COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Logement neuf au 1 er trimestre 2013 : Un nouveau trimestre de baisse

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Logement neuf au 1 er trimestre 2013 : Un nouveau trimestre de baisse"

Transcription

1 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Logement neuf au 1 er trimestre 2013 : Un nouveau trimestre de baisse L Observatoire de la Fédération des promoteurs immobiliers de France (FPI) livre ce jour les derniers chiffres de l activité. Confirmant la baisse continue depuis 2011 du marché des logements neufs, le début d année enregistre une baisse des ventes de - 6.9% et un effondrement des mises en vente de -33.2%. Paris, le - Le début d année 2013 s inscrit dans la tendance à la baisse du marché des logements neufs observée depuis Sur l ensemble du territoire, l Observatoire de la FPI enregistre un nouveau repli de -6.9% des ventes au détail de logements neufs ( réservations nettes, hors résidences avec services, au 1er trimestre 2013) par rapport au 1er trimestre Comparé au 1er trimestre 2011, le recul est de -28%, et atteint même -41% si l on se réfère au 1er trimestre Démarrage timide du dispositif Duflot Cette baisse s explique par une nouvelle diminution des ventes aux investisseurs privés (-23%), compensée partiellement par un léger mieux de l accession à la propriété (+4%). La forte baisse des ventes aux investisseurs est due notamment au changement de dispositif au 1 er janvier 2013 avec la disparition du dispositif Scellier et le démarrage timide du dispositif Duflot. La légère hausse des ventes en accession traduit, pour sa part, la volonté des ménages de profiter d un environnement de taux d intérêt exceptionnellement bas, malgré des perspectives économiques médiocres et une situation de l emploi très difficile. Les promoteurs s adaptent à un marché atone S adaptant à la faiblesse de la demande, les mises en ventes enregistrent un recul spectaculaire de -33% ( logements) par rapport au 1 er trimestre 2012 et atteignent le niveau le plus faible depuis Cet effondrement des mises en vente traduit l inquiétude des promoteurs sur les perspectives du marché et leur volonté de limiter le risque de gonflement des stocks. En effet, malgré la baisse des mises en vente, l offre commerciale continue d augmenter : logements neufs sont ainsi disponibles à la vente à fin mars 2013, soit une progression de +12,2% en 12 mois. La structuration de cette offre témoigne bien du manque de dynamisme du marché : la part des logements en projet (43% de l offre commerciale) est désormais inférieure à celle des logements en cours de construction, le volume du stock achevé passant de 5% à 8% en 12 mois.... /...

2 Résistance des prix de vente La quasi-stabilité des prix doit être soulignée puisqu en 12 mois, l Observatoire de la FPI enregistre une baisse du prix moyen limitée à -1,3% sur l ensemble du territoire. Cette baisse mesurée résulte de la régulation par les opérateurs du volume de l offre mais témoigne aussi de l inélasticité des prix de vente à la baisse tant que le prix de revient des logements ne baissera pas sous le double effet d une baisse du prix des terrains et des coûts de construction. Pour François Payelle, président de la FPI «les chiffres du premier trimestre 2013 restent très préoccupants, en recul par rapport à 2012 dont les niveaux étaient les plus mauvais depuis 20 ans. Si les mesures structurelles que s apprête à prendre le Gouvernement par ordonnances vont clairement dans le bon sens, elles n auront d effet sur la production de logements qu à compter de Pour avoir un impact sur les chiffres des prochains mois, il est important que le cadre règlementaire du dispositif Duflot soit fixé dans les tout prochains jours et que la relance de l accession à la propriété devienne une priorité.» François PAYELLE Président CONTACTS Catherine ZOU Chargée de communication et de relations presse Tél. : Fax : mail :

3 Jeudi Observatoire de l immobilier de la FPI Les chiffres du logement neuf 1 er trimestre 2013 Contact presse : Catherine Zou

4 OBSERVATOIRE DE LA FPI SOMMAIRE Observatoire de la FPI Analyse de conjoncture Tableau 1 : Evolution des ventes au détail par destination Tableau 2 : Logements ordinaires vendus au détail (résultats trimestriels) Tableau 3 : Destination des ventes au détail Tableau 4 : Ventes au détail en TVA réduite Tableau 5 : Logements ordinaires vendus en bloc Figure 1 : Répartition des ventes en bloc Tableau 6 : Typologie des ventes et de l offre commerciale Tableau 7 : Etat d avancement de l offre commerciale en collectif Tableau 8 : Prix de vente au m² habitable des logements collectifs (hors parking) en TVA à 19,6 % Tableau 9 : Prix de vente moyen des logements collectifs (hors parking) en TVA à 19,6 % Tableau 10 : Surface moyenne des logements collectifs (hors parking) en TVA à 19,6 % Figure 2 : Evolutions des différents indicateurs entre le 1 er trimestre 2012 et le 1 er trimestre 2013 Tableau 11 : Prix moyens du m² habitable des logements collectifs réservés (hors parking) Figure 3 : Evolution des ventes nettes totales, des ventes à investisseurs et des prix dans les principales villes Les points marquants du marché du logement neuf dans les régions Note méthodologique 1

5 Présentation de l Observatoire de la FPI Il collecte les données de 19 observatoires régionaux et en extrait une synthèse nationale. L observatoire de la FPI couvre environ 82 % du marché du logement neuf (cf. note de méthodologie). Il comprend les régions suivantes : Alpes Maritimes, Aire urbaine de Lille (Lille, Roubaix, Tourcoing), Ile de France, Aire urbaine de Toulouse, la région Atlantique (Loire Atlantique et SCOT d Angers), la Communauté urbaine de Lyon, la région Alpes et deux Savoies, l Hérault (Régions de Montpellier, de Béziers et de Sète), la région du Gard (Nîmes, Uzès, Alès), la région du Centre (Tours, Chartres, Orléans), l Auvergne, la Provence (Bouches du Rhône, Var, aire Avignonnaise, aires alpines), l Aquitaine (Communauté urbaine de Bordeaux et Bassin d Arcachon), la région de Narbonne, la région de Bayonne Anglet Biarritz, la région de Perpignan, le pays Pyrénées Méditerranée, la Normandie (régions de Caen, Rouen, Deauville Trouville et du Havre), la communauté d agglomérations du Grand Besançon, la Bretagne (Rennes, Quimper, Vannes, Lorient, Brest et St Malo) et la communauté urbaine de Strasbourg. 2

6 Analyse de conjoncture L année 202 aura été marquée par une sévère baisse de l activité de la promotion immobilière en particulier du coté de la demande de logements neufs. Le 1 er trimestre 2013 s inscrit dans la tendance à la baisse des ventes de logements neufs et se caractérise de surcroit par un effondrement de l offre nouvelle. L Observatoire de la Fédération des promoteurs immobiliers de France (FPI), qui représente environ 82% du marché, enregistre un nouveau repli de -6.9% des ventes de logements neufs ( réservations nettes au 1 er trimestre 2013) par rapport au 1 er trimestre Par rapport au 1 er trimestre 2011, le recul est de -28%, et atteint même -41% par rapport au 1 er trimestre Comme en 2012, cette évolution du nombre des ventes s explique principalement par la faiblesse de la demande des ventes à investisseurs individuels (-23% au 1 er trimestre). Dans le même temps, le marché de l accession fait preuve d une certaine stabilité depuis début 2012, le nombre de vente à occupants ayant même légèrement progressé ce trimestre (+4% par apport au 1 er trimestre 2012). Le faible niveau général des ventes, et notamment aux investisseurs, s explique par l effet conjugué : Du lancement du nouveau dispositif Duflot, dont la commercialisation n a réellement débuté que mi-février ; de la relative faiblesse de l accession à la propriété dans le neuf, liée à la diminution significative de l aide à l accession, due aux réformes du PTZ+ fin 2011 et 2012 ; De l attentisme général des acquéreurs dans un environnement économique menaçant, bien que le coût du financement n ait jamais été aussi faible; des prix qui demeurent élevés sous le double effet de l envolée des charges foncières et de renchérissement des coûts de construction renchéris par l accumulation des normes et des règlementations techniques, qui ne se traduit plus par une amélioration de la qualité des logements ; du durcissement des critères d octroi du crédit aux acquéreurs, pour lesquels les conditions restent restrictives. 3

7 Les mises en vente enregistrées par notre Observatoire sur le 1 er trimestre 2013 ( unités) chutent lourdement : -33% par rapport au 1 er trimestre La baisse de l activité commerciale initiée début 2011 pénalise en effet le lancement de nouvelles opérations et hypothèque le nombre de permis de construire et de mises en chantier pour L offre commerciale est constituée de logements à fin mars 2013 selon notre observatoire, ce qui représente 15,1 mois de commercialisation. Signe du ralentissement de l activité, le nombre de logements non-vendus en construction est aujourd hui plus important que le nombre de logements en projet. Enfin, le volume de logements livrés non-vendus a augmenté de +75% en 12 mois. Les prix des logements collectifs enregistrent une baisse de -1,3% sur l ensemble du territoire par rapport au 1 er trimestre Cette évolution du prix national moyen masque naturellement des évolutions locales très contrastées. En synthèse, le 1 er trimestre 2013 est caractérisé par : Une baisse des ventes (-6,7% par rapport au 1 er trimestre 2012) : Un effondrement du rythme des mises en vente (-33%) ; Une relative stabilité du prix moyen des logements collectifs (-1,3% depuis 1 an). 4

8 Nombre de logements neufs vendus Evolution des ventes brutes au détail par destination Ventes en accession Ventes à investisseurs Total 5

9 OBSERVATOIRE DE LA FPI FRANCE Tableau 2 : LOGEMENTS VENDUS AU DÉTAIL (Hors ventes en bloc - Hors Résidences Services) Variation T T T T T T / T Mises en vente ,2% dont Collectif ,3% dont Individuel groupé ,6% Ventes nettes ,9% dont Collectif ,5% dont Individuel groupé ,1% Offre commerciale * ,2% dont Collectif ,5% dont Individuel groupé ,2% Stock (en mois d'écoulement 12,6 13,2 15,7 11,2 13,0 15,1 * Offre disponible en fin de période Baisse des ventes nettes de -6,9 % par rapport au 1 er trimestre 2012 Baisse des mises en vente de -33,2 % par rapport au 1 er trimestre 2012 Augmentation de l offre commerciale de +12,2 % par rapport au 1 er trimestre 2012, représentant 15,1 mois de commercialisation sur la base du dernier trimestre observé. 6

10 OBSERVATOIRE DE LA FPI FRANCE ENTIERE Tableau 3 : DESTINATION DES VENTES AU DÉTAIL Variation T T T T T T / T Ventes nettes ,9% Ventes nettes aux investisseurs % Part des réservations nettes aux investisseurs 41% 38% 43% 51% 44% 34% Ventes nettes en accession (TVA réduite incluses) % Part des réservations nettes en accession 59% 62% 57% 49% 56% 66% Forte baisse des ventes à investisseurs : -23% par rapport au 1 er trimestre Hausse des ventes en accession de +4% par rapport au 1 er trimestre Tableau 4 : VENTES AU DÉTAIL EN TVA REDUITE * Variation T T T T T T / T Ventes nettes totales % Ventes nettes à TVA réduite % Part des ventes nettes en TVA réduite 7% 8% 8% 5% 7% 8% *Hors Ile de France 7

11 OBSERVATOIRE DE LA FPI FRANCE Tableau 5 : LOGEMENTS ORDINAIRES VENDUS EN BLOC * T T T T T Variation T / T Total des ventes nettes (ventes en blocs incluses) % Total ventes en bloc % Part des ventes en blocs 12,1% 13,9% 17,9% 20,0% 16,5% 16,0% *Hors Ile-de-France Forte hausse des ventes en bloc de +25% par rapport au 1 er trimestre

12 OBSERVATOIRE DE LA FPI FRANCE Tableau 6 : TYPOLOGIE DES VENTES AU DÉTAIL ET DE L'OFFRE AU T Studio 2 pièces 3 pièces 4 pièces 5 pièces et + Total Ventes nettes En % 6% 33% 38% 19% 4% Offre commerciale * En % 5% 28% 44% 19% 4% * Offre disponible en fin de période Les 2-3 pièces représentent 71 % des ventes nettes et 72% de l offre commerciale. 9

13 OBSERVATOIRE DE LA FPI FRANCE Tableau 7 : ÉTAT D'AVANCEMENT DE L'OFFRE COMMERCIALE EN COLLECTIF* Variation T T T T T T / T Offre commerciale * % en volume en part en projet % en cours de construction % livrée % en projet 49% 50% 49% 44% 44% 43% en cours de construction 46% 45% 46% 48% 48% 50% livrée 5% 5% 5% 7% 7% 8% * Hors Ile-de-France et Côte d'azur Offre disponible en fin de période L offre livrée progresse en volume (+75%) ainsi qu en part relative (de 5% à 8%) par rapport au 1 er trimestre Cet indicateur est particulièrement suivi par les promoteurs. La part des logements en projet (43%) reste inférieure à celle des logements en construction (50%). 10

14 OBSERVATOIRE DE LA FPI FRANCE Tableau 8 : PRIX DE VENTE AU M² HABITABLE DES LOGEMENTS COLLECTIFS (HORS PARKING) EN TVA 19,6 % Prix de vente au m² habitable Observations sur les réservations nettes observées au 1 er trimestre 2013 T T T T T Variation T / T Province ,8% Ile de France ,3% France entière ,3% Une quasi-stabilité des prix sur 12 mois ; une baisse du prix moyen limitée à -1,3% en moyenne sur l ensemble du territoire. 11

15 OBSERVATOIRE DE LA FPI FRANCE Tableau 9 : PRIX DE VENTE DES LOGEMENTS COLLECTIFS (HORS PARKING) EN TVA 19,6 % Observations sur les réservations nettes observées au 1 er trimestre 2013 T T Prix de vente moyen Studio 2 pièces 3 pièces 4 pièces 5 pièces Studio 2 pièces 3 pièces 4 pièces 5 pièces Province Ile de France France entière Tableau 10 : SURFACE MOYENNE PAR TYPE DE LOGEMENTS COLLECTIFS (HORS PARKING) EN TVA 19,6 % Observations sur les réservations nettes observées au 1 er trimestre 2013 T T Surface habitable en m² Studio 2 pièces 3 pièces 4 pièces 5 pièces Studio 2 pièces 3 pièces 4 pièces 5 pièces Province 29,8 m² 43,9 m² 64,0 m² 87,0 m² 115,6 m² 29,5 m² 43,8 m² 64,5 m² 86,9 m² 117,2 m² Ile de France 30,2 m² 43,9 m² 62,9 m² 81,2 m² 100,7 m² 29,7 m² 43,8 m² 62,7 m² 81,8 m² 101,6 m² France entière 29,9 m² 43,9 m² 63,7 m² 84,5 m² 109,3 m² 29,6 m² 43,8 m² 63,7 m² 84,3 m² 107,2 m² 12

16 OBSERVATOIRE DE LA FPI FRANCE Figure 2 : Evolutions des différents indicateurs entre le 1 er trimestre 2012 et le 1 er trimestre 2013 (hiérarchisation par ordre décroissant) Total des ventes observées Ventes à investisseurs Ventes à occupants Ventes en bloc Mises en ventes Offre commerciale Prix CU Strasbourg (+24%) Auvergne (+20%) SCOT de Lille (+14%) Nord Aquitaine (+11%) Midi-Pyrénée (+10%) Côte d'azur (+1%) Normandie (-1%) Ile-de-France (-3%) Provence (-9%) Pays de la Loire (-10%) AU de Lyon (-17%) Languedoc-Roussillon (-19%) Bretagne (-38%) Centre (-40%) AU de Lyon (+58%) Auvergne (+18%) SCOT de Lille (+15%) Normandie (+4%) Nord Aquitaine (+3%) Côte d'azur (-6%) CU Strasbourg (-14%) Midi-Pyrénée (-15%) Ile-de-France (-29%) Pays de la Loire (-32%) Languedoc-Roussillon (-41%) Bretagne (-42%) Provence (-50%) Centre (-57%) CU Strasbourg (+188%) Midi-Pyrénée (+46%) Provence (+24%) Auvergne (+22%) Nord Aquitaine (+22%) Pays de la Loire (+16%) SCOT de Lille (+13%) Ile-de-France (+9%) Languedoc-Roussillon (+6%) Côte d'azur (+6%) Normandie (-3%) Centre (-21%) Bretagne (-42%) AU de Lyon (-60%) Ile-de-France (NC) Auvergne (ND) Centre (ND) Normandie (+1680%) Midi-Pyrénée (+1407%) Bretagne (+307%) Languedoc-Roussillon (+85%) Pays de la Loire (+31%) Nord Aquitaine (-20%) Côte d'azur (-23%) CU Strasbourg (-52%) Provence (-63%) SCOT de Lille (-71%) AU de Lyon (-89%) SCOT de Lille (+39%) Auvergne (+22%) CU Strasbourg (+8%) Côte d'azur (0%) Midi-Pyrénée (-3%) Languedoc-Roussillon (-8%) Nord Aquitaine (-16%) Provence (-16%) Bretagne (-36%) Pays de la Loire (-40%) AU de Lyon (-42%) Centre (-49%) Ile-de-France (-53%) Normandie (-67%) SCOT de Lille (+26%) Auvergne (+22%) Ile-de-France (+21%) CU Strasbourg (+20%) Provence (+18%) AU de Lyon (+16%) Midi-Pyrénée (+14%) Côte d'azur (+11%) Bretagne (+8%) Pays de la Loire (+8%) Languedoc-Roussillon (-2%) Nord Aquitaine (-2%) Normandie (-3%) Centre (-18%) Bretagne (+4,7%) CU Strasbourg (+4,3%) Auvergne (+2,9%) SCOT de Lille (+2,8%) Centre (+1,8%) AU de Lyon (+1,5%) Midi-Pyrénée (+1,2%) Ile-de-France (-1,3%) Nord Aquitaine (-1,3%) Pays de la Loire (-4,1%) Normandie (-4,7%) Languedoc-Roussillon (-4,8%) Provence (-7,0%) Côte d'azur (-8,6%) 13

17 OBSERVATOIRE DE LA FPI FRANCE Tableau 11 : PRIX MOYENS DU M² HABITABLE DES LOGEMENTS COLLECTIFS RESERVES (HORS PARKING) Prix de vente au m² (hors parking) Communautés d Agglomération, CU et AU T T Evolutions T / T Agglomération de Marseille ,0% CA de Rouen ,8% CA d Angers-Loire Métropole ,1% CA de Caen ,7% CA de Montpellier ,9% CU de Nantes Métropole ,7% CA du Havre ,2% Ile-de-France ,3% CU Bordeaux ,1% CA de Besançon ,2% CA d Orléans-Val de Loire ,3% CA de St Malo ,4% AU de Toulouse ,2% AU de Lyon ,5% Grenoble Métropole ,1% CA Bassin d'arcachon ,2% Métropole Nice Côte d Azur ,3% CA de Clermont-Ferrand ,7% SCOT de Lille ,8% CA de Tours ,8% CA de Rennes ,1% CU de Strasbourg ,3% CA de Nîmes Métropole ,3% Annecy Agglomération ,3% 14

18 OBSERVATOIRE DE LA FPI FRANCE Figure 3 : EVOLUTION DES VENTES NETTES TOTALES, DES VENTES A INVESTISSEURS ET DES PRIX DANS LES PRINCIPALES VILLES (Evolutions entre le 1 er trimestre 2012 et le 1 er trimestre 2013) (Evolutions entre le 1 er trimestre 2012 et le 1 er trimestre 2013) 15

19 OBSERVATOIRE DE LA FPI Les points marquants du marché du logement neuf dans les régions Ile de France Au cours du 1 er trimestre 2013, les ventes de logements neufs (4 610 unités) enregistrent un léger retrait ( 3%) par rapport au 1 er trimestre Cette baisse s explique par le retrait des investisseurs: 29% par rapport au 1 er trimestre 2012, soit ventes. La part des investisseurs dans les ventes totales ne représente plus que 22% des ventes sur le 1 er trimestre 2013 contre près de 30% au 1 er trimestre En revanche, les ventes en accession progressent sensiblement avec ventes au 1 er trimestre 2013, soit une hausse de +9% par rapport au 1 er trimestre Les mises en vente s effondrent : par rapport au 1 er trimestre 2012, la chute est de 53% avec lancements sur les trois premiers mois de L offre totale de fin de période a augmenté de logements en 12 mois, soit +21%. A fin mars 2013, l offre commerciale est ainsi constituée de logements (dont 95% d appartements), ce qui représente 10 mois de commercialisation contre 8 mois à fin mars Le prix de vente moyen est orienté à la baisse en Ile de France : il s établie à /m² (habitable, hors parking) ce trimestre, soit une baisse de 1,3 % par rapport au 1 er trimestre Hors Paris, le prix de vente moyen pour les logements collectifs est de /m² sur le 1 er trimestre

20 OBSERVATOIRE DE LA FPI Les points marquants du marché du logement neuf dans les régions Normandie Avec 301 réservations nettes au cours du 1 er trimestre 2013, les ventes se maintiennent au niveau bas du 1 er trimestre Le marché retrouve néanmoins un certain dynamisme dans les grandes agglomérations de la région puisque les ventes progressent de +38% sur la CA de Caen et de +22% sur la CA de Rouen par rapport au 1 er trimestre Les ventes à investisseurs (115 unités au 1 er trimestre 2013) enregistrent une légère augmentation de +4% par rapport au 1 er trimestre 2012 sur l ensemble de la région. Leur part dans les ventes totales reste proche de 38%. Les ventes en accession enregistrent une diminution de 3% par rapport au 1 er trimestre 2012 avec 186 réservations ce trimestre. Cette baisse s explique par le faible nombre de ventes enregistrées sur la CA du Havre au cours du 1 er trimestre 2013 (seulement 7 réservations, contre 31 au 1 er trimestre 2012). Alors qu il n y avait eu que 5 ventes en bloc au cours du 1 er trimestre 2012, 89 ventes en bloc ont été comptabilisées sur le 1 er trimestre Au 1 er trimestre 2013, seulement 313 logements ont été mis en vente sur l aire de l Observatoire normand, soit une diminution préoccupante de 68% par rapport au 1 er trimestre 2012 ( 32% à Caen, 67% au Havre et 86% à Rouen). L offre commerciale marque un léger retrait avec logements disponibles à fin mars 2013 (contre à fin mars 2012). Ce stock représente désormais 20,8 mois de commercialisation. L évolution du prix de vente moyen (habitable, hors parking) sur 12 mois varie selon la zone observée : il diminue de 8,8% sur la CA de Rouen à /m², de 4,7% à /m² sur la CA de Caen et de 2,2% à /m² sur la CA du Havre. Seule la CC de la Côte Fleurie enregistre une forte hausse du prix moyen (+21,1% à /m²). 17

21 OBSERVATOIRE DE LA FPI Les points marquants du marché du logement neuf dans les régions SCOT de Lille Par rapport à un 1 er trimestre 2012 particulièrement faible en terme d activité, le 1 er trimestre 2013 marque un léger regain d activité sur le secteur du SCOT de Lille. Après 4 trimestres de baisse consécutive, les réservations nettes enregistrent une augmentation de +14% au 1 er trimestre 2013 par rapport au 1 er trimestre 2012 (250 réservation ce trimestre). Les ventes à investisseurs dépassent le volume du 1 er trimestre 2012 avec 85 ventes sur les 3 premiers mois de l année 2013, soit une progression de +15%. Leur part dans les ventes globales reste inchangée, représentant toujours 34% des ventes. Les ventes en accession (165 unités) progressent également en volume : +13% ce trimestre par rapport au 1 er trimestre En retrait depuis le milieu d année 2012, les mises en vente enregistrent une augmentation de +39% ce trimestre par rapport au 1 er trimestre 2012 avec 725 lancements sur les 3 premiers mois de l année. En 12 mois, l offre commerciale a progressé de +26% (2 186 logements disponibles à fin mars). Ce stock, qui représentait 23,7 mois de commercialisation à fin mars 2012 représente désormais 26,2 mois d écoulement au 1 er trimestre Le prix de vente est orienté à la hausse sur la période (+2,8% en 12 mois) avec un prix de vente moyen sur le trimestre s établissant à /m² (habitable, hors parking) sur le SCOT de Lille. 18

22 OBSERVATOIRE DE LA FPI Les points marquants du marché du logement neuf dans les régions Aire urbaine de Lyon Le début d année 2013 marque un nouveau ralentissement du marché des logements neufs. Le marché lyonnais s illustre toutefois par le dynamisme des investisseurs. Avec 659 réservations nettes au cours des 3 premiers de mois de 2013, les réservations sont en retrait de 17% par rapport au 1 er trimestre Après un fort repli en 2012, les ventes à investisseurs (460 unités au 1 er trimestre 2013) enregistrent une progression de +58% par rapport au 1 er trimestre Elles ont représenté 70% des ventes ce trimestre, contre seulement 37% sur les 3 premiers mois de 2012 (baisse d attractivité du dispositif Scellier pour l année 2012). Les ventes à occupants ont en revanche lourdement chuté : 199 ventes au 1 er trimestre 2013, soit une diminution de 60% par rapport au 1 er trimestre Les mises en vente chutent fortement ce trimestre : 792 logements ont été placés sur le marché, soit une diminution de 42% par rapport au 1 er trimestre L offre commerciale progresse encore : +16% par rapport au 1 er trimestre 2012 avec logements disponibles à fin mars Cette offre représente désormais plus de 20 mois de commercialisation. Signe de la baisse de dynamisme du marché, l offre livrée a progressé de +51% en 12 mois (en volume) et l offre «en projet» s est réduite de 11% dans le même temps. Le prix de vente moyen enregistre une hausse modérée : +1,5% en 12 mois pour s établir à /m² (habitable, hors parking) sur l ensemble de l aire urbaine au 1 er trimestre

23 OBSERVATOIRE DE LA FPI Les points marquants du marché du logement neuf dans les régions Pays de la Loire Le 1 er trimestre 2013 témoigne d un marché encore convalescent, où le rebond de l accession n est pas véritablement là et pour lequel les ventes aux investisseurs sont toujours en perte de vitesse. Les ventes de logements neufs sur le marché des Pays de la Loire enregistrent un nouveau recul de 10% par rapport au 1 er trimestre A noter toutefois la bonne tenue du marché du SCOT d Angers qui enregistre 114 réservations sur le début de l année (contre 66 au 1 er trimestre 2012). Les ventes sur la CU de Nantes, qui représentent près des 2/3 du marché, sont en retrait de 24% par rapport au 1 er trimestre 2012 (414 vente ce trimestre). Initié il y a 12 mois, le retrait des investisseurs se poursuit : 259 ventes à investisseurs ont été réalisées sur le trimestre, soit un nouveau retrait de 32% par rapport au 1 er trimestre 2012 ( 7% sur le SCOT d Angers et 36% sur la CU de Nantes). Les ventes à investisseurs ont représenté 41% des ventes sur les 3 premiers mois de l année 2013, contre 54% au 1 er trimestre 2012, Les ventes à occupants ont progressé ce trimestre : 375 ventes au 1 er trimestre 2013, soit une augmentation de +16% par rapport au 1 er trimestre 2012 (+139% sur le SCOT d Angers et 8% sur la CU de Nantes). Les mises en vente sont nettement orientées à la baisse : mises en vente ce trimestre, soit une baisse de 40% par rapport au 1 er trimestre 2012 ( 36% pour le SCOT d Angers et 45% pour la CU de Nantes). L offre commerciale continue de progresser : logements neufs sont disponibles sur le marché des Pays de la Loire à fin mars, soit 8% de plus qu en mars 2012 (+17% sur la CU de Nantes et 10% sur le SCOT d Angers). Ce stock représente 24,5 mois de commercialisation (contre 20,6 mois il y a un an). L offre achevée mais non encore vendue progresse, mais demeure marginale (5% de l offre). S établissant à /m² (habitable, hors parking) pour l ensemble de la zone, le prix de vente trimestriel moyen diminue de 4,1% par rapport au 1 er trimestre 2012 ( 3,7% sur la CU de Nantes à /m², et 8,1% pour le SCOT d Angers à /m²). 20

24 OBSERVATOIRE DE LA FPI Les points marquants du marché du logement neuf dans les régions Aire urbaine de Toulouse Le début d année 2013 se caractérise par un rebond des ventes à destination des propriétaires occupants ainsi que par un bon rythme des mises en ventes. Néanmoins, dans la continuité de 2012, les ventes aux investisseurs se sont encore contractées. Les ventes nettes aux particuliers (834 unités au 1 er trimestre 2013) sont en augmentation (+10%) par rapport au 1 er trimestre 2012 sur l aire urbaine (+23 % pour la ville de Toulouse). Avec 379 réservations sur les 3 premiers mois de 2013, les ventes à investisseurs enregistrent une baisse de 15% par rapport au 1 er trimestre Leur part ne cesse de se réduire : de 59% au 1 er trimestre 2012, les ventes à investisseurs représentent 45% des ventes au détail sur le 1 er trimestre2013. La hausse globale des ventes résulte de la forte augmentation des ventes à occupants : on en comptabilise en effet 455 sur les 3 premiers mois de 2013, soit une progression de +45% par rapport au 1 er trimestre Contrairement au 1 er trimestre 2012 où les bailleurs sociaux avaient été absents du marché (15 ventes en bloc), ceux ci ont été nettement plus présent ce trimestre (235 réservations nettes). Après une fin d année 2012 où les mises en vente avaient été nettement en retrait (environ lancements par trimestre), elles retrouvent un rythme comparable à celui du 1 er trimestre 2012 avec lancements au 1 er trimestre 2013 ( 3% par rapport au 1 er trimestre 2012). L offre commerciale s accroît à logements, soit +14 % par rapport à mars Le taux d écoulement moyen d une opération est de 16 mois, soit un rythme comparable à celui du 1 er trimestre 2012 (15,5 mois). Le prix de vente moyen est globalement stable à /m² (habitable, hors parking) au 1 er trimestre 2013, soit une hausse limitée à +1,2 % par rapport au 1 er trimestre

25 OBSERVATOIRE DE LA FPI Les points marquants du marché du logement neuf dans les régions Provence 1 Le nombre des réservations (1 217 unités au 1 er trimestre 2013) enregistre une nouvelle dégradation, de l ordre de 9 % par rapport au 1 er trimestre Sur Marseille, les réservations chutent même de 24% sur la même période. Avec 298 ventes comptabilisées sur les trois premiers mois de 2013, il y a eu 2 fois moins de ventes à investisseurs qu au 1 er trimestre Leur part dans les ventes est désormais de 24% alors qu elle était de 45% au 1 er trimestre Après les rabotages successifs du Scellier, le nouveau dispositif Duflot n a pas encore remobilisé les investisseurs sur la région Provence. Les ventes en accession ont progressé par rapport au 1 er trimestre 2012 : +24% avec 919 ventes au cours du 1 er trimestre Les réservations en TVA réduite enregistrent une forte baisse ( 58%) par rapport au 1 er trimestre Devant une conjoncture incertaine, la baisse des mises en vente ( 16% avec lancements au 1 er trimestre 2013) se poursuit et, de ce fait, ne favorise pas la reprise de l activité. Les mises en vente progressent toutefois sur Marseille de +12% avec 563 lancements au 1 er trimestre L offre commerciale continue de progresser : logements sont disponibles sur l aire de l OIP, soit 18% de plus qu à fin mars % de cette offre commerciale n est pas encore mise en chantier, et 10 % est désormais achevé et invendu. Le prix moyen des logements collectifs réservés en TVA à 19,6 %, stable depuis 6 mois, baisse de 7 % par rapport au 1 er trimestre 2012 pour atteindre /m² (habitable, hors parking). Sur Marseille, la baisse est encore plus significative : 11% par rapport au 1 er trimestre 2012 pour atteindre /m² (habitable, hors parking). 1 Territoire Provence : Bouches du Rhône, Aire Avignonnaise, Aires Urbaines des Alpes et Var 22

26 OBSERVATOIRE DE LA FPI Les points marquants du marché du logement neuf dans les régions Côte d Azur En retrait depuis le milieu d année 2011, le marché de la Côte d Azur marque une stabilité des ventes et des mises en ventes sur les 3 premiers mois de l année Les prix, en revanche, continuent à baisser. Les réservations nettes (448 unités ce trimestre) sont stables (+1%) par rapport au 1 er trimestre Cette stabilité résulte d une baisse des ventes à investisseurs, compensée par la progression des ventes à occupants. Les ventes à investisseurs, 178 ce trimestre, sont en diminution de 6% par rapport au 1 er trimestre Leur part dans les ventes représente 40% des ventes ce trimestre, contre 43 % au 1 er trimestre Les ventes en accession ont augmenté par rapport au 1 er trimestre 2012 : on en comptabilise 270 sur les 3 premiers mois de l année 2013, contre 254 au 1 er trimestre Les mises en vente se maintiennent au niveau du 1 er trimestre 2012 : 614 lancements au 1 er trimestre 2013, contre 612 au 1 er trimestre L offre commerciale progresse de +11% en 12 mois avec logements disponibles à la vente à fin mars Ce stock représente 18,6 mois de commercialisation, contre 17,0 mois il y a 1 an. Le prix de vente moyen (habitable, hors parking) sur le périmètre de l OIH est orienté à la baisse : 8,6% depuis le 1 er trimestre 2012 pour s établir à /m². Sur la Communauté Urbaine Nice Côte d Azur, les prix augmentent toujours avec un prix moyen de /m² ce trimestre, soit une hausse de +2,3% en 12 mois. 23

27 OBSERVATOIRE DE LA FPI Les points marquants du marché du logement neuf dans les régions Région de Bordeaux et Bassin d Arcachon Avec 722 réservations nettes comptabilisées, les ventes du 1 er trimestre 2013 auront légèrement dépassé le niveau du 1 er trimestre 2012 (+11%). Sur la CU de Bordeaux, qui concentre 85% des ventes, ces dernières sont en augmentation de +25% par rapport au 1 er trimestre Les ventes à investisseurs se maintiennent au niveau du 1 er trimestre 2012 avec 361 réservations au cours du 1 er trimestre Elles progressent de +23% sur cette période sur la CU de Bordeaux (341 réservations) alors qu elles chutent de 49% sur le Bassin d Arcachon (seulement 20 réservations ce trimestre). Sur le 1 er trimestre 2013, les ventes à investisseurs ont représenté une vente sur deux. S agissant des ventes à occupants (361 unités), celles ci ont augmenté de +22% par rapport au 1 er trimestre Le taux de désistement reste important depuis un an (près de 19%). Les ventes en blocs ont diminué de 20 % par rapport au 1 er trimestre 2012 avec 118 ventes ce trimestre. Les mises en vente sont en retrait de 16% par rapport au 1 er trimestre 2012 avec lancements sur les 3 premiers mois de Cette baisse est particulièrement marquée sur le Bassin d Arcachon ( 55%), le recul sur la CU de Bordeaux étant de 11% sur la même période. L offre commerciale s est légèrement réduite depuis le 1 er trimestre 2012 ( 2%) avec logements disponibles à fin mars 2013 (dont 80% sur la CU de Bordeaux). En termes de commercialisation, ce stock représente 12 mois de ventes, contre 13,6 mois à fin mars Les prix moyens n ont que peu évolué par rapport au 1 er trimestre 2012 : Sur la CU de Bordeaux, le prix moyen s est réduit de 1,1% en 12 mois pour s établir à /m² (habitable, hors parking) tandis que, sur le Bassin d'arcachon, le prix moyen a augmenté de +2,2% sur la même période pour s établir à /m². 24

28 OBSERVATOIRE DE LA FPI Les points marquants du marché du logement neuf dans les régions Région de Bayonne Anglet Biarritz (BAB) Le bilan de la promotion immobilière de l Aquitaine Sud du 1 er trimestre 2013 montre plus qu une résistance du marché du neuf. Avec 362 logements réservés, le niveau de ventes est comparable à celui du 1 er trimestre 2012 (374 unités). Les ventes à investisseurs (140 ventes au 1 er trimestre 2013) enregistre un retrait sensible de 10% par au 1 er trimestre Leur part dans les ventes reste proche de 40%. Les ventes à occupants sont supérieures à 220 logements, soit le meilleur trimestre depuis début Les mises en ventes sont en retrait : il y a eu 418 lancements au cours du trimestre, soit 15% de moins qu au 1 er trimestre L offre commerciale se stabilise à unités depuis le 4 ème trimestre En 12 mois, le stock de logements neufs a augmenté de +24% et représente désormais 9,2 mois de commercialisation (contre 7,1 mois au 1 er trimestre 2012). Le stock livré a augmenté de +30 % en 12 mois et pour la première fois, l offre en cours de construction dépasse le stock sur plan. Sur 12 mois, le prix moyen de vente des logements collectifs diminue de 1,1% pour s établir à /m² (habitable, hors parking). 25

29 OBSERVATOIRE DE LA FPI Les points marquants du marché du logement neuf dans les régions Bretagne Sur les 3 premiers mois de 2013, les ventes (511 unités) enregistrent une nouvelle baisse sur l ensemble de la région : 38% par rapport au 1 er trimestre Cette baisse de l activité touche particulièrement les villes de Quimper ( 90%), Lorient ( 86%), St Malo ( 62%), Vannes ( 53%) et Rennes métropole ( 21%). Seule la ville de Brest enregistre une reprise des ventes (+60% par rapport au 1 er trimestre 2011). Les ventes à investisseurs sont particulièrement faibles avec seulement 190 réservations sur l ensemble de la région au 1 er trimestre 2013, soit une baisse de 42% par rapport au 1 er trimestre En proportion, leur part est désormais de 37% dans les ventes au détail. Les ventes à accédants enregistrent également un recul préoccupant : 34% par rapport au 1 er trimestre 2012, avec 321 réservations sur les 3 premiers mois de Les mises en ventes se sont nettement réduites sur le 1 er trimestre 2013 avec lancements, soit un recul de 36% de l offre nouvelle par rapport au 1 er trimestre Cette baisse affecte les villes de Vannes ( 50%), de Rennes métropole ( 48%), de St Malo ( 34%) et de Quimper (aucun lancement). Seules Brest et Lorient échappent à cette tendance baissière (respectivement +81% et +1% par rapport au 1 er trimestre 2012). Du fait du ralentissement du rythme des mises en vente, l augmentation de l offre commerciale se limite à +8% en 12 mois avec logements disponibles à fin mars 2013, ce qui représente 25,6 mois de commercialisation (contre 14,7 mois au 1 er trimestre 2012). En particulier, l offre disponible sur le marché de Rennes Métropole (1 997 logements) a progressé de +30%, représentant près de la moitié de l offre bretonne. Dans les autres grandes agglomérations, l offre s est réduite à Quimper ( 37%), Vannes ( 13%), Lorient ( 12%) et Brest ( 7%), et a progressé à St Malo (+8%). Concernant le prix de vente moyen au 1 er trimestre, on constate une augmentation sur presque toutes les villes de la région : Vannes (+6,2% à /m²), Rennes Métropole (+3,1% à /m²) et Saint Malo (+0,4% à /m²).. Une baisse du prix moyen est constatée à Brest ( 4,9% à /m²) et à Quimper ( 9,7% à /m²). 26

30 OBSERVATOIRE DE LA FPI Les points marquants du marché du logement neuf dans les régions Languedoc Roussillon Le 1 er trimestre 2013 se caractérise par un recul général de l offre et de la demande de logements neufs sur la région. A noter que, uniquement dans les grandes agglomérations, la demande des acquéreurs occupants et l offre nouvelle progressent. Au 1 er trimestre 2013, les réservations nettes (795 unités) enregistrent un retrait de 19% par rapport au 1 er trimestre La CA de Montpellier, représentant 70% du marché, enregistre une baisse des réservations de 3% sur la même période. Nîmes enregistre un recul de 4% des réservations tandis que, sur la CA de Perpignan, les réservations passent de 36 au 1 er trimestre 2012 à 126 au 1 er trimestre Cette baisse s explique par la forte chute des ventes à investisseurs : 315 ventes ce trimestre, soit une diminution de 41% par rapport au 1 er trimestre 2012 ( 35% sur la CA de Montpellier, 38% sur la CA de Nîmes). Sur la région Languedoc Roussillon, la part des ventes à investisseurs passe ainsi de 54% des ventes au 1 er trimestre 2012 à 40% au 1 er trimestre Les ventes en accession (480 unités) progressent de +6% par rapport au 1 er trimestre 2012 (+36% à Montpellier, +53% à Nîmes et +33% à Perpignan). Les ventes en bloc augmentent de +85% par rapport au 1 er trimestre 2012 avec 255 réservations au 1 er trimestre 2013 sur la région. Les mises en vente sont en net retrait : lancements ce trimestre, soit 8% par rapport au 1 er trimestre Dans les grandes agglomérations, l évolution des mises en vente est contrastée puisqu elles progressent à Montpellier (+20%) et Perpignan (multiplié par 4) et se réduisent à Nîmes ( 38%). L offre commerciale reste stable ce trimestre ( 2% par rapport au 1 er trimestre 2012) avec logements disponibles sur la région (dont 52% sur la CA de Montpellier, 11% sur la CA de Perpignan et 11% sur la CA de Nîmes). Ce stock représente 14,4 mois de commercialisation, contre 11,8 mois au 1 er trimestre Par rapport au 1 er trimestre 2012, le prix de vente moyen sur la région est orienté à la baisse : /m² en moyenne (habitable, hors parking), soit une baisse de 4,8%. Dans les grandes agglomérations, l évolution est relativement contrastée depuis le 1 er trimestre 2012 : 3,9% sur la CA de Montpellier (à /m²), 4,0% sur la CA de Perpignan (à /m²), et +11,2% sur la CA de Nîmes (à /m²). 27

31 OBSERVATOIRE DE LA FPI Les points marquants du marché du logement neuf dans les régions Centre (Région de Tours, régions d Orléans et de Chartres) Les débuts d années sont difficiles, et le 1 er trimestre 2013 l est particulièrement : faible niveau des ventes (tant aux acquéreurs résidentiels qu aux investisseurs), offre en retrait et prix globalement stables sur l aire d OCELOR. Sur l ensemble de l aire, les réservations du 1 er trimestre 2013 (205 unités) enregistrent une baisse de 40% par rapport au 1 er trimestre La baisse par rapport au 1 er trimestre 2012 est de 12% dans la région de Tours, de 42% dans le Chartrain et de 70% dans la région d Orléans. Cette baisse s explique par la chute des ventes à investisseurs : seulement 79 réservations sur l ensemble de l aire au cours des 3 premiers mois de 2013, soit un recul de 57% par rapport au 1 er trimestre 2012 ( 28% à Tours, 63% dans le Chartrain et 84% à Orléans). Les ventes à investisseurs, qui représentaient 53% des ventes au 1 er trimestre 2012, n ont constitué que 40% des ventes sur le trimestre. Les ventes à occupants sont également en retrait : 126 réservations nettes sur le 1 er trimestre 2013, soit une baisse de 21% par rapport au 1 er trimestre 2012 ( 52% à Orléans, 24% dans le Chartrain et +7% à Tours). Depuis l été 2012, l offre des promoteurs s ajuste : 456 lancements ont été recensés sur l aire au 1 er trimestre 2013, soit une diminution de 49% par rapport au 1 er trimestre 2012 ( 56% à Tours et 77% à Orléans). Seule le Chartrain enregistre une progression des mises en vente avec le lancement de 164 nouveaux logements permettant ainsi un renouvellement de l offre. La diminution des lancements commerciaux entraîne une baisse du volume de l offre commerciale : logements sont ainsi disponibles sur l aire à fin mars 2013 (dont 48% à Tours, 39% à Orléans et 13% dans le Chartrain), soit une baisse de 18% en 12 mois. La réduction des lancements commerciaux témoigne de la volonté des promoteurs de maintenir un niveau de stock cohérent avec le marché qui représente désormais 28,4 mois de commercialisation. Sur l aire, les prix n ont que faiblement progressé en moyenne (+1,8% depuis le 1 er trimestre 2012). L a hausse est de +3,0% sur la région de Tours (à /m²), +0,3% sur la région d Orléans (à /m²) et +2,1% dans le Chartrain (à /m²) par rapport au 1 er trimestre

32 OBSERVATOIRE DE LA FPI Les points marquants du marché du logement neuf dans les régions Aire de Clermont Ferrand (CA de Clermont Ferrand, Rioms et Issoire) Les réservations nettes sont en légère augmentation : 97 réservations au 1 er trimestre 2013, soit +20% par rapport 1 er trimestre 2012 (réalisées exclusivement sur la CA de Clermont Ferrand). En particulier, les ventes à investisseurs enregistrent, ce trimestre, une hausse de +18% (53 ventes) par rapport au 1 er trimestre Leur part dans le total des ventes (56%) se maintient au niveau du 1 er trimestre 2012 Les ventes en accession progressent également (44 ventes, soit +22% par rapport au 1 er trimestre 2012). Avec 134 lancements de janvier à mars 2013, les mises en vente sont en augmentation de +22% par rapport au 1 er trimestre Il est à noter que l année 2012 s était conclue par un très faible niveau de l offre nouvelle (seulement 62 lancements au 4 ème trimestre 2012). L offre commerciale s est globalement développée depuis 12 mois : 577 logements neufs sont disponibles à fin mars 2013, soit une augmentation de +22% en 12 mois. Ce Stock représente près de 17,8 mois de commercialisation, contre 17,5 mois à fin mars Le prix de vente moyen sur la zone de l Observatoire auvergnat au 1 er trimestre s élève à /m² (habitable, hors parking), soit une hausse de +2,9% par rapport au 1 er trimestre

33 OBSERVATOIRE DE LA FPI Les points marquants du marché du logement neuf dans les régions Communauté urbaine de Strasbourg Avec 165 réservations nettes, le 1 er trimestre 2013 marque une hausse sensible des réservations par rapport au 1 er trimestre 2012 (+24%). Ce volume reste néanmoins en net retrait par rapport aux 2 derniers trimestres Le collectif représente la quasi totalité de l activité (99%). La hausse de l activité est intégralement portée par les utilisateurs (+188%) avec 72 réservations sur les 3 premiers mois de l année L investissement privé s est encore contracté avec 93 réservations sur le 1 er trimestre 2013, soit une baisse de 14% par rapport au 1 er trimestre La part des ventes à investisseurs a ainsi été ramenée à 56% ce trimestre alors qu elle était de 81% au 1 er trimestre 2012, période où l attrait du Scellier avait déjà perdu de sa valeur en raison de la réduction d impôt limitée à 13%. Les ventes en bloc, 10 réservations au cours du trimestre, enregistrent un recul de 52% par rapport au 1 er trimestre Concernant les mises en vente, on note une hausse de +8% par rapport au 1 er trimestre 2012 avec 230 lancements au cours du 1 er trimestre L offre commerciale, logements disponibles à fin mars 2013, progresse de +20% en 12 mois. Ce stock représente désormais 22,6 mois de commercialisation. La part relative de l offre livrée ou en cours de construction est quasi identique à celle du 1 er trimestre 2012 (13% de logements livrés, 53% en cours de construction). Le prix de vente moyen est orienté à la hausse : +4,3% par rapport au 1 er trimestre 2012 pour s établir à /m² (habitable, hors parking) sur la CU de Strasbourg. 30

34 OBSERVATOIRE DE LA FPI Les points marquants du marché du logement neuf dans les régions CA Grand Besançon Les réservations nettes du 1 er trimestre 2013 (56 unités) sont en hausse de +40% par rapport au 1 er trimestre Cette augmentation est portée par les bons résultats des ventes en accession : 39 ventes de janvier à mars 2012 (contre 16 au 1 er trimestre 2012). Leur part dans le total des ventes au détail est de 70%. Les ventes à investisseurs enregistrent une baisse de 29% sur le 1 er trimestre 2013 (17 unités) par rapport à la même période de Le 1 er trimestre 2013 enregistre 42 mises en vente, soit 2 fois moins qu au 1 er trimestre Cette diminution de l offre nouvelle témoigne bien de la volonté des promoteurs à adapter leur offre à une demande toujours fébrile. L offre commerciale se réduit en volume : 322 logements sont disponibles à fin mars, soit une baisse de 9% en 12 mois. Ce stock de logements disponibles représente désormais 17,3 mois de commercialisation. A noter que la part de logements livrés non vendu est particulièrement élevée (27% de l offre commerciale) et que l offre en projet représente moins du tiers de ce stock. Depuis 12 mois, les prix sont stables sur la CA du Grand Besançon : le prix moyen s établie à /m² (habitable, hors parking) au 1 er trimestre 2013, soit 0,2% par rapport au 1 er trimestre

35 OBSERVATOIRE DE LA FPI Les points marquants du marché du logement neuf dans les régions Isère 2 Savoies Les ventes de la zone Isère 2 Savoies (512 ce trimestre) enregistrent une nouvelle baisse de 12% par rapport au 1 er trimestre Il s agit du 5 ème trimestre consécutif de baisse des ventes. Les ventes à investisseurs sont toujours en net recul: 30% ce trimestre par rapport au 1 er trimestre 2012 avec 129 réservations sur le trimestre. Elles ne représentent plus que 25% des ventes au 1 er trimestre 2013, contre 32% au 1 er trimestre Le rythme des ventes en accession se stabilise ( 3% par rapport au 1 er trimestre 2012), mais reste à un faible niveau avec seulement 383 réservations entre janvier et mars Conséquence de la baisse des ventes initiée depuis 2012, le rythme des mises en vente au 1 er trimestre 2013 (602 lancements) est en net retrait par rapport au 1 er trimestre 2012 ( 23%). L offre de logements disponibles continue de progresser : logements sont disponibles à fin mars 2013 (+30% en 12 mois), ce qui constitue le plus haut niveau jamais observé. Ce stock représente désormais 19,3 mois de commercialisation, contre 13,1 mois il y a un an. Le prix moyen de vente des logements collectifs sur la zone Isère 2 Savoies augmente de +3,2% par rapport au 1 er trimestre 2012 pour s établir à /m² habitable, hors parking). Ces chiffres et ces évolutions reflètent des situations très contrastées selon les territoires couverts, le pays du genevois tirant nettement la moyenne à la hausse. 32

36 OBSERVATOIRE DE LA FPI FRANCE Note méthodologique Le marché français de la promotion immobilière est composé de 80 aires de marché (données 2009). Ces aires se répartissent dans les régions FPI en : 18 marchés métropolitains (> 1000 ventes/an), 60 aires de marchés (< 1000 ventes/an). L Observatoire FPI, sur les données trimestrielles remontées par les différents observatoires régionaux, couvre : 15 marchés métropolitains observés, soit 70 % des ventes nationales de logements neufs en 2011 (64% en 2010), 16 aires de marchés, représentant 12 % des ventes nationales pour 2011 (11 % en 2010). L Observatoire FPI, sur les données trimestrielles, couvre ainsi environ 82 % des ventes nationales en 2011 (80 % en 2010). Les marchés métropolitains observés représentant 88 % des marchés observés, les marchés secondaires représentant 12% des observations. 33

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 15 novembre 2012

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 15 novembre 2012 COMMUNIQUÉ DE PRESSE AU 3EME TRIMESTRE 2012, LE LOGEMENT NEUF ENTRE EN RECESSION Pour le 3 ème trimestre consécutif, les ventes de logements neufs par les promoteurs accusent une forte baisse. L Observatoire

Plus en détail

Les chiffres du logement neuf 1 er semestre 2013

Les chiffres du logement neuf 1 er semestre 2013 Jeudi Observatoire de l immobilier de la FPI Les chiffres du logement neuf 1 er semestre 2013 Contact presse : Catherine Zou - 01 47 05 44 36 c.zou@fpifrance.fr www.fpifrance.fr OBSERVATOIRE DE LA FPI

Plus en détail

Mercredi 9 février 2011 Observatoire de l immobilier de la FPI Les chiffres du logement neuf en 2010

Mercredi 9 février 2011 Observatoire de l immobilier de la FPI Les chiffres du logement neuf en 2010 Mercredi Observatoire de l immobilier de la FPI Les chiffres du logement neuf en 2010 Contact presse : Catherine Zou - 01 47 05 44 36 c.zou@fpifrance.fr www.fpifrance.fr Sommaire Observatoire de la FPI

Plus en détail

LES CHIFFRES DU LOGEMENTS NEUFS : 3 ÈME TRIMESTRE 2015

LES CHIFFRES DU LOGEMENTS NEUFS : 3 ÈME TRIMESTRE 2015 LES CHIFFRES DU LOGEMENTS NEUFS : 3 ÈME TRIMESTRE 2015 CONTACTS PRESSE Franck Thiébaux FT&Consulting 06 73 76 74 98 franckthiebaux@ft consulting.net Lauren Dell Agnola FPI France 01 47 05 44 36 l.dellagnola@fpifrance.fr

Plus en détail

LES CHIFFRES DU LOGEMENTS NEUFS : 1 ER TRIMESTRE 2015

LES CHIFFRES DU LOGEMENTS NEUFS : 1 ER TRIMESTRE 2015 LES CHIFFRES DU LOGEMENTS NEUFS : 1 ER TRIMESTRE 2015 SYNTHESE DE L OBSERVATOIRE FPI CONTACTS PRESSE Franck Thiébaux FT&Consulting 06 73 76 74 98 franckthiebaux@ft consulting.net Lauren Dell Agnola FPI

Plus en détail

Les chiffres du logement neuf 1 er semestre 2014

Les chiffres du logement neuf 1 er semestre 2014 Jeudi Observatoire de l immobilier de la FPI Les chiffres du logement neuf 1 er semestre 2014 Contact presse : Franck THIEBAUX - FT&Consulting 06 73 76 74 98 franckthiebaux@ft-consulting.net Lauren DELL

Plus en détail

Les chiffres du logement neuf 3 ème trimestre 2014

Les chiffres du logement neuf 3 ème trimestre 2014 Jeudi Observatoire de l immobilier de la FPI Les chiffres du logement neuf 3 ème trimestre 2014 Contact presse : Franck THIEBAUX - FT&Consulting 06 73 76 74 98 franckthiebaux@ft-consulting.net Lauren DELL

Plus en détail

LES CHIFFRES DU LOGEMENTS NEUFS : 1 ER SEMESTRE 2015

LES CHIFFRES DU LOGEMENTS NEUFS : 1 ER SEMESTRE 2015 LES CHIFFRES DU LOGEMENTS NEUFS : 1 ER SEMESTRE 2015 CONTACTS PRESSE Franck Thiébaux FT&Consulting 06 73 76 74 98 franckthiebaux@ft consulting.net Lauren Dell Agnola FPI France 01 47 05 44 36 l.dellagnola@fpifrance.fr

Plus en détail

O b serv atoire d u logem en t d e la M étropole A tlan tiq u e

O b serv atoire d u logem en t d e la M étropole A tlan tiq u e OLOMA O b serv atoire d u logem en t d e la M étropole A tlan tiq u e Activité de la Promotion immobilière et de l individuel aménagé depuis le 1 er janvier 2011 Club immobilier ADDRN Bertrand Mours, président

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014 CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014 SYNTHÈSE DES CHIFFRES CLÉS Sources : FNAIM, CGEDD, SOeS, ECLN UN MARCHÉ PEU DYNAMIQUE ÉQUIVALENT À CELUI DE 2013 Quasi-stabilité

Plus en détail

LES CHIFFRES DU LOGEMENTS NEUFS : QUATRIEME TRIMESTRE 2014 ET BILAN ANNUEL

LES CHIFFRES DU LOGEMENTS NEUFS : QUATRIEME TRIMESTRE 2014 ET BILAN ANNUEL LES CHIFFRES DU LOGEMENTS NEUFS : QUATRIEME TRIMESTRE 2014 ET BILAN ANNUEL SYNTHESE DE L OBSERVATOIRE FPI CONTACTS PRESSE Franck Thiébaux FT&Consulting 06 73 76 74 98 franckthiebaux@ft consulting.net Lauren

Plus en détail

OBSERVATOIRE FPI DU LOGEMENT NEUF

OBSERVATOIRE FPI DU LOGEMENT NEUF OBSERVATOIRE FPI DU LOGEMENT NEUF 1 ER TRIMESTRE 2015 : EMBELLIE DES VENTES AU 1 ER TRIMESTRE 2015 PORTÉE PAR LES INVESTISSEURS PRIVÉS JEUDI 21 MAI 2015, 9 HEURES Palais Brongniart PARIS CONTACTS PRESSE

Plus en détail

TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL DE LA CONSTRUCTION NEUVE

TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL DE LA CONSTRUCTION NEUVE SERVICE ECONOMIQUE ET FINANCIER TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL DE LA CONSTRUCTION NEUVE 45 milliers de logements par trimestre MARCHE DU LOGEMENT NEUF FRANCE ENTIERE 120 40 35 30 25 20 15 10 110 100 90 80

Plus en détail

LE MARCHÉ DU LOGEMENT 3 ème trimestre 2013

LE MARCHÉ DU LOGEMENT 3 ème trimestre 2013 29 novembre 2013 SERVICE ÉCONOMIQUE ET FINANCIER LE MARCHÉ DU LOGEMENT 3 ème trimestre 2013 1- Marché des logements neufs : nouvelle baisse des ventes et des mises en vente au 3 ème trimestre 2013 Après

Plus en détail

LES PRIX IMMOBILIERS

LES PRIX IMMOBILIERS LES PRIX IMMOBILIERS Bilan de l année 2014 Janvier 2015 Cimm Immobilier - Crédit Foncier - Crédit Logement - Crédit Mutuel - Gécina - SeLoger.com - SNPI - Sogeprom 1 LE NOMBRE DE RÉFÉRENCES TRAITÉES PAR

Plus en détail

Marchés en Rhône-Alpes Activité de la promotion immobilière Bilan de l année 2011

Marchés en Rhône-Alpes Activité de la promotion immobilière Bilan de l année 2011 Marchés en Rhône-Alpes Activité de la promotion immobilière Bilan de l année 2011 Le Prisme, Lyon Jeudi 9 février 2012 Siège (Lyon) Agence de Montpellier Agence de Nantes Agence de Nice Espace Eiffel -

Plus en détail

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 En 1998, avec un chiffre d affaires proche de 109 milliards de francs, selon les estimations du ministère de l Équipement, des Transports

Plus en détail

Production foncière, activité du logement neuf et de l aménagement en Ile-de-France

Production foncière, activité du logement neuf et de l aménagement en Ile-de-France Production foncière, activité du logement neuf et de l aménagement en Ile-de-France Colloque Ile-de-France Libérer du foncier : un geste solidaire en faveur du logement au Conseil Régional d Ile-de-France

Plus en détail

ORPI. septembre 2012

ORPI. septembre 2012 ORPI Conférence de presse de rentrée 18 septembre 2012 Bilan et faits marquants du premier semestre 2012 National La France : un marché au point mort Aucune chute brutale des prix à espérer De fortes tensions

Plus en détail

Les chiffres du logement neuf 1 er trimestre 2014

Les chiffres du logement neuf 1 er trimestre 2014 Jeudi Observatoire de l immobilier de la FPI Les chiffres du logement neuf 1 er trimestre 2014 Contact presse : Lauren Dell Agnolla - 01 47 05 44 36 - l.dellagnola@fpifrance.fr www.fpifrance.fr OBSERVATOIRE

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL DE LA CONSTRUCTION NEUVE

TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL DE LA CONSTRUCTION NEUVE TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL DE LA CONSTRUCTION NEUVE Service économique & financier MARCHE DU LOGEMENT NEUF FRANCE METROPOLITAINE 45 40 35 30 25 20 15 10 5 milliers de logements par trimestre 96 97 98

Plus en détail

Nafilyan & Partners 9 octobre 2014

Nafilyan & Partners 9 octobre 2014 Nafilyan & Partners 9 octobre 2014 I. Actualité du marché de l immobilier Les chiffres du marché du logement neuf francilien Les lancements commerciaux en Ile-de-France au 1 er semestre 2014 : - 29% par

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 L activité des marchés immobiliers résidentiels a connu une nouvelle dégradation en 1996 ( 4,2 %). Le logement individuel et le logement

Plus en détail

Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Février 2012

Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Février 2012 Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Stabilité des prix de mise en vente «Une quasi stabilité des prix affichés à la mise en vente, qui se confirme depuis la fin de l année, avec un indice

Plus en détail

Observatoire du logement de la Métropole Atlantique. Activité en promotion immobilière sur la CARENE au 1 er octobre 2014

Observatoire du logement de la Métropole Atlantique. Activité en promotion immobilière sur la CARENE au 1 er octobre 2014 Vendredi 21 novembre 2014 Observatoire du logement de la Métropole Atlantique Club Immobilier - Activité de la promotion immobilière Territoires de la CARENE et de Cap Atlantique (44) Bertrand Mours, Président

Plus en détail

Le baromètre de l immobilier par les Notaires de l Ouest

Le baromètre de l immobilier par les Notaires de l Ouest >> PRIX Le baromètre de l immobilier par les Notaires de l Ouest Bretagne Sept 2 015 La reprise sur les volumes des ventes dans l ancien se confirme : +16% pour les appartements et +17% pour les maisons.

Plus en détail

Les Nouveaux Constructeurs - Rapport d'activité 2010

Les Nouveaux Constructeurs - Rapport d'activité 2010 COMMUNIQUE DE PRESSE - DIFFUSION IMMEDIATE Les Nouveaux Constructeurs - Rapport d'activité 2010 Chiffre d affaires 2010 : 540 m - Réduction de l'activité en immobilier d'entreprise Hausse du carnet de

Plus en détail

Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Décembre 2012

Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Décembre 2012 Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Très légère baisse des prix de l immobilier au niveau national au mois de décembre «Notre indice national est en très légère baisse de -2,67 points

Plus en détail

TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL DE LA CONSTRUCTION NEUVE

TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL DE LA CONSTRUCTION NEUVE TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL DE LA CONSTRUCTION NEUVE Service économique & financier 45 40 35 30 25 20 15 10 milliers de logements par MARCHE DU LOGEMENT NEUF FRANCE METROPOLITAINE 120 110 100 90 80 70

Plus en détail

Le logement neuf en 2014 sur l aire urbaine de Rennes

Le logement neuf en 2014 sur l aire urbaine de Rennes HABITAT Le logement neuf en 214 sur l aire urbaine de Rennes N 46 - SEPTEMBRE 215 EN BREF : LES CHIFFRES À RETENIR EN 214 5 63 logements neufs livrés en 214 dans l aire urbaine de Rennes dont 3 674à Rennes

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 468 Novembre 2013 Commercialisation des logements neufs Résultats au troisième trimestre 2013 OBSERVATION ET STATISTIQUES LOGEMENT - CONSTRUCTION À la fin

Plus en détail

EMBELLIE DES VENTES AU 1 ER TRIMESTRE 2015 PORTÉE PAR LES INVESTISSEURS PRIVÉS

EMBELLIE DES VENTES AU 1 ER TRIMESTRE 2015 PORTÉE PAR LES INVESTISSEURS PRIVÉS OBSERVATOIRE FPI DU LOGEMENT NEUF EMBELLIE DES VENTES AU 1 ER TRIMESTRE 2015 PORTÉE PAR LES INVESTISSEURS PRIVÉS L Observatoire de la Fédération des Promoteurs Immobiliers de France (FPI) enregistre une

Plus en détail

Connaître les Loyers et Analyser les Marchés sur les Espaces Urbains et Ruraux

Connaître les Loyers et Analyser les Marchés sur les Espaces Urbains et Ruraux APAGL - BELVIA IMMOBILIER - BILLON IMMOBILIER - BOUYGUES IMMOBILIER - CENTURY 21 CM-CIC GESTION IMMOBILIERE - CREDIT FONCIER IMMOBILIER - DAUCHEZ - FFB FNAIM DU GRAND PARIS - FONCIA - FONCIERE LOGEMENT

Plus en détail

Conférence Annuelle de l Habitat Crise, bulle ou nouveau cycle immobilier, évolutions du marché immobilier et tendances prévisibles

Conférence Annuelle de l Habitat Crise, bulle ou nouveau cycle immobilier, évolutions du marché immobilier et tendances prévisibles Conférence Annuelle de l Habitat Crise, bulle ou nouveau cycle immobilier, évolutions du marché immobilier et tendances prévisibles Intervention de Laurent Escobar, directeur associé Lille Métropole -

Plus en détail

Activité de l individuel aménagé Année 2013 Activité de la promotion immobilière Année 2013

Activité de l individuel aménagé Année 2013 Activité de la promotion immobilière Année 2013 Activité de l individuel aménagé Année 2013 Activité de la promotion immobilière Année 2013 Jeudi 20 Février 2014 - Orléans Raymond Le Roy Liberge, président de l Association OCELOR Benoît Aiglon, président

Plus en détail

Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Novembre 2012

Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Novembre 2012 Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Les prix résistent toujours «Dans un marché immobilier pourtant grippé, les prix résistent toujours en ce mois de Novembre. Avec un indice qui ne progresse

Plus en détail

Commercialisation des logements neufs

Commercialisation des logements neufs COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 730 Février 2016 Commercialisation des logements neufs Résultats au quatrième trimestre 2015 OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Au quatrième

Plus en détail

La promotion immobilière privée

La promotion immobilière privée La promotion immobilière privée La promotion immobilière privée en Bretagne Romantique est peu active, comme dans l ensemble des territoires périurbains. Les promoteurs restent prudents à lancer de nouveaux

Plus en détail

OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE L HABITAT COLLECTIF

OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE L HABITAT COLLECTIF OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE L HABITAT COLLECTIF LES APPARTEMENTS NEUFS AU 2nd SEMESTRE LES CHIFFRES-CLES EN ILE-DE-FRANCE Mises en vente évo./an* Ventes évo./an* Stock fin pério évo./an* 75 243-61% 361

Plus en détail

MARCHES IMMOBILIERS :

MARCHES IMMOBILIERS : MARCHES IMMOBILIERS : CONTRASTE DES TENDANCES ET EVOLUTIONS 4EME TRIMESTRE 2008 1 Carte des évolutions des prix : T42008/T42007 Supérieure à 5% De + 1% à + 5% De - 1% à + 1% De - 5% à - 1% De - 10% à -

Plus en détail

Observatoire de l immobilier de la FPI Les chiffres du logement neuf au 3 ème Trimestre 2010

Observatoire de l immobilier de la FPI Les chiffres du logement neuf au 3 ème Trimestre 2010 Lundi Observatoire de l immobilier de la FPI Les chiffres du logement neuf au 3 ème Trimestre 2010 Contact presse : Catherine Zou - 01 47 05 44 36 c.zou@fpcfrance.fr www.fpifrance.fr Sommaire Observatoire

Plus en détail

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc Bilan économique Bilan économique 2009 BASSIN D EMPLOI VENDÉE OUEST Après une année 2009 éprouvante, l économie vendéenne semble enfin s engager sur le chemin de la reprise Après avoir débuté dans un climat

Plus en détail

1 Une croissance plus solide de l'économie mondiale tirée par les USA

1 Une croissance plus solide de l'économie mondiale tirée par les USA 4 points à retenir 1 Une croissance plus solide de l'économie mondiale tirée par les USA 2 Réduction du risque de rupture systémique 3 La zone Euro sera en croissance lente, la France aussi. Peu de tensions

Plus en détail

CONFERENCE DE RENTREE

CONFERENCE DE RENTREE CONFERENCE DE RENTREE JEUDI 27 AOÛT 2015 9 HEURES Palais Brongniart 75002 PARIS CONTACTS PRESSE Franck Thiébaux FT&Consulting 06 73 76 74 98 franckthiebaux@ft consulting.net Lauren Dell Agnola FPI France

Plus en détail

Les crédits au logement consentis aux ménages en 1998

Les crédits au logement consentis aux ménages en 1998 Les crédits au logement consentis aux ménages en Les crédits nouveaux à l habitat mis en force 1 en ont atteint 341,93 milliards de francs en données brutes 2, contre 307,9 milliards en 1997 (+ 11,1 %).

Plus en détail

Le logement neuf en 2013

Le logement neuf en 2013 OBSERVATOIRE DE L AIRE URBAINE DE RENNES Le logement neuf en 2013 AGENCE D URBANISME ET DE DÉVELOPPEMENT INTERCOMMUNAL DE L AGGLOMÉRATION RENNAISE Mai 2014 numéro 45 S O M M A I R E SYNTHESE 5 La construction

Plus en détail

1. Apocalypse : No! Baisse modérée des prix de l immobilier et nombre de ventes en hausse 04

1. Apocalypse : No! Baisse modérée des prix de l immobilier et nombre de ventes en hausse 04 7 janvier 2013 Sommaire Que s est-il passé au 1 er semestre 2013? 1. Apocalypse : No! Baisse modérée des prix de l immobilier et nombre de ventes en hausse 04 2. Tableaux synthétiques 08 3. France 14

Plus en détail

ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01. Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016

ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01. Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016 DOSSIER DE PRESSE Le mardi 9 février 2016, ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01 Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016 EN SYNTHESE «La reprise amorcée en

Plus en détail

Marché du logement neuf des Alpes-Maritimes Activité de la promotion immobilière -Bilan de l année 2013

Marché du logement neuf des Alpes-Maritimes Activité de la promotion immobilière -Bilan de l année 2013 Marché du logement neuf des Alpes-Maritimes Activité de la promotion immobilière -Bilan de l année 2013 Hôtel Novotel Nice Arénas Aéroport, Nice - Jeudi 20 février 2014 Intervention de Yohan Breuil, directeur

Plus en détail

Les charges de copropriété dans le parc privé

Les charges de copropriété dans le parc privé Les charges de copropriété dans le parc privé Les charges de l année 2009 L Observatoire, un échantillon d immeubles permettant de distinguer deux niveaux d analyse : L analyse du parc des immeubles en

Plus en détail

Résultats d activité des aéroports français 2013 Dossier conférence de presse 18 février 2014

Résultats d activité des aéroports français 2013 Dossier conférence de presse 18 février 2014 Résultats d activité des aéroports français 2013 Dossier conférence de presse 18 février 2014 28, rue Desaix -75015 Paris - Tel : 01 40 65 98 68 - Fax : 01 47 34 16 07 www.aeroport.fr - courriel : secretariat@uaf.aeroport.fr

Plus en détail

LA CONJONCTURE DU MARCHÉ LOCATIF PRIVÉ Les loyers de marché à fin mai 2015

LA CONJONCTURE DU MARCHÉ LOCATIF PRIVÉ Les loyers de marché à fin mai 2015 LA CONJONCTURE DU MARCHÉ LOCATIF PRIVÉ Les loyers de marché à fin mai 2015 par Michel MOUILLART, Professeur d'economie à l'université Paris Ouest, FRICS Le marché locatif privé s est ressaisi durant l

Plus en détail

Variation annuelle (en%) -2-4 100 = 2012 T4. 1 L indice du 1 er trimestre 2014 (109.0) a été remplacé par la moyenne de

Variation annuelle (en%) -2-4 100 = 2012 T4. 1 L indice du 1 er trimestre 2014 (109.0) a été remplacé par la moyenne de Numéro 3 Octobre 2015 Le logement en chiffres est une publication commune du STATEC et de l Observatoire de l habitat (service du ministère du Logement dont les travaux sont réalisés en collaboration avec

Plus en détail

Observatoire National des Charges de Copropriété UNIS /novembre 2011/ Les charges de copropriété dans le parc privé en 2010

Observatoire National des Charges de Copropriété UNIS /novembre 2011/ Les charges de copropriété dans le parc privé en 2010 Les charges de copropriété dans le parc privé en 2010 L Observatoire, un échantillon d immeubles permettant de distinguer deux niveaux d analyse : Le parc des immeubles en copropriété : un échantillon

Plus en détail

12/11/2015 CONFERENCE DE PRESSE. ALEXANDRA FRANÇOIS CUXAC, Présidente de la FPI

12/11/2015 CONFERENCE DE PRESSE. ALEXANDRA FRANÇOIS CUXAC, Présidente de la FPI CONFERENCE DE PRESSE ALEXANDRA FRANÇOIS CUXAC, Présidente de la FPI Le 12 novembre 2015 Palais Brongniart, Paris 1 1 OBSERVATOIRE DE L IMMOBILIER DE LA FPI : LES CHIFFRES DU 3 ÈME TRIMESTRE 12/11/2015

Plus en détail

Commercialisation des logements neufs - Résultats au deuxième trimestre 2015

Commercialisation des logements neufs - Résultats au deuxième trimestre 2015 CGDD / MEDDE / SOeS Chiffres et Statistiques NUMÉRO 667 Août 2015 Commercialisation des logements neufs - Résultats au deuxième trimestre 2015 Au deuxième trimestre 2015, 26 500 logements neufs ont été

Plus en détail

Baromètre de l IMMO. Le mot du Président

Baromètre de l IMMO. Le mot du Président Bretagne Juillet 2015 peinent toujours. Le recours à un notaire est incontournable dans une vente immobilière. Il conseille, rédige, authentifie et conserve les actes de vente. C est pourquoi, les notaires

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 L ASF (Association Française des Sociétés Financières) regroupe l ensemble des établissements de crédit spécialisés :

Plus en détail

LE MARCHÉ DU LOGEMENT NEUF 1 643 1 848 12% 1 090 1 285 18% 218 172 21% 210 214 2% 831 1 031 24% 514 644 25% 211 208 1% 419 452 8%

LE MARCHÉ DU LOGEMENT NEUF 1 643 1 848 12% 1 090 1 285 18% 218 172 21% 210 214 2% 831 1 031 24% 514 644 25% 211 208 1% 419 452 8% LE MARCHE DU LOGEMENT NEUF Bilan 215 22 janvier 216 ZONES D OBSERVATION SECTEUR MARCHAND Cumul 214 Cumul 215 % évolution SCOT DE LILLE 1 643 1 848 12% STRASBOURG EUROMETROPOLE 1 9 1 285 18% METZ THIONVILLE

Plus en détail

BILAN D ACTIVITE 2010 SITES D ACCUEIL PARCS D EXPOSITION / CENTRES DE CONGRES Données synthétiques

BILAN D ACTIVITE 2010 SITES D ACCUEIL PARCS D EXPOSITION / CENTRES DE CONGRES Données synthétiques BILAN D ACTIVITE 2010 SITES D ACCUEIL PARCS D EXPOSITION / CENTRES DE CONGRES Données synthétiques 1. Chiffres clefs de l offre d espaces de sites d accueil dédiés en France D après les informations mises

Plus en détail

Dynamiques économiques et spatiales

Dynamiques économiques et spatiales [ Marchés de l immobilier de bureaux Nantes - Métropole ] Dynamiques économiques et spatiales Nantes Métropole - communauté urbaine CINA - Club immobilier Nantes Atlantique AURAN - Agence d urbanisme de

Plus en détail

MSI ÉTUDE. Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : MSI Reports Ltd

MSI ÉTUDE. Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : MSI Reports Ltd ÉTUDE CONSTRUCTION DE LOGEMENTS EN FRANCE : PRINCIPAUX INDICATEURS Février 2010 Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : Reports Ltd 231 avenue Jean Jaurès 2 Hilliards Court 69007

Plus en détail

Bilan trimestriel de la commercialisation des logements neufs

Bilan trimestriel de la commercialisation des logements neufs DREAL Alsace Champagne-Ardenne Lorraine Service connaissance et développement durable Bilan trimestriel de la commercialisation des logements neufs Commercialisation des appartements neufs Résultats au

Plus en détail

PROMOTEUR IMMOBILIER 2010

PROMOTEUR IMMOBILIER 2010 PROMOTEUR IMMOBILIER 2010 03 Qu est-ce Qu un promoteur ImmoBILIer? Le métier de promoteur immobilier consiste à prendre l initiative de réalisations immobilières. Il choisit, dirige et coordonne l ensemble

Plus en détail

OBSERVATOIRE FPI DU LOGEMENT NEUF

OBSERVATOIRE FPI DU LOGEMENT NEUF OBSERVATOIRE FPI DU LOGEMENT NEUF REDRESSEMENT DES VENTES AU 4EME TRIMESTRE 2014 : LA RELANCE EST A NOTRE PORTÉE MERCREDI 11 FEVRIER 2015, 9 HEURES Palais Brongniart PARIS CONTACTS PRESSE Franck Thiébaux

Plus en détail

LE MARCHÉ DES LOGEMENTS NEUFS

LE MARCHÉ DES LOGEMENTS NEUFS LE MARCHÉ DES LOGEMENTS NEUFS Conférence de presse du 29 janvier 2013 MARCHÉ ANNÉE 2012 ANALYSE GENERALE DU MARCHE 2012 8 000 7 342 6 922 7 000 6 183 6 000 6 476 5 569 5 000 4 000 3 000 4 730 3 291 3 594

Plus en détail

Regards croisés Lyon-Marseille

Regards croisés Lyon-Marseille JEUDI 28 MAI 2015 Regards croisés Lyon-Marseille Deux territoires face aux tendances récentes REGARDS CROISÉS LYON-MARSEILLE Démographie Zoom sur les dynamiques démographiques des métropoles. Habitat Les

Plus en détail

6 741 6 883 7 199 7 194 7 328 2004 2005 2006 2007 2008 î î î BRUXELLES LILLE CAEN ROUEN COURBEVOIE METZ BREST SAINT-BRIEUC QUIMPER RENNES VANNES VERSAILLES PARIS CRÉTEIL STRASBOURG NANTES TOURS DIJON

Plus en détail

Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important

Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important Direction du Tourisme Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques N 2008-6 Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important En 2007,

Plus en détail

Le lien entre vous et vos projets

Le lien entre vous et vos projets 2011 Le lien entre vous et vos projets www.adequation-france.com Siège (Lyon) Espace Eiffel - 18-20 rue Tronchet 69006 Lyon Tél. 04 72 00 87 87 - fax. 04 27 19 48 80 Agence de Montpellier 133, rue Olof

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Mars 2016

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Mars 2016 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Mars 2016 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs

Plus en détail

Les tendances de l IMMOBILIER par les notaires d Ille-et-Vilaine

Les tendances de l IMMOBILIER par les notaires d Ille-et-Vilaine Chambre des Notaires d Ille-et-Vilaine Les tendances de l IMMOBILIER par les notaires d Ille-et-Vilaine Sites immobiliers du notariat : o chambre-35.notaires.fr o www.immobilier.notaires.fr Le 5 février

Plus en détail

Logement. Variation annuelle des loyers dans le canton de Genève et taux hypothécaire, en %

Logement. Variation annuelle des loyers dans le canton de Genève et taux hypothécaire, en % Logement Pour ceux qui observent depuis longtemps déjà le domaine et s'inquiètent, ce n'est certainement pas un scoop. Tous les indicateurs le disent : le logement est un problème majeur de la région transfrontalière.

Plus en détail

Commercialisation des logements neufs

Commercialisation des logements neufs COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 667 Août 2015 Commercialisation des logements neufs Résultats au deuxième trimestre 2015 OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Au deuxième

Plus en détail

Le 2 ème trimestre 2013 et les tendances récentes

Le 2 ème trimestre 2013 et les tendances récentes Le 2 ème trimestre 2013 et les tendances récentes Le tableau de bord trimestriel Les marchés du neuf et de l ancien au 2 ème trimestre 2013 Les données caractéristiques du marché selon le type de marché

Plus en détail

LES CHIFFRES DU LOGEMENTS NEUFS : 4 ÈME TRIMESTRE 2015 ET BILAN ANNUEL

LES CHIFFRES DU LOGEMENTS NEUFS : 4 ÈME TRIMESTRE 2015 ET BILAN ANNUEL LES CHIFFRES DU LOGEMENTS NEUFS : 4 ÈME TRIMESTRE 2015 ET BILAN ANNUEL CONTACTS PRESSE Franck Thiébaux FT&Consulting 06 73 76 74 98 franckthiebaux@ft consulting.net Lauren Dell Agnola FPI France 01 47

Plus en détail

Le marché foncier des Côtes d Armor Observatoire des terrains à bâtir en lotissement en 2014

Le marché foncier des Côtes d Armor Observatoire des terrains à bâtir en lotissement en 2014 Le marché foncier des Côtes d Armor Observatoire des terrains à bâtir en lotissement en 2014 OBSERVATOIRE DE L ACCESSION SOCIALE Sommaire La production de lotissements en 2014 p.2 Les lots vendus en 2014

Plus en détail

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9%

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Paris, le 3 mai 2012. Prix de vente : +2,4%, avec une contribution positive de tous les

Plus en détail

Un autre regard sur l emprunteur 2015. Achat de la résidence principale : qui sont les primo-accédants et les secundo-accédants, qu achètent-ils?

Un autre regard sur l emprunteur 2015. Achat de la résidence principale : qui sont les primo-accédants et les secundo-accédants, qu achètent-ils? Un autre regard sur l emprunteur 2015. Achat de la résidence principale : qui sont les primo-accédants et les secundo-accédants, qu achètent-ils? 1 Introduction L emprunteur immobilier «type» n existe

Plus en détail

LA CONJONCTURE DU MARCHÉ LOCATIF PRIVÉ Les loyers de marché à fin février 2015

LA CONJONCTURE DU MARCHÉ LOCATIF PRIVÉ Les loyers de marché à fin février 2015 LA CONJONCTURE DU MARCHÉ LOCATIF PRIVÉ Les loyers de marché à fin février 2015 par Michel MOUILLART, Professeur d'economie à l'université Paris Ouest, FRICS Le marché locatif privé s est ressaisi durant

Plus en détail

Note de conjoncture sur le logement dans le département de l'ain / Evolutions et tendances

Note de conjoncture sur le logement dans le département de l'ain / Evolutions et tendances Direction Départementale de l'equipement Ain Service Politique Ville Habitat Mars 2009 Note de conjoncture sur le logement dans le département de l'ain Evolutions et tendances Mars 2009 www.ain.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

La Mensuelle Eco - N 33 - Novembre 2015

La Mensuelle Eco - N 33 - Novembre 2015 - N 33 - Novembre 2015 L essentiel YT-MAHM 24/11/2015 Le 13 novembre, l INSEE publiait les chiffres de la croissance française au 3 ème trimestre. L Histoire retiendra de cette date des évènements d une

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 214 Accelerating success. perspectives Entre prudence et opportunisme > Après un premier semestre actif, la demande placée de bureaux a

Plus en détail

FOCUS SUR LES INDICES PAR TAILLE DES APPARTEMENTS EN ILE-DE-FRANCE

FOCUS SUR LES INDICES PAR TAILLE DES APPARTEMENTS EN ILE-DE-FRANCE FOCUS SUR LES INDICES PAR TAILLE DES APPARTEMENTS EN ILE-DE-FRANCE Paris, le 12 septembre 2013 I. Introduction Les marchés immobiliers sont par essence hétérogènes et deux biens ne sont jamais strictement

Plus en détail

Marché résistant en 2011 et en repli en 2012

Marché résistant en 2011 et en repli en 2012 Trimestriel n 31 janvier 212 Marché résistant en 211 et en repli en 212 L année 211 aura encore été un bon cru pour l immobilier résidentiel, mais avec un contraste entre neuf et ancien. Dans le logement

Plus en détail

MSI ÉTUDE. Données et brève analyse mises à disposition de sa clientèle par :

MSI ÉTUDE. Données et brève analyse mises à disposition de sa clientèle par : ÉTUDE CONSTRUCTION EN FRANCE : PRINCIPAUX INDICATEURS Septembre 2011 Données et brève analyse mises à disposition de sa clientèle par : Reports sarl 231 avenue Jean Jaurès 69007 Lyon France Tel : +33 (0)4

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2013

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2013 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2013 I. L ensemble des marchés I.1. L environnement des marchés : les conditions de

Plus en détail

LOGEMENT : L ÉVOLUTION DU POUVOIR D ACHAT DES PRIMO-ACCÉDANTS

LOGEMENT : L ÉVOLUTION DU POUVOIR D ACHAT DES PRIMO-ACCÉDANTS LOGEMENT LOGEMENT : L ÉVOLUTION DU POUVOIR D ACHAT DES PRIMO-ACCÉDANTS Le «pouvoir d achat immobilier» des ménages est un concept important pour l analyse des marchés du logement. Dans cet article, Ingrid

Plus en détail

L Observatoire National des Charges de Copropriété

L Observatoire National des Charges de Copropriété 1 L Observatoire National des Charges de Copropriété L enquête sur les charges de copropriété en 2009 (Mise à jour et actualisation) Michel Mouillart Professeur d Economie à l Université Paris Ouest Novembre

Plus en détail

Marché de l amélioration de l habitat

Marché de l amélioration de l habitat Marché de l amélioration de l habitat DONNÉES CHIFFRÉES Juin 2008 CE DOCUMENT PRÉSENTE LES PRINCIPALES DONNÉES DÉCRIVANT LE MARCHÉ DE L AMÉLIORATION DE L HABITAT. IL EST RÉGULIÈREMENT ACTUALISÉ. 1. L amélioration

Plus en détail

STABILISATION RELATIVE EN ATTENDANT LA REPRISE

STABILISATION RELATIVE EN ATTENDANT LA REPRISE Suivez l activité des entreprises du Rhône NOTE DE CONJONCTURE 1 er trimestre 2014 STABILISATION RELATIVE EN ATTENDANT LA REPRISE Malgré une fin d année 2013 conclue avec un regain d'activité et des perspectives

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE IMMOBILIERE NATIONALE. Bilan annuel 2013 et premières tendances 2014

CONFERENCE DE PRESSE IMMOBILIERE NATIONALE. Bilan annuel 2013 et premières tendances 2014 27 février 2014 CONFERENCE DE PRESSE IMMOBILIERE NATIONALE Bilan annuel 2013 et premières tendances 2014 1 1 Période d observation : année 2013 Ouverture des travaux Christian Bénasse Président de la Chambre

Plus en détail

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE PIB Consommation des ménages 102 début 2008 = 100 104 101 102 100 100 99 99 08 09 10 11 12 13 14 98 105 Investissements des entreprises

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Conférence de presse. 3 avril 2003

DOSSIER DE PRESSE. Conférence de presse. 3 avril 2003 DOSSIER DE PRESSE Redonner de l air au logement locatif Conférence de presse 3 avril 2003 Contacts presse : Guénola du COUËDIC 01 40 81 31 59 Emmanuelle DORMOND 01 40 81 33 85 2 Sommaire 1. Communiqué

Plus en détail

et les tendances récentes

et les tendances récentes Le 1 er trimestre 2016 Le 1 trimestre 2016 et les tendances récentes Le tableau de bord de l Observatoire L ensemble Lensemble des marchés Les taux des crédits immobiliers aux particuliers ENSEMBLE DES

Plus en détail

LA CONSTRUCTION EN ILE-DE-FRANCE ET DANS TROIS REGIONS DE PROVINCE

LA CONSTRUCTION EN ILE-DE-FRANCE ET DANS TROIS REGIONS DE PROVINCE LA CONSTRUCTION EN ILEDEFRANCE ET DANS TROIS REGIONS DE PROVINCE Institut d Aménagement et d Urbanisme de la Région d ÎledeFrance 15, rue Falguière 7574 PARIS CEDEX 15 Tél. : 1 77 49 77 49 Télécopie :

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU LOGEMENT des régions Normandes Activité de la promotion immobilière et de l individuel aménagé

OBSERVATOIRE DU LOGEMENT des régions Normandes Activité de la promotion immobilière et de l individuel aménagé OBSERVATOIRE DU LOGEMENT des régions Normandes Activité de la promotion immobilière et de l individuel aménagé Partager une information exhaustive et détaillée pour mieux appréhender les équilibres de

Plus en détail

éd é d études d économiques 23 & 24 janvier 2014 Observatoire de la FPI

éd é d études d économiques 23 & 24 janvier 2014 Observatoire de la FPI 24èmes JOURNEES D ETUDES PROFESSIONNELLES 23 & 24 janvier 2014 23 & 24 janvier 2014 1 Observatoire FPI : Logements neufs et immobilier d entreprise Alexandra FRANCOIS-CUXAC FPI, Vice Présidente et Présidente

Plus en détail

L'ÉVOLUTION DE LA CONSTRUCTION DE LOGEMENTS

L'ÉVOLUTION DE LA CONSTRUCTION DE LOGEMENTS 5 note n 5, septembre 25 L'ÉVOLUTION DE LA CONSTRUCTION DE LOGEMENTS AU LUXEMBOURG ENTRE 197 ET 22 I I NTRODUCTION Ce 5ème numéro de la Note de l Observatoire a comme objet l analyse de la production de

Plus en détail