Fragilité et conduite automobile. Marie-Laure Seux Gériatre, Hôpital Broca Hôpitaux Universitaires Paris Centre Toulouse septembre 2014

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Fragilité et conduite automobile. Marie-Laure Seux Gériatre, Hôpital Broca Hôpitaux Universitaires Paris Centre Toulouse septembre 2014"

Transcription

1 Fragilité et conduite automobile Marie-Laure Seux Gériatre, Hôpital Broca Hôpitaux Universitaires Paris Centre Toulouse septembre 2014

2 Fragilité : Critères de Fried Perte de poids 5% par an Fatigue subjective épuisé ou fatigué en permanence ou fréquemment? Pas d activité physique aucune activité physique ou moins de 1 à 2 marches par semaine Vitesse de marche < 0.8 m/sec Faiblesse musculaire Incapacité à se lever 5 fois d une chaise sans s aider des bras 3 ou plus = fragile 1 ou 2 = préfragile 0 = non fragile J Gerontol A Biol Sci Med Sci 2001:146-56

3 Personnes âgées: 3 catégories* Vieillissement réussi Personnes âgées en bonne santé 50% des sujets > 65 ans Vieillissement fragile Personnes âgées fragiles 30% des sujets > 65 ans préfragiles et 15% fragiles Vieillissement avec dépendance Personnes âgées dépendantes 5-10% des sujets > 65 ans *Fried LP, Tangen CM, Walston J, et al. Cardiovascular Health Study Collaborative Research Group. Frailty in older adults: evidence for a phenotype. J Gerontol A Biol Sci Med Sci 2001; 56:

4 Grille de repérage en médecine générale Votre patient vit-il seul (isolement)? Votre patient a-t-il perdu du poids au cours des 3 derniers mois? Votre patient se sent-il plus fatigué depuis ces 3 derniers mois? Votre patient a-t-il plus de difficultés à se déplacer depuis ces 3 derniers mois? Votre patient se plaint-il de la mémoire? Votre patient a-t-il une vitesse de marche ralentie (plus de 1 m/s)? Si 1 oui : Votre patient vous parait-il fragile? Si OUI, votre patient accepte-t-il une évaluation gériatrique globale?

5 Mobilité et fragilité REPERER Plainte cognitive Amaigrissement inexpliqué Isolement social Difficultés de déplacements EVALUER Ralentissement de la marche Fatigue Sédentarité Faiblesse musculaire Perte de poids AGIR Mobilité extérieure but : pourquoi? moyens : comment? La prévention secondaire cible les facteurs de fragilité avérés, avec pour ambition de préserver l autonomie le plus longtemps possible. Entrent dans ce champ les actions de promotion de l activité physique et les programmes spécifiques de prévention des chutes, les actions de lutte contre l isolement, l adaptation des logements et de l environnement urbain. (rapport au 1 er ministre, 2013)

6 L évaluation de la mobilité dans l évaluation gériatrique standardisée Moyens de transport Score Utilise les moyens de transports de façon indépendante ou conduit sa propre voiture Organise ses déplacements en taxi ou n utilise aucun moyen de transport public Utilise les transports publics avec l aide de quelqu un Déplacement limité en taxi ou en voiture avec l aide de quelqu un 0 De l évaluation à la prise en charge, comment anticiper et/ou accompagner la réduction d utilisation des moyens de transport?

7 Une réduction de la mobilité après 75 ans, comparée aux moins de 75 ans La mobilité en Allemagne en 2008, INFAS & DLR 2010, CONSOL Project

8 Une modification des moyens de transport utilisés La voiture = mode de transport privilégié des seniors mais réduction d utilisation au «profit» de la marche à pied, les transports collectifsrestent largement sous-utilisés par les seniors Les seniors utilisent leur voiture avant tout pour faire leurs courses, puis se rendre chez le médecin ou chez des amis La suppression de la voiture expose au risque d isolement social et de dépression

9 Une augmentation de la mobilité après 75 ans, comparée aux générations antérieures Une motorisation croissante 1994 : 64% des ménages de retraités possédaient une voiture 2008 : 85% des ménages de retraités possédaient une voiture

10 Augmentation de la conduite automobile chez les seniors Augmentation du kilométrage tous âges confondus : + 3,47 % Augmentation du kilométrage des plus de 65 ans : + 12,71% Plus forte progression de la conduite des femmes A ce jour, les 8 millions de seniors conduisant représentent 20% des conducteurs

11 Les «préjugés»

12 Des accidents plus souvent mortels.surtout à pied! données pour 2011 pour la France métropolitaine, DSCR / fichiers BAAC 65 ans et ans ans Blessés Tués (%accidentés) 758 (9,77%) (4,42%) 813 (4,62%) Dont piétons 254 (33,5%) 177 (8,35%) 44 (5,41%) Dont cyclistes 44 (5,81%) 61 (2,88%) 12 (1,48%) Dont motocyclistes 20 (2,64%) 659 (31,1%) 215 (26,45%) Dont automobilistes 399 (52,64%) 1043 (49,22%) 511 (62,85%) Dont camionneurs 25 (3,30%) 145 (6,84%) 24 (2,95%) Dont transports en commun Dont autres Les plus de 65 ans représentent 10 % des blessés et 20 % des tués 37% des piétons tués ont plus de 75 ans, 50% plus de 65 ans.

13 Une mortalité accrue sur la route Source ONISR et ISEE 2011

14 Accidents rapportés aux kms -68% -57% -60% -50% Les personnes âgées ont encore plus bénéficié de la réduction de risque d accidents par kms parcourus

15 Aptitude à la conduite automobile : des déterminants multiples La conduite automobile est une tache complexe, dépendante du Savoir faire : ancienneté de la conduite, nouvelles réglementations, autoévaluation, formations +++ Comportement au volant : oublis, erreurs, infractions agressives personnelles ou «ordinaires» Aptitude à la conduite : état physique, sensoriel, cognitif

16 Aptitude à la conduite Fonctions cognitives Vigilance Attention sélective Inhibition Attention divisée Double Tache Attention Soutenue Perception Médicaments Vue Traitement de l information Fonctions sensorielles Audition Planification Flexibilité mentale Inhibition Réaction Distracteurs Fonctions locomotrices Alcool Force musculaire Mobilité cervicale Ralentissement moteur

17

18 Les ateliers Mobilage Soutenu par la Fondation de France Partenariat Broca-Lusage-CEREMH-RATP Projet de recherche donc «exploratoire» Objectif : Faciliter la mobilité extérieure de personnes âgées fragiles ou pré-fragiles Etape 1/Diagnostic Mobilité : Evaluation des besoins et capacités, orientation vers une solution de mobilité. Essais. Informations générales portant sur les services de mobilité. Etape 2/Validation : Adaptation si nécessaire (modification, réglages ) Test en situation. Etape 3/Formation : Formation à l utilisation d une aide à la mobilité en sécurité. Formation à l utilisation des transports en commun.

19 Centre de Ressources et d innovation Mobilité Handicap Association reconnue d intérêt général

20 Mobilage : déroulé d un atelier Evaluation patient sur plateforme fragilité Sur Prescription médicale Evaluation clinique, locomotrice, psychoaffective, cognitive, sensorielle Questionnaire mobilité : besoins et modes de déplacements actuels et souhaités, sensibilisation sécurité routière Proposition atelier-mobilité

21 Mobilage Conduite automobile : banc Becape essai sur route avec véhicule et moniteur CEREMH Moyens de transport individuels : essai scooter PMR, tricycle, vélo électrique, draisienne, Transports en commun : présentation du film RATP Albertine apprentissage plans interactifs, autres supports d orientation spatiale. Mobilité pédestre : Documents prévention routière Partenariats en cours de développement : Préfecture de Police de Paris, association STAPS (Siel bleu, Adal, )

22 Hôpital BROCA 54, rue Pascal PARIS Bâtiment Bleu au fond du jardin Les prochaines réunion auront lieu : Mardi 23 septembre 2014 Mardi 07 octobre 2014 Mardi 26 novembre 2014 Si vous souhaitez vous inscrire ou obtenir des informations Demander Mélanie CORNUET Présente le mardi, le mercredi et le vendredi (matin) Tel : Mail : Accès : Metro Glacière (ligne 6) Ou Gobelins (ligne 7) Bus : 21, 83, 91 MOBILAGE LA MOBILITE A TOUS LES AGES DECOUVERTE, INFORMATION, CONSEILS ET INITIATION Participez à une réunion-découverte sur la conduite automobile et les autres moyens de transport Venez les essayer pour faciliter vos déplacements.

23 MOBILAGE me concerne si Je suis gêné(e) pour certains mouvements J ai réduit la fréquence de mes sorties Maintenir sa mobilité, c est prendre soin de sa santé! Faciliter les déplacement préserve l autonomie : Je me pose des questions sur ma mobilité Je suis vite fatigué(e), j ai du mal à me déplacer Je ne me sens plus en confiance au volant Je suis curieux, de tester de nouveaux appareils.je ne me sens pas sur(e) de moi dans les transports en commun et je les utilise moins Nous vous proposons : une présentation en groupe des différents moyens de transport adaptés et si vous le souhaitez, Un essai personnalisé de moyens de transport adaptés par une ergothérapeute une évaluation individuelle de la conduite automobile par un moniteur d auto-école

24 A chacun sa solution de mobilité

25

26 Résultats très préliminaires Juillet 2014 : 71 bilans Mobilité effectués par la STAPS, 6 ateliers organisés 10 participants aux ateliers Mobilage et 10 autres en attente de dates Observations : Difficulté à se projeter dans l avenir Stigmatisation de certaines aides à la mobilité Partage de la route et des trottoirs Transposition à des territoires non urbains?

Solutions de mobilité : produits et services

Solutions de mobilité : produits et services Solutions de mobilité : produits et services Centre de Ressources et d innovation Mobilité Handicap Association reconnue d intérêt général Les personnes âgées? Facteurs de risque -> Causes Facteurs personnels

Plus en détail

Comment repérer la fragilité en soins ambulatoires?

Comment repérer la fragilité en soins ambulatoires? & ORGANISATION DES PARCOURS POINTS CLÉS SOLUTIONS Comment repérer la fragilité en soins ambulatoires? Le repérage précoce de la fragilité chez les personnes âgées a pour objectif d identifier les déterminants

Plus en détail

Pour les nouveaux retraités, les ateliers «Bienvenue à la retraite»

Pour les nouveaux retraités, les ateliers «Bienvenue à la retraite» Pour les nouveaux retraités, les ateliers «Bienvenue à la retraite» Le passage à la retraite est une période de transition qui implique des changements et la perte d un certain nombre d éléments structurant

Plus en détail

Mon avenir professionnel

Mon avenir professionnel Véronique Mauro, Isabelle Julliard Découverte Je construis professionnelle Eyrolles Éducation / Gep Éditions, 2014 ISBN : 978-2-84425-944-8 d a c c om nue l Ma nt 3 e Mon avenir professionnel me Prépa

Plus en détail

Evaluation des aptitudes à la conduite automobile de traumatisés crâniens : approche cognitive et neuropsychologique

Evaluation des aptitudes à la conduite automobile de traumatisés crâniens : approche cognitive et neuropsychologique Evaluation des aptitudes à la conduite automobile de traumatisés crâniens : approche cognitive et neuropsychologique Prévost C., Milleville, I., Hoc, J-M., Charron, C., Mathé, J-F., & Pothier, J. Le 6

Plus en détail

Perception des enjeux de santé et de bien-être Maroc Bien-être et santé des DRH marocains 19 décembre 2012

Perception des enjeux de santé et de bien-être Maroc Bien-être et santé des DRH marocains 19 décembre 2012 Perception des enjeux de santé et de bien-être Bien-être et santé des DRH marocains 19 décembre 2012 Un taux de participation record 97% Une excellente représentativité de la fonction RH au Une enquête

Plus en détail

DEVENEZ PARTENAIRE DES 60 ANS DE L AJD ASSOCIEZ VOTRE LOGO AU LOGO DE L AJD SUR NOS DIFFÉRENTS OUTILS DE COMMUNICATION

DEVENEZ PARTENAIRE DES 60 ANS DE L AJD ASSOCIEZ VOTRE LOGO AU LOGO DE L AJD SUR NOS DIFFÉRENTS OUTILS DE COMMUNICATION 60 ANS D EXPÉRIENCES ET D EXPERTISE Depuis sa création, l AJD s inscrit dans un projet associatif fort : améliorer le quotidien des jeunes ayant un diabète et de leur famille en leur proposant des solutions

Plus en détail

Politique de prévention et sécurité routière

Politique de prévention et sécurité routière FICHE INFORMATION Politique de prévention et sécurité routière du Département du Morbihan Juillet 2014 DIRECTION GÉNÉRALE DES INFRASTRUCTURES ET DE L AMÉNAGEMENT Direction des routes Service exploitation

Plus en détail

Vu les articles L2223-13 et L2223-15 du Code de la démocratie locale et de la décentralisation et le titre III du livre III de la troisième partie ;

Vu les articles L2223-13 et L2223-15 du Code de la démocratie locale et de la décentralisation et le titre III du livre III de la troisième partie ; 125/1/11 CONSEIL PROVINCIAL Proposition de résolution relative à l avenant n 1 au contrat de gestion 2011-2013 conclu entre l Ecole de maîtrise automobile et la Province du Brabant wallon LE CONSEIL PROVINCIAL,

Plus en détail

Atelier Gestion de la fatigue

Atelier Gestion de la fatigue Journée Rhônalpine d information sur la Sclérose en Plaques samedi 27 septembre 2014 Atelier Gestion de la fatigue Présentation Centre Médical Germaine Revel Brigitte LUC, Médecin Alexandre GOUY, Educateur

Plus en détail

Instructions pour la sauvegarde et l envoi du questionnaire

Instructions pour la sauvegarde et l envoi du questionnaire Instructions pour la sauvegarde et l envoi du questionnaire 1) Pour accéder aux options de sauvegarde et d envoi du questionnaire, veuillez cliquer sur le bouton représenté ci-après, situé en dernière

Plus en détail

L'évolution de la mobilité en France

L'évolution de la mobilité en France L'évolution de la mobilité en France Résultats de l Enquête Nationale Transports Déplacements "La mobilité des résidents français : résultats de l Enquête Nationale Transports et Déplacements de 2008"

Plus en détail

Questionnaire adressé aux aidants de personnes mentalement handicapées vivant à domicile

Questionnaire adressé aux aidants de personnes mentalement handicapées vivant à domicile Questionnaire adressé aux aidants de personnes mentalement handicapées vivant à domicile Besoins des aidants 1. Actuellement, êtes vous au bénéfice d une aide à domicile dans la prise en charge de la personne

Plus en détail

3èmes Etats Généraux de la Personne Agée. L évaluation gérontologique : comment et pourquoi? Dr Anne GHISOLFI

3èmes Etats Généraux de la Personne Agée. L évaluation gérontologique : comment et pourquoi? Dr Anne GHISOLFI 3èmes Etats Généraux de la Personne Agée L évaluation gérontologique : comment et pourquoi? Dr Anne GHISOLFI L évaluation gérontologique L HOPITAL DE JOUR D EVALUATION DES FRAGILITES ET DE PREVENTION DE

Plus en détail

L accidentalité 2014 du transport routier

L accidentalité 2014 du transport routier VU : véhicule utilitaire (PTAC < 3,5t) PL : poids lourd Manuelle Salathé Secrétaire générale L accidentalité 2014 du transport routier 1 3 384 personnes tuées sur les routes en 2014 2014 Progression 2013-2014

Plus en détail

CONTINUER À TRAVAILLER ET À PROGRESSER

CONTINUER À TRAVAILLER ET À PROGRESSER En tant qu employeur de la fonction publique, vous pouvez être amené à recruter des apprentis, y compris des personnes en situation de handicap. Vous trouverez ici toutes les informations pratiques pour

Plus en détail

CONTRAT CONDUCTEUR CAMPAGNE EN VILLE

CONTRAT CONDUCTEUR CAMPAGNE EN VILLE CONTRAT CONDUCTEUR CAMPAGNE EN VILLE La SARL Campagne en ville, régie publicitaire et agence de communication, permet à des annonceurs de réaliser leur campagne de publicité par l affichage de stickers

Plus en détail

CONFERENCE, SENSIBILISATION & FORMATION à l ÉCO 2 MOBILITE

CONFERENCE, SENSIBILISATION & FORMATION à l ÉCO 2 MOBILITE CONFERENCE, SENSIBILISATION & FORMATION à l ÉCO 2 MOBILITE GIP INSERR Pôle Formation 122 rue des Montapins BP 15 58 028 NEVERS CEDEX www.inserr.fr 2 Contexte L objectif visant à changer sa façon de conduire

Plus en détail

DSCR chutes à deux-roues

DSCR chutes à deux-roues DSCR chutes à deux-roues Rapport complet Mars 2014 Contacts TNS Sofres Benjamine CANLORBE benjamine.canlorbe@tns-sofres.com 01 40 92 45 14 Aurélie BOUILLOT aurelie.bouillot@tns-sofres.com 01 40 92 35 73

Plus en détail

Le soutien aux aidants familiaux

Le soutien aux aidants familiaux SEFor, Lyon, 15 novembre 2013 Le soutien aux aidants familiaux Inge CANTEGREIL-KALLEN Docteur en Psychologie Clinique et Psychopathologie Aidants naturels Plaintes +++ Mise en échec de l aide proposée

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS ANNEXE I

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS ANNEXE I ANNEXE I DIPLÔME D ÉTAT D ERGOTHÉRAPEUTE Référentiel d activités L ergothérapeute est un professionnel de santé. L ergothérapie s exerce dans les secteurs sanitaire et social et se fonde sur le lien qui

Plus en détail

E v e n t S at. Le nouvel outil d écoute clients dédié aux professionnels de l évènementiel. page 1

E v e n t S at. Le nouvel outil d écoute clients dédié aux professionnels de l évènementiel. page 1 E v e n t S at Le nouvel outil d écoute clients dédié aux professionnels de l évènementiel page 1 Intérêts de EventSat page 2 Objectif Fréquentation En tant que créateur d évènements, vos exposants et

Plus en détail

Généralisation du double sens cyclable en zones de circulation apaisée. Ville de BESANCON

Généralisation du double sens cyclable en zones de circulation apaisée. Ville de BESANCON Généralisation du double sens cyclable en zones de circulation apaisée Frédéric ric Colin Ville de BESANCON Besançon : -Ville de 122 000 habitants dans une agglomération de 176 000 habitants - 23 000 étudiants

Plus en détail

Bilan et évolution de l accidentologie en Creuse

Bilan et évolution de l accidentologie en Creuse Bilan et évolution de l accidentologie en Creuse mardi 9 décembre 0 Forum IDSR source Google (intervenants départementaux de sécurité routière) Observatoire Départemental de Sécurité Routière Direction

Plus en détail

En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr www.permisdeconduire.gouv.fr

En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr www.permisdeconduire.gouv.fr Délégation à la sécurité et à la circulation routières RCS PARIS B 562 111 732 JANVIER 2010 DEP200919 En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr www.permisdeconduire.gouv.fr Délégation à la sécurité

Plus en détail

Repérage et Suivi des Personnes Agées Fragiles «Actions de Communication»

Repérage et Suivi des Personnes Agées Fragiles «Actions de Communication» Repérage et Suivi des Personnes Agées Fragiles «Actions de Communication» Expérience du Gérontopôle G de Toulouse Neda Tavassoli Equipe Régionale Vieillissement et Prévention de la Dépendance (ERVPD) Personnes

Plus en détail

La vélo-école. pour les particuliers

La vélo-école. pour les particuliers La vélo-école pour les particuliers - Débutants : Apprentissage des bases de la conduite à vélo - Remise en selle : Perfectionnement et conduite urbaine - Balades faciles Une adresse dédiée au vélo & aux

Plus en détail

Vous pouvez me retourner ce questionnaire soit par mail à : anne-sophie.lapointe@orange.fr

Vous pouvez me retourner ce questionnaire soit par mail à : anne-sophie.lapointe@orange.fr Madame la Présidente, Monsieur le Président, Représentant(e) à l Alliance Maladies Rares, Président(e) d une association de malades dans les maladies rares ou son représentant à l Alliance Maladies Rares,

Plus en détail

L action sociale du Groupe AGRICA présent à vos côtés dans les moments difficiles

L action sociale du Groupe AGRICA présent à vos côtés dans les moments difficiles L action sociale du Groupe AGRICA présent à vos côtés dans les moments difficiles Parce que personne n est à l abri d un coup dur, vous pouvez compter sur l action sociale du Groupe AGRICA «J ai dû envoyer

Plus en détail

GO3 : Mobilité dans les régions urbaines. Nouveaux comportements de mobilité dans les régions urbaines

GO3 : Mobilité dans les régions urbaines. Nouveaux comportements de mobilité dans les régions urbaines GO3 : Mobilité dans les régions urbaines Nouveaux comportements de mobilité dans les régions urbaines La mobilité des personnes en situation de handicap : approfondissement des connaissances et prospectives

Plus en détail

VÉLO À ASSISTANCE ÉLECTRIQUE. Angers Loire Métropole propose une aide à l achat

VÉLO À ASSISTANCE ÉLECTRIQUE. Angers Loire Métropole propose une aide à l achat VÉLO À ASSISTANCE ÉLECTRIQUE Angers Loire Métropole propose une aide à l achat DEMANDE DE PARTICIPATION FINANCIÈRE POUR L ACHAT D UN VÉLO A ASSISTANCE ÉLECTRIQUE Dans le cadre de sa politique des déplacements

Plus en détail

Bonjour, Je viens vous présenter les résultats de mon projet de maîtrise terminé en août 2014. Premièrement, je me présente.

Bonjour, Je viens vous présenter les résultats de mon projet de maîtrise terminé en août 2014. Premièrement, je me présente. Bonjour, Je viens vous présenter les résultats de mon projet de maîtrise terminé en août 2014. Premièrement, je me présente. Je suis Véronique Lamontagne et j ai réalisé mon projet sous la direction de

Plus en détail

TITRE : PREVENIR ET GERER MES RISQUES PROFESSIONNELS POUR AMELIORER LA PERFORMANCE DE MON ENTREPRISE

TITRE : PREVENIR ET GERER MES RISQUES PROFESSIONNELS POUR AMELIORER LA PERFORMANCE DE MON ENTREPRISE I N V I T A T I O N Madame, Monsieur, Cher dirigeant, Stress, harcèlement, violence, TMS liés à l'organisation du travail, au handicap ou au vieillissement Les risques professionnels évoluent ainsi que

Plus en détail

QUAND DOIT-ON ÉVALUER L APTITUDE À CONDUIRE CHEZ LE PATIENT DÉMENT?

QUAND DOIT-ON ÉVALUER L APTITUDE À CONDUIRE CHEZ LE PATIENT DÉMENT? QUAND DOIT-ON ÉVALUER L APTITUDE À CONDUIRE CHEZ LE PATIENT DÉMENT? RÉDIGÉ PAR Dre Elisabeth Azuelos Médecin de famille en gériatrie CISSS Laval Juillet 2015 OBJECTIFS Suite à cette activité le participant

Plus en détail

APB 2016. www.admissionpostbac.fr. La procédure du point de vue d un élève de terminale

APB 2016. www.admissionpostbac.fr. La procédure du point de vue d un élève de terminale APB 2016 www.admissionpostbac.fr La procédure du point de vue d un élève de terminale 1. LA PROCEDURE APB Pour le CANDIDAT 2 Novembre Décembre Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre

Plus en détail

Accueillir 10 de Conduite Jeune dans son établissement

Accueillir 10 de Conduite Jeune dans son établissement Accueillir 10 de Conduite Jeune dans son établissement Une pédagogie innovante pour identifier et maîtriser les risques Une méthode d animation interactive, théorique et pratique Une formation s adressant

Plus en détail

ENQUETE SUR LES TRANSPORTS DE PERSONNES A MOBILITE REDUITE DANS LE MORBIHAN Questionnaire sur les transports urbains et interurbains

ENQUETE SUR LES TRANSPORTS DE PERSONNES A MOBILITE REDUITE DANS LE MORBIHAN Questionnaire sur les transports urbains et interurbains ENQUETE SUR LES TRANSPORTS DE PERSONNES A MOBILITE REDUITE DANS LE MORBIHAN Questionnaire sur les transports urbains et interurbains Suite à de nombreux et divers constats de difficultés rencontrées au

Plus en détail

Centre de Formation pour Conducteurs S.A. 20 ans d expérience en formation post-permis au Grand-Duché de Luxembourg

Centre de Formation pour Conducteurs S.A. 20 ans d expérience en formation post-permis au Grand-Duché de Luxembourg Centre de Formation pour Conducteurs S.A 20 ans d expérience en formation post-permis au Grand-Duché de Luxembourg 26 Novembre 2015 Marc Pannacci Agenda 1. Le Grand-Duché de Luxembourg 2. Statistiques

Plus en détail

Le dépistage des conducteurs à risque

Le dépistage des conducteurs à risque Le dépistage des conducteurs à risque 14 mai 2009 Présenté par Lyne Tardif, ergothérapeute Au service des personnes ayant une déficience physique Objectifs de la formation Connaître les critères pour déterminer

Plus en détail

La rédaction du rapport d expérience en situations d accompagnement : Guide méthodologique

La rédaction du rapport d expérience en situations d accompagnement : Guide méthodologique La rédaction du rapport d expérience en situations d accompagnement : Guide méthodologique Ce rapport est à rédiger à la fin de votre parcours de formation. Il conditionne l obtention du diplôme. Il est

Plus en détail

Permis de conduire progressif pour motocyclette Foire aux questions

Permis de conduire progressif pour motocyclette Foire aux questions Permis de conduire progressif pour motocyclette Foire aux questions Questions générales au sujet du programme Q : Pourquoi mettez-vous en place un programme de permis de conduire progressif (PCP) pour

Plus en détail

Préparation physique pour le 1 000 km du Grand défi Pierre Lavoie

Préparation physique pour le 1 000 km du Grand défi Pierre Lavoie Préparation physique pour le 1 000 km du Grand défi Pierre Lavoie Ce programme d entraînement s adresse aux cyclistes de niveau novice, intermédiaire, aguerri et encadreur. Vous connaître Avant de débuter

Plus en détail

Troubles des apprentissages et rôle du neuropsychologue

Troubles des apprentissages et rôle du neuropsychologue Troubles des apprentissages et rôle du neuropsychologue Formation PLURADYS Mathilde MIGNON mathilde-mignon@club-internet.fr La neuropsychologie : spécialité de la psychologie qui fournit une compréhension

Plus en détail

SenseAcademy. WeTechCare

SenseAcademy. WeTechCare SenseAcademy WeTechCare Du 8 janvier au 3 mars 2016 A Grenoble Apprenez à innover et créez la solution qui va révolutionner l inclusion numérique! Au programme : ateliers pratiques, rencontres inspirantes

Plus en détail

DDTM 50 - Coordination sécurité routière

DDTM 50 - Coordination sécurité routière DDTM 50 - Coordination sécurité routière DDTM 50 - Coordination sécurité routière En France en 2012 : Accidentalité des motocyclistes ------------------- Les victimes Sur 843 personnes qui ont perdu la

Plus en détail

ReSanté-Vous. le groupe. Accompagnement

ReSanté-Vous. le groupe. Accompagnement ReSanté-Vous le groupe Accompagnement Edito En 2007, suite à deux études cliniques sur l effet des approches non médicamenteuses chez les personnes atteintes d une démence de type Alzheimer, nous avons

Plus en détail

La scolarisation des élèves présentant des troubles. cognitives. Anne LECLERC-JACQUET Psychologue Scolaire

La scolarisation des élèves présentant des troubles. cognitives. Anne LECLERC-JACQUET Psychologue Scolaire La scolarisation des élèves présentant des troubles importants des fonctions cognitives Anne LECLERC-JACQUET Psychologue Scolaire INTRODUCTION Une nécessaire coopération entre tous les acteurs présents

Plus en détail

Les Français au volant Vague 2 -Juillet 2013 - Rapport conducteurs

Les Français au volant Vague 2 -Juillet 2013 - Rapport conducteurs Les Français au volant Vague 2 -Juillet 2013 - Rapport conducteurs BJ9540 Date : 15 juillet 2013 De : Annabelle Bouillon - Oriane Léti OPINIONWAY A :Sarah Maurit -Benoit Dutartre ENTRE NOUS SOIT DIT OpinionWay,

Plus en détail

Le changement de comportement routier Éco-conduite & prévention du risque routier

Le changement de comportement routier Éco-conduite & prévention du risque routier Le changement de comportement routier Éco-conduite & prévention du risque routier Présentation de Mobigreen Le spécialiste entreprise des formations Eco-conduite et prévention des risques routiers Crééen2009,filiale

Plus en détail

L approche par milieu de vie : particularités et avantages

L approche par milieu de vie : particularités et avantages Diapositive 1 L approche par milieu de vie : particularités et avantages par Pierre Maurice Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) L approche par milieu de vie, particularités s et avantages

Plus en détail

PRÉVOYANCE. Suralia. Epargnez tout souci financier à ceux que vous aimez

PRÉVOYANCE. Suralia. Epargnez tout souci financier à ceux que vous aimez PRÉVOYANCE Suralia Epargnez tout souci financier à ceux que vous aimez Suralia pour protéger votre famille et votre patrimoine Pour vous, il n y a rien de plus important que votre famille. Vous souhaitez

Plus en détail

Les Formations Sham 2016

Les Formations Sham 2016 Les Formations Sham 2016 Pour gagner en compétences dans la prévention des risques Mise à jour septembre 2015 Avec 4 formules de formation, Sham propose une offre variée et adaptée à vos besoins : échanger

Plus en détail

Le Bien-Être au Travail, une préoccupation managériale

Le Bien-Être au Travail, une préoccupation managériale Le Bien-Être au Travail, une préoccupation managériale Comprendre, Repérer, Evaluer les Risques Psychosociaux Atelier Séminaire MSA DAL www.msa-idf.fr Déroulement de l intervention Buts de l intervention

Plus en détail

De quoi parle-t-on? :

De quoi parle-t-on? : 1 + De quoi parle-t-on? : impossible. Selon l agence européenne pour la sécurité et la santé au travail, le stress professionnel survient lorsque : «il y a un déséquilibre entre la perception qu une personne

Plus en détail

Grenoble. Cité de la Caf 2015-2016. Antenne Caf Centre social Emile Romanet

Grenoble. Cité de la Caf 2015-2016. Antenne Caf Centre social Emile Romanet Cité de la Caf Grenoble Antenne Caf Centre social Emile Romanet 2015-2016 3 rue de Belgrade - 38000 Grenoble Accueil prestations : 0 810 25 38 80 Accueil centre social : 04 76 50 11 00 Sommaire Edito...

Plus en détail

Consultation sur le partenariat européen d'innovation pilote pour un vieillissement actif et en bonne santé Réponse de la Région Pays de la Loire

Consultation sur le partenariat européen d'innovation pilote pour un vieillissement actif et en bonne santé Réponse de la Région Pays de la Loire Consultation sur le partenariat européen d'innovation pilote pour un vieillissement actif et en bonne santé Réponse de la Région Pays de la Loire 28 janvier 2011 Informations sur le répondant : Conseil

Plus en détail

Stages de développement personnel Formation à la relation d aide. & Consultations individuelles

Stages de développement personnel Formation à la relation d aide. & Consultations individuelles Parinet Formation Cabinet de Psychothérapie Et Psychanalyse Stages de développement personnel Formation à la relation d aide & Consultations individuelles Adultes, adolescents, enfants, couples Programme

Plus en détail

COFOR SANTE. Une ACTUALITÉ en ACCRÉDITATION SANTÉ (contenu de nos interventions pages suivantes)

COFOR SANTE. Une ACTUALITÉ en ACCRÉDITATION SANTÉ (contenu de nos interventions pages suivantes) COFOR SANTE Des interventions* en : - Communication - Management - Relation client - Qualité - Gestion Une ACTUALITÉ en ACCRÉDITATION SANTÉ (contenu de nos interventions pages suivantes) * cf. nos programmes

Plus en détail

Observance par les patients du conseil téléphonique délivré pendant la permanence de soins. Dr Francis BEZON Pr Gilles CLEMENT

Observance par les patients du conseil téléphonique délivré pendant la permanence de soins. Dr Francis BEZON Pr Gilles CLEMENT Observance par les patients du conseil téléphonique délivré pendant la permanence de soins Dr Francis BEZON Pr Gilles CLEMENT Introduction o Le conseil médical téléphonique (CMT) = 56% des appels pendant

Plus en détail

Utilisation du téléphone au volant: habitudes, stratégies et tentations

Utilisation du téléphone au volant: habitudes, stratégies et tentations Utilisation du téléphone au volant: habitudes, stratégies et tentations Véronique Huth Québec 07 octobre 2014 2 Chapitre d ouvrage état des connaissances Données de conduite «naturalistique» contexte d

Plus en détail

La pratique du médecin du travail en entreprise UNITE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL

La pratique du médecin du travail en entreprise UNITE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL La pratique du médecin du travail en entreprise UNITE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL Introduction Thèmes Contexte de mon activité de médecin du travail Mission du médecin du travail Travail et santé Les

Plus en détail

Le Schéma Départemental en faveur des Personnes Agées. Réunion de lancement de la démarche d Actualisation 29 mars 2012

Le Schéma Départemental en faveur des Personnes Agées. Réunion de lancement de la démarche d Actualisation 29 mars 2012 Le Schéma Départemental en faveur des Personnes Agées Réunion de lancement de la démarche d Actualisation 29 mars 2012 Le schéma: outil de planification Document opposable, adopté pour 5 ans par le Conseil

Plus en détail

Apprendre et partager la route. Un partenariat

Apprendre et partager la route. Un partenariat Apprendre et partager la route Un partenariat Les jeunes: un groupe surexposé aux accidents STOP Plus de 25 % des tués et 30 % des blessés en France ont entre 15 et 24 ans alors qu ils correspondent à

Plus en détail

Il devrait être automatique

Il devrait être automatique Déplacements le covoiturage urbain 80% des conducteurs sont seuls dans leur voiture Il devrait être automatique Une utilisation excessive de la voiture engendre une augmentation de la pollution, des encombrements

Plus en détail

PRÉSENTATION DES RÉSULTATS DE L ENQUÊTE D EMPLOYABILITÉ ECG-IUIL

PRÉSENTATION DES RÉSULTATS DE L ENQUÊTE D EMPLOYABILITÉ ECG-IUIL PRÉSENTATION DES RÉSULTATS DE L ENQUÊTE D EMPLOYABILITÉ ECG-IUIL 27/03/2014 INFORMATIONS GÉNÉRALES 27/03/2014 Enquête employabilité 2 Contexte de l étude Ré-accréditation des formations du BTS en 2016

Plus en détail

Présentation de l Atlas des pratiques de déplacement 29 janvier 2014

Présentation de l Atlas des pratiques de déplacement 29 janvier 2014 Enquête Déplacements Grand Territoire CLERMONT VAL D ALLIER Présentation de l Atlas des pratiques de déplacement 29 janvier 2014 1 Une photographie des pratiques de déplacement Réalisée tous les 10 ans,

Plus en détail

Polyarthrite Rhumatoïde. & Rémission. qualité de vie

Polyarthrite Rhumatoïde. & Rémission. qualité de vie Polyarthrite Rhumatoïde & Rémission qualité de vie Rémission : Contrôle des symptômes Contrôle de la douleur et de l inflammation articulaire Rémission stable dans le temps Préservation des articulations

Plus en détail

L Observatoire du Bien Vieillir en Europe Rapport 2015 5 ème édition

L Observatoire du Bien Vieillir en Europe Rapport 2015 5 ème édition L Observatoire du Bien Vieillir en Europe Rapport 2015 5 ème édition Vous souhaitez mieux comprendre les attentes des Baby-Boomers autour du Bien vieillir en Europe, Vous souhaitez connaître les territoires

Plus en détail

CARNET DE BORD DE L ÉTUDE DE GESTION

CARNET DE BORD DE L ÉTUDE DE GESTION CARNET DE BORD DE L ÉTUDE DE GESTION Nom : Prénom : Classe : Sciences Gestion : Étu gestion Page 1 sur 16 I Qu'est-ce que l'étu Gestion? Source : Extrait du Bulletin officiel n 21 du 24/05/2012), note

Plus en détail

LES ATELIERS 2015* de Prévention Santé & Travail

LES ATELIERS 2015* de Prévention Santé & Travail LES ATELIERS 2015* de Prévention Santé & Travail Inclus dans la cotisation annuelle Ouverts Aux employeurs, Aux salariés, Aux Instances représentatives du personnel, Adhérents du PST. Vous accompagner

Plus en détail

Parce que les rêves sont faits de choses extraordinaires réalisées par des gens ordinaires.

Parce que les rêves sont faits de choses extraordinaires réalisées par des gens ordinaires. Parce que les rêves sont faits de choses extraordinaires réalisées par des gens ordinaires. Children & Dreams : une rencontre, une idée, un rêve Une rencontre : Wolfgang Reip, lauréat de la Nissan GT Academy

Plus en détail

Petit guide du parrainage

Petit guide du parrainage Petit guide du parrainage La solidarité est essentielle. Tous ensemble, nous pouvons les aider à réaliser leur rêve, celui d un monde meilleur! www.iccvnazemse.org «Le développement humain durable et local

Plus en détail

Prévention du risque routier

Prévention du risque routier Prévention du risque routier Edition du 4 janvier 2013. Approche pédagogique Les formations sont consolidées par des mises en situation et des études de cas pratiques. Lors des sessions «intra-entreprises»,

Plus en détail

Le diagnostic consiste à réaliser un état des lieux de l accessibilité de chacun des bâtiments.

Le diagnostic consiste à réaliser un état des lieux de l accessibilité de chacun des bâtiments. DIAGNOSTIC «ACCESSIBILITE AUX HANDICAPES» afin de se mettre en conformité pour accueillir l ensemble de votre clientèle quelque soit son handicap au 1 er janvier 2015 Le diagnostic consiste à réaliser

Plus en détail

Santé Les propositions du Manifeste des Entreprises du Médicament pour l avenir de la France

Santé Les propositions du Manifeste des Entreprises du Médicament pour l avenir de la France 2007 Priorité Santé Les propositions du Manifeste des Entreprises du Médicament pour l avenir de la France Au nom des 25 000 chercheurs de nos entreprises dans les Sciences de la vie Au nom des 300 000

Plus en détail

L annonce du cancer au sujet âgé hospitalisé

L annonce du cancer au sujet âgé hospitalisé L annonce du cancer au sujet âgé hospitalisé Journées Interrégionales d Onco-gériatrie Rhône-Alpes Auvergne M. Nierga, P. Ledieu, M-O Hager, C. Deveuve-Murol Pourquoi parler du cancer du sujet âgé? Le

Plus en détail

ALD ELECTRIC VERS UNE NOUVELLE MOBILITÉ

ALD ELECTRIC VERS UNE NOUVELLE MOBILITÉ ALD AUTOMOTIVE LES ESSENTIELS ALD ELECTRIC VERS UNE NOUVELLE MOBILITÉ ALD_electric - TEST.indd 1 11/09/2015 09:28 Avec plus de 5 000 véhicules électriques à la route, ALD Automotive participe activement

Plus en détail

Guide du centre de ressources

Guide du centre de ressources Guide du centre de ressources Guide du centre de ressources Nous avons établi ce guide à l intention des enseignants qui souhaitent aborder les thèmes de la sécurité routière et de la mobilité durable

Plus en détail

Mise en œuvre du plan national d'action pour la prévention des risques psychosociaux dans les trois fonctions publiques

Mise en œuvre du plan national d'action pour la prévention des risques psychosociaux dans les trois fonctions publiques Livret 1 MINISTÈRE DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE 1 Mise en œuvre du plan national d'action pour la prévention des risques psychosociaux dans les trois fonctions publiques OUTILS DE

Plus en détail

Nous vous communiquons une demande précise et urgente que nous relaie un de nos contacts.

Nous vous communiquons une demande précise et urgente que nous relaie un de nos contacts. des experts juniors en analyse sectorielle. Il s agira d appuyer, par le biais du projet, les associations professionnelles et les organisations patronales représentatives des PME au travers d actions

Plus en détail

Intégration de la Sécurité Routière dans les champs de compétence des communes

Intégration de la Sécurité Routière dans les champs de compétence des communes Pôle d Appui Sécurité Pôle Routière d Appui Poitou-Charentes Sécurité Routière Poitou-Charentes Octobre 2014 1 Intégration de la Sécurité Routière dans les champs de compétence des communes Pôle d Appui

Plus en détail

Activité AO 1 (dimensions de l identité)

Activité AO 1 (dimensions de l identité) Activité AO 1 (dimensions de l identité) Nom de l activité AO : Une pub changer les choses! Réalisation de l activité (mois/année) : Mars 2012 Discipline : Éthique et culture religieuse (thème de la Tolérance)

Plus en détail

Sécurité Responsabilité

Sécurité Responsabilité PRREVO Prévention du Risque Routier en Entreprise Val-d Oise Votre club d Entreprises vous accompagne Sécurité Responsabilité 15 minutes pour faire le point PRÉFECTURE DU VAL D OISE Préambule 40 questions

Plus en détail

Questions fréquemment posées

Questions fréquemment posées Questions fréquemment posées 1. Si mon auditoire cible est petit ou mon budget limité, ma demande de subvention à la formation médicale indépendante sera-t-elle tout de même prise en compte? 2. Les critères

Plus en détail

Parlons-en! Parlons-en!

Parlons-en! Parlons-en! Parlons-en! 20 novembre 2014 1 Parlons-en! 1. DDTM et accidentologie en Ille & Vilaine [Préfecture] 2. Les enjeux du risque routier [CARSAT] 3. Les actions de la Sécurité Routière [SRE 35/DDTM] 4. Les

Plus en détail

Comment parrainer un élève du Foyer de Cachan?

Comment parrainer un élève du Foyer de Cachan? Comment parrainer un élève du Foyer de Cachan? I. Pré-parrainage A. Sélection et recrutement : Comment puis-je m inscrire au programme parrainage? Modalités et documents demandés : une lettre de motivation

Plus en détail

GERER LE POSSIBLE en Soins Palliatifs la nuit, à domicile. La collaboration interprofessionnelle. Atelier A

GERER LE POSSIBLE en Soins Palliatifs la nuit, à domicile. La collaboration interprofessionnelle. Atelier A GERER LE POSSIBLE en Soins Palliatifs la nuit, à domicile. La collaboration interprofessionnelle. Atelier A Référents: Mmes Sonia Vrtacic, infirmière spéc. en oncologie et SP, membre de l EMSP Voltigo,

Plus en détail

UN DIPLÔME DÉLIVRÉ PAR ARTS ET MÉTIERS POUR LES DIGITAL NATIVES

UN DIPLÔME DÉLIVRÉ PAR ARTS ET MÉTIERS POUR LES DIGITAL NATIVES PÉDAGOGIE ACTIVE VIVRE L EXPÉRIENCE EN MODE PROJET Tout au long de votre cursus de 2 ans, sous la tutelle de laboratoires partenaires et accompagné par des entreprises, vous : développez 8 projets innovants

Plus en détail

Programme Les interventions auront lieu en français ou seront traduites.

Programme Les interventions auront lieu en français ou seront traduites. Aux responsables d associations et d établissements intervenant dans le domaine du handicap Strasbourg, le 4 avril 2012 Madame, Monsieur, J ai le plaisir de vous convier à la prochaine rencontre du groupe

Plus en détail

Ateliers de travail thématiques

Ateliers de travail thématiques Programme RE-SOURCES Ateliers de travail thématiques Port-au-Prince, 11 19 Juillet 2013 Organisateur : Université Quisqueya Haïti Ateliers de travail thématiques RE-SOURCES / Juillet 2013 Port-au-Prince

Plus en détail

Biodiversité & Tourisme

Biodiversité & Tourisme Biodiversité & Tourisme > Réaliser le diagnostic des enjeux de ma structure Guillaume BEREAU La vocation du questionnaire >>> Ne remplace pas un diagnostic de terrain. o Identifier les principales sources

Plus en détail

Transport Urbain Léger pour le développement durable des villes octobre 2015

Transport Urbain Léger pour le développement durable des villes octobre 2015 Transport Urbain Léger pour le développement durable des villes octobre 2015 En résumé le transport urbain léger, c est Pratique Prix raisonnable Ecologique Amusant & moderne Pour mes déplacements et

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/TRANS/WP.1/2008/6 9 septembre 2008 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe

Plus en détail

Repérage des Fragilités et Prévention de la Dépendance chez les Personnes Agées en lien avec la Médecine Générale

Repérage des Fragilités et Prévention de la Dépendance chez les Personnes Agées en lien avec la Médecine Générale Repérage des Fragilités et Prévention de la Dépendance chez les Personnes Agées en lien avec la Médecine Générale Avec le vieillissement, apparaissent des fragilités et des pathologies chroniques pouvant

Plus en détail

FORMATION L ENFANT ET LE JEU

FORMATION L ENFANT ET LE JEU FORMATION L ENFANT ET LE JEU Le jeu est au cœur du métier de l animateur car il est un moyen de connaître, de comprendre et d accompagner l enfant dans son développement. Les enjeux éducatifs liés au jeu

Plus en détail

LIVRET. La prévention des risques routiers professionnels pour les dirigeants des PME-TPE

LIVRET. La prévention des risques routiers professionnels pour les dirigeants des PME-TPE LIVRET La prévention des risques routiers professionnels pour les dirigeants des PME-TPE Club Entreprises Sécurité routière du Rhône Mail : contact@clubesr69.fr www.clubesr69.com FICHE 1 ASPECTS HUMAINS

Plus en détail

RÉUNION DES DIRECTEURS

RÉUNION DES DIRECTEURS Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi La réforme des rythmes à l école primaire RÉUNION DES DIRECTEURS Les rythmes de vie et d apprentissage des élèves Les éléments techniques de la réforme Lundi Mardi Mercredi

Plus en détail

Stress et santé au travail

Stress et santé au travail Stress et santé au travail Ph. Lehmann professeur Haute Ecole de santé Vaud, Lausanne 5 septembre 2013 Le modèle de Karasek Plus vous avez de latitude et de contrôle sur les processus, les rythmes, les

Plus en détail

Fiche informative sur l'action

Fiche informative sur l'action Fiche informative sur l'action Titre de l'action : Construire un projet personnel et professionnel d orientation au collège : livret d accompagnement à l orientation des classes de Quatrième et Troisième

Plus en détail

Bon état de santé général et augmentation de l espérance de vie

Bon état de santé général et augmentation de l espérance de vie Etat de santé de la population valaisanne 2010 Sur mandat du Service de la santé publique du canton du Valais, l Observatoire valaisan de la santé, en collaboration avec l Institut universitaire de médecine

Plus en détail