TOUS ENFANTS DE LA PATRIE CENTENAIRE DE LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TOUS ENFANTS DE LA PATRIE CENTENAIRE DE LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE"

Transcription

1 TOUS ENFANTS DE LA PATRIE CENTENAIRE DE LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE

2 CENTENAIRE DE LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE, UN GRAND RENDEZ-VOUS MÉMORIEL L arrivée des quotidiens dans la zone des armées. Carte postale montrant des civils et des militaires à l ouverture des ballots

3 Bibliothèque de Documentation Internationale Contemporaine (BDIC) En 2014, la France et de nombreux pays étrangers entreront dans le cycle des commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale. Par sa durée et son intensité, par sa résonance toujours profonde et intime au cœur de nos territoires et de nos familles, par le nombre impressionnant de pays impliqués dans la commémoration, le centenaire de la Grande Guerre sera un événement exceptionnel. Les derniers témoins de ce conflit ayant disparu, le Centenaire sera l occasion d offrir aux Français un moment privilégié de réflexion historique et de pédagogie civique, en proposant notamment aux plus jeunes générations les clés de compréhension d une période qui marqua une véritable rupture dans notre histoire nationale et mondiale. En honorant ses morts et en se souvenant des souffrances endurées par tous, sur tous les fronts, la France ne devra pas oublier que durant plus de quatre années, des hommes en provenance de tous les continents sont venus combattre et mourir sur notre sol. Notre pays devra mettre ainsi un point d honneur à accueillir dignement leurs descendants qui viendront, nombreux, rendre hommage aux sacrifices de leurs aïeux. Le Centenaire sera enfin l occasion de mesurer toute la valeur d une Europe pacifiée et la nécessité d un monde plus juste et plus stable, instruit des leçons des grands conflits du XX e siècle. Cet héritage sera au cœur des réflexions et des travaux de la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale. Portées par un puissant élan civique et mémoriel, des centaines de manifestations culturelles et scientifiques à vertus pédagogiques, seront organisées partout en France, dès l automne Labellisées par la Mission du Centenaire, elles nourriront le programme commémoratif qui sera officiellement présenté par le Président de la République au mois de novembre 2013, à l occasion du lancement officiel du centenaire de la Première Guerre mondiale. Pour accompagner cette dynamique, la Mission du Centenaire a créé un fonds d initiative - le Fonds du Centenaire - dont les ressources viendront cofinancer le millier de projets ayant déjà reçu le label Centenaire. Partiellement abondé par le Gouvernement et placé sous l égide de la Fondation de France, le Fonds du Centenaire fait aujourd hui appel à votre générosité, afin de pouvoir apporter son soutien à un maximum de porteurs de projets qui, comme vous, estiment que se souvenir, c est aussi préparer l avenir. Le Centenaire est en marche : merci de votre engagement et de votre soutien à nos côtés! Général d armée (2S) Elrick IRASTORZA Président du conseil d administration de la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale

4 LA GRANDE GUERR Le nombre de manifestations dédiées à l événement en témoigne : en France comme à l étranger, la Première Guerre mondiale occupe une place incomparable dans nos mémoires collectives. En bouleversant le quotidien de millions de familles et en transformant en profondeur nos sociétés, la Première Guerre mondiale est devenue un héritage commun. UNE HISTOIRE COLLECTIVE Impliquant plus de soixante pays belligérants et engageant l ensemble des sociétés dans l effort conjugué des armes et du travail, la Première Guerre mondiale a été une épreuve collective sans précédent. Redessinant la carte de l Europe par l effondrement des grands Empires et l apparition de nouveaux États, elle a profondément transformé les structures sociales et politiques des sociétés en guerre, changé les représentations et les pratiques culturelles. À travers cette épreuve sans précédent, les sociétés belligérantes ont tiré des leçons, en particulier la valeur de la paix et de l amitié entre les peuples. Travailleurs chinois dans les manufactures de guerre transportant des barres de 75. Septembre Région de Lyon. Département du Rhône. Piston / Excelsior L Equipe / Roger-Viollet TISSÉE D HISTOIRES INDIVIDUELLES Épreuve collective, la Première Guerre mondiale fut d abord et avant tout une expérience intime. Cette histoire, vécue à hauteur d homme, nous a été transmise par les correspondances, les carnets des combattants, les portraits, les mots d un aïeul relatant avec pudeur ses souvenirs. Ces récits de guerre racontent l expérience combattante, la souffrance et la camaraderie des tranchées, l attente d une mère ou d une épouse occupée aux champs ou à l usine. Les commémorations du Centenaire redonneront vie à ces souvenirs qui se perpétuent dans l intimité des familles de générations en générations. 4

5 E, NOTRE HÉRITAGE COMMUN LES TEMPS MODERNES À la fin de la Grande Guerre s ouvre une ère nouvelle pour l humanité. Les hommes prennent conscience de la nécessité d instaurer un nouvel ordre mondial dans lequel le droit et la négociation collective pourront se substituer à la loi des armes. La fondation de la Société des Nations, en 1919, traduit cette exigence de paix et d entente, vingtsix ans avant la création de l Organisation des Nations Unies. Un désir de concorde et de solidarité qui s exprime aussi à l échelle de l Europe, et qui inspirera les futurs pères de la construction européenne. Cet héritage façonne toujours notre époque, à l instar de l ensemble des éléments de modernité introduits par la Première Guerre mondiale dans les domaines industriels aéronautique, mécanique -, sociaux - aide au logement, pensions militaires - ou encore médicaux - techniques de greffe, chirurgie plastique, etc. Wackernie / Excelsior L Equipe / Roger-Viollet La fabrication des casques est l une des plus typiques industries de la guerre. 5

6 DE 1914 À AUJOURD HUI TOUS ENFANTS DE LA PATRIE : L intérêt porté en France à la Première Guerre mondiale révèle le désir de connaissance et la curiosité des Français pour l histoire de leur pays. Il traduit la reconnaissance des contemporains à l égard de leurs aînés, dont les sacrifices et l engagement ont ouvert la voie à de nombreux acquis du temps présent. Les commémorations du Centenaire ont pour ambition de faire comprendre cet héritage, de l honorer et de le transmettre. Par-delà les hommages officiels et les cérémonies commémoratives, les manifestations du Centenaire offriront une pédagogie globale de l événement 14-18, questionnant notre engagement individuel et collectif pour la société, pour l Europe, et encourageant la mobilisation civique de chacun. ACTEURS D UNE MÊME HISTOIRE En provoquant la mobilisation massive et globale de la société, la guerre de a lié le fait militaire à un ensemble de faits sociaux, économiques et culturels qui ne permettent pas de résumer l événement à une dimension unique. Histoire d hommes, la Première Guerre mondiale fut aussi une histoire de femmes, d adolescents, d enfants, touchant autant les paysans que les ouvriers et les intellectuels. Enjeu d histoire militaire, le conflit questionne également l histoire des sciences, l histoire sociale et/ou la démographie. À travers l engagement des ressortissants des colonies d Afrique et d Asie du Sud-est, la Première Guerre mondiale raconte également une page de l histoire coloniale. Si la France entière fut mobilisée durant la Grande Guerre, de nombreux pays issus de la décolonisation ont également cette épreuve en partage. C est pourquoi chaque Français, quels que soient son âge, ses origines et sa condition, peut aujourd hui s intéresser au centenaire de la Première Guerre mondiale et s identifier à son histoire. UN PASSÉ QUI SE CONJUGUE AU PRÉSENT Parce qu elle est un bien que nous avons en partage, dont l héritage a très largement façonné notre quotidien, la Première Guerre mondiale est un événement porteur de sens pour le temps présent. Commémorer la Grande Guerre consiste dès lors moins à appréhender l épreuve à la lumière de questionnements ou de représentations du passé qu à souligner combien ce conflit, dans ses multiples dimensions, offre des enseignements précieux pour aujourd hui. Ces enseignements sont d abord civiques : à l occasion des commémorations du Centenaire, ils seront transmis aux jeunes générations par le biais d actions pédagogiques et mémorielles conduites localement mais aussi à l échelle nationale. Portes de compréhension du présent, la connaissance et la transmission de l histoire du premier conflit mondial doivent être le ferment d un meilleur vivre ensemble. Bibliothèque de Documentation Internationale Contemporaine (BDIC) 6 Cantonnement du 44 e bataillon de tirailleurs sénégalais Bourgbach-le-Haut. Département du Haut-Rhin.

7 L ÉLAN MÉMORIEL DE Par l action de l État, des collectivités territoriales, des associations locales, mais aussi des chercheurs et des créateurs, l espace public a de longue date été investi par la mémoire du premier conflit mondial et 2014 intensifieront cette présence de l événement en incitant les particuliers, les écoles, les administrations et les entreprises à porter et à animer le souvenir de La France sera le cœur géographique des commémorations du Centenaire, voyant converger du monde entier les descendants des combattants de la Grande Guerre. Éclairant l héritage de pour mieux l honorer, la saison commémorative du Centenaire sera lancée par le Président de la République en marge du 11 novembre 2013, à l occasion d une grande conférence organisée au palais de l Élysée. Mission du Centenaire Gérard Guittot Cimetière militaire de Saint-Rémy-la-Calonne. Département de la Meuse. Tranchées de Massiges. Département de la Marne. 7

8 LA MISSION DU CENTENAIRE, ORGANISATEUR D UN TEMPS MÉMORIEL ET CITOYEN EXCEPTIONNEL La Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale est un groupement d intérêt public créé en 2012 autour de sept ministères, six établissements publics, deux associations nationales et une mutuelle. Elle travaille sous l autorité du Ministre délégué auprès du ministre de la Défense, chargé des Anciens Combattants, Monsieur Kader Arif. Chargée de préparer et de mettre en œuvre le programme commémoratif du centenaire de la Première Guerre mondiale, la Mission du Centenaire s appuie sur un conseil scientifique international, un comité des mécènes et un comité des communes pour le Centenaire. Par son action, elle entend honorer les combattants de toutes origines morts durant la Grande Guerre et favoriser la compréhension et la transmission de l héritage du premier conflit mondial auprès des jeunes générations, dans un esprit de paix et d amitiés entre les peuples. FAIRE VIVRE L ÉVÉNEMENT Véritable saison culturelle et mémorielle, les temps de commémoration du centenaire de la Première Guerre mondiale seront orchestrés par la Mission du Centenaire. Celle-ci s appuiera sur les Comités départementaux du Centenaire et les Comités académiques du Centenaire pour faire vivre l événement au cœur des territoires, dans ses dimensions locales, nationales et internationales. L ampleur exceptionnelle des commémorations tient au nombre et à la qualité des relais sur lesquels pourra compter la Mission du Centenaire dans les champs institutionnels, académiques, associatifs et culturels La labellisation de plus de 800 projets partout en France témoigne de la mobilisation qui s annonce autour des commémorations de , dont le programme sera présenté au mois de novembre 2013 par le Président de la République. Outre les manifestations officielles et les initiatives publiques ou privées labellisées, un très grand nombre d expositions, de publications, de productions cinématographiques et audiovisuelles, de colloques et de spectacles seront proposés au grand public dès l automne 2013, faisant des commémorations du Centenaire un événement mémoriel unique. La Mission du Centenaire a créé un label «Centenaire» pour distinguer les projets commémoratifs les plus innovants et les plus structurants pour les territoires. Préalablement soumis au Comité départemental du Centenaire (CDC) du département correspondant, chacun des projets est ensuite examiné par le comité de labellisation de la Mission du Centenaire, après examen par son conseil scientifique. Les projets à caractère international, national ou multi-territoire de grande envergure, ou portés par un grand opérateur culturel, sont directement examinés par le comité de labellisation de la Mission du Centenaire. L obtention du label permet de figurer sur le programme national officiel des commémorations du Centenaire et d être éligible à un financement de la Mission du Centenaire. Bibliothèque de Documentation Internationale Contemporaine (BDIC) 8 Armistice à Paris, 11 novembre 1918.

9 LES ORGANISATEURS DU CENTENAIRE DR CHEVALIN Christophe/TF1 DR DR Général d armée (2S) Elrick IRASTORZA Président du conseil d administration de la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale. Jean-Claude NARCY Président du comité des mécènes de la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale. Antoine PROST Président du conseil scientifique de la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale. Joseph ZIMET Directeur général de la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale. Ancien élève de l école spéciale militaire de Saint-Cyr, promotion Général de Gaulle, le Général d armée (2S) Elrick Irastorza a partagé sa carrière entre affectations opérationnelles, affectations en états-majors organiques et écoles de formation. Commandant de l opération Licorne en , il est nommé Major général de l armée de terre le 1 er août 2006, avant de devenir chef d état-major de l armée de terre le 3 juillet Grand officier de la Légion d honneur, le Général d armée (2S) Elrick Irastorza est également commandeur de l Ordre national du mérite et titulaire de la Croix de la valeur militaire avec 4 citations. Journaliste de radio et de télévision, Jean-Claude Narcy est l une des figures de la chaîne TF1, où il a présenté pendant plus de 30 ans le journal télévisé. De 2003 à 2011, il intervient à l antenne en tant que directeur des opérations spéciales (14 juillet, Débarquement en Normandie...), puis à partir de 2011, en tant que consultant auprès des responsables des opérations spéciales. Jean-Claude Narcy est commandeur de la Légion d honneur, commandeur de l Ordre national du mérite, commandeur des Palmes académiques, commandeur du Mérite agricole et officier des Arts et des Lettres. Normalien de la rue d Ulm et agrégé, Antoine Prost est docteur en sciences politiques et en histoire. Professeur émérite à l Université de Paris I, il a dirigé le Centre d Histoire sociale du XX e siècle. Historien de la société française, il a consacré sa thèse d État aux suites de la Grande Guerre (Les Anciens combattants et la société française , Presses de la FNSP, 1977), dont il a étudié l historiographie avec Jay Winter (Penser la Grande Guerre, Seuil, 2004). Il a écrit plusieurs articles sur cette guerre, dont les chapitres sur les ouvriers et sur les morts de la Centennial History à paraître à Cambridge UP et chez Fayard à la fin de Antoine Prost préside le Comité scientifique et pédagogique de la Fondation nationale de la Résistance et le Conseil scientifique du Mémorial de Verdun. Historien de formation, Joseph Zimet travaille depuis 2008 autour des questions de mémoire. Entre 2009 et 2012, il a été le directeur adjoint de la mémoire, du patrimoine et des archives au ministère de la Défense, où il a été notamment en charge de l organisation des commémorations nationales. Préalablement, Joseph Zimet a travaillé à l Agence française de développement et au ministère des Affaires étrangères, dans le domaine de la solidarité internationale et de la philanthropie, sujets auxquels il a consacré des travaux de recherche et un séminaire d enseignement à Sciences-Po Paris. 9

10 REJOIGNEZ LE COMITÉ DES MÉCÈNES Par leur ampleur et leur intensité, par leur portée nationale et internationale, les commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale formeront un événement historique auquel tous les Français seront appelés à s associer. Vous pouvez vous aussi contribuer à ce grand élan commémoratif national et jouer un rôle décisif dans le rayonnement du Centenaire, en France et à l étranger, en devenant membre du Comité des mécènes présidé par le journaliste Jean-Claude Narcy. Monument du 152 e régiment d infanterie, Hartmannswillerkopf. Département du Haut-Rhin. Bernard Naegelen LE FINANCEMENT DES COMMÉMORATIONS Pour mener à bien le travail de préparation et de coordination des commémorations, la Mission du Centenaire a été dotée d un budget de 15 millions d euros. À plus de 85 %, cette somme sert à financer l organisation des cérémonies officielles, à accompagner et à soutenir les projets labellisés «Centenaire», à produire les supports pédagogiques et à favoriser l information du grand public sur le cycle des commémorations. En contribuant, à hauteur de 5 millions d euros, au financement des centaines de projets pédagogiques, culturels et mémoriels formant le cœur de la saison du Centenaire, le Comité des mécènes prendra lui aussi une part décisive dans le rayonnement des commémorations de la Première Guerre mondiale. UN DON POUR L HISTOIRE Par un don, chaque mécène du Centenaire contribuera à honorer, à comprendre et à faire comprendre l héritage de Au même titre que les relais mobilisés et coordonnés par la Mission du Centenaire, il sera coproducteur du cycle des commémorations du Centenaire. En contrepartie de son engagement pour le Centenaire, le mécène accédera de manière privilégiée aux manifestations et aux cérémonies qui forment le programme commémoratif du Centenaire. Par sa présence au premier rang du Centenaire, il jouera un rôle déterminant dans la réussite d un événement appelé à faire date. DÉDUCTIONS FISCALES Grâce au partenariat noué avec la Fondation de France, les dons en faveur de la Mission du Centenaire ouvrent droit à des déductions fiscales très avantageuses, tant pour les particuliers que pour les entreprises. Votre don en faveur de la Mission du Centenaire vous donne droit à une réduction d impôt égale à 66 % de votre soutien, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable. Ainsi un don de vous revient à et la Mission du Centenaire bénéficie bien de Vous pouvez déduire 75 % de votre don de l ISF, dans la limite de de réduction qui correspondent à un don maximum de Ainsi, un don de revient à réduire son ISF de Ou encore, si vous payez d ISF, un don de vous dispensera de cet impôt. Les entreprises peuvent également déduire leur don en faveur de la Mission du Centenaire à hauteur de 60 % de leur soutien. Ainsi, un don de permet une déduction de 6 000, soit un coût réel de pour l entreprise. 10

11 POUR TOUTE QUESTION RELATIVE AU COMITÉ DES MÉCÈNES, vous pouvez nous contacter par : Téléphone au à Courrier à Mission du Centenaire - Elvira Franchitti 109, boulevard Malesherbes Paris SI VOUS ÊTES UNE ENTREPRISE, vous pouvez contacter Serge Kirszbaum ou Sibylle Mazot au FONDS PLACÉ SOUS L ÉGIDE DE LA FONDATION DE FRANCE Le Fonds du Centenaire est placé sous l égide de la Fondation de France

12 Le programme commémoratif du centenaire de la Première Guerre mondiale est placé sous le Haut Patronage de Monsieur François Hollande, Président de la République. Mission du Centenaire 109, boulevard Malesherbes Paris Optimus - Crédit : Photo de couverture : cinquième journée de mobilisation à Paris. Départ du 5 e de ligne : soldats portant leur médaille d identité : Wackernie / Excelsior L Equipe / Roger-Viollet.

Au cœur des célébrations du centenaire de la Grande Guerre, le Bleuet de France, Fleur Française du Souvenir renaît pour redonner de l espoir!

Au cœur des célébrations du centenaire de la Grande Guerre, le Bleuet de France, Fleur Française du Souvenir renaît pour redonner de l espoir! DOSSIER DE PRESSE Au cœur des célébrations du centenaire de la Grande Guerre, le Bleuet de France, Fleur Française du Souvenir renaît pour redonner de l espoir! 11 novembre 1934 11 novembre 2014 80 ans

Plus en détail

Ensemble, soutenons le Bleuet de France!

Ensemble, soutenons le Bleuet de France! DOSSIER DE PRESSE Il ne peut y avoir de Solidarité sans Mémoire Depuis 1991, les fonds récoltés par l Œuvre Nationale du Bleuet de France (ONBF) permettent d accompagner la politique mémorielle de l ONACVG.

Plus en détail

CIRCULAIRE CONJOINTE. Ministère de l éducation nationale. la défense. du patrimoine et des archives

CIRCULAIRE CONJOINTE. Ministère de l éducation nationale. la défense. du patrimoine et des archives CIRCULAIRE CONJOINTE Ministère de l éducation nationale Ministère de la défense Ministère de l éducation nationale Direction de l enseignement scolaire Ministère de la défense Direction de la mémoire,

Plus en détail

Politique mémorielle : un DVD-Rom rend hommage à «La Résistance des Alsaciens»

Politique mémorielle : un DVD-Rom rend hommage à «La Résistance des Alsaciens» Politique mémorielle : un DVD-Rom rend hommage à «La Résistance des Alsaciens» Eric Straumann, Président du Conseil Départemental du Haut-Rhin, Frédéric Bierry, Président du Conseil Départemental du Bas-Rhin,

Plus en détail

Révéler jeunes talents et patrimoines d Ile-de-France

Révéler jeunes talents et patrimoines d Ile-de-France Révéler jeunes talents et patrimoines d Ile-de-France Depuis plus de cent ans, le Crédit Agricole d Ile-de-France porte les valeurs mutualistes qui ont présidé à sa naissance : la responsabilité, la proximité

Plus en détail

CPIE Corte Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets

CPIE Corte Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets CPIE Corte Centre Corse A Rinascita Coordination régionale de la Fête de la Science Guide Appel à projets PREAMBULE LA FETE DE LA SCIENCE 2014 EN CORSE Depuis 3 ans le CPIE Corte Centre Corse, Pôle Territorial

Plus en détail

CPIE Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets

CPIE Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets CPIE Centre Corse A Rinascita Coordination régionale de la Fête de la Science Guide Appel à projets PREAMBULE LA FETE DE LA SCIENCE 2015 EN CORSE Depuis 4 ans le CPIE Centre Corse A Rinascita, Coordination

Plus en détail

Commémorations du centenaire de la Guerre 1914-1918 Présentation des actions menées et soutenues par le Conseil général

Commémorations du centenaire de la Guerre 1914-1918 Présentation des actions menées et soutenues par le Conseil général DOSSIER DE PRESSE Belfort, le 30 juin 2014 Commémorations du centenaire de la Guerre 1914-1918 Présentation des actions menées et soutenues par le Conseil général Le Territoire de Belfort, comme partout

Plus en détail

Le Président de la République est le responsable

Le Président de la République est le responsable LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE Le Président de la République est le responsable suprême de la politique de défense. A ce titre, il est le garant de l indépendance nationale, de l intégrité du territoire

Plus en détail

2 au 11 novembre 2012. Campagne d appel à la générosité publique

2 au 11 novembre 2012. Campagne d appel à la générosité publique 2 au 11 novembre 2012 Campagne d appel à la générosité publique L Œuvre Nationale du Bleuet de France Aidons ceux qui restent! www.bleuetdefrance.fr 01.49.55.75.41 SD 11.11.indd 2 16/10/2012 09:58:48 L

Plus en détail

Campagne de Développement 2010-2012. Ensemble, développons RMS!

Campagne de Développement 2010-2012. Ensemble, développons RMS! Campagne de Développement 2010-2012 Ensemble, développons RMS! RMS : une stratégie de développement dans laquelle s inscrit la Fondation Les valeurs de RMS Innovation et esprit d entreprise Excellence

Plus en détail

Les jeunes contre l oubli

Les jeunes contre l oubli Ici, il y a des gens qui : Fabriquent de faux-papiers, Tout en restant discrets ; Aident des enfants, Même pas pour un franc. Ils sont cachés dans les maisons, Au lieu d être dans les camps de concentration.

Plus en détail

Chambon-sur-Lignon. Transmettre le message des Justes Pour une éducation citoyenne. Appel à Projets

Chambon-sur-Lignon. Transmettre le message des Justes Pour une éducation citoyenne. Appel à Projets Chambon-sur-Lignon Transmettre le message des Justes Pour une éducation citoyenne Appel à Projets 2013-2014 Un pays d humanité «Le Chambon-sur-Lignon, paradis des enfants» Depuis la fin du XIXe siècle,

Plus en détail

CONVENTION POUR LE TRINOME ACADEMIQUE DE NICE

CONVENTION POUR LE TRINOME ACADEMIQUE DE NICE CONVENTION POUR LE TRINOME ACADEMIQUE DE NICE Convention de partenariat entre L Académie de Nice La zone de Défense Sud L Association Régionale des anciens auditeurs de l Institut des Hautes Etudes de

Plus en détail

La rénovation du 9 rue de la Chaise, un enjeu majeur pour le campus de Sciences Po

La rénovation du 9 rue de la Chaise, un enjeu majeur pour le campus de Sciences Po :: La rénovation du 9 rue de la Chaise, un enjeu majeur pour le campus de Sciences Po >> À la différence d une m au centre de Paris. Sit et la rue Saint-Guillau enseignants et cherche 500 000 P O U R S

Plus en détail

Avec la Mutualité Française, la santé avance. Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui

Avec la Mutualité Française, la santé avance. Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui Avec la Mutualité Française, la santé avance Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui ACCOMPAGNER LES FAMILLES D AUJOURD HUI L engagement de la Mutualité en matière

Plus en détail

PARRAINEZ UN SOLDAT FRANCAIS EN OPEX

PARRAINEZ UN SOLDAT FRANCAIS EN OPEX [DOSSIER DE PRESSE] PARRAINEZ UN SOLDAT FRANCAIS EN OPEX EN LUI OFFRANT UN COLIS [21 ₑ ÉDITION] Fédération Nationale des Anciens des Missions Extérieures - OPEX FNAME-OPEX 178, rue Garibaldi - 69003 LYON

Plus en détail

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la Défense. Allocution pour la prise d armes de la Croix du combattant

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la Défense. Allocution pour la prise d armes de la Croix du combattant MINISTÈRE DE LA DÉFENSE M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la Défense Allocution pour la prise d armes de la Croix du combattant Cour d honneur des Invalides, le 1 er octobre 2015 Seul le prononcé fait

Plus en détail

L ILLUSTRATION DOSSIER DE PRESSE LES TABLEAUX D HONNEURS DE LA PREMIERE GUERRE MONDIALE ACCESSIBLES GRATUITEMENT SUR INTERNET

L ILLUSTRATION DOSSIER DE PRESSE LES TABLEAUX D HONNEURS DE LA PREMIERE GUERRE MONDIALE ACCESSIBLES GRATUITEMENT SUR INTERNET L ILLUSTRATION DOSSIER DE PRESSE LES TABLEAUX D HONNEURS DE LA PREMIERE GUERRE MONDIALE ACCESSIBLES GRATUITEMENT SUR INTERNET Les Tableaux d Honneurs Les Tableaux d Honneurs de L Illustration, véritable

Plus en détail

Lucien Bunel : enfant de Barentin, Juste parmi les Nations

Lucien Bunel : enfant de Barentin, Juste parmi les Nations Lucien Bunel : enfant de Barentin, Juste parmi les Nations Une exposition proposée par le groupe scout 1 ère Lucien Bunel, dans le cadre du 70 e anniversaire de la mort de Lucien Bunel en déportation LE

Plus en détail

Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal

Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal Session plénière : Séance introductive De l'importance de l'investissement productif des migrants en milieu rural Stéphane Gallet (Ministère

Plus en détail

Qui sont Rachel et Hannah?

Qui sont Rachel et Hannah? Qui sont Rachel et Hannah? Des personnages virtuels : Rachel est une petite fille juive de 8 ans qui vit dans le 20 ème arrondissement de Paris. Hannah, la sœur de Rachel, a 13 ans en 1939. Les restrictions,

Plus en détail

MISSION DU CENTENAIRE DE LA PREMIERE GUERRE MONDIALE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES. Pouvoir adjudicateur

MISSION DU CENTENAIRE DE LA PREMIERE GUERRE MONDIALE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES. Pouvoir adjudicateur Marché de captation vidéo pour le portail internet de la Mission du centenaire de la Première MISSION DU CENTENAIRE DE LA PREMIERE GUERRE MONDIALE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Pouvoir adjudicateur

Plus en détail

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société 2009 Charte de l ouverture à la société + engagements 3 3 «Toute personne a le droit, dans les conditions et les limites définies par la loi, d accéder aux informations relatives à l environnement détenues

Plus en détail

XIV / XVIII LA PHOTOGRAPHIE ET LA GRANDE GUERRE 13.06-27.07.14 / 20.08-07.09.14 DOSSIER DE PRESSE

XIV / XVIII LA PHOTOGRAPHIE ET LA GRANDE GUERRE 13.06-27.07.14 / 20.08-07.09.14 DOSSIER DE PRESSE XIV / XVIII LA PHOTOGRAPHIE ET LA GRANDE GUERRE 13.06-27.07.14 / 20.08-07.09.14 DOSSIER DE PRESSE 2 FI 1069 0144, ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DU HAUT-RHIN - IMAGE RECADRÉE DANS LE CADRE DES COMMEMORATIONS

Plus en détail

Préparation de l épreuve orale du CAPES interne d histoire- géographie AEFE Madagascar - Arnaud Léonard 1/14

Préparation de l épreuve orale du CAPES interne d histoire- géographie AEFE Madagascar - Arnaud Léonard 1/14 Enseigner «La Première Guerre mondiale : vers une guerre totale (1914-1918)» en classe de troisième, dans le cadre de la partie «Guerres mondiales et régimes totalitaires (1914-1945)» Préparation de l

Plus en détail

Donnez de la valeur à votre ISF! Agissons ensemble pour un monde plus fraternel et solidaire.

Donnez de la valeur à votre ISF! Agissons ensemble pour un monde plus fraternel et solidaire. Donnez de la valeur à votre ISF! Agissons ensemble pour un monde plus fraternel et solidaire. Fondacio, un mouvement au service de l humain. Cette aventure œcuménique naît à Poitiers en 1974, à l initiative

Plus en détail

DELEGATION DE LA VIENNE DOSSIER DE PRESSE

DELEGATION DE LA VIENNE DOSSIER DE PRESSE DELEGATION DE LA VIENNE Lancement d une campagne de mécénat populaire pour la restauration du Musée de la Seconde Guerre Mondiale TERCE DOSSIER DE PRESSE Contact presse : Aurélie CRAVALLEE - Délégation

Plus en détail

Dossier de présentation. Prix du jeune historien du Calvados 2015. Vendredi 5 juin 2015 à 14 heures

Dossier de présentation. Prix du jeune historien du Calvados 2015. Vendredi 5 juin 2015 à 14 heures Préserver, étudier et valoriser le patrimoine Dossier de présentation Prix du jeune historien du Calvados 2015 Vendredi 5 juin 2015 à 14 heures 1 Sommaire Editorial. 3 Le prix du jeune historien du Calvados

Plus en détail

école nationale d administration

école nationale d administration école nationale d administration une école de service public et d application Créée par le Général de Gaulle en octobre 1945, l École nationale d administration a pour principes fondateurs de démocratiser

Plus en détail

DÉCORATIONS OFFICIELLESFRANÇAISES ORDRE D HONNEUR D HONNEUR LES GRAND CROIX CROIX ET PLAQUE ENSEMBLE GRAND OFFICIER SE PORTE AVEC LA CROIX D OFFICIER

DÉCORATIONS OFFICIELLESFRANÇAISES ORDRE D HONNEUR D HONNEUR LES GRAND CROIX CROIX ET PLAQUE ENSEMBLE GRAND OFFICIER SE PORTE AVEC LA CROIX D OFFICIER DÉCORATIONS OFFICIELFRANÇAISES TOUS INSIGNES FABRIQUÉS PAR LA MONNAIE DE PARIS SONT CONFORMES AUX NORMES OFFICIEL ATTENTION AUX FAUX INSIGNES. ORDRE DE LA ORDRE DE DE LA ORDRE DE LA LA GRAND ET PLAQUE

Plus en détail

DEMANDE DE LABELLISATION

DEMANDE DE LABELLISATION DEMANDE DE LABELLISATION Type d organisation / raison sociale DEMANDEUR Nom de l organisation Adresse postale Téléphone Courriel 1 Adresse du site internet de l organisation Nom du contact Adresse postale

Plus en détail

Convention de partenariat entre la zone de défense et de sécurité Ouest et le Mouvement des Entreprises de France de la région Bretagne

Convention de partenariat entre la zone de défense et de sécurité Ouest et le Mouvement des Entreprises de France de la région Bretagne Convention de partenariat entre la zone de défense et de sécurité Ouest et le Mouvement des Entreprises de France de la région Bretagne entre l Etat, Ministère de la défense représenté par Monsieur le

Plus en détail

Pour un travail mobile, à distance, collaboratif. ClubMelchior

Pour un travail mobile, à distance, collaboratif. ClubMelchior Pour un travail mobile, à distance, collaboratif ClubMelchior Il était une fois...... aux portes des Monts et Coteaux du Lyonnais, Charly a le charme d un village et le potentiel d une ville, situé à 14

Plus en détail

FONDATION L ÉCHIQUIER DE LA RÉUSSITE. Fondation sous l égide de la Fondation de France

FONDATION L ÉCHIQUIER DE LA RÉUSSITE. Fondation sous l égide de la Fondation de France FONDATION L ÉCHIQUIER DE LA RÉUSSITE 14, rue d Ouessant - 75015 Paris. Tél : 01 78 09 88 00 Mail : fondationechiquierdelareussite@a2consulting.fr Fondation sous l égide de la Fondation de France Pourquoi

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

SOUSCRIPTION INTERNATIONALE POUR. sauver la Maison de Napoléon à Sainte-Hélène

SOUSCRIPTION INTERNATIONALE POUR. sauver la Maison de Napoléon à Sainte-Hélène SOUSCRIPTION INTERNATIONALE POUR sauver la Maison de Napoléon à Sainte-Hélène Les Domaines français de Sainte-Hélène Les Domaines français de Sainte-Hélène sont constitués de trois ensembles : la maison

Plus en détail

DEUXIÈME PROTOCOLE RELATIF À LA CONVENTION DE LA HAYE DE 1954 POUR LA PROTECTION DES BIENS CULTURELS EN CAS DE CONFLIT ARMÉ

DEUXIÈME PROTOCOLE RELATIF À LA CONVENTION DE LA HAYE DE 1954 POUR LA PROTECTION DES BIENS CULTURELS EN CAS DE CONFLIT ARMÉ 7 COM CLT-/7.COM/CONF.0/5 Paris, le 7 novembre 0 Original anglais DEUXIÈME PROTOCOLE RELATIF À LA CONVENTION DE LA HAYE DE 954 POUR LA PROTECTION DES BIENS CULTURELS EN CAS DE CONFLIT ARMÉ COMITÉ POUR

Plus en détail

FESTIVAL DU SCOUTISME. 1 er JUILLET Place Broglie STRASBOURG

FESTIVAL DU SCOUTISME. 1 er JUILLET Place Broglie STRASBOURG FESTIVAL DU SCOUTISME 1 er JUILLET Place Broglie STRASBOURG Dossier de partenariat Qu est ce que le scoutisme page 2 La manifestation du 1 er Juillet page 3 Pourquoi s engager avec le scoutisme page 4

Plus en détail

MÉMOIRES DU XXe SIÈCLE EN RÉGION RHÔNE-ALPES APPEL À PROJETS 2015

MÉMOIRES DU XXe SIÈCLE EN RÉGION RHÔNE-ALPES APPEL À PROJETS 2015 MÉMOIRES DU XXe SIÈCLE EN RÉGION RHÔNE-ALPES APPEL À PROJETS 2015 ATTENTION : UNE SEULE SESSION EN 2015 La Région Rhône-Alpes et l État, DRAC Rhône-Alpes, ont souhaité mettre conjointement en place le

Plus en détail

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants DOSSIER DE PRESSE L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants PARIS Mercredi 29 février 2012 Communiqué de presse p.2 L Association Française des AIDANTS

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

Sylvia PINEL et Kader ARIF ont signé le contrat de Destination «Centenaire de la Grande Guerre»

Sylvia PINEL et Kader ARIF ont signé le contrat de Destination «Centenaire de la Grande Guerre» SYLVIA PINEL MINISTRE DE L ARTISANAT, DU COMMERCE ET DU TOURISME KADER ARIF MINISTRE DELEGUE CHARGE DES ANCIENS COMBATTANTS Communiqué de presse www.artisanat-commerce-tourisme.gouv.fr Communiqué de presse

Plus en détail

Compte-rendu de la réunion du comité départemental du Centenaire de 14-18

Compte-rendu de la réunion du comité départemental du Centenaire de 14-18 Compte-rendu de la réunion du comité départemental du Centenaire de 14-18 Etaient présents à la réunion : Paris 30 septembre 2015 Préfecture de Paris Jean-Sébastien Lamontagne, Sous-préfet, Directeur de

Plus en détail

Forum régional sur «Les médias, la paix et la sécurité en Afrique de l Ouest» DECLARATION D ABIDJAN

Forum régional sur «Les médias, la paix et la sécurité en Afrique de l Ouest» DECLARATION D ABIDJAN Forum régional sur «Les médias, la paix et la sécurité en Afrique de l Ouest» DECLARATION D ABIDJAN Les participants au Forum régional sur «les médias, la paix et la sécurité en Afrique de l Ouest», réunis

Plus en détail

L APPRENTISSAGE À SCIENCES PO

L APPRENTISSAGE À SCIENCES PO L APPRENTISSAGE À SCIENCES PO 130 C est le nombre d apprentis à Sciences Po en 2014. Sciences Po souhaite atteindre le nombre de 150 apprentis par an, soit 10 % d une promotion. l apprentissage à Sciences

Plus en détail

REGION DES PAYS DE LA LOIRE. Fonds régional Santé publique. Règlement d intervention

REGION DES PAYS DE LA LOIRE. Fonds régional Santé publique. Règlement d intervention REGION DES PAYS DE LA LOIRE Fonds régional Santé publique Règlement d intervention 1 1- POLITIQUE RÉGIONALE DE SANTÉ ET FONDS RÉGIONAL SANTÉ PUBLIQUE La santé des Ligériens constitue l une des priorités

Plus en détail

L Apprentissage à Sciences Po

L Apprentissage à Sciences Po L Apprentissage à Sciences Po L Apprentissage à Sciences Po g Une filière en développement Depuis 2006, Sciences Po développe activement ses formations en apprentissage. Sept masters proposent aujourd

Plus en détail

Pourquoi. Vous portez un projet innovant et utile à la société : bénéficiez d un soutien financier et d un accompagnement.

Pourquoi. Vous portez un projet innovant et utile à la société : bénéficiez d un soutien financier et d un accompagnement. Pourquoi pas vous? Vous portez un projet innovant et utile à la société : bénéficiez d un soutien financier et d un accompagnement. «La force de la France, c est l engagement de ses citoyens.» François

Plus en détail

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051)

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051) 4.13 Politique culturelle et linguistique (Résolution : CC.2014-051) PRÉAMBULE La nouvelle politique culturelle et linguistique favorise la dimension culturelle comme levier incontournable pour mettre

Plus en détail

Le Souvenir français 20h30 Salle des fêtes HDV

Le Souvenir français 20h30 Salle des fêtes HDV Le Souvenir français 20h30 Salle des fêtes HDV Déroulé : 14h30 : Accueil du Ministre de la Défense 15h00 : Allocution de J Y Le Drian morts 15h45 : Dépôt de gerbe au Monument aux 18h30 : concert 20h30

Plus en détail

ECE/AC.21/SC/2014/3 EUDCE1408105/1.6/SC12/3. Conseil économique et social

ECE/AC.21/SC/2014/3 EUDCE1408105/1.6/SC12/3. Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/AC.21/SC/2014/3 Distr. générale 10 septembre 2014 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Réunion de haut niveau sur les transports,

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURE: ENAT

APPEL A CANDIDATURE: ENAT APPEL A CANDIDATURE: ENAT Congrès international sur le tourisme pour tous. Organisé par la fondation ONCE. Soutenu par la Commission Européenne. 21 23 Novembre, 2007 MARINA D OR Région de Valencia, Espagne

Plus en détail

Le Centenaire de la Grande Guerre. Bilan des commémorations en 2014 et lancement de la campagne 2015

Le Centenaire de la Grande Guerre. Bilan des commémorations en 2014 et lancement de la campagne 2015 Le Centenaire de la Grande Guerre Bilan des commémorations en 2014 et lancement de la campagne 2015 Réunion du 26 janvier 2015 Préfecture de l Orne Le centenaire de la Première Guerre mondiale permet à

Plus en détail

DEMANDE DE LABELLISATION

DEMANDE DE LABELLISATION DEMANDE DE LABELLISATION Type d organisation / raison sociale DEMANDEUR Nom de l organisation Adresse postale Téléphone Courriel Adresse du site internet de l organisation Nom du contact Adresse postale

Plus en détail

Chefs d entreprises Experts-comptables Consultants Banquiers Cadres Notaires Avocats Seniors. Un engagement

Chefs d entreprises Experts-comptables Consultants Banquiers Cadres Notaires Avocats Seniors. Un engagement Chefs d entreprises Experts-comptables Consultants Banquiers Cadres Notaires Avocats Seniors Un engagement BÉNÉVOLE Aux côtés des créateurs S ENGAGER Notre rôle : permettre aux créateurs et aux repreneurs

Plus en détail

Le renouvellement de la forêt française est en danger!

Le renouvellement de la forêt française est en danger! 1990 De 130 millions Agissons, Plantons pour l avenir! pour l avenir 2015 à moins de 70 millions d chaque année L Arbre et la Forêt constituent notre exceptionnel patrimoine environnemental commun. Mais

Plus en détail

Recevoir au Musée de la Grande Guerre

Recevoir au Musée de la Grande Guerre Recevoir au Musée de la Grande Guerre Location d espaces en Pays de Meaux Bienvenue À l occasion du centenaire de la Grande Guerre, offrez-vous un lieu qui a du sens Un nouveau regard sur 14-18 Inauguré

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Sortir de la gestion saisonnière de l hébergement d urgence. Paris, le 21 novembre 2013

DOSSIER DE PRESSE. Sortir de la gestion saisonnière de l hébergement d urgence. Paris, le 21 novembre 2013 DOSSIER DE PRESSE Sortir de la gestion saisonnière de l hébergement d urgence Paris, le 21 novembre 2013 Contact presse Service de presse du ministère de l Égalité des territoires et du Logement 72, rue

Plus en détail

Le financement de l ESS par la BPI en France

Le financement de l ESS par la BPI en France 1 Le financement de l ESS par la BPI en France Encourager un moteur du développement urbain local Cette fiche utile se propose de revenir sur l importance de l Economie Sociale et Solidaire pour les territoires

Plus en détail

Festival - Reims DOSSIER DE PARTENARIAT

Festival - Reims DOSSIER DE PARTENARIAT Clin d Oeil 2-5 Festival - Reims July 2015 DOSSIER DE PARTENARIAT Le Festival Clin d Oeil est un événement artistique, biennale organisée le premier weekend de juillet, qui vise à mettre en avant la diversité

Plus en détail

Quand le privé rencontre l EIC

Quand le privé rencontre l EIC DOSSIER DE PRESSE Quand le privé rencontre l EIC 1 er «Entraînement interculturel à la candidature» en Lorraine en partenariat avec le Crédit Agricole de Lorraine Contacts presse CREDIT AGRICOLE : Parcidio

Plus en détail

Quoi? Une friche industrielle réhabilitée. Les anciens établissements Cannelle

Quoi? Une friche industrielle réhabilitée. Les anciens établissements Cannelle Quoi? Une friche industrielle réhabilitée Les anciens établissements Cannelle En 1945, la famille Cannelle, originaire du territoire de Belfort, décide de s installer en bord de Loire port des Noues, afin

Plus en détail

les 11, 12 et 13 avril 2014 Palais des Rois sardes à Nice

les 11, 12 et 13 avril 2014 Palais des Rois sardes à Nice L association généalogique des Alpes-Maritimes et le Conseil général vous présentent la 1 ère RENCONTRE GÉNÉALOGIQUE NATIONALE SUR LA GRANDE GUERRE les 11, 12 et 13 avril Palais des Rois sardes à Nice

Plus en détail

Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013

Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013 Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013 *** Nous sommes réunis ici à Villejuif, à l hôpital

Plus en détail

Candidature des participants. PEJ-France Caen

Candidature des participants. PEJ-France Caen Candidature des participants PEJ-France Caen Du 29 mai au 8 juin 2014 2 Le mot du président Malo MOFAKHAMI Président du PEJ-France Chers participants, En 2014, le Parlement Européen des Jeunes - France

Plus en détail

Dossier de presse. Commémorations du centenaire de la Première Guerre Mondiale. Programme du Conseil Général de la Côte-d Or

Dossier de presse. Commémorations du centenaire de la Première Guerre Mondiale. Programme du Conseil Général de la Côte-d Or Dossier de presse Commémorations du centenaire de la Première Guerre Mondiale Programme du Conseil Général de la Côte-d Or Le Conseil Général participe aux commémorations de la «Grande Guerre» Proche du

Plus en détail

Les nouveaux enjeux économiques et sociaux des politiques de couverture santé 4È ME CYCLE INSTITUT DES HAUTES ÉTUDES DE PROTECTION SOCIALE

Les nouveaux enjeux économiques et sociaux des politiques de couverture santé 4È ME CYCLE INSTITUT DES HAUTES ÉTUDES DE PROTECTION SOCIALE Les nouveaux enjeux économiques et sociaux des politiques de couverture santé 4È ME CYCLE SEPTEMBRE 2012 - JUIN 2013 «Les nouveaux enjeux économiques et sociaux des politiques de couverture santé» SEPTEMBRE

Plus en détail

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

Le fonds de dotation. Titre. www.artisandumonde.org

Le fonds de dotation. Titre. www.artisandumonde.org Le fonds de dotation d Artisans du Monde Faire un don Pour construire un monde plus juste au Nord comme au Sud Titre Crédit photo : Ellas Cuentan www.artisandumonde.org 1 Fonds de dotation d Artisans du

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement)

Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement) Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement) Sommaire 1. Cadre de l étude...1 2. Objectif de l étude...2 3. Questionnements à étudier...2 4. Méthodologie...3

Plus en détail

Projet. Equipement numérique

Projet. Equipement numérique Projet Equipement numérique Service Mécénat Région Ile de France 7 mars 2013 Notre mission NOTRE MISSION Apprentis d Auteuil est une fondation reconnue d utilité publique qui éduque et forme plus de 13

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour le développement. Conférence-débat à l Université de Kinshasa

Programme des Nations Unies pour le développement. Conférence-débat à l Université de Kinshasa Programme des Nations Unies pour le développement DISCOURS Conférence-débat à l Université de Kinshasa «L IMPACT DE L AUTONOMISATION DE LA FEMME SUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA RDC» M me Priya Gajraj, Directeur

Plus en détail

Dossier de partenariat

Dossier de partenariat Dossier de partenariat Les 20 ans de l ONG ESSOR : Quel avenir pour la solidarité internationale? Contact : L équipe d ESSOR est à votre disposition pour tout renseignement à l adresse suivante : essor.contact@free.fr

Plus en détail

TITRE : ENGAGEMENT DU DÉPARTEMENT POUR LES EMPLOIS D'AVENIR

TITRE : ENGAGEMENT DU DÉPARTEMENT POUR LES EMPLOIS D'AVENIR RAPPORT DU PRÉSIDENT AU CONSEIL GÉNÉRAL 2ème Commission Solidarités, innovation sociale et lutte contre les discriminations N 2012-02-0023 SÉANCE DU 17 DÉCEMBRE 2012 POLITIQUE : INSERTION SOCIALE SECTEUR

Plus en détail

Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication

Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication Alors que les concertations sur la réforme des retraites sont actuellement en cours, l Assurance retraite, premier

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE DOSSIER DE PRESSE Contacts presse Région Rhône-Alpes Clémence CAPRON 04 26 73 49 57 06 87 56 05 48 + CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE SALON DES

Plus en détail

Collège des Hautes Etudes de l Environnement. du Développement Durable. w w w. c h e e d d. n e t

Collège des Hautes Etudes de l Environnement. du Développement Durable. w w w. c h e e d d. n e t Collège des Hautes Etudes de l Environnement et du Développement Durable P r é pa r e r l e s d i r i g e a n t s au x e n j e u x du Développement Durable w w w. c h e e d d. n e t Une approche transversale,

Plus en détail

MaecenasPatrimoine. Le partage au cœur du rendement. 15 juin 2010

MaecenasPatrimoine. Le partage au cœur du rendement. 15 juin 2010 MaecenasPatrimoine Le partage au cœur du rendement 15 juin 2010 Table des matières 1 - La Société Maecenas Finance Page 2 - Le FCP Maecenas Patrimoine 3 - L intérêt des investisseurs institutionnels La

Plus en détail

Les actions de la Caisse des dépôts en faveur du développement économique en Ile de France

Les actions de la Caisse des dépôts en faveur du développement économique en Ile de France Les actions de la Caisse des dépôts en faveur du développement économique en Ile de France Anne de Richecour Directeur Interrégional Adjoint CDC Ile de France 8 juin 2010 - Nanterre 1 Le développement

Plus en détail

Faire évoluer les comportements en matière de consommation d énergie, c est notre ambition commune.

Faire évoluer les comportements en matière de consommation d énergie, c est notre ambition commune. Faire évoluer les comportements en matière de consommation d énergie, c est notre ambition commune. 1 Description synthétique du projet Eco-Form Action : Dans le cadre de l appel à projets pour la mise

Plus en détail

Commémoration. www.haute-vienne.gouv.fr @Prefet87

Commémoration. www.haute-vienne.gouv.fr @Prefet87 Commémoration www.haute-vienne.gouv.fr @Prefet87 Centenaire de la Première Guerre Mondiale Comité départemental du centenaire Limoges, 6 février 2015 SOMMAIRE Communiqué de synthèse p4 Le sens du Centenaire

Plus en détail

BULLETIN DE SOUTIEN A LA FONDATION DES PROMOTEURS IMMOBILIERS DE FRANCE

BULLETIN DE SOUTIEN A LA FONDATION DES PROMOTEURS IMMOBILIERS DE FRANCE BULLETIN DE SOUTIEN A LA FONDATION DES PROMOTEURS IMMOBILIERS DE FRANCE Je fais un don à la Fondation de France / Fondation des promoteurs immobiliers de France de : 1.500 5.000 Engagement de soutien :

Plus en détail

Entreprises et plateformes NOUS AVONS EN COMMUN BIEN PLUS QU UN TERRITOIRE

Entreprises et plateformes NOUS AVONS EN COMMUN BIEN PLUS QU UN TERRITOIRE Entreprises et plateformes FRANCE INITIATIVE NOUS AVONS EN COMMUN BIEN PLUS QU UN TERRITOIRE La réussite des entreprises que nous aidons à naître Notre rôle : apporter un coup de pouce financier à ceux

Plus en détail

50e anniversaire des indépendances africaines et malgache

50e anniversaire des indépendances africaines et malgache 50e anniversaire des indépendances africaines et malgache 1960-2010 29 Hommage aux anciens combattants africains et malgaches Dans le cadre des célébrations officielles du cinquantième anniversaire des

Plus en détail

Première Guerre mondiale 2014. Évaluation préalable d un panel de visiteurs

Première Guerre mondiale 2014. Évaluation préalable d un panel de visiteurs Première Guerre mondiale 2014 Évaluation préalable d un panel de visiteurs 1. Principe et déroulement de l enquête Une évaluation préalable Font-End evaluation Un instrument au service de la conception

Plus en détail

Assemblée générale annuelle du Souvenir Français

Assemblée générale annuelle du Souvenir Français Assemblée générale annuelle du Souvenir Français Déroulé : Vendredi 17 Avril 2015 Accueil à l hôtel de Ville - SDF 14h30 Acceuil Républicain de Monsieur le Ministre de la défense 15h Allocution du MinDef

Plus en détail

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 1 ÉNONCÉE DE LA PROBLÉMATIQUE ET MOTIVATION Dans certains

Plus en détail

«LES MERCREDI DE L ENA» Termes de référence DANS LES PAYS DE L UEMOA»

«LES MERCREDI DE L ENA» Termes de référence DANS LES PAYS DE L UEMOA» REPUBLIQUE DU SENEGAL =-=-=-= PRIMATURE =-=-=-= ECOLE NATIONALE D ADMINISTRATION =-=-=-= «LES MERCREDI DE L ENA» Edition spéciale Termes de référence THEME : «REFORMES DES FINANCES PUBLIQUES DANS LES PAYS

Plus en détail

Cahier des charges APJ 2015 2016

Cahier des charges APJ 2015 2016 Cahier des charges APJ 2015 2016 Dossier de candidature pour le 1 er février 2016 Dossier de candidature complet avec pièces justificatives pour le 7 mars 2016 www.msa-beauce-coeurdeloire.fr www.msa.fr

Plus en détail

PREMIERE PARTIE POLITIQUE D INVESTISSEMENT SS?

PREMIERE PARTIE POLITIQUE D INVESTISSEMENT SS? STRUCTURE DU CADRE DE POLITIQUE D INVESTISSEMENT DE LA CEDEAO Dr Jonathan A Aremu Consultant Marché commun d investissement de la CEDEAO Département du Secteur Privé Tel: 234-1-8033061476 E-mail: marketlinkconsults@yahoo.com

Plus en détail

PROGRAMMATION CULTURELLE 2014 ELEMENTS DE CONTEXTE

PROGRAMMATION CULTURELLE 2014 ELEMENTS DE CONTEXTE PROGRAMMATION CULTURELLE 2014 RÉSEAU DES ALLIANCES FRANCAISES EN CHINE : ELEMENTS DE CONTEXTE OBJECTIFS Ce document a pour objectif de structurer la programmation culturelle du réseau des Alliances françaises

Plus en détail

-Monsieur le Représentant de la Coopération Néerlandaise, chef de file des Partenaires Techniques et Financiers du PRODESS ;

-Monsieur le Représentant de la Coopération Néerlandaise, chef de file des Partenaires Techniques et Financiers du PRODESS ; ALLOCUTION DU MDSSPA A L OUVERTURE DES TRAVAUX DES JOURNEES DE CONCERTATION SUR UNE STRTATEGIE D EXTENSION DE LA MUTUALITE AU MALI (21 au 23 janvier 2010) --------------------------------------------------

Plus en détail

Les partenaires sont les autorités locales et régionales qui s engagent à mettre en oeuvre des activités dans le cadre de la SEDL.

Les partenaires sont les autorités locales et régionales qui s engagent à mettre en oeuvre des activités dans le cadre de la SEDL. Quel statut choisir? es partenaires sont les autorités locales et régionales qui s engagent à mettre en oeuvre des activités dans le cadre de la SED. es associations des pouvoirs locaux et régionaux, ainsi

Plus en détail

PROGRAMMATION CULTURELLE 2013-2014. Les Charentais dans la Grande Guerre 1914-1918

PROGRAMMATION CULTURELLE 2013-2014. Les Charentais dans la Grande Guerre 1914-1918 Les Charentais dans la Grande Guerre 1914-1918 PROGRAMMATION CULTURELLE 2013-2014 Programme labellisé par la Mission «centenaire 14-18» Les Archives départementales MOT DU PRÉSIDENT «ça a commencé comme

Plus en détail

Contact presse : service communication Tel. : 01 60 91 22 19 / Fax : 01 60 91 23 00 communication@sdis91.fr

Contact presse : service communication Tel. : 01 60 91 22 19 / Fax : 01 60 91 23 00 communication@sdis91.fr OPERATION «POMPIERS JUNIORS» DOSSIER DE PRESSE Contact presse : service communication Tel. : 01 60 91 22 19 / Fax : 01 60 91 23 00 communication@sdis91.fr Service Départemental d Incendie et de Secours

Plus en détail

Mots et dessins d enfants réfugiés Colombiens en Equateur. UNHCR / S. Aguilar

Mots et dessins d enfants réfugiés Colombiens en Equateur. UNHCR / S. Aguilar Mots et dessins d enfants réfugiés Colombiens en Equateur UNHCR / S. Aguilar UNHCR / S.Aguilar Mots et dessins d enfants réfugiés Colombiens en Equateur UNHCR, Bureau pour l Europe, Bruxelles, Belgique

Plus en détail

Séminaire International. «Rôles de la formation professionnelle agricole pour répondre aux défis des différentes formes d agricultures en Afrique»

Séminaire International. «Rôles de la formation professionnelle agricole pour répondre aux défis des différentes formes d agricultures en Afrique» Attention manque AFD et Comader Séminaire International «Rôles de la formation professionnelle agricole pour répondre aux défis des différentes formes d agricultures en Afrique» Enjeux et dispositifs d

Plus en détail

2 AU12 MAI 2013 AIDONS CEUX QUI RESTENT CAMPAGNE D APPEL À LA GÉNÉROSITÉ PUBLIQUE. www.bleuetdefrance.fr POUR DÉSIRÉ ET MONIQUE POUR ALPHA

2 AU12 MAI 2013 AIDONS CEUX QUI RESTENT CAMPAGNE D APPEL À LA GÉNÉROSITÉ PUBLIQUE. www.bleuetdefrance.fr POUR DÉSIRÉ ET MONIQUE POUR ALPHA 2 AU12 MAI 2013 CAMPAGNE D APPEL À LA GÉNÉROSITÉ PUBLIQUE DU BLEUET DE FRANCE POUR DÉSIRÉ ET MONIQUE POUR ALPHA POUR CLAIRE ET QUENTIN POUR HAYRI POUR PAUL POUR MEDHI POUR MAGALI AIDONS CEUX QUI RESTENT

Plus en détail