esynthèse Études & Recherche Le marché de l Investissement en France Juillet 2007 Un premier semestre toujours très dynamique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "esynthèse Études & Recherche Le marché de l Investissement en France Juillet 2007 Un premier semestre toujours très dynamique"

Transcription

1 esynthèse Le marché de l Investissement en France Juillet 2007 Un premier semestre toujours très dynamique Le marché de l investissement en immobilier d entreprise en France a enregistré un volume semestriel de 14,5 milliards d euros. Ce résultat s inscrit dans un contexte international de liquidités surabondantes. Les excédents commerciaux asiatiques, chinois en tête, sont directement investis en obligations américaines. Par diffusion, ces capitaux atteignent toutes les classes d actifs d investissement dont l immobilier d entreprise. Cet excès de liquidités s est traduit jusqu à présent par une baisse significative des taux de rendement initiaux immobiliers. Etant donné que les taux longs ont déjà atteint leur point bas, la valorisation future d un investissement dépendra plus que jamais d une bonne analyse des marchés locatifs. Études & Recherche En ce début d année, le marché de l investissement en France a été animé par les transactions supérieures à 100 millions et les ventes de portefeuilles. Bien que le bureau demeure le produit de référence sur le marché français, les investisseurs s intéressent davantage aux autres produits et, particulièrement cette année, à la logistique ainsi qu aux services (hôtels, murs de clubs de loisirs et murs de cliniques). Le marché francilien reste le moteur du marché français. Avec moins de 2 milliards d euros investis en immobilier d entreprise, les marchés régionaux représentent 14 % du total hors portefeuilles France non localisés. Le 1 er semestre 2007 est de loin supérieur à ceux de 2006 et 2005, en nombre de transactions enregistrées en régions. L attrait des régions est bien réel. Les marchés régionaux se distinguent du marché francilien par une diversification plus importante par type de produit. Le bureau représente plus de 80 % des montants investis en Région Parisienne, il n en représente plus que 27 % en régions. Dans ce contexte, le marché de l investissement immobilier français continuera de bénéficier de l abondance des capitaux. Les taux initiaux se stabiliseront en fin d année pour remonter progressivement en 2008 à l image des taux longs français. Les investisseurs seront plus sélectifs et la bonne analyse des marchés sous-jacents sera la clé de la rentabilité future des investissements.

2 1 Investissement en immobilier d entreprise Un marché de plus en plus international Le marché de l investissement français connaît une internationalisation croissante. Cette tendance est d ailleurs parfaitement illustrée par le succès du statut SIIC mis en place en En effet, de plus en plus de capitaux étrangers viennent s investir dans l immobilier français au travers de ce véhicule d investissement. Il apparaît que la part des capitaux étrangers représente 76 % du volume total investi au cours du 1 er semestre 2007 contre 66 % pour toute l année 2003 si on ne tient compte que de l origine seule des capitaux investis en immobilier d entreprise en France. Un marché français diversifié et soutenu par les opérations volumineuses Sous l afflux des capitaux prêts à s investir en immobilier français et parce que l offre contraint le marché, de nouveaux produits sont recherchés par les investisseurs. Même si le bureau demeure le produit dominant avec une part de 70 % des montants investis au 1 er semestre 2007 contre 76 % l année dernière, les autres types de produits tels que les services ou les entrepôts font l objet d un intérêt croissant de la part des investisseurs. Les grandes opérations telles que les cessions de portefeuilles et les cessions d immeubles de plus de 100 millions ont animé le marché en ce début d année. En effet, il s est déjà vendu 53 portefeuilles pour un volume de 4 milliards contre 73 l année dernière, représentant un volume de 8,4 milliards. Alors qu en 2001 le bureau représentait l essentiel des ventes des portefeuilles (99 % en volume), aujourd hui, il n en représente plus que 44 % au profit des produits logistiques (16 %) et services (16 %). Investissement en immobilier d entreprise en France 30 milliards 25 26, ,1 14, ,7 11,8 75% 10,5 11,0 10 8,9 6,8 76% 5 66% 58% S1 Francais Etrangers Source : Immostal et Atisreal pour l Ile-de-France depuis 2004

3 2 Investissement en immobilier d entreprise Investissement en immobilier d entreprise en France 30 milliards , , ,5 7,3 8,9 7,7 9,5 5 8,4 4,5 5,1 2,7 3,8 4,0 1, S1 Source : Immostal et Atisreal pour l Ile-de-France depuis 2004 Immeubles Portefeuilles Investissement en immobilier d entreprise en France hors portefeuilles France milliards ,5 12 4,5 10 3,9 2,5 8 3,0 3,1 2,0 6 2,0 2,5 3,1 2,2 1,3 1,5 4 2,3 8,5 6,0 2 4,4 4,5 4,9 2,9 3, S1 Source : Immostal et Atisreal pour l Ile-de-France depuis 2004 Moins de 40 M M Plus de 100 M

4 3 Bureaux Le bureau reste le produit privilégié des investisseurs en France Hors portefeuilles France, le marché francilien concentre près de 9 milliards au 1 er semestre Les secteurs d affaires traditionnels que sont Paris (33 %) et la Défense (29 %) restent les secteurs privilégiés des investisseurs pour ce type de produits. Sous la pression de la demande, le taux initial «prime» a continué de baisser et est passé sous la barre des 4 %. Cependant, en volume, la majorité des investissements (70 %) s est signée entre 4 % et 7 %. Les taux ont baissé en moyenne de 170 points de base entre 2003 et aujourd hui, qu ils s agissent des taux initiaux moyens ou «prime» et quels que soient les secteurs considérés en Ile-de-France. Dans le Quartier Central des Affaires de Paris, le taux moyen est passé de 6,20 % à 4,80 % alors que le «prime» est passé de 5,75 % à 3,80 % au cours de cette même période. La tendance baissière constatée s arrêtera avec la remontée progressive des taux financiers. Les marchés régionaux sont en retrait par rapport au marché francilien avec un volume de 500 millions investi en bureaux au 1 er semestre. Conséquence directe de la faiblesse de l offre de bureaux de qualité, les acquisitions de produits neufs lancés en blanc se multiplient en régions, ce qui témoigne d ailleurs de la grande confiance des investisseurs dans les marchés locatifs. Les ventes d immeubles de bureaux neufs ont atteint 310 millions au 1 er semestre 2007, soit 65 % du volume total en régions contre 37 % en 2006 et 39 % en Sur ces 35 acquisitions, 25 avaient été lancés en blanc. Face à un tel succès, l écart entre les taux initiaux observés pour ces produits vides et les produits loués s est fortement réduit. Alors qu en 2004, cet écart était supérieur à 120 points de base, en 2006, il n était plus que de 90 points de base. En raison de l absence de transactions significatives à Lyon, le taux initial «prime» est resté stable à 6,10 %. En revanche, il s inscrit dans la même tendance baissière qu en Ile-de-France, puisque le taux «prime» en régions est passé de 7 % en 2003 à 6,10 % aujourd hui. Investissement en immobilier d entreprise en France en 2007 S1 1 % 4 % 1 % 5 % 9 % 6 % Bureaux Logistique Activité 3 % 70 % COMMERCE Centres commerciaux Pieds d immeubles Parc d activité commerciale SERVICE Hôtels Loisirs Médical

5 4 Bureaux Investissement en bureaux en France milliards % 40 8, ,80 % 7, ,50 % 6,10 % 6,10 % 6, ,30 % 5, ,80 % 17,5 10,3 8, S ,2 1,8 0, S ,00 3,00 2,00 1,00 0,00 Investissement Taux initial prime Ile-de-France Régions Source : Immostal et Atisreal pour l Investissement en Ile-de-France Taux de rendement initiaux - bureaux loués Paris QCA 3,80 % 4,80 % La Défence Paris hors QCA ,50 % 4,25 % 5,10 % 4,50 % Croissant Ouest 4,60 % 5,75 % 1ère Couronne 2ème Couronne Lyon Aix / Marseille Lille 5,00 % 5,90 % 5,70 % 6,10 % 7,30 % 7,10% 8,20 % 6,85 % 7,80% 7,00 % % moyen prime

6 5 Entrepôts - Commerces - Services Une diversification par produit accrue Les investissements réalisés hors bureaux représentent 29 % des montants investis en France en immobilier d entreprise. Grâce notamment au volet 3 du statut SIIC qui a facilité les externalisations de murs d exploitation, les montants investis en services incluant les murs d hôtels, de cliniques, de centres de loisirs mais aussi de restaurants, représentent désormais 6 % du total investi en France. Les services étaient dynamisés par les hôtels en 2005 avec une part de 78 % en volume (contre 18 % au 1 er semestre 2007). Aujourd hui, ce segment de marché est animé par les loisirs, à l image des centres Club Med mais aussi les murs de restaurants, avec 65 % contre 23 % en Enfin le secteur de la santé représente aujourd hui 17 % contre 33 % en Le volume investi en commerces s établit à mi-année à 1,3 milliard contre 1,9 en Ils incluent les boutiques, pieds d immeubles, galeries commerciales et parcs d activités commerciales. Sur ce segment, les acquéreurs étrangers restent majoritaires avec une part de 65 % du volume total. Le marché est animé par les ventes de pieds d immeubles qui constituent 53 % du total suivis de celles des centres commerciaux (33 %). Dans le contexte actuel de très forte demande, le taux initial «prime» pour les pieds d immeubles occupés est de 3,60 %. Il fléchira davantage avec la prise en compte de l opération de Vendôme Saint Honoré signée en juillet dernier. La bonne surprise de ce début d année est la reprise des investissements en entrepôts. En France, le volume d investissement réalisé au cours de ces six premiers mois dépasse déjà le volume annuel de 2005 avec près de 1,3 milliard. Ce marché a été animé par des ventes de portefeuilles logistiques qui représentent plus de 50 % du volume global. Ce marché des entrepôts est caractérisé par une convergence des taux initiaux «prime», autour de 6%, entre les marchés régionaux et la région parisienne. Ces taux ont fortement baissé en 4 ans. Entre 2003 et aujourd hui, le taux «prime» est passé de 8,40 % à 6 % alors que le taux moyen passait de 9,5 % à 7 %. Aujourd hui, 70 % des volumes d investissement sont signés à plus de 7 %. Investissement en commerces et en services en France milliards % 3,0 4,20 % 4,50 2,5 3,60 % 3,60 % 4,00 3,50 2,0 1,5 1,0 0,5 0,0 1,9 1,9 1, S COMMERCES 1,9 1,8 0, S SERVICES 3,00 2,50 2,00 1,50 1,00 0,50 0,00 Investissement Taux initial prime pieds d immeubles Source : Immostal et Atisreal pour l Investissement en Ile-de-France

7 6 Entrepôts - Commerces - Services Investissement en entrepôts en France milliards % 3,5 10,00 3,0 2,5 9,00 % 8,40 % 8,25 % 8,20 % 7,00 % 6,30 % 6,20 % 9,00 8,00 7,00 2,0 1,5 1,0 0,5 0,0 1,1 0,7 0, ,20 % 6,00 % 1,7 1, S ,00 5,00 4,00 3,00 2,00 1,00 0,00 Investissement Taux initial prime Région parisienne Taux initial prime Régions Source : Immostal et Atisreal pour l Investissement en Ile-de-France Taux de rendement initial en France - Entrepôts loués 10,0 % 9,0 8,0 9,5 % 8,4 % 7,0 7,0% 6,0 5,0 4,0 3, S1 li 6,0 % t Taux initial moyen Taux initial prime

8 7 Taux de rendement Le retour à l analyse des fondamentaux est plus que jamais indispensable Le marché de l investissement en immobilier d entreprise en France profite à plein de la surabondance des liquidités dans le monde. Cet excès de liquidités conjugué à un niveau bas des taux longs en France se traduit directement par une forte baisse des taux de rendement initiaux. Le taux initial pour un immeuble de bureaux «prime» loué dans le Quartier Central des Affaires de Paris est égal à 3,80 % contre 4,50 % en 2005 et 6,30 % en Le rendement de l OAT (Obligation Assimilable au Trésor) en France est de 4,05 % en moyenne au deuxième trimestre 2007 et la croissance modérée de l inflation (Indice des Prix à la Consommation -IPC-) s est établie à 1,20 %, au cours de cette même période. En conséquence, la prime de risque est passée en dessous de sa moyenne de long terme soit 0,95 % (=3,80-(4,05-1,20)). En revanche, si nous substituons l indice IPC par l ICC (Indice du Coût de la Construction), dont la croissance était de 1,7 % à Juin 2007, cet écart est sensiblement supérieur (1,45 %). Plusieurs signaux permettent de mettre en lumière l amorce d une phase de retournement sur le marché de l investissement français. Cela devrait se traduire par une diminution du volume de placements et d une légère augmentation des rendements initiaux en La longue phase de diminution des taux longs est définitivement derrière nous. Le rendement global devrait donc mécaniquement diminuer, il ne reposera plus que sur la hausse des loyers. Le délai de rotation des actifs devrait s allonger et l offre se réduire Toutefois, la surabondance des capitaux est telle que le marché de l investissement devrait rester dynamique en 2008 mais la demande sera plus sélective. La bonne analyse des marchés sous-jacents sera la clé de la rentabilité future des investissements. Rémunération du risque dans Paris QCA % Protection 3, moyenne de l'écart sur 20 ans : 1,2 1,45 0,95 Spéculation S1 Bureaux QCA Spread (ICC) Spread (IPC)

9 8 Annexes Les données chiffrées utilisées par Atisreal, pour la réalisation de ses statistiques, intègrent l ensemble des informations en sa possession lors de leur élaboration. Ces statistiques peuvent être amenées à évoluer en fonction d informations nouvelles, souvent initialement confidentielles, portées à notre connaissance. Définitions de A à Z Arbitrage Vente d un actif immobilier propriété d un investisseur à un autre investisseur. Blanc / Gris «En blanc» : construction lancée sans vente ou location préalable à un utilisateur. «En gris» : projet dont le chantier ne sera lancé qu après location ou vente de tout ou partie à un utilisateur. Effet de levier Accroissement de la rentabilité d un placement résultant d une opération d endettement. Externalisation Vente d un actif immobilier propriété d un utilisateur à un investisseur. Foncière Société ayant comme objet soit l acquisition ou la construction d immeubles en vue de leur location, soit la détention de participations dans des sociétés à objet social identique. Fonds d investissement Organisme de détention collective d actifs financiers ou immobiliers gérés par une structure réglementée et agréée (société de gestion). On distingue : Fonds ouvert : un fonds est ouvert à partir du moment où il n y a pas de limitation dans l émission des parts. Fonds fermé : les parts d un fonds fermé ne sont commercialisées par la société de gestion que pendant la période de souscription. Un fonds fermé a une durée de vie limitée. Fonds de pension : organisme financier qui gère l épargne issue du système de retraite par capitalisation. Cette épargne correspond aux ressources que les salariés du secteur privé et du secteur public ont mises de côté au cours de leur vie professionnelle pour constituer ou pour améliorer leur pension de retraite. SCPI : Société Civile de Placement Immobilier. Fonds opportuniste Fonds qui cible des rendements supérieurs à 17 %, avec des niveaux de levier dépassant 60 % de la valeur brute de l actif. ICC (Indice du Coût de la Construction) Indice qui mesure chaque trimestre l évolution des prix de construction des bâtiments neufs à usage principal d habitation. Il s agit du prix TVA incluse, payé par les maîtres d ouvrages aux entreprises de construction. Il exclut les prix et coûts liés au terrain (viabilisation, fondations spéciales, etc.), ainsi que les honoraires, les frais de promotion et les frais financiers. Immostat Groupement d Intérêt Economique (GIE) créé en 2001, qui associe Atisreal, CB Richard Ellis, DTZ Jean-Thouard et Jones Lang LaSalle. Pour créer des bases de données homogènes, les quatre conseils ont adopté de nombreuses définitions communes : secteurs de marché de l Ile-de-France, état des immeubles et des locaux, définition des surfaces prises en compte, des loyers, etc. L organisation du GIE garantit l indépendance du traitement des données et le respect des engagements de confidentialité de chacun de ses membres. Sont concernés les marchés investisseurs en immobilier d entreprise et utilisateurs d entrepôts d une superficie supérieure à m² et de bureaux en région parisienne. Loyer Facial : loyer annuel par mètre carré et par an, inscrit au bail, exprimé hors taxes et hors charges. Ne tient pas compte des locaux annexes tels que parkings, archives, restaurant interentreprises (RIE)... En cas de loyer progressif, la valeur retenue est la moyenne des valeurs des trois premières années ou de la durée ferme du bail. Facial moyen : moyenne pondérée par la surface des loyers faciaux. Pour les loyers trimestriels, une moyenne mobile pourra être utilisée pour présenter des évolutions lissées. Economique : loyer annuel par mètre carré et par an, exprimé hors taxes et hors charges et corrigé des avantages consentis par le propriétaire (franchise de loyer, réalisation de travaux, etc.). «Prime» : loyer facial le plus élevé, hors transaction de convenance, pour un produit :- de taille standard par rapport à la demande dans le secteur de marché,- d excellente qualité et offrant les meilleures prestations,- dans la meilleure localisation pour un marché donné. «Top» : loyer facial le plus élevé d un marché donné, hors transaction de convenance. Le loyer top n est pas systématiquement un loyer prime. Neuf / Restructuré Actifs immobiliers construits ou restructurés depuis moins de 5 ans. OAT (Obligation Assimilable du Trésor) Titre de dettes émis par l Etat français. Il constitue la référence pour le taux de rendement sans risque à long terme. OPCI (Organisme de Placement Collectif Immobilier) Fonds immobiliers destinés à remplacer les SCPI. Ils se présentent sous deux formes : - les Fonds de Placement Immobilier (FPI), dont les revenus distribués sont imposables comme des revenus fonciers classiques, - les Sociétés de Placement à Prépondérance Immobilière à Capital Variable (SPPICV) dont les revenus distribués sont imposés comme des dividendes et des plus-values d actions. Portefeuille Ensemble de plusieurs actifs localisés sur des sites différents. Précommercialisation Transaction utilisateur ayant lieu plus de six mois avant la livraison d un bâtiment. Prime de risque Ecart entre la rentabilité d un actif ou d un portefeuille et l actif sans risque (obligation d Etat). SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) Société ayant pour objet l acquisition et la gestion d un patrimoine immobilier locatif. Deviendront à terme des Organismes de Placement Collectif Immobilier (OPCI). Seconde main Actifs immobiliers livrés depuis plus de cinq ans. SIIC (Société d Investissement Immobilier Cotée) Le régime SIIC permet une exonération d impôts sur les bénéfices en contrepartie d une redistribution aux actionnaires des revenus à hauteur de 85 %. Taux de rendement Net : rapport entre le revenu net (hors coûts d exploitation) et le prix d achat incluant tous les coûts d acquisition. Initial : rapport entre le loyer global annuel net et le prix de vente actes en mains en date de la vente. «Prime» : taux de rendement le plus bas obtenu pour l acquisition d un bâtiment :- de taille standard par rapport à la demande dans le secteur de marché,- d excellente qualité et offrant les meilleures prestations,- dans la meilleure localisation pour un marché donné. TRI (Taux de Rentabilité Interne) Taux d actualisation défini tel que la somme des flux actualisés des revenus anticipés de l investissement soit égale au coût initial de l investissement. VAN (Valeur Actuelle Nette) Différence entre la somme des flux actualisés des revenus anticipés et le coût initial de l investissement. Vente promoteur Vente d une opération montée par un promoteur à un investisseur. Volatilité Mesure l importance des fluctuations de valeur d un actif et donc son risque.

10 9 Contacts Commerciaux Fabrice ALLOUCHE Directeur général adjoint Directeur Département vente Ile-de-France Tel. : +33 (0) Laurent BOUCHER Directeur Investissement Ile-de-France Tel. : +33 (0) Arnaud BOYER DE BOUILLANE Directeur adjoint Ile-de-France Tel. : +33 (0) Commerciaux Pierre-Michel OLIVIER Directeur Investissement Régions Tel. : +33 (0) Etienne PRONGUE Investisseurs internationaux Tel. : +33 (0) Olivier AMBROSIALI Directeur adjoint Ile-de-France Tel. : +33 (0) Etudes & Recherche Christophe PINEAU Directeur Département Etudes & Recherche France Etudes & Recherche Nicolas ARCHAMBAULT Chargé d études Investissement

ETUDE DE MARCHÉ T3 2014

ETUDE DE MARCHÉ T3 2014 ETUDE DE MARCHÉ T3 2014 LES TENDANCES DU MARCHÉ DONNÉES DE MARCHÉ Evolution du PIB depuis 2007 6 Transaction annuelles en Ile de France Global 7 Transactions en Ile-de-France T3 8 Offre disponible à un

Plus en détail

L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006

L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006 L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006 LE MARCHE DES BUREAUX EN ILE DE FRANCE Évolution annuelle de la demande placée 2 200 000 m 2 placés en 2005, soit une progression

Plus en détail

L ANNÉE 2011 TIRE SON ÉPINGLE DU JEU

L ANNÉE 2011 TIRE SON ÉPINGLE DU JEU AT A GLANCE INVESTISSEMENT EN FRANCE JANVIER 2012 L ANNÉE 2011 TIRE SON ÉPINGLE DU JEU Avec plus de 17,2 milliards d euros investis en immobilier d entreprise en France, l année 2011 s achève sur une belle

Plus en détail

Rivoli Avenir Patrimoine

Rivoli Avenir Patrimoine Rivoli Avenir Patrimoine Valorisez votre patrimoine en investissant indirectement dans de l immobilier d entreprise, avec la SCPI Rivoli Avenir Patrimoine 34/36 rue du Louvre - Paris (75) Durée d investissement

Plus en détail

Gemmeo Commerce SCPI À CAPITAL VARIABLE. L immobilier de commerce français en portefeuille.

Gemmeo Commerce SCPI À CAPITAL VARIABLE. L immobilier de commerce français en portefeuille. Gemmeo Commerce SCPI À CAPITAL VARIABLE L immobilier de commerce français en portefeuille. AVERTISSEMENT Facteurs de risques Avant d investir dans une société civile de placement immobilier (ci-après,

Plus en détail

Communiqué de presse 24 avril 2014

Communiqué de presse 24 avril 2014 Communiqué de presse 24 avril 2014 Activité au 31 mars 2014 Hausse du taux d occupation moyen du Groupe à 96.9% contre 95.5% fin 2013 Loyers en hausse de +3.5% à périmètre homogène Gecina maintient sa

Plus en détail

SG Pierre Entreprise

SG Pierre Entreprise SG Pierre Entreprise Fonds de Placement Immobilier De l immobilier d entreprise souple pour diversifier votre patrimoine Durée de placement recommandée : 10 ans minimum SG Pierre Entreprise Préambule Avertissement

Plus en détail

3. Pourquoi investir dans une SCPI via un contrat d assurance vie?

3. Pourquoi investir dans une SCPI via un contrat d assurance vie? Sommaire 1. Qu est-ce qu une SCPI? 1.1 Définition 1.2 Fonctionnement d une SCPI 2. Le marché des SCPI 3. Pourquoi investir dans une SCPI via un contrat d assurance vie? 3.1 Avantages et risques liés à

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

UNE SOCIÉTÉ DÉDIÉE À LA GESTION IMMOBILIÈRE UNE EXPERTISE AU SERVICE DES INVESTISSEURS

UNE SOCIÉTÉ DÉDIÉE À LA GESTION IMMOBILIÈRE UNE EXPERTISE AU SERVICE DES INVESTISSEURS NAMI-AEW EUROPE Un partenaire solide En choisissant Fructipierre, vous bénéficiez d une véritable expertise. UNE SOCIÉTÉ DÉDIÉE À LA GESTION IMMOBILIÈRE POUR COMPTE DE TIERS NAMI-AEW Europe figure parmi

Plus en détail

Avec près de 8,3 milliards d investis, le marché de l investissement dépasse les anticipations!

Avec près de 8,3 milliards d investis, le marché de l investissement dépasse les anticipations! L investissement immobilier en Ile-de-France 4 ème trimestre 2010 Avec près de 8,3 milliards d investis, le marché de l investissement dépasse les anticipations! L essentiel Les volumes d investissement

Plus en détail

Retrait du statut d établissement de crédit accordé par l Autorité de Contrôle Prudentiel en juin 2013

Retrait du statut d établissement de crédit accordé par l Autorité de Contrôle Prudentiel en juin 2013 COFITEMCOFIMUR CHANGE DE NOM ET DEVIENT COMMUNIQUE DE PRESSE 30 JUILLET 2013 Résultats de l exercice clos au 30 juin 2013 PARIS, le 30 juillet 2013 Le Conseil d administration de CofitemCofimur s est réuni

Plus en détail

COMPRENDRE L IMMOBILIER & L OPCI

COMPRENDRE L IMMOBILIER & L OPCI COMPRENDRE L IMMOBILIER & L OPCI SECTEUR ECONOMIQUE MAJEUR PLACEMENTS PREFERES PIERRE OU PAPIER ENTREPRISE RESIDENTIEL COMMERCE OPCI L immobilier est un terme générique, définissant et incluant toute activité

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 214 Accelerating success. perspectives Entre prudence et opportunisme > Après un premier semestre actif, la demande placée de bureaux a

Plus en détail

Vendôme Régions SOCIÉTÉ CIVILE DE PLACEMENT IMMOBILIER. L investissement immobilier en région via une SCPI

Vendôme Régions SOCIÉTÉ CIVILE DE PLACEMENT IMMOBILIER. L investissement immobilier en région via une SCPI Vendôme Régions SOCIÉTÉ CIVILE DE PLACEMENT IMMOBILIER L investissement immobilier en région via une SCPI Vendôme Régions SCPI à capital variable AVERTISSEMENT L investissement en parts de la SCPI VENDÔME

Plus en détail

SCPI Gemmeo Commerce

SCPI Gemmeo Commerce SCPI Gemmeo Commerce L immobilier de commerce français en portefeuille Durée d investissement recommandée de 8 ans Comporte des risques en perte de capital 2 Avertissement Facteurs de risques Lorsque vous

Plus en détail

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives CB Richard Ellis 16 septembre 2008 Contexte économique Environnement international o L économie mondiale tourne au ralenti (incertitudes financières, inflation,

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE SIIC DE PARIS : CHIFFRE D AFFAIRES 2013 ET ACTIVITES DU 4 EME TRIMESTRE 2013

COMMUNIQUE DE PRESSE SIIC DE PARIS : CHIFFRE D AFFAIRES 2013 ET ACTIVITES DU 4 EME TRIMESTRE 2013 PARIS, LE 23 JANVIER 2014, COMMUNIQUE DE PRESSE SIIC DE PARIS : CHIFFRE D AFFAIRES 2013 ET ACTIVITES DU 4 EME TRIMESTRE 2013 CHIFFRE D AFFAIRES ANNUEL 2013 ET CHIFFRE D AFFAIRES DU 4 EME TRIMESTRE 2013

Plus en détail

UN TROISIÈME TRIMESTRE DYNAMIQUE

UN TROISIÈME TRIMESTRE DYNAMIQUE AT A GLANCE INVESTISSEMENT EN FRANCE OCTOBRE UN TROISIÈME TRIMESTRE DYNAMIQUE Avec près de 10 milliards d euros d engagements recensés au cours des 9 premiers mois de l année, soit une progression de 32

Plus en détail

Résultats semestriels 2015

Résultats semestriels 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 30 juillet 2015 Résultats semestriels 2015 Résilience du chiffre d affaires et du patrimoine sous gestion Progression de 4,2% de l ANR EPRA (1) Amélioration du ratio Loan

Plus en détail

SwissLife Dynapierre Un placement immobilier souple pour diversifier vos actifs

SwissLife Dynapierre Un placement immobilier souple pour diversifier vos actifs SwissLife Dynapierre Un placement immobilier souple pour diversifier vos actifs Organisme de placement collectif immobilier (OPCI) géré par la société de gestion Swiss Life REIM (France) Avertissement

Plus en détail

SCPI Fructipierre EN BREF

SCPI Fructipierre EN BREF SCPI Fructipierre Investissez indirectement dans l immobilier d entreprise et diversifiez votre patrimoine EN BREF FRUCTIPIERRE est une SCPI de taille importante détenant des actifs immobiliers représentant

Plus en détail

Panorama des financements. On Point Bilan 2015 et Perspectives 2016

Panorama des financements. On Point Bilan 2015 et Perspectives 2016 Panorama des financements On Point Bilan 2015 et Perspectives 2016 Les prêteurs reprennent goût au risque pour redresser les marges. En 2015, l afflux de liquidités et la relative pénurie de produits «Core»

Plus en détail

Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance-vie au titre de 2014 n 47 juin 2015

Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance-vie au titre de 2014 n 47 juin 2015 n 47 juin 2015 Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance-vie au titre de 2014 Synthèse générale Le niveau des taux de revalorisation servis aux assurés appelle une vigilance

Plus en détail

Total Passif 316,0 310,6

Total Passif 316,0 310,6 Acanthe Développement RESULTATS ANNUELS 2014 Faits Marquants Paris, le 24 Avril 2015 Patrimoine Immobilier 295 Millions d euros Résultat net consolidé (part du groupe) 1.533 K ANR 1,2882 / action Cours

Plus en détail

Présentation des résultats semestriels 2014. 40 M de loyers - Près de 1,4 Md de patrimoine

Présentation des résultats semestriels 2014. 40 M de loyers - Près de 1,4 Md de patrimoine Présentation des résultats semestriels 2014 40 M de loyers - Près de 1,4 Md de patrimoine PARIS 19ÈME 218, AV. JEAN JAURÈS - DIAPASON I) Activités Chiffres d affaires Le chiffre d affaires consolidé s

Plus en détail

La métropole du Grand Paris en retard sur ses concurrentes en matière de qualité de son parc de bureaux

La métropole du Grand Paris en retard sur ses concurrentes en matière de qualité de son parc de bureaux Les immeubles de Grade A dans la métropole du Grand Paris Janvier 2014 La métropole du Grand Paris en retard sur ses concurrentes en matière de qualité de son parc de bureaux Seulement 16% du parc de bureaux

Plus en détail

Primo 1. la SCPI Scellier Intermédiaire d UFFI REAM. Investissez indirectement dans l immobilier résidentiel locatif neuf. www.invest-enligne.

Primo 1. la SCPI Scellier Intermédiaire d UFFI REAM. Investissez indirectement dans l immobilier résidentiel locatif neuf. www.invest-enligne. GESTION D ACTIFS IMMOBILIERS SCPI - OPCI www.invest-enligne.com Primo 1 la SCPI Scellier Intermédiaire d UFFI REAM Investissez indirectement dans l immobilier résidentiel locatif neuf. Donnons plus de

Plus en détail

OFFRE NON FISCALE 123VIAGER. L immobilier autrement...

OFFRE NON FISCALE 123VIAGER. L immobilier autrement... OFFRE NON FISCALE 123VIAGER L immobilier autrement... Permettre aux retraités d améliorer leur niveau de vie Permettre aux actifs de se constituer un patrimoine immobilier dans des conditions favorables

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 L activité des marchés immobiliers résidentiels a connu une nouvelle dégradation en 1996 ( 4,2 %). Le logement individuel et le logement

Plus en détail

LOGISTIQUE BILAN 2013

LOGISTIQUE BILAN 2013 BILAN IMMOBILIER A N N E E 2 0 1 3 SOMMAIRE 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S F A I T S M A R Q U A N T S 2 0 1 3 E V O L U T I O N P A R R E G I O N 2 3 L E M A R C H E D E L I N V E S T

Plus en détail

Résultats annuels au 30 juin 2008

Résultats annuels au 30 juin 2008 Société Centrale des Bois et Scieries de la Manche Société Anonyme au capital de 32 205 872,50 euros Siège social : 12 rue Godot de Mauroy, 75009 Paris RCS Paris 775 669 336 Paris, le 23 octobre 2008 Résultats

Plus en détail

SCPI GÉNÉPIERRE. DIVERSIFIEZ VOS INVESTISSEMENTS avec l immobilier d entreprise

SCPI GÉNÉPIERRE. DIVERSIFIEZ VOS INVESTISSEMENTS avec l immobilier d entreprise MARCHÉS DES associations SCPI GÉNÉPIERRE DIVERSIFIEZ VOS INVESTISSEMENTS avec l immobilier d entreprise AVERTISSEMENT Lorsque vous investissez dans une SCPI*, vous devez tenir compte des éléments et risques

Plus en détail

Notice prévue à l article 422-8 du règlement général de l Autorité des marchés financiers publiée au BALO n 101 le 22 août 2012.

Notice prévue à l article 422-8 du règlement général de l Autorité des marchés financiers publiée au BALO n 101 le 22 août 2012. SCPI Fructirégions Investissez indirectement dans l immobilier d entreprise et diversifiez votre patrimoine EN BREF FRUCTIREGIONS est une SCPI régionale détenant des actifs immobiliers représentant une

Plus en détail

Résultats annuels 2003 26 février 2004

Résultats annuels 2003 26 février 2004 Résultats annuels 2003 26 février 2004 1 Des objectifs de croissance atteints (en m ) 2003 2002 Δ Excédent brut d'exploitation 383,4 219,1 +75,0% Cash flow courant 232,6 146,3 +58,9% Cash flow courant

Plus en détail

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 En 1998, avec un chiffre d affaires proche de 109 milliards de francs, selon les estimations du ministère de l Équipement, des Transports

Plus en détail

SCPI d immobilier résidentiel neuf «bâtiment basse consommation» à capital fixe Dispositif fiscal «Pinel»

SCPI d immobilier résidentiel neuf «bâtiment basse consommation» à capital fixe Dispositif fiscal «Pinel» CILOGER HABITAT 5 Les photos concernent des investissements finalisés par d autres SCPI de CILOGER qui ne préjugent pas des investissements futurs, et sont données à titre d exemples. SCPI d immobilier

Plus en détail

RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2015

RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2015 Communiqué de presse Paris, le 8 juillet 2015 RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2015 Nouvelle progression des réservations en valeur : +23,6% au 2015 après +32,1% sur l ensemble de 2014 Confirmation du caractère

Plus en détail

Le patrimoine économique national en 2013 Deuxième année de stabilité

Le patrimoine économique national en 2013 Deuxième année de stabilité Le patrimoine économique national en 2013 Deuxième année de stabilité Fabienne Monteil Direction générale des Statistiques Banque de France Sylvain Humbertclaude et Léa mauro Division Synthèse générale

Plus en détail

Résultats annuels 2005 et perspectives. Réunion d information 27 mars 2006

Résultats annuels 2005 et perspectives. Réunion d information 27 mars 2006 Résultats annuels 2005 et perspectives Réunion d information 27 mars 2006 Préambule Un chiffre d affaires multiplié par 2 Un résultat net multiplié par 3,5 Déjà 36 M d investissements depuis l introduction

Plus en détail

Rentabilité d un investissement locatif. Financer son projet par un prêt. La fiscalité pour l investissement locatif. Comment préparer son projet

Rentabilité d un investissement locatif. Financer son projet par un prêt. La fiscalité pour l investissement locatif. Comment préparer son projet Acheter pour louer et investissement locatif L achat d un bien immobilier est considéré comme un placement puisqu il est rentable au fil du temps. Il est possible d obtenir différents types de prêts pour

Plus en détail

Nafilyan & Partners 9 octobre 2014

Nafilyan & Partners 9 octobre 2014 Nafilyan & Partners 9 octobre 2014 I. Actualité du marché de l immobilier Les chiffres du marché du logement neuf francilien Les lancements commerciaux en Ile-de-France au 1 er semestre 2014 : - 29% par

Plus en détail

INGENIERIE FINANCIERE DE PROJETS

INGENIERIE FINANCIERE DE PROJETS INGENIERIE FINANCIERE DE PROJETS Référence : Agnès DALLOZ Date de dernière mise à jour : 30/07/2004 Etat : Définitif Auteur : Objet du document : Destinataires Agnès DALLOZ Simone SCHARLY Objet de la diffusion

Plus en détail

Résultats 2015. Résultat net : 50 M, en croissance de 22% ANR triple net EPRA hors droits : 20,6 /action, + 17% Bilan du plan 2013-2015

Résultats 2015. Résultat net : 50 M, en croissance de 22% ANR triple net EPRA hors droits : 20,6 /action, + 17% Bilan du plan 2013-2015 Communiqué de presse Mercredi 20 janvier 2016 17h35 Résultats 2015 Résultat net : 50 M, en croissance de 22% ANR triple net EPRA hors droits : 20,6 /action, + 17% Revenus locatifs 67,4 M + 2% Résultat

Plus en détail

DYNAMIQUE DES TRANSACTIONS DE TRÈS GRANDES SURFACES EN 2011

DYNAMIQUE DES TRANSACTIONS DE TRÈS GRANDES SURFACES EN 2011 AT A GLANCE LES BUREAUX EN ÎLE-DE-FRANCE JANVIER 212 DYNAMIQUE DES TRANSACTIONS DE TRÈS GRANDES SURFACES EN 211 Avec 2 442 m² placés en 211 contre 2 149 m² en 21, le marché des bureaux franciliens connaît

Plus en détail

DES ATOUTS EXCLUSIFS. La mutualisation du patrimoine réparti sur l Ile de France et les métropoles de province les plus dynamiques ;

DES ATOUTS EXCLUSIFS. La mutualisation du patrimoine réparti sur l Ile de France et les métropoles de province les plus dynamiques ; DES ATOUTS EXCLUSIFS La mutualisation du patrimoine réparti sur l Ile de France et les métropoles de province les plus dynamiques ; La gestion assurée par des professionnels de l immobilier et les garanties

Plus en détail

Primonial - Document non destiné à la clientèle ------- Octobre 2011

Primonial - Document non destiné à la clientèle ------- Octobre 2011 2 LA SOLUTION SCPI : POURQUOI? La solution SCPI est adaptée à différents profils d aversion au risque. La solution SCPI répond à de multiples objectifs patrimoniaux. Les SCPI fiscales permettent aux associés

Plus en détail

Jones Lang LaSalle commente les grandes tendances données par les chiffres immobiliers Immostat du 1er trimestre 2013. Les grandes tendances :

Jones Lang LaSalle commente les grandes tendances données par les chiffres immobiliers Immostat du 1er trimestre 2013. Les grandes tendances : Jones Lang LaSalle commente les grandes tendances données par les chiffres immobiliers Immostat du 1er trimestre 2013. Les grandes tendances : Le marché locatif de bureaux : - La baisse de l activité se

Plus en détail

Analyse du marché de l investissement en immobilier commercial

Analyse du marché de l investissement en immobilier commercial Paris, 31 juillet 2014 - Note de conjoncture - Analyse du marché de l investissement en immobilier commercial Porté par deux transactions d importance majeure en centres commerciaux, le marché de l immobilier

Plus en détail

Fondation de placements immobiliers. Rapport semestriel 2007/2008

Fondation de placements immobiliers. Rapport semestriel 2007/2008 FREIHALTE-ZONE Fondation de placements immobiliers 2007/2008 2 FREIHALTE-ZONE Sommaire Introduction 4 Environnement général, immeubles d habitation et immeubles commerciaux 5 Généralités concernant le

Plus en détail

Présentation des Résultats Annuels 2006. Février 2007

Présentation des Résultats Annuels 2006. Février 2007 Présentation des Février 2007 Points clés 2006 Poursuite d une politique d investissement sélective Capacité de distribution confirmée Engagements 2006 : 210 M Cessions d immeubles non stratégiques pour

Plus en détail

Présentation des résultats semestriels 2005 20 septembre 2005

Présentation des résultats semestriels 2005 20 septembre 2005 Présentation des résultats semestriels 2005 20 septembre 2005 Points clés premier semestre 2005 Mars 2005 : Reclassement de la participation de Soros Real Estate Investment Mars 2005 : Robert Waterland

Plus en détail

SCPI Renovalys 4 SCPI Déficit Foncier à capital fixe Bulletin trimestriel d information n 4 Décembre 2013

SCPI Renovalys 4 SCPI Déficit Foncier à capital fixe Bulletin trimestriel d information n 4 Décembre 2013 SCPI Déficit Foncier à capital fixe Bulletin trimestriel d information n 4 Décembre 2013 Editorial Toute l équipe d Avenir Finance Investment Managers adresse ses meilleurs vœux aux associés de la SCPI

Plus en détail

RÉUNION ANALYSTES LOCINDUS. Salle Tuileries (2274) Crédit Foncier 27 avril 2011

RÉUNION ANALYSTES LOCINDUS. Salle Tuileries (2274) Crédit Foncier 27 avril 2011 RÉUNION ANALYSTES LOCINDUS Salle Tuileries (2274) Crédit Foncier 27 avril 2011 SOMMAIRE Faits marquants de l année 2010 Le marché Activité commerciale 2010 Résultat annuel 2010 Evolution du cours de bourse

Plus en détail

Croissance des loyers consolidés de +23% 131 millions d euros d investissements tertiaires livrés

Croissance des loyers consolidés de +23% 131 millions d euros d investissements tertiaires livrés Paris, le 15 mars 2016 Croissance des loyers consolidés de +23% 131 millions d euros d investissements tertiaires livrés Croissance de +23% des loyers bruts à 49,2 M, supérieure aux objectifs fixés Amélioration

Plus en détail

Multihabitation porte ouverte aux économies d impôt immédiates

Multihabitation porte ouverte aux économies d impôt immédiates S C P I d e d é f i s c a l i s a t i o n l o i R o b i e n Multihabitation porte ouverte aux économies d impôt immédiates La Société Civile de Placement Immobilier, au cœur de notre métier Qu est ce qu

Plus en détail

Souscription ouverte jusqu au 20 décembre 2013. La première période de commercialisation s achève le 20 décembre 2012. La clôture de la période de

Souscription ouverte jusqu au 20 décembre 2013. La première période de commercialisation s achève le 20 décembre 2012. La clôture de la période de Reximmo patrimoine 3 scpi de type malraux Un investissement indirect dans de l immobilier ancien au cœur des villes historiques Souscription ouverte jusqu au 20 décembre 2013. La première période de commercialisation

Plus en détail

Les Nouveaux Constructeurs - Rapport d'activité 2010

Les Nouveaux Constructeurs - Rapport d'activité 2010 COMMUNIQUE DE PRESSE - DIFFUSION IMMEDIATE Les Nouveaux Constructeurs - Rapport d'activité 2010 Chiffre d affaires 2010 : 540 m - Réduction de l'activité en immobilier d'entreprise Hausse du carnet de

Plus en détail

PATRIMMO HABITATION 1. Société Civile de Placement Immobilier

PATRIMMO HABITATION 1. Société Civile de Placement Immobilier PATRIMMO HABITATION 1 Société Civile de Placement Immobilier INVESTISSEZ EN PARTS DE SCPI DANS L IMMOBILIER RÉSIDENTIEL BBC EN CONTREPARTIE D UNE DURÉE DE CONSERVATION DES PARTS ÉGALE À LA DURÉE DE VIE

Plus en détail

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en La production de crédits nouveaux à l habitat, en croissance quasi continue depuis 1996 1, a atteint un niveau historiquement élevé en, avec des taux de

Plus en détail

A qui profite le logement cher?

A qui profite le logement cher? A qui profite le logement cher? L envolée des loyers et des prix immobiliers a rendu l accès au logement de plus en plus difficile, avec des coûts fixes qui grèvent fortement le pouvoir d achat des locataires.

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Paris, le mardi 15 février 2011, l année des SCPI Les Chiffres clés : (au 31 décembre ) 138 SCPI gérées par 23 groupes Capitalisation : 22,31 milliards Collecte nette : 2,46 milliards

Plus en détail

UNE PROGRESSION EN DEMI-TEINTE

UNE PROGRESSION EN DEMI-TEINTE AT A GLANCE INVESTISSEMENT EN FRANCE JUILLET 2011 UNE PROGRESSION EN DEMI-TEINTE Avec 5,2 milliards d euros d engagements en immobilier d entreprise en France au 1 er semestre 2011 le marché de l investissement

Plus en détail

Résultats du 1 er semestre 2009. Présentation du 29 Juillet 2009

Résultats du 1 er semestre 2009. Présentation du 29 Juillet 2009 Résultats du 1 er semestre 2009 Présentation du 29 Juillet 2009 1 1 er semestre 2009 : La poursuite d une stratégie gagnante De bons résultats opérationnels et financiers Des conditions d exploitation

Plus en détail

AXA Selectiv Immo Performance 2013. 10 janvier 2014. Pôle Epargne

AXA Selectiv Immo Performance 2013. 10 janvier 2014. Pôle Epargne AXA Selectiv Immo Performance 2013 10 janvier 2014 Pôle Epargne Performance d AXA Selectiv Immo La performance d AXA Selectiv Immo à fin décembre 2013 est de 4,17% dividende réinvesti ce qui porte la performance

Plus en détail

Fonds d investissement non monétaires français Faits saillants pour l année 2014 et le premier trimestre 2015

Fonds d investissement non monétaires français Faits saillants pour l année 2014 et le premier trimestre 2015 Fonds d investissement non monétaires français Faits saillants pour l année 4 et le premier trimestre Gisèle FOUREL et Vincent POTIER Direction des Statistiques monétaires et financières Service de l Épargne

Plus en détail

Immobilier d entreprise LES PERFORMANCES PASSÉES NE PRÉJUGENT PAS DES PERFORMANCES FUTURES

Immobilier d entreprise LES PERFORMANCES PASSÉES NE PRÉJUGENT PAS DES PERFORMANCES FUTURES CONJONCTURE (JUIN 2014)* Immobilier d entreprise LES PERFORMANCES PASSÉES NE PRÉJUGENT PAS DES PERFORMANCES FUTURES AVERTISSEMENT : les transactions présentées ci-après, qu elles soient locatives ou à

Plus en détail

GRAND PARIS PIERRE CAPITALISATION SCPI DÉFICIT FONCIER. Documents à usage strictement interne, réservés aux professionnels.

GRAND PARIS PIERRE CAPITALISATION SCPI DÉFICIT FONCIER. Documents à usage strictement interne, réservés aux professionnels. GRAND PARIS PIERRE CAPITALISATION SCPI DÉFICIT FONCIER LE DÉFICIT FONCIER : LES GRANDS PRINCIPES Un cadre fiscal avantageux : régime de droit commun, Le déficit est potentiellement illimité : il offre

Plus en détail

CIBLEZ LES DIFFÉRENTS SEGMENTS DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE AVEC PfO

CIBLEZ LES DIFFÉRENTS SEGMENTS DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE AVEC PfO CIBLEZ LES DIFFÉRENTS SEGMENTS DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE AVEC PfO PERIAL Asset Management, une filiale du groupe PERIAL 9 rue Jadin - 75017 Paris Tél : 01 56 43 11 00 - Fax : 01 42 25 55 00 www.perial.com

Plus en détail

L'Investissement en France Mai 2009

L'Investissement en France Mai 2009 SYNTHÈSE L'Investissement en France Mai 29 Études & Recherche Baisse historique des investissements Il faut remonter plus de dix ans en arrière, aux débuts de la financiarisation et de l internationalisation

Plus en détail

Immobilier et Assurance Vie

Immobilier et Assurance Vie Immobilier et Assurance Vie GRESHAM, une marque APICIL Les plus beaux patrimoines se façonnent dans l exigence Sommaire Le fonctionnement des SCPI au sein de l'assurance Vie...p3 Pourquoi la SCPI Primopierre?...p4

Plus en détail

1 er trimestre 2016 : un démarrage dynamique et maitrisé

1 er trimestre 2016 : un démarrage dynamique et maitrisé COMMUNIQUE DE PRESSE Mardi 31 mai 2016 1 er trimestre 2016 : un démarrage dynamique et maitrisé 2015 a été une année record pour la SCPI (société civile de placement immobilier), et 2016 poursuit sur cette

Plus en détail

S E R F I. L achat vente maîtrisé. La sécurité & la performance. Le conseil avant Le service après. P at rimoine

S E R F I. L achat vente maîtrisé. La sécurité & la performance. Le conseil avant Le service après. P at rimoine S E R F I P at rimoine Le conseil avant Le service après. L achat vente maîtrisé La sécurité & la performance Une nouvelle opportunité que vous connaitrez en fin de présentation Dans le cadre d une approche

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 599 Janvier 5 Conjoncture de l immobilier Résultats au troisième trimestre OBSERVATION ET STATISTIQUES logement - CONSTRuCTION La conjoncture immobilière

Plus en détail

EPARGNER POUR SA RETRAITE - SE CONSTITUER DES REVENUS RÉGULIERS

EPARGNER POUR SA RETRAITE - SE CONSTITUER DES REVENUS RÉGULIERS EPARGNER POUR SA RETRAITE - SE CONSTITUER DES REVENUS RÉGULIERS Certains produits d épargne retraite vous permettent de percevoir une rente viagère. Un certain nombre d entre-eux bénéficient d incitations

Plus en détail

ICADE RÉSULTATS SEMESTRIELS 2015 UN SEMESTRE ACTIF

ICADE RÉSULTATS SEMESTRIELS 2015 UN SEMESTRE ACTIF COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 22 juillet 2015 ICADE RÉSULTATS SEMESTRIELS 2015 UN SEMESTRE ACTIF Nouvelle gouvernance et équipe de management recomposée Regain d optimisme sur l activité de promotion

Plus en détail

G G E N E S T A. SIIC de Paris FLASH VALEUR

G G E N E S T A. SIIC de Paris FLASH VALEUR FLASH VALEUR 31 janvier 2011 Immobilier Nicolas DAVID Analyste Financier ndavid@genesta-finance.com 01.45.63.68.87 Opinion 2. Cours (clôture au 28 janvier 11) 17,25 Objectif de cours 20,50 (+18,8 %) Date

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE SIIC DE PARIS : RESULTATS ANNUELS 2012

COMMUNIQUE DE PRESSE SIIC DE PARIS : RESULTATS ANNUELS 2012 PARIS, LE 14 FEVRIER 2013, COMMUNIQUE DE PRESSE SIIC DE PARIS : RESULTATS ANNUELS 2012 Le Conseil d administration de SIIC de Paris, dans sa réunion du 13 février 2013 présidée par Monsieur Ignacio Bayón

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT Général au développement durable n 58 Juillet Conjoncture de l immobilier Résultats au premier trimestre OBSERVATION ET STATISTIQUES logement - CONSTRuCTION La conjoncture immobilière au premier

Plus en détail

Une SCPI, c est quoi? Les SCPI. OCTOBRE 2004 S informer sur...

Une SCPI, c est quoi? Les SCPI. OCTOBRE 2004 S informer sur... OCTOBRE 2004 S informer sur... Une SCPI, c est quoi? Les SCPI Une Société Civile de Placement Immobilier (SCPI) a pour objet exclusif l acquisition et la gestion d un patrimoine immobilier locatif. Les

Plus en détail

IMMOBILIER À MONTRÉAL

IMMOBILIER À MONTRÉAL IMMOBILIER À MONTRÉAL PERSPECTIVES ET TENDANCES DU MARCHÉ DE L IMMOBILIER Automne Une publication de Montréal en statistiques Direction de l urbanisme Service de la mise en valeur du territoire FAITS SAILLANTS

Plus en détail

AGGLOMÉRATION LYONNAISE

AGGLOMÉRATION LYONNAISE AGGLOMÉRATION LYONNAISE BILAN 215 MARCHÉ DE L'IMMOBILIER D'ENTREPRISE SOMMAIRE AGGLOMÉRATION LYONNAISE Chiffres-clés et tendances p. 3 La demande placée de bureaux p. 4 L offre de bureaux p. 5 Les valeurs

Plus en détail

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2014 stable à 5,7 M

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2014 stable à 5,7 M Communiqué de presse Paris, le 6 mai 2014, 8h00 Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2014 stable à 5,7 M Cession de 3 immeubles sur le trimestre pour 17 M net vendeur et acquisition en avril d un immeuble

Plus en détail

Communiqué de presse. Paris, le 15 février 2012

Communiqué de presse. Paris, le 15 février 2012 Communiqué de presse RESULTATS ANNUELS 2011 Solides résultats 2011 et accroissement du patrimoine Paris, le 15 février 2012 Résultats 2011 o Progression de +14% du cash-flow courant par action à 2,14 o

Plus en détail

Moneta Micro Entreprises Codes ISIN parts C : FR0000994980 / parts D : FR0000994998

Moneta Micro Entreprises Codes ISIN parts C : FR0000994980 / parts D : FR0000994998 Moneta Micro Entreprises Codes ISIN parts C : FR0000994980 / parts D : FR0000994998 Lettre trimestrielle n 47 : T1 2015 Points saillants : Hausse de 16,7% de la part C sur le trimestre à 769,43. Encours

Plus en détail

SCPI du Groupe UFG-LFP. Une gamme complète alliant profils défensifs et offensifs

SCPI du Groupe UFG-LFP. Une gamme complète alliant profils défensifs et offensifs SCPI du Groupe UFG-LFP Une gamme complète alliant profils défensifs et offensifs XX1158-triptyque SCPI.indd 3 17/01/11 10:01:51 L expertise immobilière du Groupe UFG-LFP UFG REM Depuis 35 ans, une expérience

Plus en détail

1 Une croissance plus solide de l'économie mondiale tirée par les USA

1 Une croissance plus solide de l'économie mondiale tirée par les USA 4 points à retenir 1 Une croissance plus solide de l'économie mondiale tirée par les USA 2 Réduction du risque de rupture systémique 3 La zone Euro sera en croissance lente, la France aussi. Peu de tensions

Plus en détail

SCPI FONCIA PIERRE RENDEMENT

SCPI FONCIA PIERRE RENDEMENT CONSEIL EN GESTION DE PATRIMOINE INDEPENDANT Bordeaux, le 21 Mars 2013 SCPI FONCIA PIERRE RENDEMENT 9 è m e AUGMENTATION DE CAPITAL Nous avons une nouvelle fois l opportunité de vous proposer de participer

Plus en détail

UFFI REAM. Société de Gestion d Actifs SCPI, OPCI et Groupements Forestiers. Donnons plus de valeur au temps

UFFI REAM. Société de Gestion d Actifs SCPI, OPCI et Groupements Forestiers. Donnons plus de valeur au temps GESTION D ACTIFS IMMOBILIERS SCPI OPCI GROUPEMENTS FORESTIERS UFFI REAM Société de Gestion d Actifs SCPI, OPCI et Groupements Forestiers Donnons plus de valeur au temps UFFI REAM Historique UFFI Ream :

Plus en détail

CONTEXTE ECONOMIQUE L économie française en 2014

CONTEXTE ECONOMIQUE L économie française en 2014 Synthèses des marchés Immobilier d entreprise 2014 Bureaux REGION Sommaire Contexte économique 1 Données générales le parc construit Présentation des territoires de marché L offre disponible 4 2 3 CONTEXTE

Plus en détail

DTZ Research. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions. Clés du marché du 4 ème trimestre 2013.

DTZ Research. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions. Clés du marché du 4 ème trimestre 2013. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions 7 Janvier 2014 Données Ile-de-France T4 2013 : Demande placée : 1 844 500 m² Loyer moyen de première main : 443 Loyer moyen de seconde

Plus en détail

Conférence de presse 16 janvier 2013

Conférence de presse 16 janvier 2013 Conférence de presse 16 janvier 2013 Sommaire 1- Les attentes des Français en matière de logement par rapport à leur commune 2- Immoprêt : bilan 2013 et projets 2014 3- Marché : constats 2013 4 - Perspectives

Plus en détail

Chiffre d affaires sur 9 mois : 19,7 M (+ 11%)

Chiffre d affaires sur 9 mois : 19,7 M (+ 11%) Communiqué de presse Paris, le 6 novembre 2015, 8h00 Chiffre d affaires sur 9 mois : 19,7 M (+ 11%) Progression de + 1 % des loyers et de + 6 % des loyers commerciaux (hors habitation), grâce aux acquisitions

Plus en détail

ADOPTION DU REFERENTIEL COMPTABLE INTERNATIONAL IFRS ( International Financial Reporting Standards) PRINCIPALES DIVERGENCES ET CHIFFRAGE DES IMPACTS

ADOPTION DU REFERENTIEL COMPTABLE INTERNATIONAL IFRS ( International Financial Reporting Standards) PRINCIPALES DIVERGENCES ET CHIFFRAGE DES IMPACTS ADOPTION DU REFERENTIEL COMPTABLE INTERNATIONAL IFRS ( International Financial Reporting Standards) PRINCIPALES DIVERGENCES ET CHIFFRAGE DES IMPACTS Les comptes consolidés du groupe SILIC sont établis,

Plus en détail

LES SCPI EN 2012 : SUCCES CONFIRME

LES SCPI EN 2012 : SUCCES CONFIRME Communiqué de presse Paris, le 27 février 2013 LES SCPI EN : SUCCES CONFIRME Chiffres clés au 31 décembre (Statistiques ASPIM IEIF) 150 SCPI gérées par 26 groupes Capitalisation : 27,23 milliards Collecte

Plus en détail

Graphiques 1 Répartition par type d instrument des placements financiers des ménages français

Graphiques 1 Répartition par type d instrument des placements financiers des ménages français Focus n 1 1 juillet 1 L épargne des ménages français : davantage drainée par les produits réglementés qu orientée par les mécanismes de marché En flux annuels, l épargne des ménages se situe en France

Plus en détail

Résultats semestriels 2014 Démarrage de la phase d acquisition

Résultats semestriels 2014 Démarrage de la phase d acquisition Communiqué de presse 23/07/2014 Résultats semestriels 2014 Démarrage de la phase d acquisition Le Conseil d Administration réuni le 23 juillet 2014 sous la présidence de Mark Inch a arrêté les comptes

Plus en détail

Le marché immobilier en France

Le marché immobilier en France Le marché immobilier en France Immobilier d entreprise, logement, immobilier de loisirs Jean-Claude GINISTY Notaire à Paris Juin 2013 1 L immobilier d entreprise dans le GRAND PARIS 2 L immobilier d entreprise

Plus en détail

au sein de l Assurance Vie SCPI Primopierre? L enveloppe Assurance Vie :

au sein de l Assurance Vie SCPI Primopierre? L enveloppe Assurance Vie : Sommaire Le fonctionnement des SCPI au sein de l Assurance Vie...p3 Pourquoi la SCPI Primopierre?...p4 L enveloppe Assurance Vie : le contrat Concordances 4 par GRESHAM...p5 SOMMAIRE Le fonctionnement

Plus en détail

Amundi Immobilier. Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 2013. Tendances. Le contexte macroéconomique

Amundi Immobilier. Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 2013. Tendances. Le contexte macroéconomique Trimestriel 27 Janvier 214 nº2 Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 213 Tendances > Progressif redémarrage de l activité attendue au 4 e trimestre 213, mais l évolution du PIB devrait rester

Plus en détail