TOUS ENFANTS DE LA PATRIE CENTENAIRE DE LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TOUS ENFANTS DE LA PATRIE CENTENAIRE DE LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE"

Transcription

1 TOUS ENFANTS DE LA PATRIE CENTENAIRE DE LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE

2 CENTENAIRE DE LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE, UN GRAND RENDEZ-VOUS MÉMORIEL L arrivée des quotidiens dans la zone des armées. Carte postale montrant des civils et des militaires à l ouverture des ballots

3 Bibliothèque de Documentation Internationale Contemporaine (BDIC) En 2014, la France et de nombreux pays étrangers entreront dans le cycle des commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale. Par sa durée et son intensité, par sa résonance toujours profonde et intime au cœur de nos territoires et de nos familles, par le nombre impressionnant de pays impliqués dans la commémoration, le centenaire de la Grande Guerre sera un événement exceptionnel. Les derniers témoins de ce conflit ayant disparu, le Centenaire sera l occasion d offrir aux Français un moment privilégié de réflexion historique et de pédagogie civique, en proposant notamment aux plus jeunes générations les clés de compréhension d une période qui marqua une véritable rupture dans notre histoire nationale et mondiale. En honorant ses morts et en se souvenant des souffrances endurées par tous, sur tous les fronts, la France ne devra pas oublier que durant plus de quatre années, des hommes en provenance de tous les continents sont venus combattre et mourir sur notre sol. Notre pays devra mettre ainsi un point d honneur à accueillir dignement leurs descendants qui viendront, nombreux, rendre hommage aux sacrifices de leurs aïeux. Le Centenaire sera enfin l occasion de mesurer toute la valeur d une Europe pacifiée et la nécessité d un monde plus juste et plus stable, instruit des leçons des grands conflits du XX e siècle. Cet héritage sera au cœur des réflexions et des travaux de la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale. Portées par un puissant élan civique et mémoriel, des centaines de manifestations culturelles et scientifiques à vertus pédagogiques, seront organisées partout en France, dès l automne Labellisées par la Mission du Centenaire, elles nourriront le programme commémoratif qui sera officiellement présenté par le Président de la République au mois de novembre 2013, à l occasion du lancement officiel du centenaire de la Première Guerre mondiale. Pour accompagner cette dynamique, la Mission du Centenaire a créé un fonds d initiative - le Fonds du Centenaire - dont les ressources viendront cofinancer le millier de projets ayant déjà reçu le label Centenaire. Partiellement abondé par le Gouvernement et placé sous l égide de la Fondation de France, le Fonds du Centenaire fait aujourd hui appel à votre générosité, afin de pouvoir apporter son soutien à un maximum de porteurs de projets qui, comme vous, estiment que se souvenir, c est aussi préparer l avenir. Le Centenaire est en marche : merci de votre engagement et de votre soutien à nos côtés! Général d armée (2S) Elrick IRASTORZA Président du conseil d administration de la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale

4 LA GRANDE GUERR Le nombre de manifestations dédiées à l événement en témoigne : en France comme à l étranger, la Première Guerre mondiale occupe une place incomparable dans nos mémoires collectives. En bouleversant le quotidien de millions de familles et en transformant en profondeur nos sociétés, la Première Guerre mondiale est devenue un héritage commun. UNE HISTOIRE COLLECTIVE Impliquant plus de soixante pays belligérants et engageant l ensemble des sociétés dans l effort conjugué des armes et du travail, la Première Guerre mondiale a été une épreuve collective sans précédent. Redessinant la carte de l Europe par l effondrement des grands Empires et l apparition de nouveaux États, elle a profondément transformé les structures sociales et politiques des sociétés en guerre, changé les représentations et les pratiques culturelles. À travers cette épreuve sans précédent, les sociétés belligérantes ont tiré des leçons, en particulier la valeur de la paix et de l amitié entre les peuples. Travailleurs chinois dans les manufactures de guerre transportant des barres de 75. Septembre Région de Lyon. Département du Rhône. Piston / Excelsior L Equipe / Roger-Viollet TISSÉE D HISTOIRES INDIVIDUELLES Épreuve collective, la Première Guerre mondiale fut d abord et avant tout une expérience intime. Cette histoire, vécue à hauteur d homme, nous a été transmise par les correspondances, les carnets des combattants, les portraits, les mots d un aïeul relatant avec pudeur ses souvenirs. Ces récits de guerre racontent l expérience combattante, la souffrance et la camaraderie des tranchées, l attente d une mère ou d une épouse occupée aux champs ou à l usine. Les commémorations du Centenaire redonneront vie à ces souvenirs qui se perpétuent dans l intimité des familles de générations en générations. 4

5 E, NOTRE HÉRITAGE COMMUN LES TEMPS MODERNES À la fin de la Grande Guerre s ouvre une ère nouvelle pour l humanité. Les hommes prennent conscience de la nécessité d instaurer un nouvel ordre mondial dans lequel le droit et la négociation collective pourront se substituer à la loi des armes. La fondation de la Société des Nations, en 1919, traduit cette exigence de paix et d entente, vingtsix ans avant la création de l Organisation des Nations Unies. Un désir de concorde et de solidarité qui s exprime aussi à l échelle de l Europe, et qui inspirera les futurs pères de la construction européenne. Cet héritage façonne toujours notre époque, à l instar de l ensemble des éléments de modernité introduits par la Première Guerre mondiale dans les domaines industriels aéronautique, mécanique -, sociaux - aide au logement, pensions militaires - ou encore médicaux - techniques de greffe, chirurgie plastique, etc. Wackernie / Excelsior L Equipe / Roger-Viollet La fabrication des casques est l une des plus typiques industries de la guerre. 5

6 DE 1914 À AUJOURD HUI TOUS ENFANTS DE LA PATRIE : L intérêt porté en France à la Première Guerre mondiale révèle le désir de connaissance et la curiosité des Français pour l histoire de leur pays. Il traduit la reconnaissance des contemporains à l égard de leurs aînés, dont les sacrifices et l engagement ont ouvert la voie à de nombreux acquis du temps présent. Les commémorations du Centenaire ont pour ambition de faire comprendre cet héritage, de l honorer et de le transmettre. Par-delà les hommages officiels et les cérémonies commémoratives, les manifestations du Centenaire offriront une pédagogie globale de l événement 14-18, questionnant notre engagement individuel et collectif pour la société, pour l Europe, et encourageant la mobilisation civique de chacun. ACTEURS D UNE MÊME HISTOIRE En provoquant la mobilisation massive et globale de la société, la guerre de a lié le fait militaire à un ensemble de faits sociaux, économiques et culturels qui ne permettent pas de résumer l événement à une dimension unique. Histoire d hommes, la Première Guerre mondiale fut aussi une histoire de femmes, d adolescents, d enfants, touchant autant les paysans que les ouvriers et les intellectuels. Enjeu d histoire militaire, le conflit questionne également l histoire des sciences, l histoire sociale et/ou la démographie. À travers l engagement des ressortissants des colonies d Afrique et d Asie du Sud-est, la Première Guerre mondiale raconte également une page de l histoire coloniale. Si la France entière fut mobilisée durant la Grande Guerre, de nombreux pays issus de la décolonisation ont également cette épreuve en partage. C est pourquoi chaque Français, quels que soient son âge, ses origines et sa condition, peut aujourd hui s intéresser au centenaire de la Première Guerre mondiale et s identifier à son histoire. UN PASSÉ QUI SE CONJUGUE AU PRÉSENT Parce qu elle est un bien que nous avons en partage, dont l héritage a très largement façonné notre quotidien, la Première Guerre mondiale est un événement porteur de sens pour le temps présent. Commémorer la Grande Guerre consiste dès lors moins à appréhender l épreuve à la lumière de questionnements ou de représentations du passé qu à souligner combien ce conflit, dans ses multiples dimensions, offre des enseignements précieux pour aujourd hui. Ces enseignements sont d abord civiques : à l occasion des commémorations du Centenaire, ils seront transmis aux jeunes générations par le biais d actions pédagogiques et mémorielles conduites localement mais aussi à l échelle nationale. Portes de compréhension du présent, la connaissance et la transmission de l histoire du premier conflit mondial doivent être le ferment d un meilleur vivre ensemble. Bibliothèque de Documentation Internationale Contemporaine (BDIC) 6 Cantonnement du 44 e bataillon de tirailleurs sénégalais Bourgbach-le-Haut. Département du Haut-Rhin.

7 L ÉLAN MÉMORIEL DE Par l action de l État, des collectivités territoriales, des associations locales, mais aussi des chercheurs et des créateurs, l espace public a de longue date été investi par la mémoire du premier conflit mondial et 2014 intensifieront cette présence de l événement en incitant les particuliers, les écoles, les administrations et les entreprises à porter et à animer le souvenir de La France sera le cœur géographique des commémorations du Centenaire, voyant converger du monde entier les descendants des combattants de la Grande Guerre. Éclairant l héritage de pour mieux l honorer, la saison commémorative du Centenaire sera lancée par le Président de la République en marge du 11 novembre 2013, à l occasion d une grande conférence organisée au palais de l Élysée. Mission du Centenaire Gérard Guittot Cimetière militaire de Saint-Rémy-la-Calonne. Département de la Meuse. Tranchées de Massiges. Département de la Marne. 7

8 LA MISSION DU CENTENAIRE, ORGANISATEUR D UN TEMPS MÉMORIEL ET CITOYEN EXCEPTIONNEL La Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale est un groupement d intérêt public créé en 2012 autour de sept ministères, six établissements publics, deux associations nationales et une mutuelle. Elle travaille sous l autorité du Ministre délégué auprès du ministre de la Défense, chargé des Anciens Combattants, Monsieur Kader Arif. Chargée de préparer et de mettre en œuvre le programme commémoratif du centenaire de la Première Guerre mondiale, la Mission du Centenaire s appuie sur un conseil scientifique international, un comité des mécènes et un comité des communes pour le Centenaire. Par son action, elle entend honorer les combattants de toutes origines morts durant la Grande Guerre et favoriser la compréhension et la transmission de l héritage du premier conflit mondial auprès des jeunes générations, dans un esprit de paix et d amitiés entre les peuples. FAIRE VIVRE L ÉVÉNEMENT Véritable saison culturelle et mémorielle, les temps de commémoration du centenaire de la Première Guerre mondiale seront orchestrés par la Mission du Centenaire. Celle-ci s appuiera sur les Comités départementaux du Centenaire et les Comités académiques du Centenaire pour faire vivre l événement au cœur des territoires, dans ses dimensions locales, nationales et internationales. L ampleur exceptionnelle des commémorations tient au nombre et à la qualité des relais sur lesquels pourra compter la Mission du Centenaire dans les champs institutionnels, académiques, associatifs et culturels La labellisation de plus de 800 projets partout en France témoigne de la mobilisation qui s annonce autour des commémorations de , dont le programme sera présenté au mois de novembre 2013 par le Président de la République. Outre les manifestations officielles et les initiatives publiques ou privées labellisées, un très grand nombre d expositions, de publications, de productions cinématographiques et audiovisuelles, de colloques et de spectacles seront proposés au grand public dès l automne 2013, faisant des commémorations du Centenaire un événement mémoriel unique. La Mission du Centenaire a créé un label «Centenaire» pour distinguer les projets commémoratifs les plus innovants et les plus structurants pour les territoires. Préalablement soumis au Comité départemental du Centenaire (CDC) du département correspondant, chacun des projets est ensuite examiné par le comité de labellisation de la Mission du Centenaire, après examen par son conseil scientifique. Les projets à caractère international, national ou multi-territoire de grande envergure, ou portés par un grand opérateur culturel, sont directement examinés par le comité de labellisation de la Mission du Centenaire. L obtention du label permet de figurer sur le programme national officiel des commémorations du Centenaire et d être éligible à un financement de la Mission du Centenaire. Bibliothèque de Documentation Internationale Contemporaine (BDIC) 8 Armistice à Paris, 11 novembre 1918.

9 LES ORGANISATEURS DU CENTENAIRE DR CHEVALIN Christophe/TF1 DR DR Général d armée (2S) Elrick IRASTORZA Président du conseil d administration de la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale. Jean-Claude NARCY Président du comité des mécènes de la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale. Antoine PROST Président du conseil scientifique de la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale. Joseph ZIMET Directeur général de la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale. Ancien élève de l école spéciale militaire de Saint-Cyr, promotion Général de Gaulle, le Général d armée (2S) Elrick Irastorza a partagé sa carrière entre affectations opérationnelles, affectations en états-majors organiques et écoles de formation. Commandant de l opération Licorne en , il est nommé Major général de l armée de terre le 1 er août 2006, avant de devenir chef d état-major de l armée de terre le 3 juillet Grand officier de la Légion d honneur, le Général d armée (2S) Elrick Irastorza est également commandeur de l Ordre national du mérite et titulaire de la Croix de la valeur militaire avec 4 citations. Journaliste de radio et de télévision, Jean-Claude Narcy est l une des figures de la chaîne TF1, où il a présenté pendant plus de 30 ans le journal télévisé. De 2003 à 2011, il intervient à l antenne en tant que directeur des opérations spéciales (14 juillet, Débarquement en Normandie...), puis à partir de 2011, en tant que consultant auprès des responsables des opérations spéciales. Jean-Claude Narcy est commandeur de la Légion d honneur, commandeur de l Ordre national du mérite, commandeur des Palmes académiques, commandeur du Mérite agricole et officier des Arts et des Lettres. Normalien de la rue d Ulm et agrégé, Antoine Prost est docteur en sciences politiques et en histoire. Professeur émérite à l Université de Paris I, il a dirigé le Centre d Histoire sociale du XX e siècle. Historien de la société française, il a consacré sa thèse d État aux suites de la Grande Guerre (Les Anciens combattants et la société française , Presses de la FNSP, 1977), dont il a étudié l historiographie avec Jay Winter (Penser la Grande Guerre, Seuil, 2004). Il a écrit plusieurs articles sur cette guerre, dont les chapitres sur les ouvriers et sur les morts de la Centennial History à paraître à Cambridge UP et chez Fayard à la fin de Antoine Prost préside le Comité scientifique et pédagogique de la Fondation nationale de la Résistance et le Conseil scientifique du Mémorial de Verdun. Historien de formation, Joseph Zimet travaille depuis 2008 autour des questions de mémoire. Entre 2009 et 2012, il a été le directeur adjoint de la mémoire, du patrimoine et des archives au ministère de la Défense, où il a été notamment en charge de l organisation des commémorations nationales. Préalablement, Joseph Zimet a travaillé à l Agence française de développement et au ministère des Affaires étrangères, dans le domaine de la solidarité internationale et de la philanthropie, sujets auxquels il a consacré des travaux de recherche et un séminaire d enseignement à Sciences-Po Paris. 9

10 REJOIGNEZ LE COMITÉ DES MÉCÈNES Par leur ampleur et leur intensité, par leur portée nationale et internationale, les commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale formeront un événement historique auquel tous les Français seront appelés à s associer. Vous pouvez vous aussi contribuer à ce grand élan commémoratif national et jouer un rôle décisif dans le rayonnement du Centenaire, en France et à l étranger, en devenant membre du Comité des mécènes présidé par le journaliste Jean-Claude Narcy. Monument du 152 e régiment d infanterie, Hartmannswillerkopf. Département du Haut-Rhin. Bernard Naegelen LE FINANCEMENT DES COMMÉMORATIONS Pour mener à bien le travail de préparation et de coordination des commémorations, la Mission du Centenaire a été dotée d un budget de 15 millions d euros. À plus de 85 %, cette somme sert à financer l organisation des cérémonies officielles, à accompagner et à soutenir les projets labellisés «Centenaire», à produire les supports pédagogiques et à favoriser l information du grand public sur le cycle des commémorations. En contribuant, à hauteur de 5 millions d euros, au financement des centaines de projets pédagogiques, culturels et mémoriels formant le cœur de la saison du Centenaire, le Comité des mécènes prendra lui aussi une part décisive dans le rayonnement des commémorations de la Première Guerre mondiale. UN DON POUR L HISTOIRE Par un don, chaque mécène du Centenaire contribuera à honorer, à comprendre et à faire comprendre l héritage de Au même titre que les relais mobilisés et coordonnés par la Mission du Centenaire, il sera coproducteur du cycle des commémorations du Centenaire. En contrepartie de son engagement pour le Centenaire, le mécène accédera de manière privilégiée aux manifestations et aux cérémonies qui forment le programme commémoratif du Centenaire. Par sa présence au premier rang du Centenaire, il jouera un rôle déterminant dans la réussite d un événement appelé à faire date. DÉDUCTIONS FISCALES Grâce au partenariat noué avec la Fondation de France, les dons en faveur de la Mission du Centenaire ouvrent droit à des déductions fiscales très avantageuses, tant pour les particuliers que pour les entreprises. Votre don en faveur de la Mission du Centenaire vous donne droit à une réduction d impôt égale à 66 % de votre soutien, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable. Ainsi un don de vous revient à et la Mission du Centenaire bénéficie bien de Vous pouvez déduire 75 % de votre don de l ISF, dans la limite de de réduction qui correspondent à un don maximum de Ainsi, un don de revient à réduire son ISF de Ou encore, si vous payez d ISF, un don de vous dispensera de cet impôt. Les entreprises peuvent également déduire leur don en faveur de la Mission du Centenaire à hauteur de 60 % de leur soutien. Ainsi, un don de permet une déduction de 6 000, soit un coût réel de pour l entreprise. 10

11 POUR TOUTE QUESTION RELATIVE AU COMITÉ DES MÉCÈNES, vous pouvez nous contacter par : Téléphone au à Courrier à Mission du Centenaire - Elvira Franchitti 109, boulevard Malesherbes Paris SI VOUS ÊTES UNE ENTREPRISE, vous pouvez contacter Serge Kirszbaum ou Sibylle Mazot au FONDS PLACÉ SOUS L ÉGIDE DE LA FONDATION DE FRANCE Le Fonds du Centenaire est placé sous l égide de la Fondation de France

12 Le programme commémoratif du centenaire de la Première Guerre mondiale est placé sous le Haut Patronage de Monsieur François Hollande, Président de la République. Mission du Centenaire 109, boulevard Malesherbes Paris Optimus - Crédit : Photo de couverture : cinquième journée de mobilisation à Paris. Départ du 5 e de ligne : soldats portant leur médaille d identité : Wackernie / Excelsior L Equipe / Roger-Viollet.

Ensemble, soutenons le Bleuet de France!

Ensemble, soutenons le Bleuet de France! DOSSIER DE PRESSE Il ne peut y avoir de Solidarité sans Mémoire Depuis 1991, les fonds récoltés par l Œuvre Nationale du Bleuet de France (ONBF) permettent d accompagner la politique mémorielle de l ONACVG.

Plus en détail

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait.

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait. Jeudi 8 mai 2014 Cérémonie patriotique / Parvis de l Hôtel de Ville Discours de Karl Olive, Maire de Poissy, Conseiller général des Yvelines Monsieur le Ministre, Monsieur le Préfet, Madame la Conseillère

Plus en détail

50e anniversaire des indépendances africaines et malgache

50e anniversaire des indépendances africaines et malgache 50e anniversaire des indépendances africaines et malgache 1960-2010 29 Hommage aux anciens combattants africains et malgaches Dans le cadre des célébrations officielles du cinquantième anniversaire des

Plus en détail

CIRCULAIRE CONJOINTE. Ministère de l éducation nationale. la défense. du patrimoine et des archives

CIRCULAIRE CONJOINTE. Ministère de l éducation nationale. la défense. du patrimoine et des archives CIRCULAIRE CONJOINTE Ministère de l éducation nationale Ministère de la défense Ministère de l éducation nationale Direction de l enseignement scolaire Ministère de la défense Direction de la mémoire,

Plus en détail

Le Président de la République est le responsable

Le Président de la République est le responsable LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE Le Président de la République est le responsable suprême de la politique de défense. A ce titre, il est le garant de l indépendance nationale, de l intégrité du territoire

Plus en détail

DOCUMENT L HISTOIRE DE L ÉDUCATION EN FRANCE

DOCUMENT L HISTOIRE DE L ÉDUCATION EN FRANCE 209 DOCUMENT L HISTOIRE DE L ÉDUCATION EN FRANCE Pierre Caspard Service d Histoire de l Éducation, France. En février 2013, Antoine Prost a reçu des mains du ministre de l Éducation nationale français,

Plus en détail

LE LIEN ARMEE NATION. Réflexions et production du Trinôme de Créteil. Michel Gauvin, délégué de l association Paris Ile-de-France des Auditeurs

LE LIEN ARMEE NATION. Réflexions et production du Trinôme de Créteil. Michel Gauvin, délégué de l association Paris Ile-de-France des Auditeurs LE LIEN ARMEE NATION Réflexions et production du Trinôme de Créteil Michel Gauvin, délégué de l association Paris Ile-de-France des Auditeurs de l IHEDN Le trinôme de Créteil : un pilote Journées de formation

Plus en détail

dans la Grande Guerre : les hauts-de-seine Dossier de presse 15 sept. 2014-29 mai 2015 Mobiliser / Soutenir / Soigner

dans la Grande Guerre : les hauts-de-seine Dossier de presse 15 sept. 2014-29 mai 2015 Mobiliser / Soutenir / Soigner Dossier de presse 15 sept. 2014-29 mai 2015 les hauts-de-seine dans la Grande Guerre : Mobiliser / Soutenir / Soigner EXPOSITION ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DES HAUTS-DE-SEINE Contact presse Conseil général

Plus en détail

MÉMOIRES DU XXe SIÈCLE EN RÉGION RHÔNE-ALPES APPEL À PROJETS 2015

MÉMOIRES DU XXe SIÈCLE EN RÉGION RHÔNE-ALPES APPEL À PROJETS 2015 MÉMOIRES DU XXe SIÈCLE EN RÉGION RHÔNE-ALPES APPEL À PROJETS 2015 ATTENTION : UNE SEULE SESSION EN 2015 La Région Rhône-Alpes et l État, DRAC Rhône-Alpes, ont souhaité mettre conjointement en place le

Plus en détail

Maisons de Victor Hugo. Paris / Guernesey

Maisons de Victor Hugo. Paris / Guernesey Dans l intimité d un écrivain, place des Vosges Ouvrant sur l un des plus beaux sites parisiens, la Place des Vosges, le Maison de Victor Hugo a pour mission de maintenir vivante la mémoire de ce génie,

Plus en détail

compl mentaire des dossiers réalisés dans le cadre du Concours national de la Résistance notamment de ceux réalis

compl mentaire des dossiers réalisés dans le cadre du Concours national de la Résistance notamment de ceux réalis Introduction L ensemble ensemble documentaire qui suit est complémentaire compl mentaire des dossiers réalisés r dans le cadre du Concours national de la Résistance R sistance et de la Déportation, D notamment

Plus en détail

ACTEURS DE LA DÉFENSE ET FACTEURS DE SÉCURITÉ

ACTEURS DE LA DÉFENSE ET FACTEURS DE SÉCURITÉ INSTITUT DE MANAGEMENT PUBLIC ET GOUVERNANCE TERRITORIALE 21 RUE GASTON DE SAPORTA 13100 AIX EN PROVENCE DIPLOME UNIVERSITAIRE (DU) ACTEURS DE LA DÉFENSE ET FACTEURS DE SÉCURITÉ OBJECTIFS Faire comprendre

Plus en détail

1915-1919 Un camp candien à Saint-Cloud

1915-1919 Un camp candien à Saint-Cloud 1915-1919 Un camp candien à Saint-Cloud Exposition du 16 avril au 12 juillet 2015 Cette exposition est accessible pour des élèves du CE2 au CM1 L exposition p.03 La visite-atelier des scolaires p.06 Renseignements

Plus en détail

Les jeunes contre l oubli

Les jeunes contre l oubli Ici, il y a des gens qui : Fabriquent de faux-papiers, Tout en restant discrets ; Aident des enfants, Même pas pour un franc. Ils sont cachés dans les maisons, Au lieu d être dans les camps de concentration.

Plus en détail

Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) Dates : 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche

Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) Dates : 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche Septembre 1939 : début de la deuxième guerre mondiale Anschluss : annexion

Plus en détail

le 2 avenue de l observatoire historique du bâtiment école nationale d administration

le 2 avenue de l observatoire historique du bâtiment école nationale d administration le 2 avenue de l observatoire historique du bâtiment école nationale d administration HISTORIQUE DU BÂTIMENT Robert II, dit Le Pieux (972-1031), fils et successeur de Hugues Capet, bâtit le premier en

Plus en détail

devenez mécène Soutenez la Fondation pour le rayonnement du Musée de Montmartre DE MONTMARTRE JARDINS RENOIR fondation pour le rayonnement du

devenez mécène Soutenez la Fondation pour le rayonnement du Musée de Montmartre DE MONTMARTRE JARDINS RENOIR fondation pour le rayonnement du devenez mécène Soutenez la Fondation pour le rayonnement du Musée de Montmartre MUSÉE fondation pour le rayonnement du DE MONTMARTRE JARDINS RENOIR Le Musée de Montmartre Le Musée de Montmartre en quelques

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE Dossier de Presse COMMUNIQUE DE PRESSE Mémoire Vive - projet audiovisuel recueillant les récits de vie et témoignages de personnes âgées L équipe Mémoire Vive invite les personnes du quatrième âge qui

Plus en détail

pour envisager le futur VILLE DE LAVAL Renouer avec la mémoire Laval PAYS-DE- LA-LOIRE Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR

pour envisager le futur VILLE DE LAVAL Renouer avec la mémoire Laval PAYS-DE- LA-LOIRE Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR Laval PAYS-DE- LA-LOIRE VILLE DE LAVAL Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR Renouer avec la mémoire pour envisager le futur L action culturelle dans la ville / Culture & Proximité 1 VILLE DE LAVAL

Plus en détail

I L ATTRIBUTION DE DIPLOMES D HONNEUR DE PORTE-DRAPEAU

I L ATTRIBUTION DE DIPLOMES D HONNEUR DE PORTE-DRAPEAU I L ATTRIBUTION DE DIPLOMES D HONNEUR DE PORTE-DRAPEAU Créé par arrêté ministériel du 26 juillet 1961, le diplôme d honneur de porte-drapeau est refondé par l arrêté du 13 octobre 2006, publié au journal

Plus en détail

FONDATION L ÉCHIQUIER DE LA RÉUSSITE. Fondation sous l égide de la Fondation de France

FONDATION L ÉCHIQUIER DE LA RÉUSSITE. Fondation sous l égide de la Fondation de France FONDATION L ÉCHIQUIER DE LA RÉUSSITE 14, rue d Ouessant - 75015 Paris. Tél : 01 78 09 88 00 Mail : fondationechiquierdelareussite@a2consulting.fr Fondation sous l égide de la Fondation de France Pourquoi

Plus en détail

DECLARATION UNIVERSELLE DE L UNESCO

DECLARATION UNIVERSELLE DE L UNESCO DECLARATION UNIVERSELLE DE L UNESCO SUR LA DECLARATION UNIVERSELLE DE L UNESCO SUR LA DIVERSITE CULTURELLE CULTURELLE Adoptée par la 31 e session de la Conférence Générale de l UNESCO PARIS, 2 NOVEMBRE

Plus en détail

Delphine Perret / Agence Patricia Lucas 2015 : 50 millions d arbres. déjà plantés!

Delphine Perret / Agence Patricia Lucas 2015 : 50 millions d arbres. déjà plantés! Delphine Perret / Agence Patricia Lucas 2015 : 50 millions d arbres déjà plantés! Objectif atteint : 50 millions d arbres plantés dans 27 pays La Fondation Yves Rocher, née il y a 25 ans d une volonté

Plus en détail

Ambassador s Activities

Ambassador s Activities Ambassador s Activities 2013 Distributor: French Embassy in the UK - Press and Communications Services - 58 Knightsbridge, SW1X 7JT London E-Mail: press@ambafrance-uk.org Web: Intervention de SEM Bernard

Plus en détail

Donnez de la valeur à votre ISF! Agissons ensemble pour un monde plus fraternel et solidaire.

Donnez de la valeur à votre ISF! Agissons ensemble pour un monde plus fraternel et solidaire. Donnez de la valeur à votre ISF! Agissons ensemble pour un monde plus fraternel et solidaire. Fondacio, un mouvement au service de l humain. Cette aventure œcuménique naît à Poitiers en 1974, à l initiative

Plus en détail

Centre d etudes. strategiques de l Afrique. E t a b l i r d e s p a r t e n a r i a t s p o u r l a v e n i r d e l A f r i q u e

Centre d etudes. strategiques de l Afrique. E t a b l i r d e s p a r t e n a r i a t s p o u r l a v e n i r d e l A f r i q u e Centre d etudes strategiques de l Afrique E t a b l i r d e s p a r t e n a r i a t s p o u r l a v e n i r d e l A f r i q u e Séminaire pour hauts responsables - Lisbonne, Portugal Le premier événement

Plus en détail

L AGENCE INTERNATIONALE DES PRISONNIERS DE GUERRE. Le CICR dans la Première Guerre mondiale

L AGENCE INTERNATIONALE DES PRISONNIERS DE GUERRE. Le CICR dans la Première Guerre mondiale L AGENCE INTERNATIONALE DES PRISONNIERS DE GUERRE Le CICR dans la Première Guerre mondiale Août 1914. Le monde entre en guerre et, durant 52 mois, brutalité, violence et souffrances déchirent l humanité.

Plus en détail

s engage aux côtés de 6 associations dans le domaine de la solidarité dédiée à l enfance

s engage aux côtés de 6 associations dans le domaine de la solidarité dédiée à l enfance s engage aux côtés de 6 associations dans le domaine de la solidarité dédiée à l enfance L enfance au cœur de nos actions. La Fondation 29 Haussmann a retenu pour thème la lutte contre la rupture du lien

Plus en détail

Retrouver l état signalétique ou le passé militaire d un combattant des armées françaises nés en France

Retrouver l état signalétique ou le passé militaire d un combattant des armées françaises nés en France Retrouver l état signalétique ou le passé militaire d un combattant des armées françaises nés en France Origine, composition des fonds d archives C est la loi Jourdan du 15 septembre 1798 qui substitue

Plus en détail

Monsieur l Adjoint délégué à la Culture et à la Tauromachie,

Monsieur l Adjoint délégué à la Culture et à la Tauromachie, Prise de Parole de Monsieur Jean-Paul FOURNIER Sénateur du Gard - Maire de Nîmes - Président de Nîmes Métropole Inauguration d une plaque dans le cadre du 450 ème anniversaire de la création de l Eglise

Plus en détail

«LA FRANCE EST CAPABLE DE GRANDS ÉVÉNEMENTS. LA FRANCE A BESOIN DE SE PROJETER»

«LA FRANCE EST CAPABLE DE GRANDS ÉVÉNEMENTS. LA FRANCE A BESOIN DE SE PROJETER» 28/04/15 1 «LA FRANCE EST CAPABLE DE GRANDS ÉVÉNEMENTS. LA FRANCE A BESOIN DE SE PROJETER» Le 6 novembre 2014, le Président de la République a officiellement annoncé la candidature de la France à l organisation

Plus en détail

Fichier enseignant. Voici les lieux de visite que nous vous conseillons pour couvrir le programme et les objectifs qu il vise :

Fichier enseignant. Voici les lieux de visite que nous vous conseillons pour couvrir le programme et les objectifs qu il vise : Fichier enseignant Dans le programme d histoire du cycle 3 au chapitre le 20 ème siècle et notre époque les deux conflits mondiaux sont abordés. L accent est mis sur ce qui fit basculer l humanité dans

Plus en détail

LABEL MARSEILLE-PROVENCE, CAPITALE DU DON

LABEL MARSEILLE-PROVENCE, CAPITALE DU DON LABEL MARSEILLE-PROVENCE, CAPITALE DU DON 1 Edito Pour la 6ème édition du colloque Médias Santé en 2014, autour d un thème majeur de communication de santé publique «Du don d organes au don de sang, tous

Plus en détail

Musées et paysages culturels

Musées et paysages culturels La Charte de Sienne Musées et paysages culturels Proposée par l ICOM Italie le 7 juillet 2014 à la Conférence internationale de Sienne 1. Le paysage italien Le paysage italien est le pays que nous habitons,

Plus en détail

ISF et IMPÔT SUR LE REVENU Choisissez l impact que vous donnez à votre générosité.

ISF et IMPÔT SUR LE REVENU Choisissez l impact que vous donnez à votre générosité. FONDATION MEDECINS SANS FRONTIERES DISPOSITIONS FISCALES 2015 ISF et IMPÔT SUR LE REVENU Choisissez l impact que vous donnez à votre générosité. Conjuguer générosité et logique patrimoniale L a générosité

Plus en détail

Laisser une empreinte Devenez acteur de la restauration des plantations du canal du Midi

Laisser une empreinte Devenez acteur de la restauration des plantations du canal du Midi Laisser une empreinte Devenez acteur de la restauration des plantations du canal du Midi Le canal du Midi, un patrimoine exceptionnel Une vitrine. L inscription par l Unesco en 1996 sur la liste du patrimoine

Plus en détail

Après la crise et si le meilleur était à venir?

Après la crise et si le meilleur était à venir? Colloque AGRICA mercredi 24 juin 2009 Après la crise et si le meilleur était à venir? VOS NOTES ANIMATION DES DEBATS Nathalie LEVY Journaliste-présentatrice, Nathalie Lévy présente en direct «Info 360»

Plus en détail

Dans ce nouveau siècle, aussi inégalitaire que le précédent mais aussi riche

Dans ce nouveau siècle, aussi inégalitaire que le précédent mais aussi riche ÉDITORIAL Pour la Corse et pour la France, une démocratie politique et sociale vraiment neuve Dans ce nouveau siècle, aussi inégalitaire que le précédent mais aussi riche de réalisations possibles, la

Plus en détail

CONVENTION POUR LE TRINOME ACADEMIQUE DE NICE

CONVENTION POUR LE TRINOME ACADEMIQUE DE NICE CONVENTION POUR LE TRINOME ACADEMIQUE DE NICE Convention de partenariat entre L Académie de Nice La zone de Défense Sud L Association Régionale des anciens auditeurs de l Institut des Hautes Etudes de

Plus en détail

Restauration du bureau de Georges Clemenceau à l Hôtel de Brienne

Restauration du bureau de Georges Clemenceau à l Hôtel de Brienne Restauration du bureau de Georges Clemenceau à l Hôtel de Brienne 17 novembre 2014 Sommaire 100 ans après le déclenchement de la Grande Guerre, le bureau de Georges Clemenceau restauré Le bureau de Georges

Plus en détail

LE CONSEIL GÉNÉRAL DE LA LOIRE présente. 1914, cent ans après. Livret de l enseignant

LE CONSEIL GÉNÉRAL DE LA LOIRE présente. 1914, cent ans après. Livret de l enseignant LE CONSEIL GÉNÉRAL DE LA LOIRE présente 1914, cent ans après Livret de l enseignant Une action des Archives départementales de la Loire Le projet 1914, cent ans après est organisé par le Conseil général

Plus en détail

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie MARDI Contact presse Ministère de la Culture et de la Communication Délégation à l information et à

Plus en détail

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire,

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Paris, le Grand Véfour, mardi 3 février 2004 Messieurs

Plus en détail

Communiqué de presse. Les Voies de la Liberté. Exposition temporaire 2015 Mémorial National de la Prison de Montluc

Communiqué de presse. Les Voies de la Liberté. Exposition temporaire 2015 Mémorial National de la Prison de Montluc Exposition temporaire 2015 Mémorial National de la Prison de Montluc Les Voies de la Liberté Du 15 septembre 2015 au 28 mai 2016 Communiqué de presse Mémorial de la Shoah, CDLV82017 Le Mémorial En 2009,

Plus en détail

Fiche Pédagogique. Le 14 juillet. Par Karine Trampe. Sommaire : Tableau descriptif. 2 Fiche élève.. 3-5 Fiche professeur..

Fiche Pédagogique. Le 14 juillet. Par Karine Trampe. Sommaire : Tableau descriptif. 2 Fiche élève.. 3-5 Fiche professeur.. Fiche Pédagogique Le 14 juillet Par Karine Trampe Sommaire : Tableau descriptif. 2 Fiche élève.. 3-5 Fiche professeur.. 6 Transcription 7 Sources 8 1 Tableau descriptif Niveau A2 Descripteur CECR, compréhension

Plus en détail

organisé par le Comité Equestre de Saumur DOSSIER MÉCÉNAT

organisé par le Comité Equestre de Saumur DOSSIER MÉCÉNAT 1 organisé par le Comité Equestre de Saumur DOSSIER MECENAT DOSSIER MÉCÉNAT Sommaire Saumur, capitale de l équitation p. 3 Le Comité Equestre de Saumur p. 3, Salon international de Saumur p. 4 Les enjeux

Plus en détail

Synthèse de la CNCH du 19 juin 2008

Synthèse de la CNCH du 19 juin 2008 ACTIONS EN MATIÈRE D'INTÉGRATION DES PERSONNES HANDICAPÉES DU MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION Synthèse de la CNCH du 19 juin 2008 LE CONTEXTE La Commission nationale Culture-Handicap La

Plus en détail

CHARTE DU SPORT DE HAUT NIVEAU

CHARTE DU SPORT DE HAUT NIVEAU CHARTE DU SPORT DE HAUT NIVEAU Préambule Le sport de haut niveau joue un rôle social et culturel de première importance. Conformément aux valeurs de l Olympisme énoncées dans la Charte olympique et aux

Plus en détail

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Février 2008 SOMMAIRE Communiqué de presse de synthèse... 3 1. Le Bureau d accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)........

Plus en détail

«En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie?

«En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie? «En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie? Paroles : «En avant les p tits gars». Fragson. 1913.

Plus en détail

Contributions françaises à la problématique internationale de la protection sociale des travailleurs informels et de leurs familles.

Contributions françaises à la problématique internationale de la protection sociale des travailleurs informels et de leurs familles. Contributions françaises à la problématique internationale de la protection sociale des travailleurs informels et de leurs familles. Un groupe de travail se réunit sous la Présidence de Pierre BURBAN au

Plus en détail

Votre épargne s épanouit dans une mutuelle qui n oublie pas d être une mutuelle, elle

Votre épargne s épanouit dans une mutuelle qui n oublie pas d être une mutuelle, elle Votre épargne s épanouit dans une mutu qui n oublie pas d être une mutu, Votre épargne a tout à gagner des valeurs qui nous animent, Éditorial Fondée à l origine par et pour les anciens combattants, la

Plus en détail

Une nouvelle organisation pour les services publics d'archives en France Hervé Lemoine, directeur chargé des archives de France

Une nouvelle organisation pour les services publics d'archives en France Hervé Lemoine, directeur chargé des archives de France Une nouvelle organisation pour les services publics d'archives en France Hervé Lemoine, directeur chargé des archives de France Introduction Le Service interministériel des Archives de France définit,

Plus en détail

Programme Bourses Diversité et Réussite

Programme Bourses Diversité et Réussite Donner à chacun les meilleures chances de réussir Programme Bourses Diversité et Réussite La Fondation INSA de Lyon Ensemble développons notre vocation L INSA de Lyon tire sa force de l intégration de

Plus en détail

Votre livret fiscalité et générosité 2015

Votre livret fiscalité et générosité 2015 FDF-Prosp ISF2015-livret fiscalite125x197_11_fdf 19/03/15 17:26 Page1 SPÉCIAL ISF ET IMPÔT SUR LE REVENU Votre livret fiscalité et générosité 2015 Informations sur les réductions fiscales à l intérieur

Plus en détail

- QUESTIONNAIRE HISTORIQUE

- QUESTIONNAIRE HISTORIQUE - QUESTIONNAIRE HISTORIQUE HISTOIRE DES GARDES POMPES ET DU BATAILLON 1) De quel pays, Du Périer a-t-il rapporté la pompe à incendie pour laquelle il a obtenu un privilège royal en 1699? Hollande 2) Quel

Plus en détail

FONDATION FUGUE ENLEVEMENT PARENTAL DISPARITION INQUIETANTE

FONDATION FUGUE ENLEVEMENT PARENTAL DISPARITION INQUIETANTE FONDATION AGIR CONTRE LES DISPARITIONS D ENFANTS FUGUE ENLEVEMENT PARENTAL DISPARITION INQUIETANTE Avec la Fondation Agir contre les disparitions d enfants et la Fondation pour l Enfance, étendre et renforcer

Plus en détail

SPÉCIAL ISF 2015 CALCULER, DÉCLARER, RÉDUIRE VOTRE ISF ( * ) * ) Impôt de solidarité sur la fortune

SPÉCIAL ISF 2015 CALCULER, DÉCLARER, RÉDUIRE VOTRE ISF ( * ) * ) Impôt de solidarité sur la fortune SPÉCIAL ISF 2015 CALCULER, DÉCLARER, RÉDUIRE VOTRE ISF ( * ) ( * ) Impôt de solidarité sur la fortune La valeur nette taxable de votre patrimoine est strictement inférieure à 1 300 000 Vous n êtes pas

Plus en détail

Jean-Bertrand Pégot-Ogier (1877-1915)

Jean-Bertrand Pégot-Ogier (1877-1915) COMMUNIQUE DE PRESSE avril 2015 L exposition de l été 2015 du musée du Faouët : Jean-Bertrand Pégot-Ogier (1877-1915) Matin de pardon en Bretagne, vers 1913. Huile sur toile. Collection picturale, Ville

Plus en détail

Soutenez l Orchestre des Pays de Savoie et devenez ambassadeur de la musique classique!

Soutenez l Orchestre des Pays de Savoie et devenez ambassadeur de la musique classique! Soutenez l Orchestre des Pays de Savoie et devenez ambassadeur de la musique classique! Patrimoine culturel et humain, la musique classique est un langage universel qui nous rassemble, nous touche et nous

Plus en détail

Année scolaire 2014-2015

Année scolaire 2014-2015 Année scolaire 2014-2015 02 Concours de photographie à destination des scolaires! Un événement En 2015, pour le 30 ème anniversaire de l inscription du Pont du Gard sur la Liste du Patrimoine mondial de

Plus en détail

AMPHIS 21 UN SAVOIR POUR L ACTION

AMPHIS 21 UN SAVOIR POUR L ACTION AMPHIS 21 UN SAVOIR POUR L ACTION STRATÉGIE, GOUVERNANCE ET LEADERSHIP CYCLES DE CONFÉRENCES PROGRAMME 2015 POUVOIRS DE L IMAGE. IMAGES DU POUVOIR. Le mardi soir du 29 septembre au 1 er décembre 2015 2015

Plus en détail

Hôtel de Caumont. Centre d Art - Aix-en-Provence DOSSIER DE MÉCENAT

Hôtel de Caumont. Centre d Art - Aix-en-Provence DOSSIER DE MÉCENAT Hôtel de Caumont Centre d Art - Aix-en-Provence DOSSIER DE MÉCENAT Ouverture printemps 2015 Un nouveau centre d art au cœur du patrimoine aixois Aix-en-Provence, capitale culturelle de la Provence au rayonnement

Plus en détail

Les Principes fondamentaux

Les Principes fondamentaux Les Principes fondamentaux DU MOUVEMENT INTERNATIONAL DE LA CROIX-ROUGE ET DU CROISSANT-ROUGE Christoph von Toggenburg/CICR Les Principes fondamentaux du Mouvement international de la Croix-Rouge et du

Plus en détail

Convention de partenariat entre la zone de défense et de sécurité Ouest et le Mouvement des Entreprises de France de la région Bretagne

Convention de partenariat entre la zone de défense et de sécurité Ouest et le Mouvement des Entreprises de France de la région Bretagne Convention de partenariat entre la zone de défense et de sécurité Ouest et le Mouvement des Entreprises de France de la région Bretagne entre l Etat, Ministère de la défense représenté par Monsieur le

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master recherche Histoire des mondes moderne et contemporain

www.u-bordeaux3.fr Master recherche Histoire des mondes moderne et contemporain www.u-bordeaux3.fr Master recherche Histoire des mondes moderne et contemporain Objectif de la formation Ce master propose une formation de haut niveau en histoire moderne et contemporaine. Il a pour objectif

Plus en détail

Curriculum Vitae. Situation actuelle

Curriculum Vitae. Situation actuelle Curriculum Vitae Pr. Mounir Georges Abou Assali Situation actuelle Conseiller du Ministre de l'education et de l'enseignement Supérieur Conseil Suprême de l'education- Qatar Professeur retraité depuis

Plus en détail

La CITE DE L ARBRE PA R T E N A R I AT. La Cité de l Arbre. Entreprises & Fondations & Associations & Particuliers

La CITE DE L ARBRE PA R T E N A R I AT. La Cité de l Arbre. Entreprises & Fondations & Associations & Particuliers Unique en France et en Europe La CITE DE L ARBRE La Cité de l Arbre Association 1901,d intérêt général ; PA R T E N A R I AT Entreprises & Fondations & Associations & Particuliers Un musée consacré entièrement

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2 CONCOURS COMMUNS 6 ECOLES HTTP://CC.IEP.FR. Contact presse : Catherine Amy

DOSSIER DE PRESSE 2 CONCOURS COMMUNS 6 ECOLES HTTP://CC.IEP.FR. Contact presse : Catherine Amy IntégrerSciencesPoAix en Provence,Lille,Lyon,Rennes,Strasbourg,Toulouse Lundi24juin2013 DOSSIER DE PRESSE 2 CONCOURS COMMUNS 6 ECOLES HTTP://CC.IEP.FR Contact presse : Catherine Amy Coordination de la

Plus en détail

Versez votre I.S.F à la Fondation d Hautecombe, c est partager

Versez votre I.S.F à la Fondation d Hautecombe, c est partager Versez votre I.S.F à la, c est partager L impôt sur la fortune Une manière efficace de partager avec la Histoire de l Abbaye Bâtie au XII e siècle par les moines cisterciens, l Abbaye d Hautecombe a subi

Plus en détail

Le fonds de dotation. Titre. www.artisandumonde.org

Le fonds de dotation. Titre. www.artisandumonde.org Le fonds de dotation d Artisans du Monde Faire un don Pour construire un monde plus juste au Nord comme au Sud Titre Crédit photo : Ellas Cuentan www.artisandumonde.org 1 Fonds de dotation d Artisans du

Plus en détail

Prix de la bourse commémorative communautaire Kim Halliday. (Une division de la bourse commémorative Ron Smyth)

Prix de la bourse commémorative communautaire Kim Halliday. (Une division de la bourse commémorative Ron Smyth) Prix de la bourse commémorative communautaire Kim Halliday (Une division de la bourse commémorative Ron Smyth) Le comité du fonds de la bourse commémorative Ronald P. Smyth et Centraide de la région du

Plus en détail

Rencontre en mémoire de Dag Hammarskjöld, 50 ans après sa disparition. Dag Hammarskjöld et l éthique d un fonctionnaire international.

Rencontre en mémoire de Dag Hammarskjöld, 50 ans après sa disparition. Dag Hammarskjöld et l éthique d un fonctionnaire international. Rencontre en mémoire de Dag Hammarskjöld, 50 ans après sa disparition Dag Hammarskjöld et l éthique d un fonctionnaire international Réflexions Hans Corell Ancien Secrétaire général adjoint aux affaires

Plus en détail

Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export

Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export Depuis 2012, un ensemble d actions est engagé au service du renforcement

Plus en détail

Stratégie Régionale. envers les Jeunes. l Artisanat

Stratégie Régionale. envers les Jeunes. l Artisanat Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes La Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes (S.R.A.J.) constitue une offre globale

Plus en détail

70 e anniversaire de la Bataille de Normandie Les évènements organisés par le Conseil général de l Orne

70 e anniversaire de la Bataille de Normandie Les évènements organisés par le Conseil général de l Orne Le 6 juin 2014 Irène Martin-Houlgatte Conseil général de l Orne Print presse Tél 02 33 81 60 00 Poste 1226 LD 02 33 81 63 97 martin-houlgatte.irene@cg61.fr Blandine Bienfait Conseil général de l Orne Print

Plus en détail

CIRCULAIRE CDG90 PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE

CIRCULAIRE CDG90 PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE CIRCULAIRE CDG90 07-13 PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires, article 22 bis. Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions

Plus en détail

DES COLONIES AUX ETATS NOUVELLEMENT INDEPENDANTS

DES COLONIES AUX ETATS NOUVELLEMENT INDEPENDANTS H3.Thème 2. DES COLONIES AUX ETATS NOUVELLEMENT INDEPENDANTS Comment les colonies accèdent-elles à l indépendance? A quelles difficultés ces nouveaux Etats sont-ils confrontés? Frise p 111. Les différentes

Plus en détail

Study of the US Institutes (Séminaires d Eté pour les Enseignants du Cycle Supérieur et pour les Enseignants du Cycle Secondaire) Juin-Août 2011

Study of the US Institutes (Séminaires d Eté pour les Enseignants du Cycle Supérieur et pour les Enseignants du Cycle Secondaire) Juin-Août 2011 Study of the US Institutes (Séminaires d Eté pour les Enseignants du Cycle Supérieur et pour les Enseignants du Cycle Secondaire) Juin-Août 2011 Descriptif de la Bourse: Ce programme autrefois appelé «Fulbright

Plus en détail

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes Intervention de Marisol Touraine Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes Remise du rapport du Dr Jean CARLET sur la préservation des antibiotiques Mercredi 23 septembre 2015

Plus en détail

Agence du patrimoine immatériel de l État

Agence du patrimoine immatériel de l État Agence du patrimoine immatériel de l État Les richesses de l immatériel sont les clés de la croissance future Rapport de la commission de l économie de l immatériel 2006 Le mot du directeur général L APIE

Plus en détail

FAITES DE NOS PROJETS UNE RÉALITÉ

FAITES DE NOS PROJETS UNE RÉALITÉ FAITES DE NOS PROJETS UNE RÉALITÉ MÉCÉNAT ET DÉVELOPPEMENT LA PREMIÈRE AMBITION DE LA FONDATION HEI-INGÉNIEURS POUR LE MONDE EST D ACCOMPAGNER L ECOLE ET SES ÉLÈVES DANS LEUR DÉVELOPPEMENT. GRÂCE À VOTRE

Plus en détail

Résidence d écriture à vocation territoriale et de médiation. Appel à candidature

Résidence d écriture à vocation territoriale et de médiation. Appel à candidature Résidence d écriture à vocation territoriale et de médiation Appel à candidature Au printemps 2016, le département de la Sarthe et la Direction Régionale des Affaires culturelles des Pays de la Loire,

Plus en détail

Christelle MAZIERE (30 ans)

Christelle MAZIERE (30 ans) Christelle MAZIERE (30 ans) Villa Orcéa, Lieu-dit Pertérato 20212 Favalello di Boziu 06.35.58.13.21 maziere@univ-corse.fr COMPÉTENCES PARTICULIÈRES Enseignement Gestion de corpus de données : recueil,

Plus en détail

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1 LA SESSION EXTRAORDINAIRE DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES NATIONS UNIES CONSACRÉE À L EXAMEN ET À L ÉVALUATION D ENSEMBLE DE L APPLICATION DU PROGRAMME POUR L HABITAT LE MILLÉNAIRE Chacun a droit URBAIN...

Plus en détail

LE DON : UN MODELE DE MANAGEMENT AU SERVICE DE LA COOPERATION

LE DON : UN MODELE DE MANAGEMENT AU SERVICE DE LA COOPERATION LE DON : UN MODELE DE MANAGEMENT AU SERVICE DE LA COOPERATION Face à une rationalisation croissante du secteur social et médico-social, accentuée par les effets de crise, comment un directeur de structure

Plus en détail

Section des Unités de recherche. Rapport d évaluation. Unité de recherche : Institut d histoire du temps présent (IHTP) du CNRS

Section des Unités de recherche. Rapport d évaluation. Unité de recherche : Institut d histoire du temps présent (IHTP) du CNRS Section des Unités de recherche Rapport d évaluation Unité de recherche : Institut d histoire du temps présent (IHTP) du CNRS Mars 2009 Section des Unités de recherche Rapport d'évaluation Unité de recherche

Plus en détail

AgiSSONS ensemble. Soutenons la démarche communautaire pour en finir avec le VIH/sida

AgiSSONS ensemble. Soutenons la démarche communautaire pour en finir avec le VIH/sida AgiSSONS ensemble Soutenons la démarche communautaire pour en finir avec le VIH/sida Le mot de la présidente Chère donatrice, Cher donateur, Tout d abord, merci d avoir choisi de soutenir Coalition PLUS.

Plus en détail

La Reconversion Des écoles au cœur du métier

La Reconversion Des écoles au cœur du métier La Reconversion Des écoles au cœur du métier Les Ecoles de Reconversion Professionnelle de l Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre Mode d emploi 1 L ONAC, établissement public en

Plus en détail

P a y s d e L o i r e ( 44-49- 53-72)

P a y s d e L o i r e ( 44-49- 53-72) P a y s d e L o i r e ( 44-49- 53-72) Samedi 31 octobre 2015 à 18 heures 15 Soirée organisée par la Délégation régionale du Souvenir Napoléonien en partenariat avec le "Lions club - La Baule-côte d'amour"

Plus en détail

Expositions conférences

Expositions conférences Du 2 septembre au 31 décembre, Patrimoine culinaire de l Anjou depuis le Moyen-Âge À travers les différentes périodes de l histoire de l Anjou, venez découvrir la richesse du patrimoine culinaire ligérien.

Plus en détail

Comité du service public de la diffusion du droit par l internet. Rapport d activité 2007

Comité du service public de la diffusion du droit par l internet. Rapport d activité 2007 Comité du service public de la diffusion du droit par l internet Rapport d activité 2007 FEVRIER 2008 1 Rapport annuel d activité du comité du service public de la diffusion du droit par l internet 2007

Plus en détail

1915-1919, Un Camp canadien à Saint-Cloud

1915-1919, Un Camp canadien à Saint-Cloud 1915-1919, Un Camp canadien à Saint-Cloud SOMMAIRE COMMUNIQUÉ DE PRESSE p. 3 INTERVIEW D EMMANUELLE LE BAIL, DIRECTRICE DU MUSÉE DES AVELINES ET COMMISSAIRE DE L EXPOSITION p. 5 VISUELS DISPONIBLES POUR

Plus en détail

Lépine Providence DOSSIER DE PRESSE

Lépine Providence DOSSIER DE PRESSE Lépine Providence L E S E N S D E L A V I E DOSSIER DE PRESSE Réunir & innover au service des personnes âgées Depuis 2010, la Ville de Versailles est titulaire du label Bien vieillir. Véritable récompense

Plus en détail

SPORTIFS DE HAUT NIVEAU

SPORTIFS DE HAUT NIVEAU CERTIFICATS POUR LES SPORTIFS DE HAUT NIVEAU :: CERTIFICATS 4 dispositifs pour accompagner les sportifs de haut niveau dans leurs projets de vie : sport, étude, emploi & développement des compétences En

Plus en détail

Collège des Hautes Etudes de l Environnement. du Développement Durable. w w w. c h e e d d. n e t

Collège des Hautes Etudes de l Environnement. du Développement Durable. w w w. c h e e d d. n e t Collège des Hautes Etudes de l Environnement et du Développement Durable P r é pa r e r l e s d i r i g e a n t s au x e n j e u x du Développement Durable w w w. c h e e d d. n e t Une approche transversale,

Plus en détail

DECRET N 2014-288. fixant les attributions du Ministre de la Défense Nationale ainsi que l organisation générale de son Ministère.

DECRET N 2014-288. fixant les attributions du Ministre de la Défense Nationale ainsi que l organisation générale de son Ministère. MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE ------------- DECRET N 2014-288 fixant les attributions du Ministre de la Défense Nationale ainsi que l organisation générale de son Ministère. LE PREMIER MINISTRE, CHEF

Plus en détail

LE FONDS IPAG BUSINESS SCHOOL

LE FONDS IPAG BUSINESS SCHOOL Paris Nice Kunming Los Angeles LE FONDS IPAG BUSINESS SCHOOL ENSEMBLE, UNISSONS NOS TALENTS MISSIONS Face à un secteur de l enseignement supérieur en perpétuelle évolution et à son internationalisation

Plus en détail

BULLETIN DE SOUTIEN A LA FONDATION DES PROMOTEURS IMMOBILIERS DE FRANCE

BULLETIN DE SOUTIEN A LA FONDATION DES PROMOTEURS IMMOBILIERS DE FRANCE BULLETIN DE SOUTIEN A LA FONDATION DES PROMOTEURS IMMOBILIERS DE FRANCE Je fais un don à la Fondation de France / Fondation des promoteurs immobiliers de France de : 1.500 5.000 Engagement de soutien :

Plus en détail