEW DEAL La révolution énergétique américaine est en marche. Document à caractère promotionnel

FCM NEW DEAL La révolution énergétique américaine est en marche. Document à caractère promotionnel 1 FCM NEW DEAL La révolution énergétique américaine est en marche Document à caractère promotionnel 2 + FCM NEW DEAL FCM NEW DEAL part P (FR0011502947) Un fonds actions internationales et multisectoriel

Plus en détail

abcdefg Communiqué de presse

abcdefg Communiqué de presse Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 Fax +41 44 631 39 10 Zurich, le 11 mars 2010 Appréciation de la situation économique et monétaire du 11 mars 2010 La Banque nationale

Plus en détail

Eclairage sur les PME et ETI

Eclairage sur les PME et ETI Avril 14 Eclairage sur les PME et ETI Un certain nombre d éléments semblent aujourd hui favorables aux Petites et Moyennes Entreprises (PME) et Entreprises de Taille Intermédiaire (ETI). L amélioration

Plus en détail

Quand le policy-mix de la zone euro devient une arme de destruction massive

Quand le policy-mix de la zone euro devient une arme de destruction massive GLOBAL MACRO & THEMATIC INDEPENDENT RESEARCH 28 octobre 2012 Quand le policy-mix de la zone euro devient une arme de destruction massive Les statistiques de la semaine passée devraient avoir levé les derniers

Plus en détail

PRIVALTO OPPORTUNITÉ ALLEMAGNE Titre de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance

PRIVALTO OPPORTUNITÉ ALLEMAGNE Titre de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance PRIVALTO OPPORTUNITÉ ALLEMAGNE Titre de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance Produit de placement alternatif à un investissement dynamique risqué de type «actions»

Plus en détail

Faible croissance! Faible taux! Faible rendement? 3 juin 2014 KBC Groupe

Faible croissance! Faible taux! Faible rendement? 3 juin 2014 KBC Groupe Faible croissance! Faible taux! Faible rendement? juin KBC Groupe CONJONCTURE : situation internationale Retour de la confiance dans les pays développés, hésitations en Chine Indice de confiance de l industrie

Plus en détail

Les rendez-vous économiques et financiers

Les rendez-vous économiques et financiers Les rendez-vous économiques et financiers Les banques centrales au pilotage de l économie?... ou l Art du «Policy-mix» Novembre 2014 Prévisions 2014 & 2015 d Amundi 2014 2015 0,8% 1,3% 7,4% 7,1% Une Croissance

Plus en détail

n 3 0 0 M a i 2 0 1 5 Données générales sur la dette page 3

n 3 0 0 M a i 2 0 1 5 Données générales sur la dette page 3 BulletinMensuel Directeur de publication : Anthony Requin Rédaction : Agence France Trésor Disponible en français et en anglais n M a i h t t p : / / w w w. a f t. g o u v. f r B l o o m b e r g T R E

Plus en détail

STRATEGIE D INVESTISSEMENT 4ème trimestre 2014

STRATEGIE D INVESTISSEMENT 4ème trimestre 2014 STRATEGIE D INVESTISSEMENT 4ème trimestre 2014 Allocations d actifs Conseil en Investissements Financiers ORIAS 07 006 343 CIF E001949 1 Conjoncture déprimée en Europe, mais soutenue dans les zones US

Plus en détail

COMPRENDRE NOS CONVICTIONS SUR LES PERSPECTIVES DU SECTEUR AUTOMOBILE FRANÇAIS

COMPRENDRE NOS CONVICTIONS SUR LES PERSPECTIVES DU SECTEUR AUTOMOBILE FRANÇAIS AVRIL 2015 CONVICTIONS & PERSPECTIVES COMPRENDRE NOS CONVICTIONS SUR LES PERSPECTIVES DU SECTEUR AUTOMOBILE FRANÇAIS PLACEMENT ATHENA AUTO MAI 2015 Pourquoi bienprévoir.fr est «positif» sur l industrie

Plus en détail

BCE : «et croyez-moi, ce sera suffisant»

BCE : «et croyez-moi, ce sera suffisant» Aperiodique n 16/075 15 mars 2016 BCE : «et croyez-moi, ce sera suffisant» La BCE a annoncé qu elle augmentait le montant du QE de 20 Mds EUR par mois et qu elle ajoutait certaines obligations d entreprises

Plus en détail

LE FONDS EUROS DE SPIRICA Reporting au 31 décembre 2013

LE FONDS EUROS DE SPIRICA Reporting au 31 décembre 2013 LE FONDS EUROS DE SPIRICA Reporting au 31 décembre 2013 Objectif de gestion Style de gestion Modalités de gestion L objectif de gestion du fonds euros de Spirica est de dégager, sur la durée, une performance

Plus en détail

Belfius Pension Fund Reporting Mensuel Juin 2015

Belfius Pension Fund Reporting Mensuel Juin 2015 Belfius Pension Fund Reporting Mensuel Juin 2015 130 125 120 115 110 105 95 90 Rendement depuis 31/12/2014 (% changement en EUR) MSCI Europe MSCI EMU MSCI United Kingdom ( ) MSCI World ex-europe ( ) MSCI

Plus en détail

BILLET D HUMEUR BOURSIERE PAR JEAN-MARC DIEHL

BILLET D HUMEUR BOURSIERE PAR JEAN-MARC DIEHL BILLET D HUMEUR BOURSIERE PAR JEAN-MARC DIEHL LES PERFORMANCES L année 2013 va sans doute s achever par une performance boursière de l indice CAC 40 d environ 17,90% après un plus haut à 4356,28 pts et

Plus en détail

Tendances conjoncturelles Automne 2015

Tendances conjoncturelles Automne 2015 Tendances conjoncturelles Automne 2015 Les illustrations et les tableaux du présent jeu de transparents sont issus de la publication du SECO «Tendances conjoncturelles, automne 2015» Pour toute question

Plus en détail

Le marché des actions de la zone euro est-il vraiment bon marché?

Le marché des actions de la zone euro est-il vraiment bon marché? avril 7 - N Le marché des actions de la zone euro est-il vraiment bon marché? Si on regarde le PER actions dans la zone euro, ou la prime de risque actions, on conclut sans hésiter que les actions de la

Plus en détail

Perf. Depuis le 31/12/14. Depuis le 31/12/14 ÉCONOMIE. Perf. Depuis le 31/12/14 MARCHÉS. Perf. Depuis le 31/12/14

Perf. Depuis le 31/12/14. Depuis le 31/12/14 ÉCONOMIE. Perf. Depuis le 31/12/14 MARCHÉS. Perf. Depuis le 31/12/14 Edition du 07 décembre 2015 Actualités du 31 novembre au 04 décembre 2015 Marchés Actions 04/12/15 CAC 40 4691-4,9% -5,2% 9,8% Eurostoxx 50* 3310-5,1% -3,8% 5,2% S&P 500 2050-1,9% -2,5% -0,50% Marchés

Plus en détail

La lettre trimestrielle de la gestion d actifs

La lettre trimestrielle de la gestion d actifs La lettre trimestrielle de la gestion d actifs Sicav et FCP Entreprises et Institutionnels CONJONCTURE ET MARCHÉS Avril 2015 Zone euro : après une croissance économique légèrement supérieure aux attentes

Plus en détail

L évolution du marché des fonds à fin décembre

L évolution du marché des fonds à fin décembre L évolution du marché des fonds à fin décembre Le marché de la gestion collective plie de -4,5% en décembre, l équivalent de 38,9 milliards d euros de moins par rapport à fin novembre. L encours total

Plus en détail

CHAPITRE I : ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL

CHAPITRE I : ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL CHAPITRE I : ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL L activité économique mondiale en 2013 s est caractérisée par une reprise progressive dans les pays avancés, bien qu à des degrés variables selon les pays. Dans

Plus en détail

COMPRENDRE NOS CONVICTIONS SUR LES PERSPECTIVES DU SECTEUR FINANCIER FRANÇAIS (BANQUE / ASSURANCE)

COMPRENDRE NOS CONVICTIONS SUR LES PERSPECTIVES DU SECTEUR FINANCIER FRANÇAIS (BANQUE / ASSURANCE) JUIN 2015 CONVICTIONS & PERSPECTIVES COMPRENDRE NOS CONVICTIONS SUR LES PERSPECTIVES DU SECTEUR FINANCIER FRANÇAIS (BANQUE / ASSURANCE) PLACEMENT ATHENA FINANCE JUIN 2015 Nos convictions Nos convictions

Plus en détail

3- Utilisation et impact de l excédent de trésorerie

3- Utilisation et impact de l excédent de trésorerie 1- Le Cycle des Fusions & Acquisitions 2- Le Modèle de Merton 3- Utilisation et impact de l excédent de trésorerie Emmanuel Gavaudan 26 Janvier 2012 Combien de cash? Montant estimé à $2,000 milliards en

Plus en détail

Si cette modification vous convient, vous n avez aucune action à entreprendre.

Si cette modification vous convient, vous n avez aucune action à entreprendre. Objet : votre épargne salariale Evolution du FCPE ETOILE SELECTION 75 [Civilité], Nous souhaitons vous informer d une modification au sein du Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE) ETOILE SELECTION

Plus en détail

CAC Rendement. Le produit est soumis au risque de défaut de Morgan Stanley BV

CAC Rendement. Le produit est soumis au risque de défaut de Morgan Stanley BV CAC Rendement Titres de créance1 présentant un risque de perte en capital Produit de placement, alternative à un investissement dynamique risqué de type actions Durée d investissement conseillée : 7 ans

Plus en détail

Présentation de la situation des placements mobiliers

Présentation de la situation des placements mobiliers Présentation de la situation des placements mobiliers Assemblée générale des délégués 2011 Portefeuille investi de la CARMF au 31 décembre 2010 PORTEFEUILLE TOTAL : 4,56 milliards d euros Une gestion de

Plus en détail

Le ralentissement de la croissance économique et des bénéfices des entreprises n altère pas notre optimisme pour l année à venir

Le ralentissement de la croissance économique et des bénéfices des entreprises n altère pas notre optimisme pour l année à venir Le ralentissement de la croissance économique et des bénéfices des entreprises n altère pas notre optimisme pour l année à venir Janvier 2008 Philipp Vorndran Senior Investment Strategist, Multi-Asset

Plus en détail

LE SOU MÉDICAL RAPPORT DU CONSEIL D'ADMINISTRATION À L'ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE

LE SOU MÉDICAL RAPPORT DU CONSEIL D'ADMINISTRATION À L'ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE LE SOU MÉDICAL RAPPORT DU CONSEIL D'ADMINISTRATION À L'ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE LE SOU MÉDICAL SOCIÉTÉ MÉDICALE D ASSURANCES ET DE DÉFENSE PROFESSIONNELLES - SOCIÉTÉ D'ASSURANCE MUTUELLE ENTREPRISE

Plus en détail

Fiche relative au taux d intérêt

Fiche relative au taux d intérêt Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Fiche relative au taux d intérêt Juillet 1999 Document de travail n L une des priorités du Gouvernement est de hisser l économie marocaine

Plus en détail

GEMAST OBLIG COURT TERME

GEMAST OBLIG COURT TERME Fonds commun de placement GEMAST OBLIG COURT TERME Exercice du 01/07/2014 au 30/06/2015 Commentaires de gestion Rapport du Commissaire aux Comptes sur les comptes annuels 1 L'objectif de gestion Cet OPCVM

Plus en détail

Donner du sens à votre investissement

Donner du sens à votre investissement Donner du sens à votre investissement Une offre de fonds Développement Durable pour une épargne socialement responsable Les fonds Développement Durable investissent dans les entreprises qui ont mis en

Plus en détail

Moneta Micro Entreprises Codes ISIN parts C : FR0000994980 / parts D : FR0000994998

Moneta Micro Entreprises Codes ISIN parts C : FR0000994980 / parts D : FR0000994998 Moneta Micro Entreprises Codes ISIN parts C : FR0000994980 / parts D : FR0000994998 Lettre trimestrielle n 47 : T1 2015 Points saillants : Hausse de 16,7% de la part C sur le trimestre à 769,43. Encours

Plus en détail

Résultats du premier semestre 2009. Résistance des ventes Résultat net impacté par des charges non courantes La transformation est en cours

Résultats du premier semestre 2009. Résistance des ventes Résultat net impacté par des charges non courantes La transformation est en cours Résultats du premier semestre 2009 Résistance des ventes Résultat net impacté par des charges non courantes La transformation est en cours Bonne résistance des ventes au S1, des résultats impactés par

Plus en détail

La Société Générale poursuit la commercialisation de sa gamme de fonds MURANO Garanti et MURANO Plus.

La Société Générale poursuit la commercialisation de sa gamme de fonds MURANO Garanti et MURANO Plus. 1/2 Communiqué de Presse Paris, le 1 er octobre 2007 La Société Générale poursuit la commercialisation de sa gamme de fonds MURANO Garanti et MURANO Plus. Forte du succès rencontré dans la commercialisation

Plus en détail

Global Ecologic Performance

Global Ecologic Performance Invest Managers «Faites de vos convictions, un choix d investissement» Présente la NOTICE SIMPLIFIEE de son nouveau FCP : Global Ecologic Performance Conforme aux normes européennes. 1 PARTIE A STATUTAIRE

Plus en détail

Privalto Privilège Sérénité

Privalto Privilège Sérénité Privalto Privilège Sérénité Titre de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance Produit de placement risqué alternatif à un investissement dynamique risqué de type

Plus en détail

Trimestro Europe 2015

Trimestro Europe 2015 Trimestro Europe 2015 Titre de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance Produit de placement risqué alternatif à un investissement dynamique risqué de type «actions»

Plus en détail

La Lettre chartiste mensuelle

La Lettre chartiste mensuelle La Lettre chartiste mensuelle Achevée de rédiger le 25 novembre 2015, par Arnaud Sauvage Sommaire Synthèse 1 Indices actions Europe, US et Chine 2 Spread indices actions 5 Secteurs européens 6 Indices

Plus en détail

État de la conjoncture économique de la zone Euro au 31 Octobre 2015. Source: Bloomberg. LÉGENDE

État de la conjoncture économique de la zone Euro au 31 Octobre 2015. Source: Bloomberg. LÉGENDE Dashboard Economique de la zone Euro Notre tableau de bord vise à aider les investisseurs à comprendre l état de santé économique de la zone Euro. Ce document ne saurait et n a pas vocation à prédire la

Plus en détail

CREDIT MUTUEL POTENTIEL MONDE 2010

CREDIT MUTUEL POTENTIEL MONDE 2010 PROSPECTUS SIMPLIFIE CREDIT MUTUEL POTENTIEL MONDE 2010 CREDIT MUTUEL POTENTIEL MONDE 2010 est construit dans la perspective d un investissement sur la durée totale de vie du Fonds et donc d un rachat

Plus en détail

Efigest Valeurs FR0010507434. Rapport de Gestion arrêté au 31 Octobre 2007

Efigest Valeurs FR0010507434. Rapport de Gestion arrêté au 31 Octobre 2007 Efigest Valeurs FR0010507434 Rapport de Gestion arrêté au 31 Octobre 2007 Sommaire Contexte Général du Marché des Actions Gestion d Efigest Valeurs Répartitions du Portefeuille Répartitions du Portefeuille

Plus en détail

Revue de l année 2015

Revue de l année 2015 Revue de l année Revue de l année Marchés mondiaux INDICES BOURSIERS 31 15 31 14 % VAR. ÀCJ CAN : S&P/TSX 13 010 14 632-11,1 % É.-U. : INDU 17 425 17 823-2,2 % É.-U. : SPX 2 044 2 059-0,7 % Nasdaq : CCMP

Plus en détail

Mémo Conseiller. Horizon 2

Mémo Conseiller. Horizon 2 Mémo Conseiller Horizon 2 Titre de créance à capital non garanti, ni en cours de vie ni à l échéance Alternative à un placement risqué en actions de la zone Euro Émetteur : Crédit Agricole CIB Financial

Plus en détail

Taux: quatre idées d investissement après la Grèce

Taux: quatre idées d investissement après la Grèce Taux: quatre idées d investissement après la Grèce La crise grecque est passée du stade aigu au stade chronique et les investisseurs obligataires européens repartent à la chasse au rendement, avec à la

Plus en détail

Stratégie d investissement

Stratégie d investissement Stratégie d investissement SG Private Banking Lettre de la Stratégie d Investissement AVRIL 2009. N 26 Éditorial Il est désormais acquis que l activité connaît dans les pays développés une récession sans

Plus en détail

Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013.

Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013. Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013. La croissance française a connu un léger rebond au second trimestre 2013. Peut-on pour autant véritablement parler de

Plus en détail

FEVRIER 2015 LES MARCHES ACHETENT LE DISCOURS DES BANQUES CENTRALES

FEVRIER 2015 LES MARCHES ACHETENT LE DISCOURS DES BANQUES CENTRALES FEVRIER 2015 LES MARCHES ACHETENT LE DISCOURS DES BANQUES CENTRALES Texte rédigé le 10/02/2015 Le mois de janvier a été marqué par les annonces de 'quantitative easing' de la BCE et par la Grèce. C'est

Plus en détail

Essentiel Cliquet. Commerzbank Partners, vos solutions d investissements

Essentiel Cliquet. Commerzbank Partners, vos solutions d investissements Essentiel Cliquet Commerzbank Partners, vos solutions d investissements Instrument financier garanti en capital à l échéance* Une durée d investissement conseillée de 8 ans Indexation à l indice de référence

Plus en détail

Environnement économique et gestion des risques Association des producteurs d arbres de Noël du Québec

Environnement économique et gestion des risques Association des producteurs d arbres de Noël du Québec Environnement économique et gestion des risques Association des producteurs d arbres de Noël du Québec Avril 2016 Banque Nationale du Canada Strictement privé et confidentiel Agenda Contenu de la présentation:

Plus en détail

PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA BCE

PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA BCE Encadré PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA Sur la base des informations disponibles au 23 août 2013, les services de la ont réalisé des projections concernant

Plus en détail

30 avril 2010 N. 204

30 avril 2010 N. 204 avril 1 N. Conséquences probables de la crise des dettes souveraines dans la zone euro : ni un défaut, ni une restructuration, ni la sortie de l euro, ni l inflation, mais le retour en récession de la

Plus en détail

INDEPENDANT PATRIMOINE

INDEPENDANT PATRIMOINE INDEPENDANT PATRIMOINE RAPPORT SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2013 FR0010077917 IPA Rapport de Gestion Semestriel 2013-06 1/11 Société de gestion : AMILTON ASSET MANAGEMENT 49, avenue Franklin D. Roosevelt 75008

Plus en détail

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE PIB Consommation des ménages 102 début 2008 = 100 104 101 102 100 100 99 99 08 09 10 11 12 13 14 98 105 Investissements des entreprises

Plus en détail

Données générales sur la dette. page 3

Données générales sur la dette. page 3 BulletinMensuel n 3 1 M a r s 1 6 Directeur de publication : Anthony Requin Rédaction : Agence France Trésor Disponible en anglais, arabe, chinois, espagnol, français, japonais et russe http://www.aft.gouv.fr

Plus en détail

«Les marchés financiers, tirer les enseignements d une crise profonde».

«Les marchés financiers, tirer les enseignements d une crise profonde». «Les marchés financiers, tirer les enseignements d une crise profonde». Un contexte toujours difficile Conséquences pour les placements Conséquences pour la gestion des CARPA Reste-t-il des opportunités?

Plus en détail

La politique monétaire dans les pays émergents en 2015

La politique monétaire dans les pays émergents en 2015 La politique monétaire dans les pays émergents en 2015 Résumé : On observe depuis le début de l année un assouplissement de la politique monétaire dans les principales économies émergentes. Cette tendance

Plus en détail

Rapport semestriel au 30 juin 2015

Rapport semestriel au 30 juin 2015 A nthologie Rapport semestriel au 30 juin 2015 Le fonds 1. L environnement économique et financier 2015 Au premier semestre 2015, l économie mondiale a globalement évolué à des niveaux légèrement inférieurs

Plus en détail

EXAMENS DE CERTIFICATION CORRIGE. Unité de valeur 2. Durée : 2 heures. Documents à disposition : Néant

EXAMENS DE CERTIFICATION CORRIGE. Unité de valeur 2. Durée : 2 heures. Documents à disposition : Néant Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés CGPC Affiliée au Certified Financial Planner Board of Standards et à l'international Certified Financial Planners Council Association

Plus en détail

Moneta Micro Entreprises Codes ISIN parts C : FR0000994980 / parts D : FR0000994998

Moneta Micro Entreprises Codes ISIN parts C : FR0000994980 / parts D : FR0000994998 Moneta Micro Entreprises Codes ISIN parts C : FR0000994980 / parts D : FR0000994998 Lettre trimestrielle n 49 : T3 2015 Points saillants : Baisse de 0,9% de la part C sur le trimestre à 769,70. Encours

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en novembre 2012 : +0,2% sur un mois, -2,2% en moyenne mobile sur trois mois 2. Marché du logement en novembre

Plus en détail

Direction des Etudes et des Prévisions Financières N 04/08- avril 2008 DENI/SCI. Tableau de bord. ( variations en % sauf indication contraire)

Direction des Etudes et des Prévisions Financières N 04/08- avril 2008 DENI/SCI. Tableau de bord. ( variations en % sauf indication contraire) Royaume du Maroc N 04/08- avril 2008 DENI/SCI Synthèse En matière de politique monétaire, la Fed, a baissé son taux directeur de 75 pb pour le ramener à 2,25%, lors de sa réunion du 18 mars 2008, dans

Plus en détail

AGF OCTOPLUS 3. Caractéristiques financières

AGF OCTOPLUS 3. Caractéristiques financières Code Isin : FR0010056556 NOTICE D'INFORMATION AGF OCTOPLUS 3 FONDS A FORMULE AVERTISSEMENT Le FCP AGF OCTOPLUS 3 est construit dans la perspective d un investissement sur la durée totale de la formule,

Plus en détail

Is small beautiful?* Petites capitalisations

Is small beautiful?* Petites capitalisations Petites Is small beautiful?* Six années après l éclatement de la crise financière, et en dépit de perspectives de croissance qui restent au mieux modérées, l économie mondiale semble enfin sortir la tête

Plus en détail

Point sur la situation en Espagne. LAZARD FRÈRES GESTION SAS 25, rue de Courcelles - 75008 Paris

Point sur la situation en Espagne. LAZARD FRÈRES GESTION SAS 25, rue de Courcelles - 75008 Paris Point sur la situation en Espagne LAZARD FRÈRES GESTION SAS 25, rue de Courcelles - 75008 Paris 13 avril 2012 Depuis trois semaines, les marges de crédit de l Espagne sont sous pression Plusieurs événements

Plus en détail

POLITIQUE DE PLACEMENT

POLITIQUE DE PLACEMENT BANQUE PRIVEE JANVIER 2016 POLITIQUE DE PLACEMENT MENSUEL D INVESTISSEMENT EDMOND DE ROTHSCHILD (EUROPE) 1/10 EDMOND DE ROTHSCHILD (EUROPE) 2/10 SOMMAIRE Synthèse... 4 Conjoncture internationale... 5 Obligations...

Plus en détail

La semaine en perspective par Kevin Headland

La semaine en perspective par Kevin Headland 12 juin 2015 Kevin Headland Directeur général, Marchés des capitaux et stratégie Gestion d actifs Manuvie La semaine en perspective par Kevin Headland Vendez en mai Ou pas. Le marché continue de faire

Plus en détail

EURO BOOSTER COUPONS émis par SGA N.V.

EURO BOOSTER COUPONS émis par SGA N.V. EURO BOOSTER COUPONS émis par SGA N.V. Émetteur: Société Générale Acceptance (SGA) N.V. Garant: Société Générale (Moody s Aa (négative), S&P A+ (stable)) Distributeur: Delta Lloyd Bank S.A. Cet EMTN s

Plus en détail

LES ESSENTIELS. Pour accéder EN TouTE SImPLIcITé aux marchés. fonds communs de placement (fcp) fonds présentant un risque de perte en capital

LES ESSENTIELS. Pour accéder EN TouTE SImPLIcITé aux marchés. fonds communs de placement (fcp) fonds présentant un risque de perte en capital LES ESSENTIELS Pour accéder EN TouTE SImPLIcITé aux marchés financiers fonds communs de placement (fcp) fonds présentant un risque de perte en capital La GaMME LEs EssEnTIELs pour Choisir le placement

Plus en détail

LES WEB CONFÉRENCES CORTAL CONSORS

LES WEB CONFÉRENCES CORTAL CONSORS LES WEB CONFÉRENCES CORTAL CONSORS 1 2 Produit soumis au risque de défaut Commerzbank,présentant un risque de perte en capital et à effet de levier* SOMMAIRE Les Produits de Bourse: en pratique Commerzbank

Plus en détail

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9%

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Paris, le 3 mai 2012. Prix de vente : +2,4%, avec une contribution positive de tous les

Plus en détail

ACTIONS REPORTING MENSUEL 30/11/2015 Ecureuil Bénéfices Em ploi (EUR)

ACTIONS REPORTING MENSUEL 30/11/2015 Ecureuil Bénéfices Em ploi (EUR) C FR0010609552 D FR0010612838 OBJECTIF DE GESTION PERFORMANCES NETTES DE FRAIS DE GESTION (%) Le fonds est un fonds nourricier du fonds Insertion Emploi Début 1 mois 3 mois 1 an 3 ans 5 ans Dynamique.

Plus en détail