Synthèse des résultats de l enquête Mindjet La collaboration au sein de l entreprise: moteur ou frein pour la productivité?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Synthèse des résultats de l enquête Mindjet La collaboration au sein de l entreprise: moteur ou frein pour la productivité?"

Transcription

1 1 Synthèse des résultats de l enquête Mindjet La collaboration au sein de l entreprise: moteur ou frein pour la productivité? Février 2013

2 2 INTRODUCTION: Perception et tendances du travail collaboratif en 2013 Ce terme très en vogue dans les entreprises de toutes tailles se retrouve au cœur de bien des discussions actuellement. Les pratiques ont en effet évolué ces dernières années et une majorité des activités professionnelles s opère aujourd hui dans un cadre collectif. Mais qu apporte réellement la collaboration au succès des entreprises? Est-ce que partager plus permet de travailler mieux et plus vite? Estce que la transparence sur les tâches et les projets contribue à l épanouissement des individus dans les entreprises? Un meilleur partage des informations, des synergies entre les divers départements des organisations devraient permettre aux entreprises des gains de performance évidents, est-ce la réalité aujourd hui? C est ce que Mindjet a voulu évaluer en interrogeant des entreprises et déterminer la perception de la collaboration par ceux qui en sont les acteurs. Mindjet a mené son enquête pour connaître les habitudes nouvelles de ces individus et déterminer si les pratiques collaboratives ont été imposées ou alors se sont intégrées naturellement dans le monde de l entreprise. A travers cette enquête, Mindjet dresse un état des lieux de la collaboration: les individus sont-ils convaincus des avantages apportés par le partage d information et d idées? Quel est le niveau de maturité des solutions mises en place et répondent-elles aux enjeux cruciaux des entreprises? Note: cette enquête est le troisième volet d une étude réalisée en 2012 sur La gestion des flux d information en entreprises et les conséquences sur les pratiques professionnelles des individus et des équipes déclinée en en trois phases (lien en annexe)

3 3 Le temps consacré aux projets et aux tâches réalisés en équipe: Le temps consacré pour les tâches en équipe: <10% 33,5% 10 à 20% 20,1% 21 à 30% 17,1% 31à 50% 13,7% 51 à 70% 8,2% Plus de 70 % 7,4% La part des projets réalisés en groupe: 1 à 5 45,2% 6 à 10 8,6% Aucun 41,8% Plus de 10 4,4% Près de la moitié des sondés consacre plus de 20% de son temps à des projets d équipe Chaque semaine 45,2% des individus en entreprise pilote ou contribue à 1 à 5 projets en équipe 13 % des personnes interrogées est impliqué dans plus de 6 projets à la fois

4 4 Activités collectives et efficacité de la collaboration: La part des projets où la collaboration pourrait-être améliorée : <10% 39,4% 11 à 20% 16,5% 21 à 30% 19,3% 31 à 50% 13,2% 51 à 70% 6,5% Plus de 70 % 5,1% 50,00% 40,00% Où la collaboration pêche-t-elle?: 45,20% 30,00% 23,50% 21,60% 23,10% 22,90% 20,00% La collaboration telle que pratiquée actuellement ne permet pas un partage des idées efficace. Les principaux éléments d un projet collectif peuvent être améliorés pour au moins 20% des sondés 10,00% 0,00% Partage des idées, élaboration en commun Définition du plan et des objectifs Définition des tâches et affectation des ressources Exécution des tâches de manière synchronisée avec le reste de l équipe Suivi de l état d avancement

5 5 Les axes d amélioration pour mieux travailler ensemble Les freins actuels au travail collaboratif Manque de communication au sein de l équipe 31,4% Ressources sur ou sous exploitées faute de synchronisation dans l exécution des tâches Perte de temps à rechercher les informations provenant de sources diverses Inadéquation entre les résultats et les objectifs par manque d information sur les objectifs Objectifs non ou imparfaitement remplis Déconnexion entre les contributeurs exécutant les tâches et les personnes ayant défini le plan d action global 16,6% 13,7% 17,3% 24,6% 31,4% Le manque de communication dans une équipe est considéré comme un frein majeur à la conduite des projets d équipe (pour 31,4% des personnes interrogées ) La perte de temps dans la recherche d informations pour le projet mené est un réel obstacle pour 31,4% des sondés.,0% 10,0% 20,0% 30,0% 40,0%

6 6 Les bénéfices attendus d une collaboration efficace Quel est selon vous l'avantage le plus pertinent du travail collaboratif en entreprise? 40,0% 35,0% 35,7% 30,0% 25,0% 20,0% 24,9% 21,9% 25,3% 20,7% Partager le savoir: plus de 35% des personnes interrogées considèrent que c est l un des avantages majeurs d une collaboration efficace 15,0% 10,0% 5,0% 13,7% 12,9% Une meilleure qualité du travail au quotidien est également un avantage essentiel pour 20,7% des sondés.,0% Mieux contribuer aux objectifs de l entreprise Meilleure compréhension de la stratégie et des processus Accroissement des performances Stimulation de l innovation Partage des savoirs Meilleure qualité du travail au quotidien Meilleur relationnel avec ses collègues

7 7 Effets négatifs vs Effets positifs Quelles sont les conséquences d une mauvaise collaboration sur les projets? Désintérêt du top management 28,7% Manque d implication des collaborateurs dans les projets en équipe 71,3% Quels bénéfices apportent une collaboration efficace sur les projets? Développement personnel au sein de 26,5% l entreprise Montée en compétences 33,1% Gain de temps et de productivité 40,0% Efficacité dans les tâches 44,5% Développement d un sentiment d appartenance 18,3% Développement de nouveaux réseaux 7,5% Plus de 70% des individus considèrent qu une collaboration menée inefficacement entraîne une perte d implication et d engagement En revanche, lorsque le travail collaboratif est bien mené, il conduit à une efficacité améliorée dans les tâches (44,5%) et à un gain de temps et de productivité (40%) Réduction de l isolement 23,4% Diminution des erreurs 27,6%

8 8 Le travail collaboratif, quelle satisfaction pour les individus en entreprise? Quel est votre degré de satisfaction sur la façon dont votre entreprise met en place des outils facilitant le travail en équipe? 50% 45% 40% 30% 20% 16% 32% Seuls 16% des collaborateurs sont satisfaits des outils à leur disposition pour travailler en équipe. 10% 6% 0%

9 9 CONCLUSION Cette étude indique que la collaboration n est plus un concept vague mais une réalité: les individus ne travaillent pas seuls. Nous ne sommes plus dans une addition de ressources travaillant sur des segments distincts mais sur une intégration de ces ressources travaillant de manière agile et synchronisée. Quelle est la pertinence des outils en place? La majorité des personnes interrogées ne considère pas les solutions mises à leur disposition comme pertinentes ou pour le moins suffisantes. L enquête met en exergue les éléments principaux qui contribuent à une collaboration réussie au sein de l entreprise: le partage des idées, la définition des plans, des tâches, l allocation des ressources, la synchronisation de l exécution des tâches, le suivre de l avancement des projets métiers, et révèle que ceuxci sont perfectibles. Est-ce que les offres du marché reflètent ces éléments? Les outils existants répondent-ils aux enjeux d une meilleure collaboration? Il existe une variété de solutions répondant au défi de l amélioration de la productivité mais le plus souvent ils ne répondent pas au besoin réel, à savoir une solution qui serait intégrée n impliquant pas de rupture d outils et permettant de manière flexible de couvrir toutes les phases des projets métiers.

10 10 La collaboration telle que pratiquée actuellement ne permet pas un partage des idées efficace. Chaque semaine 45,2% des individus en entreprise pilote ou contribue à 1 à 5 projets en équipe Seuls 16% des sont satisfaits des outils à leur disposition pour travailler en équipe Plus de 70% des individus pensent qu une collaboration menée inefficacement entraîne une perte d implication et d engagement

11 11 METHODOLOGIE DE L ETUDE Cette étude commanditée par la société Mindjet a été conduite par One Poll. OnePoll réalise des enquêtes en ligne pour le compte d entreprises issues de divers secteurs d activité à travers le monde. L enquête a été menée en mars 2012 auprès d un échantillon de 1000 personnes travaillant en France. Cet échantillon se compose d hommes et de femmes âgés de 18 à 60 ans, employés à temps plein. Tous les départements de l entreprise et toutes les fonctions sont représentées. Les questionnaires ont été envoyés par . A propos de Mindjet Mindjet aide les individus et les entreprises à générer des idées innovantes et à travailler plus efficacement grâce à une solution qui facilite le brainstorming, améliore l élaboration de plans et la gestion de projets, à tout moment et quel que soit le terminal utilisé. Le cadre visuel offert par Mindjet permet aux équipes d être en permanence alignées sur les objectifs, les tâches et les échéances. Ainsi 83 des entreprises appartenant au Fortune 100 utilisent Mindjet chaque jour. Pour en savoir plus sur les tendances collaboratives en entreprise, les pratiques et meilleurs usages liés à la visualisation de l information, visitez Merci de contacter the messengers si vous souhaitez obtenir des renseignements complémentaires ou vous entretenir avec Mindjet. Agence the messengers Elise Lavergne

12 12 ANNEXE Etude Mindjet «L information 2.0 submerge l entreprise et ses collaborateurs» En mai 2012, Mindjet publiait une enquête sur la surcharge d informations au travail révélant les difficultés éprouvées au sein des entreprises pour gérer le flux continu et croissant d informations en circulation. L étude «L information 2.0 submerge l entreprise et ses collaborateurs» dévoile notamment que: - Chaque année, près de 3 semaines sont consacrées à la recherche d information en entreprise - Le coût annuel pour l entreprise est estimé à par employé - 68% des individus en entreprise reçoit jusqu à 100 s par jour Le communiqué de presse et l enquête sont disponibles sur simple demande.

ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE

ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE Déchets : outils et exemples pour agir Fiche méthode n 1 www.optigede.ademe.fr ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE Origine et objectif de la fiche : Les retours d expérience des collectivités

Plus en détail

Intranet et les salariés : les clefs pour un outil efficace

Intranet et les salariés : les clefs pour un outil efficace 99 rue de l Abbé Groult 75015 Paris 01 53 68 28 28 420 rue St Honoré - 75008 Paris - 01 47 03 68 00 Intranet et les salariés : les clefs pour un outil efficace Comportements d utilisation, satisfaction

Plus en détail

Enquête globale sur la perception des clients dans l assurance

Enquête globale sur la perception des clients dans l assurance Enquête globale sur la perception des clients dans l assurance Le moment pour les assureurs de repenser leur relation client Forum International de l'assurance Casablanca 18 avril 2013 Enquête globale

Plus en détail

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Introduction Le monde du travail est plus que familier avec la notion de changement. Synonyme d innovation

Plus en détail

Étude : Les PME à l heure du travail collaboratif et du nomadisme

Étude : Les PME à l heure du travail collaboratif et du nomadisme Étude : Les PME à l heure du travail collaboratif et du nomadisme Synthèse des principaux enseignements Octobre 2012 sfrbusinessteam.fr FICHE TECHNIQUE DE L ETUDE Echantillon : 300 entreprises de 20 à

Plus en détail

ÉQUILIBRE HOMMES / FEMMES : LES ENTREPRISES PLUS ATTENDUES EN FRANCE QU EN SUÈDE!

ÉQUILIBRE HOMMES / FEMMES : LES ENTREPRISES PLUS ATTENDUES EN FRANCE QU EN SUÈDE! ÉQUILIBRE HOMMES / FEMMES : LES ENTREPRISES PLUS ATTENDUES EN FRANCE QU EN SUÈDE! Le 5 mars 2014 A quelques jours de la Journée Internationale de la Femme, l Observatoire International de l Equilibre Hommes

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 4 Décembre 2008

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 4 Décembre 2008 L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 4 Décembre 2008 Baromètre annuel vague 4-1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel vague

Plus en détail

Les dirigeants face à l innovation

Les dirigeants face à l innovation Les dirigeants face à l innovation Vague 2 FACD N 111164 Contact Ifop : Flore-Aline Colmet Daâge Directrice d Etudes Département Opinion et Stratégies d'entreprise flore-aline.colmet-daage@ifop.com Mai

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET L ECONOMIE : INTERET, PERCEPTION ET COMPREHENSION

LES FRANÇAIS ET L ECONOMIE : INTERET, PERCEPTION ET COMPREHENSION LES FRANÇAIS ET L ECONOMIE : INTERET, PERCEPTION ET COMPREHENSION Synthèse de l enquête quantitative Novembre 2008 Contacts TNS Sofres : Département Stratégies d opinion Brice Teinturier / Fabienne Simon

Plus en détail

Rid the World of Project Failure

Rid the World of Project Failure La Gestion de Portefeuilles de Projets d Entreprise : Une Visibilité Parfaite, Un Net Avantage Concurrentiel Rid the World of Project Failure Collaboration. Compliance. Control. Qu est-ce que la gestion

Plus en détail

Digital Trends Morocco 2015. Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014

Digital Trends Morocco 2015. Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014 Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014 Sommaire 04 Objectifs de la démarche 07 Méthodologie 05 Parties prenantes 09 Résultats de l étude 06 Objectifs de l étude 37 Conclusion 02 Contexte

Plus en détail

Comprendre Sur les marchés matures & émergents

Comprendre Sur les marchés matures & émergents Comprendre Sur les marchés matures & émergents Nobody s Unpredictable This proposal has been made in respect with the ISO 20252 norm Market, opinion and social research service requirements Un outil de

Plus en détail

regards sur les métiers des industries pharmaceutiques, cosmétiques & parfums

regards sur les métiers des industries pharmaceutiques, cosmétiques & parfums regards sur les métiers des industries pharmaceutiques, cosmétiques & parfums good to know you* Le centre expert des industries pharmaceutiques, cosmétiques & parfums, étudie les tendances de ces deux

Plus en détail

Etude : L impact des réseaux sociaux sur les entreprises.

Etude : L impact des réseaux sociaux sur les entreprises. Etude : L impact des réseaux sociaux sur les entreprises. Volet 1 : l usage marketing des réseaux sociaux - intégration au niveau des directions générales, e-réputation et marketing de l engagement. Etude

Plus en détail

FM/BS N 110157 Contact Ifop: Frédéric Micheau / Bénédicte Simon Département Opinion et Stratégies d'entreprise

FM/BS N 110157 Contact Ifop: Frédéric Micheau / Bénédicte Simon Département Opinion et Stratégies d'entreprise FM/BS N 110157 Contact Ifop: Frédéric Micheau / Bénédicte Simon Département Opinion et Stratégies d'entreprise 35 rue de la gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85 59 39 pour Les Français

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011 L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011 Baromètre annuel vague 7-1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel

Plus en détail

Nobody s Unpredictable

Nobody s Unpredictable Connaissance qu a le public de la Banque du Canada (Comparaison des résultats de l enquête téléphonique et de l enquête en ligne) Enquête de décembre 2010 commandée par la Banque du Canada Nobody s Unpredictable

Plus en détail

6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France

6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France 6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France Objectifs Baromètre des investissements informatiques en France avec pour objectifs : de suivre l évolution de l opinion des responsables

Plus en détail

uvox 360 : pour avoir voix au chapitre! La rétroaction à 360 Qu est-ce qu une rétroaction à 360º

uvox 360 : pour avoir voix au chapitre! La rétroaction à 360 Qu est-ce qu une rétroaction à 360º uvox 360 : pour avoir voix au chapitre! La rétroaction à 360 Dans un contexte de travail qui reconnaît la valeur stratégique des employés de l entreprise, les services des ressources humaines ont de plus

Plus en détail

Webinar EBG Nouvelles perspectives d'exploitation des données clients avec le big data

Webinar EBG Nouvelles perspectives d'exploitation des données clients avec le big data Webinar EBG Nouvelles perspectives d'exploitation des données clients avec le big data Approches & opportunités face aux enjeux de volume, variété et vélocité France, 2012-2014 28 mars 2013 Ce document

Plus en détail

CSP Financiers en France : Etat des lieux et perspectives Synthèse de l étude

CSP Financiers en France : Etat des lieux et perspectives Synthèse de l étude CSP Financiers en France : Etat des lieux et perspectives Synthèse de l étude *connectedthinking Démarche de notre étude et profil de notre panel Slide 2 Une étude présentant le panorama des pratiques

Plus en détail

Multilinguisme et employabilité

Multilinguisme et employabilité Multilinguisme et employabilité Un inventaire des ressources dans la région de Québec Annie Pilote INRS-UCS Plan de la présentation Objectifs de l enquête Démarche méthodologique Inventaire des ressources

Plus en détail

Étude : les PME à l heure du Cloud

Étude : les PME à l heure du Cloud Étude : les PME à l heure du Cloud Synthèse des principaux enseignements 27 avril 2012 1 FICHE TECHNIQUE DE L ETUDE Echantillon : 301 entreprises de 20 à 499 salariés. Représentativité assurée par des

Plus en détail

Bonnes pratiques de réalisation des enquêtes de satisfaction au sein des Maisons de Retraites et des EHPAD

Bonnes pratiques de réalisation des enquêtes de satisfaction au sein des Maisons de Retraites et des EHPAD Bonnes pratiques de réalisation des enquêtes de satisfaction au sein des Maisons de Retraites et des EHPAD Résultats de la 2 partie Modes d enquêtes existants et modes idéal INIT 2 rue Antoine Etex, 94020

Plus en détail

Baromètre CRI de l immobilier d entreprise de la région du Grand Casablanca. Résultats intermédiaires - Rapport de synthèse

Baromètre CRI de l immobilier d entreprise de la région du Grand Casablanca. Résultats intermédiaires - Rapport de synthèse Baromètre CRI de l immobilier d entreprise de la région du Grand Casablanca Résultats intermédiaires - Rapport de synthèse IMMO PRO 2007-22 février 2007 Enquête réalisée par : Créargie Maroc 1 Sommaire

Plus en détail

LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011. BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études

LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011. BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011 BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études Méthodologie Recueil Enquête réalisée par l Institut BVA

Plus en détail

Total Value of Ownership des SI Achats. Avril 2013

Total Value of Ownership des SI Achats. Avril 2013 Total Value of Ownership des SI Achats Avril 2013 Tendances Achats Début 2013, Ivalua a lancé Tendances Achats, une enquête trimestrielle réalisée auprès de la communauté Achats Sujets d actualité, débats,

Plus en détail

Baromètre ANAé de la communication événementielle. OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 1

Baromètre ANAé de la communication événementielle. OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 1 Baromètre ANAé de la communication événementielle OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 1 Méthodologie Le baromètre a été réalisé en utilisant la méthodologie suivante

Plus en détail

Trois entreprises sur cinq souffrent d une infrastructure informatique inadaptée

Trois entreprises sur cinq souffrent d une infrastructure informatique inadaptée L environnement commercial actuel présente à la fois d innombrables opportunités et de multiples risques. Cette dichotomie se révèle dans le monde de l informatique (et dans les conseils d administration

Plus en détail

CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6

CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6 CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6 Juillet 11 OBJECTIF DE L ENQUÊTE Tous les six mois, l Apec interroge un échantillon représentatif de 1 cadres du secteur privé

Plus en détail

Étude 2014 sur la motivation dans les organisations en France

Étude 2014 sur la motivation dans les organisations en France Étude 2014 sur la motivation dans les organisations en France Synthèse questionnaire : Ce questionnaire a été administré au deuxième trimestre 2014 auprès d'un échantillon représentatif de 110 personnes

Plus en détail

Baromètre RH suisse 2014

Baromètre RH suisse 2014 Baromètre RH suisse 2014 Vécu du travail et Job Crafting Synthèse Français Synthèse 2 Édition actuelle La huitième édition du baromètre suisse des relations humaines (baromètre RH) se penche comme les

Plus en détail

BAROMÈTRE ACTINEO/CSA 2013 SUR LA

BAROMÈTRE ACTINEO/CSA 2013 SUR LA BAROMÈTRE ACTINEO/CSA 2013 SUR LA QUALITÉ DE VIE AU BUREAU - Synthèse de l Institut CSA Contacts Pôle Opinion Corporate Laurence Bedeau Directrice du Pôle (laurence.bedeau@csa.eu) Baptiste Foulquier Chargé

Plus en détail

BAROMETRE DES FEMMES ENTREPRENEURES

BAROMETRE DES FEMMES ENTREPRENEURES BAROMETRE DES FEMMES ENTREPRENEURES Avec le soutien de : 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 40 00 Fax : (33) 01 44 94 40 01 www.csa.eu SA au capital de 1 571 600 Siren

Plus en détail

Le rôle sociétal du café en entreprise

Le rôle sociétal du café en entreprise Le rôle sociétal du café en entreprise Fort de son expertise café, Nespresso Business Solutions a conduit avec l organisme IFOP une étude sur la place et le rôle du café en entreprise, et en dévoile les

Plus en détail

Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français

Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français Copyright Copyright 2010 2010 Accenture All Rights All Rights Reserved. Accenture, its logo, and High Performance Delivered are trademarks

Plus en détail

Les Français et l économie L enseignement de l économie devrait tenir une place plus importante dans le système éducatif

Les Français et l économie L enseignement de l économie devrait tenir une place plus importante dans le système éducatif Les Français et l économie L enseignement de l économie devrait tenir une place plus importante dans le système éducatif Patrick HAAS Direction de la Communication Présenté par la Banque de France dans

Plus en détail

Gestion de projet : la rentabilité doit-elle tuer l innovation?

Gestion de projet : la rentabilité doit-elle tuer l innovation? Gestion de projet : la rentabilité doit-elle tuer l innovation? Introduction Dans la grande et célèbre Ephèse de la Grèce antique, il existe selon Vitruve (Livre X de l Architecture, 1 er siècle av. J.C.)

Plus en détail

Les pratiques du sourcing IT en France

Les pratiques du sourcing IT en France 3 juin 2010 Les pratiques du sourcing IT en France Une enquête Solucom / Ae-SCM Conférence IBM CIO : «Optimisez vos stratégies de Sourcing» Laurent Bellefin Solucom en bref Cabinet indépendant de conseil

Plus en détail

RESUME DES NORMES ISO

RESUME DES NORMES ISO RESUME DES NORMES ISO Travail réalisé par : Selma FERKOUS O8301 ISO 19011 : La norme internationale ISO 9011, se focalise sur le management de programmes d audit, la réalisation d audits internes ou externes

Plus en détail

Enquête Unisys Security Insights : 2015 Point de vue des consommateurs français

Enquête Unisys Security Insights : 2015 Point de vue des consommateurs français L opinion des consommateurs français sur : Le niveau de sécurité des données personnelles pour chaque industrie Les organisations collectant des données personnelles via les appareils connectés Les recherches

Plus en détail

Comportement client et promesse des marques sur les réseaux sociaux

Comportement client et promesse des marques sur les réseaux sociaux Comportement client et promesse des marques sur les réseaux sociaux secteurs d activité multiculturels. Le Customer Experience Lab -«CX Lab»- de Teleperformance ouvert en 2013 à Lisbonne, mène des recherches

Plus en détail

ENQUETE QUALITE AUPRES DES DIRIGEANTS PME / PMI. Contribuer à la performance de l entreprise. Novembre 1999. GT015-rev octobre 2002

ENQUETE QUALITE AUPRES DES DIRIGEANTS PME / PMI. Contribuer à la performance de l entreprise. Novembre 1999. GT015-rev octobre 2002 GT015-rev octobre 2002 ENQUETE QUALITE AUPRES DES DIRIGEANTS PME / PMI Enquête IPSOS Novembre 1999 Contribuer à la performance de l entreprise 153 rue de Courcelles 75817 Paris cedex 17 Tél. 01 44 15 60

Plus en détail

Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture

Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture Document synthèse Par Geneviève Rodrigue, en collaboration avec Alain Carpentier, Joanne Munn, Valérie Saysset et Christian

Plus en détail

4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs

4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs 4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs 4.1 Les contacts avec la banque et la connaissance du fonctionnement bancaire 4.1.1 Les contacts avec la banque

Plus en détail

LES BESOINS EN COMMUNICATION DES PETITES ASSOCIATIONS EN FRANCE

LES BESOINS EN COMMUNICATION DES PETITES ASSOCIATIONS EN FRANCE Synthèse de l étude LES BESOINS EN COMMUNICATION DES PETITES ASSOCIATIONS EN FRANCE Février 2013 Enquête réalisée en Juin 2012 par Econovia auprès des Chargés de mission DLA Avertissement : Questionnaire

Plus en détail

UN CACE EFFICIENT: COMPRENDRE VOTRE DYNAMIQUE DE GROUPE POUR L INFLUENCER POSITIVEMENT

UN CACE EFFICIENT: COMPRENDRE VOTRE DYNAMIQUE DE GROUPE POUR L INFLUENCER POSITIVEMENT UN CACE EFFICIENT: COMPRENDRE VOTRE DYNAMIQUE DE GROUPE POUR L INFLUENCER POSITIVEMENT Par Richard Dugas et Sandra Giasson-Cloutier InterCACEs 28 septembre 2012 CONFÉRENCIERS Richard Dugas Agent de développement

Plus en détail

1 ère Conférence des Ministres de l Économie et des Finances de la Francophonie

1 ère Conférence des Ministres de l Économie et des Finances de la Francophonie 1 ère Conférence des Ministres de l Économie et des Finances de la Francophonie (Monaco, 14 et 15 avril 1999) Déclaration de Monaco 1. Lors du 7 ème Sommet des Chefs d Etat et de Gouvernement des pays

Plus en détail

Etude d impact de la réglementation appellation «Restaurant»

Etude d impact de la réglementation appellation «Restaurant» Etude d impact de la réglementation appellation «Restaurant» Avril 2013 Institut I+C 11 rue Christophe Colomb - 75008 Paris Tél.: 33 (0)1 47 20 30 33 http://www.iplusc.com SOMMAIRE 1. RAPPEL DE L OBJECTIF

Plus en détail

LA RFID ET VOUS. Grand sondage Stef-TFE / BVA sur les projets réels des entreprises agroalimentaires en matière de RFID SONDAGE.

LA RFID ET VOUS. Grand sondage Stef-TFE / BVA sur les projets réels des entreprises agroalimentaires en matière de RFID SONDAGE. SONDAGE LA RFID ET VOUS Grand sondage Stef-TFE / BVA sur les projets réels des entreprises agroalimentaires en matière de RFID octobre 2005 > Depuis quelques temps, certains acteurs de la grande distribution

Plus en détail

Managers de la banque, de l assurance et de la protection sociale. Bonnes pratiques pour développer votre performance 10opérationnelle

Managers de la banque, de l assurance et de la protection sociale. Bonnes pratiques pour développer votre performance 10opérationnelle Managers de la banque, de l assurance et de la protection sociale Bonnes pratiques pour développer votre performance 10opérationnelle Pourquoi ce livret? 3 Le retour aux fondamentaux La volatilité et

Plus en détail

Petit déjeuner débat AFTA. 9 novembre 2011

Petit déjeuner débat AFTA. 9 novembre 2011 Petit déjeuner débat AFTA 9 novembre 2011 «Dirigeants du secteur associatif : évaluez la qualité des relations au travail de vos salariés Un audit de climat social : pourquoi et comment?» Cyril PARLANT

Plus en détail

Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats

Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats Description de l étude Depuis 10 ans, la CCI de Troyes et de l Aube s est résolument engagée dans une démarche de progrès, concrétisée par une

Plus en détail

Livre Blanc Oracle Novembre 2010. Le Bureau des Projets (PMO) : un levier stratégique de création de valeur pour l industrie

Livre Blanc Oracle Novembre 2010. Le Bureau des Projets (PMO) : un levier stratégique de création de valeur pour l industrie Livre Blanc Oracle Novembre 2010 Le Bureau des Projets (PMO) : un levier stratégique de création de valeur pour l industrie Présentation générale Les entreprises industrielles sont confrontées à un environnement

Plus en détail

Observatoire Ireb 2014 «Les Français et l alcool» : Alcool au travail : un quart des actifs consomme occasionnellement

Observatoire Ireb 2014 «Les Français et l alcool» : Alcool au travail : un quart des actifs consomme occasionnellement Institut de Recherches Scientifiques sur les Boissons Observatoire Ireb 2014 «Les Français et l alcool» : Alcool au travail : un quart des actifs consomme occasionnellement Paris, le 9 septembre 2014 L

Plus en détail

TechnologyFast50 Baromètre des candidats et lauréats 2006-2012. Novembre 2012

TechnologyFast50 Baromètre des candidats et lauréats 2006-2012. Novembre 2012 TechnologyFast50 Baromètre des candidats et lauréats 2006-2012 Novembre 2012 Sommaire 3 7 9 12 14 19 25 27 31 Présentation du baromètre Profil des entreprises Contexte économique Ressources humaines Financement

Plus en détail

Les cadres sont-ils présents sur les réseaux sociaux professionnels? Comment perçoivent-ils ces outils? Les jugent-ils utiles? C est notamment à ces

Les cadres sont-ils présents sur les réseaux sociaux professionnels? Comment perçoivent-ils ces outils? Les jugent-ils utiles? C est notamment à ces LES CADRES ET les réseaux sociaux LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE NOVEMBRE 2012 SYNTHÈSE Les cadres sont-ils présents sur les réseaux sociaux professionnels? Comment perçoivent-ils ces outils? Les jugent-ils

Plus en détail

Etude de marché «Les produits cosmétiques en Tunisie» Octobre 2010

Etude de marché «Les produits cosmétiques en Tunisie» Octobre 2010 Etude de marché «Les produits cosmétiques en Tunisie» Octobre 2010 1 TBC Partners est un nouvel acteur dans le domaine des enquêtes et des études de marché. Notre équipe est composée de chercheurs et de

Plus en détail

Observatoire. de la Responsabilité Sociétale de l Entreprise (RSE) EDITION 2012

Observatoire. de la Responsabilité Sociétale de l Entreprise (RSE) EDITION 2012 Observatoire de la Responsabilité Sociétale de l Entreprise (RSE) EDITION 2012 ÉDITORIAL En 1987, la commission Bruntland donne la définition du développement durable «le développement durable répondrait

Plus en détail

Emploi et territoires

Emploi et territoires Emploi et territoires Emploi et territoires Sondage de l Institut CSA pour le Conseil d orientation pour l emploi Octobre 2015 page 1 Sondage de l Institut CSA pour le Conseil d orientation pour l emploi

Plus en détail

QUELS SONT LES DEFIS DE L OUTSOURCING? 3 INTEGRATION DE L OFFRE PROFECI DANS LE CADRE DE LA MISE EN PLACE D UNE RELATION D OUTSOURCING 6

QUELS SONT LES DEFIS DE L OUTSOURCING? 3 INTEGRATION DE L OFFRE PROFECI DANS LE CADRE DE LA MISE EN PLACE D UNE RELATION D OUTSOURCING 6 QUELS SONT LES DEFIS DE L OUTSOURCING? 3 DEFINIR VOS REGLES DU JEU 3 CONTROLER L APPLICATION DES REGLES 3 VOUS OBLIGER A JOUER LE JEU : «RECONNAITRE ET ACCEPTER LES CONTRAINTES S IMPOSANT A VOUS» 4 CONCLUSION

Plus en détail

Baromètre des investissements numériques en France

Baromètre des investissements numériques en France Baromètre des investissements numériques en France Novembre 2015 Objectifs Baromètre des investissements numériques en France avec pour objectifs : de suivre l évolution de l opinion des responsables informatique

Plus en détail

La santé au travail des cheminots en région Bretagne Enquête pour le CER et la Mutuelle Entrain

La santé au travail des cheminots en région Bretagne Enquête pour le CER et la Mutuelle Entrain La santé au travail des cheminots en région Bretagne Enquête pour le CER et la Mutuelle Entrain Présentation des résultats de l enquête auprès des salariés Sommaire A- La démarche 1. Méthodologie de l

Plus en détail

Or, les étudiants semblent rencontrer des difficultés dans leurs démarches de recherche de stage en entreprise. étude et la formation prépar

Or, les étudiants semblent rencontrer des difficultés dans leurs démarches de recherche de stage en entreprise. étude et la formation prépar En région Rhône-Alpes, les établissements préparant au BTS GPN rythment leur formation par des périodes de stages. Or, les étudiants semblent rencontrer des difficultés dans leurs démarches de recherche

Plus en détail

Accompagner le changement et mieux communiquer

Accompagner le changement et mieux communiquer Accompagner le changement et mieux communiquer Catalogue Formations 2009/2010 Dédiées aux acteurs du monde de la communication Management opérationnel des équipes de communication Manager efficacement

Plus en détail

Etude : L impact des réseaux sociaux sur les entreprises et leur marketing

Etude : L impact des réseaux sociaux sur les entreprises et leur marketing Etude : L impact des réseaux sociaux sur les entreprises et leur marketing Novembre 2012" 20I2 IDAOS www.idaos.com - Tel : 06 49 42 41 40 - Contact presse : thomas.gazzal@idaos.com 1 Méthodologie de l

Plus en détail

ENQUETE DE SATISFACTION CLIENTS

ENQUETE DE SATISFACTION CLIENTS ENQUETE DE SATISFACTION CLIENTS ENQUETE DE SATISFACTION CLIENTS SUR LE PATRIMOINE SFL 489 REPONDANTS 460 répondants 17 octobre 2011 Octobre Décembre 2013 1 EXECUTIVE SUMMARY EXECUTIVE SUMMARY 2 METHODOLOGIE

Plus en détail

Enquête de satisfaction et de suivi des bénéficiaires du Projet Emploi Jeune et Développement des compétences (PEJEDEC)

Enquête de satisfaction et de suivi des bénéficiaires du Projet Emploi Jeune et Développement des compétences (PEJEDEC) CONTEXTE & OBJECTIFS Enquête de satisfaction et de suivi des bénéficiaires du Projet Emploi Jeune et Développement des compétences (PEJEDEC) Rapport de synthèse Janvier 2015 Au sortir de deux décennies

Plus en détail

Evaluation de la formation initiale de l IRA de Lille auprès des employeurs Vague 2014. Ifop pour l IRA de Lille

Evaluation de la formation initiale de l IRA de Lille auprès des employeurs Vague 2014. Ifop pour l IRA de Lille Evaluation de la formation initiale de l IRA de Lille auprès des employeurs Vague 2014 DP/AM/EP N 112038 Contacts Ifop : Damien Philippot / Adeline Merceron / Esteban Pratviel Département Opinion et Stratégies

Plus en détail

Enquête sur les perspectives d avenir des points de vente spécialisés dans la distribution de produits Bio en Bretagne

Enquête sur les perspectives d avenir des points de vente spécialisés dans la distribution de produits Bio en Bretagne Inter Bio Bretagne vous informe Enquête sur les perspectives d avenir des points de vente spécialisés dans la distribution de produits Bio en Bretagne - Synthèse des résultats - Début, Inter Bio Bretagne

Plus en détail

LES INTERMEDIAIRES de l ASSURANCE. Etat des lieux et perspectives

LES INTERMEDIAIRES de l ASSURANCE. Etat des lieux et perspectives LES INTERMEDIAIRES de l ASSURANCE Etat des lieux et perspectives Contexte de l étude Plus de 30 000 courtiers et agents généraux en France sont au cœur des transformations en cours dans le secteur de l

Plus en détail

POUR UNE VEILLE SOCIALE ACTIVE VILLE AU CARRE

POUR UNE VEILLE SOCIALE ACTIVE VILLE AU CARRE POUR UNE VEILLE SOCIALE ACTIVE DE L OBSERVATOIRE DU SAN DE SENART VILLE AU CARRE 29 juin 2010 Présentation d une démarche d observation LA VEILLE SOCIALE ET L OBSERVATOIRE 2 Une contribution demandée aux

Plus en détail

L ENQUETE DE SATISFACTION 2007 AUPRES DES EMPLOYEURS

L ENQUETE DE SATISFACTION 2007 AUPRES DES EMPLOYEURS L ENQUETE DE SATISFACTION 2007 AUPRES DES EMPLOYEURS L ACOSS, caisse nationale des Urssaf, vous a interrogé en 2007 afin d évaluer la qualité de service de la branche du recouvrement. Retour sur l enquête

Plus en détail

«Pratique de la GPEC dans les entreprises»

«Pratique de la GPEC dans les entreprises» «Pratique de la GPEC dans les entreprises» Etat des lieux Etude réalisée par En partenariat avec Avril 2009 www.cerclerh.com Sommaire 1- Introduction 2- Méthodologie 3- Signalétique 4- Pratiques de la

Plus en détail

La Qualité UTILE! Le déploiement des démarches Iso 9001. L Agence de l Eau et l Iso 9001 n 1. Le déploiement des démarches Iso 9001

La Qualité UTILE! Le déploiement des démarches Iso 9001. L Agence de l Eau et l Iso 9001 n 1. Le déploiement des démarches Iso 9001 La Qualité UTILE! Le déploiement des démarches Iso 9001 USTV Cambrai, année 2008-09 L Agence de l Eau et l Iso 9001 n 1 Le déploiement des démarches Iso 9001 L Agence de l Eau, quésako? Un regard complémentaire

Plus en détail

Perception des jeunes sur l emploi dans l économie sociale et solidaire

Perception des jeunes sur l emploi dans l économie sociale et solidaire SYNTHÈSE D ÉTUDE Perception des jeunes sur l emploi dans l économie sociale et solidaire Étude Avise-CESOD - avril 2014 PARTENAIRES FONDATEURS DE JEUN ESS AVEC LE SOUTIEN DE : Contact Avise : Claire Gadebois,

Plus en détail

Les tableaux de bord RH

Les tableaux de bord RH Joëlle IMBERT Les tableaux de bord RH Construire, mettre en œuvre et évaluer le système de pilotage, 2007 ISBN : 978-2-212-53910-3 4 Les sources d information La mise en place du système de pilotage RH

Plus en détail

Bien-être et performance au travail

Bien-être et performance au travail Bien-être et performance au travail Synthèse des résultats de l enquête «Parlons bienêtre au travail» en Suisse romande Cette enquête porte sur 723 employés de Suisse romande. Elle s est déroulée sous

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels Baromètre annuel vague 4 Septembre 2010

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels Baromètre annuel vague 4 Septembre 2010 L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels Baromètre annuel vague 4 Septembre 2010 Baromètre annuel vague 4-1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel vague

Plus en détail

M&A AGIR SUR LA CULTURE D ENTREPRISE POUR ACCÉLÉRER LA CRÉATION DE VALEUR

M&A AGIR SUR LA CULTURE D ENTREPRISE POUR ACCÉLÉRER LA CRÉATION DE VALEUR M&A AGIR SUR LA CULTURE D ENTREPRISE POUR ACCÉLÉRER LA CRÉATION DE VALEUR Les approches gagnantes Nous avons récemment conduit une étude qualitative aux États-Unis auprès de «serial acquirers» américains.

Plus en détail

Le livre blanc de la fonction immobilière. Trouver sa voie pour réussir en Europe

Le livre blanc de la fonction immobilière. Trouver sa voie pour réussir en Europe Le livre blanc de la fonction immobilière Trouver sa voie pour réussir en Europe 2 JLL Les enjeux de la fonction immobilière en Europe L immobilier a beau constituer le deuxième ou troisième poste de dépense

Plus en détail

LA PRESSE. Rapport. Sondage : Ce que les femmes du Québec pensent du féminisme, de leur vie personnelle et professionnelle. 5 mars 2009.

LA PRESSE. Rapport. Sondage : Ce que les femmes du Québec pensent du féminisme, de leur vie personnelle et professionnelle. 5 mars 2009. LA PRESSE Rapport Sondage : Ce que les femmes du Québec pensent du féminisme, de leur vie personnelle et professionnelle 5 mars 2009 P a g e 1 TABLE DES MATIÈRES 1. MÉTHODOLOGIE... 3 2. FAITS SAILLANTS...

Plus en détail

Enquête 2013 sur les salaires des employés de banque

Enquête 2013 sur les salaires des employés de banque Enquête 2013 sur les salaires des employés de banque Le salaire est une composante essentielle du contrat de travail. Dans les banques, les salaires sont en général négociés individuellement. Le fait de

Plus en détail

LA GESTION DES SERVICES INFORMATIQUES À L'ÉPREUVE DU TERRAIN

LA GESTION DES SERVICES INFORMATIQUES À L'ÉPREUVE DU TERRAIN ÉTUDE ITIL ITIL/ITSM ITSM Novice ou expert? LA GESTION DES SERVICES INFORMATIQUES À L'ÉPREUVE DU TERRAIN Sondage réalisé auprès de 93 entreprises pour le compte d'ibm conception graphique et réalisation

Plus en détail

OUTILS ACHATS & FONCTIONNALITES COLLABORATIVES

OUTILS ACHATS & FONCTIONNALITES COLLABORATIVES Sujets d actualité, débats, perspectives, enjeux Tendances Achats vous donne la parole et analyse pour vous le monde des Achats. OUTILS ACHATS & FONCTIONNALITES COLLABORATIVES «La réussite des directions

Plus en détail

La gouvernance documentaire dans les organisations françaises

La gouvernance documentaire dans les organisations françaises LIVRE BLANC La gouvernance documentaire dans les organisations françaises Enquête serdalab Mars 2011 serdalab Page 1 Sommaire Les problématiques auxquelles la gouvernance documentaire répond...4 La définition

Plus en détail

Mesurer la performance sociale des IMF : bilan de Planet Rating and Microfinanza Rating

Mesurer la performance sociale des IMF : bilan de Planet Rating and Microfinanza Rating Mesurer la performance sociale des IMF : Mini-conférence // Microfinance Modérateur Aurélie Duthoit Co-fondatrice, Babyloan Intervenants Micol Guarneri Directrice Evaluation Sociale, Microfinanza Rating

Plus en détail

Les Français et le handicap visuel

Les Français et le handicap visuel Janvier 015 Enquête TNS Sofres pour la Fédération des Aveugles de France Rapport de résultats 48UA53 Rappel méthodologique Echantillon Enquête réalisée par téléphone auprès d un échantillon de 1005 personnes

Plus en détail

Colloque CTIE du 27 août 2013 à l Université de Berne Les tablettes numériques à l école : pratiques et perceptions des enseignants

Colloque CTIE du 27 août 2013 à l Université de Berne Les tablettes numériques à l école : pratiques et perceptions des enseignants Colloque CTIE du 27 août 2013 à l Université de Berne Les tablettes numériques à l école : pratiques et perceptions des enseignants Stéphanie Boéchat-Heer, Responsable de projets de recherche et coordinatrice

Plus en détail

Etat de l'art de la GPA

Etat de l'art de la GPA Etat de l'art de la GPA Descriptif article La Gestion Partagée des Approvisionnements est une pratique courante. Comment le faire efficacement et avec quelles solutions? Le Mardi 13 Février 2007 de 14h00

Plus en détail

Les filiales de groupe, source de développement économique pour la Bourgogne Franche-Comté

Les filiales de groupe, source de développement économique pour la Bourgogne Franche-Comté FILIALES DE GROUPE Les filiales de groupe, source de développement économique pour la Bourgogne Franche-Comté KPMG Edito KPMG réalise régulièrement des études sur le tissu économique régional, dans le

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 6 Septembre 2010

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 6 Septembre 2010 L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 6 Septembre 2010 Baromètre annuel vague 6-1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel

Plus en détail

Ingénierie des Exigences

Ingénierie des Exigences Club Management des Systèmes d'information Ingénierie des Exigences Comment construire et maintenir un référentiel? 1 Qui suis-je? Stéphane BADREAU Consultant et formateur en ingénierie des exigences chez

Plus en détail

La fonction communication en collectivité locale

La fonction communication en collectivité locale Enquête Métiers Cap Com - Occurrence 2011 en partenariat avec le 2 ème partie La fonction communication en collectivité locale Organisation, missions, moyens et outils Introduction. Les quelques 4000 communes

Plus en détail

La communauté AGEFA. Troisième étude : les jeunes et leur vision du bonheur au travail. pour. OpinionWay. 15 place de la République 75003 Paris.

La communauté AGEFA. Troisième étude : les jeunes et leur vision du bonheur au travail. pour. OpinionWay. 15 place de la République 75003 Paris. La communauté AGEFA Troisième étude : les jeunes et leur vision du bonheur au travail OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris. pour Laurent Bernelas Tel : 01 78 94 89 87 lbernelas@opinion-way.com

Plus en détail

Sondage «J aime ma boîte, Le Parisien Economie, RTL»

Sondage «J aime ma boîte, Le Parisien Economie, RTL» SOUS EMBARGO Contact : OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris 01 78 94 90 00 http://www.opinion-way.com jusqu au 1 er octobre 2015 4h30 Sondage «J aime ma boîte, Le Parisien Economie, RTL» Etude

Plus en détail

Enquête sur «Le Nouveau monde du travail» (NMT) Management Summary

Enquête sur «Le Nouveau monde du travail» (NMT) Management Summary Enquête sur «Le Nouveau monde du travail» (NMT) Management Summary Échantillon Au total, 343 personnes ont participé à l'enquête relative au «Nouveau monde du travail» (NMT). Pour la première fois, le

Plus en détail

Evolution ou révolution dans les métiers des Achats et de la Supply Chain?

Evolution ou révolution dans les métiers des Achats et de la Supply Chain? Evolution ou révolution dans les métiers des Achats et de la Supply Chain? La 11ème conférence annuelle de l'aca a été un succès grâce à l'implication de tous les intervenants: merci à tous! Cette année,

Plus en détail

Exemple : Module d enseignement et planification de l évaluation Études informatiques 10 e année (4 e secondaire)

Exemple : Module d enseignement et planification de l évaluation Études informatiques 10 e année (4 e secondaire) Exemple : Module d enseignement et planification de l évaluation Études informatiques 10 e année (4 e secondaire) Titre du cours ou module : Informatique et enjeux sociaux Résultat d apprentissage visé

Plus en détail