N 23 SOMMAIRE. Editorial P 1. DOSSIER POLE EMPLOI 2015 et les implantations P 2/3

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "N 23 SOMMAIRE. Editorial P 1. DOSSIER POLE EMPLOI 2015 et les implantations P 2/3"

Transcription

1 Pôle Emploi inaugure ses nouveaux locaux à Bellevue L E t L i g é r i e n N 23 MARS-AVRIL 2013 SOMMAIRE Editorial P 1 DOSSIER POLE EMPLOI 2015 et les implantations P 2/3 BREVES P 4 La maison à feu Mise en place des nouveaux rythmes scolaires La Loire en chiffres P 4 ZOOM SUR Le CODAF P 5 D epuis sa création en 2008, Pôle emploi a assuré ses missions dans un contexte de crise économique, qui s est notoirement accentué en 2012 puisque notre département a vu le nombre de demandeurs d emploi augmenter de plus de 12% sur les douze derniers mois (soit à fin décembre 2012). Le taux de chômage ligérien se situe désormais à 9,9 %, soit au même niveau que le taux national. Face à cette conjoncture difficile, Pôle emploi améliore en continu son offre de service afin de remplir ses missions : accueillir, informer les demandeurs d emploi, les inscrire, assurer le versement des allocations et les accompagner dans leur recherche d emploi. Les conseillers accompagnent les entreprises dans leur dépôt d offres d emploi (près de offres d emploi ont été recueillies en 2012) afin de favoriser le rapprochement entre les candidats et les employeurs. L action de Pôle emploi s inscrit dans le cadre d un projet d entreprise baptisé «Pôle emploi 2015». Nos ambitions sont à la hauteur des enjeux pour favoriser l accès et le retour à l emploi du plus grand nombre : - Faire plus pour ceux qui en ont le plus besoin, qu ils soient demandeurs d emploi ou employeurs, - Simplifier les procédures - Personnaliser la relation avec les usagers - Développer nos outils Internet, avec notamment le portail pole-emploi.fr - Renforcer les axes de collaboration sur les territoires avec nos nombreux partenaires. Dans la Loire, 457 collaborateurs en CDI répartis entre la Direction Territoriale, 11 Agences de proximité, une Agence de Services spécialisée et une Plateforme de traitement centralisé assurent au quotidien le trait d union entre les demandeurs d emploi et les entreprises. Pour être au plus près des usagers, Pôle emploi a reconfiguré et rénové ses Agences. Luc DARMAIS Directeur territorial Pôle emploi Loire

2 P rès de 4 ans après la fusion entre l ANPE et l Assedic, le parc immobilier de Pôle emploi a sensiblement évolué afin de délivrer une offre de service rénovée dans les meilleures conditions aux demandeurs d emploi et aux entreprises. Les nouvelles implantations immobilières résultent soit de déménagements soit de rénovations d anciens locaux. Elles sont en voie d achèvement puisque fin 2013, plus de 80% des opérations seront terminées. Une Agence Pôle emploi est divisée en 3 espaces, correspondant aux engagements de «Pôle emploi 2015» : un espace en libre accès permettant l accès aux différents outils mis à disposition au niveau de l accueil (bornes Internet, zone d affichage, téléphone, photocopieuse, espaces de travail ) un espace d accès restreint, accessible aux usagers accompagnés par un conseiller Pôle emploi des espaces réservés (locaux techniques et logistiques) Le référentiel immobilier de l Etablissement prévoit 27m2 par conseiller (en incluant les espaces communs), soit un peu plus de m2. Le maillage territorial doit répondre à des critères stricts, notamment quant aux bassins socio-économiques, c'est-à-dire avec une concentration d Agences plus importante sur les agglomérations, Saint-Etienne et Roanne. Concernant les zones rurales, un demandeur d emploi ne doit pas avoir plus de 30 km à parcourir pour se rendre à Pôle emploi (ou 1 heure de route). D O S S I E R Tenant compte de ces engagements, dans la Loire sont implantées : 11 agences de proximité, 1 agence de services spécialisées (Accompagnement des licenciés pour motif économique, des cadres, Pôle emploi international, accompagnement des jeunes du plan ANI, de demandeurs d emploi, Plateforme de vocation, Equipe d orientation spécialisée), 1 Plateforme pour le traitement centralisé La Direction Territoriale. Encore plus engagés à vos côtés Dans un environnement économique difficile, Pôle emploi s est affirmé depuis trois ans, comme un acteur majeur des politiques de l emploi. La convention tripartite , signée avec l Etat et l Unédic inscrit Pôle emploi dans une nouvelle phase de son développement, au service des demandeurs d emploi et des entreprises. 6 priorités stratégiques sont au cœur de Pôle emploi 2015 : 1. Faire plus pour ceux qui en ont le plus besoin 2. Agir en proximité avec nos partenaires 3. Simplifier et mettre le collectif au cœur de l organisation du travail 4. Etre plus attentif aux résultats de notre action 5. Innover pour améliorer nos services et valoriser notre expertise 6. Faire le pari de la confiance (renforcer les marges de manœuvre des manageurs et conseillers, pour leur permettre d adapter les réponses apportées aux demandeurs d emploi et aux entreprises en fonction de leurs besoins. Mieux agir avec les partenaires Parce que la territorialisation de l action est un axe essentiel, Pôle emploi s engage à mieux adapter son action aux besoins des territoires. Pour cela, Pôle emploi va renforcer des partenariats et en initier de nouveaux. L enjeu est d optimiser la coordination des actions avec l ensemble des acteurs de l emploi, de la formation er de l insertion, pour améliorer le service offert aux demandeurs d emploi et entreprises. Quelques pistes d action seront privilégiées : Pôle emploi va développer sa capacité à élaborer des diagnostics territoriaux pertinents à tous les niveaux d intervention. Ceci implique l identification des risques, des faiblesses et des opportunités sur un territoire Pôle emploi va analyser plus finement sa présence territoriale pour répondre au mieux aux besoins des territoires les plus fragiles et notamment aux zones sensibles. Deux leviers : - Rechercher avec les partenaires locaux un objectif de couverture des zones rurales enclavées par des solutions partenariales, mutualisant des équipements ou des accueils comme des relais de services publics - S appuyer sur des relais locaux et développer des partenariats opérationnels, notamment avec les collectivités locales pour apporter des réponses adaptées aux ZUS et CUCS. Pôle emploi va adapter les modalités de son offre de services en fonction des spécificités des territoires (achats de formations, accompagnement vers un retour durable à l emploi, coopération avec les services publics de l emploi transfrontaliers pour mieux placer les demandeurs d emploi, analyse des résultats de placement ) Pôle emploi va coopérer avec les partenaires, pour assurer la complémentarité des services sur le territoire. Plusieurs orientations : - Développer des partenariats avec les acteurs de l insertion et du social, pour apporter un service plus global aux demandeurs d emploi avec des difficultés autres que les difficultés professionnelles - Développer les liens entre les directions régionales de Pôle emploi et l Education nationale, les missions locales, la protection judiciaire de la jeunesse. - Elargir le domaine de coopération avec les Conseils Généraux et notamment pour les bénéficiaires du RSA - Etendre les partenariats avec les conseils régionaux au-delà des achats de formation et notamment au développement économique - Contribuer aux grands projets de développement local avec les collectivités locales, les OPCA et les branches professionnelles. 2

3 D O S S I E R POLE EMPLOI LOIRE - Coordonnées Direction Territoriale - 59 rue des Aciéries ST-ETIENNE ROANNE 14, rue de la Résistance BP ROANNE RIORGES 180, rue Clément Ader CS RIORGES MONTBRISON Z.I. de Vaure 14, avenue Louis Lépine CS MONTBRISON ANDREZIEUX-BOUTHEON Immeuble le Diamant Rond Point Colonna ANDREZIEUX-BOUTHEON ST-ETIENNE CHATEAUCREUX 84, bis cours Fauriel ST-ETIENNE CEDEX 2 ST-ETIENNE CLAPIER 18 avenue Augustin Dupré CS ST-ETIENNE CEDEX 1 ST-ETIENNE TERRASSE 14, avenue Pierre Mendès France ST-PRIEST-EN-JAREZ ST-ETIENNE BELLEVUE 29 bis, rue du Mont CS ST-ETIENNE CEDEX 2 FIRMINY 44, rue de la Tour de Varan BP FIRMINY ST-CHAMOND 1 Bis, rue du Port Sec BP ST-CHAMOND RIVE-DE-GIER 1A, cours Gambetta RIVE-DE-GIER A.2.S. Services Spécialisés de la Loire 59, rue des Aciéries - CS ST-ETIENNE cedex 1 demandeur d emploi : 3949 (Gratuit ou 0,11 par appel depuis une ligne fixe ou une box. Coût d'une communication normale depuis un mobile) employeur : 3995 (0,15 ttc/min) Horaires d'ouvertures communs à tous les Pôles Emploi : du lundi au jeudi : 8h30 16h15 et le vendredi : 8h30 12h30 3

4 1 le Les brèves... LA MAISON A FEU - un nouvel outil de formation pour les sapeurs-pompiers plateau technique de formation vient compléter l école départementale d incendie et de secours de la Loire. Cet équipement complète les outils de proximité mis en place au plus près des casernes (caissons multi-usages et caissons thermiques). Il représente le premier contact au feu pour les sapeurspompiers de la Loire. Cet outil se base sur des mises en situation au plus près de la réalité et dans un cadre sécurisé : techniques d attaque et d extinction du feu, entraînement au port de l appareil respiratoire isolant, techniques d intervention sur fuite de gaz ou fuite d eau, techniques de sauvetage, secourisme en situation, travail sur des produits chimiques A noter : ces infrastructures pédagogiques sont également ouvertes aux organismes extérieurs, Crédit photo SDIS42 entreprises, collectivités ou services de sécurité civile qui souhaitent développer leurs compétences dans ces différents domaines. L ensemble de ces équipements, corrélé avec le développement de la formation ouverte à distance, permet de proposer aux sapeurspompiers des conditions optimales d apprentissage et de perfectionnement. C est finalement, la qualité et la sécurité des secours portés aux Ligériens qui en est améliorée. Crédit photo SDIS42 2 Décret n du 24 janvier 2013 relatif à l'organisation du temps scolaire dans les écoles maternelles et élémentaires Mise en place des nouveaux rythmes scolaires Une réforme mise en œuvre dès la rentrée 2013 ou possibilité de report à la rentrée Les IEN sont à la disposition des élus et des parents. La réforme des rythmes scolaires entre en vigueur au début de l'année scolaire Toutefois, jusqu'au 31 mars 2013, les communes peuvent demander au directeur académique des services de l'éducation nationale le report de la réforme à l'année scolaire Une réforme qui place l élève au cœur de la réflexion Le présent décret prévoit la mise en place d'une semaine scolaire de 24 heures d'enseignement réparties sur 9 demi-journées afin d'alléger la journée d'enseignement. Les heures d'enseignement sont organisées les lundi, mardi, jeudi et vendredi et le mercredi matin, à raison de cinq heures trente maximum par jour et de trois heures trente maximum par demi-journée. La durée de la pause méridienne ne peut être inférieure à une heure trente. Une réforme à travailler dans la concertation Cette réforme rééquilibre le temps d enseignement avec une meilleure articulation entre le temps scolaire et le temps périscolaire Les inspecteurs de l éducation nationale sont à la disposition des élus et des parents d élèves pour la mise en place de cette nouvelle articulation. Des rencontres ont eu lieu au sein de chaque territoire avec l intersyndicale et l association des maires de France. LA LOIRE EN QUELQUES CHIFFRES... SECURITE ROUTIERE Les chiffres au 28/ Comparés à la même période de 2012 Nombre d accidents : 63 Nombre de tués : Blessés : * données non consolidées 8 73 SECURITE PUBLIQUE Les chiffres au 28/02/2013 comparés à la même période de 2012 AVIP : ,17% Atteintes aux biens : ,73% (*) L évolution de la délinquance est évaluée sur deux grands indicateurs : les AVIP (Atteintes Volontaires à l Intégrité Physique des personnes) et les atteintes aux biens. EMPLOI Nombre de demandeurs d emploi Au 28/02/2013 : *, dont : ont moins de 25 ans sont des femmes * Résultats provisoires de la catégorie A, (personnes tenues à des actes positifs de recherche et sans activité, même réduite, dans le mois). Une révision sera effectuée dans les mois suivants. Directeur de la publication : Fabienne BUCCIO, Préfète de la Loire - Comité de rédaction : Préfecture de la Loire, Services de l Etat Conception et coordination : Préfecture de la Loire - Bureau de la Communication interministérielle 4

5 Zoom sur... LE CODAF Le dispositif de lutte contre le travail illégal au niveau local Mis en place en juillet 2010, le Comité Opérationnel Départemental Anti-Fraude (CODAF) est présidé conjointement par la Préfète de Département et le Procureur de la République près du Tribunal de Grande Instance du chef-lieu de département. Ses missions Coordonner les opérations de contrôles pour réaliser le programme départemental défini au préalable Recenser et mobiliser les moyens nécessaires Assurer une bonne circulation de l information nécessaire à la mise en recouvrement des CODAF 42 cotisations sociales et fiscales Il se réunit au moins quatre fois par an en comité restreint et chaque fois qu une action l exige en «mini CODAF» Se réunit une à deux fois par an en séance plénière Dans la Loire, le secrétariat permanent est assuré par un agent de la DIRECCTE (Direction Régionale des Entreprises de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi). Son fonctionnement En ce qui concerne les séances plénières, le secrétariat est assuré par les services de la DDPP avec le concours de la DIRECCTE. Le Secrétaire du CODAF prépare les réunions du comité, apporte son concours technique à l organisation des contrôles, centralise toutes les procédures de travail illégal (Gendarmerie, Police, URSSAF, etc ). Il les enregistre et assure l information du suivi judiciaire, un suivi statistique des procès-verbaux. Il veille à la transmission, aux services compétents, des informations et documents nécessaires à la mise en recouvrement. Le secrétaire centralise les «Fiches Action» du programme départemental et les adresse à la DNLF (La délégation nationale à la lutte contre la fraude). En outre, le CODAF est un cadre propice aux échanges de bonnes pratiques. Ainsi les enquêteurs peuvent utilement se rapprocher des correspondants «lutte contre la fraude» des organismes de protection sociale. Au cours du 1 er semestre de l année 2012, dans le cadre des actions coordonnées, les agents du CODAF de différentes administrations et services ont procédé à des contrôles dans les secteurs suivants : hôtels cafés restaurants dont kebabs débits de boissons fonctionnant sous forme associative chantiers du bâtiment et des travaux publics véhicules de transports sanitaires maraîchers, centres équestres marché de Roanne magasin de vente de tapis magasin éphémère 5 D autres contrôles coordonnés ont eu lieu dans les secteurs d activité préconisés par le Plan National d Action de la Lutte contre la Fraude (PNALF) élaboré par la Délégation Nationale de Lutte contre la Fraude (DNLF). Actions coordonnées au cours du 1er semestre interventions du 29/02/2012 au 23/06/ entreprises contrôlées 736 personnes contrôlées 22 procès-verbaux rédigés Les secteurs d activité sont : les HCR (Hôtels, cafés, restaurants), kébabs et associations fonctionnant en débits de boissons les chantiers du bâtiment et Travaux publics les transports sanitaires dans le domaine agricole : les serres, les pépiniéristes, les paysagistes, les maraîchers et les centres équestres les marchés les magasins éphémères et autres commerces Actions coordonnées au cours du 2ème semestre interventions communes ont été faites 382 entreprises contrôlées 864 personnes contrôlées 12 procès-verbaux rédigés pour travail illégal + 9 autres pour infractions hors TI ( ex défaut de panneau d affichage sur chantier, défaut de registre unique du personnel etc..) Les secteurs d activité sont : des HCR, restaurants et associations fonctionnant en débits de boissons, des discothèques des chantiers du bâtiment et TP et le chantier de l A89 des transports sanitaires dans le domaine agricole : des centres équestres ;de la vente de fleurs devant les cimetières des marchés une entreprise de fret des salons de coiffure des entreprises de déménagements deux sites où interviennent des entreprises de nettoyage des garages et carrosseries Ces chiffres ne tiennent pas compte des contrôles effectués hors CODAF par les différents services et administrations pour les pouvoirs qui leur sont propres.

DOSSIER DE PRESSE Contacts presse

DOSSIER DE PRESSE Contacts presse DOSSIER DE PRESSE Contacts presse : Bureau de la communication interministérielle - 02.48.67.34.36 pref-communication@cher.gouv.fr Préfecture du Cher - Place Marcel Plaisant CS 60022-18020 BOURGES Cedex

Plus en détail

Le fonds d amorçage 2013-2014 et 2014-2015

Le fonds d amorçage 2013-2014 et 2014-2015 Lundi Mardi Mercredi Jeudi Le fonds d amorçage 2013-2014 et 2014-2015 ADDITIF AU GUIDE PRATIQUE SUR LES NOUVEAUX RYTHMES À L ÉCOLE PRIMAIRE Vendredi GUIDE PRATIQUE LES NOUVEAUX RYTHMES À L ÉCOLE PRIMAIRE

Plus en détail

Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire

Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire 2014 Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire Enquête organisée par l AMF 49 et la ville d Avrillé auprès des du département de Maine et Loire Décembre 2014 1 Résultats de l enquête sur les

Plus en détail

La lettre de l Ét@t en Dordogne

La lettre de l Ét@t en Dordogne N 1 - Janvier - Février 2013 La lettre de l Ét@t en Dordogne LE DOSSIER DU MOIS LE BILAN DE LA DELINQUANCE 2012 Sommaire L'éditorial Je vous présente le premier numéro de l année 2013 de la lettre des

Plus en détail

ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012

ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012 Document créé le 22/02/2011 Direction de l Education RHONE ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012 En proposant aux collectivités territoriales de négocier et de signer les Contrats

Plus en détail

Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire et d Accueil Périscolaire de la Ville de Jarvillela-Malgrange

Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire et d Accueil Périscolaire de la Ville de Jarvillela-Malgrange Accusé de réception - Ministère de l'intérieur 054-215402744-20140619-N6-19-06-2014-DE Accusé certifié exécutoire Réception par le préfet : 26/06/2014 Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire

Plus en détail

CONTRAT EDUCATIF LOCAL

CONTRAT EDUCATIF LOCAL CONTRAT EDUCATIF LOCAL Année 2002-2003 CANDIDATURE ET PROJET D ACTIONS SUR LES TEMPS PERI ET EXTRA-SCOLAIRES sur la commune ou le groupement de communes de... Ce dossier comprend : Page 2 : Page 3 : Page

Plus en détail

15/12/2010 APRE Désignation de l aide Critères d éligibilité Plafonds Observations Justificatif à produire LOGEMENT

15/12/2010 APRE Désignation de l aide Critères d éligibilité Plafonds Observations Justificatif à produire LOGEMENT APRE LOGEMENT -Aides au déménagement d une durée minimum de 6 mois à temps plein, - 1500 euros pour les DE non éligibles à l aide de Pôle Emploi. - Aides à l entrée dans les lieux : abonnements aux énergies,

Plus en détail

Comité de pilotage du plan régional de lutte contre le travail illégal

Comité de pilotage du plan régional de lutte contre le travail illégal Comité de pilotage du plan régional de lutte contre le travail illégal Limoges le 4 avril 2014 DIRECCTE du Limousin 2, allée saint Alexis 87000 Limoges Dossier de presse DIRECCTE du Limousin Contact presse

Plus en détail

LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS

LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS Edition 2014 SOMMAIRE Editorial de Monsieur le préfet. 1 Le pacte est au service des entreprises et des ménages 2-3

Plus en détail

DIRECCTE de Bretagne Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE)

DIRECCTE de Bretagne Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE) DIRECCTE de Bretagne Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE) Fiche pratique A qui s adresse le contrat d accompagnement dans l emploi? Quels employeurs? Quel type de

Plus en détail

... Questionnaire...

... Questionnaire... ...Préambule au questionnaire... Lexique PEDT : Projet EDucatif Territorial Le PEDT a pour objectif de mobiliser toutes les ressources d un territoire afin de garantir la continuité éducative entre les

Plus en détail

La plateforme de propositions de la FNASEPH. Mercredi 25 janvier 2012 Université de Paris Dauphine

La plateforme de propositions de la FNASEPH. Mercredi 25 janvier 2012 Université de Paris Dauphine La plateforme de propositions de la FNASEPH Le Grenelle de la formation et de l accès à la vie sociale des Jeunes Handicapés Mercredi 25 janvier 2012 Université de Paris Dauphine De la scolarisation aux

Plus en détail

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Entre L Etat, Représenté par le Préfet de région Et Le Conseil régional Nord-Pas de Calais Représenté

Plus en détail

La Cité administrative d'avignon rénovée durablement

La Cité administrative d'avignon rénovée durablement Semaine du développement durable du 1er au 7 avril 2011 La Cité administrative d'avignon rénovée durablement Dossier de presse Lundi 4 avril 2011 Contacts presse : Josiane HAAS-FALANGA : tél : 04 88 17

Plus en détail

Depuis 2009, l'éducation nationale s'est déjà mobilisée pour développer des banques de stages et des outils associés.

Depuis 2009, l'éducation nationale s'est déjà mobilisée pour développer des banques de stages et des outils associés. Pôles de stages Mise en place dans les académies de pôles de stages NOR : MENE1505070C circulaire n 2015-035 du 25-2-2015 MENESR - DGESCO A2-2 Texte adressé aux rectrices et recteurs d'académie Que ce

Plus en détail

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE LES REGLEMENTS INTERIEURS RESTAURANT SCOLAIRE ACCUEIL PERISCOLAIRE ACTIVITES PERI-EDUCATIVES Délibéré en Conseil Municipal du 05 Juin 2014 PREAMBULE Les services périscolaires sont des prestations volontairement

Plus en détail

APPEL A PROJETS PROGRAMME DE PRÉFIGURATION DU PLAN NUMÉRIQUE

APPEL A PROJETS PROGRAMME DE PRÉFIGURATION DU PLAN NUMÉRIQUE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE APPEL A PROJETS PROGRAMME DE PRÉFIGURATION DU PLAN NUMÉRIQUE I. Public cible de l appel à projets Un appel à projets est

Plus en détail

LES DATES DES CONCOURS D AIDE SOIGNANT 2013-2014 LES ÉCOLES : A NOTER : toutes les écoles de la Loire organisent le concours en commun.

LES DATES DES CONCOURS D AIDE SOIGNANT 2013-2014 LES ÉCOLES : A NOTER : toutes les écoles de la Loire organisent le concours en commun. LES DATES DES CONCOURS D AIDE SOIGNANT Dans la Loire : 2013-2014 LES ÉCOLES : A NOTER : toutes les écoles de la Loire organisent le concours en commun. IFSI du Centre Hospitalier Universitaire Hôpital

Plus en détail

FORMATION ET EMPLOI DOSSIER DE PRESSE

FORMATION ET EMPLOI DOSSIER DE PRESSE PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE FORMATION ET EMPLOI DOSSIER DE PRESSE Bobigny Mardi 1 er mars 2011 1 SOMMAIRE INTRODUCTION. p. 3 1. L EMPLOI DES JEUNES.. p. 4 Développer l alternance Financer l augmentation

Plus en détail

Sécurité incendie, législation du travail

Sécurité incendie, législation du travail GUIDE PRATIQUE Hôteliers Quelles sont vos obligations? Guide des bonnes pratiques pour les hôteliers Sécurité incendie, législation du travail DOCUMENT DE TRAVAIL Novembre 2012 1 Sommaire p. 3 p. 3 p.

Plus en détail

La Préparation Opérationnelle à l Emploi Collective

La Préparation Opérationnelle à l Emploi Collective Un appui au recrutement de vos futurs salariés intérimaires La Préparation L essentiel de la POEC A la différence de la POE Individuelle, la POE n est pas conditionnée au dépôt préalable d une offre d

Plus en détail

SELECTION INFIRMIERE 2014

SELECTION INFIRMIERE 2014 LISTE 2 DEAS - DEAP IFSI du CENTRE HOSPITALIER DU FOREZ (Site de MONTBRISON) 2 Bd Gambetta BP 219 42605 MONTBRISON Cédex 04.77.96.71.30 IFSI du CH de ROANNE 35 bis rue Albert Thomas 42300 ROANNE 04.77.23.79.80

Plus en détail

Plan de lutte renforcé contre l insécurité routière dans le département du Loiret

Plan de lutte renforcé contre l insécurité routière dans le département du Loiret Plan de lutte renforcé contre l insécurité routière dans le département du Loiret SOMMAIRE I - Bilan de l accidentalité en 2015 : 1-1 les principales données 1-2 les principaux enseignements de l étude

Plus en détail

Départements de la Drôme. Commune de Tulette CONCLUSIONS MOTIVÉES DE L ENQUÊTE PUBLIQUE INTERPREFECTORALE CONJOINTE

Départements de la Drôme. Commune de Tulette CONCLUSIONS MOTIVÉES DE L ENQUÊTE PUBLIQUE INTERPREFECTORALE CONJOINTE Départements de la Drôme Commune de Tulette CONCLUSIONS MOTIVÉES DE L ENQUÊTE PUBLIQUE INTERPREFECTORALE CONJOINTE Enquête Parcellaire Concernant le projet d aménagement et le calibrage à 8mètres de la

Plus en détail

Un nouvel État territorial

Un nouvel État territorial La réforme de l administration territoriale de l État 1 / 7 Un nouvel État territorial L organisation territoriale de l État en France est caractérisée par : une architecture historique calée sur les départements

Plus en détail

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi LeS nouveaux rythmes à l école primaire Exemples d emplois du temps Mars 2014 n exemple d organisation des temps scolaire et périscolaire Commune de 21 000 habitants

Plus en détail

LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE

LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE I - CODE DU TRAVAIL A - LES PRINCIPES GENERAUX DE PREVENTION L obligation générale de sécurité incombe

Plus en détail

De l Opération de Renouvellement Urbain au Plan Stratégique Local. Le quartier du Grand Bellevue à Trélazé

De l Opération de Renouvellement Urbain au Plan Stratégique Local. Le quartier du Grand Bellevue à Trélazé De l Opération de Renouvellement Urbain au Plan Stratégique Local Le quartier du Grand Bellevue à Trélazé Opération de Renouvellement Urbain Quartier du Grand Bellevue Ville de Trélazé Les chiffres de

Plus en détail

Mise en œuvre d'un dispositif de vidéosurveillance nocturne du cœur de ville

Mise en œuvre d'un dispositif de vidéosurveillance nocturne du cœur de ville CONSEIL MUNICIPAL 1 Séance du 06 décembre 2012 Mise en œuvre d'un dispositif de vidéosurveillance nocturne du cœur de ville Direction Solidarité Urbaine - Tranquillité Publique - Rapporteur(s) M. Christophe

Plus en détail

Les contributions. services enrichie. Etude logo Proposition 4 bis

Les contributions. services enrichie. Etude logo Proposition 4 bis Les contributions des CARIF-OREF au CPRDFP : une offre de services enrichie Etude logo Proposition 4 bis Juillet 2013 Les contributions des CARIF-OREF au CPRDFP : une offre de services enrichie En janvier

Plus en détail

RECOLEMENT DES ARCHIVES COMMUNALES SUITE AUX ELECTIONS MUNICIPALES DES 23 ET 30 MARS 2014.

RECOLEMENT DES ARCHIVES COMMUNALES SUITE AUX ELECTIONS MUNICIPALES DES 23 ET 30 MARS 2014. Pôle ressources & développement Email : rbudzinski@cdg54.fr Tél. : 03.83.67.48.21 Archives REFERENCES : PRINCIPE : RECOLEMENT DES ARCHIVES COMMUNALES SUITE AUX ELECTIONS MUNICIPALES DES 23 ET 30 MARS 2014.

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL De la maison d enfants Brun Pain. Géré par le Home des Flandres

LIVRET D ACCUEIL De la maison d enfants Brun Pain. Géré par le Home des Flandres HOME DES FLANDRES 355, Boulevard Gambetta 59200 TOURCOING 03.20.24.75.78 Fax : 03.20.11.02.49 LIVRET D ACCUEIL De la maison d enfants Brun Pain Géré par le Home des Flandres 337 bis rue du Brun Pain 59200

Plus en détail

Les maisons d assistants maternels

Les maisons d assistants maternels GUIDE Direction de l Enfance et de la Famille Les maisons d assistants maternels Édition 2014 Sommaire Sommaire 3 Préambule 4 PARTIE 1 - DÉFINITION et PRINCIPES GÉNÉRAUX I. DÉFINITION 6 1- Les codes 6

Plus en détail

RECOMMANDATIONS DÉPARTEMENTALES. Pour les Maisons d assistants maternels (MAM)

RECOMMANDATIONS DÉPARTEMENTALES. Pour les Maisons d assistants maternels (MAM) RECOMMANDATIONS DÉPARTEMENTALES Pour les Maisons d assistants maternels (MAM) Edition 2008 2013 CDAJE 38 Commission départementale de l accueil des jeunes enfants CDAJE 38 1 Par dérogation à l article

Plus en détail

Habiter. Le travail illégal FICHE 15

Habiter. Le travail illégal FICHE 15 FICHE 15 Habiter Le travail illégal Sont interdits par la loi : > le travail dissimulé : absence de déclarations obligatoires, de remises de bulletin de paie, dissimulation d heures de travail ; > le prêt

Plus en détail

Règlement intérieur de la Cité

Règlement intérieur de la Cité Règlement intérieur de la Cité 19 mai 2015 p.1 PREAMBULE Objectifs La Cité est un équipement municipal de soutien à la vie associative. C est un lieu d accueil, de promotion, d information, de formation

Plus en détail

FRARU de Marseille - 29 avril 2008

FRARU de Marseille - 29 avril 2008 Préfecture de l Hérault FRARU de Marseille - 29 avril 2008 Atelier n 1 «l insertion par l économique et l emploi» Une ingénierie partenariale au service de l insertion 1 1. Conditions de mises en œuvre

Plus en détail

Plan de développement de la validation des acquis de l expérience

Plan de développement de la validation des acquis de l expérience Ministère de l emploi, de la cohésion sociale et du logement Ministère délégué à l emploi, au travail et à l insertion professionnelle des jeunes Plan de développement de la validation des acquis de l

Plus en détail

Responsable d agence

Responsable d agence Responsable d agence La filière certifications de l afpols l école L afpols conçoit et met en œuvre depuis plus de 20 ans des cycles de formations qualifiantes pour répondre aux besoins de professionnaliser

Plus en détail

Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS

Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS Version provisoire - Mars 2010 La Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle Placée sous l autorité

Plus en détail

CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP. Relevé des conclusions

CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP. Relevé des conclusions PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE Service de presse Paris, le 11 décembre 2014 CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP Relevé des conclusions A l occasion de la Conférence nationale du handicap du 11 décembre 2014,

Plus en détail

Généralités Le contrat Financement du contrat

Généralités Le contrat Financement du contrat Le Contrat d Avenir Sommaire 2 7 10 Généralités Le contrat Financement du contrat Généralités A qui s adresse le contrat d avenir? Le contrat d avenir s adresse aux personnes sans emploi qui bénéficient

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS

REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS Avenue des Thermes - BP 71 01220 Divonne-les-Bains Tel/Fax : 04 50 20 29 15 Courriel : divonne.espacejeunes@alfa3a.org REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS A compter du 1 er septembre 2014

Plus en détail

Santé et sécurité des adjoints techniques territoriaux des établissements d enseignement (ATTEE)

Santé et sécurité des adjoints techniques territoriaux des établissements d enseignement (ATTEE) Point réglementation N 1 Santé et sécurité des adjoints techniques territoriaux des établissements d enseignement (ATTEE) (anciennement TOS, exerçant dans les lycées et collèges) Mis à jour en septembre

Plus en détail

Restaurant scolaire : règlement intérieur

Restaurant scolaire : règlement intérieur Mairie Restaurant scolaire : règlement intérieur d Artigueloutan 4, rue de la mairie 64420 Artigueloutan Le 24 mars 2014, Préambule Durant l année scolaire, un restaurant scolaire fonctionne dans le bâtiment

Plus en détail

www.rhonealpes.fr PLAN RÉGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI

www.rhonealpes.fr PLAN RÉGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI www.rhonealpes.fr PLAN RÉGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI PLAN REGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI Lors de son assemblée

Plus en détail

LA FORMATION DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

LA FORMATION DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE CENTRE DE GESTION DE MAINE ET LOIRE NOTE D INFORMATION MARS 2008 Mise à jour JUIN 2009 (Annule et remplace la précédente) LA FORMATION DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE

Plus en détail

OBLIGATIONS RELATIVES À LA CRÉATION OU MODIFICATION D UN ERP

OBLIGATIONS RELATIVES À LA CRÉATION OU MODIFICATION D UN ERP L exploitation d un Établissement Recevant du Public nécessite de respecter un certain nombre de règles spécifiques. Deux domaines sont particulièrement surveillés : l accessibilité, ces établissements

Plus en détail

QUESTIONNAIRE A DESTINATION DES FAMILLES

QUESTIONNAIRE A DESTINATION DES FAMILLES QUESTIONNAIRE A DESTINATION DES FAMILLES La réforme des rythmes scolaires pour les écoles maternelles et élémentaires doit être mise en place en septembre 2014. Elle prévoit le retour de la semaine de

Plus en détail

Écoles maternelles et élémentaires

Écoles maternelles et élémentaires Écoles maternelles et élémentaires Instruction pour la promotion de la généralisation des projets éducatifs territoriaux sur l'ensemble du territoire NOR : MENE1430176C circulaire n 2014-184 du 19-12-2014

Plus en détail

PRINCIPES DE FONTIONNEMENT DU SERVICE EMPLOI

PRINCIPES DE FONTIONNEMENT DU SERVICE EMPLOI PRINCIPES DE FONTIONNEMENT DU SERVICE EMPLOI JANVIER 2013 PRINCIPES DE BASE Le service EMPLOI est basé à la délégation : 18 rue Docteur Guindey 27000 Evreux Tél : 02 32 33 05 90 L équipe : Des bénévoles

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi UNION EUROPEENNE L Europe s engage en Limousin Avec le Fonds social européen PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN objectif compétitivité régionale et emploi 2007 2013 Axe 3 «cohésion

Plus en détail

Réf. Ifremer N 12/2 212 838. Surveillance et gardiennage du Centre Ifremer de Bretagne. Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP)

Réf. Ifremer N 12/2 212 838. Surveillance et gardiennage du Centre Ifremer de Bretagne. Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) Réf. Ifremer N 12/2 212 838 Surveillance et gardiennage du Centre Ifremer de Bretagne Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) 1. OBJET...3 2. RESPONSABLES HABILITES...3 3. DEFINITION DES PRESTATIONS

Plus en détail

Fiche pratique. A qui s adresse les emplois d avenir? Quels employeurs?

Fiche pratique. A qui s adresse les emplois d avenir? Quels employeurs? Fiche pratique A qui s adresse l'emploi d'avenir? Quels employeurs? Quel type de contrat de travail? Quelle durée de contrat dans le cas du CDD? Quels engagements? Quel suivi? Quel financement du contrat?

Plus en détail

MASTER D'INSTITUT D'ÉTUDES POLITIQUES "CARRIÈRES ADMINISTRATIVES"

MASTER D'INSTITUT D'ÉTUDES POLITIQUES CARRIÈRES ADMINISTRATIVES MASTER D'INSTITUT D'ÉTUDES POLITIQUES "CARRIÈRES ADMINISTRATIVES" RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme visé : Diplôme d'institut d'études politiques Parcours : Professionnel Présentation Le parcours

Plus en détail

10.B. Les obligations légales et réglementaires. 1. Gestion des documents de l entreprise. A. Les affichages obligatoires

10.B. Les obligations légales et réglementaires. 1. Gestion des documents de l entreprise. A. Les affichages obligatoires Les obligations légales et réglementaires 1. Gestion des documents de l entreprise A. Les affichages obligatoires L affichage est un élément essentiel de la communication dans l entreprise et cela peut

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Séance plénière du Conseil général de l Ariège Vote du Budget primitif 2015 Lundi 12 et mardi 13 janvier, à Foix

DOSSIER DE PRESSE. Séance plénière du Conseil général de l Ariège Vote du Budget primitif 2015 Lundi 12 et mardi 13 janvier, à Foix DOSSIER DE PRESSE Séance plénière du Conseil général de l Ariège Vote du Budget primitif 2015 Lundi 12 et mardi 13 janvier, à Foix La séance de vote du Budget primitif est toujours un exercice particulier.

Plus en détail

Le contrat de professionnalisation à l Université Paul Sabatier GUIDE DES STAGIAIRES DE LA FORMATION CONTINUE MISSION FORMATION «POLE ALTERNANCE»

Le contrat de professionnalisation à l Université Paul Sabatier GUIDE DES STAGIAIRES DE LA FORMATION CONTINUE MISSION FORMATION «POLE ALTERNANCE» GUIDE DES STAGIAIRES DE LA FORMATION CONTINUE Le contrat de professionnalisation à l Université Paul Sabatier MISSION FORMATION CONTINUE ET APPRENTISSAGE «POLE ALTERNANCE» LE CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM.

LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM. LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM. Direction du Développement Economique et Emploi Artois Comm. Le 4 juin 2010 ARTOIS COMM. PRESENTATION D ARTOIS COMM. LES CARACTERISTIQUES DU TERRITOIRE : La Communauté

Plus en détail

Maison de l Emploi l et de la Formation de Nanterre

Maison de l Emploi l et de la Formation de Nanterre Maison de l Emploi l et de la Formation de Nanterre Dossier de présentation Année 2006 Janvier 2006 Nanterre Terre d Entreprisesd d Emplois Nanterre 80 000 emplois publics ou privés à proximité de la Défense

Plus en détail

Emploi du temps Élémentaires JEAN-ZAY

Emploi du temps Élémentaires JEAN-ZAY Emploi du temps Élémentaires 2 JEAN-ZAY ÉMILE-ZOLA NOS ÉCOLES S ORGANISENT POUR NOS ENFANTS Afin d offrir à nos enfants des journées plus régulières et équilibrées, la ville des Mureaux a souhaité mettre

Plus en détail

NOS AMBITIONS _ 1 proposer une offre de services réaliste et personnalisée aux demandeurs d emploi _ 1

NOS AMBITIONS _ 1 proposer une offre de services réaliste et personnalisée aux demandeurs d emploi _ 1 NOS AMBITIONS _ 1 proposer une offre de services réaliste et personnalisée aux demandeurs d emploi _ 1 ÉDITO Pôle emploi 2015, le pari de la confiance Vous avez entre les mains notre nouvelle feuille de

Plus en détail

DOSSIER D INFORMATION

DOSSIER D INFORMATION DOSSIER D INFORMATION PRÉSENTATION DU PACTE NATIONAL POUR LA CROISSANCE, LA COMPÉTITIVITÉ ET L EMPLOI Mardi 5 mars 2013, à 9 heures 30 Préfecture de l Ardèche - Salle Jean Moulin CONTACTS PRESSE : Cabinet

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L assistant de service social exerce de façon qualifiée, dans le cadre d un mandat

Plus en détail

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 OUVERTURE DU SEMINAIRE : Bernard Amsalem, Vice-président du CNOSF Etat de l avancée des travaux depuis le dernier séminaire Rappel

Plus en détail

Guide pratique pour la mobilisation interdépartementale et interrégionale des ressources «métiers» de l administration territoriale de l Etat

Guide pratique pour la mobilisation interdépartementale et interrégionale des ressources «métiers» de l administration territoriale de l Etat Guide pratique pour la mobilisation interdépartementale et interrégionale des ressources «métiers» de l administration territoriale de l Etat Dans certains domaines de politiques publiques, qui exigent

Plus en détail

COMMISSION LOCALE DE L EAU (CLE)

COMMISSION LOCALE DE L EAU (CLE) COMMISSION LOCALE DE L EAU (CLE) DU SAGE DE LA DOLLER - * REGLES DE FONCTIONNEMENT * - ADOPTE PAR LA CLE LE JOUR MOIS ANNEE MODIFIEE LE Remarque préliminaire : le décret d application de la Loi sur l Eau

Plus en détail

QUESTIONS D ACTUALITES REGLEMENTAIRES

QUESTIONS D ACTUALITES REGLEMENTAIRES QUESTIONS D ACTUALITES REGLEMENTAIRES LES LOTERIES LES DEBITS DE BOISSONS LES AGENTS IMMOBILIERS LES OPERATIONS FUNERAIRES AUTORISATION DE LA LOTERIE DEPUIS LE 22 MARS 2015 Ce n est plus le préfet mais

Plus en détail

Questionnaire aux Associations Culturelles et Sportives

Questionnaire aux Associations Culturelles et Sportives Aménagement des Rythmes Scolaires Concertation Locale Venez nous rencontrer le : Lundi 20 Janvier 2014 à 18H30 CDC Aune et Loir Questionnaire aux Associations Culturelles et Sportives Mot du Président

Plus en détail

RÉSEAU INSTITUTIONNEL DE FORMATION. INC - 27 janvier 2014

RÉSEAU INSTITUTIONNEL DE FORMATION. INC - 27 janvier 2014 RÉSEAU INSTITUTIONNEL DE FORMATION INC - 27 janvier 2014 DIAGNOSTIC DU RÉSEAU INSTITUTIONNEL DE FORMATION SOMMAIRE La formation et le RIF : constats Les engagements de la COG Ucanss 2013-2016 La création

Plus en détail

I. Marché du travail et emploi salarié privé. Evolution du nombre de demandeurs d emploi (cat ABC) à fin octobre 2012. Oct. 2011 Oct.

I. Marché du travail et emploi salarié privé. Evolution du nombre de demandeurs d emploi (cat ABC) à fin octobre 2012. Oct. 2011 Oct. M a i s o n d e l E m p l o i L es Cahier s J a n v i e r 2 0 1 3 - N u m é r o 1 9 Avec la participation de : Ce cahier construit par et pour les acteurs de l Emploi, de la Formation et du Développement

Plus en détail

PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE

PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE Version du 23 avril 2008 1 Sommaire 1. RAPPEL DU CONTEXTE_ 3 2. PILOTAGE ET PERIMETRE DU PLAN

Plus en détail

Les Maisons de Justice et du Droit de la Haute-Garonne

Les Maisons de Justice et du Droit de la Haute-Garonne Les Maisons de Justice et du Droit justice de proximité informations gratuites sur vos droits accueil et écoute des victimes Maisons de Justice et du droit Maisons de Justice et du droit MAISON DE JUSTICE

Plus en détail

N 2812 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 2812 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 2812 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 16 septembre 2010. PROPOSITION DE LOI visant à créer un corps d État

Plus en détail

L Urssaf accompagne. les entreprises en difficulté

L Urssaf accompagne. les entreprises en difficulté L Urssaf accompagne les entreprises en difficulté Édition 2009 Le réseau Urssaf à l écoute des entreprises en difficulté Garant des ressources de la Sécurité sociale et des institutions qui lui confient

Plus en détail

Sommaire détaillé 9 AR

Sommaire détaillé 9 AR Sommaire détaillé 1 CONTRÔLE DU TRAVAIL... 1.001 A - Ouverture d un établissement industriel et commercial... 1.101 1 - Déclaration nominative préalable à l embauche... 1.102 2 - Registre du commerce -

Plus en détail

autonome loi 1901 A. CREATION DE L ASSOCIATION Une Coopérative scolaire peut se constituer en Association autonome.

autonome loi 1901 A. CREATION DE L ASSOCIATION Une Coopérative scolaire peut se constituer en Association autonome. INFORMATIONS LEGALES ET REGLEMENTAIRES EN MATIERE DE FONCTIONNEMENT D'UNE COOPERATIVE SCOLAIRE SELON LA FORME JURIDIQUE (Circ. n 2008-095 du 23/07/2008) Association : ce que dit la loi 1901 La Constitution

Plus en détail

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL D AMFREVILLE DU VENDREDI 15 NOVEMBRE 2013

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL D AMFREVILLE DU VENDREDI 15 NOVEMBRE 2013 REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL D AMFREVILLE DU VENDREDI 15 NOVEMBRE 2013 PRESENTS : M. X. MADELAINE, Maire, P. GOUPIL, R. FOLTETE, B NUYTEN, N. DUPUIS, C. LECHARPENTIER, B. JEAN, L. PARDOEN, DELAUNAY Elodie,

Plus en détail

PROJET DE CHARTE D ÉTHIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION À PARIS

PROJET DE CHARTE D ÉTHIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION À PARIS PROJET DE CHARTE D ÉTHIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION À PARIS PRÉAMBULE La Préfecture de Police assure dans la capitale, au quotidien, la sécurité des citoyens et la défense des libertés. Afin de doter ses

Plus en détail

Le pacte de responsabilité et de solidarité

Le pacte de responsabilité et de solidarité Le pacte de responsabilité et de solidarité Direccte CENTRE Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi Qu est ce que le pacte de responsabilité

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION. Présentation

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION. Présentation APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Présentation Date limite de remise des candidatures : Le 04/02/2014 CCI Franche-Comté. Appel à candidatures référencement

Plus en détail

Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015

Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015 Réforme des rythmes scolaires Projet Educatif de territoire d Evecquemont Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015 A Du PEDT au comité de suivi et d évaluation de la réforme

Plus en détail

RÈGLEMENT INTERNE DES AGENTS TERRITORIAUX SPÉCIALISÉS DES ÉCOLES MATERNELLES

RÈGLEMENT INTERNE DES AGENTS TERRITORIAUX SPÉCIALISÉS DES ÉCOLES MATERNELLES Le 18 Octobre 1999 RÈGLEMENT INTERNE DES AGENTS TERRITORIAUX SPÉCIALISÉS DES ÉCOLES MATERNELLES ARTICLE 1 : FONCTION DES ATSEM Les ATSEM sont chargés, conformément à l article 2 du décret n 92850 du 28/08/1992,

Plus en détail

HORAIRES D'ACCUEIL DU PUBLIC. Sommaire

HORAIRES D'ACCUEIL DU PUBLIC. Sommaire HORAIRES D'ACCUEIL DU PUBLIC Sommaire Préfecture Sous-préfectures Direction départementale des territoires (énergie, déchets, prévention des risques, aménagement du territoire, urbanisme, logement, agriculture,

Plus en détail

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Le partage de solutions

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Le partage de solutions CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Le partage de solutions RH Partageons nos solutions RH... Dans chaque collectivité, la collaboration active entre élus et personnels est la clé de

Plus en détail

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience «Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience UNIVERSITE PARIS 8 ENTREPRISE FNAIM Monter les salariés

Plus en détail

Réunion tenue en séance publique sous la présidence de M. DESHAYES Jean-Pierre, Maire.

Réunion tenue en séance publique sous la présidence de M. DESHAYES Jean-Pierre, Maire. Le lundi 28 octobre 2013 à 20h00, réunion du Conseil Municipal suivant convocation du 18 octobre 2013 remise ou envoyée aux conseillers municipaux et affichée ce même jour en mairie. Ordre du jour : -

Plus en détail

Les principaux partenaires de la Maison de Services sont :

Les principaux partenaires de la Maison de Services sont : SIVOM du Canton de Riaillé 5 communes, de la Communauté de Communes du Pays d Ancenis (29 communes), regroupées en SIVOM, au Nord du Pays d Ancenis Les services du SIVOM» Coordination des cinq bibliothèques

Plus en détail

ANIMATEUR PERISCOLAIRE

ANIMATEUR PERISCOLAIRE ANIMATEUR PERISCOLAIRE Missions du poste : Participer à l animation des temps de garderie des élèves de maternelle. Participer aux missions de distribution, de service, d accompagnement des enfants pendant

Plus en détail

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Appel à candidature Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Contexte La mobilité géographique est l un des sujets centraux lorsque l on aborde la question

Plus en détail

Pièces à fournir ou renseignements à donner

Pièces à fournir ou renseignements à donner Aide sociale CIAS Justificatif de ressources Attestation d accueil Autorisation de sortie du territoire Certificat d immatriculation Carte nationale (durée de validité : 10 ans) Carte d électeur Célébration

Plus en détail

Cahier de l OPEQ n 136 Avril 2007. OPEQ Chambre Régionale de Commerce et d'industrie Champagne-Ardenne 10 rue de Chastillon BP 537

Cahier de l OPEQ n 136 Avril 2007. OPEQ Chambre Régionale de Commerce et d'industrie Champagne-Ardenne 10 rue de Chastillon BP 537 LA PROFESSION D AMBULANCIER EN CHAMPAGNE-ARDENNE Cahier de l OPEQ n 136 Avril 2007 OPEQ Chambre Régionale de Commerce et d'industrie Champagne-Ardenne 10 rue de Chastillon BP 537 51011 Châlons en Champagne

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Sécurité routière

DOSSIER DE PRESSE Sécurité routière DOSSIER DE PRESSE Sécurité routière Le ministère de l Intérieur organise, du mercredi 8 au samedi 11 octobre 2014 inclus, les deuxièmes Rencontres de la sécurité sur l ensemble du territoire, en métropole

Plus en détail

EXPERT FINANCIER POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE. Poste de rattachement hiérarchique : Chef de service Conseil et Expertise Financière

EXPERT FINANCIER POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE. Poste de rattachement hiérarchique : Chef de service Conseil et Expertise Financière Direction Finances EXPERT FINANCIER J CHARGE DU CONTRÔLE INTERNE DU FONDS SOCIAL EUROPEEN (FSE) ET DE CONSEIL EN GESTION POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction Finances Poste de

Plus en détail

ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015?

ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015? ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015? Introduction Tour de table rapide : Établissement, discipline et thème du projet envisagée

Plus en détail

Chantier-Formation PARTENARIAT ENTRE UNE ENTREPRISE PRIVÉE ET 2 STRUCTURES D INSERTION POUR LA RÉPONSE À UNE CLAUSE ART.14 DANS UN MARCHÉ PUBLIC

Chantier-Formation PARTENARIAT ENTRE UNE ENTREPRISE PRIVÉE ET 2 STRUCTURES D INSERTION POUR LA RÉPONSE À UNE CLAUSE ART.14 DANS UN MARCHÉ PUBLIC Chantier-Formation PARTENARIAT ENTRE UNE ENTREPRISE PRIVÉE ET 2 STRUCTURES D INSERTION POUR LA RÉPONSE À UNE CLAUSE ART.14 DANS UN MARCHÉ PUBLIC LOCALISATION : Quartier des bassins à Cherbourg-Octeville

Plus en détail

Paris, le 27 janvier 2015. Le directeur des services académiques de l éducation nationale chargé du 1 er degré

Paris, le 27 janvier 2015. Le directeur des services académiques de l éducation nationale chargé du 1 er degré Affaire suivie par : Aspects réglementaires et quotité de temps partiel : Audrey Ledermann Chef du bureau DE3 Audrey-ledermann@ac-paris.fr Tél 01.44.62.43.42 Isabelle Chevrier Adjointe à la chef du bureau

Plus en détail

REPRISE - CREATION D ENTREPRISE

REPRISE - CREATION D ENTREPRISE REPRISE - CREATION D ENTREPRISE Stage de préparation à l installation Une équipe de chargés de développement économique à votre écoute Vous souhaitez devenir chef d entreprise, la Chambre de Métiers et

Plus en détail