Telemonitoring. Dr J.P. Dercq INAMI/DGSS/RDQ

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Telemonitoring. Dr J.P. Dercq INAMI/DGSS/RDQ"

Transcription

1 Telemonitoring Dr J.P. Dercq INAMI/DGSS/RDQ

2

3 Télémédecine Teleconsultation ( with patient) Telediagnostics ( with data) Telemonitoring ( non invasive captation of physiological parameters) Telecare ( treatment of patient outside of institutions) Teleeducation, elearning,, e-coachinge Telepathology, Radiology, Surgery

4 Chronic diseases and technologies matériel actif : pompe à perfusion, pompes à médicaments, matériel de dialyse, matériel d oxygénothérapie, matériel passif (incontinence pads) appareillages d assistance d ou de monitoring : détecteurs de chute, piluliers électroniques, bracelet de localisation, appareillage de mesure et de transmission de données et interfaces de communication ergonomie de la maison : chaises, fauteuils, toilettes, douches et bains adaptés, ascenseurs, lits anti-escarres, escarres,.

5

6 Chronic diseases and IT Les trois axes suivants doivent être pris en considération - Les systèmes de monitoring personnels,, au domicile : sensors et appareillages le plus souvent non invasifs qui captent et transmettent des données, permettent l él évaluation de la situation du patient et la prise de décisionsd ; - Solutions collectives en réseaur pour le management des maladies (monitoring, interventions, coaching, téléconsultation), t y compris la réhabilitation (cardiaque, cognitive, neurologique..) et l entrainement, - Solutions d aide d à la décisionsd (procédures, recommandations, quality assessment)

7

8

9

10 Critères res (1) le monitoring porte sur des données qui sont caractéristiques ristiques d'une ou de plusieurs affections chroniques Le monitoring est intégr gré dans un processus de soins qui est prédéfini et oùo le médecin m généraliste g et le médecin m spécialiste sont impliqués s (protocole décrivant les soins, procédures, rôles et responsabilités s de chaque partenaire) Il existe une procédure de placement de l'appareillage de télémonitoring à domicile et d'éducation ducation du patient par du personnel compétent La protection de la vie privée e est un point d'attention du projet et les procédures de communication des données sont décrites d et protégées;

11 Critères res (2) la transmission des données peut être associée à la création d'alarmes les données peuvent être interfacées es avec le dossier médical m de l'hôpital et ou du généralisteg Il existe une procédure de formation des intervenants médecins m et non médecins m du programme de télémonitoring Il existe une procédure de suivi de l'intervention après s une alerte A côté des paramètres cliniques, il existe également la possibilité de poser une liste de questions aux patients Les frais pris en charge par le patient et ou par les médecins m sont connus et détailld taillés On peut développer des modules d'information ou revalidation spécifiques le nombre de patients inclus dans le projet peut être précis cisé de manière réalister

12 Remote patient monitoring (1) The next generation of remote patient monitoring Enterprise systems Interoperable Highly scalable to be able to deliver service to hundreds of thousands to millions of customers per system User friendly, delivering compelling, intuitive services to customers Efficient in order to reduce the operational expense associated with running these services, ensuring that costs do not rise linearly with the numbers of customers served Flexible to provide lower-cost entry points for service providers that can scale as the number of subscribers grow EU compliant Secure

13 Remote monitoring patient(2)

14 Needs Warning Data surveillance and Manpower and reimbursement Delegation for data surveillance Coordination and decision Communication and Interventions Interventions surveillance

15 Benefits Increasing surveillance Detecting early changes in health status Improving self management from the patient Prompting patient to seek earlier medical attention Providing real time data Creating opportunity of early interventions

16 Inami Projects

17 Systematic Review of Home Telemonitoring for Chronic Diseases: The Evidence Base Home telemonitoring of chronic diseases produces accurate and reliable data, empowers patients, influences their attitudes and behaviors, and potentially improves their medical conditions. Future studies need to build evidence related to its Clinical effects, Cost effectiveness, Impacts on services utilization, Acceptance by health care providers.

en EHPAD : aujourd hui et demain :

en EHPAD : aujourd hui et demain : Place des Gérontechnologies en EHPAD : aujourd hui et demain : Dr A. Piau 1, S. Bismuth 2, P. Rumeau 1, Pr F. Nourhashémi 1 1- Gérontopôle, CHUT 2- Département de médecine générale, CHUT Définitions Gerontechnology

Plus en détail

IRPP Session 6- Case Studies and Lessons from Abroad

IRPP Session 6- Case Studies and Lessons from Abroad IRPP Session 6- Case Studies and Lessons from Abroad Integration of services for frail elderly- SIPA and PRISMA projects and after Céline Bureau, M.Sc.Inf. (cbureau.csss-iugs@msss.gouv.qc.ca) CSSS-IUG

Plus en détail

EDUCATION DU PATIENT CHRONIQUE

EDUCATION DU PATIENT CHRONIQUE EDUCATION DU PATIENT CHRONIQUE Évolution et perspectives : Concept de Disease Management DM ETP EPS Prévention (4 niveaux) Promotion de la Santé (Santé Publique et Communautaire) 1 Disease Management (DM)

Plus en détail

refine initiative Conference 2011 Radisson Blu Centrum Hotel - WARSAW 04 / 05 October 2011

refine initiative Conference 2011 Radisson Blu Centrum Hotel - WARSAW 04 / 05 October 2011 Conference 2011 Conference under the patronage of the Polish National Contact Point for Research Programmes of the EU Supported by: Let s Construct Europe s Future With Innovative Buildings and Infrastructures

Plus en détail

POLITIQUE DE SECURITE DE L EFS ou la nécessité de construire un système sûr, durable, évolutif et raisonné

POLITIQUE DE SECURITE DE L EFS ou la nécessité de construire un système sûr, durable, évolutif et raisonné POLITIQUE DE SECURITE DE L EFS ou la nécessité de construire un système sûr, durable, évolutif et raisonné Congrès SFSP, Jeudi 3 novembre 2011 Contexte et objectifs Sécurité transfusionnelle = Préoccupation

Plus en détail

De l hôpital connecté au management de santé des populations

De l hôpital connecté au management de santé des populations De l hôpital connecté au management de santé des populations Jérôme FAGGION Directeur Business Development Septembre 2015 Maincare Solutions Une société Symphony Technology Group - Société d investissement

Plus en détail

Réseau Africain des Organismes de Bassin RAOB African Network of Basin Organizations - ANBO ASSEMBLEE GENERALE GENERAL ASSEMBLY

Réseau Africain des Organismes de Bassin RAOB African Network of Basin Organizations - ANBO ASSEMBLEE GENERALE GENERAL ASSEMBLY Réseau Africain des Organismes de Bassin RAOB African Network of Basin Organizations - ANBO ASSEMBLEE GENERALE GENERAL ASSEMBLY Johannesburg (Afrique du Sud) 4 au 7 mars 2007 Johannesburg (South Africa)

Plus en détail

RECRUTE POLE READAPTATION & GERIATRIE

RECRUTE POLE READAPTATION & GERIATRIE RECRUTE 1 ERGOTHERAPEUTE POUR SON UNITE DE SSR A ORIENTATION NEUROLOGIE (FILIERE UNV) POLE READAPTATION & GERIATRIE Pièce jointe : Fiche de Poste Renseignements à : Monsieur Gilles FOURNIER Cadre de Supérieur

Plus en détail

SEG 2506 Construction de logiciels

SEG 2506 Construction de logiciels SEG 2506 Construction de logiciels Devoir 04: Programmation avec concurrence présenté à: prof. G. Bochmann, Ph.D. par: Alexandre Bradley 4548582 abrad087@uottawa.ca et Kevin Mottashed 4490866 kmott071@uottawa.ca

Plus en détail

Filières et réseaux de gériatrie. Circulaire du 18 mars 2002 Plan solidarité grand âge Plans Alzheimer Dr Spivac Hopital Broca

Filières et réseaux de gériatrie. Circulaire du 18 mars 2002 Plan solidarité grand âge Plans Alzheimer Dr Spivac Hopital Broca Filières et réseaux de gériatrie Circulaire du 18 mars 2002 Plan solidarité grand âge Plans Alzheimer Dr Spivac Hopital Broca Population âgée en forte augmentation Augmentation de l espérance de vie à

Plus en détail

10/04/2014. Atelier 2 Stéphane Belin. secours

10/04/2014. Atelier 2 Stéphane Belin. secours Atelier 2 Stéphane Belin secours 1 La personne âgée: Contexte sociétal Augmentation des P.A. d ici à 2050 : + 62,3 % pour les > de 60 ans. + 149,9 % pour les > de 80 ans Au cours des 15 prochaines années

Plus en détail

Chronic patients and communicating DM. Elinaz MAHDAVY Orange Healthcare Medetel - Luxembourg 2014

Chronic patients and communicating DM. Elinaz MAHDAVY Orange Healthcare Medetel - Luxembourg 2014 Chronic patients and communicating DM Elinaz MAHDAVY Orange Healthcare Medetel - Luxembourg 2014 Orange sees data as a founding element of healthcare Orange serving medical data suppliers collection transfer

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS ANNEXE I

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS ANNEXE I ANNEXE I DIPLÔME D ÉTAT D ERGOTHÉRAPEUTE Référentiel d activités L ergothérapeute est un professionnel de santé. L ergothérapie s exerce dans les secteurs sanitaire et social et se fonde sur le lien qui

Plus en détail

Medicognos. Plateforme d Intégration et Gestion des Processus de Soins Dr Silviu Braga. Medicognos. par des médecins pour des médecins

Medicognos. Plateforme d Intégration et Gestion des Processus de Soins Dr Silviu Braga. Medicognos. par des médecins pour des médecins Medicognos Plateforme d Intégration et Gestion des Processus de Soins Dr Silviu Braga Dr Silviu Braga Directeur R&D Medicognos SA par des médecins pour des médecins Pourquoi une nouvelle génération? Les

Plus en détail

Renforcer les équipes interdisciplinaires ambulatoires pour prendre en charge la chronicité

Renforcer les équipes interdisciplinaires ambulatoires pour prendre en charge la chronicité Congrès Sidiief Montréal, 3 juin 2015 : Projet à Genève (Suisse): Renforcer les équipes interdisciplinaires ambulatoires pour prendre en charge la chronicité Séverine Schusselé Filliettaz, Frédéric Budan

Plus en détail

Comment faire du dossier médical un outil adapté à la recherche clinique?

Comment faire du dossier médical un outil adapté à la recherche clinique? Comment faire du dossier médical un outil adapté à la recherche clinique? Une introduction sur l évolution nécessaire des systèmes d information de santé Marius Fieschi Assistance Publique Hôpitaux de

Plus en détail

CENTRE PUBLIC D ACTION SOCIALE L ARBRE DE VIE MAISON DE REPOS ET DE SOINS

CENTRE PUBLIC D ACTION SOCIALE L ARBRE DE VIE MAISON DE REPOS ET DE SOINS CENTRE PUBLIC D ACTION SOCIALE L ARBRE DE VIE MAISON DE REPOS ET DE SOINS 76, Rue de Pâturages 7390 QUAREGNON 065/956.600 065/956.548 Dossier Médical Concerne : Nom :.Prénom : Sexe : Adresse: N. Code Postal

Plus en détail

MARINE ECOSYSTEMS DYNAMICS and MANAGEMENT --------- FONCTIONNEMENT et GESTION des ECOSYSTEMES MARINS

MARINE ECOSYSTEMS DYNAMICS and MANAGEMENT --------- FONCTIONNEMENT et GESTION des ECOSYSTEMES MARINS MARINE ECOSYSTEMS DYNAMICS and MANAGEMENT --------- FONCTIONNEMENT et GESTION des ECOSYSTEMES MARINS PEGASEAS Theme: MARINE ECOSYSTEMS DYNAMICS and MANAGEMENT: final outputs and Questions of the reports:

Plus en détail

Case management ou coordination des soins?

Case management ou coordination des soins? Pistes pour l intégration des soins pour les personnes âgées fragiles vivant au domicile Case management ou coordination des soins? THÉRÈSE VAN DURME JEAN MACQ INSTITUT DE RECHERCHE SANTÉ ET SOCIÉTÉ (IRSS

Plus en détail

SENEGAL DIAGNOSTICS DE LA GOUVERNANCE TRANSPORTS ET TRAVAUX PUBLICS

SENEGAL DIAGNOSTICS DE LA GOUVERNANCE TRANSPORTS ET TRAVAUX PUBLICS SENEGAL DIAGNOSTICS DE LA GOUVERNANCE TRANSPORTS ET TRAVAUX PUBLICS FOCUS GROUPE: Sociétés Privées qui Utilisent Services de Transport Terrestre et/ou PAD Groupe A Routes et Port Les questions de Sections

Plus en détail

FICHE 1 IDENTIFICATION ET DESCRIPTION DU SERVICE, UNITE OU POLE

FICHE 1 IDENTIFICATION ET DESCRIPTION DU SERVICE, UNITE OU POLE FICHE 1 IDENTIFICATION ET DESCRIPTION DU SERVICE, UNITE OU POLE INTITULE Intitulé du service, de l unité : EHPAD Marcel Jacquelinet Pôle : Personnes âgées Adresse postale :65 route de Dijon 21604 LONGVIC

Plus en détail

Colloque interprofessionnel des jeudis de la PMU Ensemble Evitons l Evitable. Mieux identifier ensemble les risques à domicile

Colloque interprofessionnel des jeudis de la PMU Ensemble Evitons l Evitable. Mieux identifier ensemble les risques à domicile Colloque interprofessionnel s jeudis la PMU Ensemble Evitons l Evitable Mieux intifier ensemble les risques à domicile M. Cambra, directrice service du développement s pratiques professionnelles, AVASAD

Plus en détail

DEMANDE D ADMISSION. 3. Médecin traitant :...

DEMANDE D ADMISSION. 3. Médecin traitant :... Date: DEMANDE D ADMISSION Mme M-J Servais Tél. : 085/519289 1 Fax : 085/410315 Email : mj.servais@cnrf.be Mise à jour doc : 01/12/2013 Données administratives 1. Identification du patient : Nom :... Prénom

Plus en détail

Galerie sainte Geneviève, porte 3 niveau 1

Galerie sainte Geneviève, porte 3 niveau 1 Pôle UBAAR : urgences, bloc, ambulatoire, anesthésie et réanimation Hôpital de jour pluridisciplinaire (Livret réalisé par l équipe d infirmières de médecine, validé par le cadre) Galerie sainte Geneviève,

Plus en détail

Developpement & Formation. Serge Dubois, BP Algeria Communications Manager

Developpement & Formation. Serge Dubois, BP Algeria Communications Manager Developpement & Formation Serge Dubois, BP Algeria Communications Manager Building capability «BP Strategy, Safety People Performance» Tony Hayward, CEO BP Octobre 2007 Human resources are the most invaluable

Plus en détail

Le domaine QRPH Qualité, Recherche Clinique et Santé Publique. 8 Decembre, 2008 Réunion IHE-FRANCE Ana ESTELRICH, GIP-DMP, FRANCE

Le domaine QRPH Qualité, Recherche Clinique et Santé Publique. 8 Decembre, 2008 Réunion IHE-FRANCE Ana ESTELRICH, GIP-DMP, FRANCE Le domaine QRPH Qualité, Recherche Clinique et Santé Publique 8 Decembre, 2008 Réunion IHE-FRANCE Ana ESTELRICH, GIP-DMP, FRANCE Le domaine QRPH Domaine le plus recent d IHE Sponsors: American Heart Association

Plus en détail

La programmation de l intervention a été réalisée

La programmation de l intervention a été réalisée Chirurgie ambulatoire - Grille de contrôle interne Mars 2015 tapes Item léments à investiguer Critères tape préopératoire 1 2 3 4 5 6 7 8 Les informations médicales issues de la consultation chirurgicale

Plus en détail

requare - Spin-Off fondée par le CETIC AS

requare - Spin-Off fondée par le CETIC AS L'Informatique au service d bien-être des seniors à domici Sébastien Roussea Directeur de CareSqu requare - Spin-Off fondée par le CETIC AS 2012 lutions technologiques IT innovantes ur améliorer les conditions

Plus en détail

BOURSE DU FONDS DE SOLIDARITE INTERNATIONALE DE L INSTITUT D ETUDES POLITIQUES DE RENNES

BOURSE DU FONDS DE SOLIDARITE INTERNATIONALE DE L INSTITUT D ETUDES POLITIQUES DE RENNES Institut d Etudes Politiques de Rennes Service des Relations Internationales 104 Bd de la Duchesse Anne 35700 Rennes France Tél : + 33 2 99 84 39 18 Fax : + 33 2 99 84 39 50 BOURSE DU FONDS DE SOLIDARITE

Plus en détail

Nouvelles Technologies d investigation de surveillance du patient dont Télétransmission

Nouvelles Technologies d investigation de surveillance du patient dont Télétransmission Plateforme Médicalisée 24/7 de Services Santé et Télémédecine M.D Jean-Michel Souclier H2AD propose des solutions entièrement sécurisées permettant le maintien et le retour àdomiciledes personnes fragiles:

Plus en détail

Point d étape sur les travaux du BTS pilotage de procédés. Denis Millet IEN STI Rectorat de Lyon. Le 21 novembre 2014 - PARIS

Point d étape sur les travaux du BTS pilotage de procédés. Denis Millet IEN STI Rectorat de Lyon. Le 21 novembre 2014 - PARIS Point d étape sur les travaux du BTS pilotage de procédés Denis Millet IEN STI Rectorat de Lyon En préambule Le BTS Pilotage de Procédés a été pensé de manière conjointe par plusieurs branches professionnelles.

Plus en détail

HIT@Healthcare 2008 OLDES Des service innovants pour personnes âgées

HIT@Healthcare 2008 OLDES Des service innovants pour personnes âgées HIT@Healthcare 2008 OLDES Des service innovants pour personnes âgées CETIC a.s.b.l. Bâtiment Eole Rue des Frères Wright, 29/3 B-6041 Charleroi (Belgique) T. +32 71 490 700 F. +32 71 490 799 info@cetic.be

Plus en détail

Urgent NOTIFICATION DE SECURITE

Urgent NOTIFICATION DE SECURITE Urgent NOTIFICATION DE SECURITE Dispositif: CDI 100 et 101 Système de Monitorage hématocrite/saturation en Référence: FSN106 2010-12 [FR] Action: Information Produit A l attention de: L Ingénieur Biomédical

Plus en détail

MODÈLE DE PLAN PERSONNALISÉ DE SANTÉ

MODÈLE DE PLAN PERSONNALISÉ DE SANTÉ Modèle de plan personnalisé de santé (PPS) MODÈLE DE PLAN PERSONNALISÉ DE SANTÉ Chaque PPS est composé d un recto-verso, et d une check-list de problèmes en annexe: * Recto : un formulaire de recueil d

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL SSIAD

LIVRET D ACCUEIL SSIAD Centre Hospitalier LE FAOUET 36, rue des Bergères 56320 LE FAOUET Tél.: 02 97 23 35 18 Standard : 02 97 23 08 99 LIVRET D ACCUEIL SSIAD SERVICE DE SOINS INFIRMIERS A DOMICILE Page1/8 SOMMAIRE I. Organisation

Plus en détail

Prof. Sabine Hahn. Responsable des disciplines des Soins, domaine de la santé, Haute école spécialisée bernoise

Prof. Sabine Hahn. Responsable des disciplines des Soins, domaine de la santé, Haute école spécialisée bernoise Prof. Sabine Hahn Responsable des disciplines des Soins, domaine de la santé, Haute école spécialisée bernoise Thèse 1 Prof. Dr Sabine Hahn Prof. Dr. Sabine Hahn t Berner Recherche Fachhochschule appliquée

Plus en détail

Introduction de la journée

Introduction de la journée Introduction de la journée David Cohen Université Pierre et Marie Curie, APHP, GH Pitié Salpêtrière, Paris, France Service de Psychiatrie de l Enfant et de l Adolescent Institut des Systèmes Intelligents

Plus en détail

EHPAD La Bastide Beauchalot. Dossier d admission

EHPAD La Bastide Beauchalot. Dossier d admission MARQUIOL EHPAD La Bastide Beauchalot Dossier d admission PR-ADM-FT-03 V1 : 09/2012 Sur dossier Rencontre Institution Domicile Date :.. Réalisé par :. Nom du résident : Demande d hébergement permanent Demande

Plus en détail

Bonjour, Je viens vous présenter les résultats de mon projet de maîtrise terminé en août 2014. Premièrement, je me présente.

Bonjour, Je viens vous présenter les résultats de mon projet de maîtrise terminé en août 2014. Premièrement, je me présente. Bonjour, Je viens vous présenter les résultats de mon projet de maîtrise terminé en août 2014. Premièrement, je me présente. Je suis Véronique Lamontagne et j ai réalisé mon projet sous la direction de

Plus en détail

Trajets de soins. J.P. Dercq RDQ Inami

Trajets de soins. J.P. Dercq RDQ Inami Trajets de soins J.P. Dercq RDQ Inami Définition (1) Le trajet de soins est une organisation des soins visant des patients atteints d affection(s) chronique(s). Il tente d être générique avant de se décliner

Plus en détail

PROJET DE VIE PROJET DE SOINS RESIDENTS PORTEURS D UNE B.M.R. EN E.H.P.A.D.

PROJET DE VIE PROJET DE SOINS RESIDENTS PORTEURS D UNE B.M.R. EN E.H.P.A.D. PROJET DE VIE PROJET DE SOINS RESIDENTS PORTEURS D UNE B.M.R. EN E.H.P.A.D. DAURIAC MARIE-CHRISTINE INFIRMIERE EQUIPE MOBILE DE GERIATRIE CH AUCH 9 JUIN 2011 Projet de vie / projet de soins Les deux projets,

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE MUTUALISTE DE SAINT-NAZAIRE CENTRE DE CONVALESCENCE. 36, avenue de la Vera-Cruz 44600 SAINT-NAZAIRE

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE MUTUALISTE DE SAINT-NAZAIRE CENTRE DE CONVALESCENCE. 36, avenue de la Vera-Cruz 44600 SAINT-NAZAIRE COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE MUTUALISTE DE SAINT-NAZAIRE CENTRE DE CONVALESCENCE 36, avenue de la Vera-Cruz 44600 SAINT-NAZAIRE Décembre 2002 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»...

Plus en détail

Orientations Stratégiques

Orientations Stratégiques Strategic Directions 2010-2015 Orientations Stratégiques Vision A recognized Eastern Counties leader in the provision of exceptional health services. Un chef de file reconnu dans les comtés de l Est pour

Plus en détail

ABL and Evivar Medical for Strategic Partnership and Alliance in HIV and Hepatitis

ABL and Evivar Medical for Strategic Partnership and Alliance in HIV and Hepatitis ABL and Evivar Medical for Strategic Partnership and Alliance in HIV and Hepatitis Conférence de Presse ABL SA - Chambre de Commerce de Luxembourg - Mardi 29 Septembre 2009, 18h Annonce de Presse ABL and

Plus en détail

Est-il dangereux de faire passer une personne âgée aux Urgences? Dr Karine BALDASSARI Dr Catherine FERNANDEZ Les RDV de l Urgence 26 mai 2011

Est-il dangereux de faire passer une personne âgée aux Urgences? Dr Karine BALDASSARI Dr Catherine FERNANDEZ Les RDV de l Urgence 26 mai 2011 Est-il dangereux de faire passer une personne âgée aux Urgences? Dr Karine BALDASSARI Dr Catherine FERNANDEZ Les RDV de l Urgence 26 mai 2011 Plan Risques Problématiques du pré hospitalier Repérage aux

Plus en détail

Le SI des infirmiers libéraux : présentation de l étude prospective

Le SI des infirmiers libéraux : présentation de l étude prospective Le SI des infirmiers libéraux : présentation de l étude prospective Rencontre Inter-Régionale 13 juin 2013 Bruno Grossin 1 Sommaire Objectifs et périmètre de l étude Panorama de la profession d infirmier

Plus en détail

Présentation de la Boîte à Outiles du IOMC pour la Prise de Décisions sur la Gestion de produits Chimiques

Présentation de la Boîte à Outiles du IOMC pour la Prise de Décisions sur la Gestion de produits Chimiques Le projet est Présentation de la Boîte à Outiles du IOMC pour la Prise de Décisions sur la Gestion de produits Chimiques Mars 2015 Programme inter-organisations pour la gestion rationnelle des produits

Plus en détail

Diplôme professionnel d aide-soignant. Guide d évaluation par candidat

Diplôme professionnel d aide-soignant. Guide d évaluation par candidat Diplôme professionnel d aide-soignant Guide d évaluation par candidat Prénom et nom du candidat (ou identification du candidat) : Date : Dossier n Page 1 / 23 Evaluation de l unité de compétence 1 du DPAS

Plus en détail

SECURITE ROUTIERE : une URGENCE de SANTE PUBLIQUE

SECURITE ROUTIERE : une URGENCE de SANTE PUBLIQUE SECURITE ROUTIERE : une URGENCE de SANTE PUBLIQUE Docteur Jean-Yves Le Coz Professeur des Universités Expert Leader «Sécurité Routière» Groupe Renault Direction de la Responsabilité Sociale LA SÉCURITÉ

Plus en détail

Pour les nouveaux retraités, les ateliers «Bienvenue à la retraite»

Pour les nouveaux retraités, les ateliers «Bienvenue à la retraite» Pour les nouveaux retraités, les ateliers «Bienvenue à la retraite» Le passage à la retraite est une période de transition qui implique des changements et la perte d un certain nombre d éléments structurant

Plus en détail

CONTENTION PHYSIQUE. Protocole d évaluation du résident n 18 Manuel RAI p 290

CONTENTION PHYSIQUE. Protocole d évaluation du résident n 18 Manuel RAI p 290 Protocole d évaluation du résident n 18 Manuel RAI p 290 CONTENTION PHYSIQUE PROBLÈME Des études faites dans les "nursing homes aux Etats-Unis montrent que 30 à 40 % des résidents font l'objet d'une contention

Plus en détail

INTERSECTORAL ACTION ON CHILDREN AND YOUTH PHYSICAL ACTIVITY August 14, 2009

INTERSECTORAL ACTION ON CHILDREN AND YOUTH PHYSICAL ACTIVITY August 14, 2009 INTERSECTORAL ACTION ON CHILDREN AND YOUTH PHYSICAL ACTIVITY August 14, 2009 ACTION INTERSECTORIELLE SUR L ACTIVITÉ PHYSIQUE CHEZ LES ENFANTS ET LES JEUNES Le 14 aôut, 2009 INTERSECTORAL ACTION ON CHILDREN

Plus en détail

News about the French ASTER system

News about the French ASTER system News about the French ASTER system F. GERMAIN CESPA Marseille - France FORCE HEALTH PROTECTION NATO CONFERENCE 23-26 JUNE 2014 BUDAPEST HUNGARY 1 CONTENT WHAT IS ASTER? NEWS ABOUT ASTER. 2 International

Plus en détail

Référentiel d activités professionnelles

Référentiel d activités professionnelles Bac pro de la 20éme CPC Référentiel d activités professionnelles Les titulaires de ce baccalauréat professionnel 20 ème CPC exercent leurs activités : - dans le souci constant de la bientraitance des personnes,

Plus en détail

FICHE DE LIAISON DOMICILE - HOPITAL POUR FACILITER L ACCES AUX SOINS DES PERSONNES HANDICAPEES

FICHE DE LIAISON DOMICILE - HOPITAL POUR FACILITER L ACCES AUX SOINS DES PERSONNES HANDICAPEES FICHE DE LIAISON DOMICILE - HOPITAL POUR FACILITER L ACCES AUX SOINS DES PERSONNES HANDICAPEES Date :... Fiche remplie par : Ce document de liaison accompagne la personne lors des différents séjours hospitaliers

Plus en détail

E-Health evaluation at stake

E-Health evaluation at stake E-Health evaluation at stake Les enjeux de l évaluation en e-santé Myriam Le Goff-Pronost, Telecom Bretagne Myriam.legoff@telecom-bretagne.eu Réalisations et perspectives en matière de e-santé pour les

Plus en détail

AirSense TM 10 Nouvelle plateforme de PPC ResMed

AirSense TM 10 Nouvelle plateforme de PPC ResMed AirSense TM 10 Nouvelle plateforme de PPC ResMed 3 September, 2014 Gamme AirSense 10 Amélioration continue au service de l Observance Confort Optimal Optimal Comfort Efficacité Clinical Efficacy Clinique

Plus en détail

IS/07/TOI/164004. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=6140

IS/07/TOI/164004. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=6140 La vente au détail - RetAiL est un cours fondé sur la technologie de l information, un IS/07/TOI/164004 1 Information sur le projet La vente au détail - RetAiL est un cours fondé sur la technologie de

Plus en détail

Monitor LRD. Table des matières

Monitor LRD. Table des matières Folio :1/6 Table des matières 1.Installation du logiciel... 3 2.Utilisation du logiciel... 3 2.1.Description de la fenêtre de commande... 3 2.1.1.Réglage des paramètres de communication... 4 2.1.2.Boutons

Plus en détail

GREDOR Gestion des Réseaux Electriques de Distribution Ouverts aux Renouvelables. Presentation and snapshot of achieved work

GREDOR Gestion des Réseaux Electriques de Distribution Ouverts aux Renouvelables. Presentation and snapshot of achieved work GREDOR Gestion des Réseaux Electriques de Distribution Ouverts aux Renouvelables Presentation and snapshot of achieved work FLEXIPAC meeting Bertrand Cornélusse, University of Liège December 2014 1 P L

Plus en détail

DESCRIPTION D'EMPLOI

DESCRIPTION D'EMPLOI DESCRIPTION D'EMPLOI Nom de l établissement : CENTRE DE RÉADAPTATION LA MYRIADE Titre de la fonction : Catégorie de fonction : Code de la fonction : 799 à la clientèle, volet professionnel Conseiller cadre

Plus en détail

Capteurs pour la santé et l autonomie. Nouvelles approches technologiques. pour le suivi sur les lieux de vie

Capteurs pour la santé et l autonomie. Nouvelles approches technologiques. pour le suivi sur les lieux de vie Capteurs pour la santé et l autonomie Nouvelles approches technologiques pour le suivi sur les lieux de vie Santé : nécessité de nouvelles approches Le nouveau contexte créé par les technologies de l information

Plus en détail

Québec WHO Collaborating Centre (CC) for Safety Promotion and Injury Prevention

Québec WHO Collaborating Centre (CC) for Safety Promotion and Injury Prevention Québec WHO Collaborating Centre (CC) for Safety Promotion and Injury Prevention mission The Collaborating Centre seeks to contribute at the international level to research, development and the dissemination

Plus en détail

Le Plan de Santé Personnalisé [PSP] - Un outil de la décision partagée

Le Plan de Santé Personnalisé [PSP] - Un outil de la décision partagée Le Plan de Santé Personnalisé [PSP] - Un outil de la décision partagée PREAMBULE. La prévalence des maladies chroniques est en progression constante. 15 millions de personnes présenteraient une affection

Plus en détail

Qu est ce qu un acheteur avisé? Une perspective américaine. Victor G. Rodwin Professeur, Wagner School of Public Service, New York University

Qu est ce qu un acheteur avisé? Une perspective américaine. Victor G. Rodwin Professeur, Wagner School of Public Service, New York University Qu est ce qu un acheteur avisé? Une perspective américaine Victor G. Rodwin Professeur, Wagner School of Public Service, New York University Taux de couverture en assurance santé (2010) Uninsured 16% Employer-

Plus en détail

RAPPORT SUR LES PLAINTES DES USAGERS PÉRIODE 1 AVRIL 2010-31 MARS 2011 HÔPITAL JUIF DE RÉADAPTATION LAVAL

RAPPORT SUR LES PLAINTES DES USAGERS PÉRIODE 1 AVRIL 2010-31 MARS 2011 HÔPITAL JUIF DE RÉADAPTATION LAVAL RAPPORT SUR LES PLAINTES DES USAGERS PÉRIODE 1 AVRIL 2010-31 MARS 2011 HÔPITAL JUIF DE RÉADAPTATION LAVAL Présenté au conseil d'administration 17 mai 2011 par Michael Greenberg, Commissaire aux plaintes

Plus en détail

DEFINITION DE LA FONCTION (H/F) D INFIRMIER EN CHEF (IC)

DEFINITION DE LA FONCTION (H/F) D INFIRMIER EN CHEF (IC) OCTOBRE 2011 Réf. @13_03_2012@S@DD@CV@IC@Profil_de_fonction@31735 DEFINITION DE LA FONCTION (H/F) D INFIRMIER EN CHEF (IC) Réalisation : Marie-France AUZOU Mise en conformité avec l AR de juillet 2006

Plus en détail

L ASSOCIATION MEDeTIC

L ASSOCIATION MEDeTIC L ASSOCIATION MEDeTIC MEDECINE ET DEVELOPPEMENT DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION L Association MEDeTIC établit des pratiques de soins et des programmes de santé destinés à la population

Plus en détail

ICH Q8, Q9 and Q10. Krishnan R. Tirunellai, Ph. D. Bureau of Pharmaceutical Sciences Therapeutic Products Directorate Health Canada December 4, 2008

ICH Q8, Q9 and Q10. Krishnan R. Tirunellai, Ph. D. Bureau of Pharmaceutical Sciences Therapeutic Products Directorate Health Canada December 4, 2008 ICH Q8, Q9 and Q10 An Opportunity to Build Quality into Product Krishnan R. Tirunellai, Ph. D. Bureau of Pharmaceutical Sciences Therapeutic Products Directorate Health Canada December 4, 2008 Sequence

Plus en détail

HAD ET RESEAUX DE SOINS Béatrice JAUD, Coordinatrice des Soins

HAD ET RESEAUX DE SOINS Béatrice JAUD, Coordinatrice des Soins Béatrice JAUD, Coordinatrice des Soins 31 mai 2013 HAD Nantes & région mai 2013-BJAUD 2 n SOMMAIRE: - LE DISPOSITIF REGLEMENTAIRE - HOPITAL A DOMICILE: Présentation Objectif Les conditions d admission

Plus en détail

Un métier c'est d'abord un savoir faire... AGENT DE PROPRETE DES LOCAUX

Un métier c'est d'abord un savoir faire... AGENT DE PROPRETE DES LOCAUX http://www.fenschcoupdemain.fr/nos-formations-pxl-14.html Nos formations Nos formations Agent de propreté assistante de vie Entretien cadre de vie Habilitation BS SST Un métier c'est d'abord un savoir

Plus en détail

Infrastructure BIOBANQUES

Infrastructure BIOBANQUES Infrastructure BIOBANQUES Procédure de sélection de projets 2014 Bases de données cliniques et analytiques dans le cadre de réseaux thématiques de biobanques Clinical and analytical databases as part of

Plus en détail

Complex Weapons - Delivering Capability Through Partnerships Nick Neale Project Director Future Local Area Air Defence System (Maritime)

Complex Weapons - Delivering Capability Through Partnerships Nick Neale Project Director Future Local Area Air Defence System (Maritime) Complex Weapons - Delivering Capability Through Partnerships Nick Neale Project Director Future Local Area Air Defence System (Maritime) Presentation Themes MBDA delivering capability through partnerships

Plus en détail

Identifier les besoins en DPC par l évaluation de la collaboration

Identifier les besoins en DPC par l évaluation de la collaboration Identifier les besoins en DPC par l évaluation de la collaboration Marie-Dominique Beaulieu, MD Chaire docteur Sadok Besrour en médecine m familiale Département de médecine m familiale Université de Montréal

Plus en détail

La gestion des risques en hygiène hospitalière

La gestion des risques en hygiène hospitalière La gestion des risques en hygiène hospitalière Rappels des fondamentaux Dr J-L. Quenon Comité de Coordination de l Évaluation Clinique et de la Qualité en Aquitaine Séminaire de la SF2H, 19 novembre 2013,

Plus en détail

Institut français des sciences et technologies des transports, de l aménagement

Institut français des sciences et technologies des transports, de l aménagement Institut français des sciences et technologies des transports, de l aménagement et des réseaux Session 3 Big Data and IT in Transport: Applications, Implications, Limitations Jacques Ehrlich/IFSTTAR h/ifsttar

Plus en détail

8. SERVICES AUX PERSONNES 8. 6. SOINS

8. SERVICES AUX PERSONNES 8. 6. SOINS CCPQ Rue A. Lavallée, 1 1080 BRUXELLES Tél. : 02/690.85.28 Fax : 02/690.85.78 Email : ccpq@profor.be www.enseignement.be 8. SERVICES AUX PERSONNES 8. 6. SOINS 8.6.1. AIDE-SOIGNANT / AIDE-SOIGNANTE PROFIL

Plus en détail

SYNTHESE D INSPECTIONS

SYNTHESE D INSPECTIONS Direction de l Inspection Pôle Inspection en Surveillance du Marché Rédacteur : Régis ANDRE Tél : 01 55 87 39 62 Fax : 01 55 87 39 52 Ref : Synthèse Prestataires de services et distributeurs de matériels-v7

Plus en détail

TOMENF - Iatrogenic risks associated with CT scans received in

TOMENF - Iatrogenic risks associated with CT scans received in TOMENF - Iatrogenic risks associated with CT scans received in childhood Responsable(s) : De Vathaire Florent, Equipe-3 d'epidémiologie des radiations- CESP- UMR 1018 INSERM Date de modification : 14/08/2013

Plus en détail

ISO 9000 SYSTÈME QUALITÉ ISO 9000 SYSTÈME MANAGEMENTQUALITÉ =? TOUT ce qui a un impact sur la qualité du IND2501 : INGÉNIERIE DE LA QUALITÉ SYSTÈME

ISO 9000 SYSTÈME QUALITÉ ISO 9000 SYSTÈME MANAGEMENTQUALITÉ =? TOUT ce qui a un impact sur la qualité du IND2501 : INGÉNIERIE DE LA QUALITÉ SYSTÈME IND2501 : INGÉNIERIE DE LA QUALITÉ PRINCIPES DU MANAGEMENT DE LA QUALITÉ MÉTHODES DE L INGÉNIERIE DE LA QUALITÉ SYSTÈME QUALITÉ ISO 9000 SYSTÈME MANAGEMENTQUALITÉ =? ISO =? FAMILLE ISO 9000 4 MODÈLES GUIDE

Plus en détail

LUTTE CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES CYCLE DE FORMATIONS 2012

LUTTE CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES CYCLE DE FORMATIONS 2012 VAR LUTTE CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES CYCLE DE FORMATIONS 2012 MODULE 1 Violences faîtes aux femmes, violences au sein du couple Intitulé de la formation : Violences faîtes aux femmes, violences

Plus en détail

SADIR assistance, Prestataire de Santé à Domicile (PSAD)

SADIR assistance, Prestataire de Santé à Domicile (PSAD) SADIR assistance, Prestataire de Santé à Domicile (PSAD) 1 PSAD: qui sommes nous - 1 200 000 patients toutes prestations confondues, pris en charge tous les jours à domicile en : oxygénothérapie ventilation

Plus en détail

L Hospitalisation à domicile

L Hospitalisation à domicile L Hospitalisation à domicile Centre Hospitalier B.P. 70348 22303 LANNION Cedex 02.96.05.70.15 S O M M A I R E Où SE SITUE L HAD? p 2 QU EST-CE QUE L HAD? p 4 QUEL LIEU D INTERVENTION? p 4 QUE DOIT-ON

Plus en détail

Attentes économiques et éléments de mesure pour les projets d intégration clinique.

Attentes économiques et éléments de mesure pour les projets d intégration clinique. Attentes économiques et éléments de mesure pour les projets d intégration clinique. Jean Lachaine, professeur agrégé, Faculté de pharmacie, Université de Montréal Pourquoi avoir des critères économiques

Plus en détail

Santé - Cohésion sociale

Santé - Cohésion sociale Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 79 ASSISTANT SOCIAL Code : SCS05 Intitulé RIME : Assistant socio-éducatif FPESCS05 Il est chargé du suivi individualisé des agents. Il participe

Plus en détail

Acropole Acropole MRS Gestion du Nursing

Acropole Acropole MRS Gestion du Nursing Plan du document 1. Introduction de la matière et du rôle du logiciel 2. Descriptif fonctionnel du produit 3. Modules optionnels et programmes de la gamme Acropole pouvant être reliés à l'application 4.

Plus en détail

GREY NUNS DRIVE AREA TRAFFIC MANAGEMENT STUDY ÉTUDE DE GESTION DE LA CIRCULATION LOCALE SUR LA PROMENADE GREY NUNS

GREY NUNS DRIVE AREA TRAFFIC MANAGEMENT STUDY ÉTUDE DE GESTION DE LA CIRCULATION LOCALE SUR LA PROMENADE GREY NUNS GREY NUNS DRIVE AREA TRAFFIC MANAGEMENT STUDY ÉTUDE DE GESTION DE LA CIRCULATION LOCALE SUR LA PROMENADE GREY NUNS Open House #1 October 7, 2015 Convent Glen Elementary School, Gymnasium Réunion portes

Plus en détail

Date: 09/11/15 www.crmconsult.com Version: 2.0

Date: 09/11/15 www.crmconsult.com Version: 2.0 Date: 9/11/2015 contact@crmconsult.fr Page 1 / 10 Table des matières 1 SUGARPSHOP : SCHEMA... 3 2 PRESENTATION... 4 3 SHOPFORCE WITH SCREENSHOTS... 5 3.1 CLIENTS... 5 3.2 ORDERS... 6 4 INSTALLATION...

Plus en détail

FICHE DE POSTE INFIRMIERE SANTE AU TRAVAIL

FICHE DE POSTE INFIRMIERE SANTE AU TRAVAIL FICHE DE POSTE Intitulé du poste INFIRMIERE SANTE AU TRAVAIL Identification du service Localisation : Le service de Santé au travail se situe au pavillon 6 dans le parc de la Fondation Sabatié. Le service

Plus en détail

Stage Étudiants infirmiers

Stage Étudiants infirmiers Stage Étudiants infirmiers Documents de référence : ü La définition du métier «Infirmier» ü Les référentiels de formation, d activités et de compétences infirmiers 2009 ü Le portfolio de l étudiant Version

Plus en détail

La Suite SC DME. Des soins de santé améliorés grâce aux dossiers médicaux électroniques.

La Suite SC DME. Des soins de santé améliorés grâce aux dossiers médicaux électroniques. La Suite SC DME Des soins de santé améliorés grâce aux dossiers médicaux électroniques. Meilleurs renseignements. Meilleures décisions. Meilleurs résultats. Votre pratique repose sur l ensemble de vos

Plus en détail

Médecin Coordonnateur en EHPAD Le 6 Juin 2015

Médecin Coordonnateur en EHPAD Le 6 Juin 2015 Dr Corinne PLESSIS EHPAD «Les Pommeris» VALLIERES LES GRANDES et MDPH Dr Séverine DURIN EHPAD du Pays Vendômois et CH VENDOME Médecin Coordonnateur en EHPAD Le 6 Juin 2015 Dr PLESSIS - Dr DURIN Journée

Plus en détail

Le nouveau paradigme de l évaluation des médicaments en vie réelle

Le nouveau paradigme de l évaluation des médicaments en vie réelle Académie de Pharmacie 2 décembre 2015 Le nouveau paradigme de l évaluation des médicaments en vie réelle Lucien Abenhaim Laser Analytica London School of Hygiene & Tropical Medicine 1 Questions Définitions

Plus en détail

DIPLÔME PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE PUÉRICULTURE. Référentiel d activités

DIPLÔME PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE PUÉRICULTURE. Référentiel d activités DIPLÔME PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE PUÉRICULTURE Référentiel d activités L auxiliaire de puériculture exerce sous la responsabilité de l infirmier ou de la puéricultrice, dans le cadre de l article R.

Plus en détail

Les systèmes CDMS. et les logiciels EDC

Les systèmes CDMS. et les logiciels EDC Les systèmes CDMS et les logiciels EDC Khaled Mostaguir, Ph.D, khaled.mostaguir@hcuge.ch Centre de Recherche Clinique HUG http://crc.hug-ge.ch/ Les systèmes CDMS et les logiciels EDC Les systèmes CDMS

Plus en détail

BNP Paribas Personal Finance

BNP Paribas Personal Finance BNP Paribas Personal Finance Financially fragile loan holder prevention program CUSTOMERS IN DIFFICULTY: QUICKER IDENTIFICATION MEANS BETTER SUPPORT Brussels, December 12th 2014 Why BNPP PF has developed

Plus en détail

La revalidation du patient cérébrolésé: une prise en charge pluridisciplinaire. Michel Ruche

La revalidation du patient cérébrolésé: une prise en charge pluridisciplinaire. Michel Ruche La revalidation du patient cérébrolésé: une prise en charge pluridisciplinaire Michel Ruche Admission en centre de revalidation neurologique Préalable : Demande d admission avec un formulaire spécifique

Plus en détail

LES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ

LES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ LES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ Mémoire présenté au Comité permanent de la santé de la Chambre des communes Kaaren Neufeld, présidente de l Association des infirmières et infirmiers du Canada Ottawa

Plus en détail

La déclaration d Abu Dhabi

La déclaration d Abu Dhabi La déclaration d Abu Dhabi Les délégués de la IIIe Conférence EUROSAI/ARABOSAI tenue à Abu Dhabi se sont réunis pour aborder les questions de la transparence et de la responsabilité des ISC, ainsi que

Plus en détail

les télésoins à domicile

les télésoins à domicile Hiver 2013 Innovation en matière de prestation des soins de santé : les télésoins à domicile Innovation en matière de prestation des soins de santé : les télésoins à domicile Au Canada comme ailleurs dans

Plus en détail