Stage de médecine générale DCEM3 21 Septembre 2010 YOGESPARAN Kirushaanthy

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Stage de médecine générale DCEM3 21 Septembre 2010 YOGESPARAN Kirushaanthy"

Transcription

1 Stage de médecine générale DCEM3 21 Septembre 2010 YOGESPARAN Kirushaanthy

2 Cas clinique 1 Ce nourrisson de 6 mois présente depuis l'âge de 2 mois ces lésions très prurigineuses des convexités faciales, de la face d'extension des coudes et des genoux, évolution par poussées. Quel est votre diagnostic? Que ditesvous aux parents? Quels sont les principes du traitement?

3 Dermatite atopique du nourrisson (entre 0 et 2 ans): Lésions suintantes des zones convexes du visage. Age de début vers 23 mois Terrain atopique+++ (asthme,rhinite et/ou conjonctivite) Diagnostic clinique (front, joues, menton): placards érythémateux à limites émiettées, prurigineux, suintants puis croûteux Examens complémentaires: inutiles au diagnostic positif Diagnostics différentiels: Dermatite seborrheique du nourrisson Gale du nourrisson

4 Evolution par poussées avec des périodes de rémissions Facteurs déclenchants ou aggravants: aggravation hivernale et amélioration estivale, infections, choc émotionnel. Complications: Infectieuses: bactérienne: staphylocoque doré impétiginisation Virales: herpes simplex pustulose varioliforme de KaposiJuliusberg+++ Autres: affectif, retard de croissance

5 Traitement Mesures générales: Hygiène quotidienne: savon surgras, eau tiède Emollients++ Education thérapeutique, PEC psychologique Vêtements en coton, vaccinations à jour Soutien psychoaffectif blanchiment des lésions, décroissance progressive. Tacrolimus topique: CI avant 2 ans Antibiothérapie si infection AntiH1 si prurit féroce

6 Cas clinique 2 Cet enfant habitué des "bacs à sable" des jardins d enfant de son quartier est amené par sa maman qui s inquiète pour ses "gros boutons". Il pleure et se gratte depuis plusieurs jours. A quoi pensezvous?

7 staphylocoque doré ou au streptocoque betahémolytique du groupe A. Diagnostic positif clinique: Enfant en âge scolaire (contagiosité+++) Facteurs favorisants: gale, pédiculose, eczéma, varicelle Clinique: début périorificiel+++(bouche, narines) Lésion: initialement bulle superficielle, claire, flasque, en peau saine devenant pustule puis ulcération arrondie avec croûtes jaunâtres méllicériques+++ Autres signes: prurit modéré, ADP satellites

8 Examens complémentaires: prélèvements bactériologiques si doute clinique Diagnostic différentiel: Varicelle surinfectée, dermatoses bulleuses Evolution: Guérison en quelques jours sous traitement sans cicatrice Traitement: ATB générale quasisystématique après prélèvements bactériologiques pdt 10 j: péni M ou macrolide ou synergistines (Pyostacine) Local: bain quotidien, désinfection locale avec antiseptique, pommade antibiotique Lavage des mains,ongles coupés ras

9 Prévention: jacente Désinfection des foyers ORL en cas de portage asymptomatique Complications: Infectieuses GNA poststreptococcique Jamais de RAA+++ Epidermolyse staphylococcique du nourrisson Récidives

10 Cas clinique 3 Ce petit garçon âgé de 3 ans a plein de curieux boutons qui sont apparus depuis 2 jours. Il se gratte, a un peu de fièvre et

11 Varicelle: Enfant entre 2 et 10 ans+++ croûtes Contamination aréienne ou cutanée Diagnostic clinique: macules érythémateuses, prurigineuses, puis vésicules, pustules du 2 ème au 4 ème jour, croûtes brunâtres tombant vers le 8eme sans laisser de cicatrices; 2 à 3 poussées successives (éléments Début au niveau du cuir chevelu, de la face, du tronc, puis généralisation (avec atteinte palmoplantaire et des muqueuses buccale et génaitale) Guérison en 10 à 15j

12 Evolution le plus souvent bénigne et sans séquelles+++ Complications: Surinfection cutanée (impétiginisation, favorisée par le grattage) Complications neurologiques (ataxies cérebelleuse aiguë, syndrome de Traitement: symptomatique Prevention de la surinfection cutanée: ongles courts, soins antiseptiques, éviter les poudres Lutte contre le grattage: antihistaminique (polaramine)

13 Cas clinique 4 John, âgé de deux ans et demi, en bon état général, présente sa mère, il avait des boutons dans la bouche il y a 3 jours.

14

15 Syndrome piedsmainbouche: Maladie infectieuse bénigne causée le plus souvent par un virus coxsackie Contamination aérienne ou digestive Diagnostic clinique: petite macule érythémateuse centrée par une vésicule ovalaire ou linéaire de couleur grisâtre, inférieure à 5 mm habituellement. Ces lésions sont rapidement érosives dans la cavité buccale, occasionnant quelques fois une dysphagie. Signes généraux discrets. Guérison spontanée en 7 à 10 jours Traitement : paracétamol si fièvre ou douleurs.

16 Cas clinique 5 Fillette de 9 ans. Depuis deux jours, état légèrement fébrile avec conservation de l'état général. Elle présente une inflammation des joues intenses et bien limitée, asymptomatique. L'érythème prend un aspect discrètement réticulé aux membres. Absence de prise médicamenteuse. Plus bas, patient âgé de 10 ans, même anamnèse. Quel est votre diagnostic?

17

18

19 Mégalérythème épidémique ou 5 ème maladie: Dû au Parvovirus B19 Diagnostic clinique: Puis exanthème en 3 tps: Atteinte initiale du visage avec aspect souffleté du visage en «paire de gifles» 2 à 3 jrs plus tard, exanthème morbiliforme à la racine des cuisses, prenant un aspect réticulé en arabesques Guérison en 6 à 10 jours Evolution spontanément favorable, ttt symptomatique.

20 Cas clinique 6 Cette maman vous amène son bébé, qui a des petits boutons sur les pieds et des lésions plus importantes au niveau des aiselles; ceuxci ont l air de le gèner beaucoup, et il pleure la nuit.

21 Gale humaine ou sarcoptique du nourrisson: Due à un acarien Sarcoptes scabiei hominis Contagiosité +++ Transmission par contact direct et rapproché le plus souvent Lésions spécifiques de gale: Vésicules perlées Nodules scabieux: nodules infiltrés, brunviolacé, très prurigineux et parfois excoriés Particularité du nourrisson: vésiculopustules palmoplantaires et nodules scabieux axillaires et de la région des langes, atteinte possible du visage et du cuir chevelu

22 Diagnostic positif essentiellement clinique, mise en évidence du parasite dans le produit de grattage possible. Traitement: Hospitalisation souhaitable avant 1 an Bandages des mains Benzoate de benzyle (Ascabiol) dilué au moins à demidose, ou Pyrethrinoïdes de synthèse (Spregal) avec une seule application pendant 6 à 12h maximum. Evolution après ttt: Disparition du prurit en quelques heures Les nodules scabieux peuvent persister plusieurs semaines.

23 Cas clinique 7 Docteur, depuis que j ai changé de marque de couches, mon bébé a des rougeurs sur les fesses, qui persistent malgré la pommade que je lui mets à chaque change. Qu en pensezvous? Que conseillezvous à cette maman?

24 Psoriasis des langes: Forme particulière du nourrisson, apparition vers 3 mois Diagnostic clinique: Atteinte des plis et des convexités, lésions élémentaires typiques «en gouttes», rassemblés en macarons, vernissées. Aspect homogène et bien limité. Fixité des plaques. Pas de véritable psoriasis développé à long terme Diagnostic différentiel: candidose, dermite seborrhéique, dermite irritative Traitement: dermocorticoïde de classe faible

25 Cas clinique 8 Chloé, 4 mois, est amenée par sa maman car "elle a mal aux fesses depuis 1 semaine, docteur"

26 Erythème fessier ou dermite du siège: Dermite irritative érythémateuse débutant aux zones de frottement de la couche, atteignant les fesses, les OGE, les cuisses, dessinant un W et respectant les plis. Diagnostic clinique Facteurs favorisants: 1. Des urines et les selles particulièrement irritantes. 2. Des changements de couches pas assez fréquents. 3. Des soins inadéquats du siège. 4. Une allergie ou une intolérance à certains types de couches et/ou à certains produits. 5. Une infection mycosique ou microbienne.

27 Non traitée, une surinfection candidosique (érythème confluant à desquamation périphérique et contours émiettés) ou bactérienne (dermite papulo erosive) peut survenir. Traitement: Changement fréquent de couches Lutte contre les facteurs favorisants (frottement,macération)

28 Cas clinique 9 Cette maman vous amène son enfant de deux ans qui se plaint de la gorge depuis huit jours. "Elle a eu une grosse fièvre, puis est devenue toute rouge, c est surement un truc qu elle a mangé...

29 Scarlatine: Toxidermie infectieuse, due le plus souvent au streptocoque A, plus rarement B ou G, secrétant des toxines érythémateuses Tableau brutal avec une angine rouge et fièvre à 3940 exanthème débutant sur le tronc et la racine des membres, légèrement granité, qui se généralise avec un aspect souffleté du visage et une atteinte plus importante des plis de flexion. Enanthème avec une gorge rouge et une langue blanche, qui va desquamer de la pointe et des bords vers la base, prenant un aspect framboisé en 4 à 6 jours. lambeaux entre le 10 ème et 20 ème jour (aspect en doigts de gants des mains et pieds)

30 Signes associés: fièvre, tachycardie, angine rouge, vomissements, céphalées, adénopathies sous maxillaires, douleur pharyngée, odynophagie Complications: glomérulonéphrite posstreptococcique, rhumatisme articulaire aigu, chorée Diagnostic clinique Strepto test positif (sinon prélèvement de gorge)

31 Traitement: ATB antistreptococcique pendant 10 jours: pénicilline V PO, en cas Repos au lit et isolement pendant 15 jours, éviction scolaire Alimentation molle et non agressive Traitement des sujets contacts pendant une semaine Recherche à distance de protéinurie Evolution: Disparition des symptômes généraux en une semaine, des symptômes pharyngés en 2

32 Cas clinique 10 John est allé hier soir aux urgences en raison d une fièvre avec des douleurs abdominales. Le médecin de garde après examen l a renvoyé à la maison avec un diagnostic de gastro- entérite. Ce matin, sont apparues des taches au niveau des jambes. Il a du mal à marcher en raison de douleurs des genoux et se plaint du poignet droit.

33

34 PURPURA RHUMATOIDE OU PURPURA DE HENOCH SCHOENLEIN Vascularite de l'enfant caractérisée par une triade clinique : purpura arthralgies douleurs abdominales Pic de fréquence maximal entre 4 et 7 ans, origine immunologique Manifestations cutanées: Purpura pétéchial pouvant confluer en plaques ecchymotiques. Parfois associé à des macules, des papules, des plaques urticariennes, De type orthostatique : prédominant aux membres inférieurs, pouvant toucher les coudes et les avants bras, rare sur le tronc et la face. Evoluant par poussées, souvent déclenchées par la reprise de l'activité (lever).

35 Manifestations articulaires: Arthralgies des grosses articulations pouvant précéder, accompagner ou suivre l'atteinte cutanée, résolutive en quelques jours. Manifestations abdominales: Etat général conservé Diagnostic avant tout clinique microscopique, protéinurie Evolution: guérison sans complication en 23 semaines. Des poussées successives de purpura sont possibles pendant plusieurs semaines, spontanément ou provoquées par l'orthostatisme, devant faire vérifier l'absence d'atteinte rénale.

36 Complications: digestives: Invagination intestinale aigue, hématomes intra muraux Rénales: 25% des cas hématurie+ protéinurie minime fréquente Traitement: Absence de traitement spécifique. Mise au repos jusqu'à disparition des lésions cutanées puis reprise progressive d'une activité normale Antalgiques Formes digestives sévères : corticothérapie et nutrition parentérale. Formes rénales : en fonction des résultats de la biopsie rénale, discussion entre l'abstention thérapeutique, la corticothérapie et les immunosuppresseurs.

37 Verrue vulgaire

38 Teigne microsporique

39 Scarlatine: doigts de gant

40 Candidose buccale

41 Gingivo-stomatite herpétique aiguë

42 eczéma atopique compliqué d'impetigo

43 Impétigo causé par une pédiculose du scalp

44 Références Photothèque du DMG de Paris 7 (Dr AUBERT) Polycopié national du collège des enseignants de Dermatologie Intermed Dermatologie (VG) Polycopié national du collège des enseignants de Pédiatrie (Masson)

45 Merci de votre attention!

Le psoriasis est une maladie qui touche environ 2 à 3 % de la population et qui se

Le psoriasis est une maladie qui touche environ 2 à 3 % de la population et qui se Le psoriasis est une maladie fréquente Le psoriasis est une maladie qui touche environ 2 à 3 % de la population et qui se traduit le plus souvent par des plaques rouges sur la peau, légèrement surélevées

Plus en détail

Psoriasis chez l enfant. u Dr. Daphné Delplace u Service de Dermatologie CHU St-Pierre/Brugmann/HUDERF

Psoriasis chez l enfant. u Dr. Daphné Delplace u Service de Dermatologie CHU St-Pierre/Brugmann/HUDERF Psoriasis chez l enfant u Dr. Daphné Delplace u Service de Dermatologie CHU St-Pierre/Brugmann/HUDERF Psoriasis chez l enfant Page 2 u Epidémiologie u Physiopathologie u Présentations Cliniques u Traitements

Plus en détail

GALE INFORMATIONS GÉNÉRALES

GALE INFORMATIONS GÉNÉRALES GALE INFORMATIONS GÉNÉRALES Définition La gale est une infection parasitaire de la peau causée par une mite : Sarcoptes scabie variété hominis. Ces parasites acariens ne sont pas des vecteurs d autres

Plus en détail

La Gale. Dr N. Contet-Audonneau. 26/09/2010 Dr N Contet-Audonneau Cours IST

La Gale. Dr N. Contet-Audonneau. 26/09/2010 Dr N Contet-Audonneau Cours IST La Gale Dr N. Contet-Audonneau 1 Définition Dermatose contagieuse due à un acarien Sarcoptes scabiei variété hominis Fréquente Cosmopolite Prurigineuse 2 La gale 300 millions de personnes/an dans le monde

Plus en détail

I. Dermatite (ou eczéma)

I. Dermatite (ou eczéma) I. Dermatite (ou eczéma) 1. Dermatite atopique Définition : lésion chronique prurigineuse. Epidémiologie : forte prédisposition génétique souvent associée à l asthme ou la rhinite petite enfance dans 60

Plus en détail

Récit d une situation complexe en ambulatoire Mémoire de fin de stage

Récit d une situation complexe en ambulatoire Mémoire de fin de stage Récit d une situation complexe en ambulatoire Mémoire de fin de stage Matthieu Crétinon Interne de médecine générale Troisième semestre (novembre 2008-avril 2009) Maître de stage : Dr Marc André Guerville

Plus en détail

LA GALE. Réunion du Réseau des HAD SSIAD IDE Libéraux. ARLIN Midi-Pyrénées CCLIN Sud-Ouest

LA GALE. Réunion du Réseau des HAD SSIAD IDE Libéraux. ARLIN Midi-Pyrénées CCLIN Sud-Ouest LA GALE Réunion du Réseau des HAD SSIAD IDE Libéraux ARLIN Midi-Pyrénées CCLIN Sud-Ouest Jeudi 11 juin 2015 LE SARCOPTE DE LA GALE Définition Parasite de l ordre des acariens qui vit dans l épiderme humain

Plus en détail

«Ça gratte, c'est quoi?»

«Ça gratte, c'est quoi?» «Ça gratte, c'est quoi?» des symptômes au diagnostic...avis médical Julia HIE Interne de médecine générale CPMI PASS Miséricorde, coordinateur Dr MA Salaün 5 Avril 2012 ARS BN Présentation aux partenaires

Plus en détail

Gale (angl.scabies) «Scabies: a ubiquitous neglected skin disease» U R Hengge et al. Lancet Infect Dis 2006; 6:769 79 IFMT-MS.

Gale (angl.scabies) «Scabies: a ubiquitous neglected skin disease» U R Hengge et al. Lancet Infect Dis 2006; 6:769 79 IFMT-MS. Gale (angl.scabies) «Scabies: a ubiquitous neglected skin disease» U R Hengge et al. Lancet Infect Dis 2006; 6:769 79 IFMT-MS.2006 1 Introduction Une maladie cutanée très commune, ubiquitaire, et très

Plus en détail

PATHOLOGIES DERMATOLOGIQUES

PATHOLOGIES DERMATOLOGIQUES Transverse : Dermatologie PATHOLOGIES DERMATOLOGIQUES I/- Introduction : La peau est un lieu de maladies spécifiques et le mode de révélation de nombreuses maladies internes. Au contact direct des patients

Plus en détail

Les eczémas: l approche au cabinet

Les eczémas: l approche au cabinet Les eczémas: l approche au cabinet Dr H. Brandstätter Dr J. Sommer-Bülher Prof. V. Piguet Plan Comment analyser une lésion? Différentes formes d eczémas Traitement Quand référer chez le dermatologue? 1

Plus en détail

Introduction. Cours APEPPU Psoriasis. Clinique. Pathologie fréquente : 2 % population générale Cause inconnue Facteurs étiologiques

Introduction. Cours APEPPU Psoriasis. Clinique. Pathologie fréquente : 2 % population générale Cause inconnue Facteurs étiologiques Introduction Cours APEPPU Psoriasis Dr Cécile Perrigouard Dermatologie, Hôpital Civil de Strasbourg Pathologie fréquente : 2 % population générale Cause inconnue Facteurs étiologiques Médicamenteux Prédisposition

Plus en détail

La gale. Dr Nathalie Quiles Tsimaratos Hôpital saint joseph Marseille

La gale. Dr Nathalie Quiles Tsimaratos Hôpital saint joseph Marseille La gale Dr Nathalie Quiles Tsimaratos Hôpital saint joseph Marseille Ectoparasitoses Poux Gale Oxyures Gale Prurit diffus à recrudescence nocturne épargnant le visage souvent un caractère conjugal ou familial

Plus en détail

Unité d enseignement 4 : Perception/système nerveux/revêtement cutané

Unité d enseignement 4 : Perception/système nerveux/revêtement cutané Énoncés Unité d enseignement 4 : Perception/système nerveux/revêtement cutané N 109 Dermatoses faciales : acné, rosacée, dermatite séborrhéique Diagnostiquer l acné, la rosacée, la dermatite séborrhéique.

Plus en détail

Ectoparasitoses cutanées : gale et pédiculose (79) Philippe Berbis Février 2006

Ectoparasitoses cutanées : gale et pédiculose (79) Philippe Berbis Février 2006 Ectoparasitoses cutanées : gale et pédiculose (79) Philippe Berbis Février 2006 1. Gale acarienne humaine 1.1. Généralités Due à un acarien, Sarcoptes scabiei, variété hominis Sarcoptes scabiei : parasite

Plus en détail

La gale. 1 Caractéristiques. 1.1 Parasite. 1.2 Transmission. 1.3 Facteurs de risque. 1.4 Incubation

La gale. 1 Caractéristiques. 1.1 Parasite. 1.2 Transmission. 1.3 Facteurs de risque. 1.4 Incubation La gale 1 Caractéristiques La gale est une dermatose parasitaire (maladie de la peau), liée à une contamination par un acarien : Sarcoptes scabiei hominis. La femelle fécondée creuse son sillon dans l

Plus en détail

Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis

Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis!" # Ce produit pédagogique numérisé est la propriété exclusive de l'uvt. Il est strictement

Plus en détail

PEDICULOSES PARASITOSES. Hélène DALMAS

PEDICULOSES PARASITOSES. Hélène DALMAS PEDICULOSES PARASITOSES Hélène DALMAS Les pédiculoses (poux), la gâle sont dues à une infestation de l homme par des parasites. Ile se transmettent par contact avec une personne atteinte. Ils sont surtout

Plus en détail

gale - Brochure d information -

gale - Brochure d information - gale La - Brochure d information - Qu est-ce que la gale? La gale est une infection de la peau causée par un parasite. Celui-ci creuse un petit tunnel (sillon) dans la partie superficielle de la peau et

Plus en détail

Item 79 : Ectoparasitoses cutanées (gale et pédiculose)

Item 79 : Ectoparasitoses cutanées (gale et pédiculose) Item 79 : Ectoparasitoses cutanées (gale et pédiculose) Date de création du document 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Diagnostiquer une gale... 1 1. 1 Clinique... 1 1. 1. 1 Incubation

Plus en détail

LIVRETS-CONSEIL ECO PHARMA. Source régionale de santé et de bien-être. Les soins de bébé. Les soins de bébé

LIVRETS-CONSEIL ECO PHARMA. Source régionale de santé et de bien-être. Les soins de bébé. Les soins de bébé ECO PHARMA Source régionale de santé et de bien-être Les soins de bébé Les soins de bébé Les soins de bébé Nous avons créé ces livrets-conseil sur différents sujets liés à la naissance d'un enfant (grossesse,

Plus en détail

Mon enfant a de l eczéma?

Mon enfant a de l eczéma? FONDATION Mon enfant a de l eczéma? Informations données aux parents et utiles aux enseignants Docteur Jacques ROBERT Pédiatre - Allergologue Centre Hospitalier LYON SUD Réalisé par la FONDATION POUR LA

Plus en détail

La maladie Qu est-ce que la pemphigoïde bulleuse? Combien de personnes sont atteintes de la maladie?

La maladie Qu est-ce que la pemphigoïde bulleuse? Combien de personnes sont atteintes de la maladie? PEMPHIGOÏDE BULLEUSE FICHE D'INFORMATION AUX PATIENPEMPHIGOIDE BULLEUSE Deuxième fiche d information pour les malades PREMIERE FICHE D'INFORMATION AUX PATIENTS Les fiches d'informations ont été rédigées

Plus en détail

La gale DOSSIER. 2.1. Mesures préventives lors des soins à une personne atteinte

La gale DOSSIER. 2.1. Mesures préventives lors des soins à une personne atteinte Référence Référence : : Version : Date : La gale DOSSIER Sommaire : 1. Ce qu il faut savoir 1.1. Comment se manifeste la gale? 1.2. Comment se traiter? Traitement corporel Traitement du linge et autres

Plus en détail

Gale ou Scabiose Association Française des Enseignants de Parasitologie et Mycologie (ANOFEL)

Gale ou Scabiose Association Française des Enseignants de Parasitologie et Mycologie (ANOFEL) Gale ou Scabiose Association Française des Enseignants de Parasitologie et Mycologie (ANOFEL) 2014 1 Table des matières 1. Définition... 3 2. Agent pathogène et cycle... 3 3. Diagnostic clinique... 4 3.1.

Plus en détail

Gale ou Scabiose Epidémiologie, clinique et thérapeutique

Gale ou Scabiose Epidémiologie, clinique et thérapeutique Gale ou Scabiose Epidémiologie, clinique et thérapeutique Dr Nelly Contet-Audonneau et Isabelle Glatz Parasitologie- Mycologie n.contet-audonneau@chunancy.fr Dr Jean-Philippe Schurra Dermatologue Dr M-F

Plus en détail

page: 204 alphabétique Chapitre 10: Psoriasis image causes lésions élémentaires recherche contenu imprimer dernière page vue précédente suivante

page: 204 alphabétique Chapitre 10: Psoriasis image causes lésions élémentaires recherche contenu imprimer dernière page vue précédente suivante Chapitre 10: Psoriasis page: 204 Psoriasis Aspects cliniques page: 205 10.1 Aspects cliniques Psoriasis vulgaire Forme érythémateuse Psoriasis très extensif. Grands placards confluents, essentiellement

Plus en détail

EPIDEMIE DE GALE AU GHAM (GROUPEMENT HOSPITALIER AUBE- MARNE) N. Bebenek, 1 P. Stoessel-Thouvenin, M. Joly, A. Sarokina, A. Meunier, J.P.

EPIDEMIE DE GALE AU GHAM (GROUPEMENT HOSPITALIER AUBE- MARNE) N. Bebenek, 1 P. Stoessel-Thouvenin, M. Joly, A. Sarokina, A. Meunier, J.P. EPIDEMIE DE GALE AU GHAM (GROUPEMENT HOSPITALIER AUBE- MARNE) N. Bebenek, 1 P. Stoessel-Thouvenin, M. Joly, A. Sarokina, A. Meunier, J.P. Tasse GHAM : 3 sites hospitaliers Site concerné : 126 lits (médecine-

Plus en détail

Traitements topiques. Utiliser conformément aux instructions figurant sur l emballage. Aident à éliminer les squames. Soulagent les démangeaisons.

Traitements topiques. Utiliser conformément aux instructions figurant sur l emballage. Aident à éliminer les squames. Soulagent les démangeaisons. SANS ORDONNANCE Solutions pour le bain et la douche : Huiles Farine d avoine Sels d Epsom Sels de al Mer Morte Utiliser conformément aux instructions figurant sur l emballage. Aident à éliminer les squames.

Plus en détail

Module Dermatologie : Soins infirmiers. Ulcère de jambe Érysipèle. Présentation du patient. Motif d hospitalisation. 24 avril 2008

Module Dermatologie : Soins infirmiers. Ulcère de jambe Érysipèle. Présentation du patient. Motif d hospitalisation. 24 avril 2008 Module Dermatologie : Soins infirmiers 24 avril 2008 Ulcère de jambe Érysipèle Présentation du patient Femme de 52 ans, 100 kgs Mariée 3 enfants Assistante maternelle Ne travaille plus depuis 2 ans Motif

Plus en détail

LA LETTRE D ACTUALITÉS

LA LETTRE D ACTUALITÉS LA LETTRE D ACTUALITÉS N 144 - Octobre 2014 SOMMAIRE 1) La gale 1-1 Transmission/contagiosité 2) Quizz 1-2 Diagnostic et symptômes 1-3 Traitements et conseils de prise en charge 2-1 Quizz d octobre 2014

Plus en détail

Définition. Physio-Pathologie. épidémiologie. Phénomène de Koebner

Définition. Physio-Pathologie. épidémiologie. Phénomène de Koebner Définition Le Psoriasis est une dermatose érythémato-squameuse chronique Formes cliniques et traitement épidémiologie Physio-Pathologie 1.5 a 6.5% Ratio homme : femme = 1:1 Association statistique Psoriasis

Plus en détail

La pemphigoïde bulleuse

La pemphigoïde bulleuse La maladie Le diagnostic Les aspects génétiques Le traitement, la prise en charge, la prévention Vivre avec En savoir plus Madame, Monsieur, Cette fiche est destinée à vous informer sur la pemphigoïde

Plus en détail

Dermatologie courante du sujet âgé. Printemps Médical de Bourgogne 31 Mars 2012 Dr Claude Plassard Gériatre CHI Châtillon/Montbard

Dermatologie courante du sujet âgé. Printemps Médical de Bourgogne 31 Mars 2012 Dr Claude Plassard Gériatre CHI Châtillon/Montbard Dermatologie courante du sujet âgé Printemps Médical de Bourgogne 31 Mars 2012 Dr Claude Plassard Gériatre CHI Châtillon/Montbard Mécanismes du vieillissement cutané En vieillissant, la peau se ride, s

Plus en détail

PSORIASIS. Dr Le Duff 2010 Service de Dermatologie Hôpital Archet 2 Nice -

PSORIASIS. Dr Le Duff 2010 Service de Dermatologie Hôpital Archet 2 Nice - PSORIASIS Dr Le Duff 2010 Service de Dermatologie Hôpital Archet 2 Nice - Qu est ce que le psoriasis? Maladie de la peau inflammatoire chronique Physiopathologie mal connue Non contagieux! Facteurs génétiques

Plus en détail

Gale Retour d expérience. UHLIN hôpital Saint Antoine novembre 2013

Gale Retour d expérience. UHLIN hôpital Saint Antoine novembre 2013 Gale Retour d expérience UHLIN hôpital Saint Antoine novembre 2013 Un service Service de médecine spécialisée rhumatologie 27 lits, 7 chambres doubles Personnel médical, paramédical, kinésithérapeute,

Plus en détail

La dermatologie. Les dermites du siège. Capacités attendues pour l exercice de la puéricultrice C H A P I T R E. Le cadre étiologique

La dermatologie. Les dermites du siège. Capacités attendues pour l exercice de la puéricultrice C H A P I T R E. Le cadre étiologique C H A P I T R E 29 La dermatologie Capacités attendues pour l exercice de la puéricultrice Mettre en œuvre les mesures visant à prévenir toute altération de la peau chez l enfant, par des soins d hygiène

Plus en détail

Comprendre. son Psoriasis du Cuir Chevelu

Comprendre. son Psoriasis du Cuir Chevelu Comprendre son Psoriasis du Cuir Chevelu Vous avez un psoriasis du cuir chevelu ou une personne de votre entourage en est atteinte. Cette brochure vous est destinée. Grâce aux informations transmises,

Plus en détail

CONDUITE A TENIR EN CAS DE GALE PRECAUTIONS PARTICULIERES

CONDUITE A TENIR EN CAS DE GALE PRECAUTIONS PARTICULIERES CONDUITE A TENIR EN CAS DE GALE PRECAUTIONS PARTICULIERES Ce document a été élaboré par les réseaux d hygiène Choletais et Saumurois et adapté par le service de veille sanitaire de la D.D.A.S.S des Alpes-Maritimes

Plus en détail

Le psoriasis (123) Professeur Jean-Claude BEANI Octobre 2003

Le psoriasis (123) Professeur Jean-Claude BEANI Octobre 2003 Le psoriasis (123) Professeur Jean-Claude BEANI Octobre 2003 Pré-requis : QCM (bonne réponse) Le psoriasis est : A - une dermatose érythémato-squameuse B - Fréquente C - Pouvant être traité par les bêta-bloquants

Plus en détail

Comprendre. son Psoriasis du Cuir Chevelu

Comprendre. son Psoriasis du Cuir Chevelu Comprendre son Psoriasis du Cuir Chevelu Vous avez un psoriasis du cuir chevelu ou une personne de votre entourage en est atteinte. Cette brochure vous est destinée. Grâce aux informations transmises,

Plus en détail

DOSSIER DU MOIS (mai-juin 2015) La gale commune

DOSSIER DU MOIS (mai-juin 2015) La gale commune DOSSIER DU MOIS (mai-juin 2015) La gale commune La gale est toujours d actualité. Il s agit d une ectoparasitose cutanée, cosmopolite dont l incidence en France est mal connue 1, mais vraisemblablement

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. Delphi 0,1 % crème Acétonide de triamcinolone

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. Delphi 0,1 % crème Acétonide de triamcinolone NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Delphi 0,1 % crème Acétonide de triamcinolone Veuillez lire attentivement cette notice avant d utiliser ce médicament car elle contient des informations importantes

Plus en détail

Module 7 : 079 ECTOPARASITOSE CUTANÉE : GALE ET PÉDICULOSE

Module 7 : 079 ECTOPARASITOSE CUTANÉE : GALE ET PÉDICULOSE Module 7 : 079 ECTOPARASITOSE CUTANÉE : GALE ET PÉDICULOSE Validé par le Dr Revest Gale Épidémiologie - Réservoir humain : la femelle est fécondée à la surface de la peau puis creuse un tunnel dans la

Plus en détail

Psoriasis & Sport. Pour un meilleur accès des personnes psoriasiques aux activités sportives. Qui le psoriasis touche-t-il?

Psoriasis & Sport. Pour un meilleur accès des personnes psoriasiques aux activités sportives. Qui le psoriasis touche-t-il? Psoriasis, let s sport together! Psoriasis & Sport Pour un meilleur accès des personnes psoriasiques aux activités sportives Qui le psoriasis touche-t-il? On estime que 2 à 3 % de la population belge est

Plus en détail

Item 94 : Maladies éruptives de l'enfant

Item 94 : Maladies éruptives de l'enfant Item 94 : Maladies éruptives de l'enfant Collège National des Enseignants de Dermatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières OBJECTIFS... 3 I Aspects cliniques... 3 I.1 Rougeole,

Plus en détail

HERPÈS INFORMATIONS GÉNÉRALES

HERPÈS INFORMATIONS GÉNÉRALES HERPÈS INFORMATIONS GÉNÉRALES Définition L herpès est une infection systémique qui se manifeste surtout par des lésions muco-cutanées causées par le virus herpès simplex des types 1 et 2. Ne sera abordé

Plus en détail

Module transdisciplinaire 8 : Immunopathologie. Réactions inflammatoires

Module transdisciplinaire 8 : Immunopathologie. Réactions inflammatoires Enseignement National Classant Module transdisciplinaire 8 : Immunopathologie. Réactions inflammatoires Psoriasis J.-J. GUILHOU (Montpellier), L. DUBERTRET (Paris, St Louis), B. CRICKX (Paris, Bichat),

Plus en détail

Épidémie de gale. Définition et agent causal

Épidémie de gale. Définition et agent causal Épidémie de gale 4ème Journée de prévention du risque infectieux en EHPAD Jeudi 24 mai 2012 Dr Elodie BECLIN EOH 1 Définition et agent causal Parasitose cutanée: colonisation couche cornée de l épiderme

Plus en détail

Prévention des maladies

Prévention des maladies Prévention des maladies 410, rue Buller Woodstock (Ontario) N4S 4N2 Tél. : 519 539-9800 Téléc. : 519 539-6206 99, rue Edward St.Thomas (Ontario) N5P 1Y8 Tél. : 519 631-9900 Téléc. : 519 633-0468 50, rue

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE N 4 HERPES DU VISAGE. Bouche Nez Yeux ASSOCIATION HERPES. Agissons contre l herpès

GUIDE PRATIQUE N 4 HERPES DU VISAGE. Bouche Nez Yeux ASSOCIATION HERPES. Agissons contre l herpès GUIDE PRATIQUE N 4 HERPES DU VISAGE Bouche Nez Yeux ASSOCIATION HERPES Agissons contre l herpès L Herpès est une ma On estime qu en France, 10 millions de personnes sont porteuses du virus de l herpès

Plus en détail

Ça pique, ça démange et ça sillonne. Forum mars 2015 Delphine Zbinden Cheffe de clinique HPCi

Ça pique, ça démange et ça sillonne. Forum mars 2015 Delphine Zbinden Cheffe de clinique HPCi Ça pique, ça démange et ça sillonne Forum mars 2015 Delphine Zbinden Cheffe de clinique HPCi Histoire de démangeaisons Un patient sans domicile fixe est hospitalisé depuis 3 jours en chirurgie. Il se gratte

Plus en détail

Acné. Il existe deux formes d acné en fonction de l âge ; l acné du nouveau né et l acné de l adolescent.

Acné. Il existe deux formes d acné en fonction de l âge ; l acné du nouveau né et l acné de l adolescent. Acné Il existe deux formes d acné en fonction de l âge ; l acné du nouveau né et l acné de l adolescent. Acné du nouveau né C est une acné transitoire, qui atteint environ 20%des nouveau nés, plus fréquemment

Plus en détail

PEMPHIGUS. Deuxième fiche d information pour les malades

PEMPHIGUS. Deuxième fiche d information pour les malades PEMPHIGUS Deuxième fiche d information pour les malades Les fiches d'informations ont été rédigées en collaboration par les 2 centres de référence des maladies bulleuses auto-immunes et l'association de

Plus en détail

Conduite à tenir en cas d une épidémie de gale en établissement de santé

Conduite à tenir en cas d une épidémie de gale en établissement de santé 1 C.CLIN Sud-Est Janvier 2008 Conduite à tenir en cas d une épidémie de gale en établissement de santé Définition : la gale est une ectoparasitose (parasite externe) à Sarcoptes scabiei variété hominis

Plus en détail

Psoriasis. Pr Alain Dupuy. Service de Dermatologie CHU Rennes

Psoriasis. Pr Alain Dupuy. Service de Dermatologie CHU Rennes Psoriasis Pr Alain Dupuy Service de Dermatologie CHU Rennes Avertissement Ces diapositives sont un support à un cours oral. Elles ne sont pas conçues pour se suffire à elles-mêmes Les photographies sont

Plus en détail

DERMATOSES ECZEMATIFORMES LICHENOIDES ET ERYTHEMATO-SQUAMEUSES

DERMATOSES ECZEMATIFORMES LICHENOIDES ET ERYTHEMATO-SQUAMEUSES DERMATOSES ECZEMATIFORMES LICHENOIDES ET ERYTHEMATO-SQUAMEUSES I ECZEMA ET LESIONS ECZEMATIFORMES II LICHEN PLAN III LICHEN SCLERO-ATROPHIQUE IV MALADIE LUPIQUE V PSORIASIS VI AUTRES Parapsoriasis Kératodermies

Plus en détail

PSORIASIS. Le psoriasis est une dermatose érythémato-squameuse d'évolution chronique qui atteint environ 2 % de la population.

PSORIASIS. Le psoriasis est une dermatose érythémato-squameuse d'évolution chronique qui atteint environ 2 % de la population. Page 1 sur 8 PSORIASIS Le psoriasis est une dermatose érythémato-squameuse d'évolution chronique qui atteint environ 2 % de la population. 1. DIAGNOSTIC POSITIF 1.1. DANS LES FORMES HABITUELLES 1.1.1.

Plus en détail

EPIDEMIE DE GALE EN EHPAD

EPIDEMIE DE GALE EN EHPAD EPIDEMIE DE GALE EN EHPAD Dr N. Oiry EHPAD de Bras Long, ENTRE DEUX. PRINOI, 25 avril 2014, EHPAD de BRAS LONG 80 Places. GMP 802. PMP 212. 3 unités distinctes. Unité Pétrel de Barau. Unité protégée. SdB.

Plus en détail

Comment lavez-vous et soignez-vous la peau de votre bébé?

Comment lavez-vous et soignez-vous la peau de votre bébé? VOTRE CHOIX POUR PLUS DE DOUCEUR Comment lavez-vous et soignez-vous la peau de votre bébé? Avec les conseils de Lou Louise Table des matières 3 Tout à la fois un pur plaisir de l eau et une protection

Plus en détail

Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH)

Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH) Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH) * Qu est ce qu une IST? Infection Sexuellement Transmissible

Plus en détail

Le change. Des conseils pour le bien-être de votre enfant. Attention! Oups!

Le change. Des conseils pour le bien-être de votre enfant. Attention! Oups! Hygiène Page 15 Oups! Le change Des conseils pour le bien-être de votre enfant Le savon Utilisez de l eau et du savon avec du coton hydrophile ou un gant de toilette propre pour nettoyer les fesses de

Plus en détail

Dermohypodermite non nécrosante (érysipèle) chez un patient de plus de 70 ans

Dermohypodermite non nécrosante (érysipèle) chez un patient de plus de 70 ans SITUATION 10 Dermohypodermite non nécrosante (érysipèle) chez un patient de plus de 70 ans Centre hospitalier universitaire d Angers, service de maladies infectieuses Objectifs institutionnels Uniformiser

Plus en détail

Le Psoriasis : le point de vue du dermatologue

Le Psoriasis : le point de vue du dermatologue Le Psoriasis : le point de vue du dermatologue Nathalie Quiles Tsimaratos Service de Dermatologie Hôpital Saint Joseph Marseille Les formes cliniques cutanées En plaques : dermatose érythématosquameuse

Plus en détail

Atopie : quelle prise en charge? Delphine Staumont-Sallé

Atopie : quelle prise en charge? Delphine Staumont-Sallé Atopie : quelle prise en charge? Delphine Staumont-Sallé Service de Dermatologie, CHRU Lille Consultation Multidisciplinaire des Dermatoses Professionnelles Le risque cutané dans le BTP, Lille, 30 Mai

Plus en détail

LES MALADIES DU NOUVEAU NE

LES MALADIES DU NOUVEAU NE PEDIATRIE LES MALADIES DU NOUVEAU NE I - DERMATOLOGIE A - L'ERYTHEME TOXIQUE 1 ère semaine de vie. Touche 1/3 des nourrissons. Érythème généralisé. Donne des papules blanches disséminées sur tout le corps.

Plus en détail

I - L'appareil locomoteur. A - La colonne vertébrale

I - L'appareil locomoteur. A - La colonne vertébrale I - L'appareil locomoteur Plus des deux tiers de la population française souffrent du mal de dos. Chez les salariés, cette pathologie est la plus fréquente et représente la première cause d'invalidité

Plus en détail

en structures de soins de suite et de réadaptation et de soins de longue durée

en structures de soins de suite et de réadaptation et de soins de longue durée XVI e Congrès s National de la Société Française aise d Hygid Hygiène Hospitalière Reims, les 02 et 03 juin 2005 Problèmes spécifiques d hygid hygiène en structures de soins de suite et de réadaptation

Plus en détail

Item 329 Prurit CEDEF 1,2 III. ORIENTATION DIAGNOSTIQUE DEVANT. Objectifs pédagogiques. Définition. Disponible en ligne sur. www.sciencedirect.

Item 329 Prurit CEDEF 1,2 III. ORIENTATION DIAGNOSTIQUE DEVANT. Objectifs pédagogiques. Définition. Disponible en ligne sur. www.sciencedirect. Annales de dermatologie et de vénéréologie (2012) 139, A227 A232 Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com III. ORIENTATION DIAGNOSTIQUE DEVANT Item 329 Prurit CEDEF 1,2 Disponible sur Internet le

Plus en détail

Comment prévenir l érythème fessier

Comment prévenir l érythème fessier Comment prévenir l érythème fessier Cette publication vous apprendra ce qu il faut faire pour prévenir l érythème fessier (ou irritation de la peau sous une couche). Votre enfant reçoit des médicaments

Plus en détail

Corpus Médical Faculté de Médecine de Grenoble

Corpus Médical Faculté de Médecine de Grenoble Ectoparasitoses cutanées : gale et pédiculoses (79) Docteur Marie-Pierre BRENIER-PINCHART, Professeur Marie-Thérèse LECCIA, Professeur Hervé PELLOUX Octobre 2003 Pré-Requis : Pour commencer, nous vous

Plus en détail

Document préparé par l équipe de la fmpm.eur.st à partir de documents circulant librement sur internet! Pour toute info veuillez nous contacter par

Document préparé par l équipe de la fmpm.eur.st à partir de documents circulant librement sur internet! Pour toute info veuillez nous contacter par Document préparé par l équipe de la fmpm.eur.st à partir de documents circulant librement sur internet! Pour toute info veuillez nous contacter par le présent site web! Un merci spécial à FatimZahra! Erythème

Plus en détail

Urticaire, eczéma de contact et atopique, psoriasis, lichen

Urticaire, eczéma de contact et atopique, psoriasis, lichen Urticaire, eczéma de contact et atopique, psoriasis, lichen 1 2 3 Définition Dermatose érythémato-squameuse, chronique, évoluant par poussées, entrecoupées de rémissions Fréquence 3 à 4% de la population

Plus en détail

ECTOPARASITOSES CUTANEES : Gale et Pédiculose

ECTOPARASITOSES CUTANEES : Gale et Pédiculose ECTOPARASITOSES CUTANEES : Gale et Pédiculose J Mazereeuw-Hautier, JL Bonafé Collège des enseignants de Dermatologie Juin 2006 ITEM N 79 Objectifs - Diagnostiquer une gale et une pédiculose. - Argumenter

Plus en détail

RECOMMANDATIONS CONCERNANT LA GESTION DE LA GALE DANS LES ETABLISSEMENTS DE SOINS ET MEDICO-SOCIAUX

RECOMMANDATIONS CONCERNANT LA GESTION DE LA GALE DANS LES ETABLISSEMENTS DE SOINS ET MEDICO-SOCIAUX RECOMMANDATIONS CONCERNANT LA GESTION DE LA GALE DANS LES ETABLISSEMENTS DE SOINS ET MEDICO-SOCIAUX 3 Groupe de travail CCLIN Sud Ouest Animation : MARIE Serge Cadre infirmier coordonnateur CCLIN Membres

Plus en détail

Quoi de neuf dans la prise en charge du psoriasis?

Quoi de neuf dans la prise en charge du psoriasis? Quoi de neuf dans la prise en charge du psoriasis? Nathalie QUILES TSIMARATOS Service de Dermatologie Hôpital Saint Joseph Marseille Ce que nous savons Le psoriasis Affection dermatologique très fréquente,

Plus en détail

ESC 01 LECONS SUR LA SANTE

ESC 01 LECONS SUR LA SANTE ESC 01 LECONS SUR LA SANTE ESC 12 SANTE AUTRES SUJETS LA GALE SAGAL01 les causes & les symptômes SAGAL02 le traitement à domicile SAGAL03 la prévention Voir également : SAGAL LIV Le livret illustré Cette

Plus en détail

LES PATHOLOGIES DE LA PEAU

LES PATHOLOGIES DE LA PEAU A. LES PATHOLOGIES DE LA PEAU 02 /06/09 Dr Georgantelis Dermato I. Structure le la peau II. Roles de la peau III. Lésions élémentaires IV. Principes d examen V. Aspect psychologique VI. psoriasis VII.

Plus en détail

FAUSSES CROYANCES ou FAUSSES IDEES EN DERMATOLOGIE. Dr Hervé VAN LANDUYT. Dermatologue Besançon Médecin Consultant CHU Minjoz Besançon

FAUSSES CROYANCES ou FAUSSES IDEES EN DERMATOLOGIE. Dr Hervé VAN LANDUYT. Dermatologue Besançon Médecin Consultant CHU Minjoz Besançon 1 FAUSSES CROYANCES ou FAUSSES IDEES EN DERMATOLOGIE Dr Hervé VAN LANDUYT Dermatologue Besançon Médecin Consultant CHU Minjoz Besançon Contacts : Site : www.asfoder.net/site ou Google -> Asfoder Les fausses

Plus en détail

Les candidoses vulvovaginales

Les candidoses vulvovaginales Les lésions dermatologiques de la vulve RÉSUMÉ : Les principales causes de prurit diffus sont les candidoses chez la femme jeune et le lichen scléreux chez la femme plus âgée. Peuvent également être en

Plus en détail

Rappels sur la gale. Yohann Le Govic Laboratoire de parasitologie-mycologie CHU d Angers

Rappels sur la gale. Yohann Le Govic Laboratoire de parasitologie-mycologie CHU d Angers Rappels sur la gale Yohann Le Govic Laboratoire de parasitologie-mycologie CHU d Angers Définition Gale = parasitose cutanée cosmopolite Agent causal : Sarcoptes scabiei var. hominis sarx «chair», koptein

Plus en détail

DERMATITE ATOPIQUE: PRISE EN CHARGE DIAGNOSTIQUE ET THÉRAPEUTIQUE

DERMATITE ATOPIQUE: PRISE EN CHARGE DIAGNOSTIQUE ET THÉRAPEUTIQUE DERMATITE ATOPIQUE: PRISE EN CHARGE DIAGNOSTIQUE ET THÉRAPEUTIQUE (IMPLICATION DES PNEUMALLERGÈNES ET DES ALLERGÈNES ALIMENTAIRES) Dr SABATIELLO Murielle, dermatologue Service de dermatologie de la Citadelle

Plus en détail

Oxyurose Association Française des Enseignants de Parasitologie et Mycologie (ANOFEL)

Oxyurose Association Française des Enseignants de Parasitologie et Mycologie (ANOFEL) Oxyurose Association Française des Enseignants de Parasitologie et Mycologie (ANOFEL) 2014 1 Table des matières 1. Définition... 3 2. L'agent pathogène... 3 2.1. Morphologie et biologie... 4 2.1.1. Les

Plus en détail

Item 79 Ectoparasitoses cutanées : gale et pédiculose

Item 79 Ectoparasitoses cutanées : gale et pédiculose Item 79 Ectoparasitoses cutanées : gale et pédiculose GALE ACARIENNE HUMAINE (GALE SARCOPTIQUE) PÉDICULOSES Objectifs pédagogiques Diagnostiquer une gale et une pédiculose. Argumenter l attitude thérapeutique

Plus en détail

co-fondateurs Dermatoses et précarité

co-fondateurs Dermatoses et précarité Chapitre 54 Dermatoses et précarité J.M. REMY Points essentiels Les problèmes cutanés sont fréquents chez les personnes en situation précaire et sont un des premiers motifs de consultation. Les problèmes

Plus en détail

Focus L ÉRYTHÈME FESSIER. Dermopédiatrie. La dermatose la plus fréquente chez l enfant de 6 mois à 1 an

Focus L ÉRYTHÈME FESSIER. Dermopédiatrie. La dermatose la plus fréquente chez l enfant de 6 mois à 1 an Organe officiel de la Société française de pédiatrie et de l Association des Pédiatres de langue française Focus Dermopédiatrie L ÉRYTHÈME FESSIER La dermatose la plus fréquente chez l enfant de 6 mois

Plus en détail

Sémiologie ORL Introduction, anatomie, clinique, pathologies, imagerie. Plan. Anatomie (info)

Sémiologie ORL Introduction, anatomie, clinique, pathologies, imagerie. Plan. Anatomie (info) Sémiologie ORL Introduction, anatomie, clinique, pathologies, imagerie Pharmacie 2 année Dr Sophie Figon, Département de Médecine générale de Lyon Abréviations Info = pour info : ne sera pas demandé à

Plus en détail

2011 Mosaïque-Santé 1, rue Jean de Brion 77520 Donnemarie-Dontilly EAN : 9782849390511

2011 Mosaïque-Santé 1, rue Jean de Brion 77520 Donnemarie-Dontilly EAN : 9782849390511 2011 Mosaïque-Santé 1, rue Jean de Brion 77520 Donnemarie-Dontilly EAN : 9782849390511 Toute reproduction même partielle sur quelque support que ce soit ne peut se faire qu avec l autorisation de l éditeur.

Plus en détail

L ABC DES PETITES MALADIES DE LA VIE COURANTE pour mieux utiliser les antibiotiques

L ABC DES PETITES MALADIES DE LA VIE COURANTE pour mieux utiliser les antibiotiques D Angine à Vaccin, de Bactéries à Viral : 28 mots pour se préparer à l hiver. Ce guide vous aidera à mieux comprendre les maladies de la vie courante comme le rhume ou la bronchite. Parce que face à ces

Plus en détail

Conduite à tenir face à un cas de gale ou à une épidémie de Gale

Conduite à tenir face à un cas de gale ou à une épidémie de Gale Conduite à tenir face à un cas de gale ou à une épidémie de Gale Formation CorrespondantsHygiène 02/04/2015 Marc PHILIPPO, Praticien Hygiéniste, CHU SE et CH FOREZ 02/04/2015 1 Pourquoi une formation Gale?

Plus en détail

GENERALITES SUR LA GALE

GENERALITES SUR LA GALE DEPARTEMENT DES SPECIALITES DE MEDECINE Service de Dermatologie et Vénérologie HUG PRISE EN CHARGE DE LA GALE Fig. 1 : Sarcopte femelle, Taille entre 0,2 et 0,5 mm Source : laboratoire de dermatologie

Plus en détail

SPREGAL, lotion en flacon pressurisé Esdepallethrine / butoxyde de pipéronyle

SPREGAL, lotion en flacon pressurisé Esdepallethrine / butoxyde de pipéronyle SPREGAL, lotion en flacon pressurisé Esdepallethrine / butoxyde de pipéronyle Veuillez lire attentivement cette notice avant d'utiliser ce médicament. Elle contient des informations importantes pour votre

Plus en détail

Manifestations cutanées des voyageurs. François Peyron Hôpital de la Croix Rousse Lyon Journée de formation Siemens

Manifestations cutanées des voyageurs. François Peyron Hôpital de la Croix Rousse Lyon Journée de formation Siemens Manifestations cutanées des voyageurs François Peyron Hôpital de la Croix Rousse Lyon Journée de formation Siemens 1 sensationel 2 Les causes bacteriennes Les plus fréquentes: S. aureus (MRSA) ou Streptococcus

Plus en détail

Prise en Charge Thérapeutique de la Gale en Etablissements de Soins

Prise en Charge Thérapeutique de la Gale en Etablissements de Soins N 141 Janv Fév 2009 ISSN 1169 8772 Prise en Charge Thérapeutique de la Gale en Etablissements de Soins La gale est une affection très contagieuse, souvent mal vécue et ressentie à tort comme une maladie

Plus en détail

Etude Recherche Action sur le portage de MRSA dans les EMS Bilan intermédiaire. Laetitia Qalla-Widmer Unité HPCI/CHUV-ARCOS septembre 2011

Etude Recherche Action sur le portage de MRSA dans les EMS Bilan intermédiaire. Laetitia Qalla-Widmer Unité HPCI/CHUV-ARCOS septembre 2011 Etude Recherche Action sur le portage de MRSA dans les EMS Bilan intermédiaire Laetitia Qalla-Widmer Unité HPCI/CHUV-ARCOS septembre 2011 1 Etat des lieux Prévalence MRSA en 2007-2008 = 12% Formation en

Plus en détail

Prévention et évaluation des lésions et détermination du plan de traitement de l intertrigo.

Prévention et évaluation des lésions et détermination du plan de traitement de l intertrigo. OBJET Prévention et évaluation des lésions et détermination du plan de traitement de l intertrigo. L intertrigo, ou dermatite intertrigineuse est une inflammation résultant de l humidité emprisonnée dans

Plus en détail

L éruption d Aymeric (9 ans)

L éruption d Aymeric (9 ans) L éruption d Aymeric (9 ans) Une lésion érythémateuse annulaire non prurigineuse constatée la veille Une petite papule en son centre? Aucun signe général L éruption d Aymeric (9 ans) QU EST-CE QUE C EST?

Plus en détail

Item 79 Ectoparasitoses cutanées : gale et pédiculose

Item 79 Ectoparasitoses cutanées : gale et pédiculose Annales de dermatologie et de vénéréologie (2012) 139, A9 A14 Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com I. MODULES TRANSDISCIPLINAIRES Module 7 : Santé et environnement, maladies transmissibles Item

Plus en détail

Les s lésions ns é lémentaire r s s dermatologiques

Les s lésions ns é lémentaire r s s dermatologiques Les lésions élémentaires dermatologiques 1-Introduction: - Les lésions élémentaires sont multiples et leur connaissance est indispensable pour le diagnostic des dermatoses. -peuvent être : - primaires,

Plus en détail

Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis

Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis! " Ce produit pédagogique numérisé est la propriété exclusive de l'uvt. Il est strictement

Plus en détail