De l innovation à la création

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "De l innovation à la création"

Transcription

1 De l innovation à la création Depuis 1999, l Anvar met en œuvre le concours de créations d entreprises de technologies innovantes que le Ministère chargé de la recherche a initié dans le cadre de la loi sur l innovation. Au cours des trois exercices, plus de projets de création ont été déposés. Le potentiel et l origine des projets, issus notamment de la recherche publique, représentent un segment «étroit» de la création d entreprises en France. Cependant, l analyse des profils des porteurs de projets (formation, statut) et la caractérisation des projets (domaine d innovation et secteur d application) permettent de présenter une première photographie originale de la création d entreprises innovantes en France. Le développement de l emploi dans les jeunes entreprises innovantes repose essentiellement sur leur investissement immatériel et sur leurs relations avec les laboratoires de recherche et les groupes industriels, comme le confirme l analyse des aides au recrutement que leur apporte l Anvar. Créer : mythes et réalités 97

2 From innovation to creation Since 1999, ANVAR (the French National Agency for Business Applications of Research) has been running start-up competitions in the field of innovative technologies. This project was launched by the French ministry in charge of research under the provisions of the Innovation Act. In the period , more than 5,000 business-creation applications have been filed. The potential and the origins of the applications admittedly represent a narrow segment of business creation in France. In particular, many are generated in the public research sector. However, the analysis of the profiles of the originators (skills, status) and the applications characteristics (innovation field and business sector) offers an initial and original view of innovative start-ups in France. Job growth in young innovative firms rests largely on their intangible investment and their relationships with research laboratories and industrial corporations: this finding is corroborated by the analysis of ANVAR s hiring subsidies to the start-ups. 98 Insee Méthodes

3 DE L INNOVATION A LA CREATION Eric Verkant Responsable de la création d entreprises, direction générale de l Anvar Le 17 septembre 2001, dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne, ont été remis les prix du troisième concours d aide à la création d entreprises de technologies innovantes, en présence du ministre de la Recherche. Ce concours associe le ministère de la Recherche et l Anvar, l Agence nationale de valorisation de la recherche, appelée aussi Agence française de l innovation. Il y a cinq ou six ans, un tel événement n aurait pas été imaginable. Je souhaite vous entretenir des évolutions qui l ont rendu possible, en limitant mon propos à une population très ciblée de créateurs. Un environnement devenu plus favorable L environnement juridique est d abord constitué par la loi sur la recherche et l innovation du 12 juillet 1999, par laquelle Claude Allègre, alors ministre de l Éducation nationale, de la Recherche et de la Technologie, a voulu débloquer une situation dans laquelle peu d inventeurs et de créateurs sortaient des laboratoires de recherche. Cette loi a facilité les collaborations entre les chercheurs, les laboratoires et les entreprises. Elle a permis de clarifier leurs relations. Auparavant, il était diffic ile pour des chercheurs de travailler avec des entreprises ; il leur fallait passer par toutes sortes d associations, au statut très divers. La loi porte sur la mobilité des personnels de la recherche vers l entreprise, les coopérations entre la recherche publique et les entreprises, le cadre fiscal et juridique des entreprises innovantes. Depuis plus de 20 ans, l Anvar soutient des projets d innovation à composante technologique présentant des perspectives concrètes de commercialisation. L agence finance et accompagne les projets d innovation de PME, de laboratoires et de créateurs d entreprises. En vertu d un principe de partage du risque, l Anvar ne finance toutefois les projets qu à hauteur de 50 %. Le principal outil financier consiste en une aide à l innovation, qui est une avance à taux zéro, remboursable en cas de succès. Au cours de l année , six entreprises sur dix ont remboursé cette avance, c est-à-dire que six projets de création ou de développement sur dix ont été couronnés de succès. Vous trouverez une description plus complète de ces actions sur le site de l Anvar ( Avec la mise en place du concours d aide à la création d entreprises de technologies innovantes, la place du soutien à la création dans notre activité s est fortement accrue. L effort d accompagnement des entreprises de moins d un an est passée de 14 % du nombre total de projets soutenus et du montant des engagements en 1999 à 21 % en Nous avons donc été davantage sollicités pour l accompagnement à la création d entreprise de technologies innovantes, grâce au concours mais aussi à l entrée en vigueur de la nouvelle loi de Les modalités du concours Le concours d aide à la création d entreprises de technologies innovantes associe deux partenaires : le ministère de la Recherche et l Anvar, entourée, pour certains projets, d un réseau d experts extérieurs. Il est financé en quasi-totalité par le ministère de la Recherche. L Anvar n est qu un prestataire du ministère, et ne contribue que pour une faible part à ce financement. L organisation d un tel concours au niveau national est complexe. Le ministère de la Recherche caractérise deux types de projets : les projets «en émergence», qui correspondent à une idée qu il convient d étudier pour savoir s il est nécessaire de créer une entreprise, et les projets «en création développement», lorsqu il existe déjà un plan d affaires et que la création peut intervenir sous six mois. Un jury régional puis un jury national sélectionnent les dossiers. Pour les lauréats en émergence, le concours apporte un financement permettant de valider le projet de création. Ils bénéficient d une subvention d un montant maximum de qui couvre au maximum 70 % des Créer : mythes et réalités 99

4 dépenses de faisabilité (études, etc.). La subvention est versée au bénéficiaire «personne physique». Parfois, l analyse permet de conclure qu il n est pas pertinent de fonder une entreprise. Le projet est alors arrêté. Les lauréats «en création développement» bénéficient d une subvention maximum de qui couvre au maximum 50 % des dépenses de R&D dans le cadre de la création de la société. La subvention est versée à l entreprise. Nous avons reçu projets en 1999, en 2000 et en Le nombre global de dépôts de dossier a diminué, alors que la campagne publicitaire est restée identique. Toutefois, leur nombre a progressé pour la catégorie «création développement», mais a baissé d un tiers sur les trois années pour la catégorie «émergence». Près de la moitié des lauréats sont docteurs Un tiers des projets en émergence et un quart des projets en développement sont portés par des candidats de moins de trente ans. Soixante-dix pour cent des candidats ont moins de 40 ans. La sélection du jury national parmi les projets retenus par les jurys locaux est plus sévère pour les candidats âgés de moins de 25 ans ou de plus de 45 ans. Les meilleurs projets seraient donc conçus par des personnes âgées de 25 à 45 ans. Les femmes ne représentent que 10 % des candidats chaque année. On constate un avantage très net pour les enseignants et les chercheurs titulaires, qui représentent 5 % des candidats mais 15 % des lauréats. Les demandeurs d emplois, qui forment 25 % des candidats, ne représentent que 18 % des lauréats. Les étudiants sont défavorisés car leurs projets manquent peut-être de maturité. Il est important de noter que ces chiffres concernent le porteur de projet principal, mais que les projets sont défendus par des équipes. Entre 2000 et 2001, la part des ingénieurs et des docteurs a augmenté parmi les candidats. En effet, le concours est à présent mieux connu et mieux ciblé. En 2001, 48 % des lauréats étaient docteurs. Cette proportion est à rapprocher des 45 % de docteurs, parmi les recrutements accompagnés par l Anvar en 2000 dans les entreprises de moins de trois ans. Des entreprises innovantes qui recrutent beaucoup de personnel en R&D Au total, en trois années d existence du concours, 80 millions d euros ont été engagés, projets évalués et 778 lauréats récompensés. Au 1er septembre 2001, 280 entreprises ont été créées. Les 778 lauréats ont travaillé sur environ 622 projets distincts, sachant que des projets «émergence» peuvent être présentés à nouveau dans la catégorie «création développement». Le taux de création est relativement élevé sur l exercice, les chiffres des créations n intégrant que les lauréats Concernant les domaines d innovation, plus de la moitié des projets présentés concernent les NTIC, notamment l internet (60 % des projets en 2000, 50 % en 2001). Les autres domaines (chimie matériaux, génie des procédés, biotechnologie, électronique, etc.) représentent chacun environ 10 % des projets. Or 27 % des lauréats seulement sont des projets NTIC et 23 % des projets de biotechnologie. L évaluation de la faisabilité a donc permis de rétablir un certain équilibre, et une large part des projets NTIC n a pas été retenue. Une enquête réalisée en 2001 auprès des lauréats 1999 et 2000 nous a permis d obtenir quelques indications supplémentaires sur le devenir de ces projets. Au total, 188 des 323 lauréats «émergence» ont répondu, ainsi que 142 des 217 lauréats «création développement». Parmi les lauréats «émergence» ayant répondu à l enquête, 42 ont créé leur entreprise. Sur les lauréats «création développement» ayant répondu à l enquête, 131 ont créé leur entreprise. Un grand nombre de personnes (1 400) ont été recrutées par ces 173 entreprises créées, soit 8 emplois nouveaux par entreprise en moyenne. L activité R&D représente près de la moitié de ces recrutements, ce qui constitue un investissement immatériel très important pour ces entreprises. 100 Insee Méthodes

5 Les chiffres d affaires constatés sont encore faibles, dans la mesure où les entreprises sont jeunes. Elles comptent 30 % de SARL et 55 % de SA. Les lauréats considèrent que le concours constitue un label de qualité, un levier financier et enfin un accompagnement, point sur lequel nous devrons accentuer nos efforts. Un grand nombre de ces entreprises souhaitent une augmentation de capital. Auparavant, les inventeurs étaient très liés à leur projet et souhaitaient rester propriétaires de leur entreprise. À présent, la très grande majorité accepte l augmentation, et donc la dilution du capital. Concernant l accompagnement, les incubateurs et les pépinières jouent un rôle important. Des synergies naissantes peuvent donc être observées entre les différents éléments de la politique publique d accompagnement des créateurs, ce qui, pour eux, est essentiel. Concernant les collaborations, nous savions que les relations entre les créateurs et les laboratoires de recherche étaient fortes, mais nous ignorions qu elles l étaient également avec les industriels ou avec d autres entreprises. Or, 60 % des lauréats ayant répondu à l enquête ont pu réaliser des partenariats avec des industriels. Cela nous a surpris, mais nous considérons que cette donnée est très favorable, ces entreprises étant souvent les premiers clients des sociétés nouvellement créées. La création de ces entreprises relève d un segment particulier, lié aux profils des créateurs et des sociétés, avec un lien étroit entre les projets et les porteurs. Nous manquons de recul pour juger de la concrétisation du potentiel des entreprises lauréates. Je lance un appel pour que l Anvar et l Insee, qui est mieux armé que nous pour suivre ces entreprises et effectuer des statistiques, travaillent en partenariat. Créer : mythes et réalités 101

CCIM ---------- Comment financer vos activités innovantes ---------- 13/06/2013

CCIM ---------- Comment financer vos activités innovantes ---------- 13/06/2013 Juin 2013 CCIM ---------- Comment financer vos activités innovantes ---------- 13/06/2013 Intervenant : - Ph. ARDON : Responsable de service à l Agence Française de Développement (AFD), en charge de l

Plus en détail

En partenariat avec j

En partenariat avec j En partenariat avec j Nos partenaires presse et soutiens institutionnels 2 Genopole, premier biocluster français dédié aux sciences du vivant Genopole fédère : des entreprises de biotechnologie des laboratoires

Plus en détail

Réalisée pour small IZ beautiful par Reims Junior Conseil. Décembre 2014

Réalisée pour small IZ beautiful par Reims Junior Conseil. Décembre 2014 Réalisée pour small IZ beautiful par Reims Junior Conseil Décembre 2014 Étude réalisée auprès d un échantillon de 240 répondants représentatif de l ensemble de la population des étudiants du supérieur.

Plus en détail

Sur Mesure La fiche des politiques régionales

Sur Mesure La fiche des politiques régionales Sur Mesure La fiche des politiques régionales Publication de la Région Poitou-Charentes Juillet N 28-15 EMPLOI 1 933 Bourses Régionales Tremplins pour l'emploi attribuées en 27 par la Région Poitou-Charentes

Plus en détail

innovation oseo.fr et accompagner Pour financer les PME

innovation oseo.fr et accompagner Pour financer les PME innovation oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6511-03 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME innovation oser pour gagner! Pour vous qui créez ou développez votre entreprise, faire

Plus en détail

LES 24 HEURES CHRONO DE L ENTREPRENEURIAT

LES 24 HEURES CHRONO DE L ENTREPRENEURIAT LES 24 HEURES CHRONO DE L ENTREPRENEURIAT 2011/2014 Enquête auprès des anciens ou actuels doctorants Cifre ayant participé à une des éditions des 24H Chrono de l entrepreneuriat organisées par l ANRT et

Plus en détail

Règlement de l appel à projets : les trophées de l économie sociale et solidaire 2015

Règlement de l appel à projets : les trophées de l économie sociale et solidaire 2015 Direction du développement économique, de l emploi et de l enseignement supérieur Règlement de l appel à projets : les trophées de l économie sociale et solidaire 2015 N appel à projets sur SIMPA : ESS

Plus en détail

Master Economie (Economics)

Master Economie (Economics) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Economie (Economics) Université Toulouse 1 Capitole - UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Février 2013. L accompagnement du secteur privé par l AFD et OSEO :

Février 2013. L accompagnement du secteur privé par l AFD et OSEO : Février 2013 L accompagnement du secteur privé par l AFD et OSEO : Présentation des dispositifs en matière d innovation INNOVATION Financement de l innovation (Recherche et développement) : Aide pour la

Plus en détail

Les Technologies de l Information et de la Communication dans l artisanat de la région Nord - Pas-de-Calais

Les Technologies de l Information et de la Communication dans l artisanat de la région Nord - Pas-de-Calais Chambre de métiers et de l artisanat de Région Nord - Pas de Calais Les Technologies de l Information et de la Communication dans l artisanat de la région Nord - Pas-de-Calais Synthèse de l étude régionale

Plus en détail

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse Q0Z-Employés de la banque et des assurances Synthèse Après avoir baissé au cours de la première moitié des années 1990, les effectifs d employés de la banque et des assurances se sont stabilisés pour à

Plus en détail

Prix étudiant entrepreneur 2016

Prix étudiant entrepreneur 2016 Prix étudiant entrepreneur 2016 Audition des candidats et jury : 17 mars 2016 Lieu : Entreprise Michelin Place des Carmes Déchaux Date limite d inscription : le 11 février 2016-16h Date limite d envoi

Plus en détail

Appel à projets Solidarité intergénérationnelle

Appel à projets Solidarité intergénérationnelle Appel à projets Solidarité intergénérationnelle Soutenir le développement de projets solidaires innovants par le crowdfunding et la mobilisation des étudiants 1 1 L APPEL A PROJETS 2 LES ORGANISATEURS

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion de projet et conduite de travaux de l Université de la Réunion Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation

Plus en détail

Titre I : Principes généraux. Titre II : Procédure de recrutement

Titre I : Principes généraux. Titre II : Procédure de recrutement UNIVERSITÉ DE TECHNOLOGIE COMPIÈGNE Ecole doctorale Charte de thèse Centre de Recherche Royallieu - CS 60319-60203 Compiègne cedex tél. 03 44 23 44 23 - www.utc.fr Préambule La charte de thèse de l Université

Plus en détail

Comparaison : cession entreprises et cessions immobilières

Comparaison : cession entreprises et cessions immobilières Table des matières Comparaison : cession entreprises et cessions immobilières... 1 Incidences de l imposition sur la transmission d entreprise... 3 2.1 La situation du marché... 3 2.2 La valorisation des

Plus en détail

Alsace Innovation - An II : Succès confirmé en 2013 et nouveaux projets innovants, bien sûr!

Alsace Innovation - An II : Succès confirmé en 2013 et nouveaux projets innovants, bien sûr! Communiqué de presse Strasbourg, le 1 er juillet 2014 Alsace Innovation - An II : Succès confirmé en 2013 et nouveaux projets innovants, bien sûr! Bilan du deuxième exercice d Alsace Innovation depuis

Plus en détail

CRÉER MA BOÎTE en étant étudiant?

CRÉER MA BOÎTE en étant étudiant? CRÉER MA BOÎTE en étant étudiant? Promotion Petit Poucet 2008 er et 3 mois de conseil 10 lauréats récompensésp Diagnostic personnalisé offert aux 30 finalistes Conception : Agence Cavernamuth www.cavernamuth.com

Plus en détail

BILAN VISITEURS 2010

BILAN VISITEURS 2010 Mercredi 17 et Jeudi 18 Novembre 2010 BILAN VISITEURS 2010 I- PROFIL DES 9 844 VISITEURS 1. Répartition par profil Dans le but de mieux analyser nos trois principaux profils de visiteurs (le porteur de

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. R0Z-Caissiers, employés de libre service

Synthèse. Dynamique de l emploi. R0Z-Caissiers, employés de libre service R0Z-Caissiers, employés de libre service Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 207 000 personnes occupent un emploi de caissier et 103 000 sont employés de libre-service. Alors que les premiers

Plus en détail

CLAUDE-ANNIE DUPLAT GUIDE PRATIQUE POUR GÉRER UNE ENTREPRISE À CROISSANCE RAPIDE

CLAUDE-ANNIE DUPLAT GUIDE PRATIQUE POUR GÉRER UNE ENTREPRISE À CROISSANCE RAPIDE CLAUDE-ANNIE DUPLAT GUIDE PRATIQUE POUR GÉRER UNE ENTREPRISE À CROISSANCE RAPIDE Éditions d Organisation, 2002 ISBN : 2-7081-2781-0 2 D IMPORTANTS BESOINS EN FINANCEMENT Des besoins financiers importants

Plus en détail

POE 2007-2013 CADRE D INTERVENTION FEDER

POE 2007-2013 CADRE D INTERVENTION FEDER Page 1 / 9 Mesure Axe 2 Soutenir un développement économique créateur d emplois durables Service instructeur DRIRE Dates agréments CLS 3 avril 2008 I. Objectifs et descriptif de la mesure / dispositif

Plus en détail

RÉSUMÉ. Vous parlez. Nous écoutons. Les choses s améliorent. RÉSULTATS DU SONDAGE SUR LES AVANTAGES AUX MEMBRES AVANTAGES ET SERVICES

RÉSUMÉ. Vous parlez. Nous écoutons. Les choses s améliorent. RÉSULTATS DU SONDAGE SUR LES AVANTAGES AUX MEMBRES AVANTAGES ET SERVICES Marketing Research and Intelligence Association L Association de la recherche et de l intelligence marketing RÉSULTATS DU SONDAGE SUR LES AVANTAGES AUX MEMBRES 2015 RÉSUMÉ ÉVÉNEMENTS ET COURS AVANTAGES

Plus en détail

Une amélioration qui demande confirmation

Une amélioration qui demande confirmation JANVIER 2016 Une amélioration qui demande confirmation 2015 s avère plus favorable que prévu pour les TPE-PME de Rhône-Alpes. Contrairement aux années précédentes, les entreprises qui déclarent un chiffre

Plus en détail

Licence professionnelle Assistant de gestion administrative

Licence professionnelle Assistant de gestion administrative Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Assistant de gestion administrative Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour

Plus en détail

Profil des auto-entrepreneurs et de leur entreprise

Profil des auto-entrepreneurs et de leur entreprise Profil des auto-entrepreneurs et de leur entreprise L année 2009 a été le témoin d un grand bouleversement en matière de création d entreprises avec la mise en place du régime de l auto-entrepreneur. Institué

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Biologie et biotechnologies de l Université Lille 1 Sciences et technologies - USTL Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

chapitre 4 L innovation dans Le GRoupe

chapitre 4 L innovation dans Le GRoupe chapitre 4 L innovation dans Le GRoupe 4.1 définir L innovation selon l insee, l innovation est un changement significatif de nature technique, commerciale, organisationnelle, structurelle ou de logique

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Géomatique et environnement de l Université Paris 1 - Panthéon- Sorbonne Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation

Plus en détail

La protection de vos revenus à votre pension est d une

La protection de vos revenus à votre pension est d une AVEZ-VOUS PROTÉGÉ La pension est certainement le souci majeur de beaucoup d entre vous. C est en tout cas ce que nous avons pu constater de la grande enquête de Vivium réalisée en collaboration avec Moneytalk.

Plus en détail

Projet MaVie. avec le

Projet MaVie. avec le Projet MaVie Maintien de l autonomie avec le vieillissement UN ENJEU DE SOCIÉTÉ ET DE SANTÉ PUBLIQUE ESSENTIEL Il a été démontré que la perte de fonction musculaire (perte de masse, de force et de qualité

Plus en détail

Fondation Roi Baudouin

Fondation Roi Baudouin RAPPORT D EVALUATION SUR LES SERVICES DE PROXIMITE ATTEINDRE CEUX QUI PARAISSENT INACCESSIBLES SYNTHESE Fondation Roi Baudouin Le présent rapport consiste en une analyse des projets qui ont été soutenus

Plus en détail

Erasmus pour Jeunes Entrepreneurs

Erasmus pour Jeunes Entrepreneurs Erasmus pour Jeunes Entrepreneurs Sophie FRANCESCHINI Chargée de mission CGPME - Bureau de représentation à Bruxelles Tel:+32.2.285.07.02 E-mail:sfranceschini@cgpme.fr www.erasmus-entrepreneurs.eu Erasmus

Plus en détail

#ActInSpace 2 e édition

#ActInSpace 2 e édition #ActInSpace 2 e édition www.cnes.fr/actinspace Le présent document détaille le projet #ActInSpace, un évènement grand public organisé par le Centre National d Etudes Spatiales (CNES) l Agence Spatiale

Plus en détail

Le concours est divisé en 2 catégories qui s inscrivent dans la Stratégie de Spécialisation Intelligente «S3»:

Le concours est divisé en 2 catégories qui s inscrivent dans la Stratégie de Spécialisation Intelligente «S3»: Règlement Article 1 : Objet Les Prix 2016 de l Innovation sont organisés par ID Champagne-Ardenne et financés par la Région Lorraine - Champagne-Ardenne - Alsace à l occasion des 11èmes Assises Recherche

Plus en détail

CREALIA le fonds d amorçage des entreprises innovantes

CREALIA le fonds d amorçage des entreprises innovantes CREALIA le fonds d amorçage des entreprises innovantes Mende Le 19 janvier 2009 CREALIA:954 av. Jean MERMOZ, 34000 Montpellier. Tel:0467171170 I. Le paradoxe régional Un paysage économique marqué : Une

Plus en détail

les metiers de la comptabilité une publication Orientations

les metiers de la comptabilité une publication Orientations les metiers de la comptabilité une publication Orientations Les cabinets prennent le dessus Sur les 400 000 personnes employées par le secteur, plus de la moitié travaillent dans les services financiers

Plus en détail

Charte d Entreprise. 1. UN ENGAGEMENT AU SERVICE DES HOMMES Des «Hommes» au service des «Hommes»

Charte d Entreprise. 1. UN ENGAGEMENT AU SERVICE DES HOMMES Des «Hommes» au service des «Hommes» Charte d Entreprise 1. UN ENGAGEMENT AU SERVICE DES HOMMES Des «Hommes» au service des «Hommes» Pour répondre à cet engagement fondamental, notre choix s est porté naturellement vers le recrutement de

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Administration des entreprises de l Université Montpellier 2 Sciences et techniques UM2 Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

2014, année record d engagement

2014, année record d engagement 18% Des entreprises installées en 2014 ont été soutenues par Initiative Nièvre 164 Emplois créés ou maintenus 66% Des projets portés par des demandeurs d emplois 2014, année record d engagement 817 000

Plus en détail

SERVICE NATIONAL DE LA JEUNESSE

SERVICE NATIONAL DE LA JEUNESSE SERVICE NATIONAL DE LA JEUNESSE 1 SERVICE NATIONAL DE LA JEUNESSE Sommaire Loi du 4 juillet 2008 sur la jeunesse (telle qu elle a été modifiée)... 3 SERVICE NATIONAL DE LA JEUNESSE 3 Loi du 4 juillet

Plus en détail

Appel à projets: le serious game au service de la filière numérique d Aquitaine

Appel à projets: le serious game au service de la filière numérique d Aquitaine REGION AQUITAINE - DELEGATION TIC Appel à projets: le serious game au service de la filière numérique d Aquitaine La Région Aquitaine soutient une politique ambitieuse de développement numérique. Dans

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

3e Prix de l Innovation Technologique

3e Prix de l Innovation Technologique introduction Depuis de nombreuses années, le rôle de la recherche et de l innovation dans le progrès économique et social apparaît de plus en plus clairement. 3e Prix de, l Innovation Technologique Les

Plus en détail

Formation de base des dirigeants de PME en France (1999) :

Formation de base des dirigeants de PME en France (1999) : Chapitre 1- Les PME: Spécificités et problématiques liées au développement: 1-1- Le monde méconnu des PME : Les petites et moyennes entreprises sont mal connues du grand public et des médias qui ne les

Plus en détail

- 1 - Association COMPRENDRE. Compte rendu de la rencontre-débat du 8 avril 2008 à Orsay

- 1 - Association COMPRENDRE. Compte rendu de la rencontre-débat du 8 avril 2008 à Orsay - 1 - Association COMPRENDRE 15 E Avenue Saint Jean de Beauregard 91400 Orsay Tél. : 06 88 18 09 05 courriel: michel.mosse@wanadoo.fr Compte rendu de la rencontre-débat du 8 avril 2008 à Orsay " Les Sociétés

Plus en détail

Maîtrise Génie électrique et informatique industrielle (GEII)

Maîtrise Génie électrique et informatique industrielle (GEII) Maîtrise Génie électrique et informatique industrielle (GEII) La population de diplômés de l IUP Génie Informatique et Statistique est de 35 pour l année 003. Dans le cadre de l enquête 005, 88,5 % (3

Plus en détail

La création d entreprises dans le Centre en 2009

La création d entreprises dans le Centre en 2009 La création d entreprises dans le Centre en 2009 17 655 créations d entreprises en 2009 dans la région Centre Comme dans l ensemble des régions de France, le Centre a enregistré un nombre record de créations

Plus en détail

Prix AEF - 5 ème édition Universités - Entreprises "Les meilleures initiatives partagées"

Prix AEF - 5 ème édition Universités - Entreprises Les meilleures initiatives partagées Prix AEF - 5 ème édition Universités - Entreprises "Les meilleures initiatives partagées" Groupe AEF est une agence de presse professionnelle d information spécialisée dans les domaines de l Education,

Plus en détail

Exercice 3.1 - Chapitre 3 : Les principes comptables généralement reconnus

Exercice 3.1 - Chapitre 3 : Les principes comptables généralement reconnus Date : Octobre 2006 Exercice 3.1 - Chapitre 3 : Les principes comptables généralement reconnus Arc-en-ciel inc. 1 Vincent Pagé, président de l entreprise Arc-en-Ciel inc., qui se spécialise dans la fabrication

Plus en détail

«FORMATIONS ET EMPLOI» - Édition 2009

«FORMATIONS ET EMPLOI» - Édition 2009 DARES (Direction de l animation de la recherche, des études et des statistiques) DEPP (Direction de l évaluation, de la prospective et de la performance) D Dossier de presse «FORMATIONS ET EMPLOI» - Édition

Plus en détail

Radio et télévision 15 %

Radio et télévision 15 % culture Secrétariat général Délégation au développement et aux affaires internationales Département des études, de la prospective et des statistiques 182, rue Saint-Honoré, 75033 Paris cedex 01 01 40 15

Plus en détail

Licence professionnelle Management des PME - PMI

Licence professionnelle Management des PME - PMI Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Management des PME - PMI Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Les ressources humaines

Les ressources humaines Les ressources humaines L assurance emploie environ 210 000 personnes en France. Face aux évolutions démographiques et en réponse aux besoins croissants en qualifications, le secteur continue de recruter

Plus en détail

Master Génie pétrolier

Master Génie pétrolier Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Génie pétrolier Université de Pau et des Pays de l Adour - UPPA Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Licence Economie et mathématiques

Licence Economie et mathématiques Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Economie et mathématiques Université Toulouse 1 Capitole - UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Notre savoir-faire innovant vous fera découvrir une autre approche des Services à la Personne. Votre projet sera valorisé.

Notre savoir-faire innovant vous fera découvrir une autre approche des Services à la Personne. Votre projet sera valorisé. Vous avez une véritable sensibilité pour l aide au maintien à domicile des personnes âgées, et le sens du service pour les particuliers, rejoignez ceux qui aiment servir les autres. Notre savoir-faire

Plus en détail

Vous proposez un placement d épargne solidaire et vous voulez le promouvoir?

Vous proposez un placement d épargne solidaire et vous voulez le promouvoir? www.finansol.org Vous proposez un placement d épargne solidaire et vous voulez le promouvoir? Ce guide vous donne toutes les informations liées au label Finansol et vous indique la marche à suivre si vous

Plus en détail

Mesures de soutien à l innovation et au développement technologique. Bilan au 31 décembre 2001

Mesures de soutien à l innovation et au développement technologique. Bilan au 31 décembre 2001 Mesures de soutien à l innovation et au développement technologique Bilan au 31 décembre 2001 Ministère de la Recherche Direction de la technologie mars 2002 MINISTERE DE LA RECHERCHE DIRECTION DE LA TECHNOLOGIE

Plus en détail

Captation vidéo de la manifestation de remise des prix «Initiative au Féminin» Initiative Doubs Territoire de Belfort Juin 2015

Captation vidéo de la manifestation de remise des prix «Initiative au Féminin» Initiative Doubs Territoire de Belfort Juin 2015 CAHIER DES CHARGES Captation vidéo de la manifestation de remise des prix «Initiative au Féminin» Initiative Doubs Territoire de Belfort Juin 2015 Philippe VOGNE Directeur Tél. : 03 81 65 37 65 philippe.vogne@initiative-doubsterritoiredebelfort.fr

Plus en détail

L initiative PME à l Agence spatiale européenne

L initiative PME à l Agence spatiale européenne l iniative pme L initiative PME à l Agence spatiale européenne F. Doblas & N. Bougharouat Bureau de la Politique industrielle, Section des Relations industrielles, ESA, Paris L initiative PME de l ESA

Plus en détail

JEREMIE AUVERGNE. I. Présentation de l action. Contexte Développement de l action et enjeux. Politique partenariale

JEREMIE AUVERGNE. I. Présentation de l action. Contexte Développement de l action et enjeux. Politique partenariale JEREMIE AUVERGNE I. Présentation de l action Le programme JEREMIE Auvergne (Joint European Ressources For Micro To Medium Entreprises) a été créé à partir d une initiative de la Commission européenne et

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Psychologie de l Université Paris Descartes Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Journalisme et medias régionaux de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section

Plus en détail

Les aides fiscales à la recherche Le CIR et la JEI. AGORANOV 12 janvier 2012

Les aides fiscales à la recherche Le CIR et la JEI. AGORANOV 12 janvier 2012 Les aides fiscales à la recherche Le CIR et la JEI AGORANOV 12 janvier 2012 Le Crédit d impôt recherche - Objectif? Aider les entreprises à accroître leurs dépenses de R&D - Quelles entreprises sont concernées?

Plus en détail

...tellement convaincu des bienfaits de ce LABEL, j en parle avec mes clients, et je vois l intérêt que cela génère...

...tellement convaincu des bienfaits de ce LABEL, j en parle avec mes clients, et je vois l intérêt que cela génère... Les services entreprises Actualité juridique Actualité RH Clubs Experts Formations du dirigeant Votre email : Votre mot de passe: Mot de passe oublié lundi 4 mai 2009 SERVICE AUX ENTREPRISES Une entreprise

Plus en détail

Licence professionnelle Economie de la construction

Licence professionnelle Economie de la construction Formations et diplômes Rapport d évaluation Licence professionnelle Economie de la construction Université Claude Bernard Lyon 1 - UCBL Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail

Licence professionnelle Technicien coordinateur de l aide psycho-sociale à l aidant

Licence professionnelle Technicien coordinateur de l aide psycho-sociale à l aidant Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Technicien coordinateur de l aide psycho-sociale à l aidant Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature RESEAUX THEMATIQUES FRENCH TECH Dossier de candidature DEPOT DES CANDIDATURES : Les dossiers de candidature ne doivent pas faire plus de 30 pages (plus un maximum de 10 pages d annexes). Pour les écosystèmes

Plus en détail

LA RÉGION SOUTIENT LES JEUNES RÉUNIONNAIS VERS L EXCELLENCE ÉDUCATIVE. Plan Régional pour la réussite éducative

LA RÉGION SOUTIENT LES JEUNES RÉUNIONNAIS VERS L EXCELLENCE ÉDUCATIVE. Plan Régional pour la réussite éducative Plan Régional pour la réussite éducative LA RÉGION SOUTIENT LES JEUNES RÉUNIONNAIS VERS L EXCELLENCE ÉDUCATIVE DOSSIER DE PRESSE 10 juillet 2012 guichet jeunes et aides régionales pour les étudiants Préambule

Plus en détail

L innovation en Région Lorraine. Le positionnement technologique de. Sources et Méthodologie. la Lorraine. Complément d informations

L innovation en Région Lorraine. Le positionnement technologique de. Sources et Méthodologie. la Lorraine. Complément d informations Le positionnement technologique de la Au sein du panel, la se positionne en 11ème position pour le nombre de brevets déposés en 2005. Son niveau de brevets est très proche de neuf régions notamment Kassel,

Plus en détail

Sanitaire et Social. Tableau de bord Formation. en Provence Alpes Côte d'azur. En ligne. Décembre 2011. L essentiel

Sanitaire et Social. Tableau de bord Formation. en Provence Alpes Côte d'azur. En ligne. Décembre 2011. L essentiel BULLETIN DU SANITAIRE ET SOCIAL EN PROVENCE ALPES CÔTE D AZUR n 4 Décembre 211 Tableau de bord Formation En ligne Sanitaire et Social en Provence Alpes Côte d'azur Pour cette troisième édition, le tableau

Plus en détail

Master en Navigation par Satellites (GNSS)

Master en Navigation par Satellites (GNSS) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master en Navigation par Satellites (GNSS) Ecole Nationale de l Aviation Civile (ENAC) Toulouse Institut Supérieur de l Aéronautique et de l Espace (ISAE) Toulouse

Plus en détail

LES AIDES À LA MOBILITÉ GÉOGRAPHIQUE : UN COUP DE POUCE POUR LE RETOUR À L EMPLOI

LES AIDES À LA MOBILITÉ GÉOGRAPHIQUE : UN COUP DE POUCE POUR LE RETOUR À L EMPLOI ÉCLAIRAGES ET SYNTHÈSES DÉCEMBRE 2014 N 10 SOMMAIRE P.2 LA SITUATION AU REGARD DE L EMPLOI VARIE EN FONCTION DE L AIDE P.3 QUATRE BÉNÉFICIAIRES SUR DIX DÉCLARENT AVOIR FAIT DES CONCESSIONS POUR RETROUVER

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES

APPEL A CANDIDATURES APPEL A CANDIDATURES Programme d incubation d entreprises sociales technologiquement innovantes. DOSSIER DE CANDIDATURE Mars 2013-1/5 QUAND LES TECHNOLOGIES PEUVENT REPONDRE A DES PROBLEMATIQUES SOCIALES

Plus en détail

Les principales causes d échec d une création d entreprise

Les principales causes d échec d une création d entreprise CHAPITRE 1 Les principales causes d échec d une création d entreprise Introduction «[ ] Échouer, c est avoir la possibilité de recommencer de manière plus intelligente [ ]» Henry Ford Depuis ces dix dernières

Plus en détail

Perspectives collégiales

Perspectives collégiales Perspectives collégiales Vol. 6 N o 4 Janvier 2011 Perspectives collégiales est un bulletin électronique mensuel publié par la Fédération des cégeps, qui représente les 48 établissements du réseau collégial

Plus en détail

4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile

4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOINS DE LONGUE DURÉE 4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile (Suivi de la section 3.10 du Rapport annuel 2001) CONTEXTE Le

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Formateur d'adultes de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des

Plus en détail

PRIX REGIONAL «Entrepreneuriat féminin» en Poitou-Charentes

PRIX REGIONAL «Entrepreneuriat féminin» en Poitou-Charentes PRIX REGIONAL «Entrepreneuriat féminin» en Poitou-Charentes * Règlement Année 2014 REMISE DES DOSSIERS DE CANDIDATURE : Pour le jury du 10 octobre 2014 : dépôt des dossiers AU PLUS TARD LE 1er octobre

Plus en détail

Lancement du site internet de l URMA Midi Pyrénées Université Régionale des Métiers et de l Artisanat. www.urma-mp.fr

Lancement du site internet de l URMA Midi Pyrénées Université Régionale des Métiers et de l Artisanat. www.urma-mp.fr Lancement du site internet de l URMA Midi Pyrénées Université Régionale des Métiers et de l Artisanat www.urma-mp.fr 15 avril 2013 La Chambre Régionale de Métiers et de l Artisanat de Midi-Pyrénées lance

Plus en détail

Les clusters labellisés «Grappes d entreprises»

Les clusters labellisés «Grappes d entreprises» Arnaud STRAPPE Tutrice académique : Corinne L Harmet-Odin Sommaire : Fiche Technique Les clusters labellisés «Grappes d entreprises» 1. Contexte / Introduction 2. Définition des «grappes d entreprises»

Plus en détail

Discours du Président de la CGPME Jean-François Roubaud

Discours du Président de la CGPME Jean-François Roubaud 5 ème CONFÉRENCE ANNUELLE DES ENTREPRENEURS lundi 12 novembre 2012 Paris Discours du Président de la CGPME Jean-François Roubaud Monsieur le Ministre, Mesdames et messieurs, «L avenir est quelque chose

Plus en détail

Fonds social européen Investir dans les ressources humaines

Fonds social européen Investir dans les ressources humaines Fonds social européen Investir dans les ressources humaines Commission européenne Cette publication est disponible dans toutes les langues officielles de l Union européenne (UE). Ni la Commission européenne

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion de projets innovants

Licence professionnelle Gestion de projets innovants Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion de projets innovants Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Droit public. Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Droit public. Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Droit public Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

LES TROPHEES DE L INNOVATION LOUIS PASTEUR

LES TROPHEES DE L INNOVATION LOUIS PASTEUR Trophées de l innovation Louis Pasteur ENILBIO BP 49 39800 Poligny Cedex Tél. 03 84 73 76 76 Fax. 03 84 37 07 28 Internet : www.enil.fr LES TROPHEES DE L INNOVATION LOUIS PASTEUR Concours organisé en partenariat

Plus en détail

Les aides octroyées par le Challenge First Step sont financées par l'abondement Carnot des Instituts de CEA Tech.

Les aides octroyées par le Challenge First Step sont financées par l'abondement Carnot des Instituts de CEA Tech. Présentation Challenge First Step, c est quoi? L'objectif du concours d'idées Challenge First Step Edition 2015 est de susciter et détecter les bonnes idées de projet valorisation technologique à un stade

Plus en détail

Communiqué de Presse

Communiqué de Presse 1er réseau de financement des créateurs d entreprise 228 plateformes d accompagnement dans toute la France 16 200 entreprises et 38 500 emplois créés ou maintenus en 2014 Communiqué de Presse Lancement

Plus en détail

Baromètre - Le Crédit d'impôt Recherche dans le numérique 15/01/2015

Baromètre - Le Crédit d'impôt Recherche dans le numérique 15/01/2015 Baromètre - Le Crédit d'impôt Recherche dans le numérique 15/01/2015 Enquête - Le Crédit d'impôt Recherche dans le numérique Le Crédit d Impôt Recherche est une mesure fiscale destinée à soutenir l'effort

Plus en détail

Business Angels. Haut de bilan

Business Angels. Haut de bilan Business Angels Acteurs du Financement Haut de bilan CASABLANCA Le 30 septembre 2010 Intervenant : Guy Gensollen, Vice Président Provence Business Angels Sommaire 1 - Business Angels 2 - Provence Business

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Sciences du management de l Université du Littoral Côte d Opale - ULCO Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Diagnostic et Préconisations dans la mise en uvre d une charte d accueil Art 28 Code des Marchés Publics

CAHIER DES CHARGES Diagnostic et Préconisations dans la mise en uvre d une charte d accueil Art 28 Code des Marchés Publics CAHIER DES CHARGES Diagnostic et Préconisations dans la mise en uvre d une charte d accueil Art 28 Code des Marchés Publics I - Orientations Générales Améliorer l accueil du public est une priorité des

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Etudes et projets d'organisation de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012

Plus en détail

APPUYER LE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES PORTEUSES DE VALEUR AJOUTÉE ÉCONOMIQUE, SOCIALE ET ÉCOLOGIQUE

APPUYER LE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES PORTEUSES DE VALEUR AJOUTÉE ÉCONOMIQUE, SOCIALE ET ÉCOLOGIQUE NOTRE MISSION APPUYER LE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES PORTEUSES DE VALEUR AJOUTÉE ÉCONOMIQUE, SOCIALE ET ÉCOLOGIQUE Accompagner dans la durée les entreprises dans leur développement Attirer en Île-de-France

Plus en détail

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Au cours des deux dernières années, on a vu naître plus de 25 000 PME un chiffre impressionnant si l on tient compte de la vigueur du marché du travail.

Plus en détail

LES TROPHEES DE L INNOVATION LOUIS PASTEUR

LES TROPHEES DE L INNOVATION LOUIS PASTEUR Trophées de l innovation Louis Pasteur ENILBIO BP 49 39800 Poligny Cedex Tél. 03 84 73 76 76 Fax. 03 84 37 07 28 Internet : www.enil.fr 11 ème EDITION LES TROPHEES DE L INNOVATION LOUIS PASTEUR Concours

Plus en détail

Coûts de production et stratégies gagnantes des élevages charolais

Coûts de production et stratégies gagnantes des élevages charolais Coûts de production et stratégies gagnantes des élevages charolais Les Chambres d agriculture de l Allier et du Puy-de-Dôme organisent des formations collectives d analyse des résultats économiques afin

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Information, communication, culture de l Université Lille 3 - Sciences humaines et sociales - Charles de Gaulle Vague E 2015-2019

Plus en détail

Licence professionnelle Métiers de l'administration territoriale

Licence professionnelle Métiers de l'administration territoriale Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Métiers de l'administration territoriale Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour

Plus en détail