PIMCO lance des stratégies mondiales pour investir dans des actions génératrices de dividendes

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PIMCO lance des stratégies mondiales pour investir dans des actions génératrices de dividendes"

Transcription

1 Strategy Spotlight Janvier 2013 Your Global Investment Authority PIMCO lance des stratégies mondiales pour investir dans des actions génératrices de dividendes Brad Kinkelaar Gérant de portefeuille Cliff Remily, CFA Gérant de portefeuille PIMCO a récemment lancé la stratégie PIMCO Dividend and Income Builder, une stratégie axée sur les actions mondiales dont l objectif est de fournir dès aujourd hui des rendements attractifs mais aussi d ouvrir des perspectives de croissance de revenu et d appréciation du capital à long terme. Elle intègre également des produits obligataires en tant que composante accessoire. Nous avons également introduit la stratégie Dividend, qui est conçue pour refléter largement la composition en actions de la stratégie Dividend and Income Builder pour les investisseurs intéressés par des solutions de revenus actions sans composante obligataire. Dans l entretien qui suit, les gérants de portefeuilles de l équipe Dividend de PIMCO, Brad Kinkelaar et Cliff Remily, CFA, évoquent le processus d investissement de la stratégie Dividend and Income Builder, les perspectives pour les sociétés distribuant des dividendes et la façon dont cette stratégie intègre les prévisions macroéconomiques de PIMCO dans la construction du portefeuille. Q : Pouvez-vous nous décrire la stratégie Dividend and Income Builder de PIMCO? B. Kinkelaar : La stratégie investit dans des actions génératrices de dividendes à travers le monde avec l objectif de fournir aujourd hui des rendements supérieurs à la moyenne et d ouvrir des perspectives de croissance de revenu à long terme, tout en recherchant l appréciation du

2 capital. Nous sommes convaincus que la palette d opportunités à l échelle mondiale offre un meilleur potentiel pour les investisseurs en quête de revenus car les sociétés dégageant des dividendes attractifs se trouvent souvent hors des Etats-Unis. Par ailleurs, elle apporte une plus grande diversification qu un portefeuille exclusivement américain, susceptible de reposer sur un nombre de secteurs limités. Pour enrichir notre boîte à outils, cette stratégie prendra des positions sur obligations et en liquidités lorsque nous les jugerons plus intéressantes que les actions mondiales. Cependant, nos investissements seront au moins à 50% consacrés aux actions. Forte de son expertise dans l investissement à l échelle mondiale, la gérante de portefeuille Eve Tournier assurera une gestion active des positions obligataires. Elle pourra également compter sur les vastes ressources et les quatre décennies d expérience de PIMCO. Nous avons également lancé la stratégie Dividend de PIMCO. A l instar de la stratégie Dividend and Income Builder, elle vise des rendements courants supérieurs à la moyenne et une appréciation du capital au fil du temps. Cependant, elle s adresse aux investisseurs recherchant une stratégie exclusivement basée sur des actions plutôt qu une solution intégrée combinant actions et obligations. Notre objectif est d investir 75 à 100% de la stratégie Dividend en actions. Les deux stratégies bénéficient d une gestion active et, même si elles disposent d indices de référence, elles ne sont pas limitées par ces derniers. Nous considérons ces stratégies flexibles comme des solutions de base intéressantes pour développer une exposition aux actions mondiales et s offrir la possibilité d enregistrer des revenus réguliers et croissants sans prises de risques inconsidérées. Nous voulons profiter des tendances haussières tout en atténuant l impact des tendances baissières. Q : Pourquoi lancer la stratégie Dividend and Income Builder de PIMCO maintenant? Pourquoi les investisseurs doivent-ils s intéresser aux actions génératrices de dividendes? C. Remily : PIMCO a pour but d offrir un éventail complet de solutions internationales à ses clients. La génération de revenus est un objectif pour beaucoup d entre eux, un besoin qui devrait être amené à augmenter compte tenu du vieillissement de la population et de l allongement de la durée des retraites. Nous considérons donc la stratégie Dividend and Income Builder de PIMCO comme une solution de base sur le long terme, et non comme un choix d investissement opportuniste. Nous concentrons nos efforts sur la croissance du revenu au fil du temps et l appréciation du capital, des caractéristiques précieuses dans la plupart des environnements de marché. Cela dit, le contexte actuel dominé par la faiblesse des taux a certainement contribué à la notoriété croissante des solutions de revenus. De fait, nous nous attendons à ce que les taux d intérêt restent bas pendant un certain temps dans un contexte de croissance moribonde, qualifié par PIMCO de nouvelle norme. De nombreuses sociétés internationales distribuent des dividendes bien supérieurs au rendement actuel des bons du Trésor à 10 ans (au 30 novembre 2011) et offrent également des opportunités de croissance de revenus dans la mesure où les bénéfices des entreprises ont tendance à augmenter au fil du temps. Nous estimons qu un dividende en hausse qui aide à compenser les effets érosifs de l inflation est capital pour un investisseur comptant sur les 2 JANVIER 2013 STRATEGY SPOTLIGHT

3 revenus de son portefeuille pour sa retraite. En général, très peu de solutions d investissement traitent efficacement cet impact. Q : Quel est l historique de performance des actions génératrices de dividendes? B. Kinkelaar : Les revenus de dividendes se sont révélés être une composante essentielle des performances globales des actions pour la plupart des horizons d investissement, avec une performance globale moyenne de 54% entre janvier 1930 et décembre 2010 selon S&P et ISI (International Strategy & Investment). Ce que la plupart des gens ignorent, c est que les actions génératrices de dividendes ont surperformé les marchés d actions dans leur ensemble au fil de l histoire. (Notre analyse de l évolution historique des performances des indices d actions repose sur les chiffres du S&P 90 de 1928 à 1957 et du S&P 500 de 1957 à 2010, de même que sur les données et la méthodologie de Kenneth R. French et Robert Shiller.) Cette statistique peut sembler paradoxale, mais des études ont montré que les sociétés qui affectent un pourcentage plus élevé de leur résultat au versement d un dividende ont tendance à voir leurs bénéfices augmenter plus rapidement que leurs homologues moins généreuses. Citons à titre d exemple l étude de Robert D. Arnott et Clifford S. Asness intitulée «Surprise! Higher Dividends=Higher Earnings Growth» couvrant les entreprises figurant au S&P 500 pour la période allant de 1946 à Pourquoi? Car c est l allocation du capital qui compte. Les sociétés qui s astreignent à une discipline de versement de dividendes tendent à gérer leurs liquidités de façon plus judicieuse, y compris celles investies dans des opportunités d expansion. Par conséquent, nous estimons qu elles sont plus performantes et qu elles présentent un meilleur potentiel que les sociétés ne s imposant pas cette discipline. Q : En quoi la stratégie Dividend and Income Builder de PIMCO est-elle différent de ses concurrentes sur le marché? C. Remily : In fine, nous jugeons que cette stratégie se démarque par une gestion active articulée autour de trois objectifs : rendement courant attractif, croissance du revenu au fil du temps et potentiel d appréciation du capital. Il est rare de trouver une stratégie en mesure de jouer sur les trois tableaux. Notre analyse fondamentale vise à identifier des sociétés à bon rapport qualité-prix qui ont la capacité et la volonté de verser des dividendes attractifs aujourd hui et d augmenter le dividende par action à l avenir. Selon nous, les stratégies de dividendes qui se contentent de reproduire passivement un indice ont tendance à regarder dans le rétroviseur, misant sur le fait que les sociétés ayant augmenté leur dividende par le passé sont susceptibles d en faire de même à l avenir. Or cela n est pas toujours le cas. Par définition, un indice est composé de valorisations «moyennes», et non des valorisations porteuses que nous cherchons à identifier. La différence se situe également dans la dimension internationale de notre mandat, qui est enrichi par l intégration des perspectives macroéconomiques mondiales de PIMCO. Nous investirons certes dans certaines sociétés basées aux Etats-Unis, mais nous ne sommes soumis à aucune limitation géographique ou indicielle. Cette approche fournit un large éventail d opportunités de dividendes plus élevés et de diversification à travers les secteurs et les pays. En effet, les sociétés basées dans pratiquement tous les pays hors Etats-Unis ont tendance à générer des dividendes supérieurs à ceux des entreprises américaines. C est ainsi qu au 30 novembre 2011, l indice MSCI World Ex-U.S. présente un rendement sur dividende moyen d environ STRATEGY SPOTLIGHT JANVIER

4 3,7%, contre 2,1% pour le MSCI U.S.. La même comparaison vaut pour le MSCI Latin America, avec un rendement moyen d environ 3,9%, le MSCI Europe avec 4,2%, le MSCI China avec 3,3% et le MSCI Australia avec 5,0%. Nous explorons sans cesse les marchés mondiaux en quête de sociétés dont le profil pourrait nous aider à atteindre nos trois objectifs. Enfin, je souhaiterais ajouter que si nous sommes arrivés assez récemment chez PIMCO, Brad et moi-même sommes des investisseurs actions chevronnés. Nous cumulons 25 ans d expérience dans l investissement, avec une expertise plus particulière dans la gestion de portefeuilles de sociétés présentant un bon rapport qualité-prix et versant des dividendes qui peuvent, selon nous, augmenter au fil du temps. Q : Comment mettez-vous ces stratégies en œuvre? Pourriez-vous décrire votre processus d investissement? B. Kinkelaar : En plus de privilégier un revenu courant supérieur à la moyenne, la croissance du dividende et une participation à l appréciation du capital, nous jugeons essentiel de mettre l accent sur l analyse fondamentale et les valorisations intéressantes afin de ne pas surpayer nos investissements. En considérant ces objectifs, il nous apparaît essentiel que chacun des membres de notre équipe soit avant tout un analyste international qui effectue un travail de contrôle préalable exhaustif et s attache à trouver des idées intéressantes pour cette stratégie. Notre processus d analyse soumet les entreprises à des tests pointus de résistance aux chocs haussiers et baissiers, afin d établir des prévisions aussi larges et complètes que possible. Nous nous écartons ici de l approche d analyse typique qui tente d établir une prévision pour un poste comptable spécifique, par exemple une estimation du résultat à une date donnée, notre objectif ultime étant d identifier des entreprises que nous jugeons capables d accroître leurs dividendes face à un large éventail de scénarios économiques. Nous cherchons de plus à acheter les actions de ces entreprises à un prix attractif compte tenu de leur profil risque-rendement global. Les critères de valorisation que nous utilisons varient en fonction des entreprises mais ils restent globalement traditionnels et nous aident à établir des prévisions de croissance et de génération de flux de trésorerie. Dans le cadre de ce processus, nous cherchons à comprendre où se situe une entreprise dans son cycle de développement afin d intégrer cet élément dans nos processus d investissement et de diversification. Nous nous efforçons d investir dans un portefeuille de sociétés diversifié, qui va de grandes entreprises bien établies ayant connu une solide croissance aux entreprises plus cycliques, en passant par des sociétés appelées, selon nous, à se développer et peut-être différentes de ce qu attendent certains investisseurs qui pensent, souvent à tort, que les actions génératrices de dividendes se limitent aux sociétés matures à la marge de progression limitée. Enfin, nous essayons de construire un portefeuille sain avec des sociétés bien positionnées affichant de solides perspectives. Q : En quoi les perspectives macroéconomiques et le processus d investissement de PIMCO orientent-ils la stratégie Dividend and Income Builder? C. Remily : Les forums cycliques et séculaires de PIMCO, ses perspectives macroéconomiques et les analyses du Comité d investissement sont autant d informations précieuses pour la stratégie. Nous utilisons par exemple nos perspectives macroéconomiques pour guider nos prévisions de résultats d exploitation sur plusieurs années des sociétés 4 JANVIER 2013 STRATEGY SPOTLIGHT

5 que nous ciblons. Cette analyse ne dépend pas seulement de la dynamique interne de l entreprise, mais aussi de celle des secteurs, des pays et de l économie mondiale prise dans son ensemble. Chez PIMCO, nous sommes convaincus de disposer d un éventail de scénarios bien étudiés et bien définis pour toutes les grandes économies et tous les grands marchés, sur une base cyclique et séculaire. Celui-ci nous permet non seulement de mieux comprendre les impacts éventuels de la dynamique macroéconomique sur chaque entreprise mais aussi quels sont les pays et les secteurs à privilégier ou à éviter. Nous bénéficions également de l expertise de PIMCO dans les produits obligataires, les devises et les matières premières, Eve étant à la tête de notre approche obligataire. De façon plus générale, l équipe crédit enrichit grandement notre analyse de la structure de capital des sociétés, en particulier dans l identification des parties de cette structure les plus opportunes. Nous privilégions généralement les positions sur des actions, mais nous jugerons parfois l option obligataire plus intéressante. Il va de soi que l analyse de crédit mondial de PIMCO nous aide à identifier d éventuelles menaces dans les bilans de sociétés affichant par ailleurs la capacité et la volonté de payer des dividendes à l avenir. Q : Comment opérez-vous la sélection de titres et la gestion du risque? B. Kinkelaar : Cela passe par un processus constant de recherche et de collecte d informations. Nous nous déplaçons notamment à travers le monde pour trouver différents types de sociétés pouvant correspondre à la stratégie. Nous ne comptons généralement pas sur le filtrage, que nous considérons comme un processus tourné vers le passé susceptible de nous faire manquer de bonnes opportunités. Tournés vers l avenir, nous construisons nos propres scénarios haussiers et baissiers passés aux tests de résistance en appliquant notre analyse des opportunités futures. Cette méthode suppose une charge de travail considérable, mais nous sommes convaincus qu elle apporte une valeur ajoutée. Pour nous aider, nous nous appuyons sur les connaissances de nos collaborateurs spécialisés dans les actions internationales et de notre grande équipe obligataire mondiale. Notre gestion du risque passe d abord par une sélection d actions prudente. Selon nous, la gestion du risque se traduit par une sélection de titres méticuleuse et attentive au facteur prix au sein d un portefeuille diversifié d opportunités fondamentalement saines. Pour établir un parallèle avec le baseball, nous ne cherchons pas à expédier la balle au-delà des limites du terrain. Nous préférons assurer de très bon singles et doubles. Bien entendu, nous espérons aussi réussir quelques triples et home runs, mais ce n est pas notre objectif premier. Nous voulons construire un portefeuille que nous jugeons bien placé pour mieux résister à une récession que le marché actions global et bénéficier davantage des circonstances favorables. Dans cette optique, nous sommes convaincus qu il est essentiel de ne jamais oublier le facteur baissier et de payer des prix raisonnables pour des opportunités saines. Q : Dernière question : quels types de tendances avez-vous observés pour les dividendes? C. Remily : Au cours des dernières décennies, les taux de distribution des dividendes ont baissé, plus particulièrement aux Etats-Unis. Pourtant actuellement de nombreuses sociétés, notamment les grandes entreprises bien établies, disposent d importants volumes de liquidités dans leurs bilans. Au lieu de verser des dividendes à leurs actionnaires STRATEGY SPOTLIGHT JANVIER

6 aujourd hui, nombre de sociétés préfèrent thésauriser ce capital, probablement pour deux raisons : la crainte de l avenir et l espoir de voir des opportunités d investissement se manifester. Il arrivera toutefois un moment où les actionnaires pourraient exiger que ces liquidités soient distribuées sous la forme de dividendes. Nous pensons d ailleurs que les taux de distribution ont baissé aux Etats-Unis du fait du manque d insistance des actionnaires au sujet des dividendes. Par ailleurs, certains dirigeants semblent éviter de s engager à augmenter les dividendes ou tout simplement à en verser. Au lieu de cela, ils préfèrent conserver un maximum de fonds et annoncer ponctuellement des plans de rachats d actions qu ils mettent ou non à exécution. S ils procèdent effectivement à un rachat d actions, le moment n est peut-être pas le mieux choisi (prix trop élevé ou compensation de l octroi d options à la direction). Aussi cherchons-nous constamment à identifier à travers le monde des sociétés cotées au juste prix qui offrent des dividendes attractifs aujourd hui et se concentrent aussi sur leur croissance sur le long terme. Nous sommes convaincus qu il est capital d adopter une approche mondiale diversifiée pour atteindre les trois objectifs de la stratégie Dividend and Income Builder de PIMCO. De notre point de vue, les investisseurs américains ont été amenés à croire la fausse idée selon laquelle les sociétés doivent thésauriser leurs bénéfices pour alimenter leur développement à savoir qu il est impossible de concilier versement de dividendes et croissance. Or nous estimons que les bonnes entreprises peuvent faire les deux choses à la fois et nous exigeons d ailleurs cela des sociétés que nous retenons. De fait, il existe partout dans le monde des sociétés qui paient leurs actionnaires sous forme de dividendes tout en développant leur activité. Nous estimons que les Etats-Unis font figurent d exception dans ce domaine, ce qui renforce la nécessité de bâtir un portefeuille diversifié à l échelle mondiale. 6 JANVIER 2013 STRATEGY SPOTLIGHT

7

8 Londres PIMCO Europe Ltd 11 Baker Street Londres W1U 3AH, Angleterre PIMCO Europe Ltd, PIMCO Europe Ltd Munich Branch, PIMCO Europe Ltd Amsterdam Branch et PIMCO Europe Ltd - Italy sont autorisées et réglementées par la Financial Services Authority (25 The North Colonnade, Canary Wharf, Londres E14 5HS) au Royaume-Uni. PIMCO Europe Ltd Munich Branch est également réglementée par la BaFin en Allemagne, conformément à la section 53b de la loi bancaire allemande, et PIMCO Europe Ltd à Amsterdam est également régie par l AFM aux Pays-Bas. PIMCO Europe Ltd - Italie est également réglementée par la CONSOB en Italie, conformément à l article 27 de la version consolidée de la loi de finances italienne. Les produits et services fournis par PIMCO Europe Ltd sont réservés aux clients professionnels, tels que définis dans le Financial Services Authority Handbook (Manuel de la Financial Services Authority). Ils ne s adressent pas aux investisseurs privés, auxquels la présente communication n est d ailleurs pas destinée. PIMCO Deutschland GmbH est autorisée et réglementée par l Autorité fédérale de supervision financière (BaFin) (Lurgiallee 12, Francfort-sur-le-Main) en Allemagne, conformément à la Section 32 de la loi bancaire allemande (KWG). Les produits et services fournis par PIMCO Deutschland GmbH sont réservés aux clients professionnels, tels que définis à la Section 31a, paragraphe 2 de la loi allemande relative à la négociation de valeurs mobilières (WpHG). Ils ne s adressent pas aux investisseurs privés, auxquels la présente communication n est d ailleurs pas destinée. Les performances passées ne constituent pas une garantie ou un indicateur fiable des résultats futurs. La valeur des actions peut baisser en fonction des conditions générales de marché, économiques et sectorielles réelles ou perçues. L investisseur sur le marché obligataire s expose à certains risques au nombre desquels un risque de marché, de taux, de signature, de crédit et inflationniste. L investissement dans des titres libellés en devise étrangère et/ou domiciliés à l étranger peut entraîner des risques plus élevés en raison des fluctuations de change et des risques économiques et politiques potentiellement plus élevés dans les marchés émergents. Les produits dérivés peuvent comporter certains coûts et risques, comme les risques de liquidité, de taux, de marché, de crédit et de gestion ainsi que le risque qu une position ne puisse être liquidée au moment le plus opportun. Un investissement en produits dérivés peut générer une perte supérieure au montant investi. Les déclarations sur les tendances des marchés financiers sont basées sur les conditions de marché actuelles, lesquelles peuvent fluctuer. Rien ne dit que les stratégies d investissement porteront leurs fruits dans toutes les conditions de marché ou qu elles sont adaptées à tout type d investisseur. Il est conseillé à chaque investisseur d évaluer sa capacité à investir sur le long terme et plus particulièrement durant les replis boursiers. Le MSCI World est un indice pondéré par la capitalisation boursière ajustée du flottant visant à mesurer la performance des marchés d actions développés. Depuis juin 2007, l indice MSCI World est composé des 23 indices de pays développés suivants : Allemagne, Australie, Autriche, Belgique, Canada, Danemark, Espagne, Etats-Unis, Finlande, France, Grèce, Hong Kong, Irlande, Italie, Japon, Norvège, Nouvelle-Zélande, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni, Singapour, Suède et Suisse. L indice est représentatif de la performance non couverte des actions le constituant, en dollars américains. Le Morgan Stanley Capital International All Country World («MSCI ACWI») est un indice pondéré par la capitalisation boursière composé de plus de 2000 entreprises. Il reflète la structure de marché de 22 pays développés en Amérique du Nord, en Europe, et en bordure du Pacifique. Cet indice est calculé séparément ; sans dividendes, avec réinvestissement des dividendes bruts et estimation de la retenue fiscale, et avec réinvestissement des dividendes bruts, en dollars américains et en devise locale. L indice S&P 500 est un indice de marché non géré généralement considéré comme représentatif du marché des actions dans son ensemble. Il met l accent sur les grandes capitalisations américaines. Il n est pas possible d investir directement dans un indice non géré. Ce document contient les opinions de son auteur mais pas nécessairement celles de PIMCO et ces opinions sont sujettes à modification, sans notification préalable. Ce document est publié à titre d information uniquement. Les informations contenues dans ce document proviennent de sources réputées fiables, mais ne sauraient être garanties. Aucune partie de ce document ne peut être reproduite sous quelque forme que ce soit et il ne peut y être fait référence dans aucune autre publication sans permission écrite expresse. 2013, PIMCO. Amsterdam PIMCO Europe Ltd, Succursale d Amsterdam Tower A61118 BJ Luchthaven Schiphol, Pays-Bas Milan PIMCO Europe Ltd - Italie Largo Richini Milan, Italie Munich PIMCO Deutschland GmbH PIMCO Europe Ltd, Succursale de Munich Seidlstrasse 24-24a Munich, Allemagne Zurich PIMCO (Suisse) LLC Dreikoenigstrasse 31a 8002 Zurich, Suisse Hong Kong Newport Beach Siège social New York Rio de Janeiro Singapour Sydney Tokyo Toronto france.pimco.com FR

Bob. Investment Outlook Avril 2014

Bob. Investment Outlook Avril 2014 Investment Outlook Avril 2014 Bill Gross Your Global Investment Authority Bob Tous les êtres vivants finissent d une manière tragique : ils cessent de vivre. C est ce qui est arrivé à notre chatte Maine

Plus en détail

La chaîne alimentaire de Wall Street

La chaîne alimentaire de Wall Street Investment Outlook Juin 2012 Bill Gross Your Global Investment Authority La chaîne alimentaire de Wall Street La FED Les banques Les 99% Les baleines de notre société économique actuelle nagent principalement

Plus en détail

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. M&G : expert en gestion d actifs depuis 1931 360 Mds M&G gère aujourd hui plus de 360 milliards d euros (au 30.06.15) au sein de diverses classes d actifs : actions, obligations, immobilier et liquidités,

Plus en détail

OPTIMISEZ VOTRE PORTEFEUILLE AVEC UNE APPROCHE INNOVANTE

OPTIMISEZ VOTRE PORTEFEUILLE AVEC UNE APPROCHE INNOVANTE OPTIMISEZ VOTRE PORTEFEUILLE AVEC UNE APPROCHE INNOVANTE VISEZ PLUS HAUT AVEC VOTRE INVESTISSEMENT Votre vie est bien remplie. Votre carrière et votre vie personnelle vous nourrissent d une multitude de

Plus en détail

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT La Banque de Luxembourg met à votre service son expertise en matière de gestion

Plus en détail

Boussole. Divergence des indicateurs avancés. Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue!

Boussole. Divergence des indicateurs avancés. Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue! Boussole Juin 2015 Divergence des indicateurs avancés Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue! Les règles du placement financier - Partie III Votre patrimoine,

Plus en détail

5 raisons d investir dans des fonds d actions américaines

5 raisons d investir dans des fonds d actions américaines 5 raisons d investir dans des fonds d actions américaines Avec toute la volatilité qui règne sur les marchés ces derniers temps, nombreux sont les investisseurs qui cherchent à diversifier leur portefeuille.

Plus en détail

Un fonds d obligations mondiales «pour tous les temps», capable de tirer son épingle du jeu dans toutes les conditions de marché

Un fonds d obligations mondiales «pour tous les temps», capable de tirer son épingle du jeu dans toutes les conditions de marché un méthode différente pour contrer la volatilité des marchés Fonds à revenu stratégique Manuvie* *Aussi offert : Catégorie de revenu stratégique Manuvie Un fonds d obligations mondiales «pour tous les

Plus en détail

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien 9 septembre 2014 Équipe de répartition de l actif et des devises Vincent Lépine Vice-président, Répartition de l'actif et gestion des devises

Plus en détail

DES SOLUTIONS DE PLACEMENT. Portefeuilles NEI Sélect

DES SOLUTIONS DE PLACEMENT. Portefeuilles NEI Sélect DES SOLUTIONS DE PLACEMENT Portefeuilles NEI Sélect Des solutions de placement sophistiquées. Une décision de placement simple. CHEZ PLACEMENTS NEI, NOUS VIVONS DANS LE MONDE RÉEL Nous définissons le

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RA 2013. Nos clients, les déposants

CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RA 2013. Nos clients, les déposants CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RA 2013 15 CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RA 2013 16 DES DÉCISIONS STRATÉGIQUES ET PORTEUSES À LONG TERME L approche client de la Caisse repose sur l écoute

Plus en détail

Pleins feux sur BlueBay Asset Management L un des plus grands gestionnaires mondiaux de titres à revenu fixe spécialisés

Pleins feux sur BlueBay Asset Management L un des plus grands gestionnaires mondiaux de titres à revenu fixe spécialisés Pleins feux sur BlueBay Asset Management L un des plus grands gestionnaires mondiaux de titres à revenu fixe spécialisés BlueBay : À la pointe des titres à revenu fixe spécialisés BlueBay a été fondée

Plus en détail

Fonds Granite Financière Sun Life multirisques axés sur une date d échéance

Fonds Granite Financière Sun Life multirisques axés sur une date d échéance Fonds Granite Financière Sun Life multirisques axés sur une date d échéance REVUE DES FONDS, T1 2015 - Opinions au 7 avril 2015 POINTS SAILLANTS SOCIÉTÉ DE GESTION Placements mondiaux Sun Life inc. GESTIONNAIRES

Plus en détail

Des dividendes élevés, synonymes d une forte croissance des bénéfices futurs

Des dividendes élevés, synonymes d une forte croissance des bénéfices futurs Des dividendes élevés, synonymes d une forte croissance des bénéfices futurs Plus le taux de versement des dividendes est élevé, plus les anticipations de croissance des bénéfices sont soutenues. Voir

Plus en détail

Intraday Pricing Service. Votre traitement instantané quand vous le souhaitez.

Intraday Pricing Service. Votre traitement instantané quand vous le souhaitez. Intraday Pricing Service Votre traitement instantané quand vous le souhaitez. Intraday Pricing Service associe une base de données sur les instruments financiers d envergure internationale à un système

Plus en détail

Info Finance. et Prévoyance. En 2013 aussi, les clients profitent d une rémunération globale attractive!

Info Finance. et Prévoyance. En 2013 aussi, les clients profitent d une rémunération globale attractive! Allianz Suisse Case postale 8010 Zurich www.allianz-suisse.ch Info Finance 01 YDPPR267F et Prévoyance Édition 01, mars 2013 EXCÉDENTS LPP En 2013 aussi, les clients profitent d une rémunération globale

Plus en détail

Solutions. Une expertise au service de vos besoins logiciels.

Solutions. Une expertise au service de vos besoins logiciels. Solutions Une expertise au service de vos besoins logiciels. SIX Financial Information Solutions offre une combinaison parfaite des données, des process et du logiciel pour développer des produits sur

Plus en détail

DORVAL FLEXIBLE MONDE

DORVAL FLEXIBLE MONDE DORVAL FLEXIBLE MONDE Rapport de gestion 2014 Catégorie : Diversifié International/Gestion flexible Objectif de gestion : L objectif de gestion consiste à participer à la hausse des marchés de taux et

Plus en détail

Votre accès à un monde de placements

Votre accès à un monde de placements Portefeuille HSBC Sélection mondiale MD Votre accès à un monde de placements Accès à des gestionnaires de portefeuille à l échelle locale et mondiale Le service Portefeuille Sélection mondiale tire profit

Plus en détail

CMC MARKETS UK PLC. Conditions Tarifaires CFDs. Plateforme Next Generation. Janvier 2015. RCS Paris: 525 225 918

CMC MARKETS UK PLC. Conditions Tarifaires CFDs. Plateforme Next Generation. Janvier 2015. RCS Paris: 525 225 918 CMC MARKETS UK PLC Conditions Tarifaires CFDs Plateforme Next Generation Janvier 2015 RCS Paris: 525 225 918 Société immatriculée en Angleterre sous le numéro 02448409 Société agréée et réglementée par

Plus en détail

Placements IA Clarington inc. Dan Bastasic Gestionnaire de portefeuille des Fonds IA Clarington stratégiques

Placements IA Clarington inc. Dan Bastasic Gestionnaire de portefeuille des Fonds IA Clarington stratégiques Placements IA Clarington inc. Dan Bastasic Gestionnaire de portefeuille des Fonds IA Clarington stratégiques Je ne caractériserais pas la récente correction du marché comme «une dégringolade». Il semble

Plus en détail

CMC MARKETS UK PLC. Conditions Tarifaires CFDs. Plateforme Next Generation. Août 2014. RCS Paris: 525 225 918

CMC MARKETS UK PLC. Conditions Tarifaires CFDs. Plateforme Next Generation. Août 2014. RCS Paris: 525 225 918 CMC MARKETS UK PLC Conditions Tarifaires CFDs Plateforme Next Generation Août 2014 RCS Paris: 525 225 918 Société immatriculée en Angleterre sous le numéro 02448409 Société agréée et réglementée par la

Plus en détail

CONDITIONS TARIFAIRES. CFD Contracts for Difference. Plateforme Next Generation. Août 2014. RCS Paris: 525 225 918

CONDITIONS TARIFAIRES. CFD Contracts for Difference. Plateforme Next Generation. Août 2014. RCS Paris: 525 225 918 CONDITIONS TARIFAIRES CFD Contracts for Difference Plateforme Next Generation Août 2014 RCS Paris: 525 225 918 Société immatriculée en Angleterre sous le numéro 02448409 Société agréée et réglementée par

Plus en détail

Présentation au Cercle finance du Québec

Présentation au Cercle finance du Québec PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Québec, 19 janvier 1 Présentation au Cercle finance du Québec François Dupuis Vice-président et économiste en chef Mouvement des caisses Desjardins Matières premières

Plus en détail

Pour plus d information, veuillez communiquer avec le service des relations publiques de Vanguard en composant le 610-669-5002.

Pour plus d information, veuillez communiquer avec le service des relations publiques de Vanguard en composant le 610-669-5002. Pour plus d information, veuillez communiquer avec le service des relations publiques de Vanguard en composant le 610-669-5002. COMMUNIQUÉ DE PRESSE LA DIVERSIFICATION DE SIX FNB VANGUARD D ACTIONS INTERNATIONALES

Plus en détail

HSBC Global Asset Management

HSBC Global Asset Management HSBC Global Asset Management Présentation destinée à des investisseurs professionnels au sens de la Directive Européenne MIF. HSBC Global Asset Management combine présence mondiale et savoir-faire local

Plus en détail

Vos options de placement

Vos options de placement Vos options de placement Table des matières Présentation de RBC Gestion mondiale d actifs i Une stratégie gagnante pour les clients i Pour investir, il faut connaître ses objectifs ii Certificats de placement

Plus en détail

GENERALI INVESTMENTS EUROPE GF FIDELITE FR0010113894 15 juin 2015

GENERALI INVESTMENTS EUROPE GF FIDELITE FR0010113894 15 juin 2015 Sur la période 11 mai 2015 au 10 juin 2015, la performance du fonds est en retrait de -1.04% par rapport à son indicateur de référence*. Néanmoins, depuis le début d année, GF Fidélité surperforme son

Plus en détail

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Perspectives de croissance de l industrie des Médias et des Loisirs 25 Juin 2009 01 François ANTARIEU, Associé PwC, Responsable France de l Industrie Médias

Plus en détail

INVESTOR PULSE. troisième édition

INVESTOR PULSE. troisième édition INVESTOR PULSE France troisième édition N O U S A V O N S I N T E R R O G É P E R S O N N E S D A N S V I N G T P A Y S S U R L E U R S H A B I T U D E S BlackRock INVESTOR PULSE France TROISIème édition

Plus en détail

Nouvelle Classification Europerformance. Règles de mapping - Ancien schéma versus nouveau schéma

Nouvelle Classification Europerformance. Règles de mapping - Ancien schéma versus nouveau schéma Nouvelle Classification Europerformance Règles de mapping - Ancien schéma versus nouveau schéma ANCIENNE CLASSIFICATION EUROPERFORMANCE NOUVELLE CLASSIFICATION EUROPERFORMANCE Famille Trésorerie Tresorerie

Plus en détail

Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation?

Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation? Indicateur Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation? En 2008, les pays de l OCDE ont consacré 6.1 % de leur PIB cumulé au financement de leurs établissements d enseignement.

Plus en détail

Gérer les excédents de trésorerie Épargnes et placements

Gérer les excédents de trésorerie Épargnes et placements Gérer les excédents de trésorerie Épargnes et placements SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Établir un plan Mettre votre plan à exécution Penser à long terme SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Votre argent doit

Plus en détail

Les avantages d une gestion de portefeuille cœur-satellite

Les avantages d une gestion de portefeuille cœur-satellite Les avantages d une gestion de portefeuille cœur-satellite Table des matières 1 Cœur-satellite : une méthode de placement efficace 3 Avantages d une gestion indicielle pour le cœur du portefeuille 6 La

Plus en détail

Examiner les risques. Guinness Asset Management

Examiner les risques. Guinness Asset Management Examiner les risques Guinness Asset Management offre des produits d investissement à des investisseurs professionnels et privés. Ces produits comprennent : des compartiments de type ouvert et investissant

Plus en détail

Fonds de placement Le modèle adapté à chaque type d investisseur.

Fonds de placement Le modèle adapté à chaque type d investisseur. Fonds de placement Le modèle adapté à chaque type d investisseur. Bienvenue. Des arguments qui comptent Les points forts des fonds de placement du Credit Suisse. De nets avantages Les fonds de placement:

Plus en détail

LE COMITÉ D INVESTISSEMENT DE LA GESTION PRIVÉE

LE COMITÉ D INVESTISSEMENT DE LA GESTION PRIVÉE DE LA GESTION PRIVÉE COMPTE RENDU DAVID DESOLNEUX DIRECTEUR DE LA GESTION SCÉNARIO ÉCONOMIQUE ACTIVITÉS La croissance économique redémarre, portée par les pays développés. Aux Etats-Unis, après une croissance

Plus en détail

Conditions tarifaires

Conditions tarifaires Conditions tarifaires CFD-Contracts for Difference Octobre 2013 Conditions Tarifaires Vous trouverez ci-dessous les conditions tarifaires applicables à votre Compte de trading. Les termes, utilisés dans

Plus en détail

Financial Information. Votre outil «intelligent Display».

Financial Information. Votre outil «intelligent Display». Financial Information Votre outil «intelligent Display». Telekurs id, le produit «display» complet de SIX Financial Information, est particulièrement adapté au suivi des marchés et à l évaluation des placements.

Plus en détail

Cinq stratégies pour faire face aux marchés difficiles

Cinq stratégies pour faire face aux marchés difficiles Quand les marchés sont volatils, il est tout à fait normal de s inquiéter de l incidence sur votre portefeuille. Et quand vous vous inquiétez, vous voulez agir. Cinq stratégies pour faire face aux marchés

Plus en détail

UN GUIDE POUR INVESTISSEMENTS RUSSELL Investir.

UN GUIDE POUR INVESTISSEMENTS RUSSELL Investir. UN GUIDE POUR INVESTISSEMENTS RUSSELL Investir. INVESTIR. ENSEMBLE ṂC Une approche de placement pour la conception, la construction et la gestion de portefeuilles dans le meilleur intérêt des investisseurs

Plus en détail

Fonds communs de placement de la HSBC

Fonds communs de placement de la HSBC Aucune autorité en valeurs mobilières ne s est prononcée sur la qualité des parts décrites dans le prospectus simplifié et toute personne qui donne à entendre le contraire commet une infraction. Les parts

Plus en détail

Actions Suisses Minimum Variance De la performance avec un risque réduit. Mars 2014

Actions Suisses Minimum Variance De la performance avec un risque réduit. Mars 2014 Actions Suisses Minimum Variance De la performance avec un risque réduit Mars 2014 Mars 2013 Table des matières Solutions pour les caisses de pensions p. 3 Processus d investissement p. 10 Annexes: Performance

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

La gamme de produits de SIX Financial Information. Pour répondre à tous vos besoins.

La gamme de produits de SIX Financial Information. Pour répondre à tous vos besoins. La gamme de produits de SIX Financial Information Pour répondre à tous vos besoins. Depuis plus de 80 ans, SIX Financial Information collecte, traite et distribue des informations financières internationales.

Plus en détail

Une porte d entrée vers un nouveau monde. par Sergio Trigo-Paz

Une porte d entrée vers un nouveau monde. par Sergio Trigo-Paz Une porte d entrée vers un nouveau monde Pour les investisseurs professionnels uniquement par Sergio Trigo-Paz STRATEGIC SOLUTIONS Edition Printemps 2013 Une porte d entrée vers un nouveau monde par Sergio

Plus en détail

Revoir votre stratégie d investissement. Investir dans les fonds communs de placement

Revoir votre stratégie d investissement. Investir dans les fonds communs de placement Revoir votre stratégie d investissement Investir dans les fonds communs de placement AGF INVESTMENTS Quels sont vos rêves sur le plan fi nancier? Nous avons tous des rêves différents qu il s agisse de

Plus en détail

Un bilan mitigé : Performance des catégories de fonds spéculatifs avant et après la crise financière

Un bilan mitigé : Performance des catégories de fonds spéculatifs avant et après la crise financière Un bilan mitigé : Performance des catégories de fonds spéculatifs avant et après la crise financière Une étude menée par Vanguard 2012 Sommaire. Au cours d une étude précédente examinant diverses catégories

Plus en détail

Privilégier les actions et les emprunts d entreprise aux placements monétaires et aux emprunts d Etat AAA

Privilégier les actions et les emprunts d entreprise aux placements monétaires et aux emprunts d Etat AAA Swisscanto Asset Management SA Waisenhausstrasse 2 8021 Zurich Téléphone +41 58 344 49 00 Fax +41 58 344 49 01 assetmanagement@swisscanto.ch www.swisscanto.ch Politique de placement de Swisscanto pour

Plus en détail

Obligations et devises émergentes

Obligations et devises émergentes Whitepaper September 2012 Obligations et devises émergentes Quelles opportunités dans un contexte de taux de rendement bas? Peter Marber Document non contractuel destiné à des investisseurs professionnels

Plus en détail

Les compartiments Wealth de BNP PariBas Portfolio foff

Les compartiments Wealth de BNP PariBas Portfolio foff Les compartiments Wealth de BNP PariBas Portfolio foff Document promotionnel Juin 2015 Wealth Stability et Wealth Balanced: compartiments de la sicav de droit luxembourgeois BNP PariBas Portfolio fof Votre

Plus en détail

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Présentation à l Association des économistes québécois Le 19 mai 25 Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Kevin G. Lynch Administrateur Fonds

Plus en détail

gestion de patrimoine vaut-il plus que 1%?

gestion de patrimoine vaut-il plus que 1%? A L USAGE EXCLUSIF DES PROFESSIONNELS DE L EPARGNE Opinion et recherche Russell Mon conseiller en gestion de patrimoine vaut-il plus que 1%? Par Michaël Sfez Directeur général, Russell Investments France

Plus en détail

Régimes publics de retraite État de la situation. Perspectives des différents régimes publics de retraite. Plan

Régimes publics de retraite État de la situation. Perspectives des différents régimes publics de retraite. Plan Régimes publics de retraite État de la situation Perspectives des différents régimes publics de retraite 79 e congrès de l ACFAS 10 mai 2011 Plan Portrait des régimes publics de retraite La pression démographique

Plus en détail

Crédit Agricole Corporate & Investment Bank (FR) FIXED TARGET

Crédit Agricole Corporate & Investment Bank (FR) FIXED TARGET Crédit Agricole Corporate & Investment Bank (FR) FIXED TARGET Profitez de l incertitude des marchés actions européens Quelle stratégie? Les marchés actions souffrent actuellement d une incertitude forte.

Plus en détail

Donner du sens à votre investissement

Donner du sens à votre investissement Donner du sens à votre investissement Une offre de fonds Développement Durable pour une épargne socialement responsable Les fonds socialement responsables investissent dans les entreprises qui ont mis

Plus en détail

Best Styles ou comment capturer au mieux les primes de risque sur les marchés d actions

Best Styles ou comment capturer au mieux les primes de risque sur les marchés d actions Stratégie Best Styles ou comment capturer au mieux les primes de risque sur les marchés d actions La recherche des primes de risque constitue une stratégie relativement courante sur les marchés obligataires

Plus en détail

REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA

REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA Regards sur l éducation est un rapport annuel publié par l Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et portant sur

Plus en détail

Les ETF immobiliers dans le monde au 28 février 2011, par zone d exposition, en milliards d euros. Nombre Actif net Poids Nombre Actif net

Les ETF immobiliers dans le monde au 28 février 2011, par zone d exposition, en milliards d euros. Nombre Actif net Poids Nombre Actif net ÉTUDE EN BREF Juin 2011 Les ETF immobiliers dans le monde et en France Les ETF ou Exchange-Traded Funds immobiliers sont des produits financiers cotés en Bourse répliquant la performance d un indice immobilier

Plus en détail

Quel est le temps de travail des enseignants?

Quel est le temps de travail des enseignants? Quel est le temps de travail des enseignants? Dans les établissements publics, les enseignants donnent, en moyenne et par an, 779 heures de cours dans l enseignement primaire, 701 heures de cours dans

Plus en détail

Perspectives économiques 2013-2014

Perspectives économiques 2013-2014 Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2013-2014 L amélioration de l économie atténuée par l incertitude politique Prix du pétrole:

Plus en détail

alpha sélection est une alternative à un placement risqué en actions et présente un risque de perte en capital, en cours de vie et à l échéance.

alpha sélection est une alternative à un placement risqué en actions et présente un risque de perte en capital, en cours de vie et à l échéance. alpha sélection alpha sélection est une alternative à un placement risqué en actions et présente un risque de perte en capital, en cours de vie et à l échéance. Instrument financier émis par Natixis (Moody

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse KOF Centre de recherches conjoncturelles ETH Zurich LEE G 116 Leonhardstrasse 21 892 Zurich Tél. +41 44 632 8 3 Fax +41 44 632 12 18 www.kof.ethz.ch globalization@kof.ethz.ch Communiqué de presse Zurich,

Plus en détail

REER. commentaire. Investir pour l avenir Quelles sont les options qui peuvent vous faire passer au palier d épargne suivant? seulement.

REER. commentaire. Investir pour l avenir Quelles sont les options qui peuvent vous faire passer au palier d épargne suivant? seulement. Un bulletin pour les investisseurs de fonds distincts de la Canada-Vie Hiver 2014 commentaire Investir pour l avenir Quelles sont les options qui peuvent vous faire passer au palier d épargne suivant?

Plus en détail

Le point sur les marchés des pensions. des pays de l OCDE OCDE

Le point sur les marchés des pensions. des pays de l OCDE OCDE CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 17 décembre 2013 à 14h30 «Etat des lieux sur l épargne en prévision de la retraite» Document N 13 Document de travail, n engage pas le Conseil Le

Plus en détail

Tarif des principales opérations sur titres

Tarif des principales opérations sur titres Tarif des principales opérations sur titres 01 janvier 2015 Ordres Euronext... 2 Bourse étrangère... 3 Euro-obligations... 4 Fonds de placement KBC (1)... 4 Produits d investissement KBC émis par KBC AM...

Plus en détail

Présentation Macro-économique. Mai 2013

Présentation Macro-économique. Mai 2013 Présentation Macro-économique Mai 2013 1 Rendement réel des grandes catégories d actifs Janvier 2013 : le «sans risque» n était pas une option, il l est moins que jamais Rendement réel instantané 2,68%

Plus en détail

Market Data Feed. Maîtrisez le flux.

Market Data Feed. Maîtrisez le flux. Market Data Feed Maîtrisez le flux. Market Data Feed (MDF) est un service très performant de diffusion de données de marché en temps réel permettant une importante personnalisation dans leur sélection.

Plus en détail

TROISIEME REUNION DU FORUM SUR L ADMINISTRATION FISCALE DE L OCDE

TROISIEME REUNION DU FORUM SUR L ADMINISTRATION FISCALE DE L OCDE ORGANISATION FOR ECONOMIC CO-OPERATION AND DEVELOPMENT TROISIEME REUNION DU FORUM SUR L ADMINISTRATION FISCALE DE L OCDE 14-15 septembre 2006 Séoul, Corée Déclaration de Séoul (version définitive) CENTRE

Plus en détail

Les banques suisses 2013 Résultats des enquêtes de la Banque nationale suisse

Les banques suisses 2013 Résultats des enquêtes de la Banque nationale suisse Communiqué presse Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 communications@snb.ch Zurich, le 19 juin 2014 Les banques suisses 2013 Résultats s enquêtes la Banque nationale suisse

Plus en détail

La BRI. Au service de la stabilité monétaire et financière

La BRI. Au service de la stabilité monétaire et financière La BRI Au service de la stabilité monétaire et financière Fondée le 17 mai 1930, la BRI est la plus ancienne organisation financière internationale. Outre son siège social, à Bâle (Suisse), elle possède

Plus en détail

HSBC Global Asset Management (France) Rapport sur l exercice des droits de vote - Année 2014

HSBC Global Asset Management (France) Rapport sur l exercice des droits de vote - Année 2014 HSBC Global Asset Management (France) Rapport sur l exercice des droits de vote - Année 2014 Rapport sur l exercice des droits de vote Année 2014 Conformément aux dispositions de l article 314-101 du Règlement

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE

PROSPECTUS SIMPLIFIE PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE PRESENTATION Code ISIN : FR0010334037 Dénomination : ATOUT HORIZON DUO Forme juridique : Fonds commun de placement (FCP) de droit français Société de gestion :

Plus en détail

Click to edit Master title style

Click to edit Master title style Le Service des délégués commerciaux MAECI: Orientation et rôle Investissement étranger direct (IED) Anderson Blanc Délégué commercial Click to edit Master title style Investissement & Innovation Coordonnateur

Plus en détail

Prospérer dans un contexte de faibles taux

Prospérer dans un contexte de faibles taux LEADERSHIP DE LA PENSÉE perspectives AGF Prospérer dans un contexte de faibles taux Comment ajouter de la valeur dans ce contexte difficile pour les titres à revenu fixe Par David Stonehouse, B. Sc. Eng.,

Plus en détail

Mandat privé Fidelity Équilibre Revenu Devises neutres de la Société de Structure de Capitaux Fidelity

Mandat privé Fidelity Équilibre Revenu Devises neutres de la Société de Structure de Capitaux Fidelity Mandat privé Fidelity Équilibre Revenu Devises neutres de la Société de Structure de Capitaux Fidelity Rapport semestriel de la direction sur le rendement du Fonds 31 mai 2015 Mise en garde à l égard des

Plus en détail

Âge effectif de sortie du marché du travail

Âge effectif de sortie du marché du travail Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Âge effectif de sortie du marché du travail Merci

Plus en détail

Réunion Actionnaires Henri de Castries Président du directoire

Réunion Actionnaires Henri de Castries Président du directoire Réunion Actionnaires Henri de Castries Président du directoire 16 juin 2006 Avertissement Certaines déclarations figurant dans cette présentation contiennent des prévisions qui portent notamment sur des

Plus en détail

L impératif des gains de productivité

L impératif des gains de productivité COLLOQUE ANNUEL DE L ASDEQ MONTRÉAL Plan de présentation Montréal, 9 décembre 9 L impératif des gains de productivité Partie L importance de rehausser notre productivité La diminution du bassin de main-d

Plus en détail

Améliorer la gouvernance des Services Publics d'emploi pour de meilleurs résultats sur l'emploi

Améliorer la gouvernance des Services Publics d'emploi pour de meilleurs résultats sur l'emploi Améliorer la gouvernance des Services Publics d'emploi pour de meilleurs résultats sur l'emploi Congrès Mondial de l AMSEP Istanbul, 6 mai 2015 Sylvain Giguère, Directeur de la division LEED, OCDE Pourquoi

Plus en détail

Investir à long terme

Investir à long terme BMO Gestion mondiale d actifs Fonds d investissement Investir à long terme Conservez vos placements et réalisez vos objectifs Concentrez-vous sur l ENSEMBLE de la situation Le choix des bons placements

Plus en détail

EPARGNE SELECT RENDEMENT

EPARGNE SELECT RENDEMENT EPARGNE SELECT RENDEMENT Instrument financier non garanti en capital 1 Durée d investissement conseillée : 6 ans (en l absence d activation automatique du mécanisme de remboursement anticipé) Ce produit

Plus en détail

TARIFICATION DES INSTRUMENTS FINANCIERS AU 01 JANVIER 2015

TARIFICATION DES INSTRUMENTS FINANCIERS AU 01 JANVIER 2015 TARIFICATION DES INSTRUMENTS FINANCIERS AU 01 JANVIER 2015 I. Organismes de Placements Collectifs 1. SICAV émises par la BCEE Sous réserve d exceptions éventuelles prévues dans le prospectus d émission,

Plus en détail

Les actions : la nouvelle «valeur sûre» des portefeuilles?

Les actions : la nouvelle «valeur sûre» des portefeuilles? Stratégie et investissement Les actions : la nouvelle «valeur sûre» des portefeuilles? Si les investisseurs appréhendaient la notion de sécurité en termes de protection du pouvoir d achat et non en fonction

Plus en détail

J.P. Morgan Asset Management

J.P. Morgan Asset Management J.P. Morgan Asset Management Insight + Process = Results Héritage du groupe JPMorgan Chase & Co. De la Bank of the Manhattan Company - première institution de l héritage du groupe agréée en 1799 à l acquisition

Plus en détail

FCPE AG2R LA MONDIALE ES CARMIGNAC INVESTISSEMENT. Notice d Information

FCPE AG2R LA MONDIALE ES CARMIGNAC INVESTISSEMENT. Notice d Information FCPE AG2R LA MONDIALE ES CARMIGNAC INVESTISSEMENT Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE) - Code valeur : 990000097549 Compartiment oui non Nourricier oui non Notice d Information Un Fonds Commun

Plus en détail

Pourquoi les actions mondiales?

Pourquoi les actions mondiales? JUIN 2007 PERSPECTIVES INSTITUTIONNELLES Pourquoi les actions mondiales? Article de discussion du Templeton Global Equities Group «La logique d une stratégie de placement mondiale est simple; plus les

Plus en détail

Cap sur les trackers négociés sur NextTrack

Cap sur les trackers négociés sur NextTrack Cap sur les trackers négociés sur NextTrack Cap sur les trackers négociés sur NextTrack 1 Cap sur la performance indicielle! 4 2 Que sont les trackers? 5 3 Les trackers, de nouveaux produits financiers?

Plus en détail

Investir sur les marchés de taux au sein des pays émergents

Investir sur les marchés de taux au sein des pays émergents Gestion obligataire Investir sur les marchés de taux au sein des pays émergents Nous pensons que la répression financière se prolongera encore plusieurs années. Dans cet intervalle, il sera de plus en

Plus en détail

La révision des indices du cours du franc suisse, nominaux et réels, pondérés par les exportations

La révision des indices du cours du franc suisse, nominaux et réels, pondérés par les exportations La révision des indices du cours du franc suisse, nominaux et réels, pondérés par les exportations par Robert Fluri et Robert Müller, Direction de la statistique, Banque nationale suisse, Zurich BNS 42

Plus en détail

La nouvelle diversification: Les facteurs de risque Vincent De Martel

La nouvelle diversification: Les facteurs de risque Vincent De Martel La nouvelle diversification: Les facteurs de risque Vincent De Martel Managing Director BlackRock Global Market Strategies Group Le contexte économique actuel force les investisseurs à revoir leur façon

Plus en détail

thématique d'investissement

thématique d'investissement 6// thématique d'investissement PRéSERVER LE CAPITAL AVEC DU CRéDIT DE QUALITé Alors qu elles avaient bien résisté à la crise de la dette souveraine sur le premier semestre, les obligations d entreprise

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008

RÉSULTATS ANNUELS 2008 RÉSULTATS ANNUELS 2008 SOMMAIRE Carte d identité L année 2008 2008 : des résultats en croissance Une situation financière solide Les atouts du groupe face à la crise Perspectives et conclusion 2 CARTE

Plus en détail

COMMENTAIRES MENSUELS DES MARCHÉS

COMMENTAIRES MENSUELS DES MARCHÉS COMMENTAIRES MENSUELS DES MARCHÉS 3 juin 2015 REVUE 31 mai 2015 31 décembre 2014 Changement (en %) S&P/TSX 15 014,1 14 632,4 2,6 % S&P 500 2 107,4 2 058,9 2,3 % DJIA 18 010,7 17 823,1 1,0 % NASDAQ 5 070,0

Plus en détail

Le marché de l assurance de protection juridique en Europe. Octobre 2013

Le marché de l assurance de protection juridique en Europe. Octobre 2013 Le marché de l assurance de protection juridique en Europe Octobre 2013 Le marché de l assurance de protection juridique en Europe Octobre 2013 Dans sa dernière publication, RIAD, l Association internationale

Plus en détail

Fonds Assurance Retraite du contrat BNP Paribas Avenir Retraite Données au 31 décembre 2014. Communication à caractère publicitaire

Fonds Assurance Retraite du contrat BNP Paribas Avenir Retraite Données au 31 décembre 2014. Communication à caractère publicitaire Fonds Assurance Retraite BNP Paribas Avenir Retraite Données au 31 décembre 2014 Communication à caractère publicitaire Le contrat BNP Paribas Avenir Retraite est géré par Cardif Assurance Vie avec un

Plus en détail

Deutsche Bank AG (DE) (A / A2) Fund Opportunity Coupon 2023 VI. Type d investissement A QUOI VOUS ATTENDRE? Public cible

Deutsche Bank AG (DE) (A / A2) Fund Opportunity Coupon 2023 VI. Type d investissement A QUOI VOUS ATTENDRE? Public cible Deutsche Bank AG (DE) (A / A2) Fund Opportunity Coupon 2023 VI A QUOI VOUS ATTENDRE? Titre de dette structuré émis par Deutsche Bank AG. Coupon brut annuel variable lié à la performance annualisée d un

Plus en détail