RT La nouvelle donne en construction. Myriam COSSET Conseillère Info Energie CAUE 24

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RT 2012. La nouvelle donne en construction. Myriam COSSET Conseillère Info Energie CAUE 24"

Transcription

1 RT 2012 La nouvelle donne en construction Myriam COSSET Conseillère Info Energie CAUE 24

2 Hypothèses «fil rouge» Habitat individuel en Dordogne (hors zone ANRU) Maison individuelle, accolée ou non Dordogne : zone H2c + altitude < 400 m INTRODUCTION Myriam COSSET _ Conseillère Info Energie 2

3 RT 2012 / Grenelle Principes et Orientations Des bâtiments : environ 2 fois plus performants qu avec RT 2005 Saut technologique et industriel, (r)évolution des habitudes inspirés et tirant enseignement du label BBC * (attention : RT 2012 BBC) sur la route du BEPOS ** (RT 2020) * BBC = Bâtiment Basse Consommation ( ** BEPOS = Bâtiment à Energie POSitive, produisant plus d énergie (renouvelable) qu il n en consomme. INTRODUCTION Myriam COSSET _ Conseillère Info Energie 3

4 RT 2012 / Objectifs Des obligations de moyens et de résultats 1/ Exigences de résultats : NOUVEAU Qualité du bâti (conception et isolation) : Bbio Bbio max Consommation conventionnelle d énergie : Cep Cep max Température de confort d été 2/ Exigences de moyens : NOUVEAU Energies renouvelables Etanchéité à l'air Surface minimale de baies : Tic Tic réf Ponts thermiques Comptage d énergie INTRODUCTION Myriam COSSET _ Conseillère Info Energie 4

5 Réglementation Thermique 2012 Une loi à respecter RT 2012 applicable aux permis de construire déposés à compter du 1 er janvier 2013 En cas de non respect des règles de construction : La personne généralement mise en cause est le maître d'ouvrage car il s'est engagé à respecter les règles générales de construction lors de la demande de permis de construire. Ce délit est passible de sanctions pénales pouvant aller jusqu'à une amende de (portée à mois de prison si récidive). Principaux textes de référence : Décret et Arrêté du 26 octobre 2010 (+ rectificatif des annexes VIII et IX) relatif aux caractéristiques thermiques et aux exigences de performance énergétique des bâtiments nouveaux et des parties nouvelles de bâtiments Décret et Arrêté du 11 octobre 2011 relatif aux attestations de prise en compte de la réglementation thermique et de réalisation d une étude de faisabilité relative aux approvisionnements en énergie pour les bâtiments neufs ou les parties nouvelles de bâtiments GENERALITES Myriam COSSET _ Conseillère Info Energie 5

6 Etapes conseillées de validation Attestations de prise en compte de la RT / Avant le PC : Définition enveloppe et équipements vérifier cohérence avec RT 2012 Si prévisions OK : dépôt du permis de construire avec ATTESTATION 1 par maître d ouvrage (Bbio / surface baies) 2/ Pendant le chantier Recherche de fuites (étanchéité à l air) Si modifications techniques : actualisation étude thermique 3/ A l achèvement des travaux : test d étanchéité à l air + réactualisation étude thermique ATTESTATION 2 par maître d ouvrage (réalisée par contrôleur technique, diagnostiqueur, organisme certificateur ou architecte) - Outils en ligne permettant de générer les attestations à partir de la fiche standardisée xml GENERALITES Myriam COSSET _ Conseillère Info Energie 6

7 RT 2012 / Outil réglementaire Méthode de calcul : Th-BCE Moteur de calcul du CSTB Plusieurs logiciels (7 éditeurs différents pour l instant) Rodage en cours : évaluations et évolutions à venir. Pas d agrément de bureaux d études Calcul réglementaire outils de conception! Calculs normalisés simplifiés non prédictifs (simplifications reflètent partiellement la réalité du fonctionnement du bâtiment avec, selon les cas, plus ou moins de distorsions entre réalité et RT 2012) Exemple d outils de conception thermique : STD (Simulation Thermique Dynamique) GENERALITES Myriam COSSET _ Conseillère Info Energie 7

8 RT 2012 / SHON RT Définition de la surface prise en compte Cep max en kwh EP / m².an Bbio max = besoins / m² + modulé selon la surface Surface réglementaire? SHON RT (arrêté du 26 octobre 2010) A ne pas confondre avec la surface de plancher appliquée depuis 1 er mars 2012 Soit 2 différences avec la SHON 2005 : 5% pour l isolation et 5m² pour l accessibilité GENERALITES Myriam COSSET _ Conseillère Info Energie 8

9 RT 2012 / SHON RT Exemple(s) GENERALITES Myriam COSSET _ Conseillère Info Energie 9

10 Obligations de résultats Bbio, Cep, Tic

11 Obligation de résultat Bbio Bbio max

12 RT 2012 / Bbio (Besoin BIOclimatique) Indicateur de la conception bioclimatique de l enveloppe du bâti catégorie CE1 (= pas de climatisation) : Bbio = 2xB chauffage + 5xB éclairage Bbio max NB : Bbio et Bbio max sont sans dimension et exprimés en nombre de points Réduction des besoins (efficacité globale du bâti) : Orientation et dimensionnement des surfaces vitrées optimisation de l éclairage naturel apports solaires gratuits maximum Isolation performante Dosage de l inertie Etanchéité à l air / Maîtrise de la ventilation Compacité OBLIGATIONS DE RESULTATS : Bbio Myriam COSSET _ Conseillère Info Energie 12

13 Rappel RT 2012 / Bbio max selon la surface pour maisons individuelles en Dordogne Mbgéo = 0,9 (zone H2c) Mbalt = 0 (alt < 400 m) Catégorie CE1 Bbio max moyen = 60 1 seul logement NL = 1 Bbio Max en fonction de SHON RT 70 BbioMax 65 Bbio non réglementaire Bbio réglementaire SHON RT (en m²) OBLIGATIONS DE RESULTATS : Bbio Myriam COSSET _ Conseillère Info Energie 13

14 Bbio Bbio max Implications? A justifier par le maître d ouvrage dans l attestation au dépôt de la demande de PC Le maître d ouvrage signe et s engage! Effort obligatoire : optimiser la conception Liberté architecturale et technique Exemple de «liberté» sur conception Majorité des vitrages au Nord : difficile sauf si triple vitrage Exemple de «liberté» sur choix techniques Sol non isolé : possible ( RT 2005) si compensé par sur-isolation murs et toit OBLIGATIONS DE RESULTATS : Bbio Myriam COSSET _ Conseillère Info Energie 14

15 Obligation de résultat Cep Cep max

16 A justifier par le maître d ouvrage dans l attestation à l achèvement des travaux RT 2012 / Cep Consommation conventionnelle (kwh EP /m².an) = Consommation annuelle ramenée au m² de surface (comme pour le DPE) Concerne l enveloppe + les équipements Cep = (Ex : pompes, ventilateurs, ) NB : le calcul du Cep exclut les consommations d énergie de l électroménager, de la Hi-Fi,... Etant donné l impact du moyen de chauffage sur la conception et vice et versa, il est conseillé, dans la mesure du possible, d effectuer le calcul du Cep avant le dépôt du permis de construire. OBLIGATIONS DE RESULTATS : Cep Myriam COSSET _ Conseillère Info Energie 16

17 RT 2012 / Cep Consommation conventionnelle (kwh EP /m².an) Comptabilité en énergie primaire et NON en énergie finale Energie finale = énergie délivrée au compteur Energie primaire = énergie finale + pertes d énergie liées à la production, la transformation, la distribution, et au stockage de l énergie ELECTRICITE (Prod et Conso.) : AUTRES ENERGIES : Rappel condition réglementaire : Cep Cep max Cep = Chauffage électrique Très DIFFICILE Voire IMPOSSIBLE (Ex : pompes, ventilateurs, ) OBLIGATIONS DE RESULTATS : Cep Myriam COSSET _ Conseillère Info Energie 17

18 RT 2012 / Cep max = f (SHON RT ) Rappel Mbgéo = 0,9 (zone H2c) Mbalt = 0 (alt < 400 m) Catégorie CE1 Mc type = 1 1 seul logement NL = 1 (en kwh EP /m².an) CepMax CepMax en fonction de SHON RT Cep réglementaire SHON RT (en m²) CepMax (autres énergies) CepMax (bois = énergie principale) Cep non réglementaire Cep réglementaire si énergie principale = bois BBC = 45 kwh EP /m².an OBLIGATIONS DE RESULTATS : Cep Myriam COSSET _ Conseillère Info Energie 18

19 RT 2012 / Cep max Maison en Dordogne Mbgéo = 0,9 Mbalt = 0 Catégorie CE1 : = f (SHON RT ) Mctype = 1 1 seul logement NL = 1 (en kwh EP /m².an) CepMax BBC : NON RT 2012 : OK CepMax en fonction de SHON RT SHON RT CepMax (autres énergies) CepMax (bois = énergie principale) BBC : NON RT 2012 : OK si énergie principale = bois RT 2012 : NON sans bois BBC : OK BBC OBLIGATIONS DE RESULTATS : Cep Myriam COSSET _ Conseillère Info Energie 19

20 RT 2012 / Traduction du Cep en consommation annuelle maximale (facture) Conso Max en fonction de SHON RT Conso (kwhep) BBC non réglementaire 9000 réglementaire 8000 si énergie principale = bois réglementaire SHON RT (en m²) OBLIGATIONS DE RESULTATS : Cep Myriam COSSET _ Conseillère Info Energie 20

21 RT 2012 / Cep et production d électricité Photovoltaïque (PV), Eolien, Micro-Cogénération,... Cep Cep max + prod élec. (EP) Compensation par production d électricité limitée à 12 kwh EP /m².an Exemple : maison de 130 m² sans chauffage bois et sans PV : Cep max = 45 kwh EP /m².an sans chauffage bois mais avec PV : Cep max = = 57 kwh EP /m².an avec chauffage bois et sans PV : Cep max = 60 kwh EP /m².an avec chauffage bois et installation PV : Cep max = = 72 kwh EP /m².an CepMax Exemple SHON RT CepMax (autres énergies) CepMax (bois = énergie principale) OBLIGATIONS DE RESULTATS : Cep Myriam COSSET _ Conseillère Info Energie 21

22 Obligation de résultat Tic Tic ref

23 RT 2012 / Tic Tic réf Température Intérieure Conventionnelle ( C) Règle PROVISOIREMENT similaire à RT 2005 Tic = Température la plus chaude atteinte dans les locaux, au cours d une séquence de 5 jours consécutifs très chauds d été Confort d été : Inertie Facteur solaire des baies Protections solaires : masques proches mode de gestion des protections mobiles A venir : valeur absolue + logique d optimisation de la conception + requalification du niveau de surchauffe OBLIGATIONS DE RESULTATS : Tic Myriam COSSET _ Conseillère Info Energie 23

24 NOUVEAU! Obligations de moyens - surface de baies - recours énergies renouvelables - ponts thermiques - niveau d étanchéité à l air - comptage d énergie

25 NOUVEAU! Obligation de moyen surface de baies

26 RT 2012 Surface minimale de baies A justifier par le maître d ouvrage dans l attestation au dépôt de la demande de PC Pour que la réduction des déperditions ne se fasse pas au détriment de l éclairage naturel Surface totale des baies 1/6 de la Shab Surface des baies mesurée en tableau (150 m² hab. 25 m² baies mini) Une baie est une ouverture ménagée dans une paroi extérieure servant à l éclairage, le passage ou l aération. Une paroi transparente ou translucide est considérée comme une baie. Shab définie par article R.* (code de la construction et de l habitation) Extrait R11-2 : «La surface habitable d'un logement est la surface de plancher construite, après déduction des surfaces occupées par les murs, cloisons, marches et cages d'escaliers, gaines, embrasures de portes et de fenêtres. Il n'est pas tenu compte de la superficie des combles non aménagés, caves, sous-sols, remises, garages, terrasses, loggias, balcons, séchoirs extérieurs au logement, vérandas, volumes vitrés prévus à l'article R* , locaux communs et autres dépendances des logements, ni des parties de locaux d'une hauteur inférieure à 1,80 mètre.» OBLIGATIONS DE MOYENS : surface de baies Myriam COSSET _ Conseillère Info Energie 26

27 NOUVEAU! Obligation de moyen recours énergie renouvelable

28 RT 2012 Recours aux EnR obligatoire Énergies renouvelables : Système d ECS solaire [2 m² de capteurs certifiés (CSTB, Solar Keymark,...), orientation sud et d inclinaison entre 20 et 60 ] Raccordement à un réseau de chaleur [alimenté à plus de 50% par une énergie renouvelable ou de récupération] Contribution des énergies renouvelables au Cep : A EPENR 5 kwh EP /m².an, [calculé selon les règles Th-BCE] Alternatives : Ex : pompe à chaleur / poêle à bois /... ECS par ballon thermodynamique [COP > 2 selon norme pren 16147] Chauffage et/ou ECS par chaudière à micro-cogénération à combustible liquide ou gazeux [conditions : rendement thermique > 90 % PCI et rendement électrique > 10% PCI] OBLIGATIONS DE MOYENS : énergie renouvelable Myriam COSSET _ Conseillère Info Energie 28

29 NOUVEAU! Obligation de moyen ponts thermiques

30 Ponts thermiques Discontinuité de l isolation = fuites de chaleur = risques de condensation Ponts thermiques trop importants pour RT 2012 issus d une isolation extérieure mal conçue ext. isolant mur int. ext. isolant mur grenier isolant int. APARTE ponts thermiques Myriam COSSET _ Conseillère Info Energie 30

31 RT 2012 / limiter les ponts thermiques 1 seuil global + 1 seuil spécifique MOYENNE des ponts thermiques = Ratio transmission thermique linéique moyen global RΨ du bâtiment : Ratio Ψ 0,28 W/(m² SHONRT. K) «Ce ratio est la somme des coefficients de transmission thermique linéiques multipliés par leurs longueurs respectives, pour l intégralité des ponts thermiques linéaires du bâtiment, dus à la liaison d au moins deux parois, dont l une au moins est en contact avec l extérieur ou un local non chauffé.» LIAISON «plancher intermédiaire / façade» traitée! Ψ W/(ml.K) soit obligatoirement les solutions suivantes : - Isolation intérieure avec rupteurs ou planelles & maçonneries performantes - Isolation répartie (briques monomur, béton cellulaire,...) - Isolation extérieure (balcons traités!) - Façades à ossatures (bois, métal) avec passage au nez de dalle OBLIGATIONS DE MOYENS : ponts thermiques Myriam COSSET _ Conseillère Info Energie 31

32 NOUVEAU! Obligation de moyen étanchéité à l air

33 Assurer l étanchéité à l air = Limiter la perméabilité à l air OBJECTIFS : - limiter les dérives de consommation de chauffage - assurer le confort des occupants (thermique / santé) - limiter entrées d air froid et sorties d air chaud non maîtrisées - assurer bon fonctionnement et efficacité de la ventilation APARTE étanchéité à l air Myriam COSSET _ Conseillère Info Energie 33

34 Etanchéité à l air Les points sensibles Conseil : faire une recherche de fuites en cours de chantier pour intervenir avant qu il ne soit trop tard pour rectifier le tir! APARTE étanchéité à l air Myriam COSSET _ Conseillère Info Energie 34

35 RT 2012 Infiltrométrie = Test d étanchéité Protocole de mesure clairement défini (NF EN et docs d application) Liste d opérateurs autorisés par le ministère OBLIGATIONS DE MOYENS : étanchéité à l air Myriam COSSET _ Conseillère Info Energie 35

36 RT 2012 / Etanchéité Indicateur et seuil Rapport de mesure à joindre à l attestation à l achèvement des travaux Q4 Pa-surf 0,6 m 3 / (h.m 2 ) Q4 pa surf = Débit de fuite à 4 pascals Surface de parois froides* Soit par mesure (cf. diapo précédente) m 3 / (h.m 2 ) * au sens de la RT 2005 (hors plancher bas) Soit par une démarche de qualité de l étanchéité à l air agréée par le ministère + mesure sur échantillon OBLIGATIONS DE MOYENS : étanchéité à l air Myriam COSSET _ Conseillère Info Energie 36

37 RT 2012 Actualiser l étude thermique Phase Etude (avant travaux) Q4 = 0,3 (hypothèse) Moteur de calcul Cep Cep max Bbio Bbio max OK Après le test d étanchéité, il faut vérifier que Q4 Pa-surf mesuré Q4 Pa-surf hypothèse Phase Contrôle (après travaux) Et/ou Q4 = 0,5 mesuré Moteur de calcul Àpriori OK car Q4 < 0,6 Cep actualisé Cep max Bbio actualisé Bbio max NON réglementaire! OBLIGATIONS DE MOYENS : Obligation de résultats actualisés Myriam COSSET _ Conseillère Info Energie 37

38 NOUVEAU! Obligation de moyen comptage d énergie

39 RT 2012 Comptage d énergie OBLIGATION : Systèmes permettant de mesurer ou d estimer la consommation d énergie de chaque logement (sauf conso bois) Information fournie aux occupants, à minima mensuellement, de leur consommation d énergie Information délivrée dans le volume habitable, par type d énergie, à minima pour : chauffage refroidissement, production d ECS réseau prises électriques autres OBLIGATIONS DE MOYENS : comptage d énergie Myriam COSSET _ Conseillère Info Energie 39

40 Modalités d Application

41 Modalités d APPLICATION RT 2012 Les étapes Myriam COSSET _ Conseillère Info Energie 41 Phase TRAVAUX Phase ETUDES

42 Calcul conventionnel Récapitulatif d étude thermique Tenu à disposition, pendant 5 ans après travaux, de : -tout acquéreur - toute personne chargée d attester de la conformité du bâtiment (RT ou label) - toute personne chargée de faire DPE - tout contrôleur assermenté de l application des règles de construction Le calcul de la consommation d énergie Cep est un calcul conventionnel et non prédictif Il existe 2 types de données d'entrée : 1/ Les données opposables (ce sur quoi le BE a la main) Descriptif du bâtiment (dont étanchéité) et de ses équipements 2/ Les données non opposables et donc définies conventionnellement (ce sur quoi le BE n a pas la main et qui peut être source de marges d erreur) Climat Usages : horaires d'occupation, température de consigne, apports internes Contenu du récapitulatif standardisé : Données administratives du bâtiment Caractéristiques énergétiques et thermiques du bâtiment Indicateurs pédagogiques (Bbio, Cep, Tic) Entrées et sorties des calculs réglementaires Option : impact de différents paramètres sur les calculs réglementaires Modalités d APPLICATION Myriam COSSET _ Conseillère Info Energie 42

43 Coûts d étude? Surinvestissement? Etude thermique : en moyenne 500 à 800 Actualisation(s) études thermique :??? Test d étanchéité : environ 1000 Surinvestissement technique estimé par rapport à RT 2005 (matériaux + matériels + main d œuvre) : 10 à 25 % NB : surinvestissement plus faible si conception bioclimatique (compacité, orientation,...) NB : surinvestissement plus important par rapport à des constructions ne respectant pas la RT 2005 Modalités d APPLICATION Myriam COSSET _ Conseillère Info Energie 43

44 Modalités d APPLICATION Myriam COSSET _ Conseillère Info Energie 44

45 Compléments

46 Au-delà de la RT 2012 Référentiel (label à venir) = Remplaçant du label BBC-Effinergie = Préfiguration de la RT 2020 (BEPOS) Bbio Max 20 % Cep Max 10 % (pour 2013) 20 % (à partir du 1 er janvier 2014) Etanchéité à l air : Q4 Pa-surf 0,4 m 3 /(h.m²) Rappel : Q4 0,6 pour RT 2012 Classe mini d étanchéité des réseaux : B mesures obligatoires : débits de ventilation et perméabilité des réseaux. Evaluation des consommations mobilières (ex : électroménager, audiovisuel, informatique,...) ALLER PLUS LOIN... Myriam COSSET _ Conseillère Info Energie 46

47 Risques de non-qualité Erreurs VMC Double Flux Solution écartée par calculs réglementaires (alors qu il existe des VMC DF MicroWatt) Bloc échangeur placé hors du volume isolé Bouches d insufflation mal positionnées : au dessus d un lit ou d un canapé, au dessus d une porte, proche d une bouche d extraction,... Portes non détalonnées Isolation acoustique imparfaite : équipement non désolidarisé d une paroi ou positionné dans une pièce de vie Retours d Expériences Myriam COSSET _ Conseillère Info Energie 47

48 Risques de non-qualité Erreurs chauffe-eau solaire Matériel surdimensionné Masques solaires non étudiés Problème d intégration architecturale Ballon de stockage dans volume habitable ou cellier Erreurs poêle à bois Surdimensionnement ( surchauffe hivernale) Absence de prise d air extérieur ou de conduit de fumée concentrique Retours d Expériences Myriam COSSET _ Conseillère Info Energie 48

49 Risques de non-qualité Erreurs Etanchéité à l air Fuites d air au niveau de la trappe d accès aux combles Coffres de Volets Roulants mal positionnés ou non étanches Utilisation massive de mousse PUR ou de joint silicone matériaux adaptés spécifiques (bandes préimprégnées, rubans adhésifs, manchons,...)... Mémentos de conception du MEDDTL 2010 Carnet COB (construction Ossature Bois Isolation Thermique Intégrée) Carnet ITE (Construction Structure Lourde Isolation Thermique Extérieure) Carnet ITI (Construction Structure Lourde Isolation Thermique Intérieure) Carnet ITR (Construction Structure Lourde Isolation Thermique Répartie) A télécharger sur Retours d Expériences Myriam COSSET _ Conseillère Info Energie 49

50 Merci de votre patience! Myriam COSSET / Conseillère Energie CAUE Dordogne Mail : Tel :

L application de la réglementation thermique RT 2012

L application de la réglementation thermique RT 2012 L application de la réglementation thermique RT 2012 Présentation du 30 mai 2013 à l ASDER Alain GUILLOT Service Habitat et Construction de la DDT Savoie 1 La réglementation RT 2012 à compter du 1 er janvier

Plus en détail

RT 2012. FT2i SIRET : 521 257 808 00019 NAF :7120 B Centre d'affaires Atlantis, 8 rue Louis Blériot 56400 AURAY

RT 2012. FT2i SIRET : 521 257 808 00019 NAF :7120 B Centre d'affaires Atlantis, 8 rue Louis Blériot 56400 AURAY RT 2012 I. Evolution de la RT 2005 et du label BBC à la RT 2012 Sommaire Les échecs de la RT 2005 Le BBC RT 2012: Les nouvelles obligations Le Bbio Le Cep Le TIC Le Q4 Les nouvelles technologies Suivi

Plus en détail

Les grands principes de la RT2012. - La réglementation en quelques mots, - les changements constatés avec le BBC

Les grands principes de la RT2012. - La réglementation en quelques mots, - les changements constatés avec le BBC Les grands principes de la RT2012 - La réglementation en quelques mots, - les changements constatés avec le BBC CERQUAL Direction des Etudes et Recherches Septembre Octobre 2011 1 Les textes et le calendrier

Plus en détail

Règlementation Thermique 2012

Règlementation Thermique 2012 Mme COSSET M. TREMELET M. OLAGNIER Règlementation Thermique 2012 Connaître ses limites pour mieux l appliquer RT 2012 : pour quels bâtiments? Application pratique difficile pour l instant! Cas des restructurations

Plus en détail

Maison Passive. Maison BBC RT 2005 RT 2012

Maison Passive. Maison BBC RT 2005 RT 2012 RT 2005 Maison BBC RT 2012 Maison Passive Avec le guide pratique de la RT2012, appréhendez la nouvelle règlementation thermique en vigueur pour les maisons individuelles depuis le 1er janvier 2013. Principes

Plus en détail

Sommaire. Présentation RT 2012 - CAUE Bastia - FFB

Sommaire. Présentation RT 2012 - CAUE Bastia - FFB Sommaire 1. Objectifs, méthode d élaboration 2. Exigences et évolutions / RT2005 3. Bbio, Cep, Tic 4. Exigences minimales 5. Synthèse d étude standardisée 6. Calendrier 7. Coût : maison individuelle 8.

Plus en détail

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION RT 2012 : Le cas du logement collectif Ulrich ROCHARD Ingénieur génie climatique / thermicien POUGETS Consultants, Paris Mardi 8 novembre 2011 La RT 2012 : le départ est donné

Plus en détail

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 Stéphane GIRAULT Études de conception en génie climatique et électricité Audits énergétiques Études

Plus en détail

RT 2012 : Quels impacts des nouvelles exigences dans l acte de construire?

RT 2012 : Quels impacts des nouvelles exigences dans l acte de construire? Réunion technique CAP INNOVATION RT 2012 : Quels impacts des nouvelles exigences dans l acte de construire? Olivier Servant Directeur des marchés Saint Gobain Habitat Le contexte énergétique et environnemental

Plus en détail

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012. Par François TURLAND & Bernard LORIOT

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012. Par François TURLAND & Bernard LORIOT LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 Par François TURLAND & Bernard LORIOT Séminaire Technique UMF Malte Nov.2012 CONTETE Les consommations d énergie en France Industrie 21% Autres 5% Transport 31% Bâtiment

Plus en détail

RÉGLEMENTATION. 5. thermique. historique des réglementations... p..340. la rt 2012

RÉGLEMENTATION. 5. thermique. historique des réglementations... p..340. la rt 2012 338 memento 2013 RÉGLEMENTATION 5. thermique historique des réglementations... p..340 la rt 2012 Les nouveautés... p..341 Les indicateurs et exigences... p..341 Les dispositifs de contrôle... p..343 La

Plus en détail

Observatoire Régional pour l Habitat et le Logement. Les orientations de la RT2012. Une RT2012 pour quels bâtiments?

Observatoire Régional pour l Habitat et le Logement. Les orientations de la RT2012. Une RT2012 pour quels bâtiments? Observatoire Régional pour l Habitat et le Logement Hôtel de la Région Rhône-Alpes Sylvain Charlot 27 avril 2012 Une RT2012 pour quels bâtiments? Les orientations de la RT2012 Les bâtiments visés Tous

Plus en détail

THERMIQUE RÉGLEMENTATION RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE LA RT 2005

THERMIQUE RÉGLEMENTATION RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE LA RT 2005 THERMIQUE RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE Construire une maison bien isolée et faiblement consommatrice d énergie est devenu une priorité. Les systèmes constructifs en béton sont d ores et déjà prêts

Plus en détail

Newsletter Label Promotelec Performance

Newsletter Label Promotelec Performance FéVRIER 2012 A Nouvelle règlementation thermique RT2012, ce qu il faut retenir 1. RT, les dates d application en fonction des dates de dépôt de PC Quelle règlementation thermique respecter? Le tableau

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2012

La Réglementation Thermique 2012 La Réglementation Thermique 2012 La réglementation thermique 2012 ou RT 2012 est le fruit d une réflexion de deux ans des acteurs des différents secteurs du bâtiment, faisant suite au dernier Grenelle

Plus en détail

Grenelle de l'environnement. Bâtiment Grenelle 2 et réglementation

Grenelle de l'environnement. Bâtiment Grenelle 2 et réglementation 28 avril 2011 Grenelle de l'environnement Bâtiment Grenelle 2 et réglementation Assises nationales de l'aménagement et de l'économie durables en Montagne Commissariat Général au Développement durable Direction

Plus en détail

NOTE D INFORMATION TECHNIQUE

NOTE D INFORMATION TECHNIQUE NOTE D INFORMATION TECHNIQUE Concernant l installation des vérandas concernées par la RT 2012 en maisons individuelles Cette note a été établie à partir des textes réglementaires suivant : - Arrêté du

Plus en détail

Réglementation thermique RT 2012. sur les bâtiments à usage d habitation

Réglementation thermique RT 2012. sur les bâtiments à usage d habitation Réglementation thermique RT 2012 Présentation générale g centrée sur les bâtiments à usage d habitation 18 janvier 2010 Sommaire - La RT 2012 1. Contexte et généralités 2. Une nouvelle surface : la SHON

Plus en détail

Réglementation Thermique 2012

Réglementation Thermique 2012 Réglementation Thermique 2012 2010 SOURCE D IFORMATIO Cette note de veille réglementaire a été établie à partir du décret n 2010-1269 du 26 octobre 2010 relatif aux caractéristiques thermiques et à la

Plus en détail

La réglementation thermique 2012. Bienvenue à toutes et tous.

La réglementation thermique 2012. Bienvenue à toutes et tous. Bienvenue à toutes et tous. Programme de la session RT2012 : - Historique de la réglementation. - Pourquoi cette RT2012. - Qu est-ce que l énergie primaire? - A qui s applique cette RT2012 et à quelle

Plus en détail

L essentiel de La Rt 2012

L essentiel de La Rt 2012 L essentiel de la RT 2012 Philippe Leblond L essentiel de la RT 2012 Obligations et mise en œuvre de la réglementation thermique 2 e édition À tous ceux qui m ont soutenu, sans les citer pour n oublier

Plus en détail

La réglementation thermique 2012 Les principes généraux et quelques définitions

La réglementation thermique 2012 Les principes généraux et quelques définitions La réglementation thermique 2012 Les principes généraux et quelques définitions 15 septembre 2011 à LIMOGES - ESTER TECHNOPOLE Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement du

Plus en détail

RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42

RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Quelques rappels sur la RT2012 et le projet de RT2020. RT2012 et RT2020 :

Plus en détail

Les Bâtiments Basse Consommation Energétique. Evolution réglementaire (RT 2012) CETE Apave Nord-Ouest

Les Bâtiments Basse Consommation Energétique. Evolution réglementaire (RT 2012) CETE Apave Nord-Ouest Les Bâtiments Basse Consommation Energétique Evolution réglementaire (RT 2012) CETE Apave Nord-Ouest Ph BONNE Responsable Département Energie RT 2000 RT 2005 RT 2012 2020 Historique de la réglementation

Plus en détail

PRESENTATION de la RT 2012

PRESENTATION de la RT 2012 INFORMATION RT 2012 PRESENTATION de la RT 2012 Thierry MOUGE 06/04/2011 INTRODUCTION La RT 2012 sera applicable à partir du 28 Octobre 2011 pour certains bâtiments. Cette présentation a pour but de vous

Plus en détail

Trois exigences de performance énergétique. Cepmax. Tic. Conso maxi d énergie primaire. Confort d été. Efficacité énergétique du bâti.

Trois exigences de performance énergétique. Cepmax. Tic. Conso maxi d énergie primaire. Confort d été. Efficacité énergétique du bâti. Principes de la RT2012 Une généralisation dans le neuf des bâtiments basse consommation diviser au moins par 2 les consommations par rapport à la RT 2005 Une exigence sur l efficacité globale du bâti portant

Plus en détail

REGLEMENTATION THERMIQUE RT 2012

REGLEMENTATION THERMIQUE RT 2012 Novembre 2010 REGLEMENTATION THERMIQUE RT 2012 Adequation email : m.adequation@gmail.com tel : 06 76 45 31 75 LES NOUVELLES RT2012 3 exigences de performances globales Coefficient Bbio remplace de le Ubat

Plus en détail

GUEGUEN - PERENNOU SYNTHESE RT2012

GUEGUEN - PERENNOU SYNTHESE RT2012 SYNTHESE RT2012 ConformÄment Å l'article 4 de la loi Grenelle 1, la RT 2012 a pour objectif de limiter la consommation d'änergie primaire des bçtiments neufs Å un maximum de 50 kwhep/(mé.an) en moyenne.

Plus en détail

Généralités et Exigences

Généralités et Exigences Généralités et Exigences Fédération Française du Bâtiment Basse-Normandie lenotref@bnormandie.ffbatiment.fr 02.31.27.70.53-06.48.77.95.04 Respect de tous les gardes fous RT2005 + 50 kwh EP /m 2.an + étanchéité

Plus en détail

Réglementation Thermique 2012

Réglementation Thermique 2012 TECHNIQUE CONSTRUCTION PARIS ILE-DE-FRANCE 15 novembre 2010 Réglementation Thermique 2012 Ce qu il faut retenir La nouvelle réglementation thermique RT 2012 s appliquera à partir de la fin de l année 2011.

Plus en détail

Bâtiments Collectifs Maisons Individuelles

Bâtiments Collectifs Maisons Individuelles MÉMO THERMIQUE SOMMAIRE 1. Environnements d application 2. Comment s y retrouver? 3. Qu est ce que R =(m²k/w)? 4. Qu est ce que U =(W/m²K)? 5. Qu est ce que RSE & RSI =(m²k/w)? 6. Qu est ce que Ψ =(W/mK)?

Plus en détail

La RT 2012. Présentation aux professionnels de la construction. Lyon 19 janvier 2012. 27 septembre 2010. Sandrine CHARRIER, CETE de Lyon

La RT 2012. Présentation aux professionnels de la construction. Lyon 19 janvier 2012. 27 septembre 2010. Sandrine CHARRIER, CETE de Lyon La RT 2012 Présentation aux professionnels de la construction Lyon 19 janvier 2012 27 septembre 2010 Sandrine CHARRIER, CETE de Lyon Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et

Plus en détail

Marc PERROCHAUD Président AICVF région Bretagne Pays de la Loire

Marc PERROCHAUD Président AICVF région Bretagne Pays de la Loire Marc PERROCHAUD Président AICVF région Bretagne Pays de la Loire RT2012 QUELS IMPACTS POUR NOS METIERS 19/01/12 à Nantes Réunion à thème «RT2012 : quels impacts pour nos métiers» 1 Vincent BRAIRE RT2012

Plus en détail

La réglementation thermique 2012

La réglementation thermique 2012 La réglementation thermique 2012 réunion régionale de l'association des Ingénieurs Hospitaliers de France Centre Hospitalier Esquirol à Limoges 8 avril 2011 Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement

Plus en détail

RAPPORT. Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux.

RAPPORT. Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux. RAPPORT Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux. Je soussigné : Jacques VIARD représentant de la société ESI situé à : Numéro 7a Voie avenue

Plus en détail

Les indices d une révolution

Les indices d une révolution RT 2012 Les indices d une révolution ÉRIC FeLICE [1] La RT 2012, en rendant obligatoire la conception bioclimatique des bâtiments, bouleverse les règles de construction. Le recours aux énergies renouvelables

Plus en détail

Mise à jour du comparatif «brique + ITI» et «Béton + ITE» RT2012

Mise à jour du comparatif «brique + ITI» et «Béton + ITE» RT2012 Fédération Française des Tuiles et Briques 17, rue Letellier 75015 PARIS A l'attention de Hervé Pétard Mise à jour du comparatif «brique + ITI» et «Béton + ITE» RT2012 Indice 04 Dossier : n 13E496 Chargé

Plus en détail

La pierre massive : nouvelles exigences, nouveaux outils - 27 juin 2013. concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants.

La pierre massive : nouvelles exigences, nouveaux outils - 27 juin 2013. concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants. RT2012 concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants.fr Sommaire RT2012, informations essentielles «On vient d où?» Visualisation bilan énergétique, rappels RT RT 2012 «C est

Plus en détail

Top départ pour la RT 2012!

Top départ pour la RT 2012! Top départ pour la RT 2012! La poursuite du Grenelle de L'Environnement dans sa volonté de pérenniser la dynamique impulsée par les "bâtiments basse consommation" : De tous les secteurs économiques, celui

Plus en détail

Thibault GIMOND Ingénieur FFB IDF (78-91-95)

Thibault GIMOND Ingénieur FFB IDF (78-91-95) Thibault GIMOND Ingénieur FFB IDF (78-91-95) RT 2012 : Outil majeur de l application du Grenelle pour le secteur du Bâtiment But : Limiter les consommations énergétique des bâtiments neuf. La RT 2012 impose

Plus en détail

RT 2012. Une nouvelle étape vers l efficience énergétique

RT 2012. Une nouvelle étape vers l efficience énergétique RT 2012 Une nouvelle étape vers l efficience énergétique Introduction - Sommaire Rappels historiques Dates d applications Conditions d applications Les évolutions Les exigences minimales Le calcul thermique

Plus en détail

Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux. SPECIMEN

Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux. SPECIMEN Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux. Je soussigné : Rafael PEDREGAL représentant de la société NRJ Diags situé à : Numéro Voie Cité

Plus en détail

Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux.

Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux. RAPPORT 20 janv. 2011 Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux. Ministère de l'ecologie, du Développement Durable, des Transports et du Logement

Plus en détail

Exigences de performance énergétique des bâtiments

Exigences de performance énergétique des bâtiments Exigences de performance énergétique des bâtiments ATHERMYS - 27 03 2008 Olivier Servant Direction Générale de l Urbanisme, de l Habitat et de la Construction Chef de projet Réglementation Thermique Performance

Plus en détail

RAPPORT. Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux.

RAPPORT. Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux. RAPPORT Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux. Je soussigné : Sentagnes représentant de la société Sentagnes situé à : Numéro 9 Voie route

Plus en détail

DPE v/s règles Th et audit

DPE v/s règles Th et audit DPE v/s règles Th et audit DPE Règles Th (Th-C-E en neuf ; Th-C-E ex en existant) Audit énergétique 1 - chauffage 2 - refroidissement 3 - ECS 4 - auxiliaires 5 - éclairage contenu + bureautique ascenseurs,

Plus en détail

SYNTHESE ETUDE THERMIQUE RT 2012

SYNTHESE ETUDE THERMIQUE RT 2012 SYNTHESE ETUDE THERMIQUE RT 2012 MAITRE D OUVRAGE CHB - COOP HABITAT BOURGOGNE 69 Avenue Boucicaut 71100 CHALON SUR SAÔNE Tél : 03 85 46 16 63 - Fax : 03 85 46 55 32 ARCHITECTE NAOS ATELIER D ARCHITECTURE

Plus en détail

RÈGLEMENTATION THERMIQUE 2012

RÈGLEMENTATION THERMIQUE 2012 RÈGLEMENTATION THERMIQUE 2012 Performance énergétique et permis de construire Présentation de la règlementation thermique 2012 et de son vocabulaire 24 janvier 2013 / CNFPT Daniel Crison LA RÈGLEMENTATION

Plus en détail

INDEX 1.- BÂTIMENT A... 1.1.- Données générales... 1.2.- Vérification de la conformité du bâtiment... 1.3.- Indicateurs pédagogiques...

INDEX 1.- BÂTIMENT A... 1.1.- Données générales... 1.2.- Vérification de la conformité du bâtiment... 1.3.- Indicateurs pédagogiques... INDEX 1.- BÂTIMENT A...2 1.1.- Données générales...2 1.2.- Vérification de la conformité du âtiment...2 1.2.1.- Besoin ioclimatique conventionnel en énergie du âtiment... 2 1.2.2.- Consommation conventionnelle

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2012. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87

La Réglementation Thermique 2012. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 La Réglementation Thermique 2012 Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 1 Introduction Depuis le 1 er janvier 2013, une nouvelle réglementation thermique s applique à

Plus en détail

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION RT 2012 en maison individuelle : obligation d emploi des énergies renouvelables Jean-Jacques BARREAU Union des Maisons Françaises 10 novembre 2011 Les Énergies renouvelables

Plus en détail

La réglementation thermique 2012

La réglementation thermique 2012 DOSSIER 2014 La réglementation thermique 2012 Une réglementation pour préserver notre avenir DÉFINITION La RT 2012 est la réglementation thermique applicable aux bâtiments construits en France depuis le

Plus en détail

Les énergies renouvelables dans la Réglementation thermique

Les énergies renouvelables dans la Réglementation thermique Les énergies renouvelables dans la Réglementation thermique 10 avril 2013 ROGER Marie-Christine Chef du bureau de la qualité technique et de la réglementation de la construction DGALN/DHUP/QC Le contexte

Plus en détail

L énergie Valoriser les apports énergétiques dans un bâtiment

L énergie Valoriser les apports énergétiques dans un bâtiment L énergie Valoriser les apports énergétiques dans un bâtiment Travaux Dirigés 05 Le chauffe-eau solaire Filière Scientifique - Option Sciences de l Ingénieur LYCEE PAPE-CLEMENT - PESSAC 1 Lycée Pape CLEMENT

Plus en détail

Réglementation Thermique 2012. Réunion Publique du 3 juillet 2013

Réglementation Thermique 2012. Réunion Publique du 3 juillet 2013 Réglementation Thermique 2012 Réunion Publique du 3 juillet 2013 Déroulement de la présentation Présentation de l Espace Info Energie La RT 2012 : les enjeux nationaux Conciliation enjeux énergétiques

Plus en détail

JEUDI 30 SEPTEMBRE 2010 NOVOTEL VITROLLES

JEUDI 30 SEPTEMBRE 2010 NOVOTEL VITROLLES LES BÂTIMENTS MÉDITERRANÉENS PERFORMANTS JEUDI 30 SEPTEMBRE 2010 NOVOTEL VITROLLES RT 2012 C est quand qu on va où? André POUGET Sommaire Domaine d application 3 exigences de performances globales Coefficient

Plus en détail

RT 2012. et maçonnerie en pierres massives pour le logement collectif

RT 2012. et maçonnerie en pierres massives pour le logement collectif CTMNC 17 rue Letellier 75 015 PARIS RT 2012 et maçonnerie en pierres massives pour le logement collectif Indice 01 du 25 octobre 2013 Dossier : n 120 130 Chargé d étude : Baptiste FAUCHER baptiste.faucher@pouget-consultants.fr

Plus en détail

RT 2012 Pourquoi utiliser le bois?

RT 2012 Pourquoi utiliser le bois? RT 2012 Pourquoi utiliser le bois? RT 2012 : Pourquoi utiliser le bois? Quelques rappels sur la RT2012 et le projet de RT2020. RT2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois techniquement? La performance

Plus en détail

Calculs Thermiques Réglementaires RT2005

Calculs Thermiques Réglementaires RT2005 Calculs Thermiques Réglementaires RT2005 Construction d une maison individuelle 44860 SAINT AIGNAN GRANDLIEU Maîtrise d ouvrage: M. BOURGEOIS et Mme BUPTO 18 avenue Jacques Auneau 44300 NANTES Téléphone

Plus en détail

INDEX 1.- DONNÉES GÉNÉRALES... 2

INDEX 1.- DONNÉES GÉNÉRALES... 2 INDEX 1.- DONNÉES GÉNÉRALES... 2 2.- VÉRIFICATION DE LA CONFORMITÉ DU BÂTIMENT... 2 2.1.- Besoin ioclimatique conventionnel en énergie du âtiment... 2 2.2.- Consommation conventionnelle d'énergie du âtiment...

Plus en détail

La réglementation thermique 2012 Les principes généraux et les nouvelles exigences

La réglementation thermique 2012 Les principes généraux et les nouvelles exigences La réglementation thermique 2012 Les principes généraux et les nouvelles exigences Soirée technique Tulle - 18 juin 2012 Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement du Limousin

Plus en détail

Synthèse des orientations. RT2012 Synthèse des orientations

Synthèse des orientations. RT2012 Synthèse des orientations Synthèse des orientations Sommaire Introduction Quelques définitions Les principes généraux Les exigences de moyens Les modalités d application La pathologie émergente Conclusion Sommaire Introduction

Plus en détail

FICHES REGLEMENTAIRES

FICHES REGLEMENTAIRES Conseil & Etudes CODE : FR7 FICHES REGLEMENTAIRES RT 2012 Décret n 2010-1269 du 26 octobre 2010 relatif aux caractéristiques thermiques et à la performance énergétique des constructions. Thème associé

Plus en détail

un point sur la rt 2012

un point sur la rt 2012 un point sur la rt 2012 www.sepalumic.com LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE À TRAVERS LE TEMPS La performance énergétique des bâtiments est une question essentielle qui n a cessé d évoluer depuis 1974! En effet,

Plus en détail

INDEX 1.- DONNÉES GÉNÉRALES...2

INDEX 1.- DONNÉES GÉNÉRALES...2 INDEX 1.- DONNÉES GÉNÉRALES...2 2.- VÉRIFICATION DE LA CONFORMITÉ DU BÂTIMENT...2 2.1.- Besoin ioclimatique conventionnel en énergie du âtiment... 2 2.2.- Consommation conventionnelle d'énergie du âtiment...

Plus en détail

RT 2012 : un après... Où en sommes nous?

RT 2012 : un après... Où en sommes nous? RT 2012 : un après... Où en sommes nous? Narbonne 28 novembre 2013 Carcassonne - 3 décembre 2013 www.developpement-durable.gouv.fr Sommaire RT 2012 : rappels réglementaires Les clefs de la réussite d'une

Plus en détail

Évolution vers la RT 2012. Christian CARDONNEL Enerplan

Évolution vers la RT 2012. Christian CARDONNEL Enerplan Évolution vers la RT 2012 Christian CARDONNEL Enerplan La feuille de route de la 300 Cep en kwh ep / m².an 225 210 150 130 75 0 RT 2005 Elec RT 2005 Gaz RT 2012 BBC RT 2020 BE 50 0 La feuille de route

Plus en détail

Performance thermique des enveloppes à ossature en bois

Performance thermique des enveloppes à ossature en bois Performance thermique des enveloppes à ossature en bois MANDRARA Zaratiana Institut technologique FCBA www.fcba.fr Marché de la construction Bois 5% 12% Bois empilé CLT Poteaux poutres Ossature bois Autres

Plus en détail

De la conception à la réalisation

De la conception à la réalisation De la conception à la réalisation d une maison BBC, à énergie positive Gaël LHENRY et Hélène SINGEZ 09 avril 2010 Un pôle de compétences au service des maîtres d ouvrage publics et privés CAeP, versdes

Plus en détail

La réglementation thermique 2012

La réglementation thermique 2012 Rencontre des services instructeurs de Seine-Maritime Intervenants: Cécile POPU & Philippe HAMEL DREAL H-Normandie & DDTM76 SECLAD / SE3D BLCA / BBC Juillet 2013 La réglementation thermique 2012 Le constat

Plus en détail

RT2012 études de cas

RT2012 études de cas RT2012 études de cas 14/02/2011 Salon BlueBat Lyon Contact: Nathalie TCHANG Directrice adjointe 206 rue de Belleville / 75020 PARIS Tél. : 01.43.15.00.06 / Fax : 01.43.15.01.80 e-mail : mail@tribu-energie.fr

Plus en détail

LA RT2012 Construction BATISTYL OCTOBRE 2012

LA RT2012 Construction BATISTYL OCTOBRE 2012 Construction BATISTYL OCTOBRE 2012 INTRODUCTION Pour la RT2012 comme pour la RT2005 : La méthode de calcul Th-B-C-E 2012 a pour objet le calcul réglementaire des coefficients Bbio,Cep et Tic. Elle n a

Plus en détail

Fiches pratiques. Labels Européens dans la construction neuve. Le label Passivhaus. Le label Minergie. Gérer - Informer - Préserver - Économiser

Fiches pratiques. Labels Européens dans la construction neuve. Le label Passivhaus. Le label Minergie. Gérer - Informer - Préserver - Économiser Fiches pratiques Gérer - Informer - Préserver - Économiser 26 Labels Européens dans la construction neuve Poussée par son adhésion aux protocoles de Montréal et de Kyoto et par la prise de conscience de

Plus en détail

REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS NEUFS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL effinergie+ (Validées par le CA du 21 novembre 2012)

REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS NEUFS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL effinergie+ (Validées par le CA du 21 novembre 2012) 1. Objet REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS NEUFS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL effinergie (Validées par le CA du 21 novembre 2012) Les présentes Règles Techniques établies par l association

Plus en détail

La RT 2012 Présentation Version du 29 août 2011

La RT 2012 Présentation Version du 29 août 2011 La RT 2012 Présentation Version du 29 août 2011 27 septembre 2010 Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement www.developpement durable.gouv.fr Sommaire Objectifs de

Plus en détail

LA CONSOMMATION MAXIMALE D ENERGIE PRIMAIRE LE BESOIN BIOCLIMATIQUE

LA CONSOMMATION MAXIMALE D ENERGIE PRIMAIRE LE BESOIN BIOCLIMATIQUE LA CONSOMMATION MAXIMALE D ENERGIE PRIMAIRE Des équipements performants pour une consommation d énergie réduite Ventilation performante (naturelle, naturelle assistée, simple flux, double flux...) Energies

Plus en détail

MAISONS INDIVIDUELLES NEUVES RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 : CE QU IL FAUT RETENIR. Quéguiner Matériaux. vous accompagne

MAISONS INDIVIDUELLES NEUVES RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 : CE QU IL FAUT RETENIR. Quéguiner Matériaux. vous accompagne MAISONS INDIVIDUELLES NEUVES RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 : CE QU IL FAUT RETENIR Quéguiner Matériaux vous accompagne RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 : CE QU IL FAUT RETENIR Dans le cadre de la lutte contre

Plus en détail

La réglementation thermique dans le neuf RT2012

La réglementation thermique dans le neuf RT2012 La réglementation thermique dans le neuf RT2012 Jacques Faucher - Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement du Limousin 1 contexte Le contexte Le bâtiment, premier consommateur

Plus en détail

Le guide de la construction écologique : Tout savoir sur votre maison RT 2012 Tout savoir sur votre maison RT2012. Réglementation thermique

Le guide de la construction écologique : Tout savoir sur votre maison RT 2012 Tout savoir sur votre maison RT2012. Réglementation thermique Le guide de la construction écologique : Tout savoir sur votre maison RT 2012 Tout savoir sur votre maison RT2012 Réglementation thermique Avec Maison DTT Avec Maisons CTVL www.maison-dtt.fr La réglementation

Plus en détail

PARTIE ADMINISTRATIVE : 2 CONTEXTE DU PROJET : 3 DESCRIPTION PHYSIQUE DU BATIMENT : 3 COMPOSITION DES PAROIS : 4 MENUISERIES : 5 EQUIPEMENTS : 6

PARTIE ADMINISTRATIVE : 2 CONTEXTE DU PROJET : 3 DESCRIPTION PHYSIQUE DU BATIMENT : 3 COMPOSITION DES PAROIS : 4 MENUISERIES : 5 EQUIPEMENTS : 6 Tél. : 09 81 06 36 97 Fax : 09 81 70 75 67 L «e-home» 5 rue de l ile aux plaisirs 89000 AUXERRE Mail : info@abamo.fr Site : www.abamo.fr Pour votre projet durable. Table des matières PARTIE ADMINISTRATIVE

Plus en détail

La RT 2012. Présentation. Mendes 20 octobre 2012. Nicolas Cabassud. 27 septembre 2010. CETE Méditerranée

La RT 2012. Présentation. Mendes 20 octobre 2012. Nicolas Cabassud. 27 septembre 2010. CETE Méditerranée La RT 2012 Présentation Mens 20 octobre 2012 Nicolas Cabassud CETE Méditerranée 27 septembre 2010 Ministère l'egalité du Territoire et du Logement www.veloppement durable.gouv.fr SOMMAIRE 1ere partie :

Plus en détail

Photographe : DR Technal MÉMENTO RT 2012

Photographe : DR Technal MÉMENTO RT 2012 Photographe : DR Technal MÉMENTO RT 2012 ANTICIPER ET MAÎTRISER LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 Les évolutions de la Réglementation Thermique 2012 Qu est-ce que la Réglementation Thermique 2012 (RT 2012)?

Plus en détail

La RT 2012 Présentation

La RT 2012 Présentation La RT 2012 Présentation Version du 29 août 2011 27 septembre 2010 Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement www.developpement-durable.gouv.fr Sommaire Objectifs de

Plus en détail

ANNEXE RUBRIQUE PERFORMANCE ENERGETIQUE

ANNEXE RUBRIQUE PERFORMANCE ENERGETIQUE Sommaire ANNEXE RUBRIQUE PERFORMANCE ENERGETIQUE 1. Partie I - Construction - Performance énergétique... 5 1.1 Généralités... 5 1.2 Réglementation et Textes officiels... 5 1.2.1 Décret n 2010-1269 du 26

Plus en détail

Module 3 :TECHNIQUE ENERGIE 3.1 Consommation d éd. énergie. Formation conseiller PEB

Module 3 :TECHNIQUE ENERGIE 3.1 Consommation d éd. énergie. Formation conseiller PEB Module 3 :TECHNIQUE ENERGIE 3.1 Consommation d éd 3.1 La consommation d éd Contenu Lien vers la PEB Bases techniques Applications Synthèse Lien vers le logiciel PEB 2 Liens vers la PEB Les 3 volets 1.

Plus en détail

RT2012. La Réglementation Thermique 2012 L essentiel au quotidien CREATE AND PROTECT

RT2012. La Réglementation Thermique 2012 L essentiel au quotidien CREATE AND PROTECT RT2012 La Réglementation Thermique 2012 L essentiel au quotidien CREATE AND PROTECT RT2012 1974 : premier choc pétrolier. La France prend conscience de la nécessité d économiser ses ressources énergétiques.

Plus en détail

NOTRE SAVOIR-FAIRE EN INGÉNIERIE

NOTRE SAVOIR-FAIRE EN INGÉNIERIE NOTRE SAVOIR-FAIRE EN INGÉNIERIE SE3B EXERCE POUR TOUTE MAÎTRISE D OUVRAGE DES MISSIONS D INGÉNIERIE DANS LES DOMAINES DU BTP, DE LA CONSTRUCTION ET DES ÉNERGIES CES MISSIONS VONT DE L ESQUISSE À L EXPLOITATION

Plus en détail

ATTESTATION DE LA PRISE EN COMPTE DE LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE À L ACHEVEMENT DES TRAVAUX

ATTESTATION DE LA PRISE EN COMPTE DE LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE À L ACHEVEMENT DES TRAVAUX ATTESTATION DE LA PRISE EN COMPTE DE LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE À L ACHEVEMENT DES TRAVAUX Je soussigné(e) : Représentant(e) de la société Située à : Numéro Voie Lieu-dit Localité Code postal : ---- BP

Plus en détail

RT 2012. explications pour l'obtention des attestations RT2012 27 septembre 2010 version avril 2013. DDT01 SHC- Bâtiment Durable

RT 2012. explications pour l'obtention des attestations RT2012 27 septembre 2010 version avril 2013. DDT01 SHC- Bâtiment Durable RT 2012 explications pour l'obtention des attestations RT2012 27 septembre 2010 version avril 2013 DDT01 SHC- Bâtiment Durable Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement

Plus en détail

RT 2012. Energie du bâtiment Mise en place du Grenelle 2 Autres Prestations thermiques

RT 2012. Energie du bâtiment Mise en place du Grenelle 2 Autres Prestations thermiques RT 2012 Energie du bâtiment Mise en place du Grenelle 2 Autres Prestations thermiques Les textes réglementaires Décret n 201-1269 du 26 octobre 2010 relatif aux c aractéristiques thermiques et à la performance

Plus en détail

LE GUIDE RT2012 RÉSIDENTIEL

LE GUIDE RT2012 RÉSIDENTIEL LE GUIDE RT2012 RÉSIDENTIEL RT 2012 LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 : POUR LES BÂTIMENTS NEUFS Dans le cadre de la lutte contre le changement climatique et pour la préservation de notre environnement,

Plus en détail

RT 2012 et RT existant

RT 2012 et RT existant RT 2012 et RT existant RéglemenTaTion TheRmique et efficacité énergétique Dimitri molle et Pierre-manuel Patry ÊG roupeêe yrolles,ê 2 011,Ê I SBNÊ :Ê 9 78-2 - 212-12979 - 3 Sommaire Avant-propos... 1 Partie

Plus en détail

Bâtiment Basse Consommation En route vers la RT 2012. Espace Info Energie de Solagro Airbus, 12 septembre 2011

Bâtiment Basse Consommation En route vers la RT 2012. Espace Info Energie de Solagro Airbus, 12 septembre 2011 Bâtiment Basse Consommation En route vers la RT 2012 Espace Info Energie de Solagro Airbus, 12 septembre 2011 Espace Info Energie Solagro www.solagro.org Conseils gratuits & indépendants Rémi GAYRARD et

Plus en détail

Réglementation Thermique 2012

Réglementation Thermique 2012 Réglementation Thermique 2012 Cadre standard de présentation du «Récapitulatif Standardisé d'etude Thermique simplifié» Opération : Maison Mr Dubois Etude thermique du : 27/03/2013 Logiciel et version

Plus en détail

Collectif Effinergie. Dynamique territoriale de l efficacité énergétique. Yann DERVYN Directeur PARIS - 2 OCTOBRE 2013 - AUDITORIUM LE MONDE

Collectif Effinergie. Dynamique territoriale de l efficacité énergétique. Yann DERVYN Directeur PARIS - 2 OCTOBRE 2013 - AUDITORIUM LE MONDE Collectif Effinergie Yann DERVYN Directeur Dynamique territoriale de l efficacité énergétique Un enjeu environnemental et Enjeux économique dans le secteur du bâtiment Une absence de définition de la basse

Plus en détail

Réglementation thermique RT 2005. TOULOUSE le 10 mai 2007

Réglementation thermique RT 2005. TOULOUSE le 10 mai 2007 Réglementation thermique RT 200 TOULOUSE le 10 mai 2007 Le contexte, les enjeux 20 Les ressources naturelles s épuisent Réserves en années consommation 2001 200 10 100 0 0 Charbon (sauf lignite) Pétrole

Plus en détail

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012»

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» Atelier n 1 Ce qui va changer avec la RT 2012 Journée Technique EIE mardi 21 juin 2011 PARIS Marc SCHOEFFTER ADEME\DEP\DVTD\SB Ministère de l'écologie,du

Plus en détail

La RT2012 Présentation

La RT2012 Présentation La RT2012 Présentation Cédric BESAIRIE CETE de Lyon Les27mardis de2010 la DDT septembre Lempdes 6 septembre 2011 Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement WWW.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

Version 1 / Septembre 2012 BEOPAN ET LA RT 2012

Version 1 / Septembre 2012 BEOPAN ET LA RT 2012 Version 1 / Septembre 2012 BEOPAN ET LA RT 2012 LE PLUS IMPORTANT: RESPECT DE LA RT 2012. Pour les permis déposés à partir du 01/01/2013 1 / Lors du dépôt de permis de construire il faudra fournir une

Plus en détail

Forum aux éco-énergies et éco-constructions. Construire et rénover, le label BBC et la RT 2012

Forum aux éco-énergies et éco-constructions. Construire et rénover, le label BBC et la RT 2012 Forum aux éco-énergies et éco-constructions 31 mars 2012 à Salles Construire et rénover, le label BBC et la RT 2012 CREAQ Guillaume CLERC Conseiller Info Energie 1 Les 13 Espaces Info Energie en Aquitaine

Plus en détail