Stages de recherche dans les formations d'ingénieur. Víctor Gómez Frías. École des Ponts ParisTech, Champs-sur-Marne, France

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Stages de recherche dans les formations d'ingénieur. Víctor Gómez Frías. École des Ponts ParisTech, Champs-sur-Marne, France"

Transcription

1 Stages de recherche dans les formations d'ingénieur Víctor Gómez Frías École des Ponts ParisTech, Champs-sur-Marne, France Résumé Les méthodes de l ingénierie ont été généralement perçues comme différentes de celles de la recherche. Elles partagent toutes deux une base scientifique, mais l ingénierie cherche l efficacité dans la résolution de problèmes et la recherche porte sur des constructions théoriques solides. Toutefois, au cours des deux dernières décennies, de nombreux programmes d ingénieur incluent une formation à / par la recherche. Mots-clés Stages, formation d ingénieur, projets scientifiques, innovation. I. Introduction La société a-t-elle besoin d un profil «ingénieur-chercheur» ou y a-t-il deux profils différents? Serait-il utile de former des ingénieurs-chercheurs, ou bien, ces deux profils sont-ils trop différents pour les combiner? Même s il est possible de «produire» des ingénieurs-chercheurs exceptionnels, tous les élèves devraient être formés en tant que chercheurs ou la question est-elle plutôt de savoir comment identifier les meilleurs candidats? Les conclusions devraient prendre en compte les programmes d ingénierie déjà une très chargés. Le choix doit être comparé avec d autres options qui pourraient s avérer d une meilleure «efficacité pédagogique». À notre avis, tous les ingénieurs ne doivent pas être des chercheurs, mais tous doivent comprendre la fonction de la recherche afin d être capables de travailler avec des chercheurs. En outre, nous croyons que l innovation est le moteur de la société et de l économie. Pourtant, l innovation ne s apprend pas seulement dans un cours d «innovation» mais surtout la pratique. Un élève-ingénieur acquiert cette pratique précisément dans les stages de recherche. COLLOQUE_livre 2.indd /05/11 10:44

2 592 Questions de pédagogies dans l'enseignement supérieur La recherche et l innovation ne sont pas les mêmes activités. Les économies les plus fortes ont besoin des deux pour exceller, pas seulement l une ou l autre. Certains travaux de recherche et d innovation partagent un nombre important d outils intellectuels et scientifiques, par conséquent, tous les ingénieurs devraient être en contact avec la recherche proprement dite dans le cadre de leurs études. Il y a un consensus général, parmi les organismes d accréditation en ingénierie en Europe, entre les partenariats de recherche et d enseignement et les universités et l industrie qui sert à améliorer la qualité de l enseignement de l ingénierie et à renforcer la compétitivité de l industrie. Pour être une voie d entrée efficace pour la profession d ingénieur, les programmes d ingénierie devrait inclure dès que possible une formation pratique en situation. En France, en particulier au cours des trois dernières décennies, de nombreuses relations ont été développées entre les écoles d ingénieurs et les entreprises, visant à adapter les programmes aux besoins du marché du travail. Dans les programmes traditionnels d ingénierie à l école, ces partenariats peuvent conduire à différentes activités parascolaires, comme le parrainage des activités des élèves, des forums et des séminaires, du matériel de prêt, l enseignement par les représentants des entreprises et, notamment, des stages en entreprises prévues dans le programme scolaire L existence de périodes de stage dans l industrie en France dans les écoles d ingénieur remonte au XVIII ème siècle. À titre d exemple, les élèves de l École Nationale des Ponts et Chaussées réalisaient à l époque des stages d été dans l industrie dans les différentes régions de France ou même à l étranger. Toutefois, l organisation systématique de stages dans l industrie dans le cursus d ingénieur en France n a commencé que dans les années 60. Selon certains auteurs [Maury, 2010], le développement des stages en industrie en France est directement lié à l introduction systématique des sujets non-techniques dans le cursus d ingénierie et à une conception de l ingénieur en tant que professionnel généraliste qui est capable de fonctionner dans une variété d environnements complexes. COLLOQUE_livre 2.indd /05/11 10:44

3 Les courants de la professionnalisation : enjeux, attentes, changements 593 II. Caractéristiques et objectifs En règle générale, les cursus d ingénieurs français comprennent plusieurs périodes de stages intégrés qui sont effectués tout au long de la scolarité. Ces stages peuvent être de différents types et longueurs et servir à des fins différentes. Quel que soit le type de stage, nous pouvons trouver des principales caractéristiques communes : 1. L expérience est contrôlée et encadrée par l école d ingénieur et de l institution d accueil (entreprise, laboratoire de recherche, ONG, etc.). 2. Il y a toujours une phase de planification précédente dans laquelle les objectifs, les méthodes d évaluation, et les résultats d apprentissage sont précisés. 3. Après l expérience de stage, il y a toujours un retour de l expérience. En règle générale, un rapport doit être remis par l étudiant. Très souvent, des séances de débriefing sont organisées afin d en extraire les principaux enseignements de l expérience. 4. En France, tous les stages d une extension de plus de deux mois doivent être rémunérés [Journal Officiel, 2006]. Quant à la finalité des stages, nous pouvons identifier quelques grands objectifs [Maury, 2010 ; Thummel, 2010] : 1. Assurer une certaine prise de conscience et l ouverture des étudiants au monde professionnel, en particulier pour les aspects sociétaux, éthiques et humains. 2. Se familiariser avec les organisations et les structures organisationnelles. Pour être en mesure d acquérir certains réflexes de base et compétences professionnelles relationnelles et comprendre leur rôle futur au sein de l organisation. 3. Appliquer une combinaison de connaissances, capacités et attitudes apprises tout au long de la formation d ingénieur à une situation professionnelle réelle. 4. Fournir un premier contact avec le secteur professionnel, qui vise à améliorer l employabilité à court terme de l étudiant. COLLOQUE_livre 2.indd /05/11 10:44

4 594 Questions de pédagogies dans l'enseignement supérieur III. Innovation et recherche L innovation et la recherche ne sont pas les mêmes activités, mais elles partagent certains points communs. D abord, elles représentent un continuum dans le développement industriel. La recherche (y compris le développement) a directement ou indirectement pour objet de fournir de nouveaux éléments scientifiques susceptibles d être utilisés par les entreprises pour améliorer l efficacité de la production et la qualité des produits, d innover dans leurs processus et produits. En outre, les deux activités, la recherche et l innovation partagent des outils communs intellectuels, tels que l observation, la communication, le prototypage, les essais... En d autres termes, la formation dans l une ou l autre développe des compétences qui pourraient être utilisées lorsque l on travaille dans l autre. Si l on considère la question du point de vue de l enseignement et les résultats dans les programmes d ingénieur, on peut considérer qu une expérience de recherche pour tous les élèves n est pas seulement un moyen de les mener à des carrières de recherche (un objectif qui ne peut être destiné qu à environ 10 15% au plus), mais aussi un instrument puissant pour leur apprendre à travailler ensemble avec les chercheurs et, surtout, pour mieux innover (un objectif souhaitable pour 100% des ingénieurs). IV. Une perspective internationale Les stages obligatoires en tant que composants intégrés des programmes d ingénieur semblent plus développés en France que partout ailleurs [Bardi, 2010]. Dans certains autres pays (Allemagne, Royaume-Uni) sont assez fréquents [Onof, 2010] alors que dans d autres (États-Unis, Espagne, Italie) sont rares ou très rares [Bardi, 2010 ; Commission des Titres d Ingénieur, 2010 ; Díaz et al., 2010 ; González et al., 2010 ; Braico et Zandonini, 2010]. La raison de ces différences importantes dans l utilisation des stages est plus qu une question de pratiques pédagogiques. Il s agit du modèle de relation entre la formation académique et pratique professionnelle qui en définit les clés principales. Ce modèle comprend deux dimensions : 1. Les relations entre l industrie et les établissements universitaires, et en particulier le fait que les enseignants ont une expérience professionnelle ou des relations intenses avec l industrie ou non ; 2. La conception du métier d ingénieur en deux phases soit quelques années d enseignement scientifique pour avoir une solide préparation COLLOQUE_livre 2.indd /05/11 10:44

5 Les courants de la professionnalisation : enjeux, attentes, changements 595 puis plusieurs décennies de pratique professionnelle ou spécialisation (c est le cas, par exemple au Royaume-Uni ou au Canada) ; ou bien, comme une spirale de la formation tout au long de la vie où plusieurs expériences académiques et professionnelles sont enchaînées et interagissent les unes avec les autres (qui est principalement le cas en France). En conséquence, les pays avec moins de relations entre l industrie et l académie, ou plus loin du paradigme de formation tout au long de la vie, s appuient moins sur la pratique des stages. Il est donc important d être conscient du fait que leur utilisation n est pas juste une question pédagogique mais qu elle est profondément liée aux questions plus générales concernant l enseignement et la pratique professionnelle. V. Expérience de recherche en programmes d ingénierie Qu est-ce qu une «expérience de recherche» dans un cursus d ingénieur? En fait, on peut imaginer non seulement une expérience de recherche tout au long de leurs études, mais aussi une combinaison d expériences progressives. Il est peu utile de submerger un élève-ingénieur dans un laboratoire pendant plusieurs mois, s il n a jamais lu un article avant : il perdrait trop de temps à comprendre les méthodes de la recherche avant d être productif et d obtenir un résultat scientifique et pédagogique pour lui. Chaque cursus doit s adapter à cette formation à la recherche. Il n y a pas de formule magique, nous allons seulement indiquer quelques points que nous jugeons importants. Tout d abord, le contact avec la recherche scientifique est un moyen utile pour les étudiants de découvrir les sujets qui les passionnent et qu ils approfondissent dans leur étude. Il y a un socle de matières imposées à chaque ingénieur, mais il est très important de laisser une marge aux élèves d aller plus loin. Dans leur futur professionnel, ce sera extrêmement utile non seulement pour apprendre ce qu ils veulent, mais aussi ce dont ils ont besoin : le monde professionnel est très large et s'ils n apprennent pas à l université tout ce dont ils ont besoin pour travailler, surtout au fur et à mesure que leur diplôme devient une référence plus lointaine dans le passé car les connaissances et pratiques de référence évoluent. En d autres termes, l école permet aux élèves d apprendre (pas seulement la connaissance pure, mais aussi la façon de faire, et comment être) mais on doit surtout apprendre à apprendre aux élèves. Faire de la place à la recherche (15-20% COLLOQUE_livre 2.indd /05/11 10:44

6 596 Questions de pédagogies dans l'enseignement supérieur du temps de l élève) dans les programmes d ingénierie est un excellent moyen pour l obtenir. Toutefois, les gestionnaires de l école doivent être conscients que la recherche implique le tutorat individuel (ou en petits groupes), ce qui implique des ressources humaines plus importantes que pour l enseignement traditionnel : 1. Un enseignant a besoin en moyenne d une heure pour préparer un enseignement d une heure, pour environ 30 étudiants qui eux-mêmes ont besoin d une autre heure de travail personnel ; soit pour les deux heures de travail de l enseignant, 60 heures de travaux d élèves (ratio d efficience 1 / 30) ; 2. Tandis qu un tuteur de recherche a besoin de rencontrer ses élèves au moins une heure toutes les heures de travail personnel. Au niveau bachelor, l expérience de la recherche doit consister à non seulement lire des livres ou des diapositives, mais aussi des articles : certains d entre eux peuvent être des références historiques ou des articles scientifiques de base facilement accessibles, tout en proposant d autres plus fouillés (choisis par les enseignants pour qu ils ne soient pas trop compliqués). L évaluation de la compréhension doit se baser non pas uniquement sur des examens, mais aussi sur des notes de synthèse, de manière à les former aussi à la rédaction scientifique. Plus tard, les élèves peuvent eux-mêmes choisir les articles à lire, après avoir été formés par les services des bibliothèques tout en gardant le contact avec les enseignants qui peuvent les orienter, lire leurs synthèses et discuter avec eux des aspects qu ils ne comprennent pas. Les stages pratiques en laboratoire sont la dernière étape de cette expérience de recherche. Le sujet de recherche doit être présenté par le laboratoire, qui connaît bien les programmes de recherche (tant dans les aspects scientifiques que financiers), mais l élève doit choisir librement son intérêt et même proposer de l adapter à sa compétence en accord avec le laboratoire. En effet, un élève qui se forme dans la recherche ne doit pas se limiter à exécuter un programme d essais ou entretiens prédéfinis, mais être considéré comme un chercheur à part entière (débutant) qui sera coresponsable de la recherche qu il entreprend. Par ailleurs, un stage en laboratoire n est pleinement réalisé que s il se termine par la rédaction d un article qui peut être soumis à un examen scientifique. Ceci implique plus ou moins d engagement et un environnement de travail en équipe. Idéalement, l élève peut préparer son choix et commencer à se documenter plusieurs mois à l avance pour ne pas perdre de temps pour définir l objet de recherche, puis avoir un temps plus intensif dans son cursus pour s investir fortement sur la recherche (y compris à plein temps). COLLOQUE_livre 2.indd /05/11 10:44

7 Les courants de la professionnalisation : enjeux, attentes, changements 597 VI. Formation à l innovation En parallèle à ces expériences scientifiques, les étudiants peuvent également être formés spécifiquement à l innovation au cours de leurs études, non seulement pour développer les liens avec les outils de recherche intellectuelle, mais aussi en leur montrant particulièrement l importance de l innovation dans leur carrière professionnelle. Par exemple, ils peuvent participer à des projets sous mandat industriel pour innover dans leurs produits et / ou procédés. Ils peuvent également travailler sur leurs propres idées (issues des «déceptions» quotidiennes sur ce qui peut être amélioré) : c est probablement un bon exercice pour le travail en équipe et pour utiliser quelques outils de base, mais ils pourront difficilement aller loin sans les données réelles des entreprises sur les prix, la demande, la technologie... En outre, certaines innovations peuvent exiger un prototypage coûteux qui a besoin du soutien de l entreprise. Actuellement, un nombre croissant d écoles, en partenariat avec les organismes de financement (privé, comme les business angels ou des organismes publics) développent des programmes d entrepreneuriat, de sorte que certains élèves peuvent développer les projets d innovation qu ils ont défini et «raffiné» tout au long de leur des études. C est une excellente initiative, mais il ne faut pas oublier que ces programmes sont dirigés pour seulement quelques élèves mais que tous doivent avoir une occasion de se sensibiliser à l entrepreneuriat et à l innovation. VII. Conclusion Enfin, nous tenons à préciser que nous croyons qu il y a trois profils différents: ingénieurs, chercheurs et ingénieurs-chercheurs. L ingénieur est formé pour travailler dans les opérations et la conception, être en mesure d obtenir les meilleures solutions en termes de faisabilité, mais aussi de budget et de contraintes de temps. Le chercheur traite des problèmes où une compréhension rigoureuse et une vérification complète sont nécessaires. L objectif est de contribuer à la construction de la science avec une brique solide. L «ingénieur-chercheur» est plus précisément un chercheur en ingénierie, ce qui nécessite une formation de base en tant qu ingénieur. Ils ont tous besoin de savoir comment travailler ensemble, que leurs activités ne sont pas destinées à être indépendantes, mais au contraire en relation constante. Comme nous l avons dit, l ingénieur doit se confronter à la recherche pour mieux innover et apprendre à apprendre. Mais cela ne signifie pas du tout que tous les COLLOQUE_livre 2.indd /05/11 10:44

8 598 Questions de pédagogies dans l'enseignement supérieur ingénieurs doivent être des chercheurs professionnels, pas même pour une partie de leur vie, ni faire un doctorat. Les diplômes d ingénieur doivent former les élèves aux compétences dont ils auront besoin pour être de bons professionnels. Être chercheur (éventuellement en ingénierie, ce qui n est pas autant développé que dans les autres domaines) est une autre carrière qui a besoin d un engagement professionnel et d une formation spécifique. Références Bardi, T. (2010) : Les stages à l étranger : un moment fondamental dans la formation de l ingénieur. in Internships in Engineering Education, École des Ponts ParisTech, France, Braico, L. et Zandonini R. (2010) : Internships : an experience within the Italian system. in Internships in Engineering Education, École des Ponts ParisTech, France, Commission des Titres d Ingénieur (2010) : Accords avec le Canada. at décembre Díaz, P. et al. (2010) : Internships in engineering: the experience of the civil engineering school of Santander (Spain). in Internships in Engineering Education, École des Ponts ParisTech, France, González-Escrivá, J.A. et al. (2010) : Analysis of the incoming and outgoing internships in the school of civil engineering of Valencia (Spain). in Internships in Engineering Education, École des Ponts ParisTech, France, Journal officiel. (2006) : Loi pour l égalité des chances et ses décrets d application. France. Maury, C. (2010) : L évolution historique des stages. at Ouverture_colloque_ENPC_stageslocal.pdf, décembre Onof, C. (2010) : Internships in Engineering : a view from Imperial College. in Internships in Engineering Education, École des Ponts ParisTech, France, Thummel, R. (2010) : Préface. in Internships in Engineering Education, École des Ponts ParisTech, France, COLLOQUE_livre 2.indd /05/11 10:44

Introduction : Questions sur les stages et leur gouvernance... 17. Première partie. Le stage et la spécificité de sa gouvernance. Première sous-partie

Introduction : Questions sur les stages et leur gouvernance... 17. Première partie. Le stage et la spécificité de sa gouvernance. Première sous-partie Table des matières Préface de Simone Bonnafous......................................................... 11 Avant propos de Vincent de Briant................................................... 15 Dominique

Plus en détail

Formation professionnelle: réflexions de base

Formation professionnelle: réflexions de base Formation professionnelle: réflexions de base Édition 2015 PAGE 2 DOCUMENT DE POSITION La formation professionnelle est une clé essentielle du développement qualitatif de l accueil extrafamilial. En sa

Plus en détail

Le prescrit d un dispositif de stage Les contradictions du dispositif Deux études de cas

Le prescrit d un dispositif de stage Les contradictions du dispositif Deux études de cas Le stage dans une formation française d ingénieurs : un objet au cœur de contradictions Congrès ACFAS, colloque 526 : Regard multidisciplinaire sur la formation d un professionnel en milieu de pratique

Plus en détail

Apprendre en stage. Présentation aux référents 02.09.2010. C. MASIAS-VALDES Ch. BORALEY

Apprendre en stage. Présentation aux référents 02.09.2010. C. MASIAS-VALDES Ch. BORALEY Apprendre en stage Présentation aux référents 02.09.2010 C. MASIAS-VALDES Ch. BORALEY Et pour commencer De quoi un étudiant a-t-il besoin pour apprendre en stage? Contenu de la présentation Introduction

Plus en détail

Management de projet

Management de projet Management de projet Programme de stage Le métier de Chef de Projet 2 Objectifs 2 Démarche 3 Contenu du programme 4 Modalités d intervention 5 Quelques références 6 www.laurentderauglaudre.com 1/6 370

Plus en détail

DEPARTEMENT D ETUDES EUROPEENNES ECONOMIQUES

DEPARTEMENT D ETUDES EUROPEENNES ECONOMIQUES DEPARTEMENT D ETUDES EUROPEENNES ECONOMIQUES GUIDE DES ETUDIANTS Ce guide est destiné à vous introduire au fonctionnement du Collège et du Département d études économiques européennes, en présentant les

Plus en détail

I- L état des lieux fait le constat global d une offre de formation continue en design balbutiante, peu lisible et peu accessible.

I- L état des lieux fait le constat global d une offre de formation continue en design balbutiante, peu lisible et peu accessible. Mars 2010 Synthèse de l étude de faisabilité sur la mise en place d une offre structurée de formation continue en matière de design, répondant aux besoins des entreprises I- L état des lieux fait le constat

Plus en détail

Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé

Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé Grenoble INP ENSE Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

Année universitaire 2011-2012

Année universitaire 2011-2012 Executive MBA Paris Chicago - Moscou Année universitaire 2011-2012 Donnez-vous les moyens d exprimer votre potentiel et de faire vivre vos projets. Pris par vos responsabilités managériales et focalisés

Plus en détail

Le concept inédit de formation sur-mesure

Le concept inédit de formation sur-mesure Le concept inédit de formation sur-mesure Les formations innovantes Allor permettent aux cadres, managers et dirigeants d optimiser leur efficacité professionnelle (Organisation, communication, etc.) et

Plus en détail

SOMMAIRE DOCUMENT TUNING DESIGN

SOMMAIRE DOCUMENT TUNING DESIGN SOMMAIRE DOCUMENT TUNING DESIGN Design document Tuning 2.1 Introduction au sujet 2.2 Profils de diplômes 2.3 Acquis de l'apprentissage et compétences - descripteurs de niveau 2.4 Processus de consultation

Plus en détail

Le web dans la formation des enseignants

Le web dans la formation des enseignants Fatiha Mamache amamache@ushb.dz USTHB Avril 2013 Plan Introduction Pourquoi parle-t-on de formation des enseignants du supérieur? Comment accueillir et encadrer les enseignants débutants? L université

Plus en détail

Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques

Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques 1. OBJECTIFS DE LA FORMATION La valeur ajoutée de cette formation de haut niveau réside dans son caractère

Plus en détail

APPRENTISSAGE. Une insertion professionnelle réussie

APPRENTISSAGE. Une insertion professionnelle réussie APPRENTISSAGE Une insertion professionnelle réussie L APPRENTISSAGE À NEOMA BUSINESS SCHOOL Pascal Choquet Responsable Apprentissage NEOMA Business School «L apprentissage est reconnu comme le meilleur

Plus en détail

la Commission des titres d ingénieur et l accréditation des formations d ingénieur en France

la Commission des titres d ingénieur et l accréditation des formations d ingénieur en France la Commission des titres d ingénieur et l accréditation des formations d ingénieur en France Avant la CTI Écoles de l état Ponts et chaussées 1747 Libéralisation de l enseignement supérieur Loi Laboulaye

Plus en détail

Notre modèle d engagement

Notre modèle d engagement Notre modèle d engagement 1. EVALUER L évaluation des compétences que vous souhaitez améliorer implique un vrai échange entre nos deux équipes, et une étude plus approfondie des écarts et des actions préalablement

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Droits français et étrangers de l Université Paris 1 - Panthéon Sorbonne Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section

Plus en détail

FICHE 13 RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

FICHE 13 RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) FICHE 13 RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Ingénieur diplômé de l'ecole Centrale de Lille (ECLille) Autorité responsable de la certification (cadre 2) Ecole Centrale

Plus en détail

Mobilisation des ressources 45. Définition et composantes

Mobilisation des ressources 45. Définition et composantes vec l ouverture du Maroc sur l environnement international et sur les mécanismes et les enjeux planétaires du développement et de la coopération socioéconomique, ainsi qu avec le développement du mouvement

Plus en détail

Master. en sciences et technologies mention mathématiques et applications

Master. en sciences et technologies mention mathématiques et applications Master en sciences et technologies mention mathématiques et applications master mathématiques et applications Contacts Nicolas Lerner lerner@math.jussieu.fr www.master.math.upmc.fr Master sciences et technologies

Plus en détail

Introduction. La prépondérance des espaces de dialogue dans la qualité de vie au travail. La chaire Management et Santé au Travail

Introduction. La prépondérance des espaces de dialogue dans la qualité de vie au travail. La chaire Management et Santé au Travail La prépondérance des espaces de dialogue dans la qualité de vie au travail Emmanuel Abord de Chatillon Institut d Administration des Entreprises de Grenoble abord@iae-grenoble.fr 1 La chaire Management

Plus en détail

Création d un programme de. Baccalauréat en communication marketing

Création d un programme de. Baccalauréat en communication marketing Création d un programme de Préparé par Hana Cherif, professeure, Département de stratégie des affaires Danielle Maisonneuve, professeure, Département de communication sociale et publique Francine Charest,

Plus en détail

Avec l histoire de la mise en œuvre par la D re Megan Ward, du Bureau de santé de la région de Peel

Avec l histoire de la mise en œuvre par la D re Megan Ward, du Bureau de santé de la région de Peel Utiliser l outil d évaluation de l applicabilité et de la transférabilité des données probantes du Centre de collaboration nationale des méthodes et outils Avec l histoire de la mise en œuvre par la D

Plus en détail

Pour en savoir plus sur le projet initial : www.qualicarte.ch

Pour en savoir plus sur le projet initial : www.qualicarte.ch Le projet QualiCarte a été initié par la Conférence suisse de la formation professionnelle en collaboration avec des organisations suisses du monde du travail, et plus particulièrement l Union suisse des

Plus en détail

Message d information et mise en contexte :

Message d information et mise en contexte : Programme d'amélioration continue de la formation en génie SONDAGE ÉTUDIANT Dans le cadre de l implantation des qualités requises des diplômées et diplômés Message d information et mise en contexte : Le

Plus en détail

Bachelier - AESI en sciences

Bachelier - AESI en sciences Haute Ecole Léonard de Vinci Programme du Bachelier - AESI en sciences Année académique 2015-2016 Contenu 1. Identification de la formation... 2 2. Référentiel de compétences... 3 3. Profil d enseignement...

Plus en détail

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Nom : Date : GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Compétence 1 : Bâtir et maintenir une image de soi positive Niveau trois : Développer des habiletés afin de maintenir une image de soi positive

Plus en détail

PLAN DE RÉUSSITE COLLÈGE INTERNATIONAL DES MARCELLINES

PLAN DE RÉUSSITE COLLÈGE INTERNATIONAL DES MARCELLINES PLAN DE RÉUSSITE COLLÈGE INTERNATIONAL DES MARCELLINES ANNÉE 2010-2011 TABLE DES MATIÈRES Page I. PRÉAMBULE 3 II. ANALYSE DE LA SITUATION 3 III. LES OBJECTIFS QUANTITATIFS 5 IV. LES MESURES ENVISAGÉES

Plus en détail

DES MOMENTS GRATIFIANTS ET STIMULANTS TOUS LES JOURS L EXPÉRIENCE DES FRANCHISÉS KUMON

DES MOMENTS GRATIFIANTS ET STIMULANTS TOUS LES JOURS L EXPÉRIENCE DES FRANCHISÉS KUMON DES MOMENTS GRATIFIANTS ET STIMULANTS TOUS LES JOURS L EXPÉRIENCE DES FRANCHISÉS KUMON LE PROGRAMME KUMON Découvrez le sentiment d épanouissement personnel que peut vous procurer la réalisation du plein

Plus en détail

MASTER EN COMMUNICATION POLITIQUE ET AFFAIRES INTERNATIONALES

MASTER EN COMMUNICATION POLITIQUE ET AFFAIRES INTERNATIONALES MASTER EN COMMUNICATION POLITIQUE ET La European Communication School ECS - a été agréée par les autorités européennes comme école supérieure ayant satisfait aux exigences du «Processus» dit de Bologne

Plus en détail

ECAP : Le niveau Accréditation du programme d études des comptables généraux accrédités

ECAP : Le niveau Accréditation du programme d études des comptables généraux accrédités ECAP : Le niveau Accréditation du programme d études des comptables généraux accrédités Les connaissances comptables et financières, le professionnalisme et le leadership pour les besoins d aujourd hui

Plus en détail

Les métiers évoluent, la formation s adapte. Témoignages de Centrale Marseille. Franck JOURNEAU

Les métiers évoluent, la formation s adapte. Témoignages de Centrale Marseille. Franck JOURNEAU Les métiers évoluent, la formation s adapte. Témoignages de Centrale Marseille. Franck JOURNEAU Les Métiers évoluent, la formation s adapte - Présentation rapide de l Ecole Centrale Marseille et de quelques

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Annexe : maquettes pédagogiques des nouveaux cursus Toulouse, le 15 mai 2013 Toulouse Business School et l École Nationale de l Aviation Civile lancent 4 double-diplômes et une filière Bachelor dédiés

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA RÉUNION DU 25/11/2014 RÉNOVATION DU BTS COMPTABILITÉ GESTION DES ORGANISATIONS

COMPTE RENDU DE LA RÉUNION DU 25/11/2014 RÉNOVATION DU BTS COMPTABILITÉ GESTION DES ORGANISATIONS COMPTE RENDU DE LA RÉUNION DU 25/11/2014 RÉNOVATION DU BTS COMPTABILITÉ GESTION DES ORGANISATIONS Ce document n a aucune valeur réglementaire et ne se substitue pas aux textes officiels INTRODUCTION La

Plus en détail

CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH

CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH SOMMAIRE > OBJECTIFS 04 > STRUCTURE / FORMATION MODULAIRE 05 > DÉTAIL DU PROGRAMME 06 > CORPS

Plus en détail

COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE ET LE DOCTORAT

COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE ET LE DOCTORAT Direction des affaires académiques et internationales Études supérieures COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE

Plus en détail

DÉCLARATION DE PRINCIPES SUR LE SYSTÈME ONTARIEN DE TRANSFERT DES CRÉDITS 2011

DÉCLARATION DE PRINCIPES SUR LE SYSTÈME ONTARIEN DE TRANSFERT DES CRÉDITS 2011 DÉCLARATION DE PRINCIPES SUR LE SYSTÈME ONTARIEN DE TRANSFERT DES CRÉDITS 2011 VISION De nos jours, l éducation postsecondaire offre plus de choix et de possibilités qu auparavant. En outre, les besoins

Plus en détail

EVALUATION FINALE CVE/071. Projet d appui au Programme national d Emploi et de Formation professionnelle

EVALUATION FINALE CVE/071. Projet d appui au Programme national d Emploi et de Formation professionnelle EVALUATION FINALE CVE/071 Projet d appui au Programme national d Emploi et de Formation professionnelle FICHE SYNTHÉTIQUE Pays Titre long du projet Titre court du projet Code LuxDev Cap-Vert Projet d appui

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

MASTER MANAGEMENT ET ADMINISTRATION DES ENTREPRISES (M2)

MASTER MANAGEMENT ET ADMINISTRATION DES ENTREPRISES (M2) MASTER MANAGEMENT ET ADMINISTRATION DES ENTREPRISES (M2) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master Domaine : Droit, Economie, Gestion Mention : Management et administration des entreprises Présentation

Plus en détail

Compte Rendu 8 ème Colloque FINE Europe à Lisbonne Octobre 2010

Compte Rendu 8 ème Colloque FINE Europe à Lisbonne Octobre 2010 Compte Rendu 8 ème Colloque FINE Europe à Lisbonne Octobre 2010 Rapporteur : A Santucci qui représentait FINE Belgique de par son mandat au sein de FINE Belgique «Relations Internationales» a eu un rôle

Plus en détail

Finalités de l ouvrage

Finalités de l ouvrage Introduction Il est commun de souligner que la fonction ressources humaines a subi des évolutions rapides et profondes depuis les années qui ont suivi la seconde guerre mondiale. Le rôle du DRH n a cessé

Plus en détail

S T E DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE. Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local

S T E DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE. Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local DELTA-C Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local FORMATION UNIVERSITAIRE ETABLI EN 2009 PROGRAMMES DE LMD (LICENCES-MASTERS-DOCTORATS) Fiche Scientifique et Pédagogique DOMAINE

Plus en détail

Le gouvernement scolaire Vers une société démocratique à l école

Le gouvernement scolaire Vers une société démocratique à l école Le gouvernement scolaire Vers une société démocratique à l école Le but premier du Gouvernement Scolaire est d'éduquer les enfants à la démocratie. Il permet aux écoliers de se familiariser avec le fonctionnement

Plus en détail

L équipe d ISF Qu est-ce qui nous rend uniques?

L équipe d ISF Qu est-ce qui nous rend uniques? Gestionnaire de l implication et du recrutement de talent pour le portefeuille africain : Nous cherchons un leader stratégique, passionné par la découverte et le développement d individus talentueux et

Plus en détail

Master spécialité «Communication et ressources humaines» : formation par la voie de l apprentissage

Master spécialité «Communication et ressources humaines» : formation par la voie de l apprentissage Master spécialité «Communication et ressources humaines» : formation par la voie de l apprentissage [document mis à jour le 3.05.13] Ce document présente la formation en apprentissage. Il est à lire avant

Plus en détail

Enseigner par tâches complexes

Enseigner par tâches complexes Enseigner par tâches complexes Enseigner par tâches complexes pour permettre aux élèves d'acquérir les compétences du socle commun et favoriser la différenciation pédagogique. 1. Pourquoi enseigner par

Plus en détail

Formation d ingénieurs de CPE Lyon en alternance

Formation d ingénieurs de CPE Lyon en alternance Formation d ingénieurs de CPE Lyon en alternance Spécialité Informatique et Réseaux de Communication En partenariat avec l Institut des Techniques d Ingénieur de l Industrie de Lyon Que vous apportera

Plus en détail

Comptabilité, finance et gestion des affaires

Comptabilité, finance et gestion des affaires Comptabilité, finance et gestion des affaires LCA.AX Information : (514) 376-1620, poste 388 Programme de formation Type de sanction Attestation d études collégiales permettant de cumuler 40 unités 1/3.

Plus en détail

Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.»

Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.» Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.» Apprentissage de commerce. Pour bien démarrer dans la vie professionnelle. Quels que soient vos projets, nous sommes à vos

Plus en détail

Les nouvelles pédagogies de la formation

Les nouvelles pédagogies de la formation Chaire laborh en Management Humain et Transformations du Travail ILSM-Rapport de recherche RH-Entreprises Rapport de recherche, vol. 1 (3), 2011 Les nouvelles pédagogies de la formation Rapport théorique

Plus en détail

Haute école pédagogique du canton de Vaud Filière Pédagogie spécialisée. Votre formation en enseignement spécialisé

Haute école pédagogique du canton de Vaud Filière Pédagogie spécialisée. Votre formation en enseignement spécialisé Haute école pédagogique du canton de Vaud Filière Pédagogie spécialisée Votre formation en enseignement spécialisé La HEP Vaud vous prépare au Master of Arts et Diplôme dans le domaine de la pédagogie

Plus en détail

ANNEXE 6. Veuillez demander la version word au Ministère NOM DU SECTEUR DE FORMATION NOM DU PROGRAMME PROJET DE FORMATION DATE - ANNÉE

ANNEXE 6. Veuillez demander la version word au Ministère NOM DU SECTEUR DE FORMATION NOM DU PROGRAMME PROJET DE FORMATION DATE - ANNÉE ANNEXE 6 Veuillez demander la version word au Ministère NOM DU SECTEUR DE FORMATION NOM DU PROGRAMME PROJET DE FORMATION DATE - ANNÉE ÉQUIPE DE PRODUCTION Responsabilité et coordination Nom Titre Organisation

Plus en détail

CONCEVOIR UNE ACTIVITÉ DE FORMATION

CONCEVOIR UNE ACTIVITÉ DE FORMATION Vous voulez développer des cours pour former vos propres clients ou les employés de votre entreprise? Vous ne savez pas par où commencer? Vous vous demandez quelle stratégie de formation ou quel média

Plus en détail

Demande de création d un Diplôme d Université : Intensif «Expertise RH»

Demande de création d un Diplôme d Université : Intensif «Expertise RH» Master Management des Ressources Humaines (MRH) Demande de création d un Diplôme d Université : Intensif «Expertise RH» 1 Présentation du Master Management des Ressources Humaines Accueillant chaque année

Plus en détail

L Apprentissage à Sciences Po

L Apprentissage à Sciences Po L Apprentissage à Sciences Po L Apprentissage à Sciences Po g Une filière en développement Depuis 2006, Sciences Po développe activement ses formations en apprentissage. Sept masters proposent aujourd

Plus en détail

Sommaire: Introduction général Partie I: Conclusion. 1.L origine du coaching 2.Le développement du coaching 3.Definition Partie II:

Sommaire: Introduction général Partie I: Conclusion. 1.L origine du coaching 2.Le développement du coaching 3.Definition Partie II: Thème: Le Coaching Sommaire: Introduction général Partie I: 1.L origine du coaching 2.Le développement du coaching 3.Definition Partie II: 1.Caractéristiques du coaching 2.Rôle et mission du coach 3.La

Plus en détail

Adéquation entre formation et emploi : le rôle des universités québécoises

Adéquation entre formation et emploi : le rôle des universités québécoises Adéquation entre formation et emploi : le rôle des universités québécoises 27 mai 2011 CREPUQ ADÉQUATION ENTRE FORMATION ET EMPLOI : LE RÔLE DES UNIVERSITÉS QUÉBÉCOISES TABLE DES MATIÈRES Introduction...

Plus en détail

Experience N 52. Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies. Mars 2012

Experience N 52. Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies. Mars 2012 Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies Experience N 52 Mars 2012 MIGRATIONS Garder la maîtrise lors de migrations GARdER la maîtrise LORS de migrations Lors

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Cinéma et audiovisuel Réalisation de documentaires et valorisation des archives

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Cinéma et audiovisuel Réalisation de documentaires et valorisation des archives www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Cinéma et audiovisuel Réalisation de documentaires et valorisation des archives De l écriture à la réalisation d un film documentaire Ce master professionnel, qui

Plus en détail

L approche par les compétences en formation

L approche par les compétences en formation L approche par les compétences en formation infirmière De l analyse des pratiques à l analyse de l activité, vers l émergence d une didactique des soins infirmiers Nathalie Alglave 1, Marc Nagels 2 1 Université

Plus en détail

ERASMUS+ 2014-2020. ACTION CLE 1: Mobilité des individus à des fins d éducation et de formation. 12 février 2015 UM5 Rabat

ERASMUS+ 2014-2020. ACTION CLE 1: Mobilité des individus à des fins d éducation et de formation. 12 février 2015 UM5 Rabat ERASMUS+ 2014-2020 ACTION CLE 1: Mobilité des individus à des fins d éducation et de formation 12 février 2015 UM5 Rabat INTRODUCTION Le programme Erasmus + soutient les EES afin de réaliser des projets

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

LICENCE D'HISTOIRE REFERENTIEL

LICENCE D'HISTOIRE REFERENTIEL LICENCE D'HISTOIRE REFERENTIEL I LES OBJECTIFS DE LA FORMATION 1. Objectifs généraux La licence d histoire est un enseignement généraliste et théorique fondé sur la recherche, qui peut faire place à des

Plus en détail

Faculté des Sciences Economiques et de Gestion de Nabeul. Université de Carthage. Master de Recherche Finance des Entreprises et des Marchés

Faculté des Sciences Economiques et de Gestion de Nabeul. Université de Carthage. Master de Recherche Finance des Entreprises et des Marchés Faculté des Sciences Economiques et de Gestion de Nabeul Université de Carthage Master de Recherche Finance des Entreprises et des Marchés Le mot du responsable Le master de recherche «Finance des Entreprises

Plus en détail

L essai de Psy.D. (18 crédits) Définition et balises

L essai de Psy.D. (18 crédits) Définition et balises L essai de Psy.D. (18 crédits) Définition et balises politique adoptée par le CECS le 6 novembre 2002 Suite à l adoption par le Comité des études de cycles supérieurs en psychologie du projet de modification

Plus en détail

CENTRE FORMATION CONTINUE PANTHEON SORBONNE DIPLÔME D UNIVERSITE A.C.O.P.

CENTRE FORMATION CONTINUE PANTHEON SORBONNE DIPLÔME D UNIVERSITE A.C.O.P. CENTRE FORMATION CONTINUE PANTHEON SORBONNE DIPLÔME D UNIVERSITE A.C.O.P. «A U D I T & C O N T R Ô L E DES O R G A N I S A T I O N S P U B L I Q U E S» U N I V E R S I T E P A R I S 1 P A N T H E O N -

Plus en détail

Académie mondiale de l OMPI

Académie mondiale de l OMPI PROGRAMME PRINCIPAL 14 WO/PBC/4/2 page 134 Académie mondiale de l OMPI 14.1 Enseignement à distance et sensibilisation du public 14.2 Formation professionnelle 14.3 Élaboration des politiques Résumé 215.

Plus en détail

Programme Cisco Networking Academy (CNA) Accord Académie Régionale - Académie Locale. De: (Nom du Legal Main Contact [LMC] de l académie Régionale)

Programme Cisco Networking Academy (CNA) Accord Académie Régionale - Académie Locale. De: (Nom du Legal Main Contact [LMC] de l académie Régionale) Programme Cisco Networking Academy (CNA) Accord Régionale - Locale Date: A: Nom de l établissement: De: (Nom du Legal Main Contact [LMC] de l académie Régionale) L Régionale «Réseau CERTA» et ont convenu

Plus en détail

La mise en stage dans d autres cursus. Exemple du Master «Sciences des Matériaux» Thierry Cabioc h Professeur

La mise en stage dans d autres cursus. Exemple du Master «Sciences des Matériaux» Thierry Cabioc h Professeur La mise en stage dans d autres cursus Exemple du Master «Sciences des Matériaux» Thierry Cabioc h Professeur Séminaire Léonardo 26-29 novembre 2012 Institut P UPR CNRS 3346 CNRS Université de Poitiers

Plus en détail

INNOVATION & DESIGN THINKING

INNOVATION & DESIGN THINKING 1 INNOVATION & DESIGN THINKING @kedgeds facebook.com/kedgeds DESIGN OUR FUTURES. INVENTER NOS FUTURS. INNOVATION & DESIGN THINKING 3 KEDGE DESIGN SCHOOL LES + DU PARCOURS KEDGE Design School est une École

Plus en détail

Conseil. en Organisation et Gestion de Bloc Opératoire. www.adessa-software.com. tel : +32 (0)10 841 921 fax : +32 (0)10 227 657

Conseil. en Organisation et Gestion de Bloc Opératoire. www.adessa-software.com. tel : +32 (0)10 841 921 fax : +32 (0)10 227 657 Conseil en Organisation et Gestion de Bloc Opératoire tel : +32 (0)10 841 921 fax : +32 (0)10 227 657 www.adessa-software.com Avant-Propos De part sa nature complexe et évolutive, le bloc opératoire est

Plus en détail

Cursus LaSalle Beauvais d Ingénieur d Affaires, par la voie de l apprentissage

Cursus LaSalle Beauvais d Ingénieur d Affaires, par la voie de l apprentissage Cursus d Ingénieur d Affaires, par la voie de l apprentissage une autre approche de l enseignement en école d ingénieur L'Institut polytechnique est par vocation lié au monde de l'entreprise. Depuis 1999,

Plus en détail

Formation d ingénieurs en alternance préparant au titre. Physique Electronique de Lyon, CPE Lyon spécialité Informatique et Réseaux de Communication,

Formation d ingénieurs en alternance préparant au titre. Physique Electronique de Lyon, CPE Lyon spécialité Informatique et Réseaux de Communication, Formation d ingénieurs en alternance préparant au titre d Ingénieur diplômé de l Ecole Supérieure de Chimie Physique Electronique de Lyon, CPE Lyon spécialité Informatique et Réseaux de Communication,

Plus en détail

La formation professionnelle et l orientation professionnelle et le placement

La formation professionnelle et l orientation professionnelle et le placement Investing in People Etude nationale La formation professionnelle et l orientation professionnelle et le placement Maroc This project is funded by The European Union A project implemented by sequa ggmbh

Plus en détail

Titres compréhensibles à l échelle internationale pour. la formation professionnelle supérieure

Titres compréhensibles à l échelle internationale pour. la formation professionnelle supérieure Titres compréhensibles à l échelle internationale pour la formation professionnelle supérieure Diplômes de la formation professionnelle supérieure La formation professionnelle supérieure contribue de manière

Plus en détail

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième 1 1 Enseignement supérieur Insertion professionnelle Terminale générale

Plus en détail

STAGES INTENSIFS : REMISE À NIVEAU EN ANGLAIS

STAGES INTENSIFS : REMISE À NIVEAU EN ANGLAIS SPECIAL: STAGES INTENSIFS : REMISE À NIVEAU EN ANGLAIS Demandeur d emploi Faciliter la recherche d emploi Tests d anglais, CV en anglais, entretiens en anglais, les recruteurs sont de plus en plus exigeants

Plus en détail

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Bruno Belzile Candidat au doctorat en génie mécanique, Polytechnique

Plus en détail

MASTER 2 INGENIERIE DE LA FORMATION ET DES SYSTEMES D'EMPLOIS (IFSE)

MASTER 2 INGENIERIE DE LA FORMATION ET DES SYSTEMES D'EMPLOIS (IFSE) MASTER 2 INGENIERIE DE LA FORMATION ET DES SYSTEMES D'EMPLOIS (IFSE) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master ingénieur Domaine : Sciences Humaines et Sociales Mention : Formation Developpement

Plus en détail

Document de travail issu de la commission CTI-SMF-SMAI

Document de travail issu de la commission CTI-SMF-SMAI Document de travail issu de la commission CTI-SMF-SMAI 1) Place des mathématiques actuellement dans le document de référence de la CTI Le document CTI - Références et Orientations n évoque pas explicitement

Plus en détail

COLLABORATIONS POSSIBLES AVEC LES FUTURS ÉTUDIANTS ET LES ÉTUDIANTS (BACHELOR ET MASTER) DU DÉPARTEMENT INFORMATION DOCUMENTAIRE

COLLABORATIONS POSSIBLES AVEC LES FUTURS ÉTUDIANTS ET LES ÉTUDIANTS (BACHELOR ET MASTER) DU DÉPARTEMENT INFORMATION DOCUMENTAIRE COLLABORATIONS POSSIBLES AVEC LES FUTURS ÉTUDIANTS ET LES ÉTUDIANTS (BACHELOR ET MASTER) DU DÉPARTEMENT INFORMATION DOCUMENTAIRE Remarque : L utilisation du masculin pour désigner les personnes ne vise

Plus en détail

La Puissance des métiers (Power of Trades) FAQ À l intention des participants potentiels et des fournisseurs de services

La Puissance des métiers (Power of Trades) FAQ À l intention des participants potentiels et des fournisseurs de services La Puissance des métiers (Power of Trades) FAQ À l intention des participants potentiels et des fournisseurs de services Partie à l intention des participants potentiels : Qu est-ce que la Puissance des

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Travaux publics et environnement de l Université Montpellier 2 Sciences et techniques UM2 Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Congrès ACFAS 7 mai 2013 Résumé des discussions du World Café. Thème 1 : Comment intégrer le développement durable dans un cours postsecondaire?

Congrès ACFAS 7 mai 2013 Résumé des discussions du World Café. Thème 1 : Comment intégrer le développement durable dans un cours postsecondaire? Congrès ACFAS 7 mai 2013 Résumé des discussions du World Café Thème 1 : Comment intégrer le développement durable dans un cours postsecondaire? Cette question s inscrit dans le contexte où plusieurs acteurs

Plus en détail

Parmi les nombreuses expériences qui transforment

Parmi les nombreuses expériences qui transforment DES ÉTUDES À L ÉTRANGER Parmi les nombreuses expériences qui transforment votre curriculum vitae de petit franchouillard en celui de véritable citoyen du monde, le passage par un séjour d études est une

Plus en détail

RENFORCEMENT DES CAPACITES DES ACTEURS EN GESTION COLLABORATIVE DE L INNOVATION

RENFORCEMENT DES CAPACITES DES ACTEURS EN GESTION COLLABORATIVE DE L INNOVATION RENFORCEMENT DES CAPACITES DES ACTEURS EN GESTION COLLABORATIVE DE L INNOVATION 1 CONTEXTE Liens avec d autres initiatives du FIDA: - Projet de développement agricole de Matam (PRODAM), Sénégal - Agrinovia,

Plus en détail

Public. Débouchés. Les atouts du Master PIC. Statistiques des débouchés 22 % 16 % 10 % 14 % 38 % Entreprise Start-up Thèse.

Public. Débouchés. Les atouts du Master PIC. Statistiques des débouchés 22 % 16 % 10 % 14 % 38 % Entreprise Start-up Thèse. Contexte et enjeux Public Le management de l innovation, un champ en pleine mutation - Les thématiques des stratégies d innovation, de la conception des produits, de l organisation et de la conduite des

Plus en détail

Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle

Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle ANNEXE 2006-CA505-09-R5077 Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle Décanat des études de premier cycle Février 2006 Énoncé de politique l Université s engage à soutenir l étudiant dans

Plus en détail

Mon Master à l ESTIM

Mon Master à l ESTIM Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique L Ecole Supérieure des Technologies d Informatique et de Management Mon Master à l ESTIM Livret des études «A l ESTIM Business School

Plus en détail

Master Management des Ressources Humaines (MRH) Demande de création d un Diplôme d Université : Intensif «Expertise RH»

Master Management des Ressources Humaines (MRH) Demande de création d un Diplôme d Université : Intensif «Expertise RH» Master Management des Ressources Humaines (MRH) Demande de création d un Diplôme d Université : Intensif «Expertise RH» Présentation du Master 2 Management des Ressources Humaines Créé en 1991, le Master

Plus en détail

Pourquoi un tel essor du développement personnel?

Pourquoi un tel essor du développement personnel? Pourquoi un tel essor du développement personnel? Ces dernières années, on ne peut que constater l'émergence de nouvelles méthodes dont le but principal est l'épanouissement individuel. Le développement

Plus en détail

Résumé de Thèse. David LAFARGE. Thèse de Doctorat en Sciences de l Éducation

Résumé de Thèse. David LAFARGE. Thèse de Doctorat en Sciences de l Éducation Résumé de Thèse Thèse de Doctorat en Sciences de l Éducation Analyse didactique de l enseignement-apprentissage de la chimie organique jusqu à bac+2 pour envisager sa restructuration David LAFARGE (ex-

Plus en détail

Dans l attente de votre réponse, favorable je l espère, veuillez agréer, Madame, Monsieur, l expression de mes sentiments les meilleurs.

Dans l attente de votre réponse, favorable je l espère, veuillez agréer, Madame, Monsieur, l expression de mes sentiments les meilleurs. Je suis actuellement en cinquième année d études universitaires pour la préparation d un Master 2 en Fiscalité et Droit des Affaires au Groupe Ecole des Hautes Etudes Commerciales à X. Je désire poursuivre

Plus en détail

Sondage sur la volonté d améliorer la gouvernance

Sondage sur la volonté d améliorer la gouvernance Sondage sur la volonté d améliorer la gouvernance Ce Sondage sur la volonté d améliorer la gouvernance a été adapté, avec la permission de Quantum Transformation Technologies, de son Governance & Managerial

Plus en détail

Livret du Stagiaire en Informatique

Livret du Stagiaire en Informatique Université François-Rabelais de Tours Campus de Blois UFR Sciences et Techniques Département Informatique Livret du Stagiaire en Informatique Licence 3ème année Master 2ème année Année 2006-2007 Responsable

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE MÉTIERS)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE MÉTIERS) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE MÉTIERS) Intitulé (cadre 1) Licence droit, économie, gestion, mention Licence d Administration Publique Autorité responsable de la certification

Plus en détail

AEC en Techniques d éducation à l enfance

AEC en Techniques d éducation à l enfance (JEE.0K) 322-101-MV Introduction à la profession Ce cours permet à l étudiant d explorer la profession d éducatrice à l enfance dans son ensemble et de bien cerner le contexte des services de garde au

Plus en détail

FORMATION CONTINUE. La Grande Ecole des Télécommunications. et des Technologies de l Information

FORMATION CONTINUE. La Grande Ecole des Télécommunications. et des Technologies de l Information FORMATION CONTINUE La Grande Ecole des Télécommunications et des Technologies de l Information Contact : M. HILALI Abdelaziz Centre de Formation Continue de l INPT Avenue Allal Al Fassi, Madinat Al Irfane,

Plus en détail

COMPETITIVITE ENERGETIQUE DES PMI AGRO ALIMENTAIRES Déclencher l action par la formation de 1000 dirigeants

COMPETITIVITE ENERGETIQUE DES PMI AGRO ALIMENTAIRES Déclencher l action par la formation de 1000 dirigeants COMPETITIVITE ENERGETIQUE DES PMI AGRO ALIMENTAIRES Déclencher l action par la formation de 1000 dirigeants Okavango energy 18 rue Gounod 92210 Saint-Cloud contact@okavango-energy.com tel : 09 81 02 95

Plus en détail