Base Questions Réponses

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Base Questions Réponses"

Transcription

1 Base Questions Réponses Cette BQR a été réalisée à partir des questions les plus fréquemment posées Doutes de l employeur sur un AT 1. Mon salarié est en arrêt de travail depuis 6 mois. Nous sommes persuadés que la durée de son arrêt de travail est abusive car ses collègues de travail le voit la journée couper du bois et le rencontrent le soir en discothèque. Pouvons-nous faire appel à votre organisme pour déclencher un contrôle si le cas nous semble douteux? Comment nous protéger d'abus d'arrêts de travail de la part de certains de nos salariés? >> 2. En marchant, mon salarié a chuté tout seul. Il a été opéré du genou. C était un retour du week-end où il a joué au rugby? Que puis je y faire, car je suis sur que c est lié au match qu il a joué? >> 3. Nous travaillons dans un local situé dans une galerie commerciale et mon salarié à glissé dans le couloir du centre commercial en venant au travail, le matin. Elle était en retard ce jour là. Or vous me dites que c est un accident du travail? >> Maladies professionnelles 4. La victime, Mr X été arrêté à 2 reprises : d abord pour une douleur ressentie à la main gauche et puis pour une tendinite. Ces arrêts sont le fait de gestes professionnels répétitifs et ne remettent pas en cause la conception des locaux actuels, ni des postes de travail. >> 5. Nous avons un salarié en arrêt maladie qualifié de maladie professionnelle et cela a dû accroître injustement la durée moyenne des arrêts AT. >> Calcul du taux de cotisation 6. Vous dites que j ai trop d accidents, mais mon taux de cotisation est dans la moyenne de la profession! >> Accident de trajet 7. La victime, Mr. X, en se rendant à l'entreprise a eu un accident, sur la voie publique. Il ne s agit pas d un accident du travail!! >> Responsabilité employeur 8. Notre entreprise a fait l'objet d'une visite par un contrôleur du travail et aucun procès verbal n'a été dressé. Preuve que nous n avons pas de problème et que nous ne pouvons rien faire de plus. >> 9. Nous sommes surpris d être identifiés comme une entreprise à forte sinistralité dans la mesure où le nombre d'accidents survenus dans notre entreprise n'est pas élevé mais il se trouve que l'un de nos salariés est en arrêt de travail pour "accident" (une entorse sur le lieu du travail) depuis 9 mois. >> 10. De toute façon, le problème est réglé, mon salarié n est plus dans l entreprise. >> Recours contre tiers 11. En revenant de la cafeteria, mon salarié a traversé la route et s est fait percuté par un véhicule. Il est en arrêt de puis 9 mois. Nous sommes pénalisés alors que nous n y sommes pour rien! Pourquoi devrais- je subir les conséquences financières, un tiers a été identifié par la gendarmerie? Comment faire pour retirer cet accident de ma cotisation? >> Caractérisation d un accident du travail 12. Je ne comprends pas pourquoi on définit une différence de traitement si Mr X tombe en marchant dans son jardin ou dans mon atelier. >>

2 Doutes de l employeur sur un AT 1. Mon salarié est en arrêt de travail depuis 6 mois. Nous sommes persuadés que la durée de son arrêt de travail est abusive car ses collègues de travail le voient la journée couper du bois et le rencontrent le soir en discothèque. Comment nous protéger d'abus d'arrêts de travail de la part de certains de nos salariés? Pouvons-nous faire appel à votre organisme pour déclencher un contrôle si le cas nous semble douteux? S il a un doute sur le bien fondé d un arrêt de travail, l employeur peut contacter la CPAM. La CPAM traite systématiquement les demandes de contrôle de salariés en arrêt de travail. Vous pouvez demander un contrôle soit par courrier, soit par téléphone au Les contrôles sont effectués par 2 entités différentes : La CPAM : contrôle administratif - Vérifie le respect des règles liées à la prescription de repos et les heures de présence obligatoire au domicile (9h-11h et 14h-16h). - Applique éventuellement des sanctions financières pouvant aller jusqu à 100% du montant de l indemnité journalière notifiées en cas de non respect. Le service médical : contrôle médical - Vérifie la justification médicale de l arrêt et la cohérence entre la pathologie et la durée de l arrêt. L employeur n est informé de la fin d indemnisation qu en cas de subrogation. Le motif de cessation de l indemnisation n est pas précisé sur la notification compte tenu du secret médical. De plus, l employeur peut mandater un médecin (cabinet privé) pour effectuer une visite au domicile du salarié en arrêt de travail. A la suite de l examen médical, et seulement si le médecin a pu procéder à l examen médical du salarié en arrêt, s il estime que l arrêt n est pas justifié, il a le devoir d en aviser le service du contrôle médical de la caisse d Assurance Maladie. Ce dernier au vu des éléments du dossier qu il a en possession, devra statuer sur le cas du salarié. L employeur, au vu du rapport médical, peut suspendre le complément de salaire versé au salarié. 2. En marchant, mon salarié a chuté tout seul. Il a été opéré du genou. C était un retour du week-end où il a joué au rugby? Que puis je y faire, car je suis sur que c est lié au match qu il a joué? S il a un doute sur le bien fondé d un accident de travail, l employeur, lors de la déclaration (DAT), a la possibilité d émettre des réserves quant à l interprétation des faits qui lui sont relatés. Pour être recevable, la réserve doit être motivée. Une réserve motivée ne peut porter que sur : - les circonstances de temps et de lieu de l accident ou - l existence d une cause totalement étrangère au travail. La réserve doit énoncer de façon précise et circonstanciée en quoi elle porte sur l un ou l autre de ces deux objets.

3 Il appartient à l employeur de communiquer un état de faits suffisamment précis à la CPAM afin qu elle puisse mener des investigations pour en vérifier la véracité. Elle dispose de 30 jours (éventuellement prolongé par un délai supplémentaire de deux mois) pour instruire le dossier. Ainsi, en cas de réserves motivées, la CPAM procède à une instruction contradictoire quant au caractère professionnel du sinistre. Un questionnaire est envoyé à chaque partie, employeur et salarié et/ou une enquête diligentée : sollicitation de témoignages (victime, employeur, témoins, gendarmerie), consultation d'experts (praticiens conseils, ingénieurs conseils), visite des lieux Après étude de toutes les pièces du dossier, la CPAM invite les 2 parties à venir les consulter 10 jours avant de statuer définitivement sur l accident. 3. Nous travaillons dans un local situé dans une galerie commerciale et mon salarié à glissé dans le couloir du centre commercial en venant au travail. Elle était en retard ce jour là. Or vous me dites que l accident est un accident du travail? Pour info : l horaire habituel de travail doit être précisé lors de l établissement de la DAT. Dans la partie «description des faits» vous devez spécifier si l accident a eu lieu pendant les heures de travail ou sur le trajet domicile- travail. Si vous êtes en désaccord avec la décision prise par la CPAM, vous pouvez contester selon les voies de recours et modalités indiquées sur la notification : réclamation motivée, accompagnée du courrier de notification de prise en charge, de préférence par lette recommandée avec accusé de réception, adressée à la commission de recours amiable dans les deux mois suivant la réception de la notification.

4 Maladies professionnelles 4. La victime, Mr X a été arrêté à 2 reprises : d abord pour une douleur ressentie à la main gauche puis pour une tendinite. Ces arrêts sont le fait de gestes professionnels répétitifs, et ne remettent pas en cause la conception des locaux actuels, ni des postes de travail. Syndromes du canal carpien, tendinites, ténosynovites... Depuis le début des années 90, le nombre des troubles musculosquelettiques (TMS) a connu une augmentation spectaculaire. Les TMS sont dus à divers facteurs de risque parmi lesquels les facteurs professionnels occupent une place importante. Ils concernent la forte répétitivité des gestes, les efforts excessifs, les postures inconfortables ou maintenues durant de longues périodes. Ils sont aussi liés à l'organisation du travail et à la perception négative du contexte de travail, par exemple le manque de soutien, l'état de stress lié au travail Certains facteurs individuels tels que le vieillissement, des antécédents de fracture ou de diabète peuvent également intervenir dans la survenue des TMS. Aujourd'hui, ces affections chroniques représentent à elles seules près de 70 % des maladies professionnelles reconnues. Pour autant, les TMS ne sont pas une fatalité. Des solutions de prévention existent. Une démarche structurée, impliquant tous les acteurs de l'entreprise, permet ainsi de réduire durablement les risques. Tout ce qu'il faut savoir pour agir efficacement contre les TMS : Focus TMS 5. Nous avons un salarié en arrêt maladie qualifié de maladie professionnelle et cela a dû accroître injustement la durée moyenne des arrêts AT. Une maladie est dite "professionnelle " si elle est la conséquence directe de l'exposition d'un travailleur à un risque physique, chimique ou biologique, ou résulte des conditions dans lesquelles il exerce son activité professionnelle. La maladie est présumée d'origine professionnelle lorsqu'elle est inscrite sur une liste présentée sous forme de tableaux portant indication d'un côté des affections considérées comme professionnelles de l'autre, des travaux susceptibles de les provoquer et de la durée d'incubation. Pour les maladies non inscrites sur une liste, il appartient à l'assuré d'apporter la preuve, par expertise individuelle, le cas échéant, de son origine professionnelle.

5 Calcul du taux de cotisation 6. Vous dites que j ai trop d accidents, mais mon taux de cotisation est dans la moyenne de la profession! Les Cotisation sont payées chaque année par les entreprises pour assurer les salariés contre les risques professionnels. Le taux de cotisation varie en fonction de la taille de l entreprise et du cout moyen par sinistre. a) Taux de cotisation - pour les entreprises de moins de 20 salariés : un taux collectif qui est fixé annuellement au niveau national en fonction de l activité de l entreprise, Ce mode de tarification institue, face aux risques, une solidarité économique entre entreprises du même secteur d'activité. - pour les entreprises de 150 salariés et plus : un taux individuel qui dépend directement de la sinistralité et des résultats propres à chaque établissement. Ce taux est donc le reflet direct des actions de prévention mises en œuvre dans l entreprise - pour les entreprises de 20 à 149 salariés: un taux mixte; C est un compromis entre le taux «collectif» de l'activité et le taux «individuel» de l'établissement. Plus l'effectif de l'entreprise s'approche de 149, plus la part du taux individuel est importante par rapport à celle du taux collectif. b) Coûts moyens Calculé au niveau national, par grand secteur d'activité, le coût moyen reflète les dépenses annuelles causées par les sinistres de gravité équivalente enregistrés dans chaque secteur. Un sinistre est catégorisé en fonction du nombre de jours d arrêts prescrits par le médecin et également, le cas échéant, par le taux de rente attribué au salarié. Les coûts moyens sont fixés à l aide d une grille très fine de coûts moyens définie en nombre de jours d'arrêt de travail prescrit ou en fonction du taux d'incapacité. Un sinistre et ses conséquences en termes de soins et d indemnités journalières ne sont imputés qu une seule fois pour fixer le taux de cotisation d une entreprise sauf en cas de séquelle (c est-à-dire si une rente / décès est notifiée à l employeur auquel cas il y aura une deuxième imputation). Une entreprise ayant plusieurs établissements peut demander le calcul d un seul taux de cotisation pour l ensemble de ses établissements ayant la même activité. Il s agit là d une option.

6 Accident de trajet 7. La victime, Mr X, en se rendant à l'entreprise a eu un accident, sur la voie publique. Il ne s agit pas d un accident du travail!! Est considéré comme accident de trajet, l'accident survenu au salarié pendant le trajet aller et retour : - entre son lieu de travail et sa résidence principale ou une résidence secondaire présentant un caractère de stabilité, ou tout autre lieu où le salarié se rend de façon habituelle pour des motifs d'ordre familial, - entre son lieu de travail et le restaurant, la cantine, ou tout autre lieu où le salarié prend habituellement ses repas. Ce trajet peut ne pas être le plus direct lorsque le détour effectué est rendu nécessaire dans le cadre d'un covoiturage régulier. En revanche, le trajet ne doit pas avoir été interrompu ou détourné pour un motif dicté par l'intérêt personnel et étranger aux nécessités essentielles de la vie courante, ou indépendant de l'emploi. Régime de la preuve : L'accident est considéré comme accident de trajet lorsque la victime ou ses ayants-droit apportent la preuve que l'ensemble des conditions requises sont remplies ou lorsque l'enquête permet à la Caisse de disposer sur ce point de présomptions suffisantes. En ce sens, le témoignage de personnes ayant assisté à l'accident peut être essentiel. Leur identité doit figurer sur la déclaration. Responsabilité employeur 8. Notre entreprise a fait l'objet d'une visite par un contrôleur du travail et aucun procès verbal n'a été dressé. Preuve que nous n avons pas de problème et que nous ne pouvons rien faire de plus. L employeur a l obligation d assurer la sécurité et de protéger la santé de ses salariés. L évaluation des risques professionnels lui donne les moyens d exercer cette responsabilité. Cette démarche comporte une étape d identification des risques qui consiste à repérer les dangers auxquels sont exposés les salariés, puis de classement des risques, avant de déboucher sur la définition d actions de prévention pertinentes. Les résultats de l évaluation sont formalisés dans un «document unique», régulièrement mis à jour qui est à la base du plan d action de l entreprise en prévention. L employeur met en œuvre dans son plan d action et puis mesure son efficacité et sa pérennité. L inspecteur/contrôleur du travail est chargé de vérifier l application du code du travail. Il est amené également au travers de ses visites à conseiller le chef d entreprise sur la maîtrise des risques. L absence de PV suite à la visite d un inspecteur ne signifie pas que l on ne peut rien faire de plus! 9. Nous sommes surpris d être identifiés comme une entreprise à forte sinistralité dans la mesure où le nombre d'accidents survenus dans notre entreprise n'est pas élevé mais il se trouve que l'un de nos salariés est en arrêt de travail pour "accident" (une entorse sur le lieu du travail) depuis 9 mois.. Trébucher, faire un faux pas... plus généralement perdre l'équilibre sur son lieu de travail peut arriver à tout le monde. Ce type d'événement très commun est souvent considéré comme bénin et inévitable. Pourtant, les

7 conséquences de ces accidents sont aussi graves que celles des autres accidents du travail. Les accidents de plain-pied sont même parfois fatals. En 2003, selon la Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés (CNAMTS), ils ont représenté au sein du régime général de la Sécurité sociale : 23 % des accidents avec arrêt ; 20 % des accidents ayant entraîné une incapacité permanente ; 19 décès. Pour prévenir ce risque, la sensibilisation est nécessaire, ainsi que le diagnostic afin de mettre en place des mesures de prévention adaptées à l'entreprise. Tout ce qu'il faut savoir pour agir efficacement contre les chutes de plain-pied : dossier «glissades, trébuchements et autres accidents de plain pied» 10. De toute façon, le problème est réglé, mon salarié n est plus dans l entreprise. La démarche de prévention est un processus continu et itératif! Ce n est pas parce que le salarié n est plus dans l entreprise que le risque n existe plus..

8 Recours contre tiers 11. En revenant de la cafeteria, mon salarié a traversé la route et s est fait percuté par un véhicule. Il est en arrêt de puis 9 mois. Nous sommes pénalisés alors que nous n y sommes pour rien! Pourquoi devrais- je subir les conséquences financières, alors qu un tiers a été identifié par la gendarmerie? Comment faire pour retirer cet accident de ma cotisation? En cas d accident causé par un tiers, et sur le fondement de l article L du Code de la Sécurité sociale en matière d'accident du travail/maladie professionnelle, les CPAM/CGSS peuvent récupérer le montant de leurs prestations auprès du responsable de l'accident ou de son assureur. La CPAM préalablement informée par vos soins via un pavé spécifique figurant sur l imprimé ou dans la déclaration dématérialisée : - Engagera un recours contre le tiers (le cas échéant contre son assureur) - participera à l action, si vous avez initié ou nom de votre entreprise une procédure contentieuse visant à reconnaître la responsabilité de ce tiers. Dans tous les cas, elle demandera, dans un cadre amiable ou contentieux, le remboursement des dépenses de santé en lien avec l accident du travail. Si le recours abouti, vous bénéficierez de : - la rectification de votre compte employeur - le recalcul du taux de cotisation AT/MP concerné. En 2010, 437 millions d euros ont été récupérés à ce titre par la branche AT/MP. Caractérisation d un accident du travail 12. Je ne comprends pas pourquoi on définit une différence de traitement si Mr X tombe en marchant dans son jardin ou dans mon atelier. Le code de la Sécurité Sociale est basé sur cette définition de l accident du travail : "Est considéré comme accident du travail, quelle qu'en soit la cause, l'accident survenu par le fait ou à l'occasion du travail à toute personne salariée ou travaillant à quelque titre ou en quelque lieu que ce soit, pour un ou plusieurs employeurs ou chefs d'entreprise " (cf. Code de la sécurité sociale). A l'origine de l'accident du travail, on doit trouver : - un " fait accidentel ", pouvant être daté avec précision, à l'origine d'une lésion corporelle ou psychique, - l'existence d'un lien de subordination de la victime à son employeur au moment de l'accident.

Les risques professionnels

Les risques professionnels Les risques professionnels LES RISQUES PROFESSIONNELS Quelques définitions : Accident du travail, accident de trajet et maladie professionnelle Accident du travail : est considéré comme accident du travail,

Plus en détail

Les Risques Professionnels

Les Risques Professionnels Les Risques Professionnels Sommaire Définition d un accident du travail et d une maladie professionnelle Les Formalités à accomplir: employeurs et salariés La Reconnaissance AT La Reconnaissance MP L indemnisation

Plus en détail

LES ACCIDENTS DU TRAVAIL

LES ACCIDENTS DU TRAVAIL Définition Conformément à l article L. 411-1 du code de la sécurité sociale, "est considéré comme un AT, l accident survenu par le fait ou à l occasion du travail à toute personne salariée ou travaillant,

Plus en détail

Les risques au travail et le Document unique d évaluation des risques professionnels

Les risques au travail et le Document unique d évaluation des risques professionnels Les risques au travail et le Document unique d évaluation des risques professionnels Dr Hervé LECLET Publié dans : Labelix, lettre d information trimestrielle n 8 juillet 2009 Le critère 2.2.10 de la référence

Plus en détail

La nouvelle tarification

La nouvelle tarification 1 La nouvelle tarification Le thème de notre matinée : la nouvelle tarification A partir de 2012, une nouvelle tarification s appliquera. Depuis le 1er janvier 2010, les sinistres qui surviennent dans

Plus en détail

Items 108 et 109 : Accidents du travail et maladies professionnelles

Items 108 et 109 : Accidents du travail et maladies professionnelles Items 108 et 109 : Accidents du travail et maladies professionnelles Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Accidents du travail et maladies professionnelles : définitions...1 1. 1

Plus en détail

Absence pour maladie sans justification

Absence pour maladie sans justification Absence pour maladie sans justification Un salarié engagé comme aide-cuisinier est en arrêt de maladie depuis le 13/11/2003. La reprise du travail est fixée au 14/05/2004. Mais il ne se présente pas au

Plus en détail

Journée d information «aide à domicile» Prévenir les risques. pour les salariés de l activité aide à la personne

Journée d information «aide à domicile» Prévenir les risques. pour les salariés de l activité aide à la personne Prévenir les risques professionnels pour les salariés de l activité aide à la personne OBJECTIFS Connaître la situation Accidents du Travail et Maladies Professionnelles de l activité dans le département

Plus en détail

PREVENTICA NANTES 2014. Comprendre la tarification et le coût des Accidents du Travail et des Maladies Professionnelles

PREVENTICA NANTES 2014. Comprendre la tarification et le coût des Accidents du Travail et des Maladies Professionnelles PREVENTICA NANTES 2014 Comprendre la tarification et le coût des Accidents du Travail et des Maladies Professionnelles 13/10/2014 1 La branche AT/MP au sein de la sécurité sociale SECURITE SOCIALE Gestion

Plus en détail

LES ACCIDENTS DU TRAVAIL - DE TRAJET

LES ACCIDENTS DU TRAVAIL - DE TRAJET LES ACCIDENTS DU TRAVAIL - DE TRAJET Qu est-ce qu un accident du travail? Quelles sont les caractéristiques de l accident du travail et comment reconnaître son caractère professionnel? Définir l'accident

Plus en détail

et bien naviguer sur votre compte!

et bien naviguer sur votre compte! Comprendre votre tarification AT/MP et bien naviguer sur votre compte! année 2011 comment est calculé votre taux de cotisation? Votre taux de cotisation AT/MP «Accidents du Travail et Maladies Professionnelles»

Plus en détail

Créteil, le. L inspecteur d académie, directeur des services départementaux de l éducation nationale du Val-de-Marne

Créteil, le. L inspecteur d académie, directeur des services départementaux de l éducation nationale du Val-de-Marne Créteil, le L inspecteur d académie, directeur des services départementaux de l éducation nationale du Val-de-Marne à Division des affaires générales Service des affaires médicales et des accidents de

Plus en détail

Nouvelle tarification des entreprises

Nouvelle tarification des entreprises Nouvelle tarification des entreprises 1- Qu est-ce que la «tarification»? En France, 2 millions d établissements des secteurs de l industrie, du service et du commerce cotisent en fonction de leur taille,

Plus en détail

Etude sectorielle de l'heure de survenance des accidents du travail et de trajet en 2008

Etude sectorielle de l'heure de survenance des accidents du travail et de trajet en 2008 DIRECTION DES RISQUES PROFESSIONNELS Etude sectorielle de l'heure de survenance des accidents du travail et de trajet en 2008 Etude décembre 2009 Caisse Nationale de l Assurance Maladie des Travailleurs

Plus en détail

LES FRAIS DE CURES THERMALES

LES FRAIS DE CURES THERMALES LES FRAIS DE CURES THERMALES Modalités de prise en charge DISPOSITIONS GENERALES Il n existe pas de congé statutaire pour les cures thermales. Un fonctionnaire ne peut cesser son travail pour effectuer

Plus en détail

Les mesures d adaptation au travail. Questions fréquemment posées. Travailleurs. Questions fréquemment posées Travailleurs 1

Les mesures d adaptation au travail. Questions fréquemment posées. Travailleurs. Questions fréquemment posées Travailleurs 1 Les mesures d adaptation au travail Questions fréquemment posées Travailleurs Questions fréquemment posées Travailleurs 1 Comment un emploi continu d un travailleur est assuré après un congé autorisé ou

Plus en détail

Contrôle du salarié en arrêt maladie

Contrôle du salarié en arrêt maladie Gérer les absences Contrôle du salarié en arrêt maladie Référence Internet Saisissez la Référence Internet dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr pour accéder à cette fiche actualisée

Plus en détail

L ACCIDENT DE SERVICE

L ACCIDENT DE SERVICE L ACCIDENT DE SERVICE Le coût moyen d un accident de service pour un agent CNRACL en 2010 était de 2434 1 sans considérer les coûts induits en termes de désorganisation des services, de démobilisation

Plus en détail

De l artisan à l entreprise, vous êtes tous concernés! Maîtrisez le risque faute inexcusable de l employeur

De l artisan à l entreprise, vous êtes tous concernés! Maîtrisez le risque faute inexcusable de l employeur De l artisan à l entreprise, vous êtes tous concernés! Maîtrisez le risque faute inexcusable de l employeur Sommaire p.3 Accident du travail / Maladie professionnelle : tous les secteurs sont concernés!

Plus en détail

RISQUE ROUTIER ET DÉPLACEMENTS PROFESSIONNELS. 13 Octobre 2015 ebilliard@carsat-ra.fr sylvain.quipourt@carsat-bfc.fr

RISQUE ROUTIER ET DÉPLACEMENTS PROFESSIONNELS. 13 Octobre 2015 ebilliard@carsat-ra.fr sylvain.quipourt@carsat-bfc.fr RISQUE ROUTIER ET DÉPLACEMENTS PROFESSIONNELS 13 Octobre 2015 ebilliard@carsat-ra.fr sylvain.quipourt@carsat-bfc.fr DÉROULÉ Présentation et missions de la Carsat Obligations réglementaires Définitions

Plus en détail

LES ELECTIONS PROFESSIONNELLES 2014

LES ELECTIONS PROFESSIONNELLES 2014 LES ELECTIONS PROFESSIONNELLES 2014 Notice à l attention des professeurs des écoles de la CORREZE Les élections professionnelles se dérouleront du 27 novembre à 10h au 4 décembre 2014 à 17h Les professeurs

Plus en détail

ARRÊTS CONTRÔLES, MODALITES DE CONTRÔLE, DONNEES CHIFFREES

ARRÊTS CONTRÔLES, MODALITES DE CONTRÔLE, DONNEES CHIFFREES DATE Émetteur rappel du titre général de la présentation CONTRÔLE ET SIGNALEMENT DES ARRÊTS Données chiffrées, recours possibles 1 Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. >LE CONTRÔLE

Plus en détail

- Les réserves motivées en cas d accident du travail et de trajet -

- Les réserves motivées en cas d accident du travail et de trajet - - Les réserves motivées en cas d accident du travail et de trajet - 1 - Les Matinées Employeurs - 2011 Qu est-ce qu une réserve motivée? La déclaration d accident du travail ou de trajet t peut être assortie

Plus en détail

Objet : Accident de service et recouvrement de créance

Objet : Accident de service et recouvrement de créance Rouen, le 27 novembre 2006 L Inspecteur d Académie, Directeur des Services Départementaux de l Éducation Nationale de la Seine-Maritime à Mesdames, Messieurs les Proviseurs Mesdames, Messieurs les Principaux

Plus en détail

Prévenir les risques. Enjeux et responsabilités du CHSCT. Groupe de travail CHSCT du

Prévenir les risques. Enjeux et responsabilités du CHSCT. Groupe de travail CHSCT du Prévenir les risques Enjeux et responsabilités du CHSCT Groupe de travail CHSCT du vendredi 8 juin 2012 Les acteurs de l association Employeur et encadrement Salariés Services de santé Médecin du travail

Plus en détail

Vous êtes victime d un accident de trajet

Vous êtes victime d un accident de trajet Vous êtes victime d un accident de trajet Mise à jour novembre 2012 Si vous êtes victime d un accident en vous rendant ou revenant de votre lieu de travail, cet accident peut être considéré comme un accident

Plus en détail

Modèle de Contrat pour un Médecin du travail salarié d'un Service interentreprises de Santé au travail

Modèle de Contrat pour un Médecin du travail salarié d'un Service interentreprises de Santé au travail Modèle de Contrat pour un Médecin du travail salarié d'un Service interentreprises de Santé au travail Adopté par le Conseil national de l Ordre des médecins Session des 30 et 31 janvier 2003 Entre : Monsieur

Plus en détail

Le stagiaire fait sa demande de congé FESS (Annexe 2).

Le stagiaire fait sa demande de congé FESS (Annexe 2). PROCEDURE DE DEMANDE DE SUBROGATION DES SALAIRES PENDANT LE CONGE DE FORMATION ECONOMIQUE SOCIALE ET SYNDICALE EN AMONT : Le syndicat doit demander à négocier un accord collectif plus favorable avec l

Plus en détail

Règlement relatif aux accidents du travail du personnel des services de Police

Règlement relatif aux accidents du travail du personnel des services de Police Règlement relatif aux accidents du travail du personnel des services de Police Ce règlement est rédigé par l Administration de l expertise médicale (Medex) en exécution de l article X.III.10. 3 de l AR

Plus en détail

LE DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE ET LA SECURITE DES TRAVAILLEURS

LE DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE ET LA SECURITE DES TRAVAILLEURS LE DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE ET LA SECURITE DES TRAVAILLEURS Introduction : Qui parmi vous connaît l existence de ce document unique? Généralement, hormis les chefs

Plus en détail

HANDICAP ET INVALIDITE

HANDICAP ET INVALIDITE HANDICAP ET INVALIDITE A la fois proches et différents Définitions Handicap : «Toute limitation d activité ou restriction de participation à la vie en société en raison d une altération substantielle,

Plus en détail

PRÉVOYANCE. Suralia. Epargnez tout souci financier à ceux que vous aimez

PRÉVOYANCE. Suralia. Epargnez tout souci financier à ceux que vous aimez PRÉVOYANCE Suralia Epargnez tout souci financier à ceux que vous aimez Suralia pour protéger votre famille et votre patrimoine Pour vous, il n y a rien de plus important que votre famille. Vous souhaitez

Plus en détail

PRESTATIONS D ASSURANCE-EMPLOI OU D ASSURANCE PARENTALE

PRESTATIONS D ASSURANCE-EMPLOI OU D ASSURANCE PARENTALE PRESTATIONS D ASSURANCE-EMPLOI OU D ASSURANCE PARENTALE INFORMATIONS GÉNÉRALES RELEVÉ D EMPLOI POUR LA PÉRIODE DES FÊTES 2008-2009 COMMUNIQUÉ IMPORTANT PÉRIODE DES FÊTES 2008-2009 RELEVÉ D EMPLOI POUR

Plus en détail

LE PROCESSUS ASSURANTIEL AT/MP

LE PROCESSUS ASSURANTIEL AT/MP DATE Émetteur rappel du titre général de la présentation LE PROCESSUS ASSURANTIEL AT/MP De l accident du travail ou de trajet à votre taux de cotisation Déclaration, recours contre tiers, réserves motivées,

Plus en détail

vous propose? 6 000 pour un échafaudage de pied 2 ou 3 000 pour un échafaudage roulant 2

vous propose? 6 000 pour un échafaudage de pied 2 ou 3 000 pour un échafaudage roulant 2 Dans le BTP, 16 % des accidents du travail sont causés par des chutes de hauteur. Avec 50 décès annuels sur 144 et près de 3,3 millions de journées de travail perdues par an dans le BTP, ce seul risque

Plus en détail

CONTRAT ASSURANCE ANNÉE 2015 Contrat valable du 01/01/2015 au 31/12/2015

CONTRAT ASSURANCE ANNÉE 2015 Contrat valable du 01/01/2015 au 31/12/2015 Assurance Prothèses Auditives Contrat groupe GMF La Sauvegarde N B041700.007V Aux parents et adhérents à l'assurance prothèses auditives Aux associations adhérentes à la Fédération ANPEDA Paris, le 30

Plus en détail

1. Introduction... 3. 2. Résultat de l année 2014... 4

1. Introduction... 3. 2. Résultat de l année 2014... 4 Carsat Nord--Est Diirectiion des Riisques Proffessiionnells Les accidents de trajet Sommaire 1. Introduction... 3 2. Résultat de l année 2014... 4 3. Les accidents du trajet de l année 2014 par activité...

Plus en détail

N 1262 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 1262 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 1262 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 16 juillet 2013. PROPOSITION DE LOI visant à lutter contre les abus

Plus en détail

Demande d indemnisation adressée à la Commission d Indemnisation des Victimes d Infractions (C.I.V.I)

Demande d indemnisation adressée à la Commission d Indemnisation des Victimes d Infractions (C.I.V.I) Nous sommes là pour vous aider Demande d indemnisation adressée à la Commission d Indemnisation des Victimes d Infractions (C.I.V.I) N 12825*02 (Articles 706-3 à 706-15, R 50-1 à R 50-28 du code de procédure

Plus en détail

Welcome SOMMAIRE. STAGE CONVENTIONNé... 12

Welcome SOMMAIRE. STAGE CONVENTIONNé... 12 SOMMAIRE 1 Qui peut effectuer un stage?... 4 2 Les démarches préalables... 4 3 différents types de stage... 5 4 La durée du stage... 8 5 Les droits du stagiaire... 8 6 Rupture de la Convention de stage...

Plus en détail

CODE DU TRAVAIL. Art. R. 231-61.- Au sens de la présente section, on entend par :

CODE DU TRAVAIL. Art. R. 231-61.- Au sens de la présente section, on entend par : CODE DU TRAVAIL Art. R. 231-60.- La présente section fixe les règles particulières de prévention et de protection des travailleurs contre les risques résultant d'une exposition à des agents biologiques.

Plus en détail

Prestations familiales Informations concernant le pays pour votre assurance. Udbetaling Danmark Kongens Vænge 8 3400 Hillerød

Prestations familiales Informations concernant le pays pour votre assurance. Udbetaling Danmark Kongens Vænge 8 3400 Hillerød Envoyer à Udbetaling Danmark Kongens Vænge 8 3400 Hillerød Prestations familiales Informations concernant le pays pour votre assurance maladie A. Informations personnelles Nom Numéro d état civil danois

Plus en détail

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS. n o 6. Maternité, maladie et points de retraite complémentaire

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS. n o 6. Maternité, maladie et points de retraite complémentaire GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS Guide salariés n o 6 Maternité, maladie et points de retraite complémentaire La retraite, en bref Le principe En France, comme

Plus en détail

10c - L avocat. Service juridique droit des personnes et des familles

10c - L avocat. Service juridique droit des personnes et des familles 10c - L avocat L avocat peut vous défendre, vous assister et vous représenter pour régler un conflit ou pour obtenir un droit, soit dans le cadre d un procès, soit pour régler un litige à l amiable. Il

Plus en détail

LES CONGES POUR ACCIDENT DE SERVICE, DE TRAJET ET DE MALADIE PROFESSIONNELLE

LES CONGES POUR ACCIDENT DE SERVICE, DE TRAJET ET DE MALADIE PROFESSIONNELLE CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DES PYRENEES-ATLANTIQUES Maison des Communes - B.P. 609 64006 PAU CEDEX Tél : 05 59 84 40 40 Télécopie : 05 59 84 11 98 Internet : www.cdg-64.fr GA/2/11

Plus en détail

Votre protection sociale Votre MSA

Votre protection sociale Votre MSA Votre protection sociale Votre MSA Nouveau salarié du régime agricole www.msa-armorique.fr La MSA d Armorique attentive à chacun, essentielle pour tous LA MSA, VOTRE NOUVEAU RÉGIME DE PROTECTION SOCIALE

Plus en détail

Victime d un accident causé par une autre personne : il faut le déclarer à l Assurance Maladie

Victime d un accident causé par une autre personne : il faut le déclarer à l Assurance Maladie Victime d un accident causé par une autre personne : il faut le déclarer à l Assurance Maladie dossier de presse Contact presse CNAMTS : Sandra Garnier 01 72 60 15 91 sandra.garnier@cnamts.fr Paris, le

Plus en détail

Marseille, le 07 février 2014. N/Réf. CODEP-MRS-2014-006726

Marseille, le 07 février 2014. N/Réf. CODEP-MRS-2014-006726 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE MARSEILLE N/Réf. CODEP-MRS-2014-006726 Marseille, le 07 février 2014 Monsieur le directeur exécutif Société SYNERGY HEALTH MARSEILLE MIN 712-ARNAVAUX 13323 MARSEILLE CEDEX

Plus en détail

N/Réf. : CODEP-PRS-2015-049274 Faculté de Médecine Pierre et Marie Curie - Site de la Pitié Salpêtrière 91, boulevard de l'hôpital 75013 PARIS

N/Réf. : CODEP-PRS-2015-049274 Faculté de Médecine Pierre et Marie Curie - Site de la Pitié Salpêtrière 91, boulevard de l'hôpital 75013 PARIS RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 10 décembre 2015 N/Réf. : CODEP-PRS-2015-049274 Faculté de Médecine Pierre et Marie Curie - Site de la Pitié Salpêtrière 91, boulevard de l'hôpital 75013

Plus en détail

LE DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS. SARL AIMI Agence Internationale de Management Intégré

LE DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS. SARL AIMI Agence Internationale de Management Intégré LE DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS SARL AIMI Agence Internationale de Management Intégré INTRODUCTION Gérant, Directeur d'établissement, Maires, Profession indépendante, Responsable

Plus en détail

L ALLOCATION TEMPORAIRE D INVALIDITÉ (ATI)

L ALLOCATION TEMPORAIRE D INVALIDITÉ (ATI) indisponibilité texte en tête physique taille 16 n 10 CNRACL : Stagiaires et titulaires à TNC > ou = 28h et à TC L ALLOCATION TEMPORAIRE D INVALIDITÉ (ATI) 1. Références, définition et conditions d octroi

Plus en détail

Partie D. Les avantages sociaux

Partie D. Les avantages sociaux Partie D Les avantages sociaux Partie D Les avantages sociaux L assurance-emploi Partie D Les avantages sociaux D-15 Assurance-emploi - Loger la demande de chômage dès la fin de l emploi, même si l employeur

Plus en détail

CORRIGÉ DU DEVOIR D0021-2014

CORRIGÉ DU DEVOIR D0021-2014 CORRIGÉ DU DEVOIR D0021-2014 1 - CAS PRATIQUE Vous allez avoir la tâche aussi nécessaire que délicate de revoir votre P.-D.G. pour lui dire si son approche peut être retenue. Que lui dites-vous? Un accord

Plus en détail

Note aux élèves. Une deuxième situation d'évaluation, à travers une production personnelle écrite de 15 pages maximum (annexes non comprises).

Note aux élèves. Une deuxième situation d'évaluation, à travers une production personnelle écrite de 15 pages maximum (annexes non comprises). 1 Note aux élèves L un des objectifs de l enseignement de la Prévention Santé Environnement (PSE) en classe de Baccalauréat Professionnel est de former des acteurs de prévention responsables et autonomes.

Plus en détail

Guide pratique. Retraite 83. pour les salariés de la Sacem. Contrat de retraite à cotisations définies. à lire et à conserver

Guide pratique. Retraite 83. pour les salariés de la Sacem. Contrat de retraite à cotisations définies. à lire et à conserver Guide pratique pour les salariés de la Sacem Contrat de retraite à cotisations définies Retraite 83 à lire et à conserver Présentation du contrat à cotisations définies - Retraite 83 Vous êtes salarié

Plus en détail

Le rôle des Commissions de Conciliation et d Indemnisation en cas de dommage consécutif à un acte de prévention, de diagnostic et de soins

Le rôle des Commissions de Conciliation et d Indemnisation en cas de dommage consécutif à un acte de prévention, de diagnostic et de soins Le rôle des Commissions de Conciliation et d ndemnisation en cas de dommage consécutif à un acte de prévention, de diagnostic et de soins La loi n 2002-303 du 4 mars 2002 a mis en place un dispositif amiable,

Plus en détail

Délibération n 2010-35 du 8 février 2010

Délibération n 2010-35 du 8 février 2010 Délibération n 2010-35 du 8 février 2010 Emploi- Emploi privé- Existence d un contrat de travail- Licenciement fondé sur l état de grossesse de la réclamante - Observations. La réclamante est embauchée

Plus en détail

regards d experts Faisons le tour de la question Généralisation de la complémentaire santé pour tous les salariés (ANI du 11 janvier 2013)

regards d experts Faisons le tour de la question Généralisation de la complémentaire santé pour tous les salariés (ANI du 11 janvier 2013) Janvier 2015 regards d experts Généralisation de la complémentaire santé pour tous les salariés (ANI du 11 janvier 2013) Faisons le tour de la question D ICI LE 1 ER JANVIER 2016, TOUTES LES ENTREPRISES,

Plus en détail

Demande d indemnisation adressée à la Commission d Indemnisation des Victimes d Infractions (C.I.V.I)

Demande d indemnisation adressée à la Commission d Indemnisation des Victimes d Infractions (C.I.V.I) Nous sommes là pour vous aider Demande d indemnisation adressée à la Commission d Indemnisation des Victimes d Infractions (C.I.V.I) 12825*01 (Articles 706-3 et suivants, R 50-1 à R.50-28 du code de procédure

Plus en détail

Le CHSCT, le devoir de prévention et la santé mentale au travail, comment se préparer?

Le CHSCT, le devoir de prévention et la santé mentale au travail, comment se préparer? Le CHSCT, le devoir de prévention et la santé mentale au travail, comment se préparer? Les élus qui nous contactent sont souvent démunis face à cette situation nouvelle que représente pour eux la multiplication

Plus en détail

La loi fédérale sur le travail établit

La loi fédérale sur le travail établit Guide des normes de travail minimales, des retenues salariales et des indemnités de départ en cas de congédiement injuste au Mexique La loi fédérale sur le travail établit les normes de travail minimales

Plus en détail

Un médecin-contrôleur à votre porte

Un médecin-contrôleur à votre porte Un médecin-contrôleur à votre porte Réponses aux questions les plus fréquemment posées sur le contrôle des absences pour maladie Un médecin-contrôleur à votre porte Vous travaillez pour l administration

Plus en détail

La Nouvelle tarification des risques professionnels Accidents du travail et maladies professionnelles

La Nouvelle tarification des risques professionnels Accidents du travail et maladies professionnelles La Nouvelle tarification des risques professionnels Accidents du travail et maladies professionnelles 1 La nouvelle tarification ne change pas dans son principe mais elle est plus simple à comprendre et

Plus en détail

ACCORD RELATIF A LA SANTE AU TRAVAIL DANS LE GROUPE SANOFI-AVENTIS EN FRANCE

ACCORD RELATIF A LA SANTE AU TRAVAIL DANS LE GROUPE SANOFI-AVENTIS EN FRANCE ACCORD RELATIF A LA SANTE AU TRAVAIL DANS LE GROUPE SANOFI-AVENTIS EN FRANCE PREAMBULE : La mise en œuvre de changements d organisation au sein du groupe sanofi-aventis, par nécessité d anticipation ou

Plus en détail

J attends un enfant, je garde ou je fais garder mon enfant

J attends un enfant, je garde ou je fais garder mon enfant Accueil du jeune enfant Montants en vigueur du 1 er avril 2012 au 31 mars 2013 J attends un enfant, je garde ou je fais garder mon enfant J attends un enfant La prime à la naissance dans le cadre de la

Plus en détail

Prévention Risques Professionnels

Prévention Risques Professionnels Prévention Risques Professionnels Évaluation des risques professionnels Aide à la réalisation du Document Unique Aide à la réalisation du Document Unique 2 Objectifs Vous présenter le contexte de l évaluation

Plus en détail

Déclaration commune sur le télétravail des partenaires sociaux européens du secteur de l'assurance

Déclaration commune sur le télétravail des partenaires sociaux européens du secteur de l'assurance Déclaration commune sur le télétravail des partenaires sociaux européens du secteur de l'assurance I. Introduction Plus de dix ans après la signature par les partenaires sociaux européens de l'accord-cadre

Plus en détail

REGLEMENT DE SELECTION A LA FORMATION D AIDE MEDICO-PSYCHOLOGIQUE

REGLEMENT DE SELECTION A LA FORMATION D AIDE MEDICO-PSYCHOLOGIQUE SERVICE ADMISSION RÈGLEMENT 2013 2014 Agréé par la D.R.J.S.C.S.de Lorraine le 10 Septembre 2007 Modifié le 4 Octobre 2013 REGLEMENT DE SELECTION A LA FORMATION D AIDE MEDICO-PSYCHOLOGIQUE - Dispositions

Plus en détail

Pour mieux gérer ma santé à chaque étape de ma vie

Pour mieux gérer ma santé à chaque étape de ma vie Pour mieux gérer ma santé à chaque étape de ma vie La mission de ma Caisse d Assurance Maladie n est pas uniquement d assurer mes remboursements de soins. Elle m aide aussi à mieux gérer ma santé afin

Plus en détail

Le livre blanc des experts SVP

Le livre blanc des experts SVP Le document unique, 10 ans après : Quel bilan? Quelles perspectives? Le livre blanc des experts SVP Le document unique, 10 ans après : Quel bilan? Quelles perspectives? Les experts SVP sont quotidiennement

Plus en détail

Travailleurs handicapés

Travailleurs handicapés Travailleurs handicapés Date de création du document : Direction du Travail et de l Emploi de Nouvelle-Calédonie Immeuble Gallieni - 12 Rue de Verdun BP - 141-98 845 Nouméa CEDEX Tél. Nouméa : 27.55.72

Plus en détail

Les risques psychosociaux: des outils pour l action

Les risques psychosociaux: des outils pour l action Les risques psychosociaux: des outils pour l action Mélanie Straetmans, psychologue du travail SPF Emploi, Travail et Concertation sociale, Direction générale Humanisation du travail 1 Les RPS c est quoi?

Plus en détail

clés Intégration Les Réussie Evaluer & Réussir l intégration des nouveaux salariés d une

clés Intégration Les Réussie Evaluer & Réussir l intégration des nouveaux salariés d une Les d une clés Intégration Réussie Savoir-faire Conditions de travail Transmission Organisation Parcours professionnel Evaluer & Réussir l intégration des nouveaux salariés Les Clés... Réussir l intégration

Plus en détail

Accidents du travail ou de trajet Les obligations déclaratives

Accidents du travail ou de trajet Les obligations déclaratives 1 Accidents du travail ou de trajet Les obligations déclaratives Lorsqu un salarié est victime d un accident du travail ou de trajet*, le cabinet d avocats employeur et le salarié sont astreints à certaines

Plus en détail

Crédit Agricole Assurances aide celles et ceux qui aident! Crédit Agricole Assurances soutient les aidants bénévoles et familiaux.

Crédit Agricole Assurances aide celles et ceux qui aident! Crédit Agricole Assurances soutient les aidants bénévoles et familiaux. C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S Appel à projets 2014 Crédit Agricole Assurances aide celles et ceux qui aident! Crédit Agricole Assurances soutient les aidants bénévoles et familiaux. Dossier

Plus en détail

Je suis Assistant de prévention dans ma collectivité : quelles actions mettre en place?

Je suis Assistant de prévention dans ma collectivité : quelles actions mettre en place? Je suis Assistant de prévention dans ma collectivité : quelles actions mettre en place? Quel est le rôle et le positionnement de l Assistant de Prévention? L Assistant de Prévention assiste et conseille

Plus en détail

Bureau de. l ombudsman. Rapport annuel 2010. Un message de Don Moffatt, ombudsman À votre écoute Améliorer votre expérience À votre service

Bureau de. l ombudsman. Rapport annuel 2010. Un message de Don Moffatt, ombudsman À votre écoute Améliorer votre expérience À votre service Bureau de l ombudsman Rapport annuel 2010 Un message de Don Moffatt, ombudsman À votre écoute Améliorer votre expérience À votre service Un message de Don Moffatt, ombudsman Constitué le 25 juillet 2009,

Plus en détail

La notion d accident de la circulation :

La notion d accident de la circulation : Fédération française des sociétés d assurances Accidents corporels de la circulation : Accident de la circulation : L indemnisation des dommages corporels. Piéton, cycliste, motard, passager d un véhicule

Plus en détail

Risques psychosociaux : Comment lutter contre les souffrances au travail? Quelles actions peuvent être menées par les représentants du personnel?

Risques psychosociaux : Comment lutter contre les souffrances au travail? Quelles actions peuvent être menées par les représentants du personnel? FORMATION ASSISTANCE EXPERTISE CONSEIL Risques psychosociaux : Comment lutter contre les souffrances au travail? Quelles actions peuvent être menées par les représentants du personnel? Siège social : 20/24,

Plus en détail

TITRE I - Principes généraux (adhésion démission- radiation) TITRE II - Obligations réciproques de l AGEMETRA et de ses adhérents

TITRE I - Principes généraux (adhésion démission- radiation) TITRE II - Obligations réciproques de l AGEMETRA et de ses adhérents RÈGLEMENT INTÉRIEUR DES ADHÉRENTS (DECISION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU 6 DECEMBRE 2012) Préambule Le présent règlement est établi en application de l article 14 des statuts. Il complète ce dernier

Plus en détail

//////////////////////////////////////////////////////////// 14 e Rapport d activité. Synthèse. Fonds d Indemnisation des Victimes de l Amiante

//////////////////////////////////////////////////////////// 14 e Rapport d activité. Synthèse. Fonds d Indemnisation des Victimes de l Amiante 2014 //////////////////////////////////////////////////////////// 14 e Rapport d activité Synthèse Fonds d Indemnisation des Victimes de l Amiante 2014 lement du Conseil d administration au terme d un

Plus en détail

protection contre les risques psychosociaux au travail, notamment le stress, la violence, le harcèlement moral et sexuel au travail

protection contre les risques psychosociaux au travail, notamment le stress, la violence, le harcèlement moral et sexuel au travail ANNEXE AU RÈGLEMENT DE TRAVAIL ; protection contre les risques psychosociaux au travail, notamment le stress, la violence, le harcèlement moral et sexuel au travail Domaine d application L employeur et

Plus en détail

Risques psychosociaux : pratiques de prévention

Risques psychosociaux : pratiques de prévention Risques psychosociaux : pratiques de prévention CARREFOUR DE PRÉVENTION DES SPECIALISTES DE LA SECURITE DELÉMONT : 25 février 2016 Hermogène TOÏHEN, Inspecteur du travail, Genève 26.02.2016 - Page 1 Objectifs

Plus en détail

PRINCIPES, MODALITÉS, DÉMARCHE, DE L ÉLABORATION DU DOSSIER DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (V.A.E)

PRINCIPES, MODALITÉS, DÉMARCHE, DE L ÉLABORATION DU DOSSIER DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (V.A.E) PRINCIPES, MODALITÉS, DÉMARCHE, DE L ÉLABORATION DU DOSSIER DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (V.A.E) Pour l obtention du titre de niveau II De «Chargé de Gestion de Produits Tourisme-Loisirs» Dossier

Plus en détail

ASSURANCE COMPLEMENTAIRE PREVOYANCE DES SALARIES NON CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE RELEVANT DE L ACCORD NATIONAL DU 10 JUIN 2008 GUIDE EMPLOYEUR

ASSURANCE COMPLEMENTAIRE PREVOYANCE DES SALARIES NON CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE RELEVANT DE L ACCORD NATIONAL DU 10 JUIN 2008 GUIDE EMPLOYEUR ASSURANCE COMPLEMENTAIRE PREVOYANCE DES SALARIES NON CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE RELEVANT DE L ACCORD NATIONAL DU 10 JUIN 2008 GUIDE EMPLOYEUR Janvier 2014 Votre site dédié: www.anips.fr Votre plate

Plus en détail

Stages de développement personnel Formation à la relation d aide. & Consultations individuelles

Stages de développement personnel Formation à la relation d aide. & Consultations individuelles Parinet Formation Cabinet de Psychothérapie Et Psychanalyse Stages de développement personnel Formation à la relation d aide & Consultations individuelles Adultes, adolescents, enfants, couples Programme

Plus en détail

garanties incapacité invalidité Référence : 0003082 Vos NOVALIS PREVOYANCE

garanties incapacité invalidité Référence : 0003082 Vos NOVALIS PREVOYANCE NOVALIS PREVOYANCE Institution de prévoyance Régie par le Code de la Sécurité sociale Vos garanties incapacité invalidité Référence : 0003082 NOVALIS Prévoyance verse des indemnités journalières et des

Plus en détail

Congé de maternité Information pour les personnels cadre, professionnel, soutien

Congé de maternité Information pour les personnels cadre, professionnel, soutien Congé de maternité Information pour les personnels cadre, professionnel, soutien Document rédigé par Linda Chagnon et Lucie Sauvageau Direction du service des ressources humaines 2013-03-27 Page 1 sur

Plus en détail

Audit & conseil en tarification AT/MP Recours gracieux & contentieux Réduction des coûts liés aux AT/MP Contestation du caractère professionnel

Audit & conseil en tarification AT/MP Recours gracieux & contentieux Réduction des coûts liés aux AT/MP Contestation du caractère professionnel Les Enjeux Chaque année en France, les accidents du travail et les maladies professionnelles entraînent la perte de 48 millions de journées de travail, ce qui équivaut à la fermeture d'une entreprise de

Plus en détail

GUIDE. de l agent victime d un accident ou d une maladie professionnelle

GUIDE. de l agent victime d un accident ou d une maladie professionnelle GUIDE de l agent victime d un accident ou d une maladie professionnelle 1 2 Pourquoi déclarer un accident ou une maladie professionnelle? En tant qu agent de l Inserm, vous bénéficiez de la protection

Plus en détail

Quels sont les différents types de contrôle auxquels vous pouvez faire l objet?

Quels sont les différents types de contrôle auxquels vous pouvez faire l objet? Quels sont les différents types de contrôle auxquels vous pouvez faire l objet? 1 Le contrôle sur pièces L examen de votre déclaration permet à l agent de l administration fiscale d examiner de son bureau

Plus en détail

L action sociale du Groupe AGRICA présent à vos côtés dans les moments difficiles

L action sociale du Groupe AGRICA présent à vos côtés dans les moments difficiles L action sociale du Groupe AGRICA présent à vos côtés dans les moments difficiles Parce que personne n est à l abri d un coup dur, vous pouvez compter sur l action sociale du Groupe AGRICA «J ai dû envoyer

Plus en détail

Observatoire du travail

Observatoire du travail Observatoire du travail Les salariés français et la mobilité 5 novembre 2015 15 place de la République 75003 Paris Présentation des résultats La méthodologie d enquête Etude réalisée auprès d un échantillon

Plus en détail

Sommaire 27/07/2012-2

Sommaire 27/07/2012-2 Modification des modalités du suivi médicoprofessionnel individuel (examen d embauche, examen périodique, surveillance médicale renforcée, examens de pré-reprise reprise et de reprise du travail, etc.)

Plus en détail

Ministère du Travail, de l emploi et du dialogue social. Conseil d Orientation sur les Conditions de Travail

Ministère du Travail, de l emploi et du dialogue social. Conseil d Orientation sur les Conditions de Travail ANNEXE Ministère du Travail, de l emploi et du dialogue social Conseil d Orientation sur les Conditions de Travail Commission des Pathologies Professionnelles Groupe de travail sur les pathologies psychiques

Plus en détail

garanties incapacité invalidité Vos Référence : M000230 NOVALIS Prévoyance

garanties incapacité invalidité Vos Référence : M000230 NOVALIS Prévoyance NOVALIS Prévoyance Institution de prévoyance régie par le Code de la Sécurité sociale Vos garanties incapacité invalidité Référence : M000230 NOVALIS Prévoyance verse des indemnités journalières et des

Plus en détail

7.2 - Le traitement administratif des accidents de service, de travail et des maladies professionnelles

7.2 - Le traitement administratif des accidents de service, de travail et des maladies professionnelles CHAPITRE 7 Les accidents et les maladies professionnelles 7.2 - Le traitement administratif des accidents de service, de travail et des maladies professionnelles 7.2.1 Méthodologie Définitions L accident

Plus en détail

MODELE DE RECOURS REQUETE ET MEMOIRE

MODELE DE RECOURS REQUETE ET MEMOIRE MODELE DE RECOURS TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE [à compléter] REQUETE ET MEMOIRE Pour : NOM, prénom, adresse ; Contre : la décision [expresse ou implicite] (cf. Prod.n 3) en date du [à compléter] de l Inspecteur

Plus en détail

Vous pouvez me retourner ce questionnaire soit par mail à : anne-sophie.lapointe@orange.fr

Vous pouvez me retourner ce questionnaire soit par mail à : anne-sophie.lapointe@orange.fr Madame la Présidente, Monsieur le Président, Représentant(e) à l Alliance Maladies Rares, Président(e) d une association de malades dans les maladies rares ou son représentant à l Alliance Maladies Rares,

Plus en détail