^JllV^ Adresse ou situation exacte :...9.»...rue...Pol.teylne...;...ae.Gt.iûn...HS...n?...ifi.a...«

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "^JllV^ Adresse ou situation exacte :...9.»...rue...Pol.teylne...;...ae.Gt.iûn...HS...n?...ifi.a...«"

Transcription

1 Département : HERAULT Commune : Monument : Peintu;nes----&^^ ^JllV^ Adresse ou situation exacte :...9.»...rue...Pol.teylne...;...ae.Gt.iûn...HS...n?...ifi.a...«Utilisation actuelle : -Habitation., Propriétaire : Adresse : -T--- 1 _^ Occupant : L(~G-f-. Nature et étendue de la protection :..C.laasenLant...Monument...HI.s.t.Qriq.u.e./en...t-otalitêy..des murs de 1 *e>g-erïier. Classement du mur est de l'appartement de Monsieur, Proust.,'ïffst ancré", de -classement (notification décembre 1982 à mars I983fj Le propriétaire consentirait-il au classement éventuel? :.,...J Époques de construction :...?An._,XIVe... siècle^... début...me...siècle (Etat de conservation moyen\: cf. note Architecte en Chef des Monuments Historiq Réparation à prévoir d'urgence : -1.?....^6... au J our.par décapage des enduits de la cage Y r ô dtescalier. 2) Exploration des enduits ëes appartements. Estimation (au besoin sommaire) de ces réparations : ) fixation et protection in situ, s'agis- Crédit d'entretien nécessaire :...?ant d» un,_".ensemble....archite ture/decor..^eint..... N.B. Les trois renseignements précédents devront être fournis par l'architecte des Bâtiments de France ou éventuellement par l'architecte en chef des Monuments historiques. Renseignements bibliographiques : Documents graphiques et photographiques anciens connus

2 Matériaux de construction : Pierre calcaire tendre, Bois, plâtre, Enduit fin à la chaux peint d'un décor à la détrempe Historique : L'ensemble date de la fin du XlVe siècle ou du début du XVe siècle. / Description sommaire : L.!..inimeyble...9.>...rue...Po.îteyine>.. situé.. au._.coeur...du..montp.ellier...me.d.iéy.a.l (quartier Sainte Anne), développe sur la rue quatre niveaux sur caves. Il se raccorde par des 1/2 niveaux en arrière à un immeuble sur cour (qui possède une entrée s-ur-l'-t-aut-re-rue--) Sa façade actuelle semble dater pour l'essentiel du XVIle siècle(baies obturées ) avec des remaniements XVIIIejfXIXe siècles (baies à feuillures et"" arc" "s'ëgmént'aïre')". -Un étroit couloir permet d'accéder à la cage d'escalier, d'aspect récent.(.xixe..)..y...q.ui...pr.é.sente-,-.autour-.d'.un.. noyau central re-c-t.ang.ulair.e...à...baies.,., une série de volées droites, tournant à gauche, avec un palier intermédiaire et un long palier à retour. ^La -construction der aetr"es'c'alier' s'est fait'e au' dépens de l'architecture primitive gothique et de son décor peint. L'encastrement des marches dans a_ en effet détruit une partie du décor peint et l'a fractionné. Date :.A..Q.C.T.ÛBRE...I982 Signature : ALAIN PEYRE Secrétaire de documentation chargé du recensement des Monuments (Langucioc Oriental), NE RIEN COLLER SUR CETTE FICHE

3 A la suite de la découverte fortuite par un des occupants de l'immeuble (enlèvement d'une croûte d'enduit), et des sondages pratiqués par Monsieur Abel CLARENS, restaurateur, dans les enduits de la cage d'escalier et de l^appartement occupé par Madame CHARRIERES, une vision plus globale de ce décor peint (loin d'être définitive^ permet de se faire une idée de la composition: II s'agit de la partie haute d décor d'une pièce, dont on observe un mur (mur ouest de la cage d'escalier) et son retour (mur nord de la cage d'escalier), surtout visible aubier et 2è étages (du corps de bâtiment donnant sur la rue Poitevine), coté cage d'escalier : De bas en haut : 1) un^décor de "boules" ou "pommes de pins" superposées, orne un piédroit d'une ancienne porte obturée dont l'arc segmentaire est partiellement visible (mur ouest cage d'escalier 1er étage **- ^). Le mur nord en retour présentefau même niveau/des peintures de ce genre, difficilement discernables. 2) une alternance horizontale, sur un seul rang, avec mise au carreau^d'étoiles à 8 branches (2 carrés superposés et décalés à décor historié, et des losanges comprenant un écu. Ces motifs principaux délimités ou non sont encadrés par un bandeau^ à^décor de rinceaux, clair sur fond "cramoisi", lui aussi délimité au trait noir» les écoiçons sont remplis de volutes ou palmettes sur fonds rouges ou bleus (photos 22 à 27). 3) Un bandeau à motif de "ruban plisse" avec des noirs, des beiges, des bistres et des cramoisis, conclue le décor par le haut. (photos 33 à 39). - Les^décors historiés lacunaires mis au jour à l'intérieur des 2 étoiles à 8 branches montrent : - E_toile de gaucfte : 3 personnages debout dont on voit surtout les têtes coiffées d'un curieux bonnet pointu et les visages barbus, devant un quatrième assis à droite, (photos I? à 21). - Etoile de droite,. : seule sa partie supérieure (têtes des personnages) épargnée lors de la construction apparaît au bas du /ix ^. ' ^tv Ier*f2è étage$. - On distingue de gauche à droite : regardant à_gauche :-un équidé (âne?) avec son harnachement, licol ou bride; -une tête féminine ; -un personnage à l'extrême droite à la large figure barbue et tenant semble t-il un bâton ou une ëpée. regardant à droite : Seul le personnage central, qui parait s'adresser, la main levée, au personnage précédent, regarde vers la droite. étoiles. en Egypte? ( photos 28 à 32 ) Le fond est bleu-nuit parsemé de petites S'agirait-il d'une représentation de la fuite

4 Ce décor se poursuit sur plusieurs mètres sur le mur nord en retour, et suit même le contour d'un ressaut vertical Le bas d'un los-ange apparaît dans un sondage pratiqué à même hauteur dans ce mur. - Eléments dt architecture gothique 1) un large arc brisé (tiers peint) chanfreinê évoque l'existance probable d'un large passage, au rez-de-chaus_ sée, au débouche du couloir sur l'escalier. 2) A l'occasion de travaux de réfection récents, une enfilade de 2 baies géminées, 2 portes jumelles, et à nouveau 2 baies géminées, en arc brisé, a été mise au jour dans l'appartement de Monsieur Proust (2ème étage). Obturée^ repercées, puis définitivement occultées, elles ont cependant conserve, dans presque tous les cad, l'intégralité de leur élévation, et le décor sculpté de leur tympan, des trilobés avec rosette-- et armoiries (ARAGON?) A noter que leur niveau d'utilisation correspond à celui âe l'appartement actuel, et qu'il se situe juste au dessus de la partie supérieure du décor peint de l'escalier. (descente à départ d'un la cave), arc. 3) Dans on distingue, noyé le mur de la cage d'escalier dans la maçonnerie, le 4) Deux arcs en plein cintre sont visibles au 3è étage dans le mur ouest, palier et appartement. CONCLUSION L'enduit ancien (support des peintures gothiques de l'escalier) se poursuit dans l'appartement occupé par Madame CHARRIERES (sondages de Monsieur CLARENS), dans le même mur ouest, qui présente déjà au rez-de chaussée un arc brisé, des peintures murales, une porte obturée (1er étage), une enfilade de baies en arc brise (2ë étage), 2 arcs en plein cintre (3è étage). Le mur nord présente le. mime décor peint et peut-être des vestiges architecturaux (on distingue des baies au 3è étage) Le mur est, dans lequel se situe un élément d'arc, gagnerait à être attentivement exploré. Nous avons peut-être là un ensemble unique d'une architecture gothique de grande qualité avec un décor particulièrement soigné, et qui présente une élévation et des proportions remarquables. Il importe de poursuivre l'exploration et analyse de cet édifice, mais aussi par un classement rapide, de favoriser une concertation, une réflex^ion entre les propriétaires, la > municipalité intéressée, et le service des Monuments Historique en vue d'un programme de sauvegarde et de mise en valeur à long terme de cet ensemble exceptionnel. Il s'agit du premier décor peint gothique (XlVe) découvert à Montpellier, qui n'est pas un simple lambeau oublié par les destructions passées, mais. 'un ensemble indissociable de son support architectural, et dont la conservation "in situ" s'impose Notice établie par Alain PEYRE Octobre 1982 COMTE 1983-

5 MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION RECENSEMENT des MONUMENTS ANCIENS de la FRANCE ou Département : ^^M Commune: œnteellier & M. Pcan TT(~ i ITTO C TTTI 1V*C3! OQ f-j/tr ri ~\i 10e; n/fa ~\l Q l«^smi»v«^r%f> r^c-lilum^o luli-l CtiCO UTJOllXUUCO l'jcl-lonjll.7 HJIIUH1CI1L.4?. T ) Documents annexés : Fiche de recensement. Plans et relevés, ^ Documents photographiques, [71 Divers. Documents cadastraux. Avis de l'architecte en chef des Monuments historiques : r J^.../!feÊAa^...^ X fcenssmcnt A- M -o-»/-'' '- " C^- Avis du Conservateur régional : DÉLÉGUÉE DANS LES FG.XT: f\/ Avis de l'inspecteur général des Monuments historiques Paris le 3 Février 19B4 Ref : 1072 IG S z flal.?5.13..e...f5.i.1..5.u.^ii...s..?...pf^^ en valeur, avis favorable au classement d'urgence de ce décor peint exceptionnel. i,cla.u.d..rqchette GÉNÉRAL 130, Rue d'assas - 750C6 PARIS

6 MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION DIRECTION DU PATRIMOINE MONUMENTS HISTORIQUES Département : Édifice Commune : ).TV.V.1Y..Y..tf.J DEMANDE T-s RÉPONSE Palais-Royal, /e... V.?.. 19 Paris, /e août....J9-83. M inspecteur gdiitsi'al des monuments historiques, est prié de bien vouloir faire connaître son avis sur l'affaire traitée dans I pièce ci-jointe On lui sera obligé de I retourner à l'administration, avec sa réponse, dans le plus court délai. PIÈCES COMMUNIQUÉES soulignais l'importance capitale de cette découverte de peintures murales du XlVèmc architectural de grand intérêt* II convient de pérenniser la mesure classement définitif parmi les Monuments Historiques, qui concernerait au minimum - les deux nurs en prolongement vers le sud dans les appartements» Une mesure d'inscription globale de..l.!.ime.ubl.e -permettrai t-.de.-co.ntr.ôle.r...lû.s découvertes futures» OBJET DES PIÈCES Protection éventuelle Centrale -N5-!>rc f N s s M O N 'J W v '

7 Séance du 1^ février PROCES-VERBAL (extrait) MESURES DE PROTECTION CLASSEMENTS PARMI LES MONUMENTZ HISTORIQUES Hérault - BEglERS - chapelle de Bayssan-leHaut (classement en totalité) Hérault - - Immeuble, 9 rue Poitevine (classement de.^a cage d'escalier et des 2 murs en prolongembt vers le sud dans'tës appartements, y compris les peintures murales. Par ailleurs, 1'immeuble sera inscrit sur l1inventaire, en totalité) Une instance de classement avait été ouverte en novembre 1982, afin d'assurer la sauvegarde des peintures récemment découvertes. M. HOULET signale awre le plan de sauvegarde est en cours de révision et souhaite qu1attache soit prise avec l'architecte des Bâtiments de France pour étudier dans ce cadre les modalités de restauration de d'immeuble. Indre -LQUROUER-SAIKT-LAURENT - église saint Laurent Une instance de classement avait été ouverte en mars 19^2 pour effectuer des sondages sur les peintures murales. (classement de l'église en totalité, compte tenu de la qualité dos témoins mis à jour). Indre-et-Loir TOURS Ilôt S-iint Martin Une instance de classement a été ouverte le 9 juin 19^3 sur la maison de la Psalette, la maison canoniale su nord-ouest du cjcitre et sur la chapelle Saint Jean s fin de contrôler en raison de 1'i nt é- archéologique du secteur (empiècement de l'ancienne abtpye Ss^nt- Kartin de ours) une opération de réhabilitation se déroulant sur 1 ' < sur l'ensemble dit "Ilot S^int HSrtin". M. HOULET précise que les problèroc posés psr 1 ' «m é n a e rr. e n t de ce secteur sont bien connus dans le cadre des opérations réalisées gu titre du secteur sauvegardé* ompte tenu de la sensibilité de cette zone sur le plar. ce 1 ' archéolori e (multiplicité des niveaux anciens) il souhaite un cl r: r,r-v^ent r.r-xirurr. " r c orc r.

8 COMMISSION SUPERIEURE DES MONUMENTS HISTORIQUES PROCES -VERBAL Séance du 26 Mars (p.vo

9 */»» H" - - Immeuble, 9t rue Poitevine M. ROCHETTE précise que cet immeuble 6e trouve dans le secteur sauvegardé, dans un îlot actuellement rénové. L'immeuble, du I8èrae siècle, enveloppe un ancien donjon médiéval^utilisé actuellement comme cage d'escalier et se prolongeant à l'intérieur des appartements, recelant un décor peint du 13 ème siècle* Une instance de classement avait été ouverte en Novembre 1982, afin d'assurer la sauvegarde de ces peintures récemment découvertes. ( Classement de la cage d'escalier, ainsi que des 2 mursien prolongement vers le Sud dans les appartements, comportant des peintures murales ). Par ailleurs, l'immeuble sera Inscrit sur l'inventaire en totalité* M. BONNET souligne l'importance de cette découverte d'un grand intérêt pour l'histoire de la peinture de cette région. - Indre - LOUROUER-SAINT-LAURENT - Eglise Saint-Laurent Une instance de classement avait été ouverte en Mars 1982, pour effectuer des sondages sur les peintures murales. ( Classement de l'eglise en totalité, compte tenude ia qualité des témoins mis au jour ). Mme di MATTEO précise que css décors sont de plusieurs époques : XII, XIII et XVèrae siècles. Indre-et-Loir - TOURS - Ilot Saint-Martin M. FONQUERNIE précise qu'à l'emplacement de l'ancienne Abbaye int-martin de TOURS, se déroule sur l'ensemble dit Ilot Saint-Martin (6 500 M2) situé dans le Secteur Sauvegardé, une opération dite de réhabilitationfdans des conditions particulièrement malencontreuses,tant pour la connaissance de ce haut-lieu archéologique, que pour le respect de nombreux témoins découverts au cours des travaux effectués (travaux de terrassement susceptibles de détruire les niveaux anciens et les couches archéologiques, rabotage systématique et outrancier des fragiles façades de tuffeau, avec leurs modénatures les plus remarquables, bétonnage des murs, enduits pâteuxy Une instance de classement a été ouverte le 9 Juin 1983 sur 3 éléments particulièrement sensibles du secteur : -la maison de la Psalette, déjà inscrite, -la maison canoniale au Nord-Ouest du cloître, et -la chapelle Saint-Jean, afin d'assurer un contrsle, sur cette.opération, çn raison de l'intérêt archéologique du secteur et de la multiplicité des niveaux anciens,

10 HERAULT Maison : 9, rue Poitevine 2è escalier à partir de l'angle, à droite Façade actuelle sur la rue Poitevine A. PEYRE D.R.A.C. Septembre 1982

11 HERAULT Maison : 9, rue Poitevine Cour intérieure - Parties hautes A. PEYRE D.R.A.C. Septembre 1982

12 HERAULT Maison : 9, rue Poitevine Rez-de-chaussée Couloir d'entrée arc brisé et première volée d'escalier Dernier étage Arc plein cintre A. PE YRE D.R.A.C Septembre 1982

13 HERAULT Maison : 9, rue Poitevine Escalier, vue d'ensemble de l'intérieur du noyau de la cage d'escalier A. PEYRE D.R.A.C. Septembre 1982

14 HERAULT Maison : 9, rue Poitevine Mur Ouest de la cage d'escalier (côté interne, appartement de Mr Proust) 2è étage (6è niveau) Ensemble de baies gothiques obturées et mises au jour à l'occasion de travaux récents A. PEYRE D.R.A.C. Septembre 1982

15 HERAULT Maison : 9, rue Poitevine Mur Ouest de la cage d'escalier (côté interne) 2è étage (6è niveau) Ensemble de baies gothiques obturées Appartement de Mr Proust. De G, à D. 2 baies géminées à tympans décorés de trilobés et d'armoiries sculptés A. PEYRE D.R.A.C. Septembre 1982

16 HERAULT Maison : 9, rue Poitevine Mur Ouest de la cage d'escalier côté interne 2è étage (6è niveau) Deux portes gothiques à arcs brisés jumelées et murées Appartement de Mr Proust A. PEYRE D.R.A.C. Septembre 1982

17 HERAULT Maison : 9, rue Poitevine Cage d'escalier Mur Ouest (côté interne à l'appartement de Mr Proust) 2è étage (6è niveau) Baies gothiques géminées à tympans sculptés de trilobés et d'armoiries A. PEYRE D.R.A.C. SEptembre 1982

18 - HERAULT Maison : 9, rue Poitevine Mur Ouest de la cage d'escalier fcôté interne, appartement de Mr Proust) Baies géminées, Détail des tympans sculptés A. PEYRE D.R.A.C.

19 HERAULT Maison 9, rue Poitevine Mur Ouest de la cage d'escalier coté interne, appartement de M. Proust. Baies géminées Détail des tympans sculptés. A. PEYRE D.R.A.C. Septembre 1982

Maison, actuellement bureaux

Maison, actuellement bureaux Maison, actuellement bureaux 95 avenue du Grand-Port Chourdy-Pont Rouge Aix-les-Bains Dossier IA73002139 réalisé en 2013 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine

Plus en détail

Secrétaire M. Martin de Launière, conseiller en urbanisme, division soutien aux CCU et CLP, Direction de l aménagement durable du territoire

Secrétaire M. Martin de Launière, conseiller en urbanisme, division soutien aux CCU et CLP, Direction de l aménagement durable du territoire Procès-verbal de la réunion 14-10 du conseil local du patrimoine, tenue le 13 août 2014 à 18 h 30, à la salle de conférence D-343, à l Hôtel de Ville, 4250, chemin de la Savane, Longueuil, sous la présidence

Plus en détail

Direction des Services Techniques. Phase I : DIAGNOSTIC. de type «R, X, L» : Ile Fanac

Direction des Services Techniques. Phase I : DIAGNOSTIC. de type «R, X, L» : Ile Fanac Direction des Services Techniques Phase I : DIAGNOSTIC de type «R, X, L» : Ile Fanac Commission Communale d Accessibilité pour les Personnes Handicapées (CCAPH) Réunion n 4 du 13 février 2008 1 ère partie

Plus en détail

LES TRAVAUX SUR LE PATRIMOINE BÂTI

LES TRAVAUX SUR LE PATRIMOINE BÂTI LES TRAVAUX SUR LE PATRIMOINE BÂTI À VERSAILLES Versailles a su conserver son remarquable patrimoine architectural. Chacun de nous l apprécie, le respecte et le valorise afin que notre ville conserve l

Plus en détail

1 er objet : approbation des procès-verbaux des séances des 20 octobre, 17 novembre et 15 décembre 9:00 2010

1 er objet : approbation des procès-verbaux des séances des 20 octobre, 17 novembre et 15 décembre 9:00 2010 1 er objet : approbation des procès-verbaux des séances des 20 octobre, 17 novembre et 15 décembre 9:00 2010 En l'absence de remarque de la part des membres présents, les procès-verbaux des séances du

Plus en détail

place de l' Hôtel de ville Boën Dossier IA42000632 réalisé en 2001 Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel

place de l' Hôtel de ville Boën Dossier IA42000632 réalisé en 2001 Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel Hôtel de ville place de l' Hôtel de ville Boën Dossier IA42000632 réalisé en 2001 Copyrights Copyrights Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel Auteurs Bardisa Marie Désignation Dénominations

Plus en détail

Immeuble ; hôtel Le Garage

Immeuble ; hôtel Le Garage Immeuble ; hôtel Le Garage 67, 65, 69 avenue Maréchal-de-Saxe 2, 6 rue Le Royer rue Vendôme 27, 29 rue de Bonnel Lyon 3e Dossier IA69006073 réalisé en 2004 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes,

Plus en détail

Rochecorbon : l église Saint-Georges et sa charpente romane

Rochecorbon : l église Saint-Georges et sa charpente romane ATLAS ARCHÉOLOGIQUE DE TOURAINE IV LES LIEUX Rochecorbon : l église Saint-Georges et sa charpente romane Frédéric Epaud 2013 L ancienne église paroissiale Saint-Georges de Rochecorbon est située à 3 km

Plus en détail

Immeuble, Le Square Duvernay

Immeuble, Le Square Duvernay Immeuble, Le Square Duvernay rue Duvernay rue Comte-de-Loche Quartier de la gare Aix-les-Bains Dossier IA73002041 réalisé en 2012 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du

Plus en détail

Ouvrage d'entrée dit Tour de Moingt

Ouvrage d'entrée dit Tour de Moingt Ouvrage d'entrée dit Tour de Moingt Moingt Dossier IA42003629 réalisé en 2006 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; Conseil général de la Loire Guibaud

Plus en détail

CONNAISSANCE DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL ET URBAIN RAPPORT DE PRÉSENTATION

CONNAISSANCE DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL ET URBAIN RAPPORT DE PRÉSENTATION ARCHITECTURAL ET URBAIN ZPPAUP Montpellier Gambetta Clemenceau Figuerolles Rapport de présentation Juillet 2006 Page 73 Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager SECTEUR GAMBETTA

Plus en détail

maison ; atelier ; garage de réparation automobile

maison ; atelier ; garage de réparation automobile Maison et atelier, puis garage de réparation automobile 24 avenue de Tresserve Quartier de la gare Aix-les-Bains Dossier IA73001964 réalisé en 2011 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire

Plus en détail

PROCES-VERBAL DE LA COMMISSION DE CONCERTATION DU PROCES-VERBAAL VAN DE OVERLEGCOMMISSIE VAN 04-09-2014

PROCES-VERBAL DE LA COMMISSION DE CONCERTATION DU PROCES-VERBAAL VAN DE OVERLEGCOMMISSIE VAN 04-09-2014 A U D E R G H E M Commission de concertation O U D E R G E M Overlegcommissie PROCES-VERBAL DE LA COMMISSION DE CONCERTATION DU PROCES-VERBAAL VAN DE OVERLEGCOMMISSIE VAN 04-09-2014 Présents/Aanwezig :

Plus en détail

Hôtel de voyageurs, Hôtel de la Galerie, puis Grand Hôtel de la Galerie, puis Métropole Hôtel, actuellement Hôtel Métropole

Hôtel de voyageurs, Hôtel de la Galerie, puis Grand Hôtel de la Galerie, puis Métropole Hôtel, actuellement Hôtel Métropole Hôtel de voyageurs, Hôtel de la Galerie, puis Grand Hôtel de la Galerie, puis Métropole Hôtel, actuellement Hôtel Métropole 11 place Carnot 179 rue du Casino Centre historique Aix-les-Bains Dossier IA73001168

Plus en détail

2ème OPERATION Travaux d'urgence de l'eglise paroissiale et intégration architecturale de la porte des morts

2ème OPERATION Travaux d'urgence de l'eglise paroissiale et intégration architecturale de la porte des morts 2ème OPERATION Travaux d'urgence de l'eglise paroissiale et intégration architecturale de la porte des morts DESCRIPTION ET PLAN L église paroissiale de Cernay- La- Ville inscrite à l inventaire des Monuments

Plus en détail

Immeuble dit résidence Sirius

Immeuble dit résidence Sirius Immeuble dit résidence Sirius Flaine Forêt Arâches-la-Frasse Dossier IA74000946 réalisé en 2006 Copyrights Copyrights Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; Ecole d'architecture

Plus en détail

CHAPELLE NOTRE-DAME DU PEUPLE (ANCIENNE EGLISE)

CHAPELLE NOTRE-DAME DU PEUPLE (ANCIENNE EGLISE) DU PEUPLE (ANCIENNE EGLISE) Cadastre de 1981, section F, parcelle 141 Cadastre de 1841, section F, parcelle 200 Coordonnées : Lambert zone 3, x = 982,63 y = 178,21 DESCRIPTION DESCRIPTION GENERALE EXTERIEURE

Plus en détail

PROJET DE RESTAURATION DE L ANCIEN COUVENT DE LA VISITATION. Monument Historique. Place de la République 72000 LE MANS

PROJET DE RESTAURATION DE L ANCIEN COUVENT DE LA VISITATION. Monument Historique. Place de la République 72000 LE MANS PROJET DE RESTAURATION DE L ANCIEN COUVENT DE LA VISITATION Monument Historique Place de la République 72000 LE MANS 01 PRÉSENTATION DE LA VILLE Le Mans Paris Rennes Nantes Le Mans À seulement 50 minutes

Plus en détail

5. FACADES COMMERCIALES. Généralités : Les devantures A. Obligations :

5. FACADES COMMERCIALES. Généralités : Les devantures A. Obligations : 5. FACADES COMMERCIALES. REGLES Généralités : Les devantures A. Obligations : Les prescriptions sur les devantures, vitrines stores et bannes s'appliquent aux constructions anciennes et neuves dans le

Plus en détail

Fondation du patrimoine

Fondation du patrimoine Fondation du patrimoine La Fondation du Patrimoine a pour but essentiel de sauvegarder et de valoriser le patrimoine rural non protégé. Maisons, églises, ponts, lavoirs, moulins, patrimoine industriel,

Plus en détail

! "# $ "%& & *+ *!1 '() /.2( + (/(, 2,2 )5 0120 "$62!, 75., "#8%% "#9$%!&%#'%(988)(*+,-&%#'%("%:"9 &%#'%('9)#9*+,-&%#'%%'()$%.,&,2;3,<4.

! # $ %& & *+ *!1 '() /.2( + (/(, 2,2 )5 0120 $62!, 75., #8%% #9$%!&%#'%(988)(*+,-&%#'%(%:9 &%#'%('9)#9*+,-&%#'%%'()$%.,&,2;3,<4. ! "# $ "%& & '() *+ *,!+-).(/0-!1 % *! "#$#%!&%#'%((")##*+,-&%#'%((")##.,&/01, 2-344 /.2( + (/(, 2,2 )5 0120 "$62!, 75., "#8%% "#9$%!&%#'%(988)(*+,-&%#'%("%:"9 &%#'%('9)#9*+,-&%#'%%'()$%.,&,2;3,

Plus en détail

Devantures commerciales et enseignes. Comment mettre en valeur votre commerce?

Devantures commerciales et enseignes. Comment mettre en valeur votre commerce? Devantures commerciales et enseignes Comment mettre en valeur votre commerce? t Votre enseigne est la signature de votre commerce L enseigne est une inscription, une forme, une image ou un signe apposé

Plus en détail

Embellir sa devanture commerciale

Embellir sa devanture commerciale C h a r t e p a y s a g e u r b a i n Embellir sa devanture commerciale Le centre-ville de Montfermeil bénéficie d un patrimoine bâti important, empreinte de cet ancien bourg agricole. Cependant, cet héritage

Plus en détail

ISMH des façades et toitures des deux maisons constituant le logis de Marguerite de Valois.

ISMH des façades et toitures des deux maisons constituant le logis de Marguerite de Valois. Département : Charente Edifice : TUSSON Edifice : Logis de Marguerite de Valois Propriétaire : Commune Etendue de la protection proposée : ISMH des façades et toitures des deux maisons constituant le logis

Plus en détail

10 rue de Chambéry Quartier de la gare Aix-les-Bains Dossier IA73002004 réalisé en 2011

10 rue de Chambéry Quartier de la gare Aix-les-Bains Dossier IA73002004 réalisé en 2011 Maison 10 rue de Chambéry Quartier de la gare Aix-les-Bains Dossier IA73002004 réalisé en 2011 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; Ville d'aix-les-bains

Plus en détail

Ancien prieuré. Aménagement de la maison néogothique. Projet. Maître d ouvrage : Ville de la Charité-sur-Loire 58 / Nièvre 08/11/2013

Ancien prieuré. Aménagement de la maison néogothique. Projet. Maître d ouvrage : Ville de la Charité-sur-Loire 58 / Nièvre 08/11/2013 Maître d ouvrage : Ville de la Charité-sur-Loire 58 / Nièvre Ancien prieuré Aménagement de la maison néogothique Projet 08/11/2013 // Pièces écrites / Sommaire /02 Le projet / Description architecturale

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION POUR LA RENOVATION DU PATRIMOINE BATI ANCIEN

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION POUR LA RENOVATION DU PATRIMOINE BATI ANCIEN DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION POUR LA RENOVATION DU PATRIMOINE BATI ANCIEN A retourner à : Monsieur le Maire de Dannemarie 1 Place de l Hôtel-de-Ville 68210 DANNEMARIE 03 89 25 00 13 mairie@dannemarie.fr

Plus en détail

FISAC Fonds d Intervention pour les Services, l Artisanat et le Commerce

FISAC Fonds d Intervention pour les Services, l Artisanat et le Commerce Charte de qualité des devantures commerciales du Centre Ancien de Sisteron FISAC Fonds d Intervention pour les Services, l Artisanat et le Commerce SOMMAIRE La Zone des abords de monuments historiques

Plus en détail

Villa dite Saint-Cloud

Villa dite Saint-Cloud Villa dite Saint-Cloud 54 boulevard Frédéric-Garnier Royan Dossier IA17046390 réalisé en 2014 Copyrights Copyrights Auteurs (c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel Enquêteur : Suire

Plus en détail

DIAGNOSTIC DES SITES DU PATRIMOINE INDUSTRIEL DU VAL D'ARGENT, 2e TRANCHE CRESAT/UHA 2008 73. & Cie

DIAGNOSTIC DES SITES DU PATRIMOINE INDUSTRIEL DU VAL D'ARGENT, 2e TRANCHE CRESAT/UHA 2008 73. & Cie DIAGNOSTIC DES SITES DU PATRIMOINE INDUSTRIEL DU VAL D'ARGENT, 2e TRANCHE CRESAT/UHA 2008 73 SITE : brasserie Mehl, puis Joly & Cie LOCALISATION : 100, r. De Lattre de Tassigny ; parcelles 978 et 2654

Plus en détail

Un état descriptif de 1776 nous permet de mesurer la qualité de la conservation du bâtiment conçu par Mathurin Cherpitel.

Un état descriptif de 1776 nous permet de mesurer la qualité de la conservation du bâtiment conçu par Mathurin Cherpitel. L Hôtel du Châtelet L Hôtel du Châtelet Dès le 18 ème siècle, l Hôtel du Châtelet est considéré comme une des plus belles demeures de Paris par les voyageurs qui en font la description à la fin du siècle.

Plus en détail

La domus de Vieux. Maquette à construire. Conseil Général du Calvados Service Départemental d Archéologie

La domus de Vieux. Maquette à construire. Conseil Général du Calvados Service Départemental d Archéologie Maquette à construire La domus de Vieux Conseil Général du Calvados Service Départemental d Archéologie 2005 Service Départemental d Archéologie du Calvados, édition 2005. Présentation de la domus de Vieux

Plus en détail

"l'opographie historique d'^ngoulême" tiré à part du bulletin de oociété Archéologique et Historique de Charente 1969.

l'opographie historique d'^ngoulême tiré à part du bulletin de oociété Archéologique et Historique de Charente 1969. Département : Charente Commune : Angoulêiae Arrondissement : Angoulênie Canton : Angoulême Monument : Ancienne capitainerie du Port de l'hoiuneau Situation exacte : 1 ^ bd Besson-.oey H Angoulême. l;lari

Plus en détail

PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL

PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL N 55/12.13 DEMANDE D'UN CREDIT DE CONSTRUCTION COMPLEMENTAIRE DE CHF 705'000.00 TTC, SUBVENTIONS NON DEDUITES, POUR TERMINER LES TRAVAUX DE RENOVATION ET

Plus en détail

Communauté d agglomération du Grand-Rodez. Rodez. L immeuble Balard 14 place de la Cité. Inventaire du patrimoine

Communauté d agglomération du Grand-Rodez. Rodez. L immeuble Balard 14 place de la Cité. Inventaire du patrimoine Communauté d agglomération du Grand-Rodez Inventaire du patrimoine Rodez L immeuble Balard 14 place de la Cité Diane Joy Novembre 2010 L immeuble Balard, 14 place de la Cité L immeuble situé au n 14 place

Plus en détail

Grisaille décorative (baie 25)

Grisaille décorative (baie 25) Grisaille décorative (baie 25) Cathédrale Saint-Gervais-Saint-Protais place Cardinal-Binet Soissons Dossier IM02005331 réalisé en 2004 Copyrights Copyrights Auteurs (c) Région Picardie - Inventaire général

Plus en détail

INTERVENIR SUR LE BATI ANCIEN

INTERVENIR SUR LE BATI ANCIEN I - Données Générales INTERVENIR SUR LE BATI ANCIEN Rivalités entre réhabilitation, restauration et rénovation Au cours des dernières années, d'importantes études ont été entreprises dans les quartiers

Plus en détail

FICHE PRATIQUE 05 TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS LES AUTORISATIONS DE TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS QUESTIONS / RÉPONSES

FICHE PRATIQUE 05 TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS LES AUTORISATIONS DE TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS QUESTIONS / RÉPONSES LES AUTORISATIONS DE TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS QUESTIONS / RÉPONSES FICHE PRATIQUE 05 TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS COMMENT PRÉPARER LES DEMANDES? QUELLES SONT LES RÈGLES A RESPECTER? MINISTÈRE DE LA CULTURE

Plus en détail

Section zonage. La Présentation. Chapitre 27. Dispositions relatives au noyau villageois

Section zonage. La Présentation. Chapitre 27. Dispositions relatives au noyau villageois Chapitre 27 Dispositions relatives au noyau villageois Table des matières 27 DISPOSITIONS RELATIVES AU NOYAU VILLAGEOIS...27-3 27.1 CHAMPS D APPLICATION...27-3 27.2 USAGES ET ÉQUIPEMENTS PERMIS DANS LA

Plus en détail

PRÉAVIS N o 13/14 AU CONSEIL COMMUNAL

PRÉAVIS N o 13/14 AU CONSEIL COMMUNAL COMMUNE DE SAINT-SULPICE MUNICIPALITÉ PRÉAVIS N o 13/14 AU CONSEIL COMMUNAL DEMANDE D UN CRÉDIT DE CHF 2'700'000.- POUR LA RÉNOVATION DU BÂTIMENT DES CRÊTES RUE DU CENTRE 60 Saint-Sulpice, le 13 octobre

Plus en détail

INBTP-TECHNOBAT-LECON_011

INBTP-TECHNOBAT-LECON_011 CIRCULATIONS VERTICALES INBTP-TECHNOBAT-LECON_011 1 PROGRAMME LECONS LECON_001 [T] Présentation Notions de Technobat LECON_002 [T] Technobat Tropicale Les classes énergétiques LECON_003 [T] Les matériaux

Plus en détail

14.13.4 Interventions dignes de mention en développement durable

14.13.4 Interventions dignes de mention en développement durable Procès-verbal de la réunion 14-13 du conseil local du patrimoine, tenue le 3 décembre 2014 à 18 h 30, à la salle de conférence D-343, à l Hôtel de Ville, 4250, chemin de la Savane, Longueuil, sous la présidence

Plus en détail

ZONES DE PUBLICITÉ RESTREINTE COMMUNE DE TOURLAVILLE

ZONES DE PUBLICITÉ RESTREINTE COMMUNE DE TOURLAVILLE ZONES DE PUBLICITÉ RESTREINTE COMMUNE DE TOURLAVILLE P.L.U. arrêté le : 28 mars 2007 Approuvé le : 19 décembre 2007 Modifié le : Mis en compatibilité le : Mis en révision le : Dernière mise à jour le :

Plus en détail

usine de serrurerie Rhône-Isère dite Ronis SA

usine de serrurerie Rhône-Isère dite Ronis SA Usine de serrurerie Rhône-Isère dite Ronis SA 16 au 28 rue des Tuileries Lyon 9e Dossier IA69000024 réalisé en 2000 Copyrights Copyrights Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ;

Plus en détail

Usine de décolletage Anthoine Emile et ses fils actuellement Sté M.B.A. décolletage

Usine de décolletage Anthoine Emile et ses fils actuellement Sté M.B.A. décolletage Usine de décolletage Anthoine Emile et ses fils actuellement Sté M.B.A. décolletage 50 rue Jeanne-d'arc avenue de Saint-Martin rue des Rânes Sallanches Dossier IA74000771 réalisé en 2005 Copyrights Copyrights

Plus en détail

Mme la mairesse Caroline St-Hilaire, présidente M. Albert Beaudry M. Éric Beaulieu Mme Lorraine Guay Boivin Mme Sylvie Parent

Mme la mairesse Caroline St-Hilaire, présidente M. Albert Beaudry M. Éric Beaulieu Mme Lorraine Guay Boivin Mme Sylvie Parent Procès-verbal de la séance ordinaire du comité exécutif de la Ville de Longueuil tenue le 26 août 2014 à compter de 9 h, dans la salle H-383 de l hôtel de ville de Longueuil, 4250, chemin de la Savane,

Plus en détail

A la fin du Moyen-Age, cet e'difice, evige" sans doute au Xle siècle, ja été' dote' d'une tourelle en surplomb contenant un étroit escalier en vis.

A la fin du Moyen-Age, cet e'difice, evige sans doute au Xle siècle, ja été' dote' d'une tourelle en surplomb contenant un étroit escalier en vis. DEPARTEMENT : CHARENTE COMMUNE : VOUTHON EDIFICE : Donjon de la Chaise PROPRIETAIRE : prive' ETENDUE DE LA PROTECTION PROPOSEE : Inscription à l'inventaire Supplémentaire en totalité' INTERET HISTORIQUE

Plus en détail

Les étapes d un dossier MOB dans l entreprise

Les étapes d un dossier MOB dans l entreprise Les étapes d un dossier MOB dans l entreprise 1 Les étapes d un dossier MOB au bureau d études: 1. La réalisation du devis 2. Passage en commande du dossier 3. La demande d éléments 4. Le plan d implantation

Plus en détail

VILLE DE BAYONNE RESTAURATION DES IMMEUBLES EN CENTRE ANCIEN Secteur Sauvegardé, Zone patrimoniale de St Esprit

VILLE DE BAYONNE RESTAURATION DES IMMEUBLES EN CENTRE ANCIEN Secteur Sauvegardé, Zone patrimoniale de St Esprit VILLE DE BAYONNE RESTAURATION DES IMMEUBLES EN CENTRE ANCIEN Secteur Sauvegardé, Zone patrimoniale de St Esprit REGLEMENT D ATTRIBUTION DE SUBVENTIONS COMMUNALES Afin de préserver et mettre en valeur le

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME PLAN LOCAL D URBANISME Cahier de recommandations en vue de la réalisation d une devanture commerciale PLU prescrit le 26 mars 2007 PLU arrêté le 20 septembre 2010 PLU approuvé le 19 septembre 2011 Modification

Plus en détail

COMMUNE D HAUTERIVE CONSEIL GENERAL

COMMUNE D HAUTERIVE CONSEIL GENERAL COMMUNE D HAUTERIVE CONSEIL GENERAL Rapport du Conseil Communal au Conseil Général à l appui d une demande de crédit pour l exécution de travaux de réfection des toitures de la Maison des Arcades et Galerie

Plus en détail

Estimation de la valeur vénale

Estimation de la valeur vénale Estimation de la valeur vénale Immeuble locatif Grande Rue 10001 Lausanne "L'expert" Table des matières 1. Généralités 3 2. But 4 3. Terrain 4 3.1. Registre foncier 4 3.2. Description du terrain 4 3.3.

Plus en détail

Décrète : Ce règlement est applicable aux zones définies à l'article premier. Fait à Rabat, le 21 chaabane 1384 (26 décembre 1964). Ahmed Bahnini.

Décrète : Ce règlement est applicable aux zones définies à l'article premier. Fait à Rabat, le 21 chaabane 1384 (26 décembre 1964). Ahmed Bahnini. Décret n 2-64-445 du 21 chaabane 1384 (26 décembre 1964) définissant les zones d'habitat économique et approuvant le règlement général de construction applicable à ces zones.( BO n 2739 du 28 Avril 1965)

Plus en détail

Normes de subventionnement pour travaux de conservation et restauration des bâtiments mis sous protection

Normes de subventionnement pour travaux de conservation et restauration des bâtiments mis sous protection Normes de subventionnement pour travaux de conservation et restauration des bâtiments mis sous protection CFC GENRE DE TRAVAIL SUVBENTIONNALBE 0 TERRAIN 04 Financement avant le début des travaux 05 Conduites

Plus en détail

DeS DeVaNtUreS. Tout ce qu il faut savoir pour favoriser la cohérence d ensemble de l aménagement urbain

DeS DeVaNtUreS. Tout ce qu il faut savoir pour favoriser la cohérence d ensemble de l aménagement urbain charte DeS DeVaNtUreS commerciales www.dax.fr Tout ce qu il faut savoir pour favoriser la cohérence d ensemble de l aménagement urbain Editorial La ville de Dax possède un patrimoine architectural de qualité

Plus en détail

les escaliers La pose Guide d installation pour bricoleurs Préparation des outils Prêt à installer Moulé à votre style de vie

les escaliers La pose Guide d installation pour bricoleurs Préparation des outils Prêt à installer Moulé à votre style de vie les escaliers La pose Guide d installation pour bricoleurs Préparation des outils Prêt à installer Moulé à votre style de vie Guide d installation d un escalier pour bricoleurs L escalier représente souvent

Plus en détail

Annexe : travaux d'entretien et de réparations ordinaires

Annexe : travaux d'entretien et de réparations ordinaires Annexe : travaux d'entretien et de réparations ordinaires Les «travaux d'entretien et de réparations ordinaires»sur les immeubles inscrits au titre des monuments historiques, sur les immeubles situés en

Plus en détail

La Chapelle de la Ferme d Ithe

La Chapelle de la Ferme d Ithe La Chapelle de la Ferme d Ithe Le Tremblay-sur-Mauldre / Jouars-Pontchartrain (78 Yvelines) Une dizaine de jeunes, âgés de 17 à 20 ans, ont inauguré, durant les deux dernières semaines de juillet, une

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Les portes intérieures

Les portes intérieures Les portes intérieures TECHNOLOGIE 2è DEGRE Wilmotte Bernard Institut Saint-Joseph de Saint Hubert Généralités 2 Description 2 Relevé des dimensions 3 Les genres de portes 3 Systèmes de suspension ou de

Plus en détail

PROCES-VERBAL DESCRIPTIF

PROCES-VERBAL DESCRIPTIF SECOND ORIGINAL PROCES-VERBAL DESCRIPTIF L an deux mille douze et deux aout A la requête de Le CMAR, Société Coopérative de crédit à capital variable, soumise au Livre V du Code Rural, inscrite au RCS

Plus en détail

centre courrier et bureau d'aix-les-bains Victoria

centre courrier et bureau d'aix-les-bains Victoria Poste, centre courrier et bureau d'aix-les- Bains Victoria 15 avenue Victoria avenue Marie-de-Solms rue Jean-Louis-Victor-Bias Quartier de la gare Aix-les-Bains Dossier IA73002123 réalisé en 2012 Copyrights

Plus en détail

Situation exacte Actuelle Chambre de Commerce; parcelles cadastrales Nos 1397/1-401 section F.

Situation exacte Actuelle Chambre de Commerce; parcelles cadastrales Nos 1397/1-401 section F. Département G&SD Commune Arrondissement ALES Canton Monument Ancien Palais Episcopal Situation exacte Actuelle Chambre de Commerce; parcelles cadastrales Nos 1397/1-401 section F. Propriétaire Adresse

Plus en détail

Les églises et chapelles anciennes en voiture

Les églises et chapelles anciennes en voiture I D E E D E V I S I T E VILLE ET CULTURE Les églises et chapelles anciennes en voiture Niederbronn les Bains Reichshoffen Uttenhoffen avec la plus petite église à colombages d Alsace Pfaffenhoffen Bouxwiller

Plus en détail

Nous souhaitons réaliser des travaux d aménagement et de décoration dans notre bâtiment.

Nous souhaitons réaliser des travaux d aménagement et de décoration dans notre bâtiment. CONSULTATION DANS LE CADRE DE L AMENAGEMENT DE LA SALLE DE REUNION DU 1 ER ETAGE AU CTIG (INRA DE JOUY EN JOSAS) 1 OBJET DE LA MISSION Nous souhaitons réaliser des travaux d aménagement et de décoration

Plus en détail

garage de réparation automobile

garage de réparation automobile Garage de réparation automobile 15 route du Plan de la Tour avenue Jean-Corona le Plan Sainte-Maxime Dossier IA83001481 réalisé en 2011 Auteurs (c) Région Provence-Alpes-Côte d'azur - Inventaire général

Plus en détail

LA CATHÉDRALE DE REIMS. NOM :... Prénom :... Classe :...

LA CATHÉDRALE DE REIMS. NOM :... Prénom :... Classe :... LA CATHÉDRALE DE REIMS NOM :... Prénom :... Classe :... Sur les traces des constructeurs de la cathédrale : Vers 400 : l évêque Nicaise transfert la première cathédrale de Reims à l emplacement actuel

Plus en détail

LA GRAND-PLACE DE BRUXELLES ET SES ABORDS UN PATRIMOINE MONDIAL

LA GRAND-PLACE DE BRUXELLES ET SES ABORDS UN PATRIMOINE MONDIAL Estrategias relativas al Patrimonio Cultural Mundial. La Salvaguarda en un Mundo Globalizado: Principios, Prácticas y Perspectivas LA GRAND-PLACE DE BRUXELLES ET SES ABORDS UN PATRIMOINE MONDIAL Pascale

Plus en détail

R A P P O R T. Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Bref historique

R A P P O R T. Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Bref historique Commune de Peseux Conseil communal R A P P O R T du Conseil communal au Conseil général relatif à une demande de crédit de CHF 1'910'000.- pour la rénovation des conduites d'eau, de gaz, d'électricité,

Plus en détail

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

Dossier descriptif de la villa Villa de style classique à Bourglinster

Dossier descriptif de la villa Villa de style classique à Bourglinster Villa de style classique à Bourglinster page 1 de 19 A. INFORMATIONS GENERALES 1. SITUATION L'immeuble construit en 2005 est érigé sur un terrain situé 11a, rue d'imbringen à L-6162 Bourglinster. La place

Plus en détail

Orientation professionnelle Charpentier bois

Orientation professionnelle Charpentier bois Orientation professionnelle Charpentier bois 1-6 Elève Date: 1. Titre de l' U.E. : Construction d'escalier 1 2. Matière / Classe : Technologie, 2 ème année de formation 3. Thèmes des séquences de cours

Plus en détail

EPREUVE N 2 : ANALYSE CRITIQUE D UN PROJET D ARCHITECTURE OU D AMENAGEMENT AVEC CONTRE-PROPOSITION

EPREUVE N 2 : ANALYSE CRITIQUE D UN PROJET D ARCHITECTURE OU D AMENAGEMENT AVEC CONTRE-PROPOSITION CONCOURS EXTERNE ET INTERNE POUR LE RECRUTEMENT D ARCHITECTES ET URBANISTES ELEVES DE L ETAT ANNEE 2011 EPREUVE N 2 : ANALYSE CRITIQUE D UN PROJET D ARCHITECTURE OU D AMENAGEMENT AVEC CONTRE-PROPOSITION

Plus en détail

COUVERTURE AUTOMATIQUE

COUVERTURE AUTOMATIQUE COUVERTURE AUTOMATIQUE MODELE N'CARLIT MANUEL D INSTALLATION ET D ENTRETIEN N de série : Indice de révision : 001-2011-09-05 INDEX - Personnel et matériel nécessaires au déchargement et au montage Page

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL Remarque préliminaire Cette notice a été élaborée à votre attention dans le but de faciliter votre

Plus en détail

Conseils déco express Comment éclairer une pièce, décorer vos murs, habiller vos fenêtres?

Conseils déco express Comment éclairer une pièce, décorer vos murs, habiller vos fenêtres? Conseils déco express Comment éclairer une pièce, décorer vos murs, habiller vos fenêtres? Textes rédigés pour le site www.mmatravodeco.com Reportage : projet de décoration Bambù, Paris 14 e Photos : Béatrice

Plus en détail

Ancienne usine de construction métallique de la Société des Ponts et Travaux en Fer, devenue usine métallurgique Usinor, puis Arcelor-Mittal

Ancienne usine de construction métallique de la Société des Ponts et Travaux en Fer, devenue usine métallurgique Usinor, puis Arcelor-Mittal Ancienne usine de construction métallique de la Société des Ponts et Travaux en Fer, devenue usine métallurgique Usinor, puis Arcelor-Mittal rue de Finsterwalde Montataire Dossier IA60001666 réalisé en

Plus en détail

Rapport du Conseil communal au Conseil général

Rapport du Conseil communal au Conseil général République et Canton de Neuchâtel COMMUNE DE L A T E NE Rapport du Conseil communal au Conseil général concernant une demande de crédit de 53 000 francs pour la réfection des points d ancrage de trois

Plus en détail

Octobre 2007 : pourquoi la réforme des demandes d autorisation d urbanisme?

Octobre 2007 : pourquoi la réforme des demandes d autorisation d urbanisme? Octobre 2007 : pourquoi la réforme des demandes d autorisation d urbanisme? Objectifs : prise en compte de l insatisfaction et de l attente des usagers réduire le nombre d autorisations simplifier les

Plus en détail

47. MIRADOR 40 29 15 N - 03 39 16 W MVRDV - Madrid - Espagne 2005

47. MIRADOR 40 29 15 N - 03 39 16 W MVRDV - Madrid - Espagne 2005 47. MIRADOR 40 29 15 N - 03 39 16 W MVRDV - Madrid - Espagne 2005 0 25 50 150 LE TOTEM DU QUARTIER A une demi-heure du centre ville de Madrid, le quartier de Sanchinarro est sorti de terre en 2000 et est

Plus en détail

Décret du 18 mars 1924 portant règlement d'administration publique pour l'application de la loi du 31 décembre 1913 sur les Monuments Historiques

Décret du 18 mars 1924 portant règlement d'administration publique pour l'application de la loi du 31 décembre 1913 sur les Monuments Historiques Décret du 18 mars 1924 portant règlement d'administration publique pour l'application de la loi du 31 décembre 1913 sur les Monuments Historiques Article 1 Modifié par Décret 88-199 1988-02-29 art. 1 JORF

Plus en détail

Travaux de rénovation. Pour vous aider à faire les meilleurs. choix. Guide de référence sur les portes et fenêtres. Échelle: 1:45

Travaux de rénovation. Pour vous aider à faire les meilleurs. choix. Guide de référence sur les portes et fenêtres. Échelle: 1:45 Travaux de rénovation Pour vous aider à faire les meilleurs choix Guide de référence sur les portes et fenêtres Guide de référence sur les portes et fenêtres Guide de référence sur les portes et fenêtres

Plus en détail

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Centre de recherche Saint Antoine UMR-S 893 Site de l Hôpital Saint Antoine Bâtiment Inserm Raoul KOURILSKY 6 ème étage Equipe 13 Alex DUVAL

Plus en détail

communes du pays de brouilly. Four du hameau de Chardignon Saint-Lager

communes du pays de brouilly. Four du hameau de Chardignon Saint-Lager Schéma de restaurationvalorisation du petit patrimoine des communes du pays de brouilly. Four du hameau de Chardignon Saint-Lager SOMMAIRE 1) ÉDIFICE PRÉSENTE... 3 A) DÉNOMINATION ET POSITION GÉOGRAPHIQUE...

Plus en détail

LES ESCALIERS. Les mots de l escalier

LES ESCALIERS. Les mots de l escalier Les mots de l escalier L escalier :ouvrage constitué d une suite régulière de plans horizontaux (marches et paliers) permettant, dans une construction, de passer à pied d un étage à un autre. L emmarchement

Plus en détail

Préavis n 15/14 au Conseil communal

Préavis n 15/14 au Conseil communal COMMUNE D AUBONNE Municipalité Préavis n 15/14 au Conseil communal Travaux de mise à jour des bâtiments rue de l'industrie 8 et 10 Délégué municipal : - M. Michel Crottaz, municipal Aubonne, le 21 octobre

Plus en détail

77-77b rue Etienne-Richerand Lyon 3e Dossier IA69001278 réalisé en 2009. Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; Ville de Lyon

77-77b rue Etienne-Richerand Lyon 3e Dossier IA69001278 réalisé en 2009. Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; Ville de Lyon Charpente Perrier frères puis Bourgey marchand de bois et savonnerie puis fournisseur industriel Netex Sno puis ébéniste Denys et UNICO meubles puis transport Limousin et chauffage Marcadal actuellement

Plus en détail

Etat de conservation : établissement industriel désaffecté ; restauré

Etat de conservation : établissement industriel désaffecté ; restauré Département : IA000251 Aire d'étude : Limoges Adresse : Emile-Zola (rue) 2, 12 Dénomination : usine de chaussures Destinations : immeuble de bureaux ; immeuble à successives et actuelles Appellation et

Plus en détail

Le Château de Kerjean est classé monument historique

Le Château de Kerjean est classé monument historique restauration du château 7/06/06 18:13 Page 1 restauration du château 7/06/06 18:14 Page 2 Le Château de Kerjean est classé monument historique Ce classement a été effectué en 1911, lorsque le château a

Plus en détail

Municipalité 16 avril 2014

Municipalité 16 avril 2014 Municipalité 16 avril 2014 RAPPORT AU CONSEIL COMMUNAL D'YVERDON-LES-BAINS concernant PR14.12PR une demande de crédit d'investissement de Fr. 680 000.- pour les travaux de remise en état du Temple Pestalozzi

Plus en détail

LES ECHOS DE SAINT-MAURICE Edition numérique. La cathédrale de Magdebourg possède un S. Maurice noir

LES ECHOS DE SAINT-MAURICE Edition numérique. La cathédrale de Magdebourg possède un S. Maurice noir LES ECHOS DE SAINT-MAURICE Edition numérique Georges BORGEAUD La cathédrale de Magdebourg possède un S. Maurice noir Dans Echos de Saint-Maurice, 1966, tome 64, p. 18-22 Abbaye de Saint-Maurice 2013 Souvenir

Plus en détail

Promotions Ventes Développements de projets. Appartements. Villas de prestige. Immeubles commerciaux

Promotions Ventes Développements de projets. Appartements. Villas de prestige. Immeubles commerciaux Promotions Ventes Développements de projets Maisons Appartements Terrains Maisons Appartements Terrains Villas de prestige Immeubles commerciaux Projets en cours Analyse de terrains pour permis Lotissements

Plus en détail

PROCES VERBAL DE CONSTAT DESCRIPTIF

PROCES VERBAL DE CONSTAT DESCRIPTIF PROCES VERBAL DE CONSTAT DESCRIPTIF L an DEUX MILLE QUINZE, et le VINGT NEUF JANVIER, à 10 heures 45. A la requête de : Société Anonyme SOCIETE GENERALE, dont le siège se trouve 29 bd Haussmann, 75009

Plus en détail

Entrepôts commerciaux : Transporteur Bonnieux puis brasserie, restaurant : fabrique de bière et restaurant Ninkasi

Entrepôts commerciaux : Transporteur Bonnieux puis brasserie, restaurant : fabrique de bière et restaurant Ninkasi Entrepôts commerciaux : Transporteur Bonnieux puis brasserie, restaurant : fabrique de bière et restaurant Ninkasi 267 rue Marcel-Mérieux square du Professeur-Galtier rue Prosper-Chappet Lyon 7e Dossier

Plus en détail

usine de petit matériel électrique

usine de petit matériel électrique Usine de petit matériel électrique dite Lampes Visseaux, puis Claude, Paz et Visseaux, puis I.T.T. puis G.T.E., actuellement Sylvania Lighting International France (S.L.I. France) 22 rue Berjon Lyon 9e

Plus en détail

DIAGNOSTIC ET SCENARIOS POUR UN PROJET DE SALLE CULTURELLE en coeur de village

DIAGNOSTIC ET SCENARIOS POUR UN PROJET DE SALLE CULTURELLE en coeur de village Commune de Limogne en Quercy Diagnostic bâtiment de la halle DIAGNOSTIC ET SCENARIOS POUR UN PROJET DE SALLE CULTURELLE en coeur de village Lot Habitat partie nord rdc 41 m 2 Lot habitat partie sud rdc

Plus en détail

Etude technique et historique. Association Culturelle Pierre Abélard -2006 LE PALLET

Etude technique et historique. Association Culturelle Pierre Abélard -2006 LE PALLET Le Pallet Comprendre la chapelle Sainte-Anne Etude technique et historique Association Culturelle Pierre Abélard -2006 LE PALLET SOMMAIRE - Page 2 - La chapelle aujourd hui. Introduction Rappel historique

Plus en détail

ESCALIERS. passer des dénivellations supérieures à 7%

ESCALIERS. passer des dénivellations supérieures à 7% ESCALIERS passer des dénivellations supérieures à 7% 2 définitions essentielles : Contremarche et giron Le rapport H/G donne la pente d une volée de marches ex : 16 cm / 32 cm = 50% Emmarchement, emprise,

Plus en détail

Le Clos Boissy. Descriptif sommaire

Le Clos Boissy. Descriptif sommaire 16 Rue de Boissy 95320 Saint Leu La Forêt Février 2013 Le Clos Boissy Descriptif sommaire Résidence de 70 logements en R+3+Combles répartis en 2 immeubles sur un terrain de 3385m² entouré de verdure et

Plus en détail

PPE sise à Chapelle REGLEMENT D'ADMINISTRATION ET D'UTILISATION

PPE sise à Chapelle REGLEMENT D'ADMINISTRATION ET D'UTILISATION REGLEMENT D'ADMINISTRATION ET D'UTILISATION Chapitre I : objet de la propriété par étages Article premier L'immeuble ci-après désigné est constitué en propriété par étages, régie par le présent règlement

Plus en détail