Matinale Actualité. PRIORITÉS FRANÇAISES SUR LA RÉGULATION FINANCIÈRE : consolider l Europe et renforcer la convergence transatlantique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Matinale Actualité. PRIORITÉS FRANÇAISES SUR LA RÉGULATION FINANCIÈRE : consolider l Europe et renforcer la convergence transatlantique"

Transcription

1 Matinale Actualité PRIORITÉS FRANÇAISES SUR LA RÉGULATION FINANCIÈRE : consolider l Europe et renforcer la convergence transatlantique Intervenant : Pierre HEILBRONN, Secrétaire général adjoint, Secrétariat Général des Affaires Européennes (SGAE) auprès du Premier Ministre 2014 sera marquée par le renouvellement du mandat des principales institutions européennes et le début des négociations du projet d'accord de libre-échange avec les Etats-Unis. Dans ce contexte, Pierre HEILBRONN présentera, pour le secteur financier, les priorités françaises pour redéfinir le projet européen et assurer une meilleure convergence réglementaire et prudentielle avec les Etats-Unis, indispensable pour renforcer les relations transatlantiques. INFORMATIONS PRATIQUES FORMAT Matinale DATE 11 décembre 2013 LIEU THE ROYAL BANK OF SCOTLAND 96 Boulevard Haussmann 8 èmer PARTICIPATION 70 HT CONTACT Dans, l immédiat, au delà de la conclusion des travaux en cours (MIF, Solvency II, Shadow banking, etc.), le parachèvement de l Union bancaire (supervision, garantie des dépôts, résolution...) constitue la priorité absolue des prochaines semaines, après quatre ans consacrés au renforcement de la gouvernance économique, financière et budgétaire. Il s'agit d'une condition essentielle pour consolider la zone euro et sortir durablement du cercle vicieux qui a nourri la crise des dettes souveraines et les crises bancaires. Au sein de Secrétariat général aux Affaires étrangères, service rattaché au Premier Ministre, Pierre HEILBRONN est notamment en charge des positions françaises en matière économique, commerciale et financière. Inspecteur des finances, il a précédemment mené une carrière au Ministère des affaires étrangères, au Ministère de l'économie et des finances, au Cabinet de la Commissaire aux relations extérieures de l'union européenne et en tant que conseiller pour les affaires européennes au cabinet du Premier ministre (coordination de la Présidence française du Conseil de l'union européenne

2 BIOGRAPHIE en Espagne, Pierre HEILBRONN Pierre Heilbronn occupe depuis trois ans la fonction de Secrétaire général adjoint des affaires européennes et est notamment chargé de la coordination et de l arbitrage des positions françaises en matière économique, financière et budgétaire ainsi que sur les dossiers de concurrence, d aide d Etat, de marché intérieur et de relations de l Union européenne avec les pays tiers. Marqué très tôt par un fort engagement européen, son parcours professionnel au cours des quinze dernières années a combiné des expériences diversifiées dans le domaine financier mais également celui des relations internationales. Au ministère de l économie et des finances, il a notamment exercé des fonctions d inspection, d audit et de conseil à l Inspection générale des finances de 2002 à Dans ce cadre, il a réalisé de nombreuses missions dans les champs économique et financier (rapporteur de la Commission présidée par Michel Pébereau sur la dette publique, rapporteur de la mission confiée à Michel Prada sur la préparation de la présidence française du G8, rapporteur général de la Commission de libération de la croissance française présidée par Jacques Attali ). Il a rejoint ensuite la direction de la législation fiscale où il a dirigé le service des affaires européennes et multilatérales chargé des questions d harmonisation fiscale européenne et de lutte contre les paradis fiscaux. Pierre Heilbronn a également été au cœur de la réponse à la crise économique et financière tout d abord comme conseiller chargé de la coordination de la Présidence française du Conseil de l Union européenne de 2008 puis comme conseiller européen du Premier ministre, François Fillon et secrétaire général adjoint des affaires européennes depuis Il a également une large expérience en matière de relations internationales acquise au ministère des affaires étrangères à la fin des années 1990 et à la Commission européenne où il a été responsable en de la mise en place du Service européen d action extérieure alors qu il exerçait les fonctions de directeur adjoint puis de directeur de cabinet de la Commissaire chargée des relations extérieures de l Union européenne et du commerce. Pierre Heilbronn est diplômé de l Institut d études politiques de, de l Université de Cambridge (master en économie et finance) et du Collège d Europe de Bruges. Il est également ancien élève de l Ecole nationale d Administration (promotion «Copernic»).

3 7th Financial Risks International Forum BIG DATA IN FINANCE AND INSURANCE, March 20 & 21, 2014 CALL FOR PAPERS The Financial Risks International Forum on Big Data in Finance and Insurance is an International Research Forum for academics and professionals organized by The Louis Bachelier "Finance and Sustainable Growth" Laboratory. We invite academics, professionals and regulators to submit papers for this meeting which will take place in on March 20 & 21, The aim of this conference is to highlight the methodological, organizational and regulatory challenges posed by the availability of large data sets in Finance. The sets of available data increased for different reasons such as the possibility to collect data on individual contracts, to enlarge the set of observed individual variables, to consider differentiated financial products or to increase the observation frequency. A non limitative list of topics of interest is given below: - Large Scale Linear and Nonlinear Factor Models, Granularity, Nonlinear Principal Component Analysis, Construction of Indexes from Large Data Sets; - Social Networks, Behavioral Scores, Real Time Updating of Scores and Rankings (Driving Behavior Monitoring from Onboard Sensor's Data, Academic Research Ranking, etc.); - Analysis of Retail Contracts, of Balance Sheets Histories, of Investors and Fund Managers Behavior, of Risk Appetite Indicators Given on Google; - Contagion and Systemic Risk: How to Structure Large Networks?; - Regulation in a Large Dataset Environment: Quick Detection of Anomalies, Control of the Available Information, Technological Risks, Non Regulated Web Currencies; - Microprudential Foundations of Macroprudential Regulation; - Analysis of Markets with Highly Differentiated Products: Pricing the Quality Characteristics, Hedonic Price Indexes, Application to Markets of Physical Goods (Real Estate Markets, Art Markets, Commodity Markets, etc.); - Effect of Big Data on the Organization of the Markets (Web Market Monitoring), on the Role of Intermediaries (Crowdfunding), on the Product Design (Effect of an On-Board GPS on the Design and Market of Car Insurance Contracts, etc.); - High Frequency Data (Asymmetric Information vs Asymmetric Treatment of Information), Market Microstructure; - IO Implications of Big Data (Economic Challenges posed by Big Data Access). PAPER SUBMISSION A complete paper in PDF format must be submitted electronically by December 1, 2013 using the submission form: The results of the selection procedure will be set by mid-january For any inquiry: EXPENSES The Institut Louis Bachelier may cover part of travel and accommodation expenses for the authors of selected papers (upon request and only for speakers).

4 PRESENTATION EIFR Objectifs & Missions Promouvoir une «smart regulation» à travers l échange entre régulateurs et régulés. Favoriser le dialogue entre régulateurs et régulés, Organiser des conférence et séminaires pour améliorer la compréhension en matière de régulation financière, Contribuer à diffuser et à valoriser la recherche sur la régulation financière, Promouvoir la mise en œuvre des meilleures pratiques de la régulation financière en France et à l étranger. L activité de l EIFR Périmètre couvert : régulation générale, marchés financiers, banque, assurance, gestion d actifs, entreprises et financement de l économie, économie durable, international Conférences à autours d experts de la régulation : Matinales actualité : Députés européens, Rapporteurs sur les directives européennes, Régulateurs, des Experts présentent leur vision, Matinales recherche : un Académique présente ses travaux de recherche, Les RDV de la régulation : des Avocats exposent les points d actualité. Séminaires de formation (éligibles au DIF) : Séminaires spécialisés pour les professionnels de la régulation et des risques (pour réunir dans un contexte d échange régulateurs et régulés), Séminaires généraux sur la régulation financière pour les décideurs économiques. Actions à l international pour promouvoir le modèle de régulation français et européen : Conférences internationales, Accueil de délégations de régulateurs étrangers. Membres fondateurs : Créé en 2008, à l initiative de Europlace avec les principaux acteurs de la place financière

5 CHIFFRES CLES En 2013, l EIFR aura touché près de personnes au travers de 41 évènements L EIFR a touché en 2013 plus de personnes dans le cadre des 30 manifestations organisées : 13 Séminaires réunissant plus de 530 participants, 12 Matinales réunissant 600 participants, 5 Conférences internationales avec plus de 500 participants, à Zurich, Tokyo,, Beijing, Moscou, Strasbourg, Sotchi, New York et Tunis. L EIFR aura également été invité à intervenir dans 11 conférences internationales, touchant plus de 720 personnes, à Londres, Francfort, Moscou, New-York et. L EIFR depuis son lancement en 2008, a organisé près de 130 évènements et touché plus de participants. CALENDRIER Séminaire édition «Les Rendez-vous de la Régulation Financière» 3 ème 18 Déc Matinale Actualité Fabrice DEMARIGNY : «Evaluation Des Autorités de Régulation Européennes par le Parlement Européen» Séminaire «Les fonds immobiliers et AIFMD : comment s adapter» avec la collaboration du Cabinet FRANKLIN société d avocats 20 Déc Jan Séminaire «Gestion et optimisation du collatéral» 22 Jan. 2014* *Date à confirmer Retrouvez le détail de nos manifestations (programme détaillé, biographie des intervenants, documents de référence) et inscrivez-vous sur notre site internet

Matinale Actualité. EVALUATION DES AUTORITES DE REGULATION EUROPEENNES (EBA, EIOPA, ESMA) : Publication du rapport Mazars pour le Parlement Européen

Matinale Actualité. EVALUATION DES AUTORITES DE REGULATION EUROPEENNES (EBA, EIOPA, ESMA) : Publication du rapport Mazars pour le Parlement Européen Matinale Actualité EVALUATION DES AUTORITES DE REGULATION EUROPEENNES (EBA, EIOPA, ESMA) : Publication du rapport Mazars pour le Parlement Européen Présentation du rapport : Fabrice DEMARIGNY, Associé,

Plus en détail

Matinale Recherche. «G20 & Global Systemic Risk : how to differentiate Insurance vs Banking challenges?» avec Amélie de Montchalin et Zhili Cao

Matinale Recherche. «G20 & Global Systemic Risk : how to differentiate Insurance vs Banking challenges?» avec Amélie de Montchalin et Zhili Cao Matinale Recherche «G20 & Global Systemic Risk : how to differentiate Insurance vs Banking challenges?» avec Amélie de Montchalin et Zhili Cao INFORMATIONS PRATIQUES FORMAT Matinale Recherche DATE 15 octobre

Plus en détail

Matinale Recherche. avec Mathieu VAISSIE

Matinale Recherche. avec Mathieu VAISSIE Matinale Recherche «Diversification à un Prix Raisonnable» Comment intégrer les stratégies alternatives de façon optimale dans une gestion actif/passif? avec Mathieu VAISSIE La dernière crise systémique

Plus en détail

Atelier Risques. Optimisation de la gestion des risques opérationnels. En partenariat avec : INFORMATIONS PRATIQUES OBJECTIFS PUBLIC VISÉ

Atelier Risques. Optimisation de la gestion des risques opérationnels. En partenariat avec : INFORMATIONS PRATIQUES OBJECTIFS PUBLIC VISÉ Atelier Risques En partenariat avec : Optimisation de la gestion des risques opérationnels La conjugaison de l accroissement des exigences réglementaires imposées aux institutions financières, de l augmentation

Plus en détail

Matinale Recherche. «Investissement socialement responsable : Impact sur les investisseurs et les entreprises»

Matinale Recherche. «Investissement socialement responsable : Impact sur les investisseurs et les entreprises» Matinale Recherche «Investissement socialement responsable : Impact sur les investisseurs et les entreprises» Intervenant : Sébastien POUGET, Professeur de Finance à Toulouse School of Economics, Université

Plus en détail

SEMINAIRE. Les Rendez-vous de la Régulation financière. 3 ème édition OBJECTIFS PUBLIC VISÉ FORMATION

SEMINAIRE. Les Rendez-vous de la Régulation financière. 3 ème édition OBJECTIFS PUBLIC VISÉ FORMATION SEMINAIRE Les Rendez-vous de la Régulation financière 3 ème édition Ce séminaire semestriel a pour objectif de développer en une matinée une vision d ensemble sur l agenda et l actualité de la régulation

Plus en détail

Atelier Risques. Qualité des données dans le cadre réglementaire : les enjeux de conformité et de performance. En partenariat avec :

Atelier Risques. Qualité des données dans le cadre réglementaire : les enjeux de conformité et de performance. En partenariat avec : Atelier Risques En partenariat avec : Qualité des données dans le cadre réglementaire : les enjeux de conformité et de performance La qualité des données est un enjeu essentiel des projets réglementaires

Plus en détail

Matinale Recherche. Expérimentation comportementaledes modes de gouvernance des investisseurs institutionnels

Matinale Recherche. Expérimentation comportementaledes modes de gouvernance des investisseurs institutionnels Matinale Recherche Expérimentation comportementaledes modes de gouvernance des investisseurs institutionnels Intervenant : Florence LEGROS, Professeur des scienceséconomiques à l université Paris Dauphine

Plus en détail

SEMINAIRE. GESTION DE COLLATERAUX : un enjeu compétitif. Comment faire face? OBJECTIFS PUBLIC VISÉ PUBLIC VISÉ

SEMINAIRE. GESTION DE COLLATERAUX : un enjeu compétitif. Comment faire face? OBJECTIFS PUBLIC VISÉ PUBLIC VISÉ SEMINAIRE GESTION DE COLLATERAUX : un enjeu compétitif. Comment faire face? Les nouvelles réglementations (CRD IV, DODD FRANCK, EMIR,..) couplées aux modifications structurelles du marché et aux limites

Plus en détail

Atelier. Engagement actionnarial et gouvernance plus responsable

Atelier. Engagement actionnarial et gouvernance plus responsable Atelier Engagement actionnarial et gouvernance plus responsable INFORMATIONS PRATIQUES FORMAT Atelier DATE LIEU The Royal Bank of Scotland 94 Boulevard Haussmann - 75008 PARIS PARTICIPATION 210 HT (Association

Plus en détail

Atelier Risques. Sécurité des systèmes d information et cybersécurité. En partenariat avec :

Atelier Risques. Sécurité des systèmes d information et cybersécurité. En partenariat avec : Atelier Risques En partenariat avec : Sécurité des systèmes d information et cybersécurité INFORMATIONS PRATIQUES FORMAT Atelier Risques DATE 9 septembre 2015 LIEU The Royal Bank of Scotland ADRESSE Entrée

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF - 53 - Proposition de résolution de la commission

TABLEAU COMPARATIF - 53 - Proposition de résolution de la commission - 53 - TABLEAU COMPARATIF Le Sénat, Vu l article 88-4 de la Constitution ; Le Sénat, Vu l article 88-4 de la Constitution, Vu la proposition de règlement du Conseil confiant à la Banque centrale européenne

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2013-727 du 12 août 2013 portant création, organisation et attributions d un secrétariat général

Plus en détail

Séminaire. Les nouveaux défis de la Conformité : cadre réglementaire, responsabilités et organisation OBJECTIFS PUBLIC VISÉ

Séminaire. Les nouveaux défis de la Conformité : cadre réglementaire, responsabilités et organisation OBJECTIFS PUBLIC VISÉ Séminaire Les nouveaux défis de la Conformité : cadre réglementaire, responsabilités et organisation La fonction Conformité dans les établissements financiers se trouve mise à l épreuve par de nombreux

Plus en détail

Crédit Agricole SA adapte son organisation pour piloter les transformations et améliorer la performance collective

Crédit Agricole SA adapte son organisation pour piloter les transformations et améliorer la performance collective Paris, le 4 août 2015 Communiqué de presse Crédit Agricole SA adapte son organisation pour piloter les transformations et améliorer la performance collective Réuni lundi 3 août 2015 sous la présidence

Plus en détail

LA VOLATILITE DU PRIX DU PETROLE

LA VOLATILITE DU PRIX DU PETROLE LA VOLATILITE DU PRIX DU PETROLE Rapport du groupe de travail présidé par Jean-Marie Chevalier Présenté à Madame Christine Lagarde Le 9 février 2010 Lettre de Mission de Madame Christine Lagarde à Jean

Plus en détail

Réussir en Afrique. Travaillons main dans la main à la réussite de vos investissements en Afrique.

Réussir en Afrique. Travaillons main dans la main à la réussite de vos investissements en Afrique. Réussir en Afrique Travaillons main dans la main à la réussite de vos investissements en Afrique. 1 2 Le Cabinet CBI, dirigé par Ousmane H. Guedi vous accompagne dans votre conquête du marché africain,

Plus en détail

SEMINAIRE. Les Rendez-vous de la Régulation financière 5ème édition OBJECTIFS INFORMATIONS PRATIQUES PUBLIC VISÉ

SEMINAIRE. Les Rendez-vous de la Régulation financière 5ème édition OBJECTIFS INFORMATIONS PRATIQUES PUBLIC VISÉ SEMINAIRE Les Rendez-vous de la Régulation financière 5ème édition Ce séminaire semestriel a pour objectif de développer en une matinée une vision d ensemble sur l agenda et l actualité de la régulation

Plus en détail

Matinale Recherche. Implicit Government Guarantees in Financial Institutions: new measures & issues - with Lei Zhao

Matinale Recherche. Implicit Government Guarantees in Financial Institutions: new measures & issues - with Lei Zhao Matinale Recherche Implicit Government Guarantees in Financial Institutions: new measures & issues - with Lei Zhao INFORMATIONS PRATIQUES FORMAT OF THE MEETING Matinale Recherche DATE VENUE 48 rue Notre-Dame

Plus en détail

Matinale recherche. Gestion des risques comme source inexploitée de performance : impact sur la gestion d actifs et la gestion actif-passif

Matinale recherche. Gestion des risques comme source inexploitée de performance : impact sur la gestion d actifs et la gestion actif-passif Matinale recherche Gestion des risques comme source inexploitée de performance : impact sur la gestion d actifs et la gestion actif-passif Intervenante : Adina GRIGORIU, Directrice de recherche, AAAiC,

Plus en détail

I N V I T A T I O N Cycle de formation

I N V I T A T I O N Cycle de formation I N V I T A T I O N Cycle de formation Comprendre les conditions de financement des PME post-crise De 8h30 à 14h - CGPME 75 19 rue de l Amiral d Estaing 75116 Paris OBJECTIF DU SEMINAIRE : Les PME sont

Plus en détail

Taux d admission. Débouchés supposés. Aix-Mars. III. M2 mixte Droit et gouvernance des énergies

Taux d admission. Débouchés supposés. Aix-Mars. III. M2 mixte Droit et gouvernance des énergies Universités Intitulés Taux d admission Débouchés supposés Aix-Mars. III M2 mixte Droit et gouvernance des énergies M2 mixte Droit international et européen de l environnement Agent des services juridiques

Plus en détail

école nationale d administration

école nationale d administration école nationale d administration une école de service public et d application Créée par le Général de Gaulle en octobre 1945, l École nationale d administration a pour principes fondateurs de démocratiser

Plus en détail

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE CARREFOUR EUROPE 6 NOVEMBRE 2013 Présenté par: Équipe internationale, Banque Nationale du Canada 1 Contexte Situation

Plus en détail

Maxime MERLI Professeur de Finance CNU, Section 06, Sciences de Gestion

Maxime MERLI Professeur de Finance CNU, Section 06, Sciences de Gestion Maxime MERLI Professeur de Finance CNU, Section 06, Sciences de Gestion Adresse Professionnelle : LaRGE, EM Pôle Européen de Gestion et d Economie 61, avenue de la forêt noire 67085 - Cedex E-mail : merli@unistra.fr

Plus en détail

2010 European Education Fair Taiwan is Now Hiring

2010 European Education Fair Taiwan is Now Hiring 2010 European Education Fair Taiwan is Now Hiring The 2010 European Education Fair Taiwan is now hiring a Full Time Project Manager. Position will start on May 1 st, 2010. The application deadline is April

Plus en détail

SEMINAIRE. Gouvernance des risques dans les sociétés de gestion : Organisation des fonctions de contrôle et risque opérationnel OBJECTIFS

SEMINAIRE. Gouvernance des risques dans les sociétés de gestion : Organisation des fonctions de contrôle et risque opérationnel OBJECTIFS SEMINAIRE Gouvernance des risques dans les sociétés de gestion : Organisation des fonctions de contrôle et risque opérationnel Analyser l impact des derniers textes français ou européens (AIFM / UCITS

Plus en détail

STAGE - Chargé(e) de communication junior 6 mois à pourvoir dès que possible Paris 9 ème

STAGE - Chargé(e) de communication junior 6 mois à pourvoir dès que possible Paris 9 ème STAGE - Chargé(e) de communication junior Au sein du service Communication Groupe, vous aurez essentiellement en charge les missions suivantes : > Participer aux missions de communication interne et externe,

Plus en détail

LOIS HAMON ET MACRON, ALLIANCES À L ACHAT, ATTENTES RSE

LOIS HAMON ET MACRON, ALLIANCES À L ACHAT, ATTENTES RSE SÉMINAIRES THÉMATIQUES // LOIS HAMON ET MACRON, ALLIANCES À L ACHAT, ATTENTES RSE Nouvelle donne pour les coopératives agricoles et agroalimentaires? 2 juin 2015 24 septembre 2015 paris 2 E OBJECTIFS >

Plus en détail

Propositions de suivi

Propositions de suivi Documents d information SG/Inf(2014)2 20 janvier 2014 Débat thématique : «Sécurité des journalistes Mesures à prendre pour améliorer la mise en œuvre des normes en matière de droits de l homme» Propositions

Plus en détail

ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC»

ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC» ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC» Par Pierre-Claver NZOHABONAYO SECRETAIRE GENERAL ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES «OPC» 1. OBJECTIFS Dès sa création, l OPC vise une régulation articulée

Plus en détail

EuroMed Formation des Administrations publiques CONNAISSANCES AVANCÉES SUR L UE. Marchés publics

EuroMed Formation des Administrations publiques CONNAISSANCES AVANCÉES SUR L UE. Marchés publics EuroMed Formation des Administrations publiques Programme régional de formation et de conseil sur l'administration publique pour les Partenaires méditerranéens CONNAISSANCES AVANCÉES SUR L UE Marchés publics

Plus en détail

Thèmes de recherche. Projets en cours

Thèmes de recherche. Projets en cours Formation Michel Baroni Professeur, Département Finance Responsable Pédagogique des Mastères Spécialisés en Techniques Financières et Finance & Asset Management Habilitation à Diriger des Recherches, Université

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT d un(e) ASSISTANT ADMINISTRATIF CONTRATS-FINANCES-MARCHES (AACFM) auprès du RAF ECOFAC V du RAPAC

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT d un(e) ASSISTANT ADMINISTRATIF CONTRATS-FINANCES-MARCHES (AACFM) auprès du RAF ECOFAC V du RAPAC TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT d un(e) ASSISTANT ADMINISTRATIF CONTRATS-FINANCES-MARCHES (AACFM) auprès du RAF ECOFAC V du RAPAC Autorité hiérarchique : Secrétaire Exécutif du RAPAC (SE), Expert-Responsable

Plus en détail

F Distribution: GÉNÉRALE RESSOURCES, QUESTIONS FINANCIÈRES ET BUDGÉTAIRES. Point 6 de l'ordre du jour NOMINATION DES MEMBRES DU COMITÉ D AUDIT ADDITIF

F Distribution: GÉNÉRALE RESSOURCES, QUESTIONS FINANCIÈRES ET BUDGÉTAIRES. Point 6 de l'ordre du jour NOMINATION DES MEMBRES DU COMITÉ D AUDIT ADDITIF Session annuelle du Conseil d administration Rome, 7 11 juin 2010 RESSOURCES, QUESTIONS FINANCIÈRES ET BUDGÉTAIRES Point 6 de l'ordre du jour Pour approbation F Distribution: GÉNÉRALE WFP/EB.A/2010/6-C/1/Add.1

Plus en détail

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR DU 02 AU 04 JUIN 2015 LYON EUREXPO FRANCE www.capurba.com AU CŒUR DES VILLES INTELLIGENTES & INNOVANTES Parce que la ville a laissé place à la Smart City, le salon CapUrba propose une réflexion globale

Plus en détail

MINISTERE DE L ENERGIE ET DES MINES L AGENCE ALNAFT

MINISTERE DE L ENERGIE ET DES MINES L AGENCE ALNAFT MINISTERE DE L ENERGIE L ET DES MINES L AGENCE ALNAFT Alger, 27 Février, F 2008 S O M M A I R E I - Dispositions générales. II - Missions d ALNAFT. III - Organisation et Fonctionnement. IV Perspectives

Plus en détail

CHARTE POUR UNE REPRESENTATION

CHARTE POUR UNE REPRESENTATION CHARTE POUR UNE REPRESENTATION RESPONSABLE AUPRES DES POUVOIRS PUBLICS ET DES INSTITUTIONS REPRESENTATIVES Société Générale souhaite contribuer activement au travail des autorités de régulation, et ce

Plus en détail

Appel à Présentations de PMEs. «Workshop on GNSS applications» Toulouse Space Show 2014. En présence de la GSA (European GNSS Agency)

Appel à Présentations de PMEs. «Workshop on GNSS applications» Toulouse Space Show 2014. En présence de la GSA (European GNSS Agency) Appel à Présentations de PMEs «Workshop on GNSS applications» Toulouse Space Show 2014 En présence de la GSA (European GNSS Agency) 1. TOULOUSE SPACE SHOW Le Toulouse Space Show 2014 se tiendra du 30 Juin

Plus en détail

Le cadre de supervision des CCPs

Le cadre de supervision des CCPs Séminaire EIFR : CCPs Évaluation du risque pour les utilisateurs Le cadre de supervision des CCPs Frédéric HERVO Directeur des systèmes de paiement et des infrastructures de marché Le rôle croissant des

Plus en détail

CONTACT. Pour des informations complémentaires sur les formations proposées par Athenora, n hésitez pas à consulter :

CONTACT. Pour des informations complémentaires sur les formations proposées par Athenora, n hésitez pas à consulter : Séminaires de formation sur- mesure A THENORA Athenora propose de nombreux modules de formation destinés à toute personne intéressée à mieux appréhender les circuits décisionnels européens au sein de chacune

Plus en détail

CONFERENCE PANAFRICAINE DES SECRETAIRES GENERAUX ET DES DIRECTEURS DES RESSOURCES HUMAINES DES INSTITUTIONS DE L ETAT:

CONFERENCE PANAFRICAINE DES SECRETAIRES GENERAUX ET DES DIRECTEURS DES RESSOURCES HUMAINES DES INSTITUTIONS DE L ETAT: Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement (CAFRAD) Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) CONFERENCE PANAFRICAINE DES SECRETAIRES GENERAUX

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE RECRUTEMENT D UN EXPERT EN COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE

TERMES DE REFERENCE RECRUTEMENT D UN EXPERT EN COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE Recrutement d un expert en communication institutionnelle Page 1 TERMES DE REFERENCE RECRUTEMENT D UN EXPERT EN COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE 1. CADRE GENERAL DU PROGRAMME Le Programme d Appui au Commerce

Plus en détail

Décret n 2011-399 du 16 novembre 2011 portant organisation du Ministère du Commerce. Le Président de la République,

Décret n 2011-399 du 16 novembre 2011 portant organisation du Ministère du Commerce. Le Président de la République, Décret n 2011-399 du 16 novembre 2011 portant organisation du Ministère du Commerce Le Président de la République, Sur Vu Vu Vu Vu rapport du Ministre du Commerce la Constitution; le décret n 2010-01 du

Plus en détail

DROIT ECONOMIE GESTION ADMINISTRATION ECONOMIQUE SOCIALE ET CULTURELLE. 320 h 24 h h h h 344 h

DROIT ECONOMIE GESTION ADMINISTRATION ECONOMIQUE SOCIALE ET CULTURELLE. 320 h 24 h h h h 344 h Niveau : MASTER année Domaine : Mention : DROIT ECONOMIE GESTION ADMINISTRATION ECONOMIQUE SOCIALE ET CULTURELLE Spécialité : Professionnelle FINANCES DES COLLEIVITES TERRITORIALES ET DES GROUPEMENTS M2

Plus en détail

Présentation du Programme : Phase II

Présentation du Programme : Phase II PROGRAMME D APPUI A LA MISE EN ŒUVRE DE L ACCORD D ASSOCIATION Présentation du Programme : Phase II L Accord d Association constitue le cadre juridique L Accord d Association constitue le cadre juridique

Plus en détail

CENTRE FORMATION CONTINUE PANTHEON SORBONNE DIPLÔME D UNIVERSITE A.C.O.P.

CENTRE FORMATION CONTINUE PANTHEON SORBONNE DIPLÔME D UNIVERSITE A.C.O.P. CENTRE FORMATION CONTINUE PANTHEON SORBONNE DIPLÔME D UNIVERSITE A.C.O.P. «A U D I T & C O N T R Ô L E DES O R G A N I S A T I O N S P U B L I Q U E S» U N I V E R S I T E P A R I S 1 P A N T H E O N -

Plus en détail

NORDEN est un cabinet d avocats spécialisé dans les principaux domaines du droit des affaires.

NORDEN est un cabinet d avocats spécialisé dans les principaux domaines du droit des affaires. ACCUEIL PRESENTATION NORDEN est un cabinet d avocats spécialisé dans les principaux domaines du droit des affaires. Le cabinet NORDEN assiste les entreprises, fonds d investissements et banques françaises

Plus en détail

Les métiers de la comptabilité

Les métiers de la comptabilité Les métiers de la comptabilité Présentation des métiers Les entreprises ne peuvent se passer de comptables. On trouve ces derniers partout ; ils travaillent soit dans des petites et moyennes entreprises

Plus en détail

MASTER DROIT DES AFFAIRES - SPÉCIALITÉ : JURISTE D'AFFAIRES EUROPÉEN

MASTER DROIT DES AFFAIRES - SPÉCIALITÉ : JURISTE D'AFFAIRES EUROPÉEN MASTER DROIT DES AFFAIRES - SPÉCIALITÉ : JURISTE D'AFFAIRES EUROPÉEN RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Droit, Economie, Gestion Mention : DROIT DES AFFAIRES Spécialité : JURISTE

Plus en détail

CENTRE FORMATION CONTINUE PANTHEON-SORBONNE

CENTRE FORMATION CONTINUE PANTHEON-SORBONNE 1 CENTRE FORMATION CONTINUE PANTHEON-SORBONNE MASTER 2 «A.C.M.P.» «AUDIT CONTRÔLE ET MANAGEMENT PUBLIC» DIRECTEUR : Dr Farouk HEMICI E MAIL : farouk.hemici@univ-paris1.fr Madame Ilona GOBJILA Gestionnaire

Plus en détail

II. Qui sommes nous? Le régime général de retraite. (salariés du secteur privé)

II. Qui sommes nous? Le régime général de retraite. (salariés du secteur privé) II. Qui sommes nous? Le régime général de retraite (salariés du secteur privé) 11 La sécurité sociale française La CNAV est l organisme national de la branche retraite du régime général. Niveau national

Plus en détail

Les priorités de l ACPR L évolution des règles internationales

Les priorités de l ACPR L évolution des règles internationales EIFR Risques opérationnels Enjeux structurels et défis à venir Paris, 5 novembre 2014 Les priorités de l ACPR L évolution des règles internationales Philippe BILLARD Chef du service des affaires internationales

Plus en détail

Les avantages de l introduction en Bourse

Les avantages de l introduction en Bourse RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE Commission d Organisation et de Surveillance des Opérations de Bourse Séminaire sur: Les avantages de l introduction en Bourse Avec le soutien de : El Aurassi

Plus en détail

http://www.legifrance.gouv.fr/affichtexte.do?cidtexte=jorftext000000771847&fastpos=65&fastreqid=17 94378360&categorieLien=cid&oldAction=rechTexte

http://www.legifrance.gouv.fr/affichtexte.do?cidtexte=jorftext000000771847&fastpos=65&fastreqid=17 94378360&categorieLien=cid&oldAction=rechTexte Année universitaire 2012-2013 MASTER Domaine Droit-Economie-Gestion Mention Droit de l entreprise Spécialité Droit et éthique des affaires - Parcours Finance et investissements responsables Finalité professionnelle

Plus en détail

I. Le Forum mondial de l eau

I. Le Forum mondial de l eau Evénements soutenus par le 6 ème Forum Mondial de l Eau I. Le Forum mondial de l eau Historique Co-organisé tous les trois ans par le Conseil Mondial de l Eau d une part, un pays et une ville hôte d autre

Plus en détail

Financements des campagnes électorales

Financements des campagnes électorales 27 Avril 2015 Financements des campagnes électorales un défi pour les processus électoraux dans les pays du Sud de la Méditerranée Tunis, 27 28 avril 2015 Hotel Golden Tulip, avenue de la Promenade, 2078

Plus en détail

Natixis Asset Management Response to the European Commission Green Paper on shadow banking

Natixis Asset Management Response to the European Commission Green Paper on shadow banking European Commission DG MARKT Unit 02 Rue de Spa, 2 1049 Brussels Belgium markt-consultation-shadow-banking@ec.europa.eu 14 th June 2012 Natixis Asset Management Response to the European Commission Green

Plus en détail

Gouvernance et. contrôle

Gouvernance et. contrôle Gouvernance et fonctions de contrôle International Retail Banking : la banque de détail hors zone euro Le Groupe BNP Paribas Un leader mondial des services bancaires et financiers avec un fort enracinement

Plus en détail

Internationalisation du secteur bancaire Perspective de l autorité de surveillance

Internationalisation du secteur bancaire Perspective de l autorité de surveillance Internationalisation du secteur bancaire Perspective de l autorité de surveillance Dr Nina Arquint, Membre de la Direction de la FINMA Structure internationale en matière de réglementation et de surveillance

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE Strasbourg, le 15 octobre 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE LANCEMENT DE LA 8EME EDITION DE L OPERATION «LES BOSS INVITENT LES PROFS» Monsieur Jacques-Pierre GOUGEON, Recteur de l académie de Strasbourg et Monsieur

Plus en détail

Call for submission 3rd Bordeaux Workshop in International Economics and Finance. organized by LAREFI - Bordeaux University

Call for submission 3rd Bordeaux Workshop in International Economics and Finance. organized by LAREFI - Bordeaux University Call for submission 3rd Bordeaux Workshop in International Economics and Finance organized by LAREFI - Bordeaux University Alternative Platforms and Organization of Trading Activities Friday, december

Plus en détail

Normalisation internationale de la gestion des risques des infrastructures

Normalisation internationale de la gestion des risques des infrastructures Normalisation internationale de la gestion des risques des infrastructures Frédéric Hervo Directeur des systèmes de paiement et des infrastructures de marché Séminaire EIFR 9 octobre 2013 Banque de France

Plus en détail

SEMINAIRE. Financements alternatifs : vers une titrisation transparente et robuste?

SEMINAIRE. Financements alternatifs : vers une titrisation transparente et robuste? SEMINAIRE Financements alternatifs : vers une titrisation transparente et robuste? Dans un contexte ou le financement de l économie est au cœur des préoccupations européennes, la titrisation apparait comme

Plus en détail

DÉCOUVRIR L AUTORITÉ DE CONTRÔLE PRUDENTIEL ET DE RÉSOLUTION

DÉCOUVRIR L AUTORITÉ DE CONTRÔLE PRUDENTIEL ET DE RÉSOLUTION DÉCOUVRIR L AUTORITÉ DE CONTRÔLE PRUDENTIEL ET DE RÉSOLUTION Autorité administrative indépendante adossée à la Banque de France, l Autorité de contrôle prudentiel et de résolution est en charge de l agrément

Plus en détail

Monsieur le directeur de l Agence française de développement, Messieurs les représentants de la délégation de l Union européenne,

Monsieur le directeur de l Agence française de développement, Messieurs les représentants de la délégation de l Union européenne, Premier comité de pilotage du projet de Gestion durable des zones côtières de la COI (GDZC-COI) Allocution du Secrétaire général de la Commission de l océan Indien, Jean Claude de l Estrac 1 er avril 2015,

Plus en détail

MASTER. Droit international. Spécialité recherche et professionnelle

MASTER. Droit international. Spécialité recherche et professionnelle MASTER Droit international Spécialité recherche et professionnelle Carte d identité de la formation Diplôme Master 2 Mention Droit européen et international Spécialités Droit international Conditions d

Plus en détail

MUTUELLES DE SANTE JOURNEE D'INFORMATION SOLVABILITE II

MUTUELLES DE SANTE JOURNEE D'INFORMATION SOLVABILITE II MUTUELLES DE SANTE JOURNEE D'INFORMATION SOLVABILITE II JEUDI 20 MARS 2014 Les défis du Pilier 2 : Contrôle Interne et ORSA Manifestation organisée par en partenariat avec Le déblocage du processus européen

Plus en détail

Université de La Rochelle. Droit, Économie, Gestion. Droit de l entreprise MASTER

Université de La Rochelle. Droit, Économie, Gestion. Droit de l entreprise MASTER Université de La Rochelle Droit, Économie, Gestion MASTER Droit de l entreprise Objectifs de la formation Connaissances dispensées Les enseignements du master Droit de l entreprise portent sur les matières

Plus en détail

La réforme du contrôle interne et de l audit interne dans les administrations d Etat en France. Ministère de l Economie et des Finances

La réforme du contrôle interne et de l audit interne dans les administrations d Etat en France. Ministère de l Economie et des Finances La réforme du contrôle interne et de l audit interne dans les administrations d Etat en France Séminaire des 12 et 13 février 2013 Danièle LAJOUMARD, Inspecteur général des Finances C.I.A (Certified Internal

Plus en détail

CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN

CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN «L IAE Toulouse est l École de Management de l Université Toulouse 1 Capitole, dont l objectif est de proposer des formations de haut niveau dans les différentes

Plus en détail

CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN

CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN (approuvée par le 8 ème congrès français de la nature 26 mai 2008) L Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) est le plus important

Plus en détail

(1) Le Secrétariat Général des services du Premier Ministre assiste le Premier Ministre dans l accomplissement de sa mission.

(1) Le Secrétariat Général des services du Premier Ministre assiste le Premier Ministre dans l accomplissement de sa mission. Décret n 92/088 du 4 mai 1992 portant organisation des Services du Premier Ministre Le Président de la République, Vu la constitution ; Vu le décret n 92/069 du 09 avril 1992 portant organi sation du Gouvernement

Plus en détail

COMITÉ DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA : ÉTUDE SUR LE CENTRE CANADIEN D ÉCHANGE DU RENMINBI

COMITÉ DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA : ÉTUDE SUR LE CENTRE CANADIEN D ÉCHANGE DU RENMINBI COMITÉ DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA : ÉTUDE SUR LE CENTRE CANADIEN D ÉCHANGE DU RENMINBI Introduction Mémoire de la City of London Corporation Présenté par le bureau du développement

Plus en détail

Structuration de l audit interne au sein du ministère

Structuration de l audit interne au sein du ministère CT CGEDD 09/11/2011 Projet de dossier de passage en CT CGEDD 1 Structuration de l audit interne au sein du ministère Contexte : le Décret 2011-775 du 28 juin 2011 précisé par circulaire du Premier ministre

Plus en détail

Order Transferring Certain Portions of the Department of Foreign Affairs to the Department of International Trade

Order Transferring Certain Portions of the Department of Foreign Affairs to the Department of International Trade CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Order Transferring Certain Portions of the Department of Foreign Affairs to the Department of International Trade Décret transférant certains secteurs du ministère des

Plus en détail

1. Les risques individuels (corporates et institutions financières)

1. Les risques individuels (corporates et institutions financières) Gestion des Risques Nos métiers par activité La Gestion des Risques consiste principalement à maîtriser et à contrôler l ensemble des risques de Crédit Agricole CIB afin de minimiser le coût du risque

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le

RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le Exco. Reproduction interdite sans autorisation écrite préalable. Sommaire Préambule 11 Présentation du réseau EXCO et de KRESTON INTERNATIONAL LTD 22 Présentation

Plus en détail

European Council conclusions on completing EMU 1

European Council conclusions on completing EMU 1 EUROPEA COU CIL Brussels, 14 December 2012 European Council conclusions on completing EMU 1 adopted on 14 December 2012 Feuille de route pour l'achèvement de l'uem 1. Compte tenu des défis fondamentaux

Plus en détail

Et si votre carrière s inventait avec. mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr

Et si votre carrière s inventait avec. mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr Et si votre carrière s inventait avec mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr mc 2 i Groupe Des missions de conseil en systèmes d information, à forte valeur ajoutée Depuis sa création

Plus en détail

Étude sur le travail d évaluation collaboratif partenaires-bailleurs de fonds. Rapport de mise à jour

Étude sur le travail d évaluation collaboratif partenaires-bailleurs de fonds. Rapport de mise à jour Étude sur le travail d évaluation collaboratif partenaires-bailleurs de fonds Rapport de mise à jour Rapport élaboré par Claude Leroy-Thémèze, Cheffe de l unité d évaluation des activités de développement,

Plus en détail

Groupe de travail. Renforcer la confiance mutuelle RAPPORT

Groupe de travail. Renforcer la confiance mutuelle RAPPORT Groupe de travail Renforcer la confiance mutuelle RAPPORT Les participants ont tous reçu une copie du rapport particulièrement riche du précédent groupe de travail. A l issue des rapports des représentantes

Plus en détail

Transfert des expérimentales et innovantes méthodes d enseignement pour l education de management

Transfert des expérimentales et innovantes méthodes d enseignement pour l education de management l education de management 2010-1-PL1-LEO01-11462 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2010 Type de Projet: Statut: Accroche marketing: Résumé: Transfert des expérimentales et innovantes

Plus en détail

PROJET DE BONNE GOUVERNANCE DANS LE SECTEUR MINIER COMME FACTEUR DE CROISSANCE (PROMINES) UNITE D EXECUTION DU PROJET

PROJET DE BONNE GOUVERNANCE DANS LE SECTEUR MINIER COMME FACTEUR DE CROISSANCE (PROMINES) UNITE D EXECUTION DU PROJET PROJET DE BONNE GOUVERNANCE DANS LE SECTEUR MINIER COMME FACTEUR DE CROISSANCE (PROMINES) UNITE D EXECUTION DU PROJET ID Projet : P106982 IDA H589 ZR TF010744 Création d un comité de formation continuelle

Plus en détail

Le Président de la République est le responsable

Le Président de la République est le responsable LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE Le Président de la République est le responsable suprême de la politique de défense. A ce titre, il est le garant de l indépendance nationale, de l intégrité du territoire

Plus en détail

Réformes européennes et stabilité financière

Réformes européennes et stabilité financière Réformes européennes et stabilité financière 3/04/2012 Martin MERLIN Chef d'unité DG Marché intérieur et services Causes de la crise financière de 2007-2008 Déséquilibres macro-économiques Lacunes réglementaires

Plus en détail

Industries Secteur Public. Secteur Public*

Industries Secteur Public. Secteur Public* Industries Secteur Public Secteur Public* Le département «Secteur Public» Depuis près de 20 ans, le département Secteur public de PricewaterhouseCoopers accompagne les administrations, les organisations

Plus en détail

Décision du Haut Conseil du Commissariat aux Comptes

Décision du Haut Conseil du Commissariat aux Comptes DECISION 2009-02 Décision du Haut Conseil du Commissariat aux Comptes Relative aux contrôles périodiques auxquels sont soumis les commissaires aux comptes Principes directeurs du système des contrôles

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le 31 aout 2014. - Déclaration de la direction relative à l indépendance et la formation

RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le 31 aout 2014. - Déclaration de la direction relative à l indépendance et la formation RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le 31 aout 2014 Sommaire - PRESENTATION DU CABINET - Organigramme juridique - Activité - Chiffre d Affaires et Clientèle - PROCEDURE QUALITE - Indépendance - Contrôle

Plus en détail

Composition du Comité consultatif indépendant d experts de la Surveillance

Composition du Comité consultatif indépendant d experts de la Surveillance CONSEIL EXÉCUTIF EB132/31 Cent trente-deuxième session 9 novembre 2012 Point 13.3 de l ordre du jour provisoire Composition du Comité consultatif indépendant d experts de la Surveillance Rapport du Secrétariat

Plus en détail

Secrétariat. Nations Unies ST/SGB/2008/13. Circulaire du Secrétaire général. Organisation du Bureau des affaires juridiques.

Secrétariat. Nations Unies ST/SGB/2008/13. Circulaire du Secrétaire général. Organisation du Bureau des affaires juridiques. Nations Unies ST/SGB/2008/13 Secrétariat 1 er août 2008 Circulaire du Secrétaire général Organisation du Bureau des affaires juridiques En application de la circulaire ST/SGB/1997/5, intitulée «Organisation

Plus en détail

Atelier A7. Les nouvelles technologies au service du Risk Manager

Atelier A7. Les nouvelles technologies au service du Risk Manager Atelier A7 Les nouvelles technologies au service du Risk Manager Atelier A7- Les nouvelles technologies au service du Risk Manager Intervenants Ana THOMAS Multinational Service Unit Manager Rozenn NARDIN

Plus en détail

Evaluation complète des bilans bancaires Comprehensive assessment

Evaluation complète des bilans bancaires Comprehensive assessment Evaluation complète des bilans bancaires Comprehensive assessment Point presse du 21 octobre 2014 1 Le contenu de l exercice 1.1. Les objectifs de l évaluation complète des bilans Le règlement confiant

Plus en détail

de présenter une optique commune de solutions aux problèmes de développement qui se posent dans ces pays.

de présenter une optique commune de solutions aux problèmes de développement qui se posent dans ces pays. PLAN DU SÉMINAIRE Guide de bonnes pratiques en matière de développement dans les pays les plus défavorisés de l environnement Euro méditerranéen Education, Egalité entre hommes et femmes et Etat de droit

Plus en détail

Ecoles doctorales. Histoire et situation actuelle. Ecoles doctorales 1

Ecoles doctorales. Histoire et situation actuelle. Ecoles doctorales 1 Ecoles doctorales Histoire et situation actuelle Ecoles doctorales 1 Historique de la formation doctorale en France 1997 : Ecoles doctorales généralisées, en charge des DEA, ~320 Ecoles Doctorales. 2002

Plus en détail

Contribution de la Direction de la Monnaie et du Crédit au rapport thématique 2011 du Ministère de l Economie et des Finances

Contribution de la Direction de la Monnaie et du Crédit au rapport thématique 2011 du Ministère de l Economie et des Finances Contribution de la Direction de la Monnaie et du Crédit au rapport thématique 2011 du Ministère de l Economie et des Finances Cette contribution porte sur la situation du secteur bancaire et sur les autres

Plus en détail

Compte Rendu de l Atelier. Participation du Secteur Privé dans les Infrastructures d Eau au Liban : Le Rôle des Banques. Le 9 décembre 2010

Compte Rendu de l Atelier. Participation du Secteur Privé dans les Infrastructures d Eau au Liban : Le Rôle des Banques. Le 9 décembre 2010 Compte Rendu de l Atelier Participation du Secteur Privé dans les Infrastructures d Eau au Liban : Le Rôle des Banques 1. Contexte Le 9 décembre 2010 Beyrouth - Liban Les besoins en investissement pour

Plus en détail

Une expérience reconnue de ses équipes sur les opérations d investissement.

Une expérience reconnue de ses équipes sur les opérations d investissement. PRÉSENTATION Créée en 2011 par Alexis Hermann et Pierre Kedissa, HK Finance est une société de conseil en investissements et transactions. Cabinet indépendant implanté à Paris et Tunis, HK Finance bénéficie

Plus en détail

ce que nous faisons droit des sociétés et droit commercial investissements étrangers en chine services financiers propriété intellectuelle

ce que nous faisons droit des sociétés et droit commercial investissements étrangers en chine services financiers propriété intellectuelle ce que nous faisons droit des sociétés et droit commercial Le cabinet Sangiorgi Vinciguerra Studio Legale, établi à Hong Kong, a été fondé par Andrea Sangiorgi et Marco Vinciguerra, deux avocats d affaires

Plus en détail

Formations Management

Formations Management Formations Management MANAGEMENT ET COMMUNICATION Ecole du Management : Cycle Animateur d équipe Ecole du Management : Cycle Maîtrise Ecole du Management : Cycle Coordinateur Technique Animateur (trice)

Plus en détail