EMC VSPEX END-USER COMPUTING

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EMC VSPEX END-USER COMPUTING"

Transcription

1 GUIDE DE CONCEPTION EMC VSPEX END-USER COMPUTING Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V Technologie EMC VNXe3200 et EMC Powered Backup EMC VSPEX Résumé Ce explique comment concevoir une solution EMC VSPEX End-User Computing for Citrix XenDesktop 7.1 prenant en charge jusqu à 500 bureaux virtuels. EMC VNXe3200 et Microsoft Hyper-V fournissent les plates-formes de stockage et de virtualisation. Juin 2014

2 Copyright 2014 EMC Corporation. Tous droits réservés. Publié en juin 2014 EMC estime que les informations figurant dans ce document sont exactes à la date de publication. Ces informations sont modifiables sans préavis. Les informations contenues dans ce document sont fournies «en l état». EMC Corporation ne fournit aucune déclaration ou garantie d aucune sorte concernant les informations contenues dans cette publication et rejette plus spécialement toute garantie implicite de qualité commerciale ou d adéquation à une utilisation particulière. L utilisation, la copie et la diffusion de tout logiciel EMC décrit dans cette publication nécessitent une licence logicielle en cours de validité. EMC 2, EMC et le logo EMC sont des marques déposées ou des marques commerciales d EMC Corporation aux États-Unis et dans d autres pays. Toutes les autres marques citées dans le présent document sont la propriété de leurs détenteurs respectifs. Pour obtenir la liste actualisée des noms de produits, consultez la rubrique des marques EMC via le lien Législation, sur france.emc.com. EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V Technologie EMC VNXe3200 et EMC Powered Backup Référence H EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V

3 Sommaire Sommaire Chapitre 1 Introduction 9 Objectif de ce guide Principaux atouts Périmètre Audience Terminologie Chapitre 2 Avant de commencer 13 Workflow de déploiement Documentation indispensable Présentation de solution VSPEX Guide de mise en œuvre VSPEX Guide d infrastructure VSPEX EMC Proven Chapitre 3 Présentation de solution 15 Présentation Infrastructures VSPEX EMC Proven Architecture de la solution Définition de l architecture générale Architecture logique Principaux composants Introduction Courtier de virtualisation des postes de travail Présentation Citrix XenDesktop Machine Creation Services Citrix Provisioning Services Citrix Personal vdisk Citrix Profile Management Couche de virtualisation Microsoft Windows Server 2012 R2 avec Hyper-V Microsoft System Center Virtual Machine Manager Haute disponibilité de Microsoft Hyper-V Couche de traitement Couche réseau Couche de stockage EMC VNXe EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V 3

4 Sommaire Couche de sauvegarde et de restauration Solution Citrix ShareFile StorageZones Chapitre 4 Dimensionnement de la solution 33 Présentation Charge de travail de référence Dimensionnement des serveurs virtuels d infrastructure avec Cloud privé VSPEX Modules de stockage VSPEX Approche modulaire Modules validés Extension des environnements VSPEX End-User Computing existants Valeurs maximales validées pour l environnement utilisateur VSPEX VNXe Sélection de l architecture de référence appropriée Utilisation de la fiche technique de dimensionnement du client Sélection d une architecture de référence Réglage précis des ressources matérielles Récapitulatif Chapitre 5 Bonnes pratiques et considérations en matière de conception de solutions 48 Présentation Considérations relatives à la conception du serveur Bonnes pratiques relatives au serveur Matériel serveur validé Virtualisation de la mémoire Microsoft Hyper-V Instructions pour la configuration de la mémoire Considérations relatives à la conception du réseau Matériel réseau validé Considérations relatives à la conception du stockage Matériel de stockage validé et configuration Virtualisation du stockage Hyper-V VNXe Virtual Provisioning EMC FAST Cache EMC FAST VP Haute disponibilité et basculement sur incident Couche de virtualisation Couche de traitement Couche réseau Couche de stockage Profil du test de validation Caractéristiques du profil EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V

5 Sommaire Instructions de configuration de la sauvegarde EMC Caractéristiques du profil de sauvegarde Organisation de la sauvegarde Solution VSPEX for Citrix XenDesktop with ShareFile StorageZones Architecture ShareFile StorageZones StorageZones Considérations relatives à la conception Architecture VSPEX pour ShareFile StorageZones Chapitre 6 Documentation de référence 74 Documentation EMC Autre documentation Annexe A Fiche technique de dimensionnement du client 76 Fiche technique de dimensionnement du client pour solution EUC EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V 5

6 Sommaire Figures Figure 1. Infrastructures VSPEX EMC Proven Figure 2. Architecture de la solution validée Figure 3. Architecture logique pour le stockage en modes bloc et fichier Figure 4. Composants de l architecture XenDesktop Figure 5. VNXe3200 avec optimisation multicœur Figure 6. Figure 7. Figure 8. Figure 9. Organisation du stockage du module avec provisionnement PVS Organisation du stockage du module avec provisionnement MCS Organisation du stockage de base avec provisionnement PVS pour 500 bureaux virtuels Organisation du stockage de base avec provisionnement MCS pour 500 bureaux virtuels Figure 10. Organisation du stockage facultatif pour 500 bureaux virtuels Figure 11. Flexibilité de la couche de traitement Figure 12. Consommation de la mémoire de l hyperviseur Figure 13. Exemple de conception réseau haute disponibilité Figure 14. Réseaux requis Figure 15. Types de disque virtuel Hyper-V Figure 16. Progression du rééquilibrage du pool de stockage Figure 17. Utilisation de l espace de thin LUN Figure 18. Examen de l utilisation de l espace du pool de stockage Figure 19. Haute disponibilité de la couche de virtualisation Figure 20. Alimentations redondantes Figure 21. Haute disponibilité de la couche réseau Figure 22. Fonctions haute disponibilité de la baie VNXe Figure 23. Architecture générale de ShareFile Figure 24. VSPEX for Citrix XenDesktop with ShareFile StorageZones : architecture logique Figure 25. Fiche technique de dimensionnement du client imprimable EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V

7 Tableaux Sommaire Tableau 1. Terminologie Tableau 2. Workflow de déploiement Tableau 3. Configuration de l architecture de la solution Tableau 4. Principaux composants de la solution Tableau 5. VSPEX End-User Computing : processus de conception Tableau 6. Caractéristiques de la charge de travail du bureau virtuel de référence Tableau 7. Ressources requises pour les serveurs virtuels de l infrastructure Tableau 8. Nombre de disques requis en fonction du nombre de bureaux virtuels Tableau 9. Exemple de fiche technique de dimensionnement du client Tableau 10. Ressources du bureau virtuel de référence Tableau 11. Total des composants des ressources serveur Tableau 12. Matériel serveur pour 500 postes de travail Tableau 13. Configuration minimale des switches en modes bloc et fichier Tableau 14. Matériel de stockage pour 500 bureaux virtuels Tableau 15. Profil de l environnement validé Tableau 16. Caractéristiques du profil de sauvegarde Tableau 17. Ressources matérielles minimales requises pour ShareFile StorageZones avec Storage Center Tableau 18. Stockage VNXe recommandé pour le partage CIFS de ShareFile StorageZones Tableau 19. Fiche technique de dimensionnement du client EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V 7

8 Sommaire 8 EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V

9 Chapitre 1: Introduction Chapitre 1 Introduction Ce chapitre traite des points suivants : Objectif de ce guide Principaux atouts Périmètre Audience Terminologie EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V 9

10 Chapitre 1: Introduction Objectif de ce guide Principaux atouts L architecture EMC VSPEX End-User Computing permet au client de disposer d un système validé capable d héberger un grand nombre de bureaux virtuels en fournissant un niveau de performance prévisible. Cette solution EMC VSPEX End- User Computing for Citrix XenDesktop 7.1 s exécute sur une couche de virtualisation Microsoft Hyper-V et tire profit de la haute disponibilité de la baie EMC VNXe3200 qui assure le stockage. Dans cette solution, les composants d infrastructure de virtualisation des postes de travail, par exemple le contrôleur XenDesktop, le serveur PVS, le contrôleur Active Directory et Virtual Machine Manager, s exécutent sur une infrastructure VSPEX EMC Proven, tandis que les postes de travail sont hébergés sur des ressources dédiées. Les composants de traitement et de réseau, définis par les partenaires VSPEX, sont conçus afin d être redondants et suffisamment puissants pour gérer les besoins en matière de traitement et de données d un environnement de machines virtuelles de grande envergure. Les solutions de sauvegarde et de restauration EMC Avamar veillent à la protection des données Citrix XenDesktop. Cette solution EMC VSPEX End-User Computing est validée pour un maximum de 500 bureaux virtuels et bénéficie d une évolutivité flexible qui lui permet de passer d un module de 125 bureaux virtuels à quatre modules de 500 bureaux virtuels. Ces configurations validées reposent sur une charge de travail de référence et constituent la base de solutions économiques, personnalisées en fonction des clients. Une infrastructure d environnement utilisateur ou de bureaux virtuels repose sur un système complexe. Ce explique comment concevoir une solution EMC VSPEX End-User Computing for Citrix XenDesktop 7.1 avec Microsoft Hyper-V d après les bonnes pratiques établies. Il indique en outre comment dimensionner cette solution en fonction des besoins du client, au moyen de l outil de dimensionnement EMC VSPEX ou de la fiche technique de dimensionnement du client. Les applications métiers sont de plus en plus intégrées avec des environnements de traitement, de réseau et de stockage consolidés. Cette solution EMC VSPEX End-User Computing réduit la complexité associée à la configuration de chacun des composants d un modèle de déploiement traditionnel. Elle simplifie la gestion de l intégration, tout en conservant les options de conception et de mise en œuvre des applications. Elle unifie également l administration, tout en permettant de contrôler et de surveiller adéquatement les différents processus. La solution EMC VSPEX End-User Computing for Citrix XenDesktop 7.1 offre les avantages métiers suivants : solution de virtualisation de bout en bout tirant pleinement parti des composants de l infrastructure unifiée ; virtualisation efficace des bureaux virtuels pour des exemples variés d utilisation ; architectures de référence fiables, flexibles et évolutives. 10 EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V

11 Chapitre 1: Introduction Périmètre Ce explique comment planifier une solution EMC VSPEX End- User Computing for Citrix XenDesktop 7.1 à la fois simple, efficace et flexible. Il fournit des exemples de déploiement sur la baie de stockage VNXe3200 nouvelle génération. Dans cette solution, les composants de l infrastructure de virtualisation des postes de travail s exécutent sur un Cloud privé VSPEX avec infrastructure éprouvée Microsoft Hyper-V, tandis que les postes de travail sont hébergés sur des ressources dédiées. Ce guide explique comment dimensionner XenDesktop sur l infrastructure VSPEX, allouer des ressources selon les bonnes pratiques et tirer profit de tous les avantages de VSPEX. Audience Ce guide s adresse au personnel d EMC et aux partenaires EMC VSPEX qualifiés. Il suppose que les partenaires VSPEX qui envisagent de déployer cette infrastructure VSPEX EMC Proven for Citrix XenDesktop disposent de la formation et de l expérience nécessaires pour installer et configurer une solution d environnement utilisateur reposant sur Citrix XenDesktop avec l hyperviseur Microsoft Hyper-V, le système de stockage EMC VNXe3200 et l infrastructure correspondante. Le lecteur doit également connaître les règles de sécurité de l infrastructure et des bases de données propres à l installation du client. Ce guide fournit des références externes le cas échéant. EMC recommande aux partenaires qui mettent en œuvre cette solution de se familiariser avec les documents présentés. Pour en savoir plus, reportez-vous à la section Documentation indispensable et au Chapitre 6 : Documentation de référence. Terminologie Le Tableau 1 répertorie la terminologie utilisée dans ce guide. Tableau 1. Terminologie Terme Environnement utilisateur Poste de travail partagé hébergé (HSD) Définition Dans un environnement utilisateur (End-User Computing), le bureau est dissocié de la machine physique. Dans un tel environnement, le système d exploitation (OS) et les applications du poste de travail résident dans une machine virtuelle qui s exécute sur un ordinateur hôte, tandis que les données se trouvent dans un stockage partagé. Les utilisateurs accèdent à leur bureau virtuel depuis n importe quel ordinateur ou périphérique mobile connecté à un réseau privé ou à Internet. OS serveur à partir duquel vous déployez un bureau virtuel de référence. Dans cette solution, chaque machine virtuelle se voit allouer six CPU virtuels et 12 Go de RAM, et est partagée entre 20 sessions de bureau virtuel. EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V 11

12 Chapitre 1: Introduction Terme Architecture de référence Charge de travail de référence Processeur de stockage (SP) Définition Architecture validée capable de prendre en charge cette solution EMC VSPEX End-User Computing pour un maximum de 500 bureaux virtuels. Pour les solutions EMC VSPEX End-User Computing, la charge de travail de référence correspond à un bureau virtuel unique (le bureau virtuel de référence). Ce dernier présente les caractéristiques de charge de travail répertoriées dans le Tableau 6. En comparant l utilisation réelle du client à cette charge de travail de référence, vous pouvez déterminer l architecture de référence à sélectionner dans le cadre du déploiement VSPEX du client. Pour plus d informations, reportez-vous à la section Charge de travail de référence. Composant de traitement de la baie de stockage qui gère tous les aspects du déplacement des données dans, vers et entre les baies. 12 EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V

13 Chapitre 2: Avant de commencer Chapitre 2 Avant de commencer Ce chapitre traite des points suivants : Workflow de déploiement Documentation indispensable EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V 13

14 Chapitre 2: Avant de commencer Workflow de déploiement Pour concevoir et mettre en œuvre cette solution End-User Computing, reportezvous au flux de processus décrit dans le Tableau 2. Tableau 2. Workflow de déploiement Étape Action 1 Recenser les besoins clients à l aide de la fiche technique de dimensionnement. Se reporter à l Annexe A de ce. 2 Utiliser l outil de dimensionnement EMC VSPEX afin de déterminer l architecture de référence VSPEX recommandée pour la solution End-User Computing, en fonction des besoins clients recensés à l étape 1. Pour plus d informations sur l outil de dimensionnement VSPEX, consulter le portail EMC VSPEX Sizing Tool. Remarque : si l outil de dimensionnement n est pas disponible, il est possible de dimensionner l application manuellement à l aide des recommandations du Chapitre 4. 3 Utiliser ce pour déterminer la conception finale de la solution VSPEX. Remarque : il convient de bien prendre en compte toutes les exigences liées aux ressources, et pas seulement celles de la solution End-User Computing. 4 Sélectionner et commander l architecture de référence VSPEX et l infrastructure EMC Proven adéquates. Pour des conseils sur le choix d une infrastructure VSPEX EMC Proven de Cloud privé, consulter le guide d infrastructure VSPEX EMC Proven mentionné à la section Documentation indispensable. 5 Déployer et tester la solution VSPEX. Pour obtenir des instructions, consulter le Guide de mise en œuvre VSPEX mentionné à la section Documentation indispensable. Documentation indispensable EMC vous recommande de lire les documents suivants, disponibles dans l espace VSPEX d EMC Community Network ou sur les pages dédiées à l infrastructure VSPEX EMC Proven du site france.emc.com. Présentation de solution VSPEX Guide de mise en œuvre VSPEX Guide d infrastructure VSPEX EMC Proven Consultez le document suivant pour une présentation de la solution VSPEX : EMC VSPEX End User Computing Consultez le guide de mise en œuvre VSPEX suivant : EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper- V Consultez le guide suivant relatif à l infrastructure VSPEX EMC Proven : EMC VSPEX Private Cloud: Microsoft Windows Server 2012 R2 with Hyper-V for up to 125 Virtual Machines 14 EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V

15 Chapitre 3: Présentation de solution Chapitre 3 Présentation de solution Ce chapitre traite des points suivants : Présentation Infrastructures VSPEX EMC Proven Architecture de la solution Principaux composants Courtier de virtualisation des postes de travail Couche de virtualisation Couche de traitement Couche réseau Couche de stockage Couche de sauvegarde et de restauration Solution Citrix ShareFile StorageZones EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V 15

16 Chapitre 3: Présentation de solution Présentation Ce chapitre fournit une vue d ensemble de la solution EMC VSPEX End-User Computing for Citrix XenDesktop avec Microsoft Hyper-V, ainsi que des principales technologies utilisées. Cette solution a été conçue et éprouvée par EMC pour fournir les ressources de virtualisation des postes de travail, de serveur, réseau, de stockage et de sauvegarde indispensables à la prise en charge des architectures de référence pour un maximum de 500 bureaux virtuels. De par leur conception, les composants de l infrastructure de virtualisation des postes de travail de cette solution s exécutent sur un Cloud privé VSPEX avec infrastructure éprouvée Microsoft Hyper-V. Toutefois, les architectures de référence n intègrent pas les informations de configuration nécessaires à l infrastructure sous-jacente. Pour plus d informations sur la configuration des composants d infrastructure requis, consultez le Guide d infrastructure VSPEX EMC Proven mentionné à la section Documentation indispensable. Infrastructures VSPEX EMC Proven EMC s est joint aux principaux fournisseurs d infrastructures informatiques pour créer une solution de virtualisation complète qui accélère le déploiement du Cloud privé et des bureaux virtuels Citrix XenDesktop. VSPEX permet aux clients d accélérer leur transformation informatique avec des déploiements plus rapides, une simplicité renforcée, un choix plus vaste, une meilleure efficacité et des risques réduits, les libérant ainsi de la complexité et des défis inhérents à la construction, par eux-mêmes, d une infrastructure informatique. La validation de VSPEX par EMC garantit des performances prévisibles et permet aux clients de sélectionner une technologie qui utilise leur infrastructure informatique existante ou nouvellement acquise tout en éliminant les problèmes de planification, de dimensionnement et de configuration. VSPEX fournit une infrastructure virtuelle aux clients qui souhaitent gagner en simplicité (l un des atouts des infrastructures réellement convergées) tout en bénéficiant d un plus grand choix au niveau des composants individuels de la pile. Les infrastructures VSPEX EMC Proven illustrées sur la Figure 1 correspondent à des infrastructures virtualisées modulaires validées par EMC et distribuées par les partenaires VSPEX d EMC. Elles englobent les couches de virtualisation, de serveur, de réseau, de stockage et de sauvegarde. Les partenaires peuvent choisir les technologies de virtualisation, de serveur et de réseau adaptées à l environnement du client, tandis que la gamme de systèmes de stockage haute disponibilité EMC VNX et les technologies de sauvegarde EMC Powered Backup assurent les couches de stockage et de sauvegarde. 16 EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V

17 Chapitre 3: Présentation de solution Figure 1. Infrastructures VSPEX EMC Proven EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V 17

18 Chapitre 3: Présentation de solution Architecture de la solution Définition de l architecture générale La solution EMC VSPEX End-User Computing for Citrix XenDesktop fournit une architecture système complète, capable de prendre en charge jusqu à 500 bureaux virtuels. Elle est compatible avec le stockage en modes bloc et fichier. Cette solution utilise la baie EMC VNXe3200 et Windows Server 2012 R2 avec Hyper-V afin de fournir les plates-formes de virtualisation et de stockage nécessaires à un environnement Citrix XenDesktop 7.1 composé de bureaux virtuels Microsoft Windows 8.1 provisionnés par Citrix PVS (Provisioning Services) ou MCS (Machine Creation Services). Dans le cadre de cette solution, nous 1 avons déployé la baie VNXe3200 afin de prendre en charge. La Figure 2 présente l architecture générale de la solution validée. Figure 2. Architecture de la solution validée 1 Dans ce guide, «nous» désigne l équipe d ingénieurs EMC Solutions qui a validé la solution. 18 EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V

19 Chapitre 3: Présentation de solution De par leur conception, les composants de virtualisation des postes de travail s appuient sur une solution de Cloud privé VSPEX avec Microsoft Hyper-V, ainsi que la baie haute disponibilité EMC VNXe3200 pour le stockage. Les services d infrastructure requis pour cette solution, comme indiqué sur la Figure 3, peuvent être assurés par un Cloud privé VSPEX, être déployés sous forme de ressources dédiées dans le cadre de cette solution, ou bien être proposés par l infrastructure existante sur le site du client. Le cluster de bureaux virtuels, illustré sur la Figure 3, nécessite des ressources d environnement utilisateur dédiées et n est pas conçu pour s appuyer sur un Cloud privé VSPEX. La planification et la conception de l infrastructure de stockage d un environnement XenDesktop représentent une étape critique. En effet, le stockage partagé doit être capable d absorber d importants pics d E/S qui surviennent, par exemple, quand de nombreux postes de travail démarrent au début d une journée de travail ou au moment de l application des correctifs requis. Ces pics peuvent donner lieu à des performances irrégulières et imprévisibles des bureaux virtuels au cours de certaines périodes. Si les utilisateurs peuvent s adapter à un ralentissement des performances, ils ont en revanche plus de difficultés à s accommoder de performances imprévisibles qui nuisent à leur efficacité. Pour assurer des performances prévisibles aux solutions End-User Computing, le système de stockage doit pouvoir gérer les pics de charge d E/S en provenance des clients, tout en maintenant les temps de réponse au minimum. Toutefois, le déploiement de nombreux disques pour gérer de courtes périodes d une extrême intensité en E/S se révèle coûteux à mettre en œuvre. Cette solution utilise EMC FAST (Fully Automated Storage Tiering) Cache pour réduire le nombre de disques nécessaires. Les solutions de sauvegarde EMC assurent la protection des données des utilisateurs et permettent à ces derniers de procéder eux-mêmes à des restaurations. Pour y parvenir, cette solution XenDesktop utilise EMC Avamar et son client de poste de travail. EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V 19

20 Chapitre 3: Présentation de solution Architecture logique La solution EMC VSPEX End-User Computing for Citrix XenDesktop inclut deux variantes du type de stockage : stockage en mode bloc et stockage en mode fichier. La Figure 3 présente l architecture logique de la solution pour ces deux variantes. Figure 3. Architecture logique pour le stockage en modes bloc et fichier La variante bloc qui s appuie sur le protocole Fibre Channel (FC) utilise deux réseaux : un réseau FC 8 Gbit pour le transfert des données des bureaux virtuels et du système d exploitation de serveur virtuel, et un réseau 10 Gbit Ethernet (GbE) pour le reste du trafic. La variante bloc avec protocole iscsi et la variante fichier utilisent un réseau IP 10 GbE pour l ensemble du trafic. Remarque : cette solution prend également en charge la connexion 1 GbE si les exigences de bande passante sont satisfaites. 20 EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V

21 Chapitre 3: Présentation de solution Le Tableau 3 résume la configuration des différents composants de l architecture de la solution. La section Principaux composants offre une présentation détaillée des principales technologies. Tableau 3. Configuration de l architecture de la solution Composant Citrix XenDesktop 7.1 Delivery Controller Serveur Citrix PVS (Provisioning Services) Bureaux virtuels Microsoft Windows Server 2012 R2 avec Hyper-V Microsoft System Center Virtual Machine Manager Microsoft SQL Server Serveur Active Directory Serveur DHCP Serveur DNS Configuration de la solution Nous avons utilisé deux instances Citrix XenDesktop Delivery Controller pour assurer la fourniture redondante de bureaux virtuels, l authentification des utilisateurs, la gestion de l assemblage des environnements de bureaux virtuels des utilisateurs et la négociation des connexions entre les utilisateurs et leurs bureaux virtuels. Pour cette solution, les contrôleurs sont installés sur Windows Server 2012 et hébergés sur Hyper-V en tant que machines virtuelles. Nous avons eu recours à deux serveurs Citrix PVS pour assurer la redondance des services de streaming chargés de transférer les images des postes de travail des vdisks vers les périphériques cibles. Pour cette solution, les vdisks sont stockés sur un partage CIFS hébergé par le système de stockage VNXe. Nous avons utilisé MCS et PVS pour le provisionnement des bureaux virtuels exécutant Windows 8.1. Cette solution utilise Microsoft Hyper-V pour offrir une couche de virtualisation commune qui héberge l environnement de serveurs. Nous avons configuré la haute disponibilité dans la couche de virtualisation avec des fonctions Hyper-V Server 2012 R2 du type migration dynamique, migration du stockage et clustering avec basculement sur incident. Dans cette solution, tous les hôtes Hyper-V et leurs machines virtuelles sont gérés via Microsoft System Center Virtual Machine Manager (VMM) 2012 R2. Microsoft System Center VMM, les contrôleurs XenDesktop et Citrix Provisioning Services exigent un service de base de données pour le stockage des informations de configuration et de surveillance. À cette fin, nous avons utilisé Microsoft SQL Server 2012 SP1 sur un serveur Windows Server Des services Active Directory sont requis pour le bon fonctionnement des différents composants de la solution. À cette fin, nous avons utilisé le service Microsoft Active Directory sur un serveur Windows Server Le serveur Dynamic Host Configuration Protocol (DHCP) gère de manière centralisée le schéma d adresse IP des bureaux virtuels. Ce service est hébergé sur la même machine virtuelle que le contrôleur de domaine et le serveur DNS. Le service Microsoft DHCP, exécuté sur un serveur Windows Server 2012, est utilisé à cette fin. Des services Domain Name System (DNS) sont requis pour que les différents composants de la solution puissent procéder à la résolution de noms. Le service Microsoft DNS, exécuté sur un serveur Windows Server 2012, est utilisé à cette fin. EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V 21

22 Chapitre 3: Présentation de solution Composant EMC SMI-S Provider Réseaux de stockage/ip Réseau IP Réseau Fibre Channel (FC) Baie EMC VNXe3200 EMC Avamar Configuration de la solution Cette solution utilise EMC SMI-S Provider for Microsoft System Center 2012 Virtual Machine Manager qui fournit des fonctions de gestion du stockage aux baies EMC, directement à partir du client. EMC SMI-S Provider offre une interface de gestion unifiée. Un réseau Ethernet standard avec câblage et switches redondants prend en charge tout le trafic réseau. Un réseau partagé prend en charge le trafic utilisateur et de gestion, tandis qu un sous-réseau privé, non routable, prend en charge le trafic du stockage Server Message Block (SMB). L infrastructure de réseau Ethernet fournit une connectivité IP entre les bureaux virtuels, les clusters Hyper-V et le stockage VNXe. Dans la variante fichier (SMB), l infrastructure IP permet aux serveurs Hyper-V d accéder aux partages CIFS du système VNXe et assure le transfert en continu des postes de travail à partir des serveurs PVS, avec une large bande passante et un faible temps de latence. Cette infrastructure IP permet également aux utilisateurs des postes de travail de rediriger leurs profils et leurs répertoires personnels vers les partages CIFS qui sont gérés de manière centralisée sur le système VNXe. Pour la variante bloc (FC), un réseau FC prend en charge le trafic du stockage entre tous les hôtes Hyper-V et le système de stockage VNXe. Le réseau IP gère tout le reste du trafic. Une baie EMC VNXe3200 fournit un espace de stockage en présentant un stockage CIFS/FC à des hôtes Hyper-V, pour un maximum de 500 bureaux virtuels. Cette solution utilise les volumes partagés de cluster (CSV) pour la variante bloc et les partages Common Internet File System (CIFS) pour la variante fichier. Le logiciel Avamar fournit la plate-forme de protection des machines virtuelles. La stratégie de protection utilise des bureaux virtuels persistants, ainsi que des fonctions de protection au niveau image et de restauration par les utilisateurs. Principaux composants Introduction Cette section présente les principales technologies utilisées dans cette solution, comme indiqué dans le Tableau 4. Tableau 4. Principaux composants de la solution Composant Courtier de virtualisation des postes de travail Description Gère le provisionnement, l allocation, la maintenance et la suppression éventuelle des images des bureaux virtuels fournies aux utilisateurs du système. Ce logiciel joue un rôle critique lors de l activation de la fonction de création à la demande des images des bureaux. Il permet la maintenance de ces dernières sans affecter la productivité des utilisateurs et empêche toute croissance incontrôlée de l environnement. Dans cette solution, le courtier de bureau est Citrix XenDesktop EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V

23 Chapitre 3: Présentation de solution Composant Couche de virtualisation Couche de traitement Couche réseau Couche de stockage Couche de sauvegarde Solution Citrix ShareFile StorageZones Description Permet de séparer la mise en œuvre physique des ressources et les applications qui les utilisent. En d autres termes, la vue sur les ressources disponibles proposée aux applications ne dépend plus directement du matériel. Ce principe est à la base d un grand nombre de fonctionnalités clés de l environnement utilisateur. Cette solution utilise Microsoft Hyper-V pour la couche de virtualisation. Fournit des ressources mémoire et de traitement des données au logiciel de la couche de virtualisation et aux applications exécutées dans l infrastructure. Le programme VSPEX définit la quantité minimale de ressources requises dans la couche de traitement, tout en permettant au client de sélectionner tout matériel serveur qui répond à ces exigences. Connecte les utilisateurs de l environnement aux ressources dont ils ont besoin et relie la couche de stockage à la couche de traitement des données. Le programme VSPEX définit le nombre minimal de ports réseau requis pour la solution et fournit des instructions générales concernant l architecture réseau, tout en permettant au client de sélectionner tout matériel réseau qui répond à ces exigences. Ressource critique pour la mise en œuvre de l environnement utilisateur, la couche de stockage doit pouvoir absorber les pics d activité importants au moment où ils se produisent, sans pour autant nuire à l expérience de l utilisateur. Cette solution utilise une baie EMC VNXe3200 avec EMC FAST Cache pour gérer efficacement la charge de travail. Composant facultatif de la solution chargé de protéger les données du système principal au cas où elles seraient supprimées, endommagées ou deviendraient inutilisables. Cette solution utilise EMC Avamar pour la sauvegarde et la restauration. Prise en charge facultative des déploiements Citrix ShareFile StorageZones. Courtier de virtualisation des postes de travail Présentation La virtualisation d un poste de travail implique l encapsulation et l hébergement de services de poste de travail sur des ressources informatiques centralisées dans des datacenters distants. Elle permet aux utilisateurs de se connecter à leurs bureaux virtuels depuis différents types de périphérique, sur une connexion réseau. Ces périphériques sont du type ordinateur portable ou de bureau, client léger, client zéro, smartphone et tablette. Dans cette solution, nous avons utilisé Citrix XenDesktop pour provisionner, gérer et surveiller l environnement de virtualisation des postes de travail, ainsi que pour en effectuer le courtage. EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V 23

24 Chapitre 3: Présentation de solution Citrix XenDesktop 7.1 XenDesktop est la solution de virtualisation des postes de travail de Citrix. Elle permet d exécuter des bureaux virtuels dans un environnement de virtualisation Hyper-V. Citrix XenDesktop 7.1 intègre les technologies de mise à disposition des applications Citrix XenApp et de virtualisation des postes de travail XenDesktop au sein d une même architecture pour une expérience de gestion commune. Cette nouvelle architecture unifie les composants de gestion et de livraison pour offrir une solution évolutive, simple, efficace et gérable. Les applications et les postes de travail Windows sont mis à la disposition des utilisateurs en tant que services mobiles sécurisés, et ce, en tout lieu et sur n importe quel périphérique. La Figure 4 présente les composants de l architecture XenDesktop 7.1. Figure 4. Composants de l architecture XenDesktop 7.1 L architecture XenDesktop 7.1 inclut les composants suivants : Citrix Director Citrix Director est un outil Web qui permet au support informatique et au service d assistance technique de surveiller un environnement, de résoudre les problèmes avant qu ils ne deviennent critiques et d effectuer des tâches de support pour le compte des utilisateurs. Citrix Receiver Installé sur les périphériques utilisateur, Citrix Receiver fournit aux utilisateurs un accès rapide et sécurisé en libre-service aux documents, applications et postes de travail à partir de tous leurs périphériques, y compris les smartphones, tablettes et PC. Il fournit également un accès à la demande aux applications Windows, Web et SaaS (Software as a Service). Citrix StoreFront Citrix StoreFront fournit des services d authentification et de mise à disposition des ressources pour Citrix Receiver. Il centralise le contrôle des ressources et dote les utilisateurs d un accès à la demande et en libreservice à leurs postes de travail et applications. 24 EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V

25 Citrix Studio Chapitre 3: Présentation de solution Citrix Studio est la console de gestion qui vous permet de configurer et de gérer votre déploiement. Avec elle, plus besoin d utiliser des consoles séparées pour la gestion de la mise à disposition des applications et des postes de travail. Studio propose divers assistants qui vous guident pendant la configuration de votre environnement, la création de vos charges de travail pour l hébergement des applications et postes de travail, et l attribution de ces applications et postes aux utilisateurs. Delivery Controller Installé sur les serveurs du datacenter, Delivery Controller se compose de services qui communiquent avec l hyperviseur pour distribuer les applications et les postes de travail, authentifier et gérer les accès utilisateur, et négocier les connexions entre les utilisateurs et leurs bureaux virtuels/applications. Delivery Controller gère l état des postes de travail, qu il démarre et qu il arrête en fonction de la demande et de la configuration de l administration. Dans certaines éditions, ce contrôleur vous permet d installer Profile Management afin de gérer les paramètres de personnalisation des utilisateurs dans des environnements Windows virtualisés ou physiques. Virtual Delivery Agent (VDA) Installé sur les systèmes d exploitation de serveur ou de poste de travail, VDA permet d établir des connexions au niveau des postes de travail et des applications. Pour Remote PC Access, installez le VDA sur le PC de bureau. Machines avec OS de serveur Il s agit des machines virtuelles ou physiques reposant sur le système d exploitation Windows Server. Elles sont utilisées pour mettre à la disposition des utilisateurs des applications ou des postes de travail partagés hébergés. Machines avec OS de poste de travail Il s agit des machines virtuelles ou physiques reposant sur le système d exploitation Windows Desktop. Elles sont utilisées pour mettre à la disposition des utilisateurs des postes de travail personnalisés ou des applications à partir d OS de poste de travail. Remote PC Access Remote PC Access permet aux utilisateurs d accéder à distance aux ressources de leur ordinateur de bureau, à partir de n importe quel périphérique exécutant Citrix Receiver. Machine Creation Services Machine Creation Services (MCS) est un mécanisme de provisionnement intégré avec la console de gestion de XenDesktop, Citrix Studio, pour permettre le provisionnement, la gestion et l abandon des postes de travail tout au long de leur cycle de vie, à partir d un point de gestion centralisé. MCS permet de gérer plusieurs types de machine au sein d un catalogue dans Citrix Studio. La personnalisation des postes de travail est préservée si les machines utilisent la fonction Personal vdisk (PvDisk ou PvD). L emploi de machines non PvDisk est préférable si vous ne souhaitez pas conserver les modifications apportées au poste de travail après la déconnexion de l utilisateur. EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V 25

26 Chapitre 3: Présentation de solution Les bureaux provisionnés avec MCS partagent une même image de base au sein d un catalogue. L image de base est donc généralement sollicitée selon une fréquence suffisamment élevée pour tirer parti de FAST Cache : les données fréquemment consultées sont promues vers des disques Flash pour un temps de réponse d E/S optimal avec un nombre réduit de disques physiques. Citrix Provisioning Services Citrix Provisioning Services (PVS) s appuie sur une approche différente de celle des solutions de création d images de postes de travail traditionnelles, en modifiant fondamentalement la relation entre le matériel et les logiciels qui s y exécutent. En transmettant en continu une seule image de disque partagée (vdisk) au lieu de copier des images sur chaque machine, PVS permet aux entreprises de réduire le nombre d images de disques gérées. Alors que le nombre de machines continue d augmenter, PVS offre l efficacité d une gestion centralisée et les avantages d un traitement distribué. Les machines transmettant les données de disque de manière dynamique et en temps réel à partir d une seule image partagée, la cohérence des images des machines est assurée. De plus, les pools de machines étendus peuvent changer entièrement de configuration, d applications et même de système d exploitation en l espace d un redémarrage. Dans cette solution, PVS provisionne 500 bureaux virtuels exécutant Windows 8.1. Les postes de travail sont déployés à partir d un seul et même vdisk. Citrix Personal vdisk Citrix Profile Management La fonction Citrix PvD permet aux utilisateurs de conserver les paramètres de personnalisation et les applications installées par leurs soins sur un poste de travail en pool. Pour ce faire, les modifications apportées à la machine virtuelle en pool de l utilisateur sont redirigées vers un PvD distinct. Pendant l exécution, le contenu du Personal vdisk est combiné au contenu de la machine virtuelle de base afin d unifier l expérience de l utilisateur. Les données PvD sont préservées durant les opérations de redémarrage et d actualisation. Citrix Profile Management conserve les profils utilisateur et les synchronise dynamiquement via un référentiel de profils distant. Lorsqu un utilisateur se connecte à XenDesktop, Profile Management télécharge son profil distant de manière dynamique. Il applique les paramètres personnels aux postes de travail et aux applications, quels que soient le lieu de connexion et le périphérique client de l utilisateur. Couche de virtualisation La combinaison de Profile Management et des pools de postes de travail permet à l utilisateur de profiter d un poste de travail dédié tout en minimisant potentiellement la quantité de stockage requis dans l entreprise. Microsoft Windows Server 2012 R2 avec Hyper-V Microsoft Windows Server 2012 R2 avec Hyper-V propose une plate-forme de virtualisation complète et flexible qui permet aux utilisateurs de maîtriser les coûts en facilitant la consolidation des grands parcs de serveurs dont les performances sont insuffisantes au sein d infrastructures de type Cloud fiables et maniables. Les composants de virtualisation Microsoft de base sont l hyperviseur Microsoft Hyper-V et Microsoft System Center Virtual Machine Manager pour la gestion du système. 26 EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V

27 Chapitre 3: Présentation de solution L hyperviseur Hyper-V transforme les ressources physiques d un ordinateur en virtualisant le CPU, la mémoire, le stockage et le réseau. Cette transformation crée des machines virtuelles entièrement fonctionnelles qui exécutent des systèmes d exploitation et des applications isolés et encapsulés, tout comme le feraient des ordinateurs physiques. Hyper-V s exécute sur un serveur dédié et permet l exécution simultanée de plusieurs systèmes d exploitation en tant que machines virtuelles. Les services en cluster de Microsoft permettent le fonctionnement de plusieurs serveurs Hyper-V au sein d une configuration en cluster. La configuration du cluster Hyper-V est gérée sous forme de pool de ressources élargi via Microsoft System Center Virtual Machine Manager. Cela permet l allocation dynamique de CPU, de mémoire et de stockage dans le cluster. Microsoft System Center Virtual Machine Manager Haute disponibilité de Microsoft Hyper-V Microsoft System Center Virtual Machine Manager est une plate-forme de gestion centralisée évolutive et extensible pour l infrastructure Hyper-V. Elle fournit aux administrateurs une interface unique accessible depuis différents périphériques à des fins de surveillance, de gestion et de maintenance de l infrastructure virtuelle. Les fonctions haute disponibilité de Microsoft Hyper-V 2012 R2, par exemple le clustering avec basculement sur incident, la migration dynamique et la migration du stockage, permettent une migration transparente des machines virtuelles et des fichiers stockés, d un serveur Hyper-V vers un autre, avec un impact minime, voire nul, sur les performances. Le clustering avec basculement sur incident permet à la couche de virtualisation de redémarrer automatiquement les machines virtuelles dans des situations de pannes diverses. Si une erreur est générée au niveau du matériel physique, les machines virtuelles impactées peuvent être redémarrées automatiquement sur d autres serveurs du cluster. Vous pouvez configurer des règles pour déterminer quelles machines doivent être redémarrées automatiquement et selon quelles modalités. Couche de traitement Remarque : pour que le clustering avec basculement sur incident Hyper-V puisse redémarrer les machines virtuelles sur d autres serveurs, ceux-ci doivent disposer de ressources suffisantes. La section Considérations relatives à la conception du serveur dresse la liste des recommandations permettant d activer cette fonction. La migration dynamique assure une migration dynamique des machines virtuelles au sein des serveurs (en cluster ou non), sans période d interruption des machines virtuelles ni interruption de service. La migration du stockage assure une migration dynamique des fichiers de disque des machines virtuelles dans et entre les baies de stockage, sans période d interruption des machines virtuelles ni interruption de service. VSPEX définit la quantité minimale de ressources requises dans la couche de traitement, tout en permettant au client de sélectionner tout matériel serveur qui répond à ces exigences. Pour plus d informations, reportez-vous au Chapitre 5 : Bonnes pratiques et considérations en matière de conception de solutions. EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V 27

28 Chapitre 3: Présentation de solution Couche réseau Couche de stockage VSPEX définit le nombre minimal de ports réseau requis pour la solution et fournit des instructions générales concernant l architecture réseau, tout en permettant au client de sélectionner tout matériel réseau qui répond à ces exigences. Pour plus d informations, reportez-vous au Chapitre 5 : Bonnes pratiques et considérations en matière de conception de solutions. La couche de stockage est une composante clé de toute solution d infrastructure de type Cloud. Elle gère les données générées dans le système de traitement du stockage d un datacenter. Cette solution VSPEX utilise la baie de stockage EMC VNXe3200 pour assurer la virtualisation au niveau de la couche de stockage. Elle contribue à améliorer l efficacité du stockage et la flexibilité de gestion, tout en réduisant le coût total de possession. EMC VNXe3200 Fonctions et améliorations La baie EMC VNXe3200 est une plate-forme de stockage unifié optimisée pour Flash. Elle s appuie sur une technologie innovante et des fonctions d entreprise pour fournir une solution unique de stockage en modes fichier et bloc, à la fois facile à utiliser et évolutive. Idéale pour les charges de travail mixtes des environnements physiques ou virtuels, la plate-forme VNXe3200 associe un matériel puissant et flexible à des logiciels de protection et de gestion hautes performances adaptés aux exigences des environnements applicatifs virtualisés. La baie VNXe3200 intègre un grand nombre de fonctions et d améliorations qui s inspirent du succès des systèmes EMC VNX milieu de gamme. Ces fonctions et améliorations incluent : une plus grande efficacité avec une baie hybride optimisée pour Flash ; davantage de capacité grâce à une optimisation multicœur avec la technologie EMC MCx qui inclut Multicore Cache, Multicore RAID et Multicore FAST Cache ; une administration et un déploiement simplifiés grâce aux composants logiciels de base VNXe, notamment Monitoring and Reporting et Unified Snapshots ; une intégration avec les écosystèmes VMware et Microsoft ; une prise en charge multiprotocole unifiée pour FC, iscsi, NFS et CIFS. VSPEX est équipé de la baie VNXe nouvelle génération pour une efficacité, des performances et une évolutivité nettement supérieures à celles fournies par le passé. Baie hybride optimisée pour Flash VNXe3200 est une baie hybride optimisée pour Flash. Elle offre une hiérarchisation automatisée pour garantir des performances optimales à vos données critiques, de même qu elle déplace de manière intelligente les données auxquelles vous accédez le moins souvent sur des disques moins coûteux. 28 EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V

29 Chapitre 3: Présentation de solution Dans cette approche hybride, un faible pourcentage des disques Flash du système global peut couvrir un pourcentage élevé des opérations d E/S par seconde (IOPS) totales. La baie VNXe3200 tire pleinement parti de la faible latence des disques Flash pour offrir une optimisation à moindre coût et une évolutivité hautes performances. EMC Fully Automated Storage Tiering Suite, qui inclut FAST Cache et FAST for Virtual Pools (FAST VP), hiérarchise à la fois les données en modes bloc et fichier sur des disques hétérogènes et envoie les données les plus utilisées vers les disques Flash, évitant ainsi aux clients d avoir à faire des concessions en termes de coûts ou de performances. C est au moment de leur création que les données sont généralement les plus utilisées. Par conséquent, les nouvelles données sont tout d abord stockées sur des disques Flash pour des performances optimisées. Au fil du temps, les données anciennes sont de moins en moins sollicitées. FAST VP peut alors hiérarchiser les données en les déplaçant automatiquement des disques hautes performances vers les disques haute capacité, en fonction des règles définies par le client. Cette fonctionnalité a été améliorée. Elle bénéficie à présent d une granularité multipliée par quatre et de nouveaux disques SSD FAST VP qui s appuient sur la technologie emlc (enterprise multilevel cell) pour diminuer le coût par gigaoctet. FAST Cache absorbe les pics de charge de travail système imprévus de manière dynamique. Il améliore immédiatement les performances en promouvant les données soudainement actives, des disques haute capacité plus lents vers les disques Flash plus rapides. Optimisation du chemin d accès au code MCx L avènement de la technologie Flash a joué un rôle de catalyseur en changeant radicalement les exigences des systèmes de stockage milieu de gamme. EMC a repensé la plate-forme de stockage VNXe pour optimiser efficacement les CPU multicœurs afin d offrir un système de stockage particulièrement performant et économique. La technologie EMC MCx distribue l ensemble des services de données VNXe sur tous les cœurs, comme illustré sur la Figure 5. Elle améliore considérablement les performances des fichiers pour les applications transactionnelles, telles que les bases de données ou les machines virtuelles sur NAS (stockage rattaché au réseau). La baie VNXe est la première baie de stockage EMC à utiliser la fonction Intel NTB (Non-Transparent Bridge). Cette fonction permet une connexion directe à grande vitesse entre les processeurs de stockage par l intermédiaire d une interface PCI Express (PCIe). Elle élimine ainsi les switches PCIe externes, économise de l énergie et de l espace, et réduit la latence et le coût. EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V 29

30 Chapitre 3: Présentation de solution Figure 5. VNXe3200 avec optimisation multicœur Logiciels de base VNXe Les logiciels de base VNXe améliorés étendent l interface conviviale d EMC Unisphere pour y inclure la fonction VNXe Monitoring and Reporting, qui permet de valider les performances et d anticiper les besoins en capacité. Cette suite intègre également Unisphere Central pour gérer de manière centralisée des milliers de systèmes VNX et VNXe. Gestion de la virtualisation et de l écosystème Microsoft Hyper-V Offloaded Data Transfer La fonction Offloaded Data Transfer (ODX) de Microsoft Windows Server 2012 R2 permet le déchargement des transferts de données pendant les opérations de copie sur la baie de stockage, libérant ainsi des cycles sur les hôtes. Par exemple, l utilisation d ODX pour la migration dynamique d une machine virtuelle Microsoft SQL Server a permis de multiplier les performances par deux, de réduire le temps de migration de 50 %, de réduire l utilisation des CPU sur le serveur Hyper-V de 20 % et d éliminer le trafic réseau. EMC Storage Integrator for Windows EMC Storage Integrator (ESI) for Windows est une interface de gestion permettant d afficher, de provisionner et de gérer le stockage en modes bloc et fichier dans les environnements Windows. ESI simplifie les étapes de création et de provisionnement du stockage sur les serveurs Hyper-V, en tant que disque local ou partage mappé. ESI prend également en charge la découverte et le provisionnement du stockage via Windows PowerShell. Consultez la documentation ESI for Windows, disponible sur le site de support en ligne EMC, pour plus d informations. Couche de sauvegarde et de restauration Les opérations de sauvegarde et de restauration assurent la protection des données par l intermédiaire de la sauvegarde des fichiers ou volumes de données selon des calendriers définis, puis la restauration de ces données depuis une sauvegarde, si une restauration est demandée après un sinistre. EMC Avamar garantit la protection dans cette solution EMC VSPEX End-User Computing. 30 EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V

31 Chapitre 3: Présentation de solution Avamar permet aux administrateurs d effectuer des sauvegardes et de gérer les règles et les composants de l infrastructure de l environnement utilisateur de façon centralisée, tout en autorisant les utilisateurs à restaurer efficacement leurs propres fichiers, grâce à une interface Web simple et intuitive. En ne déplaçant que les nouveaux segments de données de sous-fichiers uniques, Avamar assure des sauvegardes quotidiennes complètes rapides, avec une réduction des temps de sauvegarde pouvant atteindre 90 %. Avamar peut également réduire de 99 % les besoins quotidiens en bande passante réseau, et diviser par 10 à 30 le stockage de sauvegarde nécessaire. Toutes les restaurations sont réduites à une seule étape pour plus de simplicité. Avec Avamar, vous pouvez choisir de sauvegarder les bureaux virtuels au moyen d opérations au niveau image ou basées sur des invités. Avamar exécute le moteur de déduplication au niveau du disque dur virtuel Hyper-V (VHDX) pour la sauvegarde d image, et en mode fichier pour les sauvegardes basées sur les invités. Avamar intègre tout ce dont vous avez besoin pour assurer une restauration complète, notamment la protection des disques durs virtuels (VHD) et des composants du système d exploitation comme l état du réseau, les volumes de données et les bases de données de configuration Hyper-V. Avamar utilise Hyper-V VSS Writer pour garantir la reprise après sinistre des serveurs Hyper-V, en capturant les fichiers VHD qui constituent les invités Hyper-V. Voici quelques-uns des principaux avantages : La protection au niveau image permet aux clients de sauvegarde d effectuer une copie de tous les disques virtuels et des fichiers de configuration associés à un bureau virtuel en particulier pour prévenir une panne matérielle, une corruption ou une suppression accidentelle. La protection basée sur les invités fonctionne comme les solutions de sauvegarde traditionnelles. Elle peut être utilisée sur toute machine virtuelle qui exécute un système d exploitation pour lequel un client de sauvegarde Avamar est disponible. La sauvegarde de niveau invité permet un contrôle fin du contenu ainsi que des modèles d inclusion et d exclusion pour une protection cohérente avec les applications. Cela permet d éviter les pertes de données dues à des erreurs commises par les utilisateurs, comme la suppression accidentelle de fichiers. L installation de l agent pour ordinateur de bureau/portable sur le système à protéger permet aux utilisateurs de bénéficier de fonctions de restauration en libre-service des données. Les sauvegardes de machines virtuelles planifiées depuis le cluster CSV permettent à Avamar d assurer aux machines virtuelles s exécutant sur un volume partagé une protection complète avec basculement sur incident. Avamar protège les machines virtuelles sans interruption, à mesure qu elles migrent d un serveur Hyper-V à un autre à l aide de la migration dynamique. La prise en charge d une sauvegarde Hyper-V sur nœud proxy CSV optimise les sauvegardes. Elle permet aux administrateurs de sélectionner un serveur proxy physique au sein de l environnement CSV pour gérer toutes les sauvegardes du cluster fédéré, éliminant de ce fait des serveurs de production les frais supplémentaires imputables au traitement de la sauvegarde. De plus, Avamar prend en charge Hyper-V 2012, ce qui élimine les faibles performances d écriture des E/S constatées en redirigeant toutes les E/S serveur du CSV vers le serveur en cours de sauvegarde. Nous avons testé cette solution avec des sauvegardes effectuées au niveau invité. EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V 31

32 Chapitre 3: Présentation de solution Solution Citrix ShareFile StorageZones Citrix ShareFile est un service de stockage et de partage de fichiers basé sur le Cloud qui offre des fonctions de stockage et de sécurité aux entreprises. Il permet aux utilisateurs de partager des documents avec d autres utilisateurs en toute sécurité. Les utilisateurs de ShareFile incluent les employés et utilisateurs situés hors de l annuaire de l entreprise (également appelés «clients»). ShareFile StorageZones permet de partager des fichiers au sein de l entreprise tout en respectant la réglementation et les exigences de conformité. StorageZones permet aux clients de conserver leurs données sur des systèmes de stockage sur site. Cette solution facilite le partage de fichiers volumineux avec chiffrement intégral et permet de les synchroniser avec plusieurs périphériques. Grâce à la conservation des données sur site et à leur plus grande proximité avec les utilisateurs par rapport à celles résidant sur le Cloud public, StorageZones améliore les performances et renforce la sécurité. ShareFile StorageZones propose aux utilisateurs un certain nombre de fonctions et d avantages : possibilité d utiliser les StorageZones avec le stockage Cloud géré par ShareFile ou en remplacement de ce dernier ; possibilité de configurer Citrix CloudGateway Enterprise en vue de l intégration des services ShareFile avec Citrix Receiver pour l authentification et le provisionnement des utilisateurs ; rapprochement automatique entre le Cloud ShareFile et le déploiement des StorageZones de l entreprise ; analyses antivirus automatiques des fichiers chargés ; restauration de fichiers à partir de la sauvegarde de Storage Center (le composant serveur de StorageZones). StorageZones permet de rechercher des fichiers portant une date et une heure spécifiques, et de marquer les fichiers et dossiers en vue de leur restauration à partir de la sauvegarde Storage Center. Avec l infrastructure supplémentaire nécessaire, la solution EMC VSPEX End-User Computing for Citrix XenDesktop prend en charge ShareFile StorageZones avec Storage Center. 32 EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V

33 Chapitre 4: Dimensionnement de la solution Chapitre 4 Dimensionnement de la solution Ce chapitre traite des points suivants : Présentation Charge de travail de référence Dimensionnement des serveurs virtuels d infrastructure avec Cloud privé VSPEX Modules de stockage VSPEX Valeurs maximales validées pour l environnement utilisateur VSPEX Sélection de l architecture de référence appropriée EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V 33

34 Chapitre 4: Dimensionnement de la solution Présentation Ce chapitre explique comment concevoir une solution EMC VSPEX End-User Computing for Citrix XenDesktop et comment la dimensionner en fonction des besoins du client. Il présente les concepts de charge de travail de référence, de modules et de valeurs maximales validées pour l environnement utilisateur, et en décrit les caractéristiques. Il explique ensuite comment choisir l architecture de référence qui convient à l environnement du client au moyen de la fiche technique de dimensionnement du client. Le Tableau 5 répertorie les étapes générales à suivre au moment de dimensionner la solution. Tableau 5. VSPEX End-User Computing : processus de conception Étape Action 1 Recenser les besoins clients pour l environnement utilisateur à l aide de la fiche technique de dimensionnement fournie dans l Annexe A. 2 Utiliser l outil de dimensionnement EMC VSPEX afin de déterminer l architecture de référence VSPEX recommandée pour la solution End-User Computing, en fonction des besoins clients recensés à l étape 1. Remarque : si l outil de dimensionnement n est pas disponible, il est possible de dimensionner la solution End-User Computing manuellement à l aide des recommandations fournies dans ce chapitre. Charge de travail de référence VSPEX définit une charge de travail de référence qui représente l unité de mesure utilisée pour quantifier les ressources dans les architectures de référence de la solution. En comparant l utilisation réelle du client à cette charge de travail de référence, vous pouvez déterminer l architecture de référence à sélectionner dans le cadre du déploiement VSPEX du client. Pour les solutions EMC VSPEX End-User Computing, la charge de travail de référence correspond à un bureau virtuel unique (le bureau virtuel de référence) que vous pouvez déployer avec un système d exploitation de poste de travail (également appelé poste de travail VDI) ou un système d exploitation de serveur (également appelé poste de travail partagé hébergé ou HSD). Dans le cas d un système d exploitation de poste de travail, chaque utilisateur accède à une machine virtuelle dédiée à laquelle un CPU virtuel et 2 Go de RAM sont alloués. Dans le cas d un système d exploitation de serveur, six CPU virtuels et 12 Go de RAM sont alloués à chaque machine virtuelle, qui est partagée entre 20 sessions de bureau virtuel. Le Tableau 6 détaille les caractéristiques de la charge de travail du bureau virtuel de référence. Pour calculer le nombre de bureaux virtuels de référence équivalents correspondant à un besoin particulier, il suffit de traduire les ressources requises en nombre de bureaux virtuels de référence nécessaires pour répondre à ce besoin. 34 EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V

35 Chapitre 4: Dimensionnement de la solution Tableau 6. Caractéristiques de la charge de travail du bureau virtuel de référence Caractéristique Valeur Type de bureau virtuel OS de poste de travail (poste de travail VDI) : Microsoft Windows 8.1 Entreprise (32 bits) OS de serveur (HSD) : Windows Server 2012 R2 Processeurs virtuels par bureau virtuel RAM par bureau virtuel Nombre moyen d E/S par seconde par bureau virtuel en état stable OS de poste de travail (poste de travail VDI) : 1 CPU virtuel OS de serveur (HSD) : 0,3 CPU virtuel OS de poste de travail (poste de travail VDI) : 2 Go OS de serveur (HSD) : 0,6 Go 8 Cette définition du poste de travail se base sur des données utilisateur résidant dans un stockage partagé. Le profil d E/S est défini au moyen d un framework de test exécuté simultanément sur tous les postes de travail, avec une charge stable générée par l utilisation constante d applications bureautiques, telles que des navigateurs et des logiciels de productivité bureautique. Dimensionnement des serveurs virtuels d infrastructure avec Cloud privé VSPEX Cette solution utilise des serveurs virtuels sur un Cloud privé VSPEX avec infrastructure éprouvée Microsoft Hyper-V, qui inclut Active Directory, System Center Virtual Machine Manager, SQL Server, des contrôleurs XenDesktop Delivery et des serveurs PVS. Les utilisateurs peuvent également utiliser les ressources de l infrastructure existante si certains des composants ci-dessus sont déjà présents dans le datacenter. Le Tableau 7 indique les ressources requises de l infrastructure validée pour cette solution. Tableau 7. Ressources requises pour les serveurs virtuels de l infrastructure Serveur Quantité CPU Contrôleur de domaine (Active Directory/DNS/ DHCP) Mémoire (Go) Capacité (Go) SQL Server E/S par seconde System Center Virtual Machine Manager Contrôleur XenDesktop Serveur PVS EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V 35

36 Chapitre 4: Dimensionnement de la solution Modules de stockage VSPEX Les Guides d infrastructure EMC Proven intitulés Cloud privé EMC VSPEX : Microsoft Windows Server 2012 R2 avec Hyper-V - Jusqu à machines virtuelles et EMC VSPEX Private Cloud: Microsoft Windows Server 2012 R2 with Hyper-V for up to 125 Virtual Machines offrent des informations complémentaires de configuration des ressources serveur et de stockage. Approche modulaire Le dimensionnement du système de stockage en fonction des E/S par seconde du serveur virtuel représente un processus compliqué. Lorsqu une E/S parvient à la baie de stockage, elle est traitée par plusieurs composants, par exemple les processeurs de stockage, le cache DRAM (Dynamic Random Access Memory) back-end, FAST Cache (si utilisé) et les disques. Les clients doivent considérer plusieurs facteurs lors de la planification et de la mise à l échelle de leur stockage, afin d équilibrer la capacité, les performances et le coût de leurs applications. VSPEX utilise une approche modulaire afin de réduire la complexité. Un module est un ensemble d axes de disque qui prend en charge un nombre donné de bureaux virtuels dans l architecture VSPEX. Chaque module combine plusieurs axes de disque pour créer un pool de stockage prenant en charge les besoins de l environnement utilisateur. Modules validés Deux modules ont été validés pour une utilisation avec la baie VNXe3200. Ils fournissent une solution flexible pour le dimensionnement VSPEX : Module pour 125 bureaux virtuels avec provisionnement PVS Le plus petit module validé avec provisionnement PVS peut contenir jusqu à 125 bureaux virtuels. Il possède quatre disques SAS dans un pool de stockage FAST Cache. La Figure 6 présente l organisation du stockage. Figure 6. Organisation du stockage du module avec provisionnement PVS Module pour 125 bureaux virtuels avec provisionnement MCS Le plus petit module validé avec provisionnement MCS peut contenir jusqu à 125 bureaux virtuels. Il possède cinq disques SAS dans un pool de stockage FAST Cache. La Figure 7 présente l organisation du stockage. Figure 7. Organisation du stockage du module avec provisionnement MCS 36 EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V

37 Chapitre 4: Dimensionnement de la solution EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V 37

38 Chapitre 4: Dimensionnement de la solution Extension des environnements VSPEX End-User Computing existants La solution EMC VSPEX End-User Computing prend en charge un modèle d implémentation flexible à partir duquel il est facile d étendre votre environnement, parallèlement à l évolution des besoins métiers. Vous pouvez combiner les configurations d architecture de référence présentées dans cette solution pour créer des mises en œuvre plus importantes. Par exemple, vous pouvez créer d emblée une configuration pour 500 postes de travail, ou bien partir d une configuration pour 125 postes de travail et l étendre lorsque nécessaire. Le Tableau 8 répertorie les disques requis par les architectures de référence pour les quatre points d échantillonnage, à l exception des disques de secours. Tableau 8. Nombre de disques requis en fonction du nombre de bureaux virtuels Bureaux virtuels (utilisateurs) Disques Flash FAST Cache Non PvD PVS PvD (poste de travail/pvd) Disques SAS HSD Non PvD MCS PvD (poste de travail/pvd) HSD (4/6) (5+6) (4/6) (5+6) (8/12) (10+12) (8/12) (10+12) 10 Remarque : si vous commencez votre configuration par un module de 125 postes de travail pour MCS, vous pouvez ensuite l étendre à 250 postes de travail en ajoutant cinq disques SAS correspondants et en autorisant la rerépartition du pool. Pour en savoir plus sur l extension et la rerépartition des pools, consultez le livre blanc EMC VNX Virtual Provisioning Applied Technology. Valeurs maximales validées pour l environnement utilisateur VSPEX Nous avons validé les configurations EMC VSPEX End-User Computing sur la plate-forme VNXe3200. Comme indiqué dans le Tableau 8, le nombre maximal de postes de travail recommandé pour la baie VNXe3200 est de 500. Les organisations de disques validées sont créées de manière à assurer la prise en charge d un nombre de bureaux virtuels spécifié, selon un niveau de performance défini. Vous pouvez modifier une organisation du stockage validée en ajoutant des disques pour une capacité et des performances accrues, ainsi que des fonctions telles que FAST Cache pour les postes de travail et FAST VP pour améliorer les performances des données utilisateur. Cependant, la diminution de la quantité de disques recommandés ou le choix d un type de baie moins performant peut réduire le nombre d E/S par seconde par poste de travail et nuire à l expérience utilisateur en raison de temps de réponse accrus. 38 EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V

39 Chapitre 4: Dimensionnement de la solution VNXe3200 Organisation du stockage de base avec provisionnement PVS La Figure 8 illustre l organisation des disques nécessaires au stockage d un maximum de 500 bureaux virtuels avec provisionnement PVS. Cette organisation peut être utilisée avec les options de provisionnement aléatoires, statiques, PvD et HSD. Cette organisation n inclut pas l espace nécessaire au stockage des données de profils utilisateur. Figure 8. Organisation du stockage de base avec provisionnement PVS pour 500 bureaux virtuels Cette solution utilise la configuration de base suivante avec provisionnement PVS : Elle utilise cinq disques SAS pour VNXe Operating Environment (OE) et PVS vdisk. Seize disques SAS dans le pool de stockage RAID 10 n 1 servent à stocker le cache d écriture des bureaux virtuels. FAST Cache est activé pour l ensemble du pool. Pour le protocole en mode fichier, quatre systèmes de fichiers thin (un pour 125 postes de travail) sont provisionnés à partir du pool afin d être présentés aux serveurs Hyper-V en tant que partages CIFS. Pour le protocole en mode bloc, quatre thin LUN (une pour 125 postes de travail) sont provisionnées à partir du pool afin d être présentées aux serveurs Hyper-V en tant que CSV. Remarque : si la fonction PvD est mise en œuvre, la moitié des disques (huit disques SAS pour 500 postes de travail) suffit pour répondre aux exigences de performances. Cependant, la capacité des postes de travail sera réduite de 50 %. Si les exigences de capacité de votre environnement sont respectées, mettez en œuvre PvD avec provisionnement MCS à l aide de huit disques SAS pour 500 postes de travail. Elle utilise deux disques SSD pour FAST Cache. Il n y a aucune LUN configurable par les utilisateurs sur ces disques. Elle utilise un disque SAS et un disque SSD comme disques de secours. Remarque : l organisation des disques présentée sur la Figure 8 sert uniquement à des fins de démonstration. Elle peut se révéler différente en production, dans la mesure où le système VNXe automatise la répartition des disques pour améliorer les performances. Utilisez éventuellement des disques plus grands afin d accroître la capacité. Pour satisfaire aux recommandations en matière de charge, les disques doivent tous être cadencés à t/min et fournir la même capacité. En cas d utilisation de capacités différentes, les algorithmes d organisation du stockage risquent de produire de moins bons résultats. EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V 39

40 Chapitre 4: Dimensionnement de la solution Organisation du stockage de base avec provisionnement MCS La Figure 9 illustre l organisation des disques nécessaires au stockage d un maximum de 500 bureaux virtuels avec provisionnement MCS. Cette organisation peut être utilisée avec les options de provisionnement aléatoires, statiques, PvD et HSD. Cette organisation n inclut pas l espace nécessaire au stockage des données de profils utilisateur. Figure 9. Organisation du stockage de base avec provisionnement MCS pour 500 bureaux virtuels Cette solution utilise la configuration de base suivante avec provisionnement MCS : Elle utilise quatre disques SAS pour VNXe OE. Vingt disques SAS dans le pool de stockage RAID 5 n 1 servent à stocker les bureaux virtuels. FAST Cache est activé pour l ensemble du pool. Pour le protocole en mode fichier, quatre systèmes de fichiers thin (un pour 125 postes de travail) sont provisionnés à partir du pool afin d être présentés aux serveurs Hyper-V en tant que partage CIFS. Pour le protocole en mode bloc, quatre thin LUN (une pour 125 postes de travail) sont provisionnées à partir du pool afin d être présentées aux serveurs Hyper-V en tant que CSV. Remarque : si la fonction PvD est mise en œuvre, la moitié des disques (dix disques SAS pour 500 postes de travail) suffit pour répondre aux exigences de performances. Cependant, la capacité des postes de travail sera réduite de 50 %. Si les exigences de capacité de votre environnement sont respectées, mettez en œuvre PvD avec provisionnement MCS à l aide de dix disques SAS pour 500 postes de travail. Elle utilise deux disques SSD pour FAST Cache. Il n y a aucune LUN configurable par les utilisateurs sur ces disques. Elle utilise un disque SAS et un disque SSD comme disques de secours. Ils sont indiqués par la mention «HS» sur la Figure 9. Remarque : l organisation des disques présentée sur la Figure 10 sert uniquement à des fins de démonstration. Elle peut se révéler différente en production, dans la mesure où le système VNXe automatise la répartition des disques pour améliorer les performances. Utilisez éventuellement des disques plus grands afin d accroître la capacité. Pour satisfaire aux recommandations en matière de charge, les disques doivent tous être cadencés à t/min et fournir la même capacité. En cas d utilisation de capacités différentes, les algorithmes d organisation du stockage risquent de produire de moins bons résultats. 40 EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V

41 Organisation du stockage de données utilisateur facultatif Chapitre 4: Dimensionnement de la solution Lors des tests de validation de la solution, nous avons alloué un espace de stockage aux données utilisateur sur la baie VNXe, comme illustré sur la Figure 10. Ce stockage, qui vient en complément du stockage de base indiqué sur la Figure 8 et sur la Figure 9, sert à stocker les serveurs d infrastructure, les profils utilisateur, les répertoires personnels et les Personal vdisks. Il n est pas nécessaire si un stockage de ces éléments existe ailleurs dans l environnement de production. Figure 10. Organisation du stockage facultatif pour 500 bureaux virtuels Cette solution utilise la configuration du stockage facultatif suivante : Elle utilise un disque SAS comme disque de secours, indiqué par la mention «HS» sur la Figure 10. Dix disques SAS dans le pool de stockage RAID 5 n 3 servent à stocker les données utilisateur et les profils d itinérance. Deux systèmes de fichiers CIFS sont créés depuis ce pool. L un sert à stocker les données utilisateur et l autre, les données de profil utilisateur. Si plusieurs types de disque sont mis en œuvre, vous pouvez activer FAST VP pour hiérarchiser automatiquement les données en fonction des différences de performances et de capacité des disques. FAST VP agit au niveau du pool de stockage en mode bloc et choisit automatiquement l emplacement de stockage des données en fonction de la fréquence de leur utilisation. Les données souvent consultées sont promues vers des niveaux de stockage plus élevés, par incréments de 256 Mo, tandis que les données les moins utilisées peuvent migrer vers un niveau inférieur pour une optimisation des coûts. Ce rééquilibrage par unité ou tranche de 256 Mo de données intervient dans le cadre d une opération de maintenance planifiée à intervalles réguliers. EMC ne recommande pas FAST VP pour le stockage des bureaux virtuels, mais il peut améliorer les performances lorsqu il est implémenté pour les données utilisateur et les profils d itinérance. Douze disques SAS dans le pool de stockage RAID 10 n 4 servent à stocker les PvD. FAST Cache est activé pour l ensemble du pool. Pour le protocole en mode fichier, quatre systèmes de fichiers (un pour 125 postes de travail) sont provisionnés à partir du pool afin d être présentés aux serveurs Hyper-V en tant que partages CIFS. Pour le protocole en mode bloc, quatre LUN (une pour 125 postes de travail) sont provisionnées à partir du pool afin d être présentées aux serveurs Hyper-V en tant que CSV. EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V 41

42 Chapitre 4: Dimensionnement de la solution Sélection de l architecture de référence appropriée Pour choisir l architecture de référence adaptée à un environnement client, vous devez déterminer les ressources dont cet environnement a besoin, puis traduire ces besoins en nombre de bureaux virtuels de référence équivalents ayant les caractéristiques définies dans le Tableau 6, page 35. Cette section décrit comment utiliser la fiche technique de dimensionnement du client pour simplifier le calcul du dimensionnement. Elle décrit également des facteurs supplémentaires à prendre en compte au moment de décider quelle architecture de référence déployer. Utilisation de la fiche technique de dimensionnement du client La fiche technique de dimensionnement vous aide à évaluer l environnement du client, ainsi qu à en calculer les critères de dimensionnement. Le Tableau 9 présente une fiche technique renseignée pour un environnement client donné à titre d exemple. L Annexe A propose une fiche technique de dimensionnement vierge que vous pouvez imprimer et utiliser pour dimensionner la solution d un client. Tableau 9. Exemple de fiche technique de dimensionnement du client Type d utilisateur Utilisateurs lourds Ressources requises Bureaux virtuels de référence équivalents CPU Mémoire (Go) E/S par seconde Bureaux virtuels de référence équivalents Nombre d utilis ateurs Nombre total de bureaux virtuels de référence Utilisateurs modérés Utilisateurs classiques Ressources requises Bureaux virtuels de référence équivalents Ressources requises Bureaux virtuels de référence équivalents Total 450 Pour renseigner la fiche technique de dimensionnement du client, procédez comme suit : 1. Identifiez les types d utilisateur à migrer vers l environnement EMC VSPEX End-User Computing, ainsi que le nombre d utilisateurs de chaque type. 2. Pour chaque type d utilisateur, déterminez les ressources de traitement requises en termes de CPU virtuels, de mémoire (Go), de performances de stockage (E/S par seconde) et de capacité de stockage. 42 EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V

43 Chapitre 4: Dimensionnement de la solution 3. Pour chaque type de ressource et chaque type d utilisateur, déterminez les bureaux virtuels de référence équivalents, c est-à-dire le nombre de bureaux virtuels de référence nécessaires pour répondre aux besoins de ressources spécifiés. 4. Déterminez le nombre total de postes de travail de référence nécessaires depuis le pool de ressources, pour l environnement du client. Calcul des ressources requises CPU Concernant le bureau virtuel de référence présenté dans le Tableau 6, page 35, nous partons du principe que la plupart des applications de poste de travail sont optimisées pour un seul CPU dans un déploiement de système d exploitation de poste de travail. Si un type d utilisateur requiert un poste de travail doté de plusieurs CPU virtuels, modifiez le nombre de bureaux virtuels proposé afin de prendre en compte ces ressources supplémentaires. Par exemple, si vous virtualisez 100 postes de travail, mais que 20 utilisateurs ont besoin de deux CPU au lieu d un, votre pool doit être doté d une capacité correspondant à 120 bureaux virtuels. Mémoire La mémoire joue un rôle capital dans le fonctionnement et les performances d une application. Chaque groupe de postes de travail vise donc des objectifs différents quant à la quantité de mémoire disponible considérée comme acceptable. Comme avec le calcul de CPU, si un groupe d utilisateurs requiert des ressources mémoire supplémentaires, il vous suffit d ajuster en conséquence le nombre de postes de travail prévu. À titre d exemple, si vous avez 200 postes de travail à virtualiser avec un système d exploitation de poste de travail, mais que chacun d eux requiert 4 Go de mémoire au lieu des 2 Go fournis par le bureau virtuel de référence, vous devez prévoir 400 bureaux virtuels de référence. E/S par seconde Les performances de stockage requises pour un poste de travail constituent généralement l aspect des performances le moins bien compris. Le bureau virtuel de référence utilise une charge de travail générée par un outil reconnu par le secteur pour exécuter un large éventail d applications de productivité bureautique, représentatives de la majorité des mises en œuvre de bureaux virtuels. Capacité de stockage La capacité de stockage requise pour un poste de travail varie considérablement en fonction des types d application utilisés et des règles spécifiques du client. Les bureaux virtuels de cette solution font appel à un stockage partagé supplémentaire pour les données de profils et les documents utilisateur. Cette exigence correspond à un composant facultatif ; elle peut être satisfaite en ajoutant du matériel de stockage spécifique défini dans la solution ou par les partages de fichiers existants de l environnement. Calcul du nombre de bureaux virtuels de référence équivalents Une fois toutes les ressources définies, déterminez le nombre de bureaux virtuels de référence équivalents à l aide des relations mentionnées dans le Tableau 10. Arrondissez toutes les valeurs au nombre entier le plus proche. EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V 43

44 Chapitre 4: Dimensionnement de la solution Tableau 10. Ressources du bureau virtuel de référence Type de poste de travail OS de poste de travail Ressource Valeur pour le bureau virtuel de référence Relation entre la configuration requise et les bureaux virtuels de référence équivalents CPU 1 Bureaux virtuels de référence équivalents = Ressources requises Mémoire 2 Bureaux virtuels de référence équivalents = (Ressources requises)/2 E/S par seconde 8 Bureaux virtuels de référence équivalents = (Ressources requises)/8 OS de serveur CPU 0,3 Bureaux virtuels de référence équivalents = (Ressources requises)/0,3 Mémoire 0,6 Bureaux virtuels de référence équivalents = (Ressources requises)/0,6 E/S par seconde 8 Bureaux virtuels de référence équivalents = (Ressources requises)/8 Par exemple, le type utilisateur lourd du Tableau 9 nécessite deux CPU virtuels, 12 E/S par seconde et 4 Go de mémoire pour chaque poste de travail dans un environnement de système d exploitation de poste de travail. Cela correspond à deux bureaux virtuels de référence en termes de CPU, deux bureaux virtuels de référence en termes de mémoire et deux bureaux virtuels de référence en termes d E/S par seconde, selon les caractéristiques des bureaux virtuels décrites dans le Tableau 6. Le nombre de bureaux virtuels de référence nécessaires pour chaque type d utilisateur est ensuite égal au nombre maximal requis pour une ressource individuelle. Par exemple, le nombre de bureaux virtuels de référence équivalents pour le type utilisateur lourd du Tableau 9 est de deux, ce nombre répondant à l ensemble des ressources requises (E/S par seconde, CPU virtuel et mémoire). Pour calculer le nombre total de bureaux virtuels de référence pour un type d utilisateur, multipliez le nombre de bureaux virtuels de référence équivalents pour ce type d utilisateur par le nombre d utilisateurs. Calcul du nombre total de bureaux virtuels de référence Renseignez une fiche technique pour chaque type d utilisateur que le client souhaite migrer dans l infrastructure virtuelle. Calculez ensuite le nombre total de bureaux virtuels de référence requis dans le pool de ressources. Pour cela, additionnez les bureaux virtuels de référence pour tous les types d utilisateur. Dans l exemple du Tableau 9, page 39, le total est de 450 bureaux virtuels. Sélection d une architecture de référence Le nombre total de bureaux virtuels de référence calculé à l aide de la fiche technique indique l architecture de référence répondant aux besoins clients. Dans l exemple du Tableau 9, le client a besoin d un pool d une capacité de 450 bureaux virtuels. Par conséquent, le pool de ressources de 500 bureaux virtuels suffit à ses besoins actuels tout en offrant une capacité d évolution. Toutefois, au moment de décider de l architecture de référence à déployer, mieux vaut parfois tenir compte d autres facteurs. Quelques exemples : 44 EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V

45 Accès simultanés Chapitre 4: Dimensionnement de la solution Avec la charge de travail de référence utilisée pour valider cette solution (Tableau 6, page 35), nous partons du principe que tous les utilisateurs de poste de travail sont actifs à tout moment. En d autres termes, nous avons testé l architecture de référence à 500 postes de travail avec 500 postes de travail, tous générant une charge de travail en parallèle, tous ayant été démarrés en même temps, etc. Si le client prévoit 800 utilisateurs, mais que seuls 50 % d entre eux sont connectés en même temps du fait de différences de fuseau horaire ou de la rotation des équipes, les 400 utilisateurs actifs sur 800 peuvent être pris en charge par l architecture à 500 postes de travail. Charges de travail plus importantes La charge de travail de référence est considérée comme une charge de travail de bureau classique. Cependant, certains clients peuvent avoir un profil plus actif. Si une entreprise compte 300 utilisateurs et que, du fait de l existence d applications d entreprise personnalisées, chaque utilisateur génère 12 E/S par seconde (et non les 8 E/S par seconde prévues dans la charge de travail de référence), ce client a besoin de E/S par seconde (300 utilisateurs x 12 E/S par seconde par poste de travail). La configuration à 375 postes de travail correspondant à trois modules est donc sous-alimentée dans un tel cas, puisqu elle a été définie pour E/S par seconde (375 postes de travail x 8 E/S par seconde par poste de travail). Il est donc préférable que ce client adopte une solution à 500 postes de travail avec quatre modules. Réglage précis des ressources matérielles Dans la plupart des cas, la fiche technique de dimensionnement suggère une architecture de référence en adéquation avec les besoins du client. Toutefois, dans certains cas, le client peut vouloir personnaliser davantage les ressources matérielles disponibles pour le système. La description complète de l architecture du système dépasse le cadre du présent document, mais vous pouvez pousser la personnalisation de votre solution à ce stade. Ressources de stockage Pour certaines applications, il est parfois nécessaire de séparer des charges de travail du stockage des autres charges de travail. Les organisations du stockage des architectures de référence placent tous les bureaux virtuels dans un seul pool de ressources. Pour séparer les charges de travail, déployez d autres disques pour chaque groupe concerné, et ajoutez-les à un pool dédié. Il est déconseillé de réduire la taille du pool de ressources de stockage principal pour prendre en charge cette séparation, ou de réduire la capacité du pool, sans d autres instructions que celles communiquées dans ce. Nous avons conçu les organisations de stockage présentées dans cette solution dans le but d équilibrer de nombreux facteurs différents, notamment en termes de haute disponibilité, de performances et de protection des données. Le fait de modifier les composants du pool peut avoir des répercussions importantes et difficiles à prévoir sur d autres points du système. EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V 45

46 Chapitre 4: Dimensionnement de la solution Ressources serveur Cette solution vous permet de personnaliser davantage les ressources du matériel serveur. Pour ce faire, calculez en premier lieu le total des ressources nécessaires pour les composants du serveur comme indiqué dans le Tableau 11. Notez l ajout des colonnes Total des ressources CPU et Total des ressources mémoire à la fiche technique. Tableau 11. Total des composants des ressources serveur Types d utilisateur Utilisateurs lourds Ressources requises CPU virtuels Mémoire (Go) Nombre d utilisateurs Total des ressources CPU Total des ressources mémoire (Go) Utilisateurs modérés Utilisateurs classiques Ressources requises Ressources requises Total L exemple décrit dans le Tableau 11 nécessite 350 CPU virtuels et 900 Go de mémoire. Dans la mesure où les architectures de référence supposent l utilisation de cinq postes de travail par cœur de processeur physique dans un environnement de système d exploitation de poste de travail, sans surprovisionnement de mémoire, cela implique 44 cœurs de processeur physiques et 900 Go de mémoire. En revanche, le pool de ressources de 500 bureaux virtuels utilisé dans la solution nécessite Go de mémoire et au moins 63 cœurs de processeurs physiques. Cela signifie que vous pouvez mettre en œuvre la solution de manière efficace avec moins de ressources serveur. Remarque : lors de la personnalisation du matériel du pool de ressources, gardez à l esprit les exigences de haute disponibilité du système. Récapitulatif La configuration indiquée dans la solution est considérée par EMC comme l ensemble de ressources minimal pour la gestion des charges de travail, sur la base de la définition d un bureau virtuel de référence. Dans toute mise en œuvre chez un client, la charge d un système est susceptible de varier dans le temps, en fonction des interactions des utilisateurs avec le système. Si les bureaux virtuels du client diffèrent de manière significative de la définition de référence et varient au sein d un même groupe de ressources, il est possible que vous soyez obligé d ajouter des ressources au système. 46 EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V

47 Chapitre 4: Dimensionnement de la solution EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V 47

48 Chapitre 5: Bonnes pratiques et considérations en matière de conception de solutions Chapitre 5 Bonnes pratiques et considérations en matière de conception de solutions Ce chapitre traite des points suivants : Présentation Considérations relatives à la conception du serveur Considérations relatives à la conception du réseau Considérations relatives à la conception du stockage Haute disponibilité et basculement sur incident Profil du test de validation Instructions de configuration de la sauvegarde EMC Solution VSPEX for Citrix XenDesktop with ShareFile StorageZones EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V

49 Chapitre 5: Bonnes pratiques et considérations en matière de conception de solutions Présentation Ce chapitre décrit les bonnes pratiques et les considérations relatives à la conception de la solution EMC VSPEX End-User Computing for Citrix XenDesktop. Pour plus d informations sur les bonnes pratiques de déploiement des différents composants de cette solution, consultez la documentation spécifique du fournisseur. Considérations relatives à la conception du serveur Les solutions VSPEX sont conçues pour s exécuter sur une vaste gamme de plates-formes serveur. VSPEX définit les minimas requis en termes de CPU et de ressources mémoire, mais n impose aucun type ni aucune configuration particulière de serveur. Le client peut utiliser la plate-forme et la configuration serveur qui respectent ou dépassent ces minimas. Par exemple, la Figure 11 montre comment un client peut satisfaire les mêmes besoins serveur en utilisant des serveurs génériques ou des serveurs haut de gamme. Ces deux mises en œuvre atteignent le nombre de cœurs de processeur et la quantité de RAM nécessaires, mais le type et le nombre de serveurs diffèrent. Figure 11. Flexibilité de la couche de traitement EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V 49

50 Chapitre 5: Bonnes pratiques et considérations en matière de conception de solutions Le choix d une plate-forme serveur dépend non seulement des exigences techniques de l environnement, mais aussi de la compatibilité de la plate-forme, des relations existantes avec le fournisseur du serveur, des fonctions avancées en matière de performances et de gestion et de nombreux autres facteurs. Quelques exemples : Du point de vue de la virtualisation, si la charge de travail du système est bien comprise, des fonctions comme la mémoire dynamique peuvent réduire les besoins en mémoire agrégée. Si le pool de machines virtuelles ne présente pas un niveau élevé de pics d utilisation ou d utilisations simultanées, vous pouvez réduire le nombre de CPU virtuels. À l inverse, si les applications que vous déployez effectuent beaucoup de traitements informatiques, vous devrez sans doute revoir à la hausse le nombre de CPU et la quantité de mémoire. Les principales contraintes à respecter sont les suivantes : quantité suffisante de cœurs de CPU et de mémoire pour prendre en charge les types et le nombre de machines virtuelles requis ; connexions réseau suffisantes pour une connectivité redondante aux switches du système ; capacité excédentaire suffisante pour permettre à l environnement de gérer les pannes de serveur et les basculements sur incident. Bonnes pratiques relatives au serveur Pour cette solution, EMC vous recommande de prendre en compte les bonnes pratiques suivantes concernant la couche serveur : Utiliser des serveurs identiques Il convient d utiliser des serveurs identiques ou, du moins, compatibles. VSPEX intègre des technologies de haute disponibilité au niveau de l hyperviseur et celles-ci requièrent parfois des jeux d instructions similaires sur le matériel physique sous-jacent. En mettant en œuvre VSPEX sur des serveurs identiques, vous réduisez les risques d incompatibilité. Utiliser des technologies de processeur récentes Pour les nouveaux déploiements, utilisez des versions récentes des technologies de processeur courantes. Elles sont supposées fonctionner aussi bien, voire mieux, que les systèmes utilisés pour valider la solution. Mettre en œuvre la haute disponibilité pour gérer les pannes d un serveur Il est recommandé de mettre en œuvre les fonctions de haute disponibilité au niveau de la couche de virtualisation et de s assurer que la couche de traitement des données dispose de ressources suffisantes pour gérer au minimum les pannes d un serveur. Cela permet également de procéder à des mises à niveau avec un minimum d interruptions de service. La section Haute disponibilité et basculement sur incident fournit de plus amples de détails. Remarque : lorsque vous implémentez les fonctions de haute disponibilité au niveau de la couche hyperviseur, la taille de la plus grande machine virtuelle créée ne peut pas dépasser la plus petite capacité de serveur physique de l environnement. 50 EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V

51 Chapitre 5: Bonnes pratiques et considérations en matière de conception de solutions Surveiller l utilisation des ressources et l adapter, si nécessaire Lorsque le système est en cours d exécution, surveillez l utilisation des ressources et effectuez les réglages requis, en fonction des besoins. Par exemple, le bureau virtuel de référence et les ressources matérielles requises dans cette solution impliquent un maximum de cinq CPU virtuels pour chaque cœur de processeur physique (rapport de 5 pour 1) dans les environnements de système d exploitation de poste de travail. Dans les environnements de système d exploitation de serveur, nous partons du principe qu il n y a aucune over-subscription des cœurs de CPU. En d autres termes, les six CPU virtuels configurés pour les machines virtuelles qui prennent en charge les 20 bureaux virtuels hébergés correspondent normalement à six cœurs de processeur physique (rapport de 1 pour 1). Dans la plupart des cas, ce niveau de ressources correspond parfaitement aux bureaux virtuels hébergés ; toutefois, ce rapport ne convient pas dans tous les cas. EMC recommande de surveiller l utilisation du CPU au niveau de la couche hyperviseur afin de déterminer si davantage de ressources sont requises et d en ajouter, si nécessaire. Matériel serveur validé Le Tableau 12 identifie le matériel serveur et les configurations validés dans cette solution. Tableau 12. Matériel serveur pour 500 postes de travail Serveurs pour les bureaux virtuels CPU Mémoire Réseau Configuration OS de poste de travail : 100 cœurs (1 CPU virtuel par poste de travail, 5 postes de travail par cœur) OS de serveur : 150 cœurs (0,3 CPU virtuel par poste de travail, 3,3 postes de travail par cœur) Réservation de 2 Go de RAM par hôte Hyper-V OS de poste de travail : 1 To de RAM (2 Go de RAM par poste de travail) OS de serveur : 300 Go de RAM (0,6 Go de RAM par poste de travail) 2 cartes réseau 10 GbE par serveur Virtualisation de la mémoire Microsoft Hyper-V Remarques : Le rapport CPU virtuel/cœur physique de 5 pour 1 s applique à la charge de travail de référence définie dans ce. Si nécessaire, au moment de déployer EMC Avamar, ajoutez des CPU et de la RAM aux composants qui en font une utilisation intensive. Pour plus d informations sur les ressources requises par Avamar, consultez la documentation produit appropriée. Quel que soit le nombre de serveurs que vous déployez pour respecter la configuration minimale requise indiquée dans le Tableau 12, ajoutez un serveur supplémentaire pour prendre en charge la haute disponibilité Hyper-V. Ce serveur doit afficher une capacité suffisante pour fournir une plate-forme de basculement sur incident dans l éventualité d une panne matérielle. Microsoft Hyper-V propose plusieurs fonctions avancées permettant d optimiser les performances et l utilisation globale des ressources. Cette section décrit les principales fonctions de gestion de la mémoire, ainsi que quelques remarques concernant leur utilisation dans votre solution VSPEX. EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V 51

52 Chapitre 5: Bonnes pratiques et considérations en matière de conception de solutions La Figure 12 illustre la façon dont un seul hyperviseur consomme la mémoire d un pool de ressources. Les fonctions de gestion de la mémoire d Hyper-V, par exemple la mémoire dynamique et la pagination intelligente, peuvent diminuer l utilisation totale de la mémoire et optimiser les rapports de consolidation de l hyperviseur. Figure 12. Consommation de la mémoire de l hyperviseur Les techniques de virtualisation de la mémoire permettent à l hyperviseur Hyper-V d abstraire les ressources de l hôte physique, telles que la mémoire dynamique, afin d isoler les ressources sur plusieurs machines virtuelles tout en évitant leur épuisement. Lorsque vous déployez des processeurs avancés (tels que des processeurs Intel avec prise en charge EPT), cette abstraction de mémoire s effectue au sein du CPU. Sinon, ce processus se déroule au niveau de l hyperviseur lui-même. Hyper-V propose les techniques suivantes de gestion de la mémoire : Mémoire dynamique La fonction de mémoire dynamique augmente l efficacité de la mémoire physique en traitant cette dernière comme une ressource partagée et en l allouant aux machines virtuelles de manière dynamique. La mémoire réellement consommée de chaque machine virtuelle est ajustée à la demande. La fonction de mémoire dynamique permet l exécution d un plus grand nombre de machines virtuelles en récupérant la mémoire inutilisée sur les machines virtuelles inactives. Dans Windows Server 2012, la fonction de mémoire dynamique permet d augmenter de manière dynamique la mémoire maximale disponible pour les machines virtuelles. 52 EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V

53 Chapitre 5: Bonnes pratiques et considérations en matière de conception de solutions Accès mémoire non uniforme L accès mémoire non uniforme (NUMA) est une technologie informatique à plusieurs nœuds qui permet à un CPU d accéder à une mémoire distante. Ce type d accès mémoire nuit aux performances. Toutefois, Windows Server 2012 utilise un processus appelé affinité du processeur, qui s efforce de garder les threads attachés à un CPU particulier pour éviter l accès à la mémoire distante. Dans les versions précédentes de Windows, cette fonction n est disponible qu au niveau de l hôte. Windows Server 2012 étend cette fonctionnalité aux machines virtuelles, pour améliorer les performances. Pagination intelligente Avec la fonction de mémoire dynamique, Hyper-V permet aux machines virtuelles de dépasser la mémoire physique disponible. Cela signifie que lorsque la mémoire minimale d une machine virtuelle est inférieure à sa mémoire de démarrage, Hyper-V ne dispose peut-être pas toujours de la mémoire supplémentaire disponible pour répondre aux besoins de démarrage d une machine virtuelle. La fonction de pagination intelligente comble l écart entre la mémoire minimale et la mémoire de démarrage et permet aux machines virtuelles de redémarrer de manière fiable. Cette fonction utilise les ressources disque en remplacement temporaire de la mémoire. Elle envoie de la mémoire moins utilisée vers le stockage disque et en reçoit en échange si nécessaire. Toutefois, cela peut entraîner une dégradation des performances. Hyper-V continue d utiliser la pagination de l invité lorsque la mémoire de l hôte est trop sollicitée, car cela est plus efficace que la pagination intelligente. Instructions pour la configuration de la mémoire Pour dimensionner et configurer correctement la solution, vous devez définir la quantité de mémoire serveur avec soin. Cette section fournit des instructions relatives à l allocation de mémoire aux machines virtuelles. Ces instructions tiennent compte de la capacité mémoire supplémentaire d Hyper-V, ainsi que des paramètres mémoire des machines virtuelles. Capacité mémoire supplémentaire d Hyper-V La virtualisation des ressources mémoire implique une capacité mémoire supplémentaire, qui inclut la mémoire consommée par la partition parente Hyper- V et la capacité mémoire supplémentaire de chaque machine virtuelle. Pour cette solution, prévoyez au moins 2 Go de mémoire pour la partition parente Hyper-V. Allocation de mémoire à des machines virtuelles Dans le cadre de cette solution, la capacité des serveurs est importante pour deux raisons : prendre en charge les services d infrastructure requis, tels que l authentification, les autorisations, DNS et les bases de données. Pour plus d informations sur les besoins d hébergement de ces services d infrastructure, consultez le Guide d infrastructure de Cloud privé VSPEX EMC Proven mentionné à la section Documentation indispensable. prendre en charge l infrastructure de postes de travail virtualisée. Dans cette solution, chaque bureau virtuel bénéficie de 2 Go de mémoire, comme indiqué dans le Tableau 6, page 35. Nous avons validé cette solution avec une mémoire allouée de manière statique et sans surallocation. Si vous utilisez la surallocation de mémoire dans un environnement réel, vous devez surveiller régulièrement l utilisation de cette mémoire par le système, ainsi que l activité d E/S du fichier d échange associé, afin d éviter tout résultat inattendu dû à une insuffisance de mémoire. EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V 53

54 Chapitre 5: Bonnes pratiques et considérations en matière de conception de solutions Considérations relatives à la conception du réseau Les solutions VSPEX définissent une configuration réseau minimale et fournissent des conseils généraux sur l architecture réseau, tout en permettant au client de sélectionner le matériel réseau qui répond à ces exigences. Si davantage de bande passante est nécessaire, mieux vaut ajouter de la capacité à la fois dans la baie de stockage et dans l hôte hyperviseur. Les différentes options de connectivité réseau d un serveur dépendent du type de serveur en question. À des fins de référence, pour l environnement validé, EMC part du principe que chaque bureau virtuel génère 8 E/S par seconde d une taille moyenne de 4 Ko. Cela implique que chaque bureau virtuel génère un minimum de 32 Ko/s de trafic sur le réseau de stockage. Dans le cas d un environnement prenant en charge 500 bureaux virtuels, cela équivaut à un minimum d environ 16 Mo/s. Si cette quantité se situe dans les limites acceptables pour les réseaux Gigabit, elle ne tient pas compte des autres opérations. À titre d exemple, davantage de bande passante est nécessaire pour : le trafic réseau utilisateur ; la migration des bureaux virtuels ; les opérations d administration et de gestion. Les exigences associées à chacune de ces opérations dépendent de la façon dont l environnement est utilisé. Dans ce contexte, nous ne pouvons pas réellement proposer des chiffres précis. Cependant, les réseaux décrits pour les architectures de référence de cette solution doivent être suffisants pour gérer les charges de travail moyennes de ces opérations. Quelles que soient les exigences en termes de trafic réseau, EMC vous recommande de toujours disposer d au moins deux connexions réseau physiques partagées par un réseau logique, de façon que la panne d une seule liaison n ait pas d impact sur la disponibilité du système. Le réseau doit être conçu de telle sorte qu en cas de panne, la bande passante totale puisse traiter la totalité de la charge de travail. L infrastructure réseau doit proposer au moins : des liaisons réseau redondantes pour les hôtes, les switches et les systèmes de stockage ; la prise en charge de l agrégation de liens ; l'isolement du trafic conformément aux bonnes pratiques du secteur. 54 EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V

55 Chapitre 5: Bonnes pratiques et considérations en matière de conception de solutions Matériel réseau validé Le Tableau 13 identifie les ressources matérielles de l infrastructure réseau validée dans cette solution. Tableau 13. Configuration minimale des switches en modes bloc et fichier Type de stockage Configuration Bloc 2 switches physiques 2 ports 10 GbE par serveur Hyper-V 2 ports 10 GbE par processeur de stockage 1 port 1 GbE par processeur de stockage pour la gestion 2 ports FC 8 Gbit par serveur Hyper-V 2 ports FC 8 Gbit par processeur de stockage Fichier 2 switches physiques 2 ports 10 GbE par serveur Hyper-V 1 port 1 GbE pour la gestion 2 ports 10 GbE par processeur de stockage Remarques: La solution peut utiliser une infrastructure réseau 1 Gbit si les exigences sousjacentes liées à la bande passante et à la redondance sont satisfaites. Cette configuration suppose que la mise en œuvre de la solution VSPEX utilise des serveurs montés en rack. Pour les mises en œuvre basées sur des serveurs lames, assurez-vous que des caractéristiques similaires sont disponibles en termes de bande passante et de haute disponibilité. Instructions de configuration du réseau Cette section fournit des instructions pour paramétrer une configuration réseau redondante et haute disponibilité. Ces instructions tiennent compte de la redondance du réseau, de l agrégation de liens, de l isolement du trafic et des trames Jumbo. Les exemples de configuration concernent des réseaux IP. Toutefois, les bonnes pratiques et les principes de conception sont similaires dans le cas d un réseau de stockage Fibre Channel. Redondance du réseau Le réseau d infrastructure doit comporter des liaisons réseau redondantes pour chaque hôte Hyper-V, la baie de stockage, les ports d interconnexion des switches et les ports uplink des switches. Cette configuration assure la redondance et une bande passante réseau supplémentaire. Elle est incontournable, que l infrastructure réseau de la solution soit déjà en place ou déployée en parallèle avec les autres composants de la solution. La Figure 13 fournit un exemple de topologie de réseau haute disponibilité. EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V 55

56 Chapitre 5: Bonnes pratiques et considérations en matière de conception de solutions Figure 13. Exemple de conception réseau haute disponibilité Agrégation de liens Les baies EMC VNXe assurent la haute disponibilité et la redondance du réseau grâce à leur fonction d agrégation de liens. Cette dernière permet à plusieurs connexions Ethernet actives d apparaître sous forme de liaison unique avec une seule adresse MAC (Media Access Control) et, éventuellement, plusieurs adresses IP 2. Dans cette solution, nous avons configuré le protocole LACP (Link Aggregation Control Protocol) sur la baie VNXe afin de combiner plusieurs ports Ethernet dans une seule unité virtuelle. En cas de perte de liaison sur le port Ethernet, la liaison bascule sur un autre port. Nous avons distribué l ensemble du trafic réseau sur les liaisons actives. Isolement du trafic Cette solution utilise des réseaux locaux virtuels (VLAN) pour dissocier les différents types de trafic réseau et optimiser ainsi le débit, la gérabilité, la séparation des applications, la haute disponibilité et la sécurité. 2 Le résultat d une agrégation de liens rappelle un canal Ethernet. La différence est que cette opération utilise la norme LACP IEEE 802.3ad. Cette norme prend en charge les agrégations de liens avec deux ports ou plus. Tous les ports concernés doivent présenter la même vitesse et la même configuration, à savoir le mode Full duplex. 56 EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V

57 Chapitre 5: Bonnes pratiques et considérations en matière de conception de solutions Les réseaux VLAN dissocient le trafic réseau de sorte que les divers types de trafic traversent des réseaux isolés. Dans certains cas, la conformité aux règles ou à la réglementation en vigueur rend cet isolement physique nécessaire ; cependant, dans de nombreux cas, un isolement logique via des réseaux VLAN suffit. Pour appliquer cette solution, vous devez recourir à trois réseaux VLAN au minimum : Réseau d accès des clients : réseau de machines virtuelles et trafic CIFS (réseaux orientés client, qui peuvent être séparés si nécessaire) Réseau de stockage : réseau SMB3/iSCSI et migration dynamique (réseau privé) Réseau de gestion : gestion Hyper-V (réseau privé) La Figure 14 illustre la conception de ces réseaux VLAN. Figure 14. Réseaux requis Le réseau d accès des clients permet aux utilisateurs du système (ou clients) de communiquer avec l infrastructure. Le réseau de stockage est utilisé pour la communication entre la couche de traitement des données et la couche de stockage. Le réseau de gestion fournit aux administrateurs un accès dédié aux connexions de gestion de la baie de stockage, des switches réseau et des hôtes. Certaines bonnes pratiques requièrent un isolement supplémentaire du réseau pour le trafic de clusters, les communications de la couche de virtualisation et d autres fonctions. Ces réseaux supplémentaires peuvent être implémentés, mais ils ne sont pas obligatoires. EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V 57

58 Chapitre 5: Bonnes pratiques et considérations en matière de conception de solutions Remarques : La Figure 14 illustre les exigences relatives à la connectivité du réseau pour une baie VNXe utilisant des connexions réseau 10 GbE. Créez une topologie similaire si vous utilisez des connexions réseau 1 GbE. Si vous choisissez un réseau de stockage Fibre Channel pour le déploiement, songez à appliquer ces bonnes pratiques et principes de conception. Trames Jumbo Une trame Jumbo est une trame Ethernet avec une charge utile ou une unité de transmission maximale (MTU) supérieure à octets. La taille maximale d une trame Jumbo est généralement de octets. Le temps système de traitement est proportionnel au nombre de trames. Par conséquent, en réduisant le nombre de trames transmises, l activation de trames Jumbo diminue le temps système de traitement. Cela permet d augmenter le débit du réseau. Les trames Jumbo doivent être activées de bout en bout, y compris au niveau des switches réseau et des interfaces VNXe. Cette solution nécessite une MTU définie sur (trames Jumbo) pour un stockage et un trafic de migration efficaces. Considérations relatives à la conception du stockage Cette solution présente les organisations de disques utilisées dans les tests de validation. Chaque configuration équilibre la capacité de stockage disponible et les performances des disques. Plusieurs couches sont à prendre en compte pour la conception des organisations de stockage. La baie, notamment, dispose d un ensemble de disques alloués à un pool de stockage. À partir de ce pool, vous pouvez provisionner le stockage pour le cluster Hyper-V. Chaque couche présente une configuration spécifique, définie pour la solution et décrite dans le Guide de mise en œuvre EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V - Jusqu à 500 bureaux virtuels. Il est généralement possible de remplacer le type de disque par un autre présentant une capacité supérieure pour les mêmes performances, ou présentant des performances supérieures avec la même capacité. De même, vous pouvez modifier le positionnement des disques dans les tiroirs en cas de nouvel agencement ou d agencement mis à jour. Là où il est nécessaire de s écarter du type et du nombre de disques proposés, ou des organisations de pool et de volume spécifiées, assurez-vous que l ensemble ainsi obtenu apporte au système des ressources au moins équivalentes. Matériel de stockage validé et configuration Hyper-V prend en charge plusieurs méthodes d utilisation du stockage en cas d hébergement de machines virtuelles. Nous avons testé les configurations décrites dans le Tableau 14 avec SMB3 ou FC ; les organisations du stockage présentées ici respectent l ensemble des bonnes pratiques actuelles. Le cas échéant, un client ou un architecte doté de la formation requise et d une expérience pertinente peut apporter des modifications selon sa compréhension de l utilisation du système et de la charge. 58 EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V

59 Chapitre 5: Bonnes pratiques et considérations en matière de conception de solutions Tableau 14. Matériel de stockage pour 500 bureaux virtuels Objectif Stockage partagé VNXe pour les bureaux virtuels Configuration Caractéristiques communes : 2 ports FC 8 Gbit par processeur de stockage (variante bloc uniquement) Disques SAS 2,5 pouces, 600 Go, t/min : Nombre de disques PvD Non PvD HSD PVS MCS disques Flash 2,5 pouces, 100 Go Facultatif pour les données utilisateur Facultatif pour PvD 10 disques SAS 2,5 pouces, 600 Go, t/min 12 disques SAS 2,5 pouces, 600 Go, t/min Remarque : EMC vous recommande de configurer au moins un disque de secours pour chaque groupe de 30 disques d un type donné. Les recommandations fournies dans le Tableau 14 n incluent pas les disques de secours. Pour cette solution, nous avons utilisé Login Virtual Session Indexer (Login VSI) pour simuler une charge utilisateur sur les postes de travail. Login VSI fournit une estimation du nombre maximal d utilisateurs qu un environnement de postes de travail peut prendre en charge. Lors de ce test, nous avons utilisé la charge de travail Login VSI moyenne. Les organisations du stockage pour 500 postes de travail sur la baie VNXe3200 ont été définies lorsque le temps de réponse Login VSImax moyen était inférieur au seuil maximal calculé de manière dynamique (VSImax dynamique). Remarque : Login VSI définit le seuil maximal de deux manières : VSImax Classic et VSImax Dynamic. Le seuil VSImax Classic est défini sur millisecondes, alors que le seuil VSImax Dynamic est calculé en fonction du temps de réponse initial des activités des utilisateurs. Virtualisation du stockage Hyper-V Windows Server 2012 Hyper-V et le clustering avec basculement sur incident utilisent les fonctions CSV v2 et de nouveau format de disque dur virtuel (VHDX) pour virtualiser le stockage présenté aux machines virtuelles hôtes à partir d un système de stockage partagé externe. La Figure 15 propose un exemple de baie de stockage présentant des LUN en mode bloc (comme des volumes partagés de cluster) ou des partages CIFS en mode fichier (comme des partages SMB3) aux hôtes Windows en vue de l hébergement des machines virtuelles. Une option supplémentaire, à savoir les disques passe-système, permet aux machines virtuelles d accéder à un disque physique mappé sur un hôte Hyper-V pour lequel aucun volume n est configuré. Cette solution utilise les volumes partagés de cluster pour le mode bloc et les partages CIFS pour le mode fichier. EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V 59

60 Chapitre 5: Bonnes pratiques et considérations en matière de conception de solutions Figure 15. Types de disque virtuel Hyper-V CIFS et SMB 3.0 (stockage en mode fichier seulement) Windows Server 2012 et version supérieure prend en charge l utilisation de partages de fichiers CIFS (SMB 3.0) comme stockage partagé pour les machines virtuelles Hyper-V. Le protocole SMB est le protocole d échange de fichiers utilisé par défaut dans les environnements Windows. Windows Server 2012 offre un large éventail de nouvelles fonctions SMB avec un protocole mis à jour (SMB 3.0). Voici quelques fonctions clés disponibles avec Windows Server 2012 SMB 3.0 : Basculement transparent SMB Montée en charge SMB SMB Multichannel SMB Direct Chiffrement SMB VSS pour les partages de fichiers SMB Bail de répertoire SMB SMB PowerShell Grâce à ces nouveautés, SMB 3.0 offre des fonctionnalités plus riches qui, lorsqu elles sont associées, fournissent aux entreprises une solution de stockage hautes performances en remplacement des solutions Fibre Channel traditionnelles, et ce à moindre coût. Remarque : la fonction SMB est également connue sous le nom de CIFS. Pour plus d informations sur SMB 3.0, consultez le document Gamme EMC VNX : Introduction à la prise en charge SMB 3.0. CSV Un CSV est un disque partagé contenant un volume NTFS rendu accessible par tous les nœuds d un cluster de basculement sur incident Windows. Il peut être déployé sur un stockage SCSI local ou en réseau. 60 EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V

61 Chapitre 5: Bonnes pratiques et considérations en matière de conception de solutions Disques passe-système Windows Server 2012 prend également en charge les disques passe-système, qui permettent à une machine virtuelle d accéder à un disque physique mappé sur l hôte pour lequel aucun volume n est configuré. Nouveau format de disque dur virtuel Hyper-V dans Windows Server 2012 contient une mise à jour vers le format VHD, appelée VHDX, et dont la capacité et les fonctions intégrées de résilience sont supérieures. Les nouvelles caractéristiques principales du format VHDX sont les suivantes : prise en charge du stockage des disques durs virtuels avec une capacité pouvant atteindre 64 To ; protection supplémentaire contre la corruption des données pendant les coupures d alimentation en consignant les mises à jour sur les structures de métadonnées VHDX ; alignement optimal de la structure du format de disque dur virtuel pour s adapter aux disques à secteurs volumineux. Le format VHDX possède également les caractéristiques suivantes : tailles de bloc supérieures pour les disques dynamiques et différentiels, qui permettent aux disques de répondre aux besoins de la charge de travail ; disque virtuel à secteurs logiques de 4 Ko qui améliore les performances lorsqu il est utilisé par les applications et les charges de travail conçues pour les secteurs de 4 Ko ; possibilité de stocker des métadonnées personnalisées sur les fichiers que l utilisateur pourrait vouloir enregistrer, comme la version du système d exploitation ou les mises à jour appliquées ; fonctionnalités de récupération d espace pouvant réduire la taille des fichiers et permettant au périphérique de stockage physique sous-jacent de récupérer l espace inutilisé. (Par exemple, la fonction TRIM requiert un stockage en attachement direct ou des disques SCSI et du matériel compatible.) VNXe Virtual Provisioning EMC VNXe Virtual Provisioning permet aux entreprises de réduire leurs coûts de stockage en augmentant l utilisation de leur capacité, en simplifiant la gestion du stockage et en diminuant les périodes d interruption des applications. Virtual Provisioning leur permet également de réduire leurs besoins en énergie et en refroidissement, ainsi que de diminuer leurs investissements en capital. Il propose un provisionnement du stockage de type pool via la mise en œuvre de LUN de pool (thin LUN ou thick LUN). Les thin LUN fournissent un espace de stockage à la demande qui optimise l utilisation de votre système de stockage en allouant de l espace en fonction des besoins. Les thick LUN offrent des performances élevées et prévisibles au niveau de vos applications. Les deux types de LUN bénéficient des fonctions simples d emploi de provisionnement de type pool. Les pools et les LUN de pool constituent par ailleurs la base des services de données avancés comme FAST VP et les snapshots VNXe. Les LUN de pool prennent également en charge de nombreuses autres fonctions, telles que la réduction de LUN, l extension en ligne et le paramètre de seuil de capacité utilisateur. EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V 61

62 Chapitre 5: Bonnes pratiques et considérations en matière de conception de solutions EMC VNXe Virtual Provisioning permet de développer la capacité d un pool de stockage à partir de l interface utilisateur Unisphere une fois que les disques sont physiquement rattachés au système. Les systèmes VNXe peuvent rétablir l équilibre des éléments de données alloués pour tous les disques membres afin d utiliser les nouveaux disques une fois le pool développé. La fonction de rééquilibrage démarre automatiquement et s exécute en arrière-plan après une action de développement. Vous pouvez suivre la progression du rééquilibrage depuis le volet Jobs de Unisphere, comme illustré sur la Figure 16. Figure 16. Progression du rééquilibrage du pool de stockage Extension de LUN Utilisez l extension de LUN de pool pour développer la capacité des LUN existantes. Ceci permet de provisionner de plus grandes capacités à mesure que les besoins métiers augmentent. La baie VNXe3200 vous permet d étendre une LUN de pool sans perturber l accès utilisateur. Pour procéder à cette opération, il suffit de quelques clics et la capacité développée est alors immédiatement disponible. Toutefois, vous ne pouvez pas étendre une LUN de pool si elle fait partie d une opération de protection des données ou de migration de LUN. Par exemple, vous ne pouvez pas étendre les LUN de snapshot ou les LUN de migration. Pour plus d informations sur l extension des LUN de pool, consultez le livre blanc Virtual Provisioning for the New VNX. Alerte utilisateur via le paramètre de seuil de capacité Le client doit configurer des alertes proactives lors de l utilisation d un système de fichiers ou de pools de stockage basés sur des thin pools. Surveillez ces ressources afin que le stockage soit disponible pour le provisionnement au moment opportun et ainsi éviter le manque de capacité. 62 EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V

63 Chapitre 5: Bonnes pratiques et considérations en matière de conception de solutions La Figure 17 illustre les raisons pour lesquelles le provisionnement avec des thin pools nécessite une surveillance. Figure 17. Utilisation de l espace de thin LUN Surveillez les valeurs suivantes pour l utilisation de thin pools : Capacité totale correspond à la capacité physique totale disponible pour toutes les LUN d un pool. Allocation totale correspond à la capacité physique totale allouée actuellement à toutes les LUN de pool. Capacité réservée correspond à la capacité totale déclarée par l hôte prise en charge par le pool. Capacité d over-subscription correspond au volume de capacité utilisateur configuré pour les LUN dépassant la capacité physique sur un pool. L allocation totale ne doit jamais dépasser la capacité totale. Néanmoins, si elle s en approche, ajoutez en prévision de l espace de stockage aux pools avant d atteindre une limite stricte. La Figure 18 présente l utilisation du pool de stockage dans Unisphere avec des paramètres tels que Used Space, Available Space, Subscription, Alert Threshold et Total Space. Figure 18. Examen de l utilisation de l espace du pool de stockage EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V 63

64 Chapitre 5: Bonnes pratiques et considérations en matière de conception de solutions Lorsque la capacité du pool de stockage est épuisée, toute demande d allocation d espace supplémentaire échoue sur les LUN ayant fait l objet d une allocation dynamique. En général, les applications tentant d écrire des données sur ces LUN échouent également, et il en résultera probablement une panne. Pour éviter cela, surveillez l utilisation du pool et envoyez une alerte lorsque les seuils sont atteints. Définissez le paramètre Percentage Full Threshold pour configurer une marge d action suffisante avant qu une panne ne se produise. Cette alerte est active seulement si au moins une thin LUN est présente dans le pool, car les thin LUN sont la seule façon de réaliser une over-subscription du pool. Si le pool contient uniquement des thick LUN, l alerte n est pas active car le risque de manquer d espace en raison d une over-subscription est nul. EMC FAST Cache EMC FAST VP EMC FAST Cache permet d utiliser les disques Flash en tant que couche de cache étendue pour la baie. FAST Cache est un cache sans perturbation à l échelle de la baie. Il est disponible pour le stockage en modes fichier et bloc. Les données auxquelles les utilisateurs accèdent fréquemment sont copiées dans FAST Cache, puis les lectures et/ou les écritures suivantes sur ces segments de données sont traitées par FAST Cache. Cela permet de promouvoir immédiatement les données très actives sur les disques Flash, mais aussi d améliorer considérablement les temps de réponse pour ces données et de réduire les points sensibles susceptibles de survenir au sein d une LUN. FAST Cache est un composant facultatif de cette solution. EMC FAST VP hiérarchise automatiquement les données sur plusieurs types de disque pour tirer parti des différences de performances et de capacité. FAST VP agit au niveau du pool de stockage en mode bloc et choisit automatiquement l emplacement de stockage des données en fonction de la fréquence de leur utilisation. Les données les plus fréquemment utilisées sont promues vers des niveaux supérieurs de stockage, tandis que les données les moins actives migrent vers un niveau inférieur, ce qui permet d optimiser les coûts. Ce rééquilibrage intervient dans le cadre d une opération de maintenance planifiée à intervalles réguliers. Haute disponibilité et basculement sur incident Cette solution VSPEX fournit une infrastructure de stockage, de réseau et de serveurs virtualisée et hautement disponible. Lorsqu elle est mise en œuvre conformément aux instructions de ce guide, elle vous permet de faire face aux points uniques de défaillance, avec un impact minime sur les opérations métiers. Cette section décrit les fonctions de haute disponibilité de la solution. Couche de virtualisation EMC vous recommande de configurer les fonctions de haute disponibilité au niveau de la couche de virtualisation et d autoriser l hyperviseur à redémarrer automatiquement les machines virtuelles défaillantes.la Figure 19 représente la couche de l hyperviseur réagissant à une panne au niveau de la couche de traitement. Figure 19. Haute disponibilité de la couche de virtualisation 64 EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V

65 Chapitre 5: Bonnes pratiques et considérations en matière de conception de solutions La mise en œuvre de la haute disponibilité au niveau de la couche de virtualisation permet de s assurer qu en cas de défaillance matérielle, l infrastructure tentera de préserver le fonctionnement d autant de services que possible. Couche de traitement Bien que, pour cette solution, le choix des types de serveur utilisés dans la couche de traitement soit relativement flexible, nous vous recommandons d utiliser des serveurs d entreprise conçus pour le datacenter. Ce type de serveur inclut des alimentations redondantes, comme indiqué sur la Figure 20. Connectez-les à des unités d alimentation distinctes, conformément aux bonnes pratiques recommandées par votre fournisseur de serveurs. Figure 20. Alimentations redondantes EMC vous recommande également de configurer la haute disponibilité au niveau de la couche de virtualisation. Cela signifie que vous devez configurer la couche de traitement de manière à ce qu elle dispose de suffisamment de ressources disponibles pour répondre aux besoins de l environnement, même en cas de panne de serveur.la Figure 19 illustre cette recommandation. Couche réseau Les fonctions réseau avancées du système de stockage VNXe protègent la baie contre les pannes de connexion réseau. Chaque hôte Hyper-V dispose de plusieurs connexions au réseau utilisateur et au réseau de stockage Ethernet pour se prémunir contre les pannes de liaison, comme indiqué sur la Figure 21. Répartissez ces connexions sur plusieurs switches Ethernet afin d offrir une protection contre les défaillances des composants du réseau. EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V 65

66 Chapitre 5: Bonnes pratiques et considérations en matière de conception de solutions Figure 21. Haute disponibilité de la couche réseau L élimination des points uniques de défaillance au niveau de la couche réseau permet à la couche de traitement d accéder au stockage et de communiquer avec les utilisateurs, même en cas de défaillance d un composant. Couche de stockage La baie VNXe est conçue pour assurer une disponibilité de 99,999 % grâce à l utilisation de composants redondants sur l ensemble de la baie, comme illustré sur la Figure 22. Tous les composants de la baie sont capables de poursuivre les opérations en cas de panne matérielle. La configuration des disques RAID de la baie protège contre les pertes de données dues à des pannes de disques individuels. De plus, vous pouvez allouer les disques de secours disponibles de manière dynamique pour remplacer un disque défaillant. Figure 22. Fonctions haute disponibilité de la baie VNXe3200 Les baies de stockage EMC sont conçues par défaut pour garantir la haute disponibilité. Lorsqu elles sont configurées conformément aux instructions de leurs guides d installation, aucun point unique de défaillance ne peut entraîner une perte de données ou une indisponibilité. 66 EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V

67 Chapitre 5: Bonnes pratiques et considérations en matière de conception de solutions Profil du test de validation Caractéristiques du profil Nous avons validé cette solution VSPEX avec les caractéristiques du profil d environnement présenté dans le Tableau 15. Tableau 15. Profil de l environnement validé Caractéristique du profil Valeur Nombre de bureaux virtuels 500 Système d exploitation des bureaux virtuels CPU par bureau virtuel Nombre de bureaux virtuels par cœur de CPU RAM par bureau virtuel Méthode de provisionnement des postes de travail Microsoft Office OS de poste de travail : Windows 8.1 Enterprise (32 bits) OS de serveur : Windows Server 2012 R2 OS de poste de travail : 1 CPU virtuel OS de serveur : 0,3 CPU virtuel OS de poste de travail : 5 OS de serveur : 3,3 OS de poste de travail : 2 Go OS de serveur : 0,6 Go Citrix Provisioning Services (PVS) Machine Creation Services (MCS) Office Enterprise 2010 SP1 LoginVSI 3,7 Nombre moyen d E/S par seconde par bureau virtuel en état stable Nombre de LUN et de partages CIFS pour stocker les bureaux virtuels Nombre de bureaux virtuels par LUN ou partage CIFS Type de disque et type RAID pour les LUN ou les partages CIF Type de disque et RAID pour les partages CIFS d hébergement des profils utilisateur d itinérance et des répertoires personnels (facultatif pour les données utilisateur) MCS : disques SAS RAID 5, 2,5 pouces, 600 Go, t/min PVS : disques SAS RAID 10, 2,5 pouces, 600 Go, t/min PvD : disques SAS RAID 10, 2,5 pouces, 600 Go, t/min Disques SAS RAID 5, 2,5 pouces, 600 Go, t/min Remarque : nous avons mesuré le nombre moyen d E/S par seconde par bureau virtuel en état stable lorsque la charge de travail Login VSI moyenne des profils est simulée avec une configuration pour 500 postes de travail. La valeur Login VSImax était inférieure au seuil VSImax Dynamic. EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V 67

68 Chapitre 5: Bonnes pratiques et considérations en matière de conception de solutions Instructions de configuration de la sauvegarde EMC Caractéristiques du profil de sauvegarde Le Tableau 16 représente le profil d environnement de sauvegarde que nous avons validé pour cette solution. La solution décrit les besoins en matière de stockage de sauvegarde (initiaux et accrus) et de rétention du système. Rassemblez des informations complémentaires pour affiner le dimensionnement d Avamar, y compris les besoins en matière de copie sur bande, les informations de RPO et de RTO, ainsi que les besoins en réplication des environnements multisites. Tableau 16. Caractéristiques du profil de sauvegarde Caractéristique du profil Données utilisateur Valeur 5 To pour 500 bureaux virtuels (10 Go par poste de travail) Taux de changement quotidien des données utilisateur Données utilisateur 2 % Règle de rétention Nombre de sauvegardes quotidiennes Nombre de sauvegardes hebdomadaires Nombre de sauvegardes mensuelles Organisation de la sauvegarde Avamar offre plusieurs options de déploiement destinées à des exemples d utilisation et des exigences de restauration spécifiques. Dans le cas présent, la solution est déployée avec Avamar Data Store. Cela permet de sauvegarder les données utilisateur non structurées directement sur le système Avamar pour une restauration en mode fichier simplifiée. Cette solution de sauvegarde unifie le processus de sauvegarde à l aide de systèmes et de logiciels de sauvegarde avec déduplication parmi les meilleurs du marché, et permet d atteindre d excellents niveaux de performance et d efficacité. 68 EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V

69 Chapitre 5: Bonnes pratiques et considérations en matière de conception de solutions Solution VSPEX for Citrix XenDesktop with ShareFile StorageZones Avec l infrastructure supplémentaire nécessaire, la solution EMC VSPEX End-User Computing for Citrix XenDesktop prend en charge Citrix StorageZones avec Storage Center. Architecture ShareFile StorageZ ones La Figure 23 présente l architecture générale d un déploiement ShareFile StorageZones. Figure 23. Architecture générale de ShareFile Cette architecture englobe les composants suivants : Client : accède au service ShareFile par l intermédiaire de l un des outils natifs, tel qu un navigateur ou Citrix Receiver, ou directement via l API ShareFile. Control Plane : stocke des fichiers, des dossiers et des informations sur les comptes, et fournit un contrôle d accès, un reporting et d autres fonctions de courtage. Le Control Plane réside dans plusieurs datacenters Citrix répartis dans le monde entier. StorageZones : correspond aux emplacements de stockage des données. StorageZones ShareFile Storage Center étend le stockage Cloud SaaS ShareFile en fournissant au compte ShareFile des zones de stockage privées sur site appelées StorageZones. Les différences entre le stockage sur site ShareFile et le stockage Cloud sont les suivantes : Le stockage Cloud géré par ShareFile est un système de stockage public multitenant géré par Citrix. Un ShareFile Storage Center est un système de stockage privé à un seul tenant, géré par le client et accessible uniquement par les comptes clients approuvés. EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V 69

70 Chapitre 5: Bonnes pratiques et considérations en matière de conception de solutions Par défaut, ShareFile stocke les données sur le stockage Cloud sécurisé géré par ShareFile. La fonction ShareFile Storage Center vous permet de configurer une StorageZone privée sur site qui définit les emplacements de stockage des données et assure une optimisation des performances en rapprochant le stockage des données des utilisateurs. Utilisez les StorageZones avec le stockage Cloud géré par ShareFile ou en remplacement de ce dernier. Storage Center est un service Web qui gère l ensemble des opérations HTTPS des utilisateurs, ainsi que le sous-système de contrôle ShareFile. Le sous-système de stockage ShareFile gère les opérations liées au contenu des fichiers, comme les chargements, les téléchargements et la vérification antivirus. Lorsque vous créez une StorageZone, vous créez un sous-système de stockage privé pour vos données ShareFile. Le sous-système de contrôle ShareFile gère toutes les opérations ne concernant pas le contenu des fichiers, comme l authentification, les autorisations, l exploration de fichiers, la configuration, les métadonnées, l envoi et la demande de fichiers et l équilibrage de la charge. Le sous-système de contrôle exécute également des contrôles d intégrité de Storage Center et empêche les serveurs hors ligne d envoyer des demandes. Le sous-système de contrôle ShareFile est géré dans les datacenters en ligne Citrix. Considérations relatives à la conception Le nombre de StorageZones et leur emplacement doivent être définis en fonction des exigences de performances et de conformité de l entreprise. Par exemple, dans le cas d utilisateurs résidant en Europe, le stockage des fichiers dans un Storage Center situé en Europe offre des avantages, à la fois en termes de performances et de conformité. En général, l association des utilisateurs à l emplacement StorageZones géographiquement le plus proche garantit les meilleures performances. Pour un déploiement de ShareFile en environnement de production, il est conseillé d utiliser au moins deux serveurs dotés de Storage Center à des fins de haute disponibilité. Lorsque vous installez Storage Center, vous créez une StorageZone. Vous pouvez alors installer Storage Center sur un autre serveur et l associer à la même StorageZone. Les serveurs Storage Center appartenant à la même StorageZone doivent utiliser le même partage de fichiers pour le stockage. Architecture VSPEX pour ShareFile StorageZones La Figure 24 présente l architecture logique de la solution VSPEX pour ShareFile StorageZones. Le client est libre de choisir le matériel serveur et réseau de son choix pour respecter, voire dépasser, la configuration minimale indiquée, tandis que le stockage recommandé offre une architecture haute disponibilité pour le déploiement de ShareFile StorageZones. 70 EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V

71 Chapitre 5: Bonnes pratiques et considérations en matière de conception de solutions Figure 24. VSPEX for Citrix XenDesktop with ShareFile StorageZones : architecture logique Exigences en matière de serveur Un environnement de production haute disponibilité requiert au moins deux serveurs (machines virtuelles) dotés de Storage Center. Le Tableau 17 détaille la configuration CPU et mémoire minimale requise pour mettre en œuvre ShareFile StorageZones avec Storage Center. Tableau 17. Ressources matérielles minimales requises pour ShareFile StorageZones avec Storage Center CPU (cœurs) Mémoire (Go) Référence 2 4 Storage Center system requirements sur le site Web Citrix edocs. Exigences en matière de réseau Vous pouvez mettre en œuvre les composants réseau via des réseaux IP 1 GbE ou 10 GbE, dans la mesure où la bande passante et la redondance sont suffisantes pour respecter les exigences minimales de la solution. Prévoyez suffisamment de ports réseau pour prendre en charge les deux serveurs Storage Center supplémentaires. EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V 71

72 Chapitre 5: Bonnes pratiques et considérations en matière de conception de solutions Exigences en matière de stockage ShareFile StorageZones requiert un partage CIFS pour fournir un stockage de données privé à Storage Center. La gamme VNXe, qui assure le stockage dans le cadre des solutions VSPEX End-User Computing, fournit à la fois un accès en modes fichier et bloc avec de nombreuses fonctions, ce qui en fait la solution idéale pour le déploiement de ShareFile StorageZones. Le Tableau 18 détaille le stockage VNXe recommandé pour le partage CIFS de StorageZones. Tableau 18. Stockage VNXe recommandé pour le partage CIFS de ShareFile StorageZones Partage CIFS pour (nombre d utilisateurs) Configuration 500 utilisateurs 13 disques SAS 2,5 pouces, 600 Go, t/min (12+1 RAID 5) Remarques Cette configuration suppose que chaque utilisateur dispose de 10 Go d espace de stockage privé. 72 EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V

73 Chapitre 5: Bonnes pratiques et considérations en matière de conception de solutions EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V 73

74 Chapitre 6: Documentation de référence Chapitre 6 Documentation de référence Ce chapitre traite des points suivants : Documentation EMC Autre documentation EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V

75 Chapitre 6: Documentation de référence Documentation EMC Autre documentation Les documents suivants, disponibles sur le site de support en ligne EMC ou sur france.emc.com, contiennent des informations complémentaires et pertinentes. Si vous ne parvenez pas à accéder à un document, contactez un responsable de compte EMC. EMC VNXe3200 Installation Guide EMC Storage Integrator for Windows Suite Product Guide Unisphere System Getting Started Guide EMC PowerPath and PowerPath/VE for Windows Installation and Administration Guide EMC VNX Unified Best Practices for Performance Applied Best Practices EMC VNX Virtual Provisioning Applied Technology White Paper Guide d'administration d'emc Avamar 7 EMC Avamar 7 Operational Best Practices Avamar Client for Windows on Citrix XenDesktop Technical Note Introduction to the EMC VNXe3200 FAST Suite Overview White Paper Using a VNXe3200 System with CIFS File Systems EMC VNXe3200 Capacity and Performance Metrics: A Detailed Review White Paper EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7 and Microsoft Hyper- V for up to 1,000 Virtual Desktops Design Guide EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7 and Microsoft Hyper- V for up to 1,000 Virtual Desktops Implementation Guide Pour accéder à la documentation Citrix ou Microsoft, consultez les sites Web Citrix et Microsoft. EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V 75

76 Chapitre 6: Documentation de référence Annexe A Fiche technique de dimensionnement du client Cette annexe traite du point suivant : Fiche technique de dimensionnement du client pour solution EUC EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V

77 Annexe A: Fiche technique de dimensionnement du client Fiche technique de dimensionnement du client pour solution EUC Avant de sélectionner une architecture de référence sur laquelle baser une solution client, utilisez la fiche technique de dimensionnement du client pour collecter des informations à propos des besoins métiers du client, ainsi que pour calculer les ressources requises. Le Tableau 19 constitue une fiche technique vide. Un exemplaire de cette fiche technique est joint à ce, au format Microsoft Office Word, pour vous permettre de l imprimer facilement. Tableau 19. Fiche technique de dimensionnement du client Type d utilisateur CPU virtuels Mémoire (Go) E/S par seconde Bureaux virtuels de référence équivalents Nombre d utilis ateurs Nombre total de bureaux virtuels de référence Ressources requises Bureaux virtuels de référence équivalents Ressources requises Bureaux virtuels de référence équivalents Ressources requises Bureaux virtuels de référence équivalents Ressources requises Bureaux virtuels de référence équivalents Total Pour afficher et imprimer cette fiche technique : 1. Dans Adobe Reader, ouvrez le volet Attachments comme suit : Sélectionnez View > Show/Hide > Navigation Panes > Attachments. ou Cliquez sur l icône Attachments, comme illustré sur la Figure 25. EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V 77

78 Chapitre 6: Documentation de référence Figure 25. Fiche technique de dimensionnement du client imprimable 2. Sous Attachments, double-cliquez sur le fichier joint pour ouvrir et imprimer la fiche technique. 78 EMC VSPEX End-User Computing : Citrix XenDesktop 7.1 et Microsoft Hyper-V

EMC VSPEX END-USER COMPUTING

EMC VSPEX END-USER COMPUTING GUIDE DE MISE EN ŒUVRE EMC VSPEX END-USER COMPUTING VMware Horizon avec View EMC VSPEX Résumé Ce décrit les étapes générales à suivre pour déployer une solution EMC VSPEX End-User Computing pour VMware

Plus en détail

EMC VSPEX END-USER COMPUTING

EMC VSPEX END-USER COMPUTING GUIDE DE MISE EN ŒUVRE EMC VSPEX END-USER COMPUTING VMware Horizon 6.0 avec View et VMware vsphere Jusqu à 2 000 bureaux virtuels Technologies EMC VNX et EMC Data Protection EMC VSPEX Résumé Ce décrit

Plus en détail

EMC VSPEX END-USER COMPUTING

EMC VSPEX END-USER COMPUTING GUIDE DE MISE EN ŒUVRE EMC VSPEX END-USER COMPUTING Citrix XenDesktop 7.1 et VMware vsphere Jusqu à 500 bureaux virtuels Technologie EMC VNXe3200 et sauvegarde EMC EMC VSPEX Résumé Ce décrit les étapes

Plus en détail

CLOUD PRIVÉ EMC VSPEX :

CLOUD PRIVÉ EMC VSPEX : CLOUD PRIVÉ EMC VSPEX : VMware vsphere 5.5 et EMC ScaleIO EMC VSPEX Résumé Le présent document décrit la solution d infrastructure VSPEX EMC Proven destinée aux déploiements de Cloud privé avec VMware

Plus en détail

EMC VSPEX END-USER COMPUTING

EMC VSPEX END-USER COMPUTING Guide d infrastructure VSPEX EMC Proven EMC VSPEX END-USER COMPUTING Citrix XenDesktop 7 avec Microsoft Hyper-V Server 2012 - Jusqu à 2 000 bureaux virtuels Technologie EMC VNX nouvelle génération et sauvegarde

Plus en détail

Évolution vers l hyperconvergence : créer le Software Defined Data Center qui vous convient

Évolution vers l hyperconvergence : créer le Software Defined Data Center qui vous convient Enterprise Strategy Group Getting to the bigger truth. Livre blanc Évolution vers l hyperconvergence : créer le Software Defined Data Center qui vous convient Par Colm Keegan, Analyste senior, ESG Février

Plus en détail

INFRASTRUCTURES & RESEAUX

INFRASTRUCTURES & RESEAUX INFRASTRUCTURES & RESEAUX GERER LES SOLUTIONS CITRIX XENAPP ET XENDESKTOP 7.6 REF : CXD203 DUREE : 5 JOURS TARIF : 3 670 HT Public Administrateurs et ingénieurs. Pré-requis Avoir une bonne connaissance

Plus en détail

Veeam ONE Quelles sont les nouveautés de la v9?

Veeam ONE Quelles sont les nouveautés de la v9? Veeam ONE Quelles sont les nouveautés de la v9? Veeam ONE est un puissant outil de supervision, de reporting et de capacity planning pour l infrastructure de sauvegarde Veeam ainsi que pour les environnements

Plus en détail

TP3-MISE EN ŒUVRE D UNE SOLUTION DE HAUTE DISPONIBILITE POUR UN SERVEUR DE FICHIER

TP3-MISE EN ŒUVRE D UNE SOLUTION DE HAUTE DISPONIBILITE POUR UN SERVEUR DE FICHIER TP3-MISE EN ŒUVRE D UNE SOLUTION DE HAUTE DISPONIBILITE POUR UN SERVEUR DE FICHIER MELANIE SISR GR2 Introduction Le but de ce TP est d installer et de configurer un serveur de fichier hautement disponible

Plus en détail

SÉCURISER EMC VSPEX END-USER COMPUTING AVEC RSA SECURID

SÉCURISER EMC VSPEX END-USER COMPUTING AVEC RSA SECURID GUIDE DE CONCEPTION SÉCURISER EMC VSPEX END-USER COMPUTING AVEC RSA SECURID VMware Horizon View 5.2 et VMware vsphere 5.1 - Jusqu à 2 000 bureaux virtuels EMC VSPEX Résumé Le présent guide décrit les composants

Plus en détail

EMC VSPEX END-USER COMPUTING

EMC VSPEX END-USER COMPUTING EMC VSPEX END-USER COMPUTING Citrix XenDesktop 7 et VMware vsphere 5.1 - Jusqu à 2 000 bureaux virtuels Technologie EMC VNX nouvelle génération et sauvegarde EMC EMC VSPEX Abstraction Ce guide de l infrastructure

Plus en détail

Solutions de stockage SAN

Solutions de stockage SAN Solutions de stockage SAN Stockage SAN FC (Fiber Channel), iscsi et SAS : IBM DS series - Storwize / EMC² CX - VNX / NetApp FAS. Stockage SAN + Serveurs hôtes Expert en virtualisation, FIDUCIAL Cloud vous

Plus en détail

SQL Exchange SharePoint PME SUIVANT»

SQL Exchange SharePoint PME SUIVANT» STOCKAGE UNIFIÉ EMC POUR LES APPLICATIONS MICROSOFT VIRTUALISÉES Click. Microsoft. Simple. Microsoft SQL Server Les bases de données Microsoft SQL Server sont indispensables aux applications critiques

Plus en détail

EMC VSPEX END-USER COMPUTING

EMC VSPEX END-USER COMPUTING GUIDE DE CONCEPTION EMC VSPEX END-USER COMPUTING VMware Horizon View 6.0 et VMware vsphere Jusqu à 500 bureaux virtuels Technologies EMC VNXe3200 et EMC Data Protection EMC VSPEX Présentation Ce décrit

Plus en détail

EMC VSPEX POUR APPLICATIONS SAP BUSINESS SUITE VIRTUALISÉES

EMC VSPEX POUR APPLICATIONS SAP BUSINESS SUITE VIRTUALISÉES EMC VSPEX POUR APPLICATIONS SAP BUSINESS SUITE VIRTUALISÉES EMC VSPEX Résumé Ce décrit de manière générale les étapes nécessaires au déploiement d un système SAP sur une infrastructure EMC VSPEX Proven

Plus en détail

EMC VSPEX END-USER COMPUTING Citrix XenDesktop 7.5 et VMware vsphere avec EMC XtremIO

EMC VSPEX END-USER COMPUTING Citrix XenDesktop 7.5 et VMware vsphere avec EMC XtremIO GUIDE DE MISE EN ŒUVRE EMC VSPEX END-USER COMPUTING Citrix XenDesktop 7.5 et VMware vsphere avec EMC XtremIO Technologies EMC VNX et EMC Data Protection EMC VSPEX Résumé Ce guide de mise en œuvre décrit

Plus en détail

Table des matières 1. Avant-propos. Chapitre 1 Virtualisation du poste de travail

Table des matières 1. Avant-propos. Chapitre 1 Virtualisation du poste de travail Table des matières 1 Avant-propos Chapitre 1 Virtualisation du poste de travail 1. Définition et vue d'ensemble...13 1.1 Introduction...13 1.2 Cycle de vie du poste de travail....14 1.3 Terminologie....15

Plus en détail

Vous trouverez ci-après un résumé du contenu pédagogiques des différents modules de formation proposés.

Vous trouverez ci-après un résumé du contenu pédagogiques des différents modules de formation proposés. Le CESI, centre de formation professionnelle et supérieure, situé à Brest, recherche des personnes pour animer des formations dans les domaines suivants : Systèmes d information Page 2 Architecture systèmes

Plus en détail

BUSINESS STORAGE NAS GUIDE DE PROGRESSION DES OPPORTUNITÉS

BUSINESS STORAGE NAS GUIDE DE PROGRESSION DES OPPORTUNITÉS BUSINESS STORAGE NAS GUIDE DE PROGRESSION DES OPPORTUNITÉS La gamme de produits Seagate Business Storage NAS aide les revendeurs à valeur ajoutée à répondre aux besoins des clients recherchant un stockage

Plus en détail

Mise en œuvre d une solution de haute disponibilité pour un serveur de fichier

Mise en œuvre d une solution de haute disponibilité pour un serveur de fichier Mise en œuvre d une solution de haute disponibilité pour un serveur de fichier Sommaire : Page 2 à 12 : TP5 Mise en œuvre d une solution de haute disponibilité pour un serveur de fichier o o o Page 2-4

Plus en détail

PRÉSENTATION ANALYTIQUE DE LA BAIE EMC XTREMIO

PRÉSENTATION ANALYTIQUE DE LA BAIE EMC XTREMIO PRÉSENTATION ANALYTIQUE DE LA BAIE EMC XTREMIO INFORMATIONS SUR L ENTREPRISE XtremIO développe des systèmes de stockage de données d entreprise entièrement basés sur des supports à accès aléatoire, tels

Plus en détail

STOCKAGE SCALE-OUT EMC ISILON SANS COMPROMIS

STOCKAGE SCALE-OUT EMC ISILON SANS COMPROMIS STOCKAGE SCALE-OUT EMC ISILON SANS COMPROMIS Clusters de système de fichiers unique ou clusters d espace de nommage global EMC PERSPECTIVE 5 bonnes raisons de choisir EMC Isilon 1. Simplicité : simple

Plus en détail

EMC VSPEX END-USER COMPUTING

EMC VSPEX END-USER COMPUTING GUIDE DE MISE EN OEUVRE EMC VSPEX END-USER COMPUTING VMware Horizon View 6.0 et VMware vsphere Jusqu à 500 bureaux virtuels Technologies EMC VNXe3200 et EMC Data Protection EMC VSPEX Présentation Le présent

Plus en détail

Virtualisation des SI : Hyperviseurs / Serveurs - Microsoft

Virtualisation des SI : Hyperviseurs / Serveurs - Microsoft Virtualisation des SI : Hyperviseurs / Serveurs - Microsoft Implementing and Managing Microsoft Server Virtualization Institut Européen F2I Chantal BERDAA : cberdaa@ief2i.fr 10 Cours Louis Lumière 94300

Plus en détail

Virtualisation des SI : Postes de travail - CITRIX

Virtualisation des SI : Postes de travail - CITRIX Virtualisation des SI : Postes de travail - CITRIX Citrix Administration IB Florence Moulin : florence.moulin@ib.cegos.fr 1 place de la Pyramide Tour Atlantique - La Défense 9 92911 Paris La Défense tel.

Plus en détail

CLOUD PRIVÉ EMC VSPEX

CLOUD PRIVÉ EMC VSPEX Infrastructure EMC Proven CLOUD PRIVÉ EMC VSPEX Microsoft Windows Server 2012 R2 avec Hyper-V - Jusqu à 200 machines virtuelles Technologies EMC VNXe3200 et EMC Data Protection EMC VSPEX Résumé Le présent

Plus en détail

LA LENTEUR DES SAUVEGARDES VOUS EXASPÈRE?

LA LENTEUR DES SAUVEGARDES VOUS EXASPÈRE? Pourquoi choisir la gamme Data Domain? LA LENTEUR DES SAUVEGARDES VOUS EXASPÈRE? Les raisons pour lesquelles vous devez lire ce document Accélérez vos sauvegardes de 50 % (terminez les sauvegardes pendant

Plus en détail

Logiciel de gestion d imprimante

Logiciel de gestion d imprimante Cette rubrique aborde notamment les aspects suivants : «Utilisation du logiciel CentreWare», page 3-10 «Utilisation des fonctions de gestion de l imprimante», page 3-12 Utilisation du logiciel CentreWare

Plus en détail

Adopter une approche unifiée en matière d`accès aux applications

Adopter une approche unifiée en matière d`accès aux applications Adopter une approche unifiée en matière d`accès aux applications Présentée par Jean-Steve Shaker Architecte de solutions - Virtualisation 2012 Technologies Metafore Inc. L évolution 2012 Technologies Metafore

Plus en détail

GAMME DELL POWERVAULT MD STOCKAGE MODULAIRE LA GAMME DE SOLUTIONS DE STOCKAGE DELL POWERVAULT MD

GAMME DELL POWERVAULT MD STOCKAGE MODULAIRE LA GAMME DE SOLUTIONS DE STOCKAGE DELL POWERVAULT MD STOCKAGE MODULAIRE LA GAMME DE SOLUTIONS DE STOCKAGE DELL POWERVAULT MD Simplification de l'informatique La gamme Dell MD peut contribuer à simplifier votre infrastructure informatique en optimisant votre

Plus en détail

Installer des applications Office 2003

Installer des applications Office 2003 ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail Installer des applications Office 2003 DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION SECTEUR NTIC Sommaire Introduction...

Plus en détail

Logiciel de gestion d imprimante

Logiciel de gestion d imprimante Cette rubrique aborde notamment les aspects suivants : «Utilisation du logiciel CentreWare», page 3-10 «Utilisation des fonctions de gestion de l imprimante», page 3-12 Utilisation du logiciel CentreWare

Plus en détail

LES 5 PRINCIPALES RAISONS DE DÉPLOYER MICROSOFT SQL SERVER SUR LE SYSTÈME DE STOCKAGE UNIFIÉ EMC VNX

LES 5 PRINCIPALES RAISONS DE DÉPLOYER MICROSOFT SQL SERVER SUR LE SYSTÈME DE STOCKAGE UNIFIÉ EMC VNX LES 5 PRINCIPALES RAISONS DE DÉPLOYER MICROSOFT SQL SERVER SUR LE SYSTÈME DE STOCKAGE UNIFIÉ EMC VNX Et si vous pouviez éviter aux administrateurs de base de données d avoir à se préoccuper au jour le

Plus en détail

Virtualisation des SI : Hyperviseurs / Serveurs - Microsoft

Virtualisation des SI : Hyperviseurs / Serveurs - Microsoft Virtualisation des SI : Hyperviseurs / Serveurs - Microsoft Implementing and Managing Microsoft Server Virtualization GLOBAL KNOWLEDGE Nathalie EUSTACHE : info@globalknowledge.fr Tour Albert 1er 65 avenue

Plus en détail

08/02/2016 Hyper-V BTS SIO SISR. Keita Mohamed [NOM DE LA SOCIÉTÉ]

08/02/2016 Hyper-V BTS SIO SISR. Keita Mohamed [NOM DE LA SOCIÉTÉ] 08/02/2016 Hyper-V BTS SIO SISR Keita Mohamed [NOM DE LA SOCIÉTÉ] Hyper V Windows Server 2012 R 2 Windows Server 2012 R2 fournit à un administrateur une plateforme complète, au niveau administration de

Plus en détail

TP Cluster de basculement sur la ferme de serveur

TP Cluster de basculement sur la ferme de serveur sur la ferme de serveur A. Objectifs Installer configurer un serveur de fichier hautement disponible. Mise en œuvre d un cluster failover Schéma du réseau à construire : Lycée ozenne Réseau BTS-SIO SWICTH

Plus en détail

Virtualisation des Serveurs et du Poste de Travail

Virtualisation des Serveurs et du Poste de Travail Virtualisation des Serveurs et du Poste de Travail Les enjeux de la virtualisation Les acteurs du segment La virtualisation de serveurs Les concepts Les technologies d architectures L offre La virtualisation

Plus en détail

Quels critères pour votre infrastructure hyperconvergée de nouvelle génération?

Quels critères pour votre infrastructure hyperconvergée de nouvelle génération? Descriptif de la solution Mars 2016 Points clés Qu'est-ce que l'hyperconvergence de nouvelle génération? Nous présentons les objectifs permettant aux systèmes hyperconvergés de nouvelle génération de corriger

Plus en détail

Big Data EC2 S3. Stockage. Amazon Web Services. Réf. Intitulé des formations Page

Big Data EC2 S3. Stockage. Amazon Web Services. Réf. Intitulé des formations Page IAM Big Data EBS Big Data Cloud EC2 S3 Cloud Stockage Stockage Amazon Web Services Réf. Intitulé des formations Page GK4501 Notions de base Amazon Web Services 3 GK4502 Architecture sur Amazon Web Services

Plus en détail

Garantir la qualité et la disponibilité des services métier fournis à vos clients

Garantir la qualité et la disponibilité des services métier fournis à vos clients FICHE DE PRÉSENTATION DE LA SOLUTION CA Service Assurance Mai 2010 Garantir la qualité et la disponibilité des services métier fournis à vos clients we can est un portefeuille de solutions de gestion mûres

Plus en détail

EMC VSPEX SOLUTION FOR INFRASTRUCTURE AS A SERVICE WITH MICROSOFT SYSTEM CENTER

EMC VSPEX SOLUTION FOR INFRASTRUCTURE AS A SERVICE WITH MICROSOFT SYSTEM CENTER GUIDE DE CONCEPTION ET DE MISE EN ŒUVRE EMC VSPEX SOLUTION FOR INFRASTRUCTURE AS A SERVICE WITH MICROSOFT SYSTEM CENTER EMC VSPEX Résumé Ce guide de conception et de mise en œuvre décrit la conception

Plus en détail

Fiche Technique SCVMM

Fiche Technique SCVMM Le 27/03/2013 OBJECTIF VIRTUALISATION mathieuc@exakis.com EXAKIS NANTES Identification du document Titre Projet Date de création Date de modification Fiche Technique Objectif 27/03/2013 27/03/2013 SCVMM

Plus en détail

WHITE PAPER. Présentation d Acronis Backup & Recovery 10 Overview

WHITE PAPER. Présentation d Acronis Backup & Recovery 10 Overview Présentation d Acronis Backup & Recovery 10 Overview Copyright Acronis, Inc., 2000 2009 Table des matières Résumé... 3 La solution nouvelle génération de sauvegarde et de restauration signée Acronis. 4

Plus en détail

Motorola Phone Tools. Mise en route rapide

Motorola Phone Tools. Mise en route rapide Motorola Phone Tools Mise en route rapide Sommaire Configuration minimale requise...2 Avant d installer Motorola Phone Tools...3 Installation de Motorola Phone Tools...4 Installation et configuration du

Plus en détail

Microsoft System Center Configuration Manager 2007

Microsoft System Center Configuration Manager 2007 Microsoft System Center Configuration Manager 2007 Livre Blanc Microsoft France Publication: Octobre 2007 Résumé La supervision et l administration des matériels et des logiciels d un environnement distribué

Plus en détail

Misson : Windows Serveur 2008

Misson : Windows Serveur 2008 Misson : Windows Serveur 2008 M326080019 Contexte : Afin de mieux gérer l entreprise, il a été décidé de mettre en place un serveur Windows 2008. Cela permettra de mieux gérer les accès aux dossiers par

Plus en détail

PPE 1 - Sytème. Migration des solutions serveur/utilisateur. BERGUI Yassine - FONTENEAU Corentin - ARRIVETS Thibault. Septembre 2015 PAGE 1 SUR 10

PPE 1 - Sytème. Migration des solutions serveur/utilisateur. BERGUI Yassine - FONTENEAU Corentin - ARRIVETS Thibault. Septembre 2015 PAGE 1 SUR 10 PPE 1 - Sytème Migration des solutions serveur/utilisateur BERGUI Yassine - FONTENEAU Corentin - ARRIVETS Thibault Septembre 2015 PAGE 1 SUR 10 Sommaire Première partie: migration des solutions utilisateurs

Plus en détail

MailStore Server : guide de démarrage rapide

MailStore Server : guide de démarrage rapide MailStore Server : guide de démarrage rapide Sommaire Premières étapes... 2 Étape 1 : configuration requise et installation... 2 Étape 2 : lancement du client MailStore... 2 Étape 3 : configuration des

Plus en détail

Citrix XenApp 7.5 Concepts et mise en oeuvre de la virtualisation d'applications

Citrix XenApp 7.5 Concepts et mise en oeuvre de la virtualisation d'applications Virtualisation, enjeux et concepts 1. Définition et vue d'ensemble 15 1.1 Terminologie et concepts 16 1.2 Bénéfices 17 1.3 Technologies et solutions de virtualisation 19 1.3.1 Introduction 19 1.3.2 Virtualisation

Plus en détail

Grid et Multi-Grid Manager

Grid et Multi-Grid Manager Principaux Avantages Infoblox Grid des services réseau «toujours opérationnels» grâce à une architecture évolutive, redondante, fiable et à tolérance de panne Garantit l'intégrité et la disponibilité des

Plus en détail

10 conseils pour réussir votre projet de virtualisation de serveurs

10 conseils pour réussir votre projet de virtualisation de serveurs 10 conseils pour réussir votre projet de virtualisation de serveurs Réalisé pour Microsoft France par Introduction La mise en œuvre d un projet de virtualisation de serveurs présente de nombreux avantages

Plus en détail

CLOUD PRIVÉ EMC VSPEX Microsoft Windows Server 2012 R2 avec Hyper-V - Jusqu à 1 000 machines virtuelles

CLOUD PRIVÉ EMC VSPEX Microsoft Windows Server 2012 R2 avec Hyper-V - Jusqu à 1 000 machines virtuelles CLOUD PRIVÉ EMC VSPEX Microsoft Windows Server 2012 R2 avec Hyper-V - Jusqu à 1 000 machines virtuelles Technologie EMC VNX et EMC Powered Backup EMC VSPEX Résumé Le présent document décrit la solution

Plus en détail

Voici quelques exemples d utilisation courants : Cloud privé : machines virtuelles VMware ESX ou Microsoft Hyper-V

Voici quelques exemples d utilisation courants : Cloud privé : machines virtuelles VMware ESX ou Microsoft Hyper-V EMC VNXe AVANTAGES CLÉS Le nouveau système VNXe3200 est la baie hybride unifiée la plus économique du marché. SIMPLICITÉ Configuration d un NAS ou d un SAN en quelques minutes avec les nouveaux assistants

Plus en détail

Hyper-V et SC Virtual Machine Manager sous Windows Server 2008 R2

Hyper-V et SC Virtual Machine Manager sous Windows Server 2008 R2 186 Hyper-V et SC Virtual Machine Manager sous Windows Server 2008 R2 L'utilisation des fonctionnalités de haute disponibilité intégrées aux applications, L'ajout de solutions tierces. 1.1 Windows Server

Plus en détail

Windows 7 et 8. Virtualisation du poste de travail. Virtualisation Windows 8. avec Windows 8. avec Windows Server 2012.

Windows 7 et 8. Virtualisation du poste de travail. Virtualisation Windows 8. avec Windows 8. avec Windows Server 2012. Windows 8 et Windows Server 2012, une plate-forme de virtualisation des postes de travail Avec les technologies apportées par Windows Server 2012, les utilisateurs sous Windows (7 ou 8) peuvent retrouver

Plus en détail

Par CADICI Grégory & FRITZ Rémy

Par CADICI Grégory & FRITZ Rémy Par & FRITZ Rémy Technicien supérieur de maintenance informatique en contrat de professionnalisation à l IGBMC Virtualisation : projet de fin d étude gregory.cadici@igbmc.fr Amélioration des prestations

Plus en détail

Solutions de commutation pour les data centers d'alcatel-lucent Enterprise Poser les bases de la nouvelle génération de Data Centers

Solutions de commutation pour les data centers d'alcatel-lucent Enterprise Poser les bases de la nouvelle génération de Data Centers Solutions de commutation pour les data centers d' Poser les bases de la nouvelle génération de Data Centers Un nouveau paradigme de réseau Qu'ont en commun les tendances suivantes? Virtualisation Applications

Plus en détail

ENVIRONNEMENTS ORACLE CRITIQUES AVEC VMAX 3

ENVIRONNEMENTS ORACLE CRITIQUES AVEC VMAX 3 ENVIRONNEMENTS ORACLE CRITIQUES AVEC VMAX 3 AVANTAGES CLES CRITIQUES Puissance Stockage hybride avec des niveaux de service performants optimisés pour le Flash à grande échelle, pour les charges applicatives

Plus en détail

Visez le ciel grâce. aux services en nuage SURF. Guide pratique de Rogers sur les services en nuage et votre entreprise

Visez le ciel grâce. aux services en nuage SURF. Guide pratique de Rogers sur les services en nuage et votre entreprise Visez le ciel grâce aux services en nuage Guide pratique de Rogers sur les services en nuage et votre entreprise Visez le ciel grâce aux services en nuage... 01 L histoire et l évolution des services en

Plus en détail

EMC VSPEX FOR VIRTUALIZED MICROSOFT EXCHANGE 2013 AVEC MICROSOFT HYPER-V

EMC VSPEX FOR VIRTUALIZED MICROSOFT EXCHANGE 2013 AVEC MICROSOFT HYPER-V GUIDE DE MISE EN ŒUVRE EMC VSPEX FOR VIRTUALIZED MICROSOFT EXCHANGE 2013 AVEC MICROSOFT HYPER-V EMC VSPEX Abstraction Ce Guide de mise en œuvre décrit de manière générale les étapes nécessaires au déploiement

Plus en détail

La convergence des opérations informatiques Etude sur l intégration et l automatisation des processus de gestion des actifs et des services IT

La convergence des opérations informatiques Etude sur l intégration et l automatisation des processus de gestion des actifs et des services IT WHITE PAPER La convergence des opérations informatiques Etude sur l intégration et l automatisation des processus de gestion des actifs et des services IT TABLE DES MATIERES LA RÉALITÉ D AUJOURD HUI :

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Université de Strasbourg DIRECTION DES FINANCES Département des Achats et des Marchés Institut LE BEL Bureau 336 H - 3ème étage 4 rue Blaise PASCAL

Plus en détail

Une solution de pointe pour une technologie de pointe :

Une solution de pointe pour une technologie de pointe : Janvier 2008 IBM Information Management software Une solution de pointe pour une technologie de pointe : IBM Information Server et IBM InfoSphere Change Data Capture permettent d obtenir en temps réel

Plus en détail

CONFIGURER ET DÉPLOYER UN CLOUD PRIVÉ AVEC SYSTEM CENTER 2012

CONFIGURER ET DÉPLOYER UN CLOUD PRIVÉ AVEC SYSTEM CENTER 2012 SI 2.0 CONFIGURER ET DÉPLOYER UN CLOUD PRIVÉ AVEC SYSTEM CENTER 2012 REF : M20247 DUREE : 5 JOURS TARIF : 2350 HT Public Administrateurs de DataCenter responsables de la conception, de l installation et

Plus en détail

ARCHITECTURES DE VIRTUALISATION

ARCHITECTURES DE VIRTUALISATION ARCHITECTURES DE VIRTUALISATION Antoine Benkemoun - Barcamp 5 Octobre 2010 SOMMAIRE Introduction La virtualisation Son intérêt et ses problématiques Les différents types et classification Solutions techniques

Plus en détail

Quels avantages pour vous?

Quels avantages pour vous? Hébergement Misez sur l'avenir en toute sérénité en choisissant un hébergement externalisé Quels avantages pour vous? Evitez des coûts d'investissement et d évolutions élevés Soyez sûrs d'avoir en permanence

Plus en détail

Virtualisation des SI : Postes de travail - CITRIX

Virtualisation des SI : Postes de travail - CITRIX Virtualisation des SI : Postes de travail - CITRIX Engineering a Citrix ARROW ECS Azad Qadri : azad.qadri@arrowsecs.fr 38-40 rue Victor Hugo 92411 Courbevoie Cedex tel. : 0149974900 de 2094 à 9250 Formation

Plus en détail

Thème : M20417 Mise à jour des compétences d'administrateur sur Windows Server 2012 (niveau MCSA) vb

Thème : M20417 Mise à jour des compétences d'administrateur sur Windows Server 2012 (niveau MCSA) vb Thème : M20417 Mise à jour des compétences d'administrateur sur Windows (niveau MCSA) vb Durée : 5 jours Population cible : Cette formation s adresse aux professionnels IT, techniciens, administrateurs

Plus en détail

êtes-vous capable de garantir la qualité et la disponibilité des services métier fournis à vos clients?

êtes-vous capable de garantir la qualité et la disponibilité des services métier fournis à vos clients? FICHE DE PRÉSENTATION DE LA SOLUTION Gestion des opérations de service êtes-vous capable de garantir la qualité et la disponibilité des services métier fournis à vos clients? agility made possible La solution

Plus en détail

Fiche technique WS2012

Fiche technique WS2012 Le 18/03/013 OBJECTIF VIRTUALISATION mathieuc@exakis.com EXAKIS NANTES Identification du document Titre Projet Date de création Date de modification Fiche technique Objectif 18/03/2013 26/03/2013 WS2012

Plus en détail

LES SOLUTIONS D INFRASTRUCTURES CONVERGENTES POUR TRANSFORMER VOTRE DATACENTER. François BOTTON Product Marketing Manager

LES SOLUTIONS D INFRASTRUCTURES CONVERGENTES POUR TRANSFORMER VOTRE DATACENTER. François BOTTON Product Marketing Manager LES SOLUTIONS D INFRASTRUCTURES CONVERGENTES POUR TRANSFORMER VOTRE DATACENTER François BOTTON Product Marketing Manager LES PRIORITÉS DES DSI UNE MEILLEURE AGILITÉ Le déploiement rapide d'applications

Plus en détail

B3/B7 Réseau (SQL/Citrix)

B3/B7 Réseau (SQL/Citrix) B3/B7 Réseau (SQL/Citrix) Introduction Pour que plusieurs utilisateurs puissent travailler en même temps sur les mêmes données (clients, dossiers, ) il faut disposer d un réseau Plusieurs architectures

Plus en détail

MARQUE: SEAGATE. REFERENCE: STDR2000200 Backup Plus Slim CODIC: 4057155

MARQUE: SEAGATE. REFERENCE: STDR2000200 Backup Plus Slim CODIC: 4057155 MARQUE: SEAGATE REFERENCE: STDR2000200 Backup Plus Slim CODIC: 4057155 Seagate Dashboard - Guide d'utilisation Seagate Dashboard - Guide d utilisation 2013 Seagate Technology LLC. Tous droits réservés.

Plus en détail

Évaluation de la plate-forme de stockage multiprotocole Celerra NS20 EMC

Évaluation de la plate-forme de stockage multiprotocole Celerra NS20 EMC Évaluation de la plate-forme de stockage multiprotocole Celerra NS20 EMC Rapport rédigé à la demande d EMC Corporation Introduction EMC Corporation a chargé Demartek d effectuer une évaluation sous la

Plus en détail

FUTURE-READY, CONTINUITÉ DES SERVICES, SEAMLESS SECURITY. Stormshield SNS V2.1 NETWORK SECURITY I ENDPOINT SECURITY I DATA SECURITY

FUTURE-READY, CONTINUITÉ DES SERVICES, SEAMLESS SECURITY. Stormshield SNS V2.1 NETWORK SECURITY I ENDPOINT SECURITY I DATA SECURITY FUTURE-READY, CONTINUITÉ DES SERVICES, SEAMLESS SECURITY Stormshield SNS V2.1 NETWORK SECURITY I ENDPOINT SECURITY I DATA SECURITY Version logicielle 2.1 ANTICIPEZ: PRÉPAREZ L AVENIR GRÂCE À DES PERFORMANCES,

Plus en détail

Note de synthèse 15/11/2011. BTS Informatique de gestion option administrateur réseau. Note de synthèse Page 1

Note de synthèse 15/11/2011. BTS Informatique de gestion option administrateur réseau. Note de synthèse Page 1 Note de synthèse 15/11/2011 BTS Informatique de gestion option administrateur réseau Note de synthèse Page 1 Sommaire I. Présentation de l entreprise :... 3 II. Activités de l entreprise :... 3 III. Mon

Plus en détail

Licences du système d'exploitation Windows pour poste de travail pour une utilisation avec des machines virtuelles

Licences du système d'exploitation Windows pour poste de travail pour une utilisation avec des machines virtuelles Récapitulatif licences en volume Licences du système d'exploitation Windows pour poste de travail pour une utilisation avec des machines virtuelles Table des matières Ce récapitulatif s'applique à tous

Plus en détail

Alcatel-Lucent VitalQIP Appliance Manager

Alcatel-Lucent VitalQIP Appliance Manager Alcatel-Lucent Appliance Manager Solution complète de gestion des adresses IP et de bout en bout basée sur des appliances Rationalisez vos processus de gestion et réduisez vos coûts d administration avec

Plus en détail

Installation de Mac OS 9

Installation de Mac OS 9 apple Installation de Mac OS 9 K Apple Computer Inc. 1999 Apple Computer Inc. Tous droits réservés. Ce manuel est protégé par la loi du 11 mars 1957 sur la propriété littéraire et artistique, complétée

Plus en détail

État de la transformation IT

État de la transformation IT État de la transformation IT Analyse par EMC et VMware EMC et VMware aident les départements IT à se transformer en fournisseurs de services axés sur les besoins métiers. L État de la transformation IT

Plus en détail

Table des matières 1 Sources :... 2 2 Préambule :... 2 3 Prérequis... 2 4 L architecture utilisée :... 2 5 Installation de la VM 2008 R2 avec active

Table des matières 1 Sources :... 2 2 Préambule :... 2 3 Prérequis... 2 4 L architecture utilisée :... 2 5 Installation de la VM 2008 R2 avec active Table des matières 1 Sources :... 2 2 Préambule :... 2 3 Prérequis... 2 4 L architecture utilisée :... 2 5 Installation de la VM 2008 R2 avec active Directory... 2 5.1 Création des comptes nécessaire pour

Plus en détail

POURQUOI CHOISIR EMC POUR LA

POURQUOI CHOISIR EMC POUR LA POURQUOI CHOISIR EMC POUR LA GESTION DU CYCLE DE VIE AVANTAGES CLES D ORACLE Agilité Les bonnes pratiques liées aux technologies de réplication Oracle et EMC sont intégrées dans AppSync, ce qui limite

Plus en détail

Caractéristiques. Version 8.5

Caractéristiques. Version 8.5 Version 8.5 Cette page fournit des informations destinées à vous aider à sélectionner le logiciel de sauvegarde le mieux adapté à vos besoins et inclut les procédures pour installer et utiliser ce logiciel

Plus en détail

www.kiwi-backup.com info@kiwi-backup.com 03 89 333 888 Fax : 03 59 03 92 41

www.kiwi-backup.com info@kiwi-backup.com 03 89 333 888 Fax : 03 59 03 92 41 Revendeurs informatiques, SSII, spécialistes de la sécurité des données Sécurisez les données stratégiques de vos clients grâce à un service simple et efficace! et créez votre propre réseau de revendeurs!

Plus en détail

Solutions de Cloud privé Dell

Solutions de Cloud privé Dell Solutions de Cloud privé Dell dotées des technologies Intel Sélectionnez le Cloud adapté à vos applications et assurez-vous des résultats commerciaux rapides La technologie du Cloud vous place au cœur

Plus en détail

VMware Infrastructure 3

VMware Infrastructure 3 L I V R E B L A N C VMware Infrastructure 3 Présentation générale des prix, de l offre et des licences Table des matières Introduction... 3 Résumé... 3 Présentation de VMware Infrastructure 3... 4 Éditions

Plus en détail

Moderniser vos postes de travail grâce à VMware

Moderniser vos postes de travail grâce à VMware Moderniser vos postes de travail grâce à VMware Récapitulatif : une pression de toute part exercée sur les services informatiques OS PÉRIPHÉRI- QUES ACCÈS APPL. PRIS DANS UN CERCLE VICIEUX Récapitulatif

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DATACENTER. Infrastructure cloud

CAHIER DES CHARGES DATACENTER. Infrastructure cloud DATACENTER Infrastructure cloud Ce guide vous assistera tout au long du cycle de réalisation de votre projet IT : Assistance à maîtrise d ouvrage, rédaction de cahier des charges, évaluation des technologies,

Plus en détail

Virtualisation des SI : Hyperviseurs / Serveurs - Microsoft

Virtualisation des SI : Hyperviseurs / Serveurs - Microsoft Virtualisation des SI : Hyperviseurs / Serveurs - Microsoft Implementing and Managing SQLI Institut Stéphane ERNY : paris.formation@sqli.com 47/49 avenue Edouard Vaillant 92100 Boulogne Billancourt tel.

Plus en détail

Fonctionnement de Windows XP Mode avec Windows Virtual PC

Fonctionnement de Windows XP Mode avec Windows Virtual PC Fonctionnement de Windows XP Mode avec Windows Virtual PC Guide pratique pour les petites entreprises Table des matières Section 1 : présentation de Windows XP Mode pour Windows 7 2 Section 2 : démarrage

Plus en détail

SERVICES. Distribution de licences logicielles et gestion des droits livrés dans le Cloud et conçus pour le Cloud

SERVICES. Distribution de licences logicielles et gestion des droits livrés dans le Cloud et conçus pour le Cloud SERVICES Distribution de licences logicielles et gestion des droits livrés dans le Cloud et conçus pour le Cloud L industrie du logiciel face aux défis du Cloud Les entreprises ont rapidement réalisé la

Plus en détail

EMC VSPEX FOR VIRTUALIZED MICROSOFT SQL SERVER 2012 AVEC MICROSOFT HYPER-V

EMC VSPEX FOR VIRTUALIZED MICROSOFT SQL SERVER 2012 AVEC MICROSOFT HYPER-V GUIDE DE MISE EN ŒUVRE EMC VSPEX FOR VIRTUALIZED MICROSOFT SQL SERVER 2012 AVEC MICROSOFT HYPER-V EMC VSPEX Résumé Ce Guide de mise en œuvre décrit de manière générale les étapes nécessaires au déploiement

Plus en détail

IBM Storwize Rapid Application Storage

IBM Storwize Rapid Application Storage IBM Storwize Rapid Application Storage Une solution efficiente, intégrée et performante pour écourter le déploiement et le retour sur investissement (ROI). Points forts Améliorez le taux d utilisation

Plus en détail

BACKUP ADVANCED YOSEMITE. rotection complète du cœur aux extrémités du réseau. backup simplified TM

BACKUP ADVANCED YOSEMITE. rotection complète du cœur aux extrémités du réseau. backup simplified TM BACKUP ADVANCED rotection complète du cœur aux extrémités du réseau YOSEMITE backup simplified TM Protection évolutive des données pour le SMB Yosemite Backup Advanced est conçu pour les clients SMB recherchant

Plus en détail

LE SUIVI MATÉRIEL LE COLISAGE LA LOGISTIQUE LA MAINTENANCE. Pour développer votre business, la traçabilité est fondamentale.

LE SUIVI MATÉRIEL LE COLISAGE LA LOGISTIQUE LA MAINTENANCE. Pour développer votre business, la traçabilité est fondamentale. TRACKING Pour développer votre business, la traçabilité est fondamentale. Voilà pourquoi EBV Tracking innove avec des solutions sur mesure pour identifier, suivre et interagir avec tout votre matériel.

Plus en détail

Gestion des mises à jour

Gestion des mises à jour Gestion des mises à jour 1. Présentation de WSUS Un autre moyen de vous prémunir contre d éventuels problèmes est de vous assurer que vos machines clientes et serveurs sont bien mises à jour. Sur de petits

Plus en détail

Adaptateur de réseau convergent de choix pour le FCoE dans les centres de données virtualisés

Adaptateur de réseau convergent de choix pour le FCoE dans les centres de données virtualisés Adaptateur de réseau convergent de choix pour le FCoE dans les centres de données virtualisés L'adaptateur QLogic est plus performant que le modèle Emulex UCNA Principaux résultats L'adaptateur de réseau

Plus en détail

Étude de cas. Le routage. Programme Cisco Networking Academy Program CCNA 2: Notions de base sur les routeurs et le routage (version 3.

Étude de cas. Le routage. Programme Cisco Networking Academy Program CCNA 2: Notions de base sur les routeurs et le routage (version 3. Étude de cas Le routage Programme Cisco Networking Academy Program CCNA 2: Notions de base sur les routeurs et le routage (version 3.1) Vue d ensemble et objectifs Cette étude cas permet aux étudiants

Plus en détail

Cahier des évolutions. Version 2015 R1

Cahier des évolutions. Version 2015 R1 Cahier des évolutions Page 2 sur 18 Processus de validation Rédigé par Validé par Approuvé par MOLIERE Corinne LE FEVRE Bertrand MOLIERE Corinne 15/07/2014 2015-07-02 2015-07-02 Page 3 sur 18 Sommaire

Plus en détail

Installation de Windows 8 sur une machine virtuelle avec Parallels Desktop 7

Installation de Windows 8 sur une machine virtuelle avec Parallels Desktop 7 Installation de Windows 8 sur une machine virtuelle avec Parallels Desktop 7 Table des matières Installation de Windows 8 sur une machine virtuelle avec Parallels Desktop 7... 1 I Introduction... 2 II

Plus en détail