Vu d en haut par Bernard Ramanantsoa, HEC

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Vu d en haut par Bernard Ramanantsoa, HEC"

Transcription

1 Vu d en haut par Bernard Ramanantsoa, HEC Les vraies élites seront humanistes et auront une grande culture générale un inetrview publié par le Nouvel Economiste (n 1523 en date du le 27 mai 2010) Crise, internationalisation, génération Y : le campus de Jouy-en-Josas mute au gré des vastes enjeux de l époque. Le patron de la plus belle businessschool française a intégré le nectar des cours de stratégie, de marketing et surtout de développement international. En prenant quelques risques. Démarrer très tôt la compétition des accréditations afin d être le premier à décrocher ces lauriers qui dopent la visibilité à l étranger. Quelques alliances flatteuses tissées avec des acteurs de première grandeur ont conforté sa position dans le petit club des meilleures business-schools où la cooptation est l indispensable sésame, comme le MIT et plus d une centaine d accords. Très rapidement la reconnaissance des pairs, l excellence dûment validée par un cortège d accréditations internationales précédant d envieuses places au sommet de moult classements prestigieux ont eu leur résonance médiatique, comme cette top position au ranking européen du Financial Times. L une des grandes filles de la chambre de commerce s est émancipée en goûtant au grand large. Mais comme cette dernière n est plus si généreuse, à l américaine, Bernard Ramanantsoa compte bien trouver les ressources pour financer son développement dans les portefeuilles des anciens élèves. Ce qui prouverait qu ils ont bien réussi puisque 100 millions d euros sont attendus d ici à 2013! Le développement de l enseignement supérieur en Asie est très impressionnant! En 2000, la grande business-school de Beijing Tsinghua University fêtait son 20e anniversaire. Il y a 30 ans, il n y avait rien. Pas de bâtiment, juste un champ. J y suis retourné au mois d octobre pour fêter le 10e anniversaire de notre partenariat. C est le même bâtiment qu en 1990, mais il n a plus la même allure en interne. Leurs profs se mettent à publier. En outre, les Chinois sont en train de rapatrier toute la diaspora des professeurs aux standards internationaux. Ces derniers sont non seulement passés par Harvard mais y ont enseigné, avec un début de carrière souvent très réussi dans les meilleures business-schools américaines. Les Chinois sont en train de les récupérer d une manière très astucieuse. Ils ne leur demandent pas de tout abandonner d un seul coup mais progressivement, en jouant sur les doubles appartenances. Visiblement, ils sont organisés pour une vraie démarche stratégique. Leur mentalité est devenue très américaine. Lorsque je suis allé enseigner en Chine en 1985, les étudiants chinois n avaient pas la culture et parlaient mal l anglais. Aujourd hui ils ont adopté l esprit capitaliste américain et ils parlent remarquablement l anglais. Première conséquence : on va assister à une multiplication du nombre de candidatures de très bons Chinois. Pour autant,je ne suis pas sûr qu il y aura dans les cinq ans un flux inverse où des étudiants américains ou européens préféreront s inscrire dans les MBA chinois. Si les Chinois ne sont pas des concurrents pour les étudiants étrangers des autres continents,

2 en revanche ce sont de vrais concurrents pour les étudiants asiatiques, qu ils vont attirer au détriment des Etats-Unis ou de l Europe. La Chine est devenue un acteur de très haut niveau dans le domaine de l enseignement supérieur. Si vous regardez leur programme, vous voyez aussi qu ils font du top niveau. Donc de vrais concurrents. Nous n en sommes pas encore au stade où un candidat européen hésite entre Harvard et Tsinghua University, mais cela pourrait venir, ce n est pas absurde. Pour l instant, on les observe, ils sont dans notre carte de la concurrence. Le profil de demain Si vous observez la formation des patrons du CAC40, vous trouverez encore beaucoup d ingénieurs des Mines. Il est vrai que l on a vu l émergence d un profil plus gestionnaire, car la grande époque du corps des Mines était liée à la reconstruction industrielle, avec une économie très dirigée vers la reconstruction du pays. Tandis que l émergence de gestionnaires est provoquée par la mondialisation, les formations managériales ayant eu longtemps une avance sur tout ce qui était internationalisation. Cette appétence pour l international, encore forte aujourd hui, reste l apanage des écoles de management. La vraie question est de savoir quel sera le profil de demain. A mon avis, cela sera plutôt un troisième profil, issu des écoles d ingénieurs, des écoles de gestion, ou d ailleurs. Enfin, on n a pas fini la mondialisation. Dans vingt ans, je souhaite qu il y ait toujours dans le CAC40 des dirigeants issus d HEC. Mais nous ne serons sans doute plus tout à fait une école de gestion comme aujourd hui. Le futur profil intégrera une forte dimension multiculturelle. Avec des gens nomades acceptant naturellement de travailler cinq ans ici, cinq ans là, qui seront à l aise en ressources humaines et dans des environnements différents. Nous savons maintenant depuis quelques années que la mondialisation sera tout le contraire de l uniformisation. La mondialisation pose la question suivante : comment se débrouille-t-on avec une très grande diversité? Aussi, les vraies élites seront humanistes et auront une grande culture générale. Ce sera complexe et divers. La seule façon de s en sortir, c est le recours aux racines : il faut être structuré sur un noyau dur. Nous le renforçons durant la première année d école, positionnée comme la fin de la propédeutique. Alors qu avant, on avait un peu tendance à considérer que cela devait être une rupture. Maintenant, on rentre dans l école professionnelle, la première année marque donc la fin de la prépa. D où nos accords de licence avec des universités françaises. D où aussi le fait qu on envoie un petit tiers de nos étudiants dans des universités étrangères, mais qui ne sont pas des universités de gestion. L objectif Quand on dirige une grande école de gestion, la préoccupation du placement des étudiants est évidemment importante. Mais si vous n êtes focalisés que sur ce seul objectif, vous en faites des techniciens à durée de vie courte. Le véritable objectif est donc de former des gens adaptables qui comprennent suffisamment l environnement pour fixer de nouvelles règles du jeu social et économique. Bref, des gens très bien articulés, comme on dit en mauvais français. Tout le monde s alarme : attention! Maintenant, il faut s occuper des ressources humaines. Mais Internet a tout changé. Quand un type n a rien à dire d important, il envoie un mail à toute l entreprise pour se couvrir et pouvoir dire après : mais je vous avais informé. De l autre côté, toute la boîte est obligée de lire tous ses mails, au cas où ils contiendraient une information importante. Cela ne peut pas continuer. 30 % de boursiers Vrai problème. Si la solution était évidente, beaucoup de gens l auraient trouvée. Cette tension française entre le rôle de l école comme ascenseur social et simultanément comme

3 facteur de compétitivité est révélatrice. Le rêve de la dialectique est certes de réconcilier tout cela mais les solutions sont complexes, on le voit bien aux tensions entre ministères, en fonction de leur mission. Un problème français, au sens de tout le territoire français. Si vous êtes enfant d agriculteur en Lozère, cela pose quelques questions. Mais il n y a pas que les grandes écoles Si vous êtes parti de Floirac, vous ne devenez pas prof de médecine ou architecte comme cela. Bonne nouvelle, le citoyen français a pris conscience que l école était un enjeu. Comme l enseignement supérieur. A cet égard, les internats d excellence relèvent d une initiative remarquable. J espère qu on va y aller à marche forcée. C est une façon de s occuper du territoire. Nous avons suggéré au ministère de l Education nationale de créer ces fameuses prépas techno. On a vu pour la première fois les résultats de celle ouverte il y a deux ans. Les élèves ont passé leur concours en juin. Et 20 candidats sur 21 ont intégré l école. La concurrence entre universités et grandes écoles La concurrence pour l excellence entre universités et grandes écoles n est pas encore avérée aujourd hui. Si on prolonge les tendances, on peut toutefois imaginer que des formations universitaires de très grande qualité comme celle de Dauphine rivalisent avec nos formations. Je suis assez impressionné par ce qu a fait Toulouse dans le domaine de l économie. C est un cas très particulier, avec leur succession de nobélisables. Ils ont construit une équipe focalisée sur la recherche. Des vrais concurrents qui commencent à entrer dans la logique d avoir des très bons étudiants. Cela prendra quelques années. Mais le diplôme national est une fiction. On le constate déjà aujourd hui. Chacun sait que toutes les écoles et toutes les universités ne se valent pas. La recherche HEC fait de la recherche depuis déjà quelques années. Quand j avais vingt ans, seules deux ou trois grandes écoles en faisaient. Les autres considéraient implicitement que la recherche était réservée à l université. Avec un discours du style : nous, on est près du terrain. Cela a quand même beaucoup changé dans les grandes écoles, depuis deux décennies, la recherche y est très importante. Si vous regardez la recherche à l X, vous pouvez dire : à HEC, c est moins bien qu à Harvard. Mais ce n est pas risible. Déjà, sur le marché des profs, il y a des gens qu on vient nous piquer. Signe que nous sommes dans la course. Si vous restez une école professionnalisante, les Américains ne viendront pas chercher vos profs et les Suisses ne feront pas de surenchère. A l inverse, quand vous vous mettez sur le marché en sollicitant tel enseignant, vous pouvez vous faire une idée selon qu il vous répond, vient vous voir, ou vous ignore complètement parce qu il ne sait pas qui vous êtes. Ce n est pas le seul critère. Il y a un certain nombre d instruments de mesure, dont les publications, certes toujours critiquables. Enfin, tous les systèmes d accréditations, y compris en France, ont pris en compte cette dimension. Quand Valérie Pécresse déclare qu il n y a pas de recherche dans les grandes écoles, c est un peu lapidaire et historique. Il s agit avant tout de disposer d un bataillon de profs-chercheurs avec la taille critique. A l inverse, dire que l université forme ses étudiants par la recherche, il faudrait en discuter. Le désamour des docteurs Aujourd hui, on s aperçoit qu un docteur n est pas considéré par les entreprises, sauf dans quelques domaines comme celui de la finance. Ce qui explique le salaire des profs de finance. Le jour où le marché aval ne recrutera que des docteurs pour en faire des grands dirigeants, alors les institutions d enseignement, notamment les grandes écoles, s adapteront assez vite On ne peut pas tout réduire à un seul indicateur. Mais j entends mes camarades de Paris Tech

4 dire : tu comprends, un ingénieur est payé tant et nous avons enfin obtenu qu un docteur après tant d années de doctorat soit enfin payé comme un ingénieurdébutant. Bien sûr cela va dans le bon sens, mais enfin Les grandes écoles Ce qui compte, c est le taux d encadrement, c est-à-dire le nombre de profs-chercheurs ramené au nombre d élèves. Après, il faut rentrer dans les détails. Vous pouvez toujours faire croire que vous avez beaucoup de profs, s ils n enseignent jamais, c est un faux encadrement. Mais le grand critère, c est la synthèse entre la recherche et la pédagogie. On assiste actuellement à de multiples alliances, mais qui ne sont pas toutes vraiment stratégiques. Deuxième point : on a fait beaucoup d alliances additives depuis quelques années. Comme HEC passant un accord avec Tsing Koi ou avec le MIT dans le même domaine. Désormais nous sommes entrés dans l ère des alliances complémentaires. On va mener des projets avec des institutions qui ne fabriquent pas la même chose. Notre accord avec la Fra Universität à Berlin en est un exemple. Ce que font Centrale, Lyon, et l EM Lyon en est un autre Le fait de rentrer dans Paris Tech favorise beaucoup les synergies, les accords et les partenariats. Mais on ne va pas pour autant tout uniformiser, en procédant à une sorte de préfusion ; il s agit plutôt d alliances complémentaires, par exemple autour du management et de la technologie. Les accréditations Dans ce domaine, les choses sont très volontaristes car on a vite compris que l internationalisation ne consistait pas uniquement à échanger des élèves. Alors que faut-il faire pour être reconnu internationalement? Nous avons assez rapidement poussé les accréditations. Ce n était pas si évident, car lorsque vous jouez à un jeu qui n est pas encore tout à fait connu, il y a une prise de risque. Parallèlement à cela ce n est pas déconnecté -, il y a la recherche. Tout ceci induit donc une vraie stratégie impulsée au départ par deux facteurs : l accréditation et la recherche. En effet, quand vous discutez avec vos concurrents internationaux, vous vous apercevez assez vite qu ils vous posent des questions sur votre recherche. Enfin, l autre souci était de se démarquer des grands cabinets de conseil. Et pour se différencier en terme de légitimité, c est encore la recherche qui permet d avoir un tour d avance. La stratègie Le recrutement des professeurs en est une composante déterminante. Il s effectue selon certains standards sur un marché international qui n ignore pas les surenchères. Autre élément décisif : le portefeuille. Avoir un master of science, un MBA, un executive MBA, de l executive éducation sont autant de facteurs de rayonnement. Le véritable ressort de départ, c est en fait l internationalisation. Si vous n avez pas de MBA ou de doctorat, les gens disent : c est quoi ce machin? Vous n êtes pas identifié dans le paysage. Une formation continue visible est un facteur de reconnaissance. Pour la formation continue, de plus en plus, on va être obligé les uns et les autres d avoir des comptoirs Oui, des comptoirs, dans le sens des comptoirs de l Inde quoi. L e-learning Le e-learning est un plus, pas un substitut. D aucuns y ont cru très fort, y voyant de surcroît de prometteuses possibilités d économie. Eh bien, non seulement cela n est pas le cas, mais le e- learning occasionne au contraire des dépenses supplémentaires. La crise

5 En terme de réflexion, elle a changé beaucoup de choses. Première mesure immédiate : tous les cours de finance ont été renforcés, plus particulièrement sur le lien entre le risque et la rentabilité. Après, on peut mettre l accent sur l un ou sur l autre. Il y a un rééquilibrage de tout cela. A plus long terme, on revient aux socles fondamentaux, comme la recherche. Nous avons été la cible des tas de critiques : vous avez vu ces économistes, ces profs de finance qui n ont pas vu venir la crise. Et eux de répondre : c est parce qu on n a pas fait assez de recherche. C est assez vrai. Tout cela relève des arguments de séances, mais il faut aller plus loin pour la recherche. Génération Y La mondialisation, ce n est plus la peine de leur en parler. Ils l ont totalement intégrée. Ils s organisent des week-ends de détente à travers l Europe. C est devenu aussi banal que l autre dimension, tout ce qui gravite autour d Internet. Et là nous n avons pas trouvé le businessmodel. On lutte certes contre le plagiat, mais cela devient très compliqué. Evidemment, nous avons des logiciels pour le détecter et contrôler tout cela avec une certaine rigueur, mais il faut travailler sur les comportements. En revanche, ces jeunes sont très contractualisants, avec un esprit consommateur ; ils sont très sensibles à la notion de contrat : vous avez dit que vous feriez cela, alors faites-le, sinon vous êtes disqualifiés. Qui ne délivre pas en fonction de son engagement se met hors jeu. C est cela le grand enjeu. Certes, il faut leur proposer une vision. Mais c est second. Ils sont aussi évidemment très network afin de miser sur l intelligence collective. Ils se disent qu on peut devenir riche en réussissant sa vie. Pendant longtemps, il y a eu cette opposition entre ceux qui décidaient de ne pas gâcher leur vie à travailler et ceux qui disaient : moi, vous êtes gentil mais je deviendrai riche. Aujourd hui, ces jeunes pensent qu il est possible de faire les deux en même temps. Ils veulent tout. Par Patrick Arnoux

RECRUTEMENT DU DIRECTEUR GENERAL D HEC CONTEXTE ET DEFINITION DU PROFIL RECHERCHE

RECRUTEMENT DU DIRECTEUR GENERAL D HEC CONTEXTE ET DEFINITION DU PROFIL RECHERCHE A PROPOS D HEC PARIS Créée en 1881 par la Chambre de commerce et d industrie de Paris, HEC Paris est une business school française de renommée internationale. Elle se distingue par la qualité de sa pédagogie

Plus en détail

BÂTIR ENSEMBLE UN PÔLE D EXCELLENCE SCIENTIFIQUE ET MANAGÉRIAL

BÂTIR ENSEMBLE UN PÔLE D EXCELLENCE SCIENTIFIQUE ET MANAGÉRIAL Partenariat entre l Université Paul Cézanne et l École Centrale de Marseille L École Centrale de Marseille et l IAE Aix Graduate School of Management, composante de l Université Paul Cézanne, signent une

Plus en détail

CANDIDATURE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR GENERAL DE L ENSAM

CANDIDATURE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR GENERAL DE L ENSAM CANDIDATURE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR GENERAL DE L ENSAM 1 ère partie Déclaration d intention JEAN-PAUL HAUTIER ADMINISTRATEUR PROVISOIRE ET DIRECTEUR DE LA RECHERCHE DE L ENSAM DIRECTEUR ES QUALITE DE

Plus en détail

BILAN DES ADMISSIONS 2014

BILAN DES ADMISSIONS 2014 BILAN DES ADMISSIONS «LE BILAN DES ADMISSIONS MONTRE BIEN QU AUJOURD HUI SCIENCES PO RECRUTE SUR TOUS LES TERRITOIRES.» FRÉDÉRIC MION, DIRECTEUR DE SCIENCES PO EDITO Institution singulière dans le paysage

Plus en détail

- Madame Mathot, vous êtes ingénieur chez IBM. Quelles sont vos fonctions dans l entreprise?

- Madame Mathot, vous êtes ingénieur chez IBM. Quelles sont vos fonctions dans l entreprise? Entretien avec Dominique Mathot, ingénieure chez IBM France - Madame Mathot, vous êtes ingénieur chez IBM. Quelles sont vos fonctions dans l entreprise? - J exerce un métier d architecte en systèmes d

Plus en détail

DISCOURS AMBASSADEUR 19 MARS LANCEMENT DU PROGRAMME CESA. Monsieur le Directeur Général du groupe HEC,

DISCOURS AMBASSADEUR 19 MARS LANCEMENT DU PROGRAMME CESA. Monsieur le Directeur Général du groupe HEC, DISCOURS AMBASSADEUR 19 MARS LANCEMENT DU PROGRAMME CESA Monsieur le Directeur Général du groupe HEC, Monsieur le Président de la Chambre de Commerce et d Industrie Franco-Malgache, Chers amis, C est pour

Plus en détail

Les métiers évoluent, la formation s adapte. Témoignages de Centrale Marseille. Franck JOURNEAU

Les métiers évoluent, la formation s adapte. Témoignages de Centrale Marseille. Franck JOURNEAU Les métiers évoluent, la formation s adapte. Témoignages de Centrale Marseille. Franck JOURNEAU Les Métiers évoluent, la formation s adapte - Présentation rapide de l Ecole Centrale Marseille et de quelques

Plus en détail

Parmi les nombreuses expériences qui transforment

Parmi les nombreuses expériences qui transforment DES ÉTUDES À L ÉTRANGER Parmi les nombreuses expériences qui transforment votre curriculum vitae de petit franchouillard en celui de véritable citoyen du monde, le passage par un séjour d études est une

Plus en détail

Projections du nombre total d étudiants internationaux d ici 2025. Source : Unesco Institute for Statistics, calculs France Stratégie

Projections du nombre total d étudiants internationaux d ici 2025. Source : Unesco Institute for Statistics, calculs France Stratégie SYNTHÈSE Trois grandes tendances mondiales Transnationalisation La géographie de l économie mondiale du savoir connaît de profonds bouleversements depuis plusieurs décennies. L innovation et la recherche

Plus en détail

Notes pour l intervention de Roch Denis, président de la CREPUQ et recteur de l Université du Québec à Montréal

Notes pour l intervention de Roch Denis, président de la CREPUQ et recteur de l Université du Québec à Montréal Notes pour l intervention de Roch Denis, président de la CREPUQ et recteur de l Université du Québec à Montréal «Enjeux de l internationalisation de l enseignement supérieur» Les soirées regards croisés

Plus en détail

Enseignement supérieur et Formation continue en Chine

Enseignement supérieur et Formation continue en Chine Enseignement supérieur et Formation continue en Chine Enjeux Est / Ouest Défis à relever et position française Michel PANET Consultant international mpanet@wanadoo.fr Professeur vacataire en Masters :

Plus en détail

Communiquer en interne, c est accompagner le changement

Communiquer en interne, c est accompagner le changement 1 CHAPITRE PREMIER Communiquer en interne, c est accompagner le changement Il fut un temps où il suffisait de réunir les ouvriers dans l atelier. L ingénieur ou le patron disait ce qu il avait à dire,

Plus en détail

Contribution aux Assises de l Enseignement Supérieur et de la Recherche

Contribution aux Assises de l Enseignement Supérieur et de la Recherche L Union Nationale des Etudiants en Gestion, créée en 2003 est une organisation étudiante ayant vocation à représenter les étudiants de la filière Gestion, en fédérant les BDE des IAE, IUT, UFR et Instituts

Plus en détail

Généralités. Formations transversales aux sciences humaines: histoire, sociologie, littérature, langues, droit, économie, géopolitique.

Généralités. Formations transversales aux sciences humaines: histoire, sociologie, littérature, langues, droit, économie, géopolitique. Généralités Difficile de faire la différence entre des formations orientées vers la science politique et une autre vers les relations internationales dans l organisation de l enseignement supérieur français.

Plus en détail

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES Claude MULSANT, Directrice adjointe du réseau MAGELLAN INTERNATIONAL J ai donc la lourde responsabilité

Plus en détail

Évaluation des collaborations dans le champ des études internationales entre l'institut

Évaluation des collaborations dans le champ des études internationales entre l'institut Évaluation des collaborations dans le champ des études internationales entre l'institut de hautes études internationales et du développement (IHEID) et l'université de Genève (UNIGE) Rapport d expertise

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE WWW.PIGIER.COM

DOSSIER DE PRESSE WWW.PIGIER.COM DOSSIER DE PRESSE 1 WWW.PIGIER.COM SOMMAIRE P. 3 UN ÉTUDIANT, UNE PÉPITE P. 4 LA PÉDAGOGIE DU CONCRET P. 5 DES MÉTIERS D AUJOURD HUI P. 6 UNE IMPLANTATION SUR TOUT LE TERRITOIRE P. 7 PIGIER PERFORMANCE,

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Métiers de l'international de l Institut National des Langues et Civilisations Orientales Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

ADMIS OU REMBOURSE 1 ER INSTITUT DE PRÉPARATION POUR LES CONCOURS EN ADMISSIONS PARALLÈLES À BAC +3 / BAC +4

ADMIS OU REMBOURSE 1 ER INSTITUT DE PRÉPARATION POUR LES CONCOURS EN ADMISSIONS PARALLÈLES À BAC +3 / BAC +4 1 ER INSTITUT DE PRÉPARATION POUR LES CONCOURS EN ADMISSIONS PARALLÈLES À BAC +3 / BAC +4 - TOULOUSE BS - SKEMA AUDENCIA -EM LYON EDHEC - ESCP - ESSEC - HEC ADMIS OU REMBOURSE WWW.PGE-PGO.FR (Prépa Grandes

Plus en détail

BUSINESS DEVELOPMENT

BUSINESS DEVELOPMENT business development, human adventure BACHELOR BUSINESS DEVELOPMENT 3 ans d études 6 mois de stage 3e année en alternance ou à l étranger 6 doubles cursus à l international P A R IS DUBL IN S H A NGHA

Plus en détail

COMPTE-RENDU DU 29-03-2013. A LA RENCONTRE DES UNIVERSITES PARISIENNES : Panthéon-Sorbonne (paris 1)

COMPTE-RENDU DU 29-03-2013. A LA RENCONTRE DES UNIVERSITES PARISIENNES : Panthéon-Sorbonne (paris 1) 1 COMPTE-RENDU DU 29-03-2013 A LA RENCONTRE DES UNIVERSITES PARISIENNES : Panthéon-Sorbonne (paris 1) Dispositifs généraux de licence à Paris 1 Panthéon-Sorbonne M. Boutry, président 51 000 inscrits sur

Plus en détail

Introduction au Tage Mage

Introduction au Tage Mage Introduction au Tage Mage «La chance aide parfois, le travail toujours» Vous vous apprêtez à vous lancer dans cette course contre la montre qu est l admission parallèle en école de commerce et vous avez

Plus en détail

SOMMAIRE ENSEIGNER : UNE AMBITION POUR SOI, UNE AMBITION POUR LA FRANCE CONCOURS DE RECRUTEMENT 2014 : LES RÉPONSES À VOS QUESTIONS

SOMMAIRE ENSEIGNER : UNE AMBITION POUR SOI, UNE AMBITION POUR LA FRANCE CONCOURS DE RECRUTEMENT 2014 : LES RÉPONSES À VOS QUESTIONS SOMMAIRE ENSEIGNER : UNE AMBITION POUR SOI, UNE AMBITION POUR LA FRANCE DEVENIR ENSEIGNANT : LES NOUVEAUTÉS ENQUÊTE : LES FRANÇAIS ET LE MÉTIER D ENSEIGNANT CONCOURS DE RECRUTEMENT 2014 : LES RÉPONSES

Plus en détail

La lettre de l orientation des Lycées Français en Espagne Numéro 1 Décembre 2014. Quelles formations après le bac? Les filières sélectives

La lettre de l orientation des Lycées Français en Espagne Numéro 1 Décembre 2014. Quelles formations après le bac? Les filières sélectives La lettre de l orientation des Lycées Français en Espagne Numéro 1 Décembre 2014 Quelles formations après le bac? Terminales En France Plusieurs voies de formations sont possibles. Il est important de

Plus en détail

UNE ÉCOLE D INGÉNIEUR D EXCELLENCE POUR L AFRIQUE

UNE ÉCOLE D INGÉNIEUR D EXCELLENCE POUR L AFRIQUE SOMMAIRE L ÉCOLE CENTRALE CASABLANCA, L EXCELLENCE UNIVERSITAIRE À VOCATION PANAFRICAINE... 2 L ÉCOLE CENTRALE PARIS, DEVENUE CENTRALESUPELEC LE 1 ER JANVIER 2015... 3 LE RÉSEAU INTERNATIONAL DES ÉCOLES

Plus en détail

L ESC PAU conforte sa stratégie de développement en France et à l international : un challenger dans le monde des ESC françaises

L ESC PAU conforte sa stratégie de développement en France et à l international : un challenger dans le monde des ESC françaises COMMUNIQUE DE PRESSE PAU, le 19 mai 2015 L ESC PAU conforte sa stratégie de développement en France et à l international : un challenger dans le monde des ESC françaises Depuis sa création en 1969, le

Plus en détail

Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Sociologie Université de Bordeaux Sciences Po Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Sociologie Université de Bordeaux Sciences Po Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Sociologie Université de Bordeaux Sciences Po Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Les langues étrangères en travail social : Qu en est-il des étudiants en formation de niveau 3 et des cadres pédagogiques?

Les langues étrangères en travail social : Qu en est-il des étudiants en formation de niveau 3 et des cadres pédagogiques? Les langues étrangères en travail social : Qu en est-il des étudiants en formation de niveau 3 et des cadres pédagogiques? Quel est le cadre législatif? Quelles réticences? Est-ce un frein à la mobilité?

Plus en détail

La VAE à l Université : Le nécessaire accompagnateur

La VAE à l Université : Le nécessaire accompagnateur La VAE à l Université : Le nécessaire accompagnateur État de la question Ce que nous ont appris les recherches antérieures. Michel Vial UMR ADEF Aix-en-Provence 1/ Sur la VAE à l Université La question

Plus en détail

2014-2015. INTÉGRALE 53-59 avenue Paul Doumer 75016 Paris - 01 40 72 74 60 www.prepahec.com

2014-2015. INTÉGRALE 53-59 avenue Paul Doumer 75016 Paris - 01 40 72 74 60 www.prepahec.com I N T É G R A L E I N S T I T U T D E N S E I G N E M E N T S U P É R I E U R P R I V É PRÉPARATIONS AUX ADMISSIONS PARALLÈLES (AST) HEC, ESCP, ESSEC, EDHEC, EM LYON, AUDENCIA, PASSERELLE, SKEMA, TREMPLIN,

Plus en détail

ESC SAINT-ETIENNE UN TREMPLIN VERS L EMPLOI DOSSIER DE PRESSE. Mars 2011

ESC SAINT-ETIENNE UN TREMPLIN VERS L EMPLOI DOSSIER DE PRESSE. Mars 2011 ESC SAINT-ETIENNE UN TREMPLIN VERS L EMPLOI DOSSIER DE PRESSE Mars 2011 1 SOMMAIRE Communiqué de presse Fiche d identité 2010-2011 Une Grande Ecole autrement qui travaille son ouverture et ses réseaux

Plus en détail

UN MBA POUR QUI, POURQUOI?

UN MBA POUR QUI, POURQUOI? PARTIE 1 UN MBA POUR QUI, POURQUOI? L e MBA est une formation connue et reconnue dans le monde entier. Cependant, l appellation MBA n est pas un label déposé. Conséquence : l univers des MBA est un monde

Plus en détail

Marketing, communication et ingénieurie des produits alimentaires

Marketing, communication et ingénieurie des produits alimentaires Mastère spécialisé Marketing, communication et ingénieurie des produits alimentaires Rouen, France Mastère spécialisé accrédité par la conférence des grandes écoles en partenariat avec l école de management

Plus en détail

L ESC PAU et l Inde : 10 ans de partenariat, 2 universités indiennes d excellence, 740 étudiants

L ESC PAU et l Inde : 10 ans de partenariat, 2 universités indiennes d excellence, 740 étudiants COMMUNIQUE DE PRESSE PAU, le 19 mai 2015 L ESC PAU et l Inde : 10 ans de partenariat, 2 universités indiennes d excellence, 740 étudiants Forte d une belle dynamique d ouverture à l international, à travers

Plus en détail

L enseignement supérieur français

L enseignement supérieur français «Destination France» L enseignement supérieur français Université Catholique de Louvain, le 01 mars 2012 1 Le système français, quelques chiffres Quelques chiffres: La France compte 2,3 millions d étudiants

Plus en détail

Chronique Histoire d orientation

Chronique Histoire d orientation Kinésiologie Chronique Histoire d orientation Nota Bene 7. Etudes supérieures Service de psychologie et d orientation Juin 2015 Table des matières 1. Études supérieures, pourquoi pas? 2. Le top 10 des

Plus en détail

LE CERCLE CANADIEN DE MONTRÉAL. Le Fonds de solidarité FTQ : son impact sur la société et sur l économie

LE CERCLE CANADIEN DE MONTRÉAL. Le Fonds de solidarité FTQ : son impact sur la société et sur l économie LE CERCLE CANADIEN DE MONTRÉAL Le Fonds de solidarité FTQ : son impact sur la société et sur l économie Allocution de M. Yvon Bolduc, Président-directeur général Fonds de solidarité FTQ Montréal, le lundi

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Classe terminale - Série STMG L accompagnement personnalisé Ressources pour le lycée général et technologique S orienter Les supports du scénario Document 1 : la fiche d entretien ENTRETIEN INDIVIDUEL

Plus en détail

SOMMAIRE > LA RENTREE > LES EFFECTIFS ETUDIANTS > LES NOUVELLES FORMATIONS DE L ANNEE 2010-2011 > LES CHANTIERS UNIVERSITAIRES EN COURS ET A VENIR

SOMMAIRE > LA RENTREE > LES EFFECTIFS ETUDIANTS > LES NOUVELLES FORMATIONS DE L ANNEE 2010-2011 > LES CHANTIERS UNIVERSITAIRES EN COURS ET A VENIR > LA RENTREE - Reprise des cours le 30 août SOMMAIRE - La semaine de pré-rentrée du 23 au 27 août > LES EFFECTIFS ETUDIANTS - Total des inscriptions administratives - Répartition des inscrits en formation

Plus en détail

La Commission des Titres d ingénieur a adopté le présent avis :

La Commission des Titres d ingénieur a adopté le présent avis : Avis n 2015/01-02 relatif à l accréditation de l Ecole nationale supérieure des mines de Saint-Etienne à délivrer des titres d ingénieur diplômé Objet Dossier A : Renouvellement, à compter du 1er septembre

Plus en détail

L innovation numérique

L innovation numérique ç ç 2ème Colloque ISD «Information Systems Dynamics» Programme International de Recherche L innovation numérique au service de la transformation des entreprises Chapitre 5 Colloque jeudi 23 septembre 2010

Plus en détail

ECONOMIE/COMMERCE/GESTION Les études longues (Bac+4/5)

ECONOMIE/COMMERCE/GESTION Les études longues (Bac+4/5) ECONOMIE/COMMERCE/GESTION Les études longues (Bac+4/5) Novembre 2014 Finance, audit, conseil, ressources humaines les diplômés en économie ou en commerce travaillent dans tous les secteurs d activité.

Plus en détail

LUNDI DE LA SORBONNE : Lundi 6 février 2012. Conjuguer un diplôme à l international, quelle valeur ajoutée pour l insertion professionnelle?

LUNDI DE LA SORBONNE : Lundi 6 février 2012. Conjuguer un diplôme à l international, quelle valeur ajoutée pour l insertion professionnelle? LUNDI DE LA SORBONNE : Lundi 6 février 2012 Conjuguer un diplôme à l international, quelle valeur ajoutée pour l insertion professionnelle? Martine Azuelos, responsable du Master Langues et Affaires Economiques

Plus en détail

BTS FINANCIERS ÉCONOMIE GÉNÉRALE ET ÉCONOMIE D ENTREPRISE SESSION 2013

BTS FINANCIERS ÉCONOMIE GÉNÉRALE ET ÉCONOMIE D ENTREPRISE SESSION 2013 La commission de choix de sujets a rédigé cette proposition de corrigé, à partir des enrichissements successifs apportés aux différents stades d élaboration et de contrôle des sujets. Pour autant, ce document

Plus en détail

Licence Arts, mention Arts du spectacle et audiovisuel

Licence Arts, mention Arts du spectacle et audiovisuel Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Arts, mention Arts du spectacle et audiovisuel Université Bordeaux Montaigne Vague A 2016-2020 Campagne d évaluation 2014-2015 Formations et diplômes

Plus en détail

Assises de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Contribution des CCI

Assises de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Contribution des CCI Assises de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Contribution des CCI Languedoc-Roussillon Pour des jeunes compétents et des entreprises compétitives Octobre 2012 Préambule : La Contribution des

Plus en détail

LES DEBOUCHES DE LA CLASSE ECONOMIQUE ET COMMERCIALE OPTION SCIENTIFIQUE

LES DEBOUCHES DE LA CLASSE ECONOMIQUE ET COMMERCIALE OPTION SCIENTIFIQUE LES DEBOUCHES DE LA CLASSE ECONOMIQUE ET COMMERCIALE OPTION SCIENTIFIQUE Le Lycée DESCARTES de Tours possède une préparation Economique et Commerciale qui accueille les jeunes gens et jeunes filles, candidats

Plus en détail

CampusFrance. Classements internationaux : les impacts sur les établissements et la mobilité internationale

CampusFrance. Classements internationaux : les impacts sur les établissements et la mobilité internationale CampusFrance 23 ème Congrès Conférence des Grandes Écoles Classements internationaux : les impacts sur les établissements et la mobilité internationale 7 Octobre 2010 ESTP Paris Le contexte international

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes. Evaluation des masters de l Université de Technologie de Belfort-Montbéliard

Section des Formations et des diplômes. Evaluation des masters de l Université de Technologie de Belfort-Montbéliard Section des Formations et des diplômes Evaluation des masters de l Université de Technologie de Belfort-Montbéliard 2011 Section des Formations et des diplômes Evaluation des masters de l Université de

Plus en détail

QUESTIONS/REPONSES. Oui, si vous êtes ressortissant de l un des États membres de la Communauté européenne ou de l espace économique européen.

QUESTIONS/REPONSES. Oui, si vous êtes ressortissant de l un des États membres de la Communauté européenne ou de l espace économique européen. QUESTIONS/REPONSES SUR LES CONCOURS DE RECRUTEMENT 1. Diplômes requis pour les concours de recrutement 2012? Au moment de l inscription aux concours de recrutement : M1 acquis et inscription en M2 ou possession

Plus en détail

Vos commentaires sur la pertinence de ce cours dans le programme

Vos commentaires sur la pertinence de ce cours dans le programme Évaluation de l enseignement COMMENTAIRES Activité : GSF-6008-S (82526) Finance corporative Enseignant : Jean-François Guimond Session : Automne 2012 Méthode d évaluation : Papier Date de l évaluation

Plus en détail

Pourquoi choisir Sciences Po?

Pourquoi choisir Sciences Po? BIENVENUE Pourquoi choisir Sciences Po? Un projet éducatif fondé sur les sciences sociales, qui donne des outils pour comprendre le monde contemporain, et développe l esprit critique. Une forte ouverture

Plus en détail

Zoom études : Commerce et gestion Auditorium de l Institut Français du Bénin

Zoom études : Commerce et gestion Auditorium de l Institut Français du Bénin Zoom études : Commerce et gestion Auditorium de l Institut Français du Bénin Samedi 23 Novembre 2013 Introduction : le commerce en quelques chiffres 590 000 entreprises Commerce de gros Commerce de détail

Plus en détail

L évolution (révolution) du métier d enseignant-chercheur est-elle favorable à une plus grande employabilité?

L évolution (révolution) du métier d enseignant-chercheur est-elle favorable à une plus grande employabilité? 1 L évolution (révolution) du métier d enseignant-chercheur est-elle favorable à une plus grande employabilité? Prof. Gérard CLIQUET Président de la CIDEGEF IGR-IAE, Université de Rennes 1, FRANCE L année

Plus en détail

Signature des conventions «Egalité des chances» Université de Paris-Dauphine. Mercredi 01 avril 2009

Signature des conventions «Egalité des chances» Université de Paris-Dauphine. Mercredi 01 avril 2009 Allocution de M. Eric BESSON Ministre de l Immigration, de l Intégration, de l Identité nationale et du développement solidaire Signature des conventions «Egalité des chances» Université de Paris-Dauphine

Plus en détail

Classes préparatoires Économiques et Commerciales Voie scientifique Une filière d excellence pour un avenir prometteur

Classes préparatoires Économiques et Commerciales Voie scientifique Une filière d excellence pour un avenir prometteur Classes préparatoires Économiques et Commerciales Voie scientifique Une filière d excellence pour un avenir prometteur JOURNÉE PORTES OUVERTES Lycée CHAMPOLLION 31 janvier 2015 PLAN DE LA PRESENTATION

Plus en détail

Prépa CAP ESSEC Osez l ESSEC en admission sur titre

Prépa CAP ESSEC Osez l ESSEC en admission sur titre Prépa CAP ESSEC Osez l ESSEC en admission sur titre * You have the answer * Depuis sa création en 1907, l ESSEC cultive un modèle spécifique fondé sur une identité et des valeurs fortes : l innovation,

Plus en détail

MAstère SPÉCIALISÉ. Marketing, Communication et Ingénierie des Produits Agroalimentaires. ROUEN, France

MAstère SPÉCIALISÉ. Marketing, Communication et Ingénierie des Produits Agroalimentaires. ROUEN, France MAstère SPÉCIALISÉ Marketing, Communication et Ingénierie des Produits Agroalimentaires ROUEN, France MASTÈRE SPÉCIALISÉ ACCRÉDITÉ PAR LA CONFÉRENCE DES GRANDES ÉCOLES En partenariat avec l École de Management

Plus en détail

Romanian French INDE MBA

Romanian French INDE MBA L Académie d Etudes Economiques de Bucarest Le Conservateur National des Arts et Métiers de Paris Romanian French INDE MBA www.inde.ro Email: office@inde.ro, Téléphone: +4 021 311 08 82 Adresse: Calea

Plus en détail

Le rôle de la recherche dans les formations initiale et continue

Le rôle de la recherche dans les formations initiale et continue Le rôle de la recherche dans les formations initiale et continue Gérard Cliquet Professeur à l IGR-IAE, Université de Rennes 1 Directeur général du CREM UMR CNRS 6211 Colloque international: Innovations

Plus en détail

formation entrepren innovants Programme Master Grande École (ESC Montpellier) montpellier-bs.com

formation entrepren innovants Programme Master Grande École (ESC Montpellier) montpellier-bs.com utrement expertises formation Programme innovants Master Grande École (ESC Montpellier) entrepren CONCOURS FORMATION INITIALE ALTERNÉE Concours Spécifique du Programme Master Grande École (ESC Montpellier)

Plus en détail

Augmenter l impact économique de la recherche :

Augmenter l impact économique de la recherche : Augmenter l impact économique de la recherche : 15 mesures pour une nouvelle dynamique de transfert de la recherche publique, levier de croissance et de compétitivité Partout dans le monde, la recherche

Plus en détail

Etude Benchmarking 2010 sur les formations existantes apparentées au métier de Business Developer en Innovation

Etude Benchmarking 2010 sur les formations existantes apparentées au métier de Business Developer en Innovation Un programme animé par Systematic et copiloté par Systematic, Opticsvalley et le réseau des Chambres de Commerce et d Industrie Paris-Ile-de-France Etude Benchmarking 2010 sur les formations existantes

Plus en détail

BILAN DES CONCOURS 2012 : ECRICOME TOUJOURS UNE REFERENCE

BILAN DES CONCOURS 2012 : ECRICOME TOUJOURS UNE REFERENCE BILAN DES CONCOURS 2012 : ECRICOME TOUJOURS UNE REFERENCE Les concours 2012 des Grandes Ecoles de Management de la banque d épreuves ECRICOME ont été marqués par plusieurs faits notoires : Le concours

Plus en détail

Lettre d orientation nº1 des Lycées Français en Espagne. Décembre 2015 - APB QUE FAIRE APRÈS LE BAC? Quelles formations après le bac?

Lettre d orientation nº1 des Lycées Français en Espagne. Décembre 2015 - APB QUE FAIRE APRÈS LE BAC? Quelles formations après le bac? Lettre d orientation nº1 des Lycées Français en Espagne Décembre 2015 - APB QUE FAIRE APRÈS LE BAC? Quelles formations après le bac? Terminales En France Plusieurs voies de formations sont possibles. Il

Plus en détail

ENQUETE METIER Confronter ses rêves à la réalité du quotidien

ENQUETE METIER Confronter ses rêves à la réalité du quotidien ENQUETE METIER Confronter ses rêves à la réalité du quotidien La présente enquête-métier a pour objet de recueillir des informations pouvant donner en substance, une vision globale d un métier, de son

Plus en détail

Discours d Alain Fuchs A l Assemblée générale 2015 de l Alliance ATHENA

Discours d Alain Fuchs A l Assemblée générale 2015 de l Alliance ATHENA Discours d Alain Fuchs A l Assemblée générale 2015 de l Alliance ATHENA L alliance nationale des sciences humaines et sociales, ATHENA, a fait la preuve, après ses quatre années d existence, qu elle pouvait

Plus en détail

Quel rôle pour le français dans une université technologique de rang mondial?

Quel rôle pour le français dans une université technologique de rang mondial? Assemblée régionale Europe de l APF, 20 novembre 2012 Quel rôle pour le français dans une université technologique de rang mondial? Patrick Aebischer Contexte général Place du français La Francophonie

Plus en détail

INTERVIEW : RENCONTRE AVEC SOLID

INTERVIEW : RENCONTRE AVEC SOLID INTERVIEW : RENCONTRE AVEC SOLID Eskimon 29 octobre 2015 Table des matières 1 Introduction 5 3 1 Introduction Figure 1.1 Solid Salut Solid! Il parait que tu exerces dans un domaine finalement peu connu,

Plus en détail

La «Maison Peugeot»1 fête ses

La «Maison Peugeot»1 fête ses ENTRETIEN ALAIN BLOCH HEC Paris DIDIER CHABAUD Université Cergy-Pontoise ; EM Normandie Christian Peugeot et PSA, une affaire de famille La «Maison Peugeot»1 fête ses 200 ans en 2010. Il est intéressant

Plus en détail

En partenariat avec N 172 - AVRIL 2014

En partenariat avec N 172 - AVRIL 2014 En partenariat avec N 172 - AVRIL 2014 En partenariat avec N 172 - AVRIL 2014 Editorial Editorial Par François PAULUS (1989), Président du Jury Quand vous lirez ces lignes nous serons en avril 2014, et

Plus en détail

Fédération Enseignement de l UMP Groupe CPGE - Page 1 sur 6. Note de travail

Fédération Enseignement de l UMP Groupe CPGE - Page 1 sur 6. Note de travail Fédération Enseignement de l UMP Groupe CPGE - Page 1 sur 6 Note de travail Fédération professionnelle des métiers de l Enseignement et de la Recherche de l UMP Groupe de travail «Classes préparatoires

Plus en détail

Master Management des systèmes d information

Master Management des systèmes d information Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management des systèmes d information Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droits de l'homme de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Une Grande Ecole, autrement DOSSIER DE PRESSE. ESC Saint-Etienne Rentrée 2009. Vendredi 23 octobre 2009

Une Grande Ecole, autrement DOSSIER DE PRESSE. ESC Saint-Etienne Rentrée 2009. Vendredi 23 octobre 2009 Une Grande Ecole, autrement DOSSIER DE PRESSE ESC Saint-Etienne Rentrée 2009 Vendredi 23 octobre 2009 1 SOMMAIRE Communiqué de presse Fiche d identité 2009 L ESC Saint-Etienne poursuit sa progression avec

Plus en détail

Master Management international

Master Management international Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management international Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

La Commission des Titres d ingénieur a adopté la présente décision :

La Commission des Titres d ingénieur a adopté la présente décision : Décision n 2012/06-01 relative à l habilitation du Groupe Institut catholique d arts et métiers (ICAM) à délivrer des titres d ingénieur diplômé Objet : A : examen de l habilitation arrivant à échéance

Plus en détail

Bachelor in Business. programme post-bac en 3 ans

Bachelor in Business. programme post-bac en 3 ans Bachelor in Business programme post-bac en 3 ans Bienvenue à l ISC Paris Andrés Atenza Directeur Général de l ISC Paris Formation généraliste, le Bachelor in Business de l ISC Paris vous donne toutes les

Plus en détail

Le talent redéfini en fonction de l économie mondiale. Points de vue sur la situation des talents en finances au Canada. kpmg.ca/lafonctionfinances

Le talent redéfini en fonction de l économie mondiale. Points de vue sur la situation des talents en finances au Canada. kpmg.ca/lafonctionfinances Le talent redéfini en fonction de l économie mondiale Points de vue sur la situation des talents en finances au Canada kpmg.ca/lafonctionfinances Le talent redéfini en fonction de l économie mondiale

Plus en détail

INTERVIEW : RENCONTRE AVEC NATALYA

INTERVIEW : RENCONTRE AVEC NATALYA INTERVIEW : RENCONTRE AVEC NATALYA Eskimon, Natalya 29 octobre 2015 Table des matières 1 Introduction 5 3 1 Introduction Figure 1.1 Natalya Bonjour Natalya et bienvenue à mon micro! C est pour moi un

Plus en détail

EDHEC CYCLE SUPÉRIEUR DE MANAGEMENT

EDHEC CYCLE SUPÉRIEUR DE MANAGEMENT GESTION ET MANAGEMENT COMPÉTENCES MANAGÉRIALES DÉVELOPPEMENT PERSONNEL SUIVI PERSONNALISÉ EDHEC CYCLE SUPÉRIEUR DE MANAGEMENT Développer ses compétences de manager 2 Sommaire Du potentiel à la performance

Plus en détail

Actualités de l orientation AEFE Zone Asie. Visite de Henri FICHTER, Directeur de CIO chargé de mission à l AEFE :

Actualités de l orientation AEFE Zone Asie. Visite de Henri FICHTER, Directeur de CIO chargé de mission à l AEFE : Novembre 2009 Orient Asie N 14 Editorial Chers lecteurs, Pour ce numéro 14 d Orient Asie, nous commencerons à nous pencher sur les licences sélectives qu elle préparent ou non à un double diplôme. Ces

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Annexe : maquettes pédagogiques des nouveaux cursus Toulouse, le 15 mai 2013 Toulouse Business School et l École Nationale de l Aviation Civile lancent 4 double-diplômes et une filière Bachelor dédiés

Plus en détail

D E V E N E Z C E N T R A L i e n É C O L E C E N T R A L E P A R I S. l e a d e r, e n t r e p r e n e u r, i n n o v a t e u r

D E V E N E Z C E N T R A L i e n É C O L E C E N T R A L E P A R I S. l e a d e r, e n t r e p r e n e u r, i n n o v a t e u r É C O L E C E N T R A L E P A R I S l e a d e r, e n t r e p r e n e u r, i n n o v a t e u r D E V E N E Z C E N T R A L i e n I n g é n i e u r d e h a u t n i v e a u s c i e n t i f i q u e e t t e

Plus en détail

École doctorale n 478 Sciences de Gestion

École doctorale n 478 Sciences de Gestion Formations et diplômes Rapport d'évaluation École doctorale n 478 Sciences de Gestion Université Toulouse 1 Capitole Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

BACHELOR DE TECHNOLOGIE

BACHELOR DE TECHNOLOGIE 1 Pour les Bacheliers STI2D BACHELOR DE TECHNOLOGIE Concrétiser ses ambitions Votre choix Bachelor de Technologie Diplôme d ingénieur Diplôme d ingénieur par apprentissage Master Recherche Mastère Spécialisé

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. LA PREMIERE ECOLE DE COMMERCE DEDIeE AUX METIERS DU WEB. ESCEN - The Web Business School /// Paris - Bordeaux - San Francisco

DOSSIER DE PRESSE. LA PREMIERE ECOLE DE COMMERCE DEDIeE AUX METIERS DU WEB. ESCEN - The Web Business School /// Paris - Bordeaux - San Francisco DOSSIER DE PRESSE ESCEN - The Web Business School /// Paris - Bordeaux - San Francisco LA PREMIERE ECOLE DE COMMERCE DEDIeE AUX METIERS DU WEB ESCEN.fr Préambule 140 étudiants en 2013 1 secteur d activité

Plus en détail

R : Oui, j ai un peu d expérience. Y : Et pourquoi vous faites des MOOCs, c est pour quel intérêt?

R : Oui, j ai un peu d expérience. Y : Et pourquoi vous faites des MOOCs, c est pour quel intérêt? Y : Cette année, je suis le cours ETIC de sujet MOOC, donc mon prof m a recommandé de vous contacter pour une interview, parce que vous avez fait beaucoup de MOOCs. R : Oui, j ai un peu d expérience. Y

Plus en détail

BTS (brevet de technicien supérieur) DUT (diplôme universitaire de technologie) Filière santé (médecine, pharmacie, sage-femme, dentaire)

BTS (brevet de technicien supérieur) DUT (diplôme universitaire de technologie) Filière santé (médecine, pharmacie, sage-femme, dentaire) Un BTS ou un DUT, une prépa ou une université, ou bien une école spécialisée? Choisir son orientation après le bac n'est pas toujours facile. Pour vous aider à y voir plus clair, nous vous proposons quelques

Plus en détail

Intervention de M. de Lamotte, président de la section sur l école et son interdépendance avec le marché

Intervention de M. de Lamotte, président de la section sur l école et son interdépendance avec le marché XXIII ème Assemblée régionale Europe Erevan, Arménie 3 au 7 mai 2010 Intervention de M. de Lamotte, président de la section sur l école et son interdépendance avec le marché Section Belgique/Communauté

Plus en détail

De la rupture vers l innovation : Les nouvelles formes de Management dédiées à la Responsabilité Sociale de l Entreprise

De la rupture vers l innovation : Les nouvelles formes de Management dédiées à la Responsabilité Sociale de l Entreprise De la rupture vers l innovation : Les nouvelles formes de Management dédiées à la Responsabilité Sociale de l Entreprise Colloque parrainé par le Ministère MIPMEPI et organisé le 10-11 Octobre 2011 Grand

Plus en détail

BIENVENUE au lycée Saint Louis

BIENVENUE au lycée Saint Louis BIENVENUE au lycée Saint Louis Je m interroge sur ma poursuite d études, je suis un élève de Terminale S 1-Quelle CPGE me convient? -plutôt mathématiques et physique: MPSI -plutôt physique et chimie: PCSI

Plus en détail

Licence Sciences pour l ingénieur

Licence Sciences pour l ingénieur Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Sciences pour l ingénieur Université de Toulouse III Paul Sabatier - UPS Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Découvrez EMLYON EDUCATING ENTREPRENEURS FOR THE WORLD. www.em-lyon.com

Découvrez EMLYON EDUCATING ENTREPRENEURS FOR THE WORLD. www.em-lyon.com Découvrez EMLYON EDUCATING ENTREPRENEURS FOR THE WORLD www.em-lyon.com Préparer des entrepreneurs pour le monde Mission EMLYON est une Business School européenne dédiée à l apprentissage du management

Plus en détail

Préparation Concours d infirmiers- Toulouse

Préparation Concours d infirmiers- Toulouse Cours CAPITOLE -11, rue du Sénéchal 31000-Toulouse - : 05.61.21.60.64 - www.courscapitole.com- contact@courscapitole.com Préparation Concours d infirmiers- Toulouse SOMMAIRE : I. La Prépa infirmière à

Plus en détail

Les écoles de commerce post-bac. une publication Orientations

Les écoles de commerce post-bac. une publication Orientations Les écoles de commerce post-bac une publication Orientations Edito Intégrer une école de commerce immédiatement après votre bac, c est possible. Alors si vous souhaitez rompre avec un enseignement académique

Plus en détail

Lyon 3 lance son premier MOOC le 23 février 2015

Lyon 3 lance son premier MOOC le 23 février 2015 Lyon 3 lance son premier MOOC le 23 février 2015 Six semaines pour s initier gratuitement à la cartographie des processus métiers DOSSIER DE PRESSE JANVIER 2015 CONTACTS PRESSE Marion MOREL Melior & Maximus

Plus en détail