UNIVERSITE DE PARIS IV SORBONNE - CELSA École Doctorale 5, EA Thèse pour obtenir un DOCTORAT EN SCIENCES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "UNIVERSITE DE PARIS IV SORBONNE - CELSA École Doctorale 5, EA 1498. Thèse pour obtenir un DOCTORAT EN SCIENCES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION"

Transcription

1 UNIVERSITE DE PARIS IV SORBONNE - CELSA École Doctorale 5, EA 1498 Thèse pour obtenir un DOCTORAT EN SCIENCES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION ANNEXES «FEMME, EAU ET DEVELOPPEMENT DURABLE DE L INVISIBLE AU VISIBLE» A partir d une étude comparative de SUEZ, deses filiales et les organisations encadrant son discours au sein de l Espace public en France et au Maroc. Sous la direction de Madame lé Professeur Nicole d Almeida Présentée et soutenue publiquement par Céline Hervé-Bazin 18 décembre 2009

2 «You will always find an answer in the sound of water» Chuang Tzu 1.

3 SOMMAIRE DES ANNEXES Contexte du sujet 1. Chronologie «Eau, Genre et Développement Durable» 6 Corpus et méthodologie 2. Liste du corpus Grilles d analyse & Résultats d analyse a. Grille d analyse globale sur Eau, Visible et Invisible b. Grille d analyse sur Femme, Eau et Développement Durable c. Résultats de l analyse Présentation du logiciel Tropes 29 Résultats quantitatifs et qualitatifs de l analyse du corpus 5. Représentations symboliques a. Résultats analyse quantitative de La Bible et Le Coran 6. Textes législatifs et discours en France et au Maroc a. Présentation des résultats d analyse sur les lois et directives en France b. Présentation des résultats d analyse sur les lois et discours au Maroc c. Résultats d analyse quantitative sur les lois en France d. Résultats d analyse quantitative sur les lois au Maroc Conférences internationales a. Résultats d analyse quantitative et discursive UNESCO : Organisation internationale non gouvernementale a. Présentation de l UNESCO b. Rapport observation participante et Mission Rencontre internationale des Chaires UNESCO c. Résultats d analyse quantitative du corpus UNESCO ONEP et Eau de Paris : Producteurs et distributeurs publics de l eau a. Présentation de l ONEP b. Résultats quantitatifs c. Rapport de stage à l ONEP d. Présentation d Eau de Paris à partir de l analyse qualitative de ses supports e. Résultats quantitatifs PsEAU et ALMAE : Association locale, réseaux internationaux a. Présentation du pseau b. Résultats de l analyse quantitative du corpus du pseau c. Observation participante et collaboration avec ALMAE d. Résultats de l analyse quantitative du corpus d ALMAE

4 11. SUEZ, SUEZ Environnement, Lyonnaise des Eaux et LYDEC : Groupe international implanté localement a. Historique d une multinationale française, SUEZ b. Rapport d organisation, de la multinationale aux entités locales c. Présentation de Lyonnaise des Eaux d. Présentation de LYDEC e. Les cadres visibles et invisibles du discours de SUEZ et ses filiales f. La politique de Développement Durable de SUEZ et ses filiales g. Résultats de l analyse quantitative du corpus h. Etude de cas : «De vous à nous, choisissez l eau du robinet. Analyse du support consommateur de Lyonnaise des Eaux, L eau & vous» i. Résultats de l analyse discursive du corpus de LYDEC Entretiens semi-directifs Questionnaire des entretiens Entretiens retranscrits 159 Questionnaire sur L eau et vous, magazine de Lyonnaise des Eaux ciblé sur les femmes 14. Questionnaire L eau & vous Réponses au questionnaire sur L eau & vous Résultats du questionnaire L eau & vous Extraits de L eau & vous et LYDEC & vous 294 Etude genrée à Lydec 18. Enquête «Etre Femme à LYDEC» Résultats du questionnaire : Baromètre Genre à LYDEC 305 Approche symbolique de l eau et la femme 20. Les images, les imaginaires de l eau - Eau et symbolique, grandes représentations - Les cinq grandes figures féminines de l eau - Les divers portraits d Ophélie représentant les traits d une jeune femme au teint blanc - Les femmes au puits Résultats d entretiens : Quel lien entre eau et femmes? Résultats d entretiens : Les valeurs liées à Eau, Femme et Développement Durable 329 Deux études de terrain complémentaires : Lamkenssa et Saint-Pol-sur-Mer 23. Présentation de Saint-Pol-sur-mer 24. a. Présentation générale b. Photos de la commune de Saint-Pol-sur-Mer Programme «eau pour tous» a. Aider les plus démunis à payer leur facture

5 b. Initiative Eau pour tous au Centre Nord Littoral Le douar Lamkenssa Programme INMAE a. Méthode de diagnostic social b. Méthode de sensibilisation aux bonnes pratiques liées à l eau et à l assainissement c. Enquête de satisfaction Bloc A et B Lamkenssa 5 d. Enquête de satisfaction Genre, Santé et Habitat insalubre e. Synthèse Enquête de satisfaction Genre, Santé et Habitat insalubre f. «L accès à l eau et aux services pour elles, pour tous, à travers le programme INDH-INMAE.» g. Dépliant sur les impacts de l arrivée de l eau pour les femmes Interventions, conférences et articles publiés de Céline Hervé-Bazin (Par ordre chronologique) 1. "The figures of water and religion", "Water as a key for social and economic development in Morocco & Water", "Women and sustainable development", Al Akhawayn University in Ifrane, Ifrane, Morrocco, october (Power point) 2. «L eau, ingérence internationale impossible face à l ingérence médiatique», Journée d études dans le cadre de la semaine du développement durable, «Medias, Environnement et Développement Durable», CELSA, Université Paris IV Sorbonne, France, 4 avril «Citoyenneté modèle et environnement sur l espace public, un prétexte de la pénétration de la sphère privée par l entreprise», Conférence internationale : "Communication and Argumentation in the Public Sphere: Public Space versus Private Space", Université de Galati, Roumanie, avril "The importance of integrating a gender approach in water supplies programs: the case of 390 LYDEC in Casablanca", 6 th World Wide Workshop for Young Environmental Scientists, Vitry-sur-Seine, France, April "Gender and Private Companies in Water Supplies Programs, Case of LYDEC in Casablanca", UNESCO - IHP Symposium, Paris, France, September «Genre et pratiques judiciaires dans la région de Rabat», GREGAM, Casablanca, Maroc, 21 septembre «La circulation du «genre» : entre «approche genre» et «réalité genrée» à travers une expérience de terrain comparée du genre en France et au Maroc dans le cadre du développement durable», Parcours SIC, Université de Lille III, Lille, France, 18 au 20 juin "Water management and gender issues: terms of discussion, Young Water Professionals Program, IWA Conference, University of Berkeley, Berkeley, USA, July «Eau et lobby, menace ou opportunité?», L environnement sous la pression des lobbies, Master Recherche Géographie environnementale et paysages, Université Paris I, Pavillon de l eau, Paris, France, 11 février (Power point) «Eau, Femme et Développement Durable», Séminaire CELSA, Neuilly-sur-Seine, France,

6 12 février (Présentation orale) 11. Providing a vision for water innovation for European water research, APA 2009, International Exhibition and Conference on Water, Bucharest, Romania, June Soumission Texte, Revue des Arts de l Oralité, Appel à contribution, Avril 2008, Association OCCAD (A but non lucratif) Oralité, Conte pour l Amitié, le Dialogue et le Développement, Béni-Mellal, Maroc : «Eau et femme, entre symbolique et valeurs féminines.» (Restée sans réponse) 13. Soumission d article pour présentation orale. Colloque franco brésilien, 2-3 septembre, Curitiba (Brésil) : «Genre et Développement en SIC, un domaine délaissé en France?» 14. Soumission d article pour présentation orale. Young Water Professionals, Regional workshop for Benelux, Eidenhoven, the Netherlands; September 2009: Adapting research and politics through applied IRWM, the WssTP as a tool for an integrated European water research sector?

7 CONTEXTE DU SUJET 1. CHRONOLOGIE «EAU, GENRE ET DEVELOPPEMENT DURABLE» 1970 Publication de l ouvrage de Ester Boserup, Woman's Role in Economic Development. London: G. Allen & Unwin Ltd. Premier ouvrage à parler des conséquences du développement économique pour la femme Conférence des Nations Unies sur l environnement, Stockholm Création de l ONEP pour la planification en matière de gestion de l eau potable Création du Conseil National de l Environnement, Décret du 28 mai 1974 pour l institution d un organisme chargé de la protection de l environnement intitulé alors Comité Publication de l ouvrage de Françoise d Eaubonne, Le Féminisme ou la mort, où apparaît la notion d éco-féminisme Création de l UNIFEM Conférence des Nations Unies sur l eau, Mar del Plata Conférence des Nations Unies sur la désertification Convention sur l élimination de toutes les formes de discrimination à l égard des femmes Projet de révision de la Moudawana Officialisation de la révision du code de la Moudawana avec un code complet comprenant 504 articles Décennie internationale sur l eau potable et l assainissement Publication du livre de Vandana Shiva, Ecofeminism, Halifax : Fernwood Publications. Premier ouvrage sur les liens entre femmes et ressources Création de l association ADFM : Association Démocratique des Femmes du Maroc Rapport Brundtland Création de l association UAF : Union de l Action Féminine Convention internationale relative aux droits de l enfant Consultation mondiale sur l approvisionnement en eau et l assainissement pour les années 90, New Delhi Charte africaine sur le Droit et le Bien Etre des enfants Cellule «intégration de la femme au développement», Ministère des Affaires Etrangères. 6.

8 1992 Conférence internationale sur l eau et l environnement, Dublin Conférence des Nations Unies sur l environnement et le développement (Sommet planète Terre), Rio De Janeiro Agenda Création de l association AMDF : Association Marocaine des Droits des Femmes Conférence internationale sur les droits de l homme, Vienne Publication de l ouvrage de Caroline Moser, Gender Planning and Development: Theory, Practice and Training. London and New York: Routledge, Description des trois rôles de la femme dans la communauté et liens avec les ressources naturelles Signature de la Convention CEDAW par le Maroc Création de l association ALMAE, Alliance Maghreb Machrek sur Genre et Eau Création de l association LDDF : Ligue Démocratique pour le Droit des Femmes Conférence ministérielle sur l eau potable et l assainissement, Noordwijk Conférence internationale des Nations Unies sur la population et le développement, Le Caire Publication de l ouvrage de Rosi BRAIDOTTI (avec Ewa CHARKIEWICZ, Sabine HAUSLER, Saskia WIERINGA), Women, the environment and sustainable development. Toward a theoretical synthesis. London: Zed Books Ltd, Lien établi entre femme, environnement et Développement Durable Sommet mondial pour le développement social, Copenhague ème Conférence mondiale des Nations Unies sur les femmes, Beijing. ème Rapport sur la 4 Conférence mondiale sur les femmes. New York : Nations Unies, 4-15 septembre, Première définition officielle du genre. «Le genre se réfère aux relations entre hommes et femmes basées sur des rôles socialement définis que l on assigne à l un ou l autre sexe» 1. Lien entre Femme, Développement et accès aux ressources. «La participation des femmes au développement économique et social, l'égalité des chances et la pleine participation, sur un pied d'égalité, des femmes et des hommes, en tant qu'agents et bénéficiaires d'un développement durable au service de l'individu sont des conditions essentielles à l'élimination de la pauvreté au moyen d'une croissance économique soutenue, du développement social, de la protection de l'environnement et de la justice sociale.» 2 «Promouvoir l'indépendance économique des femmes, notamment par l'emploi, et éliminer le fardeau de plus en plus lourd que la pauvreté continue de faire peser sur les 1 4 ème Conférence Mondiale de Beijing sur les Femmes, Beijing, Énoncé n 16, Déclaration de la Conférence mondiale de Beijing sur les Femmes, Beijing,

9 femmes, en s'attaquant aux causes structurelles de la pauvreté par des changements de structures économiques assurant à toutes les femmes, notamment aux rurales, l'égalité d'accès, en tant qu'agents essentiels du développement, aux ressources productives, aux possibilités de promotion et aux services publics.» Dahir n du 16 août 1995 portant promulgation de la loi sur l eau du 20 septembre Signature de Action 21. Création d un Réseau de Développement Durable. Lancement de la Stratégie Nationale de Développement Durable Décret 20 janvier 1995 pour la réorganisation des organismes chargés de la protection de l environnement Maghreb égalité (suite Pékin) Conférence des Nations Unies sur les établissements humains (Habitat II), Istanbul Sommet mondial de l alimentation, Rome. Création du World Water Council er Forum mondial de l eau, Marrakech Création de la Chaire UNESCO Interdisciplinaire pour une Gestion Durable de l Eau, Université Hassan II Conférence internationale Eau et Développement Durable de Paris Plan d action national pour l intégration de la femme au développement Résolution sur le genre Dahir n du 30 juin 1999 portant promulgation de la loi n modifiant et complétant la loi n sur l'eau Création de l association AMPFR : Association Marocaine de Promotion de la Femme Rurale Echec du projet d intégration de la femme au développement économique et social. Le Département de la Protection de la Femme et de l Enfant en prend la charge. Création du Front et Réseau d appui au plan pour intégration de la femme au développement économique et social Création de l Espace Associatif ème Forum mondial de l eau, La Haye. Création de Gender and Water Alliance. Déclaration ministérielle sur la sécurité de l eau au XXI ème siècle Objectifs du Nouveau Millénaire Onu 23 ème Session. Beijing +5. Rapport Women 2000 and beyond. United Nations. Department of Economic and Social Affairs. Division for the Advancement of Women. 3 Énoncé n 26, Déclaration de la Conférence mondiale de Beijing sur les Femmes, Beijing,

10 2000 Signature de conventions intitulées «Genre et Développement» de coopération avec les représentants du FNUAP, PNUD et UNIFEM. Objectif : établir un plan d action national pour l intégration de la femme et le pilotage d opérations tests. 8 mars 2000 Manifestations pour et contre le plan d action national pour l intégration de la femme au développement Conférence internationale sur l eau douce, Bonn Discours d ouverture de S.M. le Roi Mohammed VI, 9 ème session du Conseil Supérieur de l Eau et du Climat à Agadir, 21 juin Discours de S.M. le Roi Mohammed VI pour l ouverture des travaux du Conseil Supérieur de la Promotion Nationale et du Plan. Il souligne l importance du rôle de la femme pour le développement du Maroc Campagne Printemps de l Egalité Ministère chargé de la condition de la femme, la protection de la famille et de l enfance et l intégration des handicapés Création de l Association des femmes chefs d entreprise du Maroc (AFEM) Sommet mondial sur le développement durable, Rio + 10, Johannesbourg Lancement plan d action pour l environnement : PANE Premier budget pour les femmes rurales Discours de S.M. le Roi Mohammed VI au Sommet Mondial sur le Développement Durable, Johannesburg, Septembre ème Forum mondial de l eau, Kyoto Commission sur le statut de la femme, 48 ème session XI Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement (UNCTAD) São Paulo, 18 juin Dahir n du 12 hija 1424 (3 février 2004). Portant promulgation de la loi n Portant sur le Code de la Famille Commission sur le statut de la femme, 49 ème session. Rapport : A Gender Perspective on Water Resources and Sanitation. United Nations, Department of Economic and Social Affairs, Commission on sustainable development : Background paper N 2 DESA/DSD/2005/2, New York: Interagency Task Force on Gender and Water Discours royal de S.M. le Roi Mohammed VI, Lancement de l Initiative Nationale de Développement Humain, 18 mai Premier colloque «Femmes méditerranéennes et défis du développement humain.» 9.

11 2005 Création de la Chaire Unesco «Eau, Femme et pouvoir de décision», Université Al- Akhawayn Décennie internationale d action l eau source de vie Décennie pour l'éducation en vue du Développement Durable ème Forum mondial de l eau à Mexico Disours royal de S.M. le Roi Mohammed VI, à l occasion du Rapport Développement Humain, 6 janvier er Rapport sur la dimension genre en annexe du rapport économique et social accompagnant la loi de finance annuelle du Ministère des Finances Rencontre «Rôle des femmes marocaines dans le processus national du développement» à Tanger ème Rapport sur l état des réformes visant à l égalité des sexes dans le cadre du CEDAW. 10.

12 CORPUS ET METHODOLOGIE 2. LISTE DU CORPUS SYMBOLIQUE ET CROYANCES RELIGIEUSES SUR L EAU ET LA FEMME Textes sacrés : La Bible, version de Louis Segond (1910). Le Coran, traduction de Mouhammad Hamidullah (1990). La Torah : Le Pentateuque (2001) et Le Talmud, traduction de A. Cohen. Revue littéraire : BACHELARD, G. L eau et les rêves, essai sur l imagination de la matière. Paris : Librairie José Corti, BERNARDIS, M.-A. Le Grand livre de l eau. Paris : La Manufacture, CAULIER, B. L eau et le sacré, les cultes thérapeutiques autour des fontaines en France du Moyen-Age à nos jours. Paris : Editions Beauchesne, DURAND, G. Les structures anthropologiques de l imaginaire. Grenoble : Imprimerie Allier, EL GHASSEM O.A. Eléments pour une symbolique maure : de la dune au puits. Paris : L Harmattan, FARUQUI, N. I. ; BISWAS, A. K. & BINO, M. J. La gestion de l eau selon l Islam, Editions Karthala : Paris, GOUBERT, J.-P. L eau puissance civilisatrice. Paris : C.I. EAU, GRITTI, J. L eau, mythes et symboliques. Paris : CIEAU, HIDIROGLOU, P. L eau divine et sa symbolique. Paris : Albin Michel, JASKULKÉ, E. «Eau, symboles et religions», Lyonnaise des Eaux, Les Actes du FIG 2002 : Saint Dié des Vosges, KAPFERE, A.-D. «Entre le mythe et la contrainte : l eau dans un Moyen-Age picard et Boulonnais», p dans BUSHNIGER, D & CRÉPIN, A. Les quatre éléments dans la culture médiévale. Stuttgart : Kunnmerle Verlag, KELEN, J. Les femmes de la Bible. Tournai : La Renaissance du livre, LARBI BOUGUERRA, M. «Symbolique et culture de l eau». Les rapports de l Institut Veolia Environnement n 5. Paris : Institut Veolia Environnement, MALISSAR, A. Les Romains et l eau. Paris : Les Belles Lettres, MASSON, D. L eau, le feu, la lumière. Pari : Desclée de Brower, MORGENZTERN, M. (sous la direction) Les Français et l eau. 10 ans d opinion et d études Paris : C.I.EAU, MOLLENKOTT, V.R. Dieu au féminin. Paris : Editions du Centurion, ROBIC, M. «Symbolique de l eau dans les représentations d Ophélie chez T. de Banville». Equinoxes : Automne-Hiver RUDHART, J. Le thème de l eau primordiale dans la mythologie grecque. Berne : Société suisse des Sciences Humaines, STEINSALTZ, A. Hommes et femmes de la Bible. Paris : Albin Michel,

13 TEXTES OFFICIELS SUR L EAU ET LA FEMME FRANCE Loi sur l eau en France depuis 1964 (première loi sur l eau) et Europe depuis 2000 (première loi cadre sur l eau au niveau européen) : 1. Loi n du 16 décembre 1964 : sur le régime et la répartition des eaux et à la lutte contre leur pollution. 2. Loi n 92-3 du 3 janvier 1992 : «loi sur l eau» sur la politique de l eau, cette ressource est reconnue comme «patrimoine commun de la Nation». 3. Loi n du 29 janvier 1993 sur la transparence de la vie économique et des procédures publiques dite «Loi SAPIN». 4. Loi n du 2 février 1995 : «Loi BARNIER» pour le renforcement de la protection de l environnement. 5. Loi n du 8 février 1995 relative aux marches publics et délégation de services publics. 6. Loi n , transposition de la loi européenne, directive 2000/60/CE. 7. Directive cadre 2000/60/CE sur la politique communautaire de l eau. 8. Loi n 284 du 8 décembre 2006, loi «Oudin-Santini» du relative à la coopération internationale des collectivités territoriales et des agences de l eau dans les domaines de l alimentation en eau et de l assainissement. Loi sur la parité, la femme depuis 1995 (Création d un Observatoire de la parité) 1. Décret n du 18 octobre 1995 portant création d'un Observatoire de la parité entre les femmes et les hommes. 2. Décret no du 14 octobre 1998 modifiant le décret no du 18 octobre 1995 portant création d'un Observatoire de la parité entre les femmes et les hommes. 3. Loi n du 6 juin 2000 tendant à favoriser l'égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives. MAROC Loi sur l eau au Maroc depuis 1972 (date création de l ONEP) et discours royaux depuis 1999 (date d intronisation de Mohamed VI) : 1. Dahir n du 16 août 1995 portant promulgation de la loi sur l eau du 20 septembre Dahir n du 30 juin 1999 portant promulgation de la loi n modifiant et complétant la loi n sur l'eau. 3. Discours d ouverture de S.M. le Roi Mohammed VI, 9 ème session du Conseil Supérieur de l Eau et du Climat à Agadir, 21 juin Discours de S.M. le Roi Mohammed VI au Sommet Mondial sur le Développement Durable, Johannesburg, Septembre Discours royal de S.M. le Roi Mohammed VI, Lancement de l Initiative Nationale de Développement Humain, 18 mai Discours royal de S.M. le Roi Mohammed VI, à l occasion du Rapport Développement Humain, 6 janvier Loi sur la Femme, Moudawana 2004 : 1. Dahir n du 12 hija 1424 (3 février 2004). Portant promulgation de la loi n Portant sur le Code de la Famille. 12.

14 CONFERENCES INTERNATIONALES 1972 Conférence des Nations Unies sur l environnement, Stockholm Conférence des Nations Unies sur l eau, Mar del Plata* Convention sur l élimination de toutes les formes de discrimination à l égard des femmes. (Accronyme issu du terme anglais : CEDAW) 1987 Rapport Brundtland Consultation mondiale sur l approvisionnement en eau et l assainissement pour les années 90, New Delhi Conférence internationale sur l eau et l environnement, Dublin Conférence des Nations Unies sur l environnement et le développement (Sommet planète Terre), Rio De Janeiro. Agenda 21. Chapitre 18 : Protection des ressources en eau douce et de leur qualité : application d'approches intégrées de la mise en valeur, de la gestion et de l'utilisation des ressources en eau. Chapitre 24 : Action mondiale en faveur de la participation des femmes a un développement durable et équitable Conférence internationale des Nations Unies sur la population et le développement, Le Caire ème Conférence mondiale des Nations Unies sur les femmes, Beijing Sommet mondial pour le développement social, Copenhague er Forum mondial de l eau, Marrakech Conférence internationale de Paris ème Forum mondial de l eau, La Haye Objectifs du Nouveau Millénaire Conférence internationale sur l eau douce, Bonn Sommet mondial sur le développement durable, Rio + 10, Johannesbourg ème Forum mondial de l eau, Kyoto CEDAW Résolution Décennie «L eau, source de vie» Forum mondial de Mexico Forum mondial d Istanbul. *Non récupéré. Extraits seulement. ** Texte en anglais. 13.

15 ORGANISATION NON GOUVERNEMENTALE : L UNESCO 1997 Actes : «Elles et l eau». Programme Hydrologique International et Réseau UNESCO Inter Rives, Nouakchott, Mauritanie, 3-5 novembre Brochure : «Cadre de mise en oeuvre de la stratégie de l'unesco en matière de généralisation de l'analyse selon le genre pour ». 20 p. Rapport : «Genre et éducation pour tous, le pari de l égalité». 40 p Brochure : «Guide des Points focaux pour l'égalité des genres des Commissions nationales pour l'unesco». 67 p Site Internet Eau et Femmes : Brochure : «Passeport pour l égalité». 51 p Site Internet : Portail Genre de l UNESCO : STRUCTURES PUBLIQUES EAU DE PARIS, FRANCE Créé en 1987 (Ex-SAGEP) Femme, Eau et Développement : quels enjeux? (Edition SAGEP avec Eau Vive, ps-eau) 2004 Rapport d activité Rapport d activité Rapport d activité Site Internet : - Juin ONEP, MAROC Créé en Campagne de sensibilisation des jeunes à l économie de l eau : «L eau par l image», Plaquette : «Participation de deux marocaines aux activités des jeunes en marge du 2 ème forum mondial de l eau à La Haye, mars 2000». 14.

16 2002 Document de sensibilisation : «Mieux connaître L eau» Plaquette : «Le Droit à l eau pour tous Notre devise», 8 p. Pochette : «Le Droit à l eau pour tous Notre devise», 11 p. Affiche : «AEP des populations rurales», 1 p Présentation diapositives : «Présentation institutionnelle». 26 p. Présentation en diapositives : «Présentation Développement Durable», 25 p Site Internet : Brochure : «Le Droit à l eau pour tous Notre devise. Partenariat ONEP Collectivités locales» ASSOCIATION PSEAU, FRANCE 2002 Brochure : «Genre, eau et développement durable, Expériences de la coopération française en Afrique subsaharienne» avec l AFD. Rapport : «Rapport de synthèse des deux premières phases de la conférence Genre et eau». Brochure : «L eau, un avenir pour tous» Intervention : «Intégration transversale du genre dans la gestion intégrée des ressources en eau : Le suivi et l'évaluation», 3 rd Arab Water Regional Conference, PSEAU, 11 décembre Rapport : «Evaluation du Programme Solidarité Eau» Guide méthodologique : «La prise en compte du genre dans les projets d adduction d eau potable en milieux rural et semi-urbain», avec l AFD. Site Internet : ALMAE, MAROC Créée en Brochure : «Projet : Eau, Femmes et Santé» Rapport : «Contribution au Rapport relatif à l effectivité du droit à l'eau».l Eau Dépliant : «Chaire UNESCO Interdisciplinaire pour une gestion durable de l eau». Document : «ALMAE Alliance Maghreb Machrek pour l Eau». Rapport : «Projet au profit de Bin Abid» 2007 Déclaration : «L eau, une gouvernance locale». 15.

17 GROUPE SUEZ SUEZ* *1997, date de création du groupe SUEZ Lyonnaise des Eaux. 2001, date de création du groupe SUEZ Charte Sociale Internationale. 9 p Charte de l environnement. 17 p. Dépliant : «SUEZ en 2000». 20 p Charte Ethique. 50 p. Règles d Organisation et de conduite des sociétés. 31 p. Charte Sociale Internationale. 9 p. Rapport d activité. «2001». 108 p Dossier de presse : «Voyage de presse à Casablanca». 50 p ; Brochure : «La vraie bataille de l eau». 36 p. Rapport d activité et de développement durable. 108 p. Brochure : «SUEZ dans le Nord-Pas-de-Calais». 24 p. Brochure : «Fondation SUEZ». 24 p. V 2003 Rapport d activité et de développement durable. 84 p Brochure : «SUEZ : le progrès a une histoire». 16 p. Rapport d activité et développement durable. «Engagement. Performance. Responsabilité». 160 p Magazine : «Urgence Eau». Insertion dans Okapi, 100% ado. 12 p. Rapport d activité et développement durable. «Vous apporter l essentiel de la vie». 120 p. Communiqué de Presse : «SUEZ et l ANPE signent un accord de partenariat». 1 p Brochure Forum de Mexico : «Actions locales pour un défi mondial». 16 p. Brochure : «Le partenariat public-privé : les enseignements à tirer de nos actions locales». 4 p. Brochure : «Développement Durable : pilier de notre stratégie». 24 p. Brochure : «SUEZ : 10 ans d initiatives de responsabilité sociale». 147 p. Magazine Terre Bleue : «Où sont les femmes?». 20 p. Rapport d activité et Développement Durable. «Vous apporter l essentiel de la vie». 126 p Communiqué de presse : «SUEZ, parrain historique du Women s Forum». 1 p. Brochure : «Mécénats et partenariats». 41 p. Dossier de Presse : «SUEZ et le Développement Durable : un engagement, des actions». 25 p. Dossier de Presse : «SUEZ au côté des femmes». 29 p. Brochure : «Le Groupe en 2007 / 2008». 9 p. Site Internet : SUEZ, 8 mars Site Internet : - Téléchargé le 31 janvier

18 2008 : Newsletter de l Observatoire sur la place des Femmes, n 1, 8 mars SUEZ ENVIRONNEMENT* *2003, date de création Rapport : «Rapport Responsabilité Environnementale et Sociétale». 78 p Rapport : «Recherche, Développement et Innovation, au service des grands enjeux d aujourd hui et de demain ». 36 p. Brochure Aquasistance : « : dix années d action humanitaire dans les domaines de l eau et de l environnement». 12 p Brochure : «Grands savoirs environnementaux : participation communautaire dans les pays émergents». 38 p. Brochure : «Les métiers de SUEZ dans l environnement. Bilan et engagements». 44 p. Rapport : «2005, une année dans les métiers de l environnement». 64 p. Brochure : «L eau, facteur de développement social». 24 p Compte-rendu : «4 ème Forum mondial de l eau. Bilan et Perspectives du PPP». 12 p. Brochure : «Grands savoirs environnementaux. Eau pour tous». 9 p. Document interne : «Sur la voie d un Développement Durable. La contribution de SUEZ Environnement». 58 p. Document interne : «Stratégie de Développement Durable. Feuille de Route 2011». 9 p. Site Internet : Site Internet «Eau pour tous» : Brochure : «Eau et assainissement pour tous». 4 p Brochure : «Faits et Chiffres ». 24 p. Dépliant : «Aquassistance : Une ONG pour l eau et pour l environnement». 2 p. Brochure : «Toutes les femmes ont besoin d eau potable. Contributeurs des opérateurs privés». (Avec Aquafed) Brochure : «Exercer une responsabilité sociale et locale : Dialoguer, s engager, agir avec la société». 4 p. Rapport : «Bilan développement durable 2006/2007. Une année dans les métiers de l environnement». 71 p. Brochure : «La référence dans les métiers de l environnement». 8 p. LYONNAISE DES EAUX *1997, date de création du groupe SUEZ Lyonnaise des Eaux. Séparation en 2001 de SUEZ en Lyonnaise des Eaux France puis devient en 2005, Lyonnaise des Eaux Brochure : «L eau : petites astuces et bons conseils» Brochure : «L eau». Brochure : «Les Services Eau Pratique». 12 p. 17.

19 2001 Rapport d activité. 32 p L'eau et vous, Juin. Numéro Côte d Azur. Numéro 1. 8 p. L'eau et vous, Automne-Hiver. Numéro Alsace Franche-Comté. 8 p. Rapport d activité. 32 p. Brochures clients : «Protection contre le gel», «Le calcaire dans l eau», «Le plomb sous surveillance», «Les pesticides et l eau», «Numéro Azur». 4 p. Brochure : «Service de l eau» L'eau et vous, Printemps-Eté. Numéro Normandie. 8 p. L'eau et vous, Automne-Hiver. Numéro Pays de Loire. 8 p. Dépliant : «Réglementation française pour les eaux usées». 2 p. Rapport d activité. 36 p. Dépliant : «L eau en braille». 2 p L'eau et vous, Printemps-Eté. Numéro Dauphiné-Savoie, SDEI. 8 p. L'eau et vous, Automne-Hiver. Numéro Hauts-de-Seine. 8 p. Les Cahiers de l Eau. Enjeux des services de l eau en France. Revue de presse «Chemins de l Eau». Cahier interne «Lyonnaise 2010». Rapport d activité. 36 p Brochure : «Votre eau : mode d emploi». L'eau et vous, Printemps-Eté. Numéro Côte d Or. 8 p. L'eau et vous, Automne-Hiver. Numéro Communauté Urbaine de Bordeaux. 8 p. Brochure interne : «Guide du rédacteur en chef local». Rapport Annuel. 52 p L'eau et vous, Printemps-Eté. Numéro Parisienne des Eaux. 8 p. L eau & vous. Automne-Hiver Numéro Communauté Urbaine de Bordeaux. 8 p. Revue de Presse : «Journée Mondiale de l Eau». Série : «Prélèvement mensuel», «Pour une eau sans plomb», etc. 2 p. Série : «L eau à & vous». 4 p. Brochure : «Eau + près de vous». 16 p. Site Internet : Rapport d activité. 44 p Brochure : «12 engagements pour une gestion durable de l eau». 4 p. Communiqué de Presse : «Comment mesurer la performance d une démarche de développement durable? Un an après avoir pris 12 ans pour une gestion durable de l eau, Lyonnaise des Eaux Groupe SUEZ rend public son 1 er bilan». 2 p. ETUDE DE TERRAIN : SAINT-POL-SUR-MER. CENTRE NORD LITTORAL, DUNKERQUE. - Entretiens janvier 2007, mars et avril Observations sur le terrain avril

20 - Fiche de présentation «Accès à l eau pour tous». - Centre Communal d Action Sociale de Saint-Pol-sur-Mer. - Association locale : Carrefour des solidarités. o Site Internet : LYDEC* *De 1997, date de la signature du contrat le 10 août Brochure : Bilan et Perspectives Rapport d activité. 42 p Rapport d activité. 56 p Rapport d activité. 48 p Rapport d activité. 46 p Rapport d activité. 40 p. LYDEC & Vous : «Le Bureau Central de Conduite». Avril, numéro 1. 7 p. LYDEC & Vous : «Massira 2007, nos ambitions pour Casablanca». Juillet. 7 p. LYDEC & Vous : «LYDEC se prépare pour la saison des pluies». Octobre. 7 p Rapport d activité. 40 p. LYDEC & Vous : «www.lydec.ma. Ne vous déplacez plus, LYDEC vient jusqu à vous!». Janvier. 7 p. LYDEC & Vous : «Protection de la ville de Mohammedia contre les inondations». Février. 7 p. LYDEC & Vous : «Pour un réseau électrique fiable et sécurisé». Avril. 7 p. LYDEC & Vous : «2 nouvelles agences LYDEC ouvrent leurs portes». Juillet. 7 p. LYDEC & Vous : «LYDEC se prépare à la saison des pluies». Octobre. 7 p. LYDEC & Vous : «La nouvelle présentation de la facture expliquée point par point». Décembre. 7 p Rapport d activité. 36 p. LYDEC & Vous : «Lancement du Centre de Relation Clientèle LYDEC». Mars. 7 p. LYDEC & Vous : «Festival de Casablanca». Juin. 7 p. LYDEC & Vous : «LYDEC se prépare pour la saison des pluies». Octobre. 7 p Rapport d activité. 36 p. LYDEC & Vous : «LYDEC au service de l INDH : un accès à l eau, à l assainissement et à l électricité pour tous». Janvier. 7 p. LYDEC & Vous : «Plages propres». Juillet. 7 p. Site Internet : LYDEC & Vous : «Nouvelles mesures tarifaires au bénéfice des clients». Janvier. 7 p. 19.

L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement

L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement Royaume du Maroc Ministère de l Intl Intérieur Direction Générale G des Collectivités s Locales L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement

Plus en détail

Agences de Bassins Hydrauliques & Gouvernance de l eau

Agences de Bassins Hydrauliques & Gouvernance de l eau ROYAUME DU MAROC Secrétariat d État chargé de l Eau et de l Environnement Agences de Bassins Hydrauliques & Gouvernance de l eau Mohamed HACHIMI Du 08 au 09/07/2009 à Tunis Gouvernance au niveau des Agences

Plus en détail

Charte. pour. de la coopération décentralisée. le développement durable

Charte. pour. de la coopération décentralisée. le développement durable Charte de la coopération décentralisée pour le développement durable Mise en œuvre des principes de l Agenda 21 dans les coopérations transfrontalières, européennes et internationales des collectivités

Plus en détail

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT, DE L HABITAT ET DE L URBANISME (MEHU)

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT, DE L HABITAT ET DE L URBANISME (MEHU) MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT, DE L HABITAT ET DE L URBANISME (MEHU) STRATEGIE NATIONALE DE RENFORCEMENT DES RESSOURCES HUMAINES, DE L APPRENTISSAGE ET DE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES POUR FAVORISER UN

Plus en détail

au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde

au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde Fiche prolongement 6 Du lien entre environnement et développement au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde 20% de la population mondiale consomme 87 % des ressources

Plus en détail

Avant projet de texte légal portant régime de l intégration du genre dans les politiques nationales de croissance et de l emploi

Avant projet de texte légal portant régime de l intégration du genre dans les politiques nationales de croissance et de l emploi Avant projet de texte légal portant régime de l intégration du genre dans les politiques nationales de croissance et de l emploi Préambule Le Cameroun a révisé son DSRP i 2003 en lui adressant une direction

Plus en détail

L égalité femmes-hommes dans le développement : alibi ou réalité? Claudine Drion Le Monde selon les femmes

L égalité femmes-hommes dans le développement : alibi ou réalité? Claudine Drion Le Monde selon les femmes L égalité femmes-hommes dans le développement : alibi ou réalité? Claudine Drion Le Monde selon les femmes Les engagements de la Belgique La loi sur la coopération internationale de 1999 institue l égalité

Plus en détail

2012-2016 4+4 4+4 2012-2016. Stratégie du Pôle Social. Stratégie du Pôle Social

2012-2016 4+4 4+4 2012-2016. Stratégie du Pôle Social. Stratégie du Pôle Social 2012-2016 Stratégie du Pôle Social 4+4 4+4 Stratégie du Pôle Social 2012-2016 »YɪàL G Ö dg á«é«jgî SG 4+4 2012-2016 Introduction Notre pays entre dans une nouvelle phase de construction d un projet national

Plus en détail

DECLARATION UNIVERSELLE DE L UNESCO

DECLARATION UNIVERSELLE DE L UNESCO DECLARATION UNIVERSELLE DE L UNESCO SUR LA DECLARATION UNIVERSELLE DE L UNESCO SUR LA DIVERSITE CULTURELLE CULTURELLE Adoptée par la 31 e session de la Conférence Générale de l UNESCO PARIS, 2 NOVEMBRE

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

QU EST-CE QUE LE DEVELOPPEMENT LOCAL INCLUSIF?

QU EST-CE QUE LE DEVELOPPEMENT LOCAL INCLUSIF? 4. QU EST-CE QUE LE DEVELOPPEMENT LOCAL INCLUSIF? Un cadre pour une politique de développement local inclusif Le fait de rendre le développement local inclusif pour tous est essentiel pour garantir l égalité

Plus en détail

Huitième session. Conseil intergouvernemental du Programme Information pour tous

Huitième session. Conseil intergouvernemental du Programme Information pour tous IFAP-2014/COUNCIL.VIII/Inf.10 Paris, le 27 mars 2014 Original anglais Distribution limitée Huitième session Conseil intergouvernemental du Programme Information pour tous 19-20 mai 2014 Maison de l UNESCO,

Plus en détail

CONVENTION-CADRE MULTIPARTENARIALE. relative à l Education au Développement Durable 2009-2012

CONVENTION-CADRE MULTIPARTENARIALE. relative à l Education au Développement Durable 2009-2012 CONVENTION-CADRE MULTIPARTENARIALE relative à l Education au Développement Durable 2009-2012 novembre 2009 Les partenaires Rectorat de l Académie de la Guadeloupe Direction de l Agriculture et de la Forêt

Plus en détail

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 1 CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 2 Groupama Asset Management s engage par le biais de cette présente Charte à appliquer et promouvoir une politique de Responsabilité Sociale de

Plus en détail

Réunion mondiale sur l Éducation pour tous UNESCO, Mascate, Oman 12-14 mai 2014

Réunion mondiale sur l Éducation pour tous UNESCO, Mascate, Oman 12-14 mai 2014 Réunion mondiale sur l Éducation pour tous UNESCO, Mascate, Oman 12-14 mai 2014 Déclaration finale de la Réunion mondiale sur l EPT 2014 Accord de Mascate Préambule 1. Nous, ministres, chefs de délégations,

Plus en détail

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE 9ÈME RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM La Valette 27 septembre 2012 DECLARATION FINALE page 1 A l invitation de S.E. George Pullicino,

Plus en détail

Portail d information Eaudoc. http://eaudoc.oieau.fr

Portail d information Eaudoc. http://eaudoc.oieau.fr Portail d information Eaudoc http://eaudoc.oieau.fr May Abirached - service documentation m.abirached@oieau.fr Statut et missions de L Office de l Eau Association loi 1901 reconnue d utilité publique Créé

Plus en détail

PNUD. I. Information sur le poste

PNUD. I. Information sur le poste PNUD Ministère du Développement, de l Investissement et de la Coopération Internationale Direction Générale du Développement Régional Direction Générale des Ressources Humaines Termes de référence pour

Plus en détail

Le salon des métiers et des technologies du développement durable

Le salon des métiers et des technologies du développement durable Le salon des métiers et des technologies du développement durable PLUS QU UN EVENEMENT, UN MODE DE VIE! GREENDAYZ 11 greendayz.ehtp@gmail.com Sommaire Greendayz : Le pourquoi de l événement...03 Notre

Plus en détail

Comment en sommes-nous arrivés là? Le fondement juridique du gender.

Comment en sommes-nous arrivés là? Le fondement juridique du gender. Chers amis et adhérents, bonjour! Femina Europa vous informe que vous pouvez désormais trouver sur notre site les documents qui expliquent l arrivée du gender dans nos manuels scolaires. C est tout simple.

Plus en détail

Organisation internationale du Travail. Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux

Organisation internationale du Travail. Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux Organisation internationale du Travail Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux Développement durable et emplois décents M. Crozet/OIT Malgré plusieurs décennies de gains économiques

Plus en détail

LA DIRECTION DES ACHATS. Charte de relation avec nos fournisseurs

LA DIRECTION DES ACHATS. Charte de relation avec nos fournisseurs LA DIRECTION DES ACHATS Charte de relation avec nos fournisseurs Les missions La direction des Achats a pour vocation d améliorer la qualité et le coût des produits et services achetés pour Natixis. Elle

Plus en détail

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1 LA SESSION EXTRAORDINAIRE DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES NATIONS UNIES CONSACRÉE À L EXAMEN ET À L ÉVALUATION D ENSEMBLE DE L APPLICATION DU PROGRAMME POUR L HABITAT LE MILLÉNAIRE Chacun a droit URBAIN...

Plus en détail

Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement

Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement Agence de Développement Social Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement SOMMAIRE 1. vision 2. Mission de l ADS dans le domaine de la Protection de l Environnement,

Plus en détail

PAYS INVITE D'HONNEUR :LA FRANCE

PAYS INVITE D'HONNEUR :LA FRANCE Note Conceptuelle PAYS INVITE D'HONNEUR :LA FRANCE La Tunisie renouvelle son engagement pour le développement et la prospérité de l'afrique et des pays arabes, par l'organisation de la 8ème édition de

Plus en détail

L Union des Femmes Investisseurs Arabes est une entité dépendant de la Ligue Arabe.

L Union des Femmes Investisseurs Arabes est une entité dépendant de la Ligue Arabe. 1 1 2 2 Qui est l Union des Femmes Investisseurs Arabes? FICHE D IDENTITÉ L Union des Femmes Investisseurs Arabes est une entité dépendant de la Ligue Arabe. Elle a été créée par l Union économique arabe

Plus en détail

Mr Mohamed Chafiki Directeur des Études et des Prévisions Financières Ministère de l Économie et des Finances Québec, Septembre 2008

Mr Mohamed Chafiki Directeur des Études et des Prévisions Financières Ministère de l Économie et des Finances Québec, Septembre 2008 Le Budget Genre au Maroc, une perspective stratégique pour l égalité des sexes et l habilitation des femmes Mr Mohamed Chafiki Directeur des Études et des Prévisions Financières Ministère de l Économie

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE DU REMOB Seminaire international sur la GIRE. GESTION DECENTRALISEE DE L EAU AU MAROC Rôle des Agences de Bassins

ASSEMBLEE GENERALE DU REMOB Seminaire international sur la GIRE. GESTION DECENTRALISEE DE L EAU AU MAROC Rôle des Agences de Bassins ASSEMBLEE GENERALE DU REMOB Seminaire international sur la GIRE GESTION DECENTRALISEE DE L EAU AU MAROC Rôle des Agences de Bassins Marrakech : 23-26 Mai 2005 1 SOMMAIRE -Introduction - Le potenteil hydrique:

Plus en détail

ARRÊTÉ du. Projet d arrêté fixant le programme d'enseignement de santé et social en classe de seconde générale et technologique

ARRÊTÉ du. Projet d arrêté fixant le programme d'enseignement de santé et social en classe de seconde générale et technologique RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l Éducation nationale NOR : MENE1007267A ARRÊTÉ du Projet d arrêté fixant le programme d'enseignement de santé et social en classe de générale et technologique Le Ministre

Plus en détail

NATIONS UNIES COMMISSION ECONOMIQUE POUR L AFRIQUE Bureau pour l Afrique du Nord/ Centre Africain pour le Genre et le Développement

NATIONS UNIES COMMISSION ECONOMIQUE POUR L AFRIQUE Bureau pour l Afrique du Nord/ Centre Africain pour le Genre et le Développement Distr.: Limitée CEA-AN/RABAT/GENDER/Inf. Décembre 2005 Original: FRANÇAIS NATIONS UNIES COMMISSION ECONOMIQUE POUR L AFRIQUE Bureau pour l Afrique du Nord/ Centre Africain pour le Genre et le Développement

Plus en détail

La gestion déléguée. l expérience de la LYDEC

La gestion déléguée. l expérience de la LYDEC NOT AN OFFICIAL UNCTAD RECORD Partenariat Public-Privé Privé pour le développement du secteur énergétique en Afrique Vendredi 30 avril 2004 - Marrakech La gestion déléguée de la distribution de l'électricité

Plus en détail

Indicateurs de développement durable et SNDD

Indicateurs de développement durable et SNDD Indicateurs de développement durable et SNDD Christian Brodhag DIDD Séminaire mercredi 13 juin 2007 Les grandes dates du développement durable 1972 Conférence des Nations Unies sur l environnement, Stockholm

Plus en détail

Liste des masters ou spécialités des IEP (ouverts ou non ouverts à la mutualisation 2011-2012 IEP AIX

Liste des masters ou spécialités des IEP (ouverts ou non ouverts à la mutualisation 2011-2012 IEP AIX Liste des masters ou spécialités des IEP (ouverts ou non ouverts à la IEP AIX IEP Intitulé / spéc. ou parcours de 5 ème A. Accès Procédure Dispo. 2011-2012 Contact du Responsable pédagogique Religion et

Plus en détail

Liste des masters ou spécialités des IEP (ouverts ou non ouverts à la mutualisation IEP AIX

Liste des masters ou spécialités des IEP (ouverts ou non ouverts à la mutualisation IEP AIX Liste des masters ou spécialités des IEP (ouverts ou non ouverts à la 2010-2011 IEP AIX IEP Intitulé Religion et société en Europe et en Méditerranée Management interculturel et médiation religieuse Journalisme

Plus en détail

Master "Generating Eco Innovation"

Master Generating Eco Innovation International chair in "Generating Eco-innovation" Master "Generating Eco Innovation" Programme pédagogique 2009-2010 UE 1 : Prospective et compétitivité internationale (88 heures) UE 11 : Nature de l

Plus en détail

West Africa Water Supply, Sanitation and Hygiene (USAID WA-WASH) Program

West Africa Water Supply, Sanitation and Hygiene (USAID WA-WASH) Program Présentation sur les Services Durables a l Echelle (Triple-S): une initiative d apprentissage pour l approvisionnement des services d eau potables permanent www.waterservicesthatlast.org July 2012, IRC

Plus en détail

Les Fondations du groupe Bouygues

Les Fondations du groupe Bouygues Les Fondations du groupe Bouygues Depuis près de 20 ans, le groupe Bouygues participe au développement économique et social des régions et pays dans lesquels il est implanté, que ce soit par des initiatives

Plus en détail

MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC ENVIRONNEMENTAL CONTENU DES ENSEIGNEMENTS

MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC ENVIRONNEMENTAL CONTENU DES ENSEIGNEMENTS MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC ENVIRONNEMENTAL CONTENU DES ENSEIGNEMENTS Le Master 1 : Management Public Environnemental forme aux spécialités de Master 2 suivantes : - Management de la qualité o Parcours

Plus en détail

PRÉPARATION DU PROJET DE PROGRAMME ET DE BUDGET POUR 2012-2013 (36 C/5) PRÉSENTATION

PRÉPARATION DU PROJET DE PROGRAMME ET DE BUDGET POUR 2012-2013 (36 C/5) PRÉSENTATION 35 C 35 C/7 27 août 2009 Original anglais Point 3.3 de l ordre du jour provisoire PRÉPARATION DU PROJET DE PROGRAMME ET DE BUDGET POUR 2012-2013 (36 C/5) Source : Résolution 29 C/87. PRÉSENTATION Antécédents

Plus en détail

Formation Doctorale. Fiche Technique

Formation Doctorale. Fiche Technique Formation Doctorale Fiche Technique Intitulé : «Philosophie Appliquée et Problèmes de l Homme» Responsable de la Formation : Pr. Abdessalam BEN MAISSA, Université Mohammed V-Agdal, Département de Philosophie,

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU LOUKKOS

ROYAUME DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU LOUKKOS ROYAUME DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU LOUKKOS Plan de Communication Opérationnel de l Agence du Bassin Hydraulique du Loukkos 1 PLAN 1. Analyse de l environnement 2. l environnement externe

Plus en détail

La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche

La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche volontaire de l entreprise, d intégration des enjeux du développement durable dans son modèle et dans son offre qui va au-delà du respect de la

Plus en détail

LES RESSOURCES HUMAINES AU SEIN DE SUEZ ENVIRONNEMENT : UNE POLITIQUE DYNAMIQUE ET ENGAGEE

LES RESSOURCES HUMAINES AU SEIN DE SUEZ ENVIRONNEMENT : UNE POLITIQUE DYNAMIQUE ET ENGAGEE LES RESSOURCES HUMAINES AU SEIN DE SUEZ ENVIRONNEMENT : UNE POLITIQUE DYNAMIQUE ET ENGAGEE CONTACT PRESSE SUEZ ENVIRONNEMENT Charlotte LE BARBIER +33 (0)1 58 18 54 61 / +33(0)6 78 37 27 60 charlotte.lebarbier@suez-env.com

Plus en détail

Cadre général du Forum sur les questions relatives aux minorités

Cadre général du Forum sur les questions relatives aux minorités Nations Unies Assemblée générale Distr. générale 17 septembre 2012 Français Original: anglais A/HRC/FMI/2012/2 Conseil des droits de l homme Forum sur les questions relatives aux minorités Cinquième session

Plus en détail

OFFICE NATIONAL DE L'EAU POTABLE

OFFICE NATIONAL DE L'EAU POTABLE OFFICE NATIONAL DE L'EAU POTABLE Communication sociale et Approche participative au service de la gestion durable des ressources hydriques et des projets d alimentation en eau potable Présenté par: Mr

Plus en détail

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc? Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?» Le Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) de la baie

Plus en détail

TROISIÈME CONFÉRENCE DES NATIONS UNIES SUR LE LOGEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT URBAIN DURABLE (HABITAT III)

TROISIÈME CONFÉRENCE DES NATIONS UNIES SUR LE LOGEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT URBAIN DURABLE (HABITAT III) TROISIÈME CONFÉRENCE DES NATIONS UNIES SUR LE LOGEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT URBAIN DURABLE (HABITAT III) DIRECTIVES ET FORMAT POUR LA PRÉPARATION DE RAPPORTS NATIONAUX SUR SIX SUJETS PRINCIPAUX, TRENTE

Plus en détail

Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre?

Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre? Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre? Note réalisée par l Observatoire Régional de l Intégration et de la Ville (ORIV) septembre 2014 Eléments de contexte

Plus en détail

CURRICULUM VITAE DE DENIS TANGUAY

CURRICULUM VITAE DE DENIS TANGUAY Page 1 CURRICULUM VITAE DE DENIS TANGUAY DENIS TANGUAY Directeur général Association québécoise pour la maîtrise de l énergie (AQME) Adresse: 934, rue Ste-Catherine Est Bureau 220 Montréal (Qué.) H2L 2E9

Plus en détail

«Imagine l action de l ONU de demain au Maroc!»

«Imagine l action de l ONU de demain au Maroc!» Concours photo amateur «Imagine l action de l ONU de demain au Maroc!» a) Présentation du concours Les Nations Unies au Maroc lancent un concours de photographie pour amateurs «Imagine l action de l ONU

Plus en détail

eduscol Santé et social Enseignement d'exploration

eduscol Santé et social Enseignement d'exploration eduscol Consultation nationale sur les programmes Projets de programmes de la classe de seconde générale et technologique Santé et social Enseignement d'exploration L'organisation de la consultation des

Plus en détail

REFERENCES SUR LES INDICATEURS

REFERENCES SUR LES INDICATEURS L i s t e b i b l i o g r a p h i q u e REFERENCES SUR LES INDICATEURS E t u d e G C P Nathalie Wilbeaux Actualisée en Juillet 2007 Bibliographie sélective sur les «indicateurs» - Etude GCP 2003-2007-

Plus en détail

Commission Locale de l Eau du SAGE Clain. Rapport annuel d activités. Validé par la CLE le 6 juillet 2015

Commission Locale de l Eau du SAGE Clain. Rapport annuel d activités. Validé par la CLE le 6 juillet 2015 Commission Locale de l Eau du SAGE Clain Rapport annuel d activités 2014 Validé par la CLE le 6 juillet 2015 1 2 SOMMAIRE Le bassin du Clain et les enjeux de gestion de l eau p4 Historique et avancement

Plus en détail

CHARTE É THIQUE GROUPAMA

CHARTE É THIQUE GROUPAMA CHARTE É THIQUE GROUPAMA 2 Message du directeur général Fidèle à son engagement de satisfaire ses sociétaires et ses clients en leur apportant le meilleur service au meilleur coût, Groupama a développé

Plus en détail

INVESTIR DANS LA DÉMOCRATIE LE PROGRAMME GLOBAL D APPUI AU CYCLE ÉLECTORAL DU PNUD

INVESTIR DANS LA DÉMOCRATIE LE PROGRAMME GLOBAL D APPUI AU CYCLE ÉLECTORAL DU PNUD INVESTIR DANS LA DÉMOCRATIE LE PROGRAMME GLOBAL D APPUI AU CYCLE ÉLECTORAL DU PNUD Programme des Nations Unies pour le développement LE PROGRAMME GLOBAL D APPUI AU CYCLE ÉLECTORAL DU PNUD Les élections

Plus en détail

Liste des masters ou spécialités des IEP (ouverts ou non ouverts à la mutualisation 2012-2013 IEP AIX

Liste des masters ou spécialités des IEP (ouverts ou non ouverts à la mutualisation 2012-2013 IEP AIX Liste des masters ou spécialités des IEP (ouverts ou non ouverts à la 2012-2013 IEP AIX IEP Intitulé Religion et société en Europe et en Méditerranée Management interculturel et médiation religieuse Journalisme

Plus en détail

Commission de la condition de la femme

Commission de la condition de la femme Commission de la condition de la femme la garde des enfants et autres personnes à charge, y compris le partage des tâches et des CSW40 Conclusions concertées (1996/3) Nations Unies, mars 1996 la garde

Plus en détail

Déclaration du Capital naturel

Déclaration du Capital naturel Déclaration du Capital naturel Une déclaration du secteur financier démontrant notre engagement au sommet de Rio +20 pour tendre vers l intégration des considérations liées au capital naturel dans les

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT

COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT NOVEMBRE 2013 2 Le mot de la direction Lorsque nous avons fondé NEXEO, nous avions déjà une expérience significative du métier de la prestation intellectuelle

Plus en détail

MAQUETTE GENERALE MASTER DIDL.

MAQUETTE GENERALE MASTER DIDL. MAQUETTE GENERALE MASTER DIDL. PROGRAMME DE FORMATION AU MASTER EN «DECENTRALISATION ET INGENIERIE DU DEVELOPPEMENT LOCAL» DE BAMAKO 2009-2010 Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

Plus en détail

Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser»

Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser» Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser» Odile Quintin Directrice générale de la DG Education et Culture Commission européenne Bruxelles,

Plus en détail

numéro 247 mars 2015 social et la routinisation Cécile Belmondo, François Deltour, Caroline Sargis-Roussel

numéro 247 mars 2015 social et la routinisation Cécile Belmondo, François Deltour, Caroline Sargis-Roussel numéro 247 mars 2015 SOMMAIRE 7 Ont contribué à ce numéro 11 La performance des groupes de travail. Une analyse par le capital social et la routinisation Cécile Belmondo, François Deltour, Caroline Sargis-Roussel

Plus en détail

Conférence mondiale sur les déterminants sociaux de la santé. Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé

Conférence mondiale sur les déterminants sociaux de la santé. Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé Rio de Janeiro (Brésil), 21 octobre 2011 1. À l invitation de l Organisation mondiale de la Santé, nous, Chefs de Gouvernement, Ministres

Plus en détail

ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE

ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE Distribution limitée IFAP-2008/COUNCIL.V/3 4 février 2008 Original anglais ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE Conseil intergouvernemental du Programme Information

Plus en détail

Plateforme électorale Ecolo Elections communales du 14 octobre 2012

Plateforme électorale Ecolo Elections communales du 14 octobre 2012 Plateforme électorale Ecolo Elections communales du 14 octobre 2012 Fiche 10 ENSEIGNEMENT Faire de nos écoles des lieux d apprentissage, de métissage, d ouverture et d émancipation, en favorisant le mieux-vivre

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive Strasbourg, 7 août 2009 EPAS(2009)19rév DOCUMENT DE TRAVAIL Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive «Qui joue loyalement est toujours gagnant.»

Plus en détail

2003 2004 Diplôme d Etudes Supérieures Spécialisées (DESS) en Gestion des Ressources Humaines (Année 2004) 1994 2000 Maîtrise en Droit (Année 2000)

2003 2004 Diplôme d Etudes Supérieures Spécialisées (DESS) en Gestion des Ressources Humaines (Année 2004) 1994 2000 Maîtrise en Droit (Année 2000) Nom : KOUE Prénoms : Neule Angèle Profession : Juriste / Gestionnaire de ressources humaines Expert en : Genre / Ingénierie de la formation / Gestion des ressources humaines / Droit Nombre d années d expérience

Plus en détail

Plan d Action de Ouagadougou contre la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants, tel qu adopté par la Conférence

Plan d Action de Ouagadougou contre la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants, tel qu adopté par la Conférence Plan d Action de Ouagadougou contre la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants, tel qu adopté par la Conférence ministérielle sur la migration et le développement. Plan d Action

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L ASSOCIATION DES MAIRES DE FRANCE ET RTE Entre L Association des Maires de France, sise 41 quai d Orsay, 75343 Paris cedex

Plus en détail

Section des Unités de recherche. Rapport d'évaluation. Unité de recherche : Patrimoines et Langage Musicaux (PLM) EA 4087. de l'université Paris 4

Section des Unités de recherche. Rapport d'évaluation. Unité de recherche : Patrimoines et Langage Musicaux (PLM) EA 4087. de l'université Paris 4 Section des Unités de recherche Rapport d'évaluation Unité de recherche : Patrimoines et Langage Musicaux (PLM) EA 4087 de l'université Paris 4 Avril 2008 Section des Unités de recherche Rapport d'évaluation

Plus en détail

Veuillez recevoir, Monsieur, l expression de ma considération distinguée.

Veuillez recevoir, Monsieur, l expression de ma considération distinguée. Son Excellence Ban Ki-Moon Secrétaire Général L'Organisation des Nations Unies 1 United Nations Plaza New York, New York 10017-3515 Etats Unis Paris, le 22 mai 2012 Objet : Renouvellement d adhésion au

Plus en détail

PREMIER FORUM FRANCO-ARGENTIN DE LA COOPÉRATION DÉCENTRALISÉE

PREMIER FORUM FRANCO-ARGENTIN DE LA COOPÉRATION DÉCENTRALISÉE PREMIER FORUM FRANCO-ARGENTIN DE LA COOPÉRATION DÉCENTRALISÉE Bilan de séjours des collectivités s en provinces s Complété suite à la réunion du 1 er avril 2009 à Cités Unies France I- Introduction : Du

Plus en détail

utilisés en faveur d un relativisme culturel, allant à l encontre de l universalité des droits de l homme,

utilisés en faveur d un relativisme culturel, allant à l encontre de l universalité des droits de l homme, Documents de synthèse DS 2 20.12.09 IIEDH Observatoire de la diversité et des droits culturels Situation des droits culturels Argumentaire politique www.droitsculturels.org 1. Définition des droits culturels

Plus en détail

LES DROITS CULTURELS. Déclaration de Fribourg

LES DROITS CULTURELS. Déclaration de Fribourg LES DROITS CULTURELS Déclaration de Fribourg Les droits culturels, Déclaration de Fribourg, page 2 considérants 1 principes fondamentaux 2 définitions justifications principes et définitions 3 identité

Plus en détail

ANNEXE DETAILLEE DU CV DANS LE CHAMP SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL

ANNEXE DETAILLEE DU CV DANS LE CHAMP SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL ANNEXE DETAILLEE DU CV DANS LE CHAMP SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL EXPERIENCES PROFESSIONNELLES Détail des expériences Responsable qualité association secteur SMS : - Conception, mise en œuvre, animation et

Plus en détail

Définir une stratégie de communication. Adapter la communication au territoire et à la collectivité

Définir une stratégie de communication. Adapter la communication au territoire et à la collectivité détaillé Réf. Internet Pages Partie 1 Définir une stratégie de communication Définir et partager une politique de communication Cerner les enjeux de la communication publique territoriale...2662 Établir

Plus en détail

Règlement du prix OCTOBRE 2014

Règlement du prix OCTOBRE 2014 Règlement du prix OCTOBRE 2014 Avec l'ambition de faire progresser la qualité de l emploi associatif et dans le cadre de la Grande cause nationale 2014, Le Mouvement associatif en partenariat avec l UDES,

Plus en détail

N.E.A. 2 NAUTISME ESPACE ATLANTIQUE 2 LE PLAN D ACTION

N.E.A. 2 NAUTISME ESPACE ATLANTIQUE 2 LE PLAN D ACTION N.E.A. 2 NAUTISME ESPACE ATLANTIQUE 2 LE PLAN D ACTION 1 1 La coordination NEA2 Coordination «Economie» Coordination «Environnement» Coordination «Social» Chef de file Coordination technique transnationale

Plus en détail

QU EST-CE QUE L EAU BIEN COMMUN?

QU EST-CE QUE L EAU BIEN COMMUN? QU EST-CE QUE L EAU BIEN COMMUN? Si je vous posais la question suivante: Etes-vous partisans de l Eau Bien Commun? J obtiendrais une réponse positive unanime. Mais si je vous posais ensuite la question

Plus en détail

MASTER PROFESSIONNEL MÉDIATION ET MODÈLES DE DÉVELOPPEMENT. Description des UE, semestres 3 et 4 2011-2012

MASTER PROFESSIONNEL MÉDIATION ET MODÈLES DE DÉVELOPPEMENT. Description des UE, semestres 3 et 4 2011-2012 MASTER PROFESSIONNEL MÉDIATION ET MODÈLES DE DÉVELOPPEMENT Description des UE, semestres 3 et 4 2011-2012 UE 1 Médiation et communication dans les organisations 40h CM, 20h TD - 6 ECTS, coefficient 2 Session

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS Ordonnance n o 2010-18 du 7 janvier 2010 portant création d une agence nationale chargée de la sécurité sanitaire de l

Plus en détail

L étudiant devra être capable d élaborer des stratégies de développement dans l entreprise, en situation réelle.

L étudiant devra être capable d élaborer des stratégies de développement dans l entreprise, en situation réelle. MASTER Européen de Management et de Stratégies touristiques Présentation : Ce master européen s adresse prioritairement à des étudiants ayant validé un diplôme de niveau II (Bac+3) dans les domaines de

Plus en détail

E/CN.6/2010/CRP.9. Compte-rendu de l animateur de la réunion. Distr. limitée 11 mars 2010 Français Original : anglais

E/CN.6/2010/CRP.9. Compte-rendu de l animateur de la réunion. Distr. limitée 11 mars 2010 Français Original : anglais Distr. limitée 11 mars 2010 Français Original : anglais Commission de la condition de la femme Cinquante-quatrième session 1 er -12 mars 2010 Point 3 a) de l ordre du jour Suivi de la quatrième Conférence

Plus en détail

Dr Philippe IBITOWA DIGEST

Dr Philippe IBITOWA DIGEST Dr Philippe IBITOWA Consultant en Communication Enseignant-Chercheur à l UFR Information-Communication et Art (Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody/Abidjan-Côte d Ivoire) Ivoirien 43 ans Célibataire

Plus en détail

Présentation d Imédia

Présentation d Imédia Présentation d Imédia Imédia est une société sénégalaise (SARL) créée en 1999 qui a bâti sa stratégie sur une personnalisation du service et sur une exigence de qualité. Elle réunit un réseau de compétences

Plus en détail

4 avril. Formation IDSE 2012 10 mai 2012

4 avril. Formation IDSE 2012 10 mai 2012 4 avril 203 Formation IDSE 2012 10 mai 2012 La politique de responsabilité sociétale de Vivendi, enjeux et gouvernance Pascale Thumerelle Directrice de la responsabilité sociétale d entreprise (RSE) Webinaire

Plus en détail

MASTER 2 URBANISME ET AMENAGEMENT SPÉCIALITÉ PAYSAGE ET AMENAGEMENT Année universitaire 2012-2013

MASTER 2 URBANISME ET AMENAGEMENT SPÉCIALITÉ PAYSAGE ET AMENAGEMENT Année universitaire 2012-2013 MASTER 2 URBANISME ET AMENAGEMENT SPÉCIALITÉ PAYSAGE ET AMENAGEMENT Année universitaire 2012-2013 Le Master 2 Paysage et Aménagement est une spécialité du Master Urbanisme et Aménagement. Celui-ci est

Plus en détail

Charte pour la promotion de l égalité et la lutte contre les discriminations dans la fonction publique

Charte pour la promotion de l égalité et la lutte contre les discriminations dans la fonction publique MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE 17 DÉCEMBRE 2013 Charte pour la promotion de l égalité et la lutte contre les discriminations dans la fonction publique

Plus en détail

Elaboration participative des programmes communaux

Elaboration participative des programmes communaux Séminaire Elaboration participative des programmes communaux 29-29 Mars 2014 à Ain Draham Hôtel «Nour El Ain» Première journée : Vendredi 28 Mars Ain Draham Contexte général et objectifs : L Association

Plus en détail

Baccalauréat technologique

Baccalauréat technologique Baccalauréat technologique Épreuve relative aux enseignements technologiques transversaux, épreuve de projet en enseignement spécifique à la spécialité et épreuve d'enseignement technologique en langue

Plus en détail

5 Evaluation simplifiée AFAQ 26000

5 Evaluation simplifiée AFAQ 26000 Le Groupe AFNOR et ses métiers www.afnor.org Comprendre la norme ISO 6000 Lignes directrices relatives à la Identifier, valoriser, évaluer, soutenir le déploiement & la diffusion de «solutions de référence»

Plus en détail

Projet pilote : Création d un tableau de bord 0-5 ans pour Municipalité amie des enfants (MAE)

Projet pilote : Création d un tableau de bord 0-5 ans pour Municipalité amie des enfants (MAE) Projet pilote : Création d un tableau de bord 0-5 ans pour Municipalité amie des enfants (MAE) Réflexion sur les enjeux municipaux et pistes d action en lien avec le dossier de la petite enfance André

Plus en détail

LICENCE GÉOGRAPHIE. Domaine ministériel : SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Secteur(s) d'activité : Droit / Science politique Mention : GÉOGRAPHIE

LICENCE GÉOGRAPHIE. Domaine ministériel : SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Secteur(s) d'activité : Droit / Science politique Mention : GÉOGRAPHIE LICENCE GÉOGRAPHIE Domaine ministériel : SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Secteur(s) d'activité : Droit / Science politique Mention : GÉOGRAPHIE Présentation Etablissement Objectifs Offrir aux étudiants des

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social E/ECE/1478/Rev.1 Distr. générale 13 avril 2015 Français Original: anglais, français, russe Commission économique pour l Europe Soixante-sixième session Genève,

Plus en détail

L approche Casino en matière de développement durable?

L approche Casino en matière de développement durable? L approche Casino en matière de développement durable? 1 Les principaux enjeux pour Casino Optimiser la conception et la gestion des magasins (énergie, paysage, ) Environnement Maîtriser les impacts du

Plus en détail

Campagne de communication «Soyez Branché, raccordez-vous» Une aide financière aux habitants un geste pour l environnement (jusqu à 100% d aide)

Campagne de communication «Soyez Branché, raccordez-vous» Une aide financière aux habitants un geste pour l environnement (jusqu à 100% d aide) Campagne de communication «Soyez Branché, raccordez-vous» Une aide financière aux habitants un geste pour l environnement (jusqu à 100% d aide) Sommaire Communiqué : le raccordement au réseau public d

Plus en détail

CONFERENCE INTERNATIONALE AU CIEP, Paris / FRANCE. Thème : Réussir l Education en Afrique : l enjeu des langues. 27 28 mars 2014

CONFERENCE INTERNATIONALE AU CIEP, Paris / FRANCE. Thème : Réussir l Education en Afrique : l enjeu des langues. 27 28 mars 2014 CONFERENCE INTERNATIONALE AU CIEP, Paris / FRANCE Thème : Réussir l Education en Afrique : l enjeu des langues 27 28 mars 2014 Communication de Jacques KI Secrétaire général de la CONFEMEN Thématique :

Plus en détail