Relation banques et clients Comment regagner durablement la confiance des clients? 9 Avril 2013

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Relation banques et clients Comment regagner durablement la confiance des clients? 9 Avril 2013"

Transcription

1 Relation banques et clients Comment regagner durablement la confiance des clients? 9 Avril 2013

2 Objectifs et méthodologie de l étude L objectif de cette troisième édition est de mesurer le niveau de confiance et de recommandation des clients de la banque de détail vis-à-vis de leur(s) banque(s) respective(s), et de mettre en lumière les leviers d actions pour améliorer la situation L étude a été réalisée selon la méthodologie suivante: Etude quantitative Répondants sélectionnés au sein de l Access Panel de Harris Interactive et gérés selon la méthode des quotas et redressements sur les critères de sexe, âge, région et catégorie socioprofessionnelle Echantillon de clients particuliers de banques françaises représentatifs de la population nationale, interviewés en ligne Etude réalisée en novembre 2012 Panel constitué en fonction de la part de marché respective de chacun des établissements Deloitte a géré l administration des questionnaires et la collecte en ligne de toutes les réponses L étude porte uniquement sur la banque principale des clients intérrogés Les banques panélisées ont été classées en 4 rubriques : Classiques : Barclays, BNPP, CIC, Crédit du Nord, HSBC, LCL, SG Mutualistes: Banque Populaire, Caisse d Epargne, Crédit Agricole, Crédit Mutuel Affinitaires : Crédit Coopératif, La Banque Postale Directes : Axa Banque, Boursorama Banque, Allianz Banque, Fortunéo, Groupama Banque, Monabanq 2 Relation banques et clients édition 2013

3 La confiance est le moteur de la recommandation Confiance Satisfaction 60% 88% 2012 : 59%* : 76% Réachat Recommandation (NPS) 90% -15% 2012 : 89% 2012 : -16% * L année 2012 correspond à l enquête réalisée en novembre Relation banques et clients édition 2013

4 L amélioration du niveau de satisfaction des répondants fait néanmoins évoluer leur maturité comportementale Répartition de l ensemble des répondants selon leur niveau de confiance et satisfaction Niveaux de maturité comportementale Confiance et satisfaction élevées 59% 55% Confiance faible et satisfaction élevée 29% 20% Confiance élevée et satisfaction faible 0,5% 4% Confiance et satisfaction faibles 11,5% 21% L évolution de la répartition des répondants selon leur niveau de confiance et satisfaction montre une tendance à l amélioration du jugement des français vis-à-vis de leur banque : dorénavant, près de 6 français sur 10 sont satisfaits de leur banque et ont confiance en elle 4 Relation banques et clients édition 2013

5 Vous avez dit confiance? Définition 79% des répondants considérant que leur banque est fiable, crédible, transparente, à leur écoute et agit dans leur intérêt, affirment avoir confiance en leur banque De ce fait, une personne sur cinq en accord avec les cinq dimensions n a pas confiance dans sa banque: la confiance dans sa banque relève donc également d éléments irrationnels 5 Relation banques et clients édition 2013 * échantillon: 1976 répondants (64,2% de l ensemble) ** échantillon: 230 répondants (7,5% de l ensemble)

6 Faible, la confiance des français vis-à-vis du système bancaire et de leur banque est stable Part de répondants ayant confiance dans le système bancaire Part de répondants ayant confiance dans leur banque 42% 59% 59% 60% 33% 34% Seulement un tiers des français a confiance dans le système bancaire Après une forte chute en 2012, cette proportion est toutefois stabilisée en 2013 Les français ont davantage confiance en leur banque qu au système bancaire Cependant, près d un français sur deux n a pas confiance dans sa banque Depuis 2011, cette proportion est stable 6 Relation banques et clients édition 2013

7 Le niveau de confiance des français vis-à-vis de leur banque est très différencié selon leurs profils Part des répondants ayant confiance en leur banque, selon la typologie de leur banque Part des répondants affirmant avoir confiance en leur banque, selon leur sexe 73% 66% 61% 55% 62% 57% Directes Banque Affinitaires Mutualistes Classiques Part des répondants affirmant avoir confiance en leur banque, selon leur région 63% 57% 61% 59% 58% Part des répondants affirmant avoir confiance en leur banque, selon leur âge 69% 61% 57% 58% ans ans ans 50 ans ou plus 7 Relation banques et clients édition 2013

8 Le niveau de satisfaction présente moins de disparités selon les profils des répondants Part des répondants affirmant être satisfaits de leur banque, selon la typologie de leur banque Part des répondants affirmant être satisfaits de leur banque, selon leur sexe 95% 92% 89% 84% 89% 86% Directes Banque Affinitaires Mutualistes Classiques Part des répondants affirmant être satisfaits de leur banque, selon leur région 89% 89% 85% Part des répondants affirmant être satisfaits de leur banque, selon leur âge 93% 87% 87% 87% 89% 87% ans ans ans 50 ans ou plus 8 Relation banques et clients édition 2013

9 L amélioration du niveau de satisfaction des français concerne la plupart de leurs attentes Ecart entre le niveau d'attentes et de satisfaction Attentes classées par ordre décroissant Attentes < Satisfaction Attentes > Satisfaction Facilité d'accès aux informations (compte, produits) 1,9 2,1 1,6 Compétitivité des frais et taux 5,3 5,7 6,7 Compétence du personnel de la banque 2,8 3,5 3,8 Disponibilité / réactivité du personnel de la banque 2,5 3,4 3,5 Simplicité de compréhension des produits et des frais 3,6 4,3 4,8 Qualité de la gamme de produits et services -1,7-0,3 1,2 Niveau d'innovation de l'offre de produits et services -2,7-2,2-2, Optimum 9 Relation banques et clients édition 2013

10 Stable, l intention de réachat est principalement liée au niveau de confiance Dans quelle mesure pensez-vous continuer à utiliser à l'avenir les produits et services de votre banque principale au moins autant que vous le faites aujourd'hui? Répondants affirmant qu ils vont racheter dans leur banque 90% 88% 90% Dont répondants certains de racheter («tout à fait probable») 44% = 43% - 58% Evaluation de l intention de réachat en fonction du niveau de confiance et satisfaction 10 Relation banques et clients édition 2013

11 Stable, l intention de recommandation met en lumière trois groupes de clients Pouvez-vous indiquer sur une échelle de 0 à 10, à quel point vous recommanderiez votre banque à votre famille ou vos amis? * Part de l échantillon (base = 3074 répondants) 3%* 1% 3% 3% 3% 14% 11% 19% 20% 12% 11% Détracteurs 38% Neutres 39% Promoteurs 23% Pour mesurer l intention de recommandation des répondants, nous avons utilisé le Net Promoter Score (NPS)* Il se mesure à partir d une simple question : «Pouvez-vous indiquer sur une échelle de 0 à 10 (0 très peu probable, 10 très probable), à quel point vous recommanderiez votre banque principale à votre famille ou vos amis?» Cette question permet de distinguer trois groupes : les «promoteurs», les «neutres» et les «détracteurs» On soustrait le pourcentage des «promoteurs» (réponse 9 ou 10) de celui des «détracteurs» (réponse de 0 à 6) pour obtenir le NPS Détracteurs Neutres Promoteurs NPS % 39% 23% -15% % 40% 22% -16% * Net Promoter et NPS dont des marques déposées et Net promoteur Score est une marque de Satremix Systems, Inc.;Bain & Company; et Fred Reichheld 11 Relation banques et clients édition 2013

12 L intention de recommandation est fortement différenciée selon le profil des répondants. NPS selon la typologie de banque des répondants 35% NPS selon le sexe des répondants 8% -12% -18% -23% classiques -18% mutualistes affinitaires directes NPS selon la région des répondants -20% NPS selon l'âge des répondants ans ans ans 50 ans ou plus -10% -15% -11% -10% -15% -14% -23% -17% 12 Relation banques et clients édition 2013

13 et dépend de leur niveau de confiance Recommandation en fonction du niveau de confiance et satisfaction NPS Confiance et satisfaction élevée 59% des répondants 35% 47% 17% 18% Confiance faible et satisfaction élevée 29% des répondants 7% 4% 39% 54% -47% Confiance et satisfaction faibles 11,5% des répondants Confiance élevée et satisfaction faible 0,5% des répondants 1% 95% Echantillon non significatif -94% Promoteurs Neutres Détracteurs 13 Relation banques et clients édition 2013

14 Des enjeux commerciaux et financiers importants Produits, avoirs et PNB : des écarts élevés selon les profils de clients Part moyenne d'actifs détenus dans la banque principale, selon le profil des répondants 74% 76% Mais aussi 65% Détracteurs Neutres Promoteurs Nombre moyen de produits détenus dans la banque principale, selon le profil des répondants 6,1 6,2 29% des 31% promoteurs possèdent au moins un Ecart de PNB entre les produit répondants ayant très d assurance peu et très fortement confiance Ecart de PNB entre Versus un 17% client pour ayant les dans leur banque très peu et très détracteurs fortement confiance dans sa banque 5,2 Détracteurs Neutres Promoteurs 14 Relation banques et clients édition 2013

15 Regagner la confiance des clients: les attentes concernent principalement la dimension intérêt client Quelles actions votre banque pourrait elle engager pour améliorer votre niveau de confiance en elle? Récompenser ma fidélité 20% Agir au mieux de mes intérêts 18% Appliquer une tarification plus juste, en rapport avec le service rendu 13% Proposer des produits et services adaptés à mes besoins Etre plus compréhensive en cas d'accident de la vie 5% 6% Intérêt client 62% M'affecter un interlocuteur unique 7% Proposer une meilleure accessibilité aux services, quelque soit le canal Me contacter en cas d'importants changements dans ma vie 2% 3% Ecoute 14% Disposer d'un personnel plus sympathique 2% Me donner des conseils adaptés à mes besoins Disposer d'un personnel plus compétent et mieux formé 4% 7% Crédibilité 11% Traiter rapidement et efficacement mes réclamations 4% Répondre plus rapidement à mes questions et demandes Faire moins d'erreurs, moins de traitements erronés 1% 3% Fiabilité 8% Proposer des produits et services clairs et simples Avoir une communication claire et pertinente 2% 3% Transparence 5% 15 Relation banques et clients édition 2013

16 qui nécessitera de la part des banques de détail de faire preuve d audace au cours des prochaines années Regagner la confiance des clients Hausse du PNB Contexte Baisse du PNB Identifier les profils comportementaux et segmenter plus finement les clients Proposer une relation, des produits / services et canaux adaptés à chaque client de la cible de la banque Contraintes règlementaires Baisse des commissions Impacts Image écornée Faire face aux risques de coûts et baisse de PNB associés à court/moyen terme (conduite du changement, perte d efficacité ) Engager une refonte du business model de la banque de détail: Normes de portefeuille Gestion omnicanale Formation des conseillers Mode de management et de rémunération Maillage et typologie du réseau d agences Data analytics 16 Relation banques et clients édition 2013

17 Deloitte fait référence à un ou plusieurs cabinets membres de Deloitte Touche Tohmatsu Limited, société de droit anglais («private company limited by guarantee»), et à son réseau de cabinets membres constitués en entités indépendantes et juridiquement distinctes. Pour en savoir plus sur la structure légale de Deloitte Touche Tohmatsu Limited et de ses cabinets membres, consulter En France, Deloitte SA est le cabinet membre de Deloitte Touche Tohmatsu Limited, et les services professionnels sont rendus par ses filiales et ses affiliés. Deloitte fournit des services professionnels dans les domaines de l audit, de la fiscalité, du consulting et du financial advisory, à ses clients des secteurs public ou privé, de toutes tailles et de toutes activités. Fort d un réseau de firmes membres dans plus de 150 pays, Deloitte allie des compétences de niveau international à des expertises locales pointues, afin d accompagner ses clients dans leur développement partout où ils opèrent. Nos professionnels sont animés par un objectif commun, faire de Deloitte la référence en matière d excellence de service. En France, Deloitte mobilise un ensemble de compétences diversifiées pour répondre aux enjeux de ses clients, de toutes tailles et de tous secteurs des grandes entreprises multinationales aux microentreprises locales, en passant par les entreprises moyennes. Fort de l expertise de ses collaborateurs et associés, Deloitte en France est un acteur de référence en audit et risk services, consulting, financial advisory, juridique & fiscal et expertise comptable, dans le cadre d une offre pluridisciplinaire et de principes d action en phase avec les exigences de notre environnement. SA. Member of Deloitte Touche Tohmatsu Limited

Relations banques et clients Fidélité, vous avez dit fidélité?

Relations banques et clients Fidélité, vous avez dit fidélité? Relations banques et clients Fidélité, vous avez dit fidélité? 4 e édition Avril 2014 Sommaire Baromètre Confiance 2014 : statu quo Fidélité clients : mythe ou réalité? 2 Relations banques et clients édition

Plus en détail

IFRS 15 Le nouveau profil du chiffre d affaires Une approche intégrée pour de nouveaux enjeux

IFRS 15 Le nouveau profil du chiffre d affaires Une approche intégrée pour de nouveaux enjeux IFRS 15 Le nouveau profil du chiffre d affaires Une approche intégrée pour de nouveaux Comptabilisation du chiffre d affaires : un nouveau modèle Fin mai 2014, l IASB et le FASB ont publié une norme commune

Plus en détail

Reporting RSE* selon l article 225 de la loi «Grenelle 2» Retours d expérience à la plateforme RSE

Reporting RSE* selon l article 225 de la loi «Grenelle 2» Retours d expérience à la plateforme RSE Reporting RSE* selon l article 225 de la loi «Grenelle 2» Retours d expérience à la plateforme RSE Julien Rivals Directeur, Services en RSE 11 février 2014 *Responsabilité sociétale des entreprises Deloitte,

Plus en détail

Présentation de l édition 2013

Présentation de l édition 2013 Présentation de l édition 2013 Pour commander l étude : 01 82 69 69 09 ou mobicadres.fr p. 1 5 818 décideurs, en hausse constante depuis la création de l étude en 2007 MobiCadres 60% du panel appartient

Plus en détail

M&A Advisory Les enjeux d une recherche de capitaux

M&A Advisory Les enjeux d une recherche de capitaux 11 octobre 2011 M&A Advisory Les enjeux d une recherche de capitaux Deloitte Conseil Finance membre du CCIF agrément n C05B000 0 M&A Advisory - Un leader du conseil en fusions et acquisitions 2010 Deloitte

Plus en détail

Relations banques et clients Banquiers, que faites-vous vraiment pour vos clients? 3 e édition

Relations banques et clients Banquiers, que faites-vous vraiment pour vos clients? 3 e édition Relations banques et clients Banquiers, que faites-vous vraiment pour vos clients? 3 e édition Financial Services Avril 2013 Le défi à relever pour les banques est immense : personnaliser la proposition

Plus en détail

TROPHEES 2016 DE LA QUALITE BANCAIRE. 3 Décembre 2015. Un service de

TROPHEES 2016 DE LA QUALITE BANCAIRE. 3 Décembre 2015. Un service de TROPHEES 2016 DE LA QUALITE BANCAIRE 3 Décembre 2015 Un service de Présentation de Choisir-ma-banque.com Référence internet de la comparaison de frais bancaires. + de 50 000 frais bancaires comparés 155

Plus en détail

les nouveaux modes de travail

les nouveaux modes de travail les nouveaux modes de travail Convictions, pratiques et perspectives Septembre 2015 Éléments de définition des modes de travail Nomade Coworking OpenSpace ATAWAD Sédentaire DeskSharing La notion de mode

Plus en détail

Comment mieux lutter contre la fraude à l assurance? Gestion de sinistres Odilon Audouin, le 4 avril 2013

Comment mieux lutter contre la fraude à l assurance? Gestion de sinistres Odilon Audouin, le 4 avril 2013 Comment mieux lutter contre la fraude à l assurance? Gestion de sinistres Odilon Audouin, le 4 avril 2013 Eléments de contexte Un coût significatif, une évolution des typologies Selon l ALFA (sur la base

Plus en détail

Congrès annuel aéroportuaire ALFA-ACI Les aéroports comme vecteurs de développement économique et social des territoires avoisinants

Congrès annuel aéroportuaire ALFA-ACI Les aéroports comme vecteurs de développement économique et social des territoires avoisinants Congrès annuel aéroportuaire ALFA-ACI Les aéroports comme vecteurs de développement économique et social des territoires avoisinants Analyse menée par Deloitte pour l ALFA-ACI et présentée dans le cadre

Plus en détail

Décembre 2010. Le baromètre 2010 de la gouvernance RH Quelle gouvernance RH dans les grandes entreprises françaises?

Décembre 2010. Le baromètre 2010 de la gouvernance RH Quelle gouvernance RH dans les grandes entreprises françaises? Décembre 2010 Le baromètre 2010 de la gouvernance RH Quelle gouvernance RH dans les grandes entreprises françaises? Sommaire 3 Editorial 4 Méthodologie de l étude 6 Les résultats du baromètre 2010 de la

Plus en détail

Là où vos idées naissent plus librement

Là où vos idées naissent plus librement Là où vos idées naissent plus librement LABORATOIRE DE CREATIVITE Chez Deloitte, notre objectif est de vous accompagner de manière unique sur un portefeuille large et diversifié de sujets, pour que vous

Plus en détail

Syndicat Mixte Landes Océanes

Syndicat Mixte Landes Océanes Syndicat Mixte Landes Océanes Etude d impact global territorial d un projet de pôle résidentiel et touristique à dominante golfique Synthèse générale Octobre 2015 Introduction de l étude Un projet touristique

Plus en détail

VALFINANCE PATRIMOINE

VALFINANCE PATRIMOINE VALFINANCE PATRIMOINE fondé par Valérie ANDRES, est un Cabinet de Gestion de Patrimoine indépendant qui accompagne : Les entrepreneurs Les familles Les professions libérales Les cadres dirigeants dans

Plus en détail

Les modèles de répartition des coûts dans les entreprises en France Mesurer et accroître la performance

Les modèles de répartition des coûts dans les entreprises en France Mesurer et accroître la performance Les modèles de répartition des coûts dans les entreprises en France Mesurer et accroître la performance Consulting Mai 2012 Sommaire 2 Introduction 3 Objectifs des modèles de répartition des coûts 4 Panorama

Plus en détail

Etude Santé 2015. Conférence de presse - Mardi 14 avril 2015 Intercontinental

Etude Santé 2015. Conférence de presse - Mardi 14 avril 2015 Intercontinental Etude Santé 2015 Conférence de presse - Mardi 14 avril 2015 Intercontinental 1. La méthodologie 2 2015 Deloitte SA Note méthodologique Etude réalisée par l'ifop pour Deloitte Echantillon Méthodologie Mode

Plus en détail

Deloitte Acteur de référence des services professionnels. Août 2014

Deloitte Acteur de référence des services professionnels. Août 2014 Deloitte Acteur de référence des services professionnels Août 2014 Un réseau mondial de premier plan Une couverture géographique équilibrée Deloitte fournit des services d Audit, de Conseil, de Fiscalité,

Plus en détail

Baromètre de satisfaction envers les cabinets de recrutement. Vague 1 Rapport

Baromètre de satisfaction envers les cabinets de recrutement. Vague 1 Rapport Baromètre de satisfaction envers les cabinets de recrutement Vague Rapport Fiche technique Mode de recueil Cible Téléphone (CATI*) et responsables RH en charge des relations avec les cabinets de recrutement

Plus en détail

Proposés à un tarif préférentiel, les six produits disponibles ont été revus au 1 er janvier 2016 pour mieux répondre à vos attentes.

Proposés à un tarif préférentiel, les six produits disponibles ont été revus au 1 er janvier 2016 pour mieux répondre à vos attentes. Bienvenue dans votre FIBENligne Retrouvez dans votre FIBENligne, toutes les nouveautés FIBEN et l ensemble des services que la Banque de France met à votre disposition pour vous aider dans votre maîtrise

Plus en détail

Observatoire des Services Clients 2012

Observatoire des Services Clients 2012 Observatoire des Services Clients 2012 Septembre 2012 Contact BVA Marie Laure SOUBILS marie-laure.soubils@bva.fr 06.20.26.22.50 Contact Viséo Conseil : 01 71 19 46 30 Sommaire Méthodologie Principaux enseignements

Plus en détail

La reprise et la transmission d'entreprises

La reprise et la transmission d'entreprises CSOEC ACFCI APCE Conseil Supérieur de l Ordre Assemblée des Chambres Françaises Agence Pour la des Experts-Comptables de Commerce et d Industrie Création d Entreprises La reprise et la transmission d'entreprises

Plus en détail

Optimisation des coûts, contrôle des risques et innovation

Optimisation des coûts, contrôle des risques et innovation Optimisation des coûts, contrôle des risques et innovation TROUVEZ LE BON ÉQUILIBRE AVEC DES SOLUTIONS LOGICIELLES ET DES PRESTATIONS DE CONSEIL POUR LA GOUVERNANCE OPÉRATIONNELLE PRENEZ UNE LONGUEUR

Plus en détail

PERSPECTIVES & HORIZONS MUTUALISTES

PERSPECTIVES & HORIZONS MUTUALISTES PERSPECTIVES & HORIZONS MUTUALISTES SOMMAIRE Vous Avec vous Vos sujets 2 UN ENVIRONNEMENT MUTUALISTE EN PROFONDE ÉVOLUTION Une pression concurrentielle accrue et intensifiée Perte de parts de marché de

Plus en détail

Mieux comprendre pour mieux vendre. Proposer la bonne solution en Assurance Santé, c est mieux protéger vos clients

Mieux comprendre pour mieux vendre. Proposer la bonne solution en Assurance Santé, c est mieux protéger vos clients Mieux comprendre pour mieux vendre Proposer la bonne solution en Assurance Santé, c est mieux protéger vos clients CIPRÉS vie, un expert reconnu en Assurance Santé CIPRÉS vie conçoit et gère des solutions

Plus en détail

Chef d entreprise. ADRÉA Mutuelle, spécialiste de la protection sociale collective

Chef d entreprise. ADRÉA Mutuelle, spécialiste de la protection sociale collective Chef d entreprise ADRÉA Mutuelle, spécialiste de la protection sociale collective ADRÉA MUTUELLE PARTENAIRE DE VOTRE ENTREPRISE AU QUOTIDIEN 3 e GROUPE MUTUALISTE interprofessionnel de protection santé

Plus en détail

EXPÉRIENCE CLIENT. Saison 1 # Baromètre du secteur bancaire

EXPÉRIENCE CLIENT. Saison 1 # Baromètre du secteur bancaire EXPÉRIENCE CLIENT Saison 1 # Baromètre du secteur bancaire Etude réalisée par INIT Marketing pour Akio Software en avril 2014 sur un échantillon représentatif de la population française de 1002 panélistes

Plus en détail

Public cible : Directions & équipes Commerciales, Avant-ventes, Directeurs de projets, Consultants.

Public cible : Directions & équipes Commerciales, Avant-ventes, Directeurs de projets, Consultants. Vendre à la Banque Découvrir avec nos experts le secteur bancaire, ses acteurs, ses organisations, ses enjeux règlementaires et concurrentiels. Parler le langage «métier» avec vos interlocuteurs du secteur

Plus en détail

L ouverture d un compte dans une banque suisse. L Association suisse des banquiers répond aux questions les plus fréquemment posées

L ouverture d un compte dans une banque suisse. L Association suisse des banquiers répond aux questions les plus fréquemment posées L ouverture d un compte dans une banque suisse L Association suisse des banquiers répond aux questions les plus fréquemment posées L ouverture d un compte dans une banque suisse L Association suisse des

Plus en détail

DÉCROCHEZ ET RÉUSSISSEZ VOS ENTRETIENS RÉSEAU

DÉCROCHEZ ET RÉUSSISSEZ VOS ENTRETIENS RÉSEAU DÉCROCHEZ ET RÉUSSISSEZ VOS ENTRETIENS RÉSEAU Quel est l objectif de cet exercice? Décrocher, réussir et exploiter un entretien réseau. Ce dernier consiste en un rendez-vous (face à face ou par téléphone)

Plus en détail

Calendrier des formations 2016 CERTIFICAT DE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE EN MUTUALITE

Calendrier des formations 2016 CERTIFICAT DE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE EN MUTUALITE Calendrier des formations 2016 CERTIFICAT DE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE EN MUTUALITE CQP Chargé de relations à distance 280 heures (40 jours) 2016 AVRIL Du lundi 11 (13h30) au vendredi 15 (12h15) MAI

Plus en détail

PRÉVENIR LES RISQUES DE DÉFAUT ET OPTIMISER VOTRE FILIERE RECOUVREMENT

PRÉVENIR LES RISQUES DE DÉFAUT ET OPTIMISER VOTRE FILIERE RECOUVREMENT PRÉVENIR LES RISQUES DE DÉFAUT ET OPTIMISER VOTRE FILIERE RECOUVREMENT DANS UN ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUE MARQUÉ PAR UNE FORTE MONTÉE DES RISQUES, LA CAPACITÉ À ANTICIPER ET À «METTRE SOUS TENSION» L ENSEMBLE

Plus en détail

DATA CRUNCHING Cabinet d étude en marketing et sondage d opinion. www.datacrunching.co.ma

DATA CRUNCHING Cabinet d étude en marketing et sondage d opinion. www.datacrunching.co.ma DATA CRUNCHING Cabinet d étude en marketing et sondage d opinion 2015 www.datacrunching.co.ma 1 Agenda Présentation du cabinet Pourquoi nous? Métiers du cabinet Méthodologie & Outils Références significatives

Plus en détail

CAAM Jeunes actifs et la retraite - 2009. 17 juin 2009

CAAM Jeunes actifs et la retraite - 2009. 17 juin 2009 CAAM Jeunes actifs et la retraite - 2009 17 juin 2009 FICHE TECHNIQUE Étude barométrique réalisée pour en 2 volets : ETUDE PRINCIPALE CREDIT AGRICOLE ASSET MANAGEMENT Dates de terrain : 24 au 27 avril

Plus en détail

diversifier - Développer - Pérenniser

diversifier - Développer - Pérenniser diversifier - Développer - Pérenniser SOMMAIRE 1/ BMCE Capital Gestion Privée Mot du Directeur Général Une société issue d un groupe bancaire de dimension internationale Une gestion patrimoniale bénéficiant

Plus en détail

Méthodologie : OBJECTIF :

Méthodologie : OBJECTIF : 1 Méthodologie : Deux questionnaires distincts / «Dirigeants d organismes de formation» élaborés par le Comité de pilotage de l étude : les responsables du GARF et de la FFP avec la collaboration du cabinet

Plus en détail

Active et dynamique, en mouvement permanent, au rythme de chacun.

Active et dynamique, en mouvement permanent, au rythme de chacun. Nous vivons une époque passionnante : jamais le monde n a changé aussi vite, aussi souvent. Rarement autant d opportunités ont été à portée de main. Jamais les notions de rythme et d agilité n ont été

Plus en détail

La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les salariés. Résultats d étude. Avril 2013 TNS

La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les salariés. Résultats d étude. Avril 2013 TNS La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les Résultats d étude Avril 01 Rappel méthodologique Enquête réalisée pour April Echantillon Volets Echantillon de 00 dirigeants

Plus en détail

Résultats : «Quelles sont vos perspectives professionnelles 2015?»

Résultats : «Quelles sont vos perspectives professionnelles 2015?» Résultats : «Quelles sont vos perspectives professionnelles 2015?» Fin décembre 2014/Début janvier 2015 1 Contexte Objectifs visés: Relever le moral des cadres en début d année Prendre connaissance des

Plus en détail

Comment parler [avec succès] à mon banquier? Bien s'entourer, se préparer, négocier. Jeudi 8 octobre 2015

Comment parler [avec succès] à mon banquier? Bien s'entourer, se préparer, négocier. Jeudi 8 octobre 2015 Comment parler [avec succès] à mon banquier? Bien s'entourer, se préparer, négocier Jeudi 8 octobre 2015 Les intervenants Sébastien ISAIA Ancien directeur d'agence Société Générale et Directeur financier

Plus en détail

Le baromètre des intentions d achat immobilier Vague 3

Le baromètre des intentions d achat immobilier Vague 3 Le baromètre des intentions d achat immobilier Vague 3 N 110582 Vos contacts Ifop : Fabienne Gomant fabienne.gomant@ifop.com Laure Bonneval laure.bonneval@ifop.com Octobre 2012 1 La méthodologie 1 Note

Plus en détail

Commentaires de la Banque Nationale

Commentaires de la Banque Nationale Commentaires de la Banque Nationale Livre blanc de l OCRCVM Modifications apportées aux règles concernant l obligation de mise à niveau des compétences et le versement direct de commissions Le 29 avril

Plus en détail

Dossier formation. Méthode de l audit interne et évaluation du dispositif de contrôle interne

Dossier formation. Méthode de l audit interne et évaluation du dispositif de contrôle interne Dossier formation Méthode de l audit interne et évaluation du dispositif de contrôle interne Abidjan, 22 et 23 Avril 2015 Sommaire 1.Le mot de l associé 3 2.La présentation de la formation 4 3.Le programme

Plus en détail

RÉSULTATS 2009 PERSPECTIVES 2010 DE LA BANQUE POSTALE. En 2009, La Banque Postale a signé sa plus belle année depuis sa création

RÉSULTATS 2009 PERSPECTIVES 2010 DE LA BANQUE POSTALE. En 2009, La Banque Postale a signé sa plus belle année depuis sa création COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 18 mars 2009 RÉSULTATS 2009 PERSPECTIVES 2010 DE LA BANQUE POSTALE En 2009, La Banque Postale a signé sa plus belle année depuis sa création 2010 : mise en marché d activités

Plus en détail

Les Français et les détecteurs de fumée. Présentation à la presse 3 février 2015

Les Français et les détecteurs de fumée. Présentation à la presse 3 février 2015 Les Français et les détecteurs de fumée Présentation à la presse 3 février 2015 La méthodologie Méthodologie Recueil L enquête a été réalisée par téléphone du 9 janvier au 10 janvier 2015 auprès de responsables

Plus en détail

Conseiller clientèle en gestion du patrimoine

Conseiller clientèle en gestion du patrimoine Conseiller clientèle en gestion du patrimoine Parcours certifiant CP-FFP Parcours certifiants ACCENDO Formation ACCENDO Formation Libère vos talents Des parcours de formation adaptés, personnalisés et

Plus en détail

UN SAVOIR-FAIRE RECONNU DES MARCHÉS PUBLICS, AU SERVICE DE VOTRE CROISSANCE

UN SAVOIR-FAIRE RECONNU DES MARCHÉS PUBLICS, AU SERVICE DE VOTRE CROISSANCE UN SAVOIR-FAIRE RECONNU DES MARCHÉS PUBLICS, AU SERVICE DE VOTRE CROISSANCE Les relations institutionnelles : un enjeu stratégique Les marchés publics : la nécessité d une approche spécifique Secteur privé

Plus en détail

Process Communication. pour être en phase

Process Communication. pour être en phase Process Communication pour être en phase Nouveaux enjeux, nouveaux talents TRAVAILLER ENSEMBLE Les progrès technologiques de ces dernières décennies ont changé le visage des organisations en offrant un

Plus en détail

assistanat tout savoir, tout comprendre, pour mieux manager CDI-Intérim Experts Search & Selection Solutions RH Inhouse Services

assistanat tout savoir, tout comprendre, pour mieux manager CDI-Intérim Experts Search & Selection Solutions RH Inhouse Services assistanat tout savoir, tout comprendre, pour mieux manager CDI-Intérim Experts Search & Selection Solutions RH Inhouse Services l assistant au cœur de l entreprise niveau d implication des assistants

Plus en détail

Relations banques et clients Comment regagner durablement la confiance des clients. 2 e édition

Relations banques et clients Comment regagner durablement la confiance des clients. 2 e édition Relations banques et clients Comment regagner durablement la confiance des clients 2 e édition Financial Services Avril 2012 Sommaire 1 Executive summary 2 A propos de cette étude 3 Introduction 4 Principaux

Plus en détail

ÉTUDE DE MARCHÉ DU MOBILE BANCAIRE

ÉTUDE DE MARCHÉ DU MOBILE BANCAIRE D E S E X PERT S D É D I ÉS A U SERVICE D E S MÉ T I ER S D E LA B A N Q U E E T D E LA F I N A N C E ÉTUDE DE MARCHÉ DU MOBILE BANCAIRE ALEXANDRE SONIER-LABOISSIÈRE - FRANCK SANNIER MEMBRE DU CLUB SEPA

Plus en détail

Le regard des Français sur les services à la personne

Le regard des Français sur les services à la personne Le regard des Français sur les services à la personne Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique-Opinion Gaspard Lancrey-Javal, Chargé d études au Département Politique-Opinion

Plus en détail

L investissement en nue-propriété

L investissement en nue-propriété L investissement en nue-propriété Résultats et analyses de l étude réalisée auprès de CGPI, partenaires de PERL PERL - Septembre 2009-1 Les équipes PERL vous remercient de votre confiance et de votre fidélité

Plus en détail

Faites de vos études-sondages un outil de conquête à la fidélisation de vos clients. Proposition de réalisation d étude-sondage

Faites de vos études-sondages un outil de conquête à la fidélisation de vos clients. Proposition de réalisation d étude-sondage Faites de vos études-sondages un outil de conquête à la fidélisation de vos clients. Proposition de réalisation d étude-sondage «Si les annonceurs deviennent des médias et les médias des agences, que deviennent

Plus en détail

La fin de l âge d or des réseaux d agences bancaires?

La fin de l âge d or des réseaux d agences bancaires? La fin de l âge d or des réseaux d agences bancaires? Synthèse de l étude européenne Quel futur pour la banque de détail? réalisée par Equinox Consulting et l EFMA Paris, 17décembre 2012 L étude publiée

Plus en détail

La santé et la sécurité, une priorité? Faites de notre norme BS OHSAS 18001 une priorité.

La santé et la sécurité, une priorité? Faites de notre norme BS OHSAS 18001 une priorité. La santé et la sécurité, une priorité? Faites de notre norme BS OHSAS 18001 une priorité. Pourquoi BSI? Parce que nous savons reconnaître une bonne norme BS OHSAS 18001 quand nous en voyons une. Nous pouvons

Plus en détail

Banque de détail. Dynamiser votre réseau de distribution et accroître son efficacité commerciale

Banque de détail. Dynamiser votre réseau de distribution et accroître son efficacité commerciale Banque de détail Dynamiser votre réseau de distribution et accroître son efficacité commerciale L évolution de l environnement et les enjeux dans la Banque de détail CENTRES D'APPELS Intensification du

Plus en détail

Chapitre 3 : La gestion de la trésorerie

Chapitre 3 : La gestion de la trésorerie Chapitre 3 : La gestion de la trésorerie Toute entreprise commerciale ou industrielle opère chaque mois des achats, des ventes, des paiements, des versements. Elle reçoit aussi de l argent, paie ses salariés,

Plus en détail

LA FORMATION. Moteur d une démarche de prévention. a DEKRA company

LA FORMATION. Moteur d une démarche de prévention. a DEKRA company LA FORMATION Moteur d une démarche de prévention a DEKRA company LE CONTEXTE De nos jours, les actions de formation sont nombreuses et diverses. Les thématiques peuvent varier de sujets réglementaires

Plus en détail

Canevas de rédaction pour les demandes supérieures à 7.500

Canevas de rédaction pour les demandes supérieures à 7.500 LES OUTILS POUR AIDER A LA REDACTION ET L EVALUATION DES PROGRAMMES Canevas de rédaction pour les demandes supérieures à 7.500 Il est recommandé de se limiter au nombre de pages indiqué, et de présenter

Plus en détail

MAINTENIR DANS L EMPLOI

MAINTENIR DANS L EMPLOI Entreprises AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH NOVEMBRE 2014 MAINTENIR DANS L EMPLOI un collaborateur handicapé l Les bonnes questions à se poser l Quelles démarches? l Les aides de l Agefiph dont vous pouvez

Plus en détail

PRÉVOYANCE. Suralia. Epargnez tout souci financier à ceux que vous aimez

PRÉVOYANCE. Suralia. Epargnez tout souci financier à ceux que vous aimez PRÉVOYANCE Suralia Epargnez tout souci financier à ceux que vous aimez Suralia pour protéger votre famille et votre patrimoine Pour vous, il n y a rien de plus important que votre famille. Vous souhaitez

Plus en détail

1 er BAROMETRE DE L INNOVATION DANS LES IAA

1 er BAROMETRE DE L INNOVATION DANS LES IAA 1 er BAROMETRE DE L INNOVATION DANS LES IAA DOSSIER DE PRESSE Décembre 2014 Contacts presse : Valorial : Christophe JAN 02 23 48 59 64 christophe.jan@pole-valorial.fr KPMG : Aurélie JOUNY 02 28 24 11 53

Plus en détail

AFIC L épargne et le financement de l économie

AFIC L épargne et le financement de l économie AFIC L épargne et le financement de l économie Résultats de l étude quantitative Rapport du 02 septembre 2013 BJ9477 A : L AFIC De : OpinionWay Charles-Henri d Auvigny / Pascal Novais OpinionWay 15 place

Plus en détail

Assurance Vie. Gamme Fipavie. Un concentré d'innovations pour optimiser votre patrimoine

Assurance Vie. Gamme Fipavie. Un concentré d'innovations pour optimiser votre patrimoine Assurance Vie Gamme Fipavie Un concentré d'innovations pour optimiser votre patrimoine Vos Objectifs, vos Projets Bénéficier d'une offre de conseils réactive et pertinente Valoriser mon capital Optimiser

Plus en détail

Parcours Dyn@mique RH du GPNI. Réunion de lancement du 11 février 2010. Résultats de l enquête de Maturité RH

Parcours Dyn@mique RH du GPNI. Réunion de lancement du 11 février 2010. Résultats de l enquête de Maturité RH Parcours Dyn@mique RH du GPNI Réunion de lancement du février 00 Résultats de l enquête de Maturité RH Rappel du contexte et des objectifs La volonté du GPNI: mettre en œuvre une démarche proactive pour

Plus en détail

Comment réaliser une enquête par questionnaire?

Comment réaliser une enquête par questionnaire? Comment réaliser une enquête par questionnaire? 1. L objectif d une enquête : L enquête de satisfaction est un baromètre qui permet de prendre le pouls de la clientèle. Simple et peu coûteuse, elle révèle

Plus en détail

Marketing du prix : valorisez vos prestations!

Marketing du prix : valorisez vos prestations! Le Cabinet du Futur Marketing du prix : valorisez vos prestations! 15/10/2010 Intervenants France Dosne Moisy Consultante en communication auprès des cabinets d expertise comptable Valérie Beyaert Diplômée

Plus en détail

La déontologie au cœur de notre action

La déontologie au cœur de notre action La déontologie au cœur de notre action Dans les relations avec nos clients, notre cabinet garantit en toute situation : Le respect de son indépendance Le secret professionnel Une confidentialité absolue

Plus en détail

Epargne : réalisme, maturité et nouvelles dynamiques

Epargne : réalisme, maturité et nouvelles dynamiques Better thinking. Together. Epargne : réalisme, maturité et nouvelles dynamiques 2 ème étude annuelle auprès des épargnants clients des réseaux bancaires français Août 2015 Sommaire Fiche technique 3 Prise

Plus en détail

Tableau 2. Ratios de la dette à la consommation pour les sujets ayant rapporté au moins une dette. Dette à la consommation moyenne

Tableau 2. Ratios de la dette à la consommation pour les sujets ayant rapporté au moins une dette. Dette à la consommation moyenne LES JEUNES ADULTES QUÉBÉCOIS ET LE CRÉDIT Résultats préliminaires 1 Présentés en conférence de presse, à Montréal, le 22 novembre 2004 à l occasion du lancement de la campagne «Je suis dans la marge jusqu

Plus en détail

Découvrez Aréas Assurances L ASSURANCE DE PROXIMITÉ

Découvrez Aréas Assurances L ASSURANCE DE PROXIMITÉ Découvrez Aréas Assurances L ASSURANCE DE PROXIMITÉ Votre agent général Aréas, votre interlocuteur de proximité VOTRE AGENT GÉNÉRAL ARÉAS VOUS CONNAÎT, VOUS CONSEILLE ET VOUS ACCOMPAGNE. SA VOLONTÉ : VOUS

Plus en détail

Les internautes face aux services financiers

Les internautes face aux services financiers Les internautes face aux services financiers Banque, Finance, Assurance & Crédit en ligne 4 4ème baromètre des comportements multicanaux des internautes pour la gestion, la recherche d information et la

Plus en détail

Courtier d assurances spécialisé en mobilité internationale Pour expatriés et impatriés de toutes nationalités

Courtier d assurances spécialisé en mobilité internationale Pour expatriés et impatriés de toutes nationalités Courtier d assurances spécialisé en mobilité internationale Pour expatriés et impatriés de toutes nationalités Plan Mondassur, courtier d assurances spécialisé en mobilité internationale Notre offre de

Plus en détail

de clients satisfaits de la qualité de traitement des sinistres CHARTE QUALITé ASSURANCE Pierrick COULANGE Agent Général d Assurance

de clients satisfaits de la qualité de traitement des sinistres CHARTE QUALITé ASSURANCE Pierrick COULANGE Agent Général d Assurance Ce professionnel de l assurance est contrôlé par une société indépendante CHARTE QUALITé ASSURANCE Agent Général d Assurance 223 Av du Maréchal Foch - BP 121 78700 CONFLANS STE HONORINE : 01 34 90 15 15

Plus en détail

LES DIRIGEANTS D ENTREPRISES S EXPRIMENT. Une enquête réalisée par les experts de Taj, société d avocats, membre de Deloitte Touche Tohmatsu Limited.

LES DIRIGEANTS D ENTREPRISES S EXPRIMENT. Une enquête réalisée par les experts de Taj, société d avocats, membre de Deloitte Touche Tohmatsu Limited. LES CONTROLES CIR DES CONTROLES FISCAUX COMME LES AUTRES! LES DIRIGEANTS D ENTREPRISES S EXPRIMENT Une enquête réalisée par les experts de Taj, société d avocats, membre de Deloitte Touche Tohmatsu Limited.

Plus en détail

ETUDE-ACTION RELATIVE AU RENFORCEMENT DE LA

ETUDE-ACTION RELATIVE AU RENFORCEMENT DE LA UNION RÉGIONALE DES PLATEFORMES DE SERVICES À LA PERSONNE D ILE-DE-FRANCE(URSAP) ETUDE-ACTION RELATIVE AU RENFORCEMENT DE LA COMPÉTITIVITÉ ET À L AMÉLIORATION DES CONDITIONS DE TRAVAIL ET D EMPLOI DES

Plus en détail

Bilan Journée «Banque & Assurance» _ 2010 La Cité des Métiers de Marseille et de Provence-Alpes-Côte d Azur Page 1/42

Bilan Journée «Banque & Assurance» _ 2010 La Cité des Métiers de Marseille et de Provence-Alpes-Côte d Azur Page 1/42 Page 1/42 Sommaire I- Rappel du contexte p 3 II- Objectifs de cette journée p 3 III- Actions mises en place p 3 a) La Cité des Métiers p 3 b) Le Pôle emploi p 4 c) La Fédération Bancaire Française p 4

Plus en détail

Rothschild Patrimoine

Rothschild Patrimoine Rothschild Patrimoine Rothschild & Cie Banque, Maison indépendante, à taille humaine et hautement spécialisée, a créé Rothschild Patrimoine, afin de répondre aux exigences des particuliers fortunés, et

Plus en détail

Formation et Conseil. Bilan de Compétences pour une personne en situation de handicap

Formation et Conseil. Bilan de Compétences pour une personne en situation de handicap Bilan de Compétences pour une personne en situation de handicap Sommaire Présentation de PIC FORMATION p 3 Le contexte de votre bilan de compétences p 4 Les objectifs p 5 Le déroulement p 6 Comment en

Plus en détail

Autoévaluation du conseil d administration. Guide et formulaire

Autoévaluation du conseil d administration. Guide et formulaire Autoévaluation du conseil d administration Guide et formulaire Pour les coopératives membres de la Fédération des coopératives d alimentation du Québec Avril 2008 Objectif Document no 1 Document à l intention

Plus en détail

Enquête d opinion sur le handicap Harris Interactive pour L ADAPT septembre 2009

Enquête d opinion sur le handicap Harris Interactive pour L ADAPT septembre 2009 Enquête d opinion sur le handicap Harris Interactive pour L ADAPT septembre 2009 Enquête d opinion grand public sur le handicap / sept 2009 Conçue et réalisée en exclusivité pour L ADAPT par Harris Interactive

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR BANQUE GESTION DE CLIENTÈLE ET COMMUNICATION PROFESSIONNELLE

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR BANQUE GESTION DE CLIENTÈLE ET COMMUNICATION PROFESSIONNELLE BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR BANQUE GESTION DE CLIENTÈLE ET COMMUNICATION PROFESSIONNELLE SESSION 2010 Durée : 2 heures Coefficient 1,5 SUJET Dès remise du sujet, assurez-vous qu'il est complet. PARTIE

Plus en détail

Pour bâtir votre avenir financier. Services de gestion de portefeuille discrétionnaire

Pour bâtir votre avenir financier. Services de gestion de portefeuille discrétionnaire Pour bâtir votre avenir financier Services de gestion de portefeuille discrétionnaire Le chemin vers vos objectifs Une approche personnalisée pour accéder à l indépendance financière. 2 3 4 Service de

Plus en détail

Catalogue de formations 2016

Catalogue de formations 2016 Quand on travaille pour demain et pour l incertain on agit avec raison (Blaise Pascal) PRO - CONSEIL 3 Consultant formateur Nos compétences Analyse de votre budget Comprendre le budget de la commune Prospective

Plus en détail

Le pilotage des établissements d Enseignement supérieur et de recherche

Le pilotage des établissements d Enseignement supérieur et de recherche Le pilotage des établissements d Enseignement supérieur et de recherche Présentation des enseignements de l étude Colloque EY du 3 décembre 2014 Notes 1 SOMMAIRE 1 Méthodologie de l étude et profils des

Plus en détail

La publicité : comment m y prendre? Donner une identité commerciale à mon entreprise

La publicité : comment m y prendre? Donner une identité commerciale à mon entreprise La publicité : comment m y prendre? Donner une identité commerciale à mon entreprise Créateurs/repreneurs d entreprise, chefs d entreprise, conjoints, salariés, associés Définir ses outils de communication

Plus en détail

Assurances, prévoyance, finances. Nous détenons la solution parfaite, en toute lucidité: assurances, prévoyance, finances

Assurances, prévoyance, finances. Nous détenons la solution parfaite, en toute lucidité: assurances, prévoyance, finances Sièges principaux Romandie Rotkreuz Lucerne Suisse orientale Tessin Assurances, prévoyance, finances Depuis 1988, nous proposons des conseils neutres et indépendants dans les domaines des assurances, prévoyance

Plus en détail

LE GUIDE DU FUTUR PROPRIETAIRE

LE GUIDE DU FUTUR PROPRIETAIRE LE GUIDE DU FUTUR PROPRIETAIRE Vous Conseiller Le Financement L Accompagnement Le Marché Un contexte économique et sociale fragile Le constat actuel pour les primo accédant, et notamment les jeunes ménages

Plus en détail

L observatoire LCL en ville

L observatoire LCL en ville L observatoire LCL en ville «LA RETRAITE» Résultats de l étude quantitative réalisée par OpinionWay Le 10 janvier 2014 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris Tél : 01 78 94 90 00 Méthodologie

Plus en détail

pour Le management de transition : regards croisés entre les cadres et les dirigeants

pour Le management de transition : regards croisés entre les cadres et les dirigeants pour Le management de transition : regards croisés entre les cadres et les dirigeants Mars 2011 Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l'étude A Le contexte du management de transition B La

Plus en détail

7 SAVOIRS POUR OPTIMISER ET FAVORISER

7 SAVOIRS POUR OPTIMISER ET FAVORISER SÉMINAIRES D EFFICIENCE 7 SAVOIRS POUR OPTIMISER ET FAVORISER LES PRISES DE DÉCISIONS DES DIRIGEANTS SOMMAIRE UTILITÉ DU SÉMINAIRE? FORMATEURS ET INTERVENANTS PROGRAMME EMPLOI DU TEMPS CONTACT & NOTES

Plus en détail

GO Consulting. Conseil en Stratégie et Management. www.goconsulting.ma

GO Consulting. Conseil en Stratégie et Management. www.goconsulting.ma GO Consulting Conseil en Stratégie et Management 2015 www.goconsulting.ma 1 Agenda Présentation du cabinet Pourquoi nous? Métiers du cabinet Références significatives Management du cabinet Votre contact

Plus en détail

Parcours de Formation du Directeur d Agence IMF. Le parcours de formation est proposé au choix :

Parcours de Formation du Directeur d Agence IMF. Le parcours de formation est proposé au choix : Parcours de Formation du Directeur d Agence IMF Le parcours de formation est proposé au choix : sous la forme de cours en Présentiel en intra dans les IMF par e-learning. A qui s adresse cette formation?

Plus en détail

Loyauté perçue et réelle dans les coopératives de services financiers : Quels sont les principaux déterminants?

Loyauté perçue et réelle dans les coopératives de services financiers : Quels sont les principaux déterminants? Loyauté perçue et réelle dans les coopératives de services financiers : Quels sont les principaux déterminants? André Leclerc Chaire des caisses populaires acadiennes en gestion des coopératives Université

Plus en détail

Conseil Formation Accompagnement

Conseil Formation Accompagnement fabricant d harmonie professionnelle Conseil Formation Accompagnement www.business-harmonie.com Qui sommes-nous? Vous souhaitez développer votre leadership et clarifier votre projet d entreprise. Il vous

Plus en détail

Votre succès notre spécialité!

Votre succès notre spécialité! Les prestataires sont nombreux sur le marché. EMPSI Consulting se démarque par son offre personnalisée au profit de chaque client : entreprise ou salarié. EMPSI Consulting a été créée en 2010 par Badreddine

Plus en détail

Club AFIC avec Elles Etude sur la mixité dans le Capital Investissement. Novembre 2013

Club AFIC avec Elles Etude sur la mixité dans le Capital Investissement. Novembre 2013 Club AFIC avec Elles Etude sur la mixité dans le Capital Investissement Novembre 2013 Introduction L AFIC, qui souhaite promouvoir activement le rôle des femmes dans les métiers du capital investissement,

Plus en détail

Charte d Entreprise. 1. UN ENGAGEMENT AU SERVICE DES HOMMES Des «Hommes» au service des «Hommes»

Charte d Entreprise. 1. UN ENGAGEMENT AU SERVICE DES HOMMES Des «Hommes» au service des «Hommes» Charte d Entreprise 1. UN ENGAGEMENT AU SERVICE DES HOMMES Des «Hommes» au service des «Hommes» Pour répondre à cet engagement fondamental, notre choix s est porté naturellement vers le recrutement de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE TRAVAILLER DANS LA BANQUE- ASSURANCE

DOSSIER DE PRESSE TRAVAILLER DANS LA BANQUE- ASSURANCE DOSSIER DE PRESSE TRAVAILLER DANS LA BANQUE- ASSURANCE CONTACT : Pôle emploi Auvergne-Rhône-Alpes Contact ; Fabienne Lehoux Responsable Stratégie Communication Iléana Fayette Attachée de presse 04 78 14

Plus en détail

Gaipare Zen. La retraite PERP, un jeu d enfant

Gaipare Zen. La retraite PERP, un jeu d enfant Gaipare Zen La retraite PERP, un jeu d enfant Un nouveau souffle pour votre retraite Personne ne s imagine vivre avec un revenu diminué de moitié. C est pourtant ce qui guette tous ceux qui ne comptent

Plus en détail