Une application du monomythe de Joseph Campbell en accompagnement spirituel. Présentation par Martin Paquette 13 juin 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Une application du monomythe de Joseph Campbell en accompagnement spirituel. Présentation par Martin Paquette 13 juin 2014"

Transcription

1 Une application du monomythe de Joseph Campbell en accompagnement spirituel Présentation par Martin Paquette 13 juin 2014

2

3

4 page 4 Axes à considérer lors d une intervention en soins spirituels Axe horizontal: les espaces culturels Axe vertical: les temps de la vie

5 page 5 La place de la narration en intervention L humain à cette tendance toute naturelle à se forger des récits (Huston, 2008). Se raconter est encouragé dans le cadre psychothérapeutique (approche narrative), mais également en soins de santé. Courant narratif en médecine (Voir les travaux de Rita Charon). À l instar des autres professionnels de la santé, l intervenant en soins spirituels écoute également des récits construits par ses patients. À quoi se référer pour un avoir un cadre d analyse simple, permettant d intervenir de manière flexible dans les récits d individusdetoutesculturesetcroyances(axe horizontal) et de tous âges et cheminements (axe vertical), et ce, dans le contexte spécifique des soins spirituels?

6 page 6 Le monomythe «Un héros s aventure hors du monde de la vie habituelle et pénètre dans un lieu de merveilles surnaturelles; il y affronte des forces fabuleuses et remporte une victoire décisive; le héros revient de cette aventure mystérieuse doté du pouvoir de dispenser des bienfaits à l homme, son prochain.» (Campbell, 1978).

7 page 7 Le monomythe: rapprochement psychanalytique «La fonction essentielle du mythe héroïque est le développement, chez l individu, de la conscience de soi» (Henderson, 1964). En outre pour Jung, ce Soi qui réside dans les profondeurs de la psyché serait l image de Dieu. L archétype de Dieu serait donc accessible via un périlleux voyage dans l inconscient.

8 page 8 Deux remarques L intervenant en soins spirituels n assiste pas forcément le soigné dans tout le processus de séparation-initiationretour du monomythe. Monomythe = parcours-type idéalisé. Le parcours du patient ne sera pas forcément glorieux ou victorieux. En outre, l acceptation de la maladie sera sans doute plutôt de l ordre du «vivre avec».

9 page 9 Monomythe de Campbell Monomythe «révisé» 1. L appel à l aventure 1. L appel à l aventure 2. Le refus de l appel 2. Le refus de l appel 3. L aide surnaturelle 3. Le passage du premier seuil 4. Le passage du premier seuil 4. Le ventre de la baleine 5. Le ventre de la baleine 5. L aide surnaturelle 6. Le chemin des épreuves 6. Le chemin des épreuves 7. La rencontre avec la déesse 8. La femme tentatrice 7. La femme tentatrice 9. La réunion au Père 8. La réunion au Père 10. L apothéose 9. L apothéose 11. Le don suprême 10. Le don suprême 12.Le refus du retour 11. Le passage du seuil au retour 13. La fuite magique 14. La délivrance venue de l extérieur 12. La délivrance venue de l extérieur 15. Le passage du seuil au retour 16 Le Maître des deux mondes 13 Le Maître des deux mondes

10 page 10 L appel à l aventure Alors que l individu est dans son milieu familier, un élément déclencheur vient perturber sa tranquillité et sa routine. C est à ce moment qu il est invité à résoudre un problème. En tant qu élément perturbateur, une maladie grave rompt le scénario de vie prévu par l individu et l entraîne bien malgré lui dans une nouvelle zone d expérience. La maladie en tant qu appel sollicite l individu à s engager dans une quête qui aura bien souvent pour objectif premier de retrouver la santé physique.

11 page 11 Le refus de l appel Il arrive que la personne n écoute pas les manifestations qui le somment de passer à l action. À ce moment, elle s enlise dans la situation actuelle qui lui est inconfortable et s empêche de poser une action significative. La fuite ou le déni sont des mécanismes de défense récurrents chez certaines personnes malades. fbmt4t8yenimkbvvk0ktmf0xjctabnaljim9

12 page 12 Le passage du premier seuil C est la transition entre le monde commun quelehérosestsurlepointdequitteretle monde fantastique dans lequel il va s aventurer. Pour passer le premier seuil, il devra généralement passer une première épreuve. Lorsque l individu malade sera prêt à écouter l appel, il rencontrera son médecin dans l espoir de trouver un moyen de résoudre sa problématique. Si le plan de soin nécessite un séjour à l hôpital, il devra accepter d entrer dans un univers susceptible de réserver bien des difficultés et un stress important.

13 page 13 Le ventre de la baleine Cetteétapesymbolisequelehérosafranchi le premier seuil. Une fois à l intérieur, l individu héroïque ne sera plus jamais le même. L individu est maintenant «aspiré» dans un autre univers, celui du milieu hospitalier. Il peut alors vivre une phase d adaptation où il doit apprendre les règles qui régissent ce nouvel environnement. En plus de perdre ses repères, son identité est désormais altérée : il est devenu un patient.

14 page 14 L aide surnaturelle Une fois l appel accepté, sur le chemin de l aventure, le héros rencontrera un mentor qui lui fournira conseils, présents et protection. Dans le cas d un séjour à l hôpital, le nouveau patient sera entouré de professionnels qui auront pour objectif de lui prodiguer les soins nécessaires.

15 page 15 Le chemin des épreuves À cette étape, le héros commence à apprivoiser le nouveau monde qui l entoure. Il explore, observe les règles et surtout, il aura à franchir les premières épreuves. De ce fait, il reconnaîtra qui seront ses alliés et ses ennemis dans cette aventure. Les épreuves que le patient doit gérer au cours de son hospitalisation sont multiples.

16 page 16 La femme tentatrice Il peut arriver qu au cours du récit, le protagoniste soit aux prises avec certaines tentations susceptibles de mettre en péril le bon déroulement de sa quête. Cette étape peut survenir à tout moment au cours de la quête. L épreuve de la maladie est rude et il est tout à fait possible que le patient décide (par exemple) de renoncer aux traitements qu il reçoit.

17 page 17 La réunion au Père Il se peut que le héros doive faire face à l ultime; la figure paternelle. Elle prend la forme de tout ce qui peut amener le héros à se sentir infantilisé. Il doit la vaincre ou obtenir son approbation pour qu à son tour, il puisse régner seul, ou à ses côtés. Pour en finir avec ces épreuves, le patientdoitfairefaceauxéléments qui semblent exercer une domination sur sa vie.

18 page 18 L apothéose Une fois les épreuves passées, le hérosgoûteaudivin.ilestdansun état de transcendance, d illumination, il s est affranchi une bonne fois pour toutes de son ancien Moi. L accompagnement spirituel peut conduire le patient à une expansion du champ de sa conscience et aboutir ultimement à une plus grande sérénité.

19 page 19 Le don suprême Le protagoniste est donc parvenu jusqu au bout du chemin. Les épreuves qui lui ont été formatrices sont maintenant résolues. Il est maintenant le temps de s emparer de l objet de sa quête. Le don suprême consiste bien souvent à retrouver la santé physique. Au cours de l accompagnement, ce que le patient aura appris (de lui, des autres, de son Dieu) constitue en soi un autre type de don suprême.

20 page 20 Le passage du seuil au retour La dernière tâche de l individu héroïque sera donc de subir le choc du retour, rapporter l objet de sa quête et tenter de le partager aux autres. Ce qui n est pas toujours évident puisqu il aura changé : après toutes ses péripéties, il s est forcément transformé. Comment va réagir sa communauté? L accompagnement spirituel est terminé. Le séjour aura certes transformé le patient à plusieurs égards, mais il n est pas encore au bout de ses peines. Choc pour son environnement.

21 page 21 La délivrance venue de l extérieur C est une étape qui survient alors quelecheminduretourestplus ardu que prévu pour le héros; une intervention externe est alors nécessaire. En guise d exemple pour un patient, il se pourrait que son état de santé continue de fluctuer grandement une fois de retour à la maison. L équipe soignante demeure en contact avec le patient.

22 page 22 Maître des deux mondes L élu peut librement voyager entre ces deux mondes (ordinaire et fantastique/conscient et inconscient) sans craindre de nouveaux affrontements. Le patient se connait mieux et, dans le meilleur des cas, a fait la paix avec certains éléments de sa vie. Si jamais l individu a à se revisiter, le prochain voyage risque d être moins douloureux que le premier. Peut-être que l état de sa santé demeure incertain voire en déclin, mais il arrive à mieux vivre avec cette réalité.

23 page 23 Libre devant la vie Pour les protagonistes des récits d aventures, c est l étape du repos une fois toutes les péripéties accomplies. On peut aussi retrouver cette forme de repos pour l individu aux prises avec la maladie. Bien que la rémission d un cancer offre un soulagement certain par exemple, la sagesse nouvellement acquise d une expérience de santé permet également d accéder à une plus grande sérénité, et ce, même si d autres épreuves sont à l ordre du jour.

24 page 24 Applications possibles du Monomythe Grille de lecture pour l intervenant. Utile pour analyser le récit de l aidé. Proposer le monomythe comme métaphore du parcours de l aidé.

25 page 25 Journal de bord L appel à l aventure Comment était ma situation familière sur le plan de ma santé physique, psychologique, relationnelle et spirituelle? Par quels symptômes mes problèmes de santé ce sont-ils manifestés? Comment ai-je vécu mon diagnostic? L aide surnaturelle Y a-t-il une figure significative ici à l hôpital susceptible de m aider à traverser cette épreuve? Si oui, comment lui ai-je expliqué mon problème? Comment s est-il proposé de me venir en aide? Le chemin des épreuves Que m a fait vivre la rencontre d aujourd hui avec l intervenant en soins spirituels (ou tout autre mentor)? Qu est ce que j ai appris sur moi (sur mes ressources, limites, croyances, etc.)? Qu est-ce qui pose le plus obstacle? Est-ce que cette situation actuelle m amène à poser un regard différent sur ma vie? Si oui, quels éléments attirent le plus mon attention? Qu est-ce que j aimerais changer? La réunion au Père Quels sont les éléments qui font autorité sur ma vie et qui se présente comme des obstacles à mon bien-être? Comme je me sens face à eux? Aije le pouvoir de les éradiquer? Sinon serait-il possible de les contourner ou encore de les «apprivoiser» afin de les intégrer dans ma vie? Comment puis-je m y prendre?

26 page 26 Épilogue Limite: Approche spéculative qui n a pas été appliquée concrètement dans la pratique. Ce qu éclaire cette recherche: Liens pertinents entre le monomythe et le cheminement d un patient à l hôpital à condition d apporter quelques modifications qui n alterneront pas la tripartite séparation, initiation et retour. Gamme d outils ou d approches à développer.

27 page 27 «Un héros est une personne ordinaire qui trouve la force de supporter et de persévérer en dépit d obstacles écrasants.» Christopher Reeve

Le Voyage du Héros. au pays du MLM. Armelle Barthalot Le blog du MLM

Le Voyage du Héros. au pays du MLM. Armelle Barthalot Le blog du MLM Le Voyage du Héros au pays du MLM Armelle Barthalot 1 Qu ont en commun 2 Barack Obama 3 & Georges Lucas 4 Le 44ème Président des Etats-Unis 5 Et le scénariste du film culte 6 Un homme qui répond au nom

Plus en détail

Historique du coaching en entreprise

Historique du coaching en entreprise Historique du coaching en entreprise Aux Etats-Unis dans les années 80, le coaching des sportifs a beaucoup de succès. L entreprise, soucieuse d une plus grande performance va adapter le coaching afin

Plus en détail

Deuxième semaine : L assurance du salut

Deuxième semaine : L assurance du salut Deuxième semaine : L assurance du salut Répondez par VRAI (V) ou FAUX (F) Maintenant je peux être sûr que je suis sauvé. Dieu veut que je pèche pour me montrer plus d amour. Si je pèche et meurs sans me

Plus en détail

Les bonnes pratiques lors de l intrusion d un tireur actif

Les bonnes pratiques lors de l intrusion d un tireur actif Les bonnes pratiques lors de l intrusion d un tireur actif Service de la sûreté institutionnelle avec la collaboration du Service de police de la Ville de Montréal Octobre 2010 Objectifs de cette présentation

Plus en détail

Conférence Les deuils situationnels

Conférence Les deuils situationnels Conférence Les deuils situationnels Sylvie Dufresne, psychothérapeute Les étapes de résolution du deuil Choc Négation déni Expression des émotions Prise en charge des tâches liées au deuil Découverte d

Plus en détail

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE!

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! rétablissement et psychose / Fiche 1 JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! JJérôme s énerve : «Je ne suis pas psychotique! Vous ne dites que des conneries! Je suis moi, Jérôme, et je ne vois pas le monde comme vous,

Plus en détail

et d observation Nom :... Groupe :.. École :..

et d observation Nom :... Groupe :.. École :.. arnet C MON d activités d information et d observation et d observation Nom :... Groupe :.. École :.. Après mon 1 activité d expérimentation Introduction Dans ce carnet, tu pourras inscrire toutes tes

Plus en détail

«ETRE MANAGER AU QUOTIDIEN»

«ETRE MANAGER AU QUOTIDIEN» ATELIER 1 FORMATION-ACTION «ETRE MANAGER AU QUOTIDIEN» 20-10 -2014 Formatrice : Myriam GAYOT myriam.gayot@mg-rh.fr MGRH - «être Manager au quotidien» 1 20/10/2014 Objectifs de l atelier 1 Visualiser le

Plus en détail

droits des malades et fin de vie

droits des malades et fin de vie DOCUMENT à CONSERVER ET À EMPORTER si VOUS êtes HOSPITALISé droits des malades et fin de vie La loi Leonetti Le respect de la personne Le rôle de votre médecin L accès aux soins palliatifs Photo couverture

Plus en détail

Cadre complet de mieux-être en milieu travail Présenté par : Marilyn Babineau, Réseau de santé Horizon Isabelle Duguay, Réseau de santé Vitalité Le 7

Cadre complet de mieux-être en milieu travail Présenté par : Marilyn Babineau, Réseau de santé Horizon Isabelle Duguay, Réseau de santé Vitalité Le 7 Cadre complet de mieux-être en milieu travail Présenté par : Marilyn Babineau, Réseau de santé Horizon Isabelle Duguay, Réseau de santé Vitalité Le 7 novembre 2012 Cadre de mieux-être en Le cadre de notre

Plus en détail

La souffrance totale des personnes en fin de vie.

La souffrance totale des personnes en fin de vie. LA SOUFFRANCE TOTALE DES PERSONNES EN FIN DE VIE. I) Concept de souffrance globale En Soins Palliatifs, on parle de souffrance totale, «total pain», c'est-à-dire qu il s agit d une approche globale de

Plus en détail

Pourquoi moi? Pleins feux sur les croyances entourant le cancer. Équipe d oncologie psychosociale et spirituelle du CHUQ

Pourquoi moi? Pleins feux sur les croyances entourant le cancer. Équipe d oncologie psychosociale et spirituelle du CHUQ Pourquoi moi? Équipe d oncologie psychosociale et spirituelle du CHUQ Pleins feux sur les croyances entourant le cancer Équipe d oncologie psychosociale et spirituelle du CHUQ 2 1 Vous venez d apprendre

Plus en détail

Faire son bilan de compétences, mettre à plat ses objectifs professionnels

Faire son bilan de compétences, mettre à plat ses objectifs professionnels Fiche 1 Faire son bilan de compétences, mettre à plat ses objectifs professionnels Bien dans ses baskets ou besoin d air? Non, entrer dans l enseignement ce n est pas entrer en religion! Votre dévouement

Plus en détail

ENTREPRISES. Offres de services de formation et d accompagnement

ENTREPRISES. Offres de services de formation et d accompagnement ENTREPRISES Offres de services de formation et d accompagnement spécialisé en relations et ressources humaines www.executive-ressource.com RELIER PERFORMANCE ET MIEUX ÊTRE LES FORMATIONS PERSONNALISÉES

Plus en détail

À son compte. De salarié à entrepreneur indépendant, le guide pratique. EYROLLES emploi & carrière. Alain Fernandez

À son compte. De salarié à entrepreneur indépendant, le guide pratique. EYROLLES emploi & carrière. Alain Fernandez EYROLLES emploi & carrière Alain Fernandez À son compte De salarié à entrepreneur indépendant, le guide pratique Dépassez les obstacles Bâtissez un business model durablement viable Adoptez une démarche

Plus en détail

Mon portrait Renseignements généraux Les renseignements généraux font état des principales caractéristiques du jeune. On y trouve quand, où et avec

Mon portrait Renseignements généraux Les renseignements généraux font état des principales caractéristiques du jeune. On y trouve quand, où et avec MON PORTRAIT Ce portrait, obtenu à partir du questionnaire en ligne, permet de structurer l échange avec le jeune en vue de planifier les actions à entreprendre. Il procure à celui-ci un bilan de ses réponses

Plus en détail

Société Française de Coaching Compte rendu de conférence

Société Française de Coaching Compte rendu de conférence CONFERENCE SFCoach du 22 septembre 2003 Paris Le coaching dans tous ses états Conférence pilotée par Jean-Yves ARRIVE (JYA) Intervenants : Jane TURNER (JT) : coach, auteur du livre «le Manuel du Coaching»

Plus en détail

Olivier BERNEX : Es-tu d accord avec cette remarque : de nombreux peintres construisent une image à partir de la peinture, alors que pour toi l image

Olivier BERNEX : Es-tu d accord avec cette remarque : de nombreux peintres construisent une image à partir de la peinture, alors que pour toi l image Olivier BERNEX : Es-tu d accord avec cette remarque : de nombreux peintres construisent une image à partir de la peinture, alors que pour toi l image construit la peinture? C est-à-dire que devant une

Plus en détail

Certains de ces changements peuvent être positifs. Les intervenants humanitaires témoignent souvent de la

Certains de ces changements peuvent être positifs. Les intervenants humanitaires témoignent souvent de la TRAUMATISME PAR PROCURATION CARE République Démocratique du Congo Extrait de «Comprendre et faire face au traumatisme par procuration» du L.A. Pearlman and L. McKay (2008) Headington Institute www.headington-institute.org

Plus en détail

SEMINAIRE DE 4 JOURS «La danse des âmes en couleurs»

SEMINAIRE DE 4 JOURS «La danse des âmes en couleurs» Pour ne plus choisir la première couleur qui vient : noir pour ses vêtements, blanc pour ses murs, gris pour ses cartes de visite, venez vivre les couleurs de l intérieur et vous imprégner de leurs bienfaits.

Plus en détail

Croissance spirituelle : Vieillir le cœur en paix!

Croissance spirituelle : Vieillir le cœur en paix! Croissance spirituelle : Vieillir le cœur en paix! Bien vieillir, c est beaucoup plus que faire de l exercice, surveiller son alimentation, se distraire, voyager, etc. C est une question psychologique

Plus en détail

Formation Coaching N 2

Formation Coaching N 2 Formation Coaching N 2 Jouir de sa vie Eveil Spirituel La respiration consciente - Expulsion des souffles résiduels - Outil de Libération émotionnelle - Augmenter l oxygène au cerveau - Augmenter son énergie

Plus en détail

Nos clients une réussite!

Nos clients une réussite! BULLETIN SARCA Commission scolaire des Premières-Seigneuries Volume 4, n o 3 Juin 2014 CONTENU Au babillard... 1 Nos clients une réussite!... 1 Retourner en classe Moi?.. 2 Démystifier la formation professionnelle...

Plus en détail

PARTICULIERS. Offres de services de formation et d accompagnement

PARTICULIERS. Offres de services de formation et d accompagnement PARTICULIERS ET SALARIÉS À TITRE INDIVIDUEL Offres de services de formation et d accompagnement spécialisé en relations et ressources humaines www.executive-ressource.com LES FORMATIONS PERSONNALISÉES

Plus en détail

Mettre en pratique ces principes

Mettre en pratique ces principes ALCOOLIQUES ANONYMES LISTE DE CONTRÔLE DES TRADITIONS (Tirée de AA Grapevine) A l origine, ces questions ont été publiées dans la revue AA Grapevine, parallèlement à une série de d articles sur les douze

Plus en détail

LA SOUFFRANCE TOTALE DES PERSONNES EN FIN DE VIE.

LA SOUFFRANCE TOTALE DES PERSONNES EN FIN DE VIE. 1 LA SOUFFRANCE TOTALE DES PERSONNES EN FIN DE VIE DU SP Février 2015 LA SOUFFRANCE TOTALE DES PERSONNES EN FIN DE VIE. I) Concept de souffrance globale Comment comprendre la personne malade, sans l appréhender

Plus en détail

Insuffisance cardiaque

Insuffisance cardiaque Insuffisance cardiaque Connaître son évolution pour mieux la vivre Guide d accompagnement destiné au patient et ses proches Table des matières L évolution habituelle de l insuffisance cardiaque 5 Quelles

Plus en détail

Les annonces en cancérologie : Dimensions psychologiques et relationnelles

Les annonces en cancérologie : Dimensions psychologiques et relationnelles Les annonces en cancérologie : Dimensions psychologiques et relationnelles St Malo 5 février 2010 Audrey Lesieur Psychologue Le dispositif d annonce Plan Cancer 2005 ( Mesure 40) Apporter une information

Plus en détail

Module 6 Enseigner et apprendre l EBM lors d un audit clinique

Module 6 Enseigner et apprendre l EBM lors d un audit clinique Module 6 Enseigner et apprendre l EBM lors d un audit clinique Bienvenue au Module 6 du cours EBM formation des formateurs. Dans ce module, vous apprendrez comment traduire un audit clinique en question

Plus en détail

Maps Tableau de bord avec MindManager et Power Markers

Maps Tableau de bord avec MindManager et Power Markers Maps Tableau de bord avec MindManager et Power Markers Nick Duffill, Harport Consulting traduction Martine Jésus Qu est-ce exactement qu une map tableau de bord? Qu est-ce qu une map tableau de bord? N

Plus en détail

ANNEXE : Les questions que vous vous posez peut-être *

ANNEXE : Les questions que vous vous posez peut-être * L engagement bénévole des retraités : une implication réfléchie! ANNEXE : Les questions que vous vous posez peut-être * L argent : - Est-ce que je touche tous mes droits? - L indemnité de départ à la retraite

Plus en détail

Coach Praticien en Relation d Aide

Coach Praticien en Relation d Aide Coach Praticien en Relation d Aide LE CORPS, LE COEUR ET L ESPRIT Institut Européen de Coaching et Human Health Center www.human-health-center.ch Tél +41 24 471 87 80 MODULE 1 3 jours 1 Relation d aide,

Plus en détail

Formation obligatoire d adaptation à l emploi

Formation obligatoire d adaptation à l emploi Cycle de formation Praxis Conforme à l arrêté du 16 juillet 2009 Formation obligatoire d adaptation à l emploi Agent de service mortuaire Madame, Monsieur, Depuis l arrêté du 16 juillet 2009 relatif à

Plus en détail

MODULE 5 Rôle de l équipe soignante dans l information du patient

MODULE 5 Rôle de l équipe soignante dans l information du patient MODULE 5 Rôle de l équipe soignante dans l information du patient Catherine Tourette-Turgis Maître de conférences en sciences de l éducation Responsable du master en éducation thérapeutique à l université

Plus en détail

LA SOUFFRANCE DU MALADE EN FIN DE VIE. LES COMPORTEMENTS FACE A LA PERTE : vécu de la mort

LA SOUFFRANCE DU MALADE EN FIN DE VIE. LES COMPORTEMENTS FACE A LA PERTE : vécu de la mort LA SOUFFRANCE DU MALADE EN FIN DE VIE LES COMPORTEMENTS FACE A LA PERTE : vécu de la mort relation SRLF Paris, 11-12-13 mai C.LE BRIS BENAHIM Psychothérapeute - Formatrice Quimper CHIC Comment le vécu

Plus en détail

Jésus un homme rempli de l Esprit

Jésus un homme rempli de l Esprit Jésus un homme rempli de l Esprit L Esprit, qui habite en Jésus, l aide à accomplir sa mission par ses dons Comment Jésus vit et transmet les dons de l Esprit durant sa vie publique? Jésus a répandu les

Plus en détail

Soigner et accompagner les plus pauvres : entre devoir d humanité et impératifs financiers

Soigner et accompagner les plus pauvres : entre devoir d humanité et impératifs financiers Hôpital Soigner et accompagner les plus pauvres : entre devoir d humanité et impératifs financiers La pauvreté est de plus en plus visible dans le milieu hospitalier. Elle pose question à tous ceux qui

Plus en détail

COGID-CANADA PROGRAMME «YAKO»

COGID-CANADA PROGRAMME «YAKO» COGID-CANADA PROGRAMME «YAKO» Frequently Asked Questions (FAQ) 1. Qu'est-ce que le Programme «YAKO»? Le Programme «YAKO» est un service aux membres. Il a pour objectif d offrir des services et des avantages

Plus en détail

L Annonciation Dialogue pastoral Auteure Ghislaine Rigolt Beaudoin

L Annonciation Dialogue pastoral Auteure Ghislaine Rigolt Beaudoin Catéchèse 1 Apprendre que Dieu parle au fond de notre cœur Découvrir le récit de l Annonciation 1 Accueil et chant Encore un peu de temps de Christiane Gaud et Jean Humenry Activité de bricolage «Comment

Plus en détail

ORSC TM Coaching Systémique d Organisations & de Relations

ORSC TM Coaching Systémique d Organisations & de Relations ORSC TM Coaching Systémique d Organisations & de Relations (Organization & Relationship System Coaching) Introduction Le programme ORSC (Coaching Systémique d Organisations et de Relations) de CRR Global

Plus en détail

Rencontre avec Younil par Bouba Tabti-Mohammedi

Rencontre avec Younil par Bouba Tabti-Mohammedi NOUVEAUTÉ Entretien Rencontre avec Younil par Bouba Tabti-Mohammedi Younil, L œil du chacal. Alger : Éditions Barzakh, 2000. Nous avons rencontré à Alger, où elle est née en 1965, où elle est allée à l

Plus en détail

MyFrenchFilmFestival.com

MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe MyFrenchFilmFestival.com Parcours niveau B2 : en bref Thème : la jeunesse face à la justice Après avoir fait connaissance avec les personnages du film, les apprenants analyseront

Plus en détail

Mélissa Theuriau. Rendez-vous féerique en Tanzanie. Interview. propos recueillis par Alexandre Arditti

Mélissa Theuriau. Rendez-vous féerique en Tanzanie. Interview. propos recueillis par Alexandre Arditti propos recueillis par Alexandre Arditti ON A SUIVI RÉCEMMENT SES AVENTURES AFRICAINES AU PAYS DES GUERRIERS MAASAÏ AVEC SON COMPLICE FRÉDÉRIC LOPEZ, DANS LA TOUJOURS TRÈS POPULAIRE ÉMISSION RENDEZ-VOUS

Plus en détail

Mot d ouverture du président du comité d orientation du congrès 2014 de la Fédération des cégeps Monsieur Hervé Pilon

Mot d ouverture du président du comité d orientation du congrès 2014 de la Fédération des cégeps Monsieur Hervé Pilon Montréal, le 22 octobre 2014 à 10h15 Mot d ouverture du président du comité d orientation du congrès 2014 de la Fédération des cégeps Monsieur Hervé Pilon No. Texte Illustration 1-2 Les voyages! La découverte,

Plus en détail

Management Responsabilité. Management Responsabilité. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2012 17

Management Responsabilité. Management Responsabilité. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2012 17 Management Responsabilité Management Responsabilité 2012 17 L'entretien annuel d'évaluation Identifier la problématique de l évaluation professionnelle Utiliser l entretien annuel d activité comme levier

Plus en détail

FORMATION PERSONNELLE EN DÉCODAGE INTUITIF ET SOINS PSYCHO-ÉNERGÉTIQUES GRÂCE À L ÉCOUTE IMAGINAIRE

FORMATION PERSONNELLE EN DÉCODAGE INTUITIF ET SOINS PSYCHO-ÉNERGÉTIQUES GRÂCE À L ÉCOUTE IMAGINAIRE FORMATION PERSONNELLE EN DÉCODAGE INTUITIF ET SOINS PSYCHO-ÉNERGÉTIQUES GRÂCE À L ÉCOUTE IMAGINAIRE Connaissance de soi Auto-guérison global de l être Introduction au décodage intuitif et soin d un partenaire

Plus en détail

le «Yoga psychologique», créé par Nicolas Bornemisza.

le «Yoga psychologique», créé par Nicolas Bornemisza. MÉTHODE IT Libérations des Images intérieures - Images de Transformation Présentation de la méthode de Nicolas Bornemisza La méthode IT a été co- créée par Marie Lise Labonté et Nicolas Bornemisza. Elle

Plus en détail

Foire aux questions Régime médicaments du Nouveau-Brunswick Le 10 décembre 2013

Foire aux questions Régime médicaments du Nouveau-Brunswick Le 10 décembre 2013 Foire aux questions Régime médicaments du Nouveau-Brunswick Le 10 décembre 2013 1. Qu'est-ce que le Régime médicaments du Nouveau-Brunswick? Le Régime médicaments du Nouveau-Brunswick est une assurance

Plus en détail

Aider une personne atteinte de cancer

Aider une personne atteinte de cancer Aider une personne atteinte de cancer Ce que vous pouvez faire Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca Il est fort probable que vous connaissez une personne peut-être un voisin, un collègue

Plus en détail

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Estime de soi MOI Affirmation de soi AUTRES Confiance en soi ACTION Contexte Règles fondamentales de la communication 1) On ne peut pas décider, par

Plus en détail

Semer, fertiliser et récolter vos objectifs

Semer, fertiliser et récolter vos objectifs Semer, fertiliser et récolter vos objectifs Psychologue du travail, coach et conférencière Tél: 819 849-9016 Courriel: pierretted@lincsat.com Site internet: www.pierrettedesrosiers.com Plan: Atteindre

Plus en détail

Recherche section : Texte d opinion. Source #4 : Guide destination Québec

Recherche section : Texte d opinion. Source #4 : Guide destination Québec Recherche section : Texte d opinion Source #4 : Guide destination Québec Le choc culturel :

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Quand la maladie vient compliquer la transition de l adolescence vers le merveilleux monde des adultes Développement d une clinique pour adolescents greffés Marie-France Vachon, M.Sc.Inf., CPON, CSIO,

Plus en détail

Mille et Une Question

Mille et Une Question Mille et Une Question Accès dans les écoles Etes-vous une école privée? Oui, sous contrat avec l état et le ministère de l Agriculture. Nous sommes une école professionnelle qui a été créée par l Institution

Plus en détail

Conquérir et fidéliser ses clients pour booster son chiffre d affaire. Animé par : Oliver THONNEL

Conquérir et fidéliser ses clients pour booster son chiffre d affaire. Animé par : Oliver THONNEL Conquérir et fidéliser ses clients pour booster son chiffre d affaire Animé par : Oliver THONNEL SE POSITIONNER SUR SON MARCHÉ Le CLIENT - la CIBLE Comprendre Des BESOINS Des ATTENTES Répondent-ils au

Plus en détail

Plans d actions commerciales : lancez-vous à la conquête de vos clients

Plans d actions commerciales : lancez-vous à la conquête de vos clients Les Journées Régionales de la Création d Entreprise 7 et 8 octobre - Rennes - Le Liberté Plans d actions commerciales : lancez-vous à la conquête de vos clients Animé par : Jean-Paul PATARD AJP 35 Olivier

Plus en détail

FICHE RESSOURCE N 3 GUIDE D ENTRETIEN

FICHE RESSOURCE N 3 GUIDE D ENTRETIEN Cette fiche vous propose une base de guide d entretien illustrée par des exemples pour comprendre le travail de salariés afin d effectuer l étape 2a : repérer des situations-problème. Avant d utiliser

Plus en détail

Ouvrons nos portes! Nos amours de famille nous ouvrent à quelque chose d IMMENSE, quelque chose qu on ne peut même pas imaginer

Ouvrons nos portes! Nos amours de famille nous ouvrent à quelque chose d IMMENSE, quelque chose qu on ne peut même pas imaginer Pour un Québec Famille Ouvrons nos portes! Nos amours de famille nous ouvrent à quelque chose d IMMENSE, quelque chose qu on ne peut même pas imaginer Semaine Québécoise des Familles Célébration du 9 mai

Plus en détail

Lisez attentivement Vous faites peut-être partie des personnes qui peuvent bénéficier de cette proposition!

Lisez attentivement Vous faites peut-être partie des personnes qui peuvent bénéficier de cette proposition! A toutes les personnes qui sont bloquées dans des peurs EXCESSIVES qui les empêchent d avancer! Posez-vous juste ces questions : Avez-vous envie d'améliorer votre existence, en vous sentant plus à l'aise

Plus en détail

Le pouvoir de l Amour

Le pouvoir de l Amour Le pouvoir de l Amour Bonjour, Je vais aborder avec vous aujourd hui le plus grand des pouvoirs, celui de l Amour! En effet l Amour peut tout transformer, aider, guérir, soulager, éveiller et pardonner

Plus en détail

Le Modèle Conceptuel de Virginia Henderson. P. Bordieu (2007)

Le Modèle Conceptuel de Virginia Henderson. P. Bordieu (2007) Le Modèle Conceptuel de Virginia Henderson P. Bordieu (2007) Postulats qui l étayent (= fondements) Valeurs qui le justifient Éléments qui le composent: - But poursuivi - Cible - Rôle de l infirmière -

Plus en détail

EHPAD. Quels soins palliatifs en EHPAD? L apport d un réseau à l intégration de la démarche palliative au projet de Soins (de Vie) d un résident en

EHPAD. Quels soins palliatifs en EHPAD? L apport d un réseau à l intégration de la démarche palliative au projet de Soins (de Vie) d un résident en Quels soins palliatifs en? L apport d un réseau à l intégration de la démarche palliative au projet de Soins (de Vie) d un résident en Quels soins palliatifs en? Dr M. SALLAMAGNE 1992: «Faire du soin palliatif,

Plus en détail

Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint

Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint 1 Esprit Saint, que fais-tu dans le cœur des personnes? 2 Le 3 ème CLIC nous a donné des indices en provenance de la Bible

Plus en détail

A LA DECOUVERTE DE L HYPNOSE 1

A LA DECOUVERTE DE L HYPNOSE 1 A LA DECOUVERTE DE L HYPNOSE 1 JULIA LEGRAND, Psychologue- Psychothérapeute L hypnose est un terme qui entraine un grand nombre d idées reçues, d inquiétudes et de méfiance. On donne parfois à l hypno-thérapeute

Plus en détail

Coaching mentorat. Catherine Voynnet Fourboul

Coaching mentorat. Catherine Voynnet Fourboul Coaching mentorat Catherine Voynnet Fourboul Bibliographie Chavel T. (2004) Profession Coach : De la théorie à la pratique, Ed. demos Delivré F. (2005), 2ème édition, Le métier de coach : rôles et compétences,

Plus en détail

Les REÉR R peuvent aider à capitaliser votre coopérative! Peter Hough Fédération canadienne des coopératives de travail Mars 2007

Les REÉR R peuvent aider à capitaliser votre coopérative! Peter Hough Fédération canadienne des coopératives de travail Mars 2007 Les REÉR R peuvent aider à capitaliser votre coopérative! Peter Hough Fédération canadienne des coopératives de travail Mars 2007 La plupart des parts de coopératives sont des investissements admissibles

Plus en détail

Les soins infirmiers en oncologie : une carrière faite pour vous! Nom de la Présentatrice et section de l'acio

Les soins infirmiers en oncologie : une carrière faite pour vous! Nom de la Présentatrice et section de l'acio Les soins infirmiers en oncologie : une carrière faite pour vous! Nom de la Présentatrice et section de l'acio Grandes lignes Pourquoi les soins en cancérologie sont-ils un enjeu de santé important? Les

Plus en détail

Dix valeurs pour les soins infirmiers

Dix valeurs pour les soins infirmiers Dix valeurs pour les soins infirmiers La valeur n attendant pas le nombre des années, deux étudiantes en soins infirmiers se sont interrogées sur les valeurs dont l infirmière a besoin pour mieux adapter

Plus en détail

TRAVERSIÈRE ÉCOLE. jury & admission JURY CENTRAL & ADMISSION À L UNIVERSITÉ I SOUTIEN SCOLAIRE

TRAVERSIÈRE ÉCOLE. jury & admission JURY CENTRAL & ADMISSION À L UNIVERSITÉ I SOUTIEN SCOLAIRE ÉCOLE TRAVERSIÈRE JURY CENTRAL & ADMISSION À L UNIVERSITÉ I SOUTIEN SCOLAIRE jury & admission Ecole Traversière asbl Place de l Université 25-1348 Louvain-la-Neuve - Tél.: 010/246.369 www.traversiere.be

Plus en détail

Avant-propos. Quel leader idéal voulez-vous devenir? LEADERSHIP ET GESTION PARTICIPATIVE

Avant-propos. Quel leader idéal voulez-vous devenir? LEADERSHIP ET GESTION PARTICIPATIVE Avant-propos LEADERSHIP ET GESTION PARTICIPATIVE Les Midis du Management Une co-organisation IGRETEC Centre HERACLES Quel leader idéal voulez-vous devenir? Joëlle Rousseau, Comase Management Consulting

Plus en détail

Présentation de l équipe

Présentation de l équipe Libérer et révéler les potentiels individuels et collectifs Présentation de l équipe Consultants coachs et formateurs : Certifiés en coaching individuel et team building Formés en AT, PNL, approche systémique.

Plus en détail

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Stephen Wang COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Mariage, sacerdoce, vie consacrée, diaconat permanent, célibat «Petits Traités Spirituels» Série III «Bonheur chrétien» éditions des Béatitudes Ava n t-p r o

Plus en détail

Vaincre la douleur est auj

Vaincre la douleur est auj Vaincre la douleur est auj La dose d antalgique prescrite par le médecin, ainsi que l'horaire de prise ne doivent pas être modifiés. L'action du traitement se faisant sur 24 heures, en modifier la dose

Plus en détail

Se libérer de la drogue

Se libérer de la drogue Chacun doit savoir qu il peut se libérer de la drogue à tout moment. Se libérer de la drogue Je ne maîtrise plus la situation Longtemps encore après la première prise de drogue, le toxicomane croit pouvoir

Plus en détail

Comment ai-je géré mon suivi médical pendant ma carrière?

Comment ai-je géré mon suivi médical pendant ma carrière? Comment ai-je géré mon suivi médical pendant ma carrière? Tony ESTANGUET Triple champion olympique de Canoë-kayak, co-président de la Commission nationale des athlètes de haut niveau du CNOSF Tony Estanguet

Plus en détail

Relation soignant-soigné au cœur de la psychologie médicale

Relation soignant-soigné au cœur de la psychologie médicale 19 Relation soignant-soigné au cœur de la psychologie médicale RENCONTRE, TRANSFERT ET CONTRE-TRANSFERT La notion de transfert découle des travaux de la psychanalyse (S. Freud) où ont été décrits des mouvements

Plus en détail

Trouver sa façon de flotter : quelle est la mienne?

Trouver sa façon de flotter : quelle est la mienne? Trouver sa façon de flotter : quelle est la mienne? Le bain flottant est un espace libre de toute stimulation et contrainte au corps et à l esprit. À l intérieur, il n y a que vous sans les distractions

Plus en détail

PROJET DE DEA ET DE THESE DE DOCTORAT

PROJET DE DEA ET DE THESE DE DOCTORAT PROJET DE DEA ET DE THESE DE DOCTORAT Par le Pr Abbé Louis MPALA Mbabula Il n est un secret pour personne que la rédaction du projet de DEA et de THESE pose problème. Voilà pourquoi nous tenterons de donner

Plus en détail

Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens!

Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens! Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens! Daniel est un étudiant de quatrième année en génie minier à l Université de la Colombie-Britannique. Il aimerait travailler pour

Plus en détail

DR. DAIN HEER LES CLASSE POUR ÊTRE PAR LE. Et si le chemin qui. vous emmène à. Être l Être Infini que. vous êtes réellement. était la plus grande

DR. DAIN HEER LES CLASSE POUR ÊTRE PAR LE. Et si le chemin qui. vous emmène à. Être l Être Infini que. vous êtes réellement. était la plus grande Introduction 1. Les classes Sois Toi, Change le Monde 2. La classe Intensive Synthèse Energétique d Être 3. La formation avancée La Symphonie des Possibilités LES CLASSE POUR ÊTRE Et si le chemin qui vous

Plus en détail

APPROCHE MENTALE DES CONCOURS (Nicolas DOMBROWSKI, 2009)

APPROCHE MENTALE DES CONCOURS (Nicolas DOMBROWSKI, 2009) APPROCHE MENTALE DES CONCOURS (Nicolas DOMBROWSKI, 2009) Les concours peuvent être considérés comme des compétitions mettant en concurrence des candidats issus de tout le territoire national. On peut les

Plus en détail

Les clés de la maladie de Verneuil

Les clés de la maladie de Verneuil Adresses utiles pour plus d informations : Association Française pour la Recherche sur l Hidrosadénite (AFRH) 772 avenue du Professeur Louis Ravas 34080 Montpellier http://www.afrh.fr - http://ados.afrh.fr

Plus en détail

Les clés du tirage sentimental avec... l Oracle de WYNN

Les clés du tirage sentimental avec... l Oracle de WYNN Les clés du tirage sentimental avec... l Oracle de WYNN par LORENA De tous temps, les hommes ont attribué un message divinatoire ou philosophique aux s et aux oracles. L Oracle de Wynn, jeu que j ai créé

Plus en détail

Aristote. L enseignement est conçu, sur des bases scientifiques dans une alternance entre théorie d une part, et pratique, d autre part.

Aristote. L enseignement est conçu, sur des bases scientifiques dans une alternance entre théorie d une part, et pratique, d autre part. "Trouver le moyen de donner sens à vos circonstances et appliquer les principes qui vous guideront le mieux, cela s'appelle Philosophie appliquée ou Sagesse pratique" Aristote Programme : Il a été élaboré

Plus en détail

Écouter pour ne pas s écouter parler

Écouter pour ne pas s écouter parler À PROPOS DU CONSEIL 01 Écouter pour ne pas s écouter parler Imaginez-vous entrer chez un caviste pour acheter du champagne, et qu au lieu de vous demander ce que vous voulez, le sommelier vous vante les

Plus en détail

Mardi 22 mars 2011 VAULX EN VELIN

Mardi 22 mars 2011 VAULX EN VELIN LES PATRIMOINES IMMOBILIERS PUBLICS L efficacité énergétique des bâtiments à l épreuve de l usage Mardi 22 mars 2011 VAULX EN VELIN LES PATRIMOINES IMMOBILIERS PUBLICS L efficacité énergétique des bâtiments

Plus en détail

Les Seniors et la place de l automobile dans leurs déplacements : mieux connaître et anticiper leurs besoins en termes de mobilité

Les Seniors et la place de l automobile dans leurs déplacements : mieux connaître et anticiper leurs besoins en termes de mobilité Les Seniors et la place de l automobile dans leurs déplacements : mieux connaître et anticiper leurs besoins en termes de mobilité Etude réalisée par Sociovision Cofremca Pour La Prévention Routière et

Plus en détail

NOTRE société évolue de plus en plus vite, l espérance de vie des Français

NOTRE société évolue de plus en plus vite, l espérance de vie des Français Préface NOTRE société évolue de plus en plus vite, l espérance de vie des Français et leur longévité augmentent bien plus que nous ne l avions imaginé depuis cinquante ans. Dans de nombreux domaines, on

Plus en détail

L information des aidants et le secret médical

L information des aidants et le secret médical 1 L information des aidants et le secret médical Destinée à l ensemble des professionnels de santé (médecin, infirmier, kinésithérapeute, etc.), cette fiche entend préciser ce que vous pouvez dire aux

Plus en détail

Emmanuel, Dieu avec nous

Emmanuel, Dieu avec nous Emmanuel, Dieu avec nous Jésus, un homme comme nous, dans une chair de péché Texte : Matthieu 1:18-23 (Ce que croit les Ad7J, p. 103, 55) Connaissez-vous la généalogie de Jésus? Luc 3:31 - Fils de David

Plus en détail

Céline Masseline Coordinatrice du CLIC Repèr âge Journée de gérontologie 26 septembre 2013 VIEILLIR OU CONDUIRE : FAUT-IL CHOISIR?

Céline Masseline Coordinatrice du CLIC Repèr âge Journée de gérontologie 26 septembre 2013 VIEILLIR OU CONDUIRE : FAUT-IL CHOISIR? Céline Masseline Coordinatrice du CLIC Repèr âge Journée de gérontologie 26 septembre 2013 VIEILLIR OU CONDUIRE : FAUT-IL CHOISIR? EN PROLOGUE Les personnes âgées qui doivent arrêter de conduire vivent

Plus en détail

Direction générale. Vous avez mal? Agissons ensemble!

Direction générale. Vous avez mal? Agissons ensemble! Direction générale Vous avez mal? Agissons ensemble! Vous avez mal? Vous redoutez de souffrir à cause d une intervention ou d un examen? Un de vos proches est concerné par ce problème? Cette brochure vous

Plus en détail

L intolérance à l incertitude et le trouble d anxiété généralisée

L intolérance à l incertitude et le trouble d anxiété généralisée 1 L intolérance à l incertitude et le trouble d anxiété généralisée Dans notre compréhension actuelle du trouble d anxiété généralisée (TAG), nous estimons que l intolérance à l incertitude joue un rôle

Plus en détail

QUAND UNE CONSIGNE DEVIENT ELLE THERAPEUTIQUE? Du Coaching aux Thérapies Comportementales et Cognitives

QUAND UNE CONSIGNE DEVIENT ELLE THERAPEUTIQUE? Du Coaching aux Thérapies Comportementales et Cognitives QUAND UNE CONSIGNE DEVIENT ELLE THERAPEUTIQUE? Du Coaching aux Thérapies Comportementales et Cognitives Benoît MELET (Paris) Dr DINTRANS Jean Roger (Paris) I Les quatre champs du coaching L univers sportif

Plus en détail

Groupe continu. Communication NonViolente Ile de France 2015 / 2016. Pour intégrer la Communication Empathique et développer son assertivité CYCLE 1

Groupe continu. Communication NonViolente Ile de France 2015 / 2016. Pour intégrer la Communication Empathique et développer son assertivité CYCLE 1 Communication NonViolente Ile de France 2015 / 2016 Groupe continu Pour intégrer la Communication Empathique et développer son assertivité CYCLE 1 (CNV) Etre au cœur de moi-même Nous marcherons à la rencontre

Plus en détail

Comment soutenir les efforts d un patient dans son projet de réinsertion

Comment soutenir les efforts d un patient dans son projet de réinsertion V o l e t r é a d a p t a t i o n e t r é i n s e r t i o n Comment soutenir les efforts d un patient dans son projet de réinsertion Serge Carrier, ps.éd. Jacques Grégoire, éd.spéc. XVII colloque de l

Plus en détail

UNE ÉVALUATION Une évaluation c est quoi, çà sert à quoi? Evaluer mon projet et son plan d action pour le faire durer

UNE ÉVALUATION Une évaluation c est quoi, çà sert à quoi? Evaluer mon projet et son plan d action pour le faire durer MODULE ÉVALUER SON PROJET COMPRENDRE UNE ÉVALUATION Une évaluation c est quoi, çà sert à quoi? Evaluer mon projet et son plan d action pour le faire durer L ÉVALUATION DE L IMPACT SOCIAL L Impact Social

Plus en détail

Le cancer des glandes surrénales Corticosurrénalome

Le cancer des glandes surrénales Corticosurrénalome Le cancer des glandes surrénales Corticosurrénalome Vous avez appris que vous avez un cancer des glandes surrénales. Cette fiche vous aidera à mieux comprendre la maladie et les traitements possibles.

Plus en détail

Origines possibles et solutions

Origines possibles et solutions Ne plus avoir peur de vieillir «Prends soin de ton corps comme si tu allais vivre éternellement, Prends soin de ton âme comme si tu allais mourir demain.» Introduction Ce petit document est la résultante

Plus en détail

Le couple en contexte du cancer: Soutenir ses défis et ses espoirs

Le couple en contexte du cancer: Soutenir ses défis et ses espoirs Le couple en contexte du cancer: Soutenir ses défis et ses espoirs Louise Picard, Ph.D., t.s. Professeure agrégée École de service social Faculté des sciences sociales Université Laval Chercheure au sein

Plus en détail