LA RT2012 Construction BATISTYL OCTOBRE 2012

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA RT2012 Construction BATISTYL OCTOBRE 2012"

Transcription

1 Construction BATISTYL OCTOBRE 2012

2 INTRODUCTION Pour la RT2012 comme pour la RT2005 : La méthode de calcul Th-B-C-E 2012 a pour objet le calcul réglementaire des coefficients Bbio,Cep et Tic. Elle n a pas pour vocation de faire un calcul de consommation réelle compte tenu des conventions retenues. 2

3 Les nouvelles exigences Domaine d'application La RT2012 s'applique à toutes les constructions Neuves Arrêté du 26 octobre 2010 relatif aux caractéristiques thermiques et aux exigences de performance énergétique des bâtiments nouveaux et des parties nouvelles de bâtiments NOR : DEVU A Article 1 Les exceptions sont les suivantes : - bâtiments ou parties de bâtiment chauffés à moins de 12 C. - constructions prévues pour une durée d'utilisation de moins de deux ans. - les bâtiments spécifiques (procédés industriels, piscines, bâtiments agricoles, conditions "climatiques" d'utilisations particulières, ). - les extensions et surélévations de bâtiments existants, si la SHON RT créée est inférieure à 150m² et correspond à moins de 30% de la SHON existante. 3

4 Les nouvelles exigences La surface de référence La SHON RT correspond à la surface de plancher de l'ensemble du volume chauffé. Surface de plancher hors œuvre nette au sens de la RT d un bâtiment ou d une partie de bâtiment à usage d habitation, SHONRT La surface de plancher hors œuvre nette au sens de la RT d un bâtiment ou d une partie de bâtiment à usage d habitation, SHON RT, est égale à la surface hors œuvre brute de ce bâtiment ou de cette partie de bâtiment, au sens du premier alinéa de l article R du code de l urbanisme, après déduction : a) Des surfaces de plancher hors œuvre des combles et des sous-sols non aménageables ou non aménagés pour l habitation ou pour des activités à caractère professionnel, artisanal, industriel ou commercial ; b) Des surfaces de plancher hors œuvre des toitures-terrasses, des balcons, des loggias, des vérandas non chauffées ainsi que des surfaces non closes situées au rez-de-chaussée ou à des niveaux supérieurs ; c) Des surfaces de plancher hors œuvre des bâtiments ou des parties de bâtiment aménagés en vue du stationnement des véhicules ; d) Dans les exploitations agricoles, des surfaces de plancher des serres de production, des locaux destinés à abriter les récoltes, à héberger les animaux, à ranger et à entretenir le matériel agricole, des locaux de production et de stockage des produits à usage agricole, des locaux de transformation et de conditionnement des produits provenant de l exploitation. 4

5 Exemple : Les nouvelles exigences La surface de référence = SHOB 5

6 Exemple : Les nouvelles exigences La surface de référence - = SHON RT (les trémies sont à retrancher) 6

7 Exemple : Les nouvelles exigences La surface de référence = surface à déduire de la SHOB pour avoir la SHON RT 7

8 des définitions Bâtiments accolés Deux bâtiments sont dits accolés s ils sont juxtaposés et liés par des parois mitoyennes, dont la surface de contact est d au moins 15 m2 pour les maisons et 50 m2 pour les autres bâtiments. Au sens du présent règlement, les bâtiments accolés sont considérés comme un bâtiment unique. Bâtiments à usage d habitation Au sens du présent arrêté, on entend par bâtiment à usage d habitation les bâtiments suivants : maison individuelle ou accolée, bâtiment collectif d habitation, foyer de jeunes travailleurs, cité universitaire. Maison individuelle Une maison individuelle est un bâtiment à usage d habitation comprenant au plus deux logements superposés ou disposant d une seule entrée. 8

9 LES COEFFICIENTS REGLEMENTAIRES 9

10 EXIGENCES RT 2012 LA RT2012 = Arrêté du 26 octobre 2010 relatif aux caractéristiques thermiques et aux exigences de performance énergétique des bâtiments nouveaux et des parties nouvelles de bâtiments NOR : DEVU A Article 7 Bbio projet Bbiomax (LE BESOIN) Cep projet Cepmax (LA CONSOMMATION) Tic projet Ticref (LE CONFORT D ÉTÉ) (pour les bâtiments de catégorie CE1) Respect de exigences de moyens 10

11 Bbio = Besoins Chauffage+Refroidissement+Eclairage Le B Bio Le coefficient Bbio exprimé en points caractérise l'efficacité énergétique du bâti. Il permet d'apprécier le bâtiment par rapport aux besoins de chauffage, de refroidissement et de consommations futures d'éclairage artificiel. Il s'appuie sur la valorisation des éléments suivants : -La conception architecturale du bâti (implantation, forme, aires et orientation des baies, accès à l'éclairage naturel des locaux ), -Les caractéristiques de l'enveloppe en matière d'isolation, de transmission solaire, de transmission lumineuse, d'ouverture des baies et d'étanchéité à l'air, -Les caractéristiques d'inertie du bâti. 11

12 Formule pour définir le niveau d'exigence B Bio max : Bbio max = Bbio maxmoyen (M bgéo + M balt + M bsurf ) Le B Bio zone climatique Résidentiel CE1 CE2 Bbio maxmoyen Bbio = Besoins Chauffage Refroidissement Eclairage altitude surface moyenne du bâtiment UNIQUEMENT pour les logements individuels 12

13 Décret no du 18 mai 2011 relatif aux attestations de prise en compte de la réglementation thermique et de réalisation d une étude de faisabilité relative aux approvisionnements en énergie pour les bâtiments neufs ou les parties nouvelles de bâtiments NOR : DEVL D Justification du Bbio 2 Attestations pour le respect de la RT La Première au dépôt du Permis de Construire : - Attestation validant principalement la conformité du B Bio. - Site internet 13

14 Justification du Bbio 14

15 Attestation Administrative du Bbio Formulaire administratif à joindre lors de la demande de PC avec la signature du maitre d ouvrage ou son représentant 15

16 Le C max : définit la consommation maximale sur les 5 usages "chauffage/refroidissement/éclairage/ecs/auxiliaires" Ce coefficient valorise un seuil maximal de consommations Le Cep Max Arrêté du 26 octobre 2010 relatif aux caractéristiques thermiques et aux exigences de performance énergétique des bâtiments nouveaux et des parties nouvelles de bâtiments NOR : DEVU A Article 11 Cep max = 50 x M ctype (M cgéo + M calt + M csurf + M cges ) Type de bâtiment CE1 ou CE2 "Non Climatisable" "Climatisable" zone climatique altitude surface moyenne des logements Pour les bâtiments collectifs, il est donné une souplesse complémentaire et temporaire jusqu'au 1 er janvier 2015 : 57,5kWhep/m².an Modulation sur le GES : - utilisation locale de bois - Raccordement à un réseau urbain 16

17 Le Cep Max Variation du Cep max en fonction de la SHON RT Maison Individuelle zone H1a et altitude <400m² Cep RT Cep max RT

18 Justification de la RT Attestations pour le respect de la RT La Deuxième à la déclaration d achèvement des travaux : - Attestation validant le respect de la RT. - Site internet - Le contrôle de la conformité sera réalisé par un contrôleur technique, un organisme de certification et un diagnostiqueur(maison individuelle) 18

19 Justification de la RT 2012 Attestations pour le respect de la RT

20 L'ENERGIE PRIMAIRE : Coefficient de transformation en énergie primaire Les coefficients de transformations de l'énergie finale en énergie primaire sont fonction de la source utilisée : électricité gaz bois Réseaux urbain 2,

21 Zones climatiques 8 zones climatiques identique à la RT2005. Les données météos ont été réactualisées. Les stations de références restent les mêmes qu'en RT

22 LA RT 2012 ET LES EXIGENCES DE MOYENS : BATI 22

23 ACCES A L ECLAIRAGE NATUREL Pour les maisons individuelles et les immeubles collectifs d habitation, la surface totale des baies, mesurée en tableau, est supérieure ou égale à 1/6 de la surface habitable, telle que définie par l article *R du code de la construction et de l habitation. Les portes d entrées donnant sur l extérieurs 23

24 LES PONTS THERMIQUES traitement des ponts thermiques : Ratio transmission thermique linéique moyen global ponts thermiques R Ψ du bâtiment : R Ψ 0,28 W/(m². K) Sur justification écrite du maître d ouvrage ce ratio peut être porté à 0.50 en l absence de technique disponible permettant de traiter les ponts thermiques de plancher bas et/ou intermédiaire Liaison «plancher intermédiaire/ façade» traitée! : Ψ9 moyen 0.60 W/(ml.K) 24

25 Etanchéité à l air de l enveloppe LA PERMEABILITE Pour les maisons individuelles et les immeubles collectifs d habitation, la perméabilité à l air de l enveloppe sous 4Pa, Q4Pa-surf, est inférieure ou égale à : 0,60 m3/(h.m²) de parois déperditives hors plancher bas en maison individuelle, Mesures systématiques ou application de la démarche qualité : A N N E X E V I I : DÉMARCHE DE QUALITÉ DE L ÉTANCHÉITÉ À L AIR DU BÂTIMENT ET, ÉVENTUELLEMENT, DES RÉSEAUX AÉRAULIQUE 1,00 m3/(h.m²) de parois déperditives hors plancher bas en immeuble collectif d habitation. Mesures systématiques par un opérateur certifié jusqu'en janvier Après possibilité de mettre en place une démarche qualité. 25

26 LA RT 2012 ET LES EXIGENCES DE MOYENS : SYSTEMES 26

27 LES ENERGIES RENOUVELABLES Toute maison individuelle ou accolée recourt à une source d énergie renouvelable. Le maître d ouvrage doit opter pour l une des solutions en énergies renouvelables suivantes : - Le logement est équipé à minima de 2 m² de capteurs solaires permettant d assurer la production d eau chaude sanitaire, d orientation sud et d inclinaison entre 20 et 60 CSTBat ou Solar Keymark ou équivalente. - Etre raccordé à un réseau de chaleur alimenté à plus de 50% par une énergie renouvelable ou de récupération ; -Démontrer que la contribution des énergies renouvelables au Cep du bâtiment, est supérieure ou égale à 5 kwhep/(m².an). - Recourir à une production d eau chaude sanitaire thermodynamique ayant un COP >2 (selon la norme EN 16147) - Recourir à une production de chauffage et/ou d eau chaude sanitaire assurée par un chaudière microcogénération dont le rendement à pleine charge est supérieur 90% sur PCI 27

28 Dispositions diverses dans les bâtiments à usage d habitation LES INDICATEURS DE CONSOMMATIONS Les maisons individuelles ou accolées ainsi que les bâtiments ou parties de bâtiments collectifs d habitation sont équipés de systèmes permettant de mesurer ou d estimer la consommation d énergie de chaque logement, excepté les systèmes individuels au bois en maison individuelle ou accolée. Ces systèmes permettent d informer les occupants, a minima mensuellement, de leur consommation d énergie. Cette information est délivrée dans le volume habitable, par type d énergie, a minima selon la répartition suivante : chauffage, refroidissement, production d eau chaude sanitaire, réseau prises électriques, autres. Toutefois, dans le cas d un maître d ouvrage qui est également le futur propriétaire bailleur du bâtiment construit, notamment les maîtres d ouvrage de logements locatifs sociaux, cette information peut être délivrée aux occupants, a minima mensuellement par voie électronique ou postale et non pas directement dans le volume habitable. Cette répartition peut être basée soit sur des données mesurées, soit sur des données estimées à partir d un paramétrage préalablement défini. 28

29 LA PRODUCTION LOCALE D ELECTRICITE Disposition relative à la production d électricité dans les bâtiments ou parties de bâtiment à usage d habitation Pour les bâtiments ou parties de bâtiment à usage d habitation, la consommation conventionnelle d énergie du bâtiment ou de la partie de bâtiment pour le chauffage, le refroidissement, la production d eau chaude sanitaire, l éclairage artificiel des locaux, les auxiliaires de chauffage, de refroidissement, d eau chaude sanitaire et de ventilation, avant déduction de la production d électricité à demeure, est inférieure ou égale à : Cepmax + 12 kwh/(m2.an) d énergie primaire. 29

30 PARTIE II LES OPTIMISATIONS 30

31 Optimisation Logement individuel Les projets étudiés: - Projet de m² SHAB Comble aménagés (JARDIN) -Projet de 148 m² SHAB Combles perdus (SALMERO) La zone climatique de référence des simulations est la zone H1a. 31

32 PARTIE III OPTIMISATION LOGEMENT INDIVIDUEL 32

33 Les solutions énergétiques présentées à partir du projet JARDIN sont : Solution n 1 : GAZ Chaudière a condensation au gaz naturel (ou propane) + chauffeeau solaire individuel et/ou Thermodynamique Solution n 2 : HYBRIDE pompe à chaleur électrique air/eau + Chaudière a condensation micro-accumulation Solution n 3 : ELECTRIQUE THERMODYNAMIQUE Solution n 4 : BOIS pompe à chaleur électrique air/eau + chauffe-eau thermodynamique Poêles à granulés+chauffe eau thermodynamique Solution n 5 : ELECTRIQUE DIRECT OPTIMISATION panneaux rayonnants électriques + chauffe-eau thermodynamique + Bâti renforcé 33

34 Mur : Briques TC isolante 20 cm R= 0.84m²K/W + GR mm R= 3.15m²K/W Mur sur garage : Briques TC isolante 20 cm R= 0.84m²K/W + GR mm R= 3.15m²K/W Plancher bas RDC : Plancher duo avec TMS MF SI 56 mm + Hourdis polystyrène Up23 SHON RT = m² Perméa = 0,6 m 3 /h.m² Conforme RT 2012 Chaudière à condensation: Chauffage avec Radiateurs basse température(robinets thermostatiques certifiés EUBAC) ECS Solaire avec 2 m² de capteurs Système Monovalent (Systèmes certifiés) Plancher sur garage : Hourdis béton avec rupteur Rampants: Laine minérale 260 mm R=6.50 m²k/w Plafond : Laine minérale 260 mm croisées R=6.50 m²k/w Menuiserie : PVC TFE Argon WE U w =1.40 W/m²K Fenêtres de toit U w =1.40 W/m²K Coffre ½ linteau Uc =0.49 W/m²K Portes Ud= 1.20/1.70 W/m²K Surface de baies m² soit plus de 1/6 de la surface habitable. Conforme RT2012 RESULTATS (Cep en kwhep/m²) Bbio projet = 72.1 Bbio max = 72.7 Cep projet = 51.5 Cep max = 60.7 VMC : Hygro B basse consommation 34

35 Mur : Briques TC isolante 20 cm R= 0.84m²K/W + GR mm R= 3.15m²K/W Mur sur garage : Briques TC isolante 20 cm R= 0.84m²K/W + GR mm R= 3.15m²K/W Plancher bas RDC : Plancher duo avec TMS MF SI 56 mm + Hourdis polystyrène Up23 SHON RT = m² Perméa = 0,6 m 3 /h.m² Conforme RT 2012 Chaudière à condensation: Chauffage avec Radiateurs basse température(robinets thermostatiques certifiés EUBAC) ECS Thermodynamique (chauffage Permanent) (Systèmes certifiés) Plancher sur garage : Hourdis béton avec rupteur Rampants: Laine minérale 260 mm R=6.50 m²k/w Plafond : Laine minérale 260 mm croisées R=6.50 m²k/w Menuiserie : PVC TFE Argon WE U w =1.40 W/m²K Fenêtres de toit U w =1.40 W/m²K Coffre ½ linteau Uc =0.49 W/m²K Portes Ud= 1.20/1.70 W/m²K Surface de baies m² soit plus de 1/6 de la surface habitable. Conforme RT2012 RESULTATS (Cep en kwhep/m²) Bbio projet = 72.1 Bbio max = 72.7 Cep projet = 59.3 Cep max = 60.7 VMC : Hygro B basse consommation 35

36 Mur : Briques TC isolante 20 cm R= 0.84m²K/W + GR mm R= 3.15m²K/W Mur sur garage : Briques TC isolante 20 cm R= 0.84m²K/W + GR mm R= 3.15m²K/W Plancher bas RDC : Plancher duo avec TMS MF SI 56 mm + Hourdis polystyrène Up23 SHON RT = m² Perméa = 0,6 m 3 /h.m² Conforme RT 2012 Chaudière hybride : Chauffage avec Radiateurs basse température (Robinets thermostatiques certifiés EUBAC) (Systèmes certifiés) Plancher sur garage : Hourdis béton avec rupteur Rampants: Laine minérale 260 mm R=6.50 m²k/w Plafond : Laine minérale 260 mm croisées R=6.50 m²k/w Menuiserie : PVC TFE Argon WE U w =1.40 W/m²K Fenêtres de toit U w =1.40 W/m²K Coffre ½ linteau Uc =0.49 W/m²K Portes Ud= 1.20/1.70 W/m²K Surface de baies m² soit plus de 1/6 de la surface habitable. Conforme RT2012 RESULTATS (Cep en kwhep/m²) Bbio projet = 72.1 Bbio max = 72.7 Cep projet = 53.7 Cep max = 60.7 VMC : Hygro B basse consommation 36

37 Mur : Briques TC isolante 20 cm R= 0.84m²K/W + GR mm R= 3.15m²K/W Mur sur garage : Briques TC isolante 20 cm R= 0.84m²K/W + GR mm R= 3.15m²K/W Plancher bas RDC : Plancher duo avec TMS MF SI 56 mm + Hourdis polystyrène Up23 SHON RT = m² Perméa = 0,6 m 3 /h.m² Conforme RT 2012 PAC : Chauffage avec plancher chauffant RDC et radiateurs basse température à l étage ECS par Ballon thermodynamique (chauffage permanent) Systèmes certifiés Plancher sur garage : Hourdis béton avec rupteur Rampants: Laine minérale 260 mm R=6.50 m²k/w Plafond : Laine minérale 260 mm croisées R=6.50 m²k/w Menuiserie : PVC TFE Argon WE U w =1.40 W/m²K Fenêtres de toit U w =1.40 W/m²K Coffre ½ linteau Uc =0.49 W/m²K Portes Ud= 1.20/1.70 W/m²K Surface de baies m² soit plus de 1/6 de la surface habitable. Conforme RT2012 RESULTATS (Cep en kwhep/m²) Bbio projet = 72.1 Bbio max = 72.7 Cep projet = 53.4 Cep max = 60.7 VMC : Hygro B basse consommation 37

38 Mur : Briques TC isolante 20 cm R= 0.84m²K/W + GR mm R= 3.75m²K/W Mur sur garage : Briques TC isolante 20 cm R= 0.84m²K/W + GR mm R= 3.75m²K/W Plancher bas RDC : Plancher duo avec TMS MF SI 56 mm + Hourdis polystyrène Up23 SHON RT = m² Perméa = 0,60 m 3 /h.m² Conforme RT 2012 PAG: Puissance de 6 Kw, η 90 % (100 m² maxi) + sèche serviette en salles de bains CA 0.20 ECS par Ballon thermodynamique (chauffage permanent) (systèmes certifiés) Plancher sur garage : Hourdis béton avec rupteur Rampants: Laine minérale 300 mm (λ 0.035) R=8.57 m²k/w Plafond : Laine minérale 300 mm (λ 0.035) R=8.57 m²k/w Menuiserie : PVC TFE Argon WE U w =1.40 W/m²K Fenêtres de toit U w =1.40 W/m²K Coffre ½ linteau Uc =0.49 W/m²K Portes Ud= 1.20/1.20 W/m²K Surface de baies m² soit plus de 1/6 de la surface habitable. Conforme RT2012 RESULTATS (Cep en kwhep/m²) Bbio projet = 64.8 Bbio max = 72.7 Cep projet = 75.7 Cep max = 75.7 VMC : Hygro B basse consommation 38

39 Mur : Blocs Climat Alkern 20 cm R= 2.50 m²k/w + Polyuréthane R= 5.25 m²k/w Mur sur garage : Blocs Climat Alkern 20 cm R= 2.50 m²k/w + Polyuréthane R= 5.25 m²k/w Plancher bas RDC : Plancher duo avec TMS MF SI 100 mm + Hourdis polystyrène Up23 SHON RT = m² Perméa = 0,35 m 3 /h.m² Conforme RT 2012 Electricité: Panneaux Rayonnants CA 0.14 ECS par Ballon thermodynamique ALDES T-FLOW ACTIV 150 litres (chauffage de nuit) (systèmes certifiés) Plancher sur garage : Hourdis béton avec rupteur Rampants: Laine minérale 360 mm (λ 0.035) R=10.28 m²k/w Plafond : Laine minérale 400 mm (λ 0.035) R=11.43 m²k/w Menuiserie : PVC TFE Argon WE U w =1.40 W/m²K Fenêtres de toit U w =1.40 W/m²K Coffre ½ linteau Uc =0.49 W/m²K Portes Ud= 1/1 W/m²K Surface de baies m² soit plus de 1/6 de la surface habitable. Conforme RT2012 RESULTATS (Cep en kwhep/m²) Bbio projet = 48 Bbio max = 72.7 Cep projet = 60.3 Cep max = 60.7 VMC : Hygro B basse consommation 39

40 Les solutions énergétiques présentées à partir du projet SALMERO sont : Solution n 1 : GAZ Chaudière a condensation au gaz naturel (ou propane) + chauffeeau solaire individuel et/ou Thermodynamique Solution n 2 : HYBRIDE pompe à chaleur électrique air/eau + Chaudière a condensation micro-accumulation Solution n 3 : ELECTRIQUE THERMODYNAMIQUE Solution n 4 : BOIS pompe à chaleur électrique air/eau + chauffe-eau thermodynamique Poêles à granulés+chauffe eau thermodynamique Solution n 5 : ELECTRIQUE DIRECT OPTIMISATION panneaux rayonnants électriques + chauffe-eau thermodynamique + Bâti renforcé 40

41 Mur : Blocs agglo creux 20 cm + GR mm R= 3.15 m²k/w Cloison sur garage : Placostil 120/90 avec 85 mm GR32 R= 2.65 m²k/w Plancher bas RDC : Plancher duo avec TMS MF SI 56 mm + Hourdis polystyrène Up23 SHON RT = m² Perméa = 0,6 m 3 /h.m² Conforme RT 2012 Chaudière à condensation: Chauffage avec Radiateurs basse température(robinets thermostatiques certifiés EUBAC) ECS Solaire avec 2 m² de capteurs Système Monovalent (Systèmes certifiés) Toiture terrasse : 260 mm laine de verre entre solives R= 6.50 m²k/w Plafond : Laine minérale 260 mm croisées R=6.50 m²k/w Menuiserie : PVC TFE Argon WE U w =1.40 W/m²K Coffre Combirol performance Uc =0.42 W/m²K Portes Ud= 1.50/1.50 W/m²K Surface de baies m² soit moins de 1/6 de la surface habitable. Prévoir 0.20 m² d ouvertures supplémentaires RESULTATS (Cep en kwhep/m²) Bbio projet = 72.3 Bbio max = 72.5 Cep projet = 53.4 Cep max = 60.5 VMC : Hygro B basse consommation 41

42 Mur : Blocs agglo creux 20 cm + GR mm R= 3.15 m²k/w Cloison sur garage : Placostil 120/90 avec 85 mm GR32 R= 2.65 m²k/w Plancher bas RDC : Plancher duo avec TMS MF SI 56 mm + Hourdis polystyrène Up23 SHON RT = m² Perméa = 0,6 m 3 /h.m² Conforme RT 2012 Chaudière à condensation: Chauffage avec Radiateurs basse température(robinets thermostatiques certifiés EUBAC) ECS Thermodynamique (chauffage Permanent) (Systèmes certifiés) Toiture terrasse : 260 mm laine de verre entre solives R= 6.50 m²k/w Plafond : Laine minérale 300 mm croisées R=7.50 m²k/w Menuiserie : PVC TFE Argon WE U w =1.40 W/m²K Coffre Combirol performance Uc =0.42 W/m²K Portes Ud= 1.50/1.50 W/m²K Surface de baies m² soit moins de 1/6 de la surface habitable. Prévoir 0.20 m² d ouvertures supplémentaires RESULTATS (Cep en kwhep/m²) Bbio projet = 70.5 Bbio max = 72.5 Cep projet = 60 Cep max = 60.5 VMC : Hygro B basse consommation 42

43 Mur : Blocs agglo creux 20 cm + GR mm R= 3.15 m²k/w Cloison sur garage : Placostil 120/90 avec 85 mm GR32 R= 2.65 m²k/w SHON RT = m² Perméa = 0,6 m 3 /h.m² Conforme RT 2012 Chaudière hybride : Chauffage avec Radiateurs basse température (Robinets thermostatiques certifiés EUBAC) (Systèmes certifiés) Plancher bas RDC : Plancher duo avec TMS MF SI 56 mm + Hourdis polystyrène Up23 Toiture terrasse : 260 mm laine de verre entre solives R= 6.50 m²k/w Plafond : Laine minérale 260 mm croisées R=6.50 m²k/w Menuiserie : PVC TFE Argon WE U w =1.40 W/m²K Coffre Combirol performance Uc =0.42 W/m²K Portes Ud= 1.50/1.50 W/m²K Surface de baies m² soit moins de 1/6 de la surface habitable. Prévoir 0.20 m² d ouvertures supplémentaires RESULTATS (Cep en kwhep/m²) Bbio projet = 72.3 Bbio max = 72.5 Cep projet = 53.4 Cep max = 60.5 VMC : Hygro B basse consommation 43

44 Mur : Blocs agglo creux 20 cm + GR mm R= 3.15 m²k/w Cloison sur garage : Placostil 120/90 avec 85 mm GR32 R= 2.65 m²k/w Plancher bas RDC : Plancher duo avec TMS MF SI 56 mm + Hourdis polystyrène Up23 SHON RT = m² Perméa = 0,6 m 3 /h.m² Conforme RT 2012 PAC : Chauffage avec plancher chauffant RDC et radiateurs basse température à l étage ECS par Ballon thermodynamique (chauffage permanent) Systèmes certifiés Toiture terrasse : 260 mm laine de verre entre solives R= 6.50 m²k/w Plafond : Laine minérale 260 mm croisées R=6.50 m²k/w Menuiserie : PVC TFE Argon WE U w =1.40 W/m²K Coffre Combirol performance Uc =0.42 W/m²K Portes Ud= 1.50/1.50 W/m²K Surface de baies m² soit moins de 1/6 de la surface habitable. Prévoir 0.20 m² d ouvertures supplémentaires RESULTATS (Cep en kwhep/m²) Bbio projet = 72.3 Bbio max = 72.5 Cep projet = 53.4 Cep max = 60.5 VMC : Hygro B basse consommation 44

45 Mur : Blocs agglo creux 20 cm + GR mm R= 3.15 m²k/w Cloison sur garage : Placostil 120/90 avec 85 mm GR32 R= 2.65 m²k/w Plancher bas RDC : Plancher duo avec TMS MF SI 56 mm + Hourdis polystyrène Up23 SHON RT = m² m² Perméa = 0,6 m 3 /h.m² Conforme RT 2012 PAG: Puissance de 6 Kw, η 90 % (100 m² maxi) + sèche serviette en salles de bains CA 0.20 ECS par Ballon thermodynamique (chauffage permanent) (systèmes certifiés) Toiture terrasse : 260 mm laine de verre entre solives R= 6.50 m²k/w Plafond : Laine minérale 360 mm croisées R=9 m²k/w Menuiserie : PVC TFE Argon WE U w =1.40 W/m²K Coffre Combirol performance Uc =0.42 W/m²K Portes Ud= 1.50/1.50 W/m²K Surface de baies m² soit moins de 1/6 de la surface habitable. Prévoir 0.20 m² d ouvertures supplémentaires RESULTATS (Cep en kwhep/m²) Bbio projet = 66.5 Bbio max = 72.5 Cep projet = 75.2 Cep max = 75.5 VMC : Hygro B basse consommation 45

46 Mur : Béton cellulaire 20 cm R= 1.82 m²k/w + Polyuréthane R= 5.25 m²k/w Cloison sur garage : Carreaux de plâtres 7 cm Polyuréthane R= 5.25 m²k/w SHON RT = m² Perméa = 0,40 m 3 /h.m² Conforme RT 2012 Electricité: Panneaux Rayonnants CA 0.14 ECS par Ballon thermodynamique ALDES T-FLOW ACTIV 150 litres (chauffage de nuit) (systèmes certifiés) Plancher bas RDC : Plancher duo avec TMS MF SI 80 mm + Hourdis polystyrène Up23 Toiture terrasse : 300 mm laine de verre (λ 0.035) entre solives R= 6.50 m²k/w Plafond : Laine minérale 400 mm (λ 0.035) R=11.43 m²k/w Menuiserie : PVC TFE Argon WE U w =1.40 W/m²K Coffre Combirol performance Uc =0.42 W/m²K Portes Ud= 1/1 W/m²K Surface de baies m² soit moins de 1/6 de la surface habitable. Prévoir 0.20 m² d ouvertures supplémentaires RESULTATS (Cep en kwhep/m²) Bbio projet = 43.4 Bbio max = 72.5 Cep projet = 60.4 Cep max = 60.5 VMC : Hygro B basse consommation 46

47 47

Maison Passive. Maison BBC RT 2005 RT 2012

Maison Passive. Maison BBC RT 2005 RT 2012 RT 2005 Maison BBC RT 2012 Maison Passive Avec le guide pratique de la RT2012, appréhendez la nouvelle règlementation thermique en vigueur pour les maisons individuelles depuis le 1er janvier 2013. Principes

Plus en détail

Réglementation Thermique 2012

Réglementation Thermique 2012 Réglementation Thermique 2012 2010 SOURCE D IFORMATIO Cette note de veille réglementaire a été établie à partir du décret n 2010-1269 du 26 octobre 2010 relatif aux caractéristiques thermiques et à la

Plus en détail

Les grands principes de la RT2012. - La réglementation en quelques mots, - les changements constatés avec le BBC

Les grands principes de la RT2012. - La réglementation en quelques mots, - les changements constatés avec le BBC Les grands principes de la RT2012 - La réglementation en quelques mots, - les changements constatés avec le BBC CERQUAL Direction des Etudes et Recherches Septembre Octobre 2011 1 Les textes et le calendrier

Plus en détail

L application de la réglementation thermique RT 2012

L application de la réglementation thermique RT 2012 L application de la réglementation thermique RT 2012 Présentation du 30 mai 2013 à l ASDER Alain GUILLOT Service Habitat et Construction de la DDT Savoie 1 La réglementation RT 2012 à compter du 1 er janvier

Plus en détail

Trois exigences de performance énergétique. Cepmax. Tic. Conso maxi d énergie primaire. Confort d été. Efficacité énergétique du bâti.

Trois exigences de performance énergétique. Cepmax. Tic. Conso maxi d énergie primaire. Confort d été. Efficacité énergétique du bâti. Principes de la RT2012 Une généralisation dans le neuf des bâtiments basse consommation diviser au moins par 2 les consommations par rapport à la RT 2005 Une exigence sur l efficacité globale du bâti portant

Plus en détail

PRESENTATION de la RT 2012

PRESENTATION de la RT 2012 INFORMATION RT 2012 PRESENTATION de la RT 2012 Thierry MOUGE 06/04/2011 INTRODUCTION La RT 2012 sera applicable à partir du 28 Octobre 2011 pour certains bâtiments. Cette présentation a pour but de vous

Plus en détail

Réglementation Thermique 2012

Réglementation Thermique 2012 TECHNIQUE CONSTRUCTION PARIS ILE-DE-FRANCE 15 novembre 2010 Réglementation Thermique 2012 Ce qu il faut retenir La nouvelle réglementation thermique RT 2012 s appliquera à partir de la fin de l année 2011.

Plus en détail

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 Stéphane GIRAULT Études de conception en génie climatique et électricité Audits énergétiques Études

Plus en détail

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012. Par François TURLAND & Bernard LORIOT

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012. Par François TURLAND & Bernard LORIOT LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 Par François TURLAND & Bernard LORIOT Séminaire Technique UMF Malte Nov.2012 CONTETE Les consommations d énergie en France Industrie 21% Autres 5% Transport 31% Bâtiment

Plus en détail

RT 2012. FT2i SIRET : 521 257 808 00019 NAF :7120 B Centre d'affaires Atlantis, 8 rue Louis Blériot 56400 AURAY

RT 2012. FT2i SIRET : 521 257 808 00019 NAF :7120 B Centre d'affaires Atlantis, 8 rue Louis Blériot 56400 AURAY RT 2012 I. Evolution de la RT 2005 et du label BBC à la RT 2012 Sommaire Les échecs de la RT 2005 Le BBC RT 2012: Les nouvelles obligations Le Bbio Le Cep Le TIC Le Q4 Les nouvelles technologies Suivi

Plus en détail

THERMIQUE RÉGLEMENTATION RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE LA RT 2005

THERMIQUE RÉGLEMENTATION RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE LA RT 2005 THERMIQUE RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE Construire une maison bien isolée et faiblement consommatrice d énergie est devenu une priorité. Les systèmes constructifs en béton sont d ores et déjà prêts

Plus en détail

RT 2012. Une nouvelle étape vers l efficience énergétique

RT 2012. Une nouvelle étape vers l efficience énergétique RT 2012 Une nouvelle étape vers l efficience énergétique Introduction - Sommaire Rappels historiques Dates d applications Conditions d applications Les évolutions Les exigences minimales Le calcul thermique

Plus en détail

NOTE D INFORMATION TECHNIQUE

NOTE D INFORMATION TECHNIQUE NOTE D INFORMATION TECHNIQUE Concernant l installation des vérandas concernées par la RT 2012 en maisons individuelles Cette note a été établie à partir des textes réglementaires suivant : - Arrêté du

Plus en détail

Réglementation thermique RT 2012. sur les bâtiments à usage d habitation

Réglementation thermique RT 2012. sur les bâtiments à usage d habitation Réglementation thermique RT 2012 Présentation générale g centrée sur les bâtiments à usage d habitation 18 janvier 2010 Sommaire - La RT 2012 1. Contexte et généralités 2. Une nouvelle surface : la SHON

Plus en détail

Mise en place d une énergie renouvelable obligatoire en maison(s) individuelle et groupées

Mise en place d une énergie renouvelable obligatoire en maison(s) individuelle et groupées Besoin bioclimatique inférieur au Bbio max Attestation à remettre au permis de construire Consommation d énergie primaire inférieure au Cep max Etude à finaliser avant le début de la construction Température

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2012

La Réglementation Thermique 2012 La Réglementation Thermique 2012 La réglementation thermique 2012 ou RT 2012 est le fruit d une réflexion de deux ans des acteurs des différents secteurs du bâtiment, faisant suite au dernier Grenelle

Plus en détail

Grenelle de l'environnement. Bâtiment Grenelle 2 et réglementation

Grenelle de l'environnement. Bâtiment Grenelle 2 et réglementation 28 avril 2011 Grenelle de l'environnement Bâtiment Grenelle 2 et réglementation Assises nationales de l'aménagement et de l'économie durables en Montagne Commissariat Général au Développement durable Direction

Plus en détail

REGLEMENTATION THERMIQUE RT 2012

REGLEMENTATION THERMIQUE RT 2012 Novembre 2010 REGLEMENTATION THERMIQUE RT 2012 Adequation email : m.adequation@gmail.com tel : 06 76 45 31 75 LES NOUVELLES RT2012 3 exigences de performances globales Coefficient Bbio remplace de le Ubat

Plus en détail

Top départ pour la RT 2012!

Top départ pour la RT 2012! Top départ pour la RT 2012! La poursuite du Grenelle de L'Environnement dans sa volonté de pérenniser la dynamique impulsée par les "bâtiments basse consommation" : De tous les secteurs économiques, celui

Plus en détail

Version 1 / Septembre 2012 BEOPAN ET LA RT 2012

Version 1 / Septembre 2012 BEOPAN ET LA RT 2012 Version 1 / Septembre 2012 BEOPAN ET LA RT 2012 LE PLUS IMPORTANT: RESPECT DE LA RT 2012. Pour les permis déposés à partir du 01/01/2013 1 / Lors du dépôt de permis de construire il faudra fournir une

Plus en détail

DESCRIPTIF THERMIQUE

DESCRIPTIF THERMIQUE DESCRIPTIF THERMIQUE Réglementation Thermique RT2012 Lotissement Les Coteaux de la Vire 50180 AGNEAUX 6 logements Date d édition : 12/05/2016 Référence : 8368 Typologie : 6 T4, Niveaux : R+Combles Numéro

Plus en détail

Bâtiments Collectifs Maisons Individuelles

Bâtiments Collectifs Maisons Individuelles MÉMO THERMIQUE SOMMAIRE 1. Environnements d application 2. Comment s y retrouver? 3. Qu est ce que R =(m²k/w)? 4. Qu est ce que U =(W/m²K)? 5. Qu est ce que RSE & RSI =(m²k/w)? 6. Qu est ce que Ψ =(W/mK)?

Plus en détail

L essentiel de La Rt 2012

L essentiel de La Rt 2012 L essentiel de la RT 2012 Philippe Leblond L essentiel de la RT 2012 Obligations et mise en œuvre de la réglementation thermique 2 e édition À tous ceux qui m ont soutenu, sans les citer pour n oublier

Plus en détail

La pierre massive : nouvelles exigences, nouveaux outils - 27 juin 2013. concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants.

La pierre massive : nouvelles exigences, nouveaux outils - 27 juin 2013. concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants. RT2012 concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants.fr Sommaire RT2012, informations essentielles «On vient d où?» Visualisation bilan énergétique, rappels RT RT 2012 «C est

Plus en détail

REUNION OPHIS DU 20 MAI 2014 LA RT 2012 TOUT ELECTRIQUE

REUNION OPHIS DU 20 MAI 2014 LA RT 2012 TOUT ELECTRIQUE REUNION OPHIS DU 20 MAI 2014 LA RT 2012 TOUT ELECTRIQUE SOMMAIRE 1 / PRESENTATION 2 / CONTEXTE 3 / SYNTHESE DES DIFFERENTS CALCULS 4 / REPERCUTION DES MODIFICATIONS SUR LE PRIX DE LA CONSTRUCTION 5 / CONCLUSIONS

Plus en détail

Généralités et Exigences

Généralités et Exigences Généralités et Exigences Fédération Française du Bâtiment Basse-Normandie lenotref@bnormandie.ffbatiment.fr 02.31.27.70.53-06.48.77.95.04 Respect de tous les gardes fous RT2005 + 50 kwh EP /m 2.an + étanchéité

Plus en détail

Sommaire. Présentation RT 2012 - CAUE Bastia - FFB

Sommaire. Présentation RT 2012 - CAUE Bastia - FFB Sommaire 1. Objectifs, méthode d élaboration 2. Exigences et évolutions / RT2005 3. Bbio, Cep, Tic 4. Exigences minimales 5. Synthèse d étude standardisée 6. Calendrier 7. Coût : maison individuelle 8.

Plus en détail

SYNTHESE ETUDE THERMIQUE RT 2012

SYNTHESE ETUDE THERMIQUE RT 2012 SYNTHESE ETUDE THERMIQUE RT 2012 MAITRE D OUVRAGE CHB - COOP HABITAT BOURGOGNE 69 Avenue Boucicaut 71100 CHALON SUR SAÔNE Tél : 03 85 46 16 63 - Fax : 03 85 46 55 32 ARCHITECTE NAOS ATELIER D ARCHITECTURE

Plus en détail

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION RT 2012 en maison individuelle : obligation d emploi des énergies renouvelables Jean-Jacques BARREAU Union des Maisons Françaises 10 novembre 2011 Les Énergies renouvelables

Plus en détail

VICAT SIMULATION RT 2012

VICAT SIMULATION RT 2012 VICAT SIMULATION RT 2012 DESCRIPTIF Général DESCRIPTIF COMMUN Menuiseries avec double vitrage peu émissif, 4/16(argon)/4 + Warm Edge avec Uw 1,50 Volets battants // Volets roulants à commande manuelle

Plus en détail

RÉGLEMENTATION. 5. thermique. historique des réglementations... p..340. la rt 2012

RÉGLEMENTATION. 5. thermique. historique des réglementations... p..340. la rt 2012 338 memento 2013 RÉGLEMENTATION 5. thermique historique des réglementations... p..340 la rt 2012 Les nouveautés... p..341 Les indicateurs et exigences... p..341 Les dispositifs de contrôle... p..343 La

Plus en détail

CONSTRUIRE SELON LA RT 2012. Les clés pour comprendre la réglementation

CONSTRUIRE SELON LA RT 2012. Les clés pour comprendre la réglementation CONSTRUIRE SELON LA RT 2012 Les clés pour comprendre la réglementation Le Contexte de la réglementation P ortée par les enjeux climatiques et par l engagement de réduire par 4 les émissions de gaz à effet

Plus en détail

La RT2012 Présenté par Y.FAGON Constructions durables à la DDTM du Finistère

La RT2012 Présenté par Y.FAGON Constructions durables à la DDTM du Finistère La RT2012 Présenté par Y.FAGON Constructions durables à la DDTM du Finistère Conférence sur le thème 27de septembre 2010 l'étanchéité à l'air des bâtiments Ministère de l'écologie, du Développement Durable,

Plus en détail

RAPPORT. Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux.

RAPPORT. Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux. RAPPORT Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux. Je soussigné : Sentagnes représentant de la société Sentagnes situé à : Numéro 9 Voie route

Plus en détail

Newsletter Label Promotelec Performance

Newsletter Label Promotelec Performance FéVRIER 2012 A Nouvelle règlementation thermique RT2012, ce qu il faut retenir 1. RT, les dates d application en fonction des dates de dépôt de PC Quelle règlementation thermique respecter? Le tableau

Plus en détail

Mise à jour du comparatif «brique + ITI» et «Béton + ITE» RT2012

Mise à jour du comparatif «brique + ITI» et «Béton + ITE» RT2012 Fédération Française des Tuiles et Briques 17, rue Letellier 75015 PARIS A l'attention de Hervé Pétard Mise à jour du comparatif «brique + ITI» et «Béton + ITE» RT2012 Indice 04 Dossier : n 13E496 Chargé

Plus en détail

Les indices d une révolution

Les indices d une révolution RT 2012 Les indices d une révolution ÉRIC FeLICE [1] La RT 2012, en rendant obligatoire la conception bioclimatique des bâtiments, bouleverse les règles de construction. Le recours aux énergies renouvelables

Plus en détail

La RT 2012. Présentation aux professionnels de la construction. Lyon 19 janvier 2012. 27 septembre 2010. Sandrine CHARRIER, CETE de Lyon

La RT 2012. Présentation aux professionnels de la construction. Lyon 19 janvier 2012. 27 septembre 2010. Sandrine CHARRIER, CETE de Lyon La RT 2012 Présentation aux professionnels de la construction Lyon 19 janvier 2012 27 septembre 2010 Sandrine CHARRIER, CETE de Lyon Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et

Plus en détail

Sommaire 1. PRESENTATION DU PROJET 1.1 INTRODUCTION 1.2 OBJECTIF DE PERFORMANCE 1.3 DESCRIPTION DE L IMMEUBLE BATI 2. DESCRIPTIF DES OPTIONS

Sommaire 1. PRESENTATION DU PROJET 1.1 INTRODUCTION 1.2 OBJECTIF DE PERFORMANCE 1.3 DESCRIPTION DE L IMMEUBLE BATI 2. DESCRIPTIF DES OPTIONS Sommaire 1. PRESENTATION DU PROJET 1.1 INTRODUCTION 1.2 OBJECTIF DE PERFORMANCE 1.3 DESCRIPTION DE L IMMEUBLE BATI 2. DESCRIPTIF DES OPTIONS 2.1 RÉCAPITULATIF 2.2 VERSION DE BASE 2.3 OPTION N 1 2.4 OPTION

Plus en détail

Troisième partie LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS «GLOBALE» Champ d application Principes Exigences Exemples

Troisième partie LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS «GLOBALE» Champ d application Principes Exigences Exemples Troisième partie LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS «GLOBALE» Arrêté relatif à la performance énergétique des bâtiments existants de surface supérieure à 1000 m², lorsqu ils font

Plus en détail

RT2012 études de cas

RT2012 études de cas RT2012 études de cas 14/02/2011 Salon BlueBat Lyon Contact: Nathalie TCHANG Directrice adjointe 206 rue de Belleville / 75020 PARIS Tél. : 01.43.15.00.06 / Fax : 01.43.15.01.80 e-mail : mail@tribu-energie.fr

Plus en détail

Fiche d Information - Étude Thermique

Fiche d Information - Étude Thermique Fiche d Information - Étude Thermique 7, Grande Rue 84370 BEDARRIDES Tél. : 04.90.22.85.30 Fax : 04.90.22.85.31 e-mail : new-tec@orange.fr Site : www.new-tec.fr Références constructeur ou code avantage

Plus en détail

La réglementation thermique 2012. Bienvenue à toutes et tous.

La réglementation thermique 2012. Bienvenue à toutes et tous. Bienvenue à toutes et tous. Programme de la session RT2012 : - Historique de la réglementation. - Pourquoi cette RT2012. - Qu est-ce que l énergie primaire? - A qui s applique cette RT2012 et à quelle

Plus en détail

ISO 9OO1. 33 avenue Kléber - 75784 Paris cedex 16. www.ffbatiment.fr L ESSENTIEL DE LA RT 2012. pour les entreprises de bâtiment

ISO 9OO1. 33 avenue Kléber - 75784 Paris cedex 16. www.ffbatiment.fr L ESSENTIEL DE LA RT 2012. pour les entreprises de bâtiment ISO 9OO1 33 avenue Kléber - 75784 Paris cedex 16 www.ffbatiment.fr L ESSENTIEL DE LA RT 2012 pour les entreprises de bâtiment L ESSENTIEL DE LA RT 2012 pour les entreprises de bâtiment DOMAINE D APPLICATION

Plus en détail

INDEX 1.- DONNÉES GÉNÉRALES... 2

INDEX 1.- DONNÉES GÉNÉRALES... 2 INDEX 1.- DONNÉES GÉNÉRALES... 2 2.- VÉRIFICATION DE LA CONFORMITÉ DU BÂTIMENT... 2 2.1.- Besoin ioclimatique conventionnel en énergie du âtiment... 2 2.2.- Consommation conventionnelle d'énergie du âtiment...

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU LOGEMENT, DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DE LA RURALITÉ Arrêté du 11 décembre 2014 relatif aux caractéristiques thermiques et aux exigences de

Plus en détail

JEUDI 30 SEPTEMBRE 2010 NOVOTEL VITROLLES

JEUDI 30 SEPTEMBRE 2010 NOVOTEL VITROLLES LES BÂTIMENTS MÉDITERRANÉENS PERFORMANTS JEUDI 30 SEPTEMBRE 2010 NOVOTEL VITROLLES RT 2012 C est quand qu on va où? André POUGET Sommaire Domaine d application 3 exigences de performances globales Coefficient

Plus en détail

«Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation»

«Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation» Mercredi de l info du 22 février 2012 Conseil et Réseaux Bureau d études Bâtiment et Process «Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation» Vincent DUBAR Chef de projets

Plus en détail

Observatoire Régional pour l Habitat et le Logement. Les orientations de la RT2012. Une RT2012 pour quels bâtiments?

Observatoire Régional pour l Habitat et le Logement. Les orientations de la RT2012. Une RT2012 pour quels bâtiments? Observatoire Régional pour l Habitat et le Logement Hôtel de la Région Rhône-Alpes Sylvain Charlot 27 avril 2012 Une RT2012 pour quels bâtiments? Les orientations de la RT2012 Les bâtiments visés Tous

Plus en détail

RT 2012 : Quels impacts des nouvelles exigences dans l acte de construire?

RT 2012 : Quels impacts des nouvelles exigences dans l acte de construire? Réunion technique CAP INNOVATION RT 2012 : Quels impacts des nouvelles exigences dans l acte de construire? Olivier Servant Directeur des marchés Saint Gobain Habitat Le contexte énergétique et environnemental

Plus en détail

un point sur la rt 2012

un point sur la rt 2012 un point sur la rt 2012 www.sepalumic.com LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE À TRAVERS LE TEMPS La performance énergétique des bâtiments est une question essentielle qui n a cessé d évoluer depuis 1974! En effet,

Plus en détail

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION RT 2012 : Le cas du logement collectif Ulrich ROCHARD Ingénieur génie climatique / thermicien POUGETS Consultants, Paris Mardi 8 novembre 2011 La RT 2012 : le départ est donné

Plus en détail

La RT 2012 Présentation Version du 29 août 2011

La RT 2012 Présentation Version du 29 août 2011 La RT 2012 Présentation Version du 29 août 2011 27 septembre 2010 Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement www.developpement durable.gouv.fr Sommaire Objectifs de

Plus en détail

INDEX 1.- DONNÉES GÉNÉRALES...2

INDEX 1.- DONNÉES GÉNÉRALES...2 INDEX 1.- DONNÉES GÉNÉRALES...2 2.- VÉRIFICATION DE LA CONFORMITÉ DU BÂTIMENT...2 2.1.- Besoin ioclimatique conventionnel en énergie du âtiment... 2 2.2.- Consommation conventionnelle d'énergie du âtiment...

Plus en détail

RT 2012. et maçonnerie en pierres massives pour le logement collectif

RT 2012. et maçonnerie en pierres massives pour le logement collectif CTMNC 17 rue Letellier 75 015 PARIS RT 2012 et maçonnerie en pierres massives pour le logement collectif Indice 01 du 25 octobre 2013 Dossier : n 120 130 Chargé d étude : Baptiste FAUCHER baptiste.faucher@pouget-consultants.fr

Plus en détail

LA CONSOMMATION MAXIMALE D ENERGIE PRIMAIRE LE BESOIN BIOCLIMATIQUE

LA CONSOMMATION MAXIMALE D ENERGIE PRIMAIRE LE BESOIN BIOCLIMATIQUE LA CONSOMMATION MAXIMALE D ENERGIE PRIMAIRE Des équipements performants pour une consommation d énergie réduite Ventilation performante (naturelle, naturelle assistée, simple flux, double flux...) Energies

Plus en détail

Les Bâtiments Basse Consommation Energétique. Evolution réglementaire (RT 2012) CETE Apave Nord-Ouest

Les Bâtiments Basse Consommation Energétique. Evolution réglementaire (RT 2012) CETE Apave Nord-Ouest Les Bâtiments Basse Consommation Energétique Evolution réglementaire (RT 2012) CETE Apave Nord-Ouest Ph BONNE Responsable Département Energie RT 2000 RT 2005 RT 2012 2020 Historique de la réglementation

Plus en détail

RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 : LES SOLUTIONS CHAFFOTEAUX

RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 : LES SOLUTIONS CHAFFOTEAUX Gaz Solaire Air Électricité RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 : LES SOLUTIONS CHAFFOTEAUX DOSSIER DE PRESSE Septembre 2012 LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 La Réglementation Thermique 2012 est applicable à

Plus en détail

Partie nouvelle d un bâtiment existant (extension)

Partie nouvelle d un bâtiment existant (extension) Fiche d application : Partie nouvelle d un bâtiment existant (extension) Date Elaboration de la fiche Version 8 juillet 2013 1 Préambule Cette fiche d application précise les modalités de prise en compte

Plus en détail

RT2012. La Réglementation Thermique 2012 L essentiel au quotidien CREATE AND PROTECT

RT2012. La Réglementation Thermique 2012 L essentiel au quotidien CREATE AND PROTECT RT2012 La Réglementation Thermique 2012 L essentiel au quotidien CREATE AND PROTECT RT2012 1974 : premier choc pétrolier. La France prend conscience de la nécessité d économiser ses ressources énergétiques.

Plus en détail

LE GUIDE RT2012 RÉSIDENTIEL

LE GUIDE RT2012 RÉSIDENTIEL LE GUIDE RT2012 RÉSIDENTIEL RT 2012 LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 : POUR LES BÂTIMENTS NEUFS Dans le cadre de la lutte contre le changement climatique et pour la préservation de notre environnement,

Plus en détail

RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42

RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Quelques rappels sur la RT2012 et le projet de RT2020. RT2012 et RT2020 :

Plus en détail

Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux.

Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux. RAPPORT 20 janv. 2011 Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux. Ministère de l'ecologie, du Développement Durable, des Transports et du Logement

Plus en détail

La RT 2012 Présentation

La RT 2012 Présentation La RT 2012 Présentation Version du 3 août 2011 27 septembre 2010 Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement www.developpement-durable.gouv.fr Sommaire Objectifs de

Plus en détail

ANNEXES. Qualité architecturale et solutions constructives pour un logement optimisé. Logements optimisés CQFD : Coûts, Qualité, Fiabilité, Délais

ANNEXES. Qualité architecturale et solutions constructives pour un logement optimisé. Logements optimisés CQFD : Coûts, Qualité, Fiabilité, Délais Qualité architecturale et solutions constructives pour un logement optimisé Logements optimisés CQFD : Coûts, Qualité, Fiabilité, Délais Troisième session ANNEXES 2 octobre 2009 SOMMAIRE Annexe 1 - Evolution

Plus en détail

RAPPORT. Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux.

RAPPORT. Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux. RAPPORT Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux. Je soussigné : Jacques VIARD représentant de la société ESI situé à : Numéro 7a Voie avenue

Plus en détail

RT 2012 : Etude de cas en maison individuelle et en immeuble collectif d habitations

RT 2012 : Etude de cas en maison individuelle et en immeuble collectif d habitations Réunion technique CAP INNOVATION RT 2012 : Etude de cas en maison individuelle et en immeuble collectif d habitations Olivier Servant Directeur des marchés Saint-Gobain Habitat Etude de cas : maison individuelle

Plus en détail

La RT 2012 ne sera plus appliquée à tous les bâtiments neufs à partir du 1er janvier - Performance éner...

La RT 2012 ne sera plus appliquée à tous les bâtiments neufs à partir du 1er janvier - Performance éner... 1 sur 5 29/12/2014 17:04 L'ACTUALITÉ EN CONTINU ET LES SERVICES DE LA CONSTRUCTION /150-performance-energetique/article/actualite/26811000-la-rt-2012-ne-sera-plus-appliquee-a-tous-les-batimentsneufs-a-partir-du-1er-janvier

Plus en détail

La RT 2012. Présentation. Mendes 20 octobre 2012. Nicolas Cabassud. 27 septembre 2010. CETE Méditerranée

La RT 2012. Présentation. Mendes 20 octobre 2012. Nicolas Cabassud. 27 septembre 2010. CETE Méditerranée La RT 2012 Présentation Mens 20 octobre 2012 Nicolas Cabassud CETE Méditerranée 27 septembre 2010 Ministère l'egalité du Territoire et du Logement www.veloppement durable.gouv.fr SOMMAIRE 1ere partie :

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2012. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87

La Réglementation Thermique 2012. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 La Réglementation Thermique 2012 Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 1 Introduction Depuis le 1 er janvier 2013, une nouvelle réglementation thermique s applique à

Plus en détail

NOUVEAUTE RT2012. Rappel surface de plancher :

NOUVEAUTE RT2012. Rappel surface de plancher : NOUVEAUTE RT2012 1/ Pour un bâtiment neuf si la surface de plancher du permis de construire ET la Srt est inférieur à 50m2 c est le RT existant éléments pas éléments qui s applique Rappel surface de plancher

Plus en détail

DPE v/s règles Th et audit

DPE v/s règles Th et audit DPE v/s règles Th et audit DPE Règles Th (Th-C-E en neuf ; Th-C-E ex en existant) Audit énergétique 1 - chauffage 2 - refroidissement 3 - ECS 4 - auxiliaires 5 - éclairage contenu + bureautique ascenseurs,

Plus en détail

GUEGUEN - PERENNOU SYNTHESE RT2012

GUEGUEN - PERENNOU SYNTHESE RT2012 SYNTHESE RT2012 ConformÄment Å l'article 4 de la loi Grenelle 1, la RT 2012 a pour objectif de limiter la consommation d'änergie primaire des bçtiments neufs Å un maximum de 50 kwhep/(mé.an) en moyenne.

Plus en détail

PARTIE ADMINISTRATIVE : 2 CONTEXTE DU PROJET : 3 DESCRIPTION PHYSIQUE DU BATIMENT : 3 COMPOSITION DES PAROIS : 4 MENUISERIES : 5 EQUIPEMENTS : 6

PARTIE ADMINISTRATIVE : 2 CONTEXTE DU PROJET : 3 DESCRIPTION PHYSIQUE DU BATIMENT : 3 COMPOSITION DES PAROIS : 4 MENUISERIES : 5 EQUIPEMENTS : 6 Tél. : 09 81 06 36 97 Fax : 09 81 70 75 67 L «e-home» 5 rue de l ile aux plaisirs 89000 AUXERRE Mail : info@abamo.fr Site : www.abamo.fr Pour votre projet durable. Table des matières PARTIE ADMINISTRATIVE

Plus en détail

Calculs Thermiques Réglementaires RT2005

Calculs Thermiques Réglementaires RT2005 Calculs Thermiques Réglementaires RT2005 Construction d une maison individuelle 44860 SAINT AIGNAN GRANDLIEU Maîtrise d ouvrage: M. BOURGEOIS et Mme BUPTO 18 avenue Jacques Auneau 44300 NANTES Téléphone

Plus en détail

Réglementation Thermique 2012. Réunion Publique du 3 juillet 2013

Réglementation Thermique 2012. Réunion Publique du 3 juillet 2013 Réglementation Thermique 2012 Réunion Publique du 3 juillet 2013 Déroulement de la présentation Présentation de l Espace Info Energie La RT 2012 : les enjeux nationaux Conciliation enjeux énergétiques

Plus en détail

ETUDE THERMIQUE PREVISIONNELLE

ETUDE THERMIQUE PREVISIONNELLE ETUDE THERMIQUE PREVISIONNELLE en complément de l attestation Bbio Projet Maison individuelle 3 Faces Commune de Saleille (66520) Numéro du cadastre : A56 Maître d'ouvrage Mr et Mme Dupond 2 Rue des plantes

Plus en détail

ATTESTATION DE LA PRISE EN COMPTE DE LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE À L ACHEVEMENT DES TRAVAUX

ATTESTATION DE LA PRISE EN COMPTE DE LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE À L ACHEVEMENT DES TRAVAUX ATTESTATION DE LA PRISE EN COMPTE DE LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE À L ACHEVEMENT DES TRAVAUX Je soussigné(e) : Représentant(e) de la société Située à : Numéro Voie Lieu-dit Localité Code postal : ---- BP

Plus en détail

INDEX 1.- BÂTIMENT A... 1.1.- Données générales... 1.2.- Vérification de la conformité du bâtiment... 1.3.- Indicateurs pédagogiques...

INDEX 1.- BÂTIMENT A... 1.1.- Données générales... 1.2.- Vérification de la conformité du bâtiment... 1.3.- Indicateurs pédagogiques... INDEX 1.- BÂTIMENT A...2 1.1.- Données générales...2 1.2.- Vérification de la conformité du âtiment...2 1.2.1.- Besoin ioclimatique conventionnel en énergie du âtiment... 2 1.2.2.- Consommation conventionnelle

Plus en détail

FICHES REGLEMENTAIRES

FICHES REGLEMENTAIRES Conseil & Etudes CODE : FR7 FICHES REGLEMENTAIRES RT 2012 Décret n 2010-1269 du 26 octobre 2010 relatif aux caractéristiques thermiques et à la performance énergétique des constructions. Thème associé

Plus en détail

L énergie Valoriser les apports énergétiques dans un bâtiment

L énergie Valoriser les apports énergétiques dans un bâtiment L énergie Valoriser les apports énergétiques dans un bâtiment Travaux Dirigés 05 Le chauffe-eau solaire Filière Scientifique - Option Sciences de l Ingénieur LYCEE PAPE-CLEMENT - PESSAC 1 Lycée Pape CLEMENT

Plus en détail

Quoi de neuf sur la réglementation thermique RT 2012*?

Quoi de neuf sur la réglementation thermique RT 2012*? Thermique Service urbanisme opérationnel Unité pilotage, expertise, conseil, animation en ADS et publicité 01 60 32 13 34 Juillet 2015 Simplification Ajustement Quoi de neuf sur la réglementation thermique

Plus en détail

La maison basse consommation. Les Fondamentaux. N 4 Août 2009 Information Presse

La maison basse consommation. Les Fondamentaux. N 4 Août 2009 Information Presse La maison basse consommation Les Fondamentaux N 4 Août 2009 Information Presse La maison basse consommation La maison basse consommation Les Réglementations Thermiques pour le neuf et l'existant ainsi

Plus en détail

TELECHARGEMENT. Comprendre la Réglementation Thermique 2005

TELECHARGEMENT. Comprendre la Réglementation Thermique 2005 TELECHARGEMENT Comprendre la Réglementation Thermique 2005 SOMMAIRE DE LA RT 2000 A LA RT 2005...3 LES VALEURS DE REFERENCE ET GARDE-FOUS...3 VALIDATIOND UN PROJET...4 LEXIQUE...5 TEXTES DE REFERENCE...6

Plus en détail

Conférence de présentation RT 2012

Conférence de présentation RT 2012 Conférence de présentation RT 2012 Les exigences prévues : La concrétisation du Grenelle Marie-Christine ROGER Chef du bureau de la qualité et de la réglementation technique de la construction MEEDDM DGALN

Plus en détail

Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux. SPECIMEN

Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux. SPECIMEN Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux. Je soussigné : Rafael PEDREGAL représentant de la société NRJ Diags situé à : Numéro Voie Cité

Plus en détail

Reproduction interdite. Propriété de BBC-EXPERTISE. Rénovation BBC Immeuble 10 lots 38 E [BBC-EXPERTISE] Labellisation BBC Effinergie

Reproduction interdite. Propriété de BBC-EXPERTISE. Rénovation BBC Immeuble 10 lots 38 E [BBC-EXPERTISE] Labellisation BBC Effinergie [BBC-EXPERTISE] Labellisation BBC Effinergie Rénovation BBC Immeuble 10 lots 38 E BBC-EXPERTISE Expert en Rénovation Enérgétique Certifié 1 Présentation Prestations [BBC-EXPERTISE] CHANGEMENT DE DESTINATION

Plus en détail

La RT 2012 Présentation

La RT 2012 Présentation La RT 2012 Présentation Version du 29 août 2011 27 septembre 2010 Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement www.developpement-durable.gouv.fr Sommaire Objectifs de

Plus en détail

Conférence de présentation RT 2012

Conférence de présentation RT 2012 Conférence de présentation RT 2012 Illustrations des exigences en immeuble collectif Marie-Christine ROGER Chef du bureau de la qualité et de la réglementation technique de la construction MEEDDM DGALN

Plus en détail

La BAO PROMODUL version Pro Expert MI

La BAO PROMODUL version Pro Expert MI La BAO PROMODUL version Pro Expert MI Logiciel de diagnostic et de simulation pour l amélioration de la performance énergétique et du confort thermique dans la maison individuelle La BAO PROMODUL version

Plus en détail

[Etude Poêles bois bûches RT 2012]

[Etude Poêles bois bûches RT 2012] [Etude Poêles bûches RT 2012] [Etude RT] BET Thermique et Fluide CARDONNEL INGENIERIE Le Cube 5 Rue de la Mare à Tissier 91280 SAINT PIERRE DU PERRAY Tél : 01.64.98.19.22 Fax : 01.64.98.25.09 Destinataire

Plus en détail

Groupe de travail «Applicateurs» RT2010-12 Rapport DHUP Calage du coefficient C MAX en résidentiel OFFRE MENUISERIE Version V913b du Moteur du CSTB

Groupe de travail «Applicateurs» RT2010-12 Rapport DHUP Calage du coefficient C MAX en résidentiel OFFRE MENUISERIE Version V913b du Moteur du CSTB SNEP 11 bis, rue de Milan 75009 PARIS A l'attention de M. Eric CHATELAIN Groupe de travail «Applicateurs» RT2010-12 Rapport DHUP Calage du coefficient C MAX en résidentiel OFFRE MENUISERIE Version V913b

Plus en détail

RT 2012 : un après... Où en sommes nous?

RT 2012 : un après... Où en sommes nous? RT 2012 : un après... Où en sommes nous? Narbonne 28 novembre 2013 Carcassonne - 3 décembre 2013 www.developpement-durable.gouv.fr Sommaire RT 2012 : rappels réglementaires Les clefs de la réussite d'une

Plus en détail

Immeuble collectif Ne dispense pas d une étude thermique réglementaire

Immeuble collectif Ne dispense pas d une étude thermique réglementaire 6/24 639 m² ITE R+2 SHAB OUEST Compacité=0,61 DESCRIPTION GENERALE BATI + SYSTEME Système constructif H2c Architecture : R+2 N Lgts : 12 Système de chauffage : Effet Joule Situation : H2c SHON RT : 869

Plus en détail

La réglementation thermique 2012 Les principes généraux et quelques définitions

La réglementation thermique 2012 Les principes généraux et quelques définitions La réglementation thermique 2012 Les principes généraux et quelques définitions 15 septembre 2011 à LIMOGES - ESTER TECHNOPOLE Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement du

Plus en détail

C est quoi l'éco-prêt à taux zéro?

C est quoi l'éco-prêt à taux zéro? C est quoi l'éco-prêt à taux zéro? de 10 précédemment. La loi de finances pour 2009 (article 99) a instauré un prêt à taux zéro (éco-ptz) pour les travaux d'amélioration de la performance énergétique des

Plus en détail

La RT 2012 Présentation

La RT 2012 Présentation La RT 2012 Présentation Beauvais 17 octobre 2011 27 septembre 2010 Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement www.developpement-durable.gouv.fr Sommaire Objectifs

Plus en détail

RÈGLEMENTATION THERMIQUE 2012

RÈGLEMENTATION THERMIQUE 2012 RÈGLEMENTATION THERMIQUE 2012 Performance énergétique et permis de construire Présentation de la règlementation thermique 2012 et de son vocabulaire 24 janvier 2013 / CNFPT Daniel Crison LA RÈGLEMENTATION

Plus en détail

Extension nouvelle d un bâtiment existant. (extension)

Extension nouvelle d un bâtiment existant. (extension) Fiche d application : Extension nouvelle d un bâtiment existant (extension) Date Modification 8 juillet 2013 1 08 janvier 2015 Mise à jour suite à la parution des arrêtés du 11 décembre 2014 et du 19 décembre

Plus en détail

REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS NEUFS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL effinergie+ (Validées par le CA du 21 novembre 2012)

REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS NEUFS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL effinergie+ (Validées par le CA du 21 novembre 2012) 1. Objet REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS NEUFS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL effinergie (Validées par le CA du 21 novembre 2012) Les présentes Règles Techniques établies par l association

Plus en détail