S(p) A(p) La fonction de transfert s écrit : T(p) A(p)B(p)]S(p) Lorsque le signal d entrée e(t) est nul, on peut écrire que : [ 1 d où le critère de

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "S(p) A(p) La fonction de transfert s écrit : T(p) A(p)B(p)]S(p) Lorsque le signal d entrée e(t) est nul, on peut écrire que : [ 1 d où le critère de"

Transcription

1 Ectoiq Aaogiq hait III : L iat ioïdax LE OILLATEU INUOIAUX III. INTOUTION a ctai aicatio éctoiq, dioiti itab gééat iga éiodiq à d éqc bi déii t tè ti. U t dioiti a iat. U iat t motag éctoiq mttat d obti iga atati à ati d a tio coti d oc qi vt à oai comoat acti d motag. a ytèm éctoiq, ct iat a ovt ô d oc d ééc d tio, d éqc o d tm. Aii ot tiié : hoog d micoodiat, a ba d tm d io tc. ivat a at d igax oi, iat divit dx gad ami : L iat ioïdax (o hamoiq qi oit iga qaiioïda. L iat à axatio qi odit iga o ioïda (céax, dt d ci tc. III. OILLATEU A EATION III.. Pici La tct d iat t am à c d ytèm bocé (o boc mé cotité a : U chaî dict o d actio d octio d tat A(. U chaî d to o d éactio d tamittac B(. U comaat qi éai a diéc t iga d té t a ati d iga d oti éijcté à té. haî d actio A( haî d éactio haî d actio A( haî d éactio B( B( Fig III. : ytèm bocé ( A( La octio d tat écit : T( A(E( [ A(B(]( E( A( B( Loq iga d té (t t, o t éci q : [ A(B(] ( t o avoi ( i at t i it q : A(B( A(B( d où citè d BAKHAUEN o coditio d atoiatio. IET E NABEUL (4 7 Moz HAJJI

2 Ectoiq Aaogiq hait III : L iat ioïdax Α(j B(j [A(j B(j] Α(jω B(j Im [A(jB(j] Ag[A(j B(j] π kπ maq : L amitd d iat t imité a a atatio d comoat. a a atiq a coditio d accochag t obt o A(jB(j égèmt éi à. III.. Aay d iciax ty d iat III... Ociat à ot d Wi La éactio état d ty tio éi. L qadiô d éactio (, t aé «éax d Wi» o «ot d Wi». haî dict : A( ( E( haî d to : ( B( ( o t oditio d iatio : O m itt K, ao ( = E(. E haî dict A( K haî d to B( Fig III. : Ociat à ot d Wi B( ( E( A(B( E( ( j[ ] t Π O tov à a oti iga (t qai ioïda (q ioïda, d éqc, à coditio q. III... Ociat déha "Pha hit" La éactio état d ty tio aaè. L qadiô d éactio t cicit à éitac t caacité qi oit déhaag t a oti t té. IET E NABEUL (4 8 Moz HAJJI

3 Ectoiq Aaogiq hait III : L iat ioïdax haî dict A( K E haî d to B( E Fig III. : Ociat déha haî dict : A( ( E( haî d to : B( ( ( 6 5 oditio d iatio : O m itt K, ao ( = E(. A(B( 6 ( E( E( ( 5 j A( B( t π 6 O tov à a oti iga (t qai ioïda (q ioïda, d éqc, à coditio q : 9. III... Ociat oitt La éactio t d ty tio éi. haî dict : ' ( E( // A( ( E( t ( ' ( t E ( K Fig III.4a : Ociat coitt ( / IET E NABEUL (4 9 Moz HAJJI

4 Ectoiq Aaogiq hait III : L iat ioïdax IET E NABEUL (4 Moz HAJJI 4 haî d to : où ( ( B( ( ( oditio d iatio : O m itt K, ao ( = E(. t t j( ( / ( ( ( E( ( A(B( π ( a a atiq iatio ioïda d aiac oq U at vaiat d iat oitt tiiat taito à t d cham été a a t oc comm ( t iii. L caacité d iaio t ot oé d cotcicit à a éqc d iatio. ( ( ( j ( ( ( ( (.. v v o d' t où Fig III.4b: Ociat coitt v v

5 Ectoiq Aaogiq hait III : L iat ioïdax ( i ( o écit π ( π ( III...4 Ociat a La éactio t d ty tio éi. haî dict : ' ( E( //( t ( A( ( E( t haî d to : ( ' ( d' o ( '( E ( ( / K Fig III.5 : Ociat ca ( ( ( B( ( où oditio d iatio : O m itt K, ao ( = E(. A(B( t ( ( E( ( ( ( d' o j( t ( IET E NABEUL (4 4 Moz HAJJI

6 Ectoiq Aaogiq hait III : L iat ioïdax ( ( π ( III...5 Ociat Haty La éactio t d ty tio éi. haî dict : ' ( E( t ( ' ( // t ( A( E( ( ( ( haî d to : ( ( B( ( oditio d iatio : O m itt K, ao ( = E(. E K Fig III.6a : Ociat Haty L L A(B( ( ( ( ( E( ( ( ( j( d' o d' o ( ( ( t ( π ( O t éai iat Haty à taito à t d cham. L qadiô d éactio t cotité d c comotat dx idctac t codat. L caacité d iaio t d décoag ot coidéé comm d cotcicit à a éqc d iatio. L taito t caactéié a a t oc comm. v v Fig III.6b : Ociat Haty IET E NABEUL (4 4 Moz HAJJI

7 Ectoiq Aaogiq hait III : L iat ioïdax v ( ( ( ( i d'o v ( ( (.. ( ( ( o écit ( ( j( ( où ( 4π ( t ( ( π ( III. OILLATEU A EITANE NEATIE III.. Pici a cicit L, i y a échag mat d égi t a bobi t codat, mai ctt égi décoît cotammt à ca d a iac diié a t jo da a éitac. L iga ti t ioïd amoti, doc do ioïd t amitd d a tio t octio xoti décoiat d tm. Po avoi d iatio ioïda, i at oi a cicit égi éga à c qi à été diié dat chaq do éiod. ci t oib açat dioiti qi ét t dit d éitac égativ. U im motag à ba d AO t êt aimié à éitac égativ. i i i i i (a (b Fig III.7 : Pici d iat à éitac égativ IET E NABEUL (4 4 Moz HAJJI

8 Ectoiq Aaogiq hait III : L iat ioïdax La oi d œd, aiqé a cicit d a ig III.7a codit à éqatio : d i i i i i avc (t dt i ( di d i dt dt di dt La oi d mai, aiqé a cicit d a ig III.7b codit à éqatio : ( d dt di d i i dt dt d dt avc d i(t dt a dx ca, i =, éqatio aii q otio gééa t om ivat : i " " i i (t I (t U M i ( t M i ( t Ao ioïd d aiac da cicit étdié. III.. éaiatio atiq a ct xm, a bobi t caactéié a dx aamèt L t d modè éi ; o L act d qaité Q t oé tè gad dvat ité o a atio d iatio L. i i i i v Et oit A t M, AO oé aait, aocié ax éitac, t t éqivat à éitac égativ. v i i v v ( i ( i Fig 8 : Ociat à éitac égativ d' o i IET E NABEUL (4 44 Moz HAJJI

9 Ectoiq Aaogiq hait III : L iat ioïdax A tot itat o t éci : i i i di(t v(t i(t dt ( I( v (t I ( ( i (tdt v (t i (t ( I ( E otatio comx t o iatio ioïda : I ( I ( I ( ( j ; ( j j j j( ctt égaité xig q : t ca π i ; i y a atatio t da ca cotai i y a a d iatio. III.4 OILLATEU A EONATEU La éqc d iat t vai it à vaiatio d aamèt (tméat, tio d aimtatio tc. Loq o avo boi d géé éqc d gad éciio, o moi d éoat cotité d citax iézo éctiq. III.4. L qatz iézo éctiq Po obti t iézoéctiq o tai da cita d qatz ( qatz t cita at d iic, am aaééiédiq. Loq ctt am bit déomatio, ac covt d chag éctiq d ig cotai. La diéc d otti aii céé t ootio à a oc aiqé. héomè t évib. i a tio aiqé t dx ac d a am t atativ, c ci diat t comim, o dit q qatz vib. L qatz t tadct qi covtit égi éctiq égi mécaiq t ivmt. t iat mécaiq t vib à d éqc xtêmmt div, d qq ctai d kiohtz à i dizai d mégahtz. La éqc d éoac d qatz déd d dimio, mai o cita doé t ix t tè tab da tm : t a qaité odamta d c ty d iat. L ymbo aii q modè éqivat d am d qatz, octioat a voiiag d a éqc d éoac, ot doé a a ig III.9. IET E NABEUL (4 45 Moz HAJJI

10 Ectoiq Aaogiq hait III : L iat ioïdax A X( A B L (a B (b (c Fig III.9 : chéma éqivat d qatz a a atiq cita d qatz moté t dx amat métaiq, omat codat a d caacité. L diô L éi d comt d a éoac mécaiq d cita. L imédac éqivat d qatz écit : // O o t ( t ( ( o a : j j jx d' o X. omm a caacité t baco évé q a caacité, écat ati t t t ao tè aib t o a >. L gah d a ig III.9b doat a éo éqc X = (, mot q : L qatz comot comm cicit caaciti da itva t iq X <. a a bad étoit d éqc Δ, qatz t idcti (X >, a éactac vaiat tè aidmt d zéo à va tè évé, c t da c coditio q qatz ot tiié o tabii a éqc d ato iat. Po =, a éactac X t, qatz t éqivat à cicit éoat éi t o =, a éactac X t iii, qatz t ao éqivat à cicit bocho. IET E NABEUL (4 46 Moz HAJJI

11 Ectoiq Aaogiq hait III : L iat ioïdax IET E NABEUL (4 Moz HAJJI 47 III.4. Ociat à qatz U t iat dit d Pic t été aii. La chaî dict t amiicat à taito à t d cham moté oc comm. La chaî d to comot toi codat,, aii q cita d qatz qi octio da a zo idctiv. a chéma éqivat o a oé q t iii t q TE t caactéié a aamèt oc comm t ( t oé iii. L caacité d iaio t comott comm cot cicit à a éqc d iatio. o X X X X X j X jx jx jx t X v ( v t i π ω π ω où Fig III. : Ociat à qatz Qatz v v Qatz

12 Ectoiq Aaogiq hait III : L iat ioïdax III.5 TABILITE E OILLATEU émt iat déiv iga dot a éqc t amitd vt vai. vaiatio ot ié à évotio d éémt acti o ai (viiimt, échamt o voi mêm ax vaiatio d a chag d iat ; o dit q i y a déiv d amitd o déiv d éqc. Po aicatio qi écitt d oc d éciio, c déiv ot gêat da a at d tm q i t idiab d tabiié. III.5. tabiité d éqc Baco d dioiti éctoiq tavait avc d oc d éqc éci t q : L hoog o, téécommicatio atit, bai htzi o gidag d avio o d batax tc. Po ai ax cotait thmiq qi taît a vaiatio d a éqc, o tii d oga d tè aib coicit d tméat t da ctai ca ayat d cob d vaiatio octio d a tméat aaitmt détmié (thmitac, ai d éai comatio d a déiv thmiq. ovt iat t acé da cit thmotaté. La tabiité d a éqc t êt égamt obt a ychoiatio d iat d éoat iézoéctiq étao t q qatz comm o avo déjà v da a ctio c.ii.., qi octio da a zo idcti déimité a dx éqc omat bad étoit : éqc d éoac éi t éqc d éoac aaè, coodat ccivmt à état tè ba imédac t état tè hat imédac d qatz. III.5. tabiité d amitd La vaiatio d a tméat tadit ovt a écêtag d iga oit a iat iq o amitd t imité a a atatio d amiicat d a chaî dict. Po évit c g d icovéit, o itodit gééamt da ytèm bocé, dioiti qi mt d ai vai gai oit d a chaî dict oit d a chaî d to, octio d a tméat o d amitd d iga d oti. tt oéatio t aé cotô atomatiq d gai "A". IET E NABEUL (4 48 Moz HAJJI

Les enjeux de la lutte contre le gaspillage alimentaire s inscrivent dans les 3 axes du développement durable : environnemental, économique, social.

Les enjeux de la lutte contre le gaspillage alimentaire s inscrivent dans les 3 axes du développement durable : environnemental, économique, social. a qi tt ct gaiag aimtai LE EJEX L jx d a tt ct gaiag aimtai icivt da 3 ax d dévmt dab : vimta, écmiq, cia. Ltt ct gaiag aimtai, c t : RÉERVER L EVREME évitat d dé itimt d ac ctivab, d a, d égi t évitat

Plus en détail

ra re ri ro ru ré rè rè ra re ri ro ru ar er ir or ur ér êr èr ar er ir or ur

ra re ri ro ru ré rè rè ra re ri ro ru ar er ir or ur ér êr èr ar er ir or ur Des syllables avec r ra re ri ro ru ré rè rè ra re ri ro ru ar er ir or ur ér êr èr ar er ir or ur ra re ri ro ru ré rê rè ra re ri ro ru ar er ir or ur ér êr èr ar er ir or ur ru ar ro ir Des syllables

Plus en détail

Programme des mercredis et des vacances de Printemps

Programme des mercredis et des vacances de Printemps 3/1 0 10 12 / 13 1 8 Pg i t v Pit MARS - AVRIL L g i Mi 25 fvi g 5-6 tivit 7-10 jx it Mi 4 iv t t ig 5-6 ât fi 7-10 ii Mi 11 jx it 5-6 jx à «vt» 7-10 t Mi 18 ii 5-6 jx it 7-10 fti bijx t tivit Mi 25 jx

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Na t i ons U ni e s E / C N. 1 7 / 20 0 1 / PC / 1 7 Conseil économique et social D i s t r. gé n é r a l e 2 ma r s 20 0 1 F r a n ç a i s O r ig i n a l: a n gl a i s C o m m i s s io n d u d é v el

Plus en détail

Nous vous proposons de decouvrir ici d autres exemples de biomimetisme

Nous vous proposons de decouvrir ici d autres exemples de biomimetisme Dcto ds Pacs t Jads Nacy 03 83 36 59 04 acy, a at das a v at Nos vos poposos d dcov c d ats xmps d bommtsm at Dcto ds Pacs t Jads Nacy 03 83 36 59 04 acy, a at das a v La at, mod d aospata! La zao, ça

Plus en détail

Procès Verbal de l Assemblée Générale du 22 septembre 2007

Procès Verbal de l Assemblée Générale du 22 septembre 2007 Pè V Aé Géé 22 t 2007 Ptt : D Bœf, Sté C, Ft C, E Cw, I D M, P D, L F, C Lt, Y Léêq, J P Ptt, S R, Fç R Exé : Sét At, Mt G, K Kçk, D M, Sét Mt, P P, Aè S, P V, Aé Vy At : C A, Cé A, N Czt, J Gz, N Gy,

Plus en détail

ENFIN! On attend plus de 10 000 personnes, le 28 mai 2016 au Parc Floral de PARIS pour vivre une journée exceptionnelle

ENFIN! On attend plus de 10 000 personnes, le 28 mai 2016 au Parc Floral de PARIS pour vivre une journée exceptionnelle ENFIN! U évém ièm coacé mai poqoi? Pac q la mod la baé ambl ipi paio. Pac q d d milli d fa. p la paol o écoé pa Pac q l maq o iova l commicaio a co la YoTb déomai po ovll gééaio hyp cocé. O ad pl d 10

Plus en détail

on t acts petite enfance petite enfance Un accompagnement dans vos démarches un accueil adapté aux tout-petits un choix de services

on t acts petite enfance petite enfance Un accompagnement dans vos démarches un accueil adapté aux tout-petits un choix de services Commaté Comm la Bai Ki o t at ptit fa Rvi ptit fa Mlti ail «Ty A Vgal» Maio l Efa - ZA Khall 29233 CLEDER tél : 02.98.24.35.75 Mail : mltiaill@yahoo.f Mlti ail «Ax Doo Magiq» Maio l Efa - Bllv 29430 PLOUNEVEZ-LOCHRIST

Plus en détail

Effet Pockels: anisotropie induite par le champ E Cellule de Pockels: structure de base. Type (1) Type (2) +

Effet Pockels: anisotropie induite par le champ E Cellule de Pockels: structure de base. Type (1) Type (2) + Cllul d Pocls fft Pocls: aisotopi iduit pa l champ Cllul d Pocls: stuctu d bas las Tp () Tp () las : A optiqu élctod : Cistal ui-a Coductu (couch d métal) Cllul d Pocls: picip d opéatio Tp () comm mpl.

Plus en détail

Les machines électriques à pôles lisses 1. I n t r o d u c t i o n 10 1 L ' i n t e r a c t i o n e n t r e u n c o u r a n t é l e c t r i q u e e t u n c h a m p m a g n é t i q u e e s t à l ' o r i

Plus en détail

4- PLANS DE ZONAGE COMMUNE DE POMPONNE PLAN LOCAL D URBANISME. Mairie de POMPONNE 1 rue du Général Leclerc POMPONNE

4- PLANS DE ZONAGE COMMUNE DE POMPONNE PLAN LOCAL D URBANISME. Mairie de POMPONNE 1 rue du Général Leclerc POMPONNE Mii POMPO G cc POMPO OMMU D POMPO P O D UISM - PS D ZOG, M Dch P V bi@cbit-gzt.c httpwww.cbit-gzt.c V p êt x à ibti ppbti i Micip t : Mi .- P zg.- P zg t.- P zg Ot, M Dch P V bi@cbit-gzt.c httpwww.cbit-gzt.c

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

Consultation MED07 Campagne 2009

Consultation MED07 Campagne 2009 A L C O O L E T H Y L IQ U E 7 0 - IN C O L O R E C la s s e S O L U T E S M A S S IF S 2 A L C O O L E T H Y L IQ U E 9 0-000 M L C la s s e S O L U T E S M A S S IF S 3 A L C O O L E T H Y L IQ U E M

Plus en détail

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es 1 D er m ato ses f r éq u en tes M o ti f s d e c o n su l tati o n : D er m at o ses f r éq u en tes D er m at o ses p l u s r ar es 2 D er m ato ses f r éq u en tes: D er m at i te at o p i q u e E r

Plus en détail

Electronique quantique

Electronique quantique Electoique quatique 3 èe èe Cous "Hilbet et Fouie à ote aide" /3 alai.sibille@esta.f Qu avos-ous déjà ais? La stuctue liéaie de l'équatio de Scödige ilique que la cobiaiso liéaie de deux solutios est égaleet

Plus en détail

Carnet pédagogique. Comment protéger la planète sans être un super héros! tes. g c. stes. o-ge. Déc. À l'éc IS TU E AIS S SE. Éne UIE. Eau.

Carnet pédagogique. Comment protéger la planète sans être un super héros! tes. g c. stes. o-ge. Déc. À l'éc IS TU E AIS S SE. Éne UIE. Eau. Carnet pédagogique Comment protéger la planète sans être un super héros! e bain d salle a l s n Da estes g o c es é L Dans stes e g o Les éc rgie Éne mbre a cha m t he Déc mble Vivre Le au ense IT T OB

Plus en détail

envirobat Opération «Petite Pointe» Le Port 26 LLTS, prix Ademe Réunion Retour d expérience FICHE D IDENTITE L OPERATION u un Entrée

envirobat Opération «Petite Pointe» Le Port 26 LLTS, prix Ademe Réunion Retour d expérience FICHE D IDENTITE L OPERATION u un Entrée Opéatio «Ptit Poit» L Pot 26 LLTS, pix Adm Rtou d xpéic viobat Réuio Eté FICHE D IDENTITE Maît d ouvag : Maît d ouv : BET Stuctu / VRD : Fluid : Thmiqu/Egi : Ba Tio : SHLMR Ag Nab RTI It Sud Imag Cocpt

Plus en détail

Annecy PARKINGS. Chacun sa formule. Plan Annecy Centre. L offre de stationnement. Infos pratiques

Annecy PARKINGS. Chacun sa formule. Plan Annecy Centre. L offre de stationnement. Infos pratiques Ac L off tatiomt Pl Ac Ct Chacu a fo Ifo atiq Tif à ti juillt 0 Ac Éito Statioz mali choiit fo! ag ag 6 ag ag "À Ac, cocili alité vi t uag it vill t u ju ii. L tatiomt t l'u élémt imt olitiq écmt. C't

Plus en détail

Une histoire de famille!

Une histoire de famille! L ig i U hii fi! D 5 à 12 i L ig i, ii g T f g è 'i i z q ê, i i è, C z i 'i gg f E ii i à f, i ' z, z gû à P i, i à i i à P i g à i L i ffz f g Aii, fç ggè C i ig - z à i z C Li, ' i! Iz à hq j i q i

Plus en détail

Seconde Géométrie vectorielle Notion de vecteurs coordonnées de vecteurs

Seconde Géométrie vectorielle Notion de vecteurs coordonnées de vecteurs Notion de ecters coordonnées de ecters I. Notion de ecters a) Vecters et translations Définition : A et B désignent dex points d plan. La translation qi transforme A en B associe à tot point C d plan l'niqe

Plus en détail

D é ce m b re 2 01 0 L e ttr e d 'i n fo r m a t i o n n 2 2 E d i to r i al L a f r o n ti è r e so c i ale L a p r i s e d e c o n s c i e n c e d e s e n tr e p r i s e s e n m a ti è re D e s e xa

Plus en détail

ont exactement deux points d intersection

ont exactement deux points d intersection Exercice dicté : 1) Tracer un cercle ( C ) de centre O et de rayon 3 cm. 2) Tracer une corde [ AB ] de ce cercle mesurant 5 cm. Expliquer la méthode. 1) 2) Figure : Pour construire une corde [ AB ] mesurant

Plus en détail

Profil de l organisation

Profil de l organisation Pofi ogiio Nom : Phii Lmc ADRESSE : 64, bo C-Boivi, Boibi (Qbc) SECTEUR D ACTIVITÉ : Mfci PRODUITS : Ai cig xi coif focio Nomb my : 25 Mch : ANNÉE DE FONDATION : 1972 SITE INTERNET : wwwmccom ÉQUIPE D

Plus en détail

Père Noël.com - Bernard Friot

Père Noël.com - Bernard Friot oë.com - Bad Fiot! Cass das od ahabétiqu. 1. oë décmb 3. mssag ob icss 2. couu jou mai 4. chais chi bstio 5. miut tt commad 6. ob ba ic! chch das dictioai s mots : ob! Associ s syabs ou fom ds mots. cou

Plus en détail

Corrigé de CCP 2015 Math PC

Corrigé de CCP 2015 Math PC Corrigé d CCP 5 Math PC Problèm : Aalys t probabilités Parti I : Aalys..a. Pour N, f st dérivabl sur R + t, pour t, f (t) = t t ( t).! f st doc croissat sur [; ], décroissat sur [; + [ t f () = = lim f

Plus en détail

DU DROIT BELGE Législation, Doctrine, Jurisprudence

DU DROIT BELGE Législation, Doctrine, Jurisprudence RÉPERTOIRE PRATIQUE DU DROIT BELGE Législation, Doctrine, Jurisprudence D irection scie n tifiq u e R. Andersen, J. du Jardin, P. A. Foriers et L. Sirnont Droit de l enseignement en Communauté française

Plus en détail

Juille t Juillet... re Les SPECTAC. Soirée pas-sage «FLASHBACK» ... 8/ /12 s

Juille t Juillet... re Les SPECTAC. Soirée pas-sage «FLASHBACK» ... 8/ /12 s 4 5 Ji i G 6 C â S E 7 SPECTC 89 g 1 Si i g i 111 ii 1 û i i 14 x E 15 xii 16 i P j ê > Pg S 4 V 1 TROPHE JCQUES POINT PÉTNQUE X > B G Ji - 14 Si -g «SHBCK» > g g 8 S 11 C «Ciè i G &» > 1 : Tâ > Ti : 8

Plus en détail

NOUVEAUTE 2010. L installer? Un jeu d enfant! La gamme des professionnels pour la gestion des eaux pluviales

NOUVEAUTE 2010. L installer? Un jeu d enfant! La gamme des professionnels pour la gestion des eaux pluviales La gamm d profio por a gio d ax pvia La gamm d profio por a gio d ax pvia Pai, a cv à rrr xra-pa Doé chiq Dimio/Poid... j cr, j po, ci arro L L L Logr [] 2450 mm 2890 mm Largr [b] 1250 mm 2300 mm Har (a

Plus en détail

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 1 Objectifs de travail L objet de ce document est d expertiser la place occupée, en 2010, par les fictions américaines dans les

Plus en détail

S O M M AIR E P R ÉFAC E. u e lle s so n t ce s e x ige n ce s e sse n tie lle s? Au commencement. E u ro p ée n n e p o u r le s

S O M M AIR E P R ÉFAC E. u e lle s so n t ce s e x ige n ce s e sse n tie lle s? Au commencement. E u ro p ée n n e p o u r le s A u c o m m e n c e m e n t p 2 L A g rém e n t Te c h n iq u e E u ro p ée n p o u r le s S y stèm e s d E ta n c h éité Liq u ide p 4 G a ra n tie déc e n n a le - E x c e p tio n fra n ça ise La rép

Plus en détail

1) Trace un carré ABCD de 3 cm de côté. 2) Place E et F respectivement les milieux de [CD] et [AD]. 3) Trace les segments [EF], [BF] et [BE].

1) Trace un carré ABCD de 3 cm de côté. 2) Place E et F respectivement les milieux de [CD] et [AD]. 3) Trace les segments [EF], [BF] et [BE]. Corrigé des programmes de construction de la séance 2 du jeudi 15/09/11 1) Trace un carré ABCD de 3 cm de côté. 2) Trace la diagonale [BD]. 3) Place E et F respectivement les milieux de [AD] et [AB]. 4)

Plus en détail

Le jeu de l'oie des sons

Le jeu de l'oie des sons Le jeu de l'oie des sons b Départ bè B b bi Arrivée ba B bo bu bé bê bou sanleane.eklablog.com Jeu de l oie des sons : Matériel : des pions, 1 dé. Règle : - le joueur tombe sur une lettre ou une syllabe

Plus en détail

Bulletin de quartier - Automne 2016

Bulletin de quartier - Automne 2016 i iic Ti i qi - 0 E DITIT DE TOUINE PEENT HNGÉ DEPUI DIX N! Vià i è z q v vz, ch cci. V vz chii f v iê, i g ch qi vi qi f. J i ici, i z, à 00 i q : NDT 0-0 Pi ci vifici Pi ci ibiii bg b ii vii vic b i

Plus en détail

i Le Qi Gong «a u t r a v a i l» L e Q i G o n g, «t r a v a i l de l En er g i e», es t u n e g y m n a s t i q u e de s a n t é c h i n o i s e t r

i Le Qi Gong «a u t r a v a i l» L e Q i G o n g, «t r a v a i l de l En er g i e», es t u n e g y m n a s t i q u e de s a n t é c h i n o i s e t r FÉDÉRATION DE QI GONG ET ARTS ÉNERGÉTIQU ES LE QI GONG «A U T R A V A IL» Crédit photo : Anne MELCER B L I B â A 3, a v u P a u C é z a n n 1 3 0 9 0 A i x v c T é : 0 4 4 2 9 3 3 4 3 1 a x : 0 4 4 2 6

Plus en détail

L art de recevoir depuis 1988

L art de recevoir depuis 1988 L art de recevoir depuis 1988 E X P L O R E Z L E S M I L L E E T U N E F AC E T T E S D E L A G AS T R O N O M I E E N D É C O U V R AN T M AÎ T R E & C H E F T R AI T E U R S, S Y N O N Y M E D E R AF

Plus en détail

SAV ET RÉPARATION. Savoir-faire. www.jarltech.fr

SAV ET RÉPARATION. Savoir-faire. www.jarltech.fr i & V : SA E b i i 1 3 2 0 1 Ai 0800 9 h P i iè P i i i i S j C i Si E ) i Ti (i ib i Q,. bq i, FA V k, Pi b h iè i Si b, D Z, P E q Si-i SAV ET RÉPARATION S hiq : E q SSII VAR, i hiq Jh i h 0800 910 231.

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

Chapitre : VECTEURS SESSION ABCD est un parallélogramme de centre O. Donner l ensemble des relations vectorielles possibles sur cette figure.

Chapitre : VECTEURS SESSION ABCD est un parallélogramme de centre O. Donner l ensemble des relations vectorielles possibles sur cette figure. SESSION 2006 Chapitre : VECTEURS 1 ABCD est un parallélogramme de centre O. Donner l ensemble des relations vectorielles possibles sur cette figure. D. Le FUR 1/ 21 2 ABCD est un parallélogramme de centre

Plus en détail

EN ACTION CONTRE LE Comment s y Retrouver suite à L adoption du projet de loi 10

EN ACTION CONTRE LE Comment s y Retrouver suite à L adoption du projet de loi 10 è a é EN ACTION CONTRE LE c vic ciax vi éa a aé ga i v R y C 0 1 i j i à L a f.g L iviai, i à ai ifâ j i 10, i a fai a éi avai avai èg év à a cvi cciv Di é vig j i 10 qi évi a abii agc aé vic ciax a fi

Plus en détail

VECTEURS EXERCICES CORRIGES

VECTEURS EXERCICES CORRIGES Exercice n 1. VECTEURS EXERCICES CORRIGES On considère un hexagone régulier ABCDEF de centre O, et I et J les milieux respectifs des segments [AB] et [ED]. En utilisant les lettres de la figure citer :

Plus en détail

Les Vecteurs ( En seconde )

Les Vecteurs ( En seconde ) Les Vecteurs ( En seconde ) Dernière mise à jour : Mardi 22 Avril 2008 Vincent OBATON, Enseignant au lycée Stendhal de Grenoble (Année 2007-2008) -1- J aimais et j aime encore les mathématiques pour elles-mêmes

Plus en détail

Niveau quatrième : Confort et domotique

Niveau quatrième : Confort et domotique Niv iè : Cofo dooi L L yè d d ff P 2 L io iv P 3 P d'gi li ff P 4 Co i? P 5 Coiio d' yè P 6 Ex d' yè P 7 15 Pocd d ff P 16 21 Él d ff P 22 L viio bio P 23 Viio logi L io iv Q'-c ' io iv? l'ogiio d io ol

Plus en détail

Analyse des captures du métier Chalutiers à espèces profondes en Ouest Ecosse.

Analyse des captures du métier Chalutiers à espèces profondes en Ouest Ecosse. Al t ti lti è f Ot E. A i, Ali i 2014 l DA (ii 14 6464) t : l lit è t l vi çt tivit ê f (i.. titli titi ê tit èlt (E) 2347/2002), tit ltiv t l t, ii l tit ltiv t l jt è t, l 2011 t 2012. Avtit : ttifiti

Plus en détail

Pendant cette séquence 5, voici ce que tu vas apprendre :

Pendant cette séquence 5, voici ce que tu vas apprendre : O E G N i oair Pdat tt éq 5, oii q t a ardr : éa 1 J hrh d ot da ditioair... J traî à rhrhr raidt da ditioair... J ard à érir a ttr z i éritr ri t à haîr dx o... éa 2 J i dot iit t j réod à d qtio d tr...

Plus en détail

L art de recevoir depuis 1988

L art de recevoir depuis 1988 L art de recevoir depuis 1988 E X P LOR E Z LE S M I LLE E T U NE F AC E T T E S D E LA G A ST R O N O M I E E N D É C O U V R ANT M AÎ T R E & C H E F T R AI T EU R S, SY N O NY M E D E R AF F I NEM E

Plus en détail

TABLEAU DE SURVEILLANCE

TABLEAU DE SURVEILLANCE Département de la formation et de la sécurité Service de l enseignement Lycée - Collège des Creusets, Sion Departement für Bildung und Sicherheit Dienststelle für Unterrichtswesen Kollegium Creusets, Sitten

Plus en détail

Il suffit de tracer deux médiatrices pour obtenir le centre du cercle circonscrit..

Il suffit de tracer deux médiatrices pour obtenir le centre du cercle circonscrit.. Correction-Exercices sur les droites remarquables 1. Construire un triangle ABC tel que AB = 5cm, BC = 6cm et AC= 8 cm et le cercle circonscrit à ce triangle Il suffit de tracer deux médiatrices pour obtenir

Plus en détail

Remarque : A chaque translation correspond un vecteur qu on appelle vecteur de la

Remarque : A chaque translation correspond un vecteur qu on appelle vecteur de la Vecters I. Notion de vecters a) Vecters et translations Définition : A et B désignent dex points d plan. La translation qi transforme A en B associe à tot point C d plan l'niqe point D tel qe les segments

Plus en détail

L ATOME DE BOHR EXERCICE 1 ETAT FONDAMENTAL ET EXCITE DE L ATOME DE BOHR

L ATOME DE BOHR EXERCICE 1 ETAT FONDAMENTAL ET EXCITE DE L ATOME DE BOHR TD N L ATOME DE BOHR EXERCICE ETAT FONDAMENTAL ET EXCITE DE L ATOME DE BOHR Modèl laétai d l ato d hydogè (Ruthfod) : oyau chagé oitit autou duqul gait u élcto chagé égatit Poblè : l'élcto, chag élctiqu

Plus en détail

3. UN HERITAGE A REDECOUVRIR

3. UN HERITAGE A REDECOUVRIR . U HERITAGE A REDEOUVRIR éi, lv q l'hii aqé a évl : - éi al, l 'igi, qi iig a gaiai aicliè, f villag ( vigai) ié l ii i lié a fiabl é i, i âbl, - la éi l'âg ' i (fi XIX. éb XX.) qi vi la cié léaiq évl

Plus en détail

JE LES VEUX! JE LA VEUX!

JE LES VEUX! JE LA VEUX! ié C mii btybl t l tit t ég fvit! t il t i til q mig! Ablmt fit liq t v tit imfti v éii, il 'è vt vig. Cqt, mil t iibl! J VX! f vt tt b t à mh lg lk "Py" à l Gi Gil é t mé! l, l t fit l g l'été à l'tm

Plus en détail

Nom : VECTEURS 2nde. Exercice 1. ABCD est un parallélogramme de centre O. Donner l ensemble des égalités vectorielles possibles sur cette figure.

Nom : VECTEURS 2nde. Exercice 1. ABCD est un parallélogramme de centre O. Donner l ensemble des égalités vectorielles possibles sur cette figure. Exercice 1 ABCD est un parallélogramme de centre O. Donner l ensemble des égalités vectorielles possibles sur cette figure. Illustration D. Le Fur 1/?? Exercice 2 ABCD est un parallélogramme de centre

Plus en détail

Techniques d Analyse par les Méthodes de Lyapunov (suite)

Techniques d Analyse par les Méthodes de Lyapunov (suite) Techniques d Analyse par les Méthodes de Lyapunov (suite) Analyse et Commande des Systèmes Non Linéaires Cours SM II () Enseignant: Dr. Ph. Müllhaupt 1 / 24 Leçon 5 1 Désavantage de la définition de la

Plus en détail

Exercices sur les vecteurs

Exercices sur les vecteurs Exercice Exercices sur les vecteurs ABCD est un parallélogramme et ses diagonales se coupent en O () Compléter par un vecteur égal : a) AB = b) BC = c) DO = d) OA = e) CD = () Dire si les affirmations

Plus en détail

HISTOIRE-GÉOGRAPHIE-ÉDUCATION CIVIQUE

HISTOIRE-GÉOGRAPHIE-ÉDUCATION CIVIQUE Gd ft : 978 204 732906-1 HISTOIRE-GÉOGRAPHIE-ÉDUCATION CIVIQUE 3 HISTOIRE-GÉOGRAPHIE-ÉDUCATION CIVIQUE 3 Ls s d éèv U db ff p épd à vs bsis : Avc édcti civiq Ss édcti civiq Gd ft : 978 204 732994-8 Ptit

Plus en détail

Contexte. Outil TASDIR+ composante du PDE3 (programme de développement des exportations) Poids des exportations dans la formation du PIB

Contexte. Outil TASDIR+ composante du PDE3 (programme de développement des exportations) Poids des exportations dans la formation du PIB Contexte Poids des exportations dans la formation du PIB Volonté de relance économique Exigüité du marché local Vulnérabilité des exportations tunisiennes Outil TASDIR+ composante du PDE3 (programme de

Plus en détail

PLANCHE DE PRÉSENTATION LANCIA...

PLANCHE DE PRÉSENTATION LANCIA... PLANCHE DE PRÉSENTATION LANCIA... LA VITESSE ET SON EXPRESSION... LA KIA!!! LA 4L!!! ynthè LE CROQUIS AUTOMOBILE 1- REDESSINER UNE VOITURE EN 2D D APRÈS MODÈLE : d ign z c 1. T o. n ig z c 6. T

Plus en détail

Définition : Excel L'utiliation simple L'utilisation mathématique Tableur (ou chiffrier) est un logiciel d application qui permet de :

Définition : Excel L'utiliation simple L'utilisation mathématique Tableur (ou chiffrier) est un logiciel d application qui permet de : I N T R O D U C T I O N E x c e le s t u n l o g i c i e l m u l t i f o n c t i o n s i n t é g r a n t u np tu ai bs ls ea un r taé u n g e s t i o n n ad i re e b a s e d e d o n n é e saé u n g r a

Plus en détail

( ) ( 2) = x +. La fonction est la somme d une fonction linéaire (dérivable pour tout réel) et de la. 2x². 1 :lim. Bac blanc n 1 TS : correction :

( ) ( 2) = x +. La fonction est la somme d une fonction linéaire (dérivable pour tout réel) et de la. 2x². 1 :lim. Bac blanc n 1 TS : correction : Bc lc TS : corrcto : E : octo st l somm d octo lér dérl por tot rél t d l octo rs dérl s doc st dérl sr ] ; [ mértr st polôm s scod dgré q por rcs rélls : t sl post st l scod t : s O ott doc l tl st :

Plus en détail

&:BDNKTH=UWZWXU: SES TERMINALE SES TERMINALE. Les manuels de l élève. Le livre du professeur commun aux 3 manuels. L offre numérique Bordas

&:BDNKTH=UWZWXU: SES TERMINALE SES TERMINALE. Les manuels de l élève. Le livre du professeur commun aux 3 manuels. L offre numérique Bordas SES TERMINALE SES TERMINALE Gnd fot : 978 204 732908 5 So diction d Cédic Pd t Pi-Oivi P L n d éèv 3 n diponib po vot nté. Ptit fot : 978 204 732993 1 L iv d pof con x 3 n Tééchgb GRATUITEMENT www.bod-.f

Plus en détail

M O D E L I S AT I O N D E L A B A S E D E D O N N E E S D U N E I M P R I M E R I E D E C A R T E S D E V I S I T E

M O D E L I S AT I O N D E L A B A S E D E D O N N E E S D U N E I M P R I M E R I E D E C A R T E S D E V I S I T E C A R T E S M O D E L I S AT I O N D E L A B A S E D E D O N N E E S D U N E I M P R I M E R I E D E C A R T E S D E V I S I T E G U S TAV O B A R R E N O J O S E C A R L O S C O R R E I A R E M I H Ä

Plus en détail

EXISTE EN PHOTOVOLTAÏQUE

EXISTE EN PHOTOVOLTAÏQUE c 2 kg/m 4,7 r à m Pid à mai a r i d I. r! Fac r ra char, rgi /m² à Ada r 1 r vr iq m Ac h c,! i miq c c, rdi r i a T d fabriq rgg. B rc r aièr v à a m rr. E grâc rcycab r a rcyc 100% à r d x a r a v T

Plus en détail

Master 1ère année spécialité IMIS et Mathématiques Contrôle continu de "Processus Stochastiques"

Master 1ère année spécialité IMIS et Mathématiques Contrôle continu de Processus Stochastiques Master ère aée spécialité IMIS et Mathématiques Cotrôle cotiu de "Processus Stochastiques" 8 octobre 00 - Durée h Calculatrices et documets autorisés Exercice Jacques va tous les jours à so travail e emprutat

Plus en détail

Bouygues Télécom Issy-les-Moulineaux. Hôtel Pullman Aquaboulevard. Mont Valérien. La Ceinture Verte, secteur sud-ouest parisien

Bouygues Télécom Issy-les-Moulineaux. Hôtel Pullman Aquaboulevard. Mont Valérien. La Ceinture Verte, secteur sud-ouest parisien L Citr rt, ctr d-ot pii Boyg Télécom Iy-l-Mx Hôtl llm Aqbolvd pormiq dpi l toit d Hll Mot léri Cité d l ir L Déf Hll L c d xpoitio, d ht x d l coro pii, d jx viromtx mjr Aprè l déclmt d fortifictio d i,

Plus en détail

Les armes. Le systeme de flag. Degats des armes.

Les armes. Le systeme de flag. Degats des armes. sntation. Connxion. Commnt jo? Ls camps. Ls ams. L systm d flag. Dgats ds ams. Not sit : www.dsticaft.f Nos : dstipp.nitos.nt dsticaft.nitos.nt sntation : Bonjo à toi lct Dsticaftin! C ttoil à po bt d

Plus en détail

Géométrie vectorielle et analytique dans l'espace, cours, terminale S

Géométrie vectorielle et analytique dans l'espace, cours, terminale S Géométrie vectorielle et analytique dans l'espace, cours, terminale S F.Gaudon 21 mars 2013 Table des matières 1 Vecteurs de l'espace 2 1.1 Extension de la notion de vecteur à l'espace.........................

Plus en détail

SESSION DE 2004 CA/PLP

SESSION DE 2004 CA/PLP SESSION DE 4 CA/PLP CONCOURS EXTERNE Sectio : MATHÉMATIQUES SCIENCES PHYSIQUES COMPOSITION DE MATHÉMATIQUES Durée : 4 heures L usage des calculatrices de poche est autorisø (coformømet au directives de

Plus en détail

Réunion Commission Médicale-Trégunc sept 2010-Fabien CODRON

Réunion Commission Médicale-Trégunc sept 2010-Fabien CODRON Réunion Commission Médicale-Trégunc sept 2010-Fabien CODRON 1 P LA N 2 Le s d if f é r e n t s m é la n g e s L h is t o ir e d e la p lo n g é e t e k Le s a v a n t a g e s e t le s lim it e s d u t

Plus en détail

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui I N T R O D U C T I O N D I n t e r n e t e s t l e p l u s g r a n d r é s e a u a u m o n d e a v e c d e s c e n t a i n e s d e m i l l i o n s da o r d i n a t e u r é s e a u x c o n n e c t é sa

Plus en détail

DROITES REMARQUABLES DANS UN TRIANGLE EXERCICES ( demonstrations )

DROITES REMARQUABLES DANS UN TRIANGLE EXERCICES ( demonstrations ) THEME : DROITES REMARQUABLES DANS UN TRIANGLE EXERCICES ( demonstrations ) Exercice 1 : Médiatrices Deux points A et B appartiennent à un cercle de centre O. Démontrer que la médiatrice de la corde [AB]

Plus en détail

LES ENJEUX POUR UN NOUVEAU QUARTIER DU 21ème SIECLE

LES ENJEUX POUR UN NOUVEAU QUARTIER DU 21ème SIECLE LE IETON "LU QU'UN OT, UN ENEBLE" E LE ENJEUX OUR UN NOUVEU QURTIER U 1è IECLE Orité o riciax éét cotittif i 'rv t a rot d cia, x îot oitiot co roogt ti bai XIX ièc d cia t iaai I cotitt égt 'aorc ft qartir

Plus en détail

Lames minces et Polarisation de la lumière

Lames minces et Polarisation de la lumière Mawan Bouch Ecol Supéu d Ingénus d Bouth, LIBAN 21-211 Lams mncs t Polasaton d la lumè A/ Pésntaton généal I/ Polasaton d la lumè Ls onds lumnuss sont ds onds élctomagnétqus caactésés pa dux champs E t

Plus en détail

Travaux Pratiques de Thermodynamique Module LA 200 Turbine à Réaction

Travaux Pratiques de Thermodynamique Module LA 200 Turbine à Réaction Tavaux Patqu d Thodynaqu Modul LA 00 Tubn à Réacton Péntaton L objctf d c tavaux atqu t d llut l t cond nc d thodynaqu. L ntallaton t alnté a d l a ou on qu lo d a détnt dan un tubn fat toun l ab d ot

Plus en détail

D é ce m b re 2 0 0 7 L e ttr e d 'i n fo r m a ti o n n 1 6 E d i to r i al P o u vo i r s p r i vé s, p o u vo i r s p u b li c s P l u s i e u r s é vé n e m e n ts n o u s i n te r p e l l e n t d

Plus en détail

2. Où Hermès invente le feu

2. Où Hermès invente le feu 1. Où l i à l i è l S l A è î i. i Q iè j l, C è Mï l l i. b h i A A Ql i bj bh U, li lg x. i l l b À i h. À è Mï, ' i i. 500 J. C. 2. Où è i l f Cbi h l è Il l. fi i ll h ' C f l h Il fi l l. l f C è

Plus en détail

Notre Gamme Classique

Notre Gamme Classique No l No o p q co x v vl, co l d p. No o ocx d cob bo d l v d o cl, b q o oo vo f bééfc d o pod. E âc à o I, cc p c fcl f p vl. U ppl d o épc f: Q o l dé? L Dé o d cof fbqé à p d d, obé d cocol d c. d obé

Plus en détail

La rentree. Humour. Jouer les uns avec les autres. Camp à l étranger. Je quitte mon patro

La rentree. Humour. Jouer les uns avec les autres. Camp à l étranger. Je quitte mon patro 846 Piiq - 846 - Sb 2013 - B ô : CHARLEROI X - EDITEUR RESPONSABLE : A Mig - 15 17 Hôi - 6060 Giy L H 16 5 4 12 14 C g J qi J HH y fi bi ONE 30 b ; HH ; HH hh i ; HH i i iff i ; HH y h Fi. E f i -Ch J

Plus en détail

3 ème BREVET THEOREME DE THALES

3 ème BREVET THEOREME DE THALES Exercice 1 1 Construire un triangle ABC tel que AB = 6 cm AC = 7,2 cm et BC = 10 cm Placer les points R, T et E tels que : R [AB] et AR = 4,5 cm T [AC] et (RT) // (BC) E [AB) et E [AB] et BE = 2 cm 1 2

Plus en détail

E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie. A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010

E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie. A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010 E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010 M éta bo lis m es énerg étiques C o ntra c tio n m us c ula ire M u s cle s s t r ié s s q u e le t t iq u e s = 40 % m a s

Plus en détail

La croisière ludo-éducative du 8 au 19 septembre 2014 Parrainée par Mike Horn

La croisière ludo-éducative du 8 au 19 septembre 2014 Parrainée par Mike Horn La croisière ludo-éducative du 8 au 19 septembre 2014 Parrainée par Mike Horn Résumé D én omin a tion E A U ' t o u r d u L é m an - l a c r o i s i è r e l u d o - é d u c a t i v e ( E T L ) O bjec tifs

Plus en détail

[ VO ] en vert et la demi-droite [ LE ) en bleu. Exercice p 151, n 1 :

[ VO ] en vert et la demi-droite [ LE ) en bleu. Exercice p 151, n 1 : Exercice p 151, n 1 : 1) Placer trois points I, J et K non alignés, puis : a) tracer la droite passant par les points I et K ; b) tracer le segment d extrémités J et I ; c) tracer la demi-droite d origine

Plus en détail

BC = 3 4 AB ( BA 8

BC = 3 4 AB ( BA 8 1 e S - programme 011 mathématiques ch8 cahier élève Page 1 sur 6 Ch8 : Produit scalaire Exercice n A page 5 : Calcul vectoriel Reproduire la figure et compléter le texte On considère le triangle ABC donné

Plus en détail

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Rappel d u c h api t r e pr é c é d en t : l i de n t i f i c a t i o n e t l e s t i m a t i o n de s y s t è m e s d é q u a t i o n s s i m u lt a n é e s r e p o

Plus en détail

Laissez-vous conduire jusqu à minuit!

Laissez-vous conduire jusqu à minuit! Laiz-vou conduir juqu à minuit! A partir du 2 juillt 2010, la Communauté d Agglomération du Pay Ajaccin t l Tranport Collctif Ajaccin (TCA) propont à lur uagr un drt d oiré tardiv juqu à MINUIT ur un majorité

Plus en détail

FG² = EF² + EG² 7² = 2² + EG² 49 = 4 + EG² EF = 2, FG = 7, EG =? EG² = 49 4 = 45 EG = = 3 EG 6,7

FG² = EF² + EG² 7² = 2² + EG² 49 = 4 + EG² EF = 2, FG = 7, EG =? EG² = 49 4 = 45 EG = = 3 EG 6,7 EC 4A : ELEMENTS DE MATHEMATIQUES THEOREMES DE PYTHAGORE ET DE THALES EXERCICES CORRECTION EXERCICE N 1 : Figure 1 : ABC est rectangle en A, donc, BC² = AB² + AC² BC² = 5² + 7² BC² = 25 + 49 AB = 5, AC

Plus en détail

Jeudi 25 mai Étape 5 : ALBERT (Somme) à BERCK-sur-MER (Pas-de-Calais) : 179,5 km. 2 è relais : Berck-sur-Mer à Berck-sur-Mer : 78,5 km D940

Jeudi 25 mai Étape 5 : ALBERT (Somme) à BERCK-sur-MER (Pas-de-Calais) : 179,5 km. 2 è relais : Berck-sur-Mer à Berck-sur-Mer : 78,5 km D940 Jd ma 11 Étap 5 : ALBERT (omm) à BERCK--MER (Pa-d-Caa) : 179,5 km 2 è a : Bck--M à Bck--M : 78,5 km Komèt t tota Moy hoa d Itéa Rot paa a Dcto / Obvato Dépat : 78,5 0,0 Pac d pot 13:10 12:30 R Em Lavzza

Plus en détail

SYSTÈME DE DISCUSSION

SYSTÈME DE DISCUSSION D o o fl x b ffi mè o g è o oq o f o omm o m o x mo m T of o x om o b m m o Ch g P o o g mm q m o m o à o à o b o à y è m A g b fi o j o m m x of o o om o o Ch g P : à o o o o m o m q m o I o omm o o h o x

Plus en détail

Pendant cette séquence 9, voici ce que tu vas apprendre : Comprendre l usage de l imparfait et du passé simple dans un récit.

Pendant cette séquence 9, voici ce que tu vas apprendre : Comprendre l usage de l imparfait et du passé simple dans un récit. O E G N oair Pdat tt éq 9, oii q t a ardr : éa 1 Rérr diért éta d réit. éa 2 Érir éta d réit. éa 3 Rérr t tiir d otr d t. éa 4 Cordr ag d iarait t d aé i da réit. éa 5 Cordr igré d ot o d xrio. éa 6 Érir

Plus en détail

Cours. 1 ) Fonction affine Déf. Fonctions affines, polynômes. I FONCTIONS AFFINES Fonctions affines par morceaux. x x

Cours. 1 ) Fonction affine Déf. Fonctions affines, polynômes. I FONCTIONS AFFINES Fonctions affines par morceaux. x x Cours FONCTIONS USUELLES Fonctions affines, polynômes F1 I FONCTIONS AFFINES Fonctions affines par morceaux 1 ) Fonction affine a et b sont deux réels donnés. La fonction f définie sur R par f (x) = ax

Plus en détail

Préfecture du Val-de-Marne

Préfecture du Val-de-Marne éfcu V-- Commu og-u- Ifomio u iqu u, mii choogiqu pou ppicio I, II, III 'ic L 125-5 co 'viom 1. x à êé péfco 2015/2388 31 jui 2015 mi à jou 2. iuio commu u g u ou puiu p pévio iqu u péviib [ ] L commu

Plus en détail

Séries numériques. Chap. 02 : cours complet.

Séries numériques. Chap. 02 : cours complet. Séris méris Cha : cors comlt Séris d réls t d comlxs Défiitio : séri d réls o d comlxs Défiitio : séri corgt o dirgt Rmar : iflc ds rmirs trms d séri sr la corgc Théorèm : coditio écssair d corgc Théorèm

Plus en détail

DISTANCES ET TANGENTES Corrigés 1/7

DISTANCES ET TANGENTES Corrigés 1/7 DISTANCES ET TANGENTES Corrigés 1/7 Corrigé 01 Soit une droite D et un point A, on appelle distance du point A à la droite D la distance de A au pied de la perpendiculaire à D passant par A. Corrigé 02

Plus en détail

ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE - Partie D

ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE - Partie D ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE - Partie D TITRE : Pollutions Electromagnétiques Temps de préparation :...2 h 15 minutes Temps de présentation devant le jury :.10 minutes Entretien avec le jury :..10 minutes GUIDE

Plus en détail

GROUPE ELECTROGENE AU GPL & AU GAZ NATUREL CE G ER[

GROUPE ELECTROGENE AU GPL & AU GAZ NATUREL CE G ER[ 1 GROUPE ELECTROGENE AU GPL & AU GAZ NATUREL CE G ER[ 2 GROUPE ELECTROGENE AU GA) UNE APPLICATION ETENDUE Il a toujou s u e aiso de hoisi u g oupe le t og e au gaz. Pas ou peu d'a s au seau le t i ue Chalets

Plus en détail

e3a Mathématiques B PC 2008 Exercice 1

e3a Mathématiques B PC 2008 Exercice 1 .a) Soit (x; y) R e3a Mathématiques B PC 8 Exercice On a xy 6 (x + y ) () x + y xy > ce qui est vrai car x + y xy = (x y), De même (x + y ) 6 xy () 6 x + y + xy or x + y + xy = (x + y). Cas d égalité :

Plus en détail

Chapitre VIII Ondes électromagnétiques et fibres optiques

Chapitre VIII Ondes électromagnétiques et fibres optiques Chapite VIII Ondes électomagnétiques et fibes optiques I Les Ondes Electomagnétiques II Les lois de l optique géométique III La fibe optique : un guide de lumièe I Les Ondes Electomagnétiques I.1 Le champ

Plus en détail

Découvrenztes ses diffétrees!

Découvrenztes ses diffétrees! ZOOM SU U S U héi : bl ig ya yaial ial Fai-v laii i ab vivac a fillag ag i ia a é à v vi é éc éc 6 Ma 2013 Oigiai bai éiaé c ab i xii lillé Pafé : fiz échz z fill f ill v fiz c c ifi b gai ga i v z--v

Plus en détail

provence-alpes-côte d azituall

provence-alpes-côte d azituall c hmai t atcvit Pc miga i La gi ciè acci jt ivtt g cmm j maj vmt t gag, aciit t accmag acci t. vc-a-côt azi La gi Pvc A côt Az c t 4,9 mii habit 2 mii ac 200 000 ca 157 000 tiat 25 it igmt i 4 ivit 14

Plus en détail

Avis de consultation publique

Avis de consultation publique AOC «MUSCADET SEVRE ET MAINE» DENOMINATIONS GEOGRAPHIQUES COMPLEMENTAIRES «CHATEAU-THEBAUD», «GOULAINE», «MONNIERES - SAINT-FIACRE», «MOUZILLON TILLIERES» Avis de consultation publique Lors de sa session

Plus en détail