LE COMITÉ D INVESTISSEMENT DE LA GESTION PRIVÉE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE COMITÉ D INVESTISSEMENT DE LA GESTION PRIVÉE"

Transcription

1 DE LA GESTION PRIVÉE COMPTE RENDU DAVID DESOLNEUX DIRECTEUR DE LA GESTION SCÉNARIO ÉCONOMIQUE ACTIVITÉS La croissance économique redémarre, portée par les pays développés. Aux Etats-Unis, après une croissance révisée à la hausse au troisième trimestre (+3,6%), nous anticipons une croissance de 2,9% en L activité est soutenue par la demande domestique et par un chômage en baisse. En Europe, le troisième trimestre confirme le retour à une légère croissance (+0,1%), portée par la consommation locale. L amélioration attendue de l activité pour 2014 reste liée à une diminution des politiques d austérité et à une amélioration des chiffres de l emploi. INFLATION Nous assistons à une baisse généralisée de l inflation. Aux Etats-Unis, la baisse des prix énergétiques permet de maintenir notre prévision d une inflation basse pour 2014 à 1,6%. En Europe, la faiblesse de la conjoncture et le mauvais comportement du marché de l emploi ont ramené l inflation à un taux de 1,4% sur Nous révisons de nouveau notre anticipation pour 2014 en la portant à 1,1%. TAUX L arrivée de M me Yellen à la tête de la banque centrale américaine ne devrait pas entraîner de changement significatif sur la politique monétaire américaine. La fin du «tapering» ne remet pas en cause la politique de taux bas. En Europe, la baisse de 0,25 points des taux et l annonce d un maintien d une politique accommodante pour une durée de 2 ans par la BCE confirment que les taux resteront durablement bas.. DEVISES Depuis quelques jours avec la fin du «tapering» de la Fed, nous anticipons une reprise graduelle du dollar contre l euro. MATIÈRES PREMIÈRES La fin des craintes géopolitiques et des stocks élevés poussent les prix des matières premières énergétiques à la baisse. Le redémarrage de l activité en Chine permet une stabilisation des cours des matières premières industrielles après plusieurs mois de baisse. PIB Etats-Unis + 1,8 % + 2,9 % Inflation Taux directeurs* Taux à 10 ans* Zone euro 0,4 % + 0,9 % Etats-Unis + 1,5 % + 1,6 % Zone euro + 1,4 % + 1,1 % Réserve fédérale + 0,25 % + 0,25 % BCE + 0,25 % + 0,25 % OAT + 2 % + 2,5 % US Treasuries + 2 % + 3,2 % Euro-dollar* 1,30 1,25/1,35 Source interne.

2 ALLOCATION GLOBALE DU COMITÉ Les marchés actions européens, américains et japonais ont terminé l année 2013 au plus haut. Après cette belle performance, nous aurions pu constater des prises de bénéfices en fin d année. Il n en a rien été. Reflétant un appétit toujours fort des investisseurs pour les actions, les marchés bénéficient d un momentum toujours porteur. La vigueur de la reprise américaine se répercute sur le reste du monde. L Europe est sortie de récession et, hormis en France, la croissance s accélèrera en Les pays émergents, grands perdants en 2013 abordent, eux aussi, l année 2014 avec des indicateurs statistiques qui repassent au vert. C est donc dans un contexte de croissance économique mondiale retrouvée que s annonce l année boursière Cet optimisme est cependant tempéré par l annonce de la Réserve Fédérale américaine d une réduction progressive de ses rachats de dette obligataire, induisant à terme une remontée des taux américains. Les flux de capitaux qui ont impacté les marchés en 2013 pourraient alors réapparaître de nouveau cette année en fonction des décisions de la Fed et se répercuter sur l ensemble des places financières mondiales. Le Comité d investissement décide de maintenir son allocation inchangée : forte surpondération sur les actions.. Actions Allocation Globale Europe Etats-Unis Pays émergents Japon Les valorisations des marchés actions redeviennent attractives Soutien au secteur bancaire et valorisations attractives. L accélération de la croissance contribuera à l amélioration des résultats des sociétés. La correction récente, qui sera, à terme, une opportunité de repositionnement n est pas terminée. La consommation locale redémarre, les valorisations des actions sont historiquement basses. Taux Les rendements n offrent plus d opportunités. Les emprunts du secteur privé bénéficient d une prime de rendement par rapport aux emprunts d Etats. Le risque de remontée des taux limite l attractivité. Les rendements élevés offrent une diversification intéressante pour un investisseur en euros. Les rendements des emprunts d Etats et du secteur privé sont proches de zéro. ++ forte surpondération + surpondération = neutre sous-pondération forte sous-pondération ORIENTATIONS DE GESTION TAUX Si la Fed a confirmé la réduction programmée de sa politique de rachats de titres, elle maintient cependant sa politique de taux bas. Les taux américains des emprunts d Etats, après être remontés en quelques mois de 1,6% à 3%, se stabilisent. En Europe, la croissance reste trop faible. Les taux devraient donc rester bas en Europe en Emprunts d Etat Dans ce contexte, hormis sur les emprunts d Etats périphérique (Italie, Espagne) nous restons à l écart des emprunts d Etats européens dont le faible rendement et la volatilité n offrent pas d opportunités d investissements. Emprunts du secteur privé L absence de rendements sur les emprunts d Etat et la défiance qui a entouré ceux des pays émergents ont poussé les investisseurs vers les emprunts du secteur privé. Ces derniers, ont encore connu de belles performances en 2013 avec, comme corollaire, une baisse de leur rendement. Actuellement proches des 2 à 3 %, ces rendements sont de moins en moins attractifs, surtout après les belles performances de cette classe d actifs depuis Nous restons exclusivement positionnés sur les emprunts du secteur privé avec une stratégie de conservation des titres jusqu à leur échéance et dans une optique de rendement. 2

3 Les indices des marchés actions au 31 décembre 2013 France Europe Etats-Unis Emergents Japon Indice CAC 40 Stoxx 600 S&P 500 MSCI émergents Nikkei 225 Performance YTD + 17,99 % + 17,37 % + 24,04 % 9,06 % + 21,11 % PER (2013) 12,79 x 13,81 x 15,40 x 10,44 x 19,75 x Rendement + 3,18 % + 3,27 % + 1,93 % + 2,69 % + 1,39 % Source interne ACTIONS La conjoncture économique s améliore et reste favorable aux marchés actions. Les flux restent orientés vers les pays développés avec la fin du tapering. La surpondération est maintenue dans les portefeuilles. Zone euro/usa Aux Etats-Unis, pour ce début d année, les actions restent portées par la croissance économique mondiale et par les valeurs technologiques. La prochaine période de publication de résultats qui va débuter pourrait cependant entraîner des prises de bénéfices. En effet, on ne peut pas exclure des déceptions liées au ralentissement des pays émergents et à la volatilité de leurs devises. Le cas échéant, ces mouvements pourront être mis à profit pour renforcer l exposition afin de bénéficier de l accélération de la croissance économique américaine. En Europe, la croissance économique reste insuffisante pour justifier une hausse encore conséquente des principaux indices. On assiste, depuis quelques semaines, à un décalage de performance important entre les valeurs domestiques, les valeurs exportatrices et les valeurs de croissance. Si les deux premières sont orientées à la baisse, les valeurs de croissance restent très recherchées par les investisseurs. Cette dichotomie pourrait s inverser en cas de remontée des taux aux Etats-Unis. Le dollar américain pourrait alors attirer de nouveau les investisseurs. L euro et nos entreprises exportatrices retrouveraient ainsi une compétitivité mise à mal par les parités de change. Nous maintenons donc une double stratégie sur les valeurs européennes. Un positionnement sur les valeurs de croissance et une prise progressive de positions sur les valeurs exportatrices directement exposées à la croissance mondiale. Zones émergentes La situation des marchés reflète plus les sorties de capitaux liées aux anticipations de fin de politique monétaire accommodante de la Fed, que les bonnes nouvelles économiques. L annonce de vastes réformes en Chine et l impact grandissant de la consommation locale permettront aux économies émergentes de rester sur un rythme de croissance élevé. Nous restons, pour ce début d année, sous-investi sur les pays émergents et l allocation est principalement réalisée au travers de grandes sociétés exportatrices européennes et américaines. Thématiques et secteurs privilégiés Nous favorisons la thématique des petites et moyennes capitalisations. Ces valeurs bénéficient en Europe d un double attrait. D une part des valorisations attractives et un positionnement axé sur les secteurs de croissance et d autre part, d un flux de capitaux important lié à la création du PEA PME-ETI. Le fonds KBL Richelieu Croissance PME est recommandé pour se positionner sur cette thématique. En conclusion, le Comité d Investissement détermine la stratégie d allocation suivante : Répartition d actifs pour une stratégie équilibrée Répartition d actifs pour une stratégie dynamique 55 % Actions 45 % Taux 85 % Actions 15 % Monétaire 3

4 ALLOCATIONS DE PORTEFEUILLES PAR PROFIL DE RISQUE Janvier 2014 : surpondération actions CONSERVATRICE DÉFENSIVE DÉFENSIVE portefeuille < e 4 Actions 0 % Europe 0 % USA 0 % Taux 95 % KBL Richelieu Monétaire 30 % KBL Richelieu Rendement % KBL Richelieu Obligations Court Terme 30 % Diversifiés 0 % Liquidités 5 % EQUILIBRÉE Actions 35 % Europe 35 % KBL Richelieu Spécial 10 % KBL Richelieu Croissance PME 15 % KBL Richelieu Europe Dividend 5 % KBL Richelieu France 5 % USA 0 % KBL Key Fund North America 0 % Taux 30 % KBL Richelieu Monétaire 5 % KBL Richelieu Rendement % Diversifiés 35 % KBL epb Flagship 15 % Sensibilité actions globale* : 53 % PEA FLEXIBLE Actions 80 % OPCVM 80 % KBL Richelieu France 20 % KBL Richelieu Spécial 15 % KBL Richelieu Croissance PME 25 % Diversifiés 17 % KBL Richelieu Flexible 17 % Liquidités 3 % Sensibilité actions globale* : 89 % Actions 20 % Europe 20 % KBL Richelieu Europe Dividend 10 % Taux 65 % KBL Richelieu Obligations EUR 10 % KBL Richelieu Monétaire 5 % KBL Richelieu Rendement % KBL Richelieu Obligations Court Terme 30 % Diversifiés 15 % KBL Richelieu Flexible 5% KBL epb Flagship 10 % Sensibilité actions globale* : 28 % DYNAMIQUE Actions 59 % Europe 54 % KBL Richelieu Spécial 13 % KBL Richelieu Croissance PME 17 % KBL Richelieu Europe Dividend 10 % KBL Richelieu France 14 % USA 5 % KBL Key Fund North America 5 % KBL Key Fund Emerging Market 0 % Taux 0 % KBL Richelieu Monétaire 0 % Liquidités 1 % Diversifiés 40 % KBL epb Flagship 20 % Sensibilité actions globale* : 79 % En rose : vente ou allégement En violet : achat ou renforcement *La sensibilité actions globale des stratégies incluent en complément de la pondération actions, le pourcentage d actions détenu au travers des fonds diversifiés (KBL Richelieu Flexible, KBL epb Flagship, ) Actions 50 % KBL Richelieu Flexible 40 % Taux 50 % KBL Richelieu Monétaire 10 % KBL Richelieu Rendement % Liquidités 0 % Sensibilité actions globale* : 30 % ÉQUILIBRÉE portefeuille < e Actions 70 % KBL Richelieu Spécial Monde 0 % KBL Richelieu Flexible 30 % KBL Richelieu Europe Dividende 10 % Taux 30 % KBL Richelieu Rendement % Sensibilité actions globale* : 55 % DYNAMIQUE portefeuille < e Actions 95 % KBL Richelieu Spécial 10 % KBL Richelieu Spécial Monde 0 % KBL Richelieu Flexible 30 % KBL Richelieu France 15 % Liquidités 5 % Sensibilité actions globale* : 80 % PEA FLEXIBLE < e Actions 100 % KBL Richelieu Spécial 25 % KBL Richelieu France 15 % Liquidités 0 % Sensibilité actions globale* : 90 % Allocation non retraitée de l allocation réelle en actions constatée dans les OPCVM sélectionnés. Allocation moyenne recommandée sur les portefeuilles gérés selon le profil choisi. Cette allocation moyenne reflète l opinion de KBL Richelieu Banque Privée à la date de publication de la présente lettre et est susceptible d être révisée ultérieurement en fonction, notamment, de l évolution des marchés et des analyses.

5 VOS CONTACTS JEAN-MARC CHEVASSUS Directeur Commercial de la Distribution Basé à Lyon (Paris) DAVID DESOLNEUX Directeur de la Gestion L ÉQUIPE COMMERCIALE GÉRARD BROGINI Directeur Régional - Sud Basé à Toulon CAROLINE BOUYER Relations Partenaires - Paris IdF et Nord Basée au siège (Paris) L ÉQUIPE GESTION SOUS MANDAT CHRISTOPHE DESCHAMPS Gérant de portefeuilles DAVID BARLET Gérant de portefeuilles FRANÇOIS WIPPERN Relations Partenaires - Aquitaine Basé à Bordeaux MARIE FERNANDES Responsable Middle Office Distribution Basée au siège (Paris) Ce document non contractuel, strictement limité à l usage privé du destinataire, vous est adressé par KBL Richelieu Banque Privée à titre informatif et ne contient pas d incitation ni d offre de transaction de quelque service ou produit financier que ce soit. Il ne constitue en aucun cas un conseil, lequel ne peut être délivré que dans le cadre d une étude personnalisée. Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Les chiffres cités ont traits aux années écoulées. Les informations fournies proviennent de sources dignes de foi. Les données chiffrées, commentaires et analyses figurant dans ce document reflètent le sentiment à ce jour de KBL Richelieu Banque Privée notamment sur les marchés et leur évolution et sont susceptibles d être révisés ultérieurement. Ils ne sauraient toutefois constituer un quelconque engagement ou garantie de KBL Richelieu Banque Privée. En aucun cas la responsabilité de KBL Richelieu Banque Privée ne saurait être engagée par une décision d investissement, de désinvestissement ou de conservation prise sur la base desdits commentaires, chiffres et/ou analyses. Il appartient à chaque investisseur de se procurer les différents descriptifs règlementaires de chaque OPCVM ou autres titres financiers avant tout investissement pour analyser son risque, se forger sa propre opinion et afin de s assurer notamment de l adéquation de cet investissement à sa situation financière. Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978, vous disposez d un droit d accès et de rectification aux données personnelles vous concernant auprès de nos services. Vous avez également la possibilité de demander à ne plus recevoir de courriers de sollicitation. Vous pouvez par conséquent nous écrire à l adresse suivante : KBL Richelieu Banque Privée, Administration centrale, 22 boulevard Malesherbes Paris. Le Comité d investissement est publié par KBL Richelieu Banque Privée. Ce document confidentiel ne peut ëtre utilisé dans un autre but que celui pour lequel il a été conçu et ne peut pas être reproduit, diffusé ou communiqué à des tiers, en tout ou partie, sans l autorisation préalable et écrite des sociétés du groupe KBL Richelieu. KBL Richelieu Banque Privée 22, boulevard Malesherbes Paris Tél. : +33 (0) Fax : +33 (0) Société anonyme au capital de ? RCS Paris Banque prestataire de services d investissement Garantie financière et responsabilité civile professionnelle conformes aux articles L et L du Code des assurances Intermédiaire en assurance N ORIAS (www.orias.fr) Conclusions et orientations 21 mai 2013 Document d information strictement confidentiel, réservé à l usage privé des CGP distributeurs.

Votre banque d affaires privées

Votre banque d affaires privées Votre banque d affaires privées SOMMAIRE editorial Une banque privée au service de ses clients 3 L accompagnement patrimonial L analyse patrimoniale 4 L offre patrimoniale 5/6 La gestion de portefeuille

Plus en détail

mai COMMENTAIRE DE MARCHÉ

mai COMMENTAIRE DE MARCHÉ mai 2014 COMMENTAIRE DE MARCHÉ SOMMAIRE Introduction 2 En bref 3 INTRODUCTION L heure semble au découplage entre les Etats-Unis et l Europe. Alors que de l autre côté de l Atlantique, certains plaident

Plus en détail

RAPPORT SEMESTRIEL. ACER ACTIONS S1 au 30.06.2013. Acer Finance Société de Gestion agrément AMF n GP-95009

RAPPORT SEMESTRIEL. ACER ACTIONS S1 au 30.06.2013. Acer Finance Société de Gestion agrément AMF n GP-95009 RAPPORT SEMESTRIEL ACER ACTIONS S1 au 30.06.2013 Acer Finance Société de Gestion agrément AMF n GP-95009 8 rue Danielle Casanova 75002 Paris Tel: +33(0)1.44.55.02.10 / Fax: +33(0)1.44.55.02.20 acerfinance@acerfinance.com

Plus en détail

Boussole. Divergence des indicateurs avancés. Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue!

Boussole. Divergence des indicateurs avancés. Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue! Boussole Juin 2015 Divergence des indicateurs avancés Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue! Les règles du placement financier - Partie III Votre patrimoine,

Plus en détail

DORVAL FLEXIBLE MONDE

DORVAL FLEXIBLE MONDE DORVAL FLEXIBLE MONDE Rapport de gestion 2014 Catégorie : Diversifié International/Gestion flexible Objectif de gestion : L objectif de gestion consiste à participer à la hausse des marchés de taux et

Plus en détail

GENERALI INVESTMENTS EUROPE GF FIDELITE FR0010113894 15 juin 2015

GENERALI INVESTMENTS EUROPE GF FIDELITE FR0010113894 15 juin 2015 Sur la période 11 mai 2015 au 10 juin 2015, la performance du fonds est en retrait de -1.04% par rapport à son indicateur de référence*. Néanmoins, depuis le début d année, GF Fidélité surperforme son

Plus en détail

A PLUS FINANCE FONDS DE FONDS

A PLUS FINANCE FONDS DE FONDS FINANCE FONDS DE FONDS A PLUS DYNAMIQUE A PLUS PATRIMOINE A PLUS TALENTS A PLUS OBLIGATIONS RAPPORT DE AU 30-06-2015 COMMENTAIRE DE 1 er SEMESTRE 2015 Le premier semestre 2015 a été caractérisé par le

Plus en détail

AFIM EONOS 5 RAPPORT ANNUEL. Exercice clos le 31 décembre 2014. Société de gestion : AVENIR FINANCE INVESTMENT MANAGERS

AFIM EONOS 5 RAPPORT ANNUEL. Exercice clos le 31 décembre 2014. Société de gestion : AVENIR FINANCE INVESTMENT MANAGERS AFIM EONOS 5 RAPPORT ANNUEL Exercice clos le 31 décembre 2014 Code ISIN : Part B : FR0010789784 Part C : FR0010800300 Dénomination : AFIM EONOS 5 Forme juridique : FCP de droit français Compartiments/nourricier

Plus en détail

OPERA FRANCE FCP RAPPORT ANNUEL 2012

OPERA FRANCE FCP RAPPORT ANNUEL 2012 OPERA FRANCE FCP RAPPORT ANNUEL 2012 DEGROOF GESTION 1 rond-point des Champs Elysées 75008 PARIS tél. 33 (0)1 45 61 55 55 - www.degroof.fr CARACTERISTIQUES DE L OPCVM Classification : Actions françaises

Plus en détail

Fonds Assurance Retraite du contrat BNP Paribas Avenir Retraite Données au 31 décembre 2014. Communication à caractère publicitaire

Fonds Assurance Retraite du contrat BNP Paribas Avenir Retraite Données au 31 décembre 2014. Communication à caractère publicitaire Fonds Assurance Retraite BNP Paribas Avenir Retraite Données au 31 décembre 2014 Communication à caractère publicitaire Le contrat BNP Paribas Avenir Retraite est géré par Cardif Assurance Vie avec un

Plus en détail

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT La Banque de Luxembourg met à votre service son expertise en matière de gestion

Plus en détail

2015 et l investissement en actions : la prise de risque est-elle justifiée?

2015 et l investissement en actions : la prise de risque est-elle justifiée? Flash Stratégie Janvier 2015 2015 et l investissement en actions : la prise de risque est-elle justifiée? Jean Borjeix Paris, le 20 janvier 2015 Dans ce document nous allons tout d abord rapprocher nos

Plus en détail

CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES

CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES Direction Épargne et Clientèle Patrimoniale Date de diffusion : 26 janvier 2015 N 422 CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES Dans une démarche d accompagnement auprès de vos clients, plusieurs communications

Plus en détail

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés POUR DIFFUSION : À Washington : 9h00, le 9 juillet 2015 STRICTEMENT CONFIDENTIEL JUSQU À DIFFUSION Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés La croissance

Plus en détail

Présentation au Cercle finance du Québec

Présentation au Cercle finance du Québec PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Québec, 19 janvier 1 Présentation au Cercle finance du Québec François Dupuis Vice-président et économiste en chef Mouvement des caisses Desjardins Matières premières

Plus en détail

Privilégier les actions et les emprunts d entreprise aux placements monétaires et aux emprunts d Etat AAA

Privilégier les actions et les emprunts d entreprise aux placements monétaires et aux emprunts d Etat AAA Swisscanto Asset Management SA Waisenhausstrasse 2 8021 Zurich Téléphone +41 58 344 49 00 Fax +41 58 344 49 01 assetmanagement@swisscanto.ch www.swisscanto.ch Politique de placement de Swisscanto pour

Plus en détail

Millésime Excellence VI Investir au cœur de la gestion privée

Millésime Excellence VI Investir au cœur de la gestion privée Millésime Excellence VI Investir au cœur de la gestion privée Obligation de droit français à capital intégralement garanti à l échéance émise par Natixis * Durée de détention conseillée : 8 ans jusqu au

Plus en détail

Cedrus Sustainable Opportunities CSO Présentation du fonds Réservé exclusivement aux clients professionnels au sens de la Directive MIF

Cedrus Sustainable Opportunities CSO Présentation du fonds Réservé exclusivement aux clients professionnels au sens de la Directive MIF Cedrus Sustainable Opportunities CSO Présentation du fonds Cette information est établie à l'intention exclusive de son destinataire et est strictement confidentielle Cedrus AM est une Société de Gestion

Plus en détail

Donner du sens à votre investissement

Donner du sens à votre investissement Donner du sens à votre investissement Une offre de fonds Développement Durable pour une épargne socialement responsable Les fonds socialement responsables investissent dans les entreprises qui ont mis

Plus en détail

Newsletter Aoû t 2013

Newsletter Aoû t 2013 Newsletter Aoû t 2013 Table des matières Introduction... 2 Performances... 3 SIF Structured Product Sicav... 3 Eurinvest Flexible Opportunities... 4 Procès-verbal du Comité de Placement du 22 août 2013...

Plus en détail

PERSPECTIVES ALLOCATION

PERSPECTIVES ALLOCATION PERSPECTIVES ALLOCATION Document destiné aux clients professionnels Sous le signe des taux Raphaël Gallardo Stratégiste - Investissement et Solutions Clients L e rally sur les marchés actions des pays

Plus en détail

IGEA Patrimoine FCP agréé par l AMF

IGEA Patrimoine FCP agréé par l AMF IGEA Patrimoine FCP agréé par l AMF Présentation La Société de Gestion IGEA Finance La structure L approche originale Société de gestion agréée par l AMF Gestion diversifiée, patrimoniale Clients privés

Plus en détail

LE FONDS EUROS DE SPIRICA Reporting au 31 mars 2012

LE FONDS EUROS DE SPIRICA Reporting au 31 mars 2012 LE FONDS EUROS DE SPIRICA Reporting au 31 mars 2012 Objectif de gestion Style de gestion Modalités de gestion L objectif de gestion du fonds euros de Spirica est de dégager, sur la durée, une performance

Plus en détail

12/14 octobre 2010 Créteil / La Rapée Page 1

12/14 octobre 2010 Créteil / La Rapée Page 1 Vos projets évoluent, Votre épargne financière aussi 12/14 octobre 2010 Créteil / La Rapée Page 1 En introduction Une approche de notre épargne définie en fonction : d objectifs, de durée, de capacités

Plus en détail

BULLETIN DE LGF PATRIMOINE N

BULLETIN DE LGF PATRIMOINE N BULLETIN DE LGF PATRIMOINE N 2 «Point de vue» La lettre d information de LGF Patrimoine SOMMAIRE PAGE 1 2 > Les marchés financiers Les marchés, l économie, l actualité PAGE 3 4 > Les SCPI, un outil de

Plus en détail

À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 JUSQU À PUBLICATION. Courants contraires

À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 JUSQU À PUBLICATION. Courants contraires POUR DIFFUSION : À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 STRICTEMENT CONFIDENTIEL JUSQU À PUBLICATION Courants contraires La baisse

Plus en détail

FCPE AG2R LA MONDIALE ES CARMIGNAC INVESTISSEMENT. Notice d Information

FCPE AG2R LA MONDIALE ES CARMIGNAC INVESTISSEMENT. Notice d Information FCPE AG2R LA MONDIALE ES CARMIGNAC INVESTISSEMENT Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE) - Code valeur : 990000097549 Compartiment oui non Nourricier oui non Notice d Information Un Fonds Commun

Plus en détail

ProFolio. Assurance-Vie de droit Luxembourgeois. Société de Gestion de Portefeuille N AMF GP-00-023. www.figalile.com

ProFolio. Assurance-Vie de droit Luxembourgeois. Société de Gestion de Portefeuille N AMF GP-00-023. www.figalile.com ProFolio Assurance-Vie de droit Luxembourgeois Société de Gestion de Portefeuille N AMF GP-00-023 www.figalile.com Le contrat ProFolio contrat d Assurance-Vie Un contrat haut-de-gamme dans sa conception

Plus en détail

Investir dans la volatilité :

Investir dans la volatilité : Investir dans la volatilité : un nouvel horizon pour les solutions traditionnelles de diversification des portefeuilles Destiné aux clients professionnels au sens de la directive MIF www.seeyond-am.com

Plus en détail

TURBOS WARRANTS CERTIFICATS. Les Turbos Produits à effet de levier avec barrière désactivante. Produits non garantis en capital.

TURBOS WARRANTS CERTIFICATS. Les Turbos Produits à effet de levier avec barrière désactivante. Produits non garantis en capital. TURBOS WARRANTS CERTIFICATS Les Turbos Produits à effet de levier avec barrière désactivante. Produits non garantis en capital. 2 LES TURBOS 1. Introduction Que sont les Turbos? Les Turbos sont des produits

Plus en détail

La politique monétaire de la Banque du Canada

La politique monétaire de la Banque du Canada La politique monétaire de la Banque du Canada Conférence «Conjoncture et perspectives économiques 2011» Montréal, 9 décembre 2010 Laurent Martin Économiste et représentant principal Bureau du Québec, Banque

Plus en détail

Prospectus simplifié Décembre 2011. KBL Key Fund. Société d Investissement à Capital Variable Luxembourg

Prospectus simplifié Décembre 2011. KBL Key Fund. Société d Investissement à Capital Variable Luxembourg VISA 2012/81993-892-0-PS L'apposition du visa ne peut en aucun cas servir d'argument de publicité Luxembourg, le 2012-01-09 Commission de Surveillance du Secteur Financier KBL Key Fund Prospectus simplifié

Plus en détail

FOCUS CRÉATION DE VALEUR. ÉDITORIAL OLIVIER ROY Directeur Général. La lettre trimestrielle de la gestion privée

FOCUS CRÉATION DE VALEUR. ÉDITORIAL OLIVIER ROY Directeur Général. La lettre trimestrielle de la gestion privée La lettre trimestrielle de la gestion privée Avril 2014 ÉDITORIAL OLIVIER ROY Directeur Général CRÉATION DE VALEUR Notre Maison KBL Richelieu a toujours été très attachée à la notion de valeur. Que ce

Plus en détail

Les marchés financiers offrent des opportunités à long terme pour rechercher un potentiel de valorisation de votre patrimoine.

Les marchés financiers offrent des opportunités à long terme pour rechercher un potentiel de valorisation de votre patrimoine. Les marchés financiers offrent des opportunités à long terme pour rechercher un potentiel de valorisation de votre patrimoine. Afin d en profiter, le Plan d Epargne en Actions (1) (PEA) et le Plan d Epargne

Plus en détail

alpha sélection est une alternative à un placement risqué en actions et présente un risque de perte en capital, en cours de vie et à l échéance.

alpha sélection est une alternative à un placement risqué en actions et présente un risque de perte en capital, en cours de vie et à l échéance. alpha sélection alpha sélection est une alternative à un placement risqué en actions et présente un risque de perte en capital, en cours de vie et à l échéance. Instrument financier émis par Natixis (Moody

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE

PROSPECTUS SIMPLIFIE PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE PRESENTATION Code ISIN : FR0010334037 Dénomination : ATOUT HORIZON DUO Forme juridique : Fonds commun de placement (FCP) de droit français Société de gestion :

Plus en détail

Inflation + 2020. Le capital investi est garanti à l échéance, sauf en cas de défaut de l émetteur

Inflation + 2020. Le capital investi est garanti à l échéance, sauf en cas de défaut de l émetteur Inflation + 2020 Le capital investi est garanti à l échéance, sauf en cas de défaut de l émetteur L investisseur supporte le risque de crédit de l émetteur, Crédit Agricole CIB Un horizon de placement

Plus en détail

Quatrième Réunion du Conseil National du Crédit et de l Epargne 06 juillet 2010 Rabat

Quatrième Réunion du Conseil National du Crédit et de l Epargne 06 juillet 2010 Rabat Quatrième Réunion du Conseil National du Crédit et de l Epargne 06 juillet 2010 Rabat Allocution de Monsieur Abdellatif JOUAHRI Gouverneur de Bank Al-Maghrib Messieurs les Secrétaires Généraux, Messieurs

Plus en détail

THEM ASSET Générer de l Alpha dans un contexte de taux bas

THEM ASSET Générer de l Alpha dans un contexte de taux bas THEM ASSET Générer de l Alpha dans un contexte de taux bas 28 mai 2015 Gestionnaire Activement Responsable Groupama AM Un acteur majeur de la gestion d actifs 2 Filiale à 100% de Groupama 96.7 Md d actifs

Plus en détail

Placements IA Clarington inc. Dan Bastasic Gestionnaire de portefeuille des Fonds IA Clarington stratégiques

Placements IA Clarington inc. Dan Bastasic Gestionnaire de portefeuille des Fonds IA Clarington stratégiques Placements IA Clarington inc. Dan Bastasic Gestionnaire de portefeuille des Fonds IA Clarington stratégiques Je ne caractériserais pas la récente correction du marché comme «une dégringolade». Il semble

Plus en détail

TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD

TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD 1. Balance des paiements 1.1. Bases comptable ˆ Transactions internationales entre résident et non-résident

Plus en détail

Investir sur les marchés de taux au sein des pays émergents

Investir sur les marchés de taux au sein des pays émergents Gestion obligataire Investir sur les marchés de taux au sein des pays émergents Nous pensons que la répression financière se prolongera encore plusieurs années. Dans cet intervalle, il sera de plus en

Plus en détail

> Porphyre. Assurance Vie & Capitalisation. Janvier 2014

> Porphyre. Assurance Vie & Capitalisation. Janvier 2014 Assurance Vie & Capitalisation > Porphyre Janvier 2014 Titre de créance à capital non garanti, ni en cours de vie, ni à l'échéance Support en unités de compte d un contrat d assurance vie ou de capitalisation,

Plus en détail

Perspectives 2015 Divergences

Perspectives 2015 Divergences NOVEMBRE 2014 Perspectives 2015 Divergences Jean-Sylvain Perrig, CIO Union Bancaire Privée, UBP SA Rue du Rhône 96-98 CP 1320 1211 Genève 1, Suisse Tél. +4158 819 21 11 Fax +4158 819 22 00 ubp@ubp.com

Plus en détail

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Chambre de commerce du Grand Moncton Moncton (Nouveau-Brunswick) 21 novembre 2012 Tim Lane Sous-gouverneur Banque du Canada

Plus en détail

Pictet - Security : Pour un monde plus sûr

Pictet - Security : Pour un monde plus sûr PICTET - SECURITY Pictet - Security : Pour un monde plus sûr Frédéric Rollin Mars 2014 La demande en produits de sécurité est tirée par trois facteurs puissants : l urbanisation, l accélération de l innovation

Plus en détail

PERFORMANCE HISTORIQUE DÉFLATÉE DES MARCHÉS FINANCIERS

PERFORMANCE HISTORIQUE DÉFLATÉE DES MARCHÉS FINANCIERS PERFORMANCE HISTORIQUE DÉFLATÉE DES MARCHÉS FINANCIERS ACTIFS FRANCAIS CORRIGÉS DE L INFLATION DE JANVIER 1950 À JUIN 2011 PERFORMANCE ANNUALISÉE ACTIONS 5,9 % MONÉTAIRE 1,2 % IMMOBILIER 5,2 % OR 1,1 %

Plus en détail

POLITIQUE DE PLACEMENT

POLITIQUE DE PLACEMENT BANQUE PRIVÉE - MARS 2015 POLITIQUE DE PLACEMENT MENSUEL DES INVESTISSEMENTS EDMOND DE ROTHSCHILD (SUISSE) S.A. - COMITÉ D INVESTISSEMENT EDMOND DE ROTHSCHILD (SUISSE) SA - COMITE D INVESTISSEMENT 2/12

Plus en détail

Perspective des marchés financiers en 2014

Perspective des marchés financiers en 2014 Perspective des marchés financiers en 2014 21/01/2014 13 ième édition 1 Outil d aide à la décision : The Screener OUTIL D AIDE À LA DÉCISION : THESCREENER Des analyses sur les valeurs boursières Disponible

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE

PROSPECTUS SIMPLIFIE PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE OPCVM conforme aux normes européennes PRESENTATION SUCCINCTE Code ISIN : FR0010736355 Dénomination : LCL SECURITE 100 (MAI 2009) Forme juridique : Fonds Commun

Plus en détail

POLITIQUE DE PLACEMENT

POLITIQUE DE PLACEMENT BANQUE PRIVÉE - FÉVRIER 2015 POLITIQUE DE PLACEMENT MENSUEL DES INVESTISSEMENTS EDMOND DE ROTHSCHILD (SUISSE) S.A. - COMITÉ D INVESTISSEMENT EDMOND DE ROTHSCHILD (SUISSE) SA - COMITÉ D INVESTISSEMENT 2/12

Plus en détail

Amundi Oblig Internationales

Amundi Oblig Internationales Amundi Oblig Internationales Une gestion obligataire de convictions Janvier 2014 Document à usage strictement professionnel au sens de la Directive Européenne MIF Amundi Oblig Internationales Une approche

Plus en détail

CAPIEUROPE PEA-PME Contrat de capitalisation

CAPIEUROPE PEA-PME Contrat de capitalisation CAPIEUROPE PEA-PME Contrat de capitalisation Cultivez le potentiel de performance des entreprises européennes et récoltez les atouts cumulés du PEA et du contrat de capitalisation. Un contrat de capitalisation

Plus en détail

EPARGNE SELECT RENDEMENT

EPARGNE SELECT RENDEMENT EPARGNE SELECT RENDEMENT Instrument financier non garanti en capital 1 Durée d investissement conseillée : 6 ans (en l absence d activation automatique du mécanisme de remboursement anticipé) Ce produit

Plus en détail

Exchange Traded Funds (ETF) Mécanismes et principales utilisations. 12 Mai 2011

Exchange Traded Funds (ETF) Mécanismes et principales utilisations. 12 Mai 2011 Exchange Traded Funds (ETF) Mécanismes et principales utilisations 12 Mai 2011 Sommaire I Présentation du marché des ETF II Construction des ETF III Principales utilisations IV Les ETF dans le contexte

Plus en détail

Private Mandate Vos objectifs, notre expertise globale en placements

Private Mandate Vos objectifs, notre expertise globale en placements Private Mandate Vos objectifs, notre expertise globale en placements Une banque intégrée qui inspire confiance Vous rejoignez ainsi une communauté de clients internationaux, qui font confiance aux opérations

Plus en détail

EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER

EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER Chapitre 25 Mankiw 08/02/2015 B. Poirine 1 I. Le système financier A. Les marchés financiers B. Les intermédiaires financiers 08/02/2015 B. Poirine 2 Le système

Plus en détail

AXA Rendement Période de souscription : Durée d investissement conseillée éligibilité

AXA Rendement Période de souscription : Durée d investissement conseillée éligibilité AXA Rendement AXA Rendement est une alternative à un placement risqué en actions et présente un risque de perte en capital, en cours de vie et à l échéance. Instrument financier émis par Natixis (Moody

Plus en détail

TURBOS JOUR PRODUITS À EFFET DE LEVIER PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE DU CAPITAL. TURBOS JOUR : DES EFFETS DE LEVIER DE x20, x50, x100 JUSQU À x300!

TURBOS JOUR PRODUITS À EFFET DE LEVIER PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE DU CAPITAL. TURBOS JOUR : DES EFFETS DE LEVIER DE x20, x50, x100 JUSQU À x300! TURBOS JOUR PRODUITS À EFFET DE LEVIER PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE DU CAPITAL TURBOS JOUR : DES EFFETS DE LEVIER DE x20, x50, x100 JUSQU À x300! Société Générale propose une nouvelle génération de Turbos,

Plus en détail

Un bilan mitigé : Performance des catégories de fonds spéculatifs avant et après la crise financière

Un bilan mitigé : Performance des catégories de fonds spéculatifs avant et après la crise financière Un bilan mitigé : Performance des catégories de fonds spéculatifs avant et après la crise financière Une étude menée par Vanguard 2012 Sommaire. Au cours d une étude précédente examinant diverses catégories

Plus en détail

La guerre des devises, une source d opportunités Mars 2015

La guerre des devises, une source d opportunités Mars 2015 PERSPECTIVES La guerre des devises, une source d opportunités Mars 2015 Depuis le début de l année 2015, de nombreuses banques centrales à travers le monde ont abaissé leur taux d intérêt ou pris d autres

Plus en détail

Présentation Macro-économique. Mai 2013

Présentation Macro-économique. Mai 2013 Présentation Macro-économique Mai 2013 1 Rendement réel des grandes catégories d actifs Janvier 2013 : le «sans risque» n était pas une option, il l est moins que jamais Rendement réel instantané 2,68%

Plus en détail

Le contrat d épargne retraite supplémentaire

Le contrat d épargne retraite supplémentaire ENTREPRISES ÉPARGNE DANS L ENTREPRISE PALISSANDRE ENTREPRISES Le contrat d épargne retraite supplémentaire DOCUMENT EMPLOYEUR SOMMAIRE Valoriser l image sociale de votre entreprise 2 Les avantages de Palissandre

Plus en détail

PER Convergence Le Guide de l épargnant

PER Convergence Le Guide de l épargnant Comment choisir vos supports de placement? PER Convergence Le Guide de l épargnant Avec PER Convergence, votre entreprise met à votre disposition deux dispositifs d épargne au service de vos projets dans

Plus en détail

INDICATEURS HEBDOMADAIRES

INDICATEURS HEBDOMADAIRES INDICATEURS HEBDOMADAIRES Semaine du 25 au 31 embre 214 RESERVES INTERNATIONALES NETTES Evolution en milliards de dirhams et en mois d importations de biens et services En MMDH En % Réserves Internationales

Plus en détail

LOI FÉDÉRALE SUR LES PLACEMENTS COLLECTIFS DE CAPITAUX (LPCC) DU 23 JUIN 2006

LOI FÉDÉRALE SUR LES PLACEMENTS COLLECTIFS DE CAPITAUX (LPCC) DU 23 JUIN 2006 LOI FÉDÉRALE SUR LES PLACEMENTS COLLECTIFS DE CAPITAUX (LPCC) DU 23 JUIN 2006 NEUFLIZE USA OPPORTUNITES $ Société d investissement à capital variable de droit français Fusion-absorption de la SICAV NEUFLIZE

Plus en détail

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc Note d information au public (NIP) n 08/91 POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Le 23 juillet 2008 Fonds monétaire international 700 19 e rue, NW Washington, D. C. 20431 USA Le FMI conclut les consultations de 2008

Plus en détail

FCM ROBOTIQUE. contact@cm-finances.com +33 1 58 56 38 80

FCM ROBOTIQUE. contact@cm-finances.com +33 1 58 56 38 80 1 FCM ROBOTIQUE contact@cm-finances.com +33 1 58 56 38 80 Un fonds actions internationales qui investit dans des entreprises directement ou indirectement liées au secteur de la robotique. Ce FCP procède

Plus en détail

CLIKÉO 3. OPCVM respectant les règles d investissement et d information de la directive 85/611/CE modifiée. Prospectus simplifié

CLIKÉO 3. OPCVM respectant les règles d investissement et d information de la directive 85/611/CE modifiée. Prospectus simplifié CLIKÉO 3 Éligible au PEA OPCVM respectant les règles d investissement et d information de la directive 85/611/CE modifiée Prospectus simplifié Le FCP CLIKÉO 3 est construit dans la perspective d un investissement

Plus en détail

Les perspectives économiques

Les perspectives économiques Les perspectives économiques Les petits-déjeuners du maire Chambre de commerce d Ottawa / Ottawa Business Journal Ottawa (Ontario) Le 27 avril 2012 Mark Carney Mark Carney Gouverneur Ordre du jour Trois

Plus en détail

HSBC Global Asset Management

HSBC Global Asset Management HSBC Global Asset Management Présentation destinée à des investisseurs professionnels au sens de la Directive Européenne MIF. HSBC Global Asset Management combine présence mondiale et savoir-faire local

Plus en détail

Les matières premières : une baisse annoncée

Les matières premières : une baisse annoncée Que s'est-il passé en juillet? Commentaires de marché Focus Marchés Le carnage sur les matières premières et en Chine sur les marchés domestiques ont été les éléments essentiels dans ce qui fut un mois

Plus en détail

Colloque sur la retraite et les placements au Québec

Colloque sur la retraite et les placements au Québec 20 novembre 2014 Colloque sur la retraite et les placements au Québec Denis Senécal, M.Sc. Premier vice-président & chef des placements, Titres à revenu fixe Stratégies de placement obligataire et solutions

Plus en détail

BNP PARIBAS GARANTIE INFLATION 2019

BNP PARIBAS GARANTIE INFLATION 2019 BNP PARIBAS GARANTIE INFLATION 219 Code ISIN : FR 6913 Notice d'information Fonds Commun de Placement Forme juridique de l'opcvm : Promoteurs : Société de Gestion : Dépositaire : Commissaire aux comptes

Plus en détail

Compte rendu Cogefi Rendement Conférence téléphonique du 13/03/15 avec Lucile Combe (gérant)

Compte rendu Cogefi Rendement Conférence téléphonique du 13/03/15 avec Lucile Combe (gérant) Compte rendu Cogefi Rendement Conférence téléphonique du 13/03/15 avec Lucile Combe (gérant) Présentation Cogefi Gestion est la société de gestion, filiale à 100% de la maison mère Cogefi. Elle fait partie

Plus en détail

FCPE EP ECHIQUIER PATRIMOINE. Notice d Information

FCPE EP ECHIQUIER PATRIMOINE. Notice d Information FCPE EP ECHIQUIER PATRIMOINE Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE) - Code valeur : 990000097559 Compartiment oui non Nourricier oui non Notice d Information Un Fonds Commun de Placement d Entreprise

Plus en détail

La BNS capitule: Fin du taux plancher. Alain Freymond (BBGI Group SA)

La BNS capitule: Fin du taux plancher. Alain Freymond (BBGI Group SA) La BNS capitule: Fin du taux plancher Alain Freymond (BBGI Group SA) Changement radical de politique monétaire le 15/1/2015 Les taux d intérêt négatifs remplacent le taux plancher 1. Abandon du taux plancher

Plus en détail

Juin 2010. www.fundesys.com

Juin 2010. www.fundesys.com Une analyse synthétique sur les fonds flexibles Juin 2010 www.fundesys.com Des performances très contrastées Sélection Fonds Flexibles PEA Année 2009 1 an 3 ans sur 1 an sur 1 an Encours Performances arrêtées

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION

NOTICE D INFORMATION FCP A FORMULE PULPEA ELIGIBLE AU PEA NOTICE D INFORMATION Forme Juridique de l'opcvm : F.C.P. Etablissements désignés pour recevoir les souscriptions et les rachats : Agences des CAISSES REGIONALES de

Plus en détail

Allianz Invest 1. Type d'assurance-vie. Public cible. Rendement. Garanties. Fonds

Allianz Invest 1. Type d'assurance-vie. Public cible. Rendement. Garanties. Fonds Fiche Info Financière Assurance-Vie branches 21 et 23 Allianz Invest 1 Type d'assurance-vie Allianz Invest est une assurance-vie combinant : Un rendement garanti de 0% par la compagnie d assurances et

Plus en détail

Perspectives du marché pétrolier et évolution du fonds LFP ENFA Vision Pétrole

Perspectives du marché pétrolier et évolution du fonds LFP ENFA Vision Pétrole Perspectives du marché pétrolier et évolution du fonds LFP ENFA Vision Pétrole Cette Lettre Vision Pétrole aborde les perspectives du marché pétrolier et informe des modifications du fonds LFP ENFA Vision

Plus en détail

CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RA 2013. Nos clients, les déposants

CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RA 2013. Nos clients, les déposants CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RA 2013 15 CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RA 2013 16 DES DÉCISIONS STRATÉGIQUES ET PORTEUSES À LONG TERME L approche client de la Caisse repose sur l écoute

Plus en détail

NOTES DE CONJONCTURE - MARS 2014

NOTES DE CONJONCTURE - MARS 2014 CONTRAT SOCIAL 28/03/2014 J.Blanchard NOTES DE CONJONCTURE - MARS 2014 ----ooo---- ECONOMIE MONDIALE : sans changement notable sauf crises graves Les dernières prévisions pour 2014 et 2015 confirment les

Plus en détail

Mandat Action-Vérité

Mandat Action-Vérité Mandat Action-Vérité Performances Au 28/11/2013 2012 2013 1 mois 3 mois 6 mois 1 an Vol. 1 an MANDAT Action-Vérité 10,86% 9,71% 0,89% 3,05% 2,01% 11,45% 6,69% Indice Composite (40% MSCI World, 25% Eurostoxx

Plus en détail

Les fonds actions immobilières

Les fonds actions immobilières ARGUMENTAIRE OPC Les fonds actions immobilières Investir autrement dans l immobilier Legal Generali Name France Paris City Octobre 2014 Sommaire 1. Qu est-ce qu un fonds actions immobilières? 2. Avantages

Plus en détail

Prospérer dans un contexte de faibles taux

Prospérer dans un contexte de faibles taux LEADERSHIP DE LA PENSÉE perspectives AGF Prospérer dans un contexte de faibles taux Comment ajouter de la valeur dans ce contexte difficile pour les titres à revenu fixe Par David Stonehouse, B. Sc. Eng.,

Plus en détail

Epargner à long terme et maîtriser les risques financiers

Epargner à long terme et maîtriser les risques financiers Epargner à long terme et maîtriser les risques financiers Olivier GARNIER David THESMAR 2 juin 2009 Le champ du rapport Point de vue des ménages-épargnants, plutôt que celui du financement de l économie

Plus en détail

Investments Europe PERSPECTIVES 2015 UNE ÉCONOMIE MONDIALE FRAGILISÉE QUI AVANCE MALGRÉ TOUT. www.generali-investments-europe.com

Investments Europe PERSPECTIVES 2015 UNE ÉCONOMIE MONDIALE FRAGILISÉE QUI AVANCE MALGRÉ TOUT. www.generali-investments-europe.com Investments Europe PERSPECTIVES 2015 UNE ÉCONOMIE MONDIALE FRAGILISÉE QUI AVANCE MALGRÉ TOUT RÉSERVÉ AUX INVESTISSEURS PROFESSIONNELS Vue d ensemble 2014 marque le septième anniversaire du déclenchement

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

Le Mois en Bref. Dans cette édition. Les Conservateurs proposent. une bonification volontaire du RPC Actualités géopolitiques

Le Mois en Bref. Dans cette édition. Les Conservateurs proposent. une bonification volontaire du RPC Actualités géopolitiques Aon Hewitt Le Mois en Bref Mai 2015 Dans cette édition Les Conservateurs proposent une bonification volontaire du RPC 1 Actualités géopolitiques 2 Actualités économiques 2 Actualités financières 2 Marchés

Plus en détail

OUESSANT. Vivienne investissement. Printemps-été 2015. Rapport de gestion. L analyse quantitative au service de la gestion active

OUESSANT. Vivienne investissement. Printemps-été 2015. Rapport de gestion. L analyse quantitative au service de la gestion active Ce document est destiné à des investisseurs professionnels uniquement Vivienne investissement L analyse quantitative au service de la gestion active OUESSANT Rapport de gestion Printemps-été 2015 Vivienne

Plus en détail

Fonds Granite Financière Sun Life multirisques axés sur une date d échéance

Fonds Granite Financière Sun Life multirisques axés sur une date d échéance Fonds Granite Financière Sun Life multirisques axés sur une date d échéance REVUE DES FONDS, T1 2015 - Opinions au 7 avril 2015 POINTS SAILLANTS SOCIÉTÉ DE GESTION Placements mondiaux Sun Life inc. GESTIONNAIRES

Plus en détail

Un nouveau répit pour les emprunteurs

Un nouveau répit pour les emprunteurs février Un nouveau répit pour les emprunteurs Faits saillants Nouvelles inquiétudes concernant les pays émergents. Les perspectives de croissance économique demeurent favorables. Le discours de la Banque

Plus en détail

Oddo & Cie. La Loi Madelin. Avril 2013

Oddo & Cie. La Loi Madelin. Avril 2013 Oddo & Cie La Loi Madelin Sommaire Sections 1 Cadre juridique et fiscal des contrats d épargne retraite «Madelin» 3 2 Fipavenir TNS 13 2 3 Section 1 Cadre juridique et fiscal des contrats d épargne retraite

Plus en détail

Dégradation de la note de la France un «non event»?

Dégradation de la note de la France un «non event»? 15 novembre 2013 6A, rue Goethe, L-1637 Luxembourg, Tel.: (+352) 26 895-1, Fax: (+352) 26 895-24 e-mail: secretariat@bcee-am.lu, www.bcee-assetmanagement.lu Dégradation de la note de la France un «non

Plus en détail

Investments Europe PERSPECTIVES D INVESTISSEMENT DES FACTEURS DE SOUTIEN CYCLIQUES. Deuxième trimestre 2015. www.generali-investments-europe.

Investments Europe PERSPECTIVES D INVESTISSEMENT DES FACTEURS DE SOUTIEN CYCLIQUES. Deuxième trimestre 2015. www.generali-investments-europe. Deuxième trimestre 2015 Investments Europe PERSPECTIVES D INVESTISSEMENT DES FACTEURS DE SOUTIEN CYCLIQUES RÉSERVÉ AUX INVESTISSEURS PROFESSIONNELS PERSPECTIVES D' INVESTISSEMENT Vue d ensemble Les indicateurs

Plus en détail

Pour plus d information, veuillez communiquer avec le service des relations publiques de Vanguard en composant le 610-669-5002.

Pour plus d information, veuillez communiquer avec le service des relations publiques de Vanguard en composant le 610-669-5002. Pour plus d information, veuillez communiquer avec le service des relations publiques de Vanguard en composant le 610-669-5002. COMMUNIQUÉ DE PRESSE LA DIVERSIFICATION DE SIX FNB VANGUARD D ACTIONS INTERNATIONALES

Plus en détail

REVUE DES MARCHÉS FINANCIERS. flambée des titres technologiques à la fin des années 1990, le nombre dollars américains). 1.00. 3 mois 1 an 0.

REVUE DES MARCHÉS FINANCIERS. flambée des titres technologiques à la fin des années 1990, le nombre dollars américains). 1.00. 3 mois 1 an 0. REVUE DES MARCHÉS FINANCIERS Au 30 juin, les marchés boursiers mondiaux ont inscrit des gains pour un Aux États-Unis, la création d emploi a fait un bond et le taux de chômage quatrième trimestre d affilée.

Plus en détail

Les stratégies d investissement. avance ou en retard sur la courbe? Une gestion active s impose aussi aux portefeuilles.

Les stratégies d investissement. avance ou en retard sur la courbe? Une gestion active s impose aussi aux portefeuilles. Les stratégies d investissement obligataire en avance ou en retard sur la courbe? Une gestion active s impose aussi aux portefeuilles obligataires. Juillet 2012 Comprendre. Agir. 2 Sommaire 4 Analyse de

Plus en détail

L économie ouverte. Un modèle de petite économie ouverte. V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile. Quelques définitions

L économie ouverte. Un modèle de petite économie ouverte. V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile. Quelques définitions L économie ouverte Un modèle de petite économie ouverte V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile Quelques définitions Économie fermée Économie ouverte Exportations et importations Exportations nettes

Plus en détail