L'enseignement des mathématiques : RESOLUTION DE PROBLEMES. Exemples de situations et ressources / cycles 2 et 3. Audrey Bertin, CPC

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L'enseignement des mathématiques : RESOLUTION DE PROBLEMES. Exemples de situations et ressources / cycles 2 et 3. Audrey Bertin, CPC 2013-2014"

Transcription

1 L'enseignement des mathématiques : RESOLUTION DE PROBLEMES Exemples de situations et ressources / cycles 2 et 3 Audrey Bertin, CPC

2 1. La place des problèmes dans les programmes : B.O n 3 H.S 19 juin 2008 Au Cycle 2 Au Cycle 3 L apprentissage des mathématiques développe l imagination, la rigueur et la précision ainsi que le goût du raisonnement. La résolution de problèmes fait l objet d un apprentissage progressif et contribue à construire le sens des opérations : addition, soustraction et multiplication. La pratique des mathématiques développe le goût de la recherche et du raisonnement, l imagination et les capacités d abstraction, la rigueur et la précision. dans les 4 domaines Du CE2 au CM2, dans les quatre domaines du programme, l élève enrichit ses connaissances, acquiert de nouveaux outils, et continue d apprendre à résoudre des problèmes. L acquisition des mécanismes en mathématiques est toujours associée à une intelligence de leur signification.

3 1. a ) La place des problèmes au CYCLE 2 Domaines CP CE1 B.O : «La résolution de problèmes fait l objet d un apprentissage progressif et contribue à construire le sens des opérations». PROGRESSIONS POUR LE COURS PRÉPARATOIRE ET LE COURS ÉLÉMENTAIRE PREMIÈRE ANNÉE Nombres et calcul Grandeurs et mesures Résoudre des problèmes simples à une opération Résoudre des problèmes de la vie courante Résoudre des problèmes relevant de l addition, la soustraction et de la multiplication Résoudre des problèmes de longueur et de masse Organisation et gestion des données Lire ou compléter un tableau dans des situations concrètes simples Utiliser un tableau, un graphique Organiser les informations d un énoncé

4 1. b) La place des problèmes au CYCLE 3 Domaines CE2 CM1 CM2 B.O : La résolution de problèmes liés à la vie courante permet d approfondir la connaissance des nombres étudiés, de renforcer la maîtrise du sens et de la pratique des opérations, de développer la rigueur et le goût du raisonnement. Nombres et calcul Résoudre des problèmes relevant des quatre opérations Résoudre des problèmes engageant une démarche à une ou plusieurs étapes Résoudre des problèmes de plus en plus complexes B.O :La résolution de problèmes concrets contribue à consolider les connaissances et capacités relatives aux grandeurs et à leur mesure, et, à leur donner sens. À cette occasion des estimations de mesure peuvent être fournies puis validées Grandeurs et mesures Résoudre des problèmes dont la résolution implique les grandeurs : longueurs, masses, capacité, monnaie, temps Résoudre des problèmes dont la résolution implique éventuellement des conversions Résoudre des problèmes dont la résolution implique des conversions. Résoudre des problèmes dont la résolution implique des unités différentes de mesure.

5 Domaines CE2 CM1 CM2 B.O : Les problèmes de reproduction ou de construction de configurations géométriques diverses mobilisent la connaissance des figures usuelles. Ils sont l occasion d utiliser à bon escient le vocabulaire spécifique et les démarches de mesurage et de tracé. Géométrie Reproduire des figures (sur papier uni, quadrillé, pointé) à partir d un modèle Construire un carré ou un rectangle de dimensions données Compléter une figure par symétrie axiale Tracer une figure simple à partir d un programme de construction ou en suivant des consignes Tracer une figure simple (sur papier uni, quadrillé, pointé) à partir d un programme de construction ou d un dessin à main levée ( avec des indications relatives aux propriétés et aux dimensions) B.O :Les capacités d organisation et de gestion des données se développent par la résolution de problèmes de la vie courante ou tirés d autres enseignements Organisation et gestion des données Savoir organiser les données d un problème en vue de sa résolution Utiliser un tableau ou «la règle de trois» dans des situations très simples de proportionnalité Résoudre des problèmes relevant de la proportionnalité et notamment les problèmes relatifs aux pourcentages, eux échelles, aux vitesses moyennes ou aux conversions d unité, en utilisant des procédures variées (dont «la règle de trois»)

6 2. Un problème mathématique? a) DÉFINITION DU PROBLÈME «Est un problème, pour un élève donné, toute situation (réelle ou imaginaire) dans laquelle des questions sont posées, ces questions étant telles que l élève ne peut y répondre de manière immédiate.» D. Pernoud «Il y a problème dès qu il y a réellement quelque chose à chercher, que ce soit au niveau des données ou du traitement et qu il n est pas possible de mettre en jeu la mémoire seule». Equipe Ermel Les problèmes sont donc à distinguer des exercices d automatisation.

7 2. b) Différents types de problèmes pour des diverses finalités Selon la situation d apprentissage, un même problème peut avoir différentes fonctions et correspondre à différents types de problèmes PROBLÈMES POUR APPRENDRE PROBLÈMES POUR CHERCHER Types de problèmes Situationproblème 40 % Construction d une nouvelle connaissance ou d un nouvel aspect d une connaissance antérieure Problème d application directe Entraînement pour maîtriser le sens d une connaissance nouvelle Problème de réinvestissement / transfert 40 % Problème complexe nécessitant l utilisation de plusieurs connaissances construites dans différents contextes Problème ouvert 20 % Développement des capacités à chercher

8 Exemple : «J'ai 250 œufs. Combien de boîtes de 6 sont nécessaires pour les ranger?"

9 Exemple : «J'ai 250 œufs Combien de boîtes de 6 sont nécessaires pour les ranger?"

10 Amorce de programmation

11 2. c) Typologie de problèmes : La classification des problèmes arithmétiques à l'école s'appuient sur la classification des problèmes proposés par selon G. Vergnaud : - les problèmes se situant dans le champ conceptuel des structures additives : Problèmes additifs et soustractifs. - les problèmes se situant dans le champ conceptuel des structures multiplicatives : Problèmes multiplicatifs, divisifs et de proportionnalité.

12 Problèmes additifs et soustractifs: Problèmes de transformations 1. Transformation positive ; recherche de l ETAT FINAL 2. Transformation négative ; recherche de l ETAT FINAL 3. Transformation positive ; recherche de L ÉTAT INITIAL 4. Transformation négative; recherche de L ÉTAT INITIAL 5. Recherche de la transformation positive 6. Recherche de la transformation négative Léo avait 3 billes. Puis Juliette lui a donné 5 billes. Combien de billes a maintenant Léo?» «Léo avait 8 billes. Puis il a donné 5 billes à Juliette. Combien de billes a maintenant Léo?» «Léo avait des billes. Puis Juliette lui a donné 5 billes. Maintenant Léo a 9 billes. Combien de billes avait Léo?» «Léo avait des billes. Puis il en a donné 5 à Juliette. Maintenant Léo a 3 billes. Combien avait il de billes?» «Léo avait 3 billes. Puis Juliette lui a donné des billes. Léo a maintenant 9 billes. Combien de billes Juliette a-t-elle données à Léo?» «Léo avait 9 billes. Puis il a donné des billes à Juliette. Maintenant Léo a 4 billes. Combien de billes Léo a t il données à Juliette?»

13 Problèmes additifs et soustractifs: Problèmes de combinaison de 2 états 7. Recherche de la combinaison de deux états. 8. Recherche d un état connaissant un second état et la combinaison des deux états. «Léo a 3 billes. Juliette a 7 billes. Combien de billes ont Léo et Juliette ensemble?» «Léo et Juliette ont 17 billes ensemble. Juliette a 8 billes. Combien Léo a t il de billes?» Problèmes de comparaison de 2 états E1 C E2 9/10. Recherche de l état à comparer connaissant : - l état comparé - la comparaison positive ou négative. «Léo a 3 billes. Juliette a 5 billes de plus que lui. Combien de billes Juliette a t-elle?» «Léo a 9 billes. Juliette a 5 billes de moins que lui. Combien de billes Juliette a t-elle?» E1? C+ C-

14 Problèmes additifs et soustractifs: Problèmes de comparaison de 2 états E1 C E2 11/12. Recherche de l état comparé avec une comparaison positive ou négative. «Léo a 9 billes. Il en a 7 de plus que Juliette. Combien de billes Juliette a t-elle?» «Léo a 9 billes. Il en a 5 de moins que Juliette. Combien de billes Juliette a t elle?»? E2 C+ C- 13/14. Recherche de la comparaison positive ou négative connaissant les deux états. «Léo a 3 billes. Juliette en a 9. Combien de billes Juliette a t elle de plus que Léo?» «Léo a 8 billes. Juliette en a 6. Combien de billes Juliette a t elle de moins que Léo?» E1 E2?

15 Problèmes additifs et soustractifs: Problèmes de composition de transformations T1 T2 T 15- Recherche de la composée de plusieurs transformations 16. Recherche d une des composantes. «Léo a gagné 18 billes, puis il en a perdu 5. En a-til plus ou moins qu au départ? Et combien?» «Léo a gagné 18 billes. Puis il en a perdu. Il a maintenant 2 billes de moins qu au départ. Combien a-t-il perdude billes»??

16 Problèmes multiplicatifs: Problèmes de proportionnalité directe : a b c d Problème relevant de l'addition réitéré. a=1 Problème de division partition On recherche la valeur d une part. Problème de division quotition On recherche du nombre de parts. «Il y a 4 élèves. La maîtresse distribue 3 jetons à chaque élève. Combien distribue t elle de jetons en tout?» La maîtresse a 12 jetons. Elle les distribue à 4 élèves. Chaque élève a le même nombre de jetons. Combien de jeton a chaque élève? 4 X? = : 4 =? «La maîtresse a 12 jetons. Elle les distribue à un groupe d élèves. Chaque élève reçoit 3 jetons. Combien y a t il d élèves?» 1 b c? 1? c d 1 b? d

17 Problèmes multiplicatifs: Problème relevant du produit de mesures Problème relevant du produit de mesures La représentation rectangulaire rend visible la propriété de commutativité de la multiplication. «Quel est le nombre de carreaux que contient une tablette de 3 sur 4?

18 3. Représentations des élèves sur la résolution de problèmes Quand on interroge les élèves sur ce qu il faut faire pour résoudre un problème, leurs principales propositions sont : -Il faut faire des opérations -Il faut calculer -Il faut trouver la solution - Il faut écrire une phrase réponse Ils se focalisent principalement sur le résultat attendu et sur des connaissances supposées ou nécessaires pour y parvenir.

19 3. Représentations des élèves sur la résolution de problèmes En revanche, ils répondent rarement : -Il faut trier les informations pour comprendre ce qui est demandé -Il faut dessiner, schématiser ou manipuler -Il faut éliminer ce qui ne sert pas après avoir lu la question -Il faut écrire, raturer, faire plusieurs essais -Il faut échanger avec les autres pour savoir s ils cherchent de la même façon -Il faut savoir expliquer ce que l on a voulu dire Les savoirs méthodologiques sont flous, voire inexistants, dans leur esprit.

20 4. Les enjeux d apprentissage Des compétences liées à la capacité de raisonnement : -percevoir le but de la tâche -trouver les informations utiles -construire un argumentaire -émettre des hypothèses -percevoir les différentes étapes et les hiérarchiser Des compétences liées à la prise d informations : -utiliser différents supports (texte, dessin, schéma, tableau ) -construire des méthodes pour aller rapidement à l essentiel -se repérer dans l espace et dans le temps -maîtriser le vocabulaire nécessaire Des compétences liées à la méthodologie : -mettre en place d une stratégie de résolution de problèmes -choisir une technique de résolution (opératoire ou autre) Des compétences liées à la maîtrise des opérations : -utiliser à bon escient les quatre opérations

21 5. Les pistes de travail Manipulation et schématisation lors de l apprentissage des notions mathématiques Manipulation et schématisation lors de la résolution Constitution progressive d une mémoire de schémas référents Entraînement aux techniques opératoires et calcul mental

22 6. LA DEMARCHE D ENSEIGNEMENT : situation-problèmes 1. SITUATION DE DEPART Présenter la situation problème à l oral ou à l écrit à partir - d objets concrets ; jeux de cartes, pions - d un énoncé (oral ou écrit) - d une situation de la vie de la classe / vie quotidienne - d un défi Identifier le problème à résoudre Il s agit de se représenter ce qu on cherche

23 2. PRISE EN COMPTE DE CE QUE SAVENT LES ÉLÈVES temps de recherche individuelle : chaque élève s approprie l énoncé et s appuie sur ses connaissances préalables / l enseignant observe, encourage temps de recherche en groupe(de 2 à 4) : favoriser les échanges et la mise en forme d une trace pour communiquer confrontation des procédures

24 Selon la nature du problème et les objectifs d apprentissage visés, les élèves feront appel à des procédures personnelles et/ou expertes : Procédures personnelles Utiliser des connaissances et des savoirs pour construire et mener une procédure quand on ne dispose pas en mémoire d un schéma de résolution Procédures expertes Choisir une procédure adaptée à la situation ou à la résolution du problème

25 Exemples de procédures : importance de garder trace de la recherche

26 3. MISE EN COMMUN Prendre en compte et comparer les procédures des différents groupes : - rapprocher les procédures identiques, - confronter celles qui sont différentes, - analyser les procédures erronées

27 4. SYNTHÈSE Réaliser une affiche de référence comportant : des procédures de résolution possibles la procédure experte qui permet de résoudre le problème

28 5. PHASE D ENTRAINEMENT Les problèmes d application appartiennent à la même catégorie que celui de la situation problème. L élève s entraîne à maîtriser le sens d une nouvelle connaissance dans des problèmes similaires à la situation de référence. L élève applique et réinvestit une connaissance dans différents contextes.

29 6. PHASE DE TRANSFERT Les problèmes de réinvestissement correspondent à des problèmes complexes faisant appel à plusieurs connaissances et compétences élaborées dans des contextes différents. L élève doit : -reconnaître à quelle catégorie correspond le problème, -repérer les différentes étapes Au cours de cette tâche complexe l élève mobilise et intègre des compétences et des connaissances.

30 Problématique de l enseignant : Comment aider ni trop, ni trop peu? préserver de tout guidage le versant action du processus de résolution de problème. aider à comprendre le problème, à mieux décoder et interpréter l énoncé. (Cf. «Les tâches surajoutées») ne pas guider la mise en œuvre de telle ou telle procédure. Les aides minimales sont les plus difficiles à concevoir et à mettre au point, un simple mot en plus ou en moins dans l énoncé peut être une aide efficace à la représentation* de problème..*action par laquelle on rend présent à l esprit une expérience sensible ou une idée.en d autres termes, c est le contenu de notre mémoire quand elle ne nous échappe pas, c est ce qui tourne dans nos têtes quand on réfléchit, c est le sens qu on donne à ce qu on perçoit.

31 7. Situations : problèmes ouverts L énoncé est court Rappel : un problème ouvert L énoncé n induit ni la méthode, ni la solution (pas de questions intermédiaires, ni de questions du type «montrer que»). En aucun cas, cette solution ne doit se réduire à l utilisation ou à l application immédiate des derniers résultats présentés en cours. Le problème se trouve dans un domaine conceptuel avec lequel les élèves ont assez de familiarité. Ils peuvent ainsi prendre possession de la situation et s engager dans des essais, des conjectures, des projets de résolution, des contre-exemples

32 7. Situations : problèmes ouverts 1 ère étape : Connaissances en jeu ; Procédures attendues ; Erreurs envisagées ; 2 ème étape : Description du dispositif Pistes de différenciation Quelles difficultés des élèves? A quel stade de la résolution? Quelles aides en réponse à ces difficultés?

33 Le nez de Pinocchio Le nez de Pinocchio a 5 cm de long. Quand Pinocchio dit un mensonge, la Fée aux cheveux bleus l'allonge de 3 cm, mais quand il dit la vérité, la Fée le raccourcit de 2 cm. A la fin de la journée, Pinocchio a dit 7 mensonges et son nez a 20 cm de long. Combien de fois Pinocchio a-t-il dit la vérité à la Fée au cours de la journée? On a tiré 15 cartes avec des carrés et des triangles. On a obtenu 54 côtés. Combien y a t-il de cartes avec des carrés et de cartes avec des triangles?

34 8. Problèmes : Les aides possibles La reformulation Les tâches surajoutées Les aides tutorielles La multiprésentation

35 La reformulation

36

37

38

39

40 Les tâches surajoutées

41 La multi-présentation

42 La multi-présentation

43 La multi-présentation

44 Les aides tutorielles Problème 5 : Léo a 36 billes, Zoé en a 5 fois plus. Combien Zoé en a-t-elle?

45 AIDE 1 Vrai ou faux : Léo a plus de billes que Zoé? 5 fois plus que 7, c est 35? 5 fois plus que 7, c est 12?

46 AIDE 2 Entoure la bonne réponse : «5 fois plus», c est + 5 x 5-5

47 AIDE 3 Entoure le calcul qui correspond à l énoncé : 6x6= =41 5x5=25 36x5=180 25x5= =31

48 AIDE 4 Complète :

49 Les aides tutorielles Problème 6 : Mélissa prépare la table pour un repas. Elle doit placer 48 roses de la façon suivante : 12 roses au centre de la table et le reste partagé aux 4 coins de la table. Combien de roses y aura-t-il à chaque coin?

50 AIDE 1 Aide à la lecture : Mélissa prépare la table pour un repas. Elle doit placer 48 roses : -12 roses au milieu de la table -le reste partagé aux 4 coins de la table Combien de roses y aura-t-il à chaque coin?

51 AIDE 2 Étapes intermédiaires : Elle doit placer 48 roses. Elle met 12 roses au milieu de la table. Combien lui en reste-t-il après? Elle partage le reste aux 4 coins de la table. Combien de roses y a-t-il à chaque coin?

52 AIDE 3 Schéma :

La résolution de problèmes. mathématiques. Au Cycle 3. Atelier pour les suppléants Valence 26/01/11 DDEC 07 / 26

La résolution de problèmes. mathématiques. Au Cycle 3. Atelier pour les suppléants Valence 26/01/11 DDEC 07 / 26 La résolution de problèmes 00 000 00 0 000 000 0 mathématiques Au Cycle 3 Atelier pour les suppléants Valence 26/0/ DDEC 07 / 26 Objectifs de l atelier 00 000 00 0 000 000 0 Relire les programmes 2008

Plus en détail

LA RÉSOLUTION DE PROBLÈME

LA RÉSOLUTION DE PROBLÈME 1 LA RÉSOLUTION DE PROBLÈME CYCLES 2 ET 3 Circonscription de Grenoble 4 Evelyne TOUCHARD conseillère pédagogique Mots clé Démarche d enseignement - catégories de problèmes (typologie)- problème du jour-

Plus en détail

Ressources pour l école élémentaire

Ressources pour l école élémentaire Ressources pour l école élémentaire éduscol Mathématiques Progressions pour le cours élémentaire deuxième année et le cours moyen Ces documents peuvent être utilisés et modifiés librement dans le cadre

Plus en détail

Pourquoi exploiter les jeux mathématiques A l école élémentaire? (Au cycle 2)

Pourquoi exploiter les jeux mathématiques A l école élémentaire? (Au cycle 2) Pourquoi exploiter les jeux mathématiques A l école élémentaire? (Au cycle 2) 1 Les programmes 2008 : cycle 2 - introduction L apprentissage des mathématiques développe l imagination, la rigueur et la

Plus en détail

Comparatif des programmes de mathématiques Cycle 3 et 6 ème

Comparatif des programmes de mathématiques Cycle 3 et 6 ème Comparatif des programmes de mathématiques Cycle 3 et 6 ème 1 - Nombres et calcul Cycle 3 L étude organisée des nombres est poursuivie jusqu au milliard, mais des nombres plus grands peuvent être rencontrés

Plus en détail

Mathématiques CM2. Fichier d activités. Auteur : Claude Guillaume. Coordination : Expert : Alain Bonichon Sylvie Dhotel, chef de projet.

Mathématiques CM2. Fichier d activités. Auteur : Claude Guillaume. Coordination : Expert : Alain Bonichon Sylvie Dhotel, chef de projet. Mathématiques CM2 Fichier d activités Auteur : Claude Guillaume Coordination : Alain Bonichon Sylvie Dhotel, chef de proj Expert : Marie Mégard Ce cours est la propriété du Cned. Les images textes intégrés

Plus en détail

Ateliers de suite de la conférence de Thierry DIAS «Manipuler et expérimenter pour apprendre en mathématiques

Ateliers de suite de la conférence de Thierry DIAS «Manipuler et expérimenter pour apprendre en mathématiques Ateliers de suite de la conférence de Thierry DIAS «Manipuler et expérimenter pour apprendre en mathématiques matiques» Nathalie ZULEMANIAN CPC généraliste g VILLEURBANNE SUD Novembre/décembre 2009 Une

Plus en détail

Problèmes de multiplication et de division au cycle 2

Problèmes de multiplication et de division au cycle 2 63 problèmes additifs, soustractifs et multiplicatifs Problèmes de multiplication et de division au cycle 2 Valérie Bistos et Nicole Matulik Cadre du socle commun de connaissances et de compétences 4 Des

Plus en détail

Un collectionneur achète un tableau 5000. Il le revend 6000. Il le rachète plus tard 7000 pour le revendre finalement 8000.

Un collectionneur achète un tableau 5000. Il le revend 6000. Il le rachète plus tard 7000 pour le revendre finalement 8000. Un collectionneur achète un tableau 5000. Il le revend 6000. Il le rachète plus tard 7000 pour le revendre finalement 8000. A-t-il gagné ou perdu de l argent? Combien? Animation pédagogique Mathématiques

Plus en détail

L approche des nombres en maternelle

L approche des nombres en maternelle L approche des nombres en maternelle I. Du côté théorique et didactique: A. Le nombre ça sert à quoi? a) Les nombres servent à mémoriser les quantités et à construire ainsi des collections ayant le même

Plus en détail

Evaluations nationales CE2 MATHS - COMPETENCES ATTENDUES A L ENTREE EN CYCLE III

Evaluations nationales CE2 MATHS - COMPETENCES ATTENDUES A L ENTREE EN CYCLE III Evaluations nationales CE2 MATHS - COMPETENCES ATTENDUES A L ENTREE EN CYCLE III Champs Compétences / Composantes Typologie des erreurs possibles Suggestions de remédiation Connaissance des nombres entiers

Plus en détail

Développer des procédures de reconstruction des résultats et particulièrement :

Développer des procédures de reconstruction des résultats et particulièrement : Pour mémoriser, il faut comprendre le sens des opérations D après les travaux de Jean Luc Bregeon, IUFM d Auvergne http://pagesperso-orange.fr/jean-luc.bregeon/ Mémorisation de la table d addition Savoir

Plus en détail

3a-2 Proportionnalité

3a-2 Proportionnalité Cours 3a-2 Proportionnalité Didactique Sommaire 1 La proportionnalité dans les programmes................................ 2 2 Les procédures de résolution à l école....................................

Plus en détail

Construire le nombre à la maternelle IEN maternelle Créteil - Josette Denizart- Annie Talamoni- Annette Breiloux

Construire le nombre à la maternelle IEN maternelle Créteil - Josette Denizart- Annie Talamoni- Annette Breiloux Construire le nombre à la maternelle IEN maternelle Créteil - Josette Denizart- Annie Talamoni- Annette Breiloux 1 Éléments institutionnels l Historique : du calcul à des activités mathématiques complexes

Plus en détail

Tableau comparatif des connaissances et capacités des programmes de CM2 et 6ème

Tableau comparatif des connaissances et capacités des programmes de CM2 et 6ème Lundi Matin - «Comparatif des programmes de CM2 et 6 ème» Page 1 Tableau comparatif des connaissances et capacités des programmes de CM2 et 6ème CM2 6 ème Plus tard... Vocabulaire divers Le vocabulaire

Plus en détail

Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Juin 2011 LA PHOTOCOPIEUSE. Fiche professeur... 2. Fiche élève... 4

Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Juin 2011 LA PHOTOCOPIEUSE. Fiche professeur... 2. Fiche élève... 4 LA PHOTOCOPIEUSE Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève... 4 Narration de séance et productions d élèves... 5 1 Fiche professeur LA PHOTOCOPIEUSE Niveaux et objectifs pédagogiques 3 e : introduction

Plus en détail

Connaissances et capacités attendues en mathématiques à la fin du CM2 et à la fin de la classe de 6 ème (*) 1.1. Proportionnalité.

Connaissances et capacités attendues en mathématiques à la fin du CM2 et à la fin de la classe de 6 ème (*) 1.1. Proportionnalité. Cycle 3 de l'école primaire Connaissances et capacités attendues en mathématiques à la fin du CM2 et à la fin de la classe de 6 ème (*) Classe de 6ème du collège Le texte en caractère droit indique des

Plus en détail

Un collectionneur achète un tableau 5000. Il le revend 6000. Il le rachète plus tard 7000 pour le revendre finalement 8000.

Un collectionneur achète un tableau 5000. Il le revend 6000. Il le rachète plus tard 7000 pour le revendre finalement 8000. Un collectionneur achète un tableau 5000. Il le revend 6000. Il le rachète plus tard 7000 pour le revendre finalement 8000. A-t-il gagné ou perdu de l argent? Combien? Enseignement des mathématiques au

Plus en détail

PREVENIR LA DIFFICULTE SCOLAIRE. en MATHEMATIQUES PAR LA CONNAISSANCE. DES PROGRAMMMES CM2 ET 6 ème

PREVENIR LA DIFFICULTE SCOLAIRE. en MATHEMATIQUES PAR LA CONNAISSANCE. DES PROGRAMMMES CM2 ET 6 ème PREVENIR LA DIFFICULTE SCOLAIRE en MATHEMATIQUES PAR LA CONNAISSANCE DES PROGRAMMMES CM2 ET 6 ème JL GUEGUEN CPC Pontivy Les enseignants de CM2 méconnaissent souvent de façon approfondie les programmes

Plus en détail

SEGPA du Collège P. MESSMER de SARREBOURG. Programmation de la 6ème à la 3ème. Les Principaux éléments de mathématiques

SEGPA du Collège P. MESSMER de SARREBOURG. Programmation de la 6ème à la 3ème. Les Principaux éléments de mathématiques SEGPA du Collège P. MESSMER de SARREBOURG Programmation de la 6ème à la 3ème Les Principaux éléments de mathématiques 6ème Restituer les tables d'addition et de multiplication de 2 à 9. Utiliser les fonctions

Plus en détail

Des exemples de situations de primaire éclairant l élaboration de situations : liaison CM2/6 e

Des exemples de situations de primaire éclairant l élaboration de situations : liaison CM2/6 e Des exemples de situations de primaire éclairant l élaboration de situations : liaison CM2/6 e SOMMAIRE I Les programmes et les différences de conditions pédagogiques II La géométrie dans le plan III La

Plus en détail

NOUVELLE ÉDITION CE1. page 3. Nos choix pédagogiques. pages 4 à 13. pages 14 et 15. extraits. Guide pédagogique. Fichier à photocopier

NOUVELLE ÉDITION CE1. page 3. Nos choix pédagogiques. pages 4 à 13. pages 14 et 15. extraits. Guide pédagogique. Fichier à photocopier NOUVELLE ÉDITION 2015 CE1 Une méthode de mathématiques vivante et progressive page 3 Nos choix pédagogiques pages 4 à 13 Guide pédagogique pages 14 et 15 Fichier à photocopier extraits Pour l élève Pour

Plus en détail

Mme. Lemonnier Progression mathématiques : «A portée de maths» CM2

Mme. Lemonnier Progression mathématiques : «A portée de maths» CM2 Mme. Lemonnier Progression mathématiques : «A portée de maths» CM2 Nombres et Calcul et OGD (lundi) Géométrie/Grandeurs et mesures (mardi) Nombres et Calcul et OGD (jeudi) Géométrie/Grandeurs et mesures

Plus en détail

IREM- 13 juin 2009. Dominique GILLET IEN 1er degré Pilote du groupe départemental mathématiques et sciences

IREM- 13 juin 2009. Dominique GILLET IEN 1er degré Pilote du groupe départemental mathématiques et sciences FORMATION CONTINUE DES ENSEIGNANTS EN MATHEMATIQUES IREM- 13 juin 2009 Dominique GILLET IEN 1er degré Pilote du groupe départemental mathématiques et sciences Des types de formation continue Des stages

Plus en détail

Semaine nationale des mathématiques 2015. Action académique liaison CM2-6 e

Semaine nationale des mathématiques 2015. Action académique liaison CM2-6 e Descriptif de l action : Semaine nationale des mathématiques 2015 Action académique liaison CM2-6 e Il s agit de proposer aux élèves d une classe de CM2 et d une classe de sixième associées de résoudre

Plus en détail

APPROCHER LES QUANTITES ET LES NOMBRES A L ECOLE MATERNELLE

APPROCHER LES QUANTITES ET LES NOMBRES A L ECOLE MATERNELLE APPROCHER LES QUANTITES ET LES NOMBRES A L ECOLE MATERNELLE L attention n est pas suffisamment portée sur l entrée dans les mathématiques. BOUYSSE. IGEN. Quelques références: Historiques Les programmes

Plus en détail

STAGE MATHEMATIQUES Lundi 29 et mardi 30 octobre 2013

STAGE MATHEMATIQUES Lundi 29 et mardi 30 octobre 2013 Circonscription de DZAOUDZI STAGE MATHEMATIQUES Lundi 29 et mardi 30 octobre 2013 Remerciements à tous les enseignants pour leur investissement lors de ce stage : LAB 3 LAB 3 LAB 4 LAB 4 LAB 7 LAB 5 LAB

Plus en détail

CALCUL MENTAL CYCLE 3 «L entraînement quotidien au calcul mental permet une connaissance plus approfondie des nombres et une familiarisation avec leurs propriétés.» Programmes de l école primaire 2008

Plus en détail

Animation pédagogique «La résolution de problèmes au cœur de notre démarche pédagogique en mathématiques au cycle 3»

Animation pédagogique «La résolution de problèmes au cœur de notre démarche pédagogique en mathématiques au cycle 3» Animation pédagogique «La résolution de problèmes au cœur de notre démarche pédagogique en mathématiques au cycle 3» Définition de la notion de problème : 1. Un problème est défini comme une situation

Plus en détail

Enseigner la géométrie aux cycles 2 et 3

Enseigner la géométrie aux cycles 2 et 3 Auch 9 février 2011 Enseigner la géométrie aux cycles 2 et 3 Marie-Lise PELTIER Maître de conférences en didactique des mathématiques Laboratoire de didactique André Revuz Université Paris 7 Denis Diderot

Plus en détail

Manipuler, jouer pour faire des apprentissages numériques en maternelle

Manipuler, jouer pour faire des apprentissages numériques en maternelle Manipuler, jouer pour faire des apprentissages numériques en maternelle 1 Prévenir l innumérisme à l école BO n 10 du 10 mars 2011 Innumérisme : incapacité à mobiliser les notions élémentaires de mathématiques,

Plus en détail

Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Juin 2012 UN TRAIN A PRENDRE. (d après une idée du collège Notre Dame, Arlanc)

Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Juin 2012 UN TRAIN A PRENDRE. (d après une idée du collège Notre Dame, Arlanc) UN TRAIN A PRENDRE (d après une idée du collège Notre Dame, Arlanc) Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève... 5 Narration de séance et productions d élèves... 6 1 Fiche professeur UN TRAIN

Plus en détail

Résoudre des problèmes mathématiques à l'ecole Maternelle

Résoudre des problèmes mathématiques à l'ecole Maternelle Résoudre des problèmes mathématiques à l'ecole Maternelle Animation pédagogique Aurillac 2 janvier 2012 Les textes Plan: Comment développer une pensée logique et des compétences méthodologiques? - Développer

Plus en détail

Apprentissage des nombres et du calcul au C.P

Apprentissage des nombres et du calcul au C.P Groupe départemental «Mathématiques» Novembre 2011 Apprentissage des nombres et du calcul au C.P Repères pour organiser la progressivité des apprentissages ECOLE PRIMAIRE Cycle II (CP) Nombres et calcul

Plus en détail

Mettre en place une démarche d'investigation pour résoudre un défi

Mettre en place une démarche d'investigation pour résoudre un défi Mettre en place une démarche d'investigation pour résoudre un défi École élémentaire Eiffel Classe de CM1/CM2 Céline Rocoplan CDRS 21 ESIREM Les objets techniques: Du ruban correcteur au VTT. Sciences

Plus en détail

PALIER CM2 La maîtrise de la langue française

PALIER CM2 La maîtrise de la langue française La maîtrise de la langue française DIRE S'exprimer à l'oral comme à l'écrit dans un vocabulaire approprié et précis Prendre la parole en respectant le niveau de langue adapté Répondre à une question par

Plus en détail

Ranger du plus petit au plus grand les nombres jusqu à 10. Comparer deux quantités en utilisant le dénombrement.

Ranger du plus petit au plus grand les nombres jusqu à 10. Comparer deux quantités en utilisant le dénombrement. Tous en maths! CP Unité 3 Objectifs pédaoiques L unité 3 a pour objectif d apprendre aux élèves à comparer deux nombres en comparant les quantités qu ils représentent et en les positionnant dans la comptine

Plus en détail

Préalables à la soustraction posée

Préalables à la soustraction posée La soustraction Les trois sens de la soustraction Il y a 3 manières de concevoir la soustraction. Il est préférable de les aborder simultanément et non les unes derrière les autres. Le sens «enlever» :

Plus en détail

Évaluation de fin du troisième trimestre 2006/2007 Compétences attendues (fin du cycle 2) Mathématiques

Évaluation de fin du troisième trimestre 2006/2007 Compétences attendues (fin du cycle 2) Mathématiques Nom :... Prénom :... Date... /... /... Évaluation de fin du troisième trimestre 2006/2007 Compétences attendues (fin du cycle 2) Mathématiques Connaître ou reconstruire très rapidement les résultats des

Plus en détail

Année de CM2 2010-2011 Livret scolaire de ARNAUD Jean-Baptiste

Année de CM2 2010-2011 Livret scolaire de ARNAUD Jean-Baptiste École Primaire Fictive RyXéo 21, avenue Eugène et Marc Dulout 33600 Pessac Année de CM2 2010-2011 Livret scolaire de ARNAUD Jean-Baptiste Français Écriture Copier sans erreur un tete d'au moins quinze

Plus en détail

Programme Personnalisé de Réussite Educative CE2

Programme Personnalisé de Réussite Educative CE2 Programme Personnalisé de Réussite Educative CE2 Nom de l élève : Date de naissance : Classe : Nom de l enseignant : Nom de l école : Adresse : N de téléphone : La loi d orientation et de programme pour

Plus en détail

1 Extrait du DNB Juin 2014 3ème

1 Extrait du DNB Juin 2014 3ème Exemples d activités et extraits d évaluations Pour chacune des évaluations et activités suivantes, 1 résoudre le problème et anticiper les différentes démarches que les élèves pourraient envisager 2 déterminer,

Plus en détail

MAÎTRISE DES SAVOIRS DE BASE. Nomenclature desmodules

MAÎTRISE DES SAVOIRS DE BASE. Nomenclature desmodules MAÎTRISE DES SAVOIRS DE BASE Nomenclature desmodules A0 :Identifier lesbesoins en Savoirs de Base et définir le parcours de formation. A1 :Se mettre à niveau à l écrit pour répondre aux exigences professionnelles.

Plus en détail

Département de la Drôme

Département de la Drôme Département de la Drôme Mise en place des Programmes Personnalisés de Réussite Educative. Comment cibler les élèves? Les procédures de choix des élèves sont essentielles Certaines interprétations peuvent

Plus en détail

CONSTRUCTION DU NOMBRE A L ECOLE MATERNELLE. 2 Ordinalité et cardinalité

CONSTRUCTION DU NOMBRE A L ECOLE MATERNELLE. 2 Ordinalité et cardinalité CONSTRUCTION DU NOMBRE A L ECOLE MATERNELLE 2 Ordinalité et cardinalité Yvonne SEMANAZ Groupe Mathématiques Stage Maternelle - IA 38 janvier 2012 Compétences abordées : Cardinalité = être capable de dire

Plus en détail

OUTIL POUR L APPLICATION DU LIVRET PERSONNEL DE L ÉLÈVE TABLEAU DES COMPÉTENCES À VALIDER (fin de CE1 et fin de CM2)

OUTIL POUR L APPLICATION DU LIVRET PERSONNEL DE L ÉLÈVE TABLEAU DES COMPÉTENCES À VALIDER (fin de CE1 et fin de CM2) OUTIL POUR L APPLICATION DU LIVRET PERSONNEL DE L ÉLÈVE TABLEAU DES COMPÉTENCES À VALIDER (fin de CE1 et fin de CM2) 1. Bulletin officiel n 27 du 8 juillet 2010 Extrait de la note aux parents du livret

Plus en détail

Attestation de maîtrise de connaissances et compétences du socle commun pour le certificat de formation générale

Attestation de maîtrise de connaissances et compétences du socle commun pour le certificat de formation générale Attestation de maîtrise de connaissances et compétences du socle commun pour le certificat de formation générale Nom... Prénom... Date de naissance... Attestation de maîtrise de connaissances et compétences

Plus en détail

Proportionnalité. Organisation et gestion de données. Problèmes

Proportionnalité. Organisation et gestion de données. Problèmes Proportionnalité et Organisation et gestion de données Problèmes Montreuil Mercredi 23 janvier 2013 Proportionnalité Consigne: Pour chacun des exercices qui suivent, le proposeriez-vous à chercher à vos

Plus en détail

Une énigme par jour CP / CE1 Semaine des maths 2012 Circonscription Marcq-en-Barœul

Une énigme par jour CP / CE1 Semaine des maths 2012 Circonscription Marcq-en-Barœul Ces «énigmes» permettent d initier une démarche fondée sur l initiative des élèves pour utiliser les connaissances acquises et montrer leur capacité à les utiliser dans des situations où elles ne sont

Plus en détail

LIVRET PERSONNEL DE COMPÉTENCES

LIVRET PERSONNEL DE COMPÉTENCES LIVRET Attestation de maîtrise des connaissances et compétences du socle commun au palier Nom et cachet de l établissement Maîtrise de la langue française Palier Pratique d une langue vivante étrangère

Plus en détail

La construction du nombre à l école maternelle

La construction du nombre à l école maternelle Delphine Simeray-Hamelin CPC Grenoble 5 La construction du nombre à l école maternelle Ce que nous disent les programmes À la fin de l école maternelle l enfant est capable de : - utiliser des repères

Plus en détail

2007/8. Au terme des différentes activités, chaque élève reçoit le recueil de ses travaux.

2007/8. Au terme des différentes activités, chaque élève reçoit le recueil de ses travaux. Des écrits dès la grande section et le CP classe lecture/écriture, école Pasteur, Villejuif 2007/8 La classe lecture-écriture de l école Pasteur de Villejuif consiste en une semaine «banalisée» où une

Plus en détail

Voici une situation proposée au cours du mois de novembre à des élèves d un cours préparatoire.

Voici une situation proposée au cours du mois de novembre à des élèves d un cours préparatoire. om Ce fichier D3C, corrigé du fichier D3, présente deux activités autour des apprentissages numériques en Cycle 2, cycle des apprentissages fondamentaux. La première situation problème est une situation

Plus en détail

VG1 ÉPREUVE CANTONALE DE RÉFÉRENCE DE MATHÉMATIQUES 10VG NIVEAU 1 MAI 2015 1 RE PARTIE SANS CALCULATRICE

VG1 ÉPREUVE CANTONALE DE RÉFÉRENCE DE MATHÉMATIQUES 10VG NIVEAU 1 MAI 2015 1 RE PARTIE SANS CALCULATRICE ÉPREUVE CANTONALE DE RÉFÉRENCE DE MATHÉMATIQUES VG1 10VG NIVEAU 1 MAI 2015 1 RE PARTIE SANS CALCULATRICE Nom Prénom Classe Etablissement Durée de l épreuve : 25 minutes. Matériel à disposition : matériel

Plus en détail

LE MIKADO POUR DECOUVRIR LA MULTIPLICATION AU CE1. Classe de Laurence FABRE Ecole Barbou, Carbon Blanc

LE MIKADO POUR DECOUVRIR LA MULTIPLICATION AU CE1. Classe de Laurence FABRE Ecole Barbou, Carbon Blanc LE MIKADO POUR DECOUVRIR LA MULTIPLICATION AU CE1 Classe de Laurence FABRE Ecole Barbou, Carbon Blanc LE PRINCIPE DU JEU DE MIKADO LE CONTENU DU JEU Le moins cher 1,50 REGLE DU JEU But du jeu : récupérer

Plus en détail

www.plen.fr/webash/ Patrick Lenglet, directeur de SEGPA

www.plen.fr/webash/ Patrick Lenglet, directeur de SEGPA WebASH www.plen.fr/webash/ Espace Numérique de Travail dédié aux enseignants et aux élèves de SEGPA, EREA, ULIS, IME, ITEP... Colloque 2014 du CERFOP (difficulté scolaire) Patrick Lenglet, directeur de

Plus en détail

Euro-maths CE1 et les recommandations du Conseil national des programmes pour la mise en oeuvre des programmes de l école élémentaire

Euro-maths CE1 et les recommandations du Conseil national des programmes pour la mise en oeuvre des programmes de l école élémentaire Euro-maths CE1 et les recommandations du Conseil national des programmes pour la mise en oeuvre des programmes de l école élémentaire note du 15 mai 2014 et B.O. n 25 circulaire 2014-081 du 18 juin 2014.

Plus en détail

Présentation des modules de formation

Présentation des modules de formation Sciences et technologies à l'école Présentation des modules de formation Chaque module a vocation à être créé au niveau des écoles sur le temps de formation statutaire (formations pédagogiques). Il débouche

Plus en détail

MATHÉMATIQUES. I - Finalités et objectifs LES MATHÉMATIQUES AU COLLÈGE. A - Les mathématiques comme discipline de formation générale

MATHÉMATIQUES. I - Finalités et objectifs LES MATHÉMATIQUES AU COLLÈGE. A - Les mathématiques comme discipline de formation générale MATHÉMATIQUES LES MATHÉMATIQUES AU COLLÈGE I - Finalités et objectifs Au collège, on constate qu une proportion importante d élèves s intéressent à la pratique des mathématiques et y trouvent du plaisir.

Plus en détail

Différents niveaux de géométrie

Différents niveaux de géométrie Géométrie et TUIC Qui suis-je? Différents niveaux de géométrie Cela se voit. Je le sais parce que je l ai vu et que je possède des connaissances antérieures. Géométrie de la perception Est vrai ce qui

Plus en détail

Débuter les fractions au cycle III. Sébastien MOISAN Conseiller pédagogique Angoulême sud

Débuter les fractions au cycle III. Sébastien MOISAN Conseiller pédagogique Angoulême sud Débuter les fractions au cycle III Objectifs: Donner une signification à des fractions simples. Apprendre l écriture mathématique de ces fractions. Connaître les relations entre ces fractions. Installer

Plus en détail

Résolution de problèmes en cycle 3

Résolution de problèmes en cycle 3 Résolution de problèmes en cycle 3 Plan de l'animation 1- Les textes officiels concernant la résolution de problèmes en cycle 3 2- Qu'est-ce qu'un problème? -Les conceptions des enfants, celles des enseignants.

Plus en détail

Evolution de l enseignement des mathématiques matiques en Tunisie

Evolution de l enseignement des mathématiques matiques en Tunisie Evolution de l enseignement des mathématiques matiques en Tunisie L enseignement des mathématiques matiques en Tunisie Cinq réformesr 1958; 1968; 1978; 1993; 2002. de 1958 Unification de l enseignement.

Plus en détail

CELSIUS ET FAHRENHEIT

CELSIUS ET FAHRENHEIT (d après une idée du collège Jean Zay de Montluçon) Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève... 5 1 Fiche professeur Niveaux et objectifs pédagogiques 4 e : introduction de la notion d équation,

Plus en détail

LES TRACES ECRITES ORGANISATION ET GESTION DE DONNEES. CYCLE 3 ET CYCLE D'ADAPTATION (6 ème )

LES TRACES ECRITES ORGANISATION ET GESTION DE DONNEES. CYCLE 3 ET CYCLE D'ADAPTATION (6 ème ) LES TRACES ECRITES ORGANISATION ET GESTION DE DONNEES CYCLE 3 ET CYCLE D'ADAPTATION (6 ème ) IA 58 - Groupe départemental science Traces écrites «Organisation et gestion de données» cycle 3 et cycle d

Plus en détail

Mathématiques CE1. Fichier d activités. Auteur : Alain Marque. Coordination : Expert : Alain Bonichon Sylvie Dhotel, chef de projet.

Mathématiques CE1. Fichier d activités. Auteur : Alain Marque. Coordination : Expert : Alain Bonichon Sylvie Dhotel, chef de projet. Mathématiques CE1 Fichier d activités Auteur : Alain Marque Coordination : Alain Bonichon Sylvie Dhotel, chef de proj Expert : Marie Mégard Ce cours est la propriété du Cned. Les images textes intégrés

Plus en détail

Mathématiques CP. Fichier d activités. Auteurs : Michel de la Cruz Stéphane Miaux. Coordination : Expert :

Mathématiques CP. Fichier d activités. Auteurs : Michel de la Cruz Stéphane Miaux. Coordination : Expert : Mathématiques CP Fichier d activités Auteurs : Michel de la Cruz Stéphane Miaux Coordination : Alain Bonichon Sylvie Dhotel, chef de proj Expert : Marie Mégard Ce cours est la propriété du Cned. Les images

Plus en détail

DOMAINE ESTIMATION, GRANDEURS ET MESURES (EGM)

DOMAINE ESTIMATION, GRANDEURS ET MESURES (EGM) DOMAINE ESTIMATION, GRANDEURS ET MESURES (EGM) Le domaine Estimation, Grandeurs et Mesures (EGM) comprend deux ensembles de modules qui correspondent respectivement à ESTIMATION (modules 1a et 1b) et à

Plus en détail

Organisation et gestion des données

Organisation et gestion des données Organisation et gestion des données Résoudre des problèmes Etablir une programmation de cycle Maîtriser l usage de didacticiels Equipe de la circonscription d Albi Mars 2012 Organisation et gestion des

Plus en détail

DESCRIPTION DE COURS. Nom du cours : Mathématiques 8. Nom de l enseignante : Mme Dianne L. Doucet. Année Scolaire : 2009 2010

DESCRIPTION DE COURS. Nom du cours : Mathématiques 8. Nom de l enseignante : Mme Dianne L. Doucet. Année Scolaire : 2009 2010 DESCRIPTION DE COURS Nom du cours : Mathématiques 8 Nom de l enseignante : Mme Dianne L. Doucet Année Scolaire : 2009 2010 1. Description du cours : Le programme de mathématiques de la 8 e année vise à

Plus en détail

Manipuler, jouer pour faire des apprentissages mathématiques en maternelle

Manipuler, jouer pour faire des apprentissages mathématiques en maternelle Manipuler, jouer pour faire des apprentissages mathématiques en maternelle Résultats de l évaluation nationale CE1: des performances mathématiques à améliorer 8,04 % des élèves ont réussi moins de 10 items

Plus en détail

Présentation. Il s agit donc ici d informations données à titre indicatif pour soutenir la réflexion des milieux.

Présentation. Il s agit donc ici d informations données à titre indicatif pour soutenir la réflexion des milieux. Nouvelles orientations en évaluation des apprentissages au primaire Informations des conseillers pédagogiques disciplinaires pour soutenir le travail d élaboration des normes et modalités dans les établissements

Plus en détail

MATHEMATIQUES FRANÇAIS

MATHEMATIQUES FRANÇAIS EVALUATION A L ENTRÉE AU CE2 MATHEMATIQUES FRANÇAIS Ressources utilisées : ROLL, Inspection Dordogne Nord, Documents et outils du Rased Auray Carnac. Livret du Maître 1 Cotation en règle générale. Sauf

Plus en détail

6 ème 5 ème 4 ème 3 ème

6 ème 5 ème 4 ème 3 ème Collège LOUIS PASTEUR - S.E.G.P.A.36, avenue du Collège - 57380 FAULQUEMONT ( 03 87 50 11 40 http://www4.ac-nancy-metz.fr/clg-pasteur-faulquemont/ PROPOSITION DE PROGRAMMATION PAR COMPÉTENCE ET CONNAISSANCE

Plus en détail

NOMBRES & CALCULS Jeux mathématiques pour la liaison CM2-6 e

NOMBRES & CALCULS Jeux mathématiques pour la liaison CM2-6 e NOMBRES & CALCULS Jeux mathématiques pour la liaison CM2-6 e Mise en page, impression, façonnage : Infographie et atelier de reprographie du CDP de Mayotte RÉF. CDP : L-1203025 - Avril 2012 Livret d accompagnement

Plus en détail

Animation pédagogique : Mathématiques au cycle 1

Animation pédagogique : Mathématiques au cycle 1 1 Animation pédagogique : Mathématiques au cycle 1 Ce travail s appuiera essentiellement sur 4 documents : - CD Rom Hatier - Découvrir le monde avec les mathématiques de D. Valentin (Hatier) - Apprentissages

Plus en détail

OGD. Organisation et. Gestion de. Données

OGD. Organisation et. Gestion de. Données OGD Organisation et Gestion de Données Sébastien DESSERTINE Dispositif Départemental de Mathématiques Sciences et Développement Durable Contact : site internet : PRESTE 69 courriel : sdessertine@ac-lyon.fr

Plus en détail

Document d'aide à la validation des compétences en maternelle

Document d'aide à la validation des compétences en maternelle Ecole Nom : Adresse : Tél. : Courriel : Document d'aide à la validation des compétences en maternelle Précisions sur l'utilisation de ce document d'aide : * Le document reprend les compétences institutionnelles

Plus en détail

- Reconnaître les manifestations de la vie animale. - Reconnaître les manifestations de la vie végétale. - Voir et imaginer le monde extérieur.

- Reconnaître les manifestations de la vie animale. - Reconnaître les manifestations de la vie végétale. - Voir et imaginer le monde extérieur. Objectifs à atteindre par l enfant : - Reconnaître les manifestations de la vie animale. - Reconnaître les manifestations de la vie végétale. - Voir et imaginer le monde extérieur. Répartition des compétences

Plus en détail

LA FORMATION DE COMPÉTENCES LANGAGIÈRES EN INTERDISCIPLINARITÉ : MATHÉMATIQUES/FRANÇAIS

LA FORMATION DE COMPÉTENCES LANGAGIÈRES EN INTERDISCIPLINARITÉ : MATHÉMATIQUES/FRANÇAIS I. LE CADRE page 1 II. LORSQUE LE FRANÇAIS A SA PLACE EN MATHÉMATIQUES ET VICE ET VERSA page 2 III. LES PRATIQUES page 3 I. LE CADRE L'arrivée du socle commun dans les écoles, les collèges et les lycées

Plus en détail

Stage NOMBRES ET CALCUL

Stage NOMBRES ET CALCUL Stage NOMBRES ET CALCUL Formateurs : Philippe Goddet, CPAIEN Estelle Coiffier, professeur de mathématiques au collège de Sisia-Ono, correspondante pédagogique Public désigné : enseignants CM1-CM2, professeurs

Plus en détail

FORMATION A LA COMMUNICATION ECRITE ET ORALE

FORMATION A LA COMMUNICATION ECRITE ET ORALE FORMATION A LA COMMUNICATION ECRITE ET ORALE La formation s intitule «Développement personnel et professionnel». PUBLIC CIBLE Cette formation s adresse à toute personne qui souhaite développer ses compétences

Plus en détail

6 principes de base pour enseigner l orthographe aujourd hui

6 principes de base pour enseigner l orthographe aujourd hui 6 principes de base pour enseigner l orthographe aujourd hui À partir des travaux de Danièle COGIS Il faut proposer aux élèves des activités qui les engagent intellectuellement. Il faut distinguer connaissance

Plus en détail

L aide personnalisée : un dispositif d aide aux élèves en difficulté

L aide personnalisée : un dispositif d aide aux élèves en difficulté L aide personnalisée : un dispositif d aide aux élèves en difficulté Année scolaire 2008-2009 BO n 25 du 19 juin 2008 Organisation de l'aide Un cadre souple et évolutif. Une formalisation simple qui soit

Plus en détail

Mathématiques TOME 2 CRPE

Mathématiques TOME 2 CRPE HATIER CONCOURS Professeur des écoles ADMISSIBILITÉ Mathématiques TOME 2 CRPE Roland Charnay Michel Mante Les connaissances didactiques et pédagogiques de référence Les repères pour l enseignement (avec

Plus en détail

La démarche d investigation en mathématiques. 26 novembre 2008 La démarche d investigation en mathématiques P. KOBER- IUFM Nice

La démarche d investigation en mathématiques. 26 novembre 2008 La démarche d investigation en mathématiques P. KOBER- IUFM Nice La démarche d investigation en mathématiques 1) Qu est ce que la démarche d investigation en sciences? 2) Qu est-ce que faire des mathématiques? - Pour un chercheur Plan de cette intervention - Dans l

Plus en détail

EXERCICES DE REVISIONS MATHEMATIQUES CM2

EXERCICES DE REVISIONS MATHEMATIQUES CM2 EXERCICES DE REVISIONS MATHEMATIQUES CM2 NOMBRES ET CALCUL Exercices FRACTIONS Nommer les fractions simples et décimales en utilisant le vocabulaire : 3 R1 demi, tiers, quart, dixième, centième. Utiliser

Plus en détail

Organisation et gestion de données cycle 3

Organisation et gestion de données cycle 3 Organisation et gestion de données cycle 3 Clarifier les enjeux de cet enseignement Formation d enseignants de cycle 3 Circonscription de Grenoble 2 Positionnement de la pratique. En classe, comment travaillez-

Plus en détail

Animation pédagogique

Animation pédagogique Animation pédagogique Proposition d un cadre de réflexion Rédaction Jean- Michel Guilhermet à partir des travaux du groupe EPS 38 - mai 2012 Page 1 Le document précise les professionnelles attendues dans

Plus en détail

Maquette : Graphismes Mise en pages : SG Production

Maquette : Graphismes Mise en pages : SG Production Maquette : Graphismes Mise en pages : SG Production Hatier, Paris, 2011. 978-2-218-95599-0 Toute représentation, traduction, adaptation ou reproduction, même partielle, par tous procédés, en tous pays,

Plus en détail

Cas n 1. Présentation de cas et rééducation. Cas n 1. Acquisition de faits arithmétiques

Cas n 1. Présentation de cas et rééducation. Cas n 1. Acquisition de faits arithmétiques Cas n 1 Présentation de cas et rééducation Florence George Orthophoniste Service de neuropédiatrie du Pr. MANCINI CHU Timone Marseille J.B âgé de 7;8 ans ( redouble le CP ) Dyspraxie verbale + troubles

Plus en détail

Analyse de deux séquences d apprentissage 1

Analyse de deux séquences d apprentissage 1 hs.c om Ce fichier, corrigé du fichier D22, aborde le vaste domaine du traitement de l information, de la gestion de données et des représentations couramment utilisées. Nous vous proposons deux séquences

Plus en détail

1 DECOUVERTE : règle de trois, produit en croix

1 DECOUVERTE : règle de trois, produit en croix SEQUENCE PEDAGOGIQUE DISCIPLINE:Mathématiques Domaine: Problèmes relatifs à la règle de trois, au produit en croix, aux moyennes et aux pourcentages Programmation: P5 Pré-requis: maîtriser la technique

Plus en détail

Indications pour une progression au CM1 et au CM2

Indications pour une progression au CM1 et au CM2 Indications pour une progression au CM1 et au CM2 Objectif 1 Construire et utiliser de nouveaux nombres, plus précis que les entiers naturels pour mesurer les grandeurs continues. Introduction : Découvrir

Plus en détail

Mathématiques. La résolution de problèmes au cycle 3. Circonscription de Guingamp Sud 2011 / 2012

Mathématiques. La résolution de problèmes au cycle 3. Circonscription de Guingamp Sud 2011 / 2012 Mathématiques La résolution de problèmes au cycle 3 Circonscription de Guingamp Sud 2011 / 2012 1. Les résultats des élèves aux évaluations nationales et internationales 2. Quelles erreurs pour quelles

Plus en détail

Développement des compétences de la démarche scientifique chez les élèves : quels choix pédagogiques? Journée pédagogique collège Avril 2015

Développement des compétences de la démarche scientifique chez les élèves : quels choix pédagogiques? Journée pédagogique collège Avril 2015 Développement des compétences de la démarche scientifique chez les élèves : quels choix pédagogiques? Journée pédagogique collège Avril 2015 DNB 2014 Sujet. Correction. «Il y a deux ans quand ce modèle

Plus en détail

Trame de restitution des ateliers menés en classe IEN Landivisiau 2011. Conception d une séquence de lecture (CP au CM2)

Trame de restitution des ateliers menés en classe IEN Landivisiau 2011. Conception d une séquence de lecture (CP au CM2) Conception d une séquence de lecture (CP au CM2) ECOLE : Saint Thégonnec Niveau de classe : CE1 ENSEIGNANTE : Hélène Griffon A- Choix de l item travaillé (programmes 2008) Lire silencieusement un texte

Plus en détail

1 + 9 9 + 1 4 + 6 6 + 4 5 + 5 2 + 8 8 + 2 3 + 7 7 + 3. Calc Les compléments à 10. Il y a plusieurs manières de décomposer le nombre 10.

1 + 9 9 + 1 4 + 6 6 + 4 5 + 5 2 + 8 8 + 2 3 + 7 7 + 3. Calc Les compléments à 10. Il y a plusieurs manières de décomposer le nombre 10. Calc Les compléments à 10 Il y a plusieurs manières de décomposer le nombre 10. Il faut connaitre ces décompositions par cœur! 1 + 9 9 + 1 5 + 5 4 + 6 6 + 4 2 + 8 8 + 2 10 3 + 7 7 + 3 Calc La table d addition

Plus en détail

Pourquoi proposer des jeux en classe?

Pourquoi proposer des jeux en classe? Pourquoi proposer des jeux en classe? Anne Garro, CPC Pont-de-Chéruy Evelyne Touchard, CPD maths Isère juin 2015 Extrait de l article «Quelles problématiques pour la formation des enseignants à la pratique

Plus en détail

Rallyes et défis maths. expérimenter pour permettre d apprendre à tous

Rallyes et défis maths. expérimenter pour permettre d apprendre à tous Rallyes et défis maths expérimenter pour permettre d apprendre à tous 1 - L activité mathématique dans un rallye - Une démarche d apprentissage avant tout - Expérimenter en maths - Modalités de mise en

Plus en détail