Fonds d investissement non monétaires français Faits saillants pour l année 2014 et le premier trimestre 2015

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Fonds d investissement non monétaires français Faits saillants pour l année 2014 et le premier trimestre 2015"

Transcription

1 Fonds d investissement non monétaires français Faits saillants pour l année 4 et le premier trimestre Gisèle FOUREL et Vincent POTIER Direction des Statistiques monétaires et financières Service de l Épargne financière et de la Titrisation L actif net des organismes de placement collectif (OPC) non monétaires français progresse de % en 4, soit + 4 milliards d euros, pour atteindre une part de marché de % dans la zone euro (contre 4 % l année précédente). À fin mars, l encours continue d augmenter, principalement en raison d effets de valorisation positifs, pour s établir à milliards. Sur la période mars 4-mars, les investisseurs privilégient les fonds obligations (+, milliards de flux de souscriptions nets) ainsi que les fonds mixtes (+ 9, milliards) au détriment des fonds actions ( 9, milliards). Au sein des OPC, les fonds indiciels cotés (ou «Exchange traded funds», ETF) sont très dynamiques et depuis leur encours a progressé de % pour atteindre milliards à fin 4. Avec des flux de,9 milliards, ils représentent 4 % du total des souscriptions nettes de l ensemble des fonds non monétaires en 4 (, milliards). Au premier trimestre, les souscriptions nettes en titres d ETF s intensifient (+, milliards, sur un total de +, milliards pour l ensemble des OPC non monétaires), contrastant avec les désinvestissements nets de l ensemble des fonds actions. En 4, pour accroître leurs rendements, les gestionnaires des fonds obligations allongent l échéance moyenne de leur portefeuille titres. Parallèlement, les fonds obligations et mixtes augmentent leurs investissements nets en titres de dette de long terme émis à l extérieur de la zone euro. Mots clés : OPC, titres d OPC, OPC indiciel coté, exchange traded fund (ETF), actif net, fonds d investissement, placements des OPC, titres de créances, actions, obligations, placements des OPC, choix de portefeuille, souscriptions, valorisations, FCPE Codes JEL : E44, G, G, G, O Bulletin de la Banque de France N e trimestre 4

2 Fonds d investissements non monétaires français Faits saillants pour l année 4 et le premier trimestre Les souscripteurs de fonds non monétaires continuent de se détourner des fonds actions au profit des fonds obligations et des fonds indiciels cotés. Par ailleurs, les gestionnaires d actifs ont progressivement privilégié un allongement de l échéance moyenne des portefeuilles ainsi que des investissements dans des classes d actifs plus risqués comme la dette émise par des entreprises résidant à l extérieur de la zone euro. Les fonds obligations soutiennent un marché français en net retrait dans une zone euro tournée vers les fonds actions L actif net de l ensemble des fonds non monétaires de la zone euro progresse en 4 de milliards d euros (soit + %), dont + milliards de flux, et au premier trimestre de 9 milliards, dont + milliards de flux. Les principaux pays contributeurs en termes d actif net en 4 sont le Luxembourg (+ 4 milliards, + %), l Irlande (+ milliards, + 9 %) et l Allemagne (+ milliards, + 4 %). Les encours des fonds non monétaires français augmentent de 4 milliards en 4 (soit + %) et de 9 milliards au premier trimestre (+ 9 %). La part de marché des fonds français dans la zone euro diminue à % fin 4, après 4 % fin ; elle est stable à fin mars (cf. graphique ). Graphique Évolution de l actif net des fonds non monétaires en zone euro (en milliards d euros et en part de marché) Luxembourg France Pays- Bas Source : BCE. 4 4 Allemagne Irlande Autres pays de la zone euro En 4, les souscriptions nettes de parts de fonds actions et de fonds mixtes représentent une grande partie de la progression des fonds non monétaires dans tous les pays, sauf en France où celles des fonds obligations sont prépondérantes. Au premier trimestre, l appétence pour les fonds obligations au détriment des fonds actions est plus forte dans une majorité de pays, la part des souscriptions nettes sous forme de fonds mixtes, majoritairement investis en obligations, restant prépondérante (cf. graphique ). Les fonds d investissement non monétaires domiciliés en France totalisent un actif net de 99, milliards à fin mars. La progression de + 9, milliards T Tableau Synthèse de la variation d actif de mars 4 à mars des fonds domiciliés en France (montants en milliards d euros ; taux en pourcentage) Catégorie de fonds Actif net fin mars Actif net fin mars «Flux annuel» «Valorisation annuelle» «Autres» () «Variation actif net» = Taux de variation 4 () () () + () + () Actions,9, - 9,, -, 49, Obligations 9, 4,,, -,4,9 Mixtes,, 9,,9, 44, Autres 4, 9,4-4, 4, -,,4 Fonds non monétaires 9, 99,,9 9,4 -, 9, Note : «Autres ajustements» recouvre pour l essentiel des opérations de fusion entre fonds. L actif net représente la valeur au prix du marché des titres émis par un fonds d investissement. Le périmètre des fonds non monétaires étudié n inclut pas les fonds immobiliers 4 Bulletin de la Banque de France N e trimestre

3 Fonds d investissements non monétaires français Faits saillants pour l année 4 et le premier trimestre Graphique Souscriptions nettes dans les principaux pays de la zone euro en 4 et au er trimestre T 4 T 4 T 4 T 4 T Luxembourg Irlande Allemagne France Autres pays de la zone euro Autres fonds Fonds mixtes Fonds obligations Fonds actions de l actif net des fonds non monétaires français entre mars 4 et mars reflète essentiellement un effet de valorisation de + 9, milliards, le flux net de souscriptions de +,9 milliards étant marginal (cf. tableau ). La valorisation concerne en premier lieu les fonds actions (+, milliards) et les fonds mixtes (+,9 milliards) qui bénéficient essentiellement de l amélioration des marchés boursiers en zone euro au premier trimestre et d une appréciation des actifs libellés en dollar américain. Celle des fonds obligations et des autres fonds, tirée par la baisse des taux, atteint respectivement +, milliards et + 4 milliards. En France, les investisseurs se portent principalement sur les fonds obligations et les fonds indiciels cotés Les souscriptions de parts de fonds obligations et mixtes sont soutenues Entre juin et décembre, suite à la crise de la dette souveraine en zone euro, les taux obligataires français ont évolué autour de % pour le taux de l échéance constante TEC ans et, % pour le TEC ans. Au cours de cette période, les flux de souscriptions nettes ont été légèrement négatifs (,9 milliards d euros). En revanche, depuis le début de l année 4, les souscriptions nettes en parts de fonds obligations sont très dynamiques avec des flux de +, milliards entre mars 4 et mars (cf. tableau et graphique ). Graphique Flux trimestriels de souscriptions nettes par type de fonds T T T T4 T T T T4 T T T T4 T 4 Actions Mixtes Obligations Autres OPC indiciels cotés (Exchange Traded Funds ETF) selon la classification faite par la BCE qui s appuie sur la définition de l ESMA : «Un OPC dont la stratégie consiste à répliquer ou suivre les performances d'un ou plusieurs indices» (ESMA//). Bulletin de la Banque de France N e trimestre 4

4 Fonds d investissements non monétaires français Faits saillants pour l année 4 et le premier trimestre Tableau Évolution du taux de détention des parts de fonds non monétaires par principales catégories d investisseurs (évolution en %, actif net en milliards d euros) Secteur détenteur Fin mars Fin mars Fin mars 4 Institutions financières monétaires,,4, OPC non monétaires,,, Sociétés d assurance 9, 9,9 4,4 Autres institutions financières,,,9 Sociétés non financières,, 4, Ménages + ISBLSM a),,, Administrations publiques,,, Non résidents,9, 4, Actif net 9, 9, 99, a) Institutions sans but lucratif au service des ménages. Elles constituent le principal flux positif en France des différentes catégories de fonds d investissement avec celles des fonds mixtes (souscriptions nettes : + 9, milliards). Les investisseurs cèdent des parts de fonds actions pour un montant de 9, milliards (dont,9 milliard pour les ménages résidents). L actif net des fonds actions augmente toutefois de à milliards sur cette période, soutenu par la progression des indices boursiers et l appréciation des actifs libellés en dollar américain. Entre mars 4 et mars, les fonds non monétaires domiciliés en France attirent davantage les investisseurs étrangers dont la part dans la détention totale de fonds non monétaires résidents progresse de, % à 4, % en un an (cf. tableau ). La progression de la part des administrations publiques résidentes est également notable (, % fin mars, après, % fin mars 4). En revanche, les sociétés d assurance, qui procèdent à des cessions de parts de fonds obligations, voient leur part dans la détention totale diminuer (4,4 % fin mars, après 9,9 % à fin mars 4). Les fonds indiciels cotés dynamisent le marché français Les fonds indiciels cotés (ou «exchange traded funds», ETF) prennent une place croissante dans la gestion Graphique 4 Profil des souscriptions nettes mensuelles cumulées d ETF par type de fonds en 4 et au premier trimestre,,,,,,, 4,,,,,,,,4,,,,,,,,,,4,9 4,,,,9,,,,,,,,4,,,9, Janv. Mars Mai Juil. Sept. Nov. Janv. Mars 4 Fonds actions Fonds diversifiés Fonds obligations d actifs en France. Depuis fin, leur actif net augmente de 9 milliards, pour atteindre milliards fin 4, soit une hausse de %. En 4, l actif net des ETF actions représente % de l ensemble des ETF et 9 % des fonds actions. Au total, les ETF représentent, % de l encours des OPC non monétaires, après 4, % fin. En 4, les souscriptions nettes d ETF indiciels s élèvent à +, milliards (cf. graphique 4), soit plus de 4 % de celles de l ensemble des fonds non monétaires. Elles se décomposent en ETF actions (+,9 milliards), ETF obligations (+, milliards) et ETF diversifiés (+,4 milliard). Au premier trimestre, les souscriptions nettes demeurent élevées, ressortant à +, milliards pour les ETF actions. Le dynamisme de la collecte nette de cette catégorie de fonds contraste avec les désinvestissements nets de l ensemble des fonds actions. L attrait des ETF actions en 4 peut s expliquer, pour partie, par l amélioration de leur performance (après prise en compte des frais de gestion), qui s établit au dessus de celle des fonds actions zone euro à partir du mois de juillet (cf. graphique ). Outre les faibles frais de gestion 4 de ces produits, d autres éléments contribuent à cet attrait, tels que la négociabilité et la meilleure lisibilité des sous-jacents. 4 Le faible nombre d opérations à effectuer pour un gestionnaire de fonds indiciels cotés (reproduction d un indice boursier, par exemple), contrairement à celles requises pour gérer activement un fonds, explique le coût inférieur des frais de gestion. 44 Bulletin de la Banque de France N e trimestre

5 Fonds d investissements non monétaires français Faits saillants pour l année 4 et le premier trimestre Graphique Taux moyen annuel de rendement des ETF actions et des fonds actions (en %) Déc. Janv. Fév. Mars Avril Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc. Janv. Fév. Mars Avril Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc. Janv. Fév. Mars 4 ETF actions Fonds actions reste du monde Fonds actions zone euro Note : Les taux moyens annuels de rendement résultent du produit des taux de rendement mensuels des douze derniers mois, le rendement mensuel étant mesuré comme le rapport de la somme des valorisations de tous les fonds d une même catégorie et la moyenne des encours de cette même catégorie entre les échéances M- et M. La valorisation, qui traduit la variation d encours du fonds induite par les variations de prix des actifs sur les marchés, est calculée, code ISIN par code ISIN, selon la formule suivante : (Nb de parts Valorisation = (valorisation de la valeur liquidative de la part nette de frais de gestion, entre M- et M) x M- + Nb de parts M ). Les coupons versés par les fonds de distribution sont inclus dans le calcul du rendement. Les gestionnaires adaptent leurs stratégies pour offrir un rendement plus élevé Les fonds obligations investissent sur des maturités plus longues et davantage en titres émis hors zone euro Les gestionnaires de fonds obligations allongent l échéance moyenne de leur portefeuille titres qui passe de 9, à, ans entre fin et fin 4. Entre le troisième trimestre et fin, les fonds obligations ont acheté des titres de dette à long terme de la zone euro, puis, à partir de janvier 4, des titres de dette à long terme émis à l extérieur de la zone euro (cf. graphique a). Les flux nets de placement en titres de dette des fonds obligations de janvier 4 à mars s élèvent à +, milliards d euros et s orientent vers trois principales catégories d émetteurs : pays de la zone euro (+, milliards, majoritairement Espagne et Italie) ; entreprises hors zone euro (+ 9 milliards, principalement États-Unis et Royaume-Uni) ; établissements de crédit résidents (+, milliards). Depuis début 4, les fonds mixtes accroissent leurs investissements en titres de dette du reste du monde Les flux nets de placements des fonds mixtes sous forme de titres de dette progressent de janvier 4 à mars de +,4 milliards (+, milliards en ). En revanche, les fonds mixtes continuent de céder des actions, émises notamment par des sociétés non financières (SNF) résidentes, pour, milliard, après,9 milliards en. Du dernier trimestre au premier trimestre 4, les achats portent essentiellement sur des titres de long terme de la zone euro (cf. graphique b). Depuis, les principaux achats sont constitués de titres de dette émis par l État américain et des titres de dette de SNF n appartenant pas à la zone euro. Bulletin de la Banque de France N e trimestre 4

6 Fonds d investissements non monétaires français Faits saillants pour l année 4 et le premier trimestre Graphique Flux nets de placements trimestriels en titres de dette selon la durée initiale a) Fonds obligations b) Fonds mixtes Titres < an Titres long terme zone euro Titres long terme France Titres long terme reste du monde Titres < an Titres long terme zone euro Titres long terme France Titres long terme reste du monde Les fonds actions cèdent des actions émises par les résidents et le reste du monde Depuis, le désengagement des fonds actions en titres de capital ( 4, milliards) se répartit entre les actions émises par le reste du monde (, milliards) et par les résidents (, milliards) (cf. graphique ). Ce mouvement se poursuit sur la période récente. De janvier 4 à mars, les gestionnaires de fonds actions cèdent des actions émises à la fois par des résidents ( 4,4 milliards, après, milliards en ) et par le reste du monde (, milliards, après, milliard d euros en ). Ces cessions ne sont pas compensées par les achats d actions de SNF de la zone euro hors France (+,4 milliards). Graphique Fonds actions Flux nets trimestriels de placement en actions selon la zone géographique de l émetteur et variation trimestrielle de l Eurostoxx (montants en milliards d euros ; variation en %) Zone euro France Reste du monde Eurostoxx (échelle de droite) Bulletin de la Banque de France N e trimestre

7 Fonds d investissements non monétaires français Faits saillants pour l année 4 et le premier trimestre Annexe Bilan simplifié par catégorie de fonds Bilan simplifié par catégorie de fonds de à 4 Bilan Fonds Fonds Fonds Autres Total fin actions obligations diversifiés Total actifs,,,4,, Dépôts,,,, 4, Titres de dette,, 9,,9, France,,,,,9 Autres membres de la zone euro,, 4,9 9,,4 Reste du monde, 4, 9,, 4, Actions et titres d OPC, 9,,, 4, France 9,, 9,,, Autres membres de la zone euro,4,,, 4,4 Reste du monde,, 4,, 94, Autres actifs,,4 4,,4, Total actif net 4,, 9,,, Bilan Fonds Fonds Fonds Autres Total fin actions obligations diversifiés Total actifs,,, 9,,4 Dépôts,,,,4, Titres de dette,4, 9,,, France,,,,, Autres membres de la zone euro,, 49,, 4, Reste du monde,4 9,,,, Actions et titres d OPC,4, 9,,, France,, 9,,, Autres membres de la zone euro 9, 4,,4,, Reste du monde,,,9, 4, Autres actifs 9,, 4,,, Total actif net,,9,,4 944, Bilan Fonds Fonds Fonds Autres Total fin 4 actions obligations diversifiés Total actifs,9, 9,9 94,, Dépôts,4,,4, 4, Titres de dette,,,,9 4, France,,, 9,, Autres membres de la zone euro,,9,,4,9 Reste du monde, 4,, 4,, Actions et titres d OPC 9,, 4,,,9 France,, 94,,, Autres membres de la zone euro 99,4,,,, Reste du monde 4,,,,, Autres actifs 4,,,,, Total actif net,,, 4,, Bulletin de la Banque de France N e trimestre 4

8 Fonds d investissements non monétaires français Faits saillants pour l année 4 et le premier trimestre Annexe Structure des placements des OPC non monétaires Structure des placements en titres des OPC non monétaires par type de titre et zone géographique à fin 4 (en milliards d euros, part en pourcentage) Structure des placements en titres des OPC non monétaires par type de titre et secteurs émetteurs à fin 4 (en milliards d euros, part en pourcentage) Titres de créance à long terme 9 Résidents Zone Euro (hors France) Reste du monde Titres de créance à court terme Titres d'opc 9 Résidents 4 Zone Euro (hors France) Reste du monde Actions 4 Résidents Zone Euro (hors France) Reste du monde Titres de créance à long terme 9 Sociétés non financières Administrations publiques Institutions financières Titres de créance à court terme Titres d'opc 9 OPC non monétaires 9 OPC monétaires Actions 4 Sociétés non financières zone euro 4 Autres secteurs Institutions financières zone euro 4 4 Bulletin de la Banque de France N e trimestre

9 Fonds d investissements non monétaires français Faits saillants pour l année 4 et le premier trimestre Annexe Complément d information Souscriptions nettes et valorisation des titres d OPC non monétaires français Financement des établissements de crédit résidents par les OPC non monétaires par type d instrument T Valorisation Souscriptions nettes 4 Titres de créance à long terme Titres de créance à court terme Actions Actif net des FCPE en France par catégorie FCPE fonds à formule FCPE titres cotés et non cotés de l'entreprise FCPE diversifiés FCPE obligations FCPE actions FCPE monétaires Total général Bulletin de la Banque de France N e trimestre 49

Le patrimoine économique national en 2013 Deuxième année de stabilité

Le patrimoine économique national en 2013 Deuxième année de stabilité Le patrimoine économique national en 2013 Deuxième année de stabilité Fabienne Monteil Direction générale des Statistiques Banque de France Sylvain Humbertclaude et Léa mauro Division Synthèse générale

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 22 juin 2015 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE STATISTIQUES RELATIVES AUX FONDS D INVESTISSEMENT DE LA ZONE EURO - AVRIL 2015 En avril 2015, l encours de parts émises par les fonds

Plus en détail

L évolution du marché des Fonds à fin Janvier

L évolution du marché des Fonds à fin Janvier L évolution du marché des Fonds à fin Janvier Le marché des fonds de droit français débute cette nouvelle année sur une formidable progression de +4,6% de son niveau d encours, l équivalent de 35,7 milliards

Plus en détail

Graphiques 1 Répartition par type d instrument des placements financiers des ménages français

Graphiques 1 Répartition par type d instrument des placements financiers des ménages français Focus n 1 1 juillet 1 L épargne des ménages français : davantage drainée par les produits réglementés qu orientée par les mécanismes de marché En flux annuels, l épargne des ménages se situe en France

Plus en détail

Ce que détiennent les OPCVM français

Ce que détiennent les OPCVM français Kloé MASSELIER et Romain CALLEJA Direction des Statistiques monétaires et financières En dépit de son repli marqué depuis 21, le marché des organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM)

Plus en détail

2. Répartition des fonds selon les catégories du SEBC

2. Répartition des fonds selon les catégories du SEBC Statistiques de souscriptions nettes de titres d OPC et de placements des OPC 1 9 décembre 014 La Banque de France établit pour les différentes catégories de la classification des OPC utilisée par le Système

Plus en détail

L évolution du marché des OPCVM à fin novembre

L évolution du marché des OPCVM à fin novembre L évolution du marché des OPCVM à fin novembre Après avoir enregistré une belle progression en octobre, le marché des fonds de droit français voit son encours se replier de -0,2%, l équivalent de 1,6 milliard

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 21 juillet 2015 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE STATISTIQUES RELATIVES AUX FONDS D INVESTISSEMENT DE LA ZONE EURO MAI 2015 En mai 2015, l encours de parts émises par les fonds

Plus en détail

L évolution du marché des fonds à fin décembre

L évolution du marché des fonds à fin décembre L évolution du marché des fonds à fin décembre Le marché de la gestion collective plie de -4,5% en décembre, l équivalent de 38,9 milliards d euros de moins par rapport à fin novembre. L encours total

Plus en détail

Les banques françaises peuvent-elles encore financer l économie? Faculté des Sciences économiques de Poitiers

Les banques françaises peuvent-elles encore financer l économie? Faculté des Sciences économiques de Poitiers Les banques françaises peuvent-elles encore financer l économie? Faculté des Sciences économiques de Poitiers Intervention de Jacques Fournier Directeur général des Statistiques Banque de France 16 janvier

Plus en détail

STRICTEMENT CONFIDENTIEL

STRICTEMENT CONFIDENTIEL STRICTEMENT CONFIDENTIEL Tableau de bord de l Epargne en Europe Septembre 2007 Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droits,

Plus en détail

L évolution des flux de placements financiers des ménages français et son incidence sur les groupes de bancassurance

L évolution des flux de placements financiers des ménages français et son incidence sur les groupes de bancassurance L évolution des flux de placements financiers des ménages français et son incidence sur les groupes de bancassurance n 1 décembre 212 1 SYNTHESE À la fin de l année 211, le Secrétariat général de l Autorité

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 20 avril 2015 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE STATISTIQUES RELATIVES AUX FONDS D INVESTISSEMENT DE LA ZONE EURO FÉVRIER 2015 En février 2015, l encours de parts émises par les

Plus en détail

CNIS. Cadre réglementaire et Bilan

CNIS. Cadre réglementaire et Bilan Direction Générale des Statistiques CNIS Collectestatistique de la Banque de France sur les véhicules de titrisation Cadre réglementaire et Bilan Direction Générale des Statistiques Direction des Statistiques

Plus en détail

HAPPY LIFE. Règlement de gestion du fonds d investissement interne happy life AB Global Strategy 60/40

HAPPY LIFE. Règlement de gestion du fonds d investissement interne happy life AB Global Strategy 60/40 1/8 DESCRIPTION Le fonds d investissement interne happy life AB Global (voir l annexe 1) est géré par AXA Belgium, appelée ci-après la compagnie d assurance, dans l intérêt exclusif des souscripteurs et

Plus en détail

Inter-commission Environnement et développement durable - Système financier et financement de l économie

Inter-commission Environnement et développement durable - Système financier et financement de l économie Direction générale des Statistiques Réunion du 05/11/2015 Inter-commission Environnement et développement durable - Système financier et financement de l économie DGS-DSMF-SEFT OPC (1) : dispositif réglementaire

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 3 au 7 décembre 2012 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 3 au 7 décembre 2012 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 3 au 7 décembre 212 SOMMAIRE FRANCE 1. Prix des appartements anciens au 3 ème trimestre 212 : -,5% sur un an, première baisse depuis fin 29, tensions persistantes à Paris 2. Crédits

Plus en détail

Compartiment ACTIVE FIX BIOTECH

Compartiment ACTIVE FIX BIOTECH Compartiment ACTIVE FIX BIOTECH NOTICE IMPORTANTE : En application de l article 236, 2 alinéa 5 de la loi de 20 juillet 2004 relative à certaines formes de gestion collective de portefeuilles d investissement,

Plus en détail

Executive summary. Observatoire du crédit aux sociétés non financières 2016-05-27. observatoire du crédit. Liens:

Executive summary. Observatoire du crédit aux sociétés non financières 2016-05-27. observatoire du crédit. Liens: Observatoire du crédit aux sociétés non financières boulevard de Berlaimont 14 BE-1000 Bruxelles Tel. +32 2 221 26 99 Fax +32 2 221 31 97 TVA BE 0203.201.340 RPM Bruxelles 2016-05-27 Liens: observatoire

Plus en détail

Études. Les PEA bancaires huit ans après

Études. Les PEA bancaires huit ans après Institué pour susciter, grâce à des incitations fiscales, le développement d une épargne des ménages durablement investie en actions, le plan d épargne en actions (PEA) bancaire a trouvé sa place face

Plus en détail

n 3 0 0 M a i 2 0 1 5 Données générales sur la dette page 3

n 3 0 0 M a i 2 0 1 5 Données générales sur la dette page 3 BulletinMensuel Directeur de publication : Anthony Requin Rédaction : Agence France Trésor Disponible en français et en anglais n M a i h t t p : / / w w w. a f t. g o u v. f r B l o o m b e r g T R E

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE LE MARCHE FRANÇAIS DE LA GESTION EN 2014

COMMUNIQUE DE PRESSE LE MARCHE FRANÇAIS DE LA GESTION EN 2014 COMMUNIQUE DE PRESSE LE MARCHE FRANÇAIS DE LA GESTION EN 2014 DYNAMISME CONFIRME MALGRE LA FAIBLESSE CHRONIQUE DE L EPARGNE LONGUE EN ACTIONS 1 En France, les encours globaux sous gestion (mandats et OPC)

Plus en détail

Moneta Micro Entreprises Codes ISIN parts C : FR0000994980 / parts D : FR0000994998

Moneta Micro Entreprises Codes ISIN parts C : FR0000994980 / parts D : FR0000994998 Moneta Micro Entreprises Codes ISIN parts C : FR0000994980 / parts D : FR0000994998 Lettre trimestrielle n 47 : T1 2015 Points saillants : Hausse de 16,7% de la part C sur le trimestre à 769,43. Encours

Plus en détail

LETTRE AUX ACTIONNAIRES DE LA SICAV ETOILE TRIMESTRIEL

LETTRE AUX ACTIONNAIRES DE LA SICAV ETOILE TRIMESTRIEL LETTRE AUX ACTIONNAIRES DE LA SICAV ETOILE TRIMESTRIEL Madame, Monsieur, Vous avez investi dans la SICAV «Etoile Trimestriel» (FR0010541417), et nous tenons à vous remercier de votre confiance. Nous souhaitons

Plus en détail

L actif net des organismes de placement collectif français non monétaires augmente en 2013 en dépit de retraits nets

L actif net des organismes de placement collectif français non monétaires augmente en 2013 en dépit de retraits nets L actif net des organismes de placement collectif français non monétaires augmente en 213 en dépit de retraits nets Gisèle FOUREL et Stephen LECOURT Direction des Statistiques monétaires et financières

Plus en détail

L assurance vie en janvier 2012 une remontée des cotisations, des versements par les assureurs qui restent élevés, la collecte nette se redresse

L assurance vie en janvier 2012 une remontée des cotisations, des versements par les assureurs qui restent élevés, la collecte nette se redresse L assurance vie en janvier 2012 une remontée des cotisations, des versements par les assureurs qui restent élevés, la collecte nette se redresse 27 février 2012 1 L assurance vie en janvier 2012 une remontée

Plus en détail

La gestion financière de l assurance, clé du développement économique

La gestion financière de l assurance, clé du développement économique La gestion financière de l assurance, clé du développement économique Grâce aux placements qu elle doit effectuer en contrepartie de ses engagements envers les assurés, l assurance joue un rôle primordial

Plus en détail

Modernisation du régime juridique français de la titrisation

Modernisation du régime juridique français de la titrisation Modernisation du régime juridique français de la titrisation Au cours des derniers mois, une importante réforme du régime juridique français en matière de titrisation a été entreprise, dans le prolongement

Plus en détail

LE MARCHE FRANÇAIS DE LA GESTION EN 2013

LE MARCHE FRANÇAIS DE LA GESTION EN 2013 LE MARCHE FRANÇAIS DE LA GESTION EN 2013 ENTRE REBOND DU MARCHE ACTIONS ET COLLECTE DECEVANTE 1 En France, les encours totaux sous gestion (mandats et OPC) ont augmenté en 2013 (+3,1%) franchissant le

Plus en détail

i n f o r m a t i o n s

i n f o r m a t i o n s i n f o r m a t i o n s Paris, le 6 septembre 2005 Communiqué de Presse RESULTATS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005 Solides performances au 1 er semestre 2005 Le Conseil de Surveillance d Air Liquide, qui s est

Plus en détail

FCPE AG2R LA MONDIALE ES EdR PATRIMOINE GLOBAL. Notice d Information

FCPE AG2R LA MONDIALE ES EdR PATRIMOINE GLOBAL. Notice d Information FCPE AG2R LA MONDIALE ES EdR PATRIMOINE GLOBAL Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE) - Code valeur : 990000047899 Compartiment oui non Nourricier oui non Notice d Information Un Fonds Commun de

Plus en détail

La croissance mondiale (Croissance du PIB - Volume, en % ) Perspectives 2011 : la croissance contrainte par les politiques économiques

La croissance mondiale (Croissance du PIB - Volume, en % ) Perspectives 2011 : la croissance contrainte par les politiques économiques Economie et Marchés : Bilan 2010 et Perspectives 2011 Paris, le 27 décembre 2010 ECONOMIE Tendances 2010 : poursuite de la reprise dans les pays développés, signes de surchauffe dans certains pays émergents

Plus en détail

LE RÔLE RESPECTIF DES TAUX À COURT TERME ET DES TAUX À LONG TERME DANS LE FINANCEMENT DE L ÉCONOMIE

LE RÔLE RESPECTIF DES TAUX À COURT TERME ET DES TAUX À LONG TERME DANS LE FINANCEMENT DE L ÉCONOMIE LE RÔLE RESPECTIF DES TAUX À COURT TERME ET DES TAUX À LONG TERME DANS LE FINANCEMENT DE L ÉCONOMIE Le rôle respectif des taux à court terme et des taux à long terme dans le financement de l économie française

Plus en détail

PARTIE A STATUTAIRE. Gestionnaire administratif et comptable par délégation : HSBC Securities Services (France)

PARTIE A STATUTAIRE. Gestionnaire administratif et comptable par délégation : HSBC Securities Services (France) PROSPECTUS SIMPLIFIE OPCVM conforme aux normes européennes PARTIE A STATUTAIRE Présentation succincte : Dénomination : Forme juridique : HSBC OBLIG EURO COURT TERME Fonds Commun de Placement de droit français

Plus en détail

n 291 Août 2014 Données générales sur la de e page 3

n 291 Août 2014 Données générales sur la de e page 3 Bulle nmensuel n 91 Août 1 Directeur de publica on : Ambroise Fayolle Rédac on : Agence France Trésor Disponible en français et en anglais http://www.aft.gouv.fr Bloomberg TREX Reuters Actualité

Plus en détail

Intensification de l activité dans la zone euro

Intensification de l activité dans la zone euro Patrick McGuire +41 61 28 8921 patrick.mcguire@bis.org 2. Marché bancaire Les achats de titres du secteur public ont soutenu l activité au troisième trimestre 22. Les banques de la zone déclarante BRI

Plus en détail

FLASH MARCHÉS. La prochaine crise sur les marchés financiers risque d être encore plus violente que celle de 2008-2009 RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH MARCHÉS. La prochaine crise sur les marchés financiers risque d être encore plus violente que celle de 2008-2009 RECHERCHE ÉCONOMIQUE MARCHÉS RECHERCHE ÉCONOMIQUE décembre N 99 La prochaine crise sur les marchés financiers risque d être encore plus violente que celle de -9 Nous pensons que la prochaine crise sur les marchés financiers

Plus en détail

H PERFORMANCE 7 TITRES DE CRÉANCE PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET À L ÉCHÉANCE

H PERFORMANCE 7 TITRES DE CRÉANCE PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET À L ÉCHÉANCE H PERFORMANCE 7 TITRES DE CRÉANCE PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET À L ÉCHÉANCE Plusieurs opportunités de remboursement automatique anticipé pour un gain (1) potentiel de : ou

Plus en détail

Moneta Micro Entreprises Codes ISIN parts C : FR0000994980 / parts D : FR0000994998

Moneta Micro Entreprises Codes ISIN parts C : FR0000994980 / parts D : FR0000994998 Moneta Micro Entreprises Codes ISIN parts C : FR0000994980 / parts D : FR0000994998 Lettre trimestrielle n 50 : T4 2015 Points saillants : Hausse de 10, de la part C sur le trimestre et de 28,5% sur l

Plus en détail

Études. Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001

Études. Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001 Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001 La rentabilité des établissements de crédit français a continué de progresser en 2000 et, malgré un infléchissement, s est

Plus en détail

n 20 octobre 2013 Suivi de la collecte et des

n 20 octobre 2013 Suivi de la collecte et des n 20 octobre Suivi de la collecte et des placements Suivi de des la collecte 12 principaux et des assureurs-vie placements à fin des mars 12 2015 principaux assureurs-vie à fin mars 2015 n XX n 49 mars

Plus en détail

Développements. Internationaux

Développements. Internationaux Développements Internationaux Pétrole et matières premières Le cours de l or noir a baissé à nouveau Au quatrième trimestre 2015, le cours du Brent a fluctué autour de 45 $ par baril en moyenne. L offre

Plus en détail

Moneta Multi Caps Codes ISIN parts C : FR0010298596 / parts D : FR0011495951

Moneta Multi Caps Codes ISIN parts C : FR0010298596 / parts D : FR0011495951 Moneta Multi Caps Codes ISIN parts C : FR0010298596 / parts D : FR0011495951 Lettre trimestrielle n 37 : T2 2015 Points saillants : Baisse de 2,1% de la part C sur le trimestre à 220,77. Encours de 2 274

Plus en détail

Environnement Economique

Environnement Economique (Fond Commun de placement) Rapport semestriel (27 juin 2014-29 décembre 2014) Environnement Economique L année 2014 aura été une nouvelle année économiquement contrastée pendant laquelle les Etats-Unis

Plus en détail

Situation d un échantillon de groupes d assurance actifs en France à fin 2014

Situation d un échantillon de groupes d assurance actifs en France à fin 2014 Situation d un échantillon de groupes d assurance actifs en France à fin 2014 N 45 Mai 2015 1 SOMMAIRE 1. DES RÉSULTATS TIRÉS PAR L ASSURANCE DE PERSONNES... 5 1.1 Des résultats en progression dans le

Plus en détail

AGF OCTOPLUS 3. Caractéristiques financières

AGF OCTOPLUS 3. Caractéristiques financières Code Isin : FR0010056556 NOTICE D'INFORMATION AGF OCTOPLUS 3 FONDS A FORMULE AVERTISSEMENT Le FCP AGF OCTOPLUS 3 est construit dans la perspective d un investissement sur la durée totale de la formule,

Plus en détail

Objectif Avril 2014 La nouvelle unité de compte structurée de Swiss Life

Objectif Avril 2014 La nouvelle unité de compte structurée de Swiss Life Objectif Avril 2014 La nouvelle unité de compte structurée de Swiss Life Commercialisation du 26 février au 30 avril 2014 Offre limitée à 150 millions d Euros Instrument financier non garanti en capital

Plus en détail

Résultats du 3ème trimestre 2013

Résultats du 3ème trimestre 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE Boulogne-Billancourt, le 6 novembre 2013 Résultats du 3ème trimestre 2013 Forte croissance de l activité en France mais impact des dépréciations exceptionnelles Boursorama en France

Plus en détail

«Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise»

«Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise» 1 «Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise» 1) Evolution des principaux indicateurs macroéconomiques Indicateurs 2010 2011 2012 (p) 2013 (p) 2014 (p) 2015 (p) Croissance du PIB à prix constants (%

Plus en détail

INFORMATIONS CLES POUR L INVESTISSEUR

INFORMATIONS CLES POUR L INVESTISSEUR INFORMATIONS CLES POUR L INVESTISSEUR Ce document fourni des informations essentielles aux investisseurs de ce fonds. Il ne s'agit pas d'un document promotionnel. Les informations qu'il contient vous sont

Plus en détail

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du deuxième semestre 2014

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du deuxième semestre 2014 Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du deuxième semestre 2014 Avril 2015 898 SYNTHESE La valeur des stocks investis en actions cotées à la bourse de Casablanca par les investisseurs

Plus en détail

PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA BCE

PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA BCE Encadré PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA Sur la base des informations disponibles au 23 août 2013, les services de la ont réalisé des projections concernant

Plus en détail

1 er trimestre 2016 : un démarrage dynamique et maitrisé

1 er trimestre 2016 : un démarrage dynamique et maitrisé COMMUNIQUE DE PRESSE Mardi 31 mai 2016 1 er trimestre 2016 : un démarrage dynamique et maitrisé 2015 a été une année record pour la SCPI (société civile de placement immobilier), et 2016 poursuit sur cette

Plus en détail

lcl triple horizon av (Janvier 2015)

lcl triple horizon av (Janvier 2015) LCL Triple Horizon (Janvier 2015) et LCL Triple Horizon AV (Janvier 2015) ne sont pas garantis en capital et présentent un risque de perte en capital lcl triple horizon (Janvier 2015) éligible au compte-titres

Plus en détail

Données générales sur la dette. page 3

Données générales sur la dette. page 3 BulletinMensuel n 3 1 M a r s 1 6 Directeur de publication : Anthony Requin Rédaction : Agence France Trésor Disponible en anglais, arabe, chinois, espagnol, français, japonais et russe http://www.aft.gouv.fr

Plus en détail

BRYAN GARNIER CREDIT FUND

BRYAN GARNIER CREDIT FUND BRYAN GARNIER CREDIT FUND L'investisseur est invité à consulter la page 6 de ce document, qui contient une définition des facteurs de risque du fonds. L investisseur est également invité à consulter la

Plus en détail

Contexte de marché au 30 juin 2010

Contexte de marché au 30 juin 2010 DeriveXperts Spécialiste de la valorisation indépendante des produits structurés Contexte de marché au 30 juin 2010 Le second trimestre 2010 a vu se développer une crise dont le déclenchement a été une

Plus en détail

La valeur de l euro par rapport au dollar et les marchés d actifs financiers et monétaires

La valeur de l euro par rapport au dollar et les marchés d actifs financiers et monétaires La valeur de l euro par rapport au dollar et les marchés d actifs financiers et monétaires Gilbert Koenig. L évolution de la valeur de l euro par rapport au dollar depuis 1999 semble déconnectée des «fondamentaux»

Plus en détail

FLUX D INTÉRÊTS ET RISQUE DE TAUX *

FLUX D INTÉRÊTS ET RISQUE DE TAUX * FLUX D INTÉRÊTS ET RISQUE DE TAUX * Département analyse et prévision de l OFCE Cette étude évalue l impact à différents horizons temporels d une hausse des taux (courts et longs) sur le passif des agents

Plus en détail

FCPE ULTIMA EQUILIBRE ENTREPRISES Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE) - Code valeur : 990000105559. Notice d Information

FCPE ULTIMA EQUILIBRE ENTREPRISES Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE) - Code valeur : 990000105559. Notice d Information FCPE ULTIMA EQUILIBRE ENTREPRISES Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE) - Code valeur : 990000105559 Compartiment oui non Nourricier oui non Notice d Information Un Fonds Commun de Placement d

Plus en détail

Table de matière. Règlement de gestion des fonds d investissement internes Allianz Invest V908 FR Ed. 06/15 2

Table de matière. Règlement de gestion des fonds d investissement internes Allianz Invest V908 FR Ed. 06/15 2 Table de matière CHAPITRE I - REGLEMENT DE GESTION DES FONDS D INVESTISSEMENT INTERNES. 3 1. AI Europe... 3 2. AI Court Terme... 3 3. AI Patrimoine... 4 4. AI Emergents... 5 5. AI Strategy Neutral... 6

Plus en détail

FCPR. Idinvest Private Value Europe

FCPR. Idinvest Private Value Europe FCPR Idinvest Private Value Europe Une stratégie d investissement dans l univers des entreprises de taille intermédiaire non cotées, assortie d un risque de perte en capital, destinée à des investisseurs

Plus en détail

ELLIPSIS SHORT TERM CREDIT FUND

ELLIPSIS SHORT TERM CREDIT FUND ELLIPSIS SHORT TERM CREDIT FUND Xxx Prospectus pour la Suisse La Société de Gestion : Le Représentant en Suisse : ELLIPSIS ASSET MANAGEMENT CARNEGIE FUND SERVICES S.A. La Banque Dépositaire : SOCIETE GENERALE

Plus en détail

Moneta Micro Entreprises Codes ISIN parts C : FR0000994980 / parts D : FR0000994998

Moneta Micro Entreprises Codes ISIN parts C : FR0000994980 / parts D : FR0000994998 Moneta Micro Entreprises Codes ISIN parts C : FR0000994980 / parts D : FR0000994998 Lettre trimestrielle n 49 : T3 2015 Points saillants : Baisse de 0,9% de la part C sur le trimestre à 769,70. Encours

Plus en détail

LES CHIFFRES DU MARCHÉ FRANÇAIS DE LA BANQUE ET DE L ASSURANCE

LES CHIFFRES DU MARCHÉ FRANÇAIS DE LA BANQUE ET DE L ASSURANCE LES CHIFFRES DU MARCHÉ FRANÇAIS DE LA BANQUE ET DE L ASSURANCE Sommaire Banques Introduction 4 1. Le secteur bancaire en 2012 5 1.1. La population des établissements de crédit, des entreprises d investissement

Plus en détail

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du premier semestre 2014

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du premier semestre 2014 Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du premier semestre 2014 Décembre 2014 898 SYNTHESE La valeur des investissements étrangers en actions cotées à la bourse de Casablanca a enregistré

Plus en détail

Identification de l'opcvm. Société de gestion AGF Asset Management. 20, rue Le Peletier - 75009 PARIS. n agrément : GP 97-63.

Identification de l'opcvm. Société de gestion AGF Asset Management. 20, rue Le Peletier - 75009 PARIS. n agrément : GP 97-63. Rapport semestriel Identification de l'opcvm Société de gestion AGF Asset Management. 20, rue Le Peletier - 75009 PARIS. n agrément : GP 97-63. Dépositaire: Société Générale 50 Boulevard Haussmann 75431

Plus en détail

FCP Moneta Multi Caps Lettre trimestrielle n 14 : T3 2009

FCP Moneta Multi Caps Lettre trimestrielle n 14 : T3 2009 Moneta Asset Management Société de Gestion de Portefeuille agréée par l AMF n GP 03 010 17, rue de la Paix, 75002 Paris FCP Moneta Multi Caps Lettre trimestrielle n 14 : T3 2009 Points saillants du trimestre

Plus en détail

1. L environnement financier et macroeconomique international, europeen et national

1. L environnement financier et macroeconomique international, europeen et national 1. L environnement financier et macroeconomique international, europeen et national 1 L environnement financier et macroeconomique international, europeen et national 10 1.1 L environnement macroéconomique

Plus en détail

SCPI GÉNÉPIERRE. DIVERSIFIEZ VOS INVESTISSEMENTS avec l immobilier d entreprise

SCPI GÉNÉPIERRE. DIVERSIFIEZ VOS INVESTISSEMENTS avec l immobilier d entreprise MARCHÉS DES associations SCPI GÉNÉPIERRE DIVERSIFIEZ VOS INVESTISSEMENTS avec l immobilier d entreprise AVERTISSEMENT Lorsque vous investissez dans une SCPI*, vous devez tenir compte des éléments et risques

Plus en détail

Les crédits nouveaux à l habitat des ménages : tendances récentes

Les crédits nouveaux à l habitat des ménages : tendances récentes Les crédits nouveaux à l habitat des ménages : tendances récentes Sylvain Gouteron et Évelyne Fam Direction des Statistiques monétaires et financières Service des Analyses et Statistiques monétaires Du

Plus en détail

Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance-vie au titre de 2014 n 47 juin 2015

Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance-vie au titre de 2014 n 47 juin 2015 n 47 juin 2015 Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance-vie au titre de 2014 Synthèse générale Le niveau des taux de revalorisation servis aux assurés appelle une vigilance

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE

PROSPECTUS SIMPLIFIE PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE PRESENTATION Code ISIN : FR0010249888 Dénomination : ATOUT VIVACTIONS Forme juridique : Fonds commun de placement (FCP) de droit français Société de gestion : Crédit

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 L ASF (Association Française des Sociétés Financières) regroupe l ensemble des établissements de crédit spécialisés :

Plus en détail

Eclairage sur les PME et ETI

Eclairage sur les PME et ETI Avril 14 Eclairage sur les PME et ETI Un certain nombre d éléments semblent aujourd hui favorables aux Petites et Moyennes Entreprises (PME) et Entreprises de Taille Intermédiaire (ETI). L amélioration

Plus en détail

FONDS COMMUN DE PLACEMENT FRANCE TRESOR REVENUS TRIMESTRIELS SITUATION TRIMESTRIELLE au 30 septembre 2014 Instruction AMF 2011-19 1 Code ISIN : FR0000400566 Création : 1er décembre 1989 Classification

Plus en détail

CD EURO CONVERTIBLES RAPPORT DE GESTION AU 31 DECEMBRE 2010 NATURE JURIDIQUE : CLASSIFICATION : AFFECTATION DES RESULTATS : Fonds Commun de Placement Diversifiés Capitalisation ORIENTATION DES PLACEMENTS

Plus en détail

Les crédits bancaires accordés aux groupes : quel degré de concentration des entités emprunteuses et des banques prêteuses?

Les crédits bancaires accordés aux groupes : quel degré de concentration des entités emprunteuses et des banques prêteuses? Les crédits bancaires accordés aux groupes : quel degré de concentration des entités emprunteuses et des banques prêteuses? Dominique LEFILLIATRE Direction des Entreprises Observatoire des Entreprises

Plus en détail

L EVOLUTION DU MARCHE DES OPCVM à fin Juillet

L EVOLUTION DU MARCHE DES OPCVM à fin Juillet L EVOLUTION DU MARCHE DES OPCVM à fin Juillet En juillet, le marché français de la gestion collective a enregistré une légère hausse de +1,2%. Le total des actifs sous gestion atteint désormais 761,2 milliards

Plus en détail

Principales tendances de l activité bancaire et financière internationale 1

Principales tendances de l activité bancaire et financière internationale 1 Stefan Avdjiev Christian Upper stefan.avdjiev@bis.org christian.upper@bis.org Principales tendances de l activité bancaire et financière internationale 1 En coopération avec des banques centrales et autorités

Plus en détail

La titrisation en France : évolutions récentes

La titrisation en France : évolutions récentes Omar BIROUK et Françoise DARVES Direction des Statistiques monétaires et financières Service des Analyses et Statistiques des investisseurs institutionnels La titrisation contribue au bon fonctionnement

Plus en détail

Coup de frein sur l immobilier?

Coup de frein sur l immobilier? Conférence de presse Coup de frein sur l immobilier? Les indicateurs uniques Contact presse: Maël Resch: 06.32.86.92.98 / 01.55.80.58.66 mael.resch@empruntis.com Sommaire Taux : évolution et perspectives

Plus en détail

Annexe 81-106A1 Contenu des rapports annuel et intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds

Annexe 81-106A1 Contenu des rapports annuel et intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds Annexe 81-106A1 Contenu des rapports annuel et intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds PARTIE A Rubrique 1 Rubrique 2 PARTIE B Rubrique 1 Rubrique 2 Rubrique 3 Rubrique 4 Rubrique 5 Rubrique

Plus en détail

FORTIS MULTISTRATEGIES 1/34

FORTIS MULTISTRATEGIES 1/34 PROSPECTUS COMPLET 1/34 SOMMAIRE PROSPECTUS SIMPLIFIE... 3 I - PARTIE A STATUTAIRE... 3 II - PARTIE B STATISTIQUE... 11 NOTE DETAILLEE... 14 I CARACTERISTIQUES GENERALES... 14 II MODALITES DE FONCTIONNEMENT

Plus en détail

Contribution des gestions au financement de l économie française

Contribution des gestions au financement de l économie française CAHIERS DE LA GESTION - 3 Juin 2012 Contribution des gestions au financement de l économie française L investissement en titres de créances AFG Service Economie/Recherche C. Pardo / T. Valli Contribution

Plus en détail

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE PIB Consommation des ménages 102 début 2008 = 100 104 101 102 100 100 99 99 08 09 10 11 12 13 14 98 105 Investissements des entreprises

Plus en détail

Tableau de bord de l Epargne en Europe

Tableau de bord de l Epargne en Europe STRICTEMENT CONFIDENTIEL Tableau de bord de l Epargne en Europe Juin 2014 Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droits, ou

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2006

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2006 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2006 Direction de la Balance des paiements Service des Opérations internationales des banques et des administrations

Plus en détail

BULLETIN DE LA BANQUE

BULLETIN DE LA BANQUE BULLETIN DE LA BANQUE DE FRANCE 4 e trimestre 214 198 12 198 Sommaire Études Les crédits nouveaux à l habitat des ménages : les tendances à mi-214 1 Gwenaëlle FEGAR Après sa nette reprise de 213, la distribution

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 4 mars BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE TAUX D INTÉRÊT DES BANQUES DE LA ZONE EURO : JANVIER L indicateur composite du coût de l emprunt pour les nouveaux prêts accordés aux sociétés

Plus en détail

Ainsi, la part «C» de Covéa Profil Prudent sera absorbée par l action «A(C)» de Covéa Sécurité.

Ainsi, la part «C» de Covéa Profil Prudent sera absorbée par l action «A(C)» de Covéa Sécurité. Part C FR0007019021 Paris le 9 novembre 2015 Madame, Monsieur, Vous êtes porteur de (s) part(s) du fonds commun de placement Covéa Profil Prudent (le FCP absorbé), et nous vous remercions de la confiance

Plus en détail

Principales tendances de l activité bancaire et financière internationale 1

Principales tendances de l activité bancaire et financière internationale 1 Naohiko Baba Blaise Gadanecz Patrick McGuire naohiko.baba@bis.org blaise.gadanecz@bis.org patrick.mcguire@bis.org Principales tendances de l activité bancaire et financière internationale 1 En coopération

Plus en détail

GT Opportunités RAPPORT 2014

GT Opportunités RAPPORT 2014 GT Opportunités RAPPORT 2014 Code ISIN : FR0010308783 (Parts A) Dénomination : GT Opportunités Forme juridique : Fonds commun de placement de droit français Classification : OPCVM de fonds alternatif Objectif

Plus en détail

Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises

Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises Dans un contexte difficile depuis le début de la crise de 2008, les encours de crédits accordés par les banques françaises ont

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE

PROSPECTUS SIMPLIFIE PROSPECTUS SIMPLIFIE OPCVM conforme aux normes européennes PARTIE A STATUTAIRE PRESENTATION SUCCINCTE Code ISIN : FR0010843029 Dénomination : LCL SECURITE 100 (MARS 2010) Forme juridique : Fonds Commun

Plus en détail

A NALYSES SYNTHÈSES EVOLUTIONS RÉCENTES. n 4 - septembre 2009 DÉPARTEMENT ETUDES DE LA STRUCTURE DES PLACEMENTS DES ASSUREURS ET SUIVI DU MARCHÉ

A NALYSES SYNTHÈSES EVOLUTIONS RÉCENTES. n 4 - septembre 2009 DÉPARTEMENT ETUDES DE LA STRUCTURE DES PLACEMENTS DES ASSUREURS ET SUIVI DU MARCHÉ DÉPARTEMENT ETUDES ET SUIVI DU MARCHÉ ET A NALYSES SYNTHÈSES EVOLUTIONS RÉCENTES DE LA STRUCTURE DES PLACEMENTS DES ASSUREURS n 4 - septembre 2009 rédigé conjointement par la Banque de France (Dominique

Plus en détail

Panorama du marché du Crédit à la consommation en Europe en 2013

Panorama du marché du Crédit à la consommation en Europe en 2013 Panorama du marché du Crédit à la consommation en Europe en 2013 Pour la 7 ème année consécutive, Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du marché du crédit à la consommation

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 11 septembre 2013 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUNIQUÉ DE PRESSE STATISTIQUES RELATIVES AUX ÉMISSIONS DE TITRES DE LA ZONE EURO JUILLET 2013 Le taux de variation annuel

Plus en détail

Swiss Life Funds (F) Prigest World 2020

Swiss Life Funds (F) Prigest World 2020 Clôture des souscriptions : 31 mai 2013 Swiss Life Funds (F) Prigest World 2020 Un fonds à échéance à gestion évolutive Une sélection de valeurs fortement décotées et offrant un rendement potentiellement

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 21 mars 2014 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE BALANCE DES PAIEMENTS DE LA ZONE EURO (Janvier 2014) En janvier 2014, le compte de transactions courantes de la zone euro a enregistré,

Plus en détail