Meilleures pratiques en région pour gérer la diversité culturelle au travail

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Meilleures pratiques en région pour gérer la diversité culturelle au travail"

Transcription

1 Meilleures pratiques en région pour gérer la diversité culturelle au travail

2 Remerciements : La conception du Guide «Meilleures pratiques en région pour gérer la diversité culturelle au travail» a été rendue possible grâce à la participation financière d Emploi- Québec. Un remerciement particulier aux entreprises qui ont partagé avec nous leurs expériences avec une main-d œuvre diversifiée, nous permettant ainsi d étoffer certains outils par des exemples concrets. Nous soulignons également l'appui des MRC du Domaine-du-Roy, de Lac-Saint-Jean-Est et de Maria-Chapdelaine. Ce guide vient compléter la mise en œuvre de la Politique d'accueil et d'intégration des personnes immigrantes du Lac-Saint-Jean. Conception et rédaction Portes ouvertes sur le Lac Révision linguistique Christine Martel Graphisme et illustrations Cyan concept Illustrations Andrée-Anne Bouchard 2

3 Table des matières 1. Introduction 4 2. Portes ouvertes sur Lac 5 3. Les différentes phases de la gestion de la diversité culturelle en entreprise en région éloignée Avant l arrivée de la personne immigrante La prise du poste et la découverte du milieu professionnel Un suivi continu Les activités d intégration et le réseautage Les accommodements raisonnables Une expérience de pratique en région éloignée pour la gestion de la diversité culturelle au travail Références 15 Ce guide a été réalisé grâce au soutien financier d Emploi-Québec 3

4 1. Introduction De nos jours, il n est plus à démontrer que la diversité culturelle et sa bonne gestion en entreprise offrent de nombreux avantages pour les employeurs. Cette diversité est d autant plus bénéfique pour les régions éloignées qui sont confrontées à un phénomène de dévitalisation de leur population. Dans ce contexte, où le bassin d employés qualifiés demeurant en région éloigné est réduit, le recrutement d une main-d œuvre immigrante est une avenue des plus intéressantes. Ce document est un outil pour accompagner les employeurs au niveau de la gestion de la diversité culturelle dans leurs milieux de travail. La mise en place d une meilleure pratique pour gérer la diversité culturelle au travail comporte de nombreux avantages et permet de : Maintenir la motivation de la personne immigrante; Augmenter la productivité; Créer le sentiment d appartenance de la personne immigrante à l entreprise et ainsi augmenter le taux de rétention; Diminuer chez la personne immigrante l incertitude, l anxiété et le stress; Réduire la probabilité d absentéisme et d accident de travail; Favoriser l intégration dans le collectif 1 de travail et dans la région. Dans ce document, nous allons tout d abord décrire brièvement l organisme Portes ouvertes sur le Lac et ses services. Par la suite, nous détaillerons les différentes phases de la gestion de la diversité culturelle en entreprise en région éloignée. Suivra de l information sur les accommodements raisonnables. Finalement, nous présenterons une expérience en région éloignée pour la gestion de la diversité culturelle au travail. 1 Un collectif de travail est un groupe d individus (internes ou externes à la structure) travaillant ensemble en vue d atteindre un résultat donné, dans un délai imparti, avec des moyens spécifiques (groupe projet, groupe de travail, équipe, etc.). 4

5 2. Portes ouvertes sur le Lac En mai 2009, Portes ouvertes sur le Lac est devenu un «Laboratoire rural en immigration» dans le cadre de la Politique de la ruralité du ministère des Affaires municipales, des Régions et de l Occupation du territoire (MAMROT). Au cours des quatre années qui ont suivi, les efforts investis ont mené au développement de stratégies porteuses et novatrices permettant de favoriser l attraction et la rétention de personnes immigrantes en milieu rural. De plus, les services offerts par l organisme s adaptent aux besoins des employeurs pour les accompagner efficacement dans l accueil et l intégration de leurs employés immigrants. Les principaux services offerts aux employeurs sont l aide au recrutement de personnes et à l intégration en emploi, la formation en entreprise pour les gestionnaires et les employés et le suivi auprès de l employeur et de l employé. Des activités de sensibilisation et d information sont également offertes. L approche développée par Portes ouvertes sur le Lac a permis en six ans d installer au Lac-Saint-Jean des centaines de personnes immigrantes. L organisme, qui œuvre dans un contexte rural, maintient un taux de rétention d environ 80% après trois ans, comparativement à des moyennes allant de 40% à 70% dans les autres régions québécoises 2. L expérience positive de Portes ouvertes sur le Lac est reconnue un peu partout au Québec, et même dans d autres provinces canadiennes, et l organisme est régulièrement appelé à animer des ateliers de formation et de transfert de connaissances dans d autres régions du Québec 3. Fort de ses nombreuses années d expériences en intégration socioprofessionnelle des personnes immigrantes en région, il paraît essentiel pour Portes ouvertes sur le Lac, dans le cadre de son projet financé par Emploi-Québec «Soutien aux entreprises dans le cadre du développement du Nord», de publier ce document. 2[1] VATZ LAAROUSSI, Michèle (2005). «L immigration en dehors des métropoles : vers une relecture des concepts interculturels.» Canadian Ethnic Studies Journal 37, no. 3, page [3] Annexe I : Liste des conférences et transferts de compétences effectués 5

6 3. Les différentes phases de la gestion de la diversité culturelle en entreprise en région éloignée La gestion de la diversité en entreprise comprend quatre grandes phases : 3.1 Avant l arrivée de la personne immigrante 3.2 La prise du poste et la découverte du milieu professionnel 3.3 Le suivi continu 3.4 Les activités d intégration et le réseautage 3.1 Avant l arrivée de la personne immigrante Faire connaître les nouvelles orientations au personnel de l entreprise avant l embauche des personnes immigrantes permet : De créer des conditions favorables pour accélérer l intégration de la personne dans le collectif; De sécuriser le personnel; D éviter les dérapages; De faire passer des messages de façon maîtrisée. Fait vécu : En 2008, une compagnie du secteur Maria-Chapdelaine passe en entrevue une personne immigrante et décide de l embaucher. Une semaine avant l entrée en poste de la personne, le propriétaire de la compagnie organise une rencontre avec le personnel cadre, les gérants et gérantes et évoque son arrivée. Au cours de la rencontre, il explique son choix, son engagement à travailler avec les personnes immigrantes, puis invite les gérants et gérantes à veiller à ce que tout se déroule bien. Il avise le personnel cadre d être intraitable sur tout commentaire discriminatoire. Ce ferme engagement de la haute direction a eu des conséquences positives : d une seule personne immigrante en 2008, ce nombre est passé à huit en 2012 sur la centaine d employés de la compagnie. 6

7 3.1.1 L engagement de la haute direction En région éloignée les entreprises font face à quatre défis, soit la baisse démographique, la raréfaction des talents, la diversité croissante des clientèles et la recherche permanente d innovation. Devant ce constat, miser sur la diversité culturelle est un levier de plus en plus essentiel pour les employeurs. Lorsque la haute direction s engage dans la voie de la diversité culturelle, son niveau d implication a un impact direct sur les résultats des interventions effectuées. En effet, elle saura rallier son personnel à cette approche en étant convaincue des avantages associés aux changements à apporter. Il est donc important que la direction se dote d orientations claires, d autant plus que nous remarquons qu en région éloignées les entreprises ont été longtemps familiales ou, dans d autres cas, sont des multinationales implantées depuis la naissance de la ville. Cela a pour effet de créer une certaine proximité entre collègues, et il peut être difficile d intégrer un employé ou une employée d une autre région et, de surcroît, une personne immigrante. Cependant, cette particularité comporte également des avantages : le respect et la confiance que possèdent les employés d une entreprise envers la direction. Alors, dans le cadre d un plan d action pour favoriser la gestion de la diversité Fait vécu : En 2011, une entreprise régionale a intégré trois personnes immigrantes, en même temps, au sein de son équipe. La direction a commencé à préparer l accueil de ses trois nouveaux employés avant même que ceux-ci arrivent au Lac-Saint-Jean en les aidant à se trouver un lieu pour se loger. La direction a misé sur un accueil chaleureux et complet comme gage de succès. Au cours des premières journées à l emploi, les trois nouveaux employés ont pu entrer en contact avec l équipe de travail. Ils ont également eu un aperçu assez juste de tous les services offerts par l entreprise, ce qui leur a permis de mieux comprendre son fonctionnement. Même si la direction n a pas utilisé les services de Portes ouvertes sur le Lac pour le recrutement, elle nous a demandé de venir expliquer nos services aux employés immigrants, afin de les soutenir le mieux possible. L accueil des nouveaux employés s est poursuivi sur quelques jours et s est terminé avec une visite des chantiers dans le Nord du Québec. culturelle, le personnel sera plus à l écoute du choix et des nouvelles orientations de la direction. 7

8 3.1.2 La sensibilisation de tout le personnel Il est recommandé de faire connaître les nouvelles orientations aux différentes équipes de travail avant l embauche des personnes immigrantes. Une séance de sensibilisation à la diversité dans l entreprise et à la prévention de la discrimination et du harcèlement est une action à poser. La direction peut aussi transmettre l information au cours d un 5 à 7 qu elle organise, par le bulletin interne de l entreprise ou des affiches en milieu de travail. Cette étape permet : De créer des conditions favorables pour accélérer l intégration de la personne immigrante dans le collectif; De sécuriser le personnel; D éviter des dérapages; De faire passer des messages de façon maîtrisée. Juste le fait de nommer le pays d origine de la personne immigrante, ainsi que ses expériences professionnelles, permet d éviter des questions surprises de la part des futurs et futures collègues. 3.2 La prise du poste et la découverte du milieu professionnel L accueil en entreprise Tout d abord, il est important de souligner que la personne immigrante qui a accepté de vivre en région éloignée est informée de l ouverture d esprit à y développer et s y est déjà préparée avant de déménager. Malgré cette préparation, il est fortement recommandé de porter une attention particulière au processus d accueil dans l entreprise. Comme dans bien des cas, un membre du personnel intégré depuis peu dans une entreprise n est jamais laissé seul les premières semaines. Dans le contexte d intégration d une personne immigrante, il faut non seulement assigner la tâche de mentorat à un employé ou une employée d expérience, mais ce choix sera déterminant pour développer le sentiment d appartenance du ou de la nouvel(le) employé(e) à l entreprise et à son nouveau milieu. Cette étape est d autant plus cruciale pour la personne immigrante que c est celle qui restera dans sa mémoire des années plus tard. Certains parleront de mentorat, mais on peut facilement utiliser le terme «compagnonnage». 8

9 3.2.3 Le compagnonnage Le compagnonnage est un mode d apprentissage peu utilisé actuellement, que ce soit dans les entreprises privées ou les services publics. Il repose sur la réalisation d activités professionnelles, en présence d un pair qui transmet ses connaissances et ses savoirfaire par la démonstration. De plus, en permettant l acquisition des règles et des valeurs de l organisation, cette modalité facilite l intégration des personnes immigrantes. Dans le contexte de la gestion de la diversité culturelle en région, cette étape de compagnonnage déterminera le premier réseau relationnel au sein de l entreprise. Elle sécurisera professionnellement le ou la nouvel(le) employé(e). Le compagnonnage permet à la personne immigrante de connaître : Les règles explicites (règlements internes, procédures à respecter, etc.) ; Les pratiques implicites de l entreprise (comment se comporter vis-à-vis des collègues, ce qu il est possible de dire ou de ne pas dire, comment agir, etc.) La communication et l accent au travail En région, l accent est particulier et l élocution des personnes immigrantes est différente. Cela peut donner lieu à des incompréhensions de part et d autre, c est-à-dire entre la direction et la personne nouvellement à l emploi ainsi qu entre celle-ci et ses collègues. C est pourquoi il est important de s assurer que cette dernière comprenne bien ce qu on attend d elle. Bref, une attention particulière doit être portée à la qualité de la langue. 9

10 Facilitez la compréhension du nouvel employé : Parlez lentement et prenez le temps d expliquer la signification de certains mots : backer, garnotte, pitonner, placoter ; Soyez clairs et concis dans vos explications ; Assurez-vous de toujours avoir été bien compris. 3.3 Un suivi continu Après la période d intégration des premiers mois, il est conseillé de maintenir un suivi tous les trois à six mois. Ce suivi permet de faire un bilan et une rétroaction à la personne immigrante. Ici, il y a lieu de rappeler que le progrès de la personne dans l entreprise peut prendre du temps si cette dernière est nouvellement arrivée au Québec. Chose surprenante pour l intégration en entreprise, les personnes nouvellement arrivées au Québec acquièrent plus vite la culture de l établissement que celles ayant vécu plusieurs années à Montréal avant leur installation en région. Effectuez des rencontres de suivi pour : Valider la compréhension des règles avec le nouvel employé ; Identifier les éléments nécessitants des ajustements ; Évaluer les relations avec les pairs ; Discuter des difficultés rencontrées. 3.4 Les activités d intégration et le réseautage Dans les grands centres urbains, la relation de compagnonnage, ou le «coaching», se limite seulement au cadre du travail. En région, cette relation dépasse les simples conseils en entreprise et touche aussi le savoir-être au sein de la communauté. Plusieurs personnes immigrantes, récemment arrivées et bien intégrées dans leurs milieux de travail, témoignent avoir participé à des activités comme la pêche au chalet la fin de semaine ou des festivals avec leurs collègues. En région, invitez le nouveau travailleur 10

11 ou la nouvelle travailleuse à découvrir des activités du milieu peut lui permettre d élargir son réseau social et de développer un sentiment d appartenance. Proposez des activités à l extérieur du cadre de travail : Invitez l employé et sa famille à participer à un festival; Organisez une journée de pêche ou de plein air; Préparez un souper interculturel. 4. Les accommodements raisonnables Tout d abord, il importe de déconstruire le mythe que les accommodements raisonnables servent uniquement les membres des minorités ethniques. Dans cette section, nous traiterons cette épineuse question sous l angle des meilleures pratiques pour gérer la diversité culturelle au travail, en démystifiant les accommodements et en donnant quelques exemples. Dans un premier temps, il est important de faire la différence entre les accommodements implicites et ceux raisonnables. 11

12 4.1 Accommodements implicites Les accommodements implicites ne sont pas des accommodements raisonnables au sens du droit; il s agit d accommodements que nous acceptons déjà ou que l on puisse facilement intégrer dans nos milieux de travail. En voici deux exemples : - Permettre à une femme enceinte de porter un vêtement adapté plutôt que l uniforme habituel est une façon très sécuritaire de l accommoder au sein de l entreprise. - Informer un ou une employé(e) de religion musulmane que le repas du midi contient de la viande de porc lui permet de prendre seulement la soupe et le dessert. 4.2 Accommodements raisonnables Contrairement à l accommodement implicite, l obligation d accommodement raisonnable constitue une conséquence naturelle du droit à l égalité sans discrimination reconnue dans la charte québécoise. Toutefois, pour statuer une atteinte au droit à l égalité, il faut être en présence d éléments bien spécifiques et l accommodement doit être sans contrainte excessive. Il est donc faux de croire que n importe qui, pour n importe quelle raison, aura gain de cause dans ses démarches d accommodement raisonnable. Tel que le mentionne la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse, il n y a pas d obligation d accommodement en cas de contrainte excessive. La contrainte peut être considérée comme excessive dans les cas où l accommodement crée : une dépense difficile à absorber pour une entreprise; une entrave indue au bon fonctionnement d une organisation; une atteinte importante à la sécurité ou aux droits d autrui. Si un employeur ou un fournisseur de services peut objectivement démontrer que le seul accommodement à sa portée entraînerait l une de ces conséquences, il peut refuser cette demande 4. Il est important de mettre de côté les idées véhiculées par les médias, qui font polémique, et de se départir des mythes liés à la religion. 4 Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse, traitement d une demande d accommodement raisonnable, 12

13 Intervention à éviter au début d une intégration professionnelle : Aborder la question religieuse sous prétexte de vouloir clarifier des choses ; Chercher à avoir l opinion de la personne immigrante sur le port du voile ou du foulard ; Provoquer un débat sur les valeurs (égalité entre les sexes, famille ). Intervention à préconiser au début d une intégration professionnelle : Laisser la personne immigrante poser des questions sur la culture, la religion et les valeurs québécoises ; Demeurer à l écoute et ouvert d esprit ; Se référer au besoin au Guide virtuel de traitement d accompagnement de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse. 5. Une expérience de pratique en région éloignée pour la gestion de la diversité culturelle au travail Afin d illustrer le contenu du guide des Meilleures pratiques de gestion de la diversité en milieu de travail, il est apparu indispensable de partager une expérience vécue d intégration en emploi de personnes immigrantes. Cette section permet de constater les meilleures pratiques de l employeur et les résultats qu il a obtenus. Une expérience qui s est avérée bénéfique pour l employeur, pour les employés et pour la communauté. 13

14 L exemple du camp forestier K La foresterie K est une entreprise du Lac-Saint-Jean qui opère à plus de 100 km au nord d Alma. C est l une des premières entreprises à avoir expérimenté l embauche de personnes immigrantes en région éloignée et à appliquer une gestion qui tienne compte de la diversité culturelle. Voici quelques éléments qu elle a mis en pratique : L entreprise a utilisé les services de Portes ouvertes sur le Lac, un organisme en intégration et en régionalisation de l immigration, pour la rencontre et le recrutement des travailleurs à Montréal. La direction de K n a pas hésité à proposer une ligne de conduite commune à l équipe avant l arrivée des nouveaux travailleurs pour faciliter l adhésion aux nouvelles orientations de l entreprise. À l arrivée des travailleurs, la compagnie a intégré un contremaître immigrant au sein de l équipe des superviseurs pour faciliter la communication et démêler d éventuelles incompréhensions pouvant déboucher sur des conflits. Vu le nombre de travailleurs immigrants (80), l employeur a embauché une personne immigrante à la cuisine pour aider les cuisiniers et apporter une diversification plus large du menu. Les travailleurs immigrants qui sont musulmans ont exprimé le vœu de souper après 18 h pendant la période du Ramadan, ce que l employeur a accepté. Le propriétaire de la compagnie invite toujours les travailleurs à participer au festival local de la municipalité, pour permettre le développement du sentiment d appartenance et encourager le réseautage et l intégration à la communauté. En résumé, l entreprise était consciente qu en mettant en place cette manière de faire elle saurait garder et fidéliser ses employés pour plusieurs années. Certains travailleurs sont définitivement établis dans la région et y demeurent toujours après six ans. 14

15 6. Références GOUVERNEMENT DU QUÉBEC. Diversité +, [en ligne], (consulté le 4 février 2013). ÉDUCALOI. Site Internet d Éducaloi, [en ligne], (consulté le 4 février 2013). MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE. Centre d Évaluation, de Documentation et d Innovation Pédagogiques, [en ligne], (consulté le 5 février 2013). RAYMOND CHABOT GRANT THORNTON. Pour réussir l intégration des nouveaux employés, [en ligne], (consulté le 6 février 2013). RÉGIONAUTRAVAIL.COM. L'accueil et l'intégration des nouveaux employés, étape par étape! [en ligne], (consulté le 6 février 2013). CONSEIL RH POUR LE SECTEUR COMMUNAUTAIRE. Diversité au travail, [en ligne], (consulté le 7 février 2013). COMMISSION DES DROITS DE LA PERSONNE ET DE LA PROTECTION DE LA JEUNESSE, traitement d un accommodement raisonnable, (consulté le 7 février 2013). 15

Vos stratégies d attraction et de rétention vous permettent-elles d attirer et de fidéliser les meilleurs talents?

Vos stratégies d attraction et de rétention vous permettent-elles d attirer et de fidéliser les meilleurs talents? > pour un meilleur rendement des organisations et des personnes Vos stratégies d attraction et de rétention vous permettent-elles d attirer et de fidéliser les meilleurs talents? L optimisation du capital

Plus en détail

OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE

OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE Cette fi che est un outil d introduction au concept de la gestion interculturelle. Elle est destinée aux gestionnaires de PME afi

Plus en détail

le QuEbec POUR Enrichir Affirmer les valeurs communes de la société québécoise

le QuEbec POUR Enrichir Affirmer les valeurs communes de la société québécoise POUR Enrichir le QuEbec Mesures pour renforcer l action du Québec en matière d intégration des immigrants Affirmer les valeurs communes de la société québécoise Affirmer les valeurs communes de la société

Plus en détail

POLITIQUE INTERCULTURELLE

POLITIQUE INTERCULTURELLE POLITIQUE INTERCULTURELLE Adoptée à la 269 e réunion du conseil d administration du 21 septembre 2009 Politique interculturelle Préambule Le Collège de Maisonneuve évolue dans un contexte interculturel

Plus en détail

Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi

Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi Éléments principaux de Passeport pour ma réussite Passeport pour ma réussite

Plus en détail

5.6 Concertation pour l emploi

5.6 Concertation pour l emploi 5.6 Concertation pour l emploi Soutien à la gestion des ressources humaines 5.6 CONCERTATION POUR L EMPLOI 2012-07-12 Table des matières Section 4 : p. 2 sur 13 Table des matières RÉFÉRENCE Table des matières...

Plus en détail

Recrutement de travailleurs immigrants

Recrutement de travailleurs immigrants Recrutement de travailleurs immigrants STATUTS Chaque immigrant arrivant en terre québécoise est passé par un long parcours pour obtenir les visas nécessaires à son acceptation. Il est important pour l

Plus en détail

Symposium international

Symposium international Symposium international sur l interculturalisme DIALOGUE QUÉBEC-EUROPE Montréal Du 25 au 27 mai 2011 Interculturalisme et perspectives de l éducation à mieux vivre ensemble Contribution au chapitre 8 :

Plus en détail

LA MISSION DE L APER EST DE REPRÉSENTER ET DE DÉFENDRE LES DROITS DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU RÉSEAU DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DU QUÉBEC

LA MISSION DE L APER EST DE REPRÉSENTER ET DE DÉFENDRE LES DROITS DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU RÉSEAU DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DU QUÉBEC LA MISSION DE L APER EST DE REPRÉSENTER ET DE DÉFENDRE LES DROITS DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU RÉSEAU DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DU QUÉBEC SOUTIEN, DÉVELOPPEMENT, REPRÉSENTATION L APER EST LA

Plus en détail

Enjeux associés aux modifications du régime de l assurance-emploi en 2012-2013 pour la région de l Abitibi-Témiscamingue

Enjeux associés aux modifications du régime de l assurance-emploi en 2012-2013 pour la région de l Abitibi-Témiscamingue Enjeux associés aux modifications du régime de l assurance-emploi en 2012-2013 pour la région de MÉMOIRE présenté à la Commission nationale d examen sur l assuranceemploi Le 12 juillet 2013 Ce document

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE # 64 INTÉGRATION COMPÉTENTE ET SÉCURITAIRE DES NOUVEAUX EMPLOYÉS

FICHE TECHNIQUE # 64 INTÉGRATION COMPÉTENTE ET SÉCURITAIRE DES NOUVEAUX EMPLOYÉS FICHE TECHNIQUE # 64 INTÉGRATION COMPÉTENTE ET SÉCURITAIRE DES NOUVEAUX EMPLOYÉS Chez les jeunes de 15 à 24 ans, 54 % des accidents du travail surviennent dans les six premiers mois de l emploi. Pour tous

Plus en détail

NTRODUCTION. Guide de gestion des ressources humaines

NTRODUCTION. Guide de gestion des ressources humaines NTRODUCTION La rémunération est une activité ayant un impact important sur la performance de l entreprise. Une gestion efficace de la rémunération permet de contrôler les coûts liés à la main-d œuvre,

Plus en détail

2013-2014. ersonne. mmigrante - FORUM 2020. as outains. Maison Famille de CÉGEP DE SAINT-HYACINTHE. Emploi SHERBROOKE. Montérégie. la des Maskoutains

2013-2014. ersonne. mmigrante - FORUM 2020. as outains. Maison Famille de CÉGEP DE SAINT-HYACINTHE. Emploi SHERBROOKE. Montérégie. la des Maskoutains MRC des as outains Unmonde votremesure CÉGEP DE SAINT-HYACINTHE Saint-Hyacinthe Technopole CLD Les Maskoutains ersonne mmigrante Emploi Montérégie Centre de santé et de services sociaux Richelieu-Yamaska

Plus en détail

Guide de rédaction Politique d utilisation des médias sociaux. Note : Il est important d adapter votre politique selon vos besoins et votre réalité.

Guide de rédaction Politique d utilisation des médias sociaux. Note : Il est important d adapter votre politique selon vos besoins et votre réalité. Guide de rédaction Politique d utilisation des médias sociaux Note : Il est important d adapter votre politique selon vos besoins et votre réalité. 24 janvier 2012 Page 2 Guide de rédaction Politique d

Plus en détail

PROGRAMME DE MENTORAT

PROGRAMME DE MENTORAT CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINCIAL PROGRAMME DE MENTORAT ÉNONCÉ PRATIQUE Le Conseil scolaire acadien provincial désire promouvoir un programme de mentorat qui servira de soutien et d entraide auprès des

Plus en détail

Outils et ressources liés à la planification des ressources humaines

Outils et ressources liés à la planification des ressources humaines Outils et ressources liés à la planification des ressources humaines Guide ressources à l intention des gestionnaires du secteur d emploi de l économie sociale et de l action communautaire Avant-propos

Plus en détail

Un partenariat pour une meilleure représentation et un meilleur traitement de la diversité ethnoculturelle dans les médias et la publicité

Un partenariat pour une meilleure représentation et un meilleur traitement de la diversité ethnoculturelle dans les médias et la publicité Un partenariat pour une meilleure représentation et un meilleur traitement de la diversité ethnoculturelle dans les médias et la publicité dans le cadre du 12 e Congrès national de Metropolis Immigration

Plus en détail

SECTION : Politique NUMÉRO : P201 PAGES : 6 SERVICE ÉMETTEUR : Direction des Services aux étudiants

SECTION : Politique NUMÉRO : P201 PAGES : 6 SERVICE ÉMETTEUR : Direction des Services aux étudiants POLITIQUE POLITIQUE D ÉDUCATION INTERCULTURELLE DATE : 26 mars 2014 SECTION : Politique NUMÉRO : P201 PAGES : 6 SERVICE ÉMETTEUR : Direction des Services aux étudiants DESTINATAIRES : À toute la communauté

Plus en détail

Urgence Leadership. Un programme de développement du leadership dans les entreprises québécoises

Urgence Leadership. Un programme de développement du leadership dans les entreprises québécoises Urgence Leadership Un programme de développement du leadership dans les entreprises québécoises Forum de réflexion sur le leadership d avenir - CIRANO 26 janvier 2009 1 Urgence Leadership Un programme

Plus en détail

LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015

LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015 LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015 Table des matières Message du président-directeur général 3 Orientation gouvernementale 1 : Informer, sensibiliser, éduquer,

Plus en détail

RAPPORT ANN UE L 2014-2015

RAPPORT ANN UE L 2014-2015 RAPPORT ANN UE L 2014-2015 TABLE DES MATIÈRES Mots du président et de la direction... 4 Historique... Mission... Territoire... Présentation de l équipe... 5 6 6 7 Les bénévoles experts Processus d action

Plus en détail

Nos clients une réussite!

Nos clients une réussite! BULLETIN SARCA Commission scolaire des Premières-Seigneuries Volume 4, n o 3 Juin 2014 CONTENU Au babillard... 1 Nos clients une réussite!... 1 Retourner en classe Moi?.. 2 Démystifier la formation professionnelle...

Plus en détail

Les bonnes pratiques du recrutement en ligne

Les bonnes pratiques du recrutement en ligne POUR VOUS ÉCLAIRER DANS LE COMMERCE DE DÉTAIL Les bonnes pratiques du recrutement en ligne Avant-propos Au Québec, le commerce de détail compte près de 24 000 établissements et 300 000 employés. Les jeunes

Plus en détail

Solidaires face à la violence faite aux femmes

Solidaires face à la violence faite aux femmes Solidaires face à la violence faite aux femmes Femmes de la francophonie en contexte minoritaire : Solidaires face à la violence faite aux femmes Alliance de la francophonie canadienne Table des matières

Plus en détail

Présentation du jeu de négociation autour de la problématique de l orpaillage

Présentation du jeu de négociation autour de la problématique de l orpaillage Présentation du jeu de négociation autour de la problématique de l orpaillage «La façon de nous voyons les choses est la source de la façon dont nous pensons et de la façon dont nous agissons Jamais nous

Plus en détail

Multilinguisme et employabilité

Multilinguisme et employabilité Multilinguisme et employabilité Un inventaire des ressources dans la région de Québec Annie Pilote INRS-UCS Plan de la présentation Objectifs de l enquête Démarche méthodologique Inventaire des ressources

Plus en détail

Le développement de l industrie minière perspectives 2012-2016

Le développement de l industrie minière perspectives 2012-2016 Le développement de l industrie minière perspectives 2012-2016 Les Directions régionales d Emploi-Québec et le CSMO Mines Partenaires de l industrie Rencontres conjointes Plan de la journée! Bienvenue

Plus en détail

Assouplir l offre et les modalités de soutien financier pour améliorer l accessibilité à la formation

Assouplir l offre et les modalités de soutien financier pour améliorer l accessibilité à la formation Assouplir l offre et les modalités de soutien financier pour améliorer l accessibilité à la formation Commentaires du Conseil du patronat du Québec dans le cadre de la consultation sur l accessibilité

Plus en détail

2014-2015 GABARIT DE PRÉSENTATION DES SOUMISSIONS PAR LES INSTITUTIONS FÉDÉRALES

2014-2015 GABARIT DE PRÉSENTATION DES SOUMISSIONS PAR LES INSTITUTIONS FÉDÉRALES Rapport annuel sur l application de la canadien 2014-2015 GABARIT DE PRÉSENTATION DES SOUMISSIONS PAR LES INSTITUTIONS FÉDÉRALES INSTRUCTIONS : Conformément aux exigences en matière de rapport prévues

Plus en détail

L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada

L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada Documents constitutifs Dans le présent document, les termes utilisés au masculin incluent le féminin et inversement. Comité sur l informatique Diffuser

Plus en détail

MOT DE LA PRÉSIDENTE

MOT DE LA PRÉSIDENTE RAPPORT D ACTIVITÉS 2011-2012 MOT DE LA PRÉSIDENTE L année 2011-2012 fut une année d imprévus. L absence de madame Hélène Blackburn, directrice générale, a demandé une réorganisation des tâches. Madame

Plus en détail

PLAN DE FORMATION Formation : Le rôle du superviseur au quotidien 2014-2015

PLAN DE FORMATION Formation : Le rôle du superviseur au quotidien 2014-2015 1. Contexte PLAN DE FORMATION Formation : Le rôle du superviseur au quotidien 2014-2015 Dans le passé, on recherchait des superviseurs compétents au plan technique. Ce genre d expertise demeurera toujours

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION SCOLAIRE ET D ÉDUCATION INTERCULTURELLE

POLITIQUE D INTÉGRATION SCOLAIRE ET D ÉDUCATION INTERCULTURELLE RÈGLEMENTS POLITIQUES PROCÉDURES POLITIQUE D INTÉGRATION SCOLAIRE ET D ÉDUCATION INTERCULTURELLE PRÉAMBULE Adoptée par le conseil d'administration le 19 juin 2013 Depuis plus de quarante ans, le Québec,

Plus en détail

FORMATION DE COACH CERTIFIÉ

FORMATION DE COACH CERTIFIÉ FORMATION DE COACH CERTIFIÉ Les publics ciblés : Toute personne souhaitant intégrer ce métier d accompagnement auprès des particuliers (coaching de vie), dans les Entreprises. Toute personne ayant déjà

Plus en détail

MÉMOIRE SUR LE PROJET DE PLAN D ACTION FAMILLE DE MONTRÉAL

MÉMOIRE SUR LE PROJET DE PLAN D ACTION FAMILLE DE MONTRÉAL MÉMOIRE SUR LE PROJET DE PLAN D ACTION FAMILLE DE MONTRÉAL NOVEMBRE 2007 Montréal, le 23 novembre 2007 À l attention de Madame Jocelyne Beaudet, Présidente Commission de l Office de consultation publique

Plus en détail

Relation entre la mission et les valeurs:

Relation entre la mission et les valeurs: Le respect de la dignité des personnes et la recherche de relations justes et humaines L'esprit d'intégration et la synergie Le souci de l'intégrité de la Maison Vivre Relation entre la mission et les

Plus en détail

Allié de votre performance!

Allié de votre performance! Allié de votre performance! Bureautique Formation sur mesure en langues dans le monde des affaires Planification et gestion de fin de carrière Santé et sécurité au travail Service à la clientèle et vente

Plus en détail

La gestion des ressources humaines, un enjeu incontournable

La gestion des ressources humaines, un enjeu incontournable Petit-Matin RH Adecco : «Les défis d avenir de la gestion des ressources humaines» par Florent Francoeur, CRHA Le premier Petit-Matin RH 2013 organisé par Adecco s est déroulé le 21 février dernier au

Plus en détail

Activités de développement professionnel Groupes de discussion Colloques et rendez-vous Webinaires Le Cercle

Activités de développement professionnel Groupes de discussion Colloques et rendez-vous Webinaires Le Cercle Partenariats commerciaux et publicité 2013-2014 Activités de développement professionnel Groupes de discussion Colloques et rendez-vous Webinaires Le Cercle Partenariats commerciaux et publicité 2013-2014

Plus en détail

COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE

COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE RELATIVE À L'INTERNATIONALISATION ET À L'ÉDUCATION INTERCULTURELLE ET CITOYENNE 1055, 116 e rue Ville Saint-Georges (Québec)

Plus en détail

NTRODUCTION. Guide de gestion des ressources humaines

NTRODUCTION. Guide de gestion des ressources humaines NTRODUCTION L accueil et l intégration des nouveaux employés sont des préoccupations importantes au sein des organisations. Les défis actuels des entreprises du secteur reposent sur la capacité de rétention

Plus en détail

environics research group

environics research group environics research group Sommaire Sondage en ligne sur les perceptions du public concernant le développement de carrière et le milieu de travail Janvier 2011 Préparé pour : Parrainé en partie par : 33,

Plus en détail

La réadaptation, l art du possible CODE D ÉTHIQUE. www.constance-lethbridge.com. Suivez-nous sur

La réadaptation, l art du possible CODE D ÉTHIQUE. www.constance-lethbridge.com. Suivez-nous sur La réadaptation, l art du possible CODE D ÉTHIQUE Suivez-nous sur www.constance-lethbridge.com Siège social 7005, boulevard de Maisonneuve Ouest Montréal (Québec) H4B 1T3 Point de services 16777, boulevard

Plus en détail

Présentation du Programme de prévention et de soutien relié aux tags et aux graffitis

Présentation du Programme de prévention et de soutien relié aux tags et aux graffitis Présentation du Programme de prévention et de soutien relié aux tags et aux graffitis Pour contrer le problème du vandalisme par tags et graffitis, la Ville de Gatineau a mis sur pied un Programme de prévention

Plus en détail

GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE

GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE TABLE DES MATIÈRES Alternance travail-études au niveau collégial... 5 Rôles et responsabilités de chacun... 6 Avantages de l alternance travail-études... 7 Situations particulières...

Plus en détail

PRÉPARER LA RELÈVE DANS LE MONDE DE L ÉVALUATION: LE CONCOURS DE SIMULATION DU POINT DE VUE DES COMMANDITAIRES

PRÉPARER LA RELÈVE DANS LE MONDE DE L ÉVALUATION: LE CONCOURS DE SIMULATION DU POINT DE VUE DES COMMANDITAIRES LA REVUE The Canadian CANADIENNE Journal of D'ÉVALUATION Program EvaluationDE Vol. PROGRAMME 18 No. 1 Pages 133 137 133 ISSN 0834-1516 Copyright 2003 Canadian Evaluation Society Research and Practice Note

Plus en détail

Canada. Bulletin d information. Réfugiés pris en charge par le gouvernement. Réinstallation des réfugiés au

Canada. Bulletin d information. Réfugiés pris en charge par le gouvernement. Réinstallation des réfugiés au Réfugiés pris en charge par le gouvernement Canada Réinstallation des réfugiés au Bulletin d information Vous souhaitez vous réinstaller au Canada et votre demande a fait l objet d un examen initial par

Plus en détail

Certificat en interventions de group et leadership

Certificat en interventions de group et leadership Certificat en interventions de groupe et leadership (30 crédits) Cours obligatoires (9 crédits) HUM1503 Introduction à la vie de groupe IGL 2536 Laboratoire d interventions auprès des groupes I IGL 2538

Plus en détail

DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP.

DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP. DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP. MOBILIS PERFORMA PRÉSENTE LE PROGRAMME DE FORMATION PROFESSIONNELLE EN, UNE FORMATION ÉLABORÉE

Plus en détail

Les défis du mandat d une Équipe itinérante : prévenir les glissements

Les défis du mandat d une Équipe itinérante : prévenir les glissements Résumé Les défis du mandat d une Équipe itinérante : prévenir les glissements Ce texte fait partie d une banque de 50 récits de pratiques d intervention en itinérance qui ont été réalisés avec quatre Équipes

Plus en détail

LA FORMATION DANS LA FONCTION PUBLIQUE : DÉPENSE OU INVESTISSEMENT?

LA FORMATION DANS LA FONCTION PUBLIQUE : DÉPENSE OU INVESTISSEMENT? LA FORMATION DANS LA FONCTION PUBLIQUE : DÉPENSE OU INVESTISSEMENT? Présenté par : Richard Perron Pierre Riopel 7 janvier 2015 7, rue Vallière, Québec (Québec) G1K 6S9 Téléphone : 418 692-0022 1 800 463-5079

Plus en détail

Plan Stratégique 2008-2013

Plan Stratégique 2008-2013 Plan Stratégique 2008-2013 Version finale Adopté le 26 septembre par le Conseil d administration Septembre 2008 Mission La Société Santé en français est un chef de file national qui assure, en étroite

Plus en détail

Une école adaptée à tous ses élèves

Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS Une école adaptée à tous ses élèves PLAN D'ACTION EN MATIÈRE D'ADAPTATION SCOLAIRE Québec Ministère de l'éducation Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS

Plus en détail

sécuritaires productifs soyez plus soyez plus Tout le monde a droit à un environnement de travail sécuritaire.

sécuritaires productifs soyez plus soyez plus Tout le monde a droit à un environnement de travail sécuritaire. Loi sur la santé et la sécurité du travail soyez plus sécuritaires soyez plus productifs INTERVENTION EN PRÉVENTION-INSPECTION Information à l intention de l employeur, du maître d œuvre et du travailleur

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive Strasbourg, 7 août 2009 EPAS(2009)19rév DOCUMENT DE TRAVAIL Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive «Qui joue loyalement est toujours gagnant.»

Plus en détail

COACHING TECHNIQUE. Mais voilà, pour former le personnel, il faut des gens expérimentés qui savent communiquer et partager leur savoir faire.

COACHING TECHNIQUE. Mais voilà, pour former le personnel, il faut des gens expérimentés qui savent communiquer et partager leur savoir faire. La stabilité et la performance d une entreprise reposent sur un élément essentiel : du personnel compétent qui connaît et maîtrise parfaitement chacune des tâches reliées à leur poste de travail. Mais

Plus en détail

nouveaux arrivants entrepreneurs

nouveaux arrivants entrepreneurs F O N D A T I O N C A N A D I E N N E D E S J E U N E S E N T R E P R E N E U R S Le mentorat des nouveaux arrivants entrepreneurs Guide pour les mentors de la FCJE A c c o m p a g n e m e n t a u p r

Plus en détail

PERSONNES IMMIGRANTES

PERSONNES IMMIGRANTES FAVORISER L ACCÈS ET LE MAINTIEN EN EMPLOI DES PERSONNES IMMIGRANTES Guide des ressources et des outils pour les organisations du secteur d emploi de l économie sociale et de l action communautaire www.csmoesac.qc.ca

Plus en détail

QUE DIRIEZ-VOUS DE MAÎTRISER LA

QUE DIRIEZ-VOUS DE MAÎTRISER LA QUE DIRIEZ-VOUS DE MAÎTRISER LA GESTION DE VOS RESSOURCES HUMAINES ET PARTAGER VOTRE SAVOIR-FAIRE? Mme Ruth T. Lavoie 2200, rue de la Sidbec-Sud Tél. : 819.373.8208 Vice-présidente, associée Trois-Rivières,

Plus en détail

utilisés en faveur d un relativisme culturel, allant à l encontre de l universalité des droits de l homme,

utilisés en faveur d un relativisme culturel, allant à l encontre de l universalité des droits de l homme, Documents de synthèse DS 2 20.12.09 IIEDH Observatoire de la diversité et des droits culturels Situation des droits culturels Argumentaire politique www.droitsculturels.org 1. Définition des droits culturels

Plus en détail

Mémoire présenté dans le cadre du chantier sur l aide financière aux études

Mémoire présenté dans le cadre du chantier sur l aide financière aux études Mémoire présenté dans le cadre du chantier sur l aide financière aux études Mai 2013 PRÉAMBULE... 3 1. DISTRIBUER LA BONIFICATION DE 25M$... 4 2. OPTIMISER L AFE... 5 3. AMÉLIORER LA SENSIBILISATION DES

Plus en détail

«PRATICIEN DU CHANGEMENT & PROFESSIONNEL DE LA RELATION»

«PRATICIEN DU CHANGEMENT & PROFESSIONNEL DE LA RELATION» «PRATICIEN DU CHANGEMENT & PROFESSIONNEL DE LA RELATION» PROMO 7 La formation au coaching QUI SOMMES-NOUS? Nous sommes des coachs professionnels, hommes et femmes, témoins et acteurs de l évolution des

Plus en détail

LA CAISSE DESJARDINS DE QUÉBEC

LA CAISSE DESJARDINS DE QUÉBEC GUIDE À L USAGE DE L EMPLOYEUR LA CAISSE DESJARDINS DE QUÉBEC un partenaire incontournable dans l intégration réussie de votre main-d œuvre immigrante Visitez-nous au desjardins.com/caissedequebec Être

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

Grâce à l investissement

Grâce à l investissement Appuyer la prospérité économique Grâce à l investissement Mémoire de l ACCC au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire préparé par : Association des collèges communautaires du

Plus en détail

SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES

SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES Compétences pour les intervenants canadiens en toxicomanie SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES Cette documentation est publiée

Plus en détail

PLAN DE COURS MBA-8C18 Groupe 15. Volet A - Gestion des ressources humaines

PLAN DE COURS MBA-8C18 Groupe 15. Volet A - Gestion des ressources humaines Département d organisation et ressources humaines École des sciences de la gestion Université du Québec à Montréal «Créer de la valeur exige audace et engagement» PLAN DE COURS MBA-8C18 Groupe 15 Volet

Plus en détail

Répondre aux besoins de perfectionnement des entreprises et des organismes du

Répondre aux besoins de perfectionnement des entreprises et des organismes du CATALOGUE DE COURS Notre mission Répondre aux besoins de perfectionnement des entreprises et des organismes du milieu par une offre d activités de formation sur mesure qui permet l acquisition de nouvelles

Plus en détail

Evolution ou révolution dans les métiers des Achats et de la Supply Chain?

Evolution ou révolution dans les métiers des Achats et de la Supply Chain? Evolution ou révolution dans les métiers des Achats et de la Supply Chain? La 11ème conférence annuelle de l'aca a été un succès grâce à l'implication de tous les intervenants: merci à tous! Cette année,

Plus en détail

Ce qu il faut savoir sur la philanthropie 6 grands enjeux actuels pour les Fondations en santé

Ce qu il faut savoir sur la philanthropie 6 grands enjeux actuels pour les Fondations en santé 1 Ce qu il faut savoir sur la philanthropie 6 grands enjeux actuels pour les Fondations en santé Présentation de Carl Julien, CFRE, vice-président et Gil Desautels, vice-président principal Le 20 octobre

Plus en détail

Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne de l UNESCO - Suivi de CONFITEA VI page 2

Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne de l UNESCO - Suivi de CONFITEA VI page 2 Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne de l UNESCO concernant le suivi de la mise en œuvre des engagements de CONFINTEA VI Le 19 janvier 2012 Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne

Plus en détail

Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention

Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention À moins d indications contraires, toutes les définitions

Plus en détail

Trousse des nouveaux arrivants. Impôt sur le revenu. Feuilles de travail

Trousse des nouveaux arrivants. Impôt sur le revenu. Feuilles de travail Trousse des nouveaux arrivants Impôt sur le revenu Feuilles de travail Ottawa Community Loan Fund Fonds d emprunt Communautaire d Ottawa 22 O Meara St., Causeway Work Centre, Ottawa, ON K1Y 4N6 Tel: 613-594-3535

Plus en détail

ISBN-13 : 978-2-922325-43-0 Dépôt légal : Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2009

ISBN-13 : 978-2-922325-43-0 Dépôt légal : Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2009 REMERCIEMENTS AUX PARTENAIRES Cette étude a été réalisée grâce à la participation financière de la Commission des partenaires du marché du travail et du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport.

Plus en détail

Pour rappel, l entretien annuel est un acte de management qui recouvre trois principales fonctions :

Pour rappel, l entretien annuel est un acte de management qui recouvre trois principales fonctions : L entretien annuel d évaluation : mode d emploi De quoi parlons-nous? Après avoir montré que l évaluation est un acte de management chargé d enjeux pour l ensemble des acteurs de l entreprise (cf. Fiche

Plus en détail

Rapport sur l intérêt des producteurs maraîchers de la région de Montréal quant aux modèles associatifs de mise en marché en circuits courts

Rapport sur l intérêt des producteurs maraîchers de la région de Montréal quant aux modèles associatifs de mise en marché en circuits courts Rapport sur l intérêt des producteurs maraîchers de la région de Montréal quant aux modèles associatifs de mise en marché en circuits courts par Équiterre 30 novembre 2011 Objet de l étude Cette étude

Plus en détail

SECTEUR DE LA FINANCE ET DES ASSURANCES

SECTEUR DE LA FINANCE ET DES ASSURANCES DOCUMENT SYNTHÈSE DIAGNOSTIC DES BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE SECTEUR DE LA FINANCE ET DES ASSURANCES PAGE 2 CONSEIL EMPLOI MÉTROPOLE DIAGNOSTIC DES BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE CONSTATS ET FAITS SAILLANTS DÉFINITION

Plus en détail

Préparation d un Plan de mesures d urgence

Préparation d un Plan de mesures d urgence Préparation d un Plan de mesures d urgence Guide Pour les organismes humanitaires et communautaires Élaboré par: Regroupement des organismes humanitaires et communautaires pour les mesures d urgence à

Plus en détail

Cadre complet de mieux-être en milieu travail Présenté par : Marilyn Babineau, Réseau de santé Horizon Isabelle Duguay, Réseau de santé Vitalité Le 7

Cadre complet de mieux-être en milieu travail Présenté par : Marilyn Babineau, Réseau de santé Horizon Isabelle Duguay, Réseau de santé Vitalité Le 7 Cadre complet de mieux-être en milieu travail Présenté par : Marilyn Babineau, Réseau de santé Horizon Isabelle Duguay, Réseau de santé Vitalité Le 7 novembre 2012 Cadre de mieux-être en Le cadre de notre

Plus en détail

FICHE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS. Volet 2 - Les options résidentielles

FICHE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS. Volet 2 - Les options résidentielles FICHE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS Volet 2 - Les options résidentielles LES OPTIONS RÉSIDENTIELLE La Fiche d information à l intention des parents porte sur différents sujets susceptibles d

Plus en détail

3 SOUTIEN À L ÉDUCATION INTERCULTURELLE (allocation supplémentaire 30212)

3 SOUTIEN À L ÉDUCATION INTERCULTURELLE (allocation supplémentaire 30212) 3 SOUTIEN À L ÉDUCATION INTERCULTURELLE (allocation supplémentaire 30212) Le Ministère apporte un soutien financier aux commissions scolaires pour favoriser le développement de l éducation interculturelle.

Plus en détail

DIVERSITÉ volet immigration et intégration

DIVERSITÉ volet immigration et intégration DIVERSITÉ Répertoire de consultants Présenté par Collaboration La diversité dans les organisations, c est l affaire de tous. Depuis deux décennies, le monde du travail connaît une transformation qui s

Plus en détail

L assurance qualité N 4. Décembre 2014

L assurance qualité N 4. Décembre 2014 N 4 L assurance qualité Décembre 2014 L es investissements dans les systèmes et services d orientation tout au long de la vie (OTLV) doivent démontrer le bénéfice pour les individus, les communautés et

Plus en détail

Observations sur l avant-projet de loi, Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme

Observations sur l avant-projet de loi, Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme Observations sur l avant-projet de loi, Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme Déposé à la Commission de l aménagement du territoire de l Assemblée nationale du Québec Dans le cadre

Plus en détail

CRE Laurentides 2009 Former une association p. 1

CRE Laurentides 2009 Former une association p. 1 Former une association Qu est-ce qu une association de protection de l environnement d un lac? Une association est un groupe plus ou moins organisé de personnes qui s unissent volontairement dans un but

Plus en détail

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire Guide du programme Juin 2008 Attributs du diplômé de la Colombie-Britannique Au cours de consultations qui se sont échelonnées sur toute une année dans l ensemble de la province, des milliers de citoyens

Plus en détail

Des stands alimentaires! Résumé

Des stands alimentaires! Résumé Secondaire, collégial et grand public activité 5 Des stands alimentaires! Résumé À partir de l affiche Nos choix alimentaires à nous de jouer!, les élèves sont initiés au concept des 3N-J d ENvironnement

Plus en détail

COMMISSARIAT À LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE DU CANADA. Vérification de la gestion des ressources humaines

COMMISSARIAT À LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE DU CANADA. Vérification de la gestion des ressources humaines COMMISSARIAT À LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE DU CANADA Vérification de la gestion des ressources humaines 13 mai 2010 Préparée par le Centre de gestion publique Inc. TABLE DES MATIÈRES 1.0 Sommaire...

Plus en détail

PROMOUVOIR LE BÉNÉVOLAT DES SENIORS EUROPÉENS

PROMOUVOIR LE BÉNÉVOLAT DES SENIORS EUROPÉENS FR PROMOUVOIR LE BÉNÉVOLAT DES SENIORS EUROPÉENS Déclarons 2012 Année européenne du vieillissement actif et de la solidarité entre les générations The European Older People s Platform La Plate-forme européenne

Plus en détail

Le référentiel RIFVEH www.rifveh.org La sécurité des personnes ayant des incapacités : un enjeu de concertation. Septembre 2008

Le référentiel RIFVEH www.rifveh.org La sécurité des personnes ayant des incapacités : un enjeu de concertation. Septembre 2008 Le référentiel RIFVEH www.rifveh.org La sécurité des personnes ayant des incapacités : un enjeu de concertation Septembre 2008 Louis Plamondon Centre de recherche de l institut universitaire de gériatrie

Plus en détail

Devenir un gestionnaire de personnes

Devenir un gestionnaire de personnes Devenir un gestionnaire de personnes SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Déterminer vos besoins Trouver les bonnes personnes Conserver les bons employés SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Le passage de personne d

Plus en détail

Le rétablissement de la pleine citoyenneté par la recherche-action participative

Le rétablissement de la pleine citoyenneté par la recherche-action participative Le rétablissement de la pleine citoyenneté par la recherche-action participative BULLETINS DU PIRAP Volume 1, numéro 11 : Février 2013 Programme d'aide et d'accompagnement social : Le PIRAP comme PAAS-

Plus en détail

L application relationnelle des connaissances La décolonisation des relations dans les soins de santé préventifs

L application relationnelle des connaissances La décolonisation des relations dans les soins de santé préventifs L application relationnelle des connaissances La décolonisation des relations dans les soins de santé préventifs Dawn Smith, IA, PhD Chaire de recherche de Loyer-DaSilva en soins infirmiers de santé publique,

Plus en détail

Fiche d information à l intention des parents. Volet 2 Les options résidentielles

Fiche d information à l intention des parents. Volet 2 Les options résidentielles Centre de réadaptation en déficience intellectuelle de Québec (CRDI de Québec) 7843, rue des Santolines Québec (Québec) G1G 0G3 Téléphone : 418 683-2511 Télécopieur : 418 683-9735 www.crdiq.qc.ca Fiche

Plus en détail

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie)

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Musique instrumentale (deuxième partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Mai 2005 This document is available

Plus en détail

MÉMOIRE CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE

MÉMOIRE CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE MÉMOIRE DU CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DES AFFAIRES SOCIALES AOÛT 2009

Plus en détail

Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 08-00031 ISBN 978-2-550-52679-7 (version imprimée) ISBN 978-2-550-52680-3

Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 08-00031 ISBN 978-2-550-52679-7 (version imprimée) ISBN 978-2-550-52680-3 IV Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 08-00031 ISBN 978-2-550-52679-7 (version imprimée) ISBN 978-2-550-52680-3 (PDF) Dépôt légal Bibliothèque et Archives nationales

Plus en détail

L acceptabilité sociale des projets communautaires d énergie renouvelable. Le cas Val-Jalbert

L acceptabilité sociale des projets communautaires d énergie renouvelable. Le cas Val-Jalbert L acceptabilité sociale des communautaires d énergie renouvelable Le cas Val-Jalbert 2 Les partenaires à parts égales: MRC du Domaine-du-Roy MRC Maria-Chapdelaine Pekuakamiulnuatsh Takuhikan Mission: L

Plus en détail

Appui de la Ligue des droits et libertés

Appui de la Ligue des droits et libertés Montréal, le 13 mars 2006 À qui de droit, Objet : Appui de la Ligue des droits et libertés à la demande de résidence permanente pour considérations humanitaires de M. Abdelkader Belaouni (#ID : 5265-1093

Plus en détail

Présentation du «Guide de planification stratégique»

Présentation du «Guide de planification stratégique» Commission de développement économique des Premières Nations du Québec et du Labrador Présentation du «Guide de planification stratégique» Préparé par Raymond Chabot Grant Thornton Août 2011 Mise en contexte

Plus en détail