Fiscalité et émission des reçus pour fins d impôt

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Fiscalité et émission des reçus pour fins d impôt"

Transcription

1 Fiscalité et émission des reçus pour fins d impôt AFÉSAQ Audioconférence 18 mars 2013 Mélissa Rioux Conseillère principale Service de fiscalité (514) poste 1839

2 Objectifs 2 Se familiariser avec la nature d un don aux fins fiscales Quantifier les montants devant figurer au reçu de don Distinguer les différents types de dons Contenu des reçus Être conscient des pénalités applicables Dépenses de bienfaisance

3 Plan 3 Définition de «don» Événements-bénéfice Dons non admissibles Dons en nature Dons de titres cotés en Bourse Dons d œuvres d art Détention du bien depuis plus de trois ans Contenu des reçus Pénalités et impôts applicables Dépenses de bienfaisance

4 Définition de «don» 4 Transfert d un bien Transfert volontaire (aucune obligation) Transfert sans perspective de rendement

5 Définition de «don» 5 Propositions législatives Le donateur (ou une personne avec un lien de dépendance) peut désormais recevoir un avantage en contrepartie du don L avantage reçu en contrepartie du don ne doit pas dépasser 80 % de la juste valeur marchande (JVM) du bien transféré à l organisme (peut être supérieur à 80 % si le donateur établit, à la satisfaction du Ministre, que le transfert a été effectué dans l intention de faire un don) Le montant admissible du don est égal à la JVM du don moins la valeur de l avantage reçu par le donateur

6 Définition de «don» Propositions législatives L avantage reçu par le donateur en contrepartie du don doit être indiqué clairement et sa valeur doit être vérifiable L organisme de bienfaisance (OBE) doit inscrire sur le reçu officiel pour dons : une description de l avantage le montant de l avantage le montant admissible du don 6 Mesures non adoptées, mais applicables pour les dons effectués après le 20 décembre 2002

7 Définition de «don» 7 Exemple : don et vente d un terrain Un particulier détient un terrain ayant une valeur de $ Il veut vendre son terrain à un OBE pour une contrepartie moindre, par exemple $ La différence ( $) peut faire l objet d un don, puisque la contrepartie reçue par le donateur ( $) ne dépasse pas $ (soit 80 % de la valeur du bien transféré)

8 Définition de «don» 8 Exemple : don et vente d un terrain Un particulier détient un terrain ayant une valeur de $ Il veut vendre son terrain à un OBE pour une contrepartie moindre, par exemple $ La différence ( $) ne peut faire l objet d un don, puisque la contrepartie reçue par le donateur ( $) dépasse $ (soit 80 % de la valeur du bien transféré)

9 Définition de «don» 9 Le paiement doit être volontaire Par exemple, le paiement effectué à la suite de l ordonnance d un tribunal, même si le contribuable a eu le choix entre verser cet argent et une autre pénalité, ne peut être considéré comme volontaire

10 Événements-bénéfice 10 Soupers-bénéfice, concerts, tournois de golf, encans, loteries, etc. La valeur de l activité faisant l objet de l événement (valeur du souper, du spectacle, du droit de jouer au golf, etc.) est un avantage Règle du seuil minimum Valeur d objet remis aux participants d un événement et valeur de prix de présence = avantage, sauf si la valeur globale de ces articles pour chaque billet vendu ne dépasse pas le moindre de : 75 $ 10 % du prix du billet Valeur des prix de présence attribuée comme avantage au prorata du nombre de participants

11 Événements-bénéfice 11 Souper-bénéfice Aux fins du calcul de l avantage : La présence de célébrités à un événement ou à une activité de collecte de fonds ne constitue pas, en soi, un avantage Il faut établir la valeur d un repas comparable servi dans des établissements comparables Acceptable de tenir compte des tarifs de groupes ou de banquet Les prix de présence doivent être totalisés et répartis à parts égales entre les participants Le droit de participer à une vente aux enchères lors d un souper-bénéfice n est pas considéré comme un avantage

12 Événements-bénéfice 12 Souper-bénéfice Exemple 500 billets sont vendus au prix de 200 $ chacun Un repas comparable peut être acheté au prix de 100 $, avant taxes et pourboires Les prix de présence sont un voyage d une valeur de $ et des bijoux d une valeur au détail de 500 $ (3 500 $ / 500, soit 7 $ par participant) Chaque participant reçoit un stylo et un porte-clés dont la valeur au détail est de 10 $

13 Événements-bénéfice 13 Souper-bénéfice Exemple (suite) Le montant admissible pouvant faire l objet d un reçu pour dons de bienfaisance est de 100 $ : Prix du billet 200 $ Moins : valeur du repas (100 $) Montant admissible 100 $

14 Événements-bénéfice 14 Souper-bénéfice Exemple (suite) En raison de l application de la règle du seuil minimum, la valeur des prix de présence et des objets gratuits que reçoit le donateur n est pas perçue comme un avantage, car la valeur totale de ces prix et objets est de 17 $ par donateur, ce qui est moins que le moindre de 75 $ et de 10 % de 200 $ (c est-à-dire 20 $) Dans ce cas, le montant de l avantage est de 100 $. Comme ce montant ne dépasse pas 80 % du prix du billet (soit 160 $), un reçu pour fins d impôt indiquant le montant admissible peut donc être délivré

15 Événements-bénéfice 15 Tournoi de golf Aux fins du calcul de l avantage : La valeur des frais d entrée, de la location de voiturette et du repas est considérée comme un avantage Le prix accordé pour un trou d un coup n est pas considéré un avantage Les prix de présence doivent être totalisés et répartis à parts égales entre les participants

16 Événements-bénéfice 16 Tournoi de golf - Exemple 100 billets sont vendus au prix de 200 $ chacun Les frais d entrée exigés à ce club de golf sont de 50 $ La location d une voiturette coûte normalement 20 $ Le prix au détail des aliments et boissons fournis, avant taxes et pourboires, est de 30 $ Chaque participant reçoit des balles de golf dont le prix de détail est de 15 $ La valeur au détail des prix de présence est de $ (2 000 $ / 100, c est-à-dire 20 $ par participant) Le prix pour un trou d un coup est une voiture

17 Événements-bénéfice 17 Tournoi de golf Exemple (suite) Le montant admissible pouvant faire l objet d un reçu pour don de bienfaisance est de 65 $ : Prix du billet 200 $ Moins : Frais d entrée (50 $) Location de voiturette (20 $) Articles gratuits/prix de présence (35 $) Aliments et boissons (30 $) Valeur de l avantage (135 $) Montant admissible 65 $

18 Événements-bénéfice 18 Tournoi de golf Exemple (suite) La valeur totale des articles gratuits et des prix de présence de 35 $ attribuée à chaque participant est considérée comme un avantage, car elle dépasse le moindre de 75 $ et de 10 % de 200 $ (c est-à-dire 20 $) Dans ce cas, le montant de l avantage est de 135 $. Comme ce montant ne dépasse pas 80 % du prix du billet (soit 160 $), un reçu pour fins d impôt indiquant le montant admissible peut donc être délivré La valeur de la voiture accordée pour le trou d un coup n est pas considérée comme un avantage

19 Événements-bénéfice 19 Encan-bénéfice Pour le donateur Un reçu pour don égal à la JVM du bien donné peur être émis Pour l acheteur d un bien Lorsque la valeur d un article peut être vérifiable et est communiquée à l avance à tous les enchérisseurs, le don est égal au prix payé pour le bien (dernière enchère acceptée) moins la valeur du bien acheté La valeur du bien acheté ne doit pas dépasser 80 % du prix payé, pour que le don puisse faire l objet d un reçu pour don

20 Événements-bénéfices 20 Encan-bénéfice - Exemple Une société fait don d un vélo ayant une JVM de 400 $ Pour le donateur : un reçu pour don égal à la JVM du bien donné (400 $) peut être émis La dernière enchère acceptée est de 500 $ Pour l acheteur du bien : le montant admissible pouvant faire l objet d un reçu pour don est de 100 $ [soit la dernière enchère acceptée (500 $) valeur de l avantage (400 $)] Dans ce cas, le montant de l avantage est de 400 $. Comme ce montant ne dépasse pas 80 % du prix payé (c est-à-dire 400 $), un reçu aux fins d impôt indiquant le montant admissible peut donc être délivré

21 Événements-bénéfices 21 Loterie Aucune partie du coût d un billet de loterie ne constitue un don pour lequel un reçu officiel pourrait être émis Si la loterie est faite lors d un souper-bénéfice ou d un tournoi de golf et que la participation au tirage est incluse au prix du billet, les prix tirés doivent être traités comme des prix de présence Par contre, si le billet de tirage est vendu séparément lors d un souper-bénéfice ou d un tournoi de golf, les prix tirés ne doivent pas être considérés comme un avantage réduisant le montant du don

22 Dons non admissibles 22 Dons dont la contrepartie excède 80 % de la valeur du don Dons de services Dons «trop» dirigés

23 Dons de services 23 Les prestations de services ne peuvent être reconnues comme un «don» faisant l objet d un reçu officiel pour don Un don est un transfert de «biens» Exemple de prestations de services : temps, compétences, efforts, loyers, etc. Si le fournisseur de services veut effectuer un don, l organisme devra payer pour les services et le fournisseur de services procédera par la suite à un don du même montant

24 Dons de services 24 Par contre, il semble que si à l intérieur du service fourni il y a un transfert de bien et que ce bien ait une valeur certaine et vérifiable, il peut y avoir un don pour la partie «bien» Exemple, un individu fournit gratuitement à un organisme de bienfaisance l installation d un plancher en céramique. Si on peut scinder la valeur de la céramique de la partie «temps», un reçu pour don, égal à la valeur du «bien» transféré, peut être émis

25 Dons «trop» dirigés 25 Dons en faveur d un OBE avec l intention qu une personne avec lien de dépendance bénéficie de ce don Exemple, un particulier veut faire un don à une école (OBE) afin que sa fille puisse participer à un voyage culturel

26 Avantages fiscaux des dons Particuliers 26 Taux de crédit d impôt pour l année 2013 Dons Fédéral Québec Combiné < 200 $ 12,53 %* 20 % 32,53 % > 200 $ 24,2 %* 24 % 48,2 % * En tenant compte de l abattement Maximum de 75 % du revenu Le solde non utilisé pour une année peut être reporté sur les cinq prochaines années

27 Avantages fiscaux des dons 27 Sociétés Déductions (en fonction de leur taux d imposition) Maximum de 75 % du revenu Le solde non déduit peut être reporté sur cinq ans 20 ans au Québec pour les dons faits par une société Lorsqu une société privée fait un don de titres admissibles, le compte de dividende en capital (CDC) est égal à 100 % du gain en capital réalisé

28 Dons en nature 28 Un bien de peu de valeur ou de valeur nominale pour le donateur n'est pas reconnu comme un don en nature Exemple : un vêtement usagé

29 Dons en nature 29 Le montant du don est égal à la JVM du bien au moment du transfert La JVM est définie comme étant le prix le plus élevé qu un bien rapporte sur le marché libre, dans une transaction entre un vendeur et un acheteur indépendants l un de l autre qui agissent en toute liberté et en toute connaissance de cause

30 Dons en nature 30 Le donateur est réputé avoir reçu une contrepartie égale à la JVM du bien donné Conséquences pour le donateur Gain en capital Revenu d entreprise Récupération d amortissement

31 Dons en nature Évaluation Les autorités fiscales encouragent l organisme à s'adresser à un expert indépendant L évaluateur ne doit pas être lié au donateur ou au donataire, ni à toute autre personne ou tout organisme associés à l'achat, à la vente ou au don du bien Si la JVM peut être autrement déterminée, une évaluation n est pas requise (ex. un article neuf comme une auto neuve) Si l organisme n arrive pas à trouver un évaluateur indépendant ou que l évaluation entraîne une dépense excessive pour l organisme, l évaluation peut être effectuée par un employé compétent de l organisme, à condition que la JVM du bien ne dépasse pas $ Dans des circonstances spéciales, un tel employé peut évaluer le bien même si la JVM de celui-ci est juste au-dessus de $ 31

32 Dons de titres cotés en Bourse 32 Avantageux pour le donateur puisque le gain en capital résultant de la disposition des actions est réduit à zéro L inclusion du gain en capital est donc de 0 % au lieu de 50 % Lorsque la donation est faite par une société privée, le compte de dividendes en capital est égal à 100 % du gain en capital réalisé

33 Dons d œuvres d art Fédéral Un reçu pour don peut être émis au montant de la JVM du bien donné au moment du don 33 Québec Don d œuvre d art à un organisme qui ne l acquiert pas dans le cadre de sa mission première un reçu pour don sera émis seulement lorsque l organisme disposera de l œuvre d art Le montant du reçu est le moindre de la contrepartie reçue lors de l aliénation la JVM du bien au moment de l aliénation Limite de cinq années pour l émission du reçu

34 Dons d œuvres d art 34 Exemple Un particulier donne, en 2010, un tableau à un organisme de bienfaisance qui n est pas un musée ou une galerie d art Au moment du don, le tableau a une valeur de $ (évaluation faite par un expert indépendant) L organisme le vend à un musée en 2013 pour un montant de $ Le montant des reçus à émettre aux deux paliers de gouvernements sont les suivants : Fédéral : $ Québec : $ Le donateur produira une déclaration modifiée pour l année 2010

35 Limites à la valeur du don 35 Don d un bien en immobilisation Lorsque le bien faisant l'objet du don a été acquis par le donateur dans le cadre d'un arrangement de don en tant qu abri fiscal dans les 3 dernières années (sauf si le don est fait à la suite du décès du contribuable) dans les 10 dernières années s il est raisonnable de conclure que l acquisition du bien a eu lieu dans le but principal d en faire un don (sauf si le don est fait à la suite du décès du contribuable) La valeur d'un don en nature est égale au moins élevé de sa JVM son coût (pour le donateur) Elle devient également le produit de disposition pour le donateur

36 Limites à la valeur du don 36 Ne s'appliquent pas aux dons de titres cotés en Bourse biens en inventaire immeubles situés au Canada biens culturels certifiés biens écosensibles actions du trésor d une société si la société est contrôlée par le donateur (ou une personne liée) immédiatement avant le don et que la contrepartie pour laquelle l action a été émise (espèce ou bien) n aurait pas été visée par la règle de limitation de valeur si elle avait fait l objet d un don directe biens faits par une société s ils ont été acquis par une société à la suite d un transfert libre d impôt, que la société est contrôlée par le cédant (ou personne liée) immédiatement avant le don et que le bien transféré à la société ne serait pas soumis à cette règle s il avait fait l objet d un don directement au donataire reconnu

37 Limites à la valeur du don 37 Le résultat est le même si le donateur essaie de se soustraire à cette règle en vendant le bien à un donataire reconnu en lui donnant le produit de la vente Le don sera égal au moins élevé de la JVM du bien vendu du coût du bien vendu Le produit de disposition du bien est également réduit de l excédent

38 Limites à la valeur du don 38 L organisme doit inscrire le montant admissible du don (soit le moindre de la JVM et du coût) sur le reçu officiel aux fins d impôt Le contribuable doit informer le donataire reconnu de l existence de circonstances venant affecter le montant admissible du don Sinon le montant du don pourrait être nul

39 Limites à la valeur du don Exemple 39 Un particulier veut donner une collection de livres en 2013 à un OBE L organisme fait évaluer les livres à $ Le donateur a acheté ces livres en 2011 pour un prix de $ Le montant admissible du don (qui doit apparaître sur le reçu) est de $

40 Contenu du reçu officiel pour dons Un énoncé précisant qu'il s'agit d'un reçu officiel aux fins de l'impôt sur le revenu 2. Le numéro d'enregistrement attribué par l Agence du revenu du Canada 3. Le nom et l'adresse au Canada de l'organisme de bienfaisance tels qu ils figurent aux dossiers de l Agence du revenu du Canada 4. Le numéro de série du reçu 5. L endroit où le reçu a été délivré

41 Contenu du reçu officiel pour dons S il s agit d un don en argent, la date ou l'année où le don a été reçu 7. S'il s'agit d un don autre qu en argent : a) la date où le don a été reçu b) une brève description du bien; et c) le nom et l adresse de l évaluateur du bien si une évaluation a été faite 8. La date où le reçu a été délivré s'il diffère de la date du don

42 Contenu du reçu officiel pour dons Le nom complet et l'adresse du donateur 10. Le montant du don qui correspond : a) au montant du don en espèces; ou b) pour un don de biens autres qu en espèces, à la JVM du bien au moment où le don est fait 11. La signature d un particulier compétent autorisé par l organisme à accuser réception des dons

43 Contenu du reçu officiel pour dons Si le donateur reçoit un avantage en contrepartie du don : a) une description de l avantage b) le montant de l avantage; et c) le montant admissible du don (le montant du don moins le montant de l avantage reçu par le donateur) 13. Le nom de l Agence du revenu du Canada et l adresse de son site Internet (www.cra-arc.gc.ca/bienfaisance)

44 Contenu du reçu officiel pour dons 44 Les OBE doivent conserver une copie des reçus émis à leurs dossiers Lorsque le don est fait un faveur d un OBE enregistré au Québec, un reçu officiel pour dons doit aussi être émis au niveau provincial Il est à noter qu aucune exigence supplémentaire n est requise par le ministère du Revenu du Québec

45 Pénalités applicables aux OBE 45 Non-production de la déclaration de renseignements (T3010-1) Révocation de l enregistrement de l OBE et Pénalité de 500 $ si l organisme veut se réenregistrer Impôt de la Partie V (remise des actifs nets à l ARC) lors de la révocation Émission de reçus contenant des renseignements incomplets Pénalité : 5 % du montant admissible du don (10 % s il y a récidive) Omission de se conformer aux articles 230 à LIR (ex. : tenue de livres et registres) Pénalité : suspension du droit de délivrer des reçus

46 Pénalités applicables aux OBE 46 Acceptation de don pour le compte d un OBE qui s est vu suspendre le droit d émettre des reçus Pénalité : suspension du droit d émission de reçus Avantages injustifiés accordés par un OBE à une personne, par exemple Versement à une personne qui est membre Don à une entité qui n est pas un donataire reconnu Pénalité : 105 % de l avantage injustifié (110 % s il y a récidive)

47 Pénalités applicables aux OBE 47 Émission d un reçu lorsqu aucun don n a été effectué ou d un reçu contenant de faux énoncés, alors que l organisme le savait ou aurait dû le savoir Pénalité : 125 % du montant admissible du don indiqué sur le reçu Si le total des pénalités imposées à cet égard excède $, il y a également suspension du droit d émission de reçus Don d un bien à un autre OBE, dans le but de différer indûment la dépense de sommes pour des activités de bienfaisance Pénalité : 110 % de la JVM du bien

48 Pénalités applicables aux OBE 48 Acquisition de contrôle d une société par une fondation Pénalité : 5 % des dividendes versés à la fondation (100 % s il y a récidive) Exercice d activités commerciales non complémentaires par une fondation publique ou par une œuvre de bienfaisance (ou exercice d activités commerciales par une fondation privée) Pénalité : 5 % des revenus bruts tirés de ces activités (100 % et suspension du droit d émission de reçus s il y a récidive)

49 Pénalités applicables aux OBE 49 Fondation privée ayant un pourcentage de dessaisissement à la fin de son exercice Pénalité : 5 % du produit du pourcentage de dessaisissement de la catégorie multiplié par la JVM de la totalité des actions émises et en circulation de cette catégorie (10 % s il y a récidive) Fondation privée qui omet de divulguer des renseignements dans le cadre des règles sur les participations excédentaires tel que les opérations importantes, une participation notable et son pourcentage de participation totale Pénalité: 10 % du produit du pourcentage de dessaisissement de la catégorie multiplié par la JVM de la totalité des actions émises et en circulation de cette catégorie

50 Pénalités applicables aux OBE Les pénalités sont imposées par voie de cotisation. Les recours possibles sont : Opposition Appel à la Cour canadienne de l impôt Si pénalités et impôts > $, l OBE peut transférer la totalité du montant à un donataire admissible Donataire admissible est un OBE Qui se conforme entièrement aux exigences de la Loi de l impôt sur le revenu Qui n a aucune somme impayée en vertu de la Loi de l impôt sur le revenu et de la Loi sur la taxe d accise Dont plus de 50 % des administrateurs n ont pas de lien de dépendance avec les administrateurs de l organisme qui effectue le transfert 50

51 Dépenses de bienfaisance 51 Les OBE sont visés par des exigences de débours annuels Dépenses de bienfaisance Dépenses reliées à la mission de l OBE Ne sont pas des coûts d une campagne de financement Ne sont pas des dépenses d administration Dons à des donataires reconnus Il n est pas possible pour un OBE de faire des dons à une autre personne qu un donataire reconnu

52 Dépenses de bienfaisance Donataires reconnus (principaux) OBE 52 Association canadienne enregistrée de sport amateur Municipalité du Canada Gouvernement du Canada ou d une province Universités étrangères prescrites qui comptent des étudiants canadiens Œuvre de bienfaisance située à l étranger à laquelle le gouvernement du Canada a fait un don dans l année ou l année précédente

53 Questions 53

54 MERCI! 54

Ce que vous devez savoir pour délivrer un reçu officiel de dons :

Ce que vous devez savoir pour délivrer un reçu officiel de dons : Ce que vous devez savoir pour délivrer un reçu officiel de dons : Le bien donné constitue-t-il un don? Pour délivrer un reçu officiel de dons, un organisme de bienfaisance enregistré doit déterminer si

Plus en détail

Reçus officiels aux fins de l impôt

Reçus officiels aux fins de l impôt Reçus officiels aux fins de l impôt Contenu 9.1 Pourquoi les officiels aux fins de l impôt sont-ils importants pour les organismes de bienfaisance? 9.2 Information sur les officiels de don 9.3 Information

Plus en détail

Table des matières. Abréviations utilisées: (C) Cas (P) Problème (Q) Question théorique CHAPITRE 1 CADRE FISCAL DU CONTRIBUABLE

Table des matières. Abréviations utilisées: (C) Cas (P) Problème (Q) Question théorique CHAPITRE 1 CADRE FISCAL DU CONTRIBUABLE Abréviations utilisées: (C) Cas (P) Problème (Q) Question théorique CHAPITRE 1 CADRE FISCAL DU CONTRIBUABLE 1.1 Résidence et assises juridiques de l impôt (Q)...................... 1 1.2 Textes fiscaux

Plus en détail

Novembre 2007 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER)

Novembre 2007 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Novembre 2007 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l an prochain. PLANIFICATION

Plus en détail

Novembre 2008 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Pertes en capital latentes

Novembre 2008 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Pertes en capital latentes Novembre 2008 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l an prochain. PLANIFICATION

Plus en détail

Le 31 janvier 2013. Cher actionnaire d Abbott/AbbVie,

Le 31 janvier 2013. Cher actionnaire d Abbott/AbbVie, Le 31 janvier 2013 Objet : Information concernant le choix de report de l impôt sur le revenu à l intention des actionnaires résidant au Canada détenteurs d actions d AbbVie Inc. suivant la scission de

Plus en détail

Planification de la relève Troisième partie : La vente de l entreprise à un tiers

Planification de la relève Troisième partie : La vente de l entreprise à un tiers Planification de la relève Troisième partie : La vente de l entreprise à un tiers par LORI MATHISON Voici le dernier d une série de trois articles rédigés par Lori Mathison et publiés sur le Reper portant

Plus en détail

BUDGET FÉDÉRAL 21 AVRIL 2015

BUDGET FÉDÉRAL 21 AVRIL 2015 BUDGET FÉDÉRAL 21 AVRIL 2015 RÉSUMÉ Par : Service de fiscalité Page 2 TABLE DES MATIÈRES Veuillez prendre note qu'il ne s'agit pas d'un résumé exhaustif de toutes les mesures contenues dans le budget.

Plus en détail

Dix pratiques pour aider votre organisme de bienfaisance à délivrer des reçus sans erreur.

Dix pratiques pour aider votre organisme de bienfaisance à délivrer des reçus sans erreur. Dix pratiques pour aider votre organisme de bienfaisance à délivrer des reçus sans erreur. 1 Importance de la délivrance de reçus La capacité de délivrer des reçus aux donateurs qui appuient votre organisation

Plus en détail

L impôt des sociétés. Détermination du revenu. Revenu d un bien. Calcul du revenu imposable

L impôt des sociétés. Détermination du revenu. Revenu d un bien. Calcul du revenu imposable L impôt des sociétés Calcul du revenu imposable Détermination du revenu Revenu d un bien Revenu d entreprise Autres revenus (négligeable) Plus: excédent des gains en capital imposables sur les pertes en

Plus en détail

FONDS D AIDE À L EMPLOI POUR LES JEUNES (FAEJ)

FONDS D AIDE À L EMPLOI POUR LES JEUNES (FAEJ) FONDS D AIDE À L EMPLOI POUR LES JEUNES (FAEJ) EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE RESPONSABILITÉ APPLICABLES POUR LA PÉRIODE DU 1ER AVRIL 2015 AU 30 SEPTEMBRE 2015 Avril 2015 FONDS D AIDE À L EMPLOI

Plus en détail

Déclaration concernant les opérations forestières

Déclaration concernant les opérations forestières Formulaire officiel Revenu Québec COZ-1179 (2014-06) Déclaration concernant les opérations forestières Avant de remplir cette déclaration, consultez la partie «Renseignements généraux». Type de déclaration

Plus en détail

La présente procédure administrative vise à énoncer les modalités régissant la gestion des dons provenant de la communauté.

La présente procédure administrative vise à énoncer les modalités régissant la gestion des dons provenant de la communauté. Procédure administrative : Dons de charité Numéro : PA 4.003 Catégorie : Affaires et finances Pages : 8 Approuvée : le 5 mars 2001 Modifiée : le 16 juin 2014 1. Énoncé 2. But Le Conseil scolaire catholique

Plus en détail

ALERT U.S. TAX. Juin 2015. Partager maintenant

ALERT U.S. TAX. Juin 2015. Partager maintenant Cet article est le deuxième d une série de quatre visant à examiner les implications fiscales canadiennes et états-uniennes dans le cadre d une affectation temporaire d un employé du Canada aux États-Unis.

Plus en détail

SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE. Reshaping Canada s Equities Trading Landscape

SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE. Reshaping Canada s Equities Trading Landscape SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE Reshaping Canada s Equities Trading Landscape OCTOBER 2014 Horaire des marchés Toutes les données de marché du simulateur sont différées de 15 minutes (sauf

Plus en détail

Bulletin fiscal. Novembre 2012

Bulletin fiscal. Novembre 2012 Bulletin fiscal Novembre 2012 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l

Plus en détail

Don ou commandite? Apprenez les règles et vous en serez récompensés

Don ou commandite? Apprenez les règles et vous en serez récompensés IMAGINE CANADA ET BÉNÉVOLES CANADA FORUM 2011 DES PARTENARIATS CANADIENS ENTRE LES ENTREPRISES ET LA COLLECTIVITÉ Montebello 9 juin 2011 Don ou commandite? Apprenez les règles et vous en serez récompensés

Plus en détail

Bulletin fiscal. Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER)

Bulletin fiscal. Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Bulletin fiscal Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Les versements à un REER effectués au plus tard le 1 er mars 2011 sont déductibles en 2010.

Plus en détail

Notes explicatives relatives à la Loi de l impôt sur le revenu

Notes explicatives relatives à la Loi de l impôt sur le revenu Notes explicatives relatives à la Loi de l impôt sur le revenu Publiées par le ministre des Finances l honorable William Francis Morneau, c.p., député Décembre 2015 Préface Les présentes notes explicatives

Plus en détail

FONDS SPORTS-QUÉBEC POLITIQUE DE DONS ET

FONDS SPORTS-QUÉBEC POLITIQUE DE DONS ET FONDS SPORTS-QUÉBEC POLITIQUE DE DONS ET GUIDE D OPÉRATIONS UN DON AU FONDS SPORTS-QUÉBEC POURQUOI? SPORTSQUÉBEC LÉGALEMENT APTE À ÉMETTRE DES REÇUS FISCAUX À titre d association canadienne de sport amateur

Plus en détail

CONTRAT D ÉCHANGE D ÉLÉMENTS D ACTIF AVEC ROULEMENT

CONTRAT D ÉCHANGE D ÉLÉMENTS D ACTIF AVEC ROULEMENT CONTRAT D ÉCHANGE D ÉLÉMENTS D ACTIF AVEC ROULEMENT CONTRAT D ÉCHANGE D ÉLÉMENTS D ACTIF AVEC ROULEMENT INTERVENU à, province de Québec, en date du e jour de 20. ENTRE : domicilié au (ci-après appelé le

Plus en détail

Organismes de bienfaisance et organismes à but non lucratif

Organismes de bienfaisance et organismes à but non lucratif Organismes de bienfaisance et organismes à but non lucratif Dons de fonds de terre écosensibles Le Programme des dons écologiques offre aux Canadiens qui possèdent des fonds de terre écosensibles un moyen

Plus en détail

AU PROGRAMME DE CRÉDIT D IMPÔT POUR CAPITAL DE RISQUE DE PETITES ENTREPRISES

AU PROGRAMME DE CRÉDIT D IMPÔT POUR CAPITAL DE RISQUE DE PETITES ENTREPRISES Emploi et Économie GUIDE D ACCÈS AU PROGRAMME DE CRÉDIT D IMPÔT POUR CAPITAL DE RISQUE DE PETITES ENTREPRISES établi conformément aux articles s. 11.13 à 11.17 de la Loi de l impôt sur le revenu (Manitoba)

Plus en détail

Aide-mémoire 2012 Ajustements de divers taux. Par : Bruno Lacasse, M.Sc., CGA, D. Fisc.

Aide-mémoire 2012 Ajustements de divers taux. Par : Bruno Lacasse, M.Sc., CGA, D. Fisc. Aide-mémoire 2012 Ajustements de divers taux Par : Bruno Lacasse, M.Sc., CGA, D. Fisc. L arrivée de 2012 nous apporte plusieurs ajustements de taux aux fins fiscales. Voici les principaux ajustements à

Plus en détail

PROGRAMME DES PRESTATIONS D AIDE AU TRAVAIL INDÉPENDANT DE L ONTARIO (PATIO)

PROGRAMME DES PRESTATIONS D AIDE AU TRAVAIL INDÉPENDANT DE L ONTARIO (PATIO) PROGRAMME DES PRESTATIONS D AIDE AU TRAVAIL INDÉPENDANT DE L ONTARIO (PATIO) EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE RESPONSABILITÉ POUR LA PÉRIODE ALLANT DU 1ER AVRIL 2015 AU 31 MARS 2016 1 PROGRAMME

Plus en détail

PROGRAMME APPRENTISSAGE-DIPLÔME

PROGRAMME APPRENTISSAGE-DIPLÔME PROGRAMME APPRENTISSAGE-DIPLÔME EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE RESPONSABILITÉ POUR LES BÉNÉFICIAIRES 1 er avril 2015 au 31 mars 2018 Date : mars 2015 1 PROGRAMME APPRENTISSAGE-DIPLÔME EXIGENCES

Plus en détail

Le traitement fiscal des fonds communs de placement pour les particuliers

Le traitement fiscal des fonds communs de placement pour les particuliers C Le traitement fiscal des fonds communs de placement pour les particuliers e feuillet de renseignement porte sur le traitement fiscal des revenus reçus de fonds communs de placement canadiens. Il explique

Plus en détail

Collège Jean-de-Brébeuf. Les frais de scolarité et vos impôts

Collège Jean-de-Brébeuf. Les frais de scolarité et vos impôts Collège Jean-de-Brébeuf Les frais de scolarité et vos impôts Année fiscale 2010 Direction des ressources financières 27 octobre 2010 Objectifs Présenter les déductions et crédits d impôts applicables aux

Plus en détail

Gains et pertes en capital

Gains et pertes en capital Ministère du Revenu du Québec www.revenu.gouv.qc.ca Gains et pertes en capital Abréviations utilisées dans ce guide ARC Agence du revenu du Canada JVM Juste valeur marchande PNACC Partie non amortie du

Plus en détail

Conservation et destruction des livres et des registres

Conservation et destruction des livres et des registres Conservation et destruction des livres et des registres Les registres et les livres de comptes doivent être conservés par une personne selon les exigences des autorités fiscales. 1) Personnes qui doivent

Plus en détail

L impôt des sociétés. Les différentes sortes de sociétés. Types de revenus. Calcul de l impôt fédéral

L impôt des sociétés. Les différentes sortes de sociétés. Types de revenus. Calcul de l impôt fédéral L impôt des sociétés Calcul de l impôt fédéral Les différentes sortes de sociétés La société publique; La société privée; La société privée sous contrôle canadien (SPCC) Préparé par Guy Grégoire Hiver

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2011-119

BULLETIN FISCAL 2011-119 BULLETIN FISCAL 2011-119 Mai 2011 EMPRUNT D UN REER HYPOTHÈQUE Lors de l achat d une résidence, plusieurs personnes ont emprunté de leur REER par le biais du Régime d accession à la propriété. Toutefois,

Plus en détail

Bulletin fiscal. Mai 2011 EMPRUNT D UN REER HYPOTHÈQUE

Bulletin fiscal. Mai 2011 EMPRUNT D UN REER HYPOTHÈQUE Bulletin fiscal Mai 2011 EMPRUNT D UN REER HYPOTHÈQUE Lors de l achat d une résidence, plusieurs personnes ont emprunté de leur REER par le biais du Régime d accession à la propriété. Toutefois, peu de

Plus en détail

Crédit d impôt pour les investisseurs dans les petites entreprises. Séance d information

Crédit d impôt pour les investisseurs dans les petites entreprises. Séance d information Crédit d impôt pour les investisseurs dans les petites entreprises Séance d information Department of Finance / Minitère des finances Aperçu de l exposé Description du programme Caractéristiques du CIIPE

Plus en détail

Nouveaux arrivants au Canada Étudiants étrangers

Nouveaux arrivants au Canada Étudiants étrangers Nouveaux arrivants au Canada Étudiants étrangers But de la présentation Cette présentation s adresse à vous si vous avez quitté un pays, ou une province ou un territoire du Canada, pour venir vous établir

Plus en détail

Notes explicatives sur les propositions législatives concernant la Loi de l impôt sur le revenu et des règlements connexes

Notes explicatives sur les propositions législatives concernant la Loi de l impôt sur le revenu et des règlements connexes Notes explicatives sur les propositions législatives concernant la Loi de l impôt sur le revenu et des règlements connexes Publiées par L honorable James M. Flaherty, c.p., député ministre des Finances

Plus en détail

Crédits d impôt non remboursables et remboursables du Québec offerts aux particuliers pour 2012

Crédits d impôt non remboursables et remboursables du Québec offerts aux particuliers pour 2012 Crédits d impôt non remboursables et remboursables du Québec offerts aux particuliers pour 2012 du Québec pour 2012 Taux d imposition s appliquant aux crédits 1 20,00 % Facteur d indexation 2 2,66 % Montant

Plus en détail

ANNEXE I (a. 3) FORMULAIRE DE FIXATION DES

ANNEXE I (a. 3) FORMULAIRE DE FIXATION DES CANADA Province de Québec District de ANNEXE I (a. 3) FORMULAIRE DE FIXATION DES PENSIONS ALIMENTAIRES POUR ENFANTS N du dossier Remplir en caractères d imprimerie Les parents peuvent remplir ensemble

Plus en détail

FONDS POUR L AMÉLIORATION DES INSTALLATIONS D APPRENTISSAGE (FAIA)

FONDS POUR L AMÉLIORATION DES INSTALLATIONS D APPRENTISSAGE (FAIA) FONDS POUR L AMÉLIORATION DES INSTALLATIONS D APPRENTISSAGE (FAIA) EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE RESPONSABILITÉ POUR LES BÉNÉFICIAIRES 2015-2016 Remarque : L état des revenus et des dépenses

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2012-124

BULLETIN FISCAL 2012-124 BULLETIN FISCAL 2012-124 Mai 2012 FIDUCIE ET CHOIX DES FIDUCIAIRES PROBLÈMES POTENTIELS Le Code civil du Québec requiert pour toutes les fiducies la présence d au moins un fiduciaire (fiduciaire indépendant)

Plus en détail

Gains et pertes en capital. revenuquebec.ca

Gains et pertes en capital. revenuquebec.ca Gains et pertes en capital 2011 revenuquebec.ca En vendant un bien, vous avez pu réaliser un gain en capital imposable ou subir une perte en capital admissible. Calculer et déclarer adéquatement un tel

Plus en détail

Les conventions entre actionnaires devraient-elles tenir compte des dividendes déterminés?

Les conventions entre actionnaires devraient-elles tenir compte des dividendes déterminés? Dossier Les conventions entre actionnaires devraient-elles tenir compte des dividendes déterminés? par Johanne Dubé, avocate, LL.M. fisc. Depuis le début de janvier 2006, de nouvelles règles fiscales ont

Plus en détail

Guide pour demander le crédit d impôt à l innovation de l Ontario (CIIO)

Guide pour demander le crédit d impôt à l innovation de l Ontario (CIIO) Ministère du Revenu Imposition des sociétés 33, rue King Ouest CP 620 Oshawa ON L1H 8E9 Guide pour demander le crédit d impôt à l innovation de l Ontario (CIIO) Ce formulaire s applique aux années d imposition

Plus en détail

1.6 Responsabilité des fiduciaires et des représentants successoraux... 4 1.7 Certificats de décharge... 5

1.6 Responsabilité des fiduciaires et des représentants successoraux... 4 1.7 Certificats de décharge... 5 TABLE DES MATIÈRES Remerciements...iii Chapitre 1 Exigences de déclaration et administration 1.1 Qui doit produire une déclaration?... 1 1.2 Où faut-il envoyer la déclaration?... 2 1.3 Comment produire...

Plus en détail

PARTENARIATS POUR LA CRÉATION D'EMPLOIS DE L'ONTARIO EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE REDDITION DE COMPTES POUR LES BÉNÉFICIAIRES 2014-2015

PARTENARIATS POUR LA CRÉATION D'EMPLOIS DE L'ONTARIO EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE REDDITION DE COMPTES POUR LES BÉNÉFICIAIRES 2014-2015 PARTENARIATS POUR LA CRÉATION D'EMPLOIS DE L'ONTARIO EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE REDDITION DE COMPTES POUR LES BÉNÉFICIAIRES 2014-2015 1 PARTENARIATS POUR LA CRÉATION D'EMPLOIS DE L'ONTARIO

Plus en détail

Taux et montants des crédits d impôt fédéraux et provinciaux non remboursables pour 2014 1

Taux et montants des crédits d impôt fédéraux et provinciaux non remboursables pour 2014 1 non remboursables pour 2014 1 non remboursables pour 2014 1 Voir les notes aux pages suivantes. Remb. = crédit remboursable (voir note correspondante). 6 / Fédéral C.-B. Alb. Sask. Man. 2 Taux d imposition

Plus en détail

Vous savez probablement que le gouvernement fédéral procède à la mise

Vous savez probablement que le gouvernement fédéral procède à la mise Numéro 2016-06 www.bdo.ca Le facteur fiscal REMPLACEMENT DU RÉGIME DES IMMOBILISATIONS ADMISSIBLES Vous savez probablement que le gouvernement fédéral procède à la mise en œuvre des propositions destinées

Plus en détail

trouvent; Le FERR est plus possible facteur assujetti

trouvent; Le FERR est plus possible facteur assujetti Fonds enregistrés de revenu de retraite Fonds enregistréss de revenu de retraite La plupart des Canadiens connaissent le régime enregistré d épargne-retraite (REER). Ils sont nombreux à s en servir pendant

Plus en détail

Stratégies philanthropiques : donnez efficacement grâce à votre société de portefeuille

Stratégies philanthropiques : donnez efficacement grâce à votre société de portefeuille Stratégies philanthropiques : donnez efficacement grâce à votre société de portefeuille Les Canadiens sont des gens généreux. Chaque année, ils sont des milliers à soutenir les causes qui leur tiennent

Plus en détail

ANNEXE I (a. 3) FORMULAIRE DE FIXATION DES

ANNEXE I (a. 3) FORMULAIRE DE FIXATION DES CANADA Province de Québec District de N 0 du dossier ANNEXE I (a. 3) FORMULAIRE DE FIXATION DES PENSIONS ALIMENTAIRES POUR ENFANTS FORMULAIRE : du père de la mère produit conjointement établi par le juge

Plus en détail

FISCALITÉ DES REVENUS DE PLACEMENT

FISCALITÉ DES REVENUS DE PLACEMENT FISCALITÉ DES REVENUS DE PLACEMENT LA LECTURE DE CE DOCUMENT VOUS PERMETTRA : De connaître les différentes sources de revenus de placement et leur imposition; De connaître des stratégies afin de réduire

Plus en détail

Quelques notions de fiscalité applicables à certains produits d assurance

Quelques notions de fiscalité applicables à certains produits d assurance Quelques notions de fiscalité applicables à certains produits d assurance Mars 2013 L éléphant, symbole de nos 100 ans de force et de solidité. 1 Sujets traités > Règles applicables à certains transferts

Plus en détail

Collège Jean-de-Brébeuf. Les frais de scolarité et vos impôts

Collège Jean-de-Brébeuf. Les frais de scolarité et vos impôts Collège Jean-de-Brébeuf Les frais de scolarité et vos impôts Année fiscale 2014 Direction des ressources financières 24 octobre 2014 Objectifs Présenter les déductions et les crédits d impôts applicables

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2011-119

BULLETIN FISCAL 2011-119 BULLETIN FISCAL 2011-119 Mars 2011 RÉSIDENCE PRINCIPALE EXEMPTION POUR GAIN EN CAPITAL Nous allons aborder trois sujets touchant l exemption pour gain en capital relative à une résidence principale. Choix

Plus en détail

Tirez le maximum de vos dons de bienfaisance en 2015

Tirez le maximum de vos dons de bienfaisance en 2015 Tirez le maximum de vos dons de bienfaisance en 2015 Le 30 janvier 2015 N o 2015-07 Les incitatifs offerts par le Canada au titre des dons de bienfaisance sont conçus pour faciliter votre appui aux organismes

Plus en détail

Forum Bioalimentaire de la Côte-Nord

Forum Bioalimentaire de la Côte-Nord Forum Bioalimentaire de la Côte-Nord Optimisation fiscale entreprises agricoles et de pêche Novembre 2014 Par: Pascal Elias, CPA, CGA, M. Fisc. Associé 1 Plan de la présentation Comptabilité de caisse

Plus en détail

Mises de fonds et documentation requise

Mises de fonds et documentation requise Mises de fonds et documentation requise VÉRIFICATION DE L AVOIR PROPRE L avoir propre est le montant que l emprunteur verse à titre de mise de fonds à l achat de cette propriété. Les exigences relatives

Plus en détail

Notes / Instructions aux répondants

Notes / Instructions aux répondants Division de la statistique du revenu Section des enquêtes sur les pensions et le patrimoine Recensement des caisses de retraite en fiducie 2012 Notes / Instructions aux répondants Retour du questionnaire

Plus en détail

Info TPS/TVH. Taxe de vente harmonisée Reventes d habitations neuves en Ontario et en Colombie-Britannique

Info TPS/TVH. Taxe de vente harmonisée Reventes d habitations neuves en Ontario et en Colombie-Britannique Info TPS/TVH GI-098 Mai 2011 Taxe de vente harmonisée Reventes d habitations neuves en Ontario et en Colombie-Britannique NOTE : Cette version remplace celle datée du mois d août 2010. Les gouvernements

Plus en détail

Déclarations de revenus 2008

Déclarations de revenus 2008 1 Déclarations de revenus 2008 Guide de référence Cueilleurs de bleuets Mars 2009 Table des matières Objectif Fournir des renseignements simplifiés et pratiques Un document de référence plus élaboré est

Plus en détail

Groupe WSP Global Inc. Régime de réinvestissement des dividendes

Groupe WSP Global Inc. Régime de réinvestissement des dividendes Groupe WSP Global Inc. Régime de réinvestissement des dividendes APERÇU Le régime de réinvestissement des dividendes (le «régime») de Groupe WSP Global Inc. (la «Société») offre aux porteurs admissibles

Plus en détail

Mise à jour #16.1 Révisé Août 2004 Saisie-arrêt des Crédits de Prestations de Pension aux Fins d Exécution des Ordonnances Alimentaires

Mise à jour #16.1 Révisé Août 2004 Saisie-arrêt des Crédits de Prestations de Pension aux Fins d Exécution des Ordonnances Alimentaires Commission des pensions Mise à jour #16.1 Révisé Août 2004 Saisie-arrêt des Crédits de Prestations de Pension aux Fins d Exécution des Ordonnances Alimentaires Source: Loi sur les prestations de pension,

Plus en détail

Résumé du budget du Québec 2013-2014

Résumé du budget du Québec 2013-2014 Résumé du budget du Québec 2013-2014 Le 20 novembre 2012 INTRODUCTION Le ministre des Finances et de l Économie, M. Nicolas Marceau, a déposé aujourd hui le budget du Québec pour 2013-2014. Voici les grandes

Plus en détail

doivent être en vue de tirer un revenu

doivent être en vue de tirer un revenu FICHE-CONSEIL # 507 Règle générale: Les dépenses engagées pour des aliments, boissons ou divertissements en doivent être en vue de tirer un revenu d'une entreprise ou d'un bien, ou dans certaines circonstances,

Plus en détail

Notes explicatives relatives à la Loi et au Règlement de l impôt sur le revenu

Notes explicatives relatives à la Loi et au Règlement de l impôt sur le revenu Notes explicatives relatives à la Loi et au Règlement de l impôt sur le revenu Publiées par le ministre des Finances l honorable James M. Flaherty, c.p., député Août 2012 Préface Les présentes notes explicatives

Plus en détail

MODALITÉS ET CONDITIONS DU PROGRAMME DE RÉCOMPENSES MASTERCARD DE LA BANQUE WALMART DU CANADA

MODALITÉS ET CONDITIONS DU PROGRAMME DE RÉCOMPENSES MASTERCARD DE LA BANQUE WALMART DU CANADA MODALITÉS ET CONDITIONS DU PROGRAMME DE RÉCOMPENSES MASTERCARD DE LA BANQUE WALMART DU CANADA Les présentes conditions s appliquent au programme de Récompenses MasterCard de La Banque Wal-Mart du Canada

Plus en détail

Cours 4 Régimes d épargne (I2001IP- 3-915-85)

Cours 4 Régimes d épargne (I2001IP- 3-915-85) Régimes fiscaux Impôt sur le revenu Cours 4 Régimes d épargne (I2001IP- 3-915-85) Michel Maher Copyright Université Ottawa, 2007 Touts droits réservés pour tous pays. Toute traduction ou reproduction sous

Plus en détail

RÉGIME D ACHAT D ACTIONS À L INTENTION DES PARTENAIRES DES RÉSEAUX DE DISTRIBUTION DU GROUPE INDUSTRIELLE ALLIANCE

RÉGIME D ACHAT D ACTIONS À L INTENTION DES PARTENAIRES DES RÉSEAUX DE DISTRIBUTION DU GROUPE INDUSTRIELLE ALLIANCE RÉGIME D ACHAT D ACTIONS À L INTENTION DES PARTENAIRES DES RÉSEAUX DE DISTRIBUTION DU GROUPE INDUSTRIELLE ALLIANCE Janvier 2013 99-36 (13-01) 1 DÉFINITIONS Dans le présent Régime et les formulaires qui

Plus en détail

FERR, FRV et FRRI Conseils et éléments à considérer

FERR, FRV et FRRI Conseils et éléments à considérer SOYEZ MAÎTRE DE VOTRE RETRAITE FERR, FRV et FRRI Conseils et éléments à considérer Nous comprenons que la retraite n est pas qu une question d argent. Il est important de réfléchir aux aspects tant financiers

Plus en détail

Les mécanismes de retraite: une vision à modifier

Les mécanismes de retraite: une vision à modifier : une vision à modifier Prenons un pas de recul sur le but des mécanismes de retraite; Le besoin des gens: Besoins financiers pour arrêter de travailler à un certain âge; Ce besoin sera différent si :

Plus en détail

FONDATION DES CLUBS GARÇONS ET FILLES DU CANADA

FONDATION DES CLUBS GARÇONS ET FILLES DU CANADA États financiers de la FONDATION DES CLUBS GARÇONS ET FILLES DU KPMG s.r.l./s.e.n.c.r.l. Téléphone (416) 228-7000 Yonge Corporate Centre Télécopieur (416) 228-7123 4100, rue Yonge, Bureau 200 Internet

Plus en détail

Notes complémentaires des états financiers 31 mars 2011

Notes complémentaires des états financiers 31 mars 2011 Notes complémentaires des états financiers 1. Nature de la Commission La Commission de l énergie de l Ontario (la «Commission») est l autorité de réglementation des industries du gaz naturel et de l électricité

Plus en détail

Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU

Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Lors du dernier communiqué, nous vous avons mentionné que le formulaire LE-630 était en voie de disparition.or, dernièrement, Revenu Québec a confirmé cette

Plus en détail

D9 Mise à jour de l ARC : avantages imposables et trop-payés

D9 Mise à jour de l ARC : avantages imposables et trop-payés D9 Mise à jour de l ARC : avantages imposables et trop-payés Représentants de l Agence du revenue du Canada Agence du revenu du Canada Séance de formation juin 2014 Présentatrices Lise Boudreau Manon Sinclair

Plus en détail

COMPTABILITÉ DES COMMANDITES ET DES DONS AUX BNP CONTEXTE

COMPTABILITÉ DES COMMANDITES ET DES DONS AUX BNP CONTEXTE COMPTABILITÉ DES COMMANDITES ET DES DONS AUX BNP CONTEXTE 1. Cette politique comptable vise à encadrer la croissance du programme de commandites et de dons des BNP pour assurer la cohérence des pratiques

Plus en détail

Voici la plus récente édition de notre bulletin fiscal. Nous vous proposerons des idées de planification et un suivi de l actualité fiscale.

Voici la plus récente édition de notre bulletin fiscal. Nous vous proposerons des idées de planification et un suivi de l actualité fiscale. Voici la plus récente édition de notre bulletin fiscal. Nous vous proposerons des idées de planification et un suivi de l actualité fiscale. 1) Régime d imposition du gain en capital Régime d imposition

Plus en détail

Société DH. Régime de réinvestissement des dividendes

Société DH. Régime de réinvestissement des dividendes Société DH Régime de réinvestissement des dividendes 1. Introduction Le régime de réinvestissement des dividendes (le «régime») de Société DH (la «Société») offre aux porteurs admissibles d actions ordinaires

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT POUR LA R-D SALAIRE (activités biopharmaceutiques)

CRÉDIT D IMPÔT POUR LA R-D SALAIRE (activités biopharmaceutiques) CRÉDIT D IMPÔT POUR LA R-D SALAIRE (activités biopharmaceutiques) INVESTISSEMENT QUÉBEC Direction des mesures fiscales TABLE DES MATIÈRES Nature de l aide fiscale... 3 Société biopharmaceutique admissible...

Plus en détail

Notes explicatives sur les propositions législatives concernant l impôt sur le revenu et la taxe de vente

Notes explicatives sur les propositions législatives concernant l impôt sur le revenu et la taxe de vente Notes explicatives sur les propositions législatives concernant l impôt sur le revenu et la taxe de vente Publiées par le ministre des Finances l honorable Joe Oliver, c.p., député Avril 2014 2 Préface

Plus en détail

RAPPORT SUR LE TRAITEMENT FISCAL DU REVENU DES AVOCATS NOMMÉS À LA MAGISTRATURE

RAPPORT SUR LE TRAITEMENT FISCAL DU REVENU DES AVOCATS NOMMÉS À LA MAGISTRATURE 1 RAPPORT SUR LE TRAITEMENT FISCAL DU REVENU DES AVOCATS NOMMÉS À LA MAGISTRATURE Division des entreprises et des publications Direction des décisions de l'impôt Direction générale de la politique et de

Plus en détail

IDENTIFICATION. Téléphone (jour) Téléphone (soirée) Téléphone (cellulaire) Téléc. Adresse électronique

IDENTIFICATION. Téléphone (jour) Téléphone (soirée) Téléphone (cellulaire) Téléc. Adresse électronique Rapport financier électoral de la personne candidate P 04 903 (Loi sur le financement de l'activité politique, L.N.B. 1978, ch. P9.3, art. 81) (20140620) IDENTIFICATION Pour la période électorale du au

Plus en détail

CONTRAT D ÉCHANGE D ÉLÉMENTS D ACTIF AVEC ROULEMENT. (ci-après appelé le «VENDEUR»)

CONTRAT D ÉCHANGE D ÉLÉMENTS D ACTIF AVEC ROULEMENT. (ci-après appelé le «VENDEUR») CONTRAT D ÉCHANGE D ÉLÉMENTS D ACTIF AVEC ROULEMENT CONTRAT D ÉCHANGE D ÉLÉMENTS D ACTIF AVEC ROULEMENT INTERVENU à, province de Québec, en date du e jour de 20. ENTRE : domicilié au (ci-après appelé le

Plus en détail

Taxes à la consommation

Taxes à la consommation Revenu Québec 3800, rue de Marly Québec (Québec) G1X 4A5 Page : 1de 7 Loi(s) : Loi sur la taxe de vente du Québec (RLRQ, c. T-0.1), articles 199, 201, 202, 203, 206, 206.1 1,211, 212, 386 et 457.1 Loi

Plus en détail

ACTIVITÉS DE COLLECTE DE FONDS PAR DES ORGANISMES DE CHARITÉ ET SANS BUT LUCRATIF

ACTIVITÉS DE COLLECTE DE FONDS PAR DES ORGANISMES DE CHARITÉ ET SANS BUT LUCRATIF BULLETIN N O 024 Publié en juin 2000 Révisé en juillet 2013 LOI DE LA TAXE SUR LES VENTES AU DÉTAIL ACTIVITÉS DE COLLECTE DE FONDS PAR DES ORGANISMES DE CHARITÉ ET SANS BUT LUCRATIF Le présent bulletin

Plus en détail

COMPTE DE DIVIDENDES EN CAPITAL

COMPTE DE DIVIDENDES EN CAPITAL COMPTE DE DIVIDENDES EN CAPITAL Les dividendes versés par une société à ses actionnaires sont généralement imposables et les particuliers qui les reçoivent doivent payer des impôts pouvant s'élever à 38,5

Plus en détail

Taux et montants des crédits d impôt fédéraux et provinciaux non remboursables pour 2015 1

Taux et montants des crédits d impôt fédéraux et provinciaux non remboursables pour 2015 1 non remboursables pour 2015 1 indépendants affiliés à KPMG non remboursables pour 2015 1 Voir les notes aux pages suivantes. Remb. = crédit remboursable (voir note correspondante). 6 / Fédéral C.-B. Alb.

Plus en détail

Politique concernant les dons au Service des bibliothèques

Politique concernant les dons au Service des bibliothèques Secrétariat général Le texte que vous consultez est une codification administrative des Politiques de l'uqam. Leur version officielle est contenue dans les résolutions adoptées par le Conseil d'administration

Plus en détail

CORPORATIONS ASSOCIÉES

CORPORATIONS ASSOCIÉES BULLETIN N o HE 003 Publié en avril 2001 Révisé en janvier 2008 LOI SUR L IMPÔT DESTINÉ AUX SERVICES DE SANTÉ ET À L ENSEIGNEMENT POSTSECONDAIRE CORPORATIONS ASSOCIÉES Le but de ce bulletin est d aider

Plus en détail

Modifications touchant le compte d épargne libre d impôt Notes explicatives LIR 12(1)z.5) Selon le nouvel alinéa 12(1)z.5) de la Loi de l impôt sur

Modifications touchant le compte d épargne libre d impôt Notes explicatives LIR 12(1)z.5) Selon le nouvel alinéa 12(1)z.5) de la Loi de l impôt sur Modifications touchant le compte d épargne libre d impôt Notes explicatives 12(1)z.5) Selon le nouvel alinéa 12(1)z.5) de la Loi de l impôt sur le revenu (la Loi), les sommes découlant de l application

Plus en détail

Guide de rédaction du document narratif Investisseurs, entrepreneurs et travailleurs autonomes. Renseignements généraux

Guide de rédaction du document narratif Investisseurs, entrepreneurs et travailleurs autonomes. Renseignements généraux Guide de rédaction du document narratif Investisseurs, entrepreneurs et travailleurs autonomes A-8100-F0 (2014-12) Renseignements généraux En appui à sa demande de Certificat de sélection du Québec dans

Plus en détail

DONS D'ASSURANCE VIE

DONS D'ASSURANCE VIE DONS D'ASSURANCE VIE Il est intéressant de donner par le biais d une assurance vie car ainsi, pour un coût modeste, on peut faire un don ultérieur substantiel. Plusieurs options sont envisageables : 1

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2013-131. Novembre 2013

BULLETIN FISCAL 2013-131. Novembre 2013 BULLETIN FISCAL 2013-131 Novembre 2013 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés

Plus en détail

INITIATIVE CIBLÉE POUR LES TRAVAILLEURS ÂGÉS EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE RESPONSABILITÉ POUR LES BÉNÉFICIAIRES

INITIATIVE CIBLÉE POUR LES TRAVAILLEURS ÂGÉS EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE RESPONSABILITÉ POUR LES BÉNÉFICIAIRES INITIATIVE CIBLÉE POUR LES TRAVAILLEURS ÂGÉS EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE RESPONSABILITÉ POUR LES BÉNÉFICIAIRES 2015-2016 April 2015 - 2 - INITIATIVE CIBLÉE POUR LES TRAVAILLEURS ÂGÉS EXIGENCES

Plus en détail

Gains en capital. T4037(F) Rév. 13

Gains en capital. T4037(F) Rév. 13 Gains en capital 2013 T4037(F) Rév. 13 Avant de commencer Ce guide s adresse-t-il à vous? Ce guide explique les situations fiscales les plus courantes. Utilisez-le pour obtenir des renseignements à propos

Plus en détail

Tendre la main. Guide sur les dons de bienfaisance à l intention des donateurs (édition 2008) Novembre 2008

Tendre la main. Guide sur les dons de bienfaisance à l intention des donateurs (édition 2008) Novembre 2008 Tendre la main Guide sur les dons de bienfaisance à l intention des donateurs (édition 2008) Novembre 2008 «Nous sommes ici pour contribuer à la vie, pas pour en tirer quelque chose.» William Osler Le

Plus en détail

ET ATTENDU QUE le FRVR comprend une demande, une déclaration de fiducie et des addenda, le cas échéant.

ET ATTENDU QUE le FRVR comprend une demande, une déclaration de fiducie et des addenda, le cas échéant. DE PLACEMENTS NORDOUEST & ETHIQUES S.E.C. FONDS DE REVENU DE RETRAITE, FRR 1503 ENTENTE EN VERTU DE LA Loi de 1985 sur les normes de prestation de pension concernant les transferts de FONDS DE PENSION

Plus en détail

ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT. septembre 2006

ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT. septembre 2006 ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT septembre 2006 1 Énoncé de politique de placement (septembre 2006) 1. Objet de la politique Le présent document énonce la politique, approuvée par le ministre des Finances

Plus en détail

Maximiser l utilisation des pertes lorsqu on jette l éponge

Maximiser l utilisation des pertes lorsqu on jette l éponge La relève Maximiser l utilisation des pertes lorsqu on jette l éponge À l occasion du congrès de l Association de planification fiscale et financière tenu le 5 octobre 2012, l Agence du revenu du Canada

Plus en détail

Impôts-Express. Service aux étudiants Bureau des étudiants internationaux

Impôts-Express. Service aux étudiants Bureau des étudiants internationaux Impôts-Express Amélie Ferland, Conseillère aux étudiants internationaux sep-international@polymtl.ca Service aux étudiants Bureau des étudiants internationaux Mis à jour : mars 2015 OBJECTIFS DE L ATELIER

Plus en détail

Le don écologique: un atout dans le coffre à outils des organismes de conservation. Luc Robillard, biologiste 418-649-6136

Le don écologique: un atout dans le coffre à outils des organismes de conservation. Luc Robillard, biologiste 418-649-6136 Le don écologique: un atout dans le coffre à outils des organismes de conservation Luc Robillard, biologiste 418-649-6136 Rendez-vous conservation Laurentides 25 janvier 2013 Dans quel Monde sommes-nous?

Plus en détail