Entorses et luxations digitales Pr. Philippe PELISSIER

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Entorses et luxations digitales Pr. Philippe PELISSIER"

Transcription

1 digitales Pr. Philippe PELISSIER Service de Chirurgie Plastique Centre F.X. Michelet CHU de Bordeaux

2 Anatomie Conduite à tenir Pouce - Luxation du pouce - Entorse du pouce / testing - Entorse du pouce / Effet Stener -Entorse du pouce / Arrachement osseux Doigts longs - Luxation / réduction chirurgicale - Luxation / Arrachement osseux -Entorse Séquelles

3 Anatomie Conduite à tenir Pouce - Luxation du pouce - Entorse du pouce / testing - Entorse du pouce / Effet Stener - Entorse du pouce / Arrachement osseux Doigts longs - Luxation / réduction chirurgicale - Luxation / Arrachement osseux - Entorse Séquelles

4 Anatomie Anatomie de l articulation métacarpo-phalangienne du pouce Capsule Synoviale Plaque palmaire Ligament collatéral principal Tendu en flexion Relâché en extension Ligament collatéral accessoire Tendu en extension Relâché en flexion

5 Anatomie Conduite à tenir Pouce - Luxation du pouce - Entorse du pouce / testing - Entorse du pouce / Effet Stener -Entorse du pouce / Arrachement osseux Doigts longs - Luxation / réduction chirurgicale - Luxation / Arrachement osseux - Entorse Séquelles

6 Conduite à tenir Radiographie Perte de congruence articulaire = Luxation Congruence articulaire conservée = Entorse Intégrité osseuse Fragment osseux Test de laxité Fragment non déplacé Fragment déplacé Pas de laxité Laxité Réduction Entorse bénigne Entorse grave Entorse grave Manuelle Chirurgicale Kiné Chirurgie Kiné Chirurgie Ph. Pélissier, 2005

7 Anatomie Conduite à tenir Pouce - Luxation du pouce - Entorse du pouce / testing - Entorse du pouce / Effet Stener -Entorse du pouce / Arrachement osseux Doigts longs - Luxation / réduction chirurgicale - Luxation / Arrachement osseux - Entorse Séquelles

8 Anatomie Conduite à tenir Pouce - Luxation du pouce - Entorse du pouce / testing - Entorse du pouce / Effet Stener -Entorse du pouce / Arrachement osseux Doigts longs - Luxation / réduction chirurgicale - Luxation / Arrachement osseux - Entorse Séquelles

9 Luxation du pouce Réduction manuelle Ph. Pélissier, 2010 Réduction Contrôle réduction Luxation postérieure. Déformation typique, pouce en Z. Réduction par manœuvre de Faraboeuf : sous anesthésie locale, la phalange est mise à 90 par rapport au métacarpien. Pression à la face postérieure de la phalange et remise en flexion douce de la MP en faisant «racler» la base de P1 sur la tête du métacarpien. Immobilisation post-réduction 1 mois pour le pouce. Immobilisation 48h puis syndactylie sur les doigts longs.

10 Anatomie Conduite à tenir Pouce - Luxation du pouce - Entorse du pouce / testing - Entorse du pouce / Effet Stener -Entorse du pouce / Arrachement osseux Doigts longs - Luxation / réduction chirurgicale - Luxation / Arrachement osseux - Entorse Séquelles

11 Entorse du pouce Testing de la MP du pouce Repos Test sans locale Test avec locale Ph. Pélissier, 2005 La radiographie initiale est normale. L examen sans anesthésie est très douloureux, et sa limitation peut faire sous-estimer la gravité de la lésion. Une anesthésie locale permet un examen complet et démasque la lésion ligamentaire.

12 Entorse du pouce Testing de la MP du pouce Ph. Pélissier, 2005 Le testing doit se faire en flexion et en extension de l articulation (voir anatomie). 1 Exploration en extension = test du ligament collatéral accessoire car le ligament collatéral principal est relâché 2 Exploration en flexion = test du ligament collatéral principal car le ligament accessoire principal est relâché 3 Tester le ligament collatéral latéral pour ne pas méconnaître une lésion associée.

13 Anatomie Conduite à tenir Pouce - Luxation du pouce - Entorse du pouce / testing - Entorse du pouce / Effet Stener -Entorse du pouce / Arrachement osseux Doigts longs - Luxation / réduction chirurgicale - Luxation / Arrachement osseux - Entorse Séquelles

14 Entorse du pouce Effet Stener Ph. Pélissier, 2005 Effet Stener: interposition de l adducteur entre les extrémités du ligament rompu. Celui-ci n a plus de possibilité de cicatrisation spontanée. L abord chirurgical est obligatoire. La dissection, en regard de la MP isole soigneusement la branche sensitive du nerf radial.

15 Entorse du pouce Effet Stener Ph. Pélissier, 2005 L adducteur du pouce est alors incisé, en préservant un moignon distal pour la fermeture ultérieure. Le muscle est ensuite récliné.

16 Entorse du pouce Effet Stener Ph. Pélissier, 2005 Le bilan articulaire est complété (plaque palmaire, capsule dorsale, système extenseur). La ou les extrémités du ligament collatéral sont repérées.

17 Entorse du pouce Effet Stener Ph. Pélissier, 2005 Réinsertion du ligament ou du fragment osseux, par barb-wire de Jennings ou par ancre métallique (ici ancre Mitek ). Le matériel de suture prend appui sur le ligament plutôt que sur le fragment osseux (qui risque de céder).

18 Entorse du pouce Effet Stener Ph. Pélissier, 2005 Réparation plan par plan. Fermeture cutanée sans drainage. Attelle d immobilisation de la première commissure pour un mois (date d ablation éventuelle du matériel).

19 Anatomie Conduite à tenir Pouce - Luxation du pouce - Entorse du pouce / testing - Entorse du pouce / Effet Stener -Entorse du pouce / Arrachement osseux Doigts longs - Luxation / réduction chirurgicale - Luxation / Arrachement osseux - Entorse Séquelles

20 Entorse du pouce Arrachement osseux G. Delia, 2005 Luxation de la MP du pouce aux dépends du ligament collatéral médial. La radiographie montre l existence d un arrachement osseux de la base de la phalange proximale. Le déplacement du fragment nécessite une réinsertion.

21 Entorse du pouce Arrachement osseux G. Delia, 2005 Voie d abord latéro-dorsale en regard de la MP. Protection des branches sensitives du nerf radial sur lac de silicone. Réinsertion du fragment osseux, par barb-wire de Jennings ou par ancre métallique (ici ancre Mitek ). Le matériel de suture prend appui sur le ligament plutôt que sur le fragment osseux (qui risque de céder).

22 Anatomie Conduite à tenir Pouce - Luxation du pouce - Entorse du pouce / testing - Entorse du pouce / Effet Stener -Entorse du pouce / Arrachement osseux Doigts longs - Luxation / réduction chirurgicale - Luxation / Arrachement osseux - Entorse Séquelles

23 Anatomie Conduite à tenir Pouce - Luxation du pouce - Entorse du pouce / testing - Entorse du pouce / Effet Stener -Entorse du pouce / Arrachement osseux Doigts longs - Luxation / réduction chirurgicale - Luxation / Arrachement osseux - Entorse Séquelles

24 Luxation doigt long Réduction chirurgicale Ph. Pélissier, 2010 Luxation postérieure : l arrachement osseux indique la désinsertion de la plaque palmaire. La reproduction spontanée de la luxation après réduction impose l abord chirurgical pour une réinsertion de la plaque palmaire.

25 Luxation doigt long Réduction chirurgicale Ph. Pélissier, 2010 L abord est antérieur par une voie d abord en ligne brisée selon Brunner. Le canal digital est ouvert entre les poulies A2 et A4. Le système fléchisseur sera récliné latéralement, permettant l exposition de la plaque palmaire.

26 Luxation doigt long Réduction chirurgicale Ph. Pélissier, 2010 La plaque palmaire est le plus souvent arrachée de la base de la deuxième phalange. L exploration est complétée par celle des ligaments collatéraux et du système fléchisseur superficiel.

27 Luxation doigt long Réduction chirurgicale Ph. Pélissier, 2010 Exposition complémentaire de la plaque palmaire, permettant de dégager le moignon distal, ce qui facilitera la suture et l insertion du matériel éventuel.

28 Luxation doigt long Réduction chirurgicale Ph. Pélissier, 2010 La plaque par ancre est ici réinsérée par une ancre métallique. Immobilisation post-opératoire 15 jours en flexion par attelle postérieure. Puis mobilisation en syndactylie associée au port d une orthèse d extension pour plusieurs mois.

29 Anatomie Conduite à tenir Pouce - Luxation du pouce - Entorse du pouce / testing - Entorse du pouce / Effet Stener -Entorse du pouce / Arrachement osseux Doigts longs - Luxation / réduction chirurgicale - Luxation / Arrachement osseux - Entorse Séquelles

30 Luxation doigt long Arrachement osseux 1 an Ph. Pélissier, 2005 Luxation ouverte de l IPP du 4e. Le fragment n est pas accessible à une ostéosynthèse. L articulation est placée en traction par un fixateur externe dynamique. Le protocole est identique à celui décrit au chapitre des fractures articulaires auxquelles ce type de lésion peut être assimilé. La mobilisation précoce a permis la récupération fonctionnelle.

31 Anatomie Conduite à tenir Pouce - Luxation du pouce - Entorse du pouce / testing - Entorse du pouce / Effet Stener -Entorse du pouce / Arrachement osseux Doigts longs - Luxation / réduction chirurgicale - Luxation / Arrachement osseux - Entorse Séquelles

32 Entorse doigt long Ph. Pélissier, 2005 Entorse latérale : hématome, œdème, douleur, impotence fonctionnelle modérés. Pansement compressif (bande élastique) + attelle pour 48 heures. Puis, syndactylie pour 15 jours et mobilisation active.

33 Entorse doigt long Ph. Pélissier, 2005 Entorse de la plaque palmaire : hématome, œdème, douleur, impotence fonctionnelle importants. Arrachement osseux de petite taille = pansement compressif (bande adhésive) + attelle pendant 48 heures, puis syndactylie et mobilisation pendant 15 jours.

34 Entorse doigt long 1 mois Ph. Pélissier, 2005 La mobilisation précoce a permis la récupération fonctionnelle sans occasionner de déplacement plus important du fragment osseux.

35 Anatomie Conduite à tenir Pouce - Luxation du pouce - Entorse du pouce / testing - Entorse du pouce / Effet Stener -Entorse du pouce / Arrachement osseux Doigts longs - Luxation / réduction chirurgicale - Luxation / Arrachement osseux - Entorse Séquelles

36 Séquelles La séquelle principale de l entorse digitale est la raideur, qui peut fixer le doigt en flexion ou en extension. La prise en charge doit être rapide. A un stade encore proche du traumatisme, le patient se plaint plus d un gêne que d une raideur véritable. Ce stade est encore accessible à la kinésithérapie. Avec le temps, s installe une authentique raideur articulaire, à laquelle peut s associer une arthropathie d hyperpression ainsi que des rétractions tendineuses (ou élongation du système extenseur par la flexion prolongée de l articulation) qui vont compliquer le traitement palliatif ou en diminuer la qualité du résultat. Voir également le chapitre consacré aux raideurs articulaires). Arthrolyse Remplacement prothétique Au niveau du pouce, l absence de traitement précoce d une entorse grave, notamment par l effet Stener, peut conduire à une instabilité chronique de l articulation métacarpo-phalangienne et nécessiter une ligamentoplastie.

37 Séquelles Kinésithérapie Ph. Pélissier, 2005 Luxation de l IPP du 3e doigt. La réduction initiale est imparfaite et ne sera reprise que 72h plus tard. Deux mois plus tard, tendance à la rétraction en crochet. L articulation reste encore mobile dans un secteur de 30. Cette mobilité résiduelle rend licite un traitement conservateur, avant d envisager une arthrolyse.

38 Séquelles Kinésithérapie Ph. Pélissier, 2005 Mise en place d une attelle de Capener, préférée à une attelle par lames d extension en raison de sa force plis importante. Résultat à 6 semaines, avec récupération d un arc de mobilité utile.

39 Séquelles Arthrolyse Raideur en crochet de l IPP du 5e doigt. 2 Voie d abord en ligne brisée du canal digital et protection des pédicules collatéraux. 3 Ouverture du canal digital entre les poulies A2 et A4. Le système fléchisseur est tracté, permettant l exposition de la plaque palmaire dont les freins sont alors sectionnés. 4 Récupération per-opératoire d une extension complète. Rééducation précoce et intensive, sous couvert d une analgésie continue par anesthésique local de longue durée (voir protocole au chapitre suivant «remplacement prothétique)

40 Séquelles Prothèse Ph. Pélissier, Entorse de l IPP du 4e doigt, traitée par immobilisation 3 semaines. Pas de consignes de rééducation 2 A un an, raideur douloureuse de l IPP. Noter le retentissement sur la flexion du 5e doigt (effet quadridge). 3 Aspect radiologique à un an. Arthropathie évoluée à l origine des phénomènes douloureux. 4 Testing pré-opératoire objectivant la raideur en extension

41 Séquelles Prothèse Ph. Pélissier, Voie d abord latéro-dorsale, brisée en aile de mouette en regard de l interligne de l IPP 2 Décollement dans le plan du péritendon et exposition du système extenseur. 3 Exposition de l interligne articulaire par la découpe d un lambeau triangulaire à base distale sur le tendon extenseur. 4 Résection articulaire à la scie électrique basée sur la dimension du corps de la prothèse

42 Séquelles Prothèse Ph. Pélissier, Forage des diaphyses proximale et distale, à la pointe carrée puis à la fraise motorisée 2 Mise en place de l implant. Vérification de l arc de rotation et de la stabilité latérale. 3 Fermeture du système extenseur réglé en légère surtension. Application locale de gel anti-adhérences (Medishield ). 4 Mise en place d un cathéter de type péridurale, au contact des nerfs intermétacarpiens pour antalgie post-opératoire (injection de 2cc de Naropeine 7.5 toutes les 8 heures + ½ heure avant la séance de kinésithérapie.

43 Séquelles Prothèse P. Pelissier, 2010 Résultat à 8 mois. Sédation des douleurs et reprise de l activité professionnelle.

44 Séquelles Ligamentoplastie P. Pelissier, 2010 Séquelle d une entorse de la MP du pouce à type de défaut d alignement et instabilité majeure de la pince. Ligamentoplastie en cadre utilisant un faisceau accessoire de l abducteur du pouce. De nombreux montages ont été décrits pour le passage intra-osseux du tendon. Le montage en cadre frontal est choisi ici pour répondre à l instabilité à prédominance latérale. Résultat à deux ans. La stabilité de la MP est gagnée aux dépends de la mobilité.

45

Chirurgie articulaire secondaire Pr. Philippe PELISSIER

Chirurgie articulaire secondaire Pr. Philippe PELISSIER Pr. Philippe PELISSIER Service de Chirurgie Plastique Centre F.X. Michelet CHU de Bordeaux www.e-plastic.fr Introduction Kinésithérapie Dénervation Arthrolyse - Artholyse chirurgicale - Artholyse + ligamentotaxis

Plus en détail

La main traumatique: traumatismes ostéo- articulaires des doigts longs. DR Moughabghab

La main traumatique: traumatismes ostéo- articulaires des doigts longs. DR Moughabghab La main traumatique: traumatismes ostéo- articulaires des doigts longs. DR Moughabghab Rappel anatomique! Phalanges: P1 P2 P3 = os longs! Articulations IP = trochléennes un seul degré de liberté. - tête

Plus en détail

Institut Régional de Réadaptation Nancy DUHAM 2010

Institut Régional de Réadaptation Nancy DUHAM 2010 C. Gable - DUHAM 2010 Les orthèses provisoires en pathologie traumatique LES FRACTURES DIGITALES LA MAIN COMPLEXE LES ENTORSES DIGITALES Institut Régional de Réadaptation Nancy DUHAM 2010 Colette Gable,

Plus en détail

Collection Soins infirmiers

Collection Soins infirmiers Collection Soins infirmiers Une production du Université de Caen Basse-Normandie Traumatologie : traitements des fractures Dr. J-P de ROSA CH. AVRANCHES-GRANVILLE Fractures diagnostic 2 Fractures-diagnostic

Plus en détail

Les fractures de l extrémité inférieure du radius (238) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003

Les fractures de l extrémité inférieure du radius (238) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003 Les fractures de l extrémité inférieure du radius (238) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003 Pré-Requis : Anatomie descriptive et fonctionnelle de l extrémité inférieure du radius Résumé : Les fractures

Plus en détail

Quel que soit le matériel d ostéosynthèse, un certain nombre de principes permettent de bien conduire le geste chirurgical

Quel que soit le matériel d ostéosynthèse, un certain nombre de principes permettent de bien conduire le geste chirurgical Information supplémentaire 3 Quel que soit le matériel d ostéosynthèse, un certain nombre de principes permettent de bien conduire le geste chirurgical Installation Sur table normale, en décubitus dorsal

Plus en détail

Amputations partielles traumatiques de la main. Colette Gable - Ergothérapeute CDS - IRR Nancy

Amputations partielles traumatiques de la main. Colette Gable - Ergothérapeute CDS - IRR Nancy Amputations partielles traumatiques de la main Colette Gable - Ergothérapeute CDS - IRR Nancy Amputations partielles de la main Introduction Amputation et répercussions psychologiques Principes de rééducation

Plus en détail

LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION

LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION Parfois sous estimées, les orthèses de compression contention augmentent le niveau de vigilance par leur mécanisme de «rappel à l ordre», préviennent les récidives

Plus en détail

Articulations du coude et de l avant-bras

Articulations du coude et de l avant-bras Articulations du coude et de l avant-bras 1 Articulation du coude 1.1 Définition Le coude est l articulation intermédiaire du membre supérieur. Elle comprend trois articulations distinctes entre l humérus,

Plus en détail

FONCTION DU POUCE. Pr Gilbert VERSIER Service de chirurgie orthopédique HIA Begin 94160 ST-MANDE

FONCTION DU POUCE. Pr Gilbert VERSIER Service de chirurgie orthopédique HIA Begin 94160 ST-MANDE FONCTION DU POUCE Pr Gilbert VERSIER Service de chirurgie orthopédique HIA Begin 94160 ST-MANDE L iconographie est notamment issue des ouvrages de Mr Netter et Kapandji. LA COLONNE DU POUCE Constituée

Plus en détail

Accidents des anticoagulants

Accidents des anticoagulants 30 Item 182 Accidents des anticoagulants Insérer les T1 Objectifs pédagogiques ENC Diagnostiquer un accident des anticoagulants. Identifier les situations d urgence et planifier leur prise en charge. COFER

Plus en détail

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise.

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise. Qu est-ce qu une arthroscopie? Il s agit d une intervention chirurgicale mini-invasive dont le but est d explorer l articulation du genou et de traiter la lésion observée dans le même temps. Comment se

Plus en détail

Traumatismes unguéaux

Traumatismes unguéaux Traumatismes unguéaux Docteur Sylvie Carmès Praticien Hospitalier Unité Fonctionnelle «SOS mains» Service d Orthopédie du Membre Supérieur CHU de Fort-de-France MARTINIQUE L appareil unguéal Appareil anatomique

Plus en détail

LES TROUBLES MUSCULO- SQUELETTIQUES

LES TROUBLES MUSCULO- SQUELETTIQUES LES TROUBLES MUSCULO- SQUELETTIQUES DE L EPAULE CHEZ DES TECHNICIENNES DE LABORATOIRE L. MERIGOT, F. MARTIN, Avec la participation des Drs G. DALIVOUST, G. GAZAZIAN 26 Janvier 2010 1 SOMMAIRE 1. Introduction

Plus en détail

Muscles de l'avant-bras et de la main

Muscles de l'avant-bras et de la main Muscles de l'avant-bras et de la main CHAPITRE PLAN DU CHAPITRE Vue d'ensemble des actions : muscles de l'articulation du coude et des articulations radio-ulnaires, 182 Vue d'ensemble des actions : muscles

Plus en détail

A.V.C. Solutions aux séquelles neurologiques du membre inférieur et supérieur. d ATTELLES NEURO - ORTHOPÉDIQUES

A.V.C. Solutions aux séquelles neurologiques du membre inférieur et supérieur. d ATTELLES NEURO - ORTHOPÉDIQUES Solutions aux séquelles neurologiques du membre inférieur et supérieur A.V.C. Gamme innovante d ATTELLES NEURO - ORTHOPÉDIQUES Pour une réhabilitation motrice facilitée SYSTÈME DE RÉGLAGE BLOCABLE LIBERTÉ

Plus en détail

SOMMAIRE LE COU P.4 L EPAULE / LE BRAS / LE POIGNET / LA MAIN P.6 LE TRONC P.12 LE GENOU P.16 LA CHEVILLE P.20 LE PIED P.22

SOMMAIRE LE COU P.4 L EPAULE / LE BRAS / LE POIGNET / LA MAIN P.6 LE TRONC P.12 LE GENOU P.16 LA CHEVILLE P.20 LE PIED P.22 SOMMAIRE LE COU P.4 - Collier cervical souple, semi rigide ou rigide L EPAULE / LE BRAS / LE POIGNET / LA MAIN P.6 - La clavicule, l immobilisation d épaule - Coudière, soutien du bras - Immobilisation

Plus en détail

Généralités sur fractures, luxation et entorses

Généralités sur fractures, luxation et entorses Généralités sur fractures, luxation et entorses JP. MARCHALAND HIA Bégin Saint-Mandé I- Définitions PLAN II- Consolidation des fractures III- Etiologie IV- Etude anatomique V- Signes cliniques et radiographiques

Plus en détail

Traumatologie de l enfant. Joël Lechevallier Saad Abu Amara

Traumatologie de l enfant. Joël Lechevallier Saad Abu Amara Traumatologie de l enfant Joël Lechevallier Saad Abu Amara Plan Spécificités de l enfant Traumatismes de l enfant Cas particuliers Traitement Spécificités de l enfant Traumatismes de l enfant Cas pa Physiologie

Plus en détail

LE RACHIS : UNE ENTITE COMPLEXE IMPORTANTE A PRESERVER

LE RACHIS : UNE ENTITE COMPLEXE IMPORTANTE A PRESERVER LE RACHIS : UNE ENTITE COMPLEXE IMPORTANTE A PRESERVER I : INTRODUCTION Dans le cadre de la Semaine Européenne de la Construction il est utile de se remémorer ou de prendre simplement conscience que notre

Plus en détail

L arthrose, ses maux si on en parlait!

L arthrose, ses maux si on en parlait! REF 27912016 INFORMER UPSA BROCH ARTHROSE V2 08-12.indd 2 30/08/12 11:48 Qu est-ce que l arthrose? L arthrose est une maladie courante des articulations dont la fréquence augmente avec l âge. C est une

Plus en détail

Item 182 : Accidents des anticoagulants

Item 182 : Accidents des anticoagulants Item 182 : Accidents des anticoagulants COFER, Collège Français des Enseignants en Rhumatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE :...3 I Cruralgie par hématome

Plus en détail

Evaluation de la gravité et complications chez un traumatisé des membres

Evaluation de la gravité et complications chez un traumatisé des membres Evaluation de la gravité et complications chez un traumatisé des membres Dr. C. LAZERGES, Dr. B. COULET, Pr. M. CHAMMAS Service de Chirurgie Orthopédique 2 et Chirurgie de la Main CHU Lapeyronie Montpellier

Plus en détail

Biomécanique des pathologies de contraintes de l avant-pied et du médio-pied

Biomécanique des pathologies de contraintes de l avant-pied et du médio-pied Les Entretiens de Bichat Podologie 2013 Biomécanique des pathologies de contraintes de l avant-pied et du médio-pied C. Cazeau* * Clinique Geoffroy saint-hilaire, 59 rue Geoffroy Saint-Hilaire, 75005 Paris,

Plus en détail

LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES. Le 2 décembre 2008

LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES. Le 2 décembre 2008 LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES Le 2 décembre 2008 DEROULEMENT DE LA RENCONTRE 1ère partie : les localisations des TMS, les facteurs d'apparition, la prise en charge thérapeutique 2ème partie : les chiffres

Plus en détail

Protocoles canins pour les traitements par ondes de choc radiales STORZ MEDICAL

Protocoles canins pour les traitements par ondes de choc radiales STORZ MEDICAL Delivered by Protocoles canins pour les traitements par ondes de choc radiales STORZ MEDICAL Docteur Artem Rogalev et Spok APPLICATEURS - PARAMETRES MACHINE CERA-MAX C 15 : Grâce à sa composition en poudre

Plus en détail

SYNDROME DU TUNNEL CARPIEN, EPICONDYLITE ET TRAVAIL : POINT DE VUE DU RHUMATOLOGUE

SYNDROME DU TUNNEL CARPIEN, EPICONDYLITE ET TRAVAIL : POINT DE VUE DU RHUMATOLOGUE SYNDROME DU TUNNEL CARPIEN, EPICONDYLITE ET TRAVAIL : POINT DE VUE DU RHUMATOLOGUE D. VAN LINTHOUDT La Chaux-de-Fonds Lausanne, le 19.11.2004 SYNDROMES DOULOUREUX PAR SURCHARGE DU MEMBRE SUPERIEUR épaule

Plus en détail

Douleurs des mains. Douleurs des mains les plus fréquentes: pertinence, causes, traitements. C.Zenklusen septembre 2013

Douleurs des mains. Douleurs des mains les plus fréquentes: pertinence, causes, traitements. C.Zenklusen septembre 2013 Douleurs des mains Douleurs des mains les plus fréquentes: pertinence, causes, traitements C.Zenklusen septembre 2013 Causes de douleurs aux mains Articulations (origine articulaire) Nerfs (origine nerveuse)

Plus en détail

ANATOMIE DE L AVANT-BRAS

ANATOMIE DE L AVANT-BRAS ANATOMIE DE L AVANT-BRAS Marc Revol, Jean-Marie Servant Compris entre le coude et le poignet, l'avant-bras (forearm) possède 2 os reliés entre eux par une membrane interosseuse. Il présente donc 2 loges

Plus en détail

I. TECHNIQUES DE RÉÉDUCATION ET DE RÉADAPTATION 1. KINÉSITHÉRAPIE PASSIVE : PAS D ACTION MUSCULAIRE VOLONTAIRE DU PATIENT

I. TECHNIQUES DE RÉÉDUCATION ET DE RÉADAPTATION 1. KINÉSITHÉRAPIE PASSIVE : PAS D ACTION MUSCULAIRE VOLONTAIRE DU PATIENT CHAPITRE 1 PRINCIPALES TECHNIQUES DE RÉÉDUCATION ET DE RÉADAPTATION. SAVOIR PRESCRIRE LA MASSO-KINÉSITHÉRAPIE (ET L ORTHOPHONIE, NON TRAITÉ) Module 4. Handicap incapacité dépendance Question 53 Objectif

Plus en détail

INFORMATION CONCERNANT L OSTEOTOMIE DU GENOU

INFORMATION CONCERNANT L OSTEOTOMIE DU GENOU INFORMATION CONCERNANT L OSTEOTOMIE DU GENOU Votre état nécessite la réalisation d'une ostéotomie au niveau du genou. Cette fiche est destinée à vous en expliquer les grands principes, le but et les bénéfices

Plus en détail

Les postures, l appareillage Point de vue du médecin MPR. Dr. P. LUBLIN MOREL CMPR de COUBERT 2011

Les postures, l appareillage Point de vue du médecin MPR. Dr. P. LUBLIN MOREL CMPR de COUBERT 2011 Les postures, l appareillage Point de vue du médecin MPR Dr. P. LUBLIN MOREL CMPR de COUBERT 2011 Introduction Le rôle du médecin MPR : poser les indications Réflexion pluridisciplinaire Définir les objectifs

Plus en détail

La contention. Application pratique. Le choix unanime des professionnels de la santé et des sportifs

La contention. Application pratique. Le choix unanime des professionnels de la santé et des sportifs La contention Application pratique par BSN medical Le choix unanime des professionnels de la santé et des sportifs Soyez sûrs de vos bandes adhésives élastiques La qualité originale depuis 1931 Comme vos

Plus en détail

Système LCP à angulation variable 2.4/2.7 pour avant-pied/médio-pied. Plaques spécifiques pour ostéotomies, arthrodèses et fractures du pied.

Système LCP à angulation variable 2.4/2.7 pour avant-pied/médio-pied. Plaques spécifiques pour ostéotomies, arthrodèses et fractures du pied. Système LCP à angulation variable 2.4/2.7 pour avant-pied/médio-pied. Plaques spécifiques pour ostéotomies, arthrodèses et fractures du pied. Technologie à compression Technologie de verrouillage à angle

Plus en détail

REEDUCATION APRES RUPTURE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR OPERE

REEDUCATION APRES RUPTURE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR OPERE REEDUCATION APRES RUPTURE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR OPERE REEDUCATION APRES RUPTURE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR OPERE Eric HALLARD, Kinésithérapeute La rupture du LCAE est de plus en plus fréquente

Plus en détail

Troubles musculo squelettiques. Institut de Formation en Ergothérapie de Nancy Cours Ergonomie 2004 TMS François Cail - INRS

Troubles musculo squelettiques. Institut de Formation en Ergothérapie de Nancy Cours Ergonomie 2004 TMS François Cail - INRS Troubles musculo squelettiques Institut de Formation en Ergothérapie de Nancy Cours Ergonomie 2004 TMS François Cail - INRS 2003 Les TMS sont des pathologies multifactorielles à composante professionnelle

Plus en détail

Les luxations et instabilités de l'épaule Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003

Les luxations et instabilités de l'épaule Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003 Pré-Requis : Corpus Médical Faculté de Médecine de Grenoble Les luxations et instabilités de l'épaule Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003 anatomie descriptive et fonctionnelle de la scapulo-humérale

Plus en détail

Fiche pathologie n 1 : Tendinopathie

Fiche pathologie n 1 : Tendinopathie Fiche pathologie n 1 : Tendinopathie Fiches pathologies du danseur Inflammation d un tendon ou des structures avoisinantes résultant d une surcharge de travail ou d une contrainte anormale. 4 stades (du

Plus en détail

RÈGLEMENT ANNOTÉ SUR LE BARÈME CORPORELS

RÈGLEMENT ANNOTÉ SUR LE BARÈME CORPORELS RÈGLEMENT ANNOTÉ SUR LE BARÈME DES DOMMAges CORPORELS 2010 RÈGLEMENT ANNOTÉ SUR LE BARÈME DES DOMMAges CORPORELS 2010 Le document a été préparé par la Direction des services médicaux en collaboration avec

Plus en détail

Les anomalies des pieds des bébés

Les anomalies des pieds des bébés Les anomalies des pieds des bébés Pierre Mary Consultation d orthopédie pédiatrique Service d orthopédie et de chirurgie réparatrice de l enfant Hôpital Jean Verdier Hôpital Trousseau Comment étudier un

Plus en détail

- LA MAIN DU GRIMPEUR - ÉTUDE ARTICULAIRE ET MUSCULAIRE ENTRE DES GRIMPEURS DE HAUT NIVEAU ET UNE POPULATION RÉFÉRENCE

- LA MAIN DU GRIMPEUR - ÉTUDE ARTICULAIRE ET MUSCULAIRE ENTRE DES GRIMPEURS DE HAUT NIVEAU ET UNE POPULATION RÉFÉRENCE MINISTÈRE DE LA SANTÉ RÉGION LORRAINE INSTITUT DE FORMATION EN MASSO-KINÉSITHÉRAPIE - LA MAIN DU GRIMPEUR - ÉTUDE ARTICULAIRE ET MUSCULAIRE ENTRE DES GRIMPEURS DE HAUT NIVEAU ET UNE POPULATION RÉFÉRENCE

Plus en détail

CATALOGUE-2009 Attelles Thermoformables A Basse Température

CATALOGUE-2009 Attelles Thermoformables A Basse Température CATALOGUE-2009 Attelles Thermoformables A Basse Température...destinées à améliorer la vie des patients GAMMA RAD TECH (sral) 10 Rue Yamama Appt 41 B (Centre ville) Rabat Tel :212-37-73-70 Fax :037-72-0076

Plus en détail

Traitement des plaies par pression négative (TPN) : des utilisations spécifiques et limitées

Traitement des plaies par pression négative (TPN) : des utilisations spécifiques et limitées BON USAGE DES TECHNOLOGIES DE SANTÉ Traitement des plaies par pression négative (TPN) : des utilisations spécifiques et limitées Les systèmes de traitement des plaies par pression négative (TPN) sont des

Plus en détail

Fractures de l avant-bras de l adulte. Service d Orthopédie-Traumatologie, Hôpital Avicenne, Université Paris XIII, Bobigny

Fractures de l avant-bras de l adulte. Service d Orthopédie-Traumatologie, Hôpital Avicenne, Université Paris XIII, Bobigny Fractures de l avant-bras de l adulte Service d Orthopédie-Traumatologie, Hôpital Avicenne, Université Paris XIII, Bobigny A n a t o m i e Le cadre radio-ulnaire Kapandji, Ann Chir Main, 1998 Stabilité

Plus en détail

Marche normale et marche pathologique

Marche normale et marche pathologique Marche normale et marche pathologique Pr. JM Viton, Dr. L. Bensoussan, Dr. V. de Bovis Milhe, Dr. H. Collado, Pr. A. Delarque Faculté de Médecine, Université de la Méditerranée, Fédération de Médecine

Plus en détail

Critères de suivi en rééducation et. d orientation en ambulatoire ou en soins de suite ou de réadaptation

Critères de suivi en rééducation et. d orientation en ambulatoire ou en soins de suite ou de réadaptation RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES Critères de suivi en rééducation et Octobre 2007 Version pré-commission d orientation en ambulatoire ou en soins de suite ou de réadaptation Après chirurgie des ruptures

Plus en détail

La chirurgie dans la PC

La chirurgie dans la PC La chirurgie dans la PC GF PENNECOT Marchant ou déambulant Grand handicapé Kinésith sithérapie Appareillage Médicaments Chirurgie neuro ortho LESION NEUROLGIQUE STABLE Spasticité Perte de la sélectivit

Plus en détail

Système de plaques radius

Système de plaques radius Chirurgie de la main Système de plaques radius Tout simplement judicieux! Notre compétence-clé : la chirurgie de la main. Dans ce domaine, nous ne nous contentons pas de vous proposer des solutions standard,

Plus en détail

PROTHÈSE TOTALE DE GENOU

PROTHÈSE TOTALE DE GENOU Dr Alain CAZENAVE chirurgien orthopédiste traumatologie sportive 52 rue du Dr calot 62600 BERCK/mer FRANCE tel: 03 21 89 20 44 site web : www.orthopale.org PROTHÈSE TOTALE DE GENOU QUELQUES GÉNÉRALITÉS

Plus en détail

Les Troubles Musculo-Squelettiques (T.M.S.)

Les Troubles Musculo-Squelettiques (T.M.S.) DOSSIER Les Troubles Musculo-Squelettiques (T.M.S.) De par leur fréquence et leur impact, tant médical que socioprofessionnel, les TMS constituent un problème majeur de santé au travail. Bien que de nombreuses

Plus en détail

Traitement des Pseudarthroses des Os Longs par Greffe Percutanée de Moelle Osseuse Autologue Concentrée

Traitement des Pseudarthroses des Os Longs par Greffe Percutanée de Moelle Osseuse Autologue Concentrée Traitement des Pseudarthroses des Os Longs par Greffe Percutanée de Moelle Osseuse Autologue Concentrée Etude rétrospective de 45 cas Didier MAINARD, Jérôme DILIGENT Service de Chirurgie Orthopédique,

Plus en détail

Orthopédie Sémiologie et traumatologie de la cheville et du pied

Orthopédie Sémiologie et traumatologie de la cheville et du pied Université Paris-VI Orthopédie Sémiologie et traumatologie de la cheville et du pied DCEM 2005-2006 Pr. Jean-Luc Lerat, Faculté de Médecine Lyon-Sud Mise à jour : 18 janvier 2006 2/107 Orthopédie Sémiologie

Plus en détail

Ablation de sutures. Module soins infirmiers

Ablation de sutures. Module soins infirmiers Ablation de sutures Module soins infirmiers Equipe enseignante de l IFSI du Centre Hospitalier de ROUBAIX Diaporama réalisé par : Stéphane Dubus, Formateur I. Définition Il s agit d ôter les sutures cutanées

Plus en détail

SALLES DE TRAITE. et Troubles Musculo-Squeletiques (TMS)

SALLES DE TRAITE. et Troubles Musculo-Squeletiques (TMS) SALLES DE TRAITE et Troubles Musculo-Squeletiques (TMS) Recherche de pistes de prévention des TMS à partir d observations en situation réelle. Cas particulier des exploitantes agricoles. Pourquoi ce travail?

Plus en détail

Université Paris-VI. Orthopédie. Questions d internat

Université Paris-VI. Orthopédie. Questions d internat Université Paris-VI Orthopédie Questions d internat 2000 Christophe Castelain Michel Christofilis Marc Jayankura (ccapitie@free.fr) Camille Samaha Samy Zouaouy Mise à jour : 12 septembre 2000 2/252 Orthopédie

Plus en détail

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre Page 1 Garantie Responsabilité civile - Lésions corporelles de l assurance automobile - Étude des dossiers de demande d indemnisation fermés en Ontario Descriptions des blessures Élaborées à partir des

Plus en détail

LES SYNDROMES CANALAIRES NEUROLOGIQUES DE LA JAMBE ET DU PIED

LES SYNDROMES CANALAIRES NEUROLOGIQUES DE LA JAMBE ET DU PIED LES SYNDROMES CANALAIRES NEUROLOGIQUES DE LA JAMBE ET DU PIED F. LEDON Chirurgie orthopédique Institut Nollet 23 rue Brochant 75017 Paris francoise.ledon@free.fr RAPPEL ANATOMIQUE des NERFS du MEMBRE INFERIEUR.

Plus en détail

CENTRE MEDICO-CHIRURGICAL - LANNEMEZAN UNITÉ DE CHIRURGIE. Dr Ali GHORBANI GUIDE POUR LA CHIRURGIE DE L AVANT-PIED

CENTRE MEDICO-CHIRURGICAL - LANNEMEZAN UNITÉ DE CHIRURGIE. Dr Ali GHORBANI GUIDE POUR LA CHIRURGIE DE L AVANT-PIED CENTRE MEDICO-CHIRURGICAL - LANNEMEZAN UNITÉ DE CHIRURGIE Dr Ali GHORBANI GUIDE POUR LA CHIRURGIE DE L AVANT-PIED Sommaire Préambule...p. 3 Contacts...p. 3 Avant-pied normal...p. 4 Avant-pied porteur d

Plus en détail

Surveillance des troubles musculo-squelettiques dans les Bouches-du-Rhône

Surveillance des troubles musculo-squelettiques dans les Bouches-du-Rhône Santé travail Maladies chroniques et traumatismes Surveillance des troubles musculo-squelettiques dans les Bouches-du-Rhône Étude du syndrome du canal carpien opéré 2008-2009 Septembre 2011 F. Sillam 1,

Plus en détail

PRÉAMBULE SOMMAIRE CONTACTS. Vous envisagez de vous faire opérer? Voici quelques principes de base à retenir.

PRÉAMBULE SOMMAIRE CONTACTS. Vous envisagez de vous faire opérer? Voici quelques principes de base à retenir. PRÉAMBULE Vous envisagez de vous faire opérer? Voici quelques principes de base à retenir. La chirurgie de l avant-pied a beaucoup évolué et n a plus rien à voir avec celle pratiquée il y a quelques années.

Plus en détail

LES SYNDROMES CANALAIRES DES NERFS PERIPHERIQUES

LES SYNDROMES CANALAIRES DES NERFS PERIPHERIQUES LES SYNDROMES CANALAIRES DES NERFS PERIPHERIQUES Les syndromes de compression nerveuse, appelés «syndromes canalaires» ( entrapment neuropathy des anglo-saxons) occupent une place de plus en plus importante

Plus en détail

FRACTURE-LUXATION DE LACHEVILLE (A propos de 61 cas)

FRACTURE-LUXATION DE LACHEVILLE (A propos de 61 cas) UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH FACULTE DE MEDECINE ET DE PHARMACIE FES UNIVERSITESIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH FES Année 2010 Thèse N 010/ 10 FRACTURE-LUXATION DE LACHEVILLE (A propos de 61 cas) THESE

Plus en détail

INTÉRÊT DU SCANNER 3D DANS LA MESURE DE L'ANTÉVERSION DES COLS FÉMORAUX

INTÉRÊT DU SCANNER 3D DANS LA MESURE DE L'ANTÉVERSION DES COLS FÉMORAUX INTÉRÊT DU SCANNER 3D DANS LA MESURE DE L'ANTÉVERSION DES COLS FÉMORAUX F. COLAS, R. CARLIER, C. LE BRETON, D. SAFA, D. MOMPOINT, F. ROFFI, E. M. KOCHEIDA, S. MOKHTARI, S. M KAOUAR, C. VALLÉE HÔPITAL RAYMOND

Plus en détail

Risques liés à l'activité physique au travail Hyper sollicitation articulaire

Risques liés à l'activité physique au travail Hyper sollicitation articulaire Risques liés à l'activité physique au travail Hyper sollicitation articulaire Mireille Loizeau Cours DIUST Paris Descartes-20 janvier 2015 1 Définition et facteurs de risque 2 Définition Contraintes bio-mécaniques,

Plus en détail

Accidents musculaires. Dr Marie-Eve Isner-Horobeti Praticien Hospitalier Service de Médecine Physique et de Réadaptation CHU Strasbourg-Hautepierre

Accidents musculaires. Dr Marie-Eve Isner-Horobeti Praticien Hospitalier Service de Médecine Physique et de Réadaptation CHU Strasbourg-Hautepierre Accidents musculaires Dr Marie-Eve Isner-Horobeti Praticien Hospitalier Service de Médecine Physique et de Réadaptation CHU Strasbourg-Hautepierre I. Lésions musculaires aiguës Classification Clinique

Plus en détail

C es interventions étaient effectuées à ciel

C es interventions étaient effectuées à ciel LCA RÉÉDUCATION APRÈS LIGAMENTOPLASTIE À la fin des années 70 et au début des années 80, les plasties du LCA pouvaient être intra-articulaires, extra-articulaires ou mixtes, le transplant était naturel

Plus en détail

Chirurgie du pied. réponses à vos questions. Vous allez être opéré(e) d un hallux valgus. collection

Chirurgie du pied. réponses à vos questions. Vous allez être opéré(e) d un hallux valgus. collection Chirurgie du pied Vous allez être opéré(e) d un hallux valgus réponses à vos questions Avec la collaboration du Dr Olivier BONIFACE Chirurgie du pied et de la cheville collection Réalisé avec le soutien

Plus en détail

Guide de prise en charge après reconstruction du Ligament Croisé Antérieur (LCA) du genou

Guide de prise en charge après reconstruction du Ligament Croisé Antérieur (LCA) du genou Guide de prise en charge après reconstruction du Ligament Croisé Antérieur (LCA) du genou 1 Objet Ce guide a pour objectif d orienter la prise en charge du patient en physiothérapie après sa chirurgie

Plus en détail

Chirurgie fonctionnelle du membre supérieur chez le tétraplégique

Chirurgie fonctionnelle du membre supérieur chez le tétraplégique ; 44-460 Chirurgie fonctionnelle du membre supérieur chez le tétraplégique y Allieu B Coulet M Chammas 1 Résumé. _ Les membres supérieurs du tétraplégique sont son unique capital moteur et sa seule source

Plus en détail

Prothèse Totale de Hanche

Prothèse Totale de Hanche Hôpital de Martigny Prothèse Totale de Hanche Informations patients 2 Sommaire 04 Introduction 05 Votre maladie: la coxarthrose 06 Intervention chirurgicale Technique chirurgicale Risques et avantages

Plus en détail

Le guide de l orthopédie

Le guide de l orthopédie Le guide de l orthopédie PETIT APPAREILLAGE www.bastideleconfortmedical.com Le groupe Bastide, créé en 1977 par Guy BASTIDE, pharmacien, est spécialisé dans la prestation de services (location) et la vente

Plus en détail

Échographie normale et pathologique du grand pectoral

Échographie normale et pathologique du grand pectoral Échographie normale et pathologique du grand pectoral JL Brasseur, N Gault, B Mendes, D Zeitoun-Eiss, J Renoux, P Grenier G H Pitié-Salpêtrière Introduction La pathologie du grand pectoral est relativement

Plus en détail

PROTHÈSE AMPUTATION. Amputation fémorale. Prescription

PROTHÈSE AMPUTATION. Amputation fémorale. Prescription 1 PROTHÈSE AMPUTATION Amputation fémorale prothèse pour amputation fémorale avec ou sans manchon, genou à verrou - pneumatique hydraulique micro processeur. rotateur de genoux pied classe I II III tout

Plus en détail

PROTHÈSE TOTALE DE GENOU

PROTHÈSE TOTALE DE GENOU Service Orthopédie www.cliniquesdeleurope.be Site St-Michel 2 COMPRENDRE L ARTHROSE ET L ARTHROPLASTIE DE GENOU L arthrose est le reflet d un déséquilibre entre la surcharge mécanique et la tolérance de

Plus en détail

Rééducation Posturale Globale

Rééducation Posturale Globale Rééducation Posturale Globale R.P.G. Créateur de la méthode : Philippe E. SOUCHARD France Petit guide à l attention de nos patients La Rééducation Posturale Globale est apparue en 1980 à la suite de plus

Plus en détail

22/04/2013. Anamnèse. Examen clinique. Examen clinique et palpatoire de la cheville et du pied. Evaluation de la douleur

22/04/2013. Anamnèse. Examen clinique. Examen clinique et palpatoire de la cheville et du pied. Evaluation de la douleur Anamnèse Examen clinique et palpatoire de la cheville et du pied Evaluation de la douleur Localisation de la douleur Irradiation Apparition de la douleur Horaire et évolution Retentissement de la douleur

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES DOULEURS DU POST-PARTUM ET DES DOULEURS POST-CHIRURGICALES MARTINE CORNILLET-BERNARD

PRISE EN CHARGE DES DOULEURS DU POST-PARTUM ET DES DOULEURS POST-CHIRURGICALES MARTINE CORNILLET-BERNARD PRISE EN CHARGE DES DOULEURS DU POST-PARTUM ET DES DOULEURS POST-CHIRURGICALES MARTINE CORNILLET-BERNARD Douleurs du post-partum : Douleurs cicatricielles (déchirures ou épisio) Dyspareunies orificielles

Plus en détail

CONSENSUS sur la REEDUCATION du GENOU après LIGAMENTOPLASTIE du CROISE ANTERIEUR

CONSENSUS sur la REEDUCATION du GENOU après LIGAMENTOPLASTIE du CROISE ANTERIEUR CONSENSUS sur la REEDUCATION du GENOU après LIGAMENTOPLASTIE du CROISE ANTERIEUR Ce consensus a été obtenu à partir de plus de 30 protocoles de rééducation établis par des établissements de rééducation

Plus en détail

FRACTURES OUVERTES DE JAMBE STRATEGIE DE PRISE EN CHARGE

FRACTURES OUVERTES DE JAMBE STRATEGIE DE PRISE EN CHARGE FRACTURES OUVERTES DE JAMBE STRATEGIE DE PRISE EN CHARGE PR R. BENBAKOUCHE ORTHOPEDIE CHU BAB EL OUED GENERALITES - DEFINITION C'est une fracture diaphysaire et métaphysodiaphysaire, extra articulaire,

Plus en détail

Fonction et innervation des Muscles

Fonction et innervation des Muscles Muscles Insertions : Adduction (rapproche) Sous centre de rota tete humerale Mémo : Imaginer le mouvement où le muscle se contracte ça donne sa fonction. (Si se contracte en flexion = flechisseur, en extension

Plus en détail

Genou non traumatique

Genou non traumatique Epidémiologie Genou non traumatique Laure Brulhart (Paola Chevallier) 25 37% des patients >50 ans souffrent de gonalgie 50% restriction dans les AVQ 33% consultent leur généraliste Facteurs associés avec

Plus en détail

Petit guide de traumatologie. Equipe d orthopédie de l UCL. Nov. 2005

Petit guide de traumatologie. Equipe d orthopédie de l UCL. Nov. 2005 Petit guide de traumatologie Equipe d orthopédie de l UCL Nov. 2005 Pour tout renseignement, contactez le Dr. Banse (Xavier.Banse@orto.ucl.ac.be) 1 MEMBRE SUPERIEUR... 5 LUXATION STERNO-CLAVICULAIRE...

Plus en détail

ANALYSE DU MOUVEMENT EXEMPLE : LE SQUAT

ANALYSE DU MOUVEMENT EXEMPLE : LE SQUAT PACOUIL Christophe1 Option culturisme 2012-2013 ANALYSE DU MOUVEMENT 1. Nous étudions les articulations concernées 2. Nous analysons la mécanique 3. Nous cherchons les muscles sollicités au plan moteur,

Plus en détail

Quelques pathologies traitées en physiothérapie :

Quelques pathologies traitées en physiothérapie : Quelques pathologies traitées en physiothérapie : Veuillez prendre note que cette liste est à titre indicatif et ne comprend pas toutes les pathologies existantes. Les définitions sont tirées du Larousse

Plus en détail

Prothèse Totale de Genou

Prothèse Totale de Genou Hôpital de Martigny Prothèse Totale de Genou Informations patients 2 Impressum Editeur: Hôpital du Valais (RSV), Direction générale, Communication, 1950 Sion Auteur: Hôpital de Martigny, Service d orthopédie

Plus en détail

LE PIED DU SPORTIF. A. BENBOUZID EHS Ben Aknoun Alger. I8ème Congrès National de la SACOT. Oran 2-4 décembre 2011

LE PIED DU SPORTIF. A. BENBOUZID EHS Ben Aknoun Alger. I8ème Congrès National de la SACOT. Oran 2-4 décembre 2011 LE PIED DU SPORTIF A. BENBOUZID EHS Ben Aknoun Alger I8ème Congrès National de la SACOT Oran 2-4 décembre 2011 Le pied Organe de support et de mouvement, caractéristique de l espèce humaine Fonctions :

Plus en détail

La prise en charge de votre polyarthrite rhumatoïde

La prise en charge de votre polyarthrite rhumatoïde G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre polyarthrite rhumatoïde Vivre avec une polyarthrite rhumatoïde Décembre 2008 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant

Plus en détail

Le traitement conservateur des tumeurs malignes des membres a largement remplacé les amputations

Le traitement conservateur des tumeurs malignes des membres a largement remplacé les amputations FACE A FACE Péroné vascularisé / Péroné non vascularisé Reconstruction après résection tumorale Dr NOURI / Dr BEN MAITIGUE SOTCOT Juin 2012 Le traitement conservateur des tumeurs malignes des membres a

Plus en détail

PRADO, le programme de retour à domicile

PRADO, le programme de retour à domicile , le programme de retour à domicile Enjeux et objectifs du programme Répondre à une volonté croissante des patients Adapter et renforcer le suivi post hospitalisation Optimiser le retour à domicile et

Plus en détail

Les douleurs à l avant-pied

Les douleurs à l avant-pied Les affections du pied Les douleurs à l avant-pied de quoi «métatarsalgie-t-il»? André Roy 4 M me Thérèse Piedpointue, 48 ans, directrice des Relations internationales pour une grande entreprise d aéronautique

Plus en détail

Protocole de rééducation des syndromes fémoro-patellaires

Protocole de rééducation des syndromes fémoro-patellaires 1 Protocole de rééducation des syndromes fémoro-patellaires Dans la grande majorité des cas, les syndromes fémoro-patellaires (SFP) guérissent avec un traitement médical bien conduit. Pour être efficace,

Plus en détail

ACTIV ANKLE FIBULA DISTALE ET DIAPHYSAIRE INNOVATION MEANS MOTION

ACTIV ANKLE FIBULA DISTALE ET DIAPHYSAIRE INNOVATION MEANS MOTION ACTIV ANKLE FIBULA DISTALE ET DIAPHYSAIRE FIXATION POLYAXIALE VERROUILLÉE DUALTEC SYSTEM II Implants préformés Vis préorientées et débattement polyaxial de 20 2 approches chirurgicales : latérale et postéro-latérale

Plus en détail

Préfaces... 6. Introduction... 8

Préfaces... 6. Introduction... 8 Préfaces... 6 Introduction... 8 Comment aborder une problématique musculosquelettique chronique?... 10 Termes importants... 12 La douleur... 14 Repérage anatomique... 24 Les principaux syndromes musculosquelettiques...

Plus en détail

GUIDE D'INTERVENTION POST-RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR INTERVENTIONS EN PHYSIOTHÉRAPIE

GUIDE D'INTERVENTION POST-RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR INTERVENTIONS EN PHYSIOTHÉRAPIE GUIDE D'INTERVENTION POST-RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR INTERVENTIONS EN PHYSIOTHÉRAPIE DOCUMENT RÉALISÉ PAR : CAROLE BOUCHER, PHT (HÔTEL-DIEU DE QUÉBEC, CHUQ) PASCALE BOUDREAULT, PHT (HÔPITAL

Plus en détail

PROGRAMME DU CONCOURS D ACCES AU RESIDANAT DE CHIRURGIE DENTAIRE

PROGRAMME DU CONCOURS D ACCES AU RESIDANAT DE CHIRURGIE DENTAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE D ALGER DEPARTEMENT DE 1- SPECIALITE : PROTHESE 1 Anatomie dentaire 2 Les matériaux à empreinte 3 Les traitements pré-prothetiques

Plus en détail

COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE. AVIS DE LA COMMISSION 08 février 2011 CONCLUSIONS

COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE. AVIS DE LA COMMISSION 08 février 2011 CONCLUSIONS COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA COMMISSION 08 février 2011 Nom : Modèles et références retenus : Fabricant : Demandeur : Données disponibles

Plus en détail

ACCIDENTS ELECTRIQUES EN CHIRURGIE COELIOSCOPIQUE. Dr JF Gravié FCVD

ACCIDENTS ELECTRIQUES EN CHIRURGIE COELIOSCOPIQUE. Dr JF Gravié FCVD ACCIDENTS ELECTRIQUES EN CHIRURGIE COELIOSCOPIQUE Dr JF Gravié FCVD CONTEXTE (1) Risques électriques de 0,1 à 0,4% Enquête de pratique * 506 chirurgiens: 18% expérience personnelle, 54% connaissaient un

Plus en détail

Après. la fracture. Informations sur la douleur et des conseils pratiques pour le mouvement

Après. la fracture. Informations sur la douleur et des conseils pratiques pour le mouvement Après la fracture Informations sur la douleur et des conseils pratiques pour le mouvement Table des matières Introduction... 2 Informations générales sur la douleur après une fracture... 3 Les trois étapes

Plus en détail

L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE

L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE Depuis plus de 10 ans, l association Actis dentaire formation a pour objectif de former des praticiens à la chirurgie orale, parodontale et implantaire. L expérience pour

Plus en détail

Accidents musculaires Lors de la pratique sportive, le muscle doit posséder des qualités de

Accidents musculaires Lors de la pratique sportive, le muscle doit posséder des qualités de Accidents musculaires 495 Chapitre 8 Accidents musculaires Lors de la pratique sportive, le muscle doit posséder des qualités de force, de puissance, d endurance, de vigilance, de vitesse et d extensibilité

Plus en détail