Plan quinquennal du Manitoba visant à prévenir les accidents du travail et les maladies professionnelles

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Plan quinquennal du Manitoba visant à prévenir les accidents du travail et les maladies professionnelles"

Transcription

1 Plan quinquennal du Manitoba visant à prévenir les accidents du travail et les maladies professionnelles

2 «La protection des Manitobains au travail dépend de chacun de nous et chacun doit y travailler. En unissant nos efforts, nous pouvons prévenir les accidents du travail et les maladies professionnelles, renforcer la culture de la sécurité et de l'hygiène du travail dans toute la province et atteindre notre objectif de faire du Manitoba l'endroit où le travail est le plus sécuritaire en Amérique du Nord.» La ministre des Services à la famille et du Travail, Jennifer Howard 2

3 Message de la ministre Tout travailleur a droit à la sécurité et à l hygiène du travail. Chaque famille est en droit de s attendre à ce qu un être cher rentre chez lui sain et sauf à la fin de chaque quart de travail. Depuis 2000, le gouvernement a plus que doublé son investissement destiné à faire du Manitoba un endroit où le travail est plus sécuritaire. Les inspections des lieux de travail ont augmenté et entre-temps la fréquence des accidents de travail a baissé. De nouveaux programmes de sensibilisation ont permis de renforcer la culture de la sécurité du travail alors que l évolution de la législation a permis à la province de suivre le rythme de l évolution des pratiques, des technologies et des tendances dans les lieux de travail. Le plan quinquennal du Manitoba visant à prévenir les accidents du travail et les maladies professionnelles est porteur d une stratégie ciblée qui cherche à prolonger les protections de la province envers les travailleurs du Manitoba. Les améliorations et réformes énoncées dans le présent document permettront de mieux éviter que les Manitobains soient victimes d accidents de travail ou de maladies professionnelles et d affirmer le souci du gouvernement de faire du Manitoba un chef de file reconnu au niveau national en matière de santé et sécurité. Ce plan d action découle de la plus vaste consultation sur la sécurité du travail en plus d une décennie. J adresse mes remerciements sincères aux organisations patronales, aux organismes syndicaux, aux associations pour la santé et la sécurité et aux Manitobains qui ont offert des idées et des conseils sur chaque aspect de la sécurité du travail et de la prévention. La création d une véritable culture de la sécurité du travail et de la prévention nécessite la participation de chacun. Elle concerne les employeurs, les organisations syndicales et les travailleurs. Elle nécessite des programmes de formation efficaces, un système d indemnisation des travailleurs axé sur la prévention, et des lois souples et modernes. Il faut que les parents parlent à leurs enfants, et il faut relancer le débat sur la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles, de la salle du conseil à l atelier. Les 10 domaines d actions énoncés dans le présent plan permettront de créer à l échelle des systèmes des améliorations qui profiteront aux travailleurs et aux employeurs de toute la province. Ces actions se traduiront par une amélioration des services, une plus grande responsabilisation et un système veillant à l équité pour tous. Le plan quinquennal du Manitoba visant à prévenir les accidents du travail et les maladies professionnelles accentue encore l accent que nous plaçons sur la prévention et souligne notre attachement à ce que chaque travailleur rentre chez lui sain et sauf. Jennifer Howard Ministre des Services à la famille et du Travail 3

4 Travailler à la réussite de la sécurité Depuis 2000, le Manitoba a : doublé le personnel affecté à la sécurité et à l hygiène du travail; quintuplé les inspections annuelles des lieux de travail, intensifiant les efforts d inspection et de mise en application dans les secteurs à haut risque; renforcé les protections des travailleurs les plus à risque en accentuant la mise en application dans les milieux de travail les plus susceptibles d engager de la main-d œuvre nouvelle, jeune et immigrée; Inspections des lieux de travail développé la formation et la sensibilisation dans toute la province, notamment avec la campagne publique de sensibilisation Sain et sauf au travail, que connaissent plus de 80 pour cent des Manitobains; actualisé les lois sur la sécurité et l hygiène du travail afin de mieux répondre aux enjeux émergents dans les lieux de travail, donnant aux Manitobains une des législations les plus modernes en matière de sécurité du travail au Canada; diminué la fréquence des accidents avec perte de temps, même à une époque de croissance soutenue de l emploi dans toute la province. APPLICATION PLUS RIGOUREUSE, AMENDES PLUS SÉVÈRES Outre une augmentation significative des inspections des lieux de travail, le Manitoba a durci les sanctions contre les infractions à la Loi sur la sécurité et l hygiène du travail. En 2010, le montant maximal des amendes est passé à dollars et à dollars en cas de récidive * Financement combiné de la CAT et de la Province à Travailleurs de demain, Sain et sauf $ $ $ *PROJECTION Ordres d arrêt du travail

5 Le plan quinquennal du Manitoba visant à prévenir les accidents du travail et les maladies professionnelles reflète la consultation des parties intéressées la plus complète à ce jour, ainsi que les recommandations indépendantes d un expert canadien renommé en systèmes d indemnisation des accidents de travail. En 2012, la ministre des Services à la famille et du Travail du Manitoba a commandé une série d examens dont les conclusions et les recommandations sous-tendent les stratégies décrites dans le présent document. Les examens ont produit une analyse détaillée de l approche du Manitoba sur la sécurité et l hygiène du travail et comprennent des recommandations suggérant de renforcer la Loi sur la sécurité et l hygiène du travail; d autres proposant le renforcement de la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles dans tous les secteurs, et d autres encore au sujet du processus d ajustement par la Commission des accidents du travail des taux de cotisation des employeurs afin de créer des incitations plus fortes à une véritable prévention des accidents. Plus de quatre douzaines d associations de parties intéressées ont été consultées dans le cadre des examens, à Winnipeg et Brandon, et dans les collectivités rurales et du Nord. Les groupes consultés ont été les grandes organisations patronales, des employeurs du secteur privé et du secteur public dans les secteurs à haut risque, des associations professionnelles de secteurs syndiqués, des associations pour la sécurité et l hygiène du travail, du personnel de la Division de la sécurité et de l hygiène du travail, dont des agents en sécurité et hygiène du travail du Manitoba, la Commission des accidents du travail du Manitoba et divers groupes et associations communautaires. Sur la base de cette vaste consultation des Manitobains, le plan quinquennal du Manitoba visant à prévenir les accidents du travail et les maladies professionnelles repose sur quatre grands principes : 1. FAIRE DU MANITOBA UN LEADER DE LA PRÉVENTION La réduction des accidents du travail et des maladies professionnelles commence avec des outils efficaces pour construire une culture solide de la sécurité du travail. Une culture qui privilégie une véritable prévention des accidents aura pour effet que les travailleurs du Manitoba pourront rentrer chez eux sains et saufs à la fin de chaque quart de travail. Une prévention efficace est bonne pour les familles, pour la population et pour les entreprises. Dans son nouveau plan quinquennal, le gouvernement s engage à poursuivre les efforts de renforcement de la prévention dans tous les secteurs du monde du travail, avec des incitations et des récompenses significatives pour les employeurs qui prennent des mesures sincères en vue d améliorer la sécurité du travail et des peines plus sévères pour ceux qui ne le font pas. 2. AMÉLIORATION DES SERVICES LÀ OÙ ILS SONT LE PLUS NÉCESSAIRES Le plan quinquennal du Manitoba affirme l engagement du gouvernement à faire en sorte que les programmes de sécurité et d hygiène du travail reflètent les réalités du monde du travail et répondent à l évolution des besoins des travailleurs et des employeurs. La création d une culture de la prévention permettra de renforcer encore les possibilités d accessibilité et de flexibilité de la formation; de concentrer les efforts là où ils sont le plus nécessaires, comme dans les industries à haut risque et les lieux de travail qui emploient les travailleurs les plus à risque; et d améliorer la réactivité de l ensemble du système pour toutes les parties intéressées, par le truchement de ressources distinctes et spécialisées au titre de l application et de la prévention. 3. RESPONSABILITÉ, ÉQUILIBRE, ÉQUITÉ Seul un système équilibré, ouvert et équitable pour tous permettra que changent les attitudes en faveur d une prévention significative des accidents du travail et des maladies professionnelles. Un lien plus fort entre les incitations et la prévention sincère, une application plus stricte et une amélioration de l information du public conduiront à l amélioration de la responsabilisation de tous les acteurs du monde du travail. 4. UN RÔLE ACCRU POUR TOUS LES ACTEURS DU MONDE DU TRAVAIL Toutes les parties prenantes à la sécurité employeurs, travailleurs, gouvernements et population doivent pouvoir jouer un rôle important pour que le Manitoba devienne un endroit où le travail est plus sécuritaire. Le plan quinquennal du Manitoba est axé sur la préservation des acquis que la province a faits en améliorant la sécurité et l hygiène du travail et sur la création de nouveaux outils pour donner à chaque Manitobain un rôle clair dans la réduction des accidents du travail et des maladies professionnelles. L accession de la province au rang de leader reconnu à l échelle nationale en matière de sécurité et la création d une culture durable de la sécurité sont des responsabilités communes qui nécessitent l engagement de tous. 5

6 Dix domaines d action pour la sécurité au Manitoba DOUBLEMENT DE L INVESTISSEMENT DU MANITOBA DANS LA PRÉVENTION La consolidation des ressources de prévention se traduira à la fois par une source de revenus dédiée et par un personnel voué à la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles. Au cours des cinq prochaines années, le financement de la prévention sera au moins doublé, et le flux de revenu annuel garanti pour les services de prévention sera enchâssé dans la loi. 1 SERVICES DE PRÉVENTION DÉDIÉS Le monde du travail du Manitoba s entend sur la nécessité d établir une distinction claire entre les services de prévention et les activités de mise en application. L unification et la consolidation des services de prévention en faciliteront l accès, en amélioreront la réactivité et en perfectionneront l adaptation aux besoins de chaque secteur et lieu de travail. La consolidation et le renforcement de l infrastructure de prévention du Manitoba : > améliorera la prestation des services et l accès à ceux-ci en créant un point de contact unique pour les programmes de prévention; > renforcera l imputabilité et la transparence des systèmes en maintenant la séparation et la distinction entre la prévention et l indemnisation, avec des canaux de budgétisation et de reddition de comptes pour les services de prévention; > assurera une plus grande surveillance des activités de prévention par l intermédiaire d un organisme représentatif des parties intéressées pour l orientation des décisions opérationnelles et budgétaires; > augmentera l accent sur le développement de ressources ciblées pour les travailleurs les plus à risque d accidents, y compris les jeunes travailleurs, les nouveaux travailleurs et les nouveaux arrivants au Canada; > améliorera la participation des employeurs, en particulier dans les secteurs à haut risque tels que la construction, la fabrication et l agriculture; > générera une augmentation substantielle des ressources globales de prévention sans affecter les services d application de la loi au sein de Sécurité et Hygiène du travail; > affirmera la position du Manitoba en tant que leader national de la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles. VISIBILITÉ ACCRUE DES MOYENS D APPLICATION DE LA LOI Les agents de la sécurité et de l hygiène du travail parcourent chaque année des milliers de kilomètres pour visiter des lieux de travail. De nouvelles marques bien visibles transformeront les véhicules des inspecteurs en outils efficaces de promotion du nouveau numéro unique du Manitoba pour la sécurité rappelant à tous que les moyens d amélioration de la sécurité du travail sont toujours à portée de téléphone. 6

7 2 DES LOIS DE POINTE EN SÉCURITÉ ET HYGIÈNE DU TRAVAIL L engagement continu du Manitoba en faveur de l examen et du renouvellement des lois sur la sécurité du travail a doté la province d une des législations les plus modernes du Canada en sécurité et hygiène du travail. Le gouvernement continuera de renouveler et de renforcer sa législation afin de clarifier les responsabilités, de renforcer les protections et de faire en sorte que des mesures appropriées soient prises en cas de mépris flagrant de la sécurité des travailleurs. Les nouvelles dispositions législatives auront des conséquences plus rigoureuses et plus immédiates en cas de négligence et prévoiront : > des amendes immédiates en cas d activités présentant un risque imminent pour la vie ou la santé; > des sanctions immédiates en cas de récidive après la délivrance d un ordre d amélioration; > des ordres d arrêt du travail à l échelle de la province en cas d activités à haut risque considérées comme présentant un risque imminent pour les travailleurs; > des protections plus fortes lorsqu un travailleur refuse un travail dangereux; > des conséquences plus graves pour les employeurs punissant des travailleurs qui exercent leurs droits; > l enchâssement des droits additionnels des travailleurs. Le gouvernement redoublera aussi d efforts pour : > faire en sorte, avec toute la rigueur des lois provinciales et fédérales, que tous les partenaires travaillent ensemble à la poursuite des auteurs d infractions graves; > améliorer les services et le soutien aux victimes d accidents du travail et aux familles des victimes en cas de blessures graves ou mortelles. 3 NOUVEAUX OUTILS POUR RENFORCER LA RESPONSABILISATION, LA TRANSPARENCE ET LA COMMUNICATION DE L INFORMATION Le bureau du directeur de la prévention chargé de la sécurité et de l hygiène du travail au Manitoba aura pour mandat d améliorer la supervision, le signalement, la coordination et l imputabilité à l échelle des systèmes des services de prévention. Le bureau sera chargé d évaluer et de rendre compte publiquement chaque année des progrès réalisés au chapitre des actions mises en œuvre dans le cadre du plan quinquennal du Manitoba. Le bureau : > établira et publiera un rapport annuel sur tous les aspects de la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles; > élaborera un outil pour mesurer et suivre régulièrement l état de la sécurité et de la santé au Manitoba au fil du temps; > surveillera les progrès réalisés et en communiquera les résultats par rapport aux engagements pris en vertu du plan quinquennal de la province; > étudiera chaque année en détail les accidents graves et les données relatives aux blessures afin d identifier plus efficacement les tendances émergentes et d y réagir, et en communiquera les résultats; > s assurera que les besoins des employeurs et des travailleurs sont entendus et traités équitablement au fur et à mesure de la consolidation et de l expansion des services de prévention. «Nous faisons vraiment des progrès en matière de sécurité du travail, mais nous devons encore faire plus. Nous ne pouvons jamais devenir complaisants. On entend trop souvent encore le terme «accident» quand quelqu un se blesse au travail, alors que le mot occulte le fait que la sécurité du travail est une question de responsabilité. Veiller à la sécurité du travail, c est être responsable de la réduction des risques et de l efficacité de la supervision et de la formation, et avoir l assurance que la totalité du travail peut se faire en toute sécurité. Voilà pourquoi la prévention est si importante. Lorsque quelqu un meurt ou se blesse au travail, il est trop tard.» Cindy Skanderberg, propriétaire d entreprise, défenseur de la sécurité et mère de Michael Skanderberg, électrocuté au travail en

8 UN RÔLE PUBLIC PLUS FORT S appuyant sur le succès et l efficacité des campagnes de sensibilisation du public comme les annonces sur la protection contre les chutes (tie one on), le gouvernement et la Commission des accidents du travail fourniront au public davantage de moyens de repérer et de signaler les travaux dangereux. L amélioration du signalement du travail dangereux est essentielle au renforcement d une culture de la sécurité et de la prévention et affirme que le maintien de la sécurité au travail est la responsabilité de tous. 4 UN NOUVEAU RÔLE POUR LES ENTREPRISES PARTENAIRES EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ Les associations vouées à la sécurité dans les industries offrent des services précieux qui aident les employeurs et les employés à adopter des pratiques positives sur les plans de la sécurité et de l hygiène du travail. Le Manitoba continuera de soutenir le travail des associations vouées à la sécurité et d appuyer directement l émergence de telles associations dans les industries. Les ressources seront concentrées sur une prévention significative des accidents du travail et des maladies professionnelles. Le gouvernement collaborera avec les employeurs et les employés pour que les normes des programmes de formation soient cohérentes et efficaces. Le Manitoba s est engagé à améliorer la participation et l implication des travailleurs dans l établissement de normes de formation et de services, et à veiller à ce que des outils de formation supplémentaires et des ressources pratiques et accessibles soient consacrés à des secteurs spécifiques et à des risques et des dangers identifiés. Le gouvernement mettra également l accent sur le renforcement de l aide aux nouvelles entreprises : à partir de 2014, chaque nouvelle entreprise recevra un dossier spécifique à son secteur contenant du matériel sur la sécurité du travail qui permettra de réduire les obstacles à l accès aux ressources de prévention et des outils de formation à la protection de la sécurité des travailleurs. 5 PRIORITÉ AUX TRAVAILLEURS LES PLUS VULNÉRABLES RESSOURCES DE SÉCURITÉ POUR TOUS LES ÉTUDIANTS La sécurité du travail commence bien avant qu un nouvel employé n arrive au travail. De nouvelles ressources en prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles feront en sorte que chaque élève du secondaire ait accès à l information sur la sécurité et l hygiène du travail. Des outils et des ressources flexibles faciliteront l accès des jeunes à l information dont ils ont besoin, en ligne ou en classe. EXPANSION DES ÉQUIPES TRAVAILLEURS DE DEMAIN, SAIN ET SAUF L initiative Travailleurs de demain, Sain et sauf est une vraie réussite du Manitoba : les coûts d administration du programme sont modestes, malgré une capacité prouvée à orienter les jeunes vers des renseignements et des ressources efficaces en matière de sécurité. Le personnel et les ressources du programme seront étoffés afin que la formation en sensibilisation à la sécurité axée sur les jeunes soit offerte à chaque école ou organisme communautaire qui la désire. La sécurité du travail est importante partout et à tout âge, bien que la recherche montre clairement que la prévention ciblée vers les jeunes et les nouveaux travailleurs peut réduire les blessures chez les personnes plus exposées à des accidents du travail. La formation et la mise en application efficaces ont pour effet que les Manitobains nouvellement entrés dans le monde du travail bénéficient de la formation et de la supervision nécessaires pour être en sécurité au travail. Les nouveaux arrivants sont de plus en plus importants pour la population active de la province et le Manitoba continuera de travailler avec ses partenaires du monde des employeurs, des travailleurs et des communautés au développement des services et soutiens nécessaires pour répondre aux besoins identifiés des nouveaux arrivants et de leurs employeurs. Le gouvernement du Manitoba : > rendra obligatoire les initiations à la sécurité du travail pour tous les nouveaux employés, et cette exigence sera enchâssée dans la législation; > augmentera les moyens et les ressources de formation dans des langues additionnelles afin que la langue ne soit jamais un obstacle à la sécurité du travail; > appuiera les parents avec du matériel de sensibilisation qui les aidera à parler avec leurs enfants du droit à la sécurité du travail. 8

9 6 NOUVEAUX PROGRAMMES DE FORMATION COHÉRENCE DES NORMES DE FORMATION Le lien entre la formation de qualité à la sécurité et à l hygiène du travail, et la prévention des accidents est clair. Le plan d action quinquennal du Manitoba engage le gouvernement à veiller à ce que la totalité de la formation à la sécurité et à l hygiène du travail respecte ou surpasse les normes de toute autre province ou territoire du Canada. En collaboration avec les partenaires du monde du travail, le gouvernement élaborera des normes de formation uniformes et compatibles avec le but d établir des services de formation agréés qui renforceront les ressources disponibles pour les travailleurs et les employeurs à l échelle des secteurs et des industries. La consolidation des services de prévention permettra de mettre davantage l accent sur la fourniture de possibilités de formation plus accessibles, innovantes et flexibles afin que les employeurs et les travailleurs sachent que les services de formation fournis par les industries sont de qualité élevée et constante. SAIN ET SAUF AU TRAVAIL SUR ROUES La consultation du Manitoba auprès des acteurs du monde du travail a révélé que, dans certains domaines, des employeurs craignent que la formation à la sécurité n amène trop de travailleurs à s absenter en particulier dans les secteurs saisonniers ou dans ceux où le roulement du personnel est élevé. Un nouveau projet pilote de laboratoire de sécurité mobile, calqué sur le succès avéré des remorques de prévention des incendies (fire-safety trailers), apportera directement les outils de base de la sensibilisation à la sécurité sur le lieu de travail. «Safety Services Manitoba croit que l attention portée à la prévention améliorera la sécurité du travail. La formation de grande qualité pour les travailleurs de première ligne et le personnel de supervision fait partie de la prévention des accidents du travail. Tous les Manitobains devraient rentrer sains et saufs du travail chaque jour.» Judy Murphy, présidente et chef de la direction, Safety Services Manitoba 9

10 De nouveaux outils pour savoir où le besoin de ressources est le plus fort Le Manitoba développera un nouvel outil d enquête, en mettant l accent principalement sur les secteurs à haut risque, afin d améliorer sensiblement les données sur les domaines où les efforts de prévention font défaut, où une application plus rigoureuse s impose et où les pratiques efficaces de prévention ont un impact positif et pourraient être reproduites ailleurs. Pour encourager la participation du monde du travail, la nouvelle unité de prévention élaborera et supervisera un système de récompenses qui assortira la réponse aux questionnaires à des avantages financiers. L amélioration des données générées par un volume nettement plus élevé de questionnaires remplis se traduira par un meilleur ciblage de la mise en application, par une amélioration de la conscientisation aux droits sur la sécurité et par une augmentation de l efficacité des moyens employés pour mesurer l évolution de la prévention et de la mise en application d une année sur l autre et pour en rendre compte. 7 DES INCITATIFS PLUS FORTS POUR UNE PRÉVENTION RÉELLE Le gouvernement du Manitoba croit que les employeurs qui minimisent les risques en milieu de travail devraient être reconnus par une récompense appropriée, et que tous les employeurs devraient disposer d une incitation efficace à l adoption de pratiques et programmes sérieux de prévention des accidents. Le nouveau plan quinquennal du Manitoba permettra de renforcer la prévention en faisant en sorte que le modèle de tarification par incidence de la Commission des accidents du travail se traduise par une plus grande incitation à l investissement dans la sécurité du travail. > Des récompenses claires aux employeurs qui favorisent la prévention des accidents et les pratiques positives de retour au travail. > Des peines plus sévères aux employeurs convaincus d avoir participé à des activités illégales en incitant des travailleurs à ne pas demander une indemnité. > Des recherches supplémentaires en cas d allégations d incitation à ne pas demander une indemnité. > La clarification des responsabilités des parties intéressées du monde du travail à propos de la déclaration des accidents de travail, y compris des campagnes d information ciblées dans les secteurs à haut risque pour aider chacun à comprendre, reconnaître et réduire l incitation à ne pas demander une indemnité. Prévention des accidents et non des demandes d indemnités La législation manitobaine prévoit clairement que toute action visant à minimiser ou empêcher la déclaration des accidents du travail est illégale en vertu du droit provincial. Pourtant, alors que la plupart des employeurs respectent la loi, le rapport externe Petrie documente de fréquents cas d «incitation à ne pas demander une indemnité» initiatives visant à décourager les travailleurs de signaler les accidents, pratiques agressives en matière de retour au travail après un accident, mesures dissuasives pour éviter la soumission de telles demandes. L incitation à ne pas demander une indemnité empêche la prévention légitime des accidents du travail et des maladies professionnelles. Elle rend nos lieux de travail moins sûrs, et laisse injustement aux employeurs axés sur la sécurité le fardeau de subventionner ceux qui tentent de cacher ou de minimiser les demandes d indemnité. En vertu du plan quinquennal du Manitoba, le gouvernement et la Commission des accidents du travail se sont engagés à développer de nouveaux outils pour augmenter la connaissance des moyens de repérer les incitations à ne pas demander une indemnité, ainsi que des peines plus sévères pour ceux qui enfreignent la loi par de telles incitations. 10

11 Une structure équitable pour fixer les taux de cotisation des employeurs L examen indépendant du système provincial de tarification par incidence a révélé que la structure de tarification actuelle crée par inadvertance une incitation financière à se concentrer davantage sur la gestion des demandes d indemnité que sur la prévention réelle des accidents du travail et des maladies professionnelles. En plus de porter atteinte à l efficacité des pratiques efficaces de travail sécuritaire et en permettant la non-déclaration de certains accidents, le déséquilibre du système pénalise injustement les employeurs qui respectent la loi. Le gouvernement du Manitoba a demandé à la Commission des accidents du travail d examiner et de commenter en automne 2013 les recommandations formulées dans l examen indépendant comme les premiers pas vers un modèle de tarification plus équitable qui : > tiendra compte des priorités en matière de prévention et renforcera la responsabilisation au sein du système en veillant à ce que les employeurs soient récompensés pour la sécurité dans leurs lieux de travail, tout en éliminant les incitations financières à la réduction ou à la suppression des demandes d indemnité; > rétablira l équilibre de la structure tarifaire en faisant en sorte que les employeurs qui accordent véritablement la priorité à la sécurité et à la prévention au travail ne soient pas réduits à subventionner ceux qui ne le font pas; > fera en sorte que la tarification du Manitoba demeure parmi les plus basses au Canada. «Le système actuel de tarification par incidence du Manitoba met l accent sur le contrôle des coûts après un accident de travail. Mes recommandations ont pour but de réduire au maximum, le cas échéant, les activités d incitation à ne pas demander une indemnité, de proposer des mesures incitatives pour prévenir les accidents quand cela est possible et, en cas d accident, de faire en sorte qu un travailleur accidenté puisse retourner aussitôt que possible à un travail productif et sécuritaire.» Paul Petrie, expert en sécurité de Colombie-Britannique, auteur de l examen externe du modèle de tarification des cotisations de la Commission des accidents du travail du Manitoba. 8 SOUTIENS AMÉLIORÉS AUX PETITES ENTREPRISES Les propriétaires de petites entreprises ont exprimé clairement leur engagement à fournir un environnement de travail sécuritaire à leurs employés, mais manquent souvent des ressources internes nécessaires à l offre de programmes de prévention efficaces. La consolidation des services de prévention permettra de se concentrer davantage sur les moyens à prendre pour que les petites entreprises reçoivent le soutien et les ressources dont elles ont besoin, dont des outils pratiques et flexibles pour améliorer la sécurité du milieu de travail. GUICHET UNIQUE DE LA SÉCURITÉ Aucune entreprise et aucun employé ne doivent se heurter à des obstacles à l amélioration de la sécurité du travail. Un nouveau système d information à numéro unique dédié pour les employeurs et les employés fournira un point de contact unique pour tous les services de sécurité, de l information sur la formation et la prévention jusqu à la déclaration des accidents. Le nouveau système à numéro unique améliorera la sécurité du travail pour tout le monde et permettra de mieux répondre aux besoins des lieux de travail dont les ressources sont limitées, tels que les petites entreprises. DÉMONTRER UN LEADERSHIP EFFICACE EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ Les employeurs soucieux de la sécurité savent que la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles est utile à leurs employés et à leurs affaires. Une nouvelle équipe du leadership des entreprises, composée de cadres engagés à promouvoir une véritable prévention aura un rôle de mentorat auprès des autres propriétaires d entreprises. Cette nouvelle équipe partagera sa connaissance des pratiques efficaces et innovantes à l occasion d événements comme un congrès annuel de la sécurité et de l hygiène du travail où les meilleures pratiques pourraient être à l honneur. 11

1. IMPORTANCE D UN PROGRAMME DE SÉCURITÉ ET DE SANTÉ

1. IMPORTANCE D UN PROGRAMME DE SÉCURITÉ ET DE SANTÉ Importance d un programme de sécurité et de santé 1. IMPORTANCE D UN PROGRAMME DE SÉCURITÉ ET DE SANTÉ Raison d être d un programme de sécurité et de santé Un bon programme de sécurité et de santé dans

Plus en détail

La permission de diffuser est accordée. Prière de mentionner l Association des infirmières et infirmiers du Canada.

La permission de diffuser est accordée. Prière de mentionner l Association des infirmières et infirmiers du Canada. Énoncé de position LA PLANIFICATION NATIONALE DES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ POSITION DE L AIIC L AIIC croit qu une planification réussie des ressources humaines de la santé au Canada passe par un

Plus en détail

Grâce à l investissement

Grâce à l investissement Appuyer la prospérité économique Grâce à l investissement Mémoire de l ACCC au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire préparé par : Association des collèges communautaires du

Plus en détail

Étapes suivantes du plan d action du Manitoba

Étapes suivantes du plan d action du Manitoba Juillet 2005 Pour aller de l avant : L apprentissage et la garde des jeunes enfants Étapes suivantes du plan d action du Manitoba Introduction En novembre 1999, le gouvernement du Manitoba a confirmé son

Plus en détail

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances August 2014 ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances Résumé L Association canadienne de la construction (ACC) représente 20 000 entreprises membres

Plus en détail

Travailleurs étrangers temporaires. Vos droits sont protégés

Travailleurs étrangers temporaires. Vos droits sont protégés Travailleurs étrangers temporaires Vos droits sont protégés Bienvenue au Canada! Le Canada est un ardent défenseur des droits de la personne, au pays comme à l étranger. Cette brochure a été préparée pour

Plus en détail

STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE

STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE 2 0 1 3 INTRODUCTION La première stratégie manitobaine de promotion de l allaitement maternel a été conçue à l automne 2006 afin de mettre

Plus en détail

Consultations du Ministère des Finances du Canada : Maintenir la solidité du système de revenu de retraite du Canada

Consultations du Ministère des Finances du Canada : Maintenir la solidité du système de revenu de retraite du Canada Consultations du Ministère des Finances du Canada : Maintenir la solidité du système de revenu de retraite du Canada Commentaires du Conseil du patronat du Québec Mai 2010 Maintenir la solidité du système

Plus en détail

Mémoire présenté au Comité sénatorial permanent des finances nationales concernant le Programme de péréquation

Mémoire présenté au Comité sénatorial permanent des finances nationales concernant le Programme de péréquation Mémoire présenté au Comité sénatorial permanent des finances nationales concernant le Programme de péréquation M. Peter Mesheau Ministre des Finances Gouvernement du Nouveau-Brunswick Le 17 octobre 2001

Plus en détail

PLAN D ACTION POUR ASSURER LA SALUBRITÉ DES ALIMENTS AU CANADA. Renforcer notre système de la salubrité des aliments de renommée internationale

PLAN D ACTION POUR ASSURER LA SALUBRITÉ DES ALIMENTS AU CANADA. Renforcer notre système de la salubrité des aliments de renommée internationale PLAN D ACTION POUR ASSURER LA SALUBRITÉ DES ALIMENTS AU CANADA Renforcer notre système de la salubrité des aliments de renommée internationale www.inspection.gc.ca/alimentssalubres Balayer le code de réponse

Plus en détail

APPEL À DÉCLARATIONS D INTÉRÊT : Organismes de promotion de la santé mentale et du logement et de prévention de l itinérance

APPEL À DÉCLARATIONS D INTÉRÊT : Organismes de promotion de la santé mentale et du logement et de prévention de l itinérance APPEL À DÉCLARATIONS D INTÉRÊT : Organismes de promotion de la santé mentale et du logement et de prévention de l itinérance La Commission de la santé mentale du Canada (la Commission) a mis en place un

Plus en détail

Document d information n o 1 sur les pensions

Document d information n o 1 sur les pensions Document d information n o 1 sur les pensions Importance des pensions Partie 1 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions Manual, 4 e édition, que

Plus en détail

Table des matières. 1. Mesures législatives Loi sur la protection des personnes recevant des soins Généralités 3 Principaux éléments 3

Table des matières. 1. Mesures législatives Loi sur la protection des personnes recevant des soins Généralités 3 Principaux éléments 3 OFFICE DE PROTECTION DES PERSONNES RECEVANT DES SOINS RAPPORT STATISTIQUE 2007-2008 1 Table des matières 1. Mesures législatives Loi sur la protection des personnes recevant des soins Généralités 3 Principaux

Plus en détail

À propos de Co operators

À propos de Co operators Co-operators est heureuse de présenter un mémoire en réponse au document de réflexion du Groupe de travail sur les pointages de crédit du CCRRA sur l utilisation des pointages de crédit par les assureurs,

Plus en détail

PRIORITÉS POUR LE BUDGET FÉDÉRAL DE 2012

PRIORITÉS POUR LE BUDGET FÉDÉRAL DE 2012 PRIORITÉS POUR LE BUDGET FÉDÉRAL DE 2012 DOCUMENT PRÉPARÉ PAR L ASSOCIATION CANADIENNE DES COMPAGNIES D ASSURANCE MUTUELLES À L INTENTION DU COMITÉ PERMANENT DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES Août

Plus en détail

Consultation sur le référencement entre assureurs de dommages et carrossiers. Commentaires présentés à L Autorité des marchés financiers

Consultation sur le référencement entre assureurs de dommages et carrossiers. Commentaires présentés à L Autorité des marchés financiers entre assureurs de dommages et carrossiers Commentaires présentés à L Autorité des marchés financiers Novembre 2006 entre assureurs de dommages et carrossiers 2 PRÉAMBULE Le Groupement des assureurs automobiles

Plus en détail

CEPB. Le système de protection de la jeunesse de Terre-Neuve et du Labrador 1. Un aperçu de la protection de la jeunesse de Terre-Neuve et du Labrador

CEPB. Le système de protection de la jeunesse de Terre-Neuve et du Labrador 1. Un aperçu de la protection de la jeunesse de Terre-Neuve et du Labrador Le système de protection de la jeunesse de Terre-Neuve et du Labrador 1 2007 2006 #49F #42E CEPB Pamela Gough Un aperçu de la protection de la jeunesse de Terre-Neuve et du Labrador La responsabilité première

Plus en détail

«La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.»

«La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.» 39 e Congrès de la Mutualité Française Résolution générale «La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.» La crise financière, économique, sociale et écologique frappe durement notre pays,

Plus en détail

En fonction de sa proposition, Hydro-Québec s attend à ce que la nouvelle tarification soit effective au début de l année 2007.

En fonction de sa proposition, Hydro-Québec s attend à ce que la nouvelle tarification soit effective au début de l année 2007. NOTE AU LECTEUR Fondée en 1961, l Association provinciale des constructeurs d habitations du Québec (APCHQ) est une référence en matière de construction et de rénovation résidentielles. Regroupant quelque

Plus en détail

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat rendra possible la collaboration d un

Plus en détail

Politique et Standards Santé, Sécurité et Environnement

Politique et Standards Santé, Sécurité et Environnement Politique et Standards Santé, Sécurité et Environnement Depuis la création de Syngenta en 2000, nous avons accordé la plus haute importance à la santé, à la sécurité et à l environnement (SSE) ainsi qu

Plus en détail

Violence au travail Un organisme national

Violence au travail Un organisme national Violence au travail Un organisme national Violence au travail : prévention, protocoles et sanctions Politique La Société s engage à offrir un milieu de travail sécuritaire. Elle reconnaît que la violence

Plus en détail

placement sont un élément important de la précarité du travail et une menace pour le respect des droits des travailleuses et des travailleurs.

placement sont un élément important de la précarité du travail et une menace pour le respect des droits des travailleuses et des travailleurs. À LA DÉFENSE DES TRAVAILLEUSES ET TRAVAILLEURS D AGENCES DE PLACEMENT TEMPORAIRE IL EST PLUS QUE TEMPS QUE LE GOUVERNEMENT PASSE À L ACTION! AIDEZ NOUS À FAIRE DES GAINS DANS CE DOSSIER PRIMORDIAL MISE

Plus en détail

Guide de référence. indemnisation des accidentés du travail. une entreprise? Comment établit-on les

Guide de référence. indemnisation des accidentés du travail. une entreprise? Comment établit-on les vail et quels ffre-t-il? Comment égorie de l entreprise? n la cotisation applicable ment établit-on les factures prise? Que faire si un travailleur ntracte une maladie attribuable ler d une décision concernant

Plus en détail

Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997. Investir dans l enseignement supérieur

Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997. Investir dans l enseignement supérieur Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997 Investir dans l enseignement supérieur Février 1997 «Les Canadiennes et les Canadiens savent qu une meilleur e instruction est synonyme de meilleurs emplois.»

Plus en détail

Enseignement au cycle primaire (première partie)

Enseignement au cycle primaire (première partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Enseignement au cycle primaire (première partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Normes d exercice de

Plus en détail

La Régie des rentes du Québec

La Régie des rentes du Québec La Régie des rentes du Québec La Régie des rentes du Québec est chargée d appliquer la Loi sur le régime de rentes du Québec et la Loi sur les régimes complémentaires de retraite. De plus, elle administre

Plus en détail

Assouplir l offre et les modalités de soutien financier pour améliorer l accessibilité à la formation

Assouplir l offre et les modalités de soutien financier pour améliorer l accessibilité à la formation Assouplir l offre et les modalités de soutien financier pour améliorer l accessibilité à la formation Commentaires du Conseil du patronat du Québec dans le cadre de la consultation sur l accessibilité

Plus en détail

Demande d informationservices d aide temporaire (SAT) Questionnaire à l intention des ministères clients

Demande d informationservices d aide temporaire (SAT) Questionnaire à l intention des ministères clients Demande d informationservices d aide temporaire (SAT) Questionnaire à l intention des ministères clients Contexte Travaux publics et Services gouvernementaux Canada (TPSGC) souscrit aux principes d Approvisionnement

Plus en détail

Le Plan libéral pour les soins familiaux

Le Plan libéral pour les soins familiaux Le Plan libéral pour les soins familiaux 1 Le Plan libéral pour les soins familiaux AUX CÔTÉS DES FAMILLES CANADIENNES Les membres d une famille s appuient entre eux. Les familles canadiennes veulent s

Plus en détail

Impartition réussie du soutien d entrepôts de données

Impartition réussie du soutien d entrepôts de données La force de l engagement MD POINT DE VUE Impartition réussie du soutien d entrepôts de données Adopter une approche globale pour la gestion des TI, accroître la valeur commerciale et réduire le coût des

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB En juin 2012, le conseil d administration de l AFANB a décidé d entreprendre une démarche de révision du plan stratégique qui mènera au dépôt d un plan stratégique

Plus en détail

DANS LE CADRE DE SA CONSULTATION SUR

DANS LE CADRE DE SA CONSULTATION SUR MÉMOIRE DE L ORDRE DES MÉDECINS VÉTÉRINAIRES DU QUÉBEC PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DE L AGRICULTURE, DES PÊCHERIES ET DE L ALIMENTATION DANS LE CADRE DE SA CONSULTATION SUR LE PROJET DE LOI N O 97 (Loi visant

Plus en détail

Évaluation du Programme de subventions et de contributions Bibliothèque et Archives Canada Rapport final

Évaluation du Programme de subventions et de contributions Bibliothèque et Archives Canada Rapport final Évaluation du Programme de subventions et de contributions Bibliothèque et Archives Canada Rapport final Préparé par la Division de la vérification et de l évaluation Bibliothèque et Archives Canada Mars

Plus en détail

FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE

FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE Que vous puissiez voter ou non, vous pouvez contribuer à façonner l avenir de notre pays : Dites aux autres pourquoi il est important de voter. Organisez

Plus en détail

La CSST Qui sommes nous? Charles Taschereau, conseiller DPI Olivier Lesquir, inspecteur

La CSST Qui sommes nous? Charles Taschereau, conseiller DPI Olivier Lesquir, inspecteur La CSST Qui sommes nous? Par : Charles Taschereau, conseiller DPI Olivier Lesquir, inspecteur Blainville 3 avril 2008 La Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) Une compagnie d assurance

Plus en détail

Commentaires. de l Ordre des conseillers en ressources humaines agréés sur le Régime québécois de santé et de sécurité du travail

Commentaires. de l Ordre des conseillers en ressources humaines agréés sur le Régime québécois de santé et de sécurité du travail Commentaires de l Ordre des conseillers en ressources humaines agréés sur le Régime québécois de santé et de sécurité du travail Présenté au groupe de travail SST Mars 2010 Introduction C est avec beaucoup

Plus en détail

Mémoire présenté. Comité de l Assemblée législative pour un régime d assurance automobile public abordable, équitable et accessible

Mémoire présenté. Comité de l Assemblée législative pour un régime d assurance automobile public abordable, équitable et accessible Mémoire présenté au Comité de l Assemblée législative pour un régime d assurance automobile public abordable, équitable et accessible par la Société des enseignantes et des enseignants retraités francophones

Plus en détail

Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre?

Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre? Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre? Les trois dernières décennies ont été marquées par des progrès impressionnants

Plus en détail

PROSPÉRITÉ ET INCLUSION RECOMMANDATIONS PRÉSENTÉES AU COMITÉ PERMANENT DES FINANCES

PROSPÉRITÉ ET INCLUSION RECOMMANDATIONS PRÉSENTÉES AU COMITÉ PERMANENT DES FINANCES PROSPÉRITÉ ET INCLUSION RECOMMANDATIONS PRÉSENTÉES AU COMITÉ PERMANENT DES FINANCES SOCIÉTÉ CANADIENNE DE LA SCLÉROSE EN PLAQUES LE 15 AOÛT 2007 Société canadienne de la sclérose en plaques 175, rue Bloor

Plus en détail

Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi

Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi Éléments principaux de Passeport pour ma réussite Passeport pour ma réussite

Plus en détail

RÉGIME QUÉBÉCOIS D ASSURANCE PARENTALE : UN DÉBAT QUI NOUS CONCERNE

RÉGIME QUÉBÉCOIS D ASSURANCE PARENTALE : UN DÉBAT QUI NOUS CONCERNE RÉGIME QUÉBÉCOIS D ASSURANCE PARENTALE : UN DÉBAT QUI NOUS CONCERNE Position du Regroupement des jeunes gens d'affaires du Québec sur le projet de loi no 140 Loi sur l assurance parentale Document soumis

Plus en détail

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires 2015 23 juillet 2015

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires 2015 23 juillet 2015 Sommaire de gestion Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires 2015 23 juillet 2015 L'Association canadienne du commerce des valeurs mobilières (ACCVM) est reconnaissante

Plus en détail

MÉMOIRE CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE

MÉMOIRE CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE MÉMOIRE DU CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DES AFFAIRES SOCIALES AOÛT 2009

Plus en détail

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES Recommandation Rec(2006)8 du Comité des Ministres aux Etats membres sur l assistance aux victimes d infractions (adoptée par le Comité des Ministres le 14 juin

Plus en détail

Une école adaptée à tous ses élèves

Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS Une école adaptée à tous ses élèves PLAN D'ACTION EN MATIÈRE D'ADAPTATION SCOLAIRE Québec Ministère de l'éducation Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS

Plus en détail

Comité des griefs des Forces canadiennes. Pour la période 2010-2011 à 2012-2013. Rapport sur les plans et les priorités

Comité des griefs des Forces canadiennes. Pour la période 2010-2011 à 2012-2013. Rapport sur les plans et les priorités Comité des griefs des Forces canadiennes Pour la période 2010-2011 à 2012-2013 Rapport sur les plans et les priorités L'honorable Peter Gordon MacKay Ministre de la Défense nationale Table des matières

Plus en détail

Fonds pour la recherche en Ontario

Fonds pour la recherche en Ontario Chapitre 4 Section 4.10 Ministère de la Recherche et de l Innovation Fonds pour la recherche en Ontario Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.10 du Rapport annuel 2009 Contexte

Plus en détail

Plan stratégique 2014-2017 Page 1

Plan stratégique 2014-2017 Page 1 Plan stratégique 2014-2017 Plan stratégique 2014-2017 Page 1 Avant-propos Au nom de tous les membres du Conseil canadien des responsables de la réglementation d assurance (CCRRA), j ai le plaisir de présenter

Plus en détail

Exposé au Comité spécial sur les coopératives de la Chambre des communes 7 août 2012

Exposé au Comité spécial sur les coopératives de la Chambre des communes 7 août 2012 Exposé au Comité spécial sur les coopératives de la Chambre des communes 7 août 2012 Introduction Le Groupe Co-operators limitée est détenu et dirigé par 45 membres-propriétaires de tout le Canada, issus

Plus en détail

PREMIER RAPPORT COMITÉ PERMANENT DE MODIFICATION DES LOIS. Deuxième session de la. 55 e législature. Nouveau-Brunswick. le 16 décembre 2004

PREMIER RAPPORT COMITÉ PERMANENT DE MODIFICATION DES LOIS. Deuxième session de la. 55 e législature. Nouveau-Brunswick. le 16 décembre 2004 PREMIER RAPPORT DU COMITÉ PERMANENT DE MODIFICATION DES LOIS Deuxième session de la 55 e législature du Nouveau-Brunswick le 16 décembre 2004 MEMBRES DU COMITÉ M. Carr, président M. Betts, vice-président

Plus en détail

Allocution de Mme Françoise Bertrand Présidente directrice générale Fédération des chambres de commerce du Québec

Allocution de Mme Françoise Bertrand Présidente directrice générale Fédération des chambres de commerce du Québec Allocution de Mme Françoise Bertrand Présidente directrice générale Fédération des chambres de commerce du Québec Comment les entreprises devraient-elles entrevoir l avenir en matière de régime de retraite

Plus en détail

Recommandation CP(2014)17 sur la mise en œuvre de la Convention du Conseil de l Europe sur la lutte contre la traite des êtres humains par Saint-Marin

Recommandation CP(2014)17 sur la mise en œuvre de la Convention du Conseil de l Europe sur la lutte contre la traite des êtres humains par Saint-Marin Comité des Parties de la Convention du Conseil de l'europe sur la lutte contre la traite des êtres humains Recommandation CP(2014)17 sur la mise en œuvre de la Convention du Conseil de l Europe sur la

Plus en détail

RÈGLEMENT NO. 2010-02-289 AUX FINS DE DOTER LA MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DU-PORTAGE D UNE POLITIQUE DE GESTION DES RELATIONS AVEC SES CITOYENS

RÈGLEMENT NO. 2010-02-289 AUX FINS DE DOTER LA MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DU-PORTAGE D UNE POLITIQUE DE GESTION DES RELATIONS AVEC SES CITOYENS PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DU-PORTAGE COMTÉ DE RIVIERE-DU-LOUP RÈGLEMENT NO. 2010-02-289 AUX FINS DE DOTER LA MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DU-PORTAGE D UNE POLITIQUE DE GESTION DES RELATIONS

Plus en détail

Introduction et sommaire

Introduction et sommaire Mémoire de l Association canadienne des professionnels de l insolvabilité et de la réorganisation Introduction et sommaire 277, rue Wellington Ouest Toronto (Ontario) M5V 3H2 Tél. : 416-204-3242 Téléc.

Plus en détail

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 Construire un avenir brillant ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 www.avenirbrillant.ca Financé par le gouvernement du Canada par l entremise du Programme des conseils

Plus en détail

sécuritaires productifs soyez plus soyez plus Tout le monde a droit à un environnement de travail sécuritaire.

sécuritaires productifs soyez plus soyez plus Tout le monde a droit à un environnement de travail sécuritaire. Loi sur la santé et la sécurité du travail soyez plus sécuritaires soyez plus productifs INTERVENTION EN PRÉVENTION-INSPECTION Information à l intention de l employeur, du maître d œuvre et du travailleur

Plus en détail

Devenir un employeur de choix. Utilisation du régime de pension agréé collectif pour attirer et fidéliser les meilleurs éléments

Devenir un employeur de choix. Utilisation du régime de pension agréé collectif pour attirer et fidéliser les meilleurs éléments Devenir un employeur de choix Utilisation du régime de pension agréé collectif pour attirer et fidéliser les meilleurs éléments Les propriétaires de petites et moyennes entreprises ont tout intérêt à mettre

Plus en détail

État des résultats prospectif (non audité) 2015-2016

État des résultats prospectif (non audité) 2015-2016 État des résultats prospectif (non audité) 2015-2016 1. Mandat et objectifs La Commission canadienne des grains a été créée en 1912. Elle est l organisme fédéral qui administre les dispositions de la Loi

Plus en détail

Soumission à la consultation pré-budgétaire du Nouveau-Brunswick janvier 2011

Soumission à la consultation pré-budgétaire du Nouveau-Brunswick janvier 2011 1 Soumission à la consultation pré-budgétaire du Nouveau-Brunswick janvier 2011 La Fédération des travailleurs et travailleuses du Nouveau-Brunswick apprécie cette occasion de présenter les priorités budgétaires

Plus en détail

Conseil de recherches en sciences humaines du Canada

Conseil de recherches en sciences humaines du Canada Conseil de recherches en sciences humaines du Canada Annexe à la Déclaration de responsabilité de la direction englobant le contrôle interne en matière de rapports financiers (non vérifiée) Exercice 2011-2012

Plus en détail

Mémoire prébudgétaire présenté par Imagine Canada. au Comité permanent des finances. de la Chambre des communes

Mémoire prébudgétaire présenté par Imagine Canada. au Comité permanent des finances. de la Chambre des communes Mémoire prébudgétaire présenté par Imagine Canada au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Novembre 2013 Recommandations Au nom des organismes de bienfaisance canadiens, Imagine Canada

Plus en détail

Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire prébudgétaire 2015 31 juillet 2014

Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire prébudgétaire 2015 31 juillet 2014 Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire prébudgétaire 2015 31 juillet 2014 Ingénieurs Canada 1100-180, rue Elgin Ottawa (Ontario) K2P 2K3 Au sujet d Ingénieurs

Plus en détail

Conseil de l Europe. Plan d action pour les personnes handicapées 2006 2015

Conseil de l Europe. Plan d action pour les personnes handicapées 2006 2015 Conseil de l Europe Plan d action pour les personnes handicapées 2006 2015 Un plan sur la façon d améliorer les choses pour les personnes handicapées en Europe Version facile à lire Information et Participation

Plus en détail

Guide d action PROGRAMME VILLE ÉQUITABLE

Guide d action PROGRAMME VILLE ÉQUITABLE Guide d action PROGRAMME VILLE ÉQUITABLE Table des matières 1.0 À propos du présent guide...1 1.1 Remerciements...1 1.2 Renseignements additionnels...1 2.0 Ville équitable...2 2.1 Pourquoi le commerce

Plus en détail

MÉMOIRE DE l ASSOCIATION NATIONALE DES ENTREPRISES EN RECRUTEMENT ET PLACEMENT DE PERSONNEL SUR LE PROJET DE LOI N o 28

MÉMOIRE DE l ASSOCIATION NATIONALE DES ENTREPRISES EN RECRUTEMENT ET PLACEMENT DE PERSONNEL SUR LE PROJET DE LOI N o 28 MÉMOIRE DE l ASSOCIATION NATIONALE DES ENTREPRISES EN RECRUTEMENT ET PLACEMENT DE PERSONNEL SUR LE PROJET DE LOI N o 28 Loi concernant principalement la mise en œuvre de certaines dispositions du discours

Plus en détail

Le réseau FADOQ plaide pour une réelle adaptation du Régime de rentes du Québec

Le réseau FADOQ plaide pour une réelle adaptation du Régime de rentes du Québec POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Le réseau FADOQ plaide pour une réelle adaptation du Régime de rentes du Québec QUÉBEC, LE 3 SEPTEMBRE 2009 Le réseau FADOQ présente aujourd hui son mémoire dans le cadre de la

Plus en détail

Gestion des programmes d assurance multinationaux

Gestion des programmes d assurance multinationaux Gestion des programmes d assurance multinationaux Gestion des programmes d assurance multinationaux Dans une économie mondialisée liée par la livraison de nuit, les télécommunications avancées et l Internet,

Plus en détail

Le 6 août 2014. Comité permanent des finances Parlement du Canada Chambre des communes 131, rue Queen, 6 e étage Ottawa (Ontario) K1A 0A6

Le 6 août 2014. Comité permanent des finances Parlement du Canada Chambre des communes 131, rue Queen, 6 e étage Ottawa (Ontario) K1A 0A6 Le 6 août 2014 Comité permanent des finances Parlement du Canada Chambre des communes 131, rue Queen, 6 e étage Ottawa (Ontario) K1A 0A6 Mesdames et Messieurs les membres du Comité permanent des finances,

Plus en détail

Surveillance de la réglementation en matière d assurance automobile

Surveillance de la réglementation en matière d assurance automobile Chapitre 4 Section 4.01 Commission des services financiers de l Ontario Surveillance de la réglementation en matière d assurance automobile Suivi des audits de l optimisation des ressources, section 3.01

Plus en détail

Régime d assurance-maladie, de soins dentaires et d assurance-vie pour les artistes professionnels. Proposition de partenariat public-privé

Régime d assurance-maladie, de soins dentaires et d assurance-vie pour les artistes professionnels. Proposition de partenariat public-privé Régime d assurance-maladie, de soins dentaires et d assurance-vie pour les artistes professionnels Proposition de partenariat public-privé Résumé En règle générale, les artistes et les autres professionnels

Plus en détail

Mémoire. CTE 003M C.P. P.L. 48 Véhicules automobiles. Rehausser la performance environnementale de notre parc automobile.

Mémoire. CTE 003M C.P. P.L. 48 Véhicules automobiles. Rehausser la performance environnementale de notre parc automobile. Rehausser la performance environnementale de notre parc automobile CTE 003M C.P. P.L. 48 Véhicules automobiles Mémoire Présenté par l Association des recycleurs de pièces d autos et de camions du Québec

Plus en détail

Améliorer la couverture en matière de revenu de retraite au Canada : Le plan en cinq points de l ACARR

Améliorer la couverture en matière de revenu de retraite au Canada : Le plan en cinq points de l ACARR Améliorer la couverture en matière de revenu de retraite au Canada : Le plan en cinq points de l ACARR Month 00, 2012 COORDONNÉES DE L ACARR L Association canadienne des administrateurs de régimes de retraite

Plus en détail

PROMOUVOIR LE BÉNÉVOLAT DES SENIORS EUROPÉENS

PROMOUVOIR LE BÉNÉVOLAT DES SENIORS EUROPÉENS FR PROMOUVOIR LE BÉNÉVOLAT DES SENIORS EUROPÉENS Déclarons 2012 Année européenne du vieillissement actif et de la solidarité entre les générations The European Older People s Platform La Plate-forme européenne

Plus en détail

Enjeux associés aux modifications du régime de l assurance-emploi en 2012-2013 pour la région de l Abitibi-Témiscamingue

Enjeux associés aux modifications du régime de l assurance-emploi en 2012-2013 pour la région de l Abitibi-Témiscamingue Enjeux associés aux modifications du régime de l assurance-emploi en 2012-2013 pour la région de MÉMOIRE présenté à la Commission nationale d examen sur l assuranceemploi Le 12 juillet 2013 Ce document

Plus en détail

Prix des collectivités durables de la FCM Gagnant 2010 Aménagement résidentiel

Prix des collectivités durables de la FCM Gagnant 2010 Aménagement résidentiel Prix des collectivités durables de la FCM Gagnant 2010 Aménagement résidentiel Ville de Kelowna (Colombie-Britannique) Population : 106 707 Source : Ville de Kelowna Le zonage en faveur du logement Résumé

Plus en détail

Plan pluriannuel du Conseil scolaire Viamonde : 2012-2015

Plan pluriannuel du Conseil scolaire Viamonde : 2012-2015 Annexe A Plan pluriannuel du Conseil scolaire Viamonde : 2012-2015 Afin de jouer son rôle de chef de file dans le développement et la croissance des diverses communautés de langue française sur son territoire

Plus en détail

Choix équitable. Assurer l abordabilité et l accessibilité des médicaments

Choix équitable. Assurer l abordabilité et l accessibilité des médicaments Choix équitable Assurer l abordabilité et l accessibilité des médicaments Choix équitable : assurer l abordabilité et l accessibilité des médicaments Choix équitable : assurer l abordabilité et l accessibilité

Plus en détail

REVENDICATIONS PARTICULIÈRES : NÉGOCIER L ACQUITTEMENT DE LA DETTE NATIONALE DU CANADA

REVENDICATIONS PARTICULIÈRES : NÉGOCIER L ACQUITTEMENT DE LA DETTE NATIONALE DU CANADA REVENDICATIONS PARTICULIÈRES : NÉGOCIER L ACQUITTEMENT DE LA DETTE NATIONALE DU CANADA Chef Maureen Chapman Comité des Chefs sur les revendications Mémoire prébudgétaire au Comité permanent des finances

Plus en détail

Mesdames et messieurs, chers actionnaires,

Mesdames et messieurs, chers actionnaires, Allocution de monsieur Réal Raymond président et chef de la direction de la Banque Nationale du Canada Fairmont Le Reine Elizabeth Montréal, le 8 mars 2006 Mesdames et messieurs, chers actionnaires, Permettez-moi

Plus en détail

MÉMOIRE DE L ALLIANCE DES ASSOCIATIONS DE RETRAITÉS SUR LE PROJET DE LOI 55

MÉMOIRE DE L ALLIANCE DES ASSOCIATIONS DE RETRAITÉS SUR LE PROJET DE LOI 55 MÉMOIRE DE L ALLIANCE DES ASSOCIATIONS DE RETRAITÉS SUR LE PROJET DE LOI 55 INTRODUCTION En juin 2005, le gouvernement fédéral déposait un projet de loi sur la refonte des règles sur l insolvabilité afin

Plus en détail

Services de gestion des problèmes de santé liés au travail

Services de gestion des problèmes de santé liés au travail Services de gestion des problèmes de santé liés au travail des absences liées à une blessure professionnelle pour de meilleurs résultats Assurance collective La sécurité et la productivité des employés

Plus en détail

Fiche n 6. Trois priorités pour les futures négociations. 1 - Bâtir un contrat social renouvelé

Fiche n 6. Trois priorités pour les futures négociations. 1 - Bâtir un contrat social renouvelé Fiche n 6 Trois priorités pour les futures négociations 1 - Bâtir un contrat social renouvelé Lorsque le contexte change, il est très important de vérifier si les objectifs d un système sont toujours adaptés

Plus en détail

Par courriel : ministre@mess.gouv.qc.ca

Par courriel : ministre@mess.gouv.qc.ca Le 8 juillet 2014 [TRADUCTION] Par courriel : ministre@mess.gouv.qc.ca L honorable François Blais Ministère de l'emploi et de la Solidarité sociale 425, rue Saint-Amable 4e étage Québec (Québec) G1R 4Z1

Plus en détail

Vancouver Calgary Winnipeg Toronto Ottawa Montréal Québec Halifax. Voie Réservée MC. Le défi de la gestion de l invalidité.

Vancouver Calgary Winnipeg Toronto Ottawa Montréal Québec Halifax. Voie Réservée MC. Le défi de la gestion de l invalidité. Vancouver Calgary Winnipeg Toronto Ottawa Montréal Québec Halifax Voie Réservée MC Le défi de la gestion de l invalidité Guide du preneur Table des matières INTRODUCTION L absentéisme au 21 e siècle...

Plus en détail

PRINCIPES ET VALEURS EN MATIÈRE DE PLACEMENTS. Régime de pension de l Université d Ottawa (1965)

PRINCIPES ET VALEURS EN MATIÈRE DE PLACEMENTS. Régime de pension de l Université d Ottawa (1965) PRINCIPES ET VALEURS EN MATIÈRE DE PLACEMENTS Régime de pension de l Université d Ottawa (1965) Objectif du fonds Réalisation de l objectif Continuité de l exploitation Rôles et responsabilités L objectif

Plus en détail

Assurance médicaments 2.0

Assurance médicaments 2.0 PRINCIPES ET PRIORITÉS Assurance médicaments 2.0 Avant-propos Objectif Pour renouveler les discussions nationales sur un cadre pancanadien d assurance médicaments, il faut présenter des preuves claires

Plus en détail

Mémoire sur le rapport de la Commission d examen sur la fiscalité québécoise

Mémoire sur le rapport de la Commission d examen sur la fiscalité québécoise LIGUE DES CONTRIBUABLES Mémoire sur le rapport de la Commission d examen sur la fiscalité québécoise (Moins d impôt pour les Québécois) Préparé par Claude Garcia pour la Ligue des contribuables Présenté

Plus en détail

Faire le bon choix SOLUTIONS D ÉPARGNE-RETRAITE COLLECTIVE. Laissez-vous simplement guider par nos spécialistes

Faire le bon choix SOLUTIONS D ÉPARGNE-RETRAITE COLLECTIVE. Laissez-vous simplement guider par nos spécialistes SOLUTIONS D ÉPARGNE-RETRAITE COLLECTIVE Laissez-vous simplement guider par nos spécialistes Faire le bon choix Aide-mémoire à l intention des employeurs Solutions d épargne-retraite collective Appuyés

Plus en détail

Une transformation s impose : changeons d attitude

Une transformation s impose : changeons d attitude Une transformation s impose : changeons d attitude Colloque sur le marché des hôpitaux et du réseau de la santé au Québec 27 mai 2009 Aujourd hui, au Canada Le Canada dépense plus pour les soins de santé

Plus en détail

Le Réseau de conciliation du secteur financier Un cadre pour la collaboration Le 10 Août, 2007

Le Réseau de conciliation du secteur financier Un cadre pour la collaboration Le 10 Août, 2007 Le Réseau de conciliation du secteur financier Un cadre pour la collaboration Le 10 Août, 2007 Page 1 sur 15 NOTE La présente note et les documents joints décrivent un cadre pour la collaboration continue

Plus en détail

Les organismes communautaires : partenaires essentiels d une véritable assurance autonomie

Les organismes communautaires : partenaires essentiels d une véritable assurance autonomie Commission de la santé et des services sociaux L autonomie pour tous Consultations particulières sur la création d une assurance autonomie Les organismes communautaires : partenaires essentiels d une véritable

Plus en détail

Comment faire face à une bataille juridique tout à fait légitime. Vue d ensemble. Martin Shain, S.J.D.

Comment faire face à une bataille juridique tout à fait légitime. Vue d ensemble. Martin Shain, S.J.D. Comment faire face à une bataille juridique tout à fait légitime Vue d ensemble Martin Shain, S.J.D. Comment faire face à une bataille juridique tout à fait légitime : Exigences liées à l obligation récente

Plus en détail

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS concernant l application de l article 41 de la Loi sur les langues officielles 2009-2012 TABLE DES MATIÈRES Glossaire... 1 Renseignements généraux... 2 Résumé des résultats

Plus en détail

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Budget 2015 Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Ordre du jour Le Canada et l économie mondiale L incertitude économique mondiale Les finances provinciales et la situation financière du Manitoba

Plus en détail

Réponse du parti Libéral au questionnaire du Syndicat canadien des communications, de l énergie et du papier

Réponse du parti Libéral au questionnaire du Syndicat canadien des communications, de l énergie et du papier Réponse du parti Libéral au questionnaire du Syndicat canadien des communications, de l énergie et du papier INDUSTRIE FORESTIÈRE Près de 300 000 Canadiens et Canadiennes gagnent leur vie grâce à notre

Plus en détail

Bureau du commissaire du Centre de la sécurité des télécommunications

Bureau du commissaire du Centre de la sécurité des télécommunications Bureau du commissaire du Centre de la sécurité des télécommunications 2009-2010 Rapport sur les plans et les priorités L honorable Peter Gordon MacKay, C.P., député Ministre de la Défense nationale TABLE

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 3 201 201

RAPPORT ANNUEL 3 201 201 RAPPORT ANNUEL 2013 2014 Vision Le Centre de santé Saint-Boniface est reconnu pour sa prestation de services de santé primaires innovateurs qui favorisent la santé et le bien-être de sa communauté. Mission

Plus en détail

Le ministre Oliver dépose un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour favoriser l emploi, la croissance et la sécurité

Le ministre Oliver dépose un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour favoriser l emploi, la croissance et la sécurité Ministère des Finances Communiqué Le ministre Oliver dépose un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour favoriser l emploi, la croissance et la sécurité Le Plan d action économique de 2015

Plus en détail