Le magazine du groupe Emch+Berger 1 11

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le magazine du groupe Emch+Berger 1 11"

Transcription

1 Ingenium Le magazine du groupe Emch+Berger 1 11 Canton de Lucerne Protection contre les crues de la Reuss Page 4 Point de mire Les parkings, objets d arts de l avenir Page 6 Assistance donnée au maître d ouvrage La centrale de Forsthaus à Berne Page 12

2 Heyer Kaufmann Partner Bauingenieure AG Nouveau membre du groupe Emch+Berger Page 9

3 Ingenium Le magazine du groupe Emch+Berger 1 11 Editorial Sommaire Chères lectrices, chers lecteurs, Emile Bernard, président de la direction d InfoLite AG Votre entreprise occupe-t-elle plusieurs sites différents? Cette situation conduit-t-elle à des difficultés dans l archivage central des données? Souhaiteriez-vous pouvoir accéder de partout, même en déplacement, à vos données et applications et toujours disposer du même environnement utilisateur? Souhaiteriez-vous davantage de sécurité dans la sauvegarde des données en cas de panne de secteur ou d attaques de hackers ou de virus? Depuis quelques années, la notion de «cloud» en français «nuage» fait sa place dans le monde de l informatique. Derrière cette notion se cache un concept dans lequel la puissance de calcul, les applications et les données sont accessibles via l Internet au lieu d être fournies de manière locale. Les utilisateurs ont alors besoin seulement d une infrastructure informatique locale de base, constituée d ordinateurs peu sophistiqués, de périphériques et d un raccordement au réseau. Tous les autres composants sont installés et exploités au centre de calcul. Celui qui utilise des services cloud peut ainsi mieux se concentrer sur ses compétences de base. Mais cette solution qui, à première vue, semble idéale, soulève aussi des questions quant à la dépendance, la performance ou la sécurité des données et des applications. Souvent, la meilleure réponse à ces défis réside dans le plus grand contrôle possible des prestataires de services cloud par les utilisateurs ou, pour le moins, dans une relation de grande confiance. Par contre, par rapport aux solutions de tiers prestataires dont les centres de calculs sont situés quelque part dans le monde, une infrastructure cloud en propre offre de grands avantages pour les applications-clés de l entreprise. Le groupe Emch+Berger exploite depuis 2010 l un de ces «nuages privés» («private cloud»), situé chez InfoLite AG, membre du groupe. Nous utilisons cette infrastructure tant pour le travail quotidien de nos collaborateurs que dans le cadre d une collaboration et d une communication active avec nos clients et partenaires. Où qu ils se trouvent et quel que soit le terminal dont ils disposent, nos collaboratrices et collaborateurs ont accès en tout temps à leurs applications ainsi qu à toutes les données de projet. Le cloud Emch+Berger offre aux utilisateurs des applications de bureautique, de CAO et de SIG ainsi que d autres applications spéciales et des plates-formes de projet basées sur l Internet. Nous pouvons également mettre à la disposition de nos clients des applications spéciales telles que la visionneuse CAO ou le serveur SIG, ce qui resserre la collaboration entre eux et nous. Les prestations informatiques de notre «nuage» ne nous sont pas exclusivement destinées. Vous pouvez aussi profiter de leurs grands avantages. C est avec plaisir que nous vous montrerons comment cette solution répond à vos besoins de manière fiable et avantageuse, sans que vous deviez disposer de vos propres informaticiens. Canton de Lucerne Protection contre les crues de la Reuss. Parquer avec art Lorsque les parkings occupent le devant de la scène. Arcadis Partenaire au service desentreprises internationales établies en Suisse. Nouveau membre du groupe Heyer Kaufmann Partner Bauingenieure AG. Les négligences d antan L assainissement d un site contaminé à Zuchwil. Assistant du maître d ouvrage La centrale de Forsthaus à Berne. Facility Management Le site de la SSR SRG à Berne. Centre d entretien des CFF Changement d affectation du complexe Wolf. News Engineering dans une maison de verre / Les CFF, client du DataCenter

4 Ingenium Le magazine du groupe Emch+Berger 1 11 Protection contre les crues et renaturation de la Reuss dans le canton de Lucerne. Flavio Casserini, Emch+Berger WSB AG Guido Lauber, Emch+Berger AG Bern Par l élargissement du lit de la Reuss, la capacité de la rivière sera accrue et la vallée bénéficiera d une protection améliorée contre les inondations. L élargissement du lit et l agrandissement qu il implique de l espace livré à l eau sont un plus pour la rivière en termes d écologie et augmentent l attrait de celle-ci pour les promeneurs. L avant-projet montre les possibilités et les limites de l élargissement du lit et présente les travaux nécessaires. Une attention particulière est vouée au cas de crues exceptionnelles. Après les inondations de 2005 et de 2007, le canton de Lucerne a intensifié ses efforts de protection contre les crues et lancé des projets le long de la Petite Emme et de la Reuss. L avantprojet de protection contre les crues et de renaturation de la Reuss concerne Le Studeschachen (commune de Root) pendant la crue de 2005 (photo: Forces aériennes suisses) un tronçon d une longueur de 13.2 km, du confluent de la Petite Emme et de la Reuss aux frontières cantonales argovienne et zougoise. Risques d inondations et déficits écologiques La vallée de la Reuss dans le canton de Lucerne est appelée à se développer; les études prévoient la poursuite de l augmentation de la densité d occupation du sol, déjà importante aujourd hui. Suite aux corrections antérieures, le lit de la Reuss est aujourd hui rectiligne et fortement canalisé. Pourtant, la Reuss représente un espace de détente appréciable. Les crues d août 2005 ont clairement montré que la vallée de la Reuss était menacée. Bien que les inondations n aient pas touché d immenses surfaces ni causé de trop grands dégâts, le lit était plein à ras bords sur de nombreux tronçons. Les crues importantes risquent donc de provoquer des ruptures de digues par débordement sur celles-ci. De tels incidents peuvent provoquer des dommages bien plus importants que ceux causés en Les dommages potentiels le long de la Reuss sont estimés à près de 260 millions de francs. Davantage d espace et de dynamique pour la Reuss L élargissement du lit de la Reuss jusqu à 110 m sa largeur est aujourd hui de 50 à 60 m augmentera le débit maximum possible. On prévoit qu il restera environ 1.0 m de revanche jusqu au sommet de la digue lorsque le débit de la rivière atteindra à nouveau sa valeur maximale de 2005, 880 m 3 /s. L élargissement du lit permet une valorisation écologique ainsi qu une augmentation de l attrait des rives pour les promeneurs. Les visiteurs seront délibérément guidés vers des zones de détentes bien définies, séparées des zones à priorité écologique. De plus, le volume des ouvrages constituant les rives sera réduit; on renoncera autant que possible à des constructions longitudinales continues. Au lieu de lots de blocs de rives alignés, on prévoit des stabilisations locales avec brise-lames constitués de groupes de blocs, de bran- 4

5 Photomontage de l élargissement de la forêt Schiltwald (commune d Emmen) chages ou de troncs abattus. Les processus dynamiques créés par le courant de la rivière érosion locale des rives, charriage de matériaux et formation par exemple de bancs de graviers seront possibles, pour autant qu ils ne menacent pas les infrastructures de protection ni les constructions voisines. Situation de crues Un axe principal du projet est l étude de la situation de crue, c.-à-d. d événements extrêmes lors desquels les débits sont largement supérieurs (jusqu à m 3 /s) à ceux des crues de Toute une panoplie de variantes est envisagée, avec des calculs hydrauliques tenant compte des transports de matériaux et des bois flottants. Selon l avant-projet, des zones de rupture sont préparées de manière à permettre l évacuation des eaux dans des corridors de décharge. Cette décharge ciblée empêche les débordements non contrôlés entraînant des surfaces inondées importantes le long des autres tronçons. La décharge en cas de crues a par ailleurs l avantage d atténuer les pointes de débit en aval, dans les cantons d Argovie, de Zoug et de Zurich. Coupe de situation du projet, élargissement et lit parallèle Studeschachen (commune de Root) «L élargissement de la Reuss améliore la protection contre les crues et relève la valeur écologique de la rivière ainsi que son attrait pour les promeneurs.» Exécutants Mandant Etude du projet Sous-traitants Transports et infrastructures (vif), canton de Lucerne Emch+Berger WSB AG Emch+Berger AG Bern BG Ingenieure und Berater AG Metron Landschaft AG 5

6 Ingenium Le magazine du groupe Emch+Berger 1 11 Parquer avec art lorsque les parkings occupent le devant de la scène. Guido Rindsfüser, Emch+Berger AG Bern Longtemps traités avec condescendance dans la planification et l architecture, les parkings se propulsent aujourd hui de plus en plus dans le collimateur des architectes, des concepteurs et même des artistes. Découverts comme objets de conception intéressants, rendus possibles par l utilisation de nou velles techniques de construction et de nouveaux matériaux, les bâtiments purement fonctionnels de jadis occupent aujourd hui le devant de la scène. La mobilité individuelle transforme de plus en plus ces simples lieux de stationnement en réceptions accueillant les visiteurs. Les parkings deviennent ainsi des facteurs économiques et de promotion des sites. Stationner, déplacer, exposer La disponibilité croissante des automobiles et la fascination exercée par la possibilité de se déplacer de manière rapide et confortable ont inspiré les architectes des années 50, qui ont organisé les fonctions urbaines de manière à ce qu elles puissent être utilisées «en passant». «Drive through» et «drive in» sont les principes courants de cette époque. On ne connaissait pas encore la limitation ni la pénurie des places de stationnement. C est à partir des années 70 et 80, avec la multiplication des voitures et la critique croissante de la ville conçue pour elles, que le stationnement est devenu un problème croissant. La conséquence en a été son bannissement du Le parking Burda à Offenburg (D) 6

7 «Un jour peut-être, les autos seront des cellules habitables sur roues.» «Drive through» ou «drive in» champ de vision urbain. Les voitures ont été déplacées en sous-sol. Les parkings couverts sont nés du problème de l entreposage des automobiles non utilisées. Sont-ils des bâtiments répondant à la seule exigence du stationnement le plus économe en espace possible? Mal éclairés, uniformes, de faible hauteur d étage, en labyrinthes inextricables à l air chargé et dans lesquels les pas font écho, ils rassemblent tous les ingrédients de la première scène d un polar. Aujourd hui, le parcage est considéré de plus en plus comme une fonction du bâtiment parmi d autres et conçu comme tel. Architecture et planification des circulations Les surfaces de stationnement sont intégrées aux volumes des complexes architecturaux, de manière à n être plus qu à peine identifiables comme telles de l extérieur, grâce à leur façade identique au reste du bâtiment. Ainsi, ce sont plutôt les architectes qui s occupent aujourd hui de l éclairage, du concept des couleurs, des caractéristiques optiques, etc. et qui introduisent dans les parkings des éléments architecturaux. A ce stade, ce sont les dimensions des véhicules, les rayons de braquage, les accès et les voies de circulation pour les piétons, etc. qui déterminent la suite de l étude du projet. Le concepteur dispose aujourd hui de nombreux outils dont il se sert, par exemple, pour estimer le trafic attendu et le nombre des places de parc nécessaires, pour déterminer leur disposition et leur géométrie ainsi que pour étudier des aspects relevant de l exploitation et de la gestion de l installation. Le planificateur des circulations a donc aujourd hui en mains tous les outils lui permettant d élaborer des concepts et des dispositions appropriés au déroulement du trafic et à l utilisation des surfaces. Plus les deux disciplines se rapprocheront au cours de l étude, meilleure sera l utilisation d un espace souvent limité et coûteux. Et l avenir? L intégration des fonctions raccourcit les parcours et les relie dans l espace. Un développement souhaitable, également du point de vue de la planification des circulations. La suite de l évolution sera donc tout naturellement la mise en scène de l arrivée et la fusion du stationnement avec les fonctions qui la suivent. Arrivé à la maison, on roule encore jusqu à l étage d habitation et expose ostensiblement sa voiture sur le balcon: c est le concept du «CarLoft» qui repose sur le fait que la voiture est encore et toujours un objet de prestige et un symbole du statut social. Un jour, la voiture sera propre et circulera sans CO 2, permettant son intégration à la partie habitation. Ses équipements, dont par exemple son installation stéréo, seront aussi disponibles dans ce cadre. Peut-être que les voitures seront un jour des cellules habitables sur roues. Dans l intervalle, Emch+Berger élabore les concepts appropriés et assure, par une conception et un dimensionnement judicieux, le meilleur fonctionnement possible de l installation. Situation quotidienne dans un parking Garer les voitures de manière compacte Le concept du «CarLoft» 7

8 Ingenium Le magazine du groupe Emch+Berger 1 11 Emch+Berger et Arcadis, partenaires au service des entreprises internationales établies en Suisse. Dans les domaines de la gestion et de l architecture, une collaboration exclusive pour les projets de construction suisses de Deloitte LLP, le numéro un mondial de l audit et du conseil, confirme nos compétences en matière d accompagnement du client. Arcadis est une société active dans le domaine du consulting technique. Ses activités comprennent: la conception architectonique les études techniques en général (études de projets dans les domaines de l ingénierie, de l environnement, des transports, de la logistique et des installations techniques du bâtiment) la gestion, d une manière générale (gestion financière de la construction, Karsten Henkel et Martin Hilbel, Emch+Berger AG Gesamtplanung Hochbau gestion de projet, direction de chantier, gestion logistique) Arcadis emploie, dans le monde entier, près de collaboratrices et collaborateurs et a réalisé en 2010 un chiffre d affaires de 2.1 milliards d euros. Ses clients appartiennent autant au secteur public qu au secteur privé. Arcadis occupe la huitième place du classement mondial des grandes entreprises de conseil dans le domaine de «Des clients satisfaits pas seulement en Suisse!» la construction et même la troisième place en Europe. Collaboration entre Arcadis et Emch+Berger Emch+Berger AG Gesamtplanung Hochbau fait partie du top ten mondial des partenaires stratégiques qui représentent Arcadis et conduisent en son nom des projets, à la pleine satisfaction de ses clients. A part la Suisse, cette alliance stratégique rassemble des partenaires des Etats-Unis, d Espagne, d Afrique du Sud, d Italie, d Autriche, d Egypte, de Chine, d Australie et de Turquie. Les fruits du partenariat Un des premiers mandats issus de ce partenariat aura été celui qui nous a été octroyé en 2008, en tant que concepteur général, pour l aménagement des locaux loués à Lausanne par la société Deloitte SA. Celle-ci pilote ses projets exclusivement de Londres. C est pourquoi le projet tout entier a été mené en anglais. Emch+Berger a pu le réaliser dans les délais impartis et en respectant le budget. Le client étant pleinement satisfait, nous avons pu réaliser d autres projets de transformation d immeubles pour Deloitte en 2009, 2010 et Réception Deloitte SA à Lausanne 8

9 Heyer Kaufmann Partner Bauingenieure AG, nouveau membre du groupe Emch+Berger. Daniel Zehnder, Heyer Kaufmann Partner Bauingenieure AG La société Heyer Kaufmann Partner (HKP) s occupe d ingénierie de la construction depuis 30 ans en tant que bureau d ingénieurs indépendant. Pour préparer sa succession, HKP a recherché un partenaire solide et présentant de bonnes perspectives d avenir. Son choix s est porté sur le groupe Emch+Berger, que l entreprise a rejoint en janvier HKP contri bue ainsi de manière éloquente au développement d Emch+Berger AG Zürich. Avec nos vastes connaissances techniques dans le domaine de l ingénierie du bâtiment et du génie-civil spécial, nous sommes en mesure de proposer à nos clients un spectre complet de prestations. Celles-ci vont des petites transformations aux nouvelles constructions de maisons individuelles ou d immeubles à plusieurs appartements, des rénovations complètes d immeubles de toute taille aux grands projets d infrastructure, par exemple le Dock Midfield de l aéroport de Kloten et l hôpital de Triemli à Zurich. Le bon contact avec les clients et nos interlocuteurs directs, les architectes, a toujours été important pour nous et le reste encore aujourd hui. Il nous a permis de créer une large clientèle comprenant de nombreux bureaux d architectes de Baden et Zurich, qui font toujours appel à nos services pour de nouveaux projets. Nous sommes fiers d avoir pu, durant ces 30 ans, obtenir presque tous nos gros mandats dans le cadre de concours. Ces dernières années, le nombre de nos collaboratrices et collaborateurs a constamment augmenté. Aujourd hui, sept personnes travaillent dans le bureau de Baden et dix dans celui de Zurich. Par ailleurs, nous gérons actuellement le bureau de planification et de construction de Triemli où trois collaborateurs, renforcés par des Le grand projet de l aéroport de Kloten personnes externes, s occupent pendant trois ans de la planification d exécution et des contrôles sur site du chantier du nouveau bloc hospitalier de l hôpital Triemli de la ville de Zurich. Chiffres et faits 1981 Fondation de la société, sous le nom de Heyer Kaufmann Snozzi Depuis 1996 Heyer Kaufmann Partner Bauingenieure AG Dès 2011 Entreprise du groupe Emch+Berger Projets importants Dock Midfield, aéroport de Kloten Hôpital de Triemli, Zurich (en construction) Bâtiment administratif Soodring 33, Swiss Re, Adliswil Transformation Metropol, Zurich Parking Opéra, Zurich (en construction) World Trade Center, Zurich Oerlikon Hôpital du Bruderholz, Bâle (en phase d études) La direction est aujourd hui constituée des deux fondateurs de l entreprise, Alex Heyer et Kurt Kaufmann, ainsi que de Peter Koch, Remo Bachmann et Daniel Zehnder. Outre l intégration de HKP au groupe Emch+Berger, nous souhaitons, dans les deux prochaines années, pouvoir remettre la responsabilité de l entreprise aux trois jeunes membres de la direction. 9

10 Ingenium Le magazine du groupe Emch+Berger 1 11 Le site de Schnepfenmatt à Zuchwil Les négligences d antan sont les défis d aujourd hui. Andreas Arber, Emch+Berger AG Vermessungen Roman Brägger, Emch+Berger AG Solothurn Le site pollué de Schnepfenmatt à Zuchwil est l un des cas les plus graves du canton de Soleure. Bien que deux bassins d alimentation en eau potable de la ville de Soleure soient menacés, il n avait pas été possible, jusqu ici, d assainir complètement le site. Actuellement, Emch+Berger travaille à l élimination de ces contaminations. Un peu d histoire Lors de travaux de construction d un nouveau quartier à Zuchwil, on a découvert en 1988 sur le site actuel de Schnepfenmatt d importantes contaminations du sous-sol (terrain et nappe phréatique) par des hydrocarbures chlorés. Les méthodes traditionnelles n ont jusqu à présent pas permis d assainir les sols, en raison des conditions locales, de la géologie et du niveau de la nappe phréatique. Assainissement Des travaux à l est du site de Schnepfenmatt, où un nouvel immeuble se 10

11 «La gestion irresponsable de substances et de déchets dangereux pour l environnement pendant des décennies a laissé des traces bien visibles dans le sol suisse.» Office fédéral de l environnement (OFEV), 2009 construit, ont montré qu un assainissement pouvait être réalisé sans risques pour les bâtiments environnants, en pompant l eau souterraine polluée (système wellpoint). Travaux réalisés Emch+Berger est responsable des préstations d'ingénierie, du dépouillement des résultats de mesures et de leur interprétation. L eau de la nappe polluée par les hydrocarbures chlorés est purifiée au moyen de filtres au charbon actif. En posant les conduites des 92 embranchements nécessaires, la direction des travaux a dû faire en sorte de ne pas gêner ni ralentir les travaux de construction du nouveau bâtiment sis à l est. Les embranchements sont reliés directement à l installation de filtrage par plusieurs conduites de pompage. Il a fallu prévoir une vanne d arrêt sur chaque embranchement, de manière à assurer la maîtrise de l écoulement dans chacun d eux individuellement. L assainissement devrait durer cinq ans. Evolution hebdomadaire du niveau de la nappe phréatique Surveillance permanente du site Monitoring Pendant le pompage destiné à alimenter les filtres au charbon actif, cinq inclinomètres surveillent en permanence le bâtiment. De plus, cinq piézomètres répartis sur le secteur surveillent le niveau de la nappe phréatique, tandis que deux capteurs mesurent le débit et un autre la pression de l eau dans l installation de filtrage. Les capteurs de mesure sont pilotés par une chaîne de mesure électronique centrale qui assure leur alimentation et enregistre les données mesurées. Toutes les données sont transmises en temps réel, au moyen d un routeur GPRS sans fil, à un «monitor» Leica GeoMoS situé dans les bureaux d Emch+Berger AG Vermessungen. Le logiciel du système de monitoring calcule les déplacements et surveille en temps réel les éventuels dépassements des seuils de tolérance. Si un tel dépassement se produit, le système alarme par SMS les responsables du projet. Une visionneuse affiche les données sur l Internet et les met ainsi à la disposition d autres personnes intéressées (géologues, surveillant de l installation, ingénieur civil, etc.). Par ce biais, les données mesurées peuvent être consultées et analysées en tout temps et de n importe où. Avec ce concept de mesure, l installation de filtrage et sa surveillance, le client dispose d une véritable solution complète, puisqu il est aussi assisté dans l interprétation des résultats de mesures. 11

12 Ingenium Le magazine du groupe Emch+Berger 1 11 l énergie sous forme de chaleur à distance, d électricité et de vapeur à partir des ordures et du bois de la région, complétés par le gaz naturel. Ce projet avant-gardiste contribuera dès 2012 de manière décisive à l approvisionnement énergétique durable de la ville de Berne. Le sous-projet «Conduites industrielles» a pour objet le raccordement de la centrale aux réseaux d électricité, de vapeur, d eau surchauffée, d eau potable, d eau industrielle et des eaux usées ainsi que son intégration au réseau actuel de chauffage à distance. Ce sous-projet représente à lui seul un investissement de plus de 50 millions de francs. La centrale de Forsthaus assistance donnée au maître d ouvrage dans le domaine du génie civil. La nouvelle usine d incinération des ordures de Forsthaus à Berne sera en même temps une centrale produisant de la chaleur et de l électricité. L approvisionnement des installations et la distribution de l énergie produite nécessitent un réseau important de conduites. L assistance donnée au maître d ouvrage contribue à décharger celui-ci et lui permet une direction professionnelle du projet avec peu de ressources en propre. Alan Müller Kearns et Alain Zurbriggen, Emch+Berger AG Bern L actuelle usine d incinération des ordures d Energie Wasser Bern (ewb) arrive en fin de vie et doit être remplacée. Une rénovation ou une modernisation sur le site actuel n étant pas possible pour diverses raisons, une construction nouvelle a été décidée. La centrale de Forsthaus produira de Photo: vistaplus.ch Nous assistons le maître d ouvrage dans le sous-projet Conduites industrielles, pour tout ce qui concerne la direction du projet. Outre l administration de projet et la gestion des coûts, nous nous occupons essentiellement de tâches de coordination, qu il s agisse de la circulation ou de la coordination avec d autres sous-projets ou projets de tiers. Le maître d ouvrage peut ainsi se concentrer sur ses tâches de base et mener le projet à son but. Les projets de construction des infrastructures en environnement urbain sont caractérisés par le grand nombre des personnes impliquées dans leur réalisation. Cette caractéristique se retrouve dans l estimation des coûts et leur répartition. Le projet faisant l objet du présent article nécessite une gestion des coûts définie sur mesure pour répondre à toutes les exigences, afin de garantir la transparence des coûts et une répartition fiable des charges entre les différentes positions du budget. Nous nous occupons également du traitement des autorisations nécessaires. Le volume considérable des travaux à effectuer sur le domaine public a nécessité des analyses détaillées pour préparer les procédures d autorisation et les documents que celles-ci requièrent. L une des clés du succès outre le respect des procédures a été l accord trouvé avec les services compétents, les propriétaires, les autorités et d autres groupes concernés, qui tous ont été contactés à temps. 12

13 Mise en œuvre de prestations de Facility Management. Ralph Büsser, Emch+Berger AG Gesamtplanung Hochbau L offre de prestations de Facility Management (FM) par des entreprises spécialisées représente une histoire à succès. Le passage de la gestion traditionnelle in-house par son propre personnel à la collaboration avec un prestataire de FM représente toutefois un défi pour les propriétaires immobiliers et les utilisateurs des bâtiments ainsi que pour les services domestiques. Le bâtiment de la SSR à la Giacomettistrasse à Berne est en train d être rénové, transformé et complété par une aile abritant la réception centrale, des salles de conférences et une cantine. L exécution des travaux se déroule en deux étapes, du milieu de 2007 au milieu de Ce faisant, la SSR introduit un modèle d exploitation dans lequel la gestion technique du bâtiment ainsi qu une partie de la gestion infrastructurelle seront désormais assurées par un prestataire externe au lieu de la solution in-house pratiquée jusqu ici. L acquisition de ces prestations a eu lieu il y a deux ans environ sur la base du modèle de processus selon ProLeMo. La mise en place des prestations de FM représente un facteur clé de succès en vue de la phase d exploitation. Durant la période de plusieurs mois précédant la mise en service, on a établi un catalogue des nombreuses interfaces de l exploitation avec les travaux de construction en cours. En même temps, on a été confronté aux structures d exploitation à adapter, à l intégration du prestataire de FM à l organisation d exploitation dans son ensemble, au réglage fin du niveau des prestations ainsi qu à la formation commerciale et technique à revoir. Ces travaux ont impliqué, avant la phase d exploitation déjà, une collaboration étroite entre les parties contractuelles. La fin de la mise en place des prestations de FM est liée à la date de mise en service de l immeuble. Propriétaire et utilisateurs attendent, dès le premier jour d exploitation, des prestations de FM de haut niveau. La curiosité, mais parfois aussi le scepticisme face au modèle de gestion choisi, font que la qualité du service prodigué sera plus souvent observée qu à l accoutumée. Toute l organisation de l exploitation doit ainsi s imprégner fortement des besoins de la clientèle et pouvoir s adapter rapidement si une optimisation s avère nécessaire. Ce n est que sur cette base que la confiance entre clients et exploitants pourra être établie et que la tolérance nécessaire au travail quotidien sera gagnée. Emch+Berger met à la disposition de la SSR non seulement ses compétences en matière de construction et d exploitation technique, mais aussi son savoir-faire en matière d économie d entreprise. Nous sommes chargés par la SSR, comme représentant de l organisation d exploitation, d accompagner les procédures de réception et de mise en service, de diriger la phase de mise en place et de contrôler par des audits la qualité des prestations de FM. Impressum Editeur responsable Emch+Berger Holding AG Gartenstrasse 1, case postale 8565 CH-3001 Berne Dès sept. 2011: Schlösslistrasse 23 Equipe de rédaction Matthias Haldimann, Barbara Lerch Concept et mise en page Panache AG, Kommunikation und Design, 3000 Berne 6 13

14 Ingenium Le magazine du groupe Emch+Berger 1 11 Centre d entretien des CFF à Bâle transformation du complexe de bâtiments Wolf. s agissait d établir toutes les bases nécessaires à son étude et de conseiller le maître d ouvrage dans l adjudication de cette étude. Ensuite, notre travail a consisté surtout à diriger et coordonner l équipe de concepteurs composée de spécialistes de la construction, des lignes de contact, des installations électriques et des installations techniques du bâtiment (chauffage, ventilation, climatisation et installations sanitaires). L exploitation s est avérée être également un interlocuteur important. Beat Affolter, Emch+Berger AG Solothurn Destiné à l entretien et à la réparation des véhicules ferroviaires du trafic tant régional que grandes lignes, le centre d entretien des CFF à Bâle est un nœud du réseau. Le complexe de bâtiments Wolf, composé de quatre halles et d un bâtiment administratif et de service, a été transformé pour répondre aux besoins actuels. Emch+Berger a été chargé de la direction générale du projet. «Durant ces transformations, les équipes d Emch+Berger ont montré qu elles peuvent fournir des prestations de haut niveau aussi sous haute tension.» La substance architecturale du complexe Wolf, qui a été mis en service au milieu des années 90, est en très bon état. Conçu par les architectes bâlois Herzog & de Meuron, mondialement connus, le bâtiment a reçu des prix internationaux d architecture. Il a fallu en tenir compte lors de l étude du projet de transformation. Celui-ci comprenait essentiellement des adaptations de la substance du bâtiment telles que le prolongement et l interconnexion des fosses pour le contrôle du matériel roulant des grues supplémentaires, une caténaire orientable, la création de surfaces de travail, le réaménagement des espaces devant le bâtiment ainsi que des adaptations et ajouts aux installations de technique ferroviaire et de production. Les travaux se sont déroulés de manière échelonnée durant l exploitation, avec laquelle ils devaient, autant que possible, ne pas interférer. Durant toute l étude du projet et sa réalisation, Emch+Berger a apporté son soutien à la direction générale du projet mise en place par les CFF. Dans la première phase, le lancement du projet, il L exploitation étant maintenue pendant les travaux, une planification détaillée était absolument nécessaire. L installation de trois grues supplémentaires a aussi représenté un défi important, la structure du toit n offrant aucune réserve statique. Grâce à notre expérience avec d autres installations de levage des CFF, nous avons pu nous charger de l évaluation de la statique des structures. Le projet de construction a servi à la procédure d approbation des plans. Puis, durant la mise en soumission des travaux, nous avons assisté le maître d ouvrage. La phase la plus intense a débuté avec l exécution. L exploitation devant être maintenue 24 heures sur 24, la coordination était particulièrement importante. Dans une installation avec des lignes sous haute tension, travailler parallèlement à l exploitation représentait un grand défi en matière de sécurité du travail. Enfin, il s est agi pour nous de surveiller activement le respect des délais et de prendre à temps les éventuelles mesures nécessaires. 14

15 News Engineering dans une maison de verre un bureau modèle dans le Musée suisse des transports. Les visiteurs ont pu pénétrer dans un bureau d ingénieur et observer nos collaborateurs durant leur travail. Les écrans des ordinateurs étaient projetés sur la paroi. HansPeter Hürlimann, Emch+Berger WSB AG Du 7 avril au 1 er mai 2011, Emch+Berger WSB AG a déplacé deux postes de travail au Musée des transports. Durant cette période s est déroulée une exposition sur le thème de la construction des voies de communication. Quatre bureaux d ingénieurs se sont présentés dans le pavillon. En collaboration avec les associations Infra et usic, il s agissait de présenter les métiers de la construction et de toucher de manière ludique les jeunes générations. Emch+Berger a contribué à cet effort en installant deux postes de travail. Un concours a été organisé durant lequel les visiteurs ont pu, entre autres, rivaliser entre eux dans la mise à niveau. Les professions de la construction ont donné une image sympathique et diversifiée. Nous sommes persuadés d avoir contribué par cette action à donner une image positive de notre branche et d avoir pu motiver de futurs talents pour ces métiers fascinants. Les CFF, premier client externe du DataCenter. Martin Hirschi et Werner Schleiss, InfoLite AG Avec l intégration de la base de données RailPoster des CFF, c est le premier client externe qui a fait son entrée dans notre DataCenter. Grâce à deux variantes d accès, via le «client Citrix» ou le navigateur Internet, notre client peut utiliser de manière souple la base de données et gérer efficacement l entier du processus de création de valeur de la publicité par affiches dans les trains. chargés. Outre l accès au client Filemaker, l administrateur de la base de données reçoit un PC Citrix pour l accès à la base de données. Un développement supplémentaire est prévu pour l intégration d ipads et d iphones. Les CFF ont ainsi la possibilité de donner aux afficheurs dans les trains des informations toutes fraîches et de répondre encore plus précisément aux attentes des clients qui leur confient leur publicité. Avec la base de données RailPoster, les CFF gèrent l ensemble de la publicité par affiches dans les trains. Alors que les administrateurs et les vendeurs utilisent à l interne la base de données Filemaker via le client Citrix, les afficheurs peuvent y accéder aisément via le navigateur Internet depuis leur domicile ou en déplacement, pour consulter ou imprimer chaque jour le programme dont ils sont 15

16 InfoLite AG Basel Aarau Olten Zofingen Solothurn Zürich Pfäffikon ZH Cham St. Gallen Luzern/Emmenbrücke/Kriens Bern Spiez Lausanne Brig Une présence nationale avec un ancrage régional. Avec nos équipes motivées et innovatrices nous offrons une vaste gamme de services. Nous garantissons une efficacité maximale pour des projets de grande envergure et une responsabilité non divisée pour des petits projets. Profitez de nos années d expérience dans des projets complexes et exigeants en Suisse ainsi qu à l étranger. Une qualité certifiée selon ISO 9001 est pour nous une évidence. Les solutions globales sont notre atout. I Groupe Emch+Berger

Technique et gestion du bâtiment. Technique énergétique et technologie du trafic. Et tous les services s y rapportant.

Technique et gestion du bâtiment. Technique énergétique et technologie du trafic. Et tous les services s y rapportant. Technique et gestion du bâtiment. Technique énergétique et technologie du trafic. Et tous les services s y rapportant. Nous possédons l expérience et les compétences nécessaires pour offrir à nos clients

Plus en détail

Directives pour les mesures de prévention contre des dommages naturels

Directives pour les mesures de prévention contre des dommages naturels Directives pour les mesures de prévention contre des dommages naturels Assuré et rassuré. Dangers gravitationnels Directives pour votre sécurité Dans le cadre du traitement de dommages naturels, l AIB

Plus en détail

Contracting énergétique EKZ. L essentiel en bref. MON APPROCHE: Pour notre nouvelle installation, nous misons

Contracting énergétique EKZ. L essentiel en bref. MON APPROCHE: Pour notre nouvelle installation, nous misons L essentiel en bref L entreprise d électricité du canton de Zurich (EKZ) Vos avantages En tant que contracteur, EKZ assume les tâches suivantes: Responsabilité de projet, de la planification à l exploitation

Plus en détail

Des solutions de bâtiment durables. technologie modulaire

Des solutions de bâtiment durables. technologie modulaire Des solutions de bâtiment durables technologie modulaire 1 2 3 LA CONSTRUCTION DURABLE 2 3 Voici un demi-siècle que notre activité développement et réalisation d architecture à structure bois marque le

Plus en détail

Recherche pour le marché? Absolument! Haute école spécialisée bernoise Architecture, bois et génie civil Recherche et développement

Recherche pour le marché? Absolument! Haute école spécialisée bernoise Architecture, bois et génie civil Recherche et développement Recherche pour le marché? Absolument! Haute école spécialisée bernoise Architecture, bois et génie civil Recherche et développement 1 Recherche pour le marché? Absolument! Nos travaux de recherche sont

Plus en détail

(Du 20 septembre 2006)

(Du 20 septembre 2006) SPORTS 06-018 Rapport du Conseil communal au Conseil général concernant une demande de crédit relative à la construction d une nouvelle chaufferie et l installation d une pompe à chaleur aux piscines du

Plus en détail

Construction modulaire et temporaire

Construction modulaire et temporaire Construction modulaire et temporaire Nous créons des espaces. Rapidité, flexibilité, respect des délais et fiabilité des coûts sont nos mots-clés. >Éducation >Sport >Banques >Bureaux et administration

Plus en détail

Swisscom centre de calcul Wankdorf

Swisscom centre de calcul Wankdorf Swisscom SA Centre de calcul Wankdorf Stauffacherstrasse 59 3015 Berne www.swisscom.ch Swisscom centre de calcul Wankdorf L avenir sous le signe de la réussite Le centre de calcul de Swisscom au Wankdorf

Plus en détail

Dimensionnement des chaudières à mazout et à gaz

Dimensionnement des chaudières à mazout et à gaz Office fédéral de l énergie Dimensionnement des chaudières à mazout et à gaz 1 1 Introduction Correctement dimensionnée et dotée d une puissan-ce calorifique adaptée, l installation de chauffage fonctionne

Plus en détail

Rénovation à très haute performance énergétique (Minergie-P )

Rénovation à très haute performance énergétique (Minergie-P ) Rénovation à très haute performance énergétique (Minergie-P ) de Treize immeubles d habitation Pour la Société Coopérative d Habitation 10.03.2014 1. INTRODUCTION 1.1Présentation de la société candidate

Plus en détail

«Le haut niveau de qualité

«Le haut niveau de qualité 3 4 8 12 14 18 19 Bienvenue chez Nos principes Vos avantages SA Ostermundigenstrasse 99 3006 Berne www.swisscom.ch/it-services Votre informatique en bonnes mains «Le haut niveau de qualité a été déterminant

Plus en détail

Compact Monitoring Technology de Siemens : votre solution de suivi de vos conditions environnementales

Compact Monitoring Technology de Siemens : votre solution de suivi de vos conditions environnementales *Des réponses pour les infrastructures. Compact Monitoring Technology de Siemens : votre solution de suivi de vos conditions environnementales Surveillez vos paramètres environnementaux et réduisez vos

Plus en détail

> Garantir l approvisionnement en eau à l horizon 2025. Objectifs et mesures recommandées

> Garantir l approvisionnement en eau à l horizon 2025. Objectifs et mesures recommandées > Garantir l approvisionnement en eau à l horizon 2025 Objectifs et mesures recommandées 2 > Garantir l approvisionnement en eau à l horizon 2025 OFEV 2014 > Garantir l approvisionnement en eau n est pas

Plus en détail

Technical Facility Management. Nous créons l énergie pour vos processus-clés.

Technical Facility Management. Nous créons l énergie pour vos processus-clés. Technical Facility Management. Nous créons l énergie pour vos processus-clés. Solidité, durabilité, efficacité énergétique, disponibilité et sécurité sont des objectifs communs à tout propriétaire d installations

Plus en détail

PUEDA: Encouragement à l efficacité énergétique dans les centres de calcul et les locaux serveurs

PUEDA: Encouragement à l efficacité énergétique dans les centres de calcul et les locaux serveurs Efficiency matters. Bienvenue à la réunion d information PUEDA: Encouragement à l efficacité énergétique dans les centres de calcul et les locaux serveurs Lausanne, 5 avril 2012 Parrainage: Financé par:

Plus en détail

Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs

Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs 1. Bases 1.1. Fonctionnement du chauffe-eau à pompe à chaleur (CEPAC) Comme son nom l indique, un chauffe-eau pompe à chaleur

Plus en détail

Table des matières... i. Liste des figures...fehler! Textmarke nicht definiert. Liste des tableaux...fehler! Textmarke nicht definiert.

Table des matières... i. Liste des figures...fehler! Textmarke nicht definiert. Liste des tableaux...fehler! Textmarke nicht definiert. Table des matières Table des matières... i Liste des figures...fehler! Textmarke nicht definiert. Liste des tableaux...fehler! Textmarke nicht definiert. Liste des annexes... iv Liste des abréviations

Plus en détail

Stratégies gagnantes pour les prestataires de services : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants

Stratégies gagnantes pour les prestataires de services : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Centres d évaluation de la technologie inc. Le cloud computing : vue d ensemble Les sociétés de services du monde entier travaillent dans un environnement en pleine

Plus en détail

Expériences en cas de grands projets dans le domaine de la construction bois

Expériences en cas de grands projets dans le domaine de la construction bois Expériences en cas de grands projets dans le domaine de la construction bois Bref rapport de la Haute école spécialisée bernoise, Institut de la construction bois, des structures et de l architecture Projet

Plus en détail

MEU Une plateforme web et cartographique pour le management et la planification énergétique de zones urbaines

MEU Une plateforme web et cartographique pour le management et la planification énergétique de zones urbaines MEU Une plateforme web et cartographique pour le management et la planification énergétique de zones urbaines Massimiliano Capezzali 1, Gaëtan Cherix 2, 1 Energy Center, Ecole Polytechnique Fédérale de

Plus en détail

FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE

FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE 1. MAITRE DE L OUVRAGE (proposant et futur souscripteur du contrat) 1.1. Nom ou raison sociale : 1.2. Adresse précise : 1.3.

Plus en détail

La surveillance réseau des Clouds privés

La surveillance réseau des Clouds privés La surveillance réseau des Clouds privés Livre blanc Auteurs : Dirk Paessler, CEO de Paessler AG Gerald Schoch, Rédactrice technique de Paessler AG Publication : Mai 2011 Mise à jour : Février 2015 PAGE

Plus en détail

1. Notre société. Présentation de notre société. Nos activités. 1.2.1. Les solutions informatiques. - Audit et Conseil :

1. Notre société. Présentation de notre société. Nos activités. 1.2.1. Les solutions informatiques. - Audit et Conseil : 1. Notre société Présentation de notre société PEXYS, dont le siège social est basé à Thyez en Haute-Savoie, fait partie de PEXYSGROUP présent à Genève et Monaco. La société a été fondée en 2006 par Laurent

Plus en détail

Rénovation de l alimentation électrique des pompes du Jet d eau de Genève Michel Giannoni, ing. EPFL, Dr ès sc., journaliste RP

Rénovation de l alimentation électrique des pompes du Jet d eau de Genève Michel Giannoni, ing. EPFL, Dr ès sc., journaliste RP Rénovation de l alimentation électrique des pompes du Jet d eau de Genève Michel Giannoni, ing. EPFL, Dr ès sc., journaliste RP Les Services Industriels de Genève sont à la fois propriétaires et exploitants

Plus en détail

Le magazine des professionnels du Bâtiment et des Travaux Publics. Documentation média 2013

Le magazine des professionnels du Bâtiment et des Travaux Publics. Documentation média 2013 Le magazine des professionnels du Bâtiment et des Travaux Publics Documentation média 2013 Profil Public cible Bureaux d architectes, d ingénieurs, de géomètres Entreprises de construction, de génie civil

Plus en détail

VITODATA VITOCOM. bien plus que la chaleur. Télésurveillance et télégestion d installations de chauffage par Internet. Internet TeleControl

VITODATA VITOCOM. bien plus que la chaleur. Télésurveillance et télégestion d installations de chauffage par Internet. Internet TeleControl bien plus que la chaleur VITODATA VITOCOM Internet TeleControl Télésurveillance et télégestion d installations de chauffage par Internet Viessmann S.A. Z.I. - B.P. 59-57380 Faulquemont Tél. : 03 87 29

Plus en détail

Impartition réussie du soutien d entrepôts de données

Impartition réussie du soutien d entrepôts de données La force de l engagement MD POINT DE VUE Impartition réussie du soutien d entrepôts de données Adopter une approche globale pour la gestion des TI, accroître la valeur commerciale et réduire le coût des

Plus en détail

nouvel horizon Quartier Beauregard Une vue sur le soleil, une vue sur la ville

nouvel horizon Quartier Beauregard Une vue sur le soleil, une vue sur la ville nouvel horizon Quartier Beauregard Une vue sur le soleil, une vue sur la ville ST MALO CAEN ST BRIEUC ICI VANNES LORIENT RENNES LE MANS NANTES Des accès proches et rapides Bus lignes 4 et 30 Métro A à

Plus en détail

L ASSURANCE TOUS RISQUES CHANTIER

L ASSURANCE TOUS RISQUES CHANTIER L ASSURANCE TOUS RISQUES CHANTIER Une protection optimale pour vos chantiers 30.34.001/00 08/14 L ASSURANCE TOUS RISQUES CHANTIER Une protection optimale pour votre chantier La construction d un bâtiment,

Plus en détail

Le nombre de faillites au premier semestre 2009 atteint, avec 2455 faillites, un nouveau record depuis plus de 10 ans

Le nombre de faillites au premier semestre 2009 atteint, avec 2455 faillites, un nouveau record depuis plus de 10 ans Faillites et créations d entreprise Chiffres de janvier à juin comparés à l année précédente 1 er semestre Editeur: Dun & Bradstreet (Schweiz) AG Grossmattstrasse 9 8902 Urdorf Téléphone 044 735 61 11

Plus en détail

Surveillance de réseau : un élément indispensable de la sécurité informatique

Surveillance de réseau : un élément indispensable de la sécurité informatique Surveillance de réseau : un élément indispensable de la sécurité informatique Livre Blanc Auteur : Daniel Zobel, Responsable Developpement Logiciel, Paessler AG Publication : juillet 2013 PAGE 1 SUR 8

Plus en détail

FLEXIBILITE CONTINUITE LIAISON PAR INTERNET SOLUTIONS STANDARD

FLEXIBILITE CONTINUITE LIAISON PAR INTERNET SOLUTIONS STANDARD RITOP Le système de conduite de processus pour le service des eaux et de l énergie COMPATIBILITE FLEXIBILITE CONTINUITE LIAISON PAR INTERNET SOLUTIONS STANDARD Aperçu Solutions sur mesure pour aujourd

Plus en détail

50, RUE SAINTE-CATHERINE O, BUREAU 300, MONTRÉAL (QUÉBEC) H2X 1V4 Ι DBOUCHARD@CREMTL.QC.CA Ι 514.842.2890 X230

50, RUE SAINTE-CATHERINE O, BUREAU 300, MONTRÉAL (QUÉBEC) H2X 1V4 Ι DBOUCHARD@CREMTL.QC.CA Ι 514.842.2890 X230 Norme BNQ 3019-190 Diapo de titre AMÉNAGEMENT DES AIRES DE STATIONNEMENT, GUIDE À L INTENTION DES CONCEPTEURS DANIEL BOUCHARD RESPONSABLE CAMPAGNES TRANSPORT, GES ET AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE 50, RUE SAINTE-CATHERINE

Plus en détail

INTEGRATED TEST SUITE

INTEGRATED TEST SUITE INTEGRATED TEST SUITE PRÉSENTATION UNE TECHNOLOGIE HAUTES PERFORMANCES POUR DES APPLICATIONS D ESSAI PLUS FLEXIBLES ET PLUS CONVIVIALES WHAT MOVES YOUR WORLD CONÇU POUR RÉPONDRE À VOS BESOINS D AUJOURD

Plus en détail

À LA RENCONTRE D UN CHERCHEUR DE FUITE

À LA RENCONTRE D UN CHERCHEUR DE FUITE Eau France Le 17 mars 2015 À LA RENCONTRE D UN CHERCHEUR DE FUITE SUEZ environnement s engage pour gérer durablement la ressource Préserver la ressource en eau représente pour SUEZ environnement plus qu

Plus en détail

Congrès INFRA 2014- Montréal Plan d adaptation aux changements climatiques municipal

Congrès INFRA 2014- Montréal Plan d adaptation aux changements climatiques municipal Congrès INFRA 2014- Montréal Plan d adaptation aux changements climatiques municipal Julien St-Laurent, M.Sc.Env. Spécialiste environnement Direction de l Aménagement, gestion et développement durable

Plus en détail

Mémo. Infrastructure de charge des véhicules électriques

Mémo. Infrastructure de charge des véhicules électriques Mémo Infrastructure de charge des véhicules électriques Prise Genre de véhicule E-Bikes et E-Scooters Types de véhicules et comportements de charge L électricité nécessaire à la recharge des véhicules

Plus en détail

Des immeubles idéalement situés. CFF Immobilier.

Des immeubles idéalement situés. CFF Immobilier. Des immeubles idéalement situés. CFF Immobilier. 2 Bien plus que des trains: les CFF ne sont pas seulement la plus importante entreprise de transport ferroviaire en Suisse. Ils sont également l une des

Plus en détail

PROJET TOSA INFORMATIONS GÉNÉRALES

PROJET TOSA INFORMATIONS GÉNÉRALES PROJET TOSA INFORMATIONS GÉNÉRALES 1 LE BUS DU FUTUR EST SUISSE Grande première suisse et même mondiale, TOSA est un bus articulé à batterie rechargeable pour la desserte des villes. L'énergie de propulsion

Plus en détail

Pose de la première pierre ADMINISTRATION DE LA NATURE ET DES FORETS A DIEKIRCH

Pose de la première pierre ADMINISTRATION DE LA NATURE ET DES FORETS A DIEKIRCH Pose de la première pierre ADMINISTRATION DE LA NATURE ET DES FORETS A DIEKIRCH DOSSIER DE PRESSE 4 décembre 2012 Historique Mars 2000 : Acquisition de l ancien Hôtel du Midi (83-85, avenue de la Gare)

Plus en détail

Le respect de l environnement

Le respect de l environnement Le respect de l environnement 1 L entreprise familiale Galliker en harmonie avec son temps Depuis 1918 à travers quatre générations l entreprise Galliker a appris à endosser ses responsabilités. La rapidité

Plus en détail

Projets de référence Vanne annulaire VAG RIKO

Projets de référence Vanne annulaire VAG RIKO Projets de référence Vanne annulaire VAG RIKO Distribution d eau Industrie Centrales hydrauliques / barrages Stations d épuration Edition 1 / 09-2010 Robinet-vannes et Système BAIO plus Vannes murales

Plus en détail

Début des travaux à Sihlcity

Début des travaux à Sihlcity COMMUNIQUÉ DE PRESSE Début des travaux à Sihlcity Un consortium formé par Credit Suisse Asset Management (CSAM) et Swiss Prime Site AG, comme investisseurs et par Karl Steiner SA, en tant que concepteur

Plus en détail

Le financement du projet

Le financement du projet Le financement du projet Comment financer mon projet? 14 Votre budget doit faire l objet d une étude approfondie. Pour vous aider à établir votre plan de financement, faites appel à l Association Départementale

Plus en détail

Rénover son bâtiment Mode d emploi

Rénover son bâtiment Mode d emploi Un Article de presse de Fribourg, le 31 mai 2010 Rénovation, énergie solaire : comment bien faire et quel financement? Rénover son bâtiment Mode d emploi En Suisse, près de deux millions de bâtiments,

Plus en détail

www.gauff.net Ingénierie Acquisition Gestion de projets GAUFF Engineering GAUFF GmbH & Co. Engineering KG Luanda Angola gauff-lad@gauff.

www.gauff.net Ingénierie Acquisition Gestion de projets GAUFF Engineering GAUFF GmbH & Co. Engineering KG Luanda Angola gauff-lad@gauff. www.gauff.net GAUFF Engineering Ingénierie Acquisition Gestion de projets GAUFF GmbH & Co. Engineering KG Headquarter Passauer Str. 7 90480 Nuremberg Germany +49 911 42465-0 gauff-nue@gauff.net Luanda

Plus en détail

Raccordez-vous au réseau de demain. Optez pour la fibre optique

Raccordez-vous au réseau de demain. Optez pour la fibre optique Raccordez-vous au réseau de demain. Optez pour la fibre optique 1 A la vitesse de la lumière. 2 La demande en haut débit croît continuellement. Il y a encore peu, seuls quelques privilégiés possédaient

Plus en détail

Le nouvel Atelier Central

Le nouvel Atelier Central Luxembourg, le 11 mai 2015 Le nouvel Atelier Central Sa raison d être Pour les CFL, les dernières années étaient surtout marquées par le renouvellement de la majeure partie de notre parc de matériel roulant.

Plus en détail

Le magazine des professionnels du Bâtiment et des Travaux Publics. Documentation média 2015

Le magazine des professionnels du Bâtiment et des Travaux Publics. Documentation média 2015 Le magazine des professionnels du Bâtiment et des Travaux Publics Documentation média 2015 Profil Public cible Bureaux d architectes, d ingénieurs, de géomètres Entreprises de construction, de génie civil

Plus en détail

La mobilité grâce à l énergie solaire

La mobilité grâce à l énergie solaire www.siemens.ch/elektromobilitaet La mobilité grâce à l énergie solaire Nous faisons le plein de soleil Answers for infrastructure. Soyez un pionnier de la mobilité solaire 50 pour cent environ de l énergie

Plus en détail

e point en recherche Transformez vos méthodes : charrettes sur la conception intégrée de bâtiments durables Introduction Juillet 2002

e point en recherche Transformez vos méthodes : charrettes sur la conception intégrée de bâtiments durables Introduction Juillet 2002 L e point en recherche Juillet 2002 Série technique 02-102 Transformez vos méthodes : charrettes sur la conception intégrée de bâtiments durables Introduction Dans le cadre d une charrette sur la conception

Plus en détail

Confortables et sûres Aperçu des solutions

Confortables et sûres Aperçu des solutions Confortables et sûres Aperçu des solutions L art de s adapter Lorsque chacun compte Fiabilité, efficacité et rapidité nos maîtres mots pour transporter les passagers avec le plus grand soin 2 3 4 Toujours

Plus en détail

Nouvel immeuble de bureaux pour la C.U.B - Groupe FAYAT

Nouvel immeuble de bureaux pour la C.U.B - Groupe FAYAT COMPTE RENDU DE VISITE ECOLE CENTRALE PARIS Nouvel immeuble de bureaux pour la C.U.B - Groupe FAYAT Introduction Pour la dernière journée de notre voyage d intégration, nous avons été accueillis le vendredi

Plus en détail

Assurances de construction Ne démolissez pas vos finances!

Assurances de construction Ne démolissez pas vos finances! Assurances de construction Ne démolissez pas vos finances! Assurances de construction Qui a besoin d une assurance? Maître de l ouvrage Architecte Ingénieur Entrepreneur Artisan Assurances pendant la construction:

Plus en détail

CONSULTANT EXTÉRIEUR POUR LES ÉTUDES DE GÉNIE CIVIL HORS LHC. M. Poehler. Abstract

CONSULTANT EXTÉRIEUR POUR LES ÉTUDES DE GÉNIE CIVIL HORS LHC. M. Poehler. Abstract CONSULTANT EXTÉRIEUR POUR LES ÉTUDES DE GÉNIE CIVIL HORS LHC M. Poehler Abstract Un des mandats de la division ST est la réalisation de travaux de génie civil pour la construction, la rénovation et l adaptation

Plus en détail

TITRE II CHAPITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UX

TITRE II CHAPITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UX TITRE II CHAPITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UX CARACTERE ET VOCATION DE LA ZONE UX Il s agit d une zone d activité créée à l Est de l agglomération, sous la forme d un lotissement dont les règles

Plus en détail

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE Politique Environnementale du Groupe UNILOGI 70.000 personnes logées au sein de notre patrimoine dans 210 communes sur 7 départements et 3 régions, xxx entreprises fournisseurs

Plus en détail

Le magazine des professionnels du Bâtiment et des Travaux Publics. Documentation média 2012

Le magazine des professionnels du Bâtiment et des Travaux Publics. Documentation média 2012 Le magazine des professionnels du Bâtiment et des Travaux Publics Documentation média 2012 Profil Public cible Bureaux d architectes, ingénieurs, géomètres Entreprises de construction, de génie civil et

Plus en détail

PROLOGIS France V. Projet de bâtiment logistique sis ZAC du Mitra commune de Saint-Gilles (30)

PROLOGIS France V. Projet de bâtiment logistique sis ZAC du Mitra commune de Saint-Gilles (30) Projet de bâtiment logistique sis ZAC du Mitra commune de Partie II RESUME NON TECHNIQUE ETUDE D IMPACT FEVRIER 2014 RAPPORT CON/13/084/CD/V2 SOMMAIRE I PRESENTATION DU PROJET ET DE SON ENVIRONNEMENT...

Plus en détail

Tous les paramètres d environnement sont-ils sous contrôle?

Tous les paramètres d environnement sont-ils sous contrôle? Tous les paramètres d environnement sont-ils sous contrôle? Avec Compact Monitoring Technology (CMT), vous avez le contrôle de tout. CMT surveille tous les paramètres des conditions ambiantes touchant

Plus en détail

Conseil d administration 322 e session, Genève, 30 octobre-13 novembre 2014 GB.322/PFA/3

Conseil d administration 322 e session, Genève, 30 octobre-13 novembre 2014 GB.322/PFA/3 BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL Conseil d administration 322 e session, Genève, 30 octobre-13 novembre 2014 GB.322/PFA/3 Section du programme, du budget et de l administration Segment du programme, du

Plus en détail

Charte d utilisation du site bluefactory

Charte d utilisation du site bluefactory Charte d utilisation du site bluefactory Version 1.5 Date : 17.05.2013 1 Sommaire 1 Contexte... 3 2 Principes d utilisation du site... 3 2.1 Principes de Création, d Innovation et d Excellence... 3 2.2

Plus en détail

IMMEUBLES Vy d'etra Les Cerisiers à NEUCHÂTEL. Séance d information aux locataires

IMMEUBLES Vy d'etra Les Cerisiers à NEUCHÂTEL. Séance d information aux locataires IMMEUBLES Vy d'etra Les Cerisiers à NEUCHÂTEL Séance d information aux locataires Lieu de la séance : BEAU-RIVAGE HOTEL Neuchâtel Le 10 septembre 2014 Assainissement / Transformation des immeubles Helvetia

Plus en détail

Cardok Sàrl CP37 CH-1295 Tannay Switzerland Tél: 0041 22 77 66 051 info@cardok.com

Cardok Sàrl CP37 CH-1295 Tannay Switzerland Tél: 0041 22 77 66 051 info@cardok.com CARDOK MULTI Doubler votre espace de parking Rapide, Silencieux, Discret, Inviolable, Design, High-Tech Installation pour maison privée, immeuble, hôtel, bureau, CARDOK MULTI - FICHE TECHNIQUE Différents

Plus en détail

Contracting énergétique EKZ. MON AVIS: pour notre nouvelle installation, nous avons fait le choix des sources d énergie naturelles.

Contracting énergétique EKZ. MON AVIS: pour notre nouvelle installation, nous avons fait le choix des sources d énergie naturelles. MON AVIS: pour notre nouvelle installation, nous avons fait le choix des sources d énergie naturelles. MON CHOIX: Contracting énergétique EKZ Contracting énergétique EKZ Contracting énergétique EKZ Utilisez

Plus en détail

Inauguration du nouvel Atelier Central des CFL 11.05.2015

Inauguration du nouvel Atelier Central des CFL 11.05.2015 Inauguration du nouvel Atelier Central des CFL 11.05.2015 Pourquoi un nouvel Atelier Central? Le nouvel Atelier remplace les 2 sites actuels Atelier Nord Rocade de Bonnevoie (Gare de Luxembourg) Atelier

Plus en détail

Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs

Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs Référence: SIB10 CCLB 110 Date : 22/10/2010 Page 1/9 Table des matières 1 PRELIMINAIRES... 3 2 ABREVIATIONS... 3 3 ACCESSIBILITE

Plus en détail

la force d un réseau

la force d un réseau la force d un réseau Clovis Location est certifié ISO 9001 version 2008 pour «la conception et le développement de services de location et de gestion de véhicules utilitaires et industriels par l intermédiaire

Plus en détail

Skateparks, pistes VTT ou autres installations sportives: ce que vous devriez savoir à propos de la responsabilité de votre commune.

Skateparks, pistes VTT ou autres installations sportives: ce que vous devriez savoir à propos de la responsabilité de votre commune. Skateparks, pistes VTT ou autres installations sportives: ce que vous devriez savoir à propos de la responsabilité de votre commune. Une commune doit répondre comme n importe quelle personne de tout acte

Plus en détail

Bureau d'études techniques en génie climatique

Bureau d'études techniques en génie climatique Bureau d'études techniques en génie climatique Études d'exécution, Maîtrise d'œuvre, Conception, Expertise Bâtiment Sigma 2000 5 Bd Vincent Gâche BP 36204 44262 Nantes Cedex 2 Octobre 2013 Sommaire Notre

Plus en détail

Autour de la téléphonie mobile et des antennes

Autour de la téléphonie mobile et des antennes Autour de la téléphonie mobile et des antennes La présente fiche d information contient des informations techniques sur la téléphonie mobile en général et plus spécifiquement sur les antennes. Elle explique

Plus en détail

Pour l environnement. Strength. Performance. Passion.

Pour l environnement. Strength. Performance. Passion. Strength. Performance. Passion. Pour l environnement Réduire les émissions de CO 2 en optimisant les matériaux de construction et les méthodes de production Holcim (Suisse) SA Les fondements de notre avenir

Plus en détail

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST ENQUÊTE PUBLIQUE DE DÉCLASSEMENT DE LA PORTION DE LA RUE DES HALLES SAINT-LOUIS SITUÉE AU DROIT DE LA RUE DUQUESNE NOTICE EXPLICATIVE 1 LE DECLIN DES HALLES

Plus en détail

CFF Cargo Asset Management.

CFF Cargo Asset Management. CFF Cargo Asset Management. Nous sommes là où le matériel roulant et le service sont déterminants. Lorsqu il est question de qualité, de sécurité et de service, nous sommes du voyage. Nos délais d entretien

Plus en détail

Réussir son installation domotique et multimédia

Réussir son installation domotique et multimédia La maison communicante Réussir son installation domotique et multimédia François-Xavier Jeuland Avec la contribution de Olivier Salvatori 2 e édition Groupe Eyrolles, 2005, 2008, ISBN : 978-2-212-12153-7

Plus en détail

LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 6/4/08 11:53 AM Page 1. Construire vert ne devrait pas être un casse-tête

LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 6/4/08 11:53 AM Page 1. Construire vert ne devrait pas être un casse-tête LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 6/4/08 11:53 AM Page 1 Construire vert ne devrait pas être un casse-tête LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 2 6/4/08 11:53 AM Page 2 LOG 8869 Residential

Plus en détail

Le papier recyclé la matière première respectueuse de l environnement

Le papier recyclé la matière première respectueuse de l environnement Le papier recyclé la matière première respectueuse de l environnement LE VIEUX PAPIER RESTE ICI Innovateurs par tradition www.perlen.ch Aussi écologique que possible La société Perlen Papier a été fondée

Plus en détail

Les Français et le chauffage. Résultats de l étude menée

Les Français et le chauffage. Résultats de l étude menée Les Français et le chauffage Résultats de l étude menée par IPSOS pour Via sèva Méthodologie et échantillon METHODOLOGIE : Cette étude a été réalisée en adhoc online, auprès d un échantillon issu de l

Plus en détail

Cas pratique CADASTRE DES OBSTACLES SUR LE RESEAU DE MOBILITÉ DOUCE La population fait la chasse aux obstacles

Cas pratique CADASTRE DES OBSTACLES SUR LE RESEAU DE MOBILITÉ DOUCE La population fait la chasse aux obstacles Cas pratique CADASTRE DES OBSTACLES SUR LE RESEAU DE MOBILITÉ DOUCE La population fait la chasse aux obstacles 10.10.2005 Soutenu par: Mobilservice PRATIQUE c/o beco Economie bernoise Protection contre

Plus en détail

Des options de paiement d avant-garde

Des options de paiement d avant-garde TD Canada Trust Des options de paiement d avant-garde Des solutions de paiement fiables Un processus de paiement simplifié Traitement intégral de paiement de Services aux commerçants TD Vous comptez sur

Plus en détail

Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne

Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne I. Introduction PRO VELO Région Lausanne, en tant qu association forte de plus de 1 200 membres

Plus en détail

Le magazine des professionnels du Bâtiment et des Travaux Publics. Documentation média 2014

Le magazine des professionnels du Bâtiment et des Travaux Publics. Documentation média 2014 Le magazine des professionnels du Bâtiment et des Travaux Publics Documentation média 2014 Profil Public cible Bureaux d architectes, d ingénieurs, de géomètres Entreprises de construction, de génie civil

Plus en détail

Votre infrastructure informatique toujours sous contrôle

Votre infrastructure informatique toujours sous contrôle Votre infrastructure informatique toujours sous contrôle Au fidèle tableau noir, de plus en plus d écoles ajoutent aujourd hui les services de l informatique. Place aux TICE, Technologies de l Information

Plus en détail

Brevet fédéral. Examen final à blanc. Informaticien-ne - Tronc commun. Version 1.1.0

Brevet fédéral. Examen final à blanc. Informaticien-ne - Tronc commun. Version 1.1.0 Brevet fédéral Informaticien-ne - Tronc commun Version 1.1.0 Problème Module Points 1 15 2 14 3 10 4 10 5 14 6 16 7 15 8 20 9 21 10 14 11 16 12 15 Septembre 2011 Page 1 de 13 Problème 1 15 points Introduction

Plus en détail

Doubler. parking. votre espace de. Cardok Rapide, Silencieux, Discret, Inviolable, Design, High-Tech Plus sécurisant qu un garage

Doubler. parking. votre espace de. Cardok Rapide, Silencieux, Discret, Inviolable, Design, High-Tech Plus sécurisant qu un garage Doubler votre espace de parking Cardok Rapide, Silencieux, Discret, Inviolable, Design, High-Tech Plus sécurisant qu un garage TM Cardok est la solution intelligente de parking sous-terrain Cardok, avec

Plus en détail

LA MUNICIPALITE DE FROIDEVILLE AU CONSEIL COMMUNAL

LA MUNICIPALITE DE FROIDEVILLE AU CONSEIL COMMUNAL Préavis de la Municipalité concernant une demande de crédit extrabudgétaire pour financer les travaux de construction et d aménagement d une déchèterie sur le territoire communal. No 105/2010 LA MUNICIPALITE

Plus en détail

SII / SIG. Chronique d un succès majeur pour SIG. Le Partenaire Technologique

SII / SIG. Chronique d un succès majeur pour SIG. Le Partenaire Technologique Le Partenaire Technologique SII / SIG Chronique d un succès majeur pour SIG Comment la mise en place d un outil novateur de gestion des infrastructures et des services a permis à SIG d améliorer la gestion

Plus en détail

Best practice. Rapport de Thomas Eigenmann, ERR Raumplaner, St-Gall. pour la fondation assurer l avenir des gens du voyage.

Best practice. Rapport de Thomas Eigenmann, ERR Raumplaner, St-Gall. pour la fondation assurer l avenir des gens du voyage. Best practice Rapport de Thomas Eigenmann, ERR Raumplaner, St-Gall pour la fondation assurer l avenir des gens du voyage Sommaire 1 Quelques aires exemplaires 2 Procédure pour la création de nouvelles

Plus en détail

Des options de paiement d avant-garde

Des options de paiement d avant-garde Choisissez la solution de paiement qui convient à votre entreprise. Des options de paiement d avant-garde Pour plus de renseignements, composez le 1-800-363-1163, passez à l une des succursales de TD Canada

Plus en détail

Open Source n est pas une question de foi

Open Source n est pas une question de foi Finanzdirektion Groupe parlementaire pour une informatique durable Conférence de Monsieur le Conseiller d Etat Peter Hegglin sur le thème Open Source n est pas une question de foi Mesdames et Messieurs

Plus en détail

Chaque page correspond à la version allemande. Vous pouvez imprimer les deux versions selon votre besoin.

Chaque page correspond à la version allemande. Vous pouvez imprimer les deux versions selon votre besoin. de notre prospectus Chaque page correspond à la version allemande. Vous pouvez imprimer les deux versions selon votre besoin. Page 1 Le fournisseur système Page 2 Bienvenue chez Schanzlin Une entreprise

Plus en détail

Chaîne logistique efficace pour l industrie. Réduire les coûts et créer des plus-values grâce à des processus optimisés

Chaîne logistique efficace pour l industrie. Réduire les coûts et créer des plus-values grâce à des processus optimisés Chaîne logistique efficace pour l industrie Réduire les coûts et créer des plus-values grâce à des processus optimisés Nos services vos avantages Fondée en 1913, Electro-Matériel SA a son siège principal

Plus en détail

Mesurer, collecter et monitorer pour agir

Mesurer, collecter et monitorer pour agir Mesurer, collecter et monitorer pour agir Services de gestion de l'énergie Lausanne, 6 novembre 2014 Antoine Hayek, Energy Management Services Eric Magnin, Energy Management Specialist Michael Grelier,

Plus en détail

La mondialisation des tâches informatiques

La mondialisation des tâches informatiques Chapitre 1 La mondialisation des tâches informatiques Quel que soit le domaine que l on observe, les économies engendrées par l outsourcing, aussi appelé offshore ou délocalisation, sont considérables.

Plus en détail

HUB D ACTIVITES SCIENTIFIQUES

HUB D ACTIVITES SCIENTIFIQUES HUB D ACTIVITES SCIENTIFIQUES BUREAUX / L ( A PARTIR DE 40 M²) LABORATOIRE L CLASSE D ( A PARTIR DE 30 M²) Dans un bâtiment neuf de 700 m² R+ avec sous-sol Accès équipements techniques Ascenseur 630 kg

Plus en détail

IMPRESSION PARUTION EN LIGNE CONTACT

IMPRESSION PARUTION EN LIGNE CONTACT DONNÉES MEDIAS 2015 Arc-Award Batimag Baublatt Magazine du propriétaire Bauwelt.ch Subventionsbatiment.ch Handbuch des Bauherrn Infomanager Kommunalmagazin Mon projet Documentation suisse du bâtiment Viso

Plus en détail

PARC DES EXPOSITIONS DE LA BEAUJOIRE

PARC DES EXPOSITIONS DE LA BEAUJOIRE PARC DES EXPOSITIONS DE LA BEAUJOIRE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC Pour l'exploitation du Parc des expositions de la Beaujoire RAPPORT DE PRESENTATION DES CARACTERISTIQUES DU SERVICE DELEGUE 1 er juin 2010

Plus en détail

ÉCOLE SUPÉRIEURE SPÉCIALISÉE EN BANQUE ET FINANCE ESBF LES ATOUTS DE L ESBF DU POINT DE VUE DES ANCIENS ÉLÈVES

ÉCOLE SUPÉRIEURE SPÉCIALISÉE EN BANQUE ET FINANCE ESBF LES ATOUTS DE L ESBF DU POINT DE VUE DES ANCIENS ÉLÈVES AKAD École Supérieure spécialisée en Banque et Finance SA École supérieure reconnue par la Confédération ÉCOLE SUPÉRIEURE SPÉCIALISÉE EN BANQUE ET FINANCE ESBF LES ATOUTS DE L ESBF DU POINT DE VUE DES

Plus en détail

Se raccorder à un réseau de chaleur

Se raccorder à un réseau de chaleur L habitat COMPRENDRE Se raccorder à un réseau de chaleur Le chauffage urbain peut-il être un moyen de diminuer la facture énergétique? Édition : décembre 2013 Pourquoi pas le raccordement À UN RÉSEAU DE

Plus en détail

Message du Conseil communal au Conseil général

Message du Conseil communal au Conseil général Tél. 026 664 80 00 Fax 026 664 80 09 Case postale commune@estavayer-le-lac.ch Message du Conseil communal au Conseil général Estavayer-le-Lac, le 8 octobre 2012 Octroi d'un crédit d'investissement de CHF

Plus en détail