Agenda fiscal Juillet 2009

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Agenda fiscal Juillet 2009"

Transcription

1 Agenda fiscal Juillet 2009 Généralité des contribuables Du 1er au 31 juillet (délai échelonné) : Impositions directes mises en recouvrement au cours de la période 17 mai juin 2009, à payer dans les 45 jours de la date de mise en recouvrement. Le paiement des cotisations d impôts locaux ou d impôt sur le revenu excédant nécessite un ordre de prélèvement sur un compte de dépôt ou d épargne ou un virement direct sur le compte du Trésor à la Banque de France. Pour le 15 juillet : Personnes ayant payé au cours du mois de juin des produits de placements à revenu fixe ou des dividendes ayant donné lieu au prélèvement forfaitaire (majoré de la CSG, de la CRDS, du prélèvement social et de la contribution au financement du RSA de 1,1 %) : dépôt de la déclaration n 2777 (ou n 2778 lorsque le débiteur est établi dans un autre Etat membre de la CE, en Islande ou en Norvège) auprès de la recette des impôts des nonrésidents (10 rue du Centre, Noisy-le-Grand) et versement correspondant à cette même recette (ou virement direct sur le compte du Trésor à la Banque de France lorsque son montant dépasse ). Personnes ayant procédé au cours du mois de juin à des paiements (ou à des inscriptions en compte) donnant prise à la CSG, à la CRDS, au prélèvement social et à la contribution au financement du RSA de 1,1 % (ce qui est le cas des intérêts et des dividendes et autres distributions ouvrant droit à l'abattement de 40 % appelés à être soumis au barème) : versement de ces contributions à la recette des impôts des nonrésidents au vu de l imprimé n 2777 (ou virement direct sur le compte du Trésor à la Banque de France lorsque leur montant dépasse ). Les sociétés n'ayant à déclarer et à payer que les prélèvements sociaux sur des distributions de dividendes et/ou des versements d'intérêts de comptes courants d'associés (ainsi que, le cas échéant, le prélèvement forfaitaire libératoire sur ces mêmes produits) doivent procéder au dépôt d'une déclaration n 2777-D dite «simplifiée» et effectuent le paiement correspondant auprès du service des impôts dont elles dépendent. CMS Bureau Francis Lefebvre Ce document fait partie des publications que CMS Bureau Francis Lefebvre réserve à ses clients

2 Généralité des contribuables (suite) Pour le 15 juillet (suite) : Personnes ayant versé au cours du mois de juin à des bénéficiaires domiciliés hors de France soit des rémunérations non commerciales ou assimilées : honoraires et redevances diverses, soit des salaires (rétribuant une activité exercée en France), des pensions, ou des rentes viagères, soit des prestations artistiques soumises à la retenue à la source spéciale instituée par l'article 25 de la loi n du 30 décembre 2008 : versement à la recette des impôts, au vu d une déclaration n 2494, de la retenue à la source applicable le cas échéant (sous réserve des conventions internationales). Employeurs non exonérés de la taxe sur les salaires : versement de la taxe afférente aux salaires payés en juin, par télérèglement (toute société relevant de la DGE) ou sinon par chèque à la recette des impôts ou par virement direct sur le compte du Trésor à la Banque de France lorsque son montant excède Propriétaires d'immeubles bâtis ou non bâtis Dans un délai variable (expirant 90 jours après l événement concerné) : Déclaration au service du Cadastre : des constructions nouvelles achevées en avril 2009, ainsi que des changements de consistance ou d affectation, survenus en avril 2009, de leurs propriétés bâties ou non bâties (Imprimé n modèle IL). A cette déclaration est subordonnée l exonération temporaire de taxe foncière des constructions nouvelles. Redevables de la TVA Pour le 12 juillet : Dépôt auprès des douanes des déclarations d échanges intra-communautaires de biens de juin. Du 15 au 24 juillet (délai échelonné) : Paiement des taxes sur le chiffre d affaires sur les opérations de juin. Les entreprises dont le CA de l'exercice précédent a excédé et celles qui relèvent de la DGE doivent télétransmettre leur relevé mensuel et son annexe et acquitter les sommes correspondantes par télérèglement. Entreprises détenant au titre de leurs opérations de juin un crédit de TVA déductible d un montant d'au moins 760 : demande de remboursement à déposer auprès du service des impôts (formule n 3519 cadre III). Les entreprises relevant de la DGE doivent déposer leur demande de remboursement, sous forme papier, auprès de cette direction. Agenda fiscal Juillet 2009 CMS Bureau Francis Lefebvre 2

3 Utilisateurs de véhicules routiers d'au moins 7,5 tonnes et exploitants de transport public routier en commun de voyageurs A partir du 1er juillet : Dépôt de la demande de restitution de la fraction remboursable de la TIPP sur le gazole utilisé au cours de la période 1er janvier - 30 juin 2009 : demande à présenter sur formulaire CERFA n 13693*02 ou n 13694*02 au bureau de douane chargé du recouvrement de la taxe spéciale sur les véhicules routiers du département (ou du ressort) du siège social de l entreprise utilisatrice ou du domicile de l exploitant (art. 265 septies et 265 octies du code des douanes). Obligations particulières aux sociétés et autres personnes morales Indépendamment des obligations incombant à la généralité des entreprises industrielles et commerciales : Sans délai particulier : Sociétés titulaires d'une créance de report en arrière des déficits ou de crédit d'impôt recherche ou aptes à s'en constituer une par anticipation : demande de remboursement à effectuer conformément aux indications données dans les cahiers IX et X de notre guide du résultat Société en avance dans ses versements d'acomptes d'is relatifs à un exercice clos : demande de remboursement du trop versé (voir étude fiscale n 16 du 12 décembre 2008). Du 11 juillet au 5 août (délai échelonné) : Société recevant habituellement en dépôt des valeurs mobilières, titres ou espèces : déclaration des comptes ouverts ou clos en juin au service FICOBA, Centre régional informatique de Nemours, 22, avenue J.F. Kennedy, NEMOURS Cedex. Pour le 15 juillet : Impôt sur les sociétés et contributions additionnelles : Société ayant clos un exercice le 31 mars 2009 : paiement du solde de l impôt sur les sociétés afférent audit exercice et, s il y a lieu, du solde de la contribution sociale sur les bénéfices de 3,3 % (IS de l exercice supérieur à ), et du solde de la contribution annuelle sur les revenus locatifs, et dépôt, à l'appui, des déclarations spéciales relatives aux crédits d'impôt et à la réduction d'impôt mécénat. Les versements ci-dessus doivent donner lieu à l établissement d un relevé de solde (imprimé n 2572). Normalement adressés au service des impôts des entreprises, ils doivent être effectués par virement direct sur le compte du Trésor à la Banque de France dès lors que le CA de l exercice précédent a excédé et par télérèglement pour les entreprises qui relèvent de la DGE. Agenda fiscal Juillet 2009 CMS Bureau Francis Lefebvre 3

4 Obligations particulières aux sociétés et autres personnes morales (suite) Pour le 15 juillet (suite) : Sociétés de personnes clôturant un exercice au 31 juillet 2009 : lorsque la contribution annuelle sur les revenus locatifs est due, versement d'un acompte calculé sur les loyers encaissés au cours de l exercice précédent mais susceptible d être limité au montant de la taxe estimée due sur la base des loyers de l'exercice en cours. Servir à cette occasion un relevé d acompte n Le solde devra être versé au plus tard lors de la déclaration de résultat et un relevé de solde n 2582 devra être rempli. Le versement doit être effectué par virement direct sur le compte du Trésor à la Banque de France dès lors que le CA de l exercice précédent a excédé et par télérèglement pour les entreprises qui relèvent de la DGE. Retenues à la source sur revenus mobiliers : Pour le 31 juillet : Personnes ayant payé à des non-résidents, au cours du mois de juin, des dividendes ou des jetons de présence : versement de la retenue à la source éventuellement exigible au vu d une déclaration établie sur l imprimé n Déclaration et versement de la retenue à la source de 10 % afférente aux produits des bons de caisse payés au cours du mois de juin qui ne supportent pas de prélèvement libératoire (n 2777, cadre 6). Ces déclarations doivent être déposées à la recette des impôts des non-résidents (10, rue du Centre Noisyle-Grand), accompagnées du versement correspondant s il n excède pas (dans le cas contraire, virement direct sur le compte du Trésor à la Banque de France). Sociétés ayant clos leur exercice le 30 avril 2009 : Déclaration n 2065 du résultat soumis à l impôt sur les sociétés et déclarations connexes : état spécial des plus-values en report, relevé des frais généraux notamment. Les entreprises qui télétransmettent leur déclaration, à titre obligatoire (chiffre d affaires de l exercice précédent supérieur à 15 millions d'euros ou appartenance à la DGE) ou spontanément, devront avoir procédé à cette télétransmission pour le 15 août Cas des sociétés établies hors CE ayant un établissement stable en France : outre la déclaration susvisée, ces sociétés devront souscrire auprès du service des impôts des entreprises (même si elles sont rattachées à la DGE) une déclaration spéciale sur formule n 2754 et acquitter (par virement sur le compte du Trésor si son montant dépasse ) la retenue à la source éventuellement exigible. Celles des sociétés établies dans la CE qui tirent leur droit à exonération du paragraphe 3 de l article 115 quinquies du CGI doivent faire parvenir à la recette des impôts avant le 15 août 2009 une attestation de résidence. Agenda fiscal Juillet 2009 CMS Bureau Francis Lefebvre 4

5 CMS Bureau Francis Lefebvre, 1-3, villa Emile Bergerat, Neuilly-sur-Seine Cedex, France T F CMS Bureau Francis Lefebvre est membre de CMS, regroupement de grands cabinets d avocats européens indépendants offrant aux entreprises un éventail complet de services juridiques et fiscaux en Europe et dans le reste du monde. Fort de plus de 4600 collaborateurs, dont plus de 2240 avocats et 595 associés, CMS s appuie sur 48 implantations dans le monde. Implantations mondiales principales et secondaires des cabinets membres de CMS : Amsterdam, Berlin, Bruxelles, Londres, Madrid, Paris, Rome, Vienne, Zurich, Aberdeen, Alger, Anvers, Arnhem, Belgrade, Bratislava, Bristol, Bucarest, Budapest, Buenos Aires, Casablanca, Cologne, Dresde, Düsseldorf, Edimbourg, Francfort, Hambourg, Kiev, Leipzig, Ljubljana, Lyon, Marbella, Milan, Montevideo, Moscou, Munich, New York, Pékin, Prague, Sao Paulo, Sarajevo, Séville, Shanghai, Sofia, Strasbourg, Stuttgart, Utrecht, Varsovie et Zagreb. Les cabinets membres de CMS, en association avec The Levant Lawyers, sont présents à Beyrouth, Abu Dhabi, Dubaï et Koweït.

Un plan de relance de la sauvegarde?

Un plan de relance de la sauvegarde? Un plan de relance de la sauvegarde? Jeudi 19 mars 2009 Park Hyatt Paris Vendôme de 8 h 30 à 10 h 30 Comment sauver les entreprises en difficulté? En cette période de crise, cette question toujours actuelle

Plus en détail

Agenda fiscal-social. Juillet 2013

Agenda fiscal-social. Juillet 2013 Agenda fiscal-social Les dates indiquées ci-après sont les dates limites d'accomplissement des formalités. Les obligations annuelles ou exceptionnelles sont spécialement signalées par une flèche. Remarque

Plus en détail

Newsletter Maroc BIENVENUE! 2 LES NOUVELLES DISPOSITIONS EN MATIÈRE DE PÉNALITÉS ET DE MAJORATIONS RETARD 3

Newsletter Maroc BIENVENUE! 2 LES NOUVELLES DISPOSITIONS EN MATIÈRE DE PÉNALITÉS ET DE MAJORATIONS RETARD 3 www.bfl-avocats.com, central@cmsbfl.ma BIENVENUE! 2 MATIÈRE DE PÉNALITÉS ET DE 3 Types de majorations et pénalités 3 Application de ces pénalités et majorations de retard 3 6 Conditions d ouverture 6 Alimentation

Plus en détail

Newsletter Maroc. Nouvelle loi de Finances LIVRE DES PROCEDURES FISCALES 3 IS ET IGR 5

Newsletter Maroc. Nouvelle loi de Finances LIVRE DES PROCEDURES FISCALES 3 IS ET IGR 5 www.bfl-avocats.com, f.elbar@cmsbfl.ma Nouvelle loi de Finances EDITO 2 3 5 Impôt sur les sociétés 5 Impôt général sur le revenu 5 Télédéclaration et télépaiement 5 CMS Bureau Francis Lefebvre 106 rue

Plus en détail

Newsletter Maroc. www.bfl-avocats.com, f.elbar@cmsbfl.ma EDITO 2

Newsletter Maroc. www.bfl-avocats.com, f.elbar@cmsbfl.ma EDITO 2 www.bfl-avocats.com, f.elbar@cmsbfl.ma EDITO 2 SUPPRESSION DE L AVOIR FISCAL EN FRANCE 3 SOCIETES A PREPONDERANCE IMMOBILIERE 4 LEGISLATION SOCIALE 6 N 7 CMS Bureau Francis Lefebvre 106 rue Abderrahman

Plus en détail

Agenda. Agenda fiscal-social. Mars 2014

Agenda. Agenda fiscal-social. Mars 2014 Agenda Agenda fiscal-social Les dates indiquées ci-après sont les dates limites d'accomplissement des formalités. Les obligations annuelles ou exceptionnelles sont spécialement signalées par une flèche.

Plus en détail

Cotisations de retraite des avocats salariés : paiement à la CNBF au titre des salaires versés au cours des périodes ci-dessus.

Cotisations de retraite des avocats salariés : paiement à la CNBF au titre des salaires versés au cours des périodes ci-dessus. Agenda Agenda fiscal-social Les dates indiquées ci-après sont les dates limites d'accomplissement des formalités. Les obligations annuelles ou exceptionnelles sont spécialement signalées par une flèche.

Plus en détail

Échéancier. 17 Obligations fiscales MARDI 5 MAI 2015

Échéancier. 17 Obligations fiscales MARDI 5 MAI 2015 17 Obligations fiscales MARDI 5 MAI 2015 Contribuables relevant des BIC : Entreprises relevant du régime réel normal ou simplifié (quelle que soit la date de clôture de l exercice 2014) : déclaration des

Plus en détail

Nos avocats présents au SIMI 2, 3 et 4 décembre 2009 Palais des Congrès de Paris

Nos avocats présents au SIMI 2, 3 et 4 décembre 2009 Palais des Congrès de Paris Nos avocats présents au SIMI 2, 3 et 4 décembre 2009 Palais des Congrès de Paris Gaëtan BERGER-PICQ Avocat associé, spécialisé dans les questions de TVA notamment liées à l immobilier. T +33 1 47 38 55

Plus en détail

Nos avocats présents sur le salon FISCAP. 30 et 31 mars 2010 Palais des Congrès de Paris

Nos avocats présents sur le salon FISCAP. 30 et 31 mars 2010 Palais des Congrès de Paris Nos avocats présents sur le salon FISCAP 30 et 31 mars 2010 Palais des Congrès de Paris Pierre Dedieu Avocat associé, département Fiscal. En matière de fiscalité patrimoniale, il intervient plus particulièrement

Plus en détail

Nos avocats présents sur le salon FISCAP. 5 et 6 avril 2011 Palais des Congrès de Paris

Nos avocats présents sur le salon FISCAP. 5 et 6 avril 2011 Palais des Congrès de Paris Nos avocats présents sur le salon FISCAP 5 et 6 avril 2011 Palais des Congrès de Paris Benoît Bailly Avocat, département Fiscal. En matière de fiscalité des particuliers, il conseille notamment les personnes

Plus en détail

Les cotisations d impôts locaux ou d impôt sur le revenu excédant 30 000 doivent être payées par prélèvement.

Les cotisations d impôts locaux ou d impôt sur le revenu excédant 30 000 doivent être payées par prélèvement. Agenda fiscal Décembre 2015 Généralité des contribuables Du 1 er au 31 décembre (délai échelonné) : Impositions directes mises en recouvrement au cours de la période 17 octobre 2015-16 novembre 2015, à

Plus en détail

ECHEANCIER FISCAL 2011

ECHEANCIER FISCAL 2011 ECHEANCIER FISCAL 2011 13 janvier Entreprises soumises à la TVA intracommunautaires réalisées en décembre 2010. 17 janvier 1er prélèvement mensuel 17 janvier Retenue à la source - Prélèvement libératoire

Plus en détail

PARTICIPATION - CONSTRUCTION

PARTICIPATION - CONSTRUCTION Avocats www.cms-bfl.com Série Fiscale 15 avril 2008 - N 7 PARTICIPATION - CONSTRUCTION DECLARATION POUR LE 5 MAI 2008 DES «INVESTISSEMENTS» REALISES EN 2007 RESUME Un «investissement» au titre de la participation-construction

Plus en détail

Nos avocats présents au SIMI. 1 er, 2 et 3 décembre 2010 Palais des Congrès de Paris

Nos avocats présents au SIMI. 1 er, 2 et 3 décembre 2010 Palais des Congrès de Paris Nos avocats présents au SIMI 1 er, 2 et 3 décembre 2010 Palais des Congrès de Paris Annabelle BAILLEUL-MIRABAUD Avocat en fiscalité internationale. Dans le secteur de l immobilier, elle intervient tant

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI TEXTE ADOPTE n 438 «Petite loi» ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2014-2015 1 er décembre 2014 PROJET DE LOI de financement de la sécurité

Plus en détail

Réforme majeure de la fiscalité immobilière. Cession de droits d auteur : Belote et Rebelote

Réforme majeure de la fiscalité immobilière. Cession de droits d auteur : Belote et Rebelote LE DOSSIER Cession d actions aux salariés à tarifs préférentiels Page 3 Droit Fiscal 4 Droit Fiscal 4 Droit de la 4 Propriété Industrielle Droit 5 des Affaires Droit 5 Des Contrats Droit Public 6 des Affaires

Plus en détail

téléprocédures des professionnels

téléprocédures des professionnels téléprocédures des professionnels Fiche technique Les téléprocédures fiscales : qu'est-ce que c'est? Les téléprocédures permettent aux professionnels de déclarer et payer les principaux impôts en utilisant

Plus en détail

Présentation de la fusion des trois bureaux de CMS en Russie

Présentation de la fusion des trois bureaux de CMS en Russie CMS Adonnino Ascoli & Cavasola Scamoni CMS Albiñana & Suárez de Lezo CMS Bureau Francis Lefebvre CMS Cameron McKenna CMS DeBacker CMS Derks Star Busmann CMS von Erlach Henrici CMS Hasche Sigle CMS Reich-Rohrwig

Plus en détail

Notice explicative. Date de dépôt de la déclaration

Notice explicative. Date de dépôt de la déclaration Notice explicative Le prélèvement forfaitaire obligatoire sur les produits de placements à revenu fixe, prévu au I de l article 125 D du code général des impôts (CGI), et le prélèvement forfaitaire libératoire,

Plus en détail

téléprocédures des professionnels

téléprocédures des professionnels téléprocédures des professionnels Fiche technique Les téléprocédures fiscales : qu'est-ce que c'est? Les téléprocédures permettent aux professionnels de déclarer et payer les principaux impôts en utilisant

Plus en détail

Partie 1.5 La déclaration et le paiement de la TVA

Partie 1.5 La déclaration et le paiement de la TVA Partie 1.5 La déclaration et le paiement de la TVA Section 1 : Les règles générales communes à toutes les entreprises I) Les déclarations Le type de déclaration à déposer, ainsi que la périodicité dépendent

Plus en détail

Vous accompagner dans vos opérations de titrisation

Vous accompagner dans vos opérations de titrisation Vous accompagner dans vos opérations de titrisation "Your World First" : Votre Monde, Notre Priorité Novembre 2015 Vos enjeux La titrisation est un outil indispensable aux marchés financiers et au financement

Plus en détail

Livret fiscal du créateur d entreprise. Bénéfices industriels et commerciaux et impôt sur les sociétés

Livret fiscal du créateur d entreprise. Bénéfices industriels et commerciaux et impôt sur les sociétés Livret fiscal du créateur d entreprise Bénéfices industriels et commerciaux et impôt sur les sociétés Mars 2012 Régime micro BIC Régime d'imposition de plein droit des entreprises individuelles dont le

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable et Commissaire aux Comptes DESS en Banques et Finances GUIDE PRATIQUE DE LA SARL ET DE L EURL Création et gestion de la SARL, de l EURL, de la SELARL, de la SELU

Plus en détail

Agenda Agenda fiscal-social

Agenda Agenda fiscal-social Agenda Agenda fiscal-social Les dates indiquées ci-après sont les dates limites d'accomplissement des formalités. Les obligations annuelles ou exceptionnelles sont spécialement signalées par une flèche.

Plus en détail

Optimisation d acquisition d immobilier d Entreprise

Optimisation d acquisition d immobilier d Entreprise Optimisation d acquisition d immobilier d Entreprise Monsieur et Madame Etude réalisée le 27/09/2010, par Bernard DESCHAMPS FORCE DE VENTE INFORMATIQUE Tour Polygone 285 Avenue des Etats du Languedoc 34000

Plus en détail

Newsletter Maroc. Projet de loi de Finances pour 2006 IMPOT SUR LES SOCIETES 3

Newsletter Maroc. Projet de loi de Finances pour 2006 IMPOT SUR LES SOCIETES 3 http://www.cms-bfl.com, f.elbar@cmsbfl.ma Projet de loi de Finances pour 2006 EDITO 2 3 Exonérations 3 Exonération de la cotisation minimale pendant 36 mois 3 Abattements applicables aux plus-values de

Plus en détail

juillet 2010 Actualité du département de Droit social

juillet 2010 Actualité du département de Droit social juillet 2010 Actualité du département de Droit social CMS Bureau Francis Lefebvre vient de coopter 2 nouveaux associés au sein du département de Droit social Vincent DELAGE, 39 ans, a rejoint le département

Plus en détail

I - Loi de finances 2015. II - Régime des Auto-entrepreneurs

I - Loi de finances 2015. II - Régime des Auto-entrepreneurs I - Loi de finances 2015 2 de Loi de finances rectificative pour 2014 II - Régime des Auto-entrepreneurs Janvier 2015 Mode d emploi du Powerpoint Courrier d invitation à destination de vos clients Loi

Plus en détail

TAXE D'APPRENTISSAGE

TAXE D'APPRENTISSAGE Avocats www.cms-bfl.com Série Fiscale 11 février 2008 - N 3 TAXE D'APPRENTISSAGE Obligations et possibilités d'exonération des employeurs RESUME Les employeurs doivent, le 29 février 2008 au plus tard,

Plus en détail

téléprocédures des professionnels

téléprocédures des professionnels téléprocédures des professionnels Fiche technique Les téléprocédures fiscales : c est quoi? Les téléprocédures permettent aux professionnels de déclarer et de payer les principaux impôts en utilisant des

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2002/59 NOTE COMMUNE N 37/2002

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2002/59 NOTE COMMUNE N 37/2002 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE N 2002/06/16 0.1.0.0.1.2. Documents Administratifs (IMPOTS) Texte n DGI 2002/59 NOTE COMMUNE N 37/2002 O B J E T: Commentaire des dispositions

Plus en détail

téléprocédures des professionnels

téléprocédures des professionnels Fiche technique téléprocédures des professionnels Les téléprocédures fiscales : c'est quoi? Les téléprocédures permettent aux professionnels de déclarer et payer les principaux impôts en utilisant des

Plus en détail

IMPÔT SUR LE REVENU Bénéfices industriels et commerciaux

IMPÔT SUR LE REVENU Bénéfices industriels et commerciaux Les dispositions des articles 39 et 0 de la loi n 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l informatique, aux fichiers et aux libertés, modifiée par la loi n 200-801 du 6 août 200, garantissent les droits des

Plus en détail

téléprocédures des professionnels

téléprocédures des professionnels téléprocédures des professionnels Fiche technique Les téléprocédures fiscales : c est quoi? Les téléprocédures permettent aux professionnels de déclarer et de payer les principaux impôts en utilisant des

Plus en détail

- Recettes du Titre I 12.401.200.000 Dinars - Recettes du Titre II 4.066.000.000 Dinars - Recettes des fonds spéciaux du Trésor 638.800.

- Recettes du Titre I 12.401.200.000 Dinars - Recettes du Titre II 4.066.000.000 Dinars - Recettes des fonds spéciaux du Trésor 638.800. Loi n 2008-77 du 22 décembre 2008, portant loi de finances pour l année 2009. ARTICLE PREMIER : Est et demeure autorisée pour l année 2009 la perception au profit du Budget de l Etat des recettes provenant

Plus en détail

LA TAXE SUR LES SALAIRES

LA TAXE SUR LES SALAIRES SOURCES : Code Général des Impôts AVERTISSEMENT : Les renseignements contenus dans cette fiche ne constituent qu une simple information donnée à titre purement indicatif. Leur utilisation, à quelque titre

Plus en détail

Newsletter Maroc REGLEMENTATION DES CHANGES 3

Newsletter Maroc REGLEMENTATION DES CHANGES 3 www.bfl-avocats.com, f.elbar@cmsbfl.ma EDITO 2 3 Assouplissement des modalités de transfert des comptes convertibles à terme 3 Précédente circulaire 3 Récente circulaire 3 4 La société anonyme simplifiée

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF SOMMAIRE DU TABLEAU COMPARATIF ARTICLE LIMINAIRE...49 ARTICLE 2...50 ARTICLE 2 BIS A...52 ARTICLE 2 TER A...53

TABLEAU COMPARATIF SOMMAIRE DU TABLEAU COMPARATIF ARTICLE LIMINAIRE...49 ARTICLE 2...50 ARTICLE 2 BIS A...52 ARTICLE 2 TER A...53 TABLEAU COMPARATIF SOMMAIRE DU TABLEAU COMPARATIF ARTICLE LIMINAIRE...49 ARTICLE 2...50 ARTICLE 2 BIS A...52 ARTICLE 2 TER A...53 ARTICLE 2 QUATER...56 ARTICLE 2 QUINQUIES A...56 ARTICLE 2 SEXIES A...58

Plus en détail

ANNEE UNIVERSITAIRE 2005 2006

ANNEE UNIVERSITAIRE 2005 2006 ANNEE UNIVERSITAIRE 2005 2006 DISCIPLINE : UV 201 DROIT FISCAL 40 rue des Jeûneurs 75002 PARIS Examen d Essai : Semaine du Lundi 27/03/2006 au Samedi 01/04/2006 Durée de l épreuve : 4 heures Le sujet comporte

Plus en détail

Agenda fiscal-social. Janvier 2014

Agenda fiscal-social. Janvier 2014 Agenda fiscal-social Les dates indiquées ci-après sont les dates limites d'accomplissement des formalités. Les obligations annuelles ou exceptionnelles sont spécialement signalées par une flèche. Remarques

Plus en détail

Les téléprocédures fiscales : c est quoi?

Les téléprocédures fiscales : c est quoi? Fiche technique téléprocédures des professionnels Les téléprocédures fiscales : c est quoi? Les téléprocédures permettent aux professionnels de déclarer et de payer les principaux impôts en utilisant des

Plus en détail

Sommaire EDITO. NEWSLETTER Novembre 14 th, 2008. English version

Sommaire EDITO. NEWSLETTER Novembre 14 th, 2008. English version NEWSLETTER Novembre 14 th, 2008 Sommaire EDITO English version 411-34 du règlement général de Textes récents de l'amf, du CESR A l heure où la crise financière a déjà affecté la réglementation française

Plus en détail

IMPOT SUR LE REVENU DECLARATION DU REVENU GLOBAL. Du / / / / / / / / / Au / / / / / / / / / IDENTIFICATION DU CONTRIBUABLE ... ... ...

IMPOT SUR LE REVENU DECLARATION DU REVENU GLOBAL. Du / / / / / / / / / Au / / / / / / / / / IDENTIFICATION DU CONTRIBUABLE ... ... ... Royaume du Maroc Modèle n ADP010F-10E IMPOT SUR LE REVENU DECLARATION DU REVENU GLOBAL Du / / / / / / / / / Au / / / / / / / / / Direction régionale ou (inter) préfectorale Subdivision Secteur Nom, Prénom(s)

Plus en détail

Code général des impôts - Article 1586 sexies Legifrance

Code général des impôts - Article 1586 sexies Legifrance Page 1 sur 5 En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies. Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez icifermer Chemin : Code général

Plus en détail

Cas de non-assujettissement ou d exonération de CSG

Cas de non-assujettissement ou d exonération de CSG Cas de non-assujettissement ou d exonération de CSG NOTA : Sauf mention contraire, l exclusion de l assiette de la CSG entraîne exclusion de l assiette de la CRDS. I Revenus d activité A - L assiette de

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS N 33 DU 20 MARS 2012 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 5 I-3-12 INSTRUCTION DU 8 MARS 2012 PLAN D EPARGNE EN ACTIONS (PEA). CONDITIONS DE FONCTIONNEMENT DU PLAN. CONSEQUENCES

Plus en détail

G Annexe. RÉSOLUTIONS SOUMISES À L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE MIXTE du 24 mai 2011. Résolutions soumises à l Assemblée générale mixte du 24 mai 2011...

G Annexe. RÉSOLUTIONS SOUMISES À L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE MIXTE du 24 mai 2011. Résolutions soumises à l Assemblée générale mixte du 24 mai 2011... G Annexe RÉSOLUTIONS SOUMISES À L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE MIXTE du 24 mai 2011...514 DOCUMENT DE RÉFÉRENCE 2010 EDF 513 G ANNEXE Ordre du jour À TITRE ORDINAIRE : Approbation des rapports et comptes annuels

Plus en détail

CONVOCATIONS ALES GROUPE

CONVOCATIONS ALES GROUPE CONVOCATIONS ASSEMBLÉES D'ACTIONNAIRES ET DE PORTEURS DE PARTS ALES GROUPE Société Anonyme au capital de 29 044 208 Euros. Siège social : 99, rue du Faubourg Saint Honoré Paris (75008) 399 636 323 R.C.S.

Plus en détail

- PROFESSIONNELS - LES NOUVEAUX SEUILS D UTILISATION OBLIGATOIRE DES TELEPROCEDURES DES PROFESSIONNELS

- PROFESSIONNELS - LES NOUVEAUX SEUILS D UTILISATION OBLIGATOIRE DES TELEPROCEDURES DES PROFESSIONNELS Page 1 - PROFESSIONNELS - LES NOUVEAUX SEUILS D UTILISATION OBLIGATOIRE DES DES PROFESSIONNELS 1. La dynamique des téléprocédures des professionnels - Quelques statistiques... - Rappel des procédures existantes

Plus en détail

Numéro 43 - Octobre 2012

Numéro 43 - Octobre 2012 Numéro 43 - Octobre 2012 - Présentation du projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2013 - Modalités de calcul du plafonnement global de certains avantages fiscaux à l'impôt sur le revenu

Plus en détail

BILAN SIMPLIFIÉ. DGFiP N 2033-A 2015 A bis du Code général des impôts) ➀. Brut 1. Total I (5) 044 048. Total II 096 098

BILAN SIMPLIFIÉ. DGFiP N 2033-A 2015 A bis du Code général des impôts) ➀. Brut 1. Total I (5) 044 048. Total II 096 098 N 0956 7 Formulaire obligatoire (article 0 septies BILAN SIMPLIFIÉ DGFiP N 0-A 05 A bis du Code général des impôts) ➀ Désignation de l entreprise Adresse de l entreprise Numéro SIRET* Néant * Durée de

Plus en détail

Sommaire. La fiscalité des associations. Les déclarations de résultat. Le sponsoring et le mécénat

Sommaire. La fiscalité des associations. Les déclarations de résultat. Le sponsoring et le mécénat Document établi le 12/07/2011 Sommaire La fiscalité des associations Les déclarations de résultat Le sponsoring et le mécénat L obligation de nomination du commissaire aux comptes La rémunération de salariés

Plus en détail

AIDE-MÉMOIRE CONTRIBUTION ÉCONOMIQUE TERRITORIALE ET IFER CALENDRIER DES OBLIGATIONS DÉCLARATIVES

AIDE-MÉMOIRE CONTRIBUTION ÉCONOMIQUE TERRITORIALE ET IFER CALENDRIER DES OBLIGATIONS DÉCLARATIVES AIDE-MÉMOIRE CONTRIBUTION ÉCONOMIQUE TERRITORIALE ET IFER CALENDRIER DES OBLIGATIONS DÉCLARATIVES La contribution économique territoriale (CET) comprend : - la cotisation foncière des entreprises (CFE)

Plus en détail

LE STATUT FISCAL DE L ORDRE. Rapport de Monsieur le Bâtonnier Thierry FARIGOULE, Bâtonnier de l Ordre des avocats de Cusset-Vichy

LE STATUT FISCAL DE L ORDRE. Rapport de Monsieur le Bâtonnier Thierry FARIGOULE, Bâtonnier de l Ordre des avocats de Cusset-Vichy LE STATUT FISCAL DE L ORDRE Rapport de Monsieur le Bâtonnier Thierry FARIGOULE, Bâtonnier de l Ordre des avocats de Cusset-Vichy Session de formation Tours Les 4, 5 et 6 juin 2015 I) FONCTIONS ET ACTIVITES

Plus en détail

Vous accompagner dans vos émissions de titres de dette

Vous accompagner dans vos émissions de titres de dette Your World First Vous accompagner dans vos émissions de titres de dette Your World First : Votre Monde, Notre Priorité Mars 2016 Vos enjeux Les marchés de capitaux sont caractérisés par la grande diversité

Plus en détail

Ces informations n ont qu une valeur indicative et ne se substituent pas à la documentation officielle de l administration.

Ces informations n ont qu une valeur indicative et ne se substituent pas à la documentation officielle de l administration. Fiscalité des Etats-Unis Ces informations n ont qu une valeur indicative et ne se substituent pas à la documentation officielle de l administration. Généralités Les Etats-Unis étant un Etat fédéral, les

Plus en détail

Investir au Maroc: Contrôle des changes et environnement fiscal

Investir au Maroc: Contrôle des changes et environnement fiscal Abdelwaret KABBAJ Expert-comptable diplômé en France Fondateur du cabinet Kabbaj Erradi advisory firm: Conseil en fiscalité des entreprises et des individus Formations fiscales Marocaines et internationales

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GENERALE DES IMPOTS 5 I-4-06 N 90 du 31 MAI 2006 REGIME FISCAL DES INTERETS DES PLANS D EPARGNE-LOGEMENT (PEL). COMMENTAIRES DE L ARTICLE 10 DE LA LOI DE FINANCEMENT

Plus en détail

Sommaire. Les principes de base 4. Vous débutez votre activité 7. Vous déclarez vos revenus 9. Vous réglez vos cotisations 10

Sommaire. Les principes de base 4. Vous débutez votre activité 7. Vous déclarez vos revenus 9. Vous réglez vos cotisations 10 Février 2016 3 Sommaire Les principes de base 4 Vous débutez votre activité 7 Vos démarches Vos droits Le précompte Vous déclarez vos revenus 9 La dispense de précompte Vous réglez vos cotisations 10

Plus en détail

LA CONTRIBUTION SUR LES REVENUS LOCATIFS (OU CRL) Novembre 2013. Audit Commissariat aux comptes Expertise comptable & Conseil

LA CONTRIBUTION SUR LES REVENUS LOCATIFS (OU CRL) Novembre 2013. Audit Commissariat aux comptes Expertise comptable & Conseil LA CONTRIBUTION SUR LES REVENUS LOCATIFS (OU CRL) Novembre 2013 LA CONTRIBUTION SUR LES REVENUS LOCATIFS 2 Champ d application Hors champ d application Exonérations Taux Assiette Modalités d imposition

Plus en détail

Genre de revenus Impôt français Dégrèvement conventionnel Remarques Désignation Taux % de % à % Formules voir chiffres

Genre de revenus Impôt français Dégrèvement conventionnel Remarques Désignation Taux % de % à % Formules voir chiffres F R A N C E Index Aperçu des effets de la convention 1 Formule 5003 12 Formule 5000 7 Notice (5000NOT-FR) 13 «5001 9 Feuille complémentaire R F a 17 «5002 11 ««R F b 19 Imputation forfaitaire d impôt (Partie

Plus en détail

85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr

85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr Logement de fonction 85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr Note d information du 1 er octobre 2012 Mise à jour le 10 décembre

Plus en détail

http://www.impots.gouv.fr/portal/dgi/public/calendrier?espid=2&pageid=prof_cal_gene&sfid= 210

http://www.impots.gouv.fr/portal/dgi/public/calendrier?espid=2&pageid=prof_cal_gene&sfid= 210 http://www.impots.gouv.fr/portal/dgi/public/calendrier?espid=2&pageid=prof_cal_gene&sfid= 210 1 Vos échéances en 2014 13 janvier Entreprises soumises à la TVA Date limite de dépôt de la DEB (déclaration

Plus en détail

Marchés publics. CMS_LawTax_Pantone_28-100.eps

Marchés publics. CMS_LawTax_Pantone_28-100.eps Marchés publics CMS_LawTax_Pantone_28-100.eps Se différencier Là où nous nous distinguons : Le professionnalisme des grands cabinets avec la réactivité d une structure légère : nos clients et avocats ont

Plus en détail

DEMANDE D ATTESTATION ET SES ANNEXES

DEMANDE D ATTESTATION ET SES ANNEXES DEMANDE D ATTESTATION ET SES ANNEXES MODELE CABINET D EXPERTISE COMPTABLE DOCUMENTS A NOUS ADRESSER OBLIGATOIREMENT SUR SUPPORT PAPIER OU EN DEMATERIALISATION EDI-TDFC Demande d attestation et renseignements

Plus en détail

L'Actualité légale des entreprises en Espagne

L'Actualité légale des entreprises en Espagne L'Actualité légale des entreprises en Espagne Num. Spécial LOI DES BUDGETS GÉNÉRAUX DE L ÉTAT POUR 2014. Prorrogation du taux réduit d I.S. (Impôt des Sociétés) pour les micro-entreprise créant ou maintenant

Plus en détail

Code du Travail, Art. L6222-23 à L6222-33

Code du Travail, Art. L6222-23 à L6222-33 F I C H E P R A T I Q U E N 2 R E M U N E R A T I O N E T A I D E S L I E E S A U C O N T R A T D A P P R E N T I S S A G E L apprenti est titulaire d un contrat de travail de type particulier : il est

Plus en détail

Nature de L obligation

Nature de L obligation CALENDRIER DES PRINCIPALES OBLIGATIONS FISCALES Date limite Nature de L obligation 2 janvier Droits de timbre payés au moyen de machines à Paiement des droits dus au mois précédent. Dispositions du Code

Plus en détail

désigné ci-après sous le vocable «le professionnel»,

désigné ci-après sous le vocable «le professionnel», MINISTERE DE L'INTERIEUR DE L'OUTRE-MER ET DES COLLECTIVITES TERRITORIALES MINISTERE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTION D AGREMENT EN VUE DE LA PERCEPTION DES TAXES ET

Plus en détail

I. CHAMP D'APPLICATION. A. Quant à la nature de l entreprise

I. CHAMP D'APPLICATION. A. Quant à la nature de l entreprise MICRO ENTREPRISE 06/01/2011 La micro-entreprise n'est pas une structure juridique en soi mais un simple régime fiscal applicable, dans certaines conditions, aux entreprises individuelles. Les bénéfices

Plus en détail

Résultats de la 7ème étude CMS sur les fusions acquisitions en Europe

Résultats de la 7ème étude CMS sur les fusions acquisitions en Europe COMMUNIQUÉ DE PRESSE Date 30 mars 2015 Pages 5 Objet Résultats de la 7 ème étude CMS sur les fusions acquisitions en Europe CMS Legal Services EEIG Barckhausstrasse 12-16, 60325 Francfort-sur-le-Main,

Plus en détail

DEMANDE D ATTESTATION ET SES ANNEXES

DEMANDE D ATTESTATION ET SES ANNEXES DEMANDE D ATTESTATION ET SES ANNEXES DOCUMENTS A NOUS ADRESSER OBLIGATOIREMENT SUR SUPPORT PAPIER OU EN DEMATERIALISATION EDI-TDFC Demande d attestation et renseignements complémentaires obligatoirement

Plus en détail

Droit Fiscal 5 Déduction des charges afférentes aux prestations intragroupe Ventes en état futur d'achèvement et TVA

Droit Fiscal 5 Déduction des charges afférentes aux prestations intragroupe Ventes en état futur d'achèvement et TVA La Lettre de Lyon Décembre 2008 Droit Social 4 CondamnationduPrésidentd'unesociétémèreanglaisepourdélitd'entrave aufonctionnementrégulierducomitéd'entreprisedelafilialefrançaise Droit Fiscal 5 Déductiondeschargesafférentesauxprestationsintragroupe

Plus en détail

Le cadre social et fiscal pour les épargnants

Le cadre social et fiscal pour les épargnants Amundi Epargne Entreprise DOSSIER SPÉCIAL Juridique et Fiscalité Le cadre social et fiscal Avril 2013 1- Les versements Vos versements volontaires (dont l intéressement et les jours de congés non pris

Plus en détail

(Loi n 2003-1311 du 30 décembre 2003 parue au JO du 31/12/2003)

(Loi n 2003-1311 du 30 décembre 2003 parue au JO du 31/12/2003) Flash fiscal et juridique n 755 page 1 LOI DE FINANCES POUR 2004 (Loi n 2003-1311 du 30 décembre 2003 parue au JO du 31/12/2003) 1. IMPOT SUR LE REVENU (Règles générales) Barème d imposition pour 2003

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2003/14 NOTE COMMUNE N 7/2003

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2003/14 NOTE COMMUNE N 7/2003 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE N 2003/02/09 0.1.0.0.1.2. Documents Administratifs (IMPOTS) Texte n DGI 2003/14 NOTE COMMUNE N 7/2003 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

LOI DE FINANCES POUR 2014

LOI DE FINANCES POUR 2014 Note d information du mois de Janvier 2014 Nous vous adressons tous nos vœux de santé, bonheur et prospérité LOI DE FINANCES POUR 2014 FISCALITE DES PARTICULIERS Revalorisation des tranches du barème d

Plus en détail

kpmg Sommaire Actualités N 1, 4 janvier 2011 KPMG Algérie La loi de finances pour 2011, principales mesures Actualités n 1, 4 janvier 2011

kpmg Sommaire Actualités N 1, 4 janvier 2011 KPMG Algérie La loi de finances pour 2011, principales mesures Actualités n 1, 4 janvier 2011 kpmg Actualités n 1, 4 janvier 2011 Actualités N 1, 4 janvier 2011 KPMG Algérie La loi de finances pour 2011, principales mesures Sommaire 1) Le bénéfice imposable, détermination, réductions et exclusions

Plus en détail

Spécial loi de finances rectifiative pour 2013 :

Spécial loi de finances rectifiative pour 2013 : Numéro 72 Janvier 2014 Spécial loi de finances rectifiative pour 2013 : La loi de finances rectificative pour 2013 du 29 décembre 2013 a été publiée au Journal officiel du 30 décembre 2013 sous le numéro

Plus en détail

Modification du 30 septembre 2015 (première lecture) Le Parlement de la République et Canton du Jura. Article 19, alinéa 1, lettre b (nouvelle teneur)

Modification du 30 septembre 2015 (première lecture) Le Parlement de la République et Canton du Jura. Article 19, alinéa 1, lettre b (nouvelle teneur) Loi d impôt Modification du 0 septembre 015 (première lecture) Le Parlement de la République et Canton du Jura arrête : I. La loi d impôt du 6 mai 1988 1) est modifiée comme il suit : Article 15, alinéa

Plus en détail

Genre de revenus Impôt français Dégrèvement conventionnel Remarques Désignation Taux % de % à % Formules voir chiffres

Genre de revenus Impôt français Dégrèvement conventionnel Remarques Désignation Taux % de % à % Formules voir chiffres F R A N C E Index Aperçu des effets de la convention 1 Formule 5003 12 Formule 5000 7 Notice (5000NOT-FR) 13 «5001 9 Feuille complémentaire R F a 17 Formule 5002 11 ««R F b 19 Imputation forfaitaire d

Plus en détail

NUMERO SPECIAL LOI DE FINANCES 2006 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2005 FISCALITE DES ENTREPRISES

NUMERO SPECIAL LOI DE FINANCES 2006 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2005 FISCALITE DES ENTREPRISES NUMERO SPECIAL LOI DE FINANCES 2006 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2005 FISCALITE DES ENTREPRISES 1. Plus-values professionnelles Transmission d'entreprise - Exonération 2. Plus-values professionnelles

Plus en détail

SCPI Renovalys 4 SCPI Déficit Foncier à capital fixe Bulletin trimestriel d information n 4 Décembre 2013

SCPI Renovalys 4 SCPI Déficit Foncier à capital fixe Bulletin trimestriel d information n 4 Décembre 2013 SCPI Déficit Foncier à capital fixe Bulletin trimestriel d information n 4 Décembre 2013 Editorial Toute l équipe d Avenir Finance Investment Managers adresse ses meilleurs vœux aux associés de la SCPI

Plus en détail

Partie 2 - Déclaration du revenu imposable

Partie 2 - Déclaration du revenu imposable Partie 2 - Déclaration du revenu imposable 1 - Professions salariées, pensions et rentes A Traitements, salaires, indemnités, etc. de source sénégalaise Veuillez compléter les annexes A et A.1 afin d identifier

Plus en détail

Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant

Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant Janvier 2015 Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant France métropolitaine et D.O.M. (hors Mayotte) BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / ÉPARGNE ET ASSURANCE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS

Plus en détail

Cessation d activité. Cessation d activité : les procédures à suivre

Cessation d activité. Cessation d activité : les procédures à suivre Cessation d activité Cessation d activité : les procédures à suivre Adie Conseil Cessation d activité Introduction Cette fiche récapitule les formalités de cessation pour les cas les plus fréquemment rencontrés

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 5 B-8-08 N 27 DU 3 MARS 2008 IMPOT SUR LE REVENU. DEDUCTION DU REVENU GLOBAL. SOMMES VERSEES SUR UN COMPTE EPARGNE CODEVELOPPEMENT. COMMENTAIRE

Plus en détail

Fiscalité approfondie : Corrigé série de révision n 1 (IRPP)

Fiscalité approfondie : Corrigé série de révision n 1 (IRPP) Université de Sfax Ecole Supérieure de Commerce de Sfax Année universitaire : 2010-2011 Fiscalité approfondie : Corrigé série de révision n 1 (IRPP) Auditoire : 1 ère année Mastère Professionnel de Techniques

Plus en détail

SOMMAIRE. 1. Texte applicable... 5. 2. Procédures de télé-déclaration... 7

SOMMAIRE. 1. Texte applicable... 5. 2. Procédures de télé-déclaration... 7 1 SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 TITRE I TEXTE APPLICABLE ET PROCEDURES DE TELE-DECLARATION... 5 1. Texte applicable... 5 2. Procédures de télé-déclaration... 7 2.1. Si le client est un professionnel... 7

Plus en détail

CONDITIONS D EXONÉRATION

CONDITIONS D EXONÉRATION CONDITIONS D EXONÉRATION L article 7 du C.G.I. a posé un certain nombre de conditions pour pouvoir bénéficier des exonérations et des taux réduits de l I.S. précédemment développés dans la section V ci-dessus

Plus en détail

SOMMAIRE. 1. Procédures applicables lorsque les déclarations fiscales ne faisaient pas l objet d une télé-procédure... 4

SOMMAIRE. 1. Procédures applicables lorsque les déclarations fiscales ne faisaient pas l objet d une télé-procédure... 4 1 SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 TITRE I - SITUATION JUSQU AU DECRET DU 30 MARS 2012... 4 1. Procédures applicables lorsque les déclarations fiscales ne faisaient pas l objet d une télé-procédure... 4 1.1.

Plus en détail

MENTIONS OBLIGATOIRES... FISCAL... SOCIAL... LES INDICES...p. 4

MENTIONS OBLIGATOIRES... FISCAL... SOCIAL... LES INDICES...p. 4 Avril 2013 Votre réussite, notre satisfaction Bureau de Belleville : Bureau de Vonnas Bureau de Trevoux 11 RN6 38 Rue Grenette Chemin du clos 69220 BELLEVILLE 01540 VONNAS 01600 TREVOUX Tel. : 04 74 66

Plus en détail

MODE D'EMPLOI DES TABLEAUX 3.1 ET 3.2. - Tableau d'analyse du compte de résultat fiscal - - Sociétés soumises à l I.S. -

MODE D'EMPLOI DES TABLEAUX 3.1 ET 3.2. - Tableau d'analyse du compte de résultat fiscal - - Sociétés soumises à l I.S. - MODE D'EMPLOI DES TABLEAUX 3.1 ET 3.2 - Tableau d'analyse du compte de résultat fiscal - - Sociétés soumises à l I.S. - Ce document reprend les éléments figurant sur les déclarations fiscales de résultats

Plus en détail

Souscription ouverte jusqu au 20 décembre 2013. La première période de commercialisation s achève le 20 décembre 2012. La clôture de la période de

Souscription ouverte jusqu au 20 décembre 2013. La première période de commercialisation s achève le 20 décembre 2012. La clôture de la période de Reximmo patrimoine 3 scpi de type malraux Un investissement indirect dans de l immobilier ancien au cœur des villes historiques Souscription ouverte jusqu au 20 décembre 2013. La première période de commercialisation

Plus en détail

Le contentieux de Ruyter

Le contentieux de Ruyter RAPPORT (extrait) de Mme Eva SAS Octobre 2015 Députée Le contentieux de Ruyter a. L origine de l affaire...1 b. La solution de l arrêt du 26 février 2015...2 c. Les conséquences budgétaires...4 LES PRÉLÈVEMENTS

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 13 K-2-05 N 64 du 8 AVRIL 2005 TRANSFERT DES DONNEES FISCALES ET COMPTABLES (TDFC). CAMPAGNE 2005 : MISES À JOUR DU BOI 13 K-1-04 NOR : BUD L

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 17 FEVRIER 2012 13 A-1-12

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 17 FEVRIER 2012 13 A-1-12 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 17 FEVRIER 2012 13 A-1-12 DROIT A RESTITUTION DES IMPOSITIONS DIRECTES EN FONCTION DU REVENU («BOUCLIER FISCAL»). ABROGATION DU DROIT A RESTITUTION.

Plus en détail

Soyez assurés, chers parents, de notre entière collaboration à l éducation de votre enfant.

Soyez assurés, chers parents, de notre entière collaboration à l éducation de votre enfant. BOURSES BRÉBEUF 2015-2016 Madame, Monsieur, Notre politique de distribution de bourses émane de plusieurs critères de sélection tels les revenus familiaux, le nombre d enfants dans la famille et le nombre

Plus en détail