RÈGLES DE PROCÉDURE DU COMITÉ CONSULTATIF DE LA BANQUE NATIONALE DE DONNÉES GÉNÉTIQUES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RÈGLES DE PROCÉDURE DU COMITÉ CONSULTATIF DE LA BANQUE NATIONALE DE DONNÉES GÉNÉTIQUES"

Transcription

1 Interprétation RÈGLES DE PROCÉDURE DU COMITÉ CONSULTATIF DE LA BANQUE NATIONALE DE DONNÉES GÉNÉTIQUES 1. (1) Les définitions qui suivent s appliquent aux présentes règles : «Loi» La Loi sur l identification par les empreintes génétiques. «Comité» Le Comité consultatif de la banque nationale de données génétiques. «statuer» ou «décision» Toute conclusion ou recommandation formulée par le Comité. «intervenant» Personne qui est autorisée à intervenir lors d une consultation publique aux termes de la règle 17. «participant» Personne que le Comité invite à participer ou autorise à intervenir dans la procédure, relativement à une affaire que le Comité juge dans l intérêt public; «GRC» La Gendarmerie royale du Canada; «Règlement» Le Règlement sur le comité Consultatif de la Banque nationale de données génétiques; (2) «document» Englobe les renseignements stockés par voie électronique. PARTIE 1 GÉNÉRALITÉS Champ d application, membres et employés de la GRC, quorum 2.(1) La présente partie s applique aux procédures suivantes : a) la possibilité de se faire entendre ainsi que le demande un membre ou un employé de la GRC; b) la possibilité de se faire entendre ainsi que le demande un organisme public ou privé ou un membre du public; c) les procédures dirigées par le Comité de sa propre initiative; d) une consultation publique dirigée par le Comité; (2) Le Comité peut autoriser les employés de la GRC à participer, ou demander à ces derniers de participer, à une procédure en vertu des présentes règles de la manière qui permettra au Comité de statuer sur l affaire de façon équitable, simple et rapide, y compris la présentation des renseignements et des argumentations oralement ou par écrit, l interrogation des participants et les réponses aux questions et argumentations (3) Aux fins des procédures devant le Comité en vertu des présentes règles, le quorum est constitué par cinq membres du Comité. Modification des règles 3.(1) Le Comité peut modifier ou compléter les présentes règles, afin de donner suite à une

2 procédure d une façon aussi simple et rapide que le permettent les circonstances et l équité. (2) Le Comité donne suite à toute question de procédure soulevée non visée par les présentes règles, de façon aussi simple et rapide que le permettent les circonstances et l équité. Vice de forme ou de procédure 4. Un vice de forme ou l inobservation d une procédure visée dans les présentes règles qui n entraîne pas de préjudice matériel à la personne intéressée n invalide pas une procédure, en tout ou en partie. Renonciation aux règles 5.(1) Les participants peuvent renoncer aux droits procéduraux qui leur sont accordés dans les présentes règles. (2) À défaut de preuve contraire, le participant qui omet de se prévaloir d un droit procédural accordé dans les présentes règles est réputé avoir renoncé à ce droit. Délais 6. Si les présentes règles indiquent qu un délai doit être fixé dans une ordonnance ou un avis du Comité, le délai fixé doit prévoir le déroulement de la procédure de façon aussi simple et rapide que le permettent les circonstances et l équité. Transmission des documents 7.(1) À moins d indication contraire dans les présentes règles, la remise, l expédition, la notification, la signification ou le dépôt exigé ou permis en vertu des présentes règles peut être effectué de l une des façons suivantes : a) par porteur, par courrier ordinaire, par courrier recommandé ou par service de messagerie; b) par télécopieur, si le destinataire dispose des installations nécessaires; c) par toute autre méthode à laquelle consent le destinataire. (2) Tout document transmis par télécopieur doit comprendre les renseignements suivants : a) le nom, l adresse, les numéros de téléphone et de télécopieur de l expéditeur; b) la date et l heure de la transmission; c) le nombre total de pages transmises; d) le nom, l adresse et les numéros de téléphone et de télécopieur du destinataire; e) le nom, l adresse et les numéros de téléphone et de télécopieur de la personne avec qui communiquer en cas de problèmes de transmission. Dépôt des documents 8.(1) Sous réserve du paragraphe (2), les documents dont le dépôt est exigé en vertu des

3 présentes règles doivent être déposés au bureau du président. (2) Au cours d une procédure, un document peut être déposé auprès du membre présidant le Comité qui instruit ou examine l affaire. (3) À défaut de preuve contraire, la date du dépôt d un document est celle de sa réception par le Comité, telle qu elle est indiquée a) par la date estampillée sur le document par l employé du bureau qui fournit un soutien au Comité, dans le cas d un document déposé conformément à l alinéa 7(1)a); b) par la date qui figure sur la page couverture de la télécopie imprimée par le télécopieur du Comité, dans le cas d un document déposé sous forme de télécopie. Langues officielles 9.(1) Sous réserve du paragraphe (2), les documents donnés au Comité doivent être rédigés dans au moins l une des deux langues officielles. (2) Une personne peut remettre un document dans une autre langue qu une des deux langues officielles, si elle l accompagne d une traduction dans au moins une des deux langues officielles et d un affidavit attestant la fidélité de la traduction. Confidentialité 10 (1) Sous réserve du paragraphe (2), le Comité peut au cours de toute procédure, selon le cas, prendre les mesures décrites au paragraphe (3) pour protéger les renseignements dans les cas suivants : a) les renseignements ont trait à la sécurité nationale; b) il s agit de renseignements financiers, commerciaux, scientifiques, techniques, personnels ou autres de nature confidentielle, qui sont traités comme tels de façon constante, et la personne touchée n a pas consenti à leur divulgation; c) la divulgation des renseignements risque de mettre en danger la vie, la liberté ou la sécurité d une personne; d) la communication des renseignements risque d entraver une enquête ou de révéler des techniques d enquête. (2) Le Comité peut prendre les mesures mentionnées au paragraphe (3) dans les conditions suivantes : a) la protection des renseignements l emporte sur leur consultation et leur divulgation dans l intérêt public; b) les mesures sont conçues de façon à ne pas nuire à la nature publique de la procédure sauf dans la mesure nécessaire pour protéger adéquatement les renseignements. (3) Le Comité peut notamment exiger : a) que la procédure en tout ou en partie se déroule à huis clos, en présence des participants uniquement, à l exclusion de tout membre du public;

4 b) que la publication de l information donnée au Comité soit limitée ou interdite; c) que la divulgation de l information que donne ou reçoit le Comité soit interdite ou limitée à certains ou à tous les participants. Invitations 11.(1) Dans le cas d une consultation publique effectuée par le Comité, un participant peut demander au Comité d être invité en présentant une demande par écrit avant le début de la procédure ou une demande orale au cours de la procédure, mais dans tous les cas dès que le participant prend connaissance des circonstances donnant lieu à la demande. (2) La demande d invitation doit préciser ce qui suit : a) les motifs de l invitation; b) la pertinence entre l affaire et l information, le dossier ou la chose qu apporte l invité; c) la raison pour laquelle l invité est la personne compétente à apporter l information, le dossier ou la chose. (3) L invitation doit être remise directement à l invité au moins sept jours avant la date de sa participation à la consultation publique. (4) Si une consultation publique est ajournée sans que la date de sa reprise soit annoncée, le Comité doit informer toutes les personnes qu il a invitées de la date de sa reprise : a) soit au moins cinq jours avant la date à laquelle la personne doit se représenter; b) soit dans un délai juste et raisonnable dans les circonstances, si le Comité donne un préavis de moins de cinq jours de la date de reprise. Ajournements 12. Le Comité peut, à la demande d un participant ou de sa propre initiative, ajourner une procédure, aux conditions que le Comité juge nécessaires pour assurer un examen rapide, simple et équitable de l affaire. Tenue des dossiers 13.(1) Le Comité doit tenir un dossier de ce qui suit relativement à chaque procédure : a) les documents qui ont amorcé la procédure; b) les préavis donnés par le Comité; c) les preuves documentaires, argumentations écrites ou autres documents déposés auprès du Comité; d) la décision finale du Comité; e) la transcription de la procédure consignée par le Comité; f) les renseignements pertinents que le Comité ordonne de verser au dossier. (2) Sous réserve de toute mesure prise en vertu de la règle 10, le dossier prévu au paragraphe (1) doit être accessible aux participants et au public.

5 PARTIE 2 CONSULTATIONS PUBLIQUES Champ d application 14. La présente partie porte sur les consultations publiques tenues par le Comité. Avis de consultation publique 15.(1) Le Comité qui tient une consultation publique sur toute affaire en vertu de la présente partie peut tenir l audience en une journée ou plus et à un endroit ou plus. (2) Le Comité doit informer les participants de la tenue d une consultation publique au moins 60 jours avant le début de la procédure. (3) Le Comité informe aussi le public au moins 60 jours avant le début de la procédure, de la façon qu il juge le plus susceptible de porter le préavis à l attention des personnes intéressées. (4) Les préavis mentionnés aux paragraphes (2) et (3) doivent comprendre : a) une description de l affaire examinée; b) si le Comité entend tenir la consultation publique en une journée, la date, l heure et le lieu de la consultation publique; c) b) si le Comité entend tenir la consultation sur plus d une journée, les dates, heures et lieux de la consultation publique, s ils sont connus; d) l obligation pour les personnes qui veulent participer à la procédure d aviser le Comité conformément à la règle 16; e) la manière dont les personnes peuvent demander d intervenir, conformément à la règle 17; f) le nom et l adresse des personnes à qui doivent être envoyées des copies des renseignements et argumentations écrites déposés ou à déposer auprès du Comité, en vue de leur examen lors de la consultation publique. Participation 16.(1) Le participant invité à comparaître lors d une consultation publique doit déposer auprès du Comité, au moins 30 jours avant le début de la consultation publique, un avis comprenant : a) une déclaration de l intention du participant de comparaître et, si le participant est représenté par un avocat ou mandataire, le nom, l adresse et les numéros de téléphone et de télécopieur de l avocat ou du mandataire; b) une copie des renseignements documentaires et argumentations écrites que le participant présentera au Comité lors de la consultation publique, ainsi qu une liste des témoins proposés par le participant. (2) Une copie des renseignements documentaires et des argumentations écrites que les employés

6 de la GRC présenteront au Comité lors de la consultation publique doit être déposée auprès du Comité au moins 30 jours avant le début de la consultation publique. (3) Si la consultation publique s échelonne sur deux jours, le Comité doit examiner à chaque jour les renseignements documentaires et les argumentations écrites déposés en vertu du paragraphe (1) ou (2), et les participants et leurs témoins doivent être invités à participer aux deux journées, à moins d indication contraire du Comité pour assurer l examen équitable, simple et rapide de l affaire. Intervention 17. (1) Si une demande d intervention lors d une consultation publique est déposée auprès du Comité conformément aux paragraphes (2) et (3), le Comité, sous réserve des présentes règles, peut autoriser les personnes suivantes à participer à titre d intervenants, de la manière et dans la mesure que le Comité juge qu elles lui permettront de statuer sur l affaire dont il est saisi de façon équitable, simple et rapide : a) la personne qui a un intérêt dans l affaire examinée; b) la personne qui possède une expertise dans l affaire ou des renseignements qui pourraient aider le Comité à prendre une décision. (2) Si l avis de consultation publique donné en vertu de la présente partie mentionne que la consultation durera une journée, la demande d intervention doit être déposée auprès du Comité avant la date de dépôt précisée dans l avis. (3) Si l avis d audience publique donné en vertu de la présente partie mentionne que la consultation s échelonnera sur deux jours, la demande d intervention doit être déposée auprès du Comité au moins trente jours avant le deuxième jour; (4) La demande d intervention doit inclure : a) le nom, l adresse et les numéros de téléphone et de télécopieur du demandeur; b) si le demandeur se fait représenter par un avocat ou un mandataire, le nom, l adresse et les numéros de téléphone et de télécopieur de l avocat ou du mandataire; c) une description de la manière dont le demandeur satisfait au moins à l une des conditions d intervention énoncées au paragraphe (1); d) une déclaration précisant si le demandeur veut intervenir sous forme d argumentation écrite seulement ou d argumentation écrite et de présentation orale, ainsi qu une copie des renseignements et de l argumentation. (5) Si la consultation publique doit s échelonner sur deux jours ou plus, le Comité examine lors de la deuxième journée ou de la journée mentionnée dans un avis connexe, les argumentations écrites et présentations orales de la personne autorisée à intervenir. Demande de décision 18.(1) En tout temps avant le début d une consultation publique, un participant peut déposer une

7 demande auprès du Comité en vue d obtenir une décision sur une question particulière en exposant la question et les motifs de la décision sollicitée. (2) Lors du dépôt auprès du Comité d une demande de décision, le participant qui fait la demande doit en signifier une copie a) aux autres participants, s il y a lieu; b) à la personne qui demande l autorisation d intervenir, si le participant s oppose à sa demande d intervention. (3) En tout temps pendant la consultation publique, un participant peut faire au Comité une demande orale de décision sur une question particulière en expliquant la question et les motifs de la décision sollicitée. (4) Le Comité rend sa décision après avoir donné aux personnes concernées la possibilité de présenter leurs vues sur la demande. Signification 19. (1) Un document devant être signifié à personne en vertu des présentes règles est signifié a) à un particulier, en laissant une copie du document à ce dernier ou à son représentant autorisé, ou en l absence d un représentant, à une personne qui accepte la signification et qui paraît être âgée de plus de 18 ans; b) dans le cas d un partenariat ou autre association de personnes non constituée en société, en laissant une copie du document à la personne que le partenariat ou l association a désignée au Comité en tant que représentant pour l affaire en question, ou en l absence de personne ainsi désignée, à une personne qui accepte la signification et qui paraît être âgée de plus de 18 ans; c) à une personne morale, en laissant une copie du document au directeur ou mandataire de la personne morale, à tout employé de la personne morale qui se trouve au lieu d affaires de la personne morale et qui est responsable de la gestion du lieu d affaires, ou en l absence de pareille personne, à une personne qui accepte la signification et qui paraît être âgée de plus de 18 ans. (2) Un document signifié par courrier ordinaire ou par courrier recommandé doit être signifié à l adresse postale normale qui figure dans le document le plus récent déposé auprès du Comité. (3) La date de signification du document est a) la date de livraison, dans le cas d un document signifié à personne; b) si le document est signifié par courrier ordinaire, dix jours après la date de mise à la poste à moins que des renseignements n indiquent une autre date, auquel cas la date de signification est la date ainsi indiquée; c) si le document est signifié par transmission électronique, la date de réception qui figure dans la version télécopiée ou électronique du document traitée par le télécopieur ou l ordinateur du destinataire. (4) Si les règles exigent la signification d un document, le Comité peut, pour faciliter l examen équitable, simple et rapide de l affaire, exiger qu une preuve de signification soit déposée auprès

8 du Comité. (5) La preuve de signification peut être démontrée au moyen a) d un accusé de réception de signification signé par la personne à qui le document est signifié ou en son nom; b) un affidavit de signification indiquant le nom de la personne qui a signifié le document et la date, le lieu et le mode de signification. Préavis 20. Les renseignements qui ne sont pas donnés conformément aux présentes règles sont jugés avoir été donnés de façon pertinente s il est démontré que les renseignements ou leur teneur ont été portés à l attention de la personne à qui ils devaient être donnés, dans le délai exigé. Présentation des renseignements et Argumentations 21.(1) Lors d une consultation publique, le Comité, sous réserve des présentes règles, peut autoriser chaque participant à présenter des renseignements et des argumentations sur le sujet oralement ou par écrit, et à interroger les autres participants et tout témoin et à répliquer aux arguments soulevés, de la manière et dans l ordre qui permettront au Comité d examiner l affaire dont il est saisi de façon équitable, simple et rapide. (2) La personne qui fait une présentation orale lors d une consultation doit avoir respecté les exigences relatives au dépôt des documents de la règle 16 ou 17, selon le cas. (3) La personne qui a déposé des documents auprès du Comité conformément à la règle 16 peut déposer auprès du Comité, au moins sept jours avant le début d une audience publique, d autres documents nécessaires pour compléter ou modifier les documents déposés au départ. Décision 22. Le comité fait connaître sa décision relativement à l affaire visée par une consultation publique en envoyant une copie de la décision aux participants. PARTIE 3 POSSIBILITÉ DE SE FAIRE ENTENDRE PAR LE COMITÉ Champ d application 23. La présente partie porte sur la possibilité de se faire entendre par le Comité, lorsque la partie 2 ne s applique pas. Préavis

9 24.(1) Le Comité informe la personne ou l organisme de la possibilité de se faire entendre. (2) L avis doit préciser a) le sujet visé par la possibilité de se faire entendre; b) les délais pour le dépôt des argumentations et des renseignements auprès du Comité; c) le nom et l adresse des personnes à qui des copies des renseignements et des argumentations écrites doivent être envoyées, ainsi que les délais d expédition.. (3) Le Comité doit accorder la possibilité de se faire entendre oralement, au moyen d argumentations écrites ou de toute autre manière qui lui permettra de statuer de façon équitable, simple et rapide sur les questions dont il est saisi. Décision du Comité 25. Le Comité fait connaître sa décision relativement à l affaire visée par la possibilité de se faire entendre en vertu de la présente partie, en envoyant une copie de la décision à la personne ou à l organisme et à toute autre personne qui est intervenue dans la procédure. Entrée en vigueur 26. Les présentes règles entrent en vigueur à la date de leur approbation par le Comité. Ces règles de procédure peuvent être modifiées à la date et de la manière que détermine le Comité.

RÈGLEMENT ADMINISTRATIF SUR LES PERMIS D ENTREPRISE DE LA PREMIÈRE NATION * RÈGLEMENT ADMINISTRATIF N O TABLE DES MATIÈRES

RÈGLEMENT ADMINISTRATIF SUR LES PERMIS D ENTREPRISE DE LA PREMIÈRE NATION * RÈGLEMENT ADMINISTRATIF N O TABLE DES MATIÈRES RÈGLEMENT ADMINISTRATIF SUR LES PERMIS D ENTREPRISE DE LA PREMIÈRE NATION * RÈGLEMENT ADMINISTRATIF N O TABLE DES MATIÈRES Article Titre abrégé art. 1 Définitions art. 2 Exigences applicables aux permis

Plus en détail

Règle 63 DIVORCE ET DROIT DE LA FAMILLE

Règle 63 DIVORCE ET DROIT DE LA FAMILLE Règle 63 DIVORCE ET DROIT DE LA FAMILLE Définitions (1) Les définitions qui suivent s appliquent à la présente règle. Champ d application «demande de réparation» Sont comprises parmi les demandes de réparation

Plus en détail

RÈGLEMENT D ARBITRAGE ENTRE LA BANQUE DES RÈGLEMENTS INTERNATIONAUX ET DES PARTIES PRIVÉES

RÈGLEMENT D ARBITRAGE ENTRE LA BANQUE DES RÈGLEMENTS INTERNATIONAUX ET DES PARTIES PRIVÉES RÈGLEMENT D ARBITRAGE ENTRE LA BANQUE DES RÈGLEMENTS INTERNATIONAUX Date d entrée en vigueur: le 23 mars 2001 ET DES PARTIES PRIVÉES Champ d application et définitions Article 1 1. Le présent Règlement

Plus en détail

RÈGLE 60 DÉPENS. (1) Si une partie a droit, en vertu des présentes règles ou d une ordonnance, à des dépens payables :

RÈGLE 60 DÉPENS. (1) Si une partie a droit, en vertu des présentes règles ou d une ordonnance, à des dépens payables : Mode général de liquidation des dépens RÈGLE 60 DÉPENS (1) Si une partie a droit, en vertu des présentes règles ou d une ordonnance, à des dépens payables : Dépens raisonnables a) par une autre partie;

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA RÉGIE DE L ASSURANCE MALADIE DU QUÉBEC

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA RÉGIE DE L ASSURANCE MALADIE DU QUÉBEC RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA RÉGIE DE L ASSURANCE MALADIE DU QUÉBEC Loi sur la Régie de l assurance maladie du Québec (RLRQ, chapitre R-5, a. 14 et a. 15) SECTION I DISPOSITIONS GÉNÉRALES 1. Siège : Le siège

Plus en détail

Conditions régissant les demandes en ligne de RBC Banque Royale

Conditions régissant les demandes en ligne de RBC Banque Royale Conditions régissant les demandes en ligne de RBC Banque Royale Veuillez passer en revue les conditions ci-après régissant les demandes en ligne de RBC Banque Royale (les «conditions»). Vous devez les

Plus en détail

FORMULAIRE FORMULE 1 (R. 12) AVIS DE RETRAIT DE L AVOCAT. SACHEZ que j entends ne plus vous représenter dans la présente action à compter de ce jour.

FORMULAIRE FORMULE 1 (R. 12) AVIS DE RETRAIT DE L AVOCAT. SACHEZ que j entends ne plus vous représenter dans la présente action à compter de ce jour. RÈGLES DE PROCÈDURE FORMULAIRE 223 FORMULAIRE FORMULE 1 (R. 12) AVIS DE RETRAIT DE L AVOCAT SACHEZ que j entends ne plus vous représenter dans la présente action à compter de ce jour. SACHEZ qu à l expiration

Plus en détail

DIRECTIVES ET NORMES EN MATIÈRE DE PRINCIPE

DIRECTIVES ET NORMES EN MATIÈRE DE PRINCIPE Les versions courantes des documents sont mises à jour en ligne. Les copies imprimées ne sont pas contrôlées. Page 1 de 5 DIRECTIVES ET NORMES EN MATIÈRE DE PRINCIPE POUR LES PERSONNES SOUMISES À DES RESTRICTIONS

Plus en détail

f) tout enregistrement audio ou vidéo, les notes ou la transcription de toute déclaration verbale faite

f) tout enregistrement audio ou vidéo, les notes ou la transcription de toute déclaration verbale faite OFFICE OF ATTORNEY GENERAL CABINET DU PROCUREUR GÉNÉRAL PUBLIC PROSECUTIONS OPERATIONAL MANUAL MANUEL DES OPÉRATIONS DE POURSUITES PUBLIQUES TYPE OF DOCUMENT TYPE DE DOCUMENT : Policy Politique CHAPTER

Plus en détail

3.2 PERTE DE LA QUALITE D ADHERENT

3.2 PERTE DE LA QUALITE D ADHERENT REGLEMENT INTERIEUR ARTICLE 1 REGLEMENT INTERIEUR. En application de l article 25 des statuts il est créé un Règlement Intérieur. ART. 2 CONSTITUTION. (article 1 des statuts) Seuls les associations et

Plus en détail

Opposition à une demande de modification d ordonnance familiale

Opposition à une demande de modification d ordonnance familiale Droit de la famille Opposition à une demande de modification d ordonnance familiale Guide pratique sur le droit de la famille 4 photo: www.archbould.com Justice Services judiciaires Sources d information

Plus en détail

RÈGLEMENT DE LA COUR

RÈGLEMENT DE LA COUR RÈGLEMENT DE LA COUR Adopté par les juges de la Cour le 26 mai 2004 Cinquième session plénière La Haye, 17 28 mai 2004 Documents officiels de la Cour pénale internationale ICC BD/01 01 04 Règlement de

Plus en détail

Demandeur. Entreprise DÉCISION

Demandeur. Entreprise DÉCISION Dossier : 02 11 60 Date : 20031218 Commissaire : M e Michel Laporte X Demandeur c. SSQ, GROUPE FINANCIER Entreprise DÉCISION L'OBJET DEMANDE D EXAMEN DE MÉSENTENTE [1] Le demandeur conteste la décision

Plus en détail

POLITIQUE 4.4 OPTIONS D ACHAT D ACTIONS INCITATIVES

POLITIQUE 4.4 OPTIONS D ACHAT D ACTIONS INCITATIVES POLITIQUE 4.4 OPTIONS D ACHAT Champ d application de la politique Les options d achat d actions incitatives servent à récompenser les titulaires d option pour les services qu ils fourniront à l émetteur.

Plus en détail

Conditions régissant les demandes en ligne de RBC Banque Royale

Conditions régissant les demandes en ligne de RBC Banque Royale Conditions régissant les demandes en ligne de RBC Banque Royale Veuillez passer en revue les conditions ci-après régissant les demandes en ligne de RBC Banque Royale (les «conditions»). Vous devez les

Plus en détail

X X. Demandeurs. Entreprise DÉCISION DEMANDE D EXAMEN DE MÉSENTENTE EN MATIÈRE D ACCÈS.

X X. Demandeurs. Entreprise DÉCISION DEMANDE D EXAMEN DE MÉSENTENTE EN MATIÈRE D ACCÈS. Commission d accès à l information du Québec Dossier : 05 10 23 Date : 31 juillet 2006 Commissaire : M e Hélène Grenier X X Demandeurs c. MELOCHE MONNEX INC. (SÉCURITÉ NATIONALE CIE D ASSURANCE) Entreprise

Plus en détail

DÉCISION LA DEMANDE D EXAMEN DE MÉSENTENTE EN MATIÈRE D'ACCÈS

DÉCISION LA DEMANDE D EXAMEN DE MÉSENTENTE EN MATIÈRE D'ACCÈS Commission d accès à l information du Québec Dossier : 03 21 99 Date : 3 février 2005 Commissaire : M e Christiane Constant X Demandeur c. Croix Bleue, Assurance collective Entreprise DÉCISION L OBJET

Plus en détail

Demandeur VILLE DE MONTRÉAL. Organisme DÉCISION

Demandeur VILLE DE MONTRÉAL. Organisme DÉCISION Commission d accès à l information du Québec Dossiers : 06 01 32 et 06 12 95 Date : Le 6 septembre 2007 Commissaire : M e Guylaine Henri X Demandeur c. VILLE DE MONTRÉAL Organisme DÉCISION OBJET DEMANDES

Plus en détail

Groupe SNC-Lavalin inc. Rév. 7 mai 2015 Page 1 MANDAT DU COMITÉ D AUDIT

Groupe SNC-Lavalin inc. Rév. 7 mai 2015 Page 1 MANDAT DU COMITÉ D AUDIT Page 1 MANDAT DU COMITÉ D AUDIT Le comité d audit est un comité du conseil d administration de Groupe SNC-Lavalin inc. («Société») qui aide le conseil à superviser les contrôles financiers et l information

Plus en détail

RÉGIME GÉNÉRAL D ÉPARGNE ET D ACHAT DE TITRES DE LA BANQUE ROYALE DU CANADA

RÉGIME GÉNÉRAL D ÉPARGNE ET D ACHAT DE TITRES DE LA BANQUE ROYALE DU CANADA RÉGIME GÉNÉRAL D ÉPARGNE ET D ACHAT DE TITRES DE LA BANQUE ROYALE DU CANADA 1. Définitions Pour les fins du présent régime, les termes énumérés ci-dessous ont le sens suivant : «actions ordinaires» désigne

Plus en détail

Loi sur le Tribunal fédéral des brevets

Loi sur le Tribunal fédéral des brevets Loi sur le Tribunal fédéral des brevets (LTFB) 173.41 du 20 mars 2009 (Etat le 1 er mars 2010) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu l art.191a, al. 3, de la Constitution 1, vu le message

Plus en détail

Règles de l ACEI en matière de règlement des différends relatifs aux noms de domaine Version 1.5 (le 28 juillet 2014)

Règles de l ACEI en matière de règlement des différends relatifs aux noms de domaine Version 1.5 (le 28 juillet 2014) Règles de l ACEI en matière de règlement des différends relatifs aux noms de domaine Version 1.5 (le 28 juillet 2014) La procédure de règlement des différends aux termes de la politique de l ACEI en matière

Plus en détail

Principes Critères Protocole Compétences. aux fins de l obtention du titre de. ARBITRE AGRÉÉ/ARBITRE AGRÉÉE (Arb.A)

Principes Critères Protocole Compétences. aux fins de l obtention du titre de. ARBITRE AGRÉÉ/ARBITRE AGRÉÉE (Arb.A) Principes Critères Protocole Compétences aux fins de l obtention du titre de ARBITRE AGRÉÉ/ARBITRE AGRÉÉE (Arb.A) I INTRODUCTION L arbitrage est un processus par lequel les parties prenantes à un différend

Plus en détail

Ordonnance par consentement

Ordonnance par consentement Droit de la famille Ordonnance par consentement Guide pratique sur le droit de la famille 5 photo: www.archbould.com Justice Services judiciaires Sources d information juridique (gouvernement du Yukon)

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION GROUPE STINGRAY DIGITAL INC.

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION GROUPE STINGRAY DIGITAL INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION GROUPE STINGRAY DIGITAL INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE GROUPE STINGRAY DIGITAL INC. GÉNÉRALITÉS 1. OBJET ET RESPONSABILITÉ DU CONSEIL En approuvant le présent

Plus en détail

Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents électroniques

Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents électroniques Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents électroniques Dernière mise à jour : avril 2007 P-8.6 [Sanctionnée le 13 avril 2000] Loi visant à faciliter et à promouvoir le commerce

Plus en détail

12.7.2000 FR Journal officiel des Communautés européennes ACTE DU CONSEIL. du 29 mai 2000

12.7.2000 FR Journal officiel des Communautés européennes ACTE DU CONSEIL. du 29 mai 2000 C 197/1 (Actes adoptés en application du titre VI du traité sur l Union européenne) ACTE DU CONSEIL du 29 mai 2000 établissant, conformément à l article 34 du traité sur l Union européenne, la convention

Plus en détail

CONTRAT DE SERVICE D EXTERNALISATION DE DONNÉES DES NOTAIRES

CONTRAT DE SERVICE D EXTERNALISATION DE DONNÉES DES NOTAIRES CONTRAT DE SERVICE D EXTERNALISATION DE DONNÉES DES NOTAIRES Préparé et sous la responsabilité du Secrétariat de l Ordre Approuvé le : 20 février 2014 à la séance du Comité exécutif Mis à jour le : s/o

Plus en détail

(ENTENTE SAUVEGARDE EN LIGNE)

(ENTENTE SAUVEGARDE EN LIGNE) (ENTENTE SAUVEGARDE EN LIGNE) L AN DEUX MILLE, le (DATE) DEVANT Me (nom du notaire), notaire à (ville), Province de Québec. COMPARAISSENT : (NOM DU FOURNISSEUR), compagnie dûment constituée en vertu de

Plus en détail

Compte rendu des délibérations, y compris les motifs de décision

Compte rendu des délibérations, y compris les motifs de décision Compte rendu des délibérations, y compris les motifs de décision relativement à Demandeur Ontario Power Generation Inc. Objet Lignes directrices pour l évaluation environnementale (portée du projet et

Plus en détail

Loi de 2004 sur la publicité gouvernementale L.O. 2004, Chapitre 20

Loi de 2004 sur la publicité gouvernementale L.O. 2004, Chapitre 20 Chapter Annexe Exhibit 7 51 Loi de 2004 sur la publicité gouvernementale L.O. 2004, Chapitre 20 Aucune modification. Exigences à l égard des annonces publicitaires Interprétation 1. (1) Les définitions

Plus en détail

Règlement de l ARMC 11-501 Définitions, procédure, responsabilité civile et sujets connexes

Règlement de l ARMC 11-501 Définitions, procédure, responsabilité civile et sujets connexes Règlement de l ARMC 11-501 Définitions, procédure, responsabilité civile et sujets connexes PARTIE 1 DÉFINITIONS ET INTERPRÉTATION 1. Définitions 2. Personne qui n est pas une agence de compensation 3.

Plus en détail

LA SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (S.A.A.Q.) DÉCISION

LA SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (S.A.A.Q.) DÉCISION Y.D. c. Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ) Commission d accès à l information du Québec Dossier : 09 03 82 Date : Le 20 octobre 2009 Commissaire : M e Jean Chartier 2009 QCCAI 226 Y D Demandeur

Plus en détail

Guide de la pratique sur les réserves aux traités 2011

Guide de la pratique sur les réserves aux traités 2011 Guide de la pratique sur les réserves aux traités 2011 Texte adopté par la Commission du droit international à sa soixante-troisième session, en 2011, et soumis à l Assemblée générale dans le cadre de

Plus en détail

pour l application du règlement relatif à l injonction de payer européenne

pour l application du règlement relatif à l injonction de payer européenne Guide pratique pour l application du règlement relatif à l injonction de payer européenne Réseau judiciaire européen en matière civile et commerciale Table des matières 2 I. Introduction: La procédure

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social Union africaine Union africaine E/ECA/COE/34/2 Commission économique pour l Afrique Comité d experts Trente-quatrième réunion Union africaine Comité d experts

Plus en détail

CONSERVATION DES DOCUMENTS AU CANADA PAR LES IMPORTATEURS

CONSERVATION DES DOCUMENTS AU CANADA PAR LES IMPORTATEURS Ottawa, le 4 septembre 2008 MÉMORANDUM D17-1-21 En résumé CONSERVATION DES DOCUMENTS AU CANADA PAR LES IMPORTATEURS 1. Ce mémorandum était antérieurement intitulé, mémorandum D17-1-21, Tenue des livres

Plus en détail

cabinet d audit participant

cabinet d audit participant Dernière modification en vigueur le 30 septembre 2014 Ce document a valeur officielle chapitre V-1.1, r. 26.1 RÈGLEMENT 52-108 SUR LA SURVEILLANCE DES AUDITEURS Loi sur les valeurs mobilières (chapitre

Plus en détail

CERTIFICATS DE SÉCURITÉ Qu est-ce qu un certificat de sécurité?

CERTIFICATS DE SÉCURITÉ Qu est-ce qu un certificat de sécurité? CERTIFICATS DE SÉCURITÉ Qu est-ce qu un certificat de sécurité? Automne 2011 QU EST-CE QU UN CERTIFICAT DE SÉCURITÉ? Créée en 1978, la procédure actuelle trouve son fondement dans la loi sur l immigration

Plus en détail

Chapitre 11. LOI MODIFIANT LA LOI SUR LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR (Santionnée le 8 juin 2012)

Chapitre 11. LOI MODIFIANT LA LOI SUR LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR (Santionnée le 8 juin 2012) Chapitre 11 LOI MODIFIANT LA LOI SUR LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR (Santionnée le 8 juin 2012) Sur l avis et avec le consentement de l Assemblée législative, la commissaire du Nunavut édicte : 1. La présente

Plus en détail

Que faire si on vous poursuit en justice? Guide pratique

Que faire si on vous poursuit en justice? Guide pratique Cour des petites créances Que faire si on vous poursuit en justice? Guide pratique 3 Justice Services judiciaires Sources d information Whitehorse (Yukon) Gouvernement du Yukon Services aux consommateurs

Plus en détail

Règlement de l Instance pour la publicité des participations de la Bourse suisse du 19 novembre 1997

Règlement de l Instance pour la publicité des participations de la Bourse suisse du 19 novembre 1997 Règlement de l Instance pour la publicité des participations de la Bourse suisse du 19 novembre 1997 1 Activité En application de l art. 22 de l ordonnance de la CFB sur les bourses et le commerce des

Plus en détail

COUR D APPEL. A) L appel de plein droit : marche à suivre pour l avis d appel

COUR D APPEL. A) L appel de plein droit : marche à suivre pour l avis d appel COUR D APPEL AIDE-MÉMOIRE EN MATIÈRE CRIMINELLE ET PÉNALE Mise à jour : mars 2014 Note : Ce guide, conçu pour notre clientèle qui en est à ses premières expériences en appel, n engage ni la Cour ni ses

Plus en détail

1.2 Les membres délèguent au Conseil d administration le choix du nom définitif de l association.

1.2 Les membres délèguent au Conseil d administration le choix du nom définitif de l association. STATUTS ADOPTES PAR LA PREMIERE ASSEMBLEE GENERALE DE L ASSOCIATION DES MEMBRES DU BARREAU OEUVRANT HORS QUEBEC (AHQ) / ASSOCIATION OF QUEBEC BAR MEMBERS ABROAD («Avocats Hors Québec» / «Quebec Lawyers

Plus en détail

FORMULAIRE 1B DEMANDE D INSCRIPTION ÉMETTEURS DE FONDS D INVESTISSEMENT À CAPITAL FIXE / PRODUITS ET FONDS NÉGOCIÉS EN BOURSE

FORMULAIRE 1B DEMANDE D INSCRIPTION ÉMETTEURS DE FONDS D INVESTISSEMENT À CAPITAL FIXE / PRODUITS ET FONDS NÉGOCIÉS EN BOURSE DEMANDE D INSCRIPTION ÉMETTEURS DE FONDS D INVESTISSEMENT À CAPITAL FIXE / PRODUITS ET FONDS NÉGOCIÉS EN BOURSE Demande initiale Demande finale Date : (Instructions : Dans le cas d une demande d inscription

Plus en détail

PROJET DE MODIFICATION MODIFIANT LA NORME CANADIENNE 21-101 SUR LE FONCTIONNEMENT DU MARCHÉ

PROJET DE MODIFICATION MODIFIANT LA NORME CANADIENNE 21-101 SUR LE FONCTIONNEMENT DU MARCHÉ PROJET DE MODIFICATION MODIFIANT LA NORME CANADIENNE 21-101 SUR LE FONCTIONNEMENT DU MARCHÉ L article 1 de la Norme canadienne 21-101 sur le fonctionnement du marché est modifié : 1 par le remplacement

Plus en détail

Règles du Comité permanent d appel du Parti libéral du Canada

Règles du Comité permanent d appel du Parti libéral du Canada Règles du Comité permanent d appel du Parti libéral du Canada 1. Définitions Dans les présentes règles, «appel» désigne toute demande d examen d une question ou d une décision prise au cours du processus

Plus en détail

Loi sur la location à usage d habitation

Loi sur la location à usage d habitation Loi sur la location à usage d habitation mars 2007 2 Table des matières La Loi sur la location à usage d habitation... 4 Contrat de location... 5 Règles relatives au loyer... 10 Dépôts de garantie... 17

Plus en détail

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi [TRADUCTION] Citation : T. S. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2014 TSSDGAE 65 N o d appel : GE-14-745 ENTRE : T. S. Appelant et Commission de l assurance-emploi du Canada Intimée DÉCISION

Plus en détail

La partie poursuivie doit connaître les motifs et l'objet de la demande pour pouvoir se préparer à y répondre à l'audience.

La partie poursuivie doit connaître les motifs et l'objet de la demande pour pouvoir se préparer à y répondre à l'audience. Comment se préparer à une audience Introduction Vous avez produit une demande à la Régie du logement, ou reçu copie d'une demande. Que vous soyez demandeur ou défendeur, il est important de bien se préparer

Plus en détail

COMPUTE CANADA CALCUL CANADA. RÈGLEMENT ADMINISTRATIF N o 1

COMPUTE CANADA CALCUL CANADA. RÈGLEMENT ADMINISTRATIF N o 1 COMPUTE CANADA CALCUL CANADA RÈGLEMENT ADMINISTRATIF N o 1 RÈGLEMENT ADMINISTRATIF GÉNÉRAL N o 1 Un règlement traitant de manière générale de la conduite des affaires de COMPUTE CANADA CALCUL CANADA (une

Plus en détail

ING CANADA INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES

ING CANADA INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES ING CANADA INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES Le 12 septembre 2005 TABLE DES MATIÈRES LA SOCIÉTÉ...1 RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES...2 1.1 Prix...4 1.2 Avantages pour les participants

Plus en détail

PARTIE E INSCRIPTIONS AU REGISTRE SECTION 3 LA MARQUE COMMUNAUTAIRE EN TANT QU OBJET DE PROPRIÉTÉ CHAPITRE 2 LICENCES

PARTIE E INSCRIPTIONS AU REGISTRE SECTION 3 LA MARQUE COMMUNAUTAIRE EN TANT QU OBJET DE PROPRIÉTÉ CHAPITRE 2 LICENCES DIRECTIVES RELATIVES À L'EXAMEN PRATIQUÉ À L'OFFICE DE L HARMONISATION DANS LE MARCHÉ INTÉRIEUR (MARQUES, DESSINS ET MODÈLES) SUR LES MARQUES COMMUNAUTAIRES PARTIE E INSCRIPTIONS AU REGISTRE SECTION 3

Plus en détail

L ASSEMBLÉE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE

L ASSEMBLÉE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE ASSEMBLÉE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE ----- NOR : DAE 1201250DL DÉLIBÉRATION N o 2012-30 APF DU 26 JUILLET 2012 Portant mesures d application de la loi du pays n o 2012-8 du 30 janvier 2012 portant traitement

Plus en détail

4.2. Contrôle des formalités d arrêté, d approbation et de publication des comptes annuels et consolidés (6 septembre

4.2. Contrôle des formalités d arrêté, d approbation et de publication des comptes annuels et consolidés (6 septembre conformité avec les dispositions de la directive 83/349/CEE de l Union européenne relative aux comptes consolidés ou, si elle ne relève pas du droit d un Etat membre de l Union européenne, de façon équivalente.

Plus en détail

Licence Publique de l Union européenne V.1.1

Licence Publique de l Union européenne V.1.1 Licence Publique de l Union européenne V.1.1 EUPL Communauté Européenne 2007 La présente Licence Publique de l Union européenne ("EUPL") 1 s applique à toute Œuvre ou Logiciel (telle que ci-dessous définis)

Plus en détail

Règlement intérieur du conseil communautaire de Plaine Commune

Règlement intérieur du conseil communautaire de Plaine Commune Règlement intérieur du conseil communautaire de Plaine Commune En application des dispositions du code général des collectivités territoriales, le conseil communautaire doit adopter un règlement intérieur

Plus en détail

STATUTS DE l ASSOCIATION DES ECOLES D ETUDES POLITIQUES DU CONSEIL DE L EUROPE

STATUTS DE l ASSOCIATION DES ECOLES D ETUDES POLITIQUES DU CONSEIL DE L EUROPE STATUTS DE l ASSOCIATION DES ECOLES D ETUDES POLITIQUES DU CONSEIL DE L EUROPE TITRE I : CONSTITUTION, OBJET, SIEGE ET DUREE DE L ASSOCIATION Article 1. Nom et siège - Il est créé une association dénommée

Plus en détail

GUIDE DE L UTILISATEUR CONDITIONS LÉGALES

GUIDE DE L UTILISATEUR CONDITIONS LÉGALES GUIDE DE L UTILISATEUR CONDITIONS LÉGALES La suite du présent document pourrait vous inquiéter. Le langage peut sembler inhabituel. C est parce que les conditions suivantes sont des conditions légales

Plus en détail

COUR DU QUÉBEC, DIVISION DES PETITES CRÉANCES PRÉPARATION D UNE AUDITION. Me Melissa De Petrillo Me Annie Breault

COUR DU QUÉBEC, DIVISION DES PETITES CRÉANCES PRÉPARATION D UNE AUDITION. Me Melissa De Petrillo Me Annie Breault COUR DU QUÉBEC, DIVISION DES PETITES CRÉANCES PRÉPARATION D UNE AUDITION Me Melissa De Petrillo Me Annie Breault 1. Description de la Cour du Québec, division des petites créances 1.1 Compétence Les demandes

Plus en détail

JORF n 0115 du 20 mai 2010. Texte n 51

JORF n 0115 du 20 mai 2010. Texte n 51 JORF n 0115 du 20 mai 2010 Texte n 51 DECRET Décret n 2010-518 du 19 mai 2010 relatif à la mise à disposition de l offre de jeux et de paris par les opérateurs agréés de jeux ou de paris en ligne NOR:

Plus en détail

DEMANDE D AUTORISATION D ÉMETTRE DES ACTIONS À TITRE DE PLACEMENTS ADMISSIBLES

DEMANDE D AUTORISATION D ÉMETTRE DES ACTIONS À TITRE DE PLACEMENTS ADMISSIBLES Révision sept 2015 Loi de l impôt sur le revenu Page 1 de 8 DEMANDE D AUTORISATION D ÉMETTRE DES ACTIONS À TITRE DE PLACEMENTS ADMISSIBLES REMARQUE : SI LA PRÉSENTE DEMANDE EST APPROUVÉE, L AUTORISATION

Plus en détail

RÈGLEMENTS. 16.6.2009 Journal officiel de l Union européenne L 152/1

RÈGLEMENTS. 16.6.2009 Journal officiel de l Union européenne L 152/1 16.6.2009 Journal officiel de l Union européenne L 152/1 I (Actes pris en application des traités CE/Euratom dont la publication est obligatoire) RÈGLEMENTS RÈGLEMENT (CE) N o 469/2009 DU PARLEMENT EUROPÉEN

Plus en détail

Charte du comité de direction et d évaluation des risques du conseil d administration de La Banque de Nouvelle-Écosse

Charte du comité de direction et d évaluation des risques du conseil d administration de La Banque de Nouvelle-Écosse Charte du comité de direction et d évaluation des risques du conseil d administration de La Banque de Nouvelle-Écosse Attributions, obligations et responsabilités du Comité de direction et d évaluation

Plus en détail

Accord négocié régissant les relations entre la Cour pénale internationale et l Organisation des Nations Unies. Préambule

Accord négocié régissant les relations entre la Cour pénale internationale et l Organisation des Nations Unies. Préambule Accord négocié régissant les relations entre la Cour pénale internationale et l Organisation des Nations Unies Préambule La Cour pénale internationale et l Organisation des Nations Unies, Ayant à l esprit

Plus en détail

Comité permanent du droit des marques, des dessins et modèles industriels et des indications géographiques

Comité permanent du droit des marques, des dessins et modèles industriels et des indications géographiques F SCT/32/2 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 24 SEPTEMBRE 2014 Comité permanent du droit des marques, des dessins et modèles industriels et des indications géographiques Trente-deuxième session Genève, 24 26 novembre

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION 1. Définition des termes Dans la présente charte, les termes suivants ont le sens que voici : «Charte» s entend de la charte du Comité, tel

Plus en détail

Tribunal administratif

Tribunal administratif Nations Unies AT/DEC/1293 Tribunal administratif Distr. limitée 29 septembre 2006 Français Original : anglais TRIBUNAL ADMINISTRATIF Jugement n o 1293 Affaire n o 1375 Contre : Le Secrétaire général de

Plus en détail

01 04 65 JEAN-YVES THERRIEN. Demandeur. Entreprise. Le 26 février 2001, le demandeur s adresse à l'entreprise pour avoir accès à

01 04 65 JEAN-YVES THERRIEN. Demandeur. Entreprise. Le 26 février 2001, le demandeur s adresse à l'entreprise pour avoir accès à 01 04 65 JEAN-YVES THERRIEN Demandeur c. CAISSE D ÉCONOMIE DES POMPIERS DE MONTRÉAL Entreprise L'OBJET DU LITIGE son dossier. Le 26 février 2001, le demandeur s adresse à l'entreprise pour avoir accès

Plus en détail

UNIÃO AFRICANA AFRICAN COURT ON HUMAN AND PEOPLES RIGHTS COUR AFRICAINE DES DROITS DE L HOMME ET DES PEUPLES REGLEMENT INTERIEUR INTERIMAIRE

UNIÃO AFRICANA AFRICAN COURT ON HUMAN AND PEOPLES RIGHTS COUR AFRICAINE DES DROITS DE L HOMME ET DES PEUPLES REGLEMENT INTERIEUR INTERIMAIRE AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA AFRICAN COURT ON HUMAN AND PEOPLES RIGHTS COUR AFRICAINE DES DROITS DE L HOMME ET DES PEUPLES REGLEMENT INTERIEUR INTERIMAIRE PRÉAMBULE La Cour, Vu la Charte

Plus en détail

Ajournements et désistements

Ajournements et désistements DU TASPAAT Ajournements et désistements 1.0 Cette directive de procédure : explique la différence entre un ajournement et un désistement; explique la stricte politique du Tribunal en matière d ajournement

Plus en détail

SAC AU SOL POLITIQUE SUR LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS

SAC AU SOL POLITIQUE SUR LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SAC AU SOL POLITIQUE SUR LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS L entreprise Sac au sol inc. («Sac au sol») reconnaît l importance de la protection et de la sensibilité des renseignements personnels.

Plus en détail

Projet de loi n o 72 (2002, chapitre 11)

Projet de loi n o 72 (2002, chapitre 11) DEUXIÈME SESSION TRENTE-SIXIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 72 (2002, chapitre 11) Loi modifiant la Loi sur la qualité de l environnement et d autres dispositions législatives relativement à la protection

Plus en détail

Offre d achat propriété résidentielle*

Offre d achat propriété résidentielle* Offre d achat propriété résidentielle* (unifamiliale, copropriété ou terrain) 1. IDENTIFICATION DES PARTIES ACHETEUR 1 : Téléphone (jour) : ACHETEUR 2 : VENDEUR 1 : Téléphone (jour): Téléphone (jour):

Plus en détail

LETTRE DE DÉCLARATION CANADIENNE #1 DÉCLARATION D OPÉRATIONS ET AUTRES OBLIGATIONS

LETTRE DE DÉCLARATION CANADIENNE #1 DÉCLARATION D OPÉRATIONS ET AUTRES OBLIGATIONS International Swaps and Derivatives Association, Inc. LETTRE DE DÉCLARATION CANADIENNE #1 DÉCLARATION D OPÉRATIONS ET AUTRES OBLIGATIONS publiée le 23 avril 2014 par International Swaps and Derivatives

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE CLUB MEDITERRANEE SA

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE CLUB MEDITERRANEE SA REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE CLUB MEDITERRANEE SA Le Conseil d Administration (le "Conseil d Administration" ou le "Conseil") de la société Club Méditerranée SA (la "Société") a décidé

Plus en détail

Règlement sur la tenue des dossiers et des cabinets de consultation et sur la cessation d exercice des ingénieurs forestiers

Règlement sur la tenue des dossiers et des cabinets de consultation et sur la cessation d exercice des ingénieurs forestiers Règlement sur la tenue des dossiers et des cabinets de consultation et sur la cessation d exercice des ingénieurs forestiers Loi sur les ingénieurs forestiers (chapitre I-10, r. 13) SECTION I DISPOSITION

Plus en détail

Algérie. Protection des marques

Algérie. Protection des marques Protection des marques Ordonnance n 03-06 du 19 juillet 2003 Titre 1 - Définitions et obligations générales Art.1.- La présente ordonnance a pour objet de définir les modalités de protection des marques.

Plus en détail

Procédure de dépôt d un projet de loi d intérêt privé

Procédure de dépôt d un projet de loi d intérêt privé Procédure de dépôt d un projet de loi d intérêt privé Préparé par Direction des services de la procédure Assemblée législative de l Ontario Bureau des conseillers législatifs Juin 2012 Données de catalogage

Plus en détail

Notes explicatives sur le formulaire de demande en nullité d un dessin ou modèle communautaire enregistré

Notes explicatives sur le formulaire de demande en nullité d un dessin ou modèle communautaire enregistré OFFICE DE L HARMONISATION DANS LE MARCHÉ INTÉRIEUR (OHMI) (Marques, dessins et modèles) Notes explicatives sur le formulaire de demande en nullité d un dessin ou modèle communautaire enregistré 1. Remarques

Plus en détail

A R R E T. En cause : la question préjudicielle relative à l article 187, alinéa 2, du Code d instruction criminelle, posée par la Cour de cassation.

A R R E T. En cause : la question préjudicielle relative à l article 187, alinéa 2, du Code d instruction criminelle, posée par la Cour de cassation. Numéro du rôle : 5744 Arrêt n 163/2014 du 6 novembre 2014 A R R E T En cause : la question préjudicielle relative à l article 187, alinéa 2, du Code d instruction criminelle, posée par la Cour de cassation.

Plus en détail

UV DIRECT MODALITÉS DU COMPTE

UV DIRECT MODALITÉS DU COMPTE UV DIRECT MODALITÉS DU COMPTE Les pages suivantes contiennent des renseignements importants au sujet de votre compte UV DIRECT dont vous devez prendre connaissance. Si vous avez des questions, nous serons

Plus en détail

PROTOCOLE. Entre le Barreau de Paris, le Tribunal de Commerce et le Greffe. Le Barreau de Paris, représenté par son Bâtonnier en exercice,

PROTOCOLE. Entre le Barreau de Paris, le Tribunal de Commerce et le Greffe. Le Barreau de Paris, représenté par son Bâtonnier en exercice, PROTOCOLE Entre le Barreau de Paris, le Tribunal de Commerce et le Greffe Le Barreau de Paris, représenté par son Bâtonnier en exercice, Le Tribunal de commerce de Paris, représenté par son Président en

Plus en détail

SOCIÉTÉ DES LOTERIES ET DES JEUX DE L ONTARIO RÈGLEMENT DES TIRAGES ÉLECTRONIQUES

SOCIÉTÉ DES LOTERIES ET DES JEUX DE L ONTARIO RÈGLEMENT DES TIRAGES ÉLECTRONIQUES SOCIÉTÉ DES LOTERIES ET DES JEUX DE L ONTARIO RÈGLEMENT DES TIRAGES ÉLECTRONIQUES Le présent Règlement s applique aux Tirages électroniques tenus et gérés par la Société des loteries et des jeux de l Ontario

Plus en détail

ENTENTE DE REVENDEUR AUTORISÉ GRIFFIN

ENTENTE DE REVENDEUR AUTORISÉ GRIFFIN ENTENTE DE REVENDEUR AUTORISÉ GRIFFIN Griffin Technology, Inc. («Griffin») comprend que le requérant (ou «revendeur») a conclu, ou a l intention de conclure une entente («entente de distributeur autorisé»)

Plus en détail

Association déclarée régie par la Loi de 1901. Siège Social : 48, Boulevard Jourdan -75014 PARIS S T A T U T S TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES

Association déclarée régie par la Loi de 1901. Siège Social : 48, Boulevard Jourdan -75014 PARIS S T A T U T S TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES C.E.P.R.E.M.A.P. Décembre 2004 CENTRE POUR LA RECHERCHE ECONOMIQUE ET SES APPLICATIONS C.E.P.R.E.M.A.P. Association déclarée régie par la Loi de 1901 Siège Social : 48, Boulevard Jourdan -75014 PARIS S

Plus en détail

PROGRAMME DES IMMIGRANTS INVESTISSEURS CONVENTION D INVESTISSEMENT. entre

PROGRAMME DES IMMIGRANTS INVESTISSEURS CONVENTION D INVESTISSEMENT. entre PROGRAMME DES IMMIGRANTS INVESTISSEURS CONVENTION D INVESTISSEMENT entre Monsieur/Madame NOM NOM À LA NAISSANCE PRÉNOM DATE DE NAISSANCE ADRESSE PERMANENTE ADRESSE DE CORRESPONDANCE NUMÉRO DE TÉLÉPHONE

Plus en détail

Atelier à l intention des intervenants, partie 1 : Documents déposés par écrit Projet d agrandissement du réseau de Trans Mountain

Atelier à l intention des intervenants, partie 1 : Documents déposés par écrit Projet d agrandissement du réseau de Trans Mountain Atelier à l intention des intervenants, partie 1 : Documents déposés par écrit Projet d agrandissement du réseau de Trans Mountain Avril 2014 Projet d agrandissement du réseau de Trans Mountain Atelier

Plus en détail

Guide à l intention des nouveaux commissaires aux affidavits

Guide à l intention des nouveaux commissaires aux affidavits Guide à l intention des nouveaux commissaires aux affidavits Félicitations pour votre nomination en tant que commissaire aux affidavits! Le présent guide décrit vos nouveaux pouvoirs et responsabilités.

Plus en détail

TEXTE ADOPTE n 708 «Petite loi» ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 ONZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2001-2002 10 octobre 2001 PROPOSITION DE LOI ADOPTEE PAR L ASSEMBLEE NATIONALE

Plus en détail

Loi modifiant la Loi sur l Autorité des marchés financiers et d autres dispositions législatives

Loi modifiant la Loi sur l Autorité des marchés financiers et d autres dispositions législatives PREMIÈRE SESSION TRENTE-HUITIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 64 Loi modifiant la Loi sur l Autorité des marchés financiers et d autres dispositions législatives Présentation Présenté par Madame Monique

Plus en détail

Règlement intérieur du Conseil d administration

Règlement intérieur du Conseil d administration Règlement intérieur du Conseil d administration Le présent règlement intérieur a été adopté par le Conseil d administration à sa première session, le 14 décembre 1977. À sa cinquante-quatrième session,

Plus en détail

POLITIQUE EN MATIÈRE D OPÉRATIONS D INITIÉS ET DE PÉRIODES D INTERDICTION TOTALE DES OPÉRATIONS GROUPE STINGRAY DIGITAL INC.

POLITIQUE EN MATIÈRE D OPÉRATIONS D INITIÉS ET DE PÉRIODES D INTERDICTION TOTALE DES OPÉRATIONS GROUPE STINGRAY DIGITAL INC. POLITIQUE EN MATIÈRE D OPÉRATIONS D INITIÉS ET DE PÉRIODES D INTERDICTION TOTALE DES OPÉRATIONS GROUPE STINGRAY DIGITAL INC. LE 21 AVRIL 2015 POLITIQUE EN MATIÈRE D OPÉRATIONS D INITIÉS ET DE PÉRIODES

Plus en détail

Keytrade Bank CONDITIONS SPECIFIQUES «PRODUITS D ASSURANCES»

Keytrade Bank CONDITIONS SPECIFIQUES «PRODUITS D ASSURANCES» Keytrade Bank CONDITIONS SPECIFIQUES «PRODUITS D ASSURANCES» Ces conditions enregistrées à Bruxelles, 6 ème bureau, vol. 289, fol. 97, case 1, le 21 décembre 2007 entrent en vigueur le 21 décembre 2007.

Plus en détail

Conditions générales de livraison et de paiement des traductrices et interprètes membres de l Association Vertalersforum (Stichting Vertalersforum)

Conditions générales de livraison et de paiement des traductrices et interprètes membres de l Association Vertalersforum (Stichting Vertalersforum) Conditions générales de livraison et de paiement des traductrices et interprètes membres de l Association Vertalersforum (Stichting Vertalersforum) En cas de litige découlant de l'interprétation des présentes

Plus en détail

LE PRESENT CONTRAT DE PRESTATION DE SERVICES DE DECLARATION DELEGUEE (le «Contrat»)

LE PRESENT CONTRAT DE PRESTATION DE SERVICES DE DECLARATION DELEGUEE (le «Contrat») LE PRESENT CONTRAT DE PRESTATION DE SERVICES DE DECLARATION DELEGUEE (le «Contrat») ENTRE : (1) (le «Client») et (2) ING Belgique SA (la «Banque») INTRODUCTION (A) (B) (C) Le Client et la Banque ont conclu

Plus en détail

EXPLICATION SOMMAIRE AUX MEMBRES

EXPLICATION SOMMAIRE AUX MEMBRES EXPLICATION SOMMAIRE AUX MEMBRES PROPOSITIONS À EXAMINER À L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE 2014 Le CRCIC a reçu trois propositions de membres ainsi que des déclarations à l appui des propositions des membres,

Plus en détail

TENUE ET CONVOCATION DE RÉUNIONS MANDAT CONSTITUTION COMPOSITION

TENUE ET CONVOCATION DE RÉUNIONS MANDAT CONSTITUTION COMPOSITION BANQUE NATIONALE DU CANADA COMITÉ DE GESTION DES RISQUES Le comité de gestion des risques (le «Comité») est établi par le conseil d administration (le «Conseil») de la Banque Nationale du Canada (la «Banque»).

Plus en détail

OFFICE AUSTRALIEN DES BREVETS

OFFICE AUSTRALIEN DES BREVETS PCT Guide du déposant Phase nationale Chapitre national Page 1 OFFICE STRALIEN DES BREVETS EN TANT QU OFFICE DÉSIGNÉ (OU ÉLU) TABLE DES MATIÈRES L OUVERTURE DE LA PHASE NATIONALE RÉSUMÉ LA PROCÉDURE LORS

Plus en détail

LE RôLE ET LEs services du syndic

LE RôLE ET LEs services du syndic Le Rôle et les services du syndic La présente brochure a pour seul objectif de donner de l information sur le rôle et les services du syndic de l Ordre des comptables agréés du Québec. Elle ne vise pas

Plus en détail