Rédaction : Christelle Labrande et Nassrine Mohamed Youssouf / SIM. Photographies : Christelle Labrande. Le front de mer de Mamoudzou aujourd hui.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rédaction : Christelle Labrande et Nassrine Mohamed Youssouf / SIM. Photographies : Christelle Labrande. Le front de mer de Mamoudzou aujourd hui."

Transcription

1 046 m a y o t t e m a g / p u b l i r e p o r t a g e S I M L'immobilier à Mayotte est un enjeu important pour assurer le bien-être d'une île en pleine explosion démographique. En effet la population se densifie et les logements doivent répondre rapidement à une demande croissante. La SIM, acteur majeur du développement de Mayotte, a su progressivement mettre en place un outil de production suffisamment puissant pour construire les milliers de logements qui ont été réalisés au cours des trois dernières décennies. Rédaction : Christelle Labrande et Nassrine Mohamed Youssouf / SIM. Photographies : Christelle Labrande. Le front de mer de Mamoudzou aujourd hui.

2 047/la SIM, bâtisseur de développement local La SIM, constructeur, aménageur et bailleur. Présente à Mayotte depuis 1977, la SIM peut se vanter d'avoir réussi à aménager une partie du territoire mahorais et d'avoir su se diversifier autour de trois grands pôles d activités: - le pôle habitat et gestion du patrimoine qui accompagne les familles dans leurs démarches d accès au logement et gère le parc locatif - le pôle construction de logements neufs et rénovation des logements anciens. - le pôle aménagement opérationnel qui met en place des infrastructures de viabilisation et qui construit des superstructures. Quelques chiffres: - Parc actuel de 1600 logements logements en cours ou en projet de construction, - 12 agences d'architecture, 40 bureaux d'études, 80 entreprises de BTP, millions d'euros d investissements en constructions neuves. Contacts: Infos logement: Agence locative Place Mariage - T.: mail: Infos générales: SIM Place Mariage T.: Fax: mail: m a y o t t e m a g 047

3 048 m a y o t t e m a g / p u b l i r e p o r t a g e S I M gestion d un patrimoine locatif de logements tous construits dans des espaces aménagés, arborés et fleuris Rencontre avec M. Mahamoud Azihary, directeur général de la SIM. Avez-vous observé des changements majeurs au sein de la Sim depuis sa création en 1977 en termes de qualité de logement? Notre vocation est de construire des logements répondant à la fois aux normes imposées les textes législatifs et réglementaires, et aux aspirations des locataires de notre parc locatif intermédiaire et social et des accédants à la propriété. Pour cela, nous suivons de près les dernières actualités en matière d architecture et de matériaux de construction. Pendant très longtemps, le matériau utilisé par la SIM était la brique de terre compressée. Dorénavant nous cherchons à nous diversifier dans les procédés de construction et à sélectionner les matériaux présentant le meilleur rapport qualité/prix afin d obtenir le meilleur confort possible, tout en respectant les règles environnementales et réduire au maximum nos coûts de construction. Mayotte se développe sur l'agglomération de Mamoudzou, êtes-vous présents sur toute l'île? L agglomération de Mamoudzou se densifie de plus en plus puisque nous y trouvons l essentiel de l activité économique de l île et la majorité des administrations publiques. Pour autant, nous avons toujours eu le souci de répondre à la demande de notre clientèle qui est de pouvoir profiter d un logement aux alentours de Mamoudzou et également dans les quatre coins de l île lorsque s y trouve son lieu d activité professionnelle. Actuellement, notre agence locative est la seule de l île à gérer un parc locatif de plus de logements en collectifs, semi-collectifs, maisons individuelles et répartis sur l ensemble du territoire.

4 Au cœur de Mamoudzou, la résidence des Jardins du collège et Petite-Terre en arrière-plan. Mahamoud Azihary, directeur général de la SIM. Au vu de votre expérience en matière de locatif et accession sociale, quelle est aujourd'hui votre stratégie de développement? En tant que bailleur notre objectif est de faciliter l accès au logement et de permettre à tout le monde de pouvoir occuper un logement décent dans un espace correctement aménagé. C est dans ce contexte que depuis l année 2009 nous avons repris les programmes de construction pour répondre à une demande croissante. Pour développer cette branche du locatif et de l accession sociale, nous devons travailler en étroite collaboration avec les services de l État compétents pour engager une nouvelle politique d aide au logement comme par exemple, la revalorisation de l aide au logement social. Vous mettez un point d'honneur à améliorer aussi l'aspect extérieur de vos réalisations en créant des espaces fleuris, et en rénovant des quartiers, estce pour se démarquer et créer une ambiance rassurante après la période de crise qu'a connu Mayotte en 2011? Notre préoccupation est de satisfaire nos locataires. Il est essentiel de se sentir bien chez soi. Ainsi nous nous attachons à offrir à notre clientèle un cadre de vie agréable, rassurant et confortable. Mayotte est une très belle île et pour peu qu on y prête attention, la vie peut y être très agréable. Ce n est pas donné à tous les endroits de la planète d avoir un aussi beau lagon et d être entouré d autant de verdure et de fleurs toute l année. Dans les quartiers SIM, on a souvent l impression de vivre dans un parc et quand en plus on a la chance d avoir une vue sur ce magnifique lagon, c est une véritable bénédiction! La Sim envisage-t-elle de mettre en place des services de gardiennage? Actuellement nous étudions de nombreux dispositifs afin de sécuriser nos lotissements. Nos toutes premières actions ont été d engager des surveillants de lotissement que nous appelons «Agents de Sérénité» dans les lotissements qui en avaient le plus besoin et de sécuriser notre patrimoine locatif autant que possible. Avec la mise en place graduelle des comités locaux de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD) dans les communes, nous avons bon espoir que le problème de l insécurité sera contenu. Nous espérons aussi que les services publics mettront en place des dispositifs plus soutenus pour améliorer la sécurité dans l île. m a y o t t e m a g 049

5 050 m a y o t t e m a g / p u b l i r e p o r t a g e S I M Lotissement SIM du chemin du Golf à Combani. du parcours novateur de l institution à la poursuite actuelle de nombreuses opérations de développement Aujourd hui en 2013: l'activité de la SIM est d'autant plus visible qu'elle développe actuellement son parc locatif actuel de 1600 logements répartis aux quatre coins de l'île en menant de front 15 opérations de construction en cours de travaux, 24 en étude de maîtrise et 18 en étude de faisabilité. Ces opérations nouvelles constitueront un ensemble de logements sociaux, intermédiaires, libres, standing, collectifs, semi-collectifs, en bande ou individuels, qui vont doubler la taille actuelle du parc locatif de la société. Parallèlement à ces projets de construction, la SIM conduit des opérations d aménagement avec l objectif de construire de véritables zones urbaines, avec une qualité environnementale et une qualité architecturale accrues, où la mixité sociale et la mixité fonctionnelle seront les maîtres-mots: - la ZAC du Soleil Levant proposera sur un périmètre de 12 hectares, plus de 400 logements en collectif et individuel mais aussi des locaux commerciaux, bureaux et des équipements publics tels qu un plateau sportif, une MJC, une médiathèque, le tout aménagé d'espaces verts. Les premiers travaux de viabilisation ont débuté en juillet. - la réhabilitation de la rue du Stade au cœur de la ville de Mamoudzou permettra la démolition de maisons individuelles anciennes pour créer 250 logements de type social et intermédiaire avec des surfaces allant de 70 à 110 m², ainsi que des bureaux et des commerces. - le lotissement de Dzoumogné 3 et le Projet de rénovation urbaine (PRU) de M'gombani font également partie de ces grandes opérations d aménagement, - d autres projets sont en gestation dans les communes de Dembéni, de Chirongui et de Tsingoni, pour ne citer que celles-là.

6 Rencontre avec Moussa Attoumani, responsable du département Construction et Rénovation de la SIM Quels changements majeurs avez-vous pu observer dans votre secteur? Dans l'entreprise depuis trois ans, je constate la multiplication importante des chantiers, ce qui nous a amené à modifier notre rythme de travail, et à recruter du personnel. Notre désir est de développer le logement social en locatif et en accession à la propriété, tout en agrandissant et en améliorant notre parc locatif intermédiaire et même en recommençant à accompagner l accession intermédiaire à la propriété. Nous sommes obligés pour tenir les délais de nous entourer d'une équipe efficace. Pour démarrer une opération de construction, nous réalisons une étude de faisabilité technique et financière en interne et en externe avec des ingénieurs et architectes. C'est un véritable travail de chef d'orchestre si l'on cite la maîtrise d'œuvre, les bureaux d'études, les géomètres et contrôleurs techniques, ce tissu économique local avec lequel nous tenons à travailler. De nombreux artisans répondent à nos appels d'offres car nous avons la réputation de payer à l'heure. Notre organisation s'est beaucoup améliorée et notre nouveau siège social en centreville montrera d'autant plus notre dynamisme. L'application de la législation et les nouvelles normes vous freinent-elles et à quels niveaux? Le relief mahorais très pentu et peu viabilisé nous contraint parfois à aller chercher loin les réseaux d'assainissement, ce qui nous pénalise en termes d'études de levée de risques pour éviter les glissements de terrains et inondations, et allonge quelquefois les délais pour obtenir les permis de construire. Depuis deux ans, Mayotte est classée Plan 3D de la grande opération d'aménagement de la Rue du Stade à Mamoudzou. m a y o t t e m a g 051

7 052 m a y o t t e m a g / p u b l i r e p o r t a g e S I M en zone 3 sismique (modéré moyen), ce qui a eu pour effet d augmenter les coûts de 10 %; il faut donc adapter nos modes de construction. La concomitance de plusieurs données, comme adapter une maison avec accès handicapé sur un terrain inondable pendant la saison des pluies, peut être un facteur freinant. Les locataires ou futurs propriétaires ont-ils des exigences ou demandes particulières? Indirectement le problème nous revient dans la manière de concevoir nos constructions, comme veiller au problème de cambriolage en proposant des portes en fer et des fenêtres à barreaux. Nous avons tout intérêt dans nos programmes neufs ou en rénovation à veiller au renforcement dû aux intrusions. Maintenant nous construisons plutôt du «collectif» avec digicode afin de permettre le contrôle d'accès et de rassurer les populations. Les personnes qui arrivent à Mayotte avec un contrat professionnel court nous demandent souvent des logements équipés, donc nous avons suivi leur vœu. En début d'année, nous consultons des entreprises susceptibles de nous fournir en équipement et choisissons les fournisseurs les plus disponibles pour ne pas freiner les travaux. Mayotte ayant souffert de la grève de 2011, notre Résidence les Lumières. but est aujourd'hui de rassurer et mettre en valeur l'île. Nous le ferons notamment à travers notre site internet, qui nous permet de communiquer via la métropole. La réalisation des chantiers doit se faire en respectant l'environnement, utilisez-vous le procédé HQE (Haute qualité environnementale)? Ce procédé est plutôt utilisé en métropole, nous avons l'équivalent en outre-mer, le RTA (Réglementation thermique et acoustique), mais qui ne s'adapte pas complètement à notre climat comme à la Réunion par exemple. Nous avons un procédé en cours d'élaboration, mais déjà en 2009 à l'initiative de l'adème, du Conseil général et d EDM, une charte «MAY énergie» avait été établie et avait pour vocation de créer des bâtiments économes en énergie, établie sur des critères profitant de l'expérience d'autres îles aux climats similaires. Notre démarche qualité nous amène aujourd'hui à toujours suivre cette charte, même sans subvention ni législation, afin d'améliorer les points de confort thermiques et de réduction des consommations. Nous utilisons des matériaux locaux, la brique de terre comprimée, qui a des propriétés performantes, le bardage bois, le bois et nous testons de nouveaux matériaux qui apportent de la qualité à nos projets. Moussa Attoumani, responsable du département Construction et Rénovation de la SIM.

8 la mise en œuvre du programme de l'accession à la propriété La SIM accompagne les ménages aux revenus modestes dans leurs démarches d accession à la propriété. Cet accompagnement porte sur le terrain d assiette, la demande de l aide de l État qui peut atteindre jusqu à 75 % du coût du logement, l aspect architectural du logement et la demande du permis de construire, la demande des aides au logement et l accès au prêt bancaire. Rencontre avec Yannick Douillard, responsable de l'habitat en accession sociale. Quels sont les critères et modalités pour devenir propriétaire? Il faut être éligible aux conditions d aides de l État et avoir accès à un terrain. Ensuite, le mieux est de pouvoir bénéficier de l allocation logement versée par la CAF afin qu elle prenne en charge une partie des mensualités liées au prêt immobilier contracté auprès d un organisme de prêt bancaire. Une fois le dossier validé et le permis de construire déposé, nous nous occupons de la mise en chantier jusqu à la livraison. Quel est le public visé et comment vous mettezvous en relation? Ce type de programme concerne les ménages modestes généralement ayant des ressources en dessous du SMIG mahorais pour l accession sociale et en dessous d un SMIG mahorais pour l accession très sociale. Globalement, ce sont les communes qui nous mettent en relation avec cette catégorie de population et nous essayons également de les toucher au travers de campagnes grand public (radio, presse, télé). le plus long n'est pas la construction en elle-même mais la constitution d'un dossier complet. Dans quelle mesure la départementalisation a-t-elle changé votre façon de travailler? Depuis le passage de Mayotte au statut de Dom, nous sommes tenus de nous conformer à des normes comme la garantie décennale, l attestation de conformité Consuel, jusqu alors non appliquées sur notre territoire. Malgré ces nouvelles exigences réglementaires, nous nous soucions de trouver un juste équilibre pour toujours continuer à faire travailler l artisanat local. Il faut savoir que si nous avons vingt chantiers, ce sont vingt maçons, vingt électriciens, vingt plombiers, etc., qui viendront travailler pour équilibrer la bonne marche des travaux. Yannick Douillard, responsable de l habitat en accession sociale. Le cadastre approximatif local vous freine-t-il? Même si les procédures sont plus complexes aujourd hui en termes de vérification et de régularisation des terrains, les problèmes rencontrés sont plutôt liés aux retards de financements. Finalement m a y o t t e m a g 053

9 054 m a y o t t e m a g / p u b l i r e p o r t a g e S I M la conduite de vastes projets d aménagement pour le développement de Mayotte Un projet de construction est toujours accompagné d'un aménagement du terrain avec voiries, assainissement, électricité, réseau d'eau potable. La mission du directeur de l'aménagement opérationnel permet au constructeur de poser le logement sur un terrain parfaitement viabilisé. Rencontre avec Faïz Subra, directeur de l'aménagement opérationnel. Le relief et les conditions climatiques de l île sontelles des freins à la viabilisation des terrains? Ce sont des contraintes que nous prenons en compte lorsque nous menons nos projets. Plus le relief est pentu et plus les coûts d aménagement sont élevés et plus les risques de glissements sont importants. Il est donc souvent nécessaire de prévoir des aménagements permettant de pallier ces risques. La saison des pluies n est pas une saison favorable pour la réalisation des travaux. Les terrains gorgés d eau nuisent à l efficacité des engins de terrassement. De plus, il faut prévoir des ouvrages de stockage des boues qui peuvent être emportées facilement par les pluies. Avant de lancer toute opération, nous suivons différentes étapes de validation. Nous devons d abord nous assurer de la faisabilité de l opération, qui nous amène à regarder, dans des zones d aménagement, les contraintes du site qui comprennent: le foncier, le PLU local d urbanisme, le relief et les pentes, les risques d inondations ou de glissements, le prix des terrains et le coût des travaux de viabilisation. Nous montons ensuite un bilan de recettes et de dépenses qui va confirmer ou non la faisabilité de l opération. L étape suivante est de la consolidation de ce bilan par des études pré-opérationnelles. Nous entrons dans les détails des travaux à réaliser, et affinons les coûts d aménagement, ainsi que tous les autres postes de dépenses. C est également à cette étape que nous négocions avec les financeurs pour la partie recettes. La dernière étape est la réalisation des travaux dans le respect du bilan prévisionnel et des prescriptions à la fois environnementales et architecturales. La SIM ne possède pas tous les corps de métiers sur l'île, comment s'effectue la sous-traitance? La SIM est maître d ouvrage ou mandataire d un maître d ouvrage, donc pour mener ses opérations, elle consulte différents corps de métiers: des maîtres d œuvre techniques, des coordinateurs sécurité et prévention de la santé, des géomètres, des géotechniciens, des entreprises de travaux. Nous passons donc des marchés avec ces intervenants qui sont basés à Mayotte ou qui nous viennent de l extérieur, les critères de choix reposant sur le professionnalisme, la qualité et le prix. Faïz Subra, directeur de l aménagement opérationnel.

10 Ci-dessus : Les Tribunes de Cavani. Ci-dessus : Lotissement Vétiver II à Mamoudzou. Ci-dessus : Merveille de Chine à Cavani. Ci-dessous : Ylang à Mamoudzou. Ci-dessus : Lotissement Chemin du golf. Ci-dessous : Lotissement Rivière du Manguier II à Passamainty. m a y o t t e m a g 055

héma Une solution pour tous les Sarthois

héma Une solution pour tous les Sarthois S u p p l é m e n t g r a t u i t d e LA SARTHE Le magazine du Conseil général héma S A R T H E Une solution pour tous les Sarthois Avec ses 14 000 logements, Sarthe Habitat, qui défend les valeurs de

Plus en détail

Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban. Forum ANRU du 28 mars 2006

Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban. Forum ANRU du 28 mars 2006 Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban Forum ANRU du 28 mars 2006 1 Préambule Montauban, face à un enjeu classique : devenir une banlieue de Toulouse ou s affirmer comme pôle d équilibre

Plus en détail

Livret d accompagnement

Livret d accompagnement Livret d accompagnement Bien penser son projet... Construire ensemble le patrimoine de demain... Sommaire Qui êtes-vous? Quelle maison imaginez-vous? Premiers pas sur le terrain Les caractéristiques du

Plus en détail

Construction modulaire et temporaire

Construction modulaire et temporaire Construction modulaire et temporaire Nous créons des espaces. Rapidité, flexibilité, respect des délais et fiabilité des coûts sont nos mots-clés. >Éducation >Sport >Banques >Bureaux et administration

Plus en détail

Le logement dans tous ses états. Définition : le logement et l'habitat

Le logement dans tous ses états. Définition : le logement et l'habitat Le logement dans tous ses états 17/10/ 2012 Définition : le logement et l'habitat Le logement est un produit : une maison, un appartement, un type 3, un duplex L'habitat est un service : l'espace produit

Plus en détail

La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers

La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers De l aménagement urbain au développement économique La SEMAEST, Société d économie mixte de la Ville de Paris, spécialisée dans La SEMAEST, Société d économie

Plus en détail

Le salon de l habitat

Le salon de l habitat Dossier de presse Le salon de l habitat Vous souhaitez rencontrer des professionnels pour la construction, l aménagement intérieur et extérieur d un bien immobilier? Lors du salon de l habitat du Trait,

Plus en détail

Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc

Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc Activité Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc PNR Monts d Ardèche 1-Dynamique du marché Caractéristiques du secteur d activité et perspectives (au niveau national)

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : 1 Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 6 Parc de logement social dans l agglomération : 18 354 au 1 er janvier 2011 Aide financière

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

Note expresse N 62 Novembre 2009

Note expresse N 62 Novembre 2009 Note expresse N 62 Novembre 29 L habitat à Saint-Pierre-et-Miquelon L habitat prédominant de l archipel est constitué de maisons individuelles d une surface moyenne relativement élevée par rapport à la

Plus en détail

Maison AA Natura DOSSIER. de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous

Maison AA Natura DOSSIER. de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous SEPTEMBRE 2011 DOSSIER de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous Maison AA Natura Inscrite dans une démarche de développement

Plus en détail

L EPF LR, EN QUELQUES MOTS

L EPF LR, EN QUELQUES MOTS 01 L EPF LR, EN QUELQUES MOTS 01 L EPF LR, EN QUELQUES MOTS ACTIVITÉ DE L EPF LR AU 31 JUILLET 2013 Tout axe du PPI confondu L EPF LR INTERVIENT SUR LES TERRAINS EN AMONT DE L AMÉNAGEMENT L EPF LR acquiert

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

MAISON VOUS ACCOMPAGNER TOUT AU LONG DE VOTRE PROJET CUGAND (85) - CLISSON (44) www.c-3-p.fr

MAISON VOUS ACCOMPAGNER TOUT AU LONG DE VOTRE PROJET CUGAND (85) - CLISSON (44) www.c-3-p.fr MAISON www.c-3-p.fr VOUS ACCOMPAGNER TOUT AU LONG DE VOTRE PROJET CUGAND (85) - CLISSON (44) MAISON Construire avec C3P MAISON c est choisir la tranquillité et un interlocuteur unique pour mener à bien

Plus en détail

Zone d Aménagement Concerté et Lotissement

Zone d Aménagement Concerté et Lotissement ZAC et Lotissement - Version 1 - Juin 2012 Zone d Aménagement Concerté et Lotissement Définition générale : Il existe deux procédures différentes permettant de réaliser une opération d aménagement : la

Plus en détail

METAMORPHOSE un projet pour Lausanne. Vevey / 20 mai 2008

METAMORPHOSE un projet pour Lausanne. Vevey / 20 mai 2008 METAMORPHOSE un projet pour Lausanne Vevey / 20 mai 2008 Programme de législature: une continuité Quatre thématiques principales : 1 Les équipements sportifs à Lausanne 2 Les quartiers à haute valeur environnementale

Plus en détail

Accession ou placement locatif : optimisez votre patrimoine immobilier en toute sérénité

Accession ou placement locatif : optimisez votre patrimoine immobilier en toute sérénité Accession ou placement locatif : optimisez votre patrimoine immobilier en toute sérénité Deux pôles d activités, cinq grands métiers : un groupe mondial diversifié Comptant plus de 113 300 collaborateurs

Plus en détail

Devenir propriétaire de son logement

Devenir propriétaire de son logement GUIDE PRATIQUE DES NOUVELLES MESURES Devenir propriétaire de son logement Photos Patrick Modé www.logement.gouv.fr www.cohesionsociale.gouv.fr www.anah.fr Accession à la propriété. Les règles ont changé.

Plus en détail

Vénissy, Un nouveau quartier se dessine

Vénissy, Un nouveau quartier se dessine Dossier de Presse Vénissy, Un nouveau quartier se dessine GRAND LYON Marie-Laure OUDJERIT Tel. 04 78 63 40 40 Mél. MOUDJERIT@grandlyon.org SERL - Peggy LECUELLE Tel. 04 72 61 50 39 GSM 06 03 98 55 71 Mél.

Plus en détail

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises Module 1 : Formation, développement et innovation économique 1.1 - Favoriser l accueil et le développement des réservée : 560 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Encourager les modes de production responsables

Plus en détail

Séminaire de l'observation urbaine. 13 novembre 2012. La maison individuelle, une réponse au logement des français?

Séminaire de l'observation urbaine. 13 novembre 2012. La maison individuelle, une réponse au logement des français? La maison individuelle, une réponse au logement des français? Séminaire de l'observation urbaine 13 novembre 2012 ministère de l'égalité des territoires et du Logement ministère de l'écologie, du Développement

Plus en détail

Grand Hameau. Une entrée de ville à la campagne

Grand Hameau. Une entrée de ville à la campagne Grand Hameau Une entrée de ville à la campagne Une entrée de ville à la campagne Afin de donner une nouvelle impulsion à son développement, la Ville du Havre a choisi de mettre en valeur les derniers espaces

Plus en détail

VILOGIA, ACTEUR DU LOGEMENT EN LOIRE-ATLANTIQUE

VILOGIA, ACTEUR DU LOGEMENT EN LOIRE-ATLANTIQUE Avril 2015 Direction de la communication Dossier de Presse Vilogia 3 e ESH de France VILOGIA, ACTEUR DU LOGEMENT EN LOIRE-ATLANTIQUE Aurélien MAHOT Nos 3 métiers Constructeur Aménageur Bailleur social

Plus en détail

INFORMATIONS année 2012

INFORMATIONS année 2012 01/08/2012 Opération Programmée d'amélioration de l'habitat Renouvellement urbain OPAH RU Programme national requalification des quartiers anciens dégradés PNRQAD Ville de Marignane / centre ancien INFORMATIONS

Plus en détail

47 équipements. Un projet urbain singulier et pluriel! Est Ensemble, une ambition métropolitaine. 1,8 million de m² constructibles à horizon 15 ans

47 équipements. Un projet urbain singulier et pluriel! Est Ensemble, une ambition métropolitaine. 1,8 million de m² constructibles à horizon 15 ans 9 villes Est Ensemble, une ambition métropolitaine La Communauté d agglomération Est Ensemble a été créée le 1 er janvier 2010. Située aux portes de Paris, elle regroupe 9 villes de Seine-Saint-Denis Bagnolet,

Plus en détail

Loire et CHU : imaginons l hôpital de demain!

Loire et CHU : imaginons l hôpital de demain! Loire et CHU : imaginons l hôpital de demain! CHU de Nantes Envoyé le 13/03/2015 Le Centre Hospitalier Universitaire de Nantes est un établissement public de santé. Il a pour principales missions d assurer

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION (FONDS FEDER)

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION (FONDS FEDER) Page 1 Axe Référence Domaine Service instructeur Dates agréments CLS 2 La compétitivité de l économie : développer l économie réunionnaise dans l environnement international REGION Direction des Affaires

Plus en détail

Pourquoi faire le choix de construire sa maison?

Pourquoi faire le choix de construire sa maison? GUIDE PRATIQUE : CONSTRUIRE SA MAISON Pourquoi faire le choix de construire sa maison? Construire, ou faire construire son habitation sur un terrain que l on a soi-même choisi ne se fait pas par hasard.

Plus en détail

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau Habiter ma ville Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau L habitation constitue une composante essentielle à la qualité de vie des citoyens et une préoccupation constante dans l ensemble

Plus en détail

PIBA. Projets et Ingénierie du Bâtiment & Aménagement

PIBA. Projets et Ingénierie du Bâtiment & Aménagement PIBA Projets et Ingénierie du Bâtiment & Aménagement 14 12 28 10 PIBA offre une gamme cohérente de savoirs faire en assistance à Maîtrise d Ouvrage, en Maîtrise d Ouvrage Déléguée ainsi qu en Pilotage

Plus en détail

étudié pour les étudiants!

étudié pour les étudiants! étudié pour les étudiants! Réussir, c est une question de volonté, c est aussi être accompagné. Un concept étudié pour les étudiants On ne réussit jamais par hasard. Qu il s agisse de ses études ou de

Plus en détail

HABITAT GROUPÉ : INTRODUCTION A L AUTOPROMOTION. Les HabILeS Atelier du 12 Avril 2010

HABITAT GROUPÉ : INTRODUCTION A L AUTOPROMOTION. Les HabILeS Atelier du 12 Avril 2010 HABITAT GROUPÉ : INTRODUCTION A L AUTOPROMOTION Les HabILeS Atelier du 12 Avril 2010 Introduction Objet de la présentation De la constitution du groupe A l étude de faisabilité Origine Projet d habitat

Plus en détail

UN NOUVEAU CADRE DE VIE...

UN NOUVEAU CADRE DE VIE... UN NOUVEAU CADRE DE VIE... Résider sur la rive d un parc Située au cœur du nouveau quartier résidentiel Rives de Seine, la résidence Rive de Parc est une réalisation exceptionnelle à plusieurs titres.

Plus en détail

Lutte contre l étalement urbain

Lutte contre l étalement urbain Lutte contre l étalement urbain L étalement urbain et la consommation d espace résultent de plusieurs causes cumulatives. Ces phénomènes s expliquent notamment par l insuffisance et l inadaptation de l

Plus en détail

La valorisation financière d un terrain à bâtir dépend de son potentiel de

La valorisation financière d un terrain à bâtir dépend de son potentiel de Mobilisation et valorisation du foncier public Fiche n 3 Sept. 2013 De la comparaison au bilan Méthodes d évaluation des terrains Certu La valorisation financière d un terrain à bâtir dépend de son potentiel

Plus en détail

Madame la Présidente de la Fédération nationale des sociétés coopératives d HLM (Chère Marie-Noëlle LIENEMANN),

Madame la Présidente de la Fédération nationale des sociétés coopératives d HLM (Chère Marie-Noëlle LIENEMANN), 1/8 Discours de Madame George PAU-LANGEVIN, Ministre des outre-mer Congrès annuel de l Union Sociale pour l Habitat (USH) Mardi 22 septembre 2015 MONTPELLIER Monsieur le Président du l USH (Cher Jean-Louis

Plus en détail

MONTAGE OPÉRATIONNEL À L ÉCHELLE DE LA VALLÉE DU THERAIN

MONTAGE OPÉRATIONNEL À L ÉCHELLE DE LA VALLÉE DU THERAIN MONTAGE OPÉRATIONNEL À L ÉCHELLE DE LA VALLÉE DU THERAIN 1 1. LA DÉCLARATION DE PROJET vencadrer LE PROJET À L ÉCHELLE DE LA VALLÉE DU THÉRAIN Au regard du projet envisagé et de l importance de celui-ci,

Plus en détail

Etude sur les cadres règlementaires et leur efficacité à encourager les entreprises à améliorer leur efficacité énergétique et sur les mesures

Etude sur les cadres règlementaires et leur efficacité à encourager les entreprises à améliorer leur efficacité énergétique et sur les mesures Etude sur les cadres règlementaires et leur efficacité à encourager les entreprises à améliorer leur efficacité énergétique et sur les mesures complémentaires nécessaires Synthèse Avril 2015 Pourquoi

Plus en détail

MASTER 2 MENTION DROIT DU PATRIMOINE, PARCOURS DROIT IMMOBILIER

MASTER 2 MENTION DROIT DU PATRIMOINE, PARCOURS DROIT IMMOBILIER MASTER 2 MENTION DROIT DU PATRIMOINE, PARCOURS DROIT IMMOBILIER RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion Mention : DROIT PRIVÉ, SCIENCES CRIMINELLES

Plus en détail

Questionnaire auto-entrepreneur Assuré

Questionnaire auto-entrepreneur Assuré 1. Nom de à assurer : Questionnaire auto-entrepreneur Assuré Nom, prénom du gérant : 2. Adresse de : Voie : Code Postal : Commune : Tél. : Fax : E-mail : 3. Date de création : 4. Numéro de SIREN : ou création

Plus en détail

Les mesures pour relancer la construction de logements

Les mesures pour relancer la construction de logements Les mesures pour relancer la construction de logements Janvier 2015 Le logement est devenu, pour la plupart des Français, cher et difficilement accessible. Le secteur de la construction traverse une grave

Plus en détail

concevoir construire investir

concevoir construire investir concevoir construire investir Démarche Forts de notre parfaite connaissance des métiers de constructeur clés en main et de promoteur immobilier, nous vous proposons un projet sur mesure répondant à chacune

Plus en détail

1Touchée ces vingt dernières années par la fermeture d importantes entreprises

1Touchée ces vingt dernières années par la fermeture d importantes entreprises Rester dynamique dans un contexte atypique 1Touchée ces vingt dernières années par la fermeture d importantes entreprises industrielles, la Saône-et-Loire est aujourd hui un département en décroissance.

Plus en détail

LE CONTEXTE DU LOGEMENT EN FRANCE

LE CONTEXTE DU LOGEMENT EN FRANCE LE CONTEXTE DU LOGEMENT EN FRANCE 60 000 000 d habitants 30 000 000 de logements, dont : 26 000 000 de résidences principales, 2 000 000 de logements vacants, 2 000 000 de résidences secondaires, Sur les

Plus en détail

FORMULAIRE DE DECLARATION DE RISQUE TOUS RISQUES CHANTIERS

FORMULAIRE DE DECLARATION DE RISQUE TOUS RISQUES CHANTIERS FORMULAIRE DE DECLARATION DE RISQUE TOUS RISQUES CHANTIERS I-INDICATIONS GENERALES 1) Nom du projet.. Situation géographique du chantier.. 2) Nom et adresse du Maître de l ouvrage :... 3) Nom et adresse

Plus en détail

CONSTRUCTEUR DEPUIS 1973

CONSTRUCTEUR DEPUIS 1973 CONSTRUCTEUR DEPUIS 1973 Construire le meilleur, C est avant tout une histoire d hommes Depuis 1973, nous, Maisons Levoye sommes spécialistes de la construction individuelle de standing et de l extension

Plus en détail

Mavilly-Mandelot. Présentation du PADD. Elaboration du Plan Local d Urbanisme. Jeudi 24 octobre 2013

Mavilly-Mandelot. Présentation du PADD. Elaboration du Plan Local d Urbanisme. Jeudi 24 octobre 2013 Mavilly-Mandelot 2 Elaboration du Plan Local d Urbanisme Présentation du PADD Jeudi 24 octobre 2013 LES ETAPES DE L ELABORATION PHASE 1 DIAGNOSTIC PHASE 2- PROJET COMMUNAL PHASE 3- ZONAGE ET REGLEMENT

Plus en détail

Chantier-Formation PARTENARIAT ENTRE UNE ENTREPRISE PRIVÉE ET 2 STRUCTURES D INSERTION POUR LA RÉPONSE À UNE CLAUSE ART.14 DANS UN MARCHÉ PUBLIC

Chantier-Formation PARTENARIAT ENTRE UNE ENTREPRISE PRIVÉE ET 2 STRUCTURES D INSERTION POUR LA RÉPONSE À UNE CLAUSE ART.14 DANS UN MARCHÉ PUBLIC Chantier-Formation PARTENARIAT ENTRE UNE ENTREPRISE PRIVÉE ET 2 STRUCTURES D INSERTION POUR LA RÉPONSE À UNE CLAUSE ART.14 DANS UN MARCHÉ PUBLIC LOCALISATION : Quartier des bassins à Cherbourg-Octeville

Plus en détail

Factsheet sur le programme de développement rural 2014-2020 de Mayotte (France)

Factsheet sur le programme de développement rural 2014-2020 de Mayotte (France) Factsheet sur le programme de développement rural 2014-2020 de Mayotte (France) La Commission européenne a formellement adopté le Programme de développement rural (PDR) de Mayotte le 13 février 2015 qui

Plus en détail

FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE

FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE 1. MAITRE DE L OUVRAGE (proposant et futur souscripteur du contrat) 1.1. Nom ou raison sociale : 1.2. Adresse précise : 1.3.

Plus en détail

Dossier de presse. Résidence BOUTIN 14 logements

Dossier de presse. Résidence BOUTIN 14 logements Dossier de presse Inauguration Est Métropole Habitat inaugure 14 logements (acquisition amélioration) et présente sa nouvelle équipe de proximité du territoire Villeurbanne Centre BOUTIN 14 logements 5,

Plus en détail

Comment assurer la prise en compte de l'environnement dans le cadre d'une ZAC?

Comment assurer la prise en compte de l'environnement dans le cadre d'une ZAC? Comment assurer la prise en compte de l'environnement dans le cadre d'une ZAC? Septembre 2010 centre d Études techniques de l Équipement de Lyon Ministère de l Écologie, de l Énergie, du Développement

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COLLECTIFS PAR L ALE LYON AGGLOMERATION

ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COLLECTIFS PAR L ALE LYON AGGLOMERATION ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COLLECTIFS PAR L ALE LYON AGGLOMERATION Contact : Alexandre Ducolombier, chargé de mission bâtiment durable Tél : 09.72.39.88.42 Mail : alexandre.ducolombier@ale-lyon.org 1. OBJET

Plus en détail

NOGENT-LE-ROTROU (28 - Eure-et-Loir) Redynamisation du centre commercial «Les Gauchetières» Note descriptive du projet

NOGENT-LE-ROTROU (28 - Eure-et-Loir) Redynamisation du centre commercial «Les Gauchetières» Note descriptive du projet NOGENT-LE-ROTROU (28 - Eure-et-Loir) Redynamisation du centre commercial «Les Gauchetières» Note descriptive du projet Restructuration du pôle commercial «Les Gauchetières» à Nogent-le-Rotrou_27 janvier

Plus en détail

Habitat ancien. Vous avez un projet? J achète, je rénove, j investis. sur le territoire de Vitré Communauté

Habitat ancien. Vous avez un projet? J achète, je rénove, j investis. sur le territoire de Vitré Communauté Habitat ancien Vous avez un projet? J achète, je rénove, j investis sur le territoire de Vitré Communauté Conseils 2015 J achète, je rénove, j investis Maison 130 m 2-7 pièces - 4 chambres Année : 1920

Plus en détail

Epargne immobilière Nue-propriété Immobilier neuf. Nice. au pied de la Corniche Fleurie

Epargne immobilière Nue-propriété Immobilier neuf. Nice. au pied de la Corniche Fleurie Epargne immobilière Nue-propriété Immobilier neuf Nice au pied de la Corniche Fleurie Nice, le charme éternel de la Baie des Anges Les siècles passent et Nice garde intacte sa légendaire douceur de vivre.

Plus en détail

CAUE & ADIL D HABITAT PARTICIPATIF. Offre de service. dans le cadre de la Plateforme d ingénierie départementale de Meurthe-et-Moselle

CAUE & ADIL D HABITAT PARTICIPATIF. Offre de service. dans le cadre de la Plateforme d ingénierie départementale de Meurthe-et-Moselle Offre de service CAUE & ADIL dans le cadre de la Plateforme d ingénierie départementale de Meurthe-et-Moselle Accompagnement de démarches D HABITAT PARTICIPATIF L HABITAT PARTICIPATIF correspond à une

Plus en détail

Le financement du projet

Le financement du projet Le financement du projet Comment financer mon projet? 14 Votre budget doit faire l objet d une étude approfondie. Pour vous aider à établir votre plan de financement, faites appel à l Association Départementale

Plus en détail

Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique. Point d étape

Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique. Point d étape Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique Point d étape Une feuille de route initiale Un enjeu économique : - créer un centre d affaires européen (tertiaire supérieur) - faire un effet levier

Plus en détail

Bienvenueàl éco-quartier de Prés la Côte. Commune de Lure

Bienvenueàl éco-quartier de Prés la Côte. Commune de Lure Bienvenueàl éco-quartier de Prés la Côte Livret d accueil Commune de Lure Edition sept. 2014 SOMMAIRE Votre quartier... p2 La commune de Lure L éco-quartier S'y installer. p4 Qualité architecturale Favoriser

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. L ETABLISSEMENT PUBLIC FONCIER D ILE-DE-FRANCE à ATHIS-MONS. La qualité sociale et environnementale

DOSSIER DE PRESSE. L ETABLISSEMENT PUBLIC FONCIER D ILE-DE-FRANCE à ATHIS-MONS. La qualité sociale et environnementale . DOSSIER DE PRESSE L ETABLISSEMENT PUBLIC FONCIER D ILE-DE-FRANCE à ATHIS-MONS La qualité sociale et environnementale Un nouveau programme de 200 logements avec EXPANSIEL Contact EPF Ile-de-France Christophe

Plus en détail

1 Concevoir son projet et construire

1 Concevoir son projet et construire Se loger avec l économie sociale et solidaire avec l économie sociale et solidaire 1 Concevoir son projet et construire Soutien à la conception de votre projet de construction ou de rénovation, Assistance

Plus en détail

L HABITAT PARTICIPATIF UNE RÉPONSE POUR L HABITAT 2.0

L HABITAT PARTICIPATIF UNE RÉPONSE POUR L HABITAT 2.0 Communiqué de presse Paris, le 25 mars 2015 L HABITAT PARTICIPATIF UNE RÉPONSE POUR L HABITAT 2.0 SUR L ÎLE-SAINT-DENIS (93), L ARCHE EN L ÎLE INVENTE UN MODÈLE POUR L HABITAT DE DEMAIN EN RUPTURE AVEC

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE - 12 JANVIER 2012. Bilan et Perspectives 2012

DOSSIER DE PRESSE - 12 JANVIER 2012. Bilan et Perspectives 2012 DOSSIER DE PRESSE - 12 JANVIER 2012 Bilan et Perspectives 2012 BILAN ET PERSPECTIVES 2012 #1 COMMUNIQUÉ Logiparc est dans l action, et tient ses engagements malgré la crise Dans un environnement difficile

Plus en détail

Conseil d Architecture, d Urbanisme et d Environnement de la Seine-Maritime. Construire sa maison : les clefs du projet

Conseil d Architecture, d Urbanisme et d Environnement de la Seine-Maritime. Construire sa maison : les clefs du projet Conseil d Architecture, d Urbanisme et d Environnement de la Seine-Maritime Construire sa maison : les clefs du projet Conseil d Architecture, d Urbanisme et d Environnement de la Seine-Maritime Construire

Plus en détail

ALLONNES. 18 logements locatifs individuels et intermédiaires Rue de la Bujerie. Architecte : SELARL Laze & Petolat

ALLONNES. 18 logements locatifs individuels et intermédiaires Rue de la Bujerie. Architecte : SELARL Laze & Petolat ALLONNES 18 logements locatifs individuels et intermédiaires Rue de la Bujerie Architecte : SELARL Laze & Petolat Pose de première pierre Lundi 19 octobre 2009 à 16 h 1 Sommaire Qui est Sarthe Habitat?

Plus en détail

Programme Local de l Habitat 2013-2018

Programme Local de l Habitat 2013-2018 Programme Local de l Habitat 2013-2018 Fiche-action n 2 Axe 1 : «Assurer et soutenir financièrement une répartition équilibrée de la production sociale» REGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES AU LOGEMENT LOGEMENTS

Plus en détail

ÉTABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE LA VENDÉE. L expertise foncière au service. de vos projets

ÉTABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE LA VENDÉE. L expertise foncière au service. de vos projets ÉTABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE LA VENDÉE L expertise foncière au service de vos projets Mot du Président Alain LEBOEUF Président de l EPF de la Vendée Les données démographiques nous le rappellent chaque

Plus en détail

Valoriser et agencer les lieux d'habitation et les pôles d'activités de manière différenciée

Valoriser et agencer les lieux d'habitation et les pôles d'activités de manière différenciée Stratégies: chapitre D 1 D D1 Valoriser et agencer les lieux d'habitation et les pôles d'activités de manière différenciée Plans d'aménagement local Presque toutes les communes bernoises se sont dotées

Plus en détail

SCHEMA DIRECTEUR D AMENAGEMENT

SCHEMA DIRECTEUR D AMENAGEMENT SCHEMA DIRECTEUR D AMENAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX (SDAGE) DE MAYOTTE 2010-2015 DOCUMENT D ACCOMPAGNEMENT N 2 : DISPOSITIONS PRISES EN MATIERE DE TARIFICATION DE L EAU ET DE RECUPERATION DES COUTS DOCUMENT

Plus en détail

UNE ÉQUIPE D ARTISANS LOCAUX & EXPÉRIMENTÉS CONSTRUCTION & EXTENSION RÉNOVATION & AMÉNAGEMENT CONSEIL

UNE ÉQUIPE D ARTISANS LOCAUX & EXPÉRIMENTÉS CONSTRUCTION & EXTENSION RÉNOVATION & AMÉNAGEMENT CONSEIL UNE ÉQUIPE D ARTISANS LOCAUX & EXPÉRIMENTÉS CONSTRUCTION & EXTENSION RÉNOVATION & AMÉNAGEMENT CONSEIL UNE EXTENSION UNE RÉNOVATION UNE CONSTRUCTION? MAISON COMTEMPORAINE MAISON TRADITIONNELLE Qu il s agisse

Plus en détail

4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA

4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA 4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA Dossier de Presse Nantes, le 6 janvier 2012 Sommaire Communiqué de presse p. 3 I - Présentation des 4 projets et

Plus en détail

Pose de la première pierre de la Villa Mariposa sur le secteur de la Cité Blanche à Toulouse

Pose de la première pierre de la Villa Mariposa sur le secteur de la Cité Blanche à Toulouse Pose de la première pierre de la Villa Mariposa sur le secteur de la Cité Blanche à Toulouse La première étape de la reconstruction du quartier des zards / Trois Cocus Toulouse, le 1 er juillet 2013 Vue

Plus en détail

2 ème appel à projets d habitat participatif à Lille sur 6 terrains. Août 2013

2 ème appel à projets d habitat participatif à Lille sur 6 terrains. Août 2013 2 ème appel à projets d habitat participatif à Lille sur 6 terrains Août 2013 Tous les renseignements complémentaires sur cette consultation pourront être obtenus auprès de : Sylvie Leleu, Direction Habitat

Plus en détail

Responsabilité civile entreprise et décennale architectes et maîtres d œuvre BET et ingénieurs conseils. Renseignements généraux

Responsabilité civile entreprise et décennale architectes et maîtres d œuvre BET et ingénieurs conseils. Renseignements généraux Responsabilité civile entreprise et décennale architectes et maîtres d œuvre BET et ingénieurs conseils Référence de votre cabinet Code ORIAS N : Cachet de votre cabinet : Date d effet souhaitée Raison

Plus en détail

Construire sa maison bois en toute sécurité

Construire sa maison bois en toute sécurité Construire sa maison bois en toute sécurité Faire le choix d une maison bois, c est opter pour une maison performante, confortable et pérenne. C est également faire un geste pour l environnement, en utilisant

Plus en détail

4. Dauphilogis. Le Jardin de Bonne

4. Dauphilogis. Le Jardin de Bonne 4. Dauphilogis Le Jardin de Bonne SOMMAIRE I : Présentation de la société II : Le site III : Le déroulement des études IV : L opération Le plan-masse Le programme Les grands principes de conception Un

Plus en détail

GROUPE CAMAR FINANCE. 28, RUE MARBEUF - 75008 PARIS Tél : 01 43 59 60 00 camarfinance@camarfinance.com www.camarfinance.com

GROUPE CAMAR FINANCE. 28, RUE MARBEUF - 75008 PARIS Tél : 01 43 59 60 00 camarfinance@camarfinance.com www.camarfinance.com G R O U P E I M M O B I L I E R GROUPE CAMAR FINANCE GROUPE CAMAR FINANCE 28, RUE MARBEUF - 75008 PARIS Tél : 01 43 59 60 00 camarfinance@camarfinance.com www.camarfinance.com Grenouille/Crocodil Studio

Plus en détail

Supplément au guide :

Supplément au guide : Supplément au guide : De très nombreuses aides peuvent financer une partie des frais liés à vos travaux de rénovation (prestations d études, diagnostics, prestations de maîtrise d œuvre fourniture et pose

Plus en détail

Déroulement de la présentation

Déroulement de la présentation Déroulement de la présentation Panorama des principaux outils de l urbanisme opérationnel - Les outils opérationnels - Les outils de financement Le lotissement communal de la Pointe de Fromentières - Les

Plus en détail

NOUS CONSTRUISONS L AVENIR

NOUS CONSTRUISONS L AVENIR NOUS CONSTRUISONS L AVENIR 1986 1987 1988 1989 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 SOMMAIRE Les engagements de la SEMSAMAR PAGES L aménagement

Plus en détail

Maisons 2020. les cinq projets

Maisons 2020. les cinq projets D O S S I E R d e p r e s s e Maisons 2020 les cinq projets P L U R I A L L E F F O R T R É M O I S S E P R O J E T T E E N 2 0 2 0 Toujours soucieux d anticiper les évolutions à venir, Plurial L Effort

Plus en détail

ACCESSION. Prêts ACCESSION dans le neuf (construction d une maison individuelle ou achat d un logement neuf) Prêt ACCESSION dans l ancien sans travaux

ACCESSION. Prêts ACCESSION dans le neuf (construction d une maison individuelle ou achat d un logement neuf) Prêt ACCESSION dans l ancien sans travaux FORMATION DROM 2014 ACCESSION Prêts ACCESSION dans le neuf (construction d une maison individuelle ou achat d un logement neuf) Prêt ACCESSION dans l ancien sans travaux Un projet immobilier? Oui, mais

Plus en détail

Pour qu à la Grande Halle chacun puisse se sentir «comme chez lui» et réaliser ses projets en toute sérénité! COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Pour qu à la Grande Halle chacun puisse se sentir «comme chez lui» et réaliser ses projets en toute sérénité! COMMUNIQUÉ DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Du 13 au 16 mars, la Grande Halle d Auvergne accueillera sur plus de 17 000 m 2 son désormais traditionnel Salon de l Habitat. Solidement implanté dans une région

Plus en détail

L artisan de vos projets d espace

L artisan de vos projets d espace L artisan de vos projets d espace ESPACE BOIS CONCEPT ESPACE BOIS CONCEPT - Mousson - 22690 Pleudihen-sur-Rance Le choix de construire sainement ne doit pas être dû au hasard! Analyse environnementale

Plus en détail

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1 1. Avant-propos de Monsieur Bréhaux (adjoint au maire en charge de l urbanisme) : L importance du P.L.U. en tant qu outil législatif permettant une maîtrise de l urbanisme de la commune est rappelée aux

Plus en détail

PROJET DE CHARTE DE LA VENTE HLM AUX LOCATAIRES 11/10/2010

PROJET DE CHARTE DE LA VENTE HLM AUX LOCATAIRES 11/10/2010 PROJET DE CHARTE DE LA VENTE HLM AUX LOCATAIRES 11/10/2010 Les enjeux de l accession sociale PREAMBULE DANS LE CADRE DES ORIENTATIONS DEFINIES PAR LE PROTOCOLE D ACCORD D NATIONAL INTERPROFESSIONNEL ET

Plus en détail

Valorisation du site emblématique de l ancien Pensionnat Notre-Dame de France : la future ZAC «Quartier du Pensio».

Valorisation du site emblématique de l ancien Pensionnat Notre-Dame de France : la future ZAC «Quartier du Pensio». Rue des Capucins Boulevard Saint-Louis Rue des Frères Théodore Rue Latour-Maubourg Chemin de la Clède Rue Jean Barthélémy Rue de la Ronzade PLAN MASSE DU PROJET DE ZAC DU «QUARTIER DU PENSIO» Valorisation

Plus en détail

Le tableau de bord. Ré g i o n Ce n t r e. de l observatoire régional de l habitat et du foncier de la région Centre. Édition octobre 2009.

Le tableau de bord. Ré g i o n Ce n t r e. de l observatoire régional de l habitat et du foncier de la région Centre. Édition octobre 2009. O bservatoire R H F égional abitat oncier Ré g i o n Ce n t r e Cher - Eure-et-Loir - Indre Indre-et-Loire - Loir-et-Cher - Loiret Le tableau de bord de l observatoire régional de l habitat et du foncier

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

Développer sa commune

Développer sa commune N 18 juin 2008 Développer sa commune Les documents d urbanisme (1) quel document pour quel projet de territoire? Imaginer l avenir d un territoire communal ou intercommunal dans une vision durable de son

Plus en détail

Dommages ouvrage, CNR, TRC. Renseignements généraux

Dommages ouvrage, CNR, TRC. Renseignements généraux Dommages ouvrage, CNR, TRC Référence de votre cabinet Code ORIAS N : Cachet de votre cabinet : Renseignements généraux Raison sociale Le proposant Nom prénom Adresse Code postal Ville Tél Fax Mail Code

Plus en détail

CONCIERGERIE & HOUSEKEEPING

CONCIERGERIE & HOUSEKEEPING CONCIERGERIE & HOUSEKEEPING Vous allez adorer venir chez vous! SOMMAIRE I. Présentation...3 II. Housekeeping...4 III. Conciergerie...6 IV. Location...8 V. Nos Packs...10 VI. L équipe MHC...11 PRESENTATION

Plus en détail

Rapport d utilité sociale

Rapport d utilité sociale Rapport d utilité sociale Aiguillon construction, c est : Édito Une Entreprise Sociale pour l Habitat implantée dans l Ouest depuis 1902. Filiale du groupe Arcade, Aiguillon est constructeur et gestionnaire

Plus en détail

Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19

Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19 Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19 Eco-quartier des Bergères - Cahier des Charges de la consultation d acquéreurs ILOT

Plus en détail

INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS THERMIQUES ET DE CLIMATISATION

INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS THERMIQUES ET DE CLIMATISATION INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS THERMIQUES ET DE CLIMATISATION SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS THERMIQUES ET DE CLIMATISATION... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS THERMIQUES

Plus en détail

AVEC LAMBALLE CO. Pourquoi rénover? BIEN. Comment acheter? LOGER. Quelles aides? habitat - énergie

AVEC LAMBALLE CO. Pourquoi rénover? BIEN. Comment acheter? LOGER. Quelles aides? habitat - énergie AVEC LAMBALLE CO BIEN Pourquoi rénover? SE Comment acheter? LOGER Quelles aides? habitat - énergie Le Programme Local de l Habitat, un dispositif pour bien construire votre projet logement. Accueillir

Plus en détail

Pièces à joindre à une demande de PERMIS DE CONSTRUIRE

Pièces à joindre à une demande de PERMIS DE CONSTRUIRE page 1/8 1) Pièces obligatoires pour tous les dossiers PC1. : Un plan de situation du terrain [Art. R. 431-7 a) du code de l urbanisme] Le plan de situation permet de Vous devez indiquer sur le plan son

Plus en détail

La mutualisation du stationnement

La mutualisation du stationnement La mutualisation du stationnement Eric GANTELET, Président SARECO SARECO est un bureau d études spécialisé sur les questions de stationnement qui conseille les collectivités territoriales depuis la définition

Plus en détail