Directive de la Direction des finances sur l'imposition complémentaire au titre de l'impôt à la source

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Directive de la Direction des finances sur l'imposition complémentaire au titre de l'impôt à la source"

Transcription

1 Directive de la Direction des finances sur l'imposition complémentaire au titre de l'impôt à la source (du 23 novembre 1998) A. Conditions pour l'imposition complémentaire 1 Sont soumis à l'imposition complémentaire les travailleurs étrangers qui, en plus de leurs revenus imposés à la source, disposent d'autres revenus ou patrimoines non assujettis à la retenue fiscale à la source. 2 Entrent notamment en ligne de compte comme revenus soumis à une imposition complémentaire : les revenus provenant d'une activité lucrative dépendante exceptionnellement non imposés à la source (p. ex. revenus payés depuis l'étranger pour une activité lucrative dépendante) les revenus provenant d'une activité lucrative indépendante les rentes de l'avs les rentes complètes de l'ai en raison d'une invalidité à 100 % les rentes complètes provenant d'assurances-accident en raison d'une invalidité à 100 % les rentes du 2 e et 3 e pilier a les produits financiers de titres et d'avoirs suisses et étrangers les produits financiers immobiliers les pensions alimentaires que les personnes imposables perçoivent pour elles-mêmes ou pour les enfants qui sont sous leur autorité parentale les revenus provenant de la concession ou de l'exploitation de droits d'auteur et de brevets les gains provenant de loteries, d'opérations analogues aux loteries ou de concours les revenus provenant de l'usufruit les revenus provenant de fondations les prestations de prévoyance en capital et les versements de capitaux de l'avs/ai. 3 Une procédure complémentaire n'est engagée que si le revenu imposable non assujetti à l'impôt à la source se monte à au moins francs ou si la fortune totale imposable s'élève à au moins francs. 4 Lorsque ces valeurs seuils ne sont pas dépassées, les impôts anticipés prélevés sur le rendement de la fortune, les gains de loterie, loto et toto sont alors restitués sur demande. Il en va de même pour la restitution de retenues fiscales étrangères sur les produits des titres selon les dispositions correspondantes de l'accord sur la double imposition. 5 Il est également possible de renoncer à l'imposition complémentaire si les conditions d'un assujettissement postérieur sont réunies. B. Enregistrement des contribuables faisant l'objet d'une imposition complémentaire I. Administration fiscale communale 6 Lorsque l'administration fiscale communale constate la nécessité d'une imposition complémentaire, elle ajoute alors les personnes imposables dans le registre fiscal cantonal, catégorie fiscale 6Q, à compter de la période fiscale concernée. 7 L'administration fiscale communale communique cette information au service Impôt fédéral direct conformément à la directive de l'administration fiscale cantonale applicable aux administrations fiscales communales concernant la déclaration des mutations. Cette notification est indiquée par un tampon de couleur rouge «Imposition complémentaire». 8 La commune de taxation est la commune dans laquelle, selon la loi fiscale, les personnes imposables étaient domiciliées ou en séjour au 1 er janvier de l'année ou, pour les arrivées dans le canton, à la date de commencement de l'assujettissement à l'impôt. Service Impôt fédéral direct 9 Le service Impôt fédéral direct vient compléter le registre à souche qu'il tient avec les informations fournies par les administrations fiscales communales.

2 10 A réception des déclarations d'impôt, le service Impôt fédéral direct établit une liasse du procès-verbal de taxation. Tous les mois, le service Impôt fédéral direct remet au service de taxation 6 les déclarations d'impôt conjointement avec les procès-verbaux de taxation classés. C. Application de la procédure de déclaration d'impôt I. Obligation de remise d'une déclaration d'impôt 11 Les contribuables assujettis à l'imposition complémentaire doivent présenter spontanément, même si la commune ne leur a pas faire parvenir de formulaire de déclaration d'impôt, une déclaration d'impôt dûment remplie selon les dispositions de la procédure ordinaire et y déclarer l'ensemble de leur revenu et fortune. Envoi des feuilles d'impôt 1. En général 12 Une fois par an, l'administration fiscale de la commune de taxation mène la procédure de déclaration d'impôt complémentaire jusqu'à la fin de l'assujettissement à l'impôt à la source ou, lorsque les conditions ne sont plus réunies, jusqu'à la révocation par l'administration fiscale cantonale. 13 Sont du reste applicables les dispositions définies en vertu de l'invitation à déposer les déclarations d'impôt et les demandes d'imputation ainsi que la directive de la Direction des finances sur la procédure de déclaration d'impôt. 2. Marquage des déclarations d'impôt 14 La mention «Imposition complémentaire au titre de l'impôt à la source» ainsi que la mention «Catégorie fiscale 6Q» dans le champ d'adresse sont apposées sur les déclarations d'impôt. L'administration fiscale communale mentionne en outre le barème à la sourcesur la déclaration d'impôt. D. Remise à l'administration fiscale cantonale 15 L'administration fiscale communale transmet une fois par mois (immédiatement en cas de départ) au service Impôt fédéral direct les déclarations d'impôt reçues après les avoir examinées conformément à la directive de la Direction des finances sur le concours des administrations fiscales communales dans la préparation de la taxation. E. Procédure de taxation I. Compétence 16 Seul le service de taxation 6 procède aux taxations 1. Impôt sur le revenu a) Bases de la taxation 17 Sont calculés : le revenu imposable (NS) ; le revenu déterminant le taux. b) Calcul du revenu imposable 18 Les dispositions de la loi fiscale sont applicables par analogie pour calculer le revenu imposable. 19

3 Le revenu frappé complémentaire est diminué uniquement des déductions qui ont un rapport direct avec celui-ci. 20 Les déductions déjà prises en compte pour l'impôt à la source ne sont plus prises en considération lors de la détermination du revenu assujetti à l'imposition complémentaire. Entrent par exemple en ligne de compte comme déductions qui ne sont plus prises en compte les prestations alimentaires ou d'entretien, les frais de garde des enfants, les intérêts passifs, les aliments versés au conjoint divorcé ou séparé de fait et/ou les pensions alimentaires pour les enfants, les dépenses occasionnées en raison d'une maladie, d'un accident ou d'une invalidité, les cotisations aux formes reconnues de prévoyance individuelle liée (3e pilier a) ; cf. directive de la Direction des finances concernant l'impôt à la source applicable aux travailleurs étrangers, guide fiscal de Zurich n 28/050, chiffres marginaux 45-50). 21 Sont pris en compte pour les rendements de la fortune francs au maximum pour les rémunérations de l'épargne ( 31 al. 1 lettre g de la loi fiscale) et les frais de gestion de la fortune ( 30 al. 1 de la loi fiscale). 22 Lorsque l'un des conjoints a été taxé selon le barème C pour son revenu d'activité lucrative et que le revenu d'activité lucrative de l'autre conjoint doit être frappé d'une imposition complémentaire, la moitié des primes d'assurance ( 31 al. 1 lettre g de la loi fiscale) sera alors imputée sur ce revenu. 23 La déduction spécifique en cas d'activité lucrative des deux conjoints ( 31 al. 2 de la loi fiscale) est, dans la mesure où le revenu d'activité lucrative de l'épouse doit être frappé complémentaire, déduite de celui-ci au prorata. 24 En revanche, si c'est le revenu d'activité lucrative du mari qui est frappé d'une imposition complémentaire, la déduction spécifique n'est alors pas accordée. c) Calcul du revenu déterminant le taux 25 Les dispositions de la loi fiscale sont applicables pour calculer le revenu déterminant le taux. d) sociales 26 Aucune déduction sociale n'est accordée lorsque le revenu d'activité lucrative des conjoints est imposé selon le barème C et que le revenu de l'épouse est assujetti à l'imposition complémentaire. 27 En revanche, si c'est le revenu du mari qui est frappé complémentaire, les éventuelles déductions sociales sont consenties intégralement sur le revenu global net et au prorata sur le revenu net faisant l'objet d'une imposition complémentaire. 28 Lorsque l'impôt à la source est prélevé selon le barème A ou B, les déductions sociales ne sont prises en compte ni lors du calcul du revenu imposable, ni lors de celui du revenu déterminant le taux. 29 Il en va de même, indépendamment du barème à la source applicable, lorsque le revenu est frappé complémentaire mais que cela n'est pas dû à une activité lucrative dépendante ou indépendante. 2. Impôt sur la fortune 30 Sont calculées : la fortune imposable ; la fortune déterminant le taux. 31 I Les dispositions de la loi fiscale sont applicables pour calculer la fortune imposable et celle déterminant le taux. Impôt fédéral direct 1. Bases 32 Sont calculés : le revenu imposable (NS) ; le revenu déterminant le taux.

4 2. Calcul du revenu imposable et du revenu déterminant le taux 33 Les dispositions relatives aux impôts cantonaux et communaux (cf. chiffres marginaux 18 à 29) sont applicables par analogie pour calculer le revenu non imposé à la source et le revenu déterminant le taux. F. Perception de l'impôt I. 34 Sont applicables par analogie pour la perception de l'impôt les dispositions de la loi fiscale et les dispositions d'exécution. 35 Lors de la première imposition complémentaire, l'administration fiscale communale détermine les facteurs nécessaires au calcul provisoire de l'impôt à l'aide des exemples de calcul en annexe et selon les dispositions de cette directive. 36 La taxe personnelle n'est pas prélevée lorsque les personnes sont assujetties à l'imposition complémentaire Impôt fédéral direct 37 Les dispositions de la loi fédérale sur l'impôt fédéral direct et les dispositions d'exécution sont en outre applicables par analogie pour la perception de l'impôt. 38 Lors de la première imposition complémentaire, l'administration fiscale communale détermine les facteurs nécessaires au calcul provisoire de l'impôt à l'aide des exemples de calcul en annexe et selon les dispositions de cette directive, et les communique au service Impôt fédéral direct en les reportant sur le procès-verbal prévu à cet effet. G. Fin de l'assujettissement à l'impôt à la source 39 Lorsqu'un travailleur étranger a obtenu l'autorisation d'établissement ou s'est marié à une personne détenant le droit de cité suisse ou l'autorisation d'établissement, la date à laquelle commence l'imposition dans le cadre de la procédure ordinaire (le premier du mois suivant) est inscrite sur la déclaration d'impôt et c'est à partir de cette date qu'est réalisée la perception provisoire pour l'imposition au registre ordinaire. H. Dispositions finales 40 La directive entre en vigueur le 1 er janvier La directive de la Direction des finances sur les impositions complémentaires au titre de l'impôt à la source du 20 janvier 1995 est abrogée. 42 Les prescriptions abrogées restent applicables aux taxations pour les années fiscales allant jusqu'à l'année 1998 incluse. Annexe I. Tous les exemples de calcul et de taxation sont calculés pour un couple assujetti à l'impôt à la source avec un enfant. Exemple de calcul 1 (revenu mobilier)

5 Le revenu provenant d'une activité lucrative dépendante (salaire net II conformément au certificat de salaire) s'élève à francs. La fortune en titres (livrets d'épargne) se monte à francs, le rendement de la fortune à francs. s provenant d'une activité dépendante (assujettis à l'impôt à la source) Produit provenant de titres et d'avoirs Dépenses professionnelles (3 500) 0 Cotisations à la prévoyance individuelle (3 e pilier a) (2 500) 0 Primes d'assurance (5 300) (1 000) Frais de gestion de la fortune (750) (750) net Déduction sociale imposable Fr déterminant le taux Fr Fortune Fortune imposable Zurich Fr Fortune déterminant le taux Fr Calcul de l'impôt: Impôt sur le revenu barème «marié» : taux pour = 3,903 % Impôt cantonal simple de francs à 3,903 % Impôt sur la fortune barème «marié» : taux pour francs = 0,228 Impôt sur la fortune simple de francs à 0, , 60 francs 57,00 francs Exemple de calcul 2 (gain au sport-toto) d'activité lucrative imposé à la source (salaire net II conformément au certificat de salaire) francs. Gain au toto de francs. Les «frais d'acquisition» sont de 500 francs. s provenant d'une activité lucrative dépendante (imposés à la source) Gain au sport-toto Dépenses professionnelles (3 500) 0 Cotisations à la prévoyance individuelle (3 e pilier a) (2 500) 0 Primes d'assurance (5 300) 0 Mises au sport-toto (500) (500) net Déduction sociale 0 0

6 imposable Fr déterminant le taux Fr impôt sur le revenu barème «marié» : taux pour francs = 4,175 % Impôt cantonal simple de francs à 4,175 % 730,60 francs Exemple de calcul 3 (Rentes complètes) Le revenu d'activité lucrative imposé à la source (salaire net II conformément au certificat de salaire) de l'époux se monte à francs. Suite à un accident de travail, l'épouse perçoit une pension d'invalidité complète de la CNA d'un montant annuel de francs ainsi qu'une pension d'invalidité de l'avs de francs. En raison de l'accident de travail subi, elle ne peut plus exercer d'activité lucrative. s de l'époux provenant d'une activité lucrative dépendante (soumis à l'impôt à la source selon le barème B1) Pension AI de la CNA, imposable à 100 % Pension AI de l'avs francs, imposable à 100 % Dépenses professionnelles de l'époux (3 500) 0 Cotisations à la prévoyance individuelle (3 e pilier a) (2 500) 0 Primes d'assurance (5 300) 0 net Déduction sociale imposable Fr déterminant le taux Fr Impôt sur le revenu barème «marié» : taux pour francs = 4,384 % Impôt cantonal simple de francs à 4,384 % 999,55 francs Exemple de calcul 4 (revenus d'activité lucrative payés depuis l'étranger) Exemple de calcul 4.1 (revenus d'activité lucrative de l'époux, payés depuis l'étranger) Le revenu d'activité lucrative dépendante assujetti à l'impôt à la source (salaire net II conformément au certificat de salaire) de l'épouse s'élève à francs, celui de l'époux à francs (revenu payé par virement depuis l'italie pour un travail effectué en Suisse). Les cotisations au 3 e pilier a se montent à francs, dont pour l'époux.

7 s de l'épouse provenant d'une activité lucrative dépendante (assujettis à l'impôt à la source selon le barème C) s de l'époux Dépenses professionnelles de l'épouse (3 200) 0 Dépenses professionnelles de l'époux (3 700) (3 700) Cotisations à la prévoyance individuelle : - (3 e pilier a) de l'épouse (1 500) 0 - (3 e pilier a) de l'époux (2 500) (2 500) Primes d'assurance (5 300) (2 650) Déduction spécifique ( 31 al. 2 de la loi fiscale) (1) (5 200) 0 net Déduction sociale (1 enfant) (2) (5 400) (3 356)* imposable Fr déterminant le taux Fr * Calcul des déductions sociales au prorata : x : = impôt sur le revenu barème «marié» : taux pour francs = 4,568 % Impôt cantonal simple de francs à 4,568 % 2 178,90 francs 1) 2) voir la directive sur l'imposition complémentaire chiffre marginal 24 voir la directive sur l'imposition complémentaire chiffre marginal 27 Exemple de calcul 4.2 (revenus d'activité lucrative de l'épouse payés depuis l'étranger) En principe comme dans l'exemple 4.1 à la différence près qu'ici le revenu de l'épouse est frappé complémentaire (attention notamment aux différences en matière de déduction sociale et spécifique). s de l'époux provenant d'une activité lucrative dépendante (soumis à l'impôt à la source selon le barème C1) s de l'épouse Dépenses professionnelles de l'époux (3 200) 0 Dépenses professionnelles de l'épouse (3 700) (3 700) Cotisations à la prévoyance individuelle : - (3 e pilier a) de l'époux (2 500) 0 - (3 e pilier a) de l'épouse (1 500) (1 500) Primes d'assurance (5 300) (2 650) Déduction spécifique ( 31 al. 2 de la loi fiscale) (1) (5 200) (3 009)* net Déduction sociale (1 enfant) (2) imposable Fr déterminant le taux Fr * Calcul de la déduction spécifique au prorata : x : = impôt sur le revenu barème «marié» :

8 taux pour francs = 4,752 % Impôt cantonal simple de francs à 4,752 % 2 333,20 francs 1) 2) voir la directive sur l'imposition complémentaire chiffre marginal 23 voir la directive sur l'imposition complémentaire chiffre marginal 26 Exemple de calcul 5 (Immeuble : valeur locative propre et intérêts passifs, rendement de la fortune) Le revenu d'activité lucrative dépendante (salaire net II conformément au certificat de salaire) est de francs ; la fortune en titres s'élève à francs, le rendement de la fortune est de francs. La valeur locative propre de l'immeuble s'élève, après déduction des frais d'entretien, à francs, la valeur fiscale de la fortune est de francs. L'immeuble est grevée d'une hypothèque de francs. Les intérêts passifs se montent à francs. s provenant d'une activité lucrative dépendante (imposés à la source) Valeur locative propre, nette après déduction des frais d'entretien Rendement de la fortune Dépenses professionnelles (6 700) 0 Cotisations à la prévoyance individuelle (3 e pilier a) (5 000) 0 Intérêts passifs (13 500) (13 500) Primes d'assurance (5 300) (1 000) Frais de gestion de la fortune (210) 210) net Déduction sociale (1 enfant) imposable Fr déterminant le taux Fr Fortune Fortune en titres Valeur fiscale de la fortune immeuble /. dette hypothécaire ( ) Fortune imposable Zurich Fr Fortune déterminant le taux Fr impôt sur le revenu barème «marié» : taux pour francs = 4,258 % Impôt cantonal simple de francs à 4,258 % Impôt sur la fortune barème «marié» : taux pour francs = 0,046 Impôt cantonal simple de francs à 0,046 % 178,80 francs 7,00 francs Impôt fédéral direct Les exemples de taxation pour les impôts cantonaux et communaux s'appliquent également par analogie à l'impôt fédéral direct. Doivent être prises en considération pour les déductions les différentes estimations selon la LIFD.

Modification du 30 septembre 2015 (première lecture) Le Parlement de la République et Canton du Jura. Article 19, alinéa 1, lettre b (nouvelle teneur)

Modification du 30 septembre 2015 (première lecture) Le Parlement de la République et Canton du Jura. Article 19, alinéa 1, lettre b (nouvelle teneur) Loi d impôt Modification du 0 septembre 015 (première lecture) Le Parlement de la République et Canton du Jura arrête : I. La loi d impôt du 6 mai 1988 1) est modifiée comme il suit : Article 15, alinéa

Plus en détail

Le Conseil d Etat de la République et Canton de Neuchâtel,

Le Conseil d Etat de la République et Canton de Neuchâtel, CONSEIL D'ETAT Arrêté fixant les normes de classification et le montant des subsides en matière d'assurance-maladie obligatoire des soins pour l'année 2015 Le Conseil d Etat de la République et Canton

Plus en détail

Notice 2 Imposition des époux et de la famille

Notice 2 Imposition des époux et de la famille Notice 2 Imposition des époux et de la famille Valable pour la période fiscale 2015 Les dispositions applicables en matière de droit fiscal peuvent sensiblement différer selon la situation personnelle

Plus en détail

concernant la réduction des primes d assurance-maladie (ORP)

concernant la réduction des primes d assurance-maladie (ORP) 8.. Ordonnance du 8 novembre 0 concernant la réduction des primes d assurance-maladie (ORP) Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu la loi du novembre 995 d application de la loi fédérale sur l assurance-maladie

Plus en détail

Retraite et impact fiscal dans le canton de Genève

Retraite et impact fiscal dans le canton de Genève FONCTIONNAIRES INTERNATIONAUX Retraite et impact fiscal dans le canton de Genève Administration fiscale cantonale Direction de la taxation 10 avril 2014 Bertrand BANDOLLIER 1 Bases théoriques [pages 3

Plus en détail

Arrêté portant adaptation des déductions et des tarifs de la loi d'impôt aux effets de la fluctuation de l'indice des prix pour l'année fiscale 2015

Arrêté portant adaptation des déductions et des tarifs de la loi d'impôt aux effets de la fluctuation de l'indice des prix pour l'année fiscale 2015 Arrêté portant adaptation des déductions et des tarifs de la loi d'impôt aux effets de la fluctuation de l'indice des prix pour l'année fiscale 2015 du 30 juin 2015 Le Gouvernement de la République et

Plus en détail

Ordonnance d'exécution de la loi du 26 octobre 1978 portant introduction de la loi fédérale sur l'assurance-vieillesse et survivants

Ordonnance d'exécution de la loi du 26 octobre 1978 portant introduction de la loi fédérale sur l'assurance-vieillesse et survivants Ordonnance d'exécution de la loi du 26 octobre 1978 portant introduction de la loi fédérale sur l'assurance-vieillesse et survivants (Version en vigueur jusqu'au 31 décembre 2011) du 6 décembre 1978 L'Assemblée

Plus en détail

Comment remplir le formulaire «Demande de rectification 2014»

Comment remplir le formulaire «Demande de rectification 2014» Comment remplir le formulaire «Demande de rectification 2014» DONNEES PERSONNELLES DU CONTRIBUABLE... 1 DONNÉES PERSONNELLES DU CONJOINT... 3 DONNÉE DES ENFANTS... 3 COORDONNEES BANCAIRES POUR UN EVENTUEL

Plus en détail

RÈGLEMENT DE PRÉVOYANCE 2013

RÈGLEMENT DE PRÉVOYANCE 2013 Caisse de pensions PANVICA (proparis Fondation de prévoyance arts et métiers Suisse) RÈGLEMENT DE PRÉVOYANCE 2013 Première partie: plan de prévoyance BBF1 Le présent règlement de prévoyance entre en vigueur

Plus en détail

Ordonnance sur les prestations complémentaires à l assurance-vieillesse, survivants et invalidité

Ordonnance sur les prestations complémentaires à l assurance-vieillesse, survivants et invalidité Ordonnance sur les prestations complémentaires à l assurance-vieillesse, survivants et invalidité (OPC-AVS/AI) 1 2 831.301 du 15 janvier 1971 (Etat le 1 er janvier 2013) Le Conseil fédéral suisse, vu l

Plus en détail

DECLARATION DES INDEMNITES DE FONCTION DANS LES REVENUS 2008

DECLARATION DES INDEMNITES DE FONCTION DANS LES REVENUS 2008 Paris, le 1 er avril 2009 Département Administration et Gestion Communales Nos Réf. : GeC/JR/MB-Note n 27 Affaire suivie par Geneviève CERF ((01 44 18 13 76) et Julie ROUSSEL (( 01 44 18 51 95) P.J. :

Plus en détail

MODALITES DE SUBVENTIONNEMENT DES PRIMES

MODALITES DE SUBVENTIONNEMENT DES PRIMES Département des finances, des institutions et de la santé Service de la santé publique Departement für Finanzen, Institutionen und Gesundheit Dienststelle für Gesundheitswesen MODALITES DE SUBVENTIONNEMENT

Plus en détail

Ordonnance concernant la réduction des primes dans l'assurance-maladie (Version en vigueur du 1 er janvier 2011 au 31 décembre 2011)

Ordonnance concernant la réduction des primes dans l'assurance-maladie (Version en vigueur du 1 er janvier 2011 au 31 décembre 2011) 8.115 Ordonnance concernant la réduction des primes dans l'assurance-maladie (Version en vigueur du 1 er janvier 011 au 1 décembre 011) du 1 novembre 1995 Le Gouvernement de la République et Canton du

Plus en détail

Loi (10125) modifiant la loi d application de la loi fédérale sur l aménagement du territoire (L 1 30)

Loi (10125) modifiant la loi d application de la loi fédérale sur l aménagement du territoire (L 1 30) Loi (10125) modifiant la loi d application de la loi fédérale sur l aménagement du territoire (L 1 30) Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit : Art. 1 Modifications La

Plus en détail

Instructions concernant le règlement des examens

Instructions concernant le règlement des examens Instructions concernant le règlement des examens édictées par la Conférence suisse des impôts 1 re édition / 29.11.2004 / 6.12.2006 / 15./16.1.2009 / 13.6.2013 / 21 juillet2014 Instructions concernant

Plus en détail

Ordonnance concernant l'assurance-maladie obligatoire et les réductions individuelles des primes

Ordonnance concernant l'assurance-maladie obligatoire et les réductions individuelles des primes Ordonnance concernant l'assurance-maladie obligatoire et les réductions individuelles des primes du 16 novembre 011 Le Conseil d'etat du canton du Valais vu l'article 17 de la loi cantonale sur l'assurance-maladie

Plus en détail

1. Objet de l'information 2. 2. Principales modifications et application pratique. 2

1. Objet de l'information 2. 2. Principales modifications et application pratique. 2 REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département des finances Administration fiscale cantonale AFC Direction de la taxation des personnes physiques Case postale 97 Genève N/réf. : DHL/BBA Genève, le 6 février

Plus en détail

Description du certificat de prévoyance

Description du certificat de prévoyance Description du certificat de prévoyance 1a 1b 2 3 4 5 6 7 8 2 1 er janvier 2016 Description du certificat de prévoyance de la caisse de pension PKG La liste ci-après décrit les différentes rubriques du

Plus en détail

Table des matières VII. Abréviations utilisées

Table des matières VII. Abréviations utilisées Abréviations utilisées VII Partie 1 Les personnes physiques assujetties à l impôt des personnes physiques 1 I. Qui doit souscrire une déclaration? 3 1. Personne inscrite au registre national 3 2. Personne

Plus en détail

2.02 Etat au 1 er janvier 2014

2.02 Etat au 1 er janvier 2014 2.02 Etat au 1 er janvier 2014 Cotisations des indépendants à l AVS, à l AI et aux APG Activité indépendante 1 L assurance-vieillesse et survivants (AVS), l assuranceinvalidité (AI) et le régime des allocations

Plus en détail

Règlement de liquidation partielle de la Fondation collective Perspectiva pour la prévoyance professionnelle. Édition janvier 2015

Règlement de liquidation partielle de la Fondation collective Perspectiva pour la prévoyance professionnelle. Édition janvier 2015 Règlement de liquidation partielle de la Fondation collective Perspectiva pour la prévoyance professionnelle Édition janvier 2015 2 Règlement de liquidation partielle de la Fondation collective Perspectiva

Plus en détail

Cotisations de retraite des avocats salariés : paiement à la CNBF au titre des salaires versés au cours des périodes ci-dessus.

Cotisations de retraite des avocats salariés : paiement à la CNBF au titre des salaires versés au cours des périodes ci-dessus. Agenda Agenda fiscal-social Les dates indiquées ci-après sont les dates limites d'accomplissement des formalités. Les obligations annuelles ou exceptionnelles sont spécialement signalées par une flèche.

Plus en détail

Affiliation comme personne sans activité lucrative

Affiliation comme personne sans activité lucrative Caisse de compensation PROMEA Ifangstrasse 8, case postale, 8952 Schlieren Tél. 044 738 53 53, 044 738 53 73 info@promea.ch, www.promea.ch Obligation de cotiser à l'avs Affiliation comme personne sans

Plus en détail

Loi fédérale sur le changement du système d imposition de la propriété du logement

Loi fédérale sur le changement du système d imposition de la propriété du logement B Loi fédérale sur le changement du système d imposition de la propriété du logement Projet du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 28 février 2001 1, arrête:

Plus en détail

Affiliation comme personne sans activité lucrative

Affiliation comme personne sans activité lucrative Pour nous, la qualité est importante Obligation de cotiser à l'avs Affiliation comme personne sans activité lucrative Etes-vous inscrit(e) comme personne sans activité lucrative auprès d une autre caisse

Plus en détail

Le taux de la réduction d'impôt diffère selon la zone de protection concernée. Il est égal à :

Le taux de la réduction d'impôt diffère selon la zone de protection concernée. Il est égal à : Cabinet Fiscal Urios André, docteur en droit, Conseil fiscal et patrimonial, conseil en investissement et transactions immobilières Le dispositif Malraux Le dispositif «Malraux» est un outil de défiscalisation

Plus en détail

COMMUNE DE BAGNES SERVICE DES CONTRIBUTIONS. Déclaration des contribuables Hors-Pays. Présentation AGIV

COMMUNE DE BAGNES SERVICE DES CONTRIBUTIONS. Déclaration des contribuables Hors-Pays. Présentation AGIV Déclaration des contribuables Hors-Pays Présentation AGIV Présentation AGIV 1) Généralités 2) Déclaration Hors-Pays 2012 3) Revenus d immeubles 4) Achat et vente en cours d année 5) Dettes et intérêts

Plus en détail

Retraite et conséquences fiscales Office

Retraite et conséquences fiscales Office Département Retraite et conséquences fiscales Office Administration fiscale cantonale Direction de la taxation des personnes physiques Bertrand BANDOLLIER Directeur adjoint Novembre 2009 Page 1 système

Plus en détail

rsge D 3 14: Loi sur l'imposition des personnes physiques Impôt sur le revenu (revenu imposable) (LIPP-IV)

rsge D 3 14: Loi sur l'imposition des personnes physiques Impôt sur le revenu (revenu imposable) (LIPP-IV) Loi sur l'imposition des personnes physiques Impôt sur le revenu (revenu imposable) (LIPP-IV) D 3 14 du 22 septembre 2000 (Entrée en vigueur : 1 er janvier 2001) Le GRAND CONSEIL de la République et canton

Plus en détail

LA LETTRE DE EDITO. Refonte du barème de l IR. Optimisez votre Impôt sur le revenu! N 26 Mai 2015. Tranches (1)

LA LETTRE DE EDITO. Refonte du barème de l IR. Optimisez votre Impôt sur le revenu! N 26 Mai 2015. Tranches (1) LA LETTRE DE N 26 Mai 2015 EDITO Optimisez votre Impôt sur le revenu! Nous vous proposons dans cette lettre d information les règles principales applicables pour déterminer et optimiser votre impôt sur

Plus en détail

IAPEG Intercommunale pour l accueil de la petite enfance en Glâne. Règlement de subventions

IAPEG Intercommunale pour l accueil de la petite enfance en Glâne. Règlement de subventions IAPEG Intercommunale pour l accueil de la petite enfance en Glâne Règlement de subventions Décembre 2014 Page 2/ 11 Table des matières Contenu 1. Situation actuelle... 5 2. Proposition d organisation...

Plus en détail

LOI (RSV 9.4) du 4 juillet 2000. sur les impôts directs cantonaux LE GRAND CONSEIL DU CANTON DE VAUD

LOI (RSV 9.4) du 4 juillet 2000. sur les impôts directs cantonaux LE GRAND CONSEIL DU CANTON DE VAUD LOI (RSV 9.4) du 4 juillet 2000 sur les impôts directs cantonaux LE GRAND CONSEIL DU CANTON DE VAUD vu le projet de loi présenté par le Conseil d Etat décrète PREMIERE PARTIE SOUVERAINETE FISCALE ET ASSUJETTISSEMENT

Plus en détail

REGLEMENT DE LA TAXE COMMUNALE DE SEJOUR ET DE LA TAXE COMMUNALE SUR LES RESIDENCES SECONDAIRES

REGLEMENT DE LA TAXE COMMUNALE DE SEJOUR ET DE LA TAXE COMMUNALE SUR LES RESIDENCES SECONDAIRES REGLEMENT DE LA TAXE COMMUNALE DE SEJOUR ET DE LA TAXE COMMUNALE SUR LES RESIDENCES SECONDAIRES Ce règlement est rédigé de manière épicène et tous les titres ou fonctions peuvent concerner autant les femmes

Plus en détail

Ces informations n ont qu une valeur indicative et ne se substituent pas à la documentation officielle de l administration.

Ces informations n ont qu une valeur indicative et ne se substituent pas à la documentation officielle de l administration. Fiscalité des Etats-Unis Ces informations n ont qu une valeur indicative et ne se substituent pas à la documentation officielle de l administration. Généralités Les Etats-Unis étant un Etat fédéral, les

Plus en détail

Chiffres et faits 2009. du secteur de l assurance privée

Chiffres et faits 2009. du secteur de l assurance privée Chiffres et faits 2009 du secteur de l assurance privée 2 Impressum Editeur Association Suisse d Assurances ASA C. F. Meyer-Strasse 14 Case postale 4288, CH-8022 Zurich Tél. +41 44 208 28 28 Fax +41 44

Plus en détail

Art. 49 Définition de la fortune (art. 71, al. 1, LPP) 1 La fortune au sens des art. 50 à 59 comprend la somme des actifs inscrits au bilan

Art. 49 Définition de la fortune (art. 71, al. 1, LPP) 1 La fortune au sens des art. 50 à 59 comprend la somme des actifs inscrits au bilan Ce texte est une version provisoire. Seule la version publiée dans le Recueil officiel des lois fédérales fait foi (www.admin.ch/ch/f/as). Ordonnance sur la prévoyance professionnelle vieillesse, survivants

Plus en détail

ARRÊTÉ ROYAL RELATIF À L'ALLOCATION POUR L AIDE AUX PERSONNES ÂGÉES

ARRÊTÉ ROYAL RELATIF À L'ALLOCATION POUR L AIDE AUX PERSONNES ÂGÉES ARRÊTÉ ROYAL RELATIF À L'ALLOCATION POUR L AIDE AUX PERSONNES ÂGÉES HISTORIQUE (*) Arrêté royal du 5 mars 1990 relatif à l'allocation pour l'aide aux personnes âgée (M.B. 05.04.90) (1) Arrêté royal du

Plus en détail

Requête d assistance judiciaire 1 Art. 119 CPC

Requête d assistance judiciaire 1 Art. 119 CPC Adresse de l autorité de conciliation ou du tribunal : Requête d assistance judiciaire 1 Art. 119 CPC Requérant(e) Conjoint(e) ; partenaire enregistré(e) Nom : Nom : Prénom : Prénom : Rue : Rue : NPA ;

Plus en détail

Affiliation comme personne sans activité lucrative

Affiliation comme personne sans activité lucrative Ver#m Ifangstrasse 8?Postfach?8952 Schlieren Tel. 044 738 20 70? 044 738 20 77 ak043@verom.ch?www.verom.ch Ausgleichskasse Caisse de compensation Cassa di compensatione ABC Obligation de cotiser à l'avs

Plus en détail

L'imposition à la source

L'imposition à la source E Notions fiscales Impôt à la source L'imposition à la source (État de la législation : 1er janvier 2009) Division Études et supports / AFC Berne, 2009 E Notions fiscales - I - Impôt à la source TABLE

Plus en détail

Loi (9590) modifiant la loi concernant la fondation René et Kate Block (PA 720.00)

Loi (9590) modifiant la loi concernant la fondation René et Kate Block (PA 720.00) Loi (9590) modifiant la loi concernant la fondation René et Kate Block (PA 720.00) Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit : Art. 1 Modifications La loi concernant la

Plus en détail

1. Objet de l'information 2. 2. Principales modifications et application pratique. 2

1. Objet de l'information 2. 2. Principales modifications et application pratique. 2 REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département des finances Administration fiscale cantonale AFC Direction de la taxation des personnes physiques Case postale 3937 Genève 3 N/réf. : DHL/BBA Genève, le 6 février

Plus en détail

11.043 é L'imposition d'après la dépense. Loi

11.043 é L'imposition d'après la dépense. Loi Session de printemps 01 e-parl 06.03.01 1:9-1 - 11.043 é L'imposition d'après la dépense. Loi Projet du du 9 juin 011 Décision du du 6 mars 01 Adhésion au projet, sauf observation Loi fédérale sur l imposition

Plus en détail

LPP. Les dispositions les plus importantes de la prévoyance professionnelle vieillesse, survivants et invalidité

LPP. Les dispositions les plus importantes de la prévoyance professionnelle vieillesse, survivants et invalidité Les dispositions les plus importantes de la prévoyance professionnelle vieillesse, survivants et invalidité Etat janvier 2007 4Base et objectif de la prévoyance professionnelle La prévoyance professionnelle

Plus en détail

POLITIQUE TARIFAIRE DES INSTITUTIONS DE LA PETITE ENFANCE

POLITIQUE TARIFAIRE DES INSTITUTIONS DE LA PETITE ENFANCE GUIDE POLITIQUE TARIFAIRE DES INSTITUTIONS DE LA PETITE ENFANCE Petite enfance Page 1/10 Tél. +41 (0)22 899 10 37 Fax +41 (0)22 899 10 20 541.01.021 Politique tarifaire 12.12.docx SOMMAIRE 1 COTISATION

Plus en détail

631.1. Loi. sur les impôts cantonaux directs (LICD) Le Grand Conseil du canton de Fribourg. Décrète : du 6 juin 2000

631.1. Loi. sur les impôts cantonaux directs (LICD) Le Grand Conseil du canton de Fribourg. Décrète : du 6 juin 2000 6. Loi du 6 juin 000 sur les impôts cantonaux directs (LICD) Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu l article 5 de la Constitution du canton de Fribourg du 7 mai 857 ; Vu la loi fédérale du décembre

Plus en détail

Notice d information à l attention des personnes assujetties à l impôt à la source dans le canton de Zurich Valable à partir du 1 er janvier 2014

Notice d information à l attention des personnes assujetties à l impôt à la source dans le canton de Zurich Valable à partir du 1 er janvier 2014 Notice d information à l attention des personnes assujetties à l impôt à la source dans le canton de Zurich Valable à partir du 1 er janvier 2014 1. Qu'entend-on par impôt à la source? L imposition à la

Plus en détail

Règlement de prévoyance pour les bénéficiaires d honoraires de la caisse de prévoyance de la Confédération (RPBC)

Règlement de prévoyance pour les bénéficiaires d honoraires de la caisse de prévoyance de la Confédération (RPBC) Annexe Ia Règlement de prévoyance pour les bénéficiaires d honoraires de la caisse de prévoyance de la Confédération (RPBC) du janvier 0 (Etat le er janvier 05) Chapitre Dispositions générales Art. Objet

Plus en détail

Réforme de l imposition des entreprises (RIE II)

Réforme de l imposition des entreprises (RIE II) Réforme de l imposition des entreprises (RIE II) Imposition des bénéfices de liquidation en cas de cessation définitive de l activité lucrative indépendante Articles 33b LF et 37b LIFD Séminaire OREF du

Plus en détail

FEAS. Fédération suisse des employés en assurances sociales Commission centrale des examens Examen professionnel 2009 du brevet

FEAS. Fédération suisse des employés en assurances sociales Commission centrale des examens Examen professionnel 2009 du brevet FEAS Fédération suisse des employés en assurances sociales Commission centrale des examens Examen professionnel 2009 du brevet Prestations complémentaires à l AVS/AI (PC) et Aide sociale (AS) Nom/Prénom

Plus en détail

IKT(T9)28 20 juin 1979 ICITO/GATT. A : De : Y. Ogaard, Chef du Personnel Objet : Imposition à Genève

IKT(T9)28 20 juin 1979 ICITO/GATT. A : De : Y. Ogaard, Chef du Personnel Objet : Imposition à Genève IKT(T9)28 20 juin 1979 ICITO/GATT A : De : Y. Ogaard, Chef du Personnel Objet : Imposition à Genève Par mémorandum du 9 avril 1979 (référence INT(79)2, il avait été porté à votre connaissance que l'administration

Plus en détail

Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP) Défiscaliser avec le statut LMNP

Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP) Défiscaliser avec le statut LMNP Immobilier Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP) Défiscaliser avec le statut LMNP Les loueurs en meublés non professionnels Ce sont les personnes qui donnent en location des locaux comportant tous

Plus en détail

La prévoyance en Suisse

La prévoyance en Suisse La prévoyance en Suisse 27 1 er pilier Montants de base des rentes AVS/AI 2010 Rente de vieillesse simple Montant minimum par an par mois Montant maximum par an par mois 13 680 1 140 27 360 2 280 Rente

Plus en détail

Rencontre des groupements français et suisse

Rencontre des groupements français et suisse Rencontre des groupements français et suisse Vendredi 29 et samedi 30 mai 2015 Maison de l Amérique Latine - Paris SESSION 1 Impôt sur le revenu / forfait fiscal et impôt sur la fortune PLAN DE LA PRESENTATION

Plus en détail

Instructions aux employeurs (numéro 1)

Instructions aux employeurs (numéro 1) Version du 22.12.2010 Instructions aux employeurs (numéro 1) CHAPITRE 1 Conditions d affiliation Seuil d entrée pour l assurance obligatoire La loi sur la prévoyance professionnelle (LPP) prévoit une affiliation

Plus en détail

Le Parlement de la République et Canton du Jura, vu les articles 121 et 122 de la Constitution cantonale 1),

Le Parlement de la République et Canton du Jura, vu les articles 121 et 122 de la Constitution cantonale 1), 641.11 Loi d'impôt du 26 mai 1988 Le Parlement de la République et Canton du Jura, vu les articles 121 et 122 de la Constitution cantonale 1), arrête : ( ) TITRE QUATRIEME : Impôt sur les gains immobiliers

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2011-121

BULLETIN FISCAL 2011-121 BULLETIN FISCAL 2011-121 Novembre 2011 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés

Plus en détail

Chiffres et faits 2007. du secteur de l assurance privée

Chiffres et faits 2007. du secteur de l assurance privée Chiffres et faits 2007 du secteur de l assurance privée 2 Impressum Publié par : Association Suisse d Assurances ASA C. F. Meyer-Strasse 14 Case postale 4288 CH-8022 Zurich Tél. +41 44 208 28 28 Fax +41

Plus en détail

Version : Loi nº 2006 872 du 13 juillet 2006 art. 39, art. 40, art. 46 Journal Officiel du 16 juillet 2006

Version : Loi nº 2006 872 du 13 juillet 2006 art. 39, art. 40, art. 46 Journal Officiel du 16 juillet 2006 CODE GENERAL DES IMPOTS, CGI Article 31 Version : Loi nº 2006 872 du 13 juillet 2006 art. 39, art. 40, art. 46 Journal Officiel du 16 juillet 2006 I. Les charges de la propriété déductibles pour la détermination

Plus en détail

COFIDA. 1. La réforme de l'imposition des entreprises II et son impact dans l'agriculture et la viticulture

COFIDA. 1. La réforme de l'imposition des entreprises II et son impact dans l'agriculture et la viticulture 1. La réforme de l'imposition des entreprises II et son impact dans l'agriculture et la viticulture 1.1 Deux volets distincts Allégements pour les entreprises de personnes. Principe de l apport en capital.

Plus en détail

05.5 Assurance travail par équipes. Assurance travail par équipes

05.5 Assurance travail par équipes. Assurance travail par équipes 05.5 Assurance travail par équipes Assurance travail par équipes Caisse de pensions Novartis Règlement Assurance travail par équipes Règlement entrant en vigueur au 1 er janvier 2005 Pour toute difficulté

Plus en détail

Récapitulatif des cotisations aux assurances sociales

Récapitulatif des cotisations aux assurances sociales à disposition à AgriGenève ou sur le site internet. (www.agrigeneve.ch) AVS (Assurance vieillesse et survivants), APG (Allocation perte de gain), AI (Assurance invalidité) AVS = 8.4 % dont 4.2% imputable

Plus en détail

vu la loi sur le logement du 9 septembre 1975 A vu le préavis du Département de l'économie Conditions d'occupation

vu la loi sur le logement du 9 septembre 1975 A vu le préavis du Département de l'économie Conditions d'occupation RÈGLEMENT sur les conditions d'occupation des logements à loyers modérés (RCOLLM) du 7 janvier 007 (état: 0.0.007) 840...5 LE CONSEIL D'ÉTAT DU CANTON DE VAUD vu la loi sur le logement du 9 septembre 975

Plus en détail

Information client et conditions générales

Information client et conditions générales Information client et conditions générales RiskFree Assurance vie risque en cas d incapacité de gain ou de décès Version juin 2011 Contenu INFORMATION CLIENT... 2 CONDITIONS GÉNÉRALES... 3 1. BASES DE

Plus en détail

Affiliation comme personne sans activité lucrative

Affiliation comme personne sans activité lucrative Affiliation comme personne sans activité lucrative Données personnelles Nom... Prénom.... Date de naissance Sex m f No AVS..... Etat civil: célibataire partenariat enregistré marié(e) partenariat dissous

Plus en détail

Demande d'assistance judiciaire. pour la procédure. Requérant/e. Conjoint, partenaire du/de la requérant(e) Enfant(s) du/de la requérant(e)

Demande d'assistance judiciaire. pour la procédure. Requérant/e. Conjoint, partenaire du/de la requérant(e) Enfant(s) du/de la requérant(e) Bundesstrafgericht Tribunal pénal fédéral Tribunale penale federale Tribunal penal federal Demande d'assistance judiciaire pour la procédure Nom Prénom Adresse No postal et localité Date de naissance (jour,

Plus en détail

GUIDE. concernant la déclaration d impôt Impôt cantonal et communal. Impôt fédéral direct

GUIDE. concernant la déclaration d impôt Impôt cantonal et communal. Impôt fédéral direct CANTON DE VAUD Administration cantonale des impôts GUIDE 2009 concernant la déclaration d impôt Impôt cantonal et communal Délai pour le renvoi de la déclaration : 15 mars 2010 Impôt fédéral direct Simplifiezvous

Plus en détail

Conférence Fidélisation des collaborateurs par la prévoyance BIENVENUE

Conférence Fidélisation des collaborateurs par la prévoyance BIENVENUE Conférence Fidélisation des collaborateurs par la prévoyance BIENVENUE Fribourg, le 17 octobre 2013 Accessjob The HR differently La fidélisation des collaborateurs The HR differently / Les RH autrement

Plus en détail

Règlement administratif

Règlement administratif Règlement administratif de la caisse supplétive selon les articles 72 et 73 de la Loi fédérale du 20 mars 1981 sur l assuranceaccidents Sur la base de l article 6 de l acte de fondation de la caisse supplétive

Plus en détail

PREVOYANCE. Par Pascal Favre Juriste et administrateur Fiduciaire Michel Favre SA, Echallens

PREVOYANCE. Par Pascal Favre Juriste et administrateur Fiduciaire Michel Favre SA, Echallens PREVOYANCE Par Pascal Favre Juriste et administrateur Fiduciaire Michel Favre SA, Echallens PLAN I Limitation des rachats dans le 2ème pilier Imposition des prestations en capital, en général Imposition

Plus en détail

Réseau d Accueil de Jour des Enfants de Rolle & Environs (AJERE)

Réseau d Accueil de Jour des Enfants de Rolle & Environs (AJERE) Réseau d Accueil de Jour des Enfants de Rolle & Environs (AJERE) REGLEMENT DES STRUCTURES D ACCUEIL COLLECTIF - UAPE DU RESEAU AJERE 1.- CADRE GENERAL L Unité d accueil pour écoliers (ci-après UAPE) de

Plus en détail

Déclaration pour la retenue d impôt 2016

Déclaration pour la retenue d impôt 2016 TP-1015.3 2016-01 1 de 6 Déclaration pour la retenue d impôt 2016 Vous devez remplir ce formulaire et le remettre à votre employeur ou au payeur pour qu il détermine l impôt à retenir sur les sommes qu

Plus en détail

Imposition partielle des rendements provenant de participations détenues dans la fortune privée et limitation de la déduction des intérêts passifs

Imposition partielle des rendements provenant de participations détenues dans la fortune privée et limitation de la déduction des intérêts passifs Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des contributions AFC Division principale de l'impôt fédéral direct, de l'impôt anticipé, des droits de timbre Impôt fédéral direct Berne, 16

Plus en détail

Objet : les régimes complémentaires de pension (loi du 8 juin 1999)

Objet : les régimes complémentaires de pension (loi du 8 juin 1999) DIRECTION Circulaire du directeur des contributions DES L.I.R. -n A 03 / 1 du 13 août 2003 CONTRIBUTIONS DIRECTES L.I.R. -n A 03 / 1 Objet : les régimes complémentaires de pension (loi du 8 juin 1999)

Plus en détail

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit :

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit : Loi (8642) modifiant la loi sur les droits de succession (D 3 25) et la loi sur les droits d'enregistrement (D 3 30) (Exonération du conjoint et des parents en ligne directe) Le GRAND CONSEIL de la République

Plus en détail

L'Actualité légale des entreprises en Espagne

L'Actualité légale des entreprises en Espagne L'Actualité légale des entreprises en Espagne Num. Spécial LOI DES BUDGETS GÉNÉRAUX DE L ÉTAT POUR 2014. Prorrogation du taux réduit d I.S. (Impôt des Sociétés) pour les micro-entreprise créant ou maintenant

Plus en détail

Loi fédérale sur la réforme de la prévoyance vieillesse 2020

Loi fédérale sur la réforme de la prévoyance vieillesse 2020 Loi fédérale sur la réforme de la prévoyance vieillesse 2020 Projet du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 1 arrête: I Est adoptée la loi mentionnée ci-après:

Plus en détail

La fiscalité des particuliers

La fiscalité des particuliers KIT FISCALITÉ 2015-2016 La fiscalité des particuliers 2015-2016 Cas pratique CAS PRATIQUE Énoncé Comme chaque année, M. et Mme FERIER vous sollicitent pour un rendez-vous. Ils souhaitent en effet procéder

Plus en détail

Règlement sur l assurance-vieillesse et survivants

Règlement sur l assurance-vieillesse et survivants Règlement sur l assurance-vieillesse et survivants (RAVS) 1 831.101 du 31 octobre 1947 (Etat le 1 er janvier 2015) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 81 de la loi fédérale du 6 octobre 2000 sur la partie

Plus en détail

APERÇU DE L'IMPOT SUR LES GAINS IMMOBILIERS

APERÇU DE L'IMPOT SUR LES GAINS IMMOBILIERS D Impôts divers Impôt sur les APERÇU DE L'IMPOT SUR LES GAINS IMMOBILIERS GENERALITES Les immeubles sont le plus souvent vendus avec un bénéfice. En effet, le produit de la vente d'un bien-fonds est en

Plus en détail

Office communal du logement Règlement sur les conditions d occupation des logements communaux

Office communal du logement Règlement sur les conditions d occupation des logements communaux COMMUNE D ECUBLENS Office communal du logement Règlement sur les conditions d occupation des logements communaux Table des matières Chapitre I Champ d application...3 Article 1 Champ d application...3

Plus en détail

Comment remplir le formulaire demande de rectification

Comment remplir le formulaire demande de rectification Comment remplir le formulaire demande de rectification N AVS 13 Indiquer votre N AVS13. Pour la Suisse, le N AVS13 comporte 13 chiffres et se présente sous la forme 756.9999.9999.99 En effet, depuis le

Plus en détail

Convention de sécurité sociale entre la Suisse et le Japon

Convention de sécurité sociale entre la Suisse et le Japon Département fédéral de l intérieur DFI Office fédéral des assurances sociales OFAS Domaine Affaires internationales Convention de sécurité sociale entre la Suisse et le Japon Département fédéral de l intérieur

Plus en détail

Retraite et impact fiscal dans le canton de Genève

Retraite et impact fiscal dans le canton de Genève Retraite et impact fiscal dans le canton de Genève Administration fiscale cantonale Direction de la taxation des personnes physiques Cédric Marti 10.02.2015 - Page 1 Thèmes de la présentation Système fiscal

Plus en détail

Arrêté fixant les normes applicables en matière d'aide sociale

Arrêté fixant les normes applicables en matière d'aide sociale Arrêté fixant les normes applicables en matière d'aide sociale du 8 novembre 005 Le Gouvernement de la République et Canton du Jura, vu l article 7 de la loi du 5 décembre 000 sur l action sociale ), vu

Plus en détail

Règlement relatif à la liquidation partielle de la Caisse de pensions de la fonction publique du canton de Neuchâtel (RLPart)

Règlement relatif à la liquidation partielle de la Caisse de pensions de la fonction publique du canton de Neuchâtel (RLPart) Etat au 24.06.2014 Règlement relatif à la liquidation partielle de la Caisse de pensions de la fonction publique du canton de Neuchâtel (RLPart) Version validée par l expert le 13 août 2013, par la Commission

Plus en détail

sur le régime de pensions de la Caisse de prévoyance du personnel de l Etat (RRP) Le comité de la Caisse de prévoyance du personnel de l Etat

sur le régime de pensions de la Caisse de prévoyance du personnel de l Etat (RRP) Le comité de la Caisse de prévoyance du personnel de l Etat Etat au 0.0.05 Règlement du septembre 0 sur le régime de pensions de la Caisse de prévoyance du personnel de l Etat (RRP) Le comité de la Caisse de prévoyance du personnel de l Etat Vu la loi du mai 0

Plus en détail

Impôt à la source IS1. Explications sur l impôt à la source 2016. Intendance des impôts du canton de Berne

Impôt à la source IS1. Explications sur l impôt à la source 2016. Intendance des impôts du canton de Berne IS1 Explications sur l impôt à la source 2016 Intendance des impôts du canton de Berne Sommaire Sommaire Abréviations...4 1. Avant-propos...5 2. Personnes imposées à la source...7 2.1 Salariés domiciliés

Plus en détail

La fiscalité des expatriés. Quelques indications sur l'imposition en Italie des employés en mobilité

La fiscalité des expatriés. Quelques indications sur l'imposition en Italie des employés en mobilité La fiscalité des expatriés Quelques indications sur l'imposition en Italie des employés en mobilité Considération préliminaire La présentation - actualisée en Mars 2013 - fournit quelques informations

Plus en détail

CALCUL DES PRESTATIONS D ASSURANCE-SALAIRE

CALCUL DES PRESTATIONS D ASSURANCE-SALAIRE CALCUL DES PRESTATIONS D ASSURANCE-SALAIRE 2016 Comment la WCB calcule-t-elle la perte de à la suite d un sinistre? Les prestations d assurance-salaire représentent l un ou l autre des produits suivants

Plus en détail

Conférence suisse des impôts Cl 16

Conférence suisse des impôts Cl 16 Conférence suisse des impôts Cl 16 L Ordonnance du Conseil fédéral du 9 mars 2001 sur l application de la loi fédérale sur l harmonisation des impôts directs dans les rapports intercantonaux Circulaire

Plus en détail

CONDITIONS DE PARTICIPATION

CONDITIONS DE PARTICIPATION CONDITIONS DE PARTICIPATION Introduction Depuis le 1 er janvier 2011, le Régime de retraite principal d OMERS (le «régime principal») contient une disposition prévoyant des cotisations facultatives supplémentaires

Plus en détail

APERÇU DE L'IMPOT SUR LES GAINS IMMOBILIERS

APERÇU DE L'IMPOT SUR LES GAINS IMMOBILIERS D Impôts divers Impôt sur les APERÇU DE L'IMPOT SUR LES GAINS IMMOBILIERS GENERALITES Les immeubles sont le plus souvent vendus avec un bénéfice. En effet, le produit de la vente d'un bien-fonds est en

Plus en détail

États financiers. Fondation communautaire du grand Québec. États financiers au 31 décembre 2007. Accompagnés du rapport des vérificateurs

États financiers. Fondation communautaire du grand Québec. États financiers au 31 décembre 2007. Accompagnés du rapport des vérificateurs États financiers Fondation communautaire du grand Québec États financiers au 31 décembre 2007 Accompagnés du rapport des vérificateurs RAPPORT DES VÉRIFICATEURS Aux membres de la Fondation communautaire

Plus en détail

Ordonnance concernant l'octroi des allocations de formation du 24 juin 2011

Ordonnance concernant l'octroi des allocations de formation du 24 juin 2011 - 1 - Ordonnance concernant l'octroi des allocations de formation du 24 juin 2011 Le Conseil d'etat du canton du Valais vu la loi sur les allocations de formation du 18 novembre 2010; sur la proposition

Plus en détail

Règlement sur la prévoyance professionnelle Primauté mixte

Règlement sur la prévoyance professionnelle Primauté mixte com Plan Règlement sur la prévoyance professionnelle Primauté mixte Valable à partir du 1 er janvier 2015 Ce règlement est également disponible en allemand, italien et anglais. Sommaire 4 Nom et objet

Plus en détail

Table des matières. 1. Bases. 2. Prestations d assurance. 3. Financement. 4 Dispositions transitoires. 1. Bases

Table des matières. 1. Bases. 2. Prestations d assurance. 3. Financement. 4 Dispositions transitoires. 1. Bases Allianz Suisse Société d Assurances sur la Vie SA Contrat d assurance collective dans la prévoyance professionnelle hors du cadre de la LPP avec des fondations propres e partie, partie générale (CC PG

Plus en détail

Barème C. Ainsi, sont soumis au barème C les contribuables imposés à la source, domiciliés en Suisse ou non et dont le conjoint perçoit des :

Barème C. Ainsi, sont soumis au barème C les contribuables imposés à la source, domiciliés en Suisse ou non et dont le conjoint perçoit des : Barème C Quand le barème C entre-t-il en vigueur? Dès le 1er janvier 2014. Qui est concerné par le barème C? Les couples mariés ou en partenariat enregistré, dont les deux conjoints vivent en ménage commun

Plus en détail

Fondation de libre passage Independent. Règlement de placement

Fondation de libre passage Independent. Règlement de placement Fondation de libre passage Independent Règlement de placement Sur la base de l'art. 5 de l acte de fondation de la Fondation de libre passage Independent (Fondation) ainsi que sur la base de l'art. 49a

Plus en détail

Règlement relatif à la liquidation partielle

Règlement relatif à la liquidation partielle Règlement relatif à la liquidation partielle Caisse de pension de la Société suisse de Pharmacie Adopté le 07.06.2012 En vigueur dès le 01.07.2012 Approuvé par l'autorité de surveillance le 06.12.2012

Plus en détail