TABLEAU DE BORD DE L INNOVATION

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TABLEAU DE BORD DE L INNOVATION"

Transcription

1 République Tunisienne Ministère de l Industrie et de la Technologie Direction Générale de l Innovation et du Développement Technologique TABLEAU DE BORD DE L INNOVATION ET DU DÉVELOPPEMENT TECHNOLOGIQUE Octobre 2011

2 PLAN DE LA PRÉSENTATION 1. Cadre et objectifs 2. Indicateurs pour mesurer l innovation 3. Processus de reporting 4. Synthèse 2

3 Cadre et objectifs Cadre général : Le Tableau de Bord de l Innovation et du Développement Technologique en Tunisie se veut un instrument qui servira à mesurer et à communiquer sur les performances de la Tunisie en matière d innovation et du développement technologique. Conception réalisée par le bureau d études «Ernst & Young» avec le concours de la GIZ. La comité de pilotage de ce projet regroupe tous les acteurs de l innovation. 3

4 Cadre et objectifs Le Tableau de Bord de l Innovation Pourquoi? Le déploiement et la mise en œuvre d une stratégie doit nécessairement faire l objet d un pilotage Le tableau de bord de l innovation et du développement technologique est au cœur de cette démarche de pilotage : Identification des orientations stratégiques et l actualisation des objectifs à atteindre, L analyse de l évolution des indicateurs par rapport aux objectifs à atteindre et en comparaison avec d autres pays, Outil d aide à la décision. 4

5 Cadre et objectifs Les indicateurs de TBIDT: Le TBIDT regroupe deux familles d indicateurs : Les indicateurs de pilotage (39): Mesurent le niveau de réalisation d'objectifs stratégiques fixés. Les indicateurs de suivi (56): Mesurent le niveau de réalisation d'objectifs tactiques (opérationnels). 5

6 PLAN DE LA PRÉSENTATION 1. Cadre et objectifs 2. Indicateurs pour mesurer l innovation 3. Processus de reporting 4. Synthèse 6

7 Indicateurs pour mesurer l innovation Moyens: (37 Indicateurs) Moyens Mis en œuvre en soutien à l'innovation 3 types d indicateurs Activités :(34 Indicateurs) Efforts des différents opérateurs en termes d'innovation et de R&D Résultats : (24 Indicateurs) Répercussion de l'innovation sur l'économie 7

8 Indicateurs pour mesurer l innovation Indicateurs de moyens : Dimension Périmètre Exemple d Indicateurs Capital Humain Mesure la disponibilité de ressources humaines qualifiées et en quantité suffisante dans des disciplines pouvant soutenir l émergence de l innovation en Tunisie, et ce en couvrant les diplômés de l enseignement supérieur, les chercheurs, ainsi que le niveau de qualification de la population active M.1.1. Pourcentage des jeunes de la tranche ans ayant complété au moins leurs études secondaires Mécanismes et Structures de Soutien Evalue le type de services fournis par les structures de soutien à l innovation, ainsi que les moyens mis à la disposition des entreprises pour renforcer leur potentiel d innovation M.2.1. Pourcentage d'entreprises innovantes créées avec l appui des pépinières Financement de l'innovation Apprécie la contribution nationale des mécanismes de financement de projets innovants publics (nationaux et internationaux) et privés M.3.1. Pourcentage du financement de l innovation par les SICARS et les fonds d amorçage 8

9 Indicateurs pour mesurer l innovation Indicateurs d activités : Dimension Périmètre Exemple d Indicateurs Investissements en R&D Mesure les investissements réalisés par les entreprises pour soutenir ses activités de R&D A.1.2. Pourcentage des dépenses en R&D des entreprises Structure de R&D Apprécie le niveau de collaboration des entreprises avec les structures telles que celles des centres techniques, en tant qu accélérateur d activités de R&D des entreprises Mesure le niveau de synergie entre le monde de la recherche publique avec celui de l entreprise privée Mesure le niveau de production de propriétés intellectuelles sur son sol, ainsi que la qualité de sa base scientifique, levier essentiel à l émergence d une économie basée sur la connaissance A.2.2. Nombre d'entreprises bénéficiaires de l'assistance des CTS Collaboration Public Privé A.3.4. Pourcentage des brevets déposés par les centres de recherche et les universités et exploités par les entreprises Propriété Intellectuelle Mesure le niveau de production de propriétés intellectuelles sur son sol, ainsi que la qualité de sa base scientifique, levier essentiel à l émergence d une économie basée sur la connaissance A.4.1.Nombre de demandes de brevets déposées en Tunisie (par million d habitants) 9

10 Indicateurs pour mesurer l innovation Indicateurs de résultats: Dimension Périmètre Exemple d Indicateurs Entreprenariat dans des projets innovants Evalue le dynamisme et la pérennité du tissu entrepreneurial tunisien innovant R.1.1. Pourcentage d entreprises innovantes créées Entreprise Innovante Mesure les productions et diffusions par les PME d innovations technologiques et non technologiques en Tunisie R.2.2. Pourcentage des PME introduisant des produits ou processus innovants Contexte Socio Economique Rend compte de l impact de l innovation sur la structure macro économique du pays : infrastructure TIC, commerce internationale, et niveau d emploi dans les activités à fort potentiel de croissance R.3.4. Taux d'emploi dans les branches industrielles de moyenne et forte intensité technologique 10

11 PLAN DE LA PRÉSENTATION 1. Cadre et objectifs 2. Indicateurs pour mesurer l innovation 3. Processus de reporting 4. Synthèse 11

12 Processus de reporting PROCESSUS DE REPORTING Collecte de Données Production du Tableau de Bord Non Commenté Analyse du Tableaux de Bord Gestion du Référentiel Début/fin: Début: Note de cadrage pour la collecte des données Fin:KPIsdepilotageet de suivi des activités calculés Acteurs: Structure centrale Entités d'approbation Entités responsables Résultat: KPIs de pilotage et de suivi des activités calculés et approuvés Début/fin: Début: : KPIs de pilotage et de suivi des activités calculés Fin: Tableau de bord de suivi des activités et de pilotage élaboré Acteurs: Structure centrale Entités d'approbation Entités responsables Résultat: Tableau de bord de suivi des activités et de pilotage élaboré Début/fin: Début: Tableau de bord non commenté Fin: KPIs de pilotage et de suivi des activités analysés Acteurs: Comité de pilotage Structure centrale Entités d'approbation Résultat: KPIs de pilotage et de suivi des activités analysés et approuvés Début/fin: Début: Définition des orientations stratégiques et des objectifs à atteindre Fin: Référentiel de KPIs mis à jour Acteurs: Comité de pilotage Structure centrale Entités d approbation Résultat: Référentiel de KPIs mis à jour 12 PublicationduTBI, Comparaison et actions à entreprendre

13 PLAN DE LA PRÉSENTATION 1. Cadre et objectifs 2. Indicateurs pour mesurer l innovation 3. Processus de reporting 4. Synthèse 13

14 Synthèse Etat d avancement du Projet TBIDT: Etape Collecte de Données [ ] Etat d avancement Réalisé (disponibilité de 49 Ind/95) Production du Tableau de Bord non Commenté Réalisé Analyse des Données En Cours Nomination des membres du comité de pilotage En Cours Réunion du comité de pilotage Avant la fin d Octobre

15 Synthèse Données Collectées: Moyens: Disponibilité de 15 ind/37 pour la période [ ] Exemples: Indicateurs Benchmark Objectifs 2016 Pourcentage des chercheurs en équivalent temps plein (par 1000 actifs) 5,1% 5,2% 5,6% Finlande (2008):15% Canada (2007): 10% Turquie (2006): 1.7% Nombre de projets R&D approuvés/an dans le cadre du PIRD Nombre de diagnostics technologiques approuvés (PMN)/an Pourcentage des Entreprises ayant au moins une certification internationale: Tous les secteurs: /an 1,14% 1,16% 1,61% Secteur Industriel (10 et plus): Nbre d entreprises certifiés 14,98% ,88% ,07% %

16 Synthèse Données Collectées: Activité: Disponibilité de 21 ind/34 pour la période [ ] Exemples: Indicateurs Benchmark Publications scientifiques des chercheurs Tunisiens dans des revues indexées Nombre de brevets déposés par des Tunisiens auprès des organismes internationaux Nombre de demandes brevets déposés en Tunisie (par million d habitants) ,12 53,06 53,35 58,87 Maroc (2008): 1991 Finlande (2008):8328 U.S.A (2008): Turquie (2007): 355 Maroc (2007): 18 U.S.A (2007): France(2008):119 UE(2008):106 Pays Bas (2008):173 Objectifs 2016 Les dessins et/ou modèles industriels déposés (par million d habitants) Les dessins et/ou modèles industriels déposés par milliard de Euro de PIB (en PPP ) 15,65 15,10 21,74 22,66 2,56 2,45 3,22 3,04 Les marques déposées (par million d habitants) 460,24 433,25 431,43 470,18 Suisse(2009): UE(2009): Turquie (2009): 5.4 Danemark(2010): 7.97 UE(2010): 4.75 Roumanie(2010): 0.34 Suisse(2009): UE(2009):122.4 Turquie(2009): 2.1 Le nombre de brevets, dessins et modèles enregistrés 800 en 2016 (312 en 2009) Les marques déposées par milliard de Euro de PIB (en PPP ) 75,18 70,31 63,93 63,11 Nombre de laboratoires accrédités en Tunisie Danemark(2010): 7.06 UE(2010): 5.41 Roumanie(2010): accrédités en

17 Synthèse Données Collectées: Résultat: Disponibilité de 13 ind/24 pour la période [ ] Exemples: Indicateurs Benchmark Objectifs 2016 Pourcentage des exportations en provenance des branches à forte intensité technologique 3,91% 4,03% 5,05% 7,39% Danemark (2009): 18% U.S.A (2009): 23% Maroc (2009): 7% Pourcentage des exportations en provenance des branches à moyenne forte intensité technologique 35.4% 36.3% 36.8% 37% Maroc (2003): 23% U.S.A (2003): 39% Allemagne (2003): 51% 50% Flux de la balance des paiement technologiques 0.11% * 0.10% * 0.10% * UE(2009):1% Irlande(2009):10.86% Turquie(2009):0.09% Dépenses en TIC (en %du PIB) 1.3% 1.4% 1.5% Pourcentage des entreprises utilisant le commerce électronique 12,6% Finlande (2009):3.2% UE(2009):2.7% Grèce(2009):1.2 % UE 27 (2008): 28% France (2008): 18% Allemagne (2007):52% Suède (2008): 50% 17 * Source de donnée : site web de banque mondiale

Indicateurs Science et Technologie (S -T) en Suisse

Indicateurs Science et Technologie (S -T) en Suisse Indicateurs Science et Technologie (S -T) en Suisse Neuchâtel, 2005 Doctorats Les nouveaux docteurs en sciences exactes et naturelles et sciences techniques représentent des ressources humaines hautement

Plus en détail

Tableau de bord de l Union de l innovation 2015 Synthèse Version FR

Tableau de bord de l Union de l innovation 2015 Synthèse Version FR Tableau de bord de l Union de l innovation 2015 Synthèse Version FR Marché intérieur, industrie, entrepreneuriat et PME SYNTHÈSE Tableau de bord de l Union de l innovation 2015: la performance en matière

Plus en détail

SOUTIEN A LA DYNAMIQUE DES CLUSTERS. Cahier des charges

SOUTIEN A LA DYNAMIQUE DES CLUSTERS. Cahier des charges SOUTIEN A LA DYNAMIQUE DES CLUSTERS Cahier des charges 1 Appel à projets L amélioration des perspectives de croissance et de compétitivité de l économie marocaine passe, notamment, par le soutien à l innovation

Plus en détail

Les mécanismes de financement de l innovation en Tunisie

Les mécanismes de financement de l innovation en Tunisie REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L INDUSTRIE ET DE LA TECHNOLOGIE Les mécanismes de financement de l innovation en Tunisie Colloque Euro-méditerranéen de l Innovation 14 Octobre 2010 1 Plan de l exposé

Plus en détail

Tableau de bord de l Union de l innovation 2014

Tableau de bord de l Union de l innovation 2014 Tableau de bord de l Union de l innovation 2014 Le tableau de bord de l Union de l innovation pour la recherche et l innovation Synthèse Version FR Entreprises et industrie Synthèse Tableau de bord de

Plus en détail

Indicateurs Science et Technologie (S-T) en Suisse

Indicateurs Science et Technologie (S-T) en Suisse Indicateurs Science et Technologie (S-T) en Suisse Neuchâtel, 2008 Formation de degré tertiaire La population âgée de 25 à 64 ans ayant achevé une formation de degré tertiaire 1 constitue un réservoir

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

Dispositifs et Incitations pour la Création et le Développement d Entreprises Innovantes en Tunisie

Dispositifs et Incitations pour la Création et le Développement d Entreprises Innovantes en Tunisie Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Dispositifs et Incitations pour la Création et le Développement d Entreprises Innovantes en Tunisie Marseille 06 décembre 2012 Introduction

Plus en détail

LE PMI, LEVIER DE DEVELOPPEMENT DES PÔLES DE COMPETITIVITE

LE PMI, LEVIER DE DEVELOPPEMENT DES PÔLES DE COMPETITIVITE PROGRAMME DE MODERNISATION INDUSTRIELLE LE PMI, LEVIER DE DEVELOPPEMENT DES PÔLES DE COMPETITIVITE TERRITOIRES MÉTROPOLITAINS INNOVANTS : Technopoles et pôles de compétitivité Tunis 19 et 20 juin 2007

Plus en détail

Nous n avons volontairement pas corrigé les imperfections de forme qui peuvent survenir dans chaque copie. Meilleure copie Note : 16/20

Nous n avons volontairement pas corrigé les imperfections de forme qui peuvent survenir dans chaque copie. Meilleure copie Note : 16/20 Nous n avons volontairement pas corrigé les imperfections de forme qui peuvent survenir dans chaque copie. Concours interne 2 ème épreuve d admissibilité : Economie Meilleure copie Note : 16/20 Ministère

Plus en détail

Stratégie et mécanismes de création et de développement d entreprises innovantes en Tunisie

Stratégie et mécanismes de création et de développement d entreprises innovantes en Tunisie REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L INDUSTRIE Stratégie et mécanismes de création et de développement d entreprises innovantes en Tunisie Mr Sadok Bejja Directeur Général de la Promotion des PME Préambule

Plus en détail

CHANGE LAB -PME 2.0 EXPÉRIMENTATION D UNE DÉMARCHE CHANGE LAB POUR SOUTENIR LE PASSAGE AU NUMÉRIQUE DES ENTREPRISES. P r é s e n t a t i o n d e :

CHANGE LAB -PME 2.0 EXPÉRIMENTATION D UNE DÉMARCHE CHANGE LAB POUR SOUTENIR LE PASSAGE AU NUMÉRIQUE DES ENTREPRISES. P r é s e n t a t i o n d e : CHANGE LAB -PME 2.0 EXPÉRIMENTATION D UNE DÉMARCHE CHANGE LAB POUR SOUTENIR LE PASSAGE AU NUMÉRIQUE DES ENTREPRISES P r é s e n t a t i o n d e : G e n e v i e v e L e f e b v r e, d i r e c t r i c e

Plus en détail

Pour tout renseignement concernant l ISQ et les données statistiques dont il dispose, s adresser à :

Pour tout renseignement concernant l ISQ et les données statistiques dont il dispose, s adresser à : Pour tout renseignement concernant l ISQ et les données statistiques dont il dispose, s adresser à : Institut de la statistique du Québec 200, chemin Sainte-Foy Québec (Québec) G1R 5T4 Téléphone : (418)

Plus en détail

Questionnaires aux institutions et entreprises RDI. Dans le secteur des TIC en Tunisie

Questionnaires aux institutions et entreprises RDI. Dans le secteur des TIC en Tunisie Questionnaires aux institutions et entreprises RDI Dans le secteur des TIC en Tunisie Le secteur des TIC est un secteur stratégique pour la Tunisie. Il représente un des moteurs de la croissance et du

Plus en détail

Objectif Spécifique n 1.B.1 : ACCROITRE DE 50 % LE NOMBRE D ENTREPRISES INNOVANTES EN REGION CENTRE-VAL DE LOIRE

Objectif Spécifique n 1.B.1 : ACCROITRE DE 50 % LE NOMBRE D ENTREPRISES INNOVANTES EN REGION CENTRE-VAL DE LOIRE Objectif Spécifique n 1.B.1 : ACCROITRE DE 50 % LE NOMBRE D ENTREPRISES INNOVANTES EN REGION CENTRE-VAL DE LOIRE ACTION 3 ACTIONS VISANT A FOURNIR UN ENVIRONNEMENT FAVORABLE AUX ENTREPRISES DANS LEURS

Plus en détail

Aides publiques à la RDI ATEL / LSC. 10 juin 2013

Aides publiques à la RDI ATEL / LSC. 10 juin 2013 Aides publiques à la RDI ATEL / LSC 10 juin 2013 Structure 1. Présentation de Luxinnovation 2. Présentation des aides publiques à la recherchedéveloppement-innovation (RDI) -2- Luxinnovation en bref 1984

Plus en détail

SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION AU SERVICE DE LA TRANSFORMATION DES ÉCONOMIES AFRICAINES

SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION AU SERVICE DE LA TRANSFORMATION DES ÉCONOMIES AFRICAINES SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION AU SERVICE DE LA TRANSFORMATION DES ÉCONOMIES AFRICAINES SESSION I : ÉLÉMENTS D UN SYSTÈME DE PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE EFFICACE ET ÉQUILIBRÉ POUR FAVORISER L INNOVATION

Plus en détail

EXPLOITATION LOGISTIQUE & TRANSPORTS LES MODULES DE FORMATION

EXPLOITATION LOGISTIQUE & TRANSPORTS LES MODULES DE FORMATION EXPLOITATION LOGISTIQUE & TRANSPORTS LES MODULES DE FORMATION PROGRAMME DE LA FORMATION La formation porte sur quatre (04) Unités d enseignement répartis en modules. Chaque module est affecté d un coefficient

Plus en détail

Transfert technologique et Propriété Intellectuelle

Transfert technologique et Propriété Intellectuelle Transfert technologique et Propriété Intellectuelle -Maroc - Alger, 29 Janvier 2013 INTRODUCTION Écosystème de l innovation Stratégie Objectifs - Moyens Gouvernance Transfert de technologie Propriété Intellectuelle

Plus en détail

APPEL A PROJETS INTERNATIONALISATION ET CONQUETE DE NOUVEAUX MARCHES

APPEL A PROJETS INTERNATIONALISATION ET CONQUETE DE NOUVEAUX MARCHES APPEL A PROJETS INTERNATIONALISATION ET CONQUETE DE NOUVEAUX MARCHES I. CONTEXTE Le Schéma Régional de développement Economique, d Innovation et d Internationalisation (SRDEII) adopté par la Région fin

Plus en détail

OSEO : SON ROLE SES METIERS SES PRODUITS SON RESEAU. oseo.fr. soutient l innovation et la croissance des PME

OSEO : SON ROLE SES METIERS SES PRODUITS SON RESEAU. oseo.fr. soutient l innovation et la croissance des PME OSEO : SON ROLE SES METIERS SES PRODUITS SON RESEAU soutient l innovation et la croissance des PME Club Finance Innovation Présentation OSEO : le 28 mai 2009 Nathalie DELORME - Direction des Programmes

Plus en détail

Corse. Programme Opérationnel FEDER 2007 20132013 Contrat de Projets Etat CTC 2007 2013

Corse. Programme Opérationnel FEDER 2007 20132013 Contrat de Projets Etat CTC 2007 2013 Emmanuel PIERRE Maryline ANTONETTI La stratégie de l innovation en Corse Cadre stratégique : Programme Opérationnel FEDER 2007 20132013 Contrat de Projets Etat CTC 2007 2013 Objectif (sortie de l'objectif

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

Faculté des sciences de l agriculture et de l alimentation : Un partenaire de choix Commercialisation et marketing

Faculté des sciences de l agriculture et de l alimentation : Un partenaire de choix Commercialisation et marketing Faculté des sciences de l agriculture et de l alimentation : Un partenaire de choix Commercialisation et marketing 29 octobre 2009 Faculté des sciences de l agriculture et de l alimentation (FSAA) Fonds

Plus en détail

Indice de densité numérique au Canada: un guide pour la transformation numérique

Indice de densité numérique au Canada: un guide pour la transformation numérique Indice de densité numérique au Canada: un guide pour la transformation numérique Indice de densité numérique au Canada: un guide pour la transformation numérique L étude d Accenture menée en 2014 sur la

Plus en détail

Consultations prébudgétaires 2014. Mémoire soumis au Comité permanent des finances de la Chambre des communes

Consultations prébudgétaires 2014. Mémoire soumis au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires 2014 Mémoire soumis au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Sommaire Avec 12 000 chercheurs canadiens du domaine de la santé et plus de 35 000 étudiants

Plus en détail

Le Management de l'innovation: un outil stratégique pour le développement de l'entreprise

Le Management de l'innovation: un outil stratégique pour le développement de l'entreprise L avenir prend de la valeur La composante i 9 Projet financé par l Union européenne Le Management de l'innovation: un outil stratégique pour le développement de l'entreprise Salon de l Entreprise, 1 er

Plus en détail

L'innovation au coeur de la relance mondiale Situation française et mesures en faveur des PME innovantes

L'innovation au coeur de la relance mondiale Situation française et mesures en faveur des PME innovantes L'innovation au coeur de la relance mondiale Situation française et mesures en faveur des PME innovantes Centraliens entrepreneurs Jeudi 10 février 2011 Annie GEAY, directrice de l évaluation et des études

Plus en détail

Instrument PME et Fast Track to Innovation. Mathilde PICCO, PCN Transport, Mov eo 24/02/2015

Instrument PME et Fast Track to Innovation. Mathilde PICCO, PCN Transport, Mov eo 24/02/2015 Instrument PME et Fast Track to Innovation Mathilde PICCO, PCN Transport, Mov eo 24/02/2015 1 Instrument PME L instrument PME 1 Qu est-ce qu une PME au sens communautaire? «Toute entité, indépendamment

Plus en détail

Etre une force de proposition sur les textes de lois et la réglementation régissant l environnement économique et administratif de la profession

Etre une force de proposition sur les textes de lois et la réglementation régissant l environnement économique et administratif de la profession AMIC Immeuble ASSIST 5eme étage Téléphone : 22 434 00 Email : contact@amic.mg Web : www.amic.mg L AMIC : un acteur au service de l économie et des entreprises L Association Malagasy des Investisseurs en

Plus en détail

Philippe Busquin. Commissaire Européen pour la Recherche. La recherche : une priorité pour l avenir de l Europe

Philippe Busquin. Commissaire Européen pour la Recherche. La recherche : une priorité pour l avenir de l Europe Philippe Busquin Commissaire Européen pour la Recherche La recherche : une priorité pour l avenir de l Europe Discours à la Conférence «Priorité à la science» Lisbonne 31 mai 2004 Monsieur le Président

Plus en détail

ETAT DES LIEUX DE LA RECHERCHE ET DES ÉTUDES DOCTORALES. Université de Carthage, Tunisie

ETAT DES LIEUX DE LA RECHERCHE ET DES ÉTUDES DOCTORALES. Université de Carthage, Tunisie République Tunisienne Ministère de l'enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique ETAT DES LIEUX DE LA RECHERCHE ET DES ÉTUDES DOCTORALES Université de Carthage, Tunisie Mme Olfa Benouda Sioud

Plus en détail

Pour une relance de l'emploi par l'innovation

Pour une relance de l'emploi par l'innovation Pour une relance de l'emploi par l'innovation Cadre conceptuel et accès au capital risque Le 21 avril 2015 Diego F. Angel-Urdinola Economiste Principal Secteur de la Protection sociale et de l emploi L'innovation

Plus en détail

Proposition pour la mise en place d un Fonds européen des brevets

Proposition pour la mise en place d un Fonds européen des brevets NON PAPIER FRANCAIS Proposition pour la mise en place d un Fonds européen des brevets 1- Une économie de la connaissance en transformation profonde L économie de la propriété intellectuelle subit des modifications

Plus en détail

Présentation générale du 7 ème Programme-cadre de recherche et développement technologique (FP7)

Présentation générale du 7 ème Programme-cadre de recherche et développement technologique (FP7) Journées d information sur les derniers appels à projets de recherche du FP7 Présentation générale du 7 ème Programme-cadre de recherche et développement technologique (FP7) Héloïse Lemoine et François

Plus en détail

Financement de la Transition Energétique au Sud: Combien? Gaël Giraud

Financement de la Transition Energétique au Sud: Combien? Gaël Giraud Financement de la Transition Energétique au Sud: Combien? Gaël Giraud Chef Economiste Directeur chaire Energie et Prospérité Dir. de recherche CNRS Journée Scientifique «Enjeux et perspectives de la COP21»

Plus en détail

Le Système de Management de l Energie ISO 50001

Le Système de Management de l Energie ISO 50001 Le Système de Management de l Energie ISO 50001 Opérateur international de services organisé autour de 4 grands domaines de compétences : Normalisation Edition de solutions et services d information Evaluation

Plus en détail

MISSION DU CRP HENRI TUDOR

MISSION DU CRP HENRI TUDOR March 17, 2009 1 MISSION DU CRP HENRI TUDOR Depuis 1987, CRP Henri Tudor contribue à l amélioration et au renforcement de la capacité d innovation des entreprises et des organisations publiques. Le Centre

Plus en détail

Les financements publics des projets de R&D. Hélène Genty INRA Transfert

Les financements publics des projets de R&D. Hélène Genty INRA Transfert Les financements publics des projets de R&D Hélène Genty INRA Transfert Pour commencer Un principe : pas d opportunisme J ai un projet et je cherche le financement adapté et non l inverse Une palette assez

Plus en détail

TRANSPORT ROUTIER AU MAROC

TRANSPORT ROUTIER AU MAROC LA LOGISTIQUE ET LE TRANSPORT LEVIER DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE DU MAROC Rachid TAHRI, Président de l AFFM Juin 2013 1 TRANSPORT ROUTIER AU MAROC LE POIDS DU SECTEUR CARACTERISTIQUES DU PARC FORMATION

Plus en détail

«Une Union de l Innovation : accélérer la transformation de l Europe par l innovation dans un monde en évolution rapide» Synthèse

«Une Union de l Innovation : accélérer la transformation de l Europe par l innovation dans un monde en évolution rapide» Synthèse «Une Union de l Innovation : accélérer la transformation de l Europe par l innovation dans un monde en évolution rapide» Synthèse Février 2011 Introduction... 2 Principaux axes d actions de la nouvelle

Plus en détail

L exploration du champ des possibles

L exploration du champ des possibles L approche projet L exploration du champ des possibles Constat : Chaque jour, nous utilisons des produits ou des services dont les performances, fonctionnalités ou esthétiques dépassent nos attentes ou/et

Plus en détail

Région Haute-Normandie DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE

Région Haute-Normandie DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE La région Haute-Normandie présente des atouts multiples et variés, qu ils soient d ordre sociodémographique, économique, géographique ou environnemental.

Plus en détail

Stratégie en faveur de l éducation et de la formation tout au long de la vie en Autriche LLL : 2020

Stratégie en faveur de l éducation et de la formation tout au long de la vie en Autriche LLL : 2020 Stratégie en faveur de l éducation et de la formation tout au long de la vie en Autriche LLL : 2020 LLL : 2020 Objectifs et indices de référence stratégiques Les objectifs et indices de référence stratégiques

Plus en détail

Réponse à l évaluation du programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM)

Réponse à l évaluation du programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM) à l évaluation du programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM) I. Contexte À la fin du printemps 2006, le Programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM) a été remplacé

Plus en détail

Chapitre 2 : Les facteurs de production

Chapitre 2 : Les facteurs de production Chapitre 2 : Les facteurs de production Introduction Introduction (1) Production : Emploi des ressources nécessaires à la création des biens et des services => Combinaison des facteurs de production Travail,

Plus en détail

Synthèse séminaire. «Renforcement des capacités en innovation des TPME marocaines. - Panorama des programmes & initiatives européennes -»

Synthèse séminaire. «Renforcement des capacités en innovation des TPME marocaines. - Panorama des programmes & initiatives européennes -» Synthèse séminaire «Renforcement des capacités en innovation des TPME marocaines - Panorama des programmes & initiatives européennes -» Le 28 novembre 2013, Casablanca Mounir CHAOUKI, Membre Commission

Plus en détail

L'innovation collaborative en TI : au coeur de la mission du CRIM

L'innovation collaborative en TI : au coeur de la mission du CRIM L'innovation collaborative en TI : au coeur de la mission du CRIM Françoys Labonté, ing., Directeur, développement des affaires R-D et commercialisation 1 Aperçu de la présentation Profil sommaire de l

Plus en détail

PLAN DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE 2012-2020 UN ITINÉRAIRE VERS LA CROISSANCE Chantal Ouellet Coordonnatrice Bureau de coordination du Plan de

PLAN DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE 2012-2020 UN ITINÉRAIRE VERS LA CROISSANCE Chantal Ouellet Coordonnatrice Bureau de coordination du Plan de PLAN DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE 2012-2020 UN ITINÉRAIRE VERS LA CROISSANCE Chantal Ouellet Coordonnatrice Bureau de coordination du Plan de développement de l industrie touristique, Tourisme Québec,

Plus en détail

Entrepreneur / Chercheur Un partenariat direct pour réussir r

Entrepreneur / Chercheur Un partenariat direct pour réussir r L Ecole de l innovationl Entrepreneur / Chercheur Un partenariat direct pour réussir r votre croissance 1 Principaux programmes spécifiques du 7 e PCRDT Les partenariats compétitifs titifs. CAPACITÉS Renforcer

Plus en détail

Note de synthèse. Une éco-innovation qui présente plusieurs facettes a facilité l évolution de la production durable

Note de synthèse. Une éco-innovation qui présente plusieurs facettes a facilité l évolution de la production durable NOTE DE SYNTHÈSE 15 Note de synthèse Une éco-innovation qui présente plusieurs facettes a facilité l évolution de la production durable Par la mise en place de pratiques productives efficientes et le développement

Plus en détail

Le Répertoire des Compétences

Le Répertoire des Compétences LES RENCONTRES CNRS DE L INNOVATION Collaboration public-privé pour la valorisation des logiciels Mercredi 15 juin 2011 La Direction de l' La Direction de l' Une Interface entre laboratoires et entreprises

Plus en détail

DE L'OCDE 1999 MESURER

DE L'OCDE 1999 MESURER O R G A N I S A T I O N D E C O O P É R A T I O N E T D E D É V E L O P P E M E N T É C O N O M I Q U E S TABLEAU DE BORD DE L'OCDE DE LA SCIENCE, DE LA TECHNOLOGIE ET DE L'INDUSTRIE 1999 MESURER LES ÉCONOMIES

Plus en détail

Tableau de bord annuel de l économie marocaine. Royaume du Maroc. Et de la Privatisation Direction de la Politique Economique

Tableau de bord annuel de l économie marocaine. Royaume du Maroc. Et de la Privatisation Direction de la Politique Economique Royaume du Maroc Département de l Economie, l des Finances Et de la Privatisation Direction de la Politique Economique Générale Division de l Information l 15 10 5 0-5 -10-15 Tableau de bord annuel de

Plus en détail

Le Management de l Innovation,

Le Management de l Innovation, Le Management de l Innovation, condition nécessaire au développement de l Entreprise EU Med partnership bridging R&I for growth and employment, International conference, tunis 18/02/2013 Karim ZAGHDANE

Plus en détail

007537/EU XXIII.GP Eingelangt am 14/02/07

007537/EU XXIII.GP Eingelangt am 14/02/07 007537/EU XXIII.GP Eingelangt am 14/02/07 COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES Bruxelles, le 14.2.2007 SEC(2007) 113 DOCUMENT DE TRAVAIL DES SERVICES DE LA COMMISSION Document accompagnant la proposition

Plus en détail

chapitre 4 L innovation dans Le GRoupe

chapitre 4 L innovation dans Le GRoupe chapitre 4 L innovation dans Le GRoupe 4.1 définir L innovation selon l insee, l innovation est un changement significatif de nature technique, commerciale, organisationnelle, structurelle ou de logique

Plus en détail

Smart Impulse. Mieux comprendre pour mieux consommer. Découvrez la mesure non intrusive pour des économies réelles

Smart Impulse. Mieux comprendre pour mieux consommer. Découvrez la mesure non intrusive pour des économies réelles Smart Impulse Mieux comprendre pour mieux consommer Découvrez la mesure non intrusive pour des économies réelles Votre contexte Les économies d énergie commencent par la connaissance de sa consommation

Plus en détail

AXE 1 RENFORCER LA RECHERCHE, FICHE THEMATIQUE 1-2 : RECHERCHE INNOVATION LE DEVELOPPEMENT TECHNOLOGIQUE ET L INNOVATION

AXE 1 RENFORCER LA RECHERCHE, FICHE THEMATIQUE 1-2 : RECHERCHE INNOVATION LE DEVELOPPEMENT TECHNOLOGIQUE ET L INNOVATION AXE 1 RENFORCER LA RECHERCHE, LE DEVELOPPEMENT TECHNOLOGIQUE ET L INNOVATION FICHE THEMATIQUE 1-2 : RECHERCHE INNOVATION Version adoptée au CPR du 12/12/14 1 Priorité d investissement 1.b : Promotion des

Plus en détail

LE NOUVEAU PLAN CHANTIERS CANADA

LE NOUVEAU PLAN CHANTIERS CANADA LE NOUVEAU PLAN CHANTIERS CANADA LE PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DE 2013 Le Plan d action économique de 2013 représente le prochain volet du plan à long terme du gouvernement pour renforcer l économie canadienne

Plus en détail

Management de l Entreprise. Manag. de l Ent.

Management de l Entreprise. Manag. de l Ent. Management de l Entreprise Manag. de l Ent. 6 161 GE04 17h GE10 GE11 Gestion des ressources humaines apprendre et utiliser les outils pertinents des ressources humaines pour comprendre les fonctionnements

Plus en détail

EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9

EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9 EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9 PLAN Situation de la PME au Maroc : Définition, PME en chiffres Forces et faiblesses de la

Plus en détail

Panorama du marché du Crédit à la consommation en Europe en 2013

Panorama du marché du Crédit à la consommation en Europe en 2013 Panorama du marché du Crédit à la consommation en Europe en 2013 Pour la 7 ème année consécutive, Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du marché du crédit à la consommation

Plus en détail

DELIBERATION N 14-1309 12 DECEMBRE 2014

DELIBERATION N 14-1309 12 DECEMBRE 2014 DELIBERATION N 14-1309 12 DECEMBRE 2014 DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE Stratégie Régionale d'innovation Evolution des aides régionales en faveur des entreprises, des acteurs de la recherche et de l'innovation

Plus en détail

Politiques en faveur des PME Afrique du Nord et Moyen-Orient 2014

Politiques en faveur des PME Afrique du Nord et Moyen-Orient 2014 Politiques en faveur des PME Afrique du Nord et Moyen-Orient 2014 Évaluation sur la base du Small Business Act pour l Europe Tunis, 10 Septembre 2014 Ordre du jour 1. Introduction et objectifs 2. Méthodologie

Plus en détail

La DGAFP et la coopération internationale administrative

La DGAFP et la coopération internationale administrative MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE INTERNATIONAL La DGAFP et la coopération internationale administrative REPÈRES DGAFP La DGAFP et la coopération internationale

Plus en détail

Etat des lieux des pratiques des banques françaises en matière d externalisation métiers (BPO).

Etat des lieux des pratiques des banques françaises en matière d externalisation métiers (BPO). Etat des lieux des pratiques des banques françaises en matière d externalisation métiers (BPO). Réponses au Questionnaire n 1 de Maturity Sourcing. Septembre 2012 1 Les répondants 93 entreprises ayant

Plus en détail

ACCÉLÉRATEUR D INNOVATION AU SERVICE DE L INDUSTRIE

ACCÉLÉRATEUR D INNOVATION AU SERVICE DE L INDUSTRIE ACCÉLÉRATEUR D INNOVATION AU SERVICE DE L INDUSTRIE ÉDITO Construite sur l expérience réussie du LETI à Grenoble, CEA Tech est forte de 4500 collaborateurs chargés d innover au service de l industrie.

Plus en détail

Loi XXXIII de 1995 sur la protection des inventions par brevets. (extrait) PARTIE 6 DISPOSITIONS SUR L OFFICE HONGROIS DES BREVETS.

Loi XXXIII de 1995 sur la protection des inventions par brevets. (extrait) PARTIE 6 DISPOSITIONS SUR L OFFICE HONGROIS DES BREVETS. Loi XXXIII de 1995 sur la protection des inventions par brevets (extrait) PARTIE 6 DISPOSITIONS SUR L OFFICE HONGROIS DES BREVETS Chapitre XIV/C L Office hongrois des brevets Statut de l Office hongrois

Plus en détail

Chapitre 1 La Production et ses transformations. Définition de la production par l Insee. Productions marchande et non marchande

Chapitre 1 La Production et ses transformations. Définition de la production par l Insee. Productions marchande et non marchande Chapitre 1 La et ses transformations 1.Définitions, typologies et évolutions Qu est-ce que produire? s marchande et non marchande s matérielles et immatérielles et productivité 2. Les unités et les facteurs

Plus en détail

ANNEXE 1. 1 La mission du FNR

ANNEXE 1. 1 La mission du FNR Extraits du Contrat de Performance 2011-2013 ANNEXE 1 1 La mission du FNR Dans le cadre des missions décrites dans la loi modifiée du 31 mai 1999 portant création d'un fonds national de la recherche dans

Plus en détail

Le mouvement vers la Qualité dans les Services publics de l Union européenne

Le mouvement vers la Qualité dans les Services publics de l Union européenne 1 Le mouvement vers la Qualité dans les Services publics de l Union européenne La concrétisation d une coopération européenne pour développer le management par la qualité dans l administration publique

Plus en détail

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr En 2008, la baisse du nombre d exportateurs engagée depuis 2003 s accentue (-3,1 %), quelle que soit

Plus en détail

Optimiser les initiatives S&OP des entreprises agroalimentaires

Optimiser les initiatives S&OP des entreprises agroalimentaires Optimiser les initiatives S&OP des entreprises agroalimentaires Anticiper et prendre les meilleures décisions au regard des contraintes économiques et organisationnelles, tels sont les challenges quotidiens

Plus en détail

Colloque Bio pour Tous. Hélène Fortier Bureau du Québec CRSNG 6 mars 2015

Colloque Bio pour Tous. Hélène Fortier Bureau du Québec CRSNG 6 mars 2015 Colloque Bio pour Tous Hélène Fortier Bureau du Québec CRSNG 6 mars 2015 ORGANISME SUBVENTIONNAIRE FÉDÉRAL EN SCIENCES NATURELLES ET EN GÉNIE AU CANADA Budget annuel : 1,1 MM $ 248 M $ au Québec : 764

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature RESEAUX THEMATIQUES FRENCH TECH Dossier de candidature DEPOT DES CANDIDATURES : Les dossiers de candidature ne doivent pas faire plus de 30 pages (plus un maximum de 10 pages d annexes). Pour les écosystèmes

Plus en détail

Votre nouvelle SOURCE DE CROISSANCE

Votre nouvelle SOURCE DE CROISSANCE Votre nouvelle SOURCE DE CROISSANCE FINANCE ISLAMIQUE & PARCIPATIVE I IMPACT INVESTMENT I ECONOMIE SOCIALE & SOLIDAIRE www.fineopolis.com PARTENAIRE DE CHOIX DANS UN MONDE EN CONSTANTE ÉVOLUTION Finéopolis

Plus en détail

LA FRANCE ATTIRE LES INVESTISSEMENTS ETRANGERS

LA FRANCE ATTIRE LES INVESTISSEMENTS ETRANGERS LA FRANCE ATTIRE LES INVESTISSEMENTS ETRANGERS La France : 4 e destination mondiale Une croissance du nombre de projet Après trois années de stabilité, le nombre des projets d investissements étrangers

Plus en détail

«Réglementation des Investissements Directs Étrangers au Maroc : progrès et réformes»

«Réglementation des Investissements Directs Étrangers au Maroc : progrès et réformes» «Réglementation des Investissements Directs Étrangers au Maroc : progrès et réformes» M. Marwane MANSOURI Chef de la Division des Etudes et de l Information Direction des Investissements Paris, le 29 octobre

Plus en détail

ISCAE-CASABLANCA LISTE DES FORMATIONS DISPENSEES

ISCAE-CASABLANCA LISTE DES FORMATIONS DISPENSEES ISCAE-CASABLANCA LISTE DES FORMATIONS DISPENSEES ANNEE UNIVERSITAIRE 2014-2015 A. La Grande Ecole Les conditions d accès Le concours est ouvert aux : 1. Elèves des classes préparatoires, âgés de 22 ans

Plus en détail

Conférence plénière Trévoux 25 octobre 2012

Conférence plénière Trévoux 25 octobre 2012 Pôles territoriaux de coopération économique Passer du concept au projet Conférence plénière Trévoux 25 octobre 2012 I. Eclairages conceptuels Danièle DEMOUSTIER Economiste, enseignante et Chercheur ESEAC

Plus en détail

Le système d éducation secondaire luxembourgeois : une analyse coûts/bénéfices

Le système d éducation secondaire luxembourgeois : une analyse coûts/bénéfices CHAMBRE DE COMMERCE LUXEMBOURG Actualité & tendances n 16 Le système d éducation secondaire luxembourgeois : une analyse coûts/bénéfices 20 octobre 2014 1 CHAMBRE DE COMMERCE LUXEMBOURG Sommaire 1. Actualité

Plus en détail

Entrepreneuriat et création d entreprises Expériences de l Universitl. Université de Sousse

Entrepreneuriat et création d entreprises Expériences de l Universitl. Université de Sousse Entrepreneuriat et création d entreprises Expériences de l Universitl Université de Sousse 1 FORMATION Niveau maîtrise ( IHEC-Sousse) Maîtrise en Entrepreneuriat et gestion de projets Projets de fin d

Plus en détail

PROGRAMME DE RESTRUCTURATION ET DE MISE A NIVEAU DE L INDUSTRIE DES ETATS MEMBRES DE L UEMOA

PROGRAMME DE RESTRUCTURATION ET DE MISE A NIVEAU DE L INDUSTRIE DES ETATS MEMBRES DE L UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ---------------- LA COMMISSION ------------ PROGRAMME DE RESTRUCTURATION ET DE MISE A NIVEAU DE L INDUSTRIE DES ETATS MEMBRES DE L UEMOA Page 1 sur 15 SOMMAIRE

Plus en détail

Introduction. Table des matières I Les moyens alloués pour l éducation une vue d ensemble. I Les moyens alloués pour l éducation une vue d ensemble

Introduction. Table des matières I Les moyens alloués pour l éducation une vue d ensemble. I Les moyens alloués pour l éducation une vue d ensemble Mieux comprendre l école de demain Dix années d éducation dans le monde Rencontres internationales, 7-9 avril 25, Revue internationale d éducation de Sèvres, CIEP Atelier 6 : Comment concilier logiques

Plus en détail

109 - SYNTHESE DE LA STRATEGIE D'ENTREPRISE.doc LE DIAGNOSTIC STRATEGIQUE INTERNE

109 - SYNTHESE DE LA STRATEGIE D'ENTREPRISE.doc LE DIAGNOSTIC STRATEGIQUE INTERNE DIAGNOSTIC EXTERNE PESTEL 1. P L environnement politique - instabilité/stabilité du gouvernement, - politique fiscale (impôts, taxes), - subventions, - système de protection sociale, - politique monétaire,

Plus en détail

UE 5 - ECONOMIE. Niveau L : 210 heures 18 ECTS. 2. L économie de marché : son fonctionnement et ses imperfections (70 heures) Avril 2006 1

UE 5 - ECONOMIE. Niveau L : 210 heures 18 ECTS. 2. L économie de marché : son fonctionnement et ses imperfections (70 heures) Avril 2006 1 UE 5 - ECONOMIE Niveau L : 210 heures 18 ECTS Thèmes Sens et portée de l'étude Notions et contenus 1. Grands courants de pensée et principaux faits économiques et sociaux (35 heures) 1.1 Histoire des faits

Plus en détail

THE ARAB FORUM OF THE ICT SECTOR

THE ARAB FORUM OF THE ICT SECTOR THE ARAB FORUM OF THE ICT SECTOR Workshop2: Banking, Financig And Investment Sectors Hammamet, le 08-05-2013 Le capital risque/capital investissement Comment se définit-il? Prise de participation minoritaire

Plus en détail

Platform de Coopération Espagne-Maroc pour le Renforcement des capacités d innovation dans le secteur agroalimentaire

Platform de Coopération Espagne-Maroc pour le Renforcement des capacités d innovation dans le secteur agroalimentaire Platform de Coopération Espagne-Maroc pour le Renforcement des capacités d innovation dans le secteur agroalimentaire SEMINAIRE «QUALITÉ ET INNOVATION DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE «Structures d appui

Plus en détail

Evaluation du projet Innovant

Evaluation du projet Innovant Evaluation du projet Innovant Etat d avancement Evaluation de la technologie Evaluation du marché Analyse maturation Régis Ferron, Responsable Marketing, Maturation, Développement d affaires Institut de

Plus en détail

Forum Mondial des Femmes d Affaires Francophones. Tunis 15-17 Mai 2014. Sous le thème «Femmes d Affaires & Développement de l Afrique»

Forum Mondial des Femmes d Affaires Francophones. Tunis 15-17 Mai 2014. Sous le thème «Femmes d Affaires & Développement de l Afrique» Forum Mondial des Femmes d Affaires Francophones Tunis 15-17 Mai 2014 Sous le thème Forum Mondial des Femmes d Affaires Francophones Présentation Le Forum mondial des femmes d affaires francophones a pour

Plus en détail

Chiffres de Catalogne

Chiffres de Catalogne www.idescat.cat Chiffres de Generalitat de Catalunya Gouvernement de la POPULATION Population (1.000) (1) 7 434 46 508 507 417 hommes 49,1 49,3 48,8 femmes 50,9 50,7 51,2 Structure (%) 0-14 ans 15,9 15,2

Plus en détail

Diaspora malienne et développement: contributions, contraintes et stratégies Par

Diaspora malienne et développement: contributions, contraintes et stratégies Par REUNION THEMATIQUE Genève, 11 septembre 2013 Migration du travail et diasporas Diaspora malienne et développement: contributions, contraintes et stratégies Par Seydou KEITA Conseiller Technique Ministère

Plus en détail

COMMENT AMELIORER LE SOUTIEN A L INNOVATION SOCIALE? PERSPECTIVES REGIONALES ET EUROPEENNES

COMMENT AMELIORER LE SOUTIEN A L INNOVATION SOCIALE? PERSPECTIVES REGIONALES ET EUROPEENNES COMMENT AMELIORER LE SOUTIEN A L INNOVATION SOCIALE? PERSPECTIVES REGIONALES ET EUROPEENNES Modération : AGNES HUBERT, Commission européenne (BEPA) TABLE RONDE 1 : COMMENT LES REGIONS ET L UE SOUTIENNENT-ELLES

Plus en détail

Principaux résultats

Principaux résultats Principaux résultats Le rapport préparé pour la réunion de l OCDE au niveau des ministres de 2001 et intitulé «La nouvelle économie : mythe ou réalité?» concluait que les technologies de l information

Plus en détail

Enseignement supérieur - Recherche

Enseignement supérieur - Recherche 254 Enseignement supérieur - Recherche Le domaine fonctionnel Enseignement supérieur Recherche regroupe les emplois qui concourent à l enseignement supérieur et à la recherche. 255 CADRE DE DIRECTION EN

Plus en détail

Plan d investissement pour l Europe

Plan d investissement pour l Europe Le plan d investissement pour l Europe a pour but de dynamiser les investissements à l appui de projets stratégiques dans l ensemble de l UE. Il permettra de débloquer au moins 315 milliards d EUR d investissements

Plus en détail

Mise en place des projets collaboratifs. public-privé dans les TIC à l entreprise. Cynapsys

Mise en place des projets collaboratifs. public-privé dans les TIC à l entreprise. Cynapsys Mise en place des projets collaboratifs public-privé dans les TIC à l entreprise Cynapsys 22 Septembre, Pôle Elghazala, Ariana Imed AMMAR Manager AGENDA Présentation de CYNAPSYS Vision et Stratégie de

Plus en détail

Enquêtes Innovation et R&D :

Enquêtes Innovation et R&D : Enquêtes Innovation et R&D : Réalisation du projet Présenté par : M. Abdelhak CHAIBI M. Jamal ASSAD Plan de la présentation (1/3) Première partie : Présentation de l enquête nationale INNOVATION, 2005

Plus en détail

Ancrer les investisseurs étrangers dans le tissu économique local. L expérience de CzechInvest

Ancrer les investisseurs étrangers dans le tissu économique local. L expérience de CzechInvest Ancrer les investisseurs étrangers dans le tissu économique local L expérience de CzechInvest Eva Tomanová Chef de la section projets stratégiques 25. 3. 2009 SOMMAIRE 1. La République tchèque 2. CzechInvest

Plus en détail