j achète! AGPI 19 novembre 2013 L économie sociale, j achète! 19 novembre 2013

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "j achète! AGPI 19 novembre 2013 L économie sociale, j achète! 19 novembre 2013"

Transcription

1 L économie sociale, j achète! AGPI Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l Occupationdu territoire Plan de la présentation 1. Mission dumamroten économie sociale 2. Définition de l économie sociale 3. Les entreprises d économie sociale 4. Les Initiatives pour développer l achat public auprès des entreprises collectives 5. Rappel de l encadrement législatif 6. Comment se procurer des biens ou services des entreprises d économie sociale? il? 7. La déclaration d engagement 8. Période de questions 1

2 Mission du MAMROT en économie sociale Mission du MAMROT Coordonner l intervention du gouvernement en matière d économie sociale Proposer des politiques en vue de favoriser le développement de l économie sociale Accompagner les ministères et organismes (M/O) dans la mise en place de mesures et programmes destinés aux entreprises d économie sociale. Qu est ce que l économie sociale? L'ensemble des activités économiques réalisées à des fins sociales dans le cadre d entreprises collectives. Activités économiques : vente ou échange de biens ou de services; Finalité sociale : bien être collectif, insertion sociale et professionnelle, création et maintien d emplois, proximité des services, etc.; Entreprises collectives : coopératives, mutuelles, OBNL. 2

3 Qu est ce que l économie sociale? Au Québec, l économie sociale c est plus de entreprises : coop/mutuelles et plus de OBNL à vocation marchande; plus de emplois; un chiffre d affaires de plus de 17 milliards $ plus de 20 secteurs d activité; Agroalimentaire, arts & culture, finance solidaire, loisirs et tourisme, médias & communication, ressources naturelles, santé, transport, petite enfance, manufacturier, etc. Qu est ce que les entreprises d économie sociale? Ce sont des entreprises de propriété collective (OBNL, coopératives, mutuelles) qui : combinent une mission sociale et une activité économique; répondent aux besoins des membres ou de la collectivité; ont une gouvernance démocratique et transparente; ont une autonomie de gestion par rapport à l'état; ont une autonomie de gestion par rapport à l État; réinvestissent leurs profits dans la réalisation de leur mission; ne peuvent être vendues et délocalisées. 3

4 Des exemples d entreprises d ÉS les 50 entreprises adaptées et les 49 entreprises d insertion: Fournitures de bureau (ex: Sextant tpour des pochettes, Cartonek pour des boîtes en carton, Atelier Polyteck pour des cartables) Impression et postimpression (Imprime Emploi, Alliance 9000) Entretien ménager ( ex: Service d entretien Pro Prêt) Récupération (ex: Certex qui récupère de la fibre textile) Destruction de documents confidentiels (ex: Recyclage Vanier) Alimentation et services traiteur (ex: Resto Plateau) les coopératives comme par exemple: Librairie, papeterie, informatique, services alimentaires (ex: Coopsco) Services graphiques (comme Corsaire Design, 1 20media) Essence : Pétroles Sonic (fait partie de La Coop fédérée) Plusieurs coops de solidarité qui offrent des services de proximité en région Initiatives pour développer l achat public auprès des entreprises collectives Deuxgrands objectifs : Outiller les entreprises collectives pour développer leurs relations d'affaires avec les marchés publics; Promouvoir l'achat public auprès des entreprises d économie sociale auprès des ministères et organismes gouvernementaux, des établissements des réseaux de la santé et des services sociaux et de l'éducation ainsi que des organismes municipaux. Parmi les 9 initiatives, soulignons : La réalisation et la diffusion de trousses d information. L invitation aux organismes publics et municipaux à signer la déclaration d'engagement à l'achat public auprès des entreprises collectives; 4

5 Initiatives pour développer l achat public auprès des entreprises collectives Les organismes publics et municipaux sont donc invités à s approvisionner davantage en biens et en services provenant de l économie sociale, et ce, dans le respect du cadre législatif en vigueur. Organismes publics : Loi sur les contrats des organismes publics; Organismes municipaux : Loi sur les cités et villes et Code municipal du Québec. Encadrement législatif : organismes publics Loi sur les contrats des organismes publics (LCOP) Rappel des principes et respect des accords de libéralisation Modification à la LCOP, qui fait des OBNL, coopératives et mutuelles des soumissionnaires potentiels aux appels d offres publics Importance de bien consulter la LCOP, les règlements qui en découlent et les politiques de gestion contractuelle de son organisation. Pour plus d informations : 5

6 Ce que la loi permet 1. Les règles contractuelles permettent aux organismes publics, de conclure des contrats de gré à gré avec des coopératives, des mutuelles et des OBNL dans tous les domaines lorsque la valeur des contrats est inférieure aux seuils d appels d offres publics obligatoires. Approvisionnement : $ et moins; Services : $ et moins Pour les établissements du réseau de la santé et des services sociaux et ceux du réseau de l éducation (approvisionnement et services): $ et moins. Ce que la loi permet sous les seuils (art. 14) 2. Sous les seuils d appels doffres d offres publics, les organismes publics doivent évaluer la possibilité de recourir à la procédure d appel d offres régionalisé, ce qui peut avantager les entreprises locales, dont les entreprises d économie sociale; 3. Les organismes publics doivent évaluer la possibilité de faire une rotation des fournisseurs et, si possible, recourir à de nouveaux contractants (Pourquoi ne pas envisager les entreprises d économie sociale?) 6

7 Répertoire de produits et services du CSPQ Pour les contrats de plus de 25K$ et plus en approvisionnement et de 100K$ et plus en services, les M/O doivent généralement utiliser les services du CSPQ. Le répertoire du CSPQ contient actuellement 4 entreprises d économie sociale soit Assemblage et sérigraphie LesMoulins, LesAteliers de l EDQ, ledq, Atelier des Sourds du Québec pour la réparation et rembourrage de chaises et de fauteuils de bureau et MIRA DOR pour les produits d entretien ménager. Encadrement législatif : organismes municipaux Deux lois : Loi sur les cités et villes; Code municipal du Québec. Politique d approvisionnement propre à chaque ville. Pour plus d informations, et ethique/gestion contractuelle/ 7

8 Organismes municipaux : seuils minimaux d appels d offres publics obligatoires Les règles contractuelles permettent aux organismes municipaux, de conclure des contrats de gré à gré avec : des OBNL, peu importe le montant et dans tous les domaines, sauf dans le domaine de la gestion des matières résiduelles et de la construction. des coopératives et les mutuelles: pour les contrats de $ et moins. Pour à $ : appel d offres sur invitation $ et plus : appel d offres public sur le Système électronique d appel d offres (SÉAO). Comment se procurer des biens ou services des entreprises d économie sociale? Les responsables de l approvisionnement i sont invités i à : S adresser aux Pôles régionaux d économie sociale et consulter les bottins régionaux d entreprises d économie sociale qu ils ont développés. Consulter les trousses d information du MAMROT (à venir) et le site du Chantier de l économie sociale Les Pôles régionauxd économie sociale sont composés d entreprises Les Pôles régionaux déconomie sociale sont composés d entreprises d économie sociale et d organisations de soutien, comme les centres locaux de développement (CLD), et ont pour mission de promouvoir l économie sociale et de favoriser la concertation entre les partenaires locaux et régionaux. 8

9 En plus, signez la déclaration d engagement! Les organismes publics et municipaux sont invités à reconnaître officiellement l apport socioéconomique des entreprises d économie sociale au dynamisme des territoires et à s engager, dans le respect des lois en matière d adjudication contractuelle, à s approvisionner davantage en biens et en services provenant de l économie sociale. Pour ce fi faire, ils peuvent signer la Déclaration d engagement à l achat public auprès des entreprises d économie sociale. (voir le site du MAMROT) Acheter «économie sociale» c est faire le choix: d investir dans des entreprises qui appartiennent à leur membres et à la communauté et dans leur essor économique et social; il d établir des partenariats avec des entreprises qui ont une empreinte sociale positive sur les territoires et qui contribuent notamment à la lutte contre la pauvreté, l intégration des personnes immigrantes et des personnes handicapées, à la création d emplois durables; de contribuer au développement d entreprises ancrées dans leur communauté, qui ne peuvent être délocalisées et qui sont un important levier de richesse collective tout en offrant des services de proximité. 9

10 Questions? commentaires? Pour plus d informations, 10

Loi sur l économie sociale

Loi sur l économie sociale PREMIÈrE SESSION QUARANTIÈME LéGISLATURE Projet de loi n o 27 Loi sur l économie sociale Présentation Présenté par M. Sylvain Gaudreault Ministre des Affaires municipales, des Régions et de l Occupation

Plus en détail

Loi sur l économie sociale

Loi sur l économie sociale PREMIÈrE SESSION QUARANTIÈME LéGISLATURE Projet de loi n o 27 (2013, chapitre 22) Loi sur l économie sociale Présenté le 19 mars 2013 Principe adopté le 6 juin 2013 Adopté le 10 octobre 2013 Sanctionné

Plus en détail

MARCHÉS PUBLICS ET ÉCONOMIE SOCIALE. Un tandem au service des collectivités

MARCHÉS PUBLICS ET ÉCONOMIE SOCIALE. Un tandem au service des collectivités MARCHÉS PUBLICS ET ÉCONOMIE SOCIALE Un tandem au service des collectivités Réalisé par le Chantier de l économie sociale en collaboration avec l ACLDQ et le CQCM Les marchés publics représentent, ici et

Plus en détail

DIRECTIVE 2600-062. Comité de direction de l Université TABLE DES MATIÈRES

DIRECTIVE 2600-062. Comité de direction de l Université TABLE DES MATIÈRES DIRECTIVE 2600-062 TITRE : Directive relative à la gestion des contrats d approvisionnement, de services, de travaux de construction et d acquisition de technologies de l information ADOPTION : Comité

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LES CONTRATS D APPROVISIONNEMENT, DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION

RÈGLEMENT SUR LES CONTRATS D APPROVISIONNEMENT, DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION RÈGLEMENTS POLITIQUES PROCÉDURES RÈGLEMENT SUR LES CONTRATS D APPROVISIONNEMENT, DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION Adopté par le conseil d administration le 25 mars 2009 et modifié le 17 juin 2015

Plus en détail

POLITIQUE D ACQUISITION DE BIENS, DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION

POLITIQUE D ACQUISITION DE BIENS, DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION POLITIQUE D ACQUISITION DE BIENS, DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION 1. ÉNONCÉ Afin de permettre les acquisitions nécessaires à l accomplissement de la mission de la Commission scolaire De La Jonquière,

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2015-2020

Plan d action de développement durable 2015-2020 Plan d action de développement durable 2015-2020 «Durable Responsable Prospère Ensemble on fait avancer le développement durable au Québec!» La Société du Grand Théâtre de Québec a pour mission de promouvoir

Plus en détail

TROUSSE D INFORMATION À L INTENTION DES ENTREPRISES D ÉCONOMIE SOCIALE Comment faire affaire avec les organismes municipaux

TROUSSE D INFORMATION À L INTENTION DES ENTREPRISES D ÉCONOMIE SOCIALE Comment faire affaire avec les organismes municipaux TROUSSE D INFORMATION À L INTENTION DES ENTREPRISES D ÉCONOMIE SOCIALE Comment faire affaire avec les organismes municipaux 1 Ce document a été réalisé par la Direction du développement régional, rural

Plus en détail

POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS

POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS 1. OBJET La présente politique a pour but de préciser l encadrement de l acquisition

Plus en détail

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Guide de rédaction Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Table des matières LA PRÉSENTATION DU PROJET 1.1. Le résumé du projet 1.2. L utilité sociale du projet 1.3. Le lien

Plus en détail

Initiatives pour développer l achat public auprès des entreprises collectives

Initiatives pour développer l achat public auprès des entreprises collectives Initiatives pour développer l achat public auprès des entreprises collectives 1 Ce document a été réalisé par la Direction du développement régional et de l économie sociale du ministère des Affaires municipales,

Plus en détail

POLITIQUE D ACHAT LOCAL DE LA MUNICIPALITÉ DE CANTLEY MUNICIPALITÉ DE CANTLEY

POLITIQUE D ACHAT LOCAL DE LA MUNICIPALITÉ DE CANTLEY MUNICIPALITÉ DE CANTLEY POLITIQUE D ACHAT LOCAL DE LA MUNICIPALITÉ DE CANTLEY MUNICIPALITÉ DE CANTLEY Adoptée au conseil municipal du 13 janvier 2015 Résolution numéro 2015-MC-R030 POLITIQUE D ACHAT LOCAL DE LA MUNICIPALITÉ DE

Plus en détail

POLITIQUE DE RECONNAISSANCE DES ORGANISMES PANAM

POLITIQUE DE RECONNAISSANCE DES ORGANISMES PANAM POLITIQUE DE RECONNAISSANCE DES ORGANISMES PANAM AOÛT 2012 PRÉPARÉ PAR LE BUREAU DU LOISR DE LA DIRECTION DE LA CULTURE ET DU PATRIMOINE 2 1. Présentation À Montréal, 80 % des activités de sport et de

Plus en détail

La Ville de Longueuil, un partenaire de premier plan

La Ville de Longueuil, un partenaire de premier plan La Ville de Longueuil, un partenaire de premier plan 2 2 M A I 2 0 1 5 P a r M a r i e - C h r i s t i n e C h a r t i e r e t B r u n o G r a n i e r S e r v i c e d e l a p p r o v i s i o n n e m e

Plus en détail

2.3 Les décrets et accords intergouvernementaux de libéralisation du commerce conclus par le gouvernement du Québec;

2.3 Les décrets et accords intergouvernementaux de libéralisation du commerce conclus par le gouvernement du Québec; TITRE : Politique relative aux contrats d approvisionnement, de services et de travaux de construction ORIGINE PAGE 1 de 20 Direction des services des ressources financières et matérielles RÉPONDANT Direction

Plus en détail

Charte régionale de la commande publique responsable. La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement

Charte régionale de la commande publique responsable. La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement Charte régionale de la commande publique responsable La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement Préambule Dès 1987 la Commission Mondiale sur l Environnement et le Développement des Nations

Plus en détail

Faire affaire avec le gouvernement du Québec. Célyne Couture. 10 avril 2013

Faire affaire avec le gouvernement du Québec. Célyne Couture. 10 avril 2013 Faire affaire avec le gouvernement du Québec 10 avril 2013 Célyne Couture Direction des services d information à la gestion contractuelle Sous-secrétariat aux marchés publics Secrétariat du Conseil du

Plus en détail

Direction générale adjointe Services institutionnels Service de l approvisionnement. Comité exécutif Le 12 novembre 2014

Direction générale adjointe Services institutionnels Service de l approvisionnement. Comité exécutif Le 12 novembre 2014 Direction générale adjointe Services institutionnels Service de l approvisionnement Comité exécutif Le 12 novembre 2014 1 Les devoirs de Montréal S assurer que l attribution des contrats est faite de la

Plus en détail

POLITIQUE D'ACHATS ET D APPELS D OFFRES

POLITIQUE D'ACHATS ET D APPELS D OFFRES POLITIQUE D'ACHATS ET D APPELS D OFFRES Mise à jour par : Patrice Rainville Dir. approvisionnement et ressources humaines Le 2 septembre 2014 SECTION 1 : Généralités... 3 1. Buts et objectifs... 3 2. Principes

Plus en détail

Chambre de commerce de Québec

Chambre de commerce de Québec Chambre de commerce de Québec 1 Table sur l approvisionnement régional / GRAPPE Les Petits DEJ des Champions de l approvisionnement Saison 2009 Fédération des caisses Desjardins du Québec 20 novembre 2009

Plus en détail

M106-2 LIGNES INTERNES DE CONDUITE EN MATIÈRE DE GESTION CONTRACTUELLE

M106-2 LIGNES INTERNES DE CONDUITE EN MATIÈRE DE GESTION CONTRACTUELLE M106-2 LIGNES INTERNES DE CONDUITE EN MATIÈRE DE GESTION CONTRACTUELLE Adoptées par le conseil des commissaires le 25 janvier 2016 LIGNES INTERNES DE CONDUITE EN MATIÈRE DE GESTION CONTRACTUELLE PRÉAMBULE

Plus en détail

Guide des marchés publics

Guide des marchés publics En 2013, 72 marchés publics émis et exécutés pour un montant total de 10 396 629 501 FDJ Guide des marchés publics Autant d opportunités à la portée des PME djiboutiennes peu importe leur taille et leur

Plus en détail

Contrats d approvisionnement, de services et de travaux de construction

Contrats d approvisionnement, de services et de travaux de construction Contrats d approvisionnement, de services et de travaux de construction Politique Approbation par le conseil d administration le 2 décembre 2014 (résolution 2014-TU-CA-026-156) Références : Loi sur les

Plus en détail

ANNEXE 01.01.18 - POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE VILLE DE REPENTIGNY

ANNEXE 01.01.18 - POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE VILLE DE REPENTIGNY ANNEXE 01.01.18 - POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE TABLE DES MATIÈRES 1. PRÉAMBULE... 3 2. CHAMP D APPLICATION... 4 3. PRINCIPES DIRECTEURS... 4 4. OBJECTIF POURSUIVI

Plus en détail

PROJET PILOTE MONTRÉALAIS L ÉCONOMIE SOCIALE J ACHÈTE!

PROJET PILOTE MONTRÉALAIS L ÉCONOMIE SOCIALE J ACHÈTE! PROJET PILOTE MONTRÉALAIS L ÉCONOMIE SOCIALE J ACHÈTE! Danny Roy, agent de développement Économie sociale Conférence régionale des élus (CRÉ) de Montréal droy@credemontreal.qc.ca 514 842-2400, poste 2500

Plus en détail

POLITIQUE DE SOUTIEN AUX PROJETS STRUCTURANTS POUR AMÉLIORER LES MILIEUX DE VIE. Dans le cadre de l Entente relative au

POLITIQUE DE SOUTIEN AUX PROJETS STRUCTURANTS POUR AMÉLIORER LES MILIEUX DE VIE. Dans le cadre de l Entente relative au POLITIQUE DE SOUTIEN AUX PROJETS STRUCTURANTS POUR AMÉLIORER LES MILIEUX DE VIE Dans le cadre de l Entente relative au Fonds de développement des territoires (FDT) 2015-2016 Présentée au Ministère des

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION 1

POLITIQUE DE COMMUNICATION 1 POLITIQUE DE COMMUNICATION 1 1) CONTEXTE GÉNÉRAL 1.1) INTRODUCTION Le Conseil municipal reconnaît que les communications avec le public et les communications entre employés et élus jouent un rôle majeur

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 FÉVRIER 2016 Mot du directeur général Avec son Plan d action de développement durable 2015-2020, SOQUIJ est fière de contribuer aux efforts de l administration

Plus en détail

LE SOUTIEN ESSENTIEL À UN DÉVELOPPEMENT ÉQUITABLE ET DURABLE

LE SOUTIEN ESSENTIEL À UN DÉVELOPPEMENT ÉQUITABLE ET DURABLE LES CHOIX BUDGÉTAIRES 2005-2006 LE SOUTIEN ESSENTIEL À UN DÉVELOPPEMENT ÉQUITABLE ET DURABLE Mémoire présenté par le CHANTIER DE L ÉCONOMIE SOCIALE au ministre des Finances, monsieur Michel Audet Dans

Plus en détail

Charte de PI des CTI. Charte de Propriété Intellectuelle des Centres Techniques Industriels

Charte de PI des CTI. Charte de Propriété Intellectuelle des Centres Techniques Industriels Charte de Propriété Intellectuelle des Centres Techniques Industriels La présente Charte a été adoptée par le Conseil d Administration du Réseau CTI le 29 janvier 2009 1 Préambule L innovation et la recherche

Plus en détail

CHORUM, une mutuelle innovante au service de l économie sociale et solidaire

CHORUM, une mutuelle innovante au service de l économie sociale et solidaire CHORUM, une mutuelle innovante au service de l économie sociale et solidaire CHORUM une histoire, une expertise Créée il y a plus de 60 ans par la Mutualité Française, CHORUM est une mutuelle dédiée à

Plus en détail

Pôle d innovation et de co-développement de l Économie Sociale et Solidaire

Pôle d innovation et de co-développement de l Économie Sociale et Solidaire Pôle d innovation et de co-développement de l Économie Sociale et Solidaire Espace de coopération entre acteurs et collectivités Une démarche partenariale initiée en 2001 par Nantes Métropole Ecossolies

Plus en détail

POLITIQUE DE SOUTIEN AUX ENTREPRISES DE LA MRC DE LOTBINIÈRE

POLITIQUE DE SOUTIEN AUX ENTREPRISES DE LA MRC DE LOTBINIÈRE POLITIQUE DE SOUTIEN AUX ENTREPRISES DE LA MRC DE LOTBINIÈRE Adoptée par la résolution # 2015-11-109 du conseil d administration du CLD de la MRC de Lotbinière le 17 novembre 2015 Adoptée par la résolution

Plus en détail

Des outils uniques et novateurs pour toutes les étapes du développement de votre entreprise d économie sociale

Des outils uniques et novateurs pour toutes les étapes du développement de votre entreprise d économie sociale Des outils uniques et novateurs pour toutes les étapes du développement de votre entreprise d économie sociale Les produits financiers 1. RISQ Aide technique Prédémarrage Capitalisation 2. Fiducie Capital

Plus en détail

construction Garde d enfants, congés parentaux et services aux personnes:

construction Garde d enfants, congés parentaux et services aux personnes: Garde d enfants, congés parentaux et services aux personnes: Complémentarité de mesures et co- construction Présenté par Jean Robitaille directeur général de l AQCPE Présenté par Jean Robitaille, directeur

Plus en détail

Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce

Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce Préparé par : Pour : 1 Table des matières 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE... 2 2. CLIENTÈLES ADMISSIBLES... 2 3. LES SERVICES OFFERTS... 3 3.1

Plus en détail

Politique de gestion contractuelle

Politique de gestion contractuelle Politique de gestion contractuelle Décembre 2010 (modifiée juin 2011) Table des matières SECTION 1 : Objectifs, définitions et champs d application...3 1.1 Objectifs...3 1.2 Éthique...3 1.3 Portée...4

Plus en détail

Annule : 2.2 La Loi sur l accès aux documents des organismes publics et sur la protection des renseignements personnels.

Annule : 2.2 La Loi sur l accès aux documents des organismes publics et sur la protection des renseignements personnels. Approbation : CC-010627-1034 Amendée par : CC-080422-2877 Annule : Règlement Politique Pratique de gestion S UJET : Politique de communication 1. LA RAISON D ÊTRE Les communications représentent un secteur

Plus en détail

LES ACHATS REGROUPÉS, POSITIONNEMENT STRATÉGIQUE POUR LES ORGANISATIONS

LES ACHATS REGROUPÉS, POSITIONNEMENT STRATÉGIQUE POUR LES ORGANISATIONS LES ACHATS REGROUPÉS, POSITIONNEMENT STRATÉGIQUE POUR LES ORGANISATIONS Présenté par Berthier Mailloux, directeur des achats regroupés 15 OCTOBRE 2014 Contenu de la présentation Que représentent pour vous

Plus en détail

PRÉAMBULE ÉNONCÉ DE POLITIQUE CHAMPS D APPLICATION POLITIQUE : PROCESSUS D APPELS D OFFRES CODE : DG-15. Origine : Autorité : Résolution 12-06-20-6.

PRÉAMBULE ÉNONCÉ DE POLITIQUE CHAMPS D APPLICATION POLITIQUE : PROCESSUS D APPELS D OFFRES CODE : DG-15. Origine : Autorité : Résolution 12-06-20-6. POLITIQUE : PROCESSUS D APPELS D OFFRES CODE : DG-15 Origine : Direction générale Autorité : Résolution 12-06-20-6.1 Référence(s) : Politiques et règlements de la CSEM : Approvisionnement (DG-16); Règlement

Plus en détail

Politique de gestion financière

Politique de gestion financière Politique de gestion financière Politique adoptée par le comité exécutif, le 30 mars 2012 TABLE DES MATIÈRES AVANT PROPOS... 1 OBJET... 1 1. RÈGLES DE GESTION FINANCIÈRE 1.1 Approbation du budget... 3

Plus en détail

Politique d approvisionnement

Politique d approvisionnement Direction des finances, de la trésorerie et des technologies de l information Version révisée adoptée le 23 janvier 2012 Résolution no 120123-9 Table des matières... 3 Règlement no 3... 14 ii Direction

Plus en détail

Plan d action stratégique 2014-2015-2016. Vision. Chantiers. Au terme du plan d action 2014-2015-2016

Plan d action stratégique 2014-2015-2016. Vision. Chantiers. Au terme du plan d action 2014-2015-2016 Plan d action stratégique 2014-2015-2016 Au terme du plan d action 2014-2015-2016 Vision Chantiers Le GRT Habitation Lévy aura consolidé sa position de leader indispensable et incontournable en immobilier

Plus en détail

MESURE D AIDE AU DÉMARRAGE D ENTREPRISE (MADE)

MESURE D AIDE AU DÉMARRAGE D ENTREPRISE (MADE) MESURE D AIDE AU DÉMARRAGE D ENTREPRISE (MADE) DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE DE LA MRC DES MASKOUTAINS (DEM) ACCOMPAGNER ENTREPRENDRE INNOVER Adoptée le 9 mars 2016 OBJECTIFS DE LA MESURE D AIDE AU DÉMARRAGE

Plus en détail

Schéma de développement des achats socialement responsables

Schéma de développement des achats socialement responsables Schéma de développement des achats socialement responsables Historique des clauses sociales et enjeux cadre législatif Les décrets de 2001, 2004 et enfin 2006 portant code des marchés publics, ont introduit

Plus en détail

Union Nationale des Entreprises Adaptées

Union Nationale des Entreprises Adaptées Union Nationale des Entreprises Adaptées Une valeur ajoutée humaine et sociale «La manière dont une société favorise l insertion des personnes handicapées est révélatrice de son degré d humanité» L Entreprise

Plus en détail

Atelier 1.2. Le renforcement du dynamisme culturel, des capacités d innovation, de création et de savoir

Atelier 1.2. Le renforcement du dynamisme culturel, des capacités d innovation, de création et de savoir Atelier 1.2 Le renforcement du dynamisme culturel, des capacités d innovation, de création et de savoir 1. LA PROPOSITION Montréal est une ville de savoir et une métropole culturelle et internationale

Plus en détail

Les contreparties. Un élément concret de mixité s intégrant dans la cohérence du projet urbain et social local.

Les contreparties. Un élément concret de mixité s intégrant dans la cohérence du projet urbain et social local. Avril 2005 Les contreparties Un élément concret de mixité s intégrant dans la cohérence du projet urbain et social local. L implication du 1% Logement dans le renouvellement urbain ne se limite pas au

Plus en détail

jeunesse cœur du Québec

jeunesse cœur du Québec P O L I T I Q U E Q U É B É C O I S E D E L A J E U N E S S E La jeunesse au cœur du Québec S O M M A I R E Le présent document a été réalisé par le Secrétariat à la jeunesse. 875, Grande Allée Est, bureau

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE PLN D CTION DE DÉVELOPPEMENT DURBLE Mars 2016 PLN D CTION DE DÉVELOPPEMENT DURBLE 2015-2020 vant-propos Mot du président-directeur général Institution publique à vocation commerciale, la Société du Palais

Plus en détail

TITRE : COMMANDE PUBLIQUE "DURABLE ET SOLIDAIRE"

TITRE : COMMANDE PUBLIQUE DURABLE ET SOLIDAIRE RAPPORT DU PRÉSIDENT AU CONSEIL GÉNÉRAL 3ème Commission de l'environnement, du développement durable et des transports N 2005-03-0036 SÉANCE DU 15 DÉCEMBRE 2005 POLITIQUE : MOYENS DE L'INSTITUTION SECTEUR

Plus en détail

AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE

AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE ORIENTATIONS STRATEGIQUES N 10 : Animer et développer la production touristique : produits, équipements et hébergements N 11 : Favoriser la professionnalisation

Plus en détail

Gestion des contrats d approvisionnement, de services et de travaux de construction des organismes publics

Gestion des contrats d approvisionnement, de services et de travaux de construction des organismes publics Code : 1413-03-16-01 POLITIQUE DIRECTIVE x RÈGLEMENT PROCÉDURE Gestion des contrats d approvisionnement, de services et de travaux de construction des organismes publics Date d approbation : 19 janvier

Plus en détail

Feuille de route État-région et Plan 500 000 formations supplémentaires

Feuille de route État-région et Plan 500 000 formations supplémentaires Fiche presse Jeudi 14 avril 2016 Feuille de route État-région et Plan 500 000 formations supplémentaires La feuille de route partagée entre l État et la Région pour le développement économique, l emploi

Plus en détail

POLITIQUE DU FONDS D AIDE AU PRÉDÉMARRAGE ET À L EXPANSION D ENTREPRISES RÉVISÉE EN AVRIL 2011 PAR L ÉQUIPE DU CLD

POLITIQUE DU FONDS D AIDE AU PRÉDÉMARRAGE ET À L EXPANSION D ENTREPRISES RÉVISÉE EN AVRIL 2011 PAR L ÉQUIPE DU CLD POLITIQUE DU FONDS D AIDE AU PRÉDÉMARRAGE ET À L EXPANSION D ENTREPRISES RÉVISÉE EN AVRIL 2011 PAR L ÉQUIPE DU CLD ET APPROUVÉE LE 18 MAI 2011 PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION DU CLD DOMAINE-DU-ROY PRÉPARÉE

Plus en détail

Politique relative à l attribution des contrats et à la gestion contractuelle du Groupe d approvisionnement en commun de l Est du Québec

Politique relative à l attribution des contrats et à la gestion contractuelle du Groupe d approvisionnement en commun de l Est du Québec Politique relative à l attribution des contrats et à la gestion contractuelle du Groupe d approvisionnement en commun de l Est du Québec Document diffusé au réseau de la santé et des services sociaux du

Plus en détail

CENTRE LOCAL DE DÉVELOPPEMENT MARIA-CHAPDELAINE «CLD» POLITIQUE D INVESTISSEMENT FONDS D AIDE AUX ENTREPRISES «FAE»

CENTRE LOCAL DE DÉVELOPPEMENT MARIA-CHAPDELAINE «CLD» POLITIQUE D INVESTISSEMENT FONDS D AIDE AUX ENTREPRISES «FAE» CENTRE LOCAL DE DÉVELOPPEMENT MARIA-CHAPDELAINE «CLD» POLITIQUE D INVESTISSEMENT FONDS D AIDE AUX ENTREPRISES «FAE» ADOPTÉE LE 22 MARS 2013 MISE EN APPLICATION LE 1 ER MAI 2013 TABLE DES MATIÈRES FONDEMENTS

Plus en détail

Le Plan Nord. Faire le Nord ensemble Le chantier d une génération

Le Plan Nord. Faire le Nord ensemble Le chantier d une génération Le Plan Nord Faire le Nord ensemble Le chantier d une génération Colloque 2012 Association québécoise de la production d énergie renouvelable 16 février 2012 2 au nord du 49 e parallèle 72 % de la superficie

Plus en détail

Plan de développement de l industrie touristique 2012-2020

Plan de développement de l industrie touristique 2012-2020 Plan de développement de l industrie touristique 2012-2020 Stratégies et mesures en soutien aux entreprises touristiques Partenariat entre Tourisme Québec et Aventure Écotourisme Québec Séminaire Aventure

Plus en détail

POLITIQUE D AUTORISATION DES CONTRATS SOCIÉTÉ DE LA PLACE DES ARTS DE MONTRÉAL

POLITIQUE D AUTORISATION DES CONTRATS SOCIÉTÉ DE LA PLACE DES ARTS DE MONTRÉAL POLITIQUE D AUTORISATION DES CONTRATS SOCIÉTÉ DE LA PLACE DES ARTS DE MONTRÉAL Février 2009 Adoptée : Rés. CA 2009-07 Modifiée : Rés. CA : 2012-35 et 2012-36 Modifiée : Rés. CA : 2013-38 1 TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

Politique européenne de la Suisse

Politique européenne de la Suisse Département fédéral des affaires étrangères DFAE Département fédéral de l économie DFE Bureau de l intégration DFAE/DFE Information Politique européenne de la Suisse Juin 2009 Plan de l exposé 1. La Suisse

Plus en détail

Le poids économique du tourisme en Pays de la Loire. Synthèse 2003-2004

Le poids économique du tourisme en Pays de la Loire. Synthèse 2003-2004 Le poids économique du tourisme en Pays de la Loire Synthèse 2003-2004 L objectif de ce travail est de mesurer le poids économique du tourisme, sur la région des Pays de la Loire, qui est dû au flux de

Plus en détail

FORUM DES ÉQUIPEMENTS CULTURELS. Programme d aide aux collectes de fonds

FORUM DES ÉQUIPEMENTS CULTURELS. Programme d aide aux collectes de fonds Ville de Montréal Service de la culture Division des quartiers culturels 2014 FORUM DES ÉQUIPEMENTS CULTURELS Programme d aide aux collectes de fonds Conditions et exigences pour les projets de collecte

Plus en détail

LE TRANSPORT COLLECTIF : UNE FORCE ÉCONOMIQUE POUR LE CANADA

LE TRANSPORT COLLECTIF : UNE FORCE ÉCONOMIQUE POUR LE CANADA LE TRANSPORT COLLECTIF : UNE FORCE ÉCONOMIQUE POUR LE CANADA Avis présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes dans le cadre des consultations prébudgétaires du gouvernement du

Plus en détail

Projet de politique industrielle

Projet de politique industrielle Projet de politique industrielle Prises de position de la FCCQ dans le cadre des consultations sur une nouvelle politique industrielle 26 février 2013 À Montréal 1 Rappel La FCCQ sera consultée par la

Plus en détail

VILLE DE L ÎLE-DORVAL POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE

VILLE DE L ÎLE-DORVAL POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE VILLE DE L ÎLE-DORVAL POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE SECTION 1 DISPOSITIONS GÉNÉRALES (p. 2-3) 1. But 2. Portée 3. Objectifs 4. Définitions TABLE DES MATIÈRES SECTION II OBLIGATIONS DE L ADMINISTRATION

Plus en détail

PRESENTATION DU FUTUR CONTRAT DE PROGRES

PRESENTATION DU FUTUR CONTRAT DE PROGRES PRESENTATION DU FUTUR CONTRAT DE PROGRES Programme prévisionnel d actions proposées entre le 1er juillet 2006 et le 30 juin 2009 AXE 1 : Développement et accompagnement stratégique Les entreprises de la

Plus en détail

Guide pour la production du plan d action annuel à l égard. handicapées

Guide pour la production du plan d action annuel à l égard. handicapées Guide pour la production du plan d action annuel à l égard des personnes handicapées à l intention des ministères, des organismes publics et des municipalités Document synthèse Édition 2011 RÉDACTION Mike

Plus en détail

APPUYER LE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES PORTEUSES DE VALEUR AJOUTÉE ÉCONOMIQUE, SOCIALE ET ÉCOLOGIQUE

APPUYER LE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES PORTEUSES DE VALEUR AJOUTÉE ÉCONOMIQUE, SOCIALE ET ÉCOLOGIQUE NOTRE MISSION APPUYER LE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES PORTEUSES DE VALEUR AJOUTÉE ÉCONOMIQUE, SOCIALE ET ÉCOLOGIQUE Accompagner dans la durée les entreprises dans leur développement Attirer en Île-de-France

Plus en détail

FICHE DE POSTE ASSISTANT DE DIRECTION / RESPONSABLE ADMINISTRATIF ET FINANCIER

FICHE DE POSTE ASSISTANT DE DIRECTION / RESPONSABLE ADMINISTRATIF ET FINANCIER FICHE DE POSTE ASSISTANT DE DIRECTION / RESPONSABLE ADMINISTRATIF ET FINANCIER FONCTION Emploi repère CCN : RESPONSABLE DE SECTEUR 1. Assistance de direction : 3.1 Représenter la structure dans le cadre

Plus en détail

Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles

Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles Rappel : caractéristiques du Loi du 24/11/09 relative à l orientation et à la formation tout au long de la vie Objectifs : Définir

Plus en détail

D É C I S I O N RÉGIE DE L ÉNERGIE. Jean-François Viau Régisseur. Hydro-Québec Demanderesse. Intéressés dont les noms apparaissent ci-après

D É C I S I O N RÉGIE DE L ÉNERGIE. Jean-François Viau Régisseur. Hydro-Québec Demanderesse. Intéressés dont les noms apparaissent ci-après D É C I S I O N QUÉBEC RÉGIE DE L ÉNERGIE D-2010-004 R-3714-2009 22 janvier 2010 PRÉSENT : Jean-François Viau Régisseur Hydro-Québec Demanderesse et Intéressés dont les noms apparaissent ci-après Décision

Plus en détail

PRIX ET TROPHÉE DE L INITIATIVE EN ÉCONOMIE SOCIALE FORMULAIRE DE CANDIDATURE

PRIX ET TROPHÉE DE L INITIATIVE EN ÉCONOMIE SOCIALE FORMULAIRE DE CANDIDATURE PRIX ET TROPHÉE DE L INITIATIVE EN ÉCONOMIE SOCIALE FORMULAIRE DE CANDIDATURE RAPPEL - ce concours distingue des initiatives mises en œuvre depuis au moins 1 an : il ne s adresse pas aux projets futurs.

Plus en détail

Plan national d approvisionnement pour 2014-2015 Services de contrats et de gestion du matériel Service correctionnel du Canada

Plan national d approvisionnement pour 2014-2015 Services de contrats et de gestion du matériel Service correctionnel du Canada Plan national d approvisionnement pour 2014-2015 Services de contrats et de gestion du matériel Service correctionnel du Canada Plan national d approvisionnement du Service correctionnel du Canada (SCC)

Plus en détail

Appel à projets. Ouvert du 15 mars au 1 er mai 2016. Table des matières

Appel à projets. Ouvert du 15 mars au 1 er mai 2016. Table des matières N Appel à projets Soutien aux investissements des Industries agroalimentaires (Type d opération.2a du Programme de Développement Rural de Franche-Comté) (version 1.2 du PDRR approuvée par la Commission

Plus en détail

POLITIQUE DE SOUTIEN AUX PROJETS STRUCTURANTS POUR L AMÉLIORATION DES MILIEUX DE VIE

POLITIQUE DE SOUTIEN AUX PROJETS STRUCTURANTS POUR L AMÉLIORATION DES MILIEUX DE VIE POLITIQUE DE SOUTIEN AUX PROJETS STRUCTURANTS ADOPTÉE LE 18 AOÛT 2015 PAR LE CONSEIL D AGGLOMÉRATION DE LA TUQUE RÉSOLUTION AGG-2015-08-099 RÉVISÉE AU 15 SEPTEMBRE 2015 RÉSOLUTION AGG-2015-09-113 1. PRÉAMBULE

Plus en détail

(1) Le conseil municipal privilégie :

(1) Le conseil municipal privilégie : 2.13 PATRIMOINE ET CULTURE Préambule Les attraits historiques et culturels de Fredericton au nombre desquels il faut compter son emplacement, ses bâtiments, ses lieux, ses établissements culturels et son

Plus en détail

Festivals et événements au Québec de la génération spontanée au virage qualité

Festivals et événements au Québec de la génération spontanée au virage qualité Festivals et événements au Québec de la génération spontanée au virage qualité Pierre-Paul Leduc, directeur général Festivals et Événements Québec Société des attractions touristiques du Québec Un peu

Plus en détail

DOSSIER MECENAT Le Bocal Local : quand potager rime avec partager - développement du projet associatif -

DOSSIER MECENAT Le Bocal Local : quand potager rime avec partager - développement du projet associatif - DOSSIER MECENAT Le Bocal Local : quand potager rime avec partager - développement du projet associatif - Ce projet est soutenu par la Mission Partenariats et Promotion du Développement Durable, de la Direction

Plus en détail

GLOSSAIRE MARCHÉS PUBLICS (Code des marchés publics issu du décret n 2006-975 du 1 er août 2006)

GLOSSAIRE MARCHÉS PUBLICS (Code des marchés publics issu du décret n 2006-975 du 1 er août 2006) GLOSSAIRE MARCHÉS PUBLICS (Code des marchés publics issu du décret n 2006-975 du 1 er août 2006) AAPC Avis d Appel Public à la Concurrence (synonyme = avis de marché) : avis publié par l administration

Plus en détail

Des kits clés en mains

Des kits clés en mains Des kits clés en mains Session 2 (13h15/14h15) parcours «créer et reprendre des activités» - s équiper Stéphane Maurin, consultant-formateur en création/reprise d activités David Guillerm, chargé de mission

Plus en détail

Cahier des charges d achat de formation

Cahier des charges d achat de formation MAISON DE L EMPLOI DE LA METROPOLE NANTAISE Cahier des charges d achat de formation Formation Outiller les professionnels de l accompagnement PLIE sur la thématique «migrant» Achat d une prestation en

Plus en détail

Préambule. Ce faisant, l ECPAR poursuit les objectifs suivants :

Préambule. Ce faisant, l ECPAR poursuit les objectifs suivants : Préambule L Espace québécois de concertation sur les pratiques d approvisionnement responsable (ECPAR) a pour mandat d optimiser les efforts des donneurs d ordres en vue de diffuser et de mettre en œuvre

Plus en détail

«Atelier 50 % Bio, Circuit court, Commerce Equitable dans la Restauration Collective»

«Atelier 50 % Bio, Circuit court, Commerce Equitable dans la Restauration Collective» «Atelier 50 % Bio, Circuit court, Commerce Equitable dans la Restauration Collective» Compte rendu de l initiative publique du 21 mars 2012 1 e - Rappel du contexte de l initiative, des objectifs de l

Plus en détail

SOCIALE. 17 avril 2013

SOCIALE. 17 avril 2013 POLITIQUE DU FONDS DE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES D ÉCONOMIE SOCIALE (FDEES)) Mandataire dee : SHERBROOKE INNOPOLE (CLD) 17 avril 2013 1. FONDS DE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES D ÉCONOMIE SOCIALE (FDEES)

Plus en détail

L organisation du transport collectif en régions et territoires ruraux. Juin 2012

L organisation du transport collectif en régions et territoires ruraux. Juin 2012 L organisation du transport collectif en régions et territoires ruraux Juin 2012 Organisation du transport collectif Au Québec, le transport collectif se divise en 3 paliers de gouvernement Palier

Plus en détail

CONSEIL CITOYEN DE BEAUSEJOUR COMPTE RENDU N 2

CONSEIL CITOYEN DE BEAUSEJOUR COMPTE RENDU N 2 CONSEIL CITOYEN DE BEAUSEJOUR COMPTE RENDU N 2 La deuxième réunion du conseil citoyen de Beauséjour a eu lieu le mardi 31 mars 2015 à 18h30, à maison de quartier. Cette deuxième réunion a réuni 15 personnes

Plus en détail

CODE DE BONNE CONDUITE

CODE DE BONNE CONDUITE CODE DE BONNE CONDUITE CONCERNANT LES INTERACTIONS AVEC LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ Déclaration de l ensemble des membres du COCIR Le COCIR se consacre à l avancement de la science médicale et à l amélioration

Plus en détail

Communauté d agglomération de Caen la mer Programme Local de l Habitat 2010-2015

Communauté d agglomération de Caen la mer Programme Local de l Habitat 2010-2015 Communauté d agglomération de Caen la mer Programme Local de l Habitat 2010-2015 Règlement précisant le champ d application, les modalités de calcul et les conditions de versements des aides financières

Plus en détail

Appel d offres. Image de marque Plateforme Web de promotion régionale. Déposé par La Conférence régionale des élues du Bas-Saint-Laurent

Appel d offres. Image de marque Plateforme Web de promotion régionale. Déposé par La Conférence régionale des élues du Bas-Saint-Laurent Appel d offres Image de marque Plateforme Web de promotion régionale Déposé par La Conférence régionale des élues du Bas-Saint-Laurent Septembre 2014 Le mandataire Créée en vertu d une loi gouvernementale,

Plus en détail

Question de mettre la balle au jeu

Question de mettre la balle au jeu 1 COMMENT FAIRE DES ACHATS VERTS SANS ÊTRE DANS LE ROUGE ET RIRE JAUNE JEAN LUSSIER, ing. Directeur des Services de l équipement Journée thématique AGPI - Achats Écoresponsables Question de mettre la balle

Plus en détail

Comprendre et articuler les différentes solutions d accompagnement partenaires du Chantier Présidentiel La France S engage

Comprendre et articuler les différentes solutions d accompagnement partenaires du Chantier Présidentiel La France S engage ADASI - Association de Développement de l Accompagnement à la Stratégie et à l Innovation de l intérêt général Comprendre et articuler les différentes solutions d accompagnement partenaires du Chantier

Plus en détail

FEDERATION DEPARTEMENTALE DES SYNDICATS D EXPLOITANTS AGRICOLES DE LA REUNION Membre de la Fédération Nationale des Syndicats d Exploitants Agricoles

FEDERATION DEPARTEMENTALE DES SYNDICATS D EXPLOITANTS AGRICOLES DE LA REUNION Membre de la Fédération Nationale des Syndicats d Exploitants Agricoles AXE 1- FICHE 1 : LES RENCONTRES INFO METIERS (thématique élevage) rencontre entre le public et les professionnels du secteur de l élevage afin de découvrir les métiers de l élevage donner une information

Plus en détail

Intégrer des produits issus du commerce équitable dans la commande publique

Intégrer des produits issus du commerce équitable dans la commande publique Association de promotion et de développement du Commerce Equitable en Rhône-Alpes Intégrer des produits issus du commerce équitable dans la commande publique Equi'Sol: Association de promotion du commerce

Plus en détail

Consultation des entreprises concernant la charte graphique des résidences ateliers d artistes de PONT-AVEN et leur site Internet

Consultation des entreprises concernant la charte graphique des résidences ateliers d artistes de PONT-AVEN et leur site Internet Consultation des entreprises concernant la charte graphique des résidences ateliers d artistes de PONT-AVEN et leur site Internet Les résidences ateliers de la Ville de Pont-Aven La Municipalité de Pont-Aven

Plus en détail

Vision commune pour le développement économique d Ottawa Ville d Ottawa et Administration de l aéroport international Macdonald-Cartier d Ottawa

Vision commune pour le développement économique d Ottawa Ville d Ottawa et Administration de l aéroport international Macdonald-Cartier d Ottawa 71 1. Contexte et objectif a. Contexte Il est largement reconnu que les aéroports commerciaux contribuent au développement économique de la région où ils sont situés, et ce, de plusieurs manières : ils

Plus en détail

PLAN D'ACTION NOUS JOINDRE SOCIÉTÉ DE DÉVELOPPEMENT DU TÉMISCAMINGUE

PLAN D'ACTION NOUS JOINDRE SOCIÉTÉ DE DÉVELOPPEMENT DU TÉMISCAMINGUE SOCIÉTÉ DE DÉVELOPPEMENT DU TÉMISCAMINGUE PLAN 2015 D'ACTION Le présent document propose des priorités d aux membres du conseil d administration de la SDT (SADCT CLDT) pour 2015 uniquement. Ces s ont été

Plus en détail

Des outils adaptés pour de grands résultats

Des outils adaptés pour de grands résultats Des outils adaptés pour de grands résultats S u i v r e l e s a c t i o n s E v a l u e r l a s t r a t é g i e Une gamme de logiciels adaptés pour le suivi et l évaluation de votre politique de développement

Plus en détail

Le Label MARPA 2015. ANNEXE note ASS 2.3.1 CCMSA CASS du 14 avril 2015

Le Label MARPA 2015. ANNEXE note ASS 2.3.1 CCMSA CASS du 14 avril 2015 La MARPA Un Label ANNEXE note ASS 2.3.1 CCMSA CASS du 14 avril 2015 Le Label MARPA 2015 Le Label MARPA est attribué par la Caisse Centrale de Mutualité Sociale Agricole aux projets qui concrétisent les

Plus en détail

Fonds de développement et services à l'entreprise. Soutien financier Soutien technique. Centre local de développement Mékinac. touristique.

Fonds de développement et services à l'entreprise. Soutien financier Soutien technique. Centre local de développement Mékinac. touristique. touristique Centre local de développement Mékinac Fonds de développement et services à l'entreprise agricole forestier Soutien financier Soutien technique commercial industriel LÉGENDE Démarrage Expansion

Plus en détail