Appuyer les femmes dans des postes de direction

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Appuyer les femmes dans des postes de direction"

Transcription

1 Juin 2011 Appuyer les femmes dans des postes de direction La diversité des sexes au travail Pourquoi se préoccuper de la diversité des sexes au travail? Les organisations qui attirent des femmes, qui les maintiennent en poste, et qui leur donnent des promotions ont une longueur d avance parce qu elles: attirent des employés parmi une plus vaste réserve de talents ont un taux de rendement supérieur à celui des organisations dont le bureau de direction compte moins de femmes rehaussent leur image publique aux yeux d une clientèle qui de nos jours a une plus grande conscience sociale Si la diversité est importante dans le milieu de travail en général, elle est cruciale au niveau de la haute direction d un organisme. La recherche révèle que les femmes accroissent l efficacité et améliorent les résultats. Des femmes dans des postes de direction, il en faut! Bien que les femmes aient la capacité et le désir de diriger, elles n ont pas encore transcendé le leadership. Les inégalités demeurent sur les plans du salaire, de l avancement professionnel et de la satisfaction professionnelle. En plus de quantifier l effet positif des femmes sur le résultat net des entreprises, la recherche indique que l approche adoptée par les femmes est efficace dans le monde des affaires d aujourd hui. Le ralentissement économique actuel exige une meilleure capacité à prendre des risques, une vision à long terme et une réduction de l hyperconcurrence. Les femmes ont un style de leadership transformationnel, car elles ont tendance à accorder une grande importance à la collaboration, notamment au travail d équipe efficace, à l échange d idées et d information, et à l intégration des meilleures idées possibles. La recherche est claire et frappante : Les femmes peuvent contribuer à l amélioration des bénéfices nets d une entreprise. Des études effectuée par Catalyst (The Bottom Line: Corporate Performance and Women s Representation on Boards, , March 2011) remarquent que les entreprises qui réalisent et maintiennent la diversité des sexes atteignent de meilleurs résultats financiers. Les entreprises avec des pourcentages les plus élevés de dirigeantes réalisaient un taux de rendement de ventes plus élevé de 16% et un taux de rendement du capital plus élevé de 26 % que les entreprises ayant les pourcentages les plus faibles de dirigeantes. Ceci devient plus évident quand les entreprises soutiennent la représentation élevée (3 dirigeantes ou plus pour 4-5 ans) comme elles surpassent significativement celles avec une représentation faible, spécifiquement par un taux de : 84 % sur rendement des ventes ; 60 % sur rendement du capital ; et 46 % sur rendement des capitaux propres. Pourtant En 2010 les femmes occupaient seulement: 15 % des sièges au sein des conseils d administration; 17.7 % des postes des cadres supérieurs; 6.2 % des postes ayant des salaires les plus élevés; Plus de 30 % des entreprises n ont aucune femme au cadres supérieurs (Catalyst, 2010, FP500 Women Senior Officers and Top Earners). Seulement 6.4 % de femmes sont des PDGs et chefs des entreprises du Financial Post 500 (Catalyst, mars 2011). Soyez un leader. Réduisez l écart salarial au travail. Sans frais:

2 Incidence économique Les femmes jouent un rôle crucial pour maintenir la santé de l économie. Elles figurent parmi les personnes les plus scolarisées et sont des chefs de file naturelles. Elles représentent 52 % de la population et près de 50 % de la main-d œuvre. En outre, elles prennent jusqu'à 83 % de toutes les décisions en matière d'achats de consommation. Le Nouveau-Brunswick peut lutter contre la pénurie de maind œuvre et de compétences qui s annonce en faisant un meilleur emploi de cette ressource grandement sous-utilisée que constituent les femmes. Une augmentation de la main-d œuvre spécialisée est essentielle pour soutenir notre économie. Or, les femmes constituent un élément de la solution, car elles sont nombreuses à ne pas occuper des postes leur permettant de réaliser leur plein potentiel. Productivité Les femmes qui n occupent pas des postes leur permettant de réaliser leur plein potentiel représentent aussi des écarts de productivité. Les entreprises qui se penchent sur ce problème en faisant un meilleur emploi de leurs ressources peuvent augmenter leur productivité et leur avantage concurrentiel. Exode des cerveaux Dans ce contexte, le phénomène d exode des cerveaux représente ces femmes éduquées qui ont de la difficulté à trouver des emplois à la hauteur de leurs capacités. On l associe souvent aux femmes qui réintègrent le marché du travail après avoir eu des enfants et qui doivent rebâtir leur carrière, réalité à laquelle font face bon nombre d entre elles malgré leur scolarisation. En 2009 à l échelle mondiale, les femmes ont été plus nombreuses que les hommes à s inscrire à l université et à obtenir un diplôme universitaire. En 2008, Statistique Canada a signalé un renversement draconien de la proportion des sexes sur les campus. Selon le Recensement de 1971, 68 % des diplômés universitaires âgés de 25 à 29 ans étaient des hommes; en 2006, les femmes représentaient 60 % des diplômés dans cette même catégorie d âge. Élaboration de politiques Bien que le nombre global de femmes en politique soit faible, ce n est pas simplement une question de chiffres. Les décisions stratégiques et les lois doivent être faites pour le bien de tous les membres de la société. Lorsque des sous-groupes de la société ne sont pas bien représentés, il est difficile de prendre des décisions qui tiennent compte de leurs perspectives et de leurs besoins uniques. «Les femmes constituent la moitié des ressources humaines disponibles dans tout pays. Si cette moitié n'est pas mise au service de l'économie et ne participe pas au processus décisionnel, le potentiel économique de ce pays en souffrira sûrement. Les chefs d'entreprise et les décideurs qui cherchent à naviguer dans la crise qui sévit ont plus que jamais besoin du talent des femmes et des hommes pour trouver les meilleures solutions.» ~ Saadia Zahidi, responsable du Women Leaders Programme, Forum économique mondial (Extrait du rapport Groundbreakers: Using the strength of women to rebuild the world economy, 2009 d Ernst & Young) Exode des cerveaux = perte pour tout le monde. Les employeurs perdent des compétences et de l expérience. Les femmes finissent par occuper des postes moins payants et moins enrichissants. Et notre économie en subit les répercussions. SONGEZ À CECI Plus du tiers des Néo-Brunswickoises qui sont sur le marché du travail sont regroupées en seulement dix métiers ou professions. Ceux-ci font habituellement appel à des compétences que les femmes utilisent pour élever leur famille et gérer leur foyer depuis des siècles et n offrent que des possibilités limitées.

3 Passez à l acte Les obstacles qui empêchent les femmes d occuper des postes de direction varient en fonction des circonstances personnelles. Voici des éléments à considérer et des mesures à prendre pour devenir un employeur progressiste. Obstacle Solution Stéréotypes et idées préconçues sur les rôles et les capacités des femmes Éliminez les stéréotypes en révisant les politiques, le langage et les comportements organisationnels pour faire en sorte que l égalité des sexes soit appuyée et que les membres de la haute direction pratiquent ce qu ils prêchent. Reconnaissez les contributions et les capacités des femmes et démontrez que l organisation s engage à appuyer leur réussite. Faites participer tout le monde au processus de traitement équitable et encouragez un dialogue ouvert sur le sujet. Manque d expérience pertinente en gestion (possiblement attribuable à un manque de possibilités) Créez des occasions pour appuyer les femmes par l autonomisation, le mentorat et le réseautage. Élaborez et mettez en œuvre une approche systémique et intégrée pour donner des promotions aux femmes au sein de votre organisme. Facilitez le perfectionnement professionnel des femmes en leur donnant - accès à des programmes et à des formations continues; - du temps et des occasions concrètes pour se perfectionner (p. ex. : siéger à des conseils). Offrez une rétroaction constante. Absence de modèles de rôle féminins positifs dans des postes cadres Faites mieux connaître les femmes qui ont réussi. Établissez des normes en matière d égalité des sexes. Manque de mentorat Créez des occasions pour appuyer les femmes par l autonomisation, le mentorat et le réseautage (y compris des programmes parrainés par l entreprise). Défis associés à l équilibre travail-vie : Les femmes continuent de jouer plusieurs rôles en même temps. En plus de faire partie de la population active, elles sont nombreuses à s occuper du ménage et à être les principales fournisseuses de soins pour leurs enfants et d autres membres de leur famille. En tentant de maintenir l équilibre entre leur travail et leur vie personnelle, les femmes se sentent souvent obligées de choisir entre leur carrière et leur famille, notamment : d accepter des postes qui n empiètent pas sur leur vie familiale; de travailler moins d heures que les hommes et par conséquent de gagner moins d argent; de ne pas pouvoir s engager à faire des heures supplémentaires, à voyager ou à s établir ailleurs afin d obtenir une promotion. Offrez des solutions adaptées aux aspects professionnels et personnels de la vie des femmes afin de retenir leurs talents : - créez un changement organisationnel favorable aux responsabilités familiales; - reconnaissez les besoins individuels et appuyez l équilibre travail-vie en offrant des avantages sociaux axés sur la famille.

4 Changer la culture du milieu de travail La réussite de toute initiative stratégique menée auprès des employés passe par la communication. Il est important que tous vos employés, à tous les niveaux, comprennent vos activités et vos objectifs en matière d égalité. Adopter des attitudes organisationnelles positives et des normes culturelles en matière de diversité, c est l affaire de tous et c est un facteur important pour tout employeur qui se veut progressiste. Voici des mesures à prendre pour changer la culture du milieu de travail 1re ÉTAPE Répondez au questionnaire de Vérification de l égalité des sexes pour évaluer votre situation actuelle. Essayez aussi de comprendre les obstacles et les défis de votre organisme à l aide de sondages, de groupes de discussion, etc. 2e ÉTAPE 3e ÉTAPE Communiquez les valeurs, les objectifs et les attentes de votre organisme en matière d égalité des sexes. Un engagement visible de la haute direction ainsi que le soutien et la collaboration des cadres intermédiaires sont essentiels à la réussite. 4e ÉTAPE 5e ÉTAPE Créez un plan d égalité des sexes qui décrit votre milieu de travail actuel, vos objectifs, les mesures à prendre et les méthodes d évaluation. N oubliez pas d évaluer votre progrès en cours de route. Nommez une personne ou une équipe pour élaborer, mettre en œuvre, surveiller et évaluer vos activités. Ce champion doit être respecté, doit manifester un engagement constant envers les valeurs de l égalité et doit être autorisé à formuler des recommandations et à y donner suite. Célébrez vos réussites et vos étapes marquantes! Reconnaissez publiquement vos progrès.

5 Résultats Vérification sur l égalité des sexes Promouvoir une culture d égalité des sexes aidera à établir votre organisme en tant que lieu de travail progressiste, dynamique et accueillant. Vous pourrez plus facilement attirer la crème de la crème et ainsi améliorer votre avantage concurrentiel et votre résultat net. La réalisation d une vérification sur l égalité des sexes repose sur une autoévaluation honnête. Les questions ci-dessous donnent une idée des éléments que vous devriez examiner afin de dresser un portrait clair de votre situation par rapport à l égalité des sexes. Est-ce que votre organisation? OUI/NON Est-ce que votre organisation? OUI/NON a des processus qui lui permettent de recruter une vaste gamme de candidats compétents représentatifs des deux sexes? a déterminé les postes traditionnellement sousreprésentés par chaque sexe? prend des mesures concrètes pour recruter des candidats parmi les groupes sous-représentés? s est assurée que ses employés femmes et hommes ont suivi des cours de formation et de perfectionnement au même rythme? a des processus de recrutement et de promotion transparents et accessibles pour tous les candidats? a veillé à ce que tous ses employés aient un plan individuel de formation et de perfectionnement? fournit des possibilités d encadrement permanent à la fois pour les femmes et les hommes? s est assurée que les femmes et les hommes acquièrent une expérience fonctionnelle et pratique dès le début de leur carrière? comprend pleinement l importance et l utilité d un bon équilibre vie-travail pour un milieu de travail positif et productif? s est assurée que les femmes et les hommes sont promus au même rythme ET aux catégories d emploi les plus élevées? offre de l aide aux employés qui sont parents de jeunes enfants (p. ex. : subventions pour services de garderie, installations de garderie, etc.)? encourage la communication ouverte et effectue des évaluations continues auprès des employés afin de déterminer leurs besoins par rapport à un milieu de travail accueillant pour les familles? tient compte des demandes, de l utilisation et du refus de demandes d avantages associés aux responsabilités familiales (p. ex. : congés parentaux, horaires flexibles, congés pour rendez-vous chez le médecin, congés pour raisons familiales, etc.)? s est assurée que les femmes et les hommes ont accès à l avancement professionnel, à des responsabilités de plus en plus importantes ou à des possibilités de perfectionnement (p. ex. : projets de prestige)? a déterminé lesquels parmi ses employés femmes et hommes ont un grand potentiel et aimeraient avoir des promotions? a rédigé des titres de poste, des descriptions de travail et des annonces de poste inclusifs et dans un langage non discriminatoire (p. ex. : personne de métier plutôt que compagnon ou compagne)? offre des avantages progressistes en matière de congé pour les urgences, le deuil, la naissance, l adoption, la famille, les funérailles, les rendezvous chez le médecin, les congés de maternité ou de paternité, etc.? a mis en place une politique non discriminatoire d évaluation du rendement? dispose d une politique écrite, avec un code de conduite et des conséquences claires, pour empêcher et gérer toutes les formes de harcèlement? a vérifié si les femmes et les hommes quittent l organisation au même rythme? Est-ce qu un des sexes a plus tendance que l autre à démissionner? offre une formation obligatoire en matière de harcèlement à tous ses employés, à tous les niveaux? encourage le respect au travail par sa vision, sa mission, ses déclarations de valeurs, ses principes directeurs, ses principaux secteurs de résultats, etc.? a investi dans un programme d aide aux employés et à la famille (p. ex. : consultation conjugale ou familiale, etc.)? a mis sur pied un comité sur l équilibre travail-vie ou un comité de mieux-être? Les réponses négatives représentent des secteurs où vous pourriez promouvoir l égalité des sexes dans votre milieu de travail et faire des efforts pour être un employeur plus progressiste. En élaborant un plan d action et en surveillant vos progrès et votre rendement de façon continue, vous améliorerez de beaucoup vos chances d opérer un changement durable. Chaque réponse positive vous rapproche de votre objectif d égalité des sexes en milieu de travail. Vous êtes sur la bonne voie : continuez! Évaluez régulièrement votre rendement en obtenant les commentaires de vos employés.

6 «Tout le monde gagne à intégrer des femmes compétentes à des postes de direction, surtout en ce moment où il nous faut de nouvelles perspectives. On ne peut plus se permettre d évoquer le sexe pour ériger des obstacles au leadership. Le pouvoir appartient à celui ou à celle qui tient les cordons de la bourse : jusqu à ce que les femmes soient équitablement représentées dans les postes de direction du secteur privé ou économique, elles seront marginalisées dans tous les autres secteurs. Ce qui est bon pour les femmes est également bon pour les hommes, les affaires et l économie mondiale.» ~ Ilene H. Lang, présidente-directrice générale, Catalyst Conseils pour appuyer l égalité des sexes Associez votre engagement en matière d égalité des sexes à votre plan d activités ou d entreprise. Tenez compte des progrès réalisés par rapport à vos objectifs d égalité et faites des mises à jour régulières. Offrez une formation continue sur les milieux de travail respectueux et la diversité afin que vos employés valorisent les différences. Examinez vos politiques et vos pratiques annuellement afin de trouver d autres moyens d approfondir votre engagement. Veillez à ce que votre milieu de travail favorise la sécurité et le respect de tous vos employés, peu importe leur sexe. Ouvrez la voie au dialogue sur l importance de la diversité, des perceptions et des défis qui en découlent. Le changement, c est un choix. Invitez les employés à préparer un plan de croissance personnel axé sur les comportements proposés. Le changement peut être difficile et déroutant. Aidez les autres à essayer de nouveaux comportements et à tirer des leçons de leurs erreurs. L égalité des sexes, c est bon pour les affaires Les employés bénéficient des changements positifs apportés au milieu de travail. Les employeurs bénéficient : «Quand des personnes aux talents, aux perspectives et aux horizons différents peuvent s'épanouir au travail, quand elles ont des chances égales de réussir, tout le monde en bénéficie : les employés individuels, les clients, les parties intéressées et, au bout du compte, l'entreprise.» ~ Ken Chenault, président-directeur général, American Express en remplissant leurs besoins en ressources humaines et en attirant les meilleurs employés; en obtenant un meilleur rendement du capital investi sur les ressources humaines grâce à une réduction des coûts de roulement; en diminuant l absentéisme et en augmentant le rendement des investissements en formation et en mesures incitatives; en améliorant la prise de décision grâce à une plus grande diversité d opinions autour de la table. La société en bénéficie en créant des attitudes favorables à une société progressiste! Pour en savoir plus sur l égalité des sexes en milieu de travail Veuillez consulter notre site Web au ou communiquer avec nous par téléphone au ou par courriel à

La mobilisation des employés: importance et facteurs clés de succès. Conférence IGF 25 mars 2015

La mobilisation des employés: importance et facteurs clés de succès. Conférence IGF 25 mars 2015 La mobilisation des employés: importance et facteurs clés de succès Conférence IGF 25 mars 2015 Ce dont je vais vous parler L importance de la mobilisation Notre rôle comme gestionnaire Le parcours de

Plus en détail

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 Construire un avenir brillant ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 www.avenirbrillant.ca Financé par le gouvernement du Canada par l entremise du Programme des conseils

Plus en détail

Cadre complet de mieux-être en milieu travail Présenté par : Marilyn Babineau, Réseau de santé Horizon Isabelle Duguay, Réseau de santé Vitalité Le 7

Cadre complet de mieux-être en milieu travail Présenté par : Marilyn Babineau, Réseau de santé Horizon Isabelle Duguay, Réseau de santé Vitalité Le 7 Cadre complet de mieux-être en milieu travail Présenté par : Marilyn Babineau, Réseau de santé Horizon Isabelle Duguay, Réseau de santé Vitalité Le 7 novembre 2012 Cadre de mieux-être en Le cadre de notre

Plus en détail

Retenir les meilleurs talents

Retenir les meilleurs talents Adecco Finance Focus Retenir les meilleurs talents Lundi matin, 9 h Vous vous réjouissez de commencer une nouvelle semaine de travail productif. Vous êtes en pleine forme. Alors que vous entamez votre

Plus en détail

Hommes et femmes au travail Ni tout à fait les mêmes, ni tout à fait des autres. Etude Ipsos pour ELLE

Hommes et femmes au travail Ni tout à fait les mêmes, ni tout à fait des autres. Etude Ipsos pour ELLE Hommes et femmes au travail Ni tout à fait les mêmes, ni tout à fait des autres Etude Ipsos pour ELLE Pourquoi cette étude? Croiser le regard des hommes et des femmes sur le travail aujourd hui Le travail

Plus en détail

»»»» CONCILIATION FAMILLE-TRAVAIL OU COMMENT RÉCONCILIER LES DEUX MONDES DANS LESQUELS NOUS ÉVOLUONS? DÉFINITION

»»»» CONCILIATION FAMILLE-TRAVAIL OU COMMENT RÉCONCILIER LES DEUX MONDES DANS LESQUELS NOUS ÉVOLUONS? DÉFINITION 5 Fiche de sensibilisation CONCILIATION FAMILLE-TRAVAIL OU COMMENT RÉCONCILIER LES DEUX MONDES DANS LESQUELS NOUS ÉVOLUONS? Il nous arrive fréquemment de nous interroger sur notre façon de faire les choses

Plus en détail

Enquête 2014 de Manuvie / Ipsos Reid sur la prospérité et la santé

Enquête 2014 de Manuvie / Ipsos Reid sur la prospérité et la santé Enquête 2014 de Manuvie / Ipsos Reid sur la prospérité et la santé Introduction Des employés engagés et productifs ont à cœur la réussite de leur employeur. Par leur attitude et leur confiance en eux,

Plus en détail

La gestion des ressources humaines, un enjeu incontournable

La gestion des ressources humaines, un enjeu incontournable Petit-Matin RH Adecco : «Les défis d avenir de la gestion des ressources humaines» par Florent Francoeur, CRHA Le premier Petit-Matin RH 2013 organisé par Adecco s est déroulé le 21 février dernier au

Plus en détail

Soyez membre d un conseil : une ressource pour les femmes

Soyez membre d un conseil : une ressource pour les femmes Juin 2011 Soyez membre d un conseil : une ressource pour les femmes Pourquoi être membre d un conseil Les gens siègent à des conseils pour diverses raisons. Parfois, ils cherchent une façon de redonner

Plus en détail

Compétences essentielles numériques dans les petites entreprises rurales QUESTIONNAIRE DU SONDAGE PRÉ- FORMATION DES EMPLOYEURS

Compétences essentielles numériques dans les petites entreprises rurales QUESTIONNAIRE DU SONDAGE PRÉ- FORMATION DES EMPLOYEURS 1 Nom de l organisation INTRODUCTION Merci de prendre le temps de participer à ce sondage. Les résultats nous fourniront des données essentielles afin de mesurer l efficacité de la formation. Ces données

Plus en détail

Le M.B.A. professionnel

Le M.B.A. professionnel Le M.B.A. professionnel Un M.B.A. à temps partiel pour les professionnels qui travaillent un programme unique Le nouveau M.B.A. professionnel de la Faculté de gestion Desautels de l Université McGill est

Plus en détail

Vos stratégies d attraction et de rétention vous permettent-elles d attirer et de fidéliser les meilleurs talents?

Vos stratégies d attraction et de rétention vous permettent-elles d attirer et de fidéliser les meilleurs talents? > pour un meilleur rendement des organisations et des personnes Vos stratégies d attraction et de rétention vous permettent-elles d attirer et de fidéliser les meilleurs talents? L optimisation du capital

Plus en détail

PROGRAMME DE MENTORAT

PROGRAMME DE MENTORAT CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINCIAL PROGRAMME DE MENTORAT ÉNONCÉ PRATIQUE Le Conseil scolaire acadien provincial désire promouvoir un programme de mentorat qui servira de soutien et d entraide auprès des

Plus en détail

Le Parlement jeunesse du Québec PARLEMENT JEUNESSE DU QUÉBEC 64 E LÉGISLATURE. Projet de loi n 1

Le Parlement jeunesse du Québec PARLEMENT JEUNESSE DU QUÉBEC 64 E LÉGISLATURE. Projet de loi n 1 Le Parlement jeunesse du Québec PARLEMENT JEUNESSE DU QUÉBEC 64 E LÉGISLATURE Projet de loi n 1 Loi sur la représentativité des sexes sur le marché du travail Présenté par Mme Jade Boivin Ministre du Travail

Plus en détail

Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles

Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles Cet outil offre aux conseillers en orientation professionnelle : un processus étape par étape pour réaliser une évaluation informelle

Plus en détail

Une vie saine à TELUS

Une vie saine à TELUS Une vie saine à TELUS Colloque du Conseil du patronat 17 septembre 2013 François Cliche Membre de l équipe TELUS 1 Introduction La santé mentale TELUS Stratégie d entreprise Stratégie santé et mieux-être

Plus en détail

Régime d assurance-maladie, de soins dentaires et d assurance-vie pour les artistes professionnels. Proposition de partenariat public-privé

Régime d assurance-maladie, de soins dentaires et d assurance-vie pour les artistes professionnels. Proposition de partenariat public-privé Régime d assurance-maladie, de soins dentaires et d assurance-vie pour les artistes professionnels Proposition de partenariat public-privé Résumé En règle générale, les artistes et les autres professionnels

Plus en détail

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire Guide du programme Juin 2008 Attributs du diplômé de la Colombie-Britannique Au cours de consultations qui se sont échelonnées sur toute une année dans l ensemble de la province, des milliers de citoyens

Plus en détail

Réalisez vos rêves de carrière

Réalisez vos rêves de carrière Réalisez vos rêves de carrière UN EMPLOYEUR DE CHOIX Premier employeur en TI au Canada, entreprise internationale en pleine croissance, CGI est constamment à la recherche de personnes compétentes, créatives

Plus en détail

BULLETIN QUESTIONS-RÉPONSES PROGRAMME D ÉQUITÉ SALARIALE

BULLETIN QUESTIONS-RÉPONSES PROGRAMME D ÉQUITÉ SALARIALE BULLETIN QUESTIONS-RÉPONSES PROGRAMME D ÉQUITÉ SALARIALE La Ville de Montréal et le Syndicat des fonctionnaires municipaux de Montréal (SCFP) LE 9 FÉVRIER 2011 Dans le cadre du deuxième affichage faisant

Plus en détail

Écoutez ce qui se dit sur l épargne-retraite au Canada

Écoutez ce qui se dit sur l épargne-retraite au Canada MARS 2014 ÉCHEC ET MAT! LES RÉGIMES D ÉPARGNE EN MILIEU DE TRAVAIL : UNE SOLUTION GAGNANTE POUR LES CANADIENS EN VUE DE LA RETRAITE Notre 6 e sondage annuel Indice canadien de report de la retraite montre

Plus en détail

CHARTE EGALITE HOMME FEMME

CHARTE EGALITE HOMME FEMME CHARTE EGALITE HOMME FEMME Information : Afin de limiter les effets liés à l éloignement prolongé de la vie de l Entreprise et faciliter le retour dans son activité professionnelle, Whirlpool s engage

Plus en détail

Création d un leadership ouvert aux deux sexes dans le secteur des mines et des ressources CENTRE FOR WOMEN IN POLITICS AND PUBLIC LEADERSHIP

Création d un leadership ouvert aux deux sexes dans le secteur des mines et des ressources CENTRE FOR WOMEN IN POLITICS AND PUBLIC LEADERSHIP Création d un leadership ouvert aux deux sexes dans le secteur des mines et des ressources CENTRE FOR WOMEN IN POLITICS AND PUBLIC LEADERSHIP Novembre 2012 UN MOT DE LA DIRECTRICE ADMINISTRATIVE C est

Plus en détail

ACCORD DU 9 DECEMBRE 2014 PORTANT MODIFICATION DE L ACCORD RELATIF A L EGALITE PROFESSIONNELLE DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL DU 21 MARS 2007

ACCORD DU 9 DECEMBRE 2014 PORTANT MODIFICATION DE L ACCORD RELATIF A L EGALITE PROFESSIONNELLE DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL DU 21 MARS 2007 ACCORD DU 9 DECEMBRE 2014 PORTANT MODIFICATION DE L ACCORD RELATIF A L EGALITE PROFESSIONNELLE DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL DU 21 MARS 2007 Préambule Dans le prolongement de la loi du 9 mai 2001 relative

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION DE NORTHBRIDGE. À propos de Northbridge

PROGRAMME DE FORMATION DE NORTHBRIDGE. À propos de Northbridge PROGRAMME DE FORMATION DE NORTHBRIDGE À propos de Northbridge Northbridge est l une des plus importantes compagnies d assurance générale commerciale au pays avec des primes souscrites d une valeur de 1,3

Plus en détail

Appel à l action relativement au chômage, au sous-emploi et à la pénurie de main-d œuvre qualifiée

Appel à l action relativement au chômage, au sous-emploi et à la pénurie de main-d œuvre qualifiée Appel à l action relativement au chômage, au sous-emploi et à la pénurie de main-d œuvre qualifiée Introduction Les diplômés des universités et des collèges du Canada sont confrontés à des taux inacceptables

Plus en détail

Régime d indemnités pour perte de salaire de RBC Assurances. Protégez vos employés tout en réalisant des économies

Régime d indemnités pour perte de salaire de RBC Assurances. Protégez vos employés tout en réalisant des économies Régime d indemnités pour perte de salaire de RBC Assurances Protégez vos employés tout en réalisant des économies Table des matières Protégez vos employés tout en réalisant des économies 1 Qu est-ce qu

Plus en détail

Gestionnaires. Parcoursd apprentissage

Gestionnaires. Parcoursd apprentissage Gestionnaires Parcoursd apprentissage V2 VOTRE PARTENAIRE EN APPRENTISSAGE L École de la fonction publique du Canada offre des produits d apprentissage et de formation qui contribuent au renouvellement

Plus en détail

MODÈLE D ÉVALUATION DU LEADERSHIP CCPE

MODÈLE D ÉVALUATION DU LEADERSHIP CCPE MODÈLE D ÉVALUATION DU LEADERSHIP CCPE Le processus d octroi du titre de médecin gestionnaire certifié du Canada (Canadian Certified Physician Executive CCPE) oblige à évaluer les compétences en leadership

Plus en détail

Une famille, deux pensions

Une famille, deux pensions famille, deux pensions Susan Poulin Au cours du dernier quart de siècle, la proportion de familles composées de deux conjoints mariés ayant tous deux un emploi a augmenté de façon phénoménale. En 1994,

Plus en détail

La bonne gouvernance et le leadership du conseil d administration Favoriser et maintenir la confiance. ACCAU 2015 Montréal Sheila A. Brown, Ph. D.

La bonne gouvernance et le leadership du conseil d administration Favoriser et maintenir la confiance. ACCAU 2015 Montréal Sheila A. Brown, Ph. D. La bonne gouvernance et le leadership du conseil d administration Favoriser et maintenir la confiance ACCAU 2015 Montréal Sheila A. Brown, Ph. D. Plan de la présentation 1. La définition de la confiance

Plus en détail

Principes de gestion et leadership. Kaoutar Mdarhri Alaoui Chef de division de l observatoire de l emploi public MFPMA

Principes de gestion et leadership. Kaoutar Mdarhri Alaoui Chef de division de l observatoire de l emploi public MFPMA Principes de gestion et leadership Kaoutar Mdarhri Alaoui Chef de division de l observatoire de l emploi public MFPMA Sommaire Expérience du MFPMA en matière d institutionnalisation de l égalité entre

Plus en détail

Devenir un gestionnaire de personnes

Devenir un gestionnaire de personnes Devenir un gestionnaire de personnes SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Déterminer vos besoins Trouver les bonnes personnes Conserver les bons employés SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Le passage de personne d

Plus en détail

Résultats du Sondage sur le recrutement et la rétention des officiels

Résultats du Sondage sur le recrutement et la rétention des officiels Résultats du Sondage sur le recrutement et la rétention des officiels Nombre total de réponses : 811 Nombre de réponses complètes : 543 Section 1 : Questions générales (n 1 n 2) 1. Quelle section représentez-vous?

Plus en détail

ECAP : Le niveau Accréditation du programme d études des comptables généraux accrédités

ECAP : Le niveau Accréditation du programme d études des comptables généraux accrédités ECAP : Le niveau Accréditation du programme d études des comptables généraux accrédités Les connaissances comptables et financières, le professionnalisme et le leadership pour les besoins d aujourd hui

Plus en détail

LES RÔLES CONTEMPORAINS DE LEADERSHIP ET DE GESTION DE L INFIRMIÈRE : arrimage d un continuum de cours avec les besoins du réseau de la santé

LES RÔLES CONTEMPORAINS DE LEADERSHIP ET DE GESTION DE L INFIRMIÈRE : arrimage d un continuum de cours avec les besoins du réseau de la santé SP 7.4 LES RÔLES CONTEMPORAINS DE LEADERSHIP ET DE GESTION DE L INFIRMIÈRE : arrimage d un continuum de cours avec les besoins du réseau de la santé Martine Mayrand Leclerc, inf., MGSS/MHA, Ph.D. Robert

Plus en détail

La rémunération globale pour les moyennes entreprises

La rémunération globale pour les moyennes entreprises CHAPITRE 9 La rémunération globale pour les moyennes entreprises Ce chapitre est le résultat d une table ronde électronique organisée par la Financière Sun Life. Les stratégies de rémunération globale

Plus en détail

I Des indicateurs figurant dans le rapport de situation comparée

I Des indicateurs figurant dans le rapport de situation comparée 1/13 Dans le cadre des dispositions issues du code du travail, il est établi une synthèse du plan d actions. I Des indicateurs figurant dans le rapport de situation comparée Salaires annuels moyens de

Plus en détail

Evaluation de l organisation interne

Evaluation de l organisation interne Module 1 Module Evaluation de l organisation interne Table des matières SECTION 1 Mission et valeurs 34 SECTION 2 Gestion 1 40 SECTION 3 Gestion 2 46 T E A R F U N D 2 0 0 3 33 Module 1 Section 1 Mission

Plus en détail

UN MARCHE DU RECRUTEMENT DU MARCHE COMPTABLE

UN MARCHE DU RECRUTEMENT DU MARCHE COMPTABLE UN MARCHE DU RECRUTEMENT EN PHASE AVEC l EVOLUTION DU MARCHE COMPTABLE RECRUTEMENT 74% DES EMPLOYEURS ONT RECRUTE SUR L ANNEE 2013/2014 Raisons des recrutements quelles évolutions depuis 3 ans? Le recrutement

Plus en détail

Regarder sous la surface : Un examen approfondi des prestations parentales Sommaire des recommandations finales

Regarder sous la surface : Un examen approfondi des prestations parentales Sommaire des recommandations finales Regarder sous la surface : Un examen approfondi des prestations parentales Sommaire des recommandations finales Ministers Re for the Status of Women, federal NGOs, policy think tanks, Senators, the Parliamentary

Plus en détail

CHAPITRE 7 RELATIONS DE TRAVAIL

CHAPITRE 7 RELATIONS DE TRAVAIL Les relations de travail sont révélatrices de l atmosphère qui règne au sein de votre entreprise. Le gestionnaire désirant obtenir de saines relations de travail se doit d être proactif dans ses actions.

Plus en détail

LES ÉLÈVES INSCRITS EN FORMATION PROFESSIONNELLE ET LEURS BESOINS SPÉCIFIQUES DE SOUTIEN À LA PERSÉVÉRANCE ET À LA RÉUSSITE. QUI SONT-ILS VRAIMENT?

LES ÉLÈVES INSCRITS EN FORMATION PROFESSIONNELLE ET LEURS BESOINS SPÉCIFIQUES DE SOUTIEN À LA PERSÉVÉRANCE ET À LA RÉUSSITE. QUI SONT-ILS VRAIMENT? LES ÉLÈVES INSCRITS EN FORMATION PROFESSIONNELLE ET LEURS BESOINS SPÉCIFIQUES DE SOUTIEN À LA PERSÉVÉRANCE ET À LA RÉUSSITE. QUI SONT-ILS VRAIMENT? Élisabeth Mazalon et Sylvain Bourdon Université de Sherbrooke

Plus en détail

DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP.

DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP. DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP. MOBILIS PERFORMA PRÉSENTE LE PROGRAMME DE FORMATION PROFESSIONNELLE EN, UNE FORMATION ÉLABORÉE

Plus en détail

ENQUÊTE SALARIÉS. VIAVOICE Mieux comprendre l opinion pour agir 178 rue de Courcelles 75 017 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice.

ENQUÊTE SALARIÉS. VIAVOICE Mieux comprendre l opinion pour agir 178 rue de Courcelles 75 017 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice. Délégation interministérielle à la Famille ENQUÊTE SALARIÉS Baromètre de l Observatoire de la parentalité en entreprise, en partenariat avec la Délégation interministérielle à la famille et l Union nationale

Plus en détail

environics research group

environics research group environics research group Sommaire Sondage en ligne sur les perceptions du public concernant le développement de carrière et le milieu de travail Janvier 2011 Préparé pour : Parrainé en partie par : 33,

Plus en détail

Comité Santé en français de Fredericton. Évaluation de l offre active des services de santé de première ligne. Rapport de sondage-final

Comité Santé en français de Fredericton. Évaluation de l offre active des services de santé de première ligne. Rapport de sondage-final Comité Santé en français de Fredericton Évaluation de l offre active des services de santé de première ligne Rapport de sondage-final Mai 2006 Table des matières 1.0 Sommaire. 1 2.0 Introduction..2 3.0

Plus en détail

Le talent redéfini en fonction de l économie mondiale. Points de vue sur la situation des talents en finances au Canada. kpmg.ca/lafonctionfinances

Le talent redéfini en fonction de l économie mondiale. Points de vue sur la situation des talents en finances au Canada. kpmg.ca/lafonctionfinances Le talent redéfini en fonction de l économie mondiale Points de vue sur la situation des talents en finances au Canada kpmg.ca/lafonctionfinances Le talent redéfini en fonction de l économie mondiale

Plus en détail

Gestion du capital humain : savoir exploiter les big data

Gestion du capital humain : savoir exploiter les big data Gestion du capital humain : savoir exploiter les big data Enquête ADP 2015 auprès des responsables de la gestion du capital humain d entreprises internationales TABLE DES MATIÈRES Synthèse... 3 Introduction

Plus en détail

Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi

Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi Éléments principaux de Passeport pour ma réussite Passeport pour ma réussite

Plus en détail

Sondage sur la volonté d améliorer la gouvernance

Sondage sur la volonté d améliorer la gouvernance Sondage sur la volonté d améliorer la gouvernance Ce Sondage sur la volonté d améliorer la gouvernance a été adapté, avec la permission de Quantum Transformation Technologies, de son Governance & Managerial

Plus en détail

LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015

LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015 LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015 Table des matières Message du président-directeur général 3 Orientation gouvernementale 1 : Informer, sensibiliser, éduquer,

Plus en détail

La situation financière des Canadiens

La situation financière des Canadiens La situation financière des Canadiens 1 Approche client Microsoft Advertising Hiver 2015 LA SITUATION FINANCIÈRE DES CANADIENS 2 Des décisions financières difficiles et importantes doivent être prises

Plus en détail

Urgence Leadership. Un programme de développement du leadership dans les entreprises québécoises

Urgence Leadership. Un programme de développement du leadership dans les entreprises québécoises Urgence Leadership Un programme de développement du leadership dans les entreprises québécoises Forum de réflexion sur le leadership d avenir - CIRANO 26 janvier 2009 1 Urgence Leadership Un programme

Plus en détail

ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPLOYEURS DE BLIND RIVER

ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPLOYEURS DE BLIND RIVER ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPLOYEURS DE BLIND RIVER 2 ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPLOYEURS DE BLIND RIVER Un groupe d'entreprises locales prospère apporte non seulement un avantage économique à une communauté, mais

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord professionnel

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord professionnel MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel SOCIÉTÉS D ASSURANCES ACCORD DU 13 MAI 2013 RELATIF À LA MIXITÉ ET

Plus en détail

Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre?

Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre? Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre? Les trois dernières décennies ont été marquées par des progrès impressionnants

Plus en détail

Vancouver Calgary Winnipeg Toronto Ottawa Montréal Québec Halifax. Voie Réservée MC. Le défi de la gestion de l invalidité.

Vancouver Calgary Winnipeg Toronto Ottawa Montréal Québec Halifax. Voie Réservée MC. Le défi de la gestion de l invalidité. Vancouver Calgary Winnipeg Toronto Ottawa Montréal Québec Halifax Voie Réservée MC Le défi de la gestion de l invalidité Guide du preneur Table des matières INTRODUCTION L absentéisme au 21 e siècle...

Plus en détail

Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue

Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue Cette section vous propose une synthèse des questions les plus susceptibles d être posées en entrevue de sélection. Cette section peut vous aider lors de

Plus en détail

Analyse prédictive. L essor et la valeur de l analyse prédictive dans la prise de décisions

Analyse prédictive. L essor et la valeur de l analyse prédictive dans la prise de décisions ÉTUDE TECHNIQUE Analyse prédictive L essor et la valeur de l analyse prédictive dans la prise de décisions «Donnez-moi un point d appui et un levier et je soulèverai le monde.» Archimède, 250 av. J.-C.

Plus en détail

MÉMOIRE CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE

MÉMOIRE CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE MÉMOIRE DU CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DES AFFAIRES SOCIALES AOÛT 2009

Plus en détail

Fiche entreprise : E10

Fiche entreprise : E10 Fiche entreprise : E10 FONCTION ET CARACTÉRISTIQUES / PERSONNE INTERVIEWÉE La personne interviewée est le directeur de la mutuelle de formation 1 dans le secteur des entreprises adaptées dont 95 % gèrent

Plus en détail

Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs

Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs Lors du Sommet pleines voiles en janvier 2007, la Commission des valeurs mobilières du Nouveau-Brunswick a publié

Plus en détail

ACCORD DU 15 DÉCEMBRE 2011

ACCORD DU 15 DÉCEMBRE 2011 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3364 Convention collective nationale RÉGIME SOCIAL DES INDÉPENDANTS IDCC : 2796.

Plus en détail

Article. Bien-être économique. par Cara Williams. Décembre 2010

Article. Bien-être économique. par Cara Williams. Décembre 2010 Composante du produit no 89-503-X au catalogue de Statistique Canada Femmes au Canada : rapport statistique fondé sur le sexe Article Bien-être économique par Cara Williams Décembre 2010 Comment obtenir

Plus en détail

Foire aux questions Régime médicaments du Nouveau-Brunswick Le 10 décembre 2013

Foire aux questions Régime médicaments du Nouveau-Brunswick Le 10 décembre 2013 Foire aux questions Régime médicaments du Nouveau-Brunswick Le 10 décembre 2013 1. Qu'est-ce que le Régime médicaments du Nouveau-Brunswick? Le Régime médicaments du Nouveau-Brunswick est une assurance

Plus en détail

Cet index de la GRI constitue le complément du rapport sur la Responsabilité sociale d'entreprise (RSE) 2014 de Rogers.

Cet index de la GRI constitue le complément du rapport sur la Responsabilité sociale d'entreprise (RSE) 2014 de Rogers. Cet index de la GRI constitue le complément du rapport sur la Responsabilité sociale d'entreprise (RSE) 2014 de Rogers. L index suivant offre un aperçu du rapport sur la RSE de Rogers quant aux lignes

Plus en détail

L équipe d ISF Qu est-ce qui nous rend uniques?

L équipe d ISF Qu est-ce qui nous rend uniques? Gestionnaire de l implication et du recrutement de talent pour le portefeuille africain : Nous cherchons un leader stratégique, passionné par la découverte et le développement d individus talentueux et

Plus en détail

Les Principes et les Bonnes Pratiques Relatifs à la Sensibilisation et l Education Financières

Les Principes et les Bonnes Pratiques Relatifs à la Sensibilisation et l Education Financières DIRECTORATE FOR FINANCIAL AND ENTERPRISE AFFAIRS Les Principes et les Bonnes Pratiques Relatifs à la Sensibilisation et l Education Financières RECOMMANDATION DU CONSEIL Ces Principes et Bonnes Pratiques

Plus en détail

Devenir un employeur de choix. Utilisation du régime de pension agréé collectif pour attirer et fidéliser les meilleurs éléments

Devenir un employeur de choix. Utilisation du régime de pension agréé collectif pour attirer et fidéliser les meilleurs éléments Devenir un employeur de choix Utilisation du régime de pension agréé collectif pour attirer et fidéliser les meilleurs éléments Les propriétaires de petites et moyennes entreprises ont tout intérêt à mettre

Plus en détail

Appel de mises en candidature et d inscriptions

Appel de mises en candidature et d inscriptions www.csae.com Prix Leadership 2013 Appel de mises en candidature et d inscriptions Prix Pinnacle Prix Griner Prix de membre honoraire à vie Prix Donna Mary Shaw Prix «Les associations, sources d un Canada

Plus en détail

Les personnes handicapées ont les mêmes droits

Les personnes handicapées ont les mêmes droits Les personnes handicapées ont les mêmes droits La stratégie européenne 2010-2020 en faveur des personnes handicapées Commission européenne Égalité des droits, égalité des chances La valeur ajoutée européenne

Plus en détail

Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne de l UNESCO - Suivi de CONFITEA VI page 2

Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne de l UNESCO - Suivi de CONFITEA VI page 2 Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne de l UNESCO concernant le suivi de la mise en œuvre des engagements de CONFINTEA VI Le 19 janvier 2012 Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne

Plus en détail

«Le Leadership en Suisse»

«Le Leadership en Suisse» «Le Leadership en Suisse» Table des matières «Le Leadership en Suisse» Une étude sur les valeurs, les devoirs et l efficacité de la direction 03 04 05 06 07 08 09 11 12 13 14 «Le Leadership en Suisse»

Plus en détail

LA SCIENCE ET LE LEADERSHIP EN CONVERGENCE LA VOIE DE L AVENIR. Étude 2004 sur les ressources humaines canadiennes en biotechnologie

LA SCIENCE ET LE LEADERSHIP EN CONVERGENCE LA VOIE DE L AVENIR. Étude 2004 sur les ressources humaines canadiennes en biotechnologie LA SCIENCE ET LE LEADERSHIP EN CONVERGENCE LA VOIE DE L AVENIR Étude 2004 sur les ressources humaines canadiennes en biotechnologie Table des matières 1.0 RÉSUMÉ 5 1.1 VUE D ENSEMBLE DU SECTEUR 5 1.2 CONCLUSIONS

Plus en détail

Objectif de progression Actions Indicateurs chiffrés. Diligenter une enquête auprès des salariés pour connaitre précisément leurs besoins

Objectif de progression Actions Indicateurs chiffrés. Diligenter une enquête auprès des salariés pour connaitre précisément leurs besoins Articulation entre la vie professionnelle et l exercice de la responsabilité parentale (ces exemples visent à accompagner les partenaires sociaux dans leur négociation, ils ne sont pas exhaustifs des bonnes

Plus en détail

Étude sur les analystes d affaires dans le domaine des technologies de l information

Étude sur les analystes d affaires dans le domaine des technologies de l information Étude sur les analystes d affaires dans le domaine des technologies de l information Mai 2010 ÉDITEUR TECHNOCompétences, le Comité sectoriel de main-d œuvre en technologies de l information et des communications,

Plus en détail

LE BAROMÈTRE DES FEMMES MANAGERS

LE BAROMÈTRE DES FEMMES MANAGERS LE BAROMÈTRE DES FEMMES MANAGERS Introduction Objectifs de l étude Les Essenti Elles, le réseau des femmes managers de BPCE S.A., a souhaité lancer un nouveau Baromètre concernant les Femmes Managers en

Plus en détail

Pour débuter sur LinkedIn

Pour débuter sur LinkedIn Pour débuter sur LinkedIn Ça sert à quoi? Remplir son profil Développer et réseauter 1 LinkedIn, ça sert à quoi 1. Communication externe Oubliez les adresses courriel erronées, les CRM et les applications

Plus en détail

Quelle est l influence d une réduction des prestations d 1/5, via le crédit-temps et l interruption de carrière, sur le revenu du ménage?

Quelle est l influence d une réduction des prestations d 1/5, via le crédit-temps et l interruption de carrière, sur le revenu du ménage? Etudes Quelle est l influence d une réduction des prestations d 1/5, via le crédit-temps et l interruption de carrière, sur le revenu du ménage? Table des matières Introduction...7 Objectif, méthodologie

Plus en détail

La salle de classe en ligne de l Apprentissage en ligne :

La salle de classe en ligne de l Apprentissage en ligne : La salle de classe en ligne de l Apprentissage en ligne : 5 les cinq meilleurs outils pour l engagement des apprenantes et apprenants L importance de motiver les étudiantes et étudiants envers leurs cours

Plus en détail

Allocution de Mme Françoise Bertrand Présidente directrice générale Fédération des chambres de commerce du Québec

Allocution de Mme Françoise Bertrand Présidente directrice générale Fédération des chambres de commerce du Québec Allocution de Mme Françoise Bertrand Présidente directrice générale Fédération des chambres de commerce du Québec Comment les entreprises devraient-elles entrevoir l avenir en matière de régime de retraite

Plus en détail

Equité et qualité dans l'éducation. Comment soutenir les élèves et les établissements défavorisés

Equité et qualité dans l'éducation. Comment soutenir les élèves et les établissements défavorisés Equity and Quality in Education. Supporting Disadvantaged Students and Schools Summary in French Accédez au texte intégral: 10.1787/9789264130852-en Equité et qualité dans l'éducation. Comment soutenir

Plus en détail

Conférence mondiale sur les déterminants sociaux de la santé. Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé

Conférence mondiale sur les déterminants sociaux de la santé. Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé Rio de Janeiro (Brésil), 21 octobre 2011 1. À l invitation de l Organisation mondiale de la Santé, nous, Chefs de Gouvernement, Ministres

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT

COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT NOVEMBRE 2013 2 Le mot de la direction Lorsque nous avons fondé NEXEO, nous avions déjà une expérience significative du métier de la prestation intellectuelle

Plus en détail

CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A

CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A ONUSIDA/CCP (36)/15.12 Date de publication : 24 juin 2015 TRENTE-SIXIÈME RÉUNION Date : 30 juin - 2 juillet 2015 Lieu : Salle du conseil exécutif,

Plus en détail

PRÉPARER LA RELÈVE DANS LE MONDE DE L ÉVALUATION: LE CONCOURS DE SIMULATION DU POINT DE VUE DES COMMANDITAIRES

PRÉPARER LA RELÈVE DANS LE MONDE DE L ÉVALUATION: LE CONCOURS DE SIMULATION DU POINT DE VUE DES COMMANDITAIRES LA REVUE The Canadian CANADIENNE Journal of D'ÉVALUATION Program EvaluationDE Vol. PROGRAMME 18 No. 1 Pages 133 137 133 ISSN 0834-1516 Copyright 2003 Canadian Evaluation Society Research and Practice Note

Plus en détail

Nobody s Unpredictable

Nobody s Unpredictable Connaissance qu a le public de la Banque du Canada (Comparaison des résultats de l enquête téléphonique et de l enquête en ligne) Enquête de décembre 2010 commandée par la Banque du Canada Nobody s Unpredictable

Plus en détail

Programme de bourses McGill pour le maintien en poste: Rapport d évaluation

Programme de bourses McGill pour le maintien en poste: Rapport d évaluation Centre de recherche du CHU de Québec Programme de bourses McGill pour le maintien en poste: Rapport d évaluation Projet de formation et maintien en poste des professionnels de la santé Mars 2015 Marie

Plus en détail

EVALUATION DES SERVICES GUIDE A L INTENTION DE LA CHEFFE OU DU CHEF DE SERVICE ET DE SES COLLABORATRICES ET COLLABORATEURS

EVALUATION DES SERVICES GUIDE A L INTENTION DE LA CHEFFE OU DU CHEF DE SERVICE ET DE SES COLLABORATRICES ET COLLABORATEURS EVALUATION DES SERVICES GUIDE A L INTENTION DE LA CHEFFE OU DU CHEF DE SERVICE ET DE SES COLLABORATRICES ET COLLABORATEURS Ce document présente la procédure d évaluation des services centraux de l UNIL

Plus en détail

Offre de bourses doctorales Programme interuniversitaire de formation en recherche en santé mondiale (Santé Cap)

Offre de bourses doctorales Programme interuniversitaire de formation en recherche en santé mondiale (Santé Cap) Offre de bourses doctorales Programme interuniversitaire de formation en recherche en santé mondiale (Santé Cap) Qu est ce que le Programme Santé Cap? Le Programme interuniversitaire de formation en recherche

Plus en détail

la Direction des ressources humaines et des relations de travail (langue du travail ; maîtrise du français par les employé(e)s)

la Direction des ressources humaines et des relations de travail (langue du travail ; maîtrise du français par les employé(e)s) L'application de cette politique est sous la responsabilité et la coordination de la Direction générale en collaboration avec la Direction des études et la Direction de la formation continue (langue d

Plus en détail

POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES MAI 2008 POLITIQUE D EGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES 1. LE CONTEXTE L égalité entre les femmes et les hommes est une condition essentielle au développement

Plus en détail

Programme d assurance de la qualité

Programme d assurance de la qualité Programme d assurance de la qualité Section B Section B Programme d assurance de la qualité Aperçu du Programme d assurance de la qualité... -B-1- Introduction... Programme d assurance de la qualité...

Plus en détail

CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale. IDCC : 218. ORGANISMES DE SÉCURITÉ SOCIALE (8 février 1957) ACCORD DU 21 MARS 2011

CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale. IDCC : 218. ORGANISMES DE SÉCURITÉ SOCIALE (8 février 1957) ACCORD DU 21 MARS 2011 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective nationale IDCC : 218. ORGANISMES DE SÉCURITÉ SOCIALE (8 février 1957) ACCORD DU 21 MARS 2011 RELATIF À LA

Plus en détail

COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE

COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE Dossier n o : 36455 FRA Québec, le : 17 février 2015 Membre : Sophie Raymond, commissaire Commission de l équité salariale et 9061 1674 Québec inc. (connue sous le nom

Plus en détail

Plan d Action pour des Parlements Sensibles au Genre

Plan d Action pour des Parlements Sensibles au Genre PARLEMENTS Plan d Action pour des Parlements Sensibles au Genre SENSIBLES AU GENRE Copyright UNION INTERPARLEMENTAIRE 2012 Tous droits réservés. Il est interdit de reproduire, transmettre ou stocker dans

Plus en détail

Enquête auprès de femmes et d hommes dans les parlements Aperçu des conclusions principales

Enquête auprès de femmes et d hommes dans les parlements Aperçu des conclusions principales Egalité en politique Enquête auprès de femmes et d hommes dans les parlements Aperçu des conclusions principales Cette brochure reprend les principales conclusions du texte intégral de la publication intitulée

Plus en détail

CFC 450 PROGRAMME DES CADRES DIRIGEANTS SYLLABUS

CFC 450 PROGRAMME DES CADRES DIRIGEANTS SYLLABUS CFC 450 PROGRAMME DES CADRES DIRIGEANTS SYLLABUS AVANT-PROPOS 1. Le Programme des cadres dirigeants (PCD) est un programme de séminaire en résidence de quatre jours et demi à l intention des officiers

Plus en détail