Bulletin sur le marché du travail

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bulletin sur le marché du travail"

Transcription

1 Bulletin sur le marché du travail Terre-Neuve-et-Labrador Septembre L édition mensuelle du Bulletin sur le marché du travail fournit une analyse des résultats mensuels de l Enquête sur la population active pour la province de Terre-Neuve-et-Labrador, y compris les régions d Avalon Peninsula, Côte-ouest Northern Peninsula Labrador, Notre Dame Central Bonavista Bay et Côte-sud Burin Peninsula. APERÇU En août, le taux de chômage a grimpé jusqu à 13,5 %, soit 1,1 point de pourcentage de plus que le mois précédent. L emploi a décliné alors que la population active a légèrement augmenté. Les pertes du mois d août furent des postes à temps partiel. Données désaisonnalisées mensuelles Données mensuelles sur la population active, Terre-Neuve-et-Labrador Juillet 2013 mensuelle annuelle Nombre % Nombre % Population 15+ (000) 427,2 427,3 429,7-0,1 0,0-2,5-0,6 Population active (000) 259,2 258,1 259,8 1,1 0,4-0,6-0,2 Emploi (000) 224,1 226,2 232,0-2,1-0,9-7,9-3,4 Temps plein (000) 189,8 189,0 197,6 0,8 0,4-7,8-3,9 Temps partiel (000) 34,4 37,1 34,4-2,7-7,3 0,0 0,0 Chômage (000) 35,1 32,0 27,8 3,1 9,7 7,3 26,3 Taux de chômage (%) 13,5 12,4 10,7 1,1-2,8 - Taux d activité (%) 60,7 60,4 60,5 0,3-0,2 - Taux d'emploi (%) 52,5 52,9 54,0-0,4 - -1,5 - Remarque : Les totaux peuvent ne pas correspondre aux sommes indiquées en raison des arrondissements Source : Enquête sur la population active de Statistique Canada Tableau CANSIM Les niveaux d emploi se sont affaiblis tout au long de l année, après s être situés aux environs de niveaux record au cours de l année dernière. Le taux de chômage a augmenté, après avoir été à son plus bas niveau en septembre 2013, principalement en raison des pertes d emplois observées depuis ce temps. L emploi dans le secteur public a diminué considérablement au cours des douze derniers mois, avec la perte de travailleurs pendant cette période, représentant un déclin de 9,9 %. Comparativement, le nombre d employés dans le secteur privé a affiché des pertes beaucoup moins importantes, soit travailleurs en moins et 1,2 % de moins par rapport à l an dernier. On a dénombré 300 travailleurs autonomes de plus.

2 Bulletin sur le marché du travail - Terre-Neuve-et-Labrador, Septembre Page 2 Le taux de chômage chez les jeunes en août était de 16,3 %, une augmentation de 0,4 point de pourcentage depuis juillet. La population active a quelque peu augmenté et l emploi a légèrement diminué. En dépit des faibles pertes affichées en août, l emploi chez les jeunes a été généralement à la hausse au cours des derniers mois, après avoir connu une importante diminution au cours des cinq premiers mois de. Le taux de chômage chez les hommes âgés de 25 ans et plus a augmenté, passant de 15,4 % en juillet à 17,0 % en août. Bien que la population active dans ce groupe d âge ait été près d un niveau record en août, l emploi a fléchi de postes, la plupart à temps partiel. Le taux de chômage chez les femmes âgées de 25 ans et plus a également augmenté, passant de 7,9 % en juillet à 8,9 % en août. La taille de la population active a également été plus importante, tandis que l emploi est demeuré le même. Les gains de postes à temps plein ont été contrebalancés par les pertes de postes à temps partiel. Taux de chômage mensuel selon l'âge et le sexe, Terre-Neuve-et-Labrador Données désaisonnalisées Juillet 2013 mensuelle annuelle % % % (points de %) (points de %) Total 13,5 12,4 10,7 1,1 2,8 25 ans et plus 13,2 11,9 10,1 1,3 3,1 Hommes - 25 ans et plus 17,0 15,4 11,5 1,6 5,5 Femmes - 25 ans et plus 8,9 7,9 8,6 1,0 0,3 15 à 24 ans 16,3 15,9 14,5 0,4 1,8 Hommes - 15 à 24 ans 16,9 16,2 16,4 0,7 0,5 Femmes - 15 à 24 ans 15,6 15,5 12,0 0,1 3,6 Source : Enquête sur la population active de Statistique Canada Tableau CANSIM

3 Bulletin sur le marché du travail - Terre-Neuve-et-Labrador, Septembre Page 3 EMPLOI PAR INDUSTRIE Tandis que le secteur de la production des biens a affiché de légers gains en août, le secteur de la production des services a perdu emplois. Comparativement à l an dernier, le secteur de la production des biens a affiché emplois de moins et celui des services emplois de moins. L industrie de la construction a enregistré une augmentation de emplois depuis le mois de juillet. Ces gains ont permis à l industrie d atteindre son deuxième plus haut niveau jamais atteint. Cette croissance est principalement attribuable à d importants projets de construction en cours, comme la construction de la structure gravitaire Hebron et le développement hydroélectrique de Muskrat. Bien que l industrie de la fabrication ait peu changé depuis juillet, l emploi a chuté de depuis l an dernier. D importants projets ont renforcé les niveaux d emploi dans le domaine de la fabrication de produits métalliques et autres domaines liés à la fabrication des biens durables. Toutefois, le domaine de la fabrication des biens non durables enregistre des pertes depuis la dernière année. Dans le secteur de la production des services, les services d enseignement ont affiché les pertes les plus importantes, ayant chuté de emplois entre juillet et août. L industrie des soins de santé et de l aide sociale a peu changé, ses niveaux d emploi étant semblables à ceux de l année dernière. Les services professionnels, scientifiques et techniques ont gagné 500 nouveaux postes de juillet à août, atteignant le deuxième plus haut niveau jamais vu dans cette industrie au sein de la province. Les activités liées à l extraction minière et l extraction de pétrole et de gaz influencent considérablement les niveaux d emploi provinciaux de cette industrie. L industrie du transport et de l entreposage a affiché la perte de postes en août, après des gains en juillet. Comparativement à l an dernier, l industrie compte tout de même emplois de plus. Cette croissance est attribuable à l'augmentation des activités liées à d importants projets, comme la construction de la structure gravitaire Hebron et le développement hydroélectrique de Muskrat Falls, et à une robuste économie entrainée par la vigueur des dépenses des consommateurs et de forts investissements de la part des entreprises. Le secteur des administrations publiques a gagné 400 emplois depuis juillet. L industrie a connu un léger regain d'activité au cours des derniers mois, après une période prolongée de pertes en raison de compressions dans le secteur public. Toutefois, il y a toujours 800 employés de moins que l an dernier. Somme toute, l industrie affiche désormais des signes de stabilité après avoir traversé une période difficile.

4 Bulletin sur le marché du travail - Terre-Neuve-et-Labrador, Septembre Page 4 Données mensuelles sur la population active, par industrie, Terre-Neuve-et-Labrador Données désaisonnalisées (000) Juillet 2013 mensuelle annuelle Nombre % Nombre % Emploi total, toutes les industries 224,1 226,2 232,0-2,1-0,9-7,9-3,4 Secteur de la production de biens 50,4 50,0 55,3 0,4 0,8-4,9-8,9 Agriculture 0,8 0,8 1,7 0,0 0,0-0,9-52,9 Foresterie, pêche, mines, exploitation en carrière, et extraction de pétrole et de gaz 14,9 15,5 17,1-0,6-3,9-2,2-12,9 Services publics 2,0 2,3 2,5-0,3-13,0-0,5-20,0 Construction 22,1 20,6 22,3 1,5 7,3-0,2-0,9 Fabrication 10,5 10,7 11,8-0,2-1,9-1,3-11,0 Secteur des services 173,7 176,2 176,7-2,5-1,4-3,0-1,7 Commerce 36,9 36,9 37,2 0,0 0,0-0,3-0,8 Transport et entreposage 11,2 12,5 10,0-1,3-10,4 1,2 12,0 Finance, assurances, immobilier et location 8,4 8,5 9,4-0,1-1,2-1,0-10,6 Services professionnels, scientifiques et techniques 10,6 10,1 10,4 0,5 5,0 0,2 1,9 Services aux entreprises, services relatifs aux bâtiments et autres services de soutien 6,1 6,0 5,7 0,1 1,7 0,4 7,0 Services d'enseignement 15,2 17,3 18,2-2,1-12,1-3,0-16,5 Soins de santé et assistance sociale 36,2 36,1 36,1 0,1 0,3 0,1 0,3 Information, culture et loisirs 6,6 7,4 5,9-0,8-10,8 0,7 11,9 Hébergement et services de restauration 13,9 13,9 13,6 0,0 0,0 0,3 2,2 Autres services 11,5 10,9 12,4 0,6 5,5-0,9-7,3 Administrations publiques 17,0 16,6 17,8 0,4 2,4-0,8-4,5 Remarque : Les totaux peuvent ne pas correspondre aux sommes indiquées en raison des arrondissements Source : Enquête sur la population active de Statistique Canada Tableau CANSIM ANALYSE RÉGIONALE Dans la région de l Avalon Peninsula, le taux de chômage a augmenté d un point de pourcentage depuis l an dernier, pour atteindre 8,2 %, l emploi ayant chuté plus rapidement que le nombre de travailleurs au sein de la population active. Le taux de chômage a augmenté au cours de huit des neuf derniers mois. Récemment, une diminution de l emploi à temps plein a été observée, ainsi qu une hausse de l emploi à temps partiel. La plupart des pertes d emploi dans la région l ont été au sein du secteur de la production des biens. Les industries de la foresterie, de la pêche, des mines, de l exploitation en carrière et de l extraction de pétrole et de gaz ont perdu emplois par rapport à l an dernier, et l industrie de la fabrication en a perdu L industrie de la construction est demeurée stable, demeurant forte dans la région. Le secteur de la production des services a gagné emplois, principalement en raison d une croissance observée dans les industries des finances, des assurances, de l immobilier et de la location, des services professionnels, scientifiques et techniques et de l'hébergement et services de restauration. L'industrie des services d'enseignement a affiché des pertes pour un cinquième mois consécutif, après avoir connu une hausse lors du premier trimestre de. L emploi au sein des administrations publiques est demeuré plus faible que l an dernier en raison de restrictions financières. Les répercussions de ces compressions ont été évidentes dans la région de l Avalon Peninsula pendant une longue période, avec des pertes presque tous les mois depuis mai 2013.

5 Bulletin sur le marché du travail - Terre-Neuve-et-Labrador, Septembre Page 5 Le taux de chômage dans la région de Côte-sud Burin Peninsula en août était de 15,8 %, le même que l an dernier. L emploi et la population active ont tous les deux légèrement chuté. Les pertes d emplois ont été principalement à temps plein et dans le secteur de la production des services. Ces pertes ont été principalement attribuables à l industrie des soins de santé et de l aide sociale. En revanche, l industrie du commerce a affiché une forte croissance, avec treize mois de gains continus. L industrie de la construction a gagné 800 emplois en août, un regain considérable pour un deuxième mois consécutif après avoir décliné brièvement. Le taux de chômage de la région de Côte-ouest Northern Peninsula Labrador a augmenté de 0,6 point de pourcentage au cours des douze derniers mois pour atteindre 13,7 % puisque l emploi a chuté plus rapidement que la population active. La région a donc affiché des pertes d emplois pour un neuvième mois consécutif et une diminution de sa population active pour un douzième mois consécutif. Les postes perdus ont été principalement à temps partiel et dans le secteur de la production des services. Les gains d emplois dans les industries du commerce et du transport et de l entreposage ont été contrebalancés par les pertes dans les industries des finances, des assurances, de l immobilier et de la location, de l'hébergement et services de restauration et des soins de santé et de l aide sociale. Dans le secteur de la production des biens, l emploi est demeuré stable alors que les gains des industries de la foresterie, de la pêche, des mines, de l exploitation en carrière et de l extraction de pétrole et de gaz sont venus contrebalancer les pertes des industries de la construction et de la fabrication. Le taux de chômage dans la région de Notre Dame Central Bonavista Bay a été de 16,3 %, une augmentation de 4,4 points de pourcentage depuis l an dernier. Ce taux a été le résultat d une diminution plus importante de postes (-2 800) par rapport à la diminution plus faible de la taille de la population active. Les emplois perdus ont été principalement à temps plein et dans le secteur de la production des services. Ces pertes ont même contrebalancé les gains des industries des soins de santé et de l aide sociale, des services d enseignement et du transport et de l entreposage. Dans le secteur de la production des biens, les niveaux d emploi ont été les mêmes que l an dernier. Toutefois, les industries de la foresterie, de la pêche, des mines, de l exploitation en carrière et de l extraction de pétrole et de gaz ont affiché une hausse pour un dix-neuvième mois consécutif, tandis que l industrie de la construction a affiché des pertes pour un neuvième mois consécutif. L industrie de la fabrication a également subi un déclin. Données mensuelles sur la population active, par région économique, Terre-Neuve-et-Labrador Moyennes mobiles de trois mois données non désaisonnalisées Emploi Taux de chômage (000) (000) annuelle (%) (%) annuelle (%) (points de %) Terre-Neuve-et-Labrador 236,9 244,8-3,2 11,3 9,8 1,5 Régions économiques Avalon Peninsula 136,3 139,8-2,5 8,2 7,2 1,0 Côte-sud Burin Peninsula 13,8 14,4-4,2 15,8 15,8 0,0 Côte-ouest Northern Peninsula Labrador 44,2 45,2-2,2 13,7 13,1 0,6 Notre Dame Central Bonavista Bay 42,5 45,3-6,2 16,3 11,9 4,4 Remarque : Les totaux peuvent ne pas correspondre aux sommes indiquées en raison des arrondissements Source : Enquête sur la population active de Statistique Canada Tableau CANSIM

6 Bulletin sur le marché du travail - Terre-Neuve-et-Labrador, Septembre Page 6 Remarque : Les auteurs ont pris un soin particulier à rédiger ce document en fondant leurs recherches sur des informations sur le marché du travail qui étaient exactes et pertinentes au moment de la publication. Le marché du travail étant en évolution constante, les données fournies peuvent avoir changé depuis la publication de ce document. Nous encourageons les lecteurs à consulter d autres sources pour obtenir des renseignements supplémentaires sur l économie et le marché du travail locaux. Les renseignements présentés dans ce document ne reflètent pas nécessairement les politiques officielles d Emploi et Développement social Canada. Préparé par : Division de l information sur le marché du travail (IMT), Terre-Neuve-et-Labrador Pour de plus amples informations, veuillez contacter l équipe de l IMT à : Pour de l information sur l'enquête sur la population active, visitez le site Web de Statistique Canada à : Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par Emploi et Développement social Canada,, tous droits réservés

Tendances récentes dans les industries automobiles canadiennes

Tendances récentes dans les industries automobiles canadiennes N o 11 626 X au catalogue N o 26 ISSN 1927-548 ISBN 978--66-2984-5 Document analytique Aperçus économiques Tendances récentes dans les industries automobiles canadiennes par André Bernard Direction des

Plus en détail

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement Profil économique VILLE DE MONTRÉAL Arrondissement de Rivière-des-Prairies Pointe-aux-Trembles chômage mploi logement établissements d affaires localisation de l emploi revenus d emploi professions main-d

Plus en détail

Bulletin de service Bureaux d agents, de courtiers en immeubles et d évaluateurs de biens immobiliersetdes autres activités liées à l immobilier

Bulletin de service Bureaux d agents, de courtiers en immeubles et d évaluateurs de biens immobiliersetdes autres activités liées à l immobilier N o 63-238-X au catalogue. Bulletin de service Bureaux d agents, de courtiers en immeubles et d évaluateurs de biens immobiliersetdes autres activités liées à l immobilier 2012. Faits saillants Le revenu

Plus en détail

Article. Bien-être économique. par Cara Williams. Décembre 2010

Article. Bien-être économique. par Cara Williams. Décembre 2010 Composante du produit no 89-503-X au catalogue de Statistique Canada Femmes au Canada : rapport statistique fondé sur le sexe Article Bien-être économique par Cara Williams Décembre 2010 Comment obtenir

Plus en détail

N o 71-211-X au catalogue. Taux d absence du travail

N o 71-211-X au catalogue. Taux d absence du travail N o 71-211-X au catalogue Taux d absence du travail 2011 Comment obtenir d autres renseignements Pr tte demande de renseignements au sujet de ce produit sur l ensemble des données et des services de Statistique

Plus en détail

La dette extérieure nette du Canada à la valeur marchande

La dette extérieure nette du Canada à la valeur marchande N o 11 626 X au catalogue N o 018 ISSN 1927-5048 ISBN 978-1-100-99873-2 Document analytique Aperçus économiques La dette extérieure nette du Canada à la valeur marchande par Komal Bobal, Lydia Couture

Plus en détail

1 ER BAROMÈTRE DES PRIX DE L IMMOBILIER DE PARKING

1 ER BAROMÈTRE DES PRIX DE L IMMOBILIER DE PARKING 1 ER BAROMÈTRE DES PRIX DE L IMMOBILIER DE PARKING Inédit en France, MonsieurParking.com, société spécialisée dans l achat, la vente et la location de places de parking, crée le 1 er baromètre de l immobilier

Plus en détail

Portrait des jeunes travailleurs de 24 ans ou moins. Année 2012

Portrait des jeunes travailleurs de 24 ans ou moins. Année 2012 Portrait des jeunes travailleurs de 24 ans ou moins Année 2012 Portrait des jeunes travailleurs de 24 ans ou moins Année 2012 Le document Portrait des jeunes travailleurs de 24 ans ou moins Année 2012

Plus en détail

En 1999, on dénombrait 3,6 millions de

En 1999, on dénombrait 3,6 millions de Non-syndiqués assujettis à une convention collective Ernest B. Akyeampong En 1999, on dénombrait 3,6 millions de travailleurs syndiqués au Canada. On comptait en outre plus d un quart de million d employés

Plus en détail

COMMENTAIRE. Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE

COMMENTAIRE. Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE COMMENTAIRE Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE Faits saillants Les ventes de véhicules au Canada ont atteint un sommet

Plus en détail

Au début des années 1990, les emplois

Au début des années 1990, les emplois L écart salarial entre employés temporaires et permanents Diane Galarneau Au début des années 1990, les emplois atypiques travail temporaire, à temps partiel ou autonome semblaient entamer une montée inquiétante.

Plus en détail

75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-2010

75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-2010 75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-21 L économie canadienne depuis la fondation de la Banque du Canada Première édition : le 11 mars 21 Mise à jour : le 16 decembre 21 1 La Banque du Canada, fondée en

Plus en détail

PIERRE MARTELL PRéSIDENT MARTELL HOME BUILDERS

PIERRE MARTELL PRéSIDENT MARTELL HOME BUILDERS 2012 Indice BDC de la nouvelle activité entrepreneuriale PIERRE MARTELL PRéSIDENT MARTELL HOME BUILDERS Résumé --------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

RÉSUMÉ DES MESURES FISCALES DU BUDGET DU QUÉBEC DU 26 MARS 2015

RÉSUMÉ DES MESURES FISCALES DU BUDGET DU QUÉBEC DU 26 MARS 2015 LE RÉSEAU DES SERVICES DE COMPTABILITÉ ET DE FISCALITÉ DE L'UPA RÉSUMÉ DES MESURES FISCALES DU BUDGET DU QUÉBEC DU 26 MARS 2015 AVIS Prenez note que les mesures fiscales du budget du Québec ne sont pas

Plus en détail

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes?

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? 1 Numéro 200, juin 2013 Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? I) Un taux de détention en baisse La détention au plus bas historique A la fin de l année 2012, seulement 48,6%

Plus en détail

Guide de déclaration

Guide de déclaration Enquête unifiée auprès des entreprises annuelle Enquête de 2012 sur les industries de services : location et location à bail de machines et matériel d usage commercial et industriel If you prefer to receive

Plus en détail

S@voir.stat. Points saillants

S@voir.stat. Points saillants SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Bulletin S@voir.stat Mars 2014 Volume 14, numéro 2 Prochain bulletin S@voir.stat Le prochain numéro du bulletin portera sur les dépenses

Plus en détail

L Indice des prix à la consommation

L Indice des prix à la consommation N o 62-001-X au catalogue L Indice des prix à la consommation Comment obtenir d autres renseignements Pour toute demande de renseignements au sujet de ce produit ou sur l ensemble des données et des services

Plus en détail

Le parcours professionnel des chômeurs de longue durée en Suisse

Le parcours professionnel des chômeurs de longue durée en Suisse Le parcours professionnel des chômeurs de longue durée en Suisse Cet article présente les premiers résultats d un projet de recherche qui étudie le parcours professionnel de personnes confrontées au chômage

Plus en détail

48,5 Bcf RAPPORT T1 2015 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO JAN MAR 2015 PÉTROLE ET GAZ NATUREL. Infrastructure de transport du gaz naturel

48,5 Bcf RAPPORT T1 2015 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO JAN MAR 2015 PÉTROLE ET GAZ NATUREL. Infrastructure de transport du gaz naturel RAPPORT T1 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO JAN MAR PÉTROLE ET GAZ NATUREL Prix au détail moyens de l essence ordinaire et du diesel à l'échelle provinciale ($/L) Prix du gaz naturel en vigueur pour le commerce

Plus en détail

FRAIS D AUTOMOBILE ET TENUE DE REGISTRES

FRAIS D AUTOMOBILE ET TENUE DE REGISTRES février 2015 TABLE DES MATIÈRES Qui devrait compléter des registres? Dépenses à documenter Frais déductibles Compléter un registre de kilométrage Frais aux fins d affaires et frais personnels Autres véhicules

Plus en détail

Portrait des lésions professionnelles chez les travailleurs de 55 ans et plus

Portrait des lésions professionnelles chez les travailleurs de 55 ans et plus Portrait des lésions professionnelles chez les travailleurs de 55 ans et plus 2002-2011 Le document Portrait des lésions professionnelles chez les travailleurs de 55 ans et plus 2002-2011 a été préparé

Plus en détail

Notes de recherche de l

Notes de recherche de l Notes de recherche de l DÉCEMBRE 2009 Portrait général des régimes complémentaires de retraite au Canada Mathieu St-Onge, Étudiant, Département de sociologie, Université du Québec à Montréal décembre 2009

Plus en détail

Les entreprises de distribution de radiodiffusion

Les entreprises de distribution de radiodiffusion Les entreprises de distribution de radiodiffusion A) Ensemble du Canada Entreprises et abonnements D un bout à l autre du Canada, près de douze millions de foyers sont abonnés à un service de distribution

Plus en détail

évaluations avec date de calcul à compter du 31 décembre 2014 (mais au plus tard le 30 décembre 2015).

évaluations avec date de calcul à compter du 31 décembre 2014 (mais au plus tard le 30 décembre 2015). NOTE DE SERVICE À : De : Tous les actuaires des régimes de retraite Bruce Langstroth, président Direction de la pratique actuarielle Manuel Monteiro, président Commission des rapports financiers des régimes

Plus en détail

Cessation d emploi et protection d assurance collective

Cessation d emploi et protection d assurance collective SOINS MÉDICAUX ET SOINS DENTAIRES / INVALIDITÉ, VIE ET MMA 14-11 Cessation d emploi et protection d assurance collective Le présent bulletin est une mise à jour du numéro 07-02 de l Info- Collective. Parmi

Plus en détail

Portrait du. hie Revenu d'emploi Professions Scolarité Secteurs d'activité MRC DE BROME-MISSISQUOI

Portrait du. hie Revenu d'emploi Professions Scolarité Secteurs d'activité MRC DE BROME-MISSISQUOI Portrait du ographie Revenu d'emploi marché Professions du Scolarité travail Secteurs d'activité evenu d'emploi Professions Scolarité Secteurs d'activité hie Revenu d'emploi Professions Scolarité Secteurs

Plus en détail

CPA Canada Tendances conjoncturelles (T1 2015)

CPA Canada Tendances conjoncturelles (T1 2015) CPA Canada Tendances conjoncturelles (T1 2015) Préparée pour les Comptables professionnels agréés du Canada Le 1 er mai 2015 Renseignements sur le sondage Le rapport trimestriel CPA Canada Tendances conjoncturelles

Plus en détail

Endettement, insolvabilité et prêts hypothécaires en souffrance : la situation québécoise

Endettement, insolvabilité et prêts hypothécaires en souffrance : la situation québécoise Endettement, insolvabilité et prêts hypothécaires en souffrance : la situation québécoise Le maintien de très faibles taux d intérêt depuis la dernière récession incite les ménages canadiens à s endetter

Plus en détail

PERSPECTIVES SECTORIELLES 2013-2015 NOUVEAU-BRUNSWICK

PERSPECTIVES SECTORIELLES 2013-2015 NOUVEAU-BRUNSWICK PERSPECTIVES SECTORIELLES 2013-2015 NOUVEAU-BRUNSWICK Hiver 2014 P a g e 1 TABLE DES MATIÈRES ACRONYMES... 2 LISTE DES ILLUSTRATIONS... 2 LISTE DES TABLEAUX... 2 À PROPOS DE PERSPECTIVES SECTORIELLES...

Plus en détail

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011 Septembre 2011 Faits saillants Selon les données émises par la Chambre immobilière du Grand Montréal, la revente de résidences dans l agglomération de Montréal a atteint les 16 609 transactions en 2010,

Plus en détail

L ÉTAT QUÉBÉCOIS STRUCTURE ET TAILLE DE L ÉTAT LA DETTE. L'Observatoire de l administration publique - ENAP Été 2008

L ÉTAT QUÉBÉCOIS STRUCTURE ET TAILLE DE L ÉTAT LA DETTE. L'Observatoire de l administration publique - ENAP Été 2008 L ÉTAT QUÉBÉCOIS EN P E R S P E C T I V E STRUCTURE ET TAILLE DE L ÉTAT LA DETTE L'Observatoire de l administration publique - ENAP Été 2008 Aucun élément du contenu du présent document ne peut être utilisé,

Plus en détail

L obtention d un diplôme au Canada : profil, situation sur le marché du travail et endettement des diplômés de la promotion de 2005

L obtention d un diplôme au Canada : profil, situation sur le marché du travail et endettement des diplômés de la promotion de 2005 N o 81-595-M au catalogue N o 074 ISSN : 1711-8328 ISBN : 978-1-100-91284-4 Documents de recherche Culture, tourisme et Centre de la statistique de l éducation L obtention d un diplôme au Canada : profil,

Plus en détail

Programme canadien pour l épargne-études Rapport statistique annuel

Programme canadien pour l épargne-études Rapport statistique annuel Programme canadien pour l épargne-études Rapport statistique annuel Décembre 2008 TABLE DES MATIÈRES MESSAGE AUX INTERVENANTS... 3 PROGRAMME CANADIEN POUR L ÉPARGNE-ÉTUDES (PCEE)... 4 MÉTHODOLOGIE DU RAPPORT...

Plus en détail

Fasken Martineau DuMoulin S.E.N.C.R.L., s.r.l.

Fasken Martineau DuMoulin S.E.N.C.R.L., s.r.l. Bulletin Fiscalité Mars 2009 Fasken Martineau DuMoulin S.E.N.C.R.L., s.r.l. Ontario : Élimination de la taxe de vente provinciale à compter du 1 er juillet 2010 et harmonisation avec la TPS fédérale Ottawa

Plus en détail

Les femmes restent plus souvent au foyer, travaillent davantage à temps partiel, gagnent moins et sont plus exposées à la pauvreté

Les femmes restent plus souvent au foyer, travaillent davantage à temps partiel, gagnent moins et sont plus exposées à la pauvreté DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 7 mars 2008 Les femmes restent plus souvent au foyer, travaillent davantage à temps partiel, gagnent moins et sont plus exposées

Plus en détail

L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada 1

L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada 1 Affaires étrangè et Commerce International Canada Le Bureau de l économiste en chef Série de papiers analytiques L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada

Plus en détail

Décembre 2011. Nord-du-Québec

Décembre 2011. Nord-du-Québec Enquête sur les besoins de main-d œuvre et de formation des entreprises du secteur de l industrie de l information, de l industrie culturelle, des finances, des assurances, des services immobiliers et

Plus en détail

GUIDE DES AVANTAGES POST RETRAITE [Régime d'assurance vie]

GUIDE DES AVANTAGES POST RETRAITE [Régime d'assurance vie] GUIDE DES AVANTAGES POST RETRAITE [Régime d'assurance vie] Le 1 er août 2013 Régime d'assurance vie de base... 3 Aperçu... 3 Coût des protections... 3 Exclusions... 3 Demandes de règlement... 3 Désignation

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE Bruxelles 10 décembre 2012

COMMUNIQUE DE PRESSE Bruxelles 10 décembre 2012 COMMUNIQUE DE PRESSE Bruxelles 10 décembre 2012 Quel salaire pour quel travail? Les facteurs qui déterminent le salaire Combien gagne le Belge moyen? Quelles sont les professions les plus intéressantes

Plus en détail

L écart salarial entre les femmes et les hommes en Belgique

L écart salarial entre les femmes et les hommes en Belgique L écart salarial entre les femmes et les hommes en Belgique Rapport 2014 Table des matières Le rapport 2014... 5 1. Différences salariales générales... 6 1.1 L écart salarial en salaires horaires et annuels...

Plus en détail

Le Baromètre MLS du marché résidentiel. Faits saillants. Province de Québec. 2 e trimestre 2010

Le Baromètre MLS du marché résidentiel. Faits saillants. Province de Québec. 2 e trimestre 2010 Province de Québec Le Baromètre MLS du marché résidentiel Faits saillants Premier ralentissement des ventes en cinq trimestres Seuls quelques centres urbains sont parvenus à être dynamiques Remontée dans

Plus en détail

Notes méthodologiques

Notes méthodologiques Notes méthodologiques SUPERFICIE Service Public Fédéral Economie, PME, Classes moyennes et Energie, Direction générale Statistique et Information économique (SPF Economie / DGSIE), Statistiques Utilisation

Plus en détail

REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana Fahafahana Fandrosoana

REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana Fahafahana Fandrosoana REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana Fahafahana Fandrosoana BANQUE CENTRALE DE MADAGASCAR IINSTIITUT NATIIONAL DE LA STATIISTIIQUE C ette étude sur l investissement étranger à Madagascar a été faite

Plus en détail

1 - Salaires nets tous secteurs confondus

1 - Salaires nets tous secteurs confondus N 627 Résultats l enquête annuelle sur les s auprès s entreprises - Mai 2011 - L enquête annuelle sur les s auprès s entreprises, réalisée par voie postale par l ONS a donné les résultats présentés ci-ssous.

Plus en détail

DÉPENSES PERSONELLES. S M L W Structure

DÉPENSES PERSONELLES. S M L W Structure Révisé: le 2 novembre, 2005 TITRE ET CODE SÉQUENTIEL AU NIVEAU LE MOINS ÉLEVÉ (S) (basé sur FND013.TTL) TITRE ET CODE SÉQUENTIEL AU NIVEAU MOYEN (M) (basé sur FND037.TTL) Titre et code séquentiel au niveau

Plus en détail

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER?

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Version janvier 2015 Ce document est destiné aux personnes participantes du Régime et vise à les aider à déterminer si le rachat d une rente pour service

Plus en détail

Sources de revenu et autonomie des immigrants âgés au Canada SOMMAIRE

Sources de revenu et autonomie des immigrants âgés au Canada SOMMAIRE Sources de revenu et autonomie des immigrants âgés au Canada SOMMAIRE Préparé pour la Conférence économique 2005, Ottawa 10 mai 2005 Colleen Dempsey Recherche et statistiques stratégiques Citoyenneté et

Plus en détail

Enquête sur les perspectives des entreprises

Enquête sur les perspectives des entreprises Enquête sur les perspectives des entreprises Résultats de l enquête de l été 15 Vol. 12.2 6 juillet 15 L enquête menée cet été laisse entrevoir des perspectives divergentes selon les régions. En effet,

Plus en détail

I) Evolution de la demande d emploi mensuelle

I) Evolution de la demande d emploi mensuelle Document rédigé le 27/04/2015 LES ESSENTIELS DE L EMPLOI - Chiffres de mars 2015 Plan : I) Evolution de la demande d emploi mensuelle (pages 1 et 2) - Catégorie A - Catégorie ABC - Entrées et sorties/offres

Plus en détail

Régime de retraite Québec pour les Cris de la Baie James et les Naskapis. Brochure aux employés

Régime de retraite Québec pour les Cris de la Baie James et les Naskapis. Brochure aux employés Octobre 2008 Régime de retraite Québec pour les Cris de la Baie James et les Brochure aux employés Mercer (Canada) limitée Table des matières Section 1. Introduction... 1 Section 2. Admissibilité et participation

Plus en détail

2015 RDÉE Canada ENTRE LES PROVINCES, LES TERRITOIRES ET LES RÉGIONS POUR LES ENTREPRISES FRANCOPHONES ET ACADIENNES

2015 RDÉE Canada ENTRE LES PROVINCES, LES TERRITOIRES ET LES RÉGIONS POUR LES ENTREPRISES FRANCOPHONES ET ACADIENNES 2015 RDÉE Canada ENTRE LES PROVINCES, LES TERRITOIRES ET LES RÉGIONS POUR LES ENTREPRISES FRANCOPHONES ET ACADIENNES ISBN : 9780994044488 Remerciements Le RDÉE Canada tient à remercier chaleureusement

Plus en détail

Suivi des recommandations de la Commission d examen sur la fiscalité québécoise

Suivi des recommandations de la Commission d examen sur la fiscalité québécoise Actualité juridique Faits saillants du Budget 2015-2016 du Québec Mars 2015 Fiscalité Le 26 mars 2015, le ministre des Finances du Québec, M. Carlos J. Leitão, a déposé le second budget de son gouvernement

Plus en détail

N o 71-543-G au catalogue. Guide de l Enquête sur la population active

N o 71-543-G au catalogue. Guide de l Enquête sur la population active N o 71-543-G au catalogue Guide de l Enquête sur la population active 2012 Comment obtenir d autres renseignements Toute demande de renseignements au sujet du présent produit ou au sujet de statistiques

Plus en détail

INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2010

INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2010 Communiqué de presse TORONTO, le 5 août 2010 INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2010 Bénéfice net d exploitation par action en hausse de 34 % en raison de l amélioration

Plus en détail

L éducation au Québec : L état de la situation

L éducation au Québec : L état de la situation Préscolaire Primaire Secondaire Collégial Universitaire 43101 45 509 93969 68 331 110 297 151 845 241019 251 612 240 980 251 237 L éducation au Québec : L état de la situation L éducation est un des sujets

Plus en détail

Re c h e r c h e e t É v a l u a t i o n

Re c h e r c h e e t É v a l u a t i o n Portrait d un processus d intégration D i f f i c u l t é s r e n c o n t r é e s e t r e s s o u r c e s m i s e s à p r o f i t p a r l e s n o u v e a u x a r r i v a n t s a u c o u r s d e s q u a

Plus en détail

Très légère hausse de la confiance des chefs d entreprise en février

Très légère hausse de la confiance des chefs d entreprise en février 25-2-24 29-5-26 Liens: NBB.Stat Information générale Enquête mensuelle de conjoncture auprès des entreprises - février 25 Très légère hausse de la confiance des chefs d entreprise en février Le baromètre

Plus en détail

Consultations prébudgétaires 2011-2012

Consultations prébudgétaires 2011-2012 Présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes 12 août 2011 Sommaire Dans le cadre des consultations prébudgétaires du Comité permanent des finances de la Chambre des communes, le

Plus en détail

Profil statistique drummondvillois ----- démographie et économie

Profil statistique drummondvillois ----- démographie et économie -- Profil statistique drummondvillois ----- démographie et économie 0 Le contenu de ce rapport a été rédigé et produit pour une utilisation par tous les services municipaux. Le Commissariat au commerce

Plus en détail

Rémunération des salariés

Rémunération des salariés INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC TRAVAIL ET RÉMUNÉRATION Rémunération des salariés État et évolution comparés 2013 Pour tout renseignement concernant l ISQ et les données statistiques dont il dispose,

Plus en détail

Formules pour le calcul informatisé des retenues sur la paie

Formules pour le calcul informatisé des retenues sur la paie Formules pour le calcul informatisé des retenues sur la paie 100 e édition En vigueur le 1 er janvier 2015 T4127(F) Rév. 15 Ce guide s adresse-t-il à vous? Utilisez ce guide si vous êtes un développeur

Plus en détail

RENOUVELER ET RENÉGOCIER VOTRE PRÊT HYPOTHÉCAIRE

RENOUVELER ET RENÉGOCIER VOTRE PRÊT HYPOTHÉCAIRE SÉRIE L ABC DES PRÊTS HYPOTHÉCAIRES RENOUVELER ET RENÉGOCIER VOTRE PRÊT HYPOTHÉCAIRE Comment prendre de bonnes décisions en matière d hypothèques TABLE DES MATIÈRES Aperçu 1 Le processus de renouvellement

Plus en détail

L immobilier commercial. Un catalyseur de la transformation des entreprises et de l amélioration de la rentabilité

L immobilier commercial. Un catalyseur de la transformation des entreprises et de l amélioration de la rentabilité L immobilier commercial Un catalyseur de la transformation des entreprises et de l amélioration de la rentabilité Contenu L immobilier commercial repose sur des bases solides...2 L écart de productivité

Plus en détail

TABLEAUX STATISTIQUES

TABLEAUX STATISTIQUES Continentalisation Cahier de recherche 9-9 Décembre 199 ----------------------------- COMMERCE, CROISSANCE ET EMPLOI : LE CAS DU MEXIQUE TABLEAUX STATISTIQUES Afef Benessaieh et Christian Deblock Groupe

Plus en détail

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES 1 er et 2 ème trimestres 2012 Note semestrielle N 5 BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES Une activité dynamique qui pourrait s essouffler L activité d hébergement d entreprises au premier

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013

IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013 IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013 68 avenue des Guilleraies 92000 NANTERRE Téléphone : 01 55 17 00 00 Fax : 09 81 70 68 48 Mail : contact@street-office.fr DECEMBRE 2013

Plus en détail

Quand arrive la retraite

Quand arrive la retraite Quand arrive la retraite Régime de rentes du Québec La rente de retraite du Régime de rentes du Québec et les autres sources de revenu à la retraite Ce document n a pas force de loi. En cas de conflit

Plus en détail

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? Près de 3 demandeurs d emploi sur 5 sont couverts par l Assurance chômage

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? Près de 3 demandeurs d emploi sur 5 sont couverts par l Assurance chômage éclairages ÉTUDES ET ANALYSES N 5 AVRIL 213 QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? L Unédic a réalisé une étude pour approfondir la compréhension de la population des allocataires

Plus en détail

Partie II Assurance invalidité de longue durée

Partie II Assurance invalidité de longue durée Partie II Assurance invalidité de longue durée 1. Admissibilité et date d entrée en vigueur de la garantie D'une façon générale, les employés à plein temps ou à temps partiel (c.-à-d. affectés à un poste

Plus en détail

Guide des services offerts par le gouvernement du Canada aux aînés et à leur famille

Guide des services offerts par le gouvernement du Canada aux aînés et à leur famille Guide des services offerts par le gouvernement du Canada aux aînés et à leur famille Guide des services pour les aînés À propos du guide Qui doit utiliser ce guide? Les renseignements de ce guide vous

Plus en détail

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER?

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Version fin mai 2012 Ce document est destiné aux personnes participantes du Régime et vise à les aider à déterminer si le rachat d une rente pour service

Plus en détail

Les articles de journaux montrent bien que les

Les articles de journaux montrent bien que les L emploi dans les métiers spécialisés Wendy Pyper «C est très bien de parler d une société axée sur le savoir. Cependant, beaucoup de connaissances diverses sont nécessaires au bon fonctionnement de l

Plus en détail

Rapport financier du premier trimestre de 2013-2014

Rapport financier du premier trimestre de 2013-2014 Rapport financier du premier trimestre de -2014 Pour la période terminée le Financement agricole Canada Financement agricole Canada (FAC), dont le siège social se trouve à Regina, en Saskatchewan, est

Plus en détail

GARANTIES D ASSURANCE COLLECTIVE (ADMISSIBILITÉ)

GARANTIES D ASSURANCE COLLECTIVE (ADMISSIBILITÉ) GARANTIES D ASSURANCE COLLECTIVE (ADMISSIBILITÉ) Afin de participer à nos régimes d assurance, vous devez être un membre d ERO/RTO qui réside au Canada de façon permanente et assuré au titre d'un régime

Plus en détail

UK Trade & Investment

UK Trade & Investment UK Trade & Investment Présentation avril 2011 Le Royaume-Uni et l Irlande à votre portée Un excellent dossier pour attirer les investissements directs à l'étranger Le «stock» cumulatif des IDE du R.-U.

Plus en détail

Cartes de crédit avec garantie

Cartes de crédit avec garantie Cartes de crédit avec garantie Une carte de crédit avec garantie pourrait vous être utile si : Vous devez établir des antécédents en matière de crédit ou vous désirez remédier à une mauvaise cote de solvabilité

Plus en détail

Aussi dans ce numéro Les ventes de copropriétés perdent de leur élan Depuis un certain temps, la copropriété nous avait habitués à des hausses relativement soutenues des transactions MLS au Québec. Mais

Plus en détail

Bas Saint-Laurent. Fiche régionale. Portrait régional de l emploi

Bas Saint-Laurent. Fiche régionale. Portrait régional de l emploi Portrait régional de l emploi (*) (*) (en milliers) Bas Saint-Laurent 200 756 habitants % du Québec 2,6 % Agriculture 3,1 Services publics 0,0 Construction 4,9 Emploi par groupe d âge (*) Bas Saint-Laurent

Plus en détail

L ÉOLIEN. UNE ÉNERGIE QUI N A PLUS DE SECRET. Bâtir un système énergétique plus robuste, plus propre et abordable.

L ÉOLIEN. UNE ÉNERGIE QUI N A PLUS DE SECRET. Bâtir un système énergétique plus robuste, plus propre et abordable. L ÉOLIEN. UNE ÉNERGIE QUI N A PLUS DE SECRET Bâtir un système énergétique plus robuste, plus propre et abordable. L ÉNERGIE ÉOLIENNE. BÂTIR PLUS ROBUSTE, PLUS P L énergie éolienne est une nouvelle source

Plus en détail

Le Québec en meilleure situation économique et financière pour faire la souveraineté

Le Québec en meilleure situation économique et financière pour faire la souveraineté 18 ans après le référendum de 1995 Le Québec en meilleure situation économique et financière pour faire la souveraineté présenté par Marcel Leblanc, économiste pour le comité de travail sur la souveraineté

Plus en détail

Solutions de protection. Guide du conseiller Marge de crédit sur la valeur de rachat. (valeur résiduelle)

Solutions de protection. Guide du conseiller Marge de crédit sur la valeur de rachat. (valeur résiduelle) Solutions de protection Guide du conseiller Marge de crédit sur la valeur de rachat (valeur résiduelle) Table des matières Description du produit 4 Renseignements généraux 6 Identification et renseignements

Plus en détail

Demande de contrat de concession Volkswagen Group Canada Inc.

Demande de contrat de concession Volkswagen Group Canada Inc. Demande de contrat de concession Volkswagen Group Canada Inc. Pour obtenir un contrat de concession de Volkswagen Canada Pour acquérir un intérêt dans une franchise de Volkswagen Canada Date : Les renseignements

Plus en détail

Sondage 2010 des ACVM sur la retraite et les placements

Sondage 2010 des ACVM sur la retraite et les placements Sondage 2010 des ACVM sur la retraite et les placements Réalisé pour les Autorités canadiennes en valeurs mobilières Résumé le 28 septembre 2010 www.ipsos.ca TABLE DES MATIÈRES RÉSUMÉ... 1 Principales

Plus en détail

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse Q0Z-Employés de la banque et des assurances Synthèse Après avoir baissé au cours de la première moitié des années 1990, les effectifs d employés de la banque et des assurances se sont ensuite stabilisés

Plus en détail

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Communauté locale de la Vallée de la Missisquoi Nord MRC de Memphrémagog Ce que les chiffres

Plus en détail

Le gouvernement du Canada, à l instar de

Le gouvernement du Canada, à l instar de Philip Giles et Karen Maser Utilisation du REER avant la retraite Le gouvernement du Canada, à l instar de ceux de nombreux autres pays, offre une mesure incitative pour encourager l épargneretraite personnelle.

Plus en détail

Point de mire Pénuries de main-d œuvre dans les métiers spécialisés Les meilleures estimations?

Point de mire Pénuries de main-d œuvre dans les métiers spécialisés Les meilleures estimations? Point de mire Pénuries de main-d œuvre dans les métiers spécialisés Les meilleures estimations? Par Rock Lefebvre, Elena Simonova et Liang Wang Au sujet de CGA-Canada L Association des comptables généraux

Plus en détail

DOLLARAMA ANNONCE DE SOLIDES RÉSULTATS POUR LE PREMIER TRIMESTRE ET RENOUVELLE SON OFFRE PUBLIQUE DE RACHAT DANS LE COURS NORMAL DES ACTIVITÉS

DOLLARAMA ANNONCE DE SOLIDES RÉSULTATS POUR LE PREMIER TRIMESTRE ET RENOUVELLE SON OFFRE PUBLIQUE DE RACHAT DANS LE COURS NORMAL DES ACTIVITÉS Pour diffusion immédiate DOLLARAMA ANNONCE DE SOLIDES RÉSULTATS POUR LE PREMIER TRIMESTRE ET RENOUVELLE SON OFFRE PUBLIQUE DE RACHAT DANS LE COURS NORMAL DES ACTIVITÉS MONTRÉAL (Québec), le 12 juin 2014

Plus en détail

MISE À JOUR ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DE L AUTOMNE 2014 QUÉBEC

MISE À JOUR ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DE L AUTOMNE 2014 QUÉBEC MISE À JOUR ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DE L AUTOMNE 2014 QUÉBEC Le 2 décembre 2014 TABLE DES MATIÈRES Introduction Mesures de relance économique Mesures visant l atteinte et le maintien de l équilibre budgétaire

Plus en détail

RECHERCHE REVUE ANNUELLE DE L ÉCONOMIE NUMERIQUE 2015

RECHERCHE REVUE ANNUELLE DE L ÉCONOMIE NUMERIQUE 2015 RECHERCHE REVUE ANNUELLE DE L ÉCONOMIE NUMERIQUE 2015 Conseil des Technologies de l Information et des Communications 2015 RECHERCHE DU : CONSEIL DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DES COMMUNICATIONS

Plus en détail

Northern Trust Company, Canada

Northern Trust Company, Canada Northern Trust Company, Canada Foire aux questions : Adresse : Question : Comment dois-je procéder pour effectuer un changement d adresse? Réponse : Veuillez compléter et signer notre formulaire de changement

Plus en détail

Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada

Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada Juillet 3 Aperçu Des données récemment publiées, recueillies par Prêts bancaires aux entreprises Autorisations et en-cours (Figure ), l Association des

Plus en détail

EXAMEN ANNUEL DE L'ÉCONOMIE NUMÉRIQUE

EXAMEN ANNUEL DE L'ÉCONOMIE NUMÉRIQUE EXAMEN ANNUEL DE L'ÉCONOMIE NUMÉRIQUE AU CANADA 2 0 1 4 MARCHÉ DU TRAVAIL ÉCONOMIE NUMÉRIQUE TALENT TIC LE CONSEIL DES TECHNOLOGIES DE L'INFORMATION ET DES COMMUNICATIONS (CTIC) RECHERCHES PAR : LE CONSEIL

Plus en détail

Nouveau sondage sur les perspectives des Canadiens à propos des changements climatiques et de la crise économique

Nouveau sondage sur les perspectives des Canadiens à propos des changements climatiques et de la crise économique Nouveau sondage sur les perspectives des Canadiens à propos des changements climatiques et de la crise économique 45% des Canadiens sont d accord pour dire que les actions sérieuses en matière de changements

Plus en détail

Contribution économique du secteur culturel aux économies provinciales du Canada

Contribution économique du secteur culturel aux économies provinciales du Canada N o 81-595-MIF au catalogue N o 037 ISSN: 1711-8328 ISBN: 0-662-71043-6 Documents de recherche Culture, tourisme et Centre de la statistique de l éducation Contribution économique du secteur culturel aux

Plus en détail

Investissements des entreprises au Québec et en Ontario : amélioration en vue?

Investissements des entreprises au Québec et en Ontario : amélioration en vue? 28 avril 2015 Investissements des entreprises au Québec et en Ontario : amélioration en vue? Beaucoup d espoir repose sur les entreprises du centre du pays pour permettre à la croissance économique de

Plus en détail

Arborescence et interface

Arborescence et interface Architecture de l information et réseaux (EDM 2530) Automne 2012 UQAM Cours / 04 Arborescence et interface Geoffroi Garon et Martin Lessard Déroulement Partie 1 Ab Arborescence Ev1 Pause Partie 2 Interface

Plus en détail